Groupe PlaNet Finance

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Groupe PlaNet Finance"

Transcription

1 Rapport Annuel 211 MicroCred Côte d Ivoire Groupe PlaNet Finance

2 Table des matières 4 Le groupe MicroCred Arnaud Ventura Président du Conseil d Administration. Président & fondateur du Groupe MicroCred. 6 MicroCred côte d ivoire en chiffres 8 Editorial du directeur général - Actionnaires - Gouvernance 1 Situation 211 & perspectives 212 En tant que Président du Conseil d Administration de MicroCred Côte d Ivoire, c est avec grand plaisir que je partage avec vous les résultats de la première année d activité de l institution. 12 Activité Performances Ressources humaines - Réseau d agences - Performance Sociale 2 Rapport de direction - Introduction - Bilan - Efficacité et rentabilité - Perspectives En 211 MicroCred Côte d Ivoire a connu de forts développements à tous les niveaux malgré les évènements post-élection qui ont empêché le maintien des opérations jusqu en mai 211. L encours de crédits a atteint 3 milliards FCFA (4,6 MEUR), avec près de 4 emprunteurs actifs. Cette perforamnce a été réalisée tout en maintenant un portfeuille de grande qualité, avec un PAR > 3 jours nul. L institution s affirme comme un partenaire de confiance et comme le leader du marché. Je ne peux conclure sans exprimer ma fierté et ma reconnaissance envers les professionnels talentueux q u i c o m p o s e n t l é q u i p e d e MicroCred Côte d Ivoire. 26 états financiers - Rapport des commissaires aux comptes - Etats financiers - Annexes 34 Contacts Leur implication au service de notre mission et de nos clients constitue la clé de voûte de notre organisation. Leur écoute attentionnée des clients, et leur capacité à concevoir des produits et services adaptés sont à l origine des excellents résultats de l année 211. Au nom de tous les membres du Conseil d Administration de MicroCred Côte d Ivoire, je souhaite aux collaborateurs un succès continu en 212. MicrCred Côte d Ivoire / Rapport annuel

3 Le Groupe MicroCred au 31 décembre 211 Mi c r ocr e d a pour mission d offrir des services financiers de qualité, accessibles et adaptés aux besoins des personnes exclues ou mal servies par le secteur financier, en particulier aux micro, petites et moyennes entreprises. MicroCred Holding Située à Paris, 12 collaborateurs MicroCred Madagascar 12 agences et points de services, situés à Antananarivo, Toamasina et Mahajanga, 325 collaborateurs MicroCred Holding détient 52 % du capital Son objectif est d améliorer les conditions de vie de ses clients et de leurs familles, et de participer au développement économique du pays dans lequel il est implanté. MicroCred s attache également à mettre en oeuvre une politique de ressources humaines équitable tout en respectant l environnement dans lequel elle opère. Pe r fo r m a n ce o p é r at i o n n el l e & r é s u ltat s financiers en forte croissance 12 clients 8 MEUR d encours de crédits St ru c t u r e ac t i o n n a r i al e d e Résultats nets 211 MicroCred Sénégal 11 agences et points de service, situés à Dakar, Kaolack et Mbour, 289 collaborateurs MicroCred Holding détient 71 % du capital MicroCred MFB Nigeria 3 agences et points de services, situés à Kaduna, 151 collaborateurs MicroCred Holding détient 7 % du capital MicroCred Côte d Ivoire 3 agences, situées à Abidjan, 13 collaborateurs MicroCred Holding détient 71 % du capital MicroCred China Située à Hong Kong MicroCred Holding détient 51 % du capital MicroCred Nanchong 9 agences et points de services, situés à Nanchong, 113 collaborateurs MicroCred China détient 1 % du capital MicroCred Sichuan 3 agences et points de services, situés à Chengdu, 69 collaborateurs MicroCred China détient 1 % du capital MicroCred Mali En cours de création, située à Bamako, 4 collaborateurs MicroCred Holding détient 1 % du capital Résultats nets 211 1,3 % PAR > 3 jours MicroCred Holding Institutions matures Institutions récentes 1 93 employés 28 MEUR d encours d épargne 41 agences 19 MEUR Total du bilan consolidé 26,43% Fonds gérés par DWM 15,72% BEI 12,6% AFD EUR ,8% PlaNet Finance 6,54% Axa Belgium IFC 28,35% 8,82% Généfinance Mi c r ocr e d Na n c h o n g 27 Mi c r o Cr e d Ho l d i ng 25 Mi c r ocr e d Sé n é g a l 27 Mi c r ocr e d Ma da g a s c a r 26 1,4 m e u r 1,2 m e u r 713 e u r 349 k e u r - 1,4 m e u r Mi c r o Cr e d Co t e d i v o i r e keur MicroCred Sichuan k eu r En création Mi c r o Cr e d Ni g e r i a 21 MicroCred Mali

4 MicroCred Côte d Ivoire en chiffres Encours de crédits & nombre d emprunteurs actifs 5 4 Encours d épargne total & nombre d épargnants actifs 4 7 Volume (EUR) Année Trimestre 1 Trimestre 2 Trimestre 3 Trimestre Encours de crédits (EUR) Nombre d'emprunteurs actifs Volume (EUR) Année Trimestre 1 Trimestre 2 Trimestre 3 Trimestre Encours d'épargne (EUR) Nombre d'épargnants actifs Nombre d'emprunteurs actifs (#) Nombre d'épargnants actifs (#) Résultat net avant / après taxes et subventions vs. OSS Effectif total et productivité en nombre de clients Bilan FCFA EUR FCFA EUR Total actif Encours brut de prêts Encours d épargne Total emprunts Total patrimoine Compte de résultat FCFA EUR FCFA EUR Revenus opérationnels Dépenses opérationnelles Résultat opérationnel avant impôts et subventions Année 21 Résultat net (EUR) Trimestre Autonomie opérationnelle Trimestre Trimestre Trimestre % 25 % 2 % 15 % 1 % 5 % % Nombre d'employés Effectif Clients / effectifs Année Trimestre 1 Trimestre 2 Trimestre 3 Trimestre Clients / effectif Résultat net Ratios clés évolution du PAR > 3 jours Structure de profitabilité Charges / produits 46 % % Rendement du portefeuille 3 % 3 % Charges opérationnelles / portefeuille 141 % 2487 % Charges financières / portefeuille 7 % 66 % Charges de provisionnement / portefeuille,16 % % Dettes / fonds propres 291 % % Ratio de liquidité -19 % 24 % Charges de personnel / charges opérationnelles 49 % 25 % Statistiques opérationnelles Nombre de clients Nombre de comptes d épargne Nombre d emprunteur actifs Nombre d employés Nombre d agents commerciaux 7 23 Nombre d agences et points de services 3 1 Volume (EUR) 1 1, % 9 8,8 % 7 6,6 % 5 4,4 % 3 2,2 % 1, % Année Trimestre 1 Trimestre 2 Trimestre 3 Trimestre PAR > 3 jours (volume) PAR > 3 jours (%) En pourcentage En pourcentage 1 % 9 % 8 % 7 % 6 % 5 % 4 % 3 % 2 % 1 % % Mars Juin Ratio de charges d'exploitation (/encours) Ratio de charges de provisions pour pertes sur prêts Sept Déc Ratio de charges de financement Rendement du portefeuille MicroCred Côte d Ivoire/ / Rapport annuel MicroCred Côte d Ivoire/ Rapport annuel 211

5 Ed i t o r i a l La mission de MicroCred s inscrit dans cette optique «d offrir des services et/ou produits financiers de qualité aux microentrepreneurs issus du secteur informel et/ou généralement exclus, totalement ou partiellement, du système bancaire classique ; dans le but de contribuer au développement de l économie ivoirienne et d améliorer les conditions de vie des clients et de leurs familles». S appuyant sur sa mission et compte tenu de la situation socio économique, MicroCred a choisi de démarrer ses activités dès lors qu elle en avait les moyens en octobre 21, et ce malgré les incertitudes planant sur le processus électoral. Même si cette date implique des conséquences en termes de démarrage en pesant fortement sur l accomplissement de ses objectifs 21 puis 211, cette décision a positionné MicroCred comme une entité pleinement impliquée dans le tissu économique et social ivoirien et les clients qui avaient su lui faire confiance à son démarrage ont apprécié le traitement de la crise fait par MicroCred. Ainsi tous les échéanciers des clients ont été repositionnés sans frais (et sans considération de retard) et les clients les plus atteints par la crise ont bénéficié de crédits restructurés. Les épargnants ont vus les intérêts positionnés sur leurs comptes normalement sur tous les mois de fermeture des activités! Ce traitement a permis de donner une image citoyenne de notre institution et la reprise s est réalisée dans de bonnes conditions. C est ainsi que nous avons octroyé 3 73 crédits à fin 211 pour un montant total de près de six millions d Euros ( EUR) et ce sur la base de dix mois de travail effectif. MicroCred a donc connu un fort re-démarrage de ses activités et ce avec une parfaite maîtrise des risques puisque le portefeuille à risque à zéro jour reste nul. En termes d épargne client, MicroCred a ouvert comptes d épargne actifs (pour clients épargnants) et collecté pour un montant total de EUR. MicroCred Côte d Ivoire mobilise également de l épargne institutionnelle qui représente EUR à fin décembre 211. Compte tenu de ces conditions de démarrage nous pouvons parler de franc succès pour cette première année qui a pu se construire avec : La confiance de nos premiers clients qui ont compris les «différences» de MicroCred, son message et son sérieux et se sont engagés sans hésitation ; L engagement des autorités ivoirienne tant au niveau de la Direction de la Microfinance qu au plus haut niveau avec le Ministre de l Economie et des Finances ; François-Xavier posté Directeur Général de MicroCred Côte d Ivoire MicroCred a choisi de démarrer ses activités dès lors qu elle en avait les moyens en octobre 21, et ce malgré les incertitudes planant sur le processus électoral. Même si cette date implique des conséquences. Cette décision a positionné MicroCred comme une entité pleinement impliquée dans le tissus économique et social ivoirien et les clients qui avaient su lui faire confiance à son démarrage ont apprécié le traitement de de la crise fait par MicroCred. La solidité d une équipe locale impliquée et motivée, dure à la tâche, qui a fait sienne les valeurs de l institution, construit jour après jour un esprit d équipe fort et œuvre ainsi pour le dépassement des objectifs de l institution ; Un encadrement des équipes locales par des assistants techniques compétents et dévoués ; L appui constant de MicroCred Holding qui assume son rôle dans l assistance technique, la permanence du conseil, la relation avec les partenaires en microfinance et notamment les Institutions Financières Internationales ; L intérêt de nos partenaires et actionnaires qui nous accompagnent avec l établissement d une relation commerciale et financière au-delà de leur engagement dans le Conseil d administration. Nous avons réalisé en novembre 211 une enquête de satisfaction auprès de notre clientèle, et nous restons cependant conscients que malgré les 94 % de satisfaction énoncée, la qualité de la relation avec nos clients et la qualité du service offert restent les conditions essentielles du succès à venir. Nous devons également renforcer notre offre de service et développer de nouveaux produits et services y compris non financiers pour répondre mieux encore aux besoins de notre clientèle et la fidéliser. Fort de ces appuis qui sont de formidables atouts, nous relèverons ces défis de 212 qui constituent un véritable challenge et permettront rapidement de faire de MicroCred le leader en microfinance auprès des microentrepreneurs ivoiriens. Nous sollicitons la confiance de nos équipes et de tous nos partenaires pour continuer de nous accompagner en 212 et progresser dans notre course au succès. Le défi grandit de jour en jour, c est une somme de défis individuels qui vont permettre de réaliser et gagner ce grand défi collectif. Nous remercions nos clients et les sollicitons pour nous accorder leur confiance plus nombreux encore en 212, nos collaborateurs pour le dévouement et l énergie dépensée pour faire de MicroCred une institution professionnelle et appréciée, nos partenaires et actionnaires ainsi que les autorités et leur demandons de continuer à prodiguer leurs conseils et appuis. Ainsi MicroCred Côte d Ivoire prendra toute sa place dans le développement de ce noble et beau pays et contribuera à la paix retrouvée. Ac t i o n n a ir e s MicroCred Côte d Ivoire est une filiale de MicroCred Holding qui est l actionnaire majoritaire. En 211, MicroCred Côte d Ivoire a vu son capital social augmenter avec l entrée de deux nouveaux actionnaires : la BNP Paribas de Côte d Ivoire (BICICI) et Union des Assurances de Côte d ivoire - Vie (UA-Vie), avec un apport de 5 KEUR pour chacun d eux. La BICICI et UA-VIE détiennent chacun 14,3 % du capital social de MicroCred Côte d Ivoire et MicroCred Holding reste majoritaire avec 71,4 % du capital. MicroCred Actionnariat de MicroCred Côte d Ivoire Go u v e r n a n c e Arnaud Ventura Président du Directoire et Fondateur de MicroCred Président du Conseil d Administration de MicroCred Côte d Ivoire Isabelle Levard Directrice Générale Adjointe de MicroCred Marcel Kodjo Administrateur de MicroCred Côte d Ivoire Alain Lepâtre- Lamontagne Administrateur de MicroCred Côte d Ivoire FCFA EUR Le Conseil d Administration (CA), de 7 membres, est actuellement composé comme suit : Michel Iams Expert opération de MicroCred Yao Kouassi Directeur Général Adjoint à la BICICI (BNP Paribas côte d Ivoire) Mohamed Bah Directeur Général d UA-VIE Côte d Ivoire. 8 9 MicroCred Côte d Ivoire/ Rapport annuel 211

