Étude pratique des vaisseaux lymphatiques

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Étude pratique des vaisseaux lymphatiques"

Transcription

1 Étude pratique des vaisseaux lymphatiques F. BAZIN ( Maître de Conférence en Biologie) M.A. BESLIER (technicienne de laboratoire de Biologie) Ce document a pour but d apporter les indications nécessaires à cette étude et de donner un aperçu des observations qui peuvent être faites par des étudiants en premier cycle d études universitaires. Il ne s agit pas d une publication de résultats originaux, mais de la mise à la disposition d étudiants et d enseignants d un document susceptible de leur permettre de faire des observations personnelles ; la confrontation au réel étant le moyen le plus efficace pour s approprier des connaissances Les manipulations sur les animaux de laboratoire ont été effectuées à l occasion de séances de travaux pratiques au Département de Génie Biologique de l I.U.T. de CAEN. Ces travaux ont été réalisés par des personnes agréées et dans le respect des règles de bonnes pratiques de laboratoire.

2 A) Injection de ganglions lymphatiques chez la souris : mise en évidence de vaisseaux lymphatiques et de la circulation de la lymphe 1 ) Préparation du matériel La technique utilisée est celle de l injection de «Bleu de Prusse gélatiné» selon GABE (in «Techniques Histologiques» p , Masson et Cie édit. 1968). L injection se fait sous un faible grossissement de la loupe binoculaire. Utiliser une seringue type seringue à insuline avec une aiguille fine au biseau neuf. La solution de colorant est visqueuse et peut boucher l aiguille. Maintenir seringue et aiguille tièdes dans un bain marie jusqu au moment de l injection et vérifier l écoulement du liquide au moment de procéder à la piqûre. 2 ) Préparation de la souris La souris de préférence mâle, doit être choisie la moins grasse possible. Les femelles multipares ayant beaucoup de tissu adipeux sous-cutané ne doivent pas être utilisées. Les souris de race blanche permettent une meilleure observation de la coloration des vaisseaux se détachant sur le derme clair. La manipulation se fait sur un animal mort, mais encore chaud et souple. La souris est euthanasiées par asphyxie et immédiatement fixée par les pattes sur une plaquette de liège.

3 3 ) Incisions de la peau et préparation des volets cutanés 1, 2, 3 : incisions de la peau 4 : décoller la peau en déchirant le tissu conjonctif sous-cutané Ne décoller qu un seul côté à la fois. 5 : étaler le volet cutané et l épingler sur le liège. Attention! La face interne de la peau se dessèche rapidement et le tissu conjonctif sous cutané est collant ; ne pas le toucher avec les doigts 5 cage thoracique abdomen Emplacement du ganglion lymphatique inguinal

4 Repérage d un ganglion lymphatique inguinal et injection de colorant dans ce ganglion Volet cutané veinule abdomen Colorant progressant dans un vaisseau lymphatique Ganglion lymphatique inguinal ganglion injecté aiguille cuisse Repérage du ganglion seringue Injection du ganglion

5 Observation d un vaisseau lymphatique coloré après injection du ganglion inguinal droit Partie de vaisseau non injectée. L injection se poursuit grâce à une ramification. Vaisseau lymphatique principal et ramifications Veine et veinules confluentes Ganglion injecté Ganglion non injecté sens de migration du colorant au cours de l injection

6 Ouverture de la cavité abdominale, observation des organes et repérage de la chaîne des ganglions mésentériques 3 1, 2 : sections de la paroi abdominale 3 : écarter les deux volets de muscles et les épingler sur les volets cutanés foie (masquant l estomac) pancréas rate coecum gros intestin ganglions lymphatiques mésentériques anse de l intestin grêle Veines mésentériques le mésentère est transparent.

