Les marchés européens du crédit immobilier en 2015 et la place de la France dans ce marché

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Les marchés européens du crédit immobilier en 2015 et la place de la France dans ce marché"

Transcription

1 Les marchés européens du crédit immobilier en 2015 et la place de la France dans ce marché Point presse Crédit Foncier Nicolas Pécourt Directeur Communication externe et RSE 24 Mai 2016

2 Plan de présentation 1- Méthodologie 2- Quelques éléments de contexte 3- Crédits immobiliers : volumes ; montant par habitant et par ménage propriétaire ; part dans endettement total des ménages 4- Evolution 2014 / Quatre ensembles : Europe du Centre-ouest, Europe du Nord, Europe du Sud et Europe de l Est 6- Part des crédits immobiliers rapportés au revenu disponible brut des ménages et au patrimoine non financier des ménages 7- La France au sein de l Europe 2

3 1- Méthodologie Cette étude porte sur les marchés du crédit immobilier dans l Union européenne au 31 décembre Il s agit de la quatrième édition consécutive réalisée par le Crédit Foncier avec le Cabinet Asterès. Pour faciliter la lecture de cette étude, les 28 pays ont été classés en quatre ensembles : Europe du Centre-ouest : Allemagne, Autriche, Belgique, France, Luxembourg et Pays-Bas. Europe du Nord : Danemark, Finlande, Irlande, Royaume-Uni et Suède. Europe du Sud : Chypre, Espagne, Grèce, Italie, Malte et Portugal. Europe de l Est : ce groupe est composé des anciens pays du bloc communiste : Bulgarie, Croatie, Estonie, Hongrie, Lettonie, Lituanie, Pologne, Rép. Tchèque, Roumanie, Slovaquie et Slovénie. Les encours de crédits immobiliers sont définis comme les montants encore dus (capital et intérêts), à un moment donné, par l ensemble des emprunteurs de crédits immobiliers. Les données de base de cette étude sont issues de la Banque Centrale Européenne (BCE) et ont été retraitées par le cabinet d études économiques et de conseil Asterès. Ces données ne prennent pas en compte les encours de crédits titrisés, ce qui peut justifier des écarts pour certains pays avec d autres études. 3

4 2.1- Contexte : de fortes disparités en matière de taux de propriétaires Taux propriétaires 2014 (en %) Taux locataires 2014 (en %) Roumanie 96 4 Lituanie Slovaquie Croatie Hongrie Bulgarie Pologne Estonie Lettonie Malte République Tchèque Espagne Slovénie Portugal Grèce Chypre Finlande Italie Luxembourg Belgique Source : Eurostat Taux propriétaires 2014 (en %) Taux locataires 2014 (en %) Moy Union européenne Irlande Suède Pays-Bas Royaume Uni France Danemark Autriche Allemagne Moy Union européenne Part ménages propriétaires 2014 (en %) Locataires secteur privé 2014 (en %) Locataires secteur aidé 2014 (en %) Europe de l'est Europe du Sud Europe du Nord Europe du Centre-ouest Source : Eurostat, retraitement Crédit Foncier 4

5 2.2- Contexte : de fortes disparités en matière d habitat Europe occidentale Maison Maison individuelle Maison mitoyenne Appartement Appartement dans résidence <10 logements Appartement dans résidence >=10 logements Autres 63 % 34 % 29 % 36 % 18 % 18 % 1 % Europe du Nord 80 % 31 % 49 % 19 % 8 % 11 % 1 % Europe du Sud 43 % 21 % 23 % 56 % 23 % 33 % 0 % Europe de l'est 57 % 52 % 5 % 43 % 7 % 36 % 0 % Union européenne 60 % 34 % 26 % 40 % 15 % 24 % 1 % Source : Eurostat, retraitement Crédit Foncier 5

6 2.3- Contexte : de fortes disparités dans l évolution des prix Evolution du Ratio prix immobilier / revenu de 2010 à 2015 (OCDE Q / 2010 = 100) Source : OCDE 6

7 milliards d euros d encours de crédits immobiliers résidentiels Fin 2015, les encours de crédits immobiliers souscrits par les particuliers dans les vingt-huit pays de l Union européenne s élevaient à milliards d euros. Ce montant global représente 88 % des encours de crédits des particuliers de l Union européenne, sur un encours global d emprunts de milliards d euros ; les 12 % restant étant constitués de crédits à la consommation. 7

8 3.2- Les encours de crédit immobiliers ne reflètent pas forcément les équilibres démographiques Le marché du crédit immobilier résidentiel en Europe est très concentré : Le Royaume-Uni est le premier marché européen du crédit immobilier avec près de milliards d euros d encours (24 %) bien qu il ne soit que le 3 ème pays le plus peuplé d Europe derrière l Allemagne et la France. Quatre pays (Royaume-Uni, Allemagne, France et Espagne) concentrent deux tiers des encours de crédits immobiliers, ces pays représentant, par ailleurs, la moitié de la population européenne. Royaume-Uni Autres pays 35% 24% Espagne 9% France 14% Allemagne 18% 8

9 3.3- Encours totaux de crédits immobiliers résidentiels par pays 9

10 3.4- Encours de crédits immobiliers par habitant La France avec un encours par habitant de euros se situe au-dessus de la moyenne européenne ( euros), au 10 ème rang, entre l Allemagne ( euros) et l Espagne ( euros). 10

11 3.5- Encours de crédits immobiliers par ménage propriétaire (1/2) C est au Danemark ( euros par ménage propriétaire) et au Luxembourg ( euros) que l encours moyen par ménage propriétaire de crédits immobiliers est le plus élevé. 11

12 3.6- Encours de crédits immobiliers par ménage propriétaire (2/2) Fin 2015, en moyenne en Europe, les encours de crédits immobiliers s élèvent à euros par ménage propriétaire, avec de fortes disparités entre pays : de par habitant au Danemark à en Roumanie. Les cinq premiers pays sont le Danemark ( euros), le Luxembourg ( euros), la Suède ( euros), le Royaume-Uni ( euros) et les Pays-Bas ( euros). Plusieurs raisons peuvent justifier ces niveaux élevés : la proportion de ménages propriétaires remboursant un crédit est élevée (cette proportion est deux fois plus élevée en Suède et aux Pays-Bas qu elle ne l est en France) ; la proportion de crédits in fine (le capital n est remboursé qu en fin de crédit, maintenant ainsi un niveau moyen d encours élevé) peut également y être importante ; des dispositifs de soutien gouvernementaux peuvent exister : exemple déductions d intérêt des impôts (Suède). 12

13 % des encours de crédits aux ménages En moyenne, le crédit immobilier représente en Europe 88 % des encours de crédits des particuliers (soit un total de milliards d euros) ; les 12 % restants étant constitués de crédits à la consommation. Les quatre premiers pays européens en termes d encours par habitant (Danemark, Luxembourg, Suède et Pays-Bas) sont également ceux où la part que représente le crédit immobilier est une des plus fortes. En France, le crédit immobilier représentait 85 % de l endettement total fin Après avoir régulièrement augmenté (79 % en 2004), cette part tend à se stabiliser depuis 3 ans (85 % fin 2012 et 86 % fin 2013 et fin 2014). 13

