Réseaux électriques intelligents. Réunion lauréats PREBAT 2012

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Réseaux électriques intelligents. Réunion lauréats PREBAT 2012"

Transcription

1 Réseaux électriques intelligents Réunion lauréats PREBAT 2012

2 Avant c était simple Pourquoi le Grid doit être Smart? Gestion système intégrée, production centralisée, consommation prévisible, flux descendant. Aujourd hui c est plus compliqué Multiplication des acteurs, production décentralisée et fluctuante, consommation pilotable, flux bidirectionnels. Mais demain ce sera MIEUX! Grâce à un concept technique similaire à celui d un ordinateur Une couche de puissance chargée de véhiculer l énergie de façon sure, des sites de production vers les sites de consommation. Une couche «TIC» qui supervise et gère «intelligemment» les flux.

3 Le concept de Zones Smart-Grid Payssynchrones se décline à différentes Région Développement échelles d interconnexions spatiales Tendre vers l autonomie énergétique Développement d interconnections DC Limiter dans les la zone besoins synchrone d infrastructure Intégration Vers Sécuriser Europe des l approvisionnement ENR du fluctuantes nord et Maghreb Département Réduction de la crête

4 Commune Quartier Bâtiment

5 A chacun sa priorité Le but du jeu Réduire la facture et/ou kwh Améliorer l efficacité énergétique Faire du profit Intégrer la production décentralisée (ENR et autres) Décarboner le mix

6 Les joueurs GRT Transporteurs (RTE) GRD Distributeurs (ERDF et Régies) Union Européenne (Directives énergies) Régulateurs (CRE avis consultatif) Etat (légifère) Producteurs (EDF, Régies, particuliers) Collectivités / FNCCR (propriétaires des infrastructures de distribution) Consommateurs (Industriels/Particuliers) Fournisseurs (Energie et services)

7 Les Règles Directives Européennes Directive 96/92 CE : Fin de la gestion intégrée des systèmes électrique, séparation comptable et managériale des activités de production et de transport et création de gestionnaires de réseaux de transport (GRT) Directive 2003/54 CE: Fixe l'objectif d une séparation juridique entre producteur et GRT. Directive 2005/89/CE : Concerne les mesures visant à garantir la sécurité de l approvisionnement en électricité et les investissements dans les infrastructures. Lois Françaises Loi n du 10 février 2000 relative à la modernisation et au développement du service public de l'électricité. Loi du 9 août 2004 relative au service public de l'électricité et du gaz et aux entreprises électriques et gazières. Loi n du 13 juillet 2005 de programme fixant les orientations de la politique énergétique (Loi POPE). Les Documents Techniques de Référence «Grid Codes» Ensemble de normes et de règles techniques que tout opérateur doit respecter pour participer au système électrique

8 L avantage Zones Non Interconnectées (ZNI) En raison de leur particularités organisationnelles et techniques, les ZNI ne sont pas visées par les directives précitées. Elles constituent cependant un terrain de prédilection pour l expérimentation des solutions avancées du Smart-Grid (Gestion système intégrée SEI, Mix fortement carboné, forte pénétration des ENR, forts enjeux MDE ).

9 Le compteur! A la frontière du Grid Compteurs Liaison CPL Liaison télécom Data Center 35 millions Concentrateurs (Image ERDF)

10 Le compteur Linky Télé paramétrable et communiquant, capable de stocker et véhiculer de l'information vers l'amont (gestionnaire de réseaux, fournisseurs, etc.) vers l'aval (clients, prestataires de services énergétiques, etc.) Fonction paramétrage/mesure/comptage 15 index tarifaires dont: 10 fourniture, 4 acheminement,1injection. Pas d affichage déporté en standard Fonction pilotage Une coupure générale (mise en service, désactivation, sécurité). Un contact sec: ECS Une ligne TIC: 7 contacts «virtuels» ou connexion d une «Energy box» SORTIE TIC Réseau COMPTAGE MEMOIRE AFFICHAGE Bâtiment

11 La vision de long terme Mais ou est le problème? Un système constitué de cellules énergétiques quasi autonomes qui mutualisent leurs déséquilibres au travers du réseau. Pb1: On vise un optimum global qui peut être différent de la somme des optima locaux. Pb2: Quelle est la bonne taille pour les cellules? Par qui sont elles gérées? Pb3: L optimisation économique a un coût énergétique (ex. comptage communiquant) et l optimisation énergétique a un coût économique (ex. ENR, MDE dynamique), ou est le point de croisement?

12 Evolutions et opportunités Des évolutions sont nécessaires pour tirer pleinement partie du Smart- Grid, mais il y a des contraintes: Techniques: Le système NE DOIT PAS défaillir. Réglementaires: Des règlements doivent être adaptés d autres inventés (jeu des lobbies, besoin de rex.). Des opportunités se présentent: Renouvellement des concessions de distribution dans les prochaines années. Possibles nouvelles orientations de la politique énergétique.

13 Chart Smart Grid Côte d Azur Aménagement d un écoquartier innovant

14 Charte Première approche des solutions qui devraient être déployées pour faire d un écoquartier un quartier «Smart Grid Ready» Document à destination des aménageurs et des collectivités Solutions disponibles dans les 3 ans à venir ; prise en compte de l apparition de tarifs variables de l électricité Néanmoins, pas de validation de l organisation du pilotage électrique du quartier (rôles et modèles d affaire), de la viabilité économique de chaque élément de fonctionnalité et de la rentabilité globale des solutions

15 Schéma de fonctionnement d un éco-quartier «Smart grid ready»

16 Maîtrise des consommations électriques Pour chaque fonctionnalité : Périmètre Contraintes Enjeux État de l art des solutions existantes Spécifications relatives au pilotage

17 Refroidissement Périmètre : bâtiments à usage tertiaire (interdiction d installation de climatisations autonomes dans le quartier) Contraintes : continuité de service et de confort (pas d effet perceptible, si effet perceptible caractère exceptionnel et court, informations aux occupants) Enjeux : réduire la consommation énergétique et la pointe de consommation Etat de l art : systèmes partagés (réseaux urbains ou réseaux d eau de mer), système semi-autonomes Spécifications : réglage par appartement dans les bâtiments résidentiels, réglage par zone dans les bâtiments tertiaires, ajustement par l occupant limité à une fourchette maximale, asservissement de la température à la t extérieure, système de mesure de consommation par logement

18 Réseaux électriques intelligents Démonstrateurs en cours

19 Localisation des Démonstrateurs Non régionalisés Postes Intelligents ENRPOOL MODELEC TBH ALLIANCE POST SOLENN SG VENDEE VENTEEA IPERD GREENLYS SMART ELECTRIC LYON SOGRID SMART ZAE REFLEXE NICEGRID Fonds Ecotechnologies MILLENER Ijenko Actility

20 Les problématiques visées par les projets Insertion ENR : PV et éolien 6 projets intègrent du stockage 9 projets s intéressent à la thématique de la gestion de la flexibilité avec 7000 foyers impliqués A différentes échelles A la recherche des modèles d affaires 20 Insertion des ENR REFLEXE ENRPOOL IPERD VENTEEA Briques technologiques réseaux Postes intelligents SOGRID POST SMART ZAE MILLENER NICEGRID GREENLYS SG VENDEE Gestion de la demande en électricité (MDE / MDP) TBH ALLIANCE MODELEC SOLENN Smart Electric Lyon REFLEXE ENRPOOL

21 Les acteurs du marché Producteurs Agrégateurs GRT GRD Fournisseurs Consommateur Acteurs production transport distribution électricité Stockeurs Production Stockage Communication Traitement de données Equipements réseau Equipements aval compteur Services de conseil énergétique Fournisseurs