7 Injection des ganglions lymphatiques mésentériques et des ganglions lombaires veine cave postérieure rein gauche Le rein est déplacé pour montrer un ganglion lymphatique rénal coloré Le colorant est injecté dans toute la chaîne ganglionnaire mésentérique rectum ganglion lombaires vessie vésicules séminales Ganglions lombaires injectés Un ganglion lymphatique rénal est en relation avec un ganglion lombaire par un vaisseau lymphatique

8 La lymphe conduite par le canal thoracique retourne dans le sang , 2 : découper la cage thoracique, retirer tout le plastron et le diaphragme 3, 4 : fendre la peau et étaler les deux volets cutanés. veines jugulaires externes thymus 2 Glandes salivaires thymus oreillette droite ventricule droit lobes droits du poumon retournés canal thoracique = vaisseau conduisant la lymphe collectée dans toute la partie postérieure du corps (organes contenus dans l abdomen, membres postérieurs), vers le sinus veineux. aorte dorsale vaisseau lymphatique issu des ganglions mésentériques rein droit ganglion axillaire coloré après injection du ganglion inguinal gauche

9 Ganglions et vaisseaux lymphatiques mis en évidence par les injections de Bleu de Prusse ganglion cervical (plusieurs ganglions collés contre les glandes salivaires ) sinus veineux oreillette droite ganglion axillaire canal thoracique ganglion brachial ganglions mésentériques Ganglions pyloriques ou pancréatiques ganglion rénal ganglion lombaire ganglion inguinal ganglion caudal Autres ganglions observables au cours de la dissection (d après : www. eulep.org/necropsy_of_the_mouse)

10 B) Structure histologique des vaisseaux lymphatiques La paroi des vaisseaux lymphatiques est généralement fine, mis à part le cas du canal thoracique ou des gros vaisseaux des grands Mammifères. On peut rechercher sur des préparations histologiques les sections de ces vaisseaux. Leur reconnaissance est difficile pour un observateur débutant. La lumière des vaisseaux lymphatiques est limitée comme dans le cas des vaisseaux sanguins par une couche de cellules étroitement imbriquées. Ces cellules forment un endothélium. La lymphe s écoule dans ces vaisseaux suivant une direction imposée par la présence de valvules. 2 valvules en position de fermeture du vaisseau Mésentère de souris traité par une solution de nitrate d argent : les limites cellulaires sont marquées par un dépôt brun. Une cellule de l endothelium Segment de vaisseau lymphatique tissu adipeux

11 C) Des vaisseaux lymphatiques spécialisés, les vaisseaux chylifères conduisent les lipides absorbés par l intestin Ces vaisseaux sont les premiers vaisseaux lymphatiques découverts (Gaspare Aselli ) car ils peuvent être remplis d une lymphe laiteuse : le chyle. Cet aspect ne s observe qu après un repas riche en lipides. Intestin grêle (chien) mésentère Veine mésentérique (les artères ne sont pas figurées) Vaisseaux lymphatiques Anse de l intestin grêle sous-tendue par le mésentère d après le dessin original de G. ASELLI

12 Absorption des lipides et formation du chyle Les documents présentés ont été réalisés en faisant absorber de la crème par des anses intestinales de rat. Après lavage de la lumière de l intestin, des portions de parois ont été conservées dans du formol salé. Des coupes à congélation réalisées dans ces prélèvements ont été colorées par le Noir Soudan (colorant lysochrome, c est-à-dire : se dissolvant dans les lipides). 2 1 Coupe à congélation d un segment d intestin grêle de rat après absorption de crème de lait = lumière de l intestin 2 = pôles apicaux des entérocytes de l épithélium absorbant : accumulation de lipides 3 = région des cryptes de Lieberkhun 4 = emplacement des chylifères. Les portions de chylifère emplies de chyle sont colorées en noir. 5 = tissu conjonctif de la sous-muqueuse 6 = vaisseau lymphatique collectant le chyle des chylifères = vaisseau sanguin de la sous-muqueuse 8 = muscle lisse circulaire Schéma d interprétation