14 4.1- En 2015, les encours de crédits immobiliers ont progressé de 2,2 % En Europe du Centre-ouest, les encours ont progressé en 2015 de 4,3 %, évolution portée par la croissance des montants de crédits enregistrée notamment en Belgique (+12 %), au Luxembourg (+6 %), en Autriche (+7 %), en Allemagne (+4 %) et en France (+3 %) En Europe du Nord, les encours ont progressé en 2015 de 2,1 %, évolution portée par la croissance des montants de crédits enregistrée notamment au Royaume-Uni (+3 %) et en Finlande (+2 %). En Europe du Sud, les encours affichent en 2015 une décroissance de 2,7 %, sous l effet notamment des baisses enregistrées en Espagne (-4 %), au Portugal (-4 %), en Grèce (-2 %) et en Italie (-1 %). Seule Malte (+9 %) est en territoire positif. En Europe de l Est, les encours ont progressé de 5,9 %, évolution portée par la croissance des montants de crédits immobiliers enregistrée notamment en Roumanie (+15 %), la Slovaquie (+14 %), et en République Tchèque (+4 %). Les évolutions ont été mesurées à valeur de monnaie constante, de façon à ne pas introduire dans le calcul des moyennes globales de biais (effet change) pour les pays de l Union européenne non membres de la Zone Euro (cas en particulier du Royaume-Uni, premier marché européen en matière de crédits immobiliers avec une part de 24 %). 14

15 4.2- Une évolution des encours de crédits immobiliers continue depuis trois ans 2,60% 2,00% 2,20% Evolution 2012/2013 Evolution 2013/2014 Evolution 2014/

16 4.3- Variation 2015 des encours de crédits immobiliers par pays Les montants d encours de crédits immobiliers par ménage ne convergent pas dans l Union européenne. Au cours de l année 2015, on ne constate pas d effet de rattrapage ou de convergence entre les marchés nationaux du crédit immobilier. Des pays où l encours par ménage est faible, comme la Hongrie, la Croatie ou la Lettonie voient leurs encours reculer. A l inverse, au Royaume-Uni ou aux Pays-Bas, l encours par ménage est déjà l un des plus élevé de l Union européenne et continue de croître. 16

17 4.4- Montant de l encours par ménage propriétaire et variation 17

18 5.1- L Europe du Nord (1/2) 18

19 5.2- L Europe du Nord (2/2) Europe du Nord : les ménages y sont, en moyenne, plus fortement endettés au titre du crédit immobilier. L Europe du Nord représente 36 % des encours de crédits immobiliers et 18 % de la population européenne. 66 % de propriétaires (40 % propriétaires accédants) ; 19 % locataires secteur privé et 14 % locataires secteur aidé. Evolution des encours 2015 : +2,1 % Le crédit immobilier y représente 91 % du total des encours de crédits souscrits par les ménages. L encours moyen de crédits immobiliers par ménage propriétaire y est égal à euros, soit 110 % de plus que la moyenne européenne. 19

20 5.3- L Europe du Centre-ouest (1/2) 20

21 5.4- L Europe du Centre-ouest (1/2) Europe du Centre-ouest : les ménages sont, en moyenne, relativement endettés au titre du crédit immobilier. L Europe du Centre-ouest représente 43 % des encours de crédits immobiliers et 36 % de la population européenne. 59 % de propriétaires (32 % propriétaires accédants) ; 30 % locataires secteur privé et 10 % locataires secteur aidé. Evolution des encours 2015 : +4,3 % Le crédit immobilier y représente 87 % du total des encours de crédits souscrits par les ménages. L encours moyen de crédits immobiliers par ménage propriétaire y est égal à euros, soit 27 % de plus que la moyenne européenne. 21

22 5.5- L Europe du Sud (1/2) 22

23 5.6- L Europe du Sud (2/2) Europe du Sud : les ménages y sont, en moyenne, moins endettés que leurs voisins du Nord ou du Centre-ouest. L Europe du Sud représente 18 % des encours de crédits immobiliers et 26 % de la population européenne. 75 % de propriétaires (24 % propriétaires accédants) ; 14 % locataires secteur privé et 11 % locataires secteur aidé. Evolution des encours 2015 : -2,7 % Le crédit immobilier y représente 86 % du total des encours de crédits souscrits par les ménages. L encours moyen de crédits immobiliers par ménage propriétaire y est égal à euros, soit 33 % de moins que la moyenne européenne. 23

24 5.7- L Europe de l Est (1/2) 24

25 5.8- L Europe de l Est (2/2) Europe de l Est : les ménages y sont plus faiblement endettés : L Europe de l Est représente 3 % des encours de crédits immobiliers et 20 % de la population européenne. 86 % de propriétaires (10 % propriétaires accédants) ; 5 % locataires secteur privé et 9 % locataires secteur aidé. Evolution des encours 2015 : +5,9 % Le crédit immobilier y représente 72 % du total des encours de crédits souscrits par les ménages. L encours moyen de crédits immobiliers par ménage propriétaire y est égal à euros, soit un septième de la moyenne européenne. 25

26 6.1- Encours moyen / revenu disponible brut des ménages (1/2) En moyenne en Europe, les encours de crédits immobiliers représentent 68 % du revenu disponible brut des ménages : Les encours immobiliers rapportés au revenu disponible brut des ménages s élèvent en France à 63 %, soit au-dessous de la moyenne européenne (68 %). 26

27 6.2- Encours moyen / revenu disponible brut des ménages (2/2) Cinq pays sont au-dessus de 100 % : le Danemark (198 %), le Luxembourg (141 %), la Suède (130 %), les Pays-Bas (126 %), et Chypre (104 %). 27

28 6.3- Encours moyen / patrimoine non financier des ménages (1/2) En moyenne en Europe, les encours de crédits immobiliers représentent 19 % du patrimoine non financier des ménages : 28

29 6.4- Encours moyen / patrimoine non financier des ménages (2/2) Les encours immobiliers rapportés au patrimoine non financier des ménages s élèvent en France à 12 %, soit au-dessous de la moyenne européenne (19 %). 29

30 7- La France se situe dans une position médiane < > < < A un niveau proche de celui de son voisin allemand, la France se situe au 10 ème rang européen en termes d encours par ménage propriétaire ( euros), soit un niveau proche de celui de l Allemagne ( euros): -un montant inférieur de 43 % à la moyenne observée au Royaume-Uni ( euros) -supérieur de 23 % à la moyenne observée en Espagne ( euros) et plus du double de celle observée en Italie ( euros). 30