22 Projets IA (en cours) GREENLYS : Optimiser la gestion des réseaux de distribution urbains connectés à des sources d EnR et à des sites de consommation résidentiels /tertiaire Tester et déployer des solutions innovantes pour le système électrique (production d électricité décentralisée, compteurs communicants, gestion des réseaux de distribution, nouvelles offres d effacement et de MDE, solutions de gestion de l énergie chez le client connectées à une plateforme de services) ; Définir une chaîne de valeurs pour le client, le gestionnaire de réseau de distribution, le fournisseur d énergie, le producteur d énergie, les équipementiers industriels et la collectivité ; Concevoir une approche intégrée des composantes d un système électrique intelligent, sur l ensemble de la chaîne de distribution d électricité, qui répondent aux enjeux environnementaux, sociétaux, technologiques et économiques

23 MODELEC : Quantifier les gisements de flexibilité de sites résidentiels Projets IA (en cours) Mettre en place une plate-forme permettant d étudier le comportement des consommateurs face à des situations d effacement. Cet effacement des usages électriques est testé auprès de foyers répartis sur plusieurs territoires, et équipés de différents équipements de pilotage (box, plug, thermostat, capteur ). La plate-forme regroupe également un ensemble de services d efficacité énergétique que le consommateur peut utiliser librement selon ses besoins afin de comprendre et réduire sa consommation. Le projet vise en outre à élaborer des modèles de valorisation et à définir les modalités techniques et économiques permettant d assurer l adhésion du consommateur

24 Feuille de route Systèmes électriques intelligents

25 Systèmes vs Réseaux Couvrir l ensemble des problématiques et enjeux inhérents au déploiement des technologies Les systèmes électriques intelligents couvrent : Sites de production d électricité Infrastructures de transport, de distribution, de stockage ainsi que les méthodes et services de gestion et de pilotage Usagers et consommateurs Le réseau électrique est une infrastructure du système

26 Contexte et enjeux de la filière Energétique / environnemental Respect des objectifs européens et nationaux Souhait de cohérence accrue dans le développement et l aménagement des territoires selon leurs ressources disponibles et exploitables Estimations fiables et partagées des coûts et bénéfices environnementaux liés au déploiement de la filière Economique / social Maintien d un niveau élevé de qualité de fourniture d électricité, de fiabilité d approvisionnement et de sécurité du système Optimisation et maîtrise des coûts des systèmes, tant en investissement qu en fonctionnement Enjeu social notamment dans la prise en compte des questions d accès à l électricité et de précarité énergétique Industriel Structuration de la filière des systèmes électriques intelligents afin de s assurer que les acteurs nécessaires au déploiement de la filière (R&D, innovation, industrialisation) soient opérationnels et compétitifs, en France et à l export

27 Visions prospectives (horizon 2050) Niveau d implication de la maille locale Faible participation Forte participation Déploiement ciblé VISION 1 Le développement du système électrique dans un objectif de mutualisation VISION 2 Le territoire à la recherche de son optimum énergétique Type de déploiement et rôle des NTE Déploiement étendu VISION 3 La forte intégration des NTE dans le système électrique VISION 4 Les NTE au service de l exploitation locale des systèmes électriques intelligents

28 Verrous / Priorités de recherche Technologiques Architecture et planification de réseaux apports d outils et de technologies innovantes déployées sur le système électrique pour anticiper l évolution de son environnement, notamment en termes d augmentation des capacités d accueil d énergies renouvelables, de dimensionnement ou bien d évaluation des gisements de valeurs Intégration des nouvelles technologies de l énergie faire évoluer le matériel électrique déjà existant sur le réseau électrique et le faire cohabiter avec un ensemble de nouvelles technologies numériques pour répondre à des enjeux environnementaux et d efficacité énergétique Réglementaires et économiques Tarification Modèles d affaire Aspects réglementaires Sociétaux Adhésion et adoption Utilisation Diffusion Exploitation des systèmes ensemble de moyens techniques et méthodologiques permettant de mieux observer le réseau électrique et améliorer sa conduite et son exploitation Activités transversales activités qui concernent la chaîne de valeur dans son ensemble

29 Architecture et planification de réseaux Verrous / Priorités de recherche TECHNOLOGIQUES - Nouveaux outils de planification des réseaux électriques permettant aux réseaux de s adapter aux évolutions des moyens de production et de consommation - Outils de prévision à la fois sur la demande et sur la production renouvelable variable - Architecture de réseaux innovantes Intégration des nouvelles technologies de l énergie Equipements pour les consommateurs de type résidentiel, tertiaire et industriel sobres énergétiquement parlant Equipements intelligents commandés et monitorés de type plug and play Interaction VE / VHR avec le réseau : concevoir des outils et technologies capables de gérer simultanément des contraintes mobilité et réseau Développer des équipements et services intégrant le multifluide Activités transversales Assurer la sécurité et la fiabilité (cyber-sécurité / défense contre l intrusion, ) des systèmes et des transmissions des données Permettre la prévention des blackouts, optimiser la gestion des blackstarts et une coordination optimale entre les GR, gestion des marges et redondances assurant le bon niveau de fiabilité Méthodes d évaluation du bilan énergétique et environnementale global Outils de simulation technico-économique des systèmes électriques Complémentarité entre les différents réseaux urbains (gaz, froid, chaleur, électricité, eau) et les possibles synergies entre vecteurs énergétiques

30 Exploitation des réseaux Gestion et pilotage des réseaux Verrous / Priorités de recherche TECHNOLOGIQUES Capteurs et organes de coupure en réseaux téléopérables Conduite en temps réel ou quasi réel des réseaux de distribution et des usages Technologies adaptées pour la gestion de réseaux maillés à très haute tension et/ou CC Nouvelles stratégies de contrôle commande des réseaux Gestion de la flexibilité décentralisée Systèmes de gestion des réseaux permettant de valoriser la flexibilité des charges, des producteurs locaux et du stockage Algorithmes pour anticiper la déformation des courbes de charge Outils d exploitation et de pilotage de réseaux locaux, outils permettant l ilotage d une partie du réseau, interfaçage réglementaire avec les opérateurs de réseaux Intelligence des systèmes Maintenance prédictive des instruments : suivi du vieillissement des matériels, d anticipation et de détection, localisation des pannes sur les réseaux, gestion et traitement des données, fonctionnement en temps réel Interopérabilité des logiciels et des composants

31 Recommandations CRE Accompagner le développement des réseaux électriques intelligents Septembre 2014

32

33

34

35 Appel à projets de recherche «ENERGIE DURABLE : Production, gestion et utilisation efficaces» Edition 2015 Date limite de dépôt des pré-projets : 5 décembre 2014

36 L enjeu Un appel à projets pluriannuel sur l énergie, pour orienter et animer les communautés scientifiques françaises, aussi bien les acteurs publics que privés, œuvrant sur les questions énergétiques, pour réduire la consommation d énergie non renouvelable, en tenant compte des autres impacts environnementaux des milieux (sol, eau, air, bruit ).

37 Les objectifs généraux l amélioration de la compétitivité de briques technologiques en vue de leur plus large diffusion ; l intégration de ces briques dans un objectif d amélioration de l efficacité énergétique et/ou la réduction des consommations ; le développement de méthodologies de caractérisation et d évaluation in situ des composants et des systèmes ; l élaboration d outils d aide à la décision, notamment pour l exploitation des systèmes énergétiques.