13 Formation du chyle et son acheminement par les chylifères et les vaisseaux lymphatiques de l intestin monoglycérides, acides gras, cholestérol Microvillosités du plateau strié Pôles apicaux emplis de chylomicrons agglomérés REL G Pôles apicaux des entérocytes en coupe transversale noyau Villosité intestinale chylifère chyle Epithélium absorbant formé par les entérocytes Synthèse des chylomicrons par les entérocytes. REL = réticulum endoplasmique lisse, G appareil de Golgi Vaisseau capillaire sanguin contenant des hématies Chylifère contenant le chyle (chylomicrons agglutinés) Tissu conjonctif Vaisseau lymphatique artériole Muscle lisse circulaire Les chylifères conduisent le chyle aux vaisseaux lymphatiques situés dans la sous-muqueuse

Bouche : 2 paires d incisives, de grande taille, à croissance continue (en relation avec le régime alimentaire). Langue (sensibilité gustative).

Bouche : 2 paires d incisives, de grande taille, à croissance continue (en relation avec le régime alimentaire). Langue (sensibilité gustative). TP 2 ÉTUDE MORPHOLOGIQUE ET ANATOMIQUE DE LA SOURIS (MUS MUSCULUS) I. Morphologie externe - Corps en 3 parties : tête, tronc, queue Caractéristique des Vertébrés - Corps couvert de poils Caractéristique

Plus en détail

ÉTUDE MORPHOLOGIQUE ET ANATOMIQUE DE LA SOURIS (MUS MUSCULUS) I. Morphologie externe

ÉTUDE MORPHOLOGIQUE ET ANATOMIQUE DE LA SOURIS (MUS MUSCULUS) I. Morphologie externe ÉTUDE MORPHOLOGIQUE ET ANATOMIQUE DE LA SOURIS (MUS MUSCULUS) I. Morphologie externe - Corps en 3 parties : tête, tronc, queue Caractéristique des Vertébrés - Corps couvert de poils Caractéristique des

Plus en détail

Protocole de dissection de la SOURIS

Protocole de dissection de la SOURIS Protocole de dissection de la SOURIS Matériel nécessairen - Une paire de petit ciseaux - Une sonde cannelée - 2 paires de pinces fines - épingles Epingler la souris Fixer la souris en extension sur le

Plus en détail

Activité 6 : mettre en œuvre un protocole de dissection pour comparer l organisation de vertébrés

Activité 6 : mettre en œuvre un protocole de dissection pour comparer l organisation de vertébrés Activité 6 : mettre en œuvre un protocole de dissection pour comparer l organisation de vertébrés Existe-t-il des similitudes à l échelle de l organisme interne? OC : Les vertébrés, malgré une morphologie

Plus en détail

LA DIGESTION I. L APPAREIL DIGESTIF.

LA DIGESTION I. L APPAREIL DIGESTIF. LA DIGESTION Les aliments ingérés ne peuvent être utilisés tels quels par l organisme. Ils doivent être simplifiés par l appareil digestif en nutriments assimilables, et ce au cours de la digestion. Digestion

Plus en détail

PHYSIOLOGIE DE L'ABSORPTION

PHYSIOLOGIE DE L'ABSORPTION 12 PHYSIOLOGIE DE L'ABSORPTION Objectifs : définir l'absorption relier l'histologie de la muqueuse intestinale à sa fonction d'absorption expliquer l'absorption de l'eau par osmose présenter les voies

Plus en détail

6.1.- LA CIRCULATION PULMONAIRE 6.2.- LA CIRCULATION GENERALE

6.1.- LA CIRCULATION PULMONAIRE 6.2.- LA CIRCULATION GENERALE Edwige TROHEL 1 SOMMAIRE 1.- DE QUOI EST COMPOSE LE SYSTÈME CARDIO-VASCULAIRE 2.- LE SYSTÈME CARDIO-VASCULAIRE EST SOLLICITE EN PLONGEE, POURQUOI? 3.-LE CŒUR 3.1.- DESCRIPTION et ROLE 3.2.- SON FONCTIONNEMENT