31 Conclusion 31

32 Ce qu il faut retenir Cette étude souligne en particulier les éléments suivants : Qu il s agisse du marché du logement ou de celui du crédit immobilier, la situation est très disparate d un pays européen à un autre. Les encours de crédits immobiliers représentent un montant de près de milliards d euros (dans l U.E.). Le crédit immobilier représente à l échelle européenne 88 % de l endettement privé des ménages. Ce marché se caractérise par des disparités très fortes par pays : de euros par ménage propriétaire au Danemark à euros en Roumanie! Par ailleurs, les évolutions ne traduisent pas d effet de convergence. Les différences d habitude de recours au crédit demeurent très fortes entre Europe du Nord, Europe du Centre-ouest, Europe du Sud et Europe de l Est. Ces différences ne peuvent pas uniquement s expliquer par l observation des prix, mais par une multitude de facteurs dont l effet est différent selon les pays : prix immobiliers, produits et fiscalité, endettement, revenus et patrimoines. La France s'inscrit dans une position intermédiaire au sein de l'europe occidentale. Avec un peu plus de euros par ménage propriétaire, la France se positionne au 10 ème rang européen, toujours au-dessus de la moyenne européenne et proche de son voisin allemand. Les encours de crédits immobiliers y représentent 63 % du revenu disponible brut des ménages (68 % dans l U.E.) et 12 % du patrimoine non financier des ménages (19 % dans l U.E.). 32

33 Une nouvelle série du Crédit Foncier pour aller dans le détail Depuis avril, le Crédit Foncier publie chaque mois une radiographie du marché du logement de pays européens. Au travers de ce «match», les principaux indicateurs immobiliers de la France sont confrontés à ceux d un autre pays européen. Matchs ayant déjà eu lieu : France-Espagne (avril) France-Allemagne (mai) Matchs à venir : France-Royaume-Uni (juin) France-Italie (juillet) 33

34 Merci pour votre attention 34

35 Contacts Presse Nicolas Pécourt Directeur Communication externe et RSE T : Kayoum Seraly Responsable Communication Presse et Externe T : Suivez-nous sur : twitter.com/creditfoncier facebook.com/creditfoncier youtube.com/creditfoncier

Les marchés européens

Les marchés européens .creditfoncier.com U N E É T U D E D U C R É D I T F O N C I E R Les marchés européens du crédit immobilier résidentiel en 2014 MAI 2015 rappel méthodologique Cette étude porte sur les marchés du crédit

Plus en détail

Panorama du marché du Crédit à la consommation en Europe en 2013

Panorama du marché du Crédit à la consommation en Europe en 2013 Panorama du marché du Crédit à la consommation en Europe en 2013 Pour la 7 ème année consécutive, Crédit Agricole Consumer Finance publie son étude annuelle sur l état du marché du crédit à la consommation

Plus en détail

Les marchés européens du crédit immobilier en 2013. Une étude du Crédit Foncier

Les marchés européens du crédit immobilier en 2013. Une étude du Crédit Foncier Les marchés européens du crédit immobilier en 2013 Une étude du Crédit Foncier rappel méthodologique Cette étude porte sur les marchés du crédit immobilier en au 31 décembre 2013. Pour faciliter la lecture

Plus en détail

Une étude du Crédit Foncier

Une étude du Crédit Foncier Une étude du Crédit Foncier Décembre 2013 Synthèse Le Crédit Foncier a réalisé, en collaboration avec le Cabinet Asterès, une étude sur l état du marché du crédit immobilier souscrit par les particuliers

Plus en détail

Le prix de l électricité à usage domestique a augmenté de 2,9% dans l UE en 2014 Union européenne Bulgarie Danemark Roumanie Suède Eurostat

Le prix de l électricité à usage domestique a augmenté de 2,9% dans l UE en 2014 Union européenne Bulgarie Danemark Roumanie Suède Eurostat 92/2015-27 mai 2015 Prix de l énergie dans l UE Le prix de l électricité à usage domestique a augmenté de 2,9% dans l UE en 2014 Le prix du gaz en hausse de 2,0% dans l UE Dans l Union européenne (UE),

Plus en détail

L assainissement des finances publiques luxembourgeoises - Alain Steichen - Professeur associé à l Université de Luxembourg

L assainissement des finances publiques luxembourgeoises - Alain Steichen - Professeur associé à l Université de Luxembourg L assainissement des finances publiques luxembourgeoises - Alain Steichen - Professeur associé à l Université de Luxembourg Un cycle de conférences Le «mur» des pensions La réforme fiscale Une vue d ensemble

Plus en détail

UE-27 : quelles prévisions de croissance économique en 2012 et 2013?

UE-27 : quelles prévisions de croissance économique en 2012 et 2013? ACTUALITÉS EUROPÉENNES n 49 janvier 2012 UE-27 : quelles prévisions de croissance économique en 2012 et 2013? par Pierre Verluise, Directeur de recherche à l IRIS, Directeur du site géopolitique www.diploweb.com

Plus en détail

REJOIGNEZ LES MEILLEURS COIFFEURS D'EUROPE SANS PLUS TARDER

REJOIGNEZ LES MEILLEURS COIFFEURS D'EUROPE SANS PLUS TARDER REJOIGNEZLESMEILLEURSCOIFFEURSD'EUROPE SANSPLUSTARDER 21décembre2012 ChèreMadame/CherMonsieur, Chaquepayseuropéenasonpropresystèmenationald'enseignementetdequalificationpourlesmétiers delacoiffure.ilyadéjàplusieursannées,lespartenairessociauxeuropéensdusecteurdelacoiffureont

Plus en détail

à la Consommation en Europe

à la Consommation en Europe Le Marché du Crédit à la Consommation en Europe Une étude SOFINCO Novembre 2007 Evry, le 29 novembre 2007 - Nicolas Pécourt 1 Le crédit à la consommation en Europe Périmètre Cette étude est un complément

Plus en détail

BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE

BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE Paris, le 10 septembre 2013 BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE COMMUNIQUÉ DE PRESSE STATISTIQUES RELATIVES AUX PAIEMENTS POUR 2012 La Banque centrale européenne (BCE) publie aujourd hui les statistiques relatives

Plus en détail

MEDEF Actu-Eco. Semaine du 10 au 14 mars 2014 n 153 SOMMAIRE

MEDEF Actu-Eco. Semaine du 10 au 14 mars 2014 n 153 SOMMAIRE MEDEF Actu-Eco Semaine du 1 au 14 mars 214 n 153 SOMMAIRE FRANCE 1. Production industrielle en janvier 214 : +,7% sur un mois, +,4% en moyenne mobile sur trois mois 2. Balance commerciale en janvier 214

Plus en détail

Déchiffrages[s] EU03 - Travail-Emploi

Déchiffrages[s] EU03 - Travail-Emploi EU03 - Travail- Page > Taux d'emploi Total 2 > Taux d'emploi Femmes 3 > Taux d'emploi Hommes 4 > Taux d'emploi 55-64 ans 5 > Taux d'emploi 15-24 ans 6 > Temps de travail annuel 7 > Taux de temps partiel

Plus en détail

Panorama du marché du crédit à la consommation en Europe en 2014

Panorama du marché du crédit à la consommation en Europe en 2014 Panorama du marché du crédit à la consommation en Europe en 2014 Pour la 8 ème année consécutive, Crédit Agricole Consumer Finance publie son étude annuelle sur l état du marché du crédit à la consommation