38 Les cibles Cet appel à projets cible les acteurs publics et privés de recherche. Sont également éligibles, les collectivités, les entreprises, les opérateurs (bailleurs, agence d urbanisme etc.), les pôles et/ou organisations professionnelles, les associations reconnues d'intérêt public ou bureaux d études, à la condition qu ils s inscrivent dans le cadre d un projet de recherche. La participation d une entreprise ou d un acteur/partenaire territorial est obligatoire Il est souhaité que l aide maximale sollicitée pour la réalisation d un projet ne dépasse pas

39 Le positionnement sur l échelle TRL Les recherches peuvent être de nature technologique ou méthodologique.

40 Thématiques éligibles La production d énergie La gestion / utilisation efficace de l énergie Intégration système et approches transversales

41 1. La production d énergie PRIORITES EDITION Energie solaire thermique 1.2 Energie solaire photovoltaïque 1.3 Valorisation énergétique des déchets

42 PRIORITES EDITION La gestion/utilisation efficace de l énergie 2.1 Performance énergétique dans l industrie 2.3 Stockage d énergie 2.2 Pompes à chaleur 2.4 Utilisation d EnR dans l industrie : le solaire thermique 2.5 MDE dans les réseaux intelligents

43 PRIORITES EDITION Intégration système et approches transversales 3.1 Conception/gestion de systèmes énergétiques et mutualisation d énergies à l échelle de l îlot, du quartier ou du territoire 3.2 Electromobilité et réseaux énergétiques

44 Calendrier 5 Décembre 2014 : date limite de remise des pré-projets Janvier 2015 : sélection des pré-projets (Groupe de travail interne) Février - Mars 2015 : dépôt des projets complets Avril-Mai 2015 : évaluation puis sélection des projets Automne 2015 : Colloque de lancement

45 Contacts AUTRET Erwan TONNET Nicolas Service Recherche et Technologies Avancées ADEME Angers / :

3 I EXPÉRIMENTER DES TECHNOLOGIES INNOVANTES SUR LE RÉSEAU ÉLECTRIQUE AU SERVICE DE LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE

3 I EXPÉRIMENTER DES TECHNOLOGIES INNOVANTES SUR LE RÉSEAU ÉLECTRIQUE AU SERVICE DE LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE 3 I EXPÉRIMENTER DES TECHNOLOGIES INNOVANTES SUR LE RÉSEAU ÉLECTRIQUE AU SERVICE DE LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE Le contexte Accompagner la transition énergétique, préparer l avenir et développer les réseaux

Plus en détail

L Etat engage 28 M pour des projets Réseaux Electriques Intelligents - Smartgrids

L Etat engage 28 M pour des projets Réseaux Electriques Intelligents - Smartgrids MINISTERE DE L ECOLOGIE, DU DEVELOPPEMENT DURABLE, DES TRANSPORTS ET DU LOGEMENT MINISTERE DE L ECONOMIE, DES FINANCES ET DE L INDUSTRIE COMMISSARIAT GENERAL A L INVESTISSEMENT C o m m u n i q u é d e

Plus en détail

Délibération de la Commission de régulation de l énergie du 25 février 2015 portant communication sur le développement des réseaux intelligents

Délibération de la Commission de régulation de l énergie du 25 février 2015 portant communication sur le développement des réseaux intelligents Délibération Délibération de la Commission de régulation de l énergie du 25 février 2015 portant communication sur le développement des réseaux intelligents Participaient à la séance : Philippe de LADOUCETTE,

Plus en détail

Les Smart Grids. Cette notion de smart grids basés sur l électricité peut être étendue aux réseaux intelligents de chaleur, de froid et de gaz.

Les Smart Grids. Cette notion de smart grids basés sur l électricité peut être étendue aux réseaux intelligents de chaleur, de froid et de gaz. Les Smart Grids A l heure où la gestion centralisée et unidirectionnelle 1 des réseaux de distribution d électricité montre ses limites et où les nouveaux projets prennent en compte la dimension quartier,

Plus en détail

La distribution publique d électricité

La distribution publique d électricité La distribution publique d électricité ERDF, une expertise nationale Pilotage du réseau à partir de 30 «tours de contrôle» Garantie des missions de service public de la distribution d électricité public

Plus en détail

ERDF prend le virage technologique des Smart Grids

ERDF prend le virage technologique des Smart Grids Smart Grids, nos clients au cœur du réseau de demain ERDF prend le virage technologique des Smart Grids Association Carbon AT, Nantes, le 16 avril 2013 Régis LE DREZEN Regis.le-drezen@erdf-grdf.fr Film

Plus en détail

ERDF et la Transition Energétique. CESE Nice le 23 avril 2014

ERDF et la Transition Energétique. CESE Nice le 23 avril 2014 ERDF et la Transition Energétique CESE Nice le 23 avril 2014 1. ERDF et la distribution d électricité en France 2. La transition énergétique 3. ERDF dans la transition énergétique 4. En synthèse 1 ERDF

Plus en détail

Lyon le 15 février 2012 ANNEXE : Avis d ERDF sur le projet SRCAE de la région Rhône Alpes

Lyon le 15 février 2012 ANNEXE : Avis d ERDF sur le projet SRCAE de la région Rhône Alpes Lyon le 15 février 2012 ANNEXE : Avis d ERDF sur le projet SRCAE de la région Rhône Alpes Tout d abord, nous vous remercions d avoir associé ERDF à l établissement de ce SRCAE, dans le cadre des ateliers

Plus en détail

Les enjeux de la Transition énergétique pour les smart grids

Les enjeux de la Transition énergétique pour les smart grids Les enjeux de la Transition énergétique pour les smart grids David MARCHAL, chef de service adjoint «Réseaux et énergies renouvelables» 12 juin 2015, Agenda «Les smart grids au cœur de la transition énergétique»

Plus en détail

28 avril 2014. Présentation du projet

28 avril 2014. Présentation du projet . 28 avril 2014 Présentation du projet Smart Electric Lyon COPYRIGHT EDF mars 2014 2 Les composantes du système électrique Intensité - Gestion des flux Fréquence (grandeur globale) Niveaux de tension (grandeurs

Plus en détail

UNE TRANSITION ENERGETIQUE EFFICACE, SOURCE DE CROISSANCE ET D EMPLOIS PROPOSITIONS DE LA FIEEC

UNE TRANSITION ENERGETIQUE EFFICACE, SOURCE DE CROISSANCE ET D EMPLOIS PROPOSITIONS DE LA FIEEC Septembre 2012 UNE TRANSITION ENERGETIQUE EFFICACE, SOURCE DE CROISSANCE ET D EMPLOIS PROPOSITIONS DE LA FIEEC La transition énergétique voulue par le Président de la République doit permettre la mutation

Plus en détail

EMBIX vous accompagne sur l ensemble du cycle de vie de la

EMBIX vous accompagne sur l ensemble du cycle de vie de la «POUR DES VILLES INTELLIGENTES ET AGRÉABLES À VIVRE» NOTRE VISION DE LA SMART CITY Les collectivités locales et aménageurs sont confrontés à de nouveaux enjeux dans l aménagement durable de leurs territoires.