6 Situation 211 et perspectives 212 Situation 211 Perspectives 212 : Une forte croissance Pour sa première année d activité, MicroCred Côte d Ivoire a du faire face à une crise socio-politique d envergure ayant connu ses débuts en novembre 21. Celle-ci a eu pour conséquence une très forte insécurité et un net ralentissement des activités économiques du pays qui n ont pu permettre à l institution de continuer ses opérations durant cette période. C est à partir du mois de mai que MicroCred Côte d Ivoire a pu redémarrer ses activités par une évaluation de la situation de ses clients emprunteurs et en juin que l activité de «production» a pu réellement démarrer. Le deuxième semestre 211 a été marqué par une reprise des activités et un fort développement. Après une première agence en octobre 21, la crise a reporté en septembre 211 l ouverture (programmée pour mars) de la seconde agence à Treichville. Une troisième agence a été ouverte en décembre à Cocody. Sur ce premier exercice, MicroCred Côte d Ivoire a déboursé 3 62 crédits, pour un volume de 5,8 MEUR. Le prêt moyen au déboursement étant alors de EUR. A fin décembre 211, MicroCred Côte d Ivoire comptait crédits actifs pour un encours de portefeuille de 4,6 MEUR. Malgré la fragilisation des acteurs économiques due à la crise, l institution a su maitriser son portefeuille à risque tout au long de l année. En fin décembre 211, l institution comptait un PAR > à,1 %, composé de quatre retards dus à des clients décédés (dossiers en attente de remboursement de l assurance) et donc % en PAR corrigé. En termes de réseau, MicroCred Côte d Ivoire prévoit une extension avec l ouverture de deux nouvelles agences dans les communes de Koumassi (pour servir la partie Sud d Abidjan) et de Yopougon (Première commune du district d Abidjan avec une population de plus d 1,2 milion d habitants). Nous attendons pour 212 des décaissements de l ordre de 21 Mrd FCFA (32 MEUR) sur l année pour un encours fin de période de près de 11,5 Mrd FCFA (17 MEUR) (en progression de 276 %). Un niveau de progression plus fort encore est programmée en termes d épargne avec plus de 4 comptes ouverts soit une progression de 512 % et une épargne globale de plus de 1,3 Mrd FCFA (15 MEUR) (+344 %) Parallèlement, l institution prévoit d augmenter ses effectifs de 85 % environ, passant de 13 à plus de 24 collaborateurs à fin 212. L institution prévoit aussi d élargir sa gamme de services proposés à sa clientèle avec deux nouveaux produits crédit (Bizness + et Crédit PME), une diversification de la gamme des plans d épargne proposés (plan épargne Projet, plan épargne Logement, Plan épargne pèlerinage, Plan épargne salariale et plan épargne Jackpot) et le lancement de nouveaux services (carte de retrait). Ja n v i er Activité uniquement liée aux opérations d épargne. Juillet Augmentation de capital social avec l entrée de deux nouveaux actionaires, la BNP Paribas de Côte d Ivoire (BICICI) et Union des Assurances de Côte d ivoire. Février Arrêt des activités et fermeture de MicroCred Côte d Ivoire en raison de la crise sociopolitique Se p t e m b r e Ouverture de la deuxième agence à Treichville, quartier d Abidjan. Ma i & Ju i n Reprise des activités. Mai : Ré-ouverture au public de MicroCred Côte d Ivoire et reprise de l activité épargne. Juin : Reprise des activités de crédit. Décembre Ouverture de la troisième agence à Cocody, située au sein des locaux du siège de MicroCred Côte d Ivoire. Au cours de l année, MicroCred Côte d Ivoire a aussi axé ses efforts sur ses activités d épargne, proposant toute une gamme de produits d épargne à ses clients (comptes courants, comptes épargne rémunérés, dépôts à terme, plans épargne, etc). Fin décembre, l épargne collectée auprès des clients non institutionnels s élevait à 1,3 MEUR. L effectif de MicroCred Côte d Ivoire atteint 13 collaborateurs en fin d année (avec 54 % d Agents Commerciaux). 1 11

7 Activités 211 Activité 211 Performances au 31 décembre 211 Caractéristiques du portefeuille de crédits La Côte d Ivoire a traversé une grave crise post-électorale fin 21 / début 211 menant à la paralysie totale du pays. Cette crise a contraint notre institution (ainsi que l ensemble du secteur bancaire) à cesser ses activités de février à mai 211. Seuls 18 clients pour environ 2 KEUR avaient été débloqués avant la reprise de juin. Globalement, entre octobre 21 et décembre 211, MicroCred Côte d Ivoire a accordé 3 73 crédits pour un montant total de EUR (sur la base de dix mois de travail effectif suite à la crise). L encours de crédits au 31 décembre 211 s établit à EUR. Le nombre d emprunteurs actifs a atteint quant à lui Le crédit moyen par client s élève à EUR. Le secteur commercial englobe plus de 88 % de l encours total avec EUR. Les hommes sont légèrement majoritaires avec 54 % de l encours contre 46 % pour les femmes. Plus de 58 % des crédits octroyés (en volume) sont supérieurs à 2 EUR. Soucieux de satisfaire au maximum sa clientèle, MicroCred Côte d Ivoire va étendre sa gamme de crédits TPE début 212, avec le crédit «BiZ ness +» destiné aux Très Petites Entreprises (TPE). Ce crédit servira à financer les besoins en fonds de roulement et investissement des TPE. C est un crédit plafonné à 1 MFCFA (soit EUR). En septembre 212, MicroCred Côte d Ivoire lancera le «Crédit PME», destiné à financer les besoins en fonds de roulement et investissement des Petites et Moyennes Entreprises. Le «Crédit PME» sera plafonné à 2 MFCFA, soit 3 49 EUR. Pour accéder aux lignes de crédit de l institution, le client doit avoir exercé son activité depuis au moins une année et avoir connu des opérations ininterrompues sur le lieu d activité depuis six mois minimum. Distribution par secteur d activité Distribution par genre (volume ) SALIFOU Bi z o Commerçant de légumes au marché d Anono «Je suis très content de MicroCred, vraiment content ; je n y croyais pas, MicroCred est une institution fiable.» Salifou Bizo, 4 ans, évolue dans la vente de légumes depuis Il a connu MicroCred seulement à l ouverture de l agence Cocody. Il a obtenu un prêt de 3 KFCFA (45 EUR) en fin 211 utilisé pour renforcer la quantité de ses achats de légumes. Le bénéfice de ses ventes lui a permis de diversifier son activité avec la vente de poulets. Tout en remboursant son crédit, Salifou a pu grâce à son épargne soigner son frère qui était souffrant depuis un moment. Il a pu améliorer son cadre de vie, il est surtout très content de la disponibilité et de la rapidité d exécution chez MicroCred. Salifou n a d autres mots à la bouche que merci. Il juge son partenariat avec MicroCred très bénéfique et compte sur l appui de l institution pour pouvoir voyager et acheter plus de marchandises. Distribution par agence Distribution par montant de décaissement 12 13

8 Processus d octroi du crédit MicroCred Côte d Ivoire s appuie sur une analyse économique détaillée de l activité de chaque client emprunteur pour évaluer sa capacité de paiement et ainsi adapter au mieux la mensualité et le montant du crédit. Il est important de noter que le client demandeur de crédit n a pas l obligation d épargner préalablement. L octroi d un crédit suit un processus qui commence avec la demande de crédit. Dans ce processus, c est l Agent Commercial qui constitue le relais fondamental entre le client et l institution. En effet, l Agent Commercial est chargé d étudier la demande de crédit du client, d évaluer son activité, de visiter son domicile, d analyser les données obtenues, de monter le dossier et de le présenter au Comité de Crédit pour le défendre. Portefeuille à risque Grâce notamment à un suivi clientèle de proximité efficace, l institution ne connaît pas de retard de paiement à fin 211, hormis 4 décès de clients. Son portefeuille à risque reste donc maitrisé, avec un PAR corrigé de ces dossiers nul. Le capital restant dû de ces dossiers est en cours de remboursement par notre partenaire assureur et actionnaire UA-Vie. 1, %,8 % Pa r > 3 j o ur s Le Comité de Crédit est l instance décisionnelle qui approuve, modifie ou rejette une demande de crédit. Il est constitué de trois niveaux en fonction du montant du crédit proposé. Le dossier approuvé par le Comité de Crédit est transmis à l agent de saisie et au conseiller clientèle pour les suites administratives se terminant avec le décaissement du crédit. En pourcentage,6 %,4 %,2 %, % Jan Fev 'Mar Avr LMai Juin Juil Août t'sept Oct 'Nov ddec Après ces étapes, l Agent Commercial procède à des visites de suivi régulières chez le client pour s assurer de la bonne utilisation du financement mais aussi pour recouvrer la créance en cas de retard de paiement. PAR > 3 jours Caractéristiques du portefeuille d épargne Demande du client Evaluation de l activité du client Les étapes du processus de crédit Analyse qualitative & quantitative du dossier Durée maximale : 1 jours Proposition dégagée par l Agent de Crédit Passage en Comité de Crédit Décaissement Suivi, contrôle & recouvrement Dès son ouverture en octobre 21, MicroCred Côte d Ivoire a mis l accent sur le développement et la croissance du portefeuille d épargne. Cela s est traduit par comptes d épargne actifs pour un montant total de EUR. MicroCred Côte d Ivoire attire également de l épargne institutionnelle qui représente EUR à fin décembre 211. Au 31 décembre 211, MicroCred Côte d Ivoire propose quatre produits d épargne à sa clientèle : Le Compte Courant C est un compte de dépôts à vue associé au crédit et sur lequel sont effectués l ensemble des opérations liées au crédit (décaissement, remboursement). Les frais d ouverture du Compte Courant s élèvent à 5 5 FCFA (8 EUR) et le solde minimum à 4 5 FCFA (7 EUR). C est un compte non rémunéré avec des frais de gestion mensuel de 2 FCFA (3 EUR). Le Compte Gouassou C est un compte d épargne qui présente beaucoup d avantages pour le client : pas de frais d ouverture et pas de frais de gestion. La disponibilité permanente des fonds et le nombre illimité d opérations constitue des atouts fondamentaux pour le client. Le compte Gouassou est rémunéré aux taux annuel de 3,5 à 5 % suivant le solde moyen du compte. Les intérêts sont versés mensuellement. Le DAT Gouassou C est un compte à terme qui permet au client de sécuriser son argent au sein de l institution pendant une période déterminée. Le DAT est accessible à tous. Le taux de rémunération est compris entre 4 et 6,5 % selon le montant et la durée du placement. Le minimum exigé pour le DAT est de 1 FCFA (152 EUR) pour une durée minimum de 7 mois. Le Plan Epargne SAPH C est un plan d épargne lancé en novembre 211 destiné aux planteurs d hévéa qui commercialisent leur production à la SAPH, filiale du groupe SIFCA. Le planteur ayant souscrit à ce produit alimente son plan d épargne par des prélèvements mensuels. La collecte est assurée directement par la SAPH. Le taux de rémunération s élève entre 5 et 7 % annuel et les intérêts sont versés mensuellement. A noter que MicroCred Côte d Ivoire compte développer sa gamme de produits d épargne en 212 avec le développement de nouveaux Plans Epargne (projet, habitat, retraite, etc.). Autres services Parallèlement à ses activités de crédit et d épargne, MicroCred Côte d Ivoire, malgré son jeune âge, a commencé à développer de nouveaux services. L objectif visé est d offrir une gamme de produits et de services de qualité, adaptée à sa clientèle cible. En plus de l assurance décès invalidité obligatoire pour tout crédit (qui couvre les clients emprunteurs contre les risques précités), MicroCred a démarré en septembre 211 un service de transfert d argent international via Western Union. Ce produit a été lancé en partenariat avec la BICICI. Des discussions sont en cours avec les compagnies d assurance en vue de développer notre gamme de produits d assurance (stock, médical, etc.). MicroCred Côte d Ivoire a également prévu de commercialiser une carte de retrait VISA lors du premier semestre 212, en partenariat avec son actionnaire la BICICI