Plus en détail

La lettre d Information des Français de l Étranger. Les trimestres pour enfants. Présentation

La lettre d Information des Français de l Étranger. Les trimestres pour enfants. Présentation La lettre d Information des Français de l Étranger La lettre du département des Relations internationales et de la coordination de la Cnav I SEPTEMBRE/OCTOBRE 200 I Les trimestres pour enfants Auparavant

Plus en détail

25/2015-9 février 2015. Consommation intérieure brute d énergie dans l UE (en millions de tonnes équivalent pétrole, Mtep)

25/2015-9 février 2015. Consommation intérieure brute d énergie dans l UE (en millions de tonnes équivalent pétrole, Mtep) 25/2015-9 février 2015 Production et consommation d énergie en 2013 La consommation d énergie dans l UE est revenue à son niveau du début des années 1990 Dépendance énergétique de l UE à 53% En 2013, la

Plus en détail

15/2015-21 janvier 2015. Proportion d entreprises innovantes dans l Union européenne, 2010-2012 (en % des entreprises)

15/2015-21 janvier 2015. Proportion d entreprises innovantes dans l Union européenne, 2010-2012 (en % des entreprises) 15/2015-21 janvier 2015 Enquête communautaire sur l innovation 2012 La proportion d entreprises innovantes est passée sous la barre des 50% dans l UE en 2010-2012 Les innovations liées à l organisation

Plus en détail

AB ingénierie: A. Barour. Drexel-Weiss: B.Belle

AB ingénierie: A. Barour. Drexel-Weiss: B.Belle AB ingénierie: A. Barour Drexel-Weiss: B.Belle La précarité énergétique: 36% des revenus sont consacrés au budget énergétique pour les plus pauvres. Taux Lettonie 25.7 Roumanie 22.4 Bulgarie 21.8 Lituanie

Plus en détail

Les marchés européens

Les marchés européens .c re d itfo n c ie r.c o m U N E É T U D E D U C R É D I T F O N C I E R Les marchés européens du crédit immobilier résidentiel en 2015 MAI 2016 rappel méthodologique Cette étude porte sur les marchés

Plus en détail

OBSERVATION ET STATISTIQUES

OBSERVATION ET STATISTIQUES COMMISSARI Général au développement durable n 683 Octobre 2015 Prix du gaz et de l électricité en France et dans l Union européenne en 2014 OBRVION ET STISTIQU énergie En 2014, le prix du gaz a baissé

Plus en détail

Le c o m m e r c e d e d é ta i l

Le c o m m e r c e d e d é ta i l Le c o m m e r c e d e d é ta i l d a n s l Un i o n Eu r o p é e n n e Le commerce de détail regroupe toutes les entreprises dont l activité principale est la revente (sans transformation) de biens neufs

Plus en détail

Les opérateurs du commerce extérieur Année 2008 Résultats provisoires http://lekiosque.finances.gouv.fr

Les opérateurs du commerce extérieur Année 2008 Résultats provisoires http://lekiosque.finances.gouv.fr Les opérateurs du commerce extérieur Année 2008 Résultats provisoires http://lekiosque.finances.gouv.fr En 2008, la baisse du nombre d exportateurs engagée depuis 2003 s accentue (-3,1 %), quelle que soit

Plus en détail

Analyse statistique 2014

Analyse statistique 2014 Analyse statistique 214 Janvier 215 CEDH - Analyse statistique 214 Table des matières Évolution des statistiques de la Cour en 214... 4 A. Nombre de nouvelles requêtes... 4 B. Affaires clôturées par une

Plus en détail

Les échanges extérieurs agricoles et agroalimentaires de l Union européenne

Les échanges extérieurs agricoles et agroalimentaires de l Union européenne Les échanges extérieurs agricoles et agroalimentaires de l Union européenne Guillaume Wemelbeke* Depuis la crise survenue à la fin 2008, la production européenne de produits agricoles et agroalimentaires

Plus en détail

OBSERVATOIRE DU COMMERCE EXTERIEUR Données 2004

OBSERVATOIRE DU COMMERCE EXTERIEUR Données 2004 OBSERVATOIRE DU COMMERCE EXTERIEUR Données 2004 DIRECTION DE L'EXPANSION ECONOMIQUE DIVISION DES STATISTIQUES ET DES ETUDES ECONOMIQUES SOMMAIRE Pages PREAMBULE 1 CHAPITRE n 1 - LES RESULTATS ANNUELS 3

Plus en détail

Tableau de bord de l Union de l innovation 2015 Synthèse Version FR

Tableau de bord de l Union de l innovation 2015 Synthèse Version FR Tableau de bord de l Union de l innovation 2015 Synthèse Version FR Marché intérieur, industrie, entrepreneuriat et PME SYNTHÈSE Tableau de bord de l Union de l innovation 2015: la performance en matière

Plus en détail

L Europe sociale : travail, santé, retraite/ les meilleures options européennes pour l entreprise et les salariés Conférence

L Europe sociale : travail, santé, retraite/ les meilleures options européennes pour l entreprise et les salariés Conférence L Europe sociale : travail, santé, retraite/ les meilleures options européennes Conférence INTERVENANTS Laurence LUENGAS Directeur des Ressources Humaines de la société PARADIGM Evelyne PICHOT Commission

Plus en détail

NOTE D'INFORMATION 1 CONSEIL réuni au niveau des CHEFS D'ÉTAT/DE GOUVERNEMENT Jeudi 19 juin à Bruxelles

NOTE D'INFORMATION 1 CONSEIL réuni au niveau des CHEFS D'ÉTAT/DE GOUVERNEMENT Jeudi 19 juin à Bruxelles Bruxelles, le 18 juin 2008 NOTE D'INFORMATION 1 CONSEIL réuni au niveau des CHEFS D'ÉTAT/DE GOUVERNEMENT Jeudi 19 juin à Bruxelles Le Conseil 2 se réunira le jeudi à 17 h 00, avant le Conseil européen,

Plus en détail

Des allocations de solidarité

Des allocations de solidarité Retraités Des allocations de solidarité Aspa ASI Des allocations de solidarité Vous êtes retraité et vous avez de faibles revenus? Vous pouvez peut-être bénéfi cier de l allocation de solidarité aux personnes

Plus en détail

Eclairage sur les enjeux des négociations salariales dans le secteur du transport routier de marchandises

Eclairage sur les enjeux des négociations salariales dans le secteur du transport routier de marchandises Publication Asterès 29 janvier 15 Eclairage sur les enjeux des négociations salariales dans le secteur du transport routier de marchandises Description de la note : Au premier semestre 13, le cabinet d

Plus en détail

Le système d éducation secondaire luxembourgeois : une analyse coûts/bénéfices

Le système d éducation secondaire luxembourgeois : une analyse coûts/bénéfices CHAMBRE DE COMMERCE LUXEMBOURG Actualité & tendances n 16 Le système d éducation secondaire luxembourgeois : une analyse coûts/bénéfices 20 octobre 2014 1 CHAMBRE DE COMMERCE LUXEMBOURG Sommaire 1. Actualité