Plus en détail

Un compteur communicant au service du consommateur

Un compteur communicant au service du consommateur Un compteur nouvelle génération Un compteur communicant au service du consommateur Ce compteur nouvelle génération offre de nouveaux services au consommateur et accompagne la transition énergétique Le

Plus en détail

Matinales Smart Home IGNES

Matinales Smart Home IGNES Matinales Smart Home IGNES Didier Geig Directeur Commercial division Power & Distribution France Jeudi 27 septembre 2012 Un monde qui change 2 L entrée dans la nouvelle ère de l énergie est une réalité

Plus en détail

L offre 2016 Transition Energétique

L offre 2016 Transition Energétique L offre 2016 Transition Energétique Les priorités d intervention de l ADEME Aquitaine Limousin Poitou-Charentes Animation, aides à la décision, études de projets - Bâtiments : «Massification» de la rénovation

Plus en détail

Eléments de réponse des gestionnaires de réseaux de distribution de gaz et d électricité

Eléments de réponse des gestionnaires de réseaux de distribution de gaz et d électricité Recommandation issue de la délibération de la Commission de régulation de l énergie du 25 février 2015 portant sur le développement des réseaux intelligents Eléments de réponse des gestionnaires de réseaux

Plus en détail

Problématiques réglementaires et régulatoires relatives au stockage de l énergie

Problématiques réglementaires et régulatoires relatives au stockage de l énergie Problématiques réglementaires et régulatoires relatives au stockage de l énergie Grégory JARRY Chargé de mission Smart grids Commission de régulation de l énergie Journée technologique "Stockage de l énergie

Plus en détail

SCHEMA REGIONAL de RACCORDEMENT au RESEAU des ENERGIES RENOUVELABLES (S3REnR)

SCHEMA REGIONAL de RACCORDEMENT au RESEAU des ENERGIES RENOUVELABLES (S3REnR) Avis CCI de région PACA SCHEMA REGIONAL de RACCORDEMENT au RESEAU des ENERGIES RENOUVELABLES (S3REnR) Suite à la validation du Schéma régional Climat Air Energie (SRCAE) en juillet 2013, les ambitions

Plus en détail

Sommaire. 1.1. De nouveaux défis pour le système électrique 1.2. Les Smart grids, réseaux électriques de demain 1.3. Les bénéfices des Smart grids

Sommaire. 1.1. De nouveaux défis pour le système électrique 1.2. Les Smart grids, réseaux électriques de demain 1.3. Les bénéfices des Smart grids Sommaire 1. Les Smart grids, réseaux électriques du futur 1.1. De nouveaux défis pour le système électrique 1.2. Les Smart grids, réseaux électriques de demain 1.3. Les bénéfices des Smart grids 2. Le

Plus en détail

Plateforme de R&D Solaire et Stockage de l Energie Vignola - Ajaccio

Plateforme de R&D Solaire et Stockage de l Energie Vignola - Ajaccio 1 HELION 1 Plateforme de R&D Solaire et Stockage de l Energie Vignola - Ajaccio Université de Corse Laboratoire SPE UMR CNRS Localisation 2 HELION 2 France Corse - Ajaccio Energie Distribuée et systèmes

Plus en détail

Notions de puissance et bâtiment durable

Notions de puissance et bâtiment durable Notions de puissance et bâtiment durable La gestion de la puissance électrique La notion de puissance en physique représente une quantité d énergie par unité de temps. La puissance électrique se mesure

Plus en détail

Pour des bâtiments plus performants, sûrs, confortables et économes

Pour des bâtiments plus performants, sûrs, confortables et économes Building Technologies Pour des bâtiments plus performants, sûrs, confortables et économes Siemens, votre partenaire pour la conception et la rénovation de bâtiments intelligents et innovants Retrouvez

Plus en détail

«L apport des réseaux électriques intelligents»

«L apport des réseaux électriques intelligents» ENR et intermittence : l intégration dans les réseaux de distribution en France 18 avril 2013 Michèle Bellon, Présidente du directoire d ERDF «L apport des réseaux électriques intelligents» Les réseaux

Plus en détail

Contribution de la Recherche et Innovation (CRIGEN) aux réseaux de distribution gaz intelligents

Contribution de la Recherche et Innovation (CRIGEN) aux réseaux de distribution gaz intelligents Assemblée Générale du 4 avril 2014 AFG Méditerranée Contribution de la Recherche et Innovation (CRIGEN) aux réseaux de distribution gaz intelligents Olivier Turc Centre de Recherche et Innovation Gaz et

Plus en détail

TOUT SAVOIR SUR LE COMPTEUR LE COMPTEUR LA TECHNOLOGIE L UTILITÉ LE DÉPLOIEMENT LES DONNÉES LA POSE LA PRÉPARATION LEXIQUE À PROPOS D ERDF

TOUT SAVOIR SUR LE COMPTEUR LE COMPTEUR LA TECHNOLOGIE L UTILITÉ LE DÉPLOIEMENT LES DONNÉES LA POSE LA PRÉPARATION LEXIQUE À PROPOS D ERDF TOUT SAVOIR SUR LE COMPTEUR LE COMPTEUR LA TECHNOLOGIE L UTILITÉ LE DÉPLOIEMENT LES DONNÉES LA POSE LA PRÉPARATION LEXIQUE À PROPOS D ERDF LE COMPTEUR LE COMPTEUR LINKY EST-IL VRAIMENT UN NOUVEAU COMPTEUR?

Plus en détail

La maison connectée :

La maison connectée : La maison connectée : de e.quilibre vers la smart home Le monde de l énergie entre progressivement dans l ère numérique, et l avènement du compteur communicant, et de la maison connectée vont permettre

Plus en détail

Un changement de paradigme dans la fourniture d énergie : Pourquoi?

Un changement de paradigme dans la fourniture d énergie : Pourquoi? Un changement de paradigme dans la fourniture d énergie : Pourquoi? La Commission européenne jette les bases du déploiement des futurs réseaux intelligents Conformément aux directives européennes 1 2009/72/CE

Plus en détail

Qu est-ce que le smart metering?

Qu est-ce que le smart metering? Rencontre SEE Solutions Energie Entreprise Qu est-ce que le smart metering? Mai 2014 PRESENTATION ALERTEO Création en 2003 à Lille Lauréat Nord Entreprendre et LMI SAS au capital de 429 292 Depuis 2011,

Plus en détail

RENOUVELABLES ET INTERMITTENCE: LE STOCKAGE EN SOUTIEN MARION PERRIN

RENOUVELABLES ET INTERMITTENCE: LE STOCKAGE EN SOUTIEN MARION PERRIN ge : ge» zone RENOUVELABLES ET INTERMITTENCE: LE STOCKAGE EN SOUTIEN MARION PERRIN CONTENU DE LA PRÉSENTATION 1. La problématique du photovoltaïque à plusieurs échelles 2. Le stockage comme solution 3.

Plus en détail

Sommet IRENA sur les énergies renouvelables en milieu insulaire -- Malte, 6 et 7 septembre 2012 --

Sommet IRENA sur les énergies renouvelables en milieu insulaire -- Malte, 6 et 7 septembre 2012 -- Sommet IRENA sur les énergies renouvelables en milieu insulaire -- Malte, 6 et 7 septembre 2012 -- Discours de Michel Vandepoorter, Ambassadeur de France à Malte Mesdames et messieurs, La question du financement

Plus en détail

INTERVIEW PARTENAIRE ECOBIZ Entretien avec Brigitte thoureau Directrice territoriale Isère GrDF Août 2014

INTERVIEW PARTENAIRE ECOBIZ Entretien avec Brigitte thoureau Directrice territoriale Isère GrDF Août 2014 INTERVIEW PARTENAIRE ECOBIZ Entretien avec Brigitte thoureau Directrice territoriale Isère GrDF Août 2014 Quelles sont les principales missions de GrDF? GrDF, assure la gestion du réseau de distribution

Plus en détail

Atelier OSE. Etude prospective métiers et compétences du Management de l énergie

Atelier OSE. Etude prospective métiers et compétences du Management de l énergie Atelier OSE Etude prospective métiers et compétences du Management de l énergie Présentation Le CUEEP Littoral - Service Formation continue, apprentissage et VAE de l ULCO - Le CUEEP a des activités: -