9 Ressources humaines MicroCred Côte d Ivoire est dirigée par une équipe ayant une solide expérience en microfinance, tant au sein d autres filiales de MicroCred qu au sein d autres réseaux. Avec un personnel à majorité ivoirien, MicroCred Côte d Ivoire est constituée d une équipe professionnelle, jeune et dynamique pour relever le défi de construire une institution de référence au sein du marché Ivoirien. MicroCred Côte d Ivoire comptait fin 211, 13 employés, dont 54 % d Agents Commerciaux. Nombre d'employés Agents commerciaux Effectifs totaux Réseau d agences Evolution des effectifs Jan Fev 'Mar Avr LMai Juin Juil Août t'sept Oct 'Nov ddec Le réseau de MicroCred Côte d Ivoire compte trois agences en un peu moins d un an d exercice. Dans sa politique prioritaire d expansion de son réseau, l institution s engage à développer et à renforcer sa présence auprès des microentrepreneurs qui constituent sa principale cible. La proximité avec sa cible étant un élément fondamental de sa politique, MicroCred Côte d Ivoire a ouvert ses agences près des marchés les plus dynamiques dans leur localité. Après l ouverture de sa première agence en octobre 21 à Adjamé, MicroCred a procédé à l ouverture de deux agences en 211 : La 2ème en septembre 211 dans le quartier de Treichville au sud d Abidjan. La 3ème en décembre 211 à Cocody, dans les locaux mêmes du siège. Performance Sociale Politique de Performance Sociale La Politique de Gestion de la Performance Sociale de MicroCred a été définie entre juin et octobre 211. Elle a été présentée aux dirigeants de toutes les filiales du Groupe en décembre 211 et sa mise en œuvre a débuté chez MicroCred Madagascar début 212. La Politique est l outil de base de la Gestion de la Performance Sociale dans toutes les filiales. Elle définit : 1) les objectifs poursuivis ; 2) les procédés à mettre en place en pratique ; 3) les indicateurs à récolter et à analyser pour vérifier l efficacité sociale des procédés. Objectifs de la Politique BIEN FAIRE FAIRE DE NOTRE MIEUX NE PAS CAUSER DE TORT OBJECTIF DE MOYEN TERME Evalués par des indicateurs adaptés élaborés et suivis par toutes les filiales. STRATÉGIE DE MOYEN TERME Procédés mis en oeuvre dans toutes les filiales. EXIGENCES MINIMALES Procédés prioritaires mis en oeuvre dans toutes les filiales. La politique de de GPS GPS vise vise les cinq les cinq parties parties prenantes prenantes suivantes : suivantes : em p L o Y é s 1- Diversité & opportunités égales 2- Employabilité 3- Rémunération équitable 4- Communication transparente 5- Qualité des conditions de travail performance SoCIaLe envers Mise en oeuvre Dans chaque filiale, mettre en œuvre la Politique de GPS de MicroCred comprend les étapes suivantes: 1. Définir sa propre mission et les objectifs chiffrés auxquels elle correspond. Les objectifs chiffrés tiennent compte des besoins locaux, des caractéristiques des produits, des règls et du cadre légal de l institution. 2. Développer les procédés sociaux manquants et les indicateurs de mesure correspondants ; 3. Evaluer les pratiques et les résultats grâce aux indicateurs chiffrés, 4. Utiliser les audits et les indicateurs pour améliorer les systèmes et affiner encore les objectifs sociaux. RÉSULTAT SOCIAL PERFORMANCE SOCIALE RESPONSABILITÉ SOCIALE CLients (QuALité & protection) 1- Définition de la mission & des objectifs de résultats 2- Qualité & adaptation des produits & services 3- Principes de protection de la clientèle Co M M u n A u t é 1- Renforcer les capacités locales 2- Soutenir l entreprenariat local AC t i o n n A i r e s 1- Etre transparent 2- Etre ponctuel en V i r o n n e M e n t 1- Limitation de l impact social & environnementale des activités financées 2- Promotion d un impact positif de nos produits sur l environnement 16 17

10 Le Groupe MicroCred a adhéré à la Smart Campaign, qui définit des standards de protection de la clientèle reconnus internationalement afin de lutter contre les pratiques abusives des IMF. MicroCred obéit aux sept Principes de Protection Clients : 1. Élaboration et distribution appropriée des produits. 2. Prévention du surendettement. 3. Transparence. 4. Tarification responsable. 5. Traitement des clients juste et respectueux. 6. Confidentialité des données des clients. 7. Mécanisme de réparation des préjudices. La GPS a u sein d e Mi c r ocr e d Cô t e d Iv o ir e La mise en œuvre d une Gestion de la Performance Sociale (GPS) en République de Côte d Ivoire s appuie pour MicroCred Côte d Ivoire sur un historique, à savoir une politique de Responsabilité Environnementale et Sociale (dite RSE) mise en application dès son démarrage. Cette politique visait initialement la responsabilité environnementale majoritairement et s attachait à vérifier l impact de l activité financée sur l environnement. Ainsi certaines activités sont prohibées au nom du respect de la législation environnementale (coupes des forêts, respect des espèces protégées, etc.). Plus généralement, et sur la base des recommandations des bailleurs de fonds, cette responsabilité sociale s étend au respect de la dignité humaine via le rejet de pratiques touchant le travail des enfants, l avilissement humain, etc. Cette approche (principalement l aspect environnemental) n était pas toujours bien comprise et partagée par les équipes (jugée trop «occidentale» et éloignée des préoccupations et des mentalités locales). Ainsi, la politique de la RSE s est progressivement renforcée avec l accentuation du respect des «Principes de Protection Clients», parmi lesquels la lutte contre le surendettement, la transparence et la responsabilité dans l offre de services et la facturation, la gestion et remontée des plaintes, etc. La perception du respect des Principes de Protection Clients est généralement mieux comprise car permettant une évolution «responsable» de la relation des agents avec leurs clients avec le plus souvent des effets directs dans la gestion (hausse du taux de rétention des clients, etc.). L introduction de ces facteurs a permis de renforcer la compréhension globale des équipes sur le concept dans son ensemble, dont les aspects plus environnementaux. Les dimensions «Ressources Humaines», contexte social local, ont donné également un contenu plus concret de la Gestion de la Performance Sociale pour les équipes! François-Xavier posté Directeur Général de MicroCred Côte d Ivoire La Gestion de la Performance Sociale (GPS) implique de nombreux acteurs et celle-ci constitue un facteur essentiel du renforcement de la relation de l institution avec l ensemble de ses partenaires! Une bonne gestion de la GPS est importante à de nombreux égards : Dans sa dimension Rapport aux clients, elle intègre notamment les sept Principes de Protection Client qui sont autant de gage d une relation responsable et harmonieuse avec nos clients. Renforçant le lien du client avec son partenaire financier, en l occurrence MicroCred, les conséquences d une bonne GPS génèrent un renforcement de la fidélisation de la clientèle. L écoute de la clientèle, au travers des enquêtes de satisfaction, permet aussi de rectifier le tir sur des organisations perfectibles et sur de bonnes définitions de produits adaptés aux besoins de la clientèle. Dans sa dimension Rapport au personnel, l esprit est le même! Une bonne prise en compte de la GPS permet de créer une gestion transparente et de créer un climat de confiance et de respect au sein de l entreprise renforçant ainsi le sentiment d appartenance et l esprit d équipe. Dans sa dimension Rapport avec l environnement général, c est proposer aux acteurs locaux et aux autorités une image responsable et citoyenne de l institution et renforcer ainsi son image. Enfin dans sa dimension Rapport aux actionnaires, c est favoriser un dialogue sain avec ses partenaires au tour de table. Ainsi, si certains éléments de mise en œuvre de la GPS peuvent sembler contraignants, l application de cette «philosophie» peut cependant être un des moteurs essentiels de sa croissance et de son développement! Fo c u s s u r la m i s e en o e u v r e d u n d e s principes d e protection clients Lutte contre le surendettement MicroCred est très sensibilisé aux Principes de Protection clients, notamment eu égard aux divers débordements éthiques de certaines IMFs, sur le thème du surendettement et s organise, via ses politiques et procédures de crédits, afin de garantir que les crédits accordés n entraînent pas pour les emprunteurs un risque marqué de surendettement : Par souci de prudence, les revenus des activités financées (futures) ne sont pas intégrés dans notre calcul de la capacité de remboursement, ainsi le client doit faire face à ses échéances avec son activité existante et ne peut être affecté par une éventuelle difficulté sur son nouveau financement. Le remboursement du crédit ne peut excèder 6 % de la capacité de remboursement calculée après affectation de toutes charges (professionnelles et familiales). MicroCred réalise une approche de la capacité de remboursement par les flux financiers (et cash flow), cette évaluation est réalisée selon des approches croisées et la capacité de remboursement retenue est déterminée sur la base la plus pessimiste de ces différentes approches, ainsi le résultat le plus prudent est retenu. Un produit d assurance type ADI permet de mettre également la famille à l abri des difficultés de remboursement en cas d accident intervenant au débiteur! MicroCred échange des informations avec ses concurrents sur les engagements pris par ses clients avant de finaliser l étude du dossier, afin d éviter un double endettement du client. MicroCred réalise un suivi de proximité qui permet une connaissance du client et de l évolution de son activité ainsi en cas d accident, sinistre, MicroCred analyse la situation nouvelle de son client et propose éventuellement de restructurer le crédit (notamment crise 211). Le client a le choix de la date d échéance afin de faire coïncider au mieux les cycles recette et remboursement d emprunt. Enfin, et sans surcoût spécifique, le client peut bénéficier d une période de grâce qui permet le démarrage de l exploitation liée au financement (si financement de travaux, si importation par container, etc.). Emprunteurs assurés contre le décès et 1 % les invalidités 46 % Employés sous contrat local Part des femmes dans la clientèle Part des femmes dans les effectifs In t e r v i e w d u n c l i e n t a y a n t pu se relancer a p r è s la crise grâce à MicroCred Mr Lawal Aladji Commerçant de téléphones portables à Abidjan Fin 21, j ai été approché par un Agent Commercial de MicroCred, pour un financement. Je ne pensais pas pouvoir bénéficier d un crédit, pour moi, ce sont seulement les sociétés «importantes» qui pouvaient bénéficier du crédit et alors j ai accepté de tenter l expérience avec MicroCred. J avais demandé un prêt de 2 5 FCFA et on m a accordé 2 FCFA (3 EUR), à rembourser sur une période de 8 mois. C est deux mois après avoir reçu mon prêt que la situation s est aggravée en Côte d Ivoire, j ai été obligé de fermer ma boutique et même de quitter le pays. Je suis retourné au Nigeria. J ai été surpris d être contacté par MicroCred au téléphone chez moi au pays à la mi mai. Mon Agent Commercial voulait savoir comment j avais traversé ces événements. Mon agent m a expliqué que les prélèvements qui avaient été suspendu pendant les trois mois de fermeture de MicroCred allaient reprendre à compter du mois de juin et voulait connaitre mes capacités et mes préférences. Compte tenu de la fermeture de la boutique et de mon voyage je n étais plus en mesure d assurer le remboursement d avant, alors j ai demandé de me laisser un mois et de reprendre mes échéances en juillet, au lieu de juin, et de m autoriser un allongement de la durée de quatre mois pour un remboursement sur douze mois au total. Cela m a permis de baisser mon remboursement et du coup j ai pu payer sans problèmes. Début 212, j ai remboursé le solde de mon prêt par anticipation et j ai demandé à bénéficier d un nouveau crédit pour booster mon business. Compte tenu de mon bon remboursement MicroCred m a donne un second prêt d un montant de 5 FCFA (7 5 EUR), à rembourser sur une période de 12 mois

11 Rapport de direction MC Côte d Ivoire Rapport de direction In t r o d u c t i o n Expansion du réseau MicroCred Côte d Ivoire a ouvert sa première agence en octobre 21. Au cours de l année 211, l institution a développé son réseau via l ouverture de 2 nouvelles agences à Treichville et Cocody, deux communes du district d Abidjan (qui en compte dix). Nouveaux produits et services financiers En 211, MicroCred Côte d Ivoire a lancé de nouveaux services afin d offrir une gamme de produits et services de qualité à sa clientèle cible. Ainsi, en partenariat avec la BNP Paribas Côte d Ivoire, l institution a démarré son premier service de transfert d argent international via Western Union. MicroCred Côte d Ivoire a diversifié sa gamme de produits d épargne avec le lancement de plans d épargne : Plan épargne Baby Boss et Plan éduca. En partenariat avec la société SAPH (Société africaine de plantations d hévéas), l institution a aussi démarré un Plan épargne planteur destiné aux clients planteurs de SAPH. Au g m e n t a t i o n d e c a p i t a l Au cours de l année, MicroCred Côte d Ivoire a vu son capital augmenté avec l entrée au tour de table de deux actionnaires locaux : la BICICI, filiale de BNP Paribas en Côte d Ivoire, et UA-VIE, l union des Assurances de Côte d ivoire Vie avec un apport total de 1 MEUR ainsi qu un complément de MicroCred Holding portant le capital de l institution à 3,5 MEUR. ARTHUR Ar a b a (Restauratrice aux 2 plateaux las palmas) «Je suis fière de travailler avec MicroCred.» Araba a depuis toujours une passion pour la cuisine. Elle a commencé la restauration auprès de sa tante à Treichville et depuis près de 3 ans elle travaille pour son compte à Cocody 2 plateaux Las Palmas. Araba a des clients fidèles qui permettent à son activité de fructifier. Cependant, malgré ses bonnes ventes, elle était obligée de faire ses provisions au jour le jour vu qu elle n avait aucun moyen de conservation de ses aliments et ce jusqu à connaitre MicroCred en janvier 212. Grâce à un prêt de 9 KFCFA (1 35 EUR) sur 1 mois effectué au sein de MicroCred, elle a pu acheter un congélateur afin de renforcer sa capacité de production et de se constituer un stock. Ses ingrédients étant à sa disposition, elle est désormais capable de répondre à davantage de commandes et de satisfaire rapidement ses clients. Supervision MicroCred Côte d Ivoire a eu ses comptes 21 audités par le Cabinet DELOITTE. Aucune autre supervision n a été réalisée sur cet exercice. MicroCred a été la première institution à déposer ses comptes et son rapport annuel auprès de la Direction de la Microfinance et de la BCEAO. Gestion de l actif et du passif La Direction Générale veille à une bonne gestion des risques encourus par l institution : les risques internes émanant de la structure et de son activité comme les risques externes émanant de son environnement. Les risques sont suivis et étudiés via un comité des risques composé de membres de MicroCred Côte d Ivoire et MicroCred S.A. et un comité d audit sous supervision directe du conseil d administration de MicroCred Côte d Ivoire. Mobilisation de l actif A fin décembre 211, le total bilan de l institution était de 6,1 MEUR. Comme l illustre le graphique ci-contre, le portefeuille crédit représentait en début d année 211, 8 % des actifs dû au récent démarrage des opérations. Avec le développement de l activité, la proportion du portefeuille crédit au sein des actifs n a cessé de croître sur 211. Ainsi, en fin d année, le portefeuille crédit représentait 76 % des actifs. La couverture du portefeuille crédit par le portefeuille épargne était en moyenne de 33 % sur les trois premiers trimestres 211. Sur le quatrième trimestre, 2,3 MEUR de DAT institutionnels ont été contractés. La couverture de l encours de portefeuille crédit par l épargne est donc montée à 66 % en moyenne sur le dernier trimestre de l année. En pourcentage 9 % 8 % 7 % 6 % 5 % 4 % 3 % 2 % 1 % % Encours de crédit/actif Epargne/crédit Gestion de l actif Jan Fev 'Mar Avr LMai Juin Juil Août t'sept Oct 'Nov ddec 2 21