Plus en détail

Tableau de bord de l Union de l innovation 2014

Tableau de bord de l Union de l innovation 2014 Tableau de bord de l Union de l innovation 2014 Le tableau de bord de l Union de l innovation pour la recherche et l innovation Synthèse Version FR Entreprises et industrie Synthèse Tableau de bord de

Plus en détail

Premières estimations pour 2014 Le revenu agricole réel par actif en baisse de 1,7% dans l UE28

Premières estimations pour 2014 Le revenu agricole réel par actif en baisse de 1,7% dans l UE28 194/2014-15 décembre 2014 Premières estimations pour 2014 Le revenu agricole réel par actif en baisse de 1,7% dans l UE28 Par rapport à 2013, le revenu agricole réel par actif 1 a diminué de 1,7% dans

Plus en détail

L économie française dans l Europe du tout-compétitivité

L économie française dans l Europe du tout-compétitivité L économie française dans l Europe du tout-compétitivité Michel Husson Fédération CGT des services d études Journée «Compétitivité», 11 décembre 2014 La compétitivité : définition et mesures Capacité (d

Plus en détail

Une augmentation des revenus fiscaux liés au tabac peut faire entrer de 200 à 300 millions d euros dans les caisses de l'état.

Une augmentation des revenus fiscaux liés au tabac peut faire entrer de 200 à 300 millions d euros dans les caisses de l'état. Page 1 sur 5 COMMUNIQUE DE PRESSE Augmentation des accises du tabac : plus de revenus et moins de fumeurs Une augmentation des revenus fiscaux liés au tabac peut faire entrer de 200 à 300 millions d euros

Plus en détail

Luxembourg 1 Macédoine 3 Malte 1 Pays-Bas 1 Norvège 1 Pologne 2 Portugal 1 Roumanie 4 Slovaquie 2 Slovénie 2 Espagne 1 Suède 1 Suisse 1 Turquie* 3

Luxembourg 1 Macédoine 3 Malte 1 Pays-Bas 1 Norvège 1 Pologne 2 Portugal 1 Roumanie 4 Slovaquie 2 Slovénie 2 Espagne 1 Suède 1 Suisse 1 Turquie* 3 HBL15 Si vous travaillez en Irlande du Nord : l allocation logement Fiche-conseil à l usage des travailleurs immigrés, éditée par l Office du logement (Housing Executive) Cette fiche vous expliquera quelles

Plus en détail

Et vous, quel est votre Scoubido? 4 types d offres scoubido : La nouvelle offre mobile de POST pour rester connecté, selon vos besoins et vos envies

Et vous, quel est votre Scoubido? 4 types d offres scoubido : La nouvelle offre mobile de POST pour rester connecté, selon vos besoins et vos envies Et vous, quel est votre Scoubido? 4 types d offres scoubido : avec avec tablette SANS SANS tablette La nouvelle offre de POST pour rester connecté, selon vos besoins et vos envies avec Offre Mobile avec

Plus en détail

12. Le système monétaire

12. Le système monétaire 12. Le système monétaire Le rôle de la monnaie est fondamental. Imaginez une situation où aucun moyen de paiement ne ferait l unanimité : - Economie de «troc». - On échange des biens et services contre

Plus en détail

Taux de risque de pauvreté ou d exclusion sociale le plus élevé en Bulgarie, le plus faible en République tchèque

Taux de risque de pauvreté ou d exclusion sociale le plus élevé en Bulgarie, le plus faible en République tchèque 168/2014-4 Novembre 2014 Risque de pauvreté ou d'exclusion sociale dans l'ue28 Plus de 120 millions de personnes menacées de pauvreté ou d exclusion sociale en 2013 Soit près d une personne sur quatre

Plus en détail

La crise des dettes souveraines en Europe

La crise des dettes souveraines en Europe La crise des dettes souveraines en Europe Renaud Fillieule (Université Lille 1) Université d automne en économie autrichienne ESC Troyes, septembre 2012 La zone euro Allemagne Autriche Belgique Chypre

Plus en détail

6 e partie LE TOURISME INTERNATIONAL EN FRANCE

6 e partie LE TOURISME INTERNATIONAL EN FRANCE 6 e partie LE TOURISME INTERNATIONAL EN FRANCE Le tourisme international en France - 6 L enquête auprès des visiteurs venant de l étranger (EVE) L enquête DGE-Banque de France auprès des visiteurs venant

Plus en détail

Mise en œuvre du règlement communautaire (CE) n 883/2004 à Mayotte à compter du 1 er janvier 2014

Mise en œuvre du règlement communautaire (CE) n 883/2004 à Mayotte à compter du 1 er janvier 2014 CIRCULAIRE N 2014-07 DU 29 JANVIER 2014 Direction des Affaires Juridiques INSV0023-DGU Titre Mise en œuvre du règlement communautaire (CE) n 883/2004 à Mayotte à compter du 1 er janvier 2014 Objet Devenu

Plus en détail

LES CHIFFRES DE LA RETRAITE

LES CHIFFRES DE LA RETRAITE 15 avril 2010 LES CHIFFRES DE LA RETRAITE Les thèmes : 1. Le poids des retraites 2. La situation financière de court terme 3. La situation financière à long terme : les principaux résultats des projections

Plus en détail

OBSERVATION ET STATISTIQUES

OBSERVATION ET STATISTIQUES COMMISSARI GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE n 461 Novembre 2013 Prix du gaz et de l électricité en France et dans l Union européenne en 2012 OBRVION ET STISTIQU ÉNERG En 2012, le prix du gaz a augmenté

Plus en détail

MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE, DES TRANSPORTS ET DU LOGEMENT

MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE, DES TRANSPORTS ET DU LOGEMENT Infrastructures, transports et mer MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE, Transport Direction des services de transport Décision du 2 avril 2012 relatif aux modèles de licence de transport

Plus en détail

La prise en charge de vos soins à l étranger

La prise en charge de vos soins à l étranger Artisans, commerçants, professions libérales La prise en charge de vos soins à l étranger Édition 2016 ARTISANS, COMMERÇANTS, PROFESSIONS LIBÉRALES LA PRISE EN CHARGE DE VOS SOINS À L ÉTRANGER 3 Vous êtes

Plus en détail

Prix du gaz et de l électricité dans l Union européenne en 2011

Prix du gaz et de l électricité dans l Union européenne en 2011 COMMISSARIAT GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE n 366 Novembre 2012 Prix du gaz et de l électricité dans l Union européenne en 2011 OBRVATION ET STATISTIQU ÉNERG En 2011, le prix du gaz a augmenté dans tous

Plus en détail

Prix de l énergie dans l Union européenne en 2010

Prix de l énergie dans l Union européenne en 2010 COMMISSARIAT GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE n 249 Septembre 2011 Prix de l énergie dans l Union européenne en 2010 OBRVATION ET STATISTIQU ÉNERG En 2010, le prix du gaz a diminué dans l Union européenne

Plus en détail

TARIF POSTAL FRANCE METROPOLITAINE AU 1 er juillet 2011. A partir de 1000 exemplaires en distribution J+2 TARIF «LETTRE EN NOMBRE»

TARIF POSTAL FRANCE METROPOLITAINE AU 1 er juillet 2011. A partir de 1000 exemplaires en distribution J+2 TARIF «LETTRE EN NOMBRE» TARIF POSTAL FRANCE METROPOLITAINE AU 1 er juillet 2011 Pour vos envois URGENTS inférieurs à 400 exemplaires TARIF «LETTRE» TARIF «ECOPLI» Service Rapide Délai 24h Service Economique Délai 4 jours Poids

Plus en détail

Demande d évaluation de rachat de trimestres pour la retraite au titre des années d études supérieures

Demande d évaluation de rachat de trimestres pour la retraite au titre des années d études supérieures Nous sommes là pour vous aider Demande d évaluation de rachat de trimestres pour la retraite au titre des années d études supérieures Cette notice a été réalisée pour vous aider à compléter votre demande.