Plus en détail

Dossier de presse. Délibération de la CRE portant recommandations sur le développement des réseaux électriques intelligents en basse tension

Dossier de presse. Délibération de la CRE portant recommandations sur le développement des réseaux électriques intelligents en basse tension COMMISSION DE RÉGULATION DE L'ÉNERGIE Dossier de presse Délibération de la CRE portant recommandations sur le développement des réseaux électriques intelligents en basse tension 25 juin 2014 Contacts presse

Plus en détail

380 CONSEILLERS SOLIDARITÉ QUI TRAITENT 600 000 DEMANDES DE TRAVAILLEURS SOCIAUX PAR AN

380 CONSEILLERS SOLIDARITÉ QUI TRAITENT 600 000 DEMANDES DE TRAVAILLEURS SOCIAUX PAR AN EN 2014, EDF A VERSÉ 22,5 MILLIONS D EUROS AU FONDS DE SOLIDARITÉ LOGEMENT, ET 195 000 FAMILLES ONT BÉNÉFICIÉ D UNE AIDE. 56 250 COLLECTIVITÉS CLIENTES D EDF 1 000 INTERLOCUTEURS A L ECOUTE 380 CONSEILLERS

Plus en détail

LES SYSTEMES ELECTRIQUES INTELLIGENTS AU SERVICE DE LA VILLE NUMERIQUE ET DURABLE

LES SYSTEMES ELECTRIQUES INTELLIGENTS AU SERVICE DE LA VILLE NUMERIQUE ET DURABLE LES SYSTEMES ELECTRIQUES INTELLIGENTS AU SERVICE DE LA VILLE NUMERIQUE ET DURABLE Thomas VILLARD Directeur de projets Systèmes Electriques Intelligents Anne CHATILLON Chef de projets Ville Durable Sommaire

Plus en détail

ERDF accompagne la transition énergétique et prépare les compétences de demain

ERDF accompagne la transition énergétique et prépare les compétences de demain IIIIIIIIIIDossier de presseiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii ERDF accompagne la transition énergétique et prépare les compétences de demain Vendredi 12 décembre 2014 Contact presse Marie

Plus en détail

GridPow ER. Stockage, pilotage et supervision haute résolution pour un rendement optimal de la production d ENR

GridPow ER. Stockage, pilotage et supervision haute résolution pour un rendement optimal de la production d ENR GridPow ER Stockage, pilotage et supervision haute résolution pour un rendement optimal de la production d ENR L engagement pour une performance durable Problématiques rencontrées LES ENJEUX Intermittence

Plus en détail

Le compteur intelligent est-il vraiment la première brique des Smart Grids

Le compteur intelligent est-il vraiment la première brique des Smart Grids Le compteur intelligent est-il vraiment la première brique des Smart Grids? Eric Morel Décembre 2012 Mach&Team est une société de conseil spécialisée dans les Smart Grids (Réseaux électriques intelligents),

Plus en détail

TOULON / ERDF : Linky, le compteur nouvelle génération a débarqué à TOULON

TOULON / ERDF : Linky, le compteur nouvelle génération a débarqué à TOULON TOULON / ERDF : Linky, le compteur nouvelle génération a débarqué à TOULON TOULON / La pose du 1er compteur communicant dans le Var s est déroulée, ce mardi 1er décembre au 105 boulevard Eugène Pelletan,

Plus en détail

Africa Smart Grid Forum Session B2. Le Projet de compteurs Linky en France. Marc Delandre marc.delandre@erdf.fr

Africa Smart Grid Forum Session B2. Le Projet de compteurs Linky en France. Marc Delandre marc.delandre@erdf.fr Africa Smart Grid Forum Session B2 Le Projet de compteurs Linky en France Marc Delandre marc.delandre@erdf.fr Chiffres clés d ERDF Production & trading Transport Distribution Commercialisation 35 millions

Plus en détail

Enseignement supérieur - Recherche

Enseignement supérieur - Recherche 254 Enseignement supérieur - Recherche Le domaine fonctionnel Enseignement supérieur Recherche regroupe les emplois qui concourent à l enseignement supérieur et à la recherche. 255 CADRE DE DIRECTION EN

Plus en détail

Cérémonie de clôture du programme HOMES

Cérémonie de clôture du programme HOMES Dossier de presse 13 février 2013 Cérémonie de clôture du programme HOMES Contact Presse Schneider Electric Jean-Pierre Gherardi Tél. : +33 (0)4 76 60 50 24 jean-pierre.gherardi@schneider-electric.com

Plus en détail

Les missions de RTE. Les enjeux de RTE

Les missions de RTE. Les enjeux de RTE Nos missions & enjeux 1 Les missions de RTE Garantir l équilibre offre/demande d électricité Exploiter, Développer et Maintenir le réseau de transport Garantir un accès non discriminatoire au réseau Les

Plus en détail

Smart Grids en Île-de-France. Notice pratique pour la phase de cadrage d un projet

Smart Grids en Île-de-France. Notice pratique pour la phase de cadrage d un projet Smart Grids en Île-de-France Notice pratique pour la phase de cadrage d un projet 1. Quand le réseau électrique devient intelligent Le réseau électrique français a été conçu au cours de la première moitié

Plus en détail

1. CONTEXTE : 2. CADRE GENERAL DE L APPEL A PROJETS :

1. CONTEXTE : 2. CADRE GENERAL DE L APPEL A PROJETS : Appel à projets Bâtiments Aquitains Basse Consommation REGLEMENT 1. CONTEXTE : Réduire la consommation d énergie est une nécessité pour répondre aux défis du changement climatique et à l épuisement des

Plus en détail

Colloque ATEE, pôle DERBI et MPI à Toulouse, 14 octobre 2014

Colloque ATEE, pôle DERBI et MPI à Toulouse, 14 octobre 2014 Colloque ATEE, pôle DERBI et MPI à Toulouse, 14 octobre 2014 Sommaire! La démarche Smart grids de la CRE! Les recommandations de la CRE pour accompagner le développement des Smart grids 2 Une démarche

Plus en détail

Reprendre le contact "clientèle" (être au service de ses clients, qui peuvent devenir des partenaires)

Reprendre le contact clientèle (être au service de ses clients, qui peuvent devenir des partenaires) Commission wallonne pour l Energie Smart Metering Conférence-débat BRUGEL Bruxelles, le 1 er avril 2009 Francis GHIGNY Président Smart Metering 1. L organisation du marché 2. Un rôle étendu pour les GRD

Plus en détail

LA TRANSITION ENERGETIQUE EN MIDI-PYRENEES

LA TRANSITION ENERGETIQUE EN MIDI-PYRENEES # 5 Quels choix en matière d énergies renouvelables et de nouvelles technologies de l énergie? Quelle stratégie de développement Eléments de définition Les énergies renouvelables (EnR) Les EnR sont à distinguer

Plus en détail

Smart Impulse. Mieux comprendre pour mieux consommer. Découvrez la mesure non intrusive pour des économies réelles

Smart Impulse. Mieux comprendre pour mieux consommer. Découvrez la mesure non intrusive pour des économies réelles Smart Impulse Mieux comprendre pour mieux consommer Découvrez la mesure non intrusive pour des économies réelles Votre contexte Les économies d énergie commencent par la connaissance de sa consommation

Plus en détail

«Concevoir un projet de production d énergies renouvelables» 29 Septembre 2015 BREST

«Concevoir un projet de production d énergies renouvelables» 29 Septembre 2015 BREST «Concevoir un projet de production d énergies renouvelables» 29 Septembre 2015 BREST Les dispositifs de soutien au développement des énergies renouvelables électriques Les dispositifs présents et futurs

Plus en détail

Région Haute-Normandie DIAGNOSTIC TERRITORIAL - FICHE DE SYNTHESE STRATEGIQUE

Région Haute-Normandie DIAGNOSTIC TERRITORIAL - FICHE DE SYNTHESE STRATEGIQUE DIAGNOSTIC TERRITORIAL - FICHE DE SYNTHESE STRATEGIQUE La région Haute-Normandie présente des atouts multiples et variés, qu ils soient d ordre sociodémographique, économique, géographique ou environnemental.