12 L encours de portefeuille épargne client n a cessé de croître tout au long de l année 211. Il atteignait en fin d année 1,26 MEUR. La trésorerie en fin de mois de l institution a été en moyenne de l ordre de 165 KEUR sur le premier semestre 211. Au cours du second semestre 211, l augmentation de capital réalisée en août a entrainé une hausse de la trésorerie sur ce mois. A fin décembre, MicroCred Côte d Ivoire a bénéficié d une ligne de découvert au taux d un crédit relais dans l attente de la signature d un DAT institutionnel de 1,1 MEUR, réalisée la première semaine de janvier. En pourcentage 9 % 8 % 7 % 6 % 5 % 4 % 3 % 2 % 1 % % Encours de crédit/actif Epargne/crédit Gestion de la trésorerie Jan Fev 'Mar Avr LMai Juin Juil Août t'sept Oct 'Nov ddec Maturité et management des liquidités La mission de MicroCred Côte d Ivoire est de fournir des services financiers aux micros entrepreneurs, œuvrant ainsi pour la croissance économique et la création d emplois. Malgré un début d année perturbé par la crise socio-politique, MicroCred Côte d Ivoire a su profiter du retour à la stabilité au second semestre 211 pour se développer avec deux nouvelles agences à Abidjan. Sur l année 211, MicroCred Côte d Ivoire a déboursé 3 62 crédits pour un volume de plus de 5,8 MEUR. Le Nombre montant moyen des prêts déboursés était environ de EUR pour une maturité moyenne de 9 mois. A fin décembre 211, l encours du portefeuille crédit de MicroCred Côte d Ivoire s élevait à plus de 4,6 MEUR, avec crédits actifs. Les activités financées par MicroCred Côte d Ivoire se concentrent principalement sur le secteur du commerce. Ainsi, à fin décembre 211, 88 % de l encours de portefeuille crédit était détenu par des clients travaillant dans le secteur du commerce, 9 % dans les services et 3 % dans la production. Les femmes représentaient 46 % de l encours total de portefeuille crédit à fin 211, et 48 % des emprunteurs. Encours de portefeuille PAR > j o ur et PAR > 3 j o ur s % de provision Dépense de provision Encours sain, sans retard, ni rééchelonnement PAR 1-7 jours PAR 8-3 jours PAR 31-6 jours % PAR 61-9 jours % - PAR jours % PAR jours % - PAR > 18 jours % - Sous total : PAR > 3 jours Prêts restructurés sans retard % Prêts restructurés avec un retard de moins de 9 jours % - Prêts restructurés avec un retard de plus de 9 jours % - Total En pourcentage 1, %,8 %,6 %,4 %,2 %, % Encours de crédit/actif Epargne/crédit,1 %,1 %, % Jan Fev 'Mar Avr LMai Juin Juil Août t'sept Oct 'Nov ddec MicroCred Côte d Ivoire a terminé ses opérations 211 avec un PAR > de,9 % correspondant à 4 crédits en retard dont 2 à plus de 3 jours de retard, amenant le PAR > 3 à,7 %. Ces 4 retards représentent 4 clients décédés au cours de l année, le PAR corrigé de ces dossiers est donc nul. Le capital restant dû de ces dossiers est en cours de remboursement par le partenaire assureur et actionnaire UA-Vie. L institution ne connaît pas d autre retard de paiement que ceux de ces 4 clients décédés. Ainsi, grâce notamment à un suivi clientèle de proximité, la qualité du portefeuille de l institution est maitrisée. Autres actifs Avec le développement de l institution, via ses deux nouvelles implantations au sein de la capitale ivoirienne, les immobilisations nettes ont augmenté de 32 % entre 21 et 211, passant de 796 KEUR à 1 5 KEUR. Les immobilisations de frais de constitution et de dépenses pré-opérationnelles restent les immobilisations les plus importantes, représentant à fin décembre 39 % des immobilisations nettes. Structure de financement En pourcentage Structure de financement au 31 Décembre % 8 % 6 % 4 % 2 % % Emprunts Fonds propres Epargne A fin 211, la structure de financement de MicroCred Côte d Ivoire se reposait à 7 % sur l épargne collectée et 3 % sur les fonds propres. A fin 211, la structure de financement de MicroCred Côte d Ivoire se reposait à 7 % sur l épargne collectée et 3 % sur les fonds propres. Fonds propres MicroCred Côte d Ivoire a vu son capital augmenté en août 211 avec l entrée au tour de table de deux actionnaires locaux : la BICICI, filiale de BNP Paribas en Côte d Ivoire, et UA-VIE, l union des Assurances de Côte d ivoire Vie avec un apport total de 1 MEUR ainsi qu un complément de MicroCred S.A. portant le capital de l institution à 3,5 MEUR. En pourcentage 1 % 8 % 6 % 4 % 2 % % Emprunts Fonds propres Capital versé Décembre 211 Epargne Ep a r g n e A fin décembre 211, l encours de portefeuille épargne de MicroCred Côte d Ivoire s élevait à plus de 3,5 MEUR pour clients épargnants. Cet encours d épargne se répartissait de la sorte : - 2,3 MEUR de dépôts à terme institutionnels - 1,2 MEUR d encours épargne client. Dès le début de ses opérations, MicroCred Côte d Ivoire a mis l accent sur ses activités d épargne afin de financer ses activités crédit. Ainsi, différents produits d épargne ont été lancés fin 21 et courant 211. L encours épargne client de 1,2 MEUR se composait ainsi de : - 44 KEUR d encours sur les comptes courants KEUR d encours sur les comptes épargne KEUR de dépôts à terme client. Répartition des produits d épargne Dans l attente de son augmentation de capital réalisée en août et afin de continuer à financier ses activités de crédit, MicroCred Côte d Ivoire a contracté plusieurs avances de trésorerie auprès de MicroCred S.A. au cours du premier semestre 211. Celles-ci ont atteint 1,45 MEUR en juillet. Une nouvelle avance de 616 KEUR a été contractée sur le mois de novembre et liquidée en décembre. L effet de levier Dettes/ Fonds propres était négatif jusqu en juillet 211 en raison du report de l augmentation de capital entraînant des fonds propres négatifs sur le premier semestre Réel Effet de levier (dette/capital) Jan Fev 'Mar Avr LMai Juin Juil Août t'sept Oct 'Nov ddec 22 23

13 Maturité et Management des liquidités Tableau actif et passif (EUR) Actif < 3 mois 3 mois < < 1 an > 1 an Total Comptes ordinaires débiteurs et valeur en caisse Encours de portefeuille crédit Réserve pour pertes sur prêts Intérêts courus non échus Immobilisations nettes Cautions et bails Charges constatées d'avance et autres actifs Total Passif < 3 mois 3 mois < < 1 an > 1 an Total Comptes ordinaires créditeurs Epargne à vue Epargne à terme client Epargne à terme institutionnel Dettes fournisseurs et autres dettes Fonds propres Total Efficience et rentabilité Pr i n c i p a u x éléments d u c o m p t e d e r é s u l t a t d e l i n s t i t u t i o n Revenus et charges (EUR) Ils étaient composés à : 97 %, de revenus liés aux produits d épargne, soit 8 KEUR 3 % de revenus liés au produit de transfert d argent, soit 3 KEUR. Les charges totales ont été de 1,9 MEUR pour l année 211. Perspectives 212 devrait être une année de forte croissance. En termes de réseau, MicroCred Côte d Ivoire prévoit une extension avec l ouverture de deux nouvelles agences à Koumassi et à Yopougon, deux communes économiquement et politiquement fortes au sein de la capitale ivoirienne. L institution prévoit pour 212 des décaissements de l ordre de 32 MEUR sur l année pour un encours en fin de période de près de 17,4 MEUR, soit une progression de 276 %. Une forte progression de l épargne est aussi prévue avec plus de 4 comptes actifs et un encours d épargne de plus de 15,7 MEUR, soit une progression de 344 %. Parallèlement, l institution prévoit d augmenter ses effectifs de 85 % environ, passant de 13 à plus de 24 collaborateurs à fin 212. MicroCred Côte d Ivoire prévoit aussi d élargir sa gamme de services proposés à sa clientèle avec deux nouveaux produits crédit, Bizness + et Crédit PME et avec une diversification de la gamme des plans d épargne proposés (plan épargne Projet, plan épargne Logement, Plan épargne pèlerinage, Plan épargne salariale, plan épargne Jackpot) et le lancement de nouveaux services, tels que la carte de retrait Jan Fév Mar Avr Mai Juin Juil Août Sept Oct Nov Déc Les charges financières, de 93 KEUR sur l année, représentaient 5 % des charges totales. En 211, le coût de financement a été de l ordre de 7 %. La maitrise de la qualité du portefeuille a permis de limiter les charges de dotation aux provisions pour pertes sur prêts à 2 KEUR sur l année. Charges mensuelles Revenus mensuels Les produits financiers ont été de 475 KEUR pour l année % des revenus financiers proviennent de l activité crédit, soit 391 KEUR composés de : 261 KEUR d intérêts normaux du portefeuille, ce qui représente 67 % des revenus financiers liés à l activité de crédit. 122 KEUR de commissions au déboursement, ce qui représente 31 % des revenus financiers liés à l activité de crédit. 8,4 KEUR de pénalités liées au portefeuille crédit (amende de retard, intérêts moratoires, pénalités de clôture par anticipation, de restructuration), ce qui représente 2 % des revenus financiers liés à l activité de crédit. Cette faible proportion de revenus provenant de pénalités illustre le bonne qualité du portefeuille crédit. De part la nature même des activités de MicroCred, les charges de personnel correspondent au poste de charges le plus lourd supporté par l institution. Ainsi sur 211, les charges de personnel, de 896 KEUR, représentaient 46 % des charges totales. MicroCred Côte d Ivoire est passé de 49 employés à fin 21 à 13 employés en 211. A fin décembre, 54 % du personnel était des agents commerciaux. Les dépenses d exploitation, de 758 KEUR, représentaient 39% des charges totales. De ces dépenses d exploitation, les postes les plus lourds restent les frais d environnement, les taxes et licences et les frais de consultance. Les dotations aux amortissements représentaient 9% des charges totales, soit 177 KEUR. Le résultat net après impôts et subventions a été négatif de EUR. Les revenus des produits autres que de crédits, de 83 KEUR, représentaient 18 % des produits financiers