Plus en détail

Le tourisme international en France

Le tourisme international en France Le tourisme international en France Le tourisme international en France 6 L enquête auprès des visiteurs venant de l étranger (EVE) L enquête DGCIS-Banque de France auprès des visiteurs venant de l étranger

Plus en détail

LE TOURISME INTERNATIONAL EN FRANCE

LE TOURISME INTERNATIONAL EN FRANCE 6 e partie LE TOURISME INTERNATIONAL EN FRANCE 109 Le tourisme international en France - 6 L enquête auprès des visiteurs venant de l étranger (EVE) L enquête DGE-Banque de France auprès des visiteurs

Plus en détail

Identification du répondant: 50 character(s) maximum. 50 character(s) maximum. 100 character(s) maximum. Fields marked with * are mandatory.

Identification du répondant: 50 character(s) maximum. 50 character(s) maximum. 100 character(s) maximum. Fields marked with * are mandatory. Vers l application de normes comptables européennes pour le secteur public («EPSAS») dans les États membres de l'ue Consultation publique sur les futurs principes et structures de gouvernance Fields marked

Plus en détail

LES PROS DE LA PLUME L HISTOIRE DE L UNION EUROPéENNE LIGNE DU TEMPS

LES PROS DE LA PLUME L HISTOIRE DE L UNION EUROPéENNE LIGNE DU TEMPS LES PROS DE LA PLUME L HISTOIRE DE L UNION EUROPéENNE LIGNE DU TEMPS INTRO POUR LES ENSEIGNANTS Cette ligne du temps illustre l histoire de l Union européenne. Vous pouvez l imprimer par section et l afficher

Plus en détail

CHRONOLOGIE DE LA CONSTRUCTION EUROPEENNE

CHRONOLOGIE DE LA CONSTRUCTION EUROPEENNE CHRONOLOGIE DE LA CONSTRUCTION EUROPEENNE 1948 7-11 mai Congrès de La Haye : plus de mille délégués venus d'une vingtaine de pays européens discutent de nouvelles formes de coopération en Europe. Ils se

Plus en détail

Partie 2 : Qui crée la monnaie?

Partie 2 : Qui crée la monnaie? Partie 2 : Qui crée la monnaie? Marché monétaire Masse monétaire Banque centrale Prêteur en dernier ressort Notions clés I. La mesure de la création monétaire : la masse monétaire La masse monétaire n

Plus en détail

Comparaisons internationales

Comparaisons internationales Comparaisons internationales Commissariat général au développement durable Service de l observation et des statistiques 47 48 Commissariat général au développement durable Service de l observation et des

Plus en détail

Procédure des déséquilibres macroéconomiques: Bilan approfondi pour le Luxembourg

Procédure des déséquilibres macroéconomiques: Bilan approfondi pour le Luxembourg Procédure des déséquilibres macroéconomiques: Bilan approfondi pour le Luxembourg Commentaires de la Chambre des salariés 25 février 2014 Semestre européen Arsenal de six résolutions législatives («six

Plus en détail

Vers une meilleure prise en compte de l intermédiation financière en comptabilité nationale

Vers une meilleure prise en compte de l intermédiation financière en comptabilité nationale Vers une meilleure prise en compte de l intermédiation financière en comptabilité nationale La comptabilité nationale recense deux types de production des intermédiaires financiers. La première est directement

Plus en détail

Eurobaromètre Flash 345 ACCESSIBILITE RÉSUMÉ

Eurobaromètre Flash 345 ACCESSIBILITE RÉSUMÉ Eurobaromètre Flash 345 ACCESSIBILITE RÉSUMÉ Terrain : Mars 2012 Publication : Décembre 2012 Cette étude a été commandée par la Commission européenne, Direction générale de la justice et coordonnée par

Plus en détail

Évolution des exportations et importations de biens de l UE avec la Chine, 2004-2014 (en milliards d euros)

Évolution des exportations et importations de biens de l UE avec la Chine, 2004-2014 (en milliards d euros) 116/2015-26 juin 2015 Sommet Union européenne Chine Hausse significative du commerce de biens et de services de l UE avec la Chine en 2014 Déficit de l UE pour les échanges de biens, excédent pour les

Plus en détail

Le tourisme international en France

Le tourisme international en France Le tourisme international en France Le tourisme international en France 6 L enquête auprès des visiteurs venant de l étranger (EVE) L enquête Dgcis - Banque de France auprès des visiteurs venant de l

Plus en détail

AMBASSADE DE FRANCE EN ALLEMAGNE SERVICE ÉCONOMIQUE RÉGIONAL

AMBASSADE DE FRANCE EN ALLEMAGNE SERVICE ÉCONOMIQUE RÉGIONAL AMBASSADE DE FRANCE EN ALLEMAGNE SERVICE ÉCONOMIQUE RÉGIONAL La Ministre Conseillère pour les Affaires Economiques Berlin, le 31 octobre 2014 Dossier suivi par Lucie Petit Relu par Nicolas Studer NOTE

Plus en détail

Si la BCE attend pour sortir du Quantitative Easing : alors cette sortie n aura pas lieu avant de nombreuses années.