Plus en détail

DE LA MDE AU STOCKAGE ET L AUTOCONSOMMATION DE L ÉNERGIE. M. Bernardino Gomes, Responsable Collectivités Locales, Schneider-Electric

DE LA MDE AU STOCKAGE ET L AUTOCONSOMMATION DE L ÉNERGIE. M. Bernardino Gomes, Responsable Collectivités Locales, Schneider-Electric DE LA MDE AU STOCKAGE ET L AUTOCONSOMMATION DE L ÉNERGIE M. Bernardino Gomes, Responsable Collectivités Locales, Schneider-Electric 1 Syndicat départemental d énergies du Morbihan Le bâtiment... 1. Bâtiment

Plus en détail

AU SERVICE DE VOTRE PERFORMANCE ÉNERGÉTIQUE ET ENVIRONNEMENTALE

AU SERVICE DE VOTRE PERFORMANCE ÉNERGÉTIQUE ET ENVIRONNEMENTALE AU SERVICE DE VOTRE PERFORMANCE ET ENVIRONNEMENTALE CONTEXTE DANS UN MONDE EN PROFONDE MUTATION DES SOLUTIONS ADAPTÉES AUX ENJEUX SPÉCIFIQUES DE CHAQUE CLIENT L engagement vers la transition énergétique

Plus en détail

SOLUTIONS DE GOUVERNANCE OPERATIONNELLE. Servir l excellence opérationnelle des organisations en optimisant les coûts et les risques

SOLUTIONS DE GOUVERNANCE OPERATIONNELLE. Servir l excellence opérationnelle des organisations en optimisant les coûts et les risques SOLUTIONS DE GOUVERNANCE OPERATIONNELLE Servir l excellence opérationnelle des organisations en optimisant les coûts et les risques La qualité d exécution des opérations d une organisation détermine son

Plus en détail

METHODOLOGIE ET OBJECTIFS

METHODOLOGIE ET OBJECTIFS «REFERENT ENERGIE» Tour de table METHODOLOGIE ET OBJECTIFS Méthodologie OBSERVER COMPRENDRE REDUIRE Objectifs Acquérir une culture des économies d énergie et savoir la partager. Disposer de toutes les

Plus en détail

ETUDE PROSPECTIVE SUR L EMPLOI ET LA DANS LE DOMAINE DU BÂTIMENT SYNTHÈSE. 25 Novembre 2009

ETUDE PROSPECTIVE SUR L EMPLOI ET LA DANS LE DOMAINE DU BÂTIMENT SYNTHÈSE. 25 Novembre 2009 ETUDE PROSPECTIVE SUR L EMPLOI ET LA FORMATION LIÉS À L EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE DANS LE DOMAINE DU BÂTIMENT SYNTHÈSE 25 Novembre 2009 Le contexte de la démarche Le bâtiment, un secteur concerné de façon

Plus en détail

PREMIO. Production Répartie, Enr et MDE, Intégrées et Optimisées. Céline Auger, Capenergies ENERGIES NON GENERATRICES DE GAZ A EFFET DE SERRE

PREMIO. Production Répartie, Enr et MDE, Intégrées et Optimisées. Céline Auger, Capenergies ENERGIES NON GENERATRICES DE GAZ A EFFET DE SERRE PREMIO Production Répartie, Enr et MDE, Intégrées et Optimisées Céline Auger, Capenergies ENERGIES NON GENERATRICES DE GAZ A EFFET DE SERRE PÔLE DE COMPETITIVITE NATIONAL PÔLE REGIONAL D INNOVATION ET

Plus en détail

«Gîtes de France Horizon 2015» Synthèse du Projet d Orientation Stratégique 2007-2015

«Gîtes de France Horizon 2015» Synthèse du Projet d Orientation Stratégique 2007-2015 «Gîtes de France Horizon 2015» Synthèse du Projet d Orientation Stratégique 2007-2015 Synthèse de présentation du projet Horizon 2015 approuvée par le Conseil d Administration Fédéral Gîtes de France du

Plus en détail

1- Mobiliser la société autour des thèmes de la sobriété et de l efficacité énergétique

1- Mobiliser la société autour des thèmes de la sobriété et de l efficacité énergétique Cahier d acteur de l Assemblée des départements de France Débat national transition énergétique 2013 L Assemblée des départements de France souscrit au débat national transition énergétique voulu par le

Plus en détail

L attractivité de PACA pour le développement des smart grids

L attractivité de PACA pour le développement des smart grids L attractivité de PACA pour le développement des smart grids FORUM OCOVA 16 septembre 2014 Page 1 Les smart grids : une ambition pour la France Objectifs de la feuille de route du plan industriel Consolider

Plus en détail

EDF, électricien performant et responsable, champion de la croissance bas carbone.

EDF, électricien performant et responsable, champion de la croissance bas carbone. EDF, électricien performant et responsable, champion de la croissance bas carbone. DOSSIER DE PRESSE Contact presse : 01 40 42 46 37 / service-de-presse@edf.fr EDF, ACTEUR ENGAGÉ DANS LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE

Plus en détail

Vers un nouveau modèle énergétique 4. Un projet ambitieux 5. Des bénéfices pour tous 6. Deux plateformes de démonstrations complémentaires 7

Vers un nouveau modèle énergétique 4. Un projet ambitieux 5. Des bénéfices pour tous 6. Deux plateformes de démonstrations complémentaires 7 id de A à Z la chaine du système électrique intelligent est testé Intégrer les futurs usages de l électricité : le véhicule électrique et les bornes de recharge qui pourront servir de réserve d électricité

Plus en détail

DEBAT NATIONAL SUR LA TRANSITION ENERGETIQUE. Vendredi 5 avril 2013

DEBAT NATIONAL SUR LA TRANSITION ENERGETIQUE. Vendredi 5 avril 2013 DEBAT NATIONAL SUR LA TRANSITION ENERGETIQUE Vendredi 5 avril 2013 DEBAT NATIONAL SUR LA TRANSITION ENERGETIQUE Le protocole de Kyoto: (1997) Réduction des émissions de gaz à effet de serre. Le Facteur

Plus en détail

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL REUNION DU 18 OCTOBRE 2007 DELIBERATION N CR-07/15.207 DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL Lutte contre le changement climatique : vers un Plan Climat Languedoc- Roussillon LE CONSEIL REGIONAL LANGUEDOC-ROUSSILLON,

Plus en détail

Le nouveau. compteur communicant gaz

Le nouveau. compteur communicant gaz Le nouveau compteur communicant gaz Le compteur communicant gaz, c est quoi? Gazpar, c est le nouveau compteur communicant gaz de GRDF, au service de la collectivité et des 11 millions de clients de GRDF,