14 Rapport de commisaires aux comptes Etats Financiers Aux membres du Conseil d Administration En exécution de la mission de commissariat aux comptes qui nous a été confiée par votre assemblée générale, nous vous présentons notre rapport prévu par l article 715 des dispositions de l Acte Uniforme sur les sociétés commerciales et le GIE de l OHADA et relatif à l exercice clos le 31 décembre 211. Conformément à ces dispositions, il nous appartient, sur la base de nos travaux, de vous présenter un rapport portant à votre connaissance : Les contrôles et vérifications effectués sur les états financiers annuels tels qu ils sont joints en annexe au présent rapport, avant leur arrêté par le Conseil d Administration, Les modifications devant être portées aux états financiers, ainsi que les observations sur les méthodes d évaluation utilisées pour l élaboration des comptes, Les irrégularités et inexactitudes relevées à l issue de nos travaux, L impact des observations et rectifications proposées sur les résultats de l exercice comparés à ceux de l exercice précédent. En vertu de l article 435 de l Acte Uniforme évoqué, le Conseil d Administration à la responsabilité d arrêter les comptes de la société. I. Contrôles Effectués Les états financiers annuels présentés en annexes au présent rapport se caractérisent par les chiffres clés suivants en milliers de FCFA : - Total bilan : Capitaux propres : Résultat net (Perte) : ALIMATOU Co u l i b a y Coiffeuse au marché d anono «Désormais mon commerce est plus fourni et mes clientes mieux servies.» Alimatou est une jeune femme de 26 ans qui évolue dans le domaine de la coiffure. Elle s est spécialisée dans le greffage et les nattes. Sa collaboration avec MicroCred a débuté il y a seulement 3 mois, mais elle est très satisfaite de cette collaboration qui lui a permis d augmenter son stock avec l achat de mèches et de produits cosmétiques en gros lui évitant ainsi les perpétuels déplacements entre le marché d Adjamé et le lieu de son activité, le marché d Anono ; Alimatou met beaucoup d espoir en son activité grâce au crédit qu elle a obtenu de MicroCred. Désormais son commerce est plus fourni et ses clientes sont mieux servies avec une multitude de choix et de propositions mis à leur disposition. La profonde reconnaissance d Alimatou pour MicroCred est surtout l épargne qu elle arrive à constituer depuis le début de sa collaboration avec l institution. La préparation du trousseau ne présentant plus un frein à l évolution de son activité, elle rembourse normalement son prêt tout en épargnant. Notre examen a comporté les principales diligences : - L examen des procédures de contrôle interne ; - La revue du système d information ; - La participation aux travaux d inventaires physiques des valeurs en caisse au 31 décembre L appréciation des principes et méthodes retenus pour l évaluation des principales rubriques des comptes annuels - Les demandes d information et de confirmation de soldes adressés aux principaux tiers avec lesquels la société est en relation ; - Le contrôle des comptes annuels au 31 décembre 211 planifié et conduit en fonction des zones de risques que nous avons identifiées ; - Le contrôle du respect de la réglementation bancaire ; - La revue des évènements postérieurs à la clôture Nous estimons que les éléments probants recueillis sont suffisants et appropriés pour fonder les observations et conclusions présentées aux paragraphes 2 à 5 ci-après. II. Modifications aux Etats Financiers et observation sur les méthodes d évaluation Les comptes arrêtés au 31 décembre 211, ont été établis conformément aux règles et principes comptables retenus par le référentiel comptable spécifique aux Système financiers décentralisés de l UEMOA. III. Respect de la réglementation prudentielle Nous avons également procédé, conformément aux normes de la profession applicables en Côte d Ivoire, aux vérifications spécifiques relatives au respect de la réglementation prudentielle. Nous devons porter à votre attention, les informations suivantes : - Le ratio de limitation des risques auxquels est exposée une institution s établit à 9 % pour un maximum réglementaire de 2 % ; - Le coefficient de couverture des emplois à moyen et long terme par des ressources stables s établit à 25 % pour un minimum réglementaire de 1% ; - Le ratio de limitation des prêts aux dirigeants et au personnel ainsi qu aux personnes liées est de 1 % pour un maximum réglementaire de 1 % ; - Le ratio de limitation des risques pris sur une seule signature s établit à 1 % pour un maximum réglementaire de 1 % ; - La norme de liquidité s établit à 11 % pour un minimum réglementaire de 1 % ; - Le ratio de risques portés par une institution-montants nets des provisions et des dépôts de garantie s établit à % pour un maximum réglementaire de 5 % ; - La constitution de la réserve générale s établit à % pour un minimum réglementaire de 15 % de la base ; - La norme de capitalisation s établit à 17 % pour un minimum réglementaire de 15 % ; - Le ratio de limitation des prises de participation s établit à % pour un maximum réglementaire de 25 %. CONCLUSION Au stade actuel de nos travaux, si vous arrêtez les comptes tels qu ils sont présentés, notre opinion sera une certification sans réserve. Fait à Abidjan, le 24 mai 212 Le Commissaire aux comptes, Deloitte & Touche 26 27

15 Etats financiers Bilan consolidé Situation arretée au 31 décembre 211 (en FCFA) Actif BRUT AMT/PROV NET NET Opérations de trésorerie et avec les institutions financières Valeur en caisse Billets et monnaies Comptes ordinaires débiteurs Comptes de prêts Opérations avec les membres, bénéficiaires ou clients Crédits à court terme Crédits à moyen terme Créances rattachées Crédits en souffrance Crédits en souffrance de 6 mois au plus Crédits en souffrance de plus de 6 mois à 12 mois au plus Crédits en souffrance de plus de 12 mois à 24 mois au plus Opérations sur titres et opérations diverses Débiteurs divers Comptes d'ordre et divers Comptes de liaison 3 Comptes de régularisation actif Comptes d'attente actif Passif Opérations de trésorerie et avec les institutions financières Comptes ordinaires créditeurs Autres comptes de dépôts créditeurs 1 5 Dépôts à terme reçus 1 5 Dettes rattachées Opérations avec les membres, bénéficiaires ou clients Comptes ordinaires créditeurs Dépôts à terme reçus Comptes d'épargne à régime spécial 5 25 Autres dépôts de garantie rçus Dettes rattachées Opérations sur titres et opérations diverses Créditeurs divers Comptes d'ordre et divers Comptes de liaison Comptes de régularisation - passif Provisions, fonds propres et assimilés Capital Report à nouveau (+ou-) Résultat de l'exercice (+ou -) Excédent ou déficit en instance d'approbation Total Passif Valeurs immobilisées Immobilisations financières Dépôts et cautionnements Immobilisations d'exploitation Incorporelles Corporelles Total Actif

16 Compte de résultat Charges Charges sur opérations avec les institutions financières Intérêts sur comptes ordinaires créditeurs Intérêts sur autres comptes de dépôt créditeurs Intérêts sur compte d'emprunts Commissions Charges sur opéartions avec les memebres bénéficiaires ou clients Intérêts sur comptes ordinaires créditeurs Intérêts sur dépots à terme reçus Intérêts sur comptes d'épargne à régime spécial 25 Intérêts sur dépots de garantie reçus Commissions Total charges financières nettes Achat de marchandises Total charges générales d exploitation Frais personnel Salaires et traitements Charges sociales Rémunérations versées aux stagiaires Impôts et Taxes Autres Impôts, taxes et versements assimilés sur rémunérations Impôts directs Impôts indirects Droits d'enregistrement et de timbre Autres charges externes et charges diverses d exploitation Loyers Entretien et réparations Primes d'assurance Etudes et recherches Frais de formation du personnel Divers 3 Personnel extérieur à l'institution Rémunérations d'intermédiaires et honoraires Publicité, publications et relations publiques Transport de biens Transports collectifs du personnel Déplacements, missions et réceptions Achat non stockés de matières et fournitures Frais postaux et frais de télécommunication Divers Charges diverses d'exploitation Dotation aux amortissements et aux provisions sur immobilisations Dotation aux provisions et pertes sur créances irrecouvrables Chagres exceptionnelles Pertes sur exercices antérieurs Impôts sur les excédents 2 Total charges Produits Produits sur opérations avec les institutions financières Intérêts sur autres comptes de dépots débiteurs Produits sur opérations avec les membres bénéficiaires ou clients Intérêts sur crédit aux membres, bénéficiaires ou clients Autres Intérêts Commissions Autres produits d exploitation financière Divers produits d'exploitation financière Total produits financiers nets Produits généraux d exploitation Transferts de charges d'exploitation non financière Autres produits divers d'exploitation Produits exceptionnels Déficit Total produits

17 An n e x e s Note explicative des états financiers (en FCFA) Tableau des emplois et ressources Actif Amort/Provisions Montants nets Créances sur les membres, bénéficiaires ou clients Crédits à court terme Crédits à moyen terme Crédits à long terme - Crédits en souffrance Crédit-bail et opérations assimilées - Crédit-bail - Location avec option d'achat - Location-vente - Créances en souffrance sur crédit-bail et opérations assimilées - Passif Dettes à l'égard des membres, bénéficiaires ou clients Comptes ordinaires créditeurs Dépôts à terme reçus Comptes d'épargne à régime spécial 5 25 Emprunts - Autres sommes dues - Etats des crédits en souffrance Crédits en souffrance crédits comportant au moins une échéance impayée à 6 mois crédits comportant au moins une échéance impayée > 6 mois et à 12 mois crédits comportant au moins une échéance impayée >12 mois et à 24 mois Crédits et prêts en souffrance Dépôts de garantie Soldes restant dus Provisions Crédits et prêts en souffrance nets Etats des informations annexes Libellés Montant / Effectif Encours des engagements par signature à court terme Néant Encours des engagements par signature à moyen et long termes Néant Montant total consacré par l'institution aux opérations autres que les activités d'épargne et de crédit Néant Nombre total de membres, bénéficiaires ou clients de l'institution Nombre total de groupements de l'institution ainsi que de leurs membres - Nombre total de membres, bénéficiaires ou clients de sexe masculin de l'institution 3 16 Nombre total de membres, bénéficiaires ou clients de sexe féminin de l'institution 2 73 Nombre total de groupements bénéficiaires 41 Nombre total d'usagers bénéficiares Nombre total de sociétaires bénéficiaires Population cible de la caisse (ou son estimation) 1 Dépôts à plus d'un an du SFD auprès des institutions financières - Dépôts à terme à plus d'un an des membres, bénéficiaires ou clients auprès de la caisse 1 5 Compte d''épargne à régime spécial Autres dépôts à plus d'un an des membres, bénéficiaires ou clients auprès de la caisse - Recouvrements sur prêts intervenus au cours de l'exercice N/A Recouvrements sur prêts attendus au cours de l'exercice N/A Etats des valeurs immobilisées Libellés Montants Bruts Amort/Prov Montants Nets Immobilisations financières Titres de participation Titres d'investissement Dépôts et cautionnement Immobilisations en cours Incorporelles Corporelles Immobilisations d'exploitation Incorporelles Droit au bail 6 6 Autres éléments du fonds commercial - Frais d'établissement Autres immobilisations incorporelles Corporelles Immobilisations hors exploitation Incorporelles Droit au bail Autres éléments du fonds commercial Autres immobilisations incorporelles Corporelles Immobilisations acquises par réalisation de garantie Incorporelles Corporelles 32 33

18 Co n t a c t s Affectation du résultat Libellés Proposition de répartition Répartition effective Détermination du résultat a affecter Résultat de l'exercice (+/-) Report à nouveau (+/-) Résultat à affecter Affectation du résultat bénéficiaire Réserve générale Réserves facultatives Autres réserves Report à nouveau bénéficiaire Autres affectations Affectation du résultat déficitaire *Report à nouveau déficitaire *Prélévements sur les réserves Autres MicroCred Côte d Ivoire Cocody les II Plateaux, Rue des Jardins 6 BP 1664 Abidjan 6 Tél : Agences & Points de Services Cocody Cocody les II Plateaux, Rue des Jardins 6 BP 1664 Abidjan 6 Tél : Adjamé face l église St Michel 6 BP 1664 ABIDJAN 6 MicroCred Holding 44 rue de prony 7517 Paris FRANCE Tél: (33) Fax: (33) Tél : Treichville Rue 38, Avenue 21, Face Eglise Notre Dame de Treichville Abidjan Tél : Koumassi Boulevard Valéry Giscard d Estaing Face Hotêl IBIS Koumassi Abidjan Tél : Cr é d i t s Production : Marion Ivars, Thérouane de Saint Pern Photos : Alexandre Coster PEFC/ Imprimé sur papier provenant de forêts gérées durablement. PEFC/ Imprimé sur papier provenant de forêts gérées durablement

19 Groupe PlaNet Finance Rue Desjardins - Abidjan 6 BP 1664 Abidjan 6 CÔTE D IVOIRE Tél :

Groupe PlaNet Finance

Groupe PlaNet Finance Rapport Annuel Mi c r ocr e d Groupe PlaNet Finance Table des matières Présentation du Groupe MicroCred 4 Le Groupe MicroCred 4 MicroCred en chiffres 6 Le mot du Président du Conseil 8 Bilan 9 Le mot du

Plus en détail

Présentation de Microcred Mali

Présentation de Microcred Mali MicroCred Mali a démarré ses activités opérationnelles le 16 Septembre 2013 (après l obtention de l agrément n 2013 3438/ MF SF auprès du Ministère de l Economie et des Finances le 15 Août 2013) à Bamako.