Si la BCE attend pour sortir du Quantitative Easing : alors cette sortie n aura pas lieu avant de nombreuses années. ÉCONOMIE RECHERCHE ÉCONOMIQUE juin N Espérons que la BCE comprend qu il ne faut pas sortir trop tard du Quantitative Easing Si la BCE attend pour sortir du Quantitative Easing : soit que les réformes structurelles

Plus en détail

Principaux partenaires commerciaux de l UE, 2002-2014 (Part dans le total des échanges de biens extra-ue, sur la base de la valeur commerciale)

Principaux partenaires commerciaux de l UE, 2002-2014 (Part dans le total des échanges de biens extra-ue, sur la base de la valeur commerciale) 55/2015-27 mars 2015 Commerce international de biens en 2014 Principaux partenaires commerciaux de l UE en 2014: les États-Unis pour les exportations, la Chine pour les importations Le commerce entre États

Plus en détail

NEWSLETTER MARCHÉ OLÉICOLE Nº 92 mars 2015

NEWSLETTER MARCHÉ OLÉICOLE Nº 92 mars 2015 CONSOMMATION MONDIALE D OLIVES DE TABLE La consommation mondiale d olives de table a été multipliée par 2,7 au cours des 25 dernières années, augmentant de 169,4 % durant la période 1990/91-2014/15. Dans

Plus en détail

Impact du coût du logement sur le budget des ménages selon leur niveau de vie en 1996 et en 2006

Impact du coût du logement sur le budget des ménages selon leur niveau de vie en 1996 et en 2006 La Note de l Observatoire de l Habitat N 11 Impact du coût du logement sur le budget des ménages selon leur niveau de vie en 1996 et en 2006 Introduction 1 Entre 1996 et 2006, le coût des logements s est

Plus en détail

RAPPORT DE LA COMMISSION AU PARLEMENT EUROPÉEN, AU CONSEIL, AU COMITÉ ÉCONOMIQUE ET SOCIAL EUROPÉEN ET AU COMITÉ DES RÉGIONS

RAPPORT DE LA COMMISSION AU PARLEMENT EUROPÉEN, AU CONSEIL, AU COMITÉ ÉCONOMIQUE ET SOCIAL EUROPÉEN ET AU COMITÉ DES RÉGIONS COMMISSION EUROPÉENNE Bruxelles, le 17.6.2011 COM(2011) 352 final RAPPORT DE LA COMMISSION AU PARLEMENT EUROPÉEN, AU CONSEIL, AU COMITÉ ÉCONOMIQUE ET SOCIAL EUROPÉEN ET AU COMITÉ DES RÉGIONS Deuxième rapport

Plus en détail

Performance des membres du CAD en matière d'aide

Performance des membres du CAD en matière d'aide Extrait de : Coopération pour le développement : Rapport 2010 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/dcr-2010-fr Performance des membres du CAD en matière d'aide Merci de citer ce chapitre

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DU MINISTÈRE DE LA JUSTICE

BULLETIN OFFICIEL DU MINISTÈRE DE LA JUSTICE Circulaire du 8 janvier 2013 relative à la présentation des articles 13 et 14 de la loi 2012-409 du 27 mars 2012 de programmation relative à l exécution des peines et portant transposition de la décision-cadre

Plus en détail

Pour une plus grande transparence. des prix de nos produits et services. www.ca-tourainepoitou.fr. Tarif au 1 er Avril 2006

Pour une plus grande transparence. des prix de nos produits et services. www.ca-tourainepoitou.fr. Tarif au 1 er Avril 2006 Pour une plus grande transparence des prix de nos produits et services. Tarif au 1 er Avril 2006 www.ca-tourainepoitou.fr Prix de nos services Conditions Générales et tarifs applicables au 1 er Avril 2006

Plus en détail

Commerce intra-zone Euro : et maintenant, on va où?

Commerce intra-zone Euro : et maintenant, on va où? Commerce intra-zone Euro : et maintenant, on va où? Résumé : La création de la Zone Euro a participé au développement rapide des échanges entre ses membres. L Allemagne est l élément moteur de l essor

Plus en détail

Chiffres de Catalogne

Chiffres de Catalogne www.idescat.cat Chiffres de Generalitat de Catalunya Gouvernement de la POPULATION Population (1.000) (1) 7 434 46 508 507 417 hommes 49,1 49,3 48,8 femmes 50,9 50,7 51,2 Structure (%) 0-14 ans 15,9 15,2

Plus en détail

Graphiques 1 Répartition par type d instrument des placements financiers des ménages français

Graphiques 1 Répartition par type d instrument des placements financiers des ménages français Focus n 1 1 juillet 1 L épargne des ménages français : davantage drainée par les produits réglementés qu orientée par les mécanismes de marché En flux annuels, l épargne des ménages se situe en France

Plus en détail

APPEL A PROJETS INTERNATIONALISATION ET CONQUETE DE NOUVEAUX MARCHES

APPEL A PROJETS INTERNATIONALISATION ET CONQUETE DE NOUVEAUX MARCHES APPEL A PROJETS INTERNATIONALISATION ET CONQUETE DE NOUVEAUX MARCHES I. CONTEXTE Le Schéma Régional de développement Economique, d Innovation et d Internationalisation (SRDEII) adopté par la Région fin

Plus en détail

La hausse des prix du tabac. Institut de cancérologie Gustave Roussy

La hausse des prix du tabac. Institut de cancérologie Gustave Roussy La hausse des prix du tabac Catherine Hill Institut de cancérologie Gustave Roussy 1. Lien entre prix et ventes et autres considérations économiques 2. Consommation = ventes dans le réseau des buralistes

Plus en détail

! " # #! $ % & ' () * ) +!, ' -. / * * * * ) ), -. / * * * * & 0 1& & ' 23 $-! 4! 5 6 ' ! 5 6

!  # #! $ % & ' () * ) +!, ' -. / * * * * ) ), -. / * * * * & 0 1& & ' 23 $-! 4! 5 6 ' ! 5 6 !"#$%&'"")*$$+,*""#$*%#"$$-"#*%#"$"%#.$"/! " # #! $ % & ' ) * ) +!, ' -. / * * * * 0 + 0 ) ), -. / * * * * 0 + 0 & 0 1& & ' 23 $-! 4! 5 6 '7 7 7 5! 5 6 ! " $%"%#"$ $ $ % $ &' " $ %! ) " $" $ %$ * )$ +,

Plus en détail

Le tourisme international en France MÉMENTO DU TOURISME 2007

Le tourisme international en France MÉMENTO DU TOURISME 2007 6 Le tourisme international en France 99 Le tourisme international en France 6 Touristes non-résidents en France Dans ce chapitre sont présentées : les arrivées en France des touristes non-résidents (toute

Plus en détail

Pioneer Investments, 27 février 2003

Pioneer Investments, 27 février 2003 Pioneer Investments, 27 février 2003 1995-2002 Heurs et malheurs des épargnants européens par André Babeau Président du Comité d orientation Conseiller Scientifique au BIPE 1 Le choc de l année 2000 la

Plus en détail

La crise a accentué les pertes de parts de marché des pays développés au profit des pays émergents

La crise a accentué les pertes de parts de marché des pays développés au profit des pays émergents Compétitivité de l industrie manufacturière Faits marquants en 28-29 - La crise accentue les pertes de parts de marché des pays développés face aux pays émergents - La «compétitivité-coût» de l industrie

Plus en détail

PASSEPORT EUROPÉEN de COMPÉTENCES. Partagez votre. expérience! CURRICULUM VITAE (CV) Passeport des Langues. Supplément au. certificat.