Plus en détail

INNOVATIVE CITY CONVENTION 2013

INNOVATIVE CITY CONVENTION 2013 INNOVATIVE CITY CONVENTION 2013 18 et 19 juin 2013, Nice Directeur adjoint de l environnement et de l énergie Nice cote d azur Métropole Déploiement d une seconde géneration de smartgrid Nice cote d'azur

Plus en détail

Gestion et exploitation d un réseau de transport en commun du 18 mai au 21 mai 2015

Gestion et exploitation d un réseau de transport en commun du 18 mai au 21 mai 2015 Gestion et exploitation d un réseau de transport en commun du 18 mai au 21 mai 2015 Recommandations générales Bernard Rivalta Ancien Président du SYTRAL Laurent Sénigout Directeur de l exploitation KEOLIS

Plus en détail

4 mars 2014. Club Mines Energie. Smart Grids : premiers retours d expérience

4 mars 2014. Club Mines Energie. Smart Grids : premiers retours d expérience Club Mines Energie Smart Grids : premiers retours d expérience 4 mars 2014 Guillaume PARISOT Directeur Innovation 06 64 49 38 41 GPR@bouygues-immobilier.com Un territoire urbain mixte Territoire d innovation

Plus en détail

Institut de Recherche & Développement pour la Transition Énergétique de la Ville

Institut de Recherche & Développement pour la Transition Énergétique de la Ville Institut de Recherche & Développement pour la Transition Énergétique de la Ville Le consortium Efficacity 6 INDUSTRIELS LEADERS DANS LEUR DOMAINE 7 SOCIÉTÉS D INGÉNIERIE 15 STRUCTURES ACADÉMIQUES D EXCELLENCE

Plus en détail

Efficacité Energétique Décret, arrêté, CSPE évitée

Efficacité Energétique Décret, arrêté, CSPE évitée Efficacité Energétique Décret, arrêté, CSPE évitée Direction des Systèmes Énergétiques Insulaires 5 juin 2013 1 2 - Efficacité Energétique SEI PROBLEMATIQUE PROBLEMATIQUE Du fait de la péréquation tarifaire,

Plus en détail

Contribution du GMPV-FFB

Contribution du GMPV-FFB Contribution du GMPV-FFB Consultation sur l évolution des mécanismes de soutien aux installations sous obligation d achat Février 2014 GMPV-FFB : Groupement des Métiers du Photovoltaïque de la Fédération

Plus en détail

COFHUAT Les Smart Grids, instrument de progrès de la ville numérique. 5 mars 2014

COFHUAT Les Smart Grids, instrument de progrès de la ville numérique. 5 mars 2014 COFHUAT Les Smart Grids, instrument de progrès de la ville numérique 5 mars 2014 Enjeux des smart grids Evolution des prix de l énergie Transition énergétique Sécurité de l alimentation électrique Energies

Plus en détail

PROGRAMME OPERATIONNEL FEDER 2007-2013 POITOU-CHARENTES CRITERES DE SELECTION DES PROJETS PAR AXE ET PAR MESURE

PROGRAMME OPERATIONNEL FEDER 2007-2013 POITOU-CHARENTES CRITERES DE SELECTION DES PROJETS PAR AXE ET PAR MESURE PREFECTURE DE LA REGION POITOU-CHARENTES PROGRAMME OPERATIONNEL FEDER 2007-2013 POITOU-CHARENTES CRITERES DE SELECTION DES PROJETS PAR AXE ET PAR MESURE Axes / Mesures du po Critères inscrits dans le PO

Plus en détail

Délibération. Page 1 sur 8

Délibération. Page 1 sur 8 Délibération Délibération de la Commission de régulation de l énergie du 3 septembre 2009 portant orientations relatives aux systèmes de comptage évolué pour le marché de détail du gaz naturel Participaient

Plus en détail

Les compteurs communicants : une nouvelle génération de compteurs arrive!

Les compteurs communicants : une nouvelle génération de compteurs arrive! Les compteurs communicants : une nouvelle génération de compteurs arrive! Qu'est- ce qu un compteur communicant? Les compteurs actuels sont des compteurs électromécaniques ou électroniques. Ils mesurent

Plus en détail

Autoconsommation photovoltaïque

Autoconsommation photovoltaïque Autoconsommation photovoltaïque André JOFFRE Energivie 25-10-2013 Autoconsommation 2 Évolution des prix d achat de l électricité réseau La fin des tarifs électriques réglementés est programmée pour 2015

Plus en détail

Confort et productivité. Efficacité et flexibilité énergétiques. Optimisation et «à énergie positive» Autonomie et résilience

Confort et productivité. Efficacité et flexibilité énergétiques. Optimisation et «à énergie positive» Autonomie et résilience La gestion active de l énergie : un système qui se décline à toutes les échelles depuis chaque pièce d un bâtiment jusqu au smart grid et à la smart city Au niveau pièce et LOCAL Charges : les équipements

Plus en détail

SMART GRID Qu est ce que c est? Gérard Le Bihan Images & Réseaux. Président Smart Grid France 3 Février 2016- Lorient

SMART GRID Qu est ce que c est? Gérard Le Bihan Images & Réseaux. Président Smart Grid France 3 Février 2016- Lorient SMART GRID Qu est ce que c est? Gérard Le Bihan Images & Réseaux Président Smart Grid France 3 Février 2016- Lorient merci Merci à S2E2 qui a fourni la matière «théorique» à cette présentation SG CCI Morbihan

Plus en détail

APPEL A PROJETS. Utilisation dynamique des Energies Renouvelables dans le bâtiment REGIONAL ANNEE 2013-2014. Règlement

APPEL A PROJETS. Utilisation dynamique des Energies Renouvelables dans le bâtiment REGIONAL ANNEE 2013-2014. Règlement APPEL A PROJETS Utilisation dynamique des Energies Renouvelables dans le bâtiment REGIONAL ANNEE 2013-2014 Règlement L appel à projets «Utilisation dynamique des énergies renouvelables dans le bâtiment»

Plus en détail

Comment rendre les bâtiments plus performants, plus sûrs, plus confortables et plus économes?

Comment rendre les bâtiments plus performants, plus sûrs, plus confortables et plus économes? Comment rendre les bâtiments plus performants, plus sûrs, plus confortables et plus économes? *Des réponses pour les infrastructures. Siemens, votre partenaire pour la conception et la rénovation de bâtiments

Plus en détail

www.artelys.com ETUDE SUR LE POTENTIEL DU STOCKAGE D ÉNERGIES

www.artelys.com ETUDE SUR LE POTENTIEL DU STOCKAGE D ÉNERGIES www.artelys.com ETUDE SUR LE POTENTIEL DU STOCKAGE D ÉNERGIES ARTELYS: OPTIMISATION DE SYSTÈMES ÉNERGÉTIQUES Court terme (opérationnel) : Plan de production Opérations de marché Prévision Analyse et planning

Plus en détail

ENGAGEMENTS DES FOURNISSEURS D ELECTRICITE

ENGAGEMENTS DES FOURNISSEURS D ELECTRICITE ENGAGEMENTS DES FOURNISSEURS D ELECTRICITE Septembre 2011 ENGAGEMENTS DES Une Des (y compris tarifs réglementés), notamment : HOROSAISONNALITÉ AU PLUS PRÈS DU PROFIL DE CHAQUE CLIENT FAVORISANT LA MAÎTRISE

Plus en détail

Analyse de l équilibre entre l offre et la demande d électricité pour l hiver 2011-2012

Analyse de l équilibre entre l offre et la demande d électricité pour l hiver 2011-2012 Mercredi 9 novembre 2011 Analyse de l équilibre entre l offre et la demande d électricité pour l hiver 2011-2012 Le risque de rupture d approvisionnement est modéré. Une situation globalement comparable