Plus en détail

PRINCIPAUX INDICATEURS

PRINCIPAUX INDICATEURS 30 juin 2006 RESULTAT DE L DE L EXERCICE 2005 2005-200 2006 (Période du 1 er avril 2005 au 31 mars 2006) PRINCIPAUX INDICATEURS Chiffres Chiffres Chiffres En millions d euros consolidés consolidés consolidés

Plus en détail

INSTRUCTION N 009 AUX COOPERATIVES D EPARGNE ET DE CREDIT ET AUX INSTITUTIONS DE MICRO FINANCE RELATIVE A LA TRANSMISSION DES SITUATIONS PERIODIQUES

INSTRUCTION N 009 AUX COOPERATIVES D EPARGNE ET DE CREDIT ET AUX INSTITUTIONS DE MICRO FINANCE RELATIVE A LA TRANSMISSION DES SITUATIONS PERIODIQUES INSTRUCTION N 009 AUX COOPERATIVES D EPARGNE ET DE CREDIT ET AUX INSTITUTIONS DE MICRO FINANCE RELATIVE A LA TRANSMISSION DES SITUATIONS PERIODIQUES La Banque Centrale du Congo, Vu la Loi n 005/2002 du

Plus en détail

Rapport trimestriel 31 mars 2002 FONDS DE PLACEMENT IMMOBILIER COMINAR

Rapport trimestriel 31 mars 2002 FONDS DE PLACEMENT IMMOBILIER COMINAR Rapport trimestriel 31 mars 2002 FONDS DE PLACEMENT Message aux détenteurs de parts Au nom des fiduciaires et de tous les employés de Cominar, il me fait plaisir de vous présenter les résultats du premier

Plus en détail

Étude du portefeuille de crédit des

Étude du portefeuille de crédit des Étude du portefeuille de crédit des caisses du réseau ANACAPH PROJET : «RENFORCEMENT DU RESEAU DE L ANACAPH DANS L ACCOMPAGNEMENT DU CREDIT ORIENTE VERS LES MPE» Mai 2009 Dorlus Jackson MBA, Comptable

Plus en détail

Le CIC en 2013 Performance de l activité commerciale, croissance des résultats et solidité financière

Le CIC en 2013 Performance de l activité commerciale, croissance des résultats et solidité financière COMMUNIQUE DE PRESSE Paris, le 27 février 2014 Le CIC en 2013 Performance de l activité commerciale, croissance des résultats et solidité financière Résultats au 31 décembre 2013 Produit net bancaire 4

Plus en détail

TABLEAU DE BORD POUR ELUS

TABLEAU DE BORD POUR ELUS TABLEAU DE BORD POUR ELUS I. Fonctions et tâches d élus de SFD (séance de 2H 30) Dans un système financier décentralisé, les élus occupent une place centrale dans la gouvernance de l institution. En particulier,

Plus en détail

GROUPE BANQUE INTERNATIONALE ARABE DE TUNISIE BIAT

GROUPE BANQUE INTERNATIONALE ARABE DE TUNISIE BIAT GROUPE BANQUE INTERNATIONALE ARABE DE TUNISIE BIAT ETATS FINANCIERS CONSOLIDES 31/12/2012 Groupe BIAT Etats financiers consolidés arrêtés au 31 décembre 2012 Page ~ 2~ BILAN CONSOLIDE ARRETE AU 31 DECEMBRE

Plus en détail

COOPERATIVES POUR LA PROMOTION DE L EPARGNE ET DU CREDIT

COOPERATIVES POUR LA PROMOTION DE L EPARGNE ET DU CREDIT COOPERATIVES POUR LA PROMOTION DE L EPARGNE ET DU CREDIT (CPEC BENIN) Agrément n L.99.0004.A MFE du 05/052011 Tel : (229) 21385007 / 97 49 92 75 Email : cpecp@yahoo.fr RAPPORTS DU COMMISSAIRE AUX COMPTES

Plus en détail

LE DEFIS DU FINANCEMENT DES PME

LE DEFIS DU FINANCEMENT DES PME LE DEFIS DU FINANCEMENT DES PME 1 SOMMAIRE INTRODUCTION ETAT DES LIEUX CAUSE DE LA SITUATION ACTUELLE NOS OBJECTIFS SOLUTIONS Brazzaville, Congo 1 1. INTRODUCTION A. CHIFFRES CLES DE LA FISRT BANK 28 ans

Plus en détail

Communiqué annuel de BSB sur l exercice 2008

Communiqué annuel de BSB sur l exercice 2008 Communiqué annuel de BSB sur l exercice 2008 Louvain-la-Neuve, le 27 mars 2009, 16h00 Information réglementée 1. CROISSANCE ET PROFITABILITÉ : BSB TIENT SES PROMESSES! La croissance de la société s est

Plus en détail

Réforme de la loi sur les crédits à la consommation. (source : Ministère de l Economie, de l Industrie et de l Emploi, mars 2010)

Réforme de la loi sur les crédits à la consommation. (source : Ministère de l Economie, de l Industrie et de l Emploi, mars 2010) Réforme de la loi sur les crédits à la consommation (source : Ministère de l Economie, de l Industrie et de l Emploi, mars 2010) Introduction Le crédit est utile et nécessaire à la vie des ménages. Ce

Plus en détail

RELATION BANQUE ENTREPRISE - FINANCEMENT DE LA PME

RELATION BANQUE ENTREPRISE - FINANCEMENT DE LA PME RELATION BANQUE ENTREPRISE - FINANCEMENT DE LA PME Par A. AIT-AIDER. Directeur Régional de la BNA. L Entreprise, la Banque : voilà deux acteurs centraux de l environnement économique dont le destin est

Plus en détail

Analyse financière détaillée

Analyse financière détaillée Analyse financière détaillée L analyse financière détaillée réintègre le cadre comptable de la comptabilité générale. En particulier les hypothèses introduites dans l analyse sommaire sont levées. Cela

Plus en détail

Responsabilité sociale et protection des clients. Casablanca 16 Septembre 2015

Responsabilité sociale et protection des clients. Casablanca 16 Septembre 2015 Responsabilité sociale et protection des clients Casablanca 16 Septembre 2015 1 Affirmer la mission sociale du secteur. Mission: Mission sociale de la microfinance Combiner création d activités, lutte

Plus en détail

SERVAIR ABIDJAN RAPPORT GÉNÉRAL DES COMMISSAIRES AUX COMPTES ETATS FINANCIERS ANNUELS

SERVAIR ABIDJAN RAPPORT GÉNÉRAL DES COMMISSAIRES AUX COMPTES ETATS FINANCIERS ANNUELS SERVAIR ABIDJAN RAPPORT GÉNÉRAL DES COMMISSAIRES AUX COMPTES ETATS FINANCIERS ANNUELS Exercice clos le 31 décembre 2012 Rue Gourgas, Immeuble Alpha 2000 01 BP 224 Abidjan 01 01 B.P. 658 Abidjan 01 SERVAIR

Plus en détail

DOSSIER DE CREATION D'ENTREPRISE

DOSSIER DE CREATION D'ENTREPRISE DOSSIER DE CREATION D'ENTREPRISE BUSINESS PLAN Partie 2 : Le dossier financier 1 Vous êtes prêt à créer votre entreprise? Ce dossier va vous permettre de préciser et de mettre en forme votre projet de

Plus en détail

NOTICE EXPLICATIVE DU BUSINESS PLAN PACA ÉMERGENCE

NOTICE EXPLICATIVE DU BUSINESS PLAN PACA ÉMERGENCE NOTICE EXPLICATIVE DU BUSINESS PLAN PACA ÉMERGENCE Préambule Le Business Plan (ou plan d affaire) est un document qui décrit le projet d activité, fixe des objectifs, définit les besoins en équipements,

Plus en détail

AGO BIAT du 28 Mai 2010. de Monsieur le Président du Conseil

AGO BIAT du 28 Mai 2010. de Monsieur le Président du Conseil AGO BIAT du 28 Mai 2010 Allocution d ouverture Allocution d ouverture de Monsieur le Président du Conseil Chers Actionnaires, Mesdames, Messieurs : L année 2009 a été globalement une année très positive

Plus en détail

Politique de placements

Politique de placements Politique de placements Le 7 octobre 2010 Politique de placements Table des matières 1. La mission de la Fondation pour le développement des coopératives en Outaouais 2. Les principes de la gouvernance

Plus en détail

PROJET DE POLITIQUE D EPARGNE ET DE CREDIT DES CAISSES POPULAIRES D EPARGNE ET DE CREDIT (CPEC)

PROJET DE POLITIQUE D EPARGNE ET DE CREDIT DES CAISSES POPULAIRES D EPARGNE ET DE CREDIT (CPEC) SECRETARIAT D ETAT A LA SOLIDARITE AGENCE DJIBOUTIENNE DE DEVELOPPEMENT SOCIAL (ADDS) PROJET DE POLITIQUE DES CAISSES POPULAIRES (CPEC) Août 2008 REALISATION OKAMBAWA CODJO IRENEE & MOHAMED ROBERT D EPARGNE

Plus en détail

Rôle des banques centrales dans la promotion de l inclusion financière : référence au cas de l Algérie

Rôle des banques centrales dans la promotion de l inclusion financière : référence au cas de l Algérie Rôle des banques centrales dans la promotion de l inclusion financière : référence au cas de l Algérie Intervention de Mohammed Laksaci Gouverneur de la Banque d Algérie 21 e Conférence des Gouverneurs

Plus en détail

Bienvenue dans votre FIBENligne

Bienvenue dans votre FIBENligne Bienvenue dans votre FIBENligne Retrouvez dans votre FIBENligne toutes les nouveautés FIBEN et l ensemble des services que la Banque de France met à votre disposition pour vous aider dans votre maîtrise

Plus en détail

Culture familiale et ouverture sur le monde

Culture familiale et ouverture sur le monde > Culture familiale et ouverture sur le monde Il est dans notre culture d entreprendre, d investir dans de nouveaux projets, de croître internationalement. Location automobile à court terme CHIFFRES CLÉS

Plus en détail

MISELINI FINANCEMENT DE LA GOMME ARABIQUE. Bamako, du 11 au 13 mai 2010. Boubacar DIAKITE

MISELINI FINANCEMENT DE LA GOMME ARABIQUE. Bamako, du 11 au 13 mai 2010. Boubacar DIAKITE MISELINI FINANCEMENT DE LA GOMME ARABIQUE. Bamako, du 11 au 13 mai 2010 Boubacar DIAKITE Contexte de création des IMFs. Extrême pauvreté de certaines couches de la population active, Banque: une activité

Plus en détail

284 M 97 % 45 % 99 M 69 % DES PRODUITS ET DES SERVICES FINANCIERS SIMPLES ET ACCESSIBLES MICROCRED C EST : 1,1 % FINANCIERS CLÉS

284 M 97 % 45 % 99 M 69 % DES PRODUITS ET DES SERVICES FINANCIERS SIMPLES ET ACCESSIBLES MICROCRED C EST : 1,1 % FINANCIERS CLÉS L ESSENTIEL 2015 L ESSENTIEL 2015 AU 31 JUILLET 2015 MICROCRED C EST : 284 M engagés dans différents secteurs de l économie comme le commerce, les services, la production et l agriculture. 97 % des crédits

Plus en détail

Annexe 1. Tableau de bord de la société Armand Ratio Calcul Valeur société Armand année N

Annexe 1. Tableau de bord de la société Armand Ratio Calcul Valeur société Armand année N ÉNONCÉ 1 Analyse globale Créée en N-5, la société Armand est devenue sous-traitante d une entreprise qui gère une librairie électronique. Armand assure la logistique de cette entreprise : elle achète,

Plus en détail

L ANALYSE DU BILAN FONCTIONNEL. Les grandes masses du bilan fonctionnel

L ANALYSE DU BILAN FONCTIONNEL. Les grandes masses du bilan fonctionnel L ANALYSE DU BILAN FONCTIONNEL Le bilan comptable renseigne sur l état du patrimoine de l entreprise. Il peut être défini comme étant la «photographie comptable de l entreprise à une date donnée». Le bilan

Plus en détail

Rapport de gestion pour l exercice clos Le 31 décembre 2012

Rapport de gestion pour l exercice clos Le 31 décembre 2012 Rapport de gestion pour l exercice clos Le 31 décembre 2012 Les faits caractéristiques de l exercice : L exercice 2012 a été marqué par les faits suivants : La DTN a quitté ses fonctions en septembre 2012,

Plus en détail

Rapport trimestriel 30 septembre 2001

Rapport trimestriel 30 septembre 2001 F O N D S D E P L A C E M E N T I M M O B I L I E R C O M I N A R Rapport trimestriel 30 septembre 2001 Message aux porteurs de parts Au nom des fiduciaires, des dirigeants et du personnel du Fonds de

Plus en détail

SEMINAIRE SUR LE FINANCEMENT DU LOGEMENT EN AFRIQUE DE L OUEST. Synthèse des conclusions et recommandations

SEMINAIRE SUR LE FINANCEMENT DU LOGEMENT EN AFRIQUE DE L OUEST. Synthèse des conclusions et recommandations SEMINAIRE SUR LE FINANCEMENT DU LOGEMENT EN AFRIQUE DE L OUEST Synthèse des conclusions et recommandations Bamako les 14-15 et 16 février 2005 Page 1 sur 5 Les 14, 15 et 16 février 2005, a eu lieu à Bamako

Plus en détail

Le besoin de trésorerie

Le besoin de trésorerie JUIN 2013 ENTREPRENEURS N 3 lesclesdelabanque.com Le site pédagogique sur la banque et l argent FINANCEMENT LES MINI-GUIDES BANCAIRES & banques-sepa.fr les banques accompagnent les entreprises pour le

Plus en détail

PROGRAMME D APPUI AU SECTEUR INFORMEL

PROGRAMME D APPUI AU SECTEUR INFORMEL Thème N 2 "Des ressources pour quelle demande?" «Politique de composition du capital» PASI Côte d'ivoire Séminaire MAIN Les leviers de la pérennité financière Etude de cas PROGRAMME D APPUI AU SECTEUR

Plus en détail

Dossier de presse Partenariat renforcé entre l Europe et Creasol en région PACA : 1 M en faveur des micro-entreprises

Dossier de presse Partenariat renforcé entre l Europe et Creasol en région PACA : 1 M en faveur des micro-entreprises Dossier de presse Partenariat renforcé entre l Europe et Creasol en région PACA : 1 M en faveur des micro-entreprises Institut de Microfinance Créa-Sol 26 rue Montgrand - 13006 Marseille 04 91 57 72 15

Plus en détail

RCI Banque élargit son offre d épargne en France avec le compte à terme PEPITO commercialisé depuis le 1 er juillet

RCI Banque élargit son offre d épargne en France avec le compte à terme PEPITO commercialisé depuis le 1 er juillet RCI Banque vise un montant de dépôts représentant 20 à 25% des encours en 2016 10 juillet 2013 ID: 49744 Au 30 juin 2013, près de 33 700 livrets ZESTO ont été ouverts représentant un montant d épargne

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL CÔTE D IVOIRE 2

RAPPORT ANNUEL CÔTE D IVOIRE 2 RAPPORT ANNUEL CÔTE D IVOIRE 2 0 1 2 Groupe PlaNet Finance Sommaire 3 Présentation du Groupe MicroCred & de sa filiale en Côte d Ivoire Le Groupe MicroCred en MicroCred Côte d Ivoire en chiffres Éditorial,