PASSEPORT EUROPÉEN de COMPÉTENCES. Partagez votre. expérience! CURRICULUM VITAE (CV) Passeport des Langues. Supplément au. certificat. Partagez votre expérience! CURRICULUM VITAE (CV) Passeport des Langues PASSEPORT EUROPÉEN de COMPÉTENCES Europass mobilité Supplément au certificat Supplément au diplôme EUROPASS de quoi s agit-il? Cadre

Plus en détail

193/2014-15 décembre 2014. Coûts horaires de la main-d'œuvre dans les États membres de l'ue28, 2012 (en euros)

193/2014-15 décembre 2014. Coûts horaires de la main-d'œuvre dans les États membres de l'ue28, 2012 (en euros) 193/2014-15 décembre 2014 Enquête 2012 sur les coûts de la main-d œuvre dans l UE28 Coûts de la main-d'œuvre les plus élevés dans le secteur financier et des assurances Le triple de ceux du secteur de

Plus en détail

Vendredi 27 novembre 2015-10h30

Vendredi 27 novembre 2015-10h30 Vendredi 27 novembre 15-1h3 Luc Rousseau Vice-président du Conseil général de l économie (CGE) Martine Lombard, Membre du Collège de l Autorité de régulation des communications électroniques et des postes

Plus en détail

«ECC-Net: Travel» Une nouvelle application qui aide les consommateurs européens lors de leur voyage à l étranger.

«ECC-Net: Travel» Une nouvelle application qui aide les consommateurs européens lors de leur voyage à l étranger. 1 «ECC-Net: Travel» Une nouvelle application qui aide les consommateurs européens lors de leur voyage à l étranger. L application «ECC-Net: Travel» est un projet commun du Réseau des Centres Européens

Plus en détail

L IMMIGRATION AU SEIN DE L UE

L IMMIGRATION AU SEIN DE L UE L IMMIGRATION AU SEIN DE L UE Source: Eurostat, 2014, sauf indication contraire Les données se rapportent aux ressortissants de pays tiers, dont le lieu de résidence habituel se trouvait dans un pays hors

Plus en détail

Communication externe. Qui sommes-nous?

Communication externe. Qui sommes-nous? Communication externe Qui sommes-nous? La Banque nationale de Belgique Partout dans le monde, les banques centrales ont pour missions principales de mettre les billets en circulation, de conduire la politique

Plus en détail

LE MARCHÉ IMMOBILIER RÉSIDENTIEL EN EUROPE Par Nicolas Pécourt, Directeur Communication externe et RSE, Crédit Foncier.

LE MARCHÉ IMMOBILIER RÉSIDENTIEL EN EUROPE Par Nicolas Pécourt, Directeur Communication externe et RSE, Crédit Foncier. 66 8 LE MARCHÉ IMMOBILIER RÉSIDENTIEL EN EUROPE Par Nicolas Pécourt, Directeur Communication externe et RSE, Crédit Foncier. 8.1 / PRÉAMBULE l occasion de la conférence annuelle du Crédit Foncier, À qui

Plus en détail

Analyse des principales tendances

Analyse des principales tendances 21 T1 21 T2 21 T3 21 T4 211 T2 211 T4 212 T2 212 T3 212 T4 213 T2 213 T4 214 T1 214 T2 Indice 1 = 21 Numéro 1 Octobre 214 Analyse des principales tendances Prix enregistrés des appartements En comparaison

Plus en détail

Opérations bancaires avec l étranger

Opérations bancaires avec l étranger avec l étranger Extrait des conditions bancaires au 1 er juillet 2013 Opérations à destination de l étranger Virements émis vers l étranger : virements en euros (3) vers l Espace économique européen (4)

Plus en détail

Des actions coordonnées pour des sites web de voyages plus respectueux des droits des consommateurs

Des actions coordonnées pour des sites web de voyages plus respectueux des droits des consommateurs Des actions coordonnées pour des sites web de voyages plus respectueux des droits des consommateurs Bruxelles, le 14 avril 2014 En 2013, les autorités nationales chargées des questions de consommation

Plus en détail

CIRCULAIRE AUX INTERMEDIAIRES AGREES N 2007 21

CIRCULAIRE AUX INTERMEDIAIRES AGREES N 2007 21 Tunis, le 14 août 2007 CIRCULAIRE AUX INTERMEDIAIRES AGREES N 2007 21 OBJET/ Circulaire n 93-21 du 10 décembre 1993 relative aux transferts au titre des opérations courantes. Le Gouverneur de la Banque

Plus en détail

LA CITOYENNETÉ EUROPÉENNE

LA CITOYENNETÉ EUROPÉENNE Eurobaromètre Standard 77 Printemps 2012 LA CITOYENNETÉ EUROPÉENNE RAPPORT Terrain : mai 2012 Cette étude a été commandée et coordonnée par la Commission européenne, Direction générale Communication. http://ec.europa.eu/public_opinion/index_fr.htm

Plus en détail

Tableau de bord de l Epargne en Europe

Tableau de bord de l Epargne en Europe STRICTEMENT CONFIDENTIEL Tableau de bord de l Epargne en Europe Juin 2014 Toute représentation ou reproduction, intégrale ou partielle, faite sans le consentement de l'auteur ou de ses ayants droits, ou

Plus en détail

Des allocations de solidarité

Des allocations de solidarité Retraités juin 205 Des allocations de solidarité Aspa ASI Des allocations de solidarité Vous êtes retraité et vous avez de faibles revenus? Vous pouvez peut-être bénéficier de l allocation de solidarité

Plus en détail

FISCALITE. TVA: La taxe sur la valeur ajoutée. Généralités. Qu est-ce que la TVA:

FISCALITE. TVA: La taxe sur la valeur ajoutée. Généralités. Qu est-ce que la TVA: FISCALITE Le but de ce chapitre est de vous aider à trouver des informations précises et valables sur la réglementation européenne de la TVA. Si vous constatez certains manquements ou certaines erreurs,

Plus en détail

Combien de temps? Combien de voyageurs? Classement décroissant des. Durée moyenne des séjours achetés par

Combien de temps? Combien de voyageurs? Classement décroissant des. Durée moyenne des séjours achetés par GLOBAL européennes, clientes de Mondial, pour des vols prévus entre le er juillet et le août 00. Ces polices d assurance ont été analysées par Occurrence, une Numero = Jours > Voyageurs >, % 0% (+) 0%

Plus en détail

Demande d allocation de solidarité aux personnes âgées

Demande d allocation de solidarité aux personnes âgées Nous sommes là pour vous aider Demande d allocation de solidarité aux personnes âgées Cette notice a été réalisée pour vous aider à établir vos demande et déclaration de ressources. Informations pratiques

Plus en détail

Un symbole pour toute l Europe. LE DRAPEAU EUROPÉEN A 60 ans

Un symbole pour toute l Europe. LE DRAPEAU EUROPÉEN A 60 ans Un symbole pour toute l Europe LE DRAPEAU EUROPÉEN A 60 ans Douze étoiles, 60 ans Il fotte désormais partout sur notre continent. Le drapeau bleu aux douze étoiles d or a 60 ans. Il symbolise depuis plus

Plus en détail

Parcours d acquisition de la résidence principale :

Parcours d acquisition de la résidence principale : www.creditfoncier.com U N E É T U D E D U C R É D I T F O N C I E R Parcours d acquisition de la résidence principale : du rêve à la réalité JUIN 2015 sommaire PAGE 02 synthèse PAGE 04 Du rêve à la réalité

Plus en détail