Plus en détail

V - GÉRER L ÉNERGIE ET LUTTER CONTRE LE CHANGEMENT CLIMATIQUE

V - GÉRER L ÉNERGIE ET LUTTER CONTRE LE CHANGEMENT CLIMATIQUE V - GÉRER L ÉNERGIE ET LUTTER CONTRE LE CHANGEMENT CLIMATIQUE LA SITUATION À PARIS V.1 - FAVORISER LA SOBRIÉTÉ ÉNERGÉTIQUE La maîtrise de l énergie et plus largement la politique de lutte contre les changements

Plus en détail

DÉBAT NATIONAL SUR LA TRANSITION ÉNERGETIQUE

DÉBAT NATIONAL SUR LA TRANSITION ÉNERGETIQUE DÉBAT NATIONAL SUR LA TRANSITION ÉNERGETIQUE CONTRIBUTIONS PRÉLIMINAIRES DE LA FF3C AUX RÉFLEXIONS DU GROUPE DE CONTACT DES ENTREPRISES DE L ÉNERGIE Préambule La distribution d énergies hors réseaux (carburants

Plus en détail

Version : 2 Nombre de pages : 42. Date d'application 1 01/11/2014 Création 2 23/01/2015 Mise à jour sur recommandation données et autoproduction

Version : 2 Nombre de pages : 42. Date d'application 1 01/11/2014 Création 2 23/01/2015 Mise à jour sur recommandation données et autoproduction Délibération de la Commission de Régulation de l Energie du 12 juin 2014 portant sur le développement des Version : 2 Nombre de pages : 42 Version Date d'application Nature de la modification 1 01/11/2014

Plus en détail

Autoconsommation photovoltaïque

Autoconsommation photovoltaïque Autoconsommation photovoltaïque Conseil Régional Aquitaine David MARTIN 21/03/2013 Sommaire L autoconsommation : définitions La parité réseau : une réalité proche Les modes de raccordement d une installation

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. We Network : West Electronic & Applications Network. Contact presse

DOSSIER DE PRESSE. We Network : West Electronic & Applications Network. Contact presse DOSSIER DE PRESSE We Network : West Electronic & Applications Network Contact presse Isabelle Delatte Tél : 02 401 73 98 08 /02 44 Email : i.delatte@we-n.eu West Electronic & Applications Network (We Network),

Plus en détail

POSITION SUR LA CHALEUR RENOUVELABLE DANS LE CADRE DU DEBAT NATIONAL SUR LA TRANSITION ENERGETIQUE PAR L ALLIANCE CHALEUR RENOUVELABLE

POSITION SUR LA CHALEUR RENOUVELABLE DANS LE CADRE DU DEBAT NATIONAL SUR LA TRANSITION ENERGETIQUE PAR L ALLIANCE CHALEUR RENOUVELABLE POSITION SUR LA CHALEUR RENOUVELABLE DANS LE CADRE DU DEBAT NATIONAL SUR LA TRANSITION ENERGETIQUE PAR L ALLIANCE CHALEUR RENOUVELABLE La chaleur renouvelable : c est quoi? Au sens de la directive européenne1

Plus en détail

APPEL A PROPOSITION 2015 RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE

APPEL A PROPOSITION 2015 RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE APPEL A PROPOSITION 2015 RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE Dispositif : RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE (1.1.B) Fonds européen concerné : FEDER Objectif spécifique : Augmenter

Plus en détail

Modélisation. et Ingénierie. Master Sciences de l ingénieur. Acoustique. Contacts. Compétences. Stages. Secteurs d activités

Modélisation. et Ingénierie. Master Sciences de l ingénieur. Acoustique. Contacts. Compétences. Stages. Secteurs d activités Acoustique Identifier et modéliser les phénomènes de propagation acoustique dans les milieux solides et fluides. Mesurer et analyser les signaux et champs acoustiques : musique, bruits, vibrations, infra

Plus en détail

Améliorer l efficacité énergétique de son habitat

Améliorer l efficacité énergétique de son habitat Améliorer l efficacité énergétique de son habitat Aujourd hui, face aux problèmes climatiques et environnementaux, les réglementations, notamment suite au Grenelle de l environnement, se multiplient. Elles

Plus en détail

Nos énergies. a votre service

Nos énergies. a votre service Nos énergies a votre service Notre histoire en 5 dates clés 2004 2011 2014 2015 2016 Ouverture du marché du gaz et de l électricité Entreprises, professionnels et collectivités locales sont concernés Création

Plus en détail

EXPLOITATION LOGISTIQUE & TRANSPORTS LES MODULES DE FORMATION

EXPLOITATION LOGISTIQUE & TRANSPORTS LES MODULES DE FORMATION EXPLOITATION LOGISTIQUE & TRANSPORTS LES MODULES DE FORMATION PROGRAMME DE LA FORMATION La formation porte sur quatre (04) Unités d enseignement répartis en modules. Chaque module est affecté d un coefficient

Plus en détail

Les hommes et les femmes de Cofely Services. Conception, réalisation, rédaction : Crédits photo : Cofely Services, GDF SUEZ. Mars 2013.

Les hommes et les femmes de Cofely Services. Conception, réalisation, rédaction : Crédits photo : Cofely Services, GDF SUEZ. Mars 2013. production locale d énergies renouvelables Performance énergétique des bâtiments Sobriété des usagers Les hommes et les femmes de Cofely Services vous accompagnent dans la Transition Energétique Conception,

Plus en détail

Thibaut VITTE Docteur Ingénieur Cellule Innovation H3C

Thibaut VITTE Docteur Ingénieur Cellule Innovation H3C «Smart Grid et Compteurs communicants : Quelles conséquences sur la gestion de la consommation et de la production d énergie pour les bâtiments du 21 ème siècle?» Thibaut VITTE Docteur Ingénieur Cellule

Plus en détail

THÉMATIQUES DU FORUM PME ET INNOVATION 20 JANVIER 2016. 10 septembre 2015

THÉMATIQUES DU FORUM PME ET INNOVATION 20 JANVIER 2016. 10 septembre 2015 THÉMATIQUES DU FORUM PME ET INNOVATION 20 JANVIER 2016 10 septembre 2015 THÉMATIQUES PROPOSÉES A Concevoir, surveiller, maintenir et exploiter les grandes installations de production E Services énergétiques

Plus en détail

Eau, Energie et Environnement

Eau, Energie et Environnement 0 LE CONTEXTE Très peu de formations associent actuellement les problématiques de l eau et de l énergie. Il s agit pourtant de deux domaines se situant aux interfaces entre activités humaines et leurs

Plus en détail

5- Mon installation. 6- Je vis solaire

5- Mon installation. 6- Je vis solaire DOSSIER DE PRESSE Pour relancer la filière solaire thermique en Provence-Alpes-Côte d Azur, les acteurs régionaux et les professionnels lancent le dispositif innovant Vivonsolairenpaca.fr. Vivonsolairenpaca.fr

Plus en détail

UNE TRANSITION ENERGETIQUE EFFICACE, SOURCE DE CROISSANCE ET D EMPLOIS PROPOSITIONS DE LA FIEEC

UNE TRANSITION ENERGETIQUE EFFICACE, SOURCE DE CROISSANCE ET D EMPLOIS PROPOSITIONS DE LA FIEEC Septembre 2012 UNE TRANSITION ENERGETIQUE EFFICACE, SOURCE DE CROISSANCE ET D EMPLOIS PROPOSITIONS DE LA FIEEC La transition énergétique voulue par le Président de la République doit permettre la mutation

Plus en détail