Plus en détail

X) Exco. Rapport de transparence. Exercice clos le 30 septembre 2014 Cabinet EXCO S & W Associés

X) Exco. Rapport de transparence. Exercice clos le 30 septembre 2014 Cabinet EXCO S & W Associés X) Exco Rapport de transparence Exercice clos le 30 septembre 2014 Cabinet EXCO S & W Associés I 751 t._iiiii[ X) Exco Table des matières Préambule 1 Présentation de Kreston International LTD 2 Structure

Plus en détail

Commissions nettes reçues ( M ) 159,3 142,2-11% Résultat d exploitation ( M ) 38,8 22,7-41% Résultat net consolidé ( M ) 25,3 15,2-40%

Commissions nettes reçues ( M ) 159,3 142,2-11% Résultat d exploitation ( M ) 38,8 22,7-41% Résultat net consolidé ( M ) 25,3 15,2-40% COMMUNIQUE de Presse PARIS, LE 18 FEVRIER 2013 Résultats 2012. L UFF enregistre un résultat net consolidé de 15,2 M et une collecte nette de 49 M Une activité stable, grâce à une bonne adaptation de l

Plus en détail

Cardif Multiplus Perspective

Cardif Multiplus Perspective Cardif Multiplus Perspective CONTRAT D ASSURANCE VIE FONDS EUROCROISSANCE Composez le futur de votre épargne Communication à caractère publicitaire BNP Paribas Cardif, La référence en partenariat d assurance

Plus en détail

LEXIQUE MICROFINANCE

LEXIQUE MICROFINANCE Microfinance et Développement Mali - CIDR LEXIQUE MICROFINANCE Actif (membre) Dans une CVECA, un membre actif est un membre ayant effectué au moins une opération de dépôt ou de crédit pendant une période

Plus en détail

Les aides pour la création et reprise d entreprise

Les aides pour la création et reprise d entreprise Les aides pour la création et reprise d entreprise Pour créer sa boite, mieux vaut être accompagné Pourquoi SE FAIRE ACCOMPAGNER lors du lancement? Pour gagner du temps en ayant accès à des informations

Plus en détail

Groupe APRIL : Résultats annuels 2015 conformes aux attentes dans un environnement en mutation

Groupe APRIL : Résultats annuels 2015 conformes aux attentes dans un environnement en mutation Mercredi 2 mars 2016 Groupe APRIL : Résultats annuels 2015 conformes aux attentes dans un environnement en mutation Chiffre d affaires consolidé de 798,0 M, en progression de 4,1 % en publié et 4,6 % en

Plus en détail

Chapitre 1. La mise en œuvre du système d information comptable.

Chapitre 1. La mise en œuvre du système d information comptable. Chapitre 1 La mise en œuvre du système d information comptable. L analyse des opérations économiques Missions et rôle de la comptabilité Le système comptable Droit et comptabilité Une entreprise est une

Plus en détail

ENTREPRENDRE POUR AIDER EPA

ENTREPRENDRE POUR AIDER EPA ENTREPRENDRE POUR AIDER EPA FONDS de DOTATION REGIE PAR LA LOI DU 4 AOÛT 2008 RAPPORT DU COMMISSAIRE AUX COMPTES SUR LES COMPTES ANNUELS EXERCICE CLOS LE 31 DECEMBRE 2013 PATRICIA CHÂTEL COMMISSAIRE AUX

Plus en détail

SOCIETE DE TAYNINH RAPPORT FINANCIER SEMESTRIEL. A. Rapport d activité pour la période du 1 er janvier 2013 au 30 juin 2013

SOCIETE DE TAYNINH RAPPORT FINANCIER SEMESTRIEL. A. Rapport d activité pour la période du 1 er janvier 2013 au 30 juin 2013 SOCIETE DE TAYNINH 2013 RAPPORT FINANCIER SEMESTRIEL A. Rapport d activité pour la période du 1 er janvier 2013 au 30 juin 2013 B. Etats financiers au 30 juin 2013 C. Rapport des commissaires aux comptes

Plus en détail

Optimisez vos chances de réussite avec un dossier bien élaboré. Animé par : Patrice LUCE, Associé au cabinet GEIREC

Optimisez vos chances de réussite avec un dossier bien élaboré. Animé par : Patrice LUCE, Associé au cabinet GEIREC Optimisez vos chances de réussite avec un dossier bien élaboré Animé par : Patrice LUCE, Associé au cabinet GEIREC SOMMAIRE Le dossier financier : Qu est ce que c est? Dans quel but? Les facteurs clés

Plus en détail

1.2 Convocation des administrateurs Conformément à l article 17 des statuts, les administrateurs ont été convoqués par courrier.

1.2 Convocation des administrateurs Conformément à l article 17 des statuts, les administrateurs ont été convoqués par courrier. Société Anonyme au capital de 36 659 280 Siège social : 20, rue de l'arc de Triomphe - 75017 PARIS 378 557 474 RCS PARIS RAPPORT DU PRESIDENT DIRECTEUR GENERAL ETABLI EN APPLICATION DU DERNIER ALINEA DE

Plus en détail

SEANCE 1 : GARAGE DU CHESNAY

SEANCE 1 : GARAGE DU CHESNAY SEANCE 1 : GARAGE DU CHESNAY 1. ETATS FINANCIERS Bilan au 01/09/N Actif immobilisé Fonds commercial 1 Bâtiment Equipement Actif Actif circulant Stocks voitures neuves Stocks voitures d occasion Stock essence,

Plus en détail

CHAPITRE VIII : ASSAINISSEMENT PATRIMONIAL ET RESTRUCTURATION DES BILANS DES BANQUES PUBLIQUES : UNE RETROSPECTIVE

CHAPITRE VIII : ASSAINISSEMENT PATRIMONIAL ET RESTRUCTURATION DES BILANS DES BANQUES PUBLIQUES : UNE RETROSPECTIVE CHAPITRE VIII : ASSAINISSEMENT PATRIMONIAL ET RESTRUCTURATION DES BILANS DES BANQUES PUBLIQUES : UNE RETROSPECTIVE VIII.1 - ASSAINISSEMENT PATRIMONIAL DES BANQUES AU COURS DE LA PÉRIODE 1991-2012 Le processus

Plus en détail

Les comptes de l année

Les comptes de l année Fondation Mouvement pour les Villages d Enfants Reconnue d utilité publique Les comptes de l année LE MOT DU TRÉSORIER Pour ce deuxième exercice en tant que Fondation, l année se présente sous le signe

Plus en détail

Capacité Capital Caution Caractéristiques financières Caractère

Capacité Capital Caution Caractéristiques financières Caractère Capacité Capital Caution Caractéristiques financières Caractère Les 5 C du crédit Comprendre l admissibilité au crédit À B2B Banque, nous savons que vous vous efforcez d offrir à vos clients les bonnes

Plus en détail

EXPOSE SOMMAIRE DE L ACTIVITE 2013

EXPOSE SOMMAIRE DE L ACTIVITE 2013 GENERALE DE SANTE SOCIETE ANONYME AU CAPITAL DE 42.320.396,25 EUROS SIEGE SOCIAL : 96, AVENUE D IENA 75116 PARIS RCS PARIS 383 699 048 EXPOSE SOMMAIRE DE L ACTIVITE 2013 Mesdames, Messieurs les Actionnaires,

Plus en détail

PUBLICATIONS PÉRIODIQUES LA BANQUE POSTALE CRÉDIT ENTREPRISES

PUBLICATIONS PÉRIODIQUES LA BANQUE POSTALE CRÉDIT ENTREPRISES PUBLICATIONS PÉRIODIQUES SOCIÉTÉS COMMERCIALES ET INDUSTRIELLES (COMPTES ANNUELS) LA BANQUE POSTALE CRÉDIT ENTREPRISES Société par actions simplifiée au capital de 220 000 000. Siège social : 115 rue de

Plus en détail

A vos côtés pour gérer vos risques professionnels

A vos côtés pour gérer vos risques professionnels ACCIDENTS DU TRAVAIL & MALADIES PROFESSIONNELLES A vos côtés pour gérer vos risques professionnels est le partenaire de votre entreprise en cas d accidents du travail et de maladies professionnelles Un

Plus en détail

RÉSULTATS ANNUELS 2008

RÉSULTATS ANNUELS 2008 RÉSULTATS ANNUELS 2008 SOMMAIRE Carte d identité L année 2008 2008 : des résultats en croissance Une situation financière solide Les atouts du groupe face à la crise Perspectives et conclusion 2 CARTE

Plus en détail

Piloter son entreprise : Le suivi de l activité

Piloter son entreprise : Le suivi de l activité 10/505N/05/A. 1. Piloter son entreprise : Le suivi de l activité Comprendre et maîtriser l évolution du BFR 10/505N/05/A. 2. Piloter son entreprise : Le suivi de l activité Le suivi de l activité : constats

Plus en détail

La Garantie Financière CGCIPME RENCONTRE REGIONALE SUR LA MISE A NIVEAU DES ENTREPRISES

La Garantie Financière CGCIPME RENCONTRE REGIONALE SUR LA MISE A NIVEAU DES ENTREPRISES La Garantie Financière CGCIPME RENCONTRE REGIONALE SUR LA MISE A NIVEAU DES ENTREPRISES MOSTAGANEM JEUDI 30 JUIN 2011 Mesdames Messieurs ; C est avec un réel plaisir et beaucoup d intérêt que nous participons

Plus en détail

Rapport de transparence. Exercice clos le 30 juin 2014 Cabinet EXCO COTE D'AZUR

Rapport de transparence. Exercice clos le 30 juin 2014 Cabinet EXCO COTE D'AZUR Rapport de transparence Exercice clos le 30 juin 2014 Cabinet EXCO COTE D'AZUR Table des matières Préambule... 1 Présentation de Kreston International LTD... 2 Structure juridique et principaux chiffres...

Plus en détail

IND N ICA C TEURS S CL C ES

IND N ICA C TEURS S CL C ES INDICATEURS CLES LE TABLEAU DE BORD DE SUIVI DE L ACTIVITE DEFINITION Un indicateur est : - Une donnée c'est-à-dire un élément ou un ensemble d éléments d information significative, ex un taux. - un indice

Plus en détail

Chapitre 1 - Généralités sur la comptabilité... 21. 2.1. Système comptable... 22 2.2. Normes comptables... 22 2.3. Plan comptable...

Chapitre 1 - Généralités sur la comptabilité... 21. 2.1. Système comptable... 22 2.2. Normes comptables... 22 2.3. Plan comptable... TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION... 15 PARTIE 1 - CADRE GÉNÉRAL DU SYSCOHADA... 19 Chapitre 1 - Généralités sur la comptabilité... 21 Section 1 - Définitions, objectifs et champs d application de la comptabilité...

Plus en détail

Dettes et Fonds Propres, banques et marchés ; des financements complémentaires

Dettes et Fonds Propres, banques et marchés ; des financements complémentaires Dettes et Fonds Propres, banques et marchés ; des financements complémentaires SEPL Lyon, 6 octobre 2014 Banque de France Pierre du Peloux directeur régional 1 Peut on répondre à ces quelques questions?

Plus en détail

Présentation. Cette formation est possible grâce à :

Présentation. Cette formation est possible grâce à : Présentation Cette formation est possible grâce à : Sommaire de la formation L entreprise collective Le tableau de bord : c est quoi? Le tableau de bord : pour qui? Les indicateurs L implantation Démo

Plus en détail

BIBLIOTHÈQUE ET ARCHIVES CANADA PLAN D ÉVALUATION 2008-2009

BIBLIOTHÈQUE ET ARCHIVES CANADA PLAN D ÉVALUATION 2008-2009 BIBLIOTHÈQUE ET ARCHIVES CANADA PLAN D ÉVALUATION 2008-2009 Division du rendement et de l information institutionnels Direction générale de la gestion intégrée Présenté au : Comité d évaluation de Bibliothèque

Plus en détail

Communiqué de presse. Paris, le 15 février 2012

Communiqué de presse. Paris, le 15 février 2012 Communiqué de presse RESULTATS ANNUELS 2011 Solides résultats 2011 et accroissement du patrimoine Paris, le 15 février 2012 Résultats 2011 o Progression de +14% du cash-flow courant par action à 2,14 o

Plus en détail

PROCESSUS N 4 : PRODUCTION ET ANALYSE DE L INFORMATION FINANCIÈRE

PROCESSUS N 4 : PRODUCTION ET ANALYSE DE L INFORMATION FINANCIÈRE PROCESSUS N 4 : PRODUCTION ET ANALYSE DE L INFORMATION FINANCIÈRE Activités Compétences techniques Compétences en organisation Compétences en communication 4.1. Assurer la veille nécessaire au traitement

Plus en détail

PUBLICATIONS PÉRIODIQUES GROUPAMA EPARGNE SALARIALE

PUBLICATIONS PÉRIODIQUES GROUPAMA EPARGNE SALARIALE PUBLICATIONS PÉRIODIQUES SOCIÉTÉS COMMERCIALES ET INDUSTRIELLES (COMPTES ANNUELS) GROUPAMA EPARGNE SALARIALE Société Anonyme au capital de 10 390 905 Euros Siège social : 67, rue Robespierre - 93100 Montreuil-sous-Bois

Plus en détail

Dossier de presse Paris, 16 juin 2005

Dossier de presse Paris, 16 juin 2005 Dossier de presse Paris, 16 juin 2005 Communiqué de presse 16 juin 2005 Fusion de Stock at Stake (membre du groupe Ethibel) et Vigeo : naissance du Groupe Vigeo, première agence européenne de mesure de

Plus en détail

Vérification de la fonction de trésorerie

Vérification de la fonction de trésorerie Vérification de la fonction de trésorerie La fonction de trésorerie est conforme à l ensemble des dispositions législatives et des politiques Ottawa, le 28 novembre 2013 Le vérificateur général Alain Lalonde

Plus en détail

6 mars 2015 GROUPE CREDIT COOPERATIF Activité soutenue et résultat net en hausse

6 mars 2015 GROUPE CREDIT COOPERATIF Activité soutenue et résultat net en hausse Communiqué de presse 6 mars 2015 GROUPE CREDIT COOPERATIF Activité soutenue et résultat net en hausse Le Groupe Crédit Coopératif a connu en 2014 une activité commerciale de bon niveau qui a permis d obtenir

Plus en détail

Al Amana Microfinance

Al Amana Microfinance 1 Secteur de la Microfinance au Maroc Depuis sa création : Plus de 40 milliards de DH de micro crédits accordés 4,55 millions de bénéficiaires dont : 55,28% de femmes 36,57% dans le rural 6 000 emplois

Plus en détail

PUBLICATIONS PÉRIODIQUES LA BANQUE POSTALE CREDIT ENTREPRISES

PUBLICATIONS PÉRIODIQUES LA BANQUE POSTALE CREDIT ENTREPRISES PUBLICATIONS PÉRIODIQUES SOCIÉTÉS COMMERCIALES ET INDUSTRIELLES (COMPTES ANNUELS) LA BANQUE POSTALE CREDIT ENTREPRISES Société par actions simplifiée au capital de 220 000 000. Siège social : 115, rue

Plus en détail

Pologne. Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010

Pologne. Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010 Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/bank_country-200-fr Pologne Merci de citer ce chapitre comme

Plus en détail

ETUDE SUR LES TAUX D INTERET ET LA VIABILITE FINANCIERE DES SYSTEMES FINANCIERS DECENTRALISES

ETUDE SUR LES TAUX D INTERET ET LA VIABILITE FINANCIERE DES SYSTEMES FINANCIERS DECENTRALISES 2011 REPUBLIQUE DU SENEGAL Un Peuple Un But Une Foi ---------------- MINISTERE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES ------------- DIRECTION DE LA REGLEMENTATION ET DE LA SUPERVISION DES SYSTEMES FINANCIERS DECENTRALISES

Plus en détail

PUBLICATIONS PÉRIODIQUES CREDIT SUISSE AG

PUBLICATIONS PÉRIODIQUES CREDIT SUISSE AG PUBLICATIONS PÉRIODIQUES SOCIÉTÉS COMMERCIALES ET INDUSTRIELLES (COMPTES ANNUELS) CREDIT SUISSE AG (Succursale) Dotation : 60 244 902 Adresse de la succursale en France : 25, avenue Kléber, 75784 Paris

Plus en détail

Cardif Multiplus Perspective

Cardif Multiplus Perspective Cardif Multiplus Perspective CONTRAT D ASSURANCE VIE DIVERSIFIÉ Composez le futur de votre épargne BNP Paribas Cardif, La référence en partenariat d assurance Yves Durand 10 e assureur européen*, BNP Paribas

Plus en détail

La perspective du secteur privé sur l accès au financement des TPE et des PME en croissance

La perspective du secteur privé sur l accès au financement des TPE et des PME en croissance 5 ème RÉUNION DU GROUPE DE TRAVAIL SUR LES POLITIQUES EN FAVEUR DES PME, DE L ENTREPRENARIAT ET DU CAPITAL HUMAIN ACCOMPAGNER LA CROISSANCE DES MICRO ET PETITES ENTREPRISES : RÉSOUDRE LES OBSTACLES FINANCIERS

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE UNE BANQUE LE CRÉDIT AGRICOLE TOULOUSE 31

COMMUNIQUÉ DE PRESSE UNE BANQUE LE CRÉDIT AGRICOLE TOULOUSE 31 COMMUNIQUÉ DE PRESSE ACTIVITÉS ET RÉSULTATS 2014 LE CRÉDIT AGRICOLE TOULOUSE 31 UNE BANQUE LEADER SUR SON TERRITOIRE CONQUÉRANTE SUR DE NOUVEAUX MARCHÉS INNOVANTE DANS SES SERVICES ET TOUJOURS PROCHE DE

Plus en détail

CIC Activité commerciale toujours en croissance

CIC Activité commerciale toujours en croissance Paris, le 26 juillet 2012 COMMUNIQUE DE PRESSE CIC Activité commerciale toujours en croissance Résultats au 30 juin 2012(1) Résultats financiers - Produit net bancaire 2 228 M - Résultat brut d exploitation

Plus en détail

(RIC, RID, RÉER-COOP)

(RIC, RID, RÉER-COOP) Plan de présentation 1. Définition et Modèle 2. Objectifs (Capitalisation et Relève PME) 3. Avantages 4. Obligations légales 5. Conditions de succès 6. Entreprise type - future 7. Démarche d implantation

Plus en détail

GROUPE GIROUX MÉNARD. Roger Giroux, CPA, CA Associé fondateur. Éric Laprés, CPA, CA Associé fondateur. Josée Charbonneau, CPA, CA Associée fondatrice

GROUPE GIROUX MÉNARD. Roger Giroux, CPA, CA Associé fondateur. Éric Laprés, CPA, CA Associé fondateur. Josée Charbonneau, CPA, CA Associée fondatrice GROUPE GIROUX MÉNARD Le Groupe Giroux Ménard vous offre des services en certification, en fiscalité et en financement ainsi que des services-conseils. La firme peut également vous conseiller en matière

Plus en détail

POLITIQUE D INVESTISSEMENT 1. FONDEMENT DE LA POLITIQUE. 1.1 Mission

POLITIQUE D INVESTISSEMENT 1. FONDEMENT DE LA POLITIQUE. 1.1 Mission POLITIQUE D INVESTISSEMENT 1. FONDEMENT DE LA POLITIQUE 1.1 Mission Le Centre local de développement (CLD) de Mirabel gère trois (3) fonds destinés à la création et au maintien d emploi par le biais d

Plus en détail

Remarques d Ouverture par M. Mohammed Laksaci, Gouverneur de la Banque d Algérie, Président de l Association des Banques Centrales Africaines

Remarques d Ouverture par M. Mohammed Laksaci, Gouverneur de la Banque d Algérie, Président de l Association des Banques Centrales Africaines Remarques d Ouverture par M. Mohammed Laksaci, Gouverneur de la Banque d Algérie, Président de l Association des Banques Centrales Africaines Symposium des Gouverneurs sur le thème «Inclusion financière

Plus en détail

CM10-CIC Le groupe mutualiste poursuit son développement et confirme sa solidité financière

CM10-CIC Le groupe mutualiste poursuit son développement et confirme sa solidité financière CM10-CIC Le groupe mutualiste poursuit son développement et confirme sa solidité financière Le développement commercial s est poursuivi en 2011 avec, comme objectif concrétisé, le financement de l économie

Plus en détail

Exigences en matière d expérience pratique des CPA

Exigences en matière d expérience pratique des CPA Exigences en matière d expérience pratique des CPA Mon emploi est-il admissible aux fins du stage avec vérification de l expérience? La période d acquisition de l expérience pratique admissible peut commencer

Plus en détail

LES GARANTIES D EMPRUNT

LES GARANTIES D EMPRUNT LES GARANTIES D EMPRUNT (Compte 801.5) Fiche n 1 Définition Les garanties d emprunt entrent dans la catégorie des engagements hors bilan parce qu une collectivité peut accorder sa caution à une personne

Plus en détail

Bureau du vérificateur général du Canada. Rapport sur la revue des pratiques d audit de performance

Bureau du vérificateur général du Canada. Rapport sur la revue des pratiques d audit de performance Bureau du vérificateur général du Canada Rapport sur la revue des pratiques d audit de performance Revues des pratiques effectuées au cours de l exercice 2011-2012 Juillet 2012 Revue des pratiques et audit

Plus en détail

la notation financière et sociale, la formation professionnelle ou le renforcement de capacités, le coaching (l encadrement) et le conseil.

la notation financière et sociale, la formation professionnelle ou le renforcement de capacités, le coaching (l encadrement) et le conseil. 1. PRÉSENTATION DE CECA RATING SARL CECA Rating est une société à responsabilité limitée (SARL) créée en décembre 2012 avec un capital de FCFA 1.000.000. La création de CECA Rating est le fruit d une réflexion

Plus en détail

RAPPORT DE TRANSPARENCE PREVU PAR L ARTICLE R 823-21 DU CODE DE COMMERCE RELATIF A L EXERCICE CLOS AU 31 DECEMBRE 2013

RAPPORT DE TRANSPARENCE PREVU PAR L ARTICLE R 823-21 DU CODE DE COMMERCE RELATIF A L EXERCICE CLOS AU 31 DECEMBRE 2013 RAPPORT DE TRANSPARENCE PREVU PAR L ARTICLE R 823-21 DU CODE DE COMMERCE RELATIF A L EXERCICE CLOS AU 31 DECEMBRE 2013 RAPPEL Les Commissaires aux Comptes, désignés auprès de personnes ou entités faisant

Plus en détail

Résultats semestriels 2007 & Perspectives. 31 octobre 2007

Résultats semestriels 2007 & Perspectives. 31 octobre 2007 Résultats semestriels 2007 & Perspectives 31 octobre 2007 Agenda Identité, marchés et philosophie Les modèles économiques du groupe Freelance.com Activité et résultats semestriels 2007 Stratégie et perspectives

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL DE TRANSPARENCE

RAPPORT ANNUEL DE TRANSPARENCE RAPPORT ANNUEL DE TRANSPARENCE DECEMBRE 2014 Etabli en application des dispositions de l article R. 823-21 du Code de commerce 1 Préambule Le présent rapport établi par la Société Thierry MOREL & Associés

Plus en détail

RESULTATS DU PREMIER SEMESTRE 2002 : JCDecaux maintient sa rentabilité malgré un marché publicitaire difficile

RESULTATS DU PREMIER SEMESTRE 2002 : JCDecaux maintient sa rentabilité malgré un marché publicitaire difficile RESULTATS DU PREMIER SEMESTRE 2002 : JCDecaux maintient sa rentabilité malgré un marché publicitaire difficile - Maintien de l EBITDA à 200,2 millions d euros (199,6 millions d euros) - Résultat net part

Plus en détail

Le besoin de trésorerie

Le besoin de trésorerie OCTOBRE 2015 ENTREPRENEURS N 3 lesclesdelabanque.com Le site pédagogique sur la banque et l argent FINANCEMENT LES MINI-GUIDES BANCAIRES & aveclespme.fr Le nouveau site pratique de la Fédération Bancaire

Plus en détail

Dette et portrait financier

Dette et portrait financier L ENDETTEMENT L administration municipale a principalement recours à l emprunt à long terme pour financer ses immobilisations. Pour l essentiel, le profil de l endettement est grandement influencé par

Plus en détail

Maîtriser son endettement

Maîtriser son endettement DÉCEMBRE 2013 N 8 CRÉDIT LES MINI-GUIDES BANCAIRES www.lesclesdelabanque.com Le site pédagogique sur la banque et l argent Maîtriser son endettement Ce mini-guide vous est offert par : SOMMAIRE Pour toute

Plus en détail

Notes pour une allocution de M. Nicolas Marceau, ministre des Finances et de l Économie. Gouvernement du Québec

Notes pour une allocution de M. Nicolas Marceau, ministre des Finances et de l Économie. Gouvernement du Québec Cabinet du ministre Notes pour une allocution de M. Nicolas Marceau, ministre des Finances et de l Économie Gouvernement du Québec Lancement de la Mutuelle de microfinance (Québec) Québec Le 14 mai 2013

Plus en détail

Le Groupe Crédit Mutuel en 2007 (1) La dynamique du développement et le 3 e résultat des banques françaises

Le Groupe Crédit Mutuel en 2007 (1) La dynamique du développement et le 3 e résultat des banques françaises 27 mars 2008 Le Groupe Crédit Mutuel en 2007 (1) La dynamique du développement et le 3 e résultat des banques françaises Résultat net part du groupe : 2 730 M Produit net bancaire : 10 568 M Coefficient

Plus en détail

Développer un crédit plus responsable

Développer un crédit plus responsable Les principales mesures de la loi Lagarde: une synthèse Objectifs Objet Les mesures Développer un crédit plus responsable Les Cartes de crédit Encadrement de la publicité Mieux encadrer le crédit renouvelable

Plus en détail

France. Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010

France. Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010 Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/bank_country-200-fr Merci de citer ce chapitre comme suit : OCDE

Plus en détail

RAPPORT DE TRANSPARENCE. Exercice clos le 30/09/2014 INSTITUT EUROPEEN D AUDIT ET DE CONSEILS (IEAC)

RAPPORT DE TRANSPARENCE. Exercice clos le 30/09/2014 INSTITUT EUROPEEN D AUDIT ET DE CONSEILS (IEAC) RAPPORT DE TRANSPARENCE Exercice clos le 30/09/2014 INSTITUT EUROPEEN D AUDIT ET DE CONSEILS (IEAC) INTRODUCTION Le présent rapport de transparence est rédigé et publié en application de l article R 823-21

Plus en détail