Plus en détail

L APPAREIL CIRCULATOIRE

L APPAREIL CIRCULATOIRE L APPAREIL CIRCULATOIRE L appareil circulatoire se compose de 3 grandes parties : - Le cœur - Les vaisseaux - Le sang I / Le Cœur : a) Description : Le cœur est un muscle, myocarde, gros comme un poing

Plus en détail

LA DIGESTION. fiche Dl : signification de la digestion

LA DIGESTION. fiche Dl : signification de la digestion LA DIGESTION 1. A QUOI SERT L'APPAREIL DIGESTIF? fiche Dl : signification de la digestion L'appareil digestif a un triple rôle : 1 - digérer = réduire les aliments en de très fines particules (de la bouche

Plus en détail

COMMISSION SCOLAIRE DE LA CÔTE- DU- SUD CENTRE D ÉDUCATION DES ADULES DE BELLECHASSE BIOLOGIE PRÉTEST B BIOLOGIE 5063-2

COMMISSION SCOLAIRE DE LA CÔTE- DU- SUD CENTRE D ÉDUCATION DES ADULES DE BELLECHASSE BIOLOGIE PRÉTEST B BIOLOGIE 5063-2 COMMISSION SCOLAIRE DE LA CÔTE- DU- SUD CENTRE D ÉDUCATION DES ADULES DE BELLECHASSE BIOLOGIE PRÉTEST B BIOLOGIE 5063-2 LE SYSTÈME DIGESTIF CHEZ L HUMAIN QUESTIONNAIRE GILLES MERCIER CEA BELLECHASSE MAI

Plus en détail

Le système vasculaire

Le système vasculaire 1 I LES VAISSEAUX DU COEUR ARTERES CORONAIRES : elles sillonnent dans le sillon coronaire, elles donnent naissance à des branches qui pénètrent dans le cœur et chacune des artères irrigue un territoire

Plus en détail

TUTORAT UE 5 2012-2013 Anatomie Correction Séance n 6 Semaine du 11/03/2013

TUTORAT UE 5 2012-2013 Anatomie Correction Séance n 6 Semaine du 11/03/2013 TUTORAT UE 5 2012-2013 Anatomie Correction Séance n 6 Semaine du 11/03/2013 Appareil respiratoire-organogénèse de l appareil digestif Cours du Pr. PRUDHOMME Séance préparée par Anissa BARAKAT, Caroline

Plus en détail

Ressources pour le lycée technologique

Ressources pour le lycée technologique éduscol Chimie biochimie sciences du vivant Classe de première Ressources pour le lycée technologique Présentation Thème 3 du programme Les systèmes vivants maintiennent leur intégrité et leur identité

Plus en détail

TD La régulation de la glycémie

TD La régulation de la glycémie TD La régulation de la glycémie Comme nous l avons vu dans le chapitre 1, le milieu intérieur subit en permanence des modifications dues à l activité cellulaire ou aux apports extérieurs. Cependant, un

Plus en détail

La digestion. Informations pour l enseignant

La digestion. Informations pour l enseignant La digestion Informations pour l enseignant Pour fonctionner, notre organisme a besoin d énergie. Celle-ci est fournie par l alimentation. Cependant, les aliments que nous consommons, pour la plupart composés

Plus en détail

29- Les chaines alimentaires commence toujours par un. et se termine par un

29- Les chaines alimentaires commence toujours par un. et se termine par un Fiche de révision fin d'année 4 eme primaire Complète les phrases suivantes: 1- L'absorption des aliments digère à lieu à travers. 2- Les amidons sont digères par 3- La.. est la transformation des aliments.

Plus en détail

ITINERAIRE CLINIQUE du SEIN

ITINERAIRE CLINIQUE du SEIN ITINERAIRE CLINIQUE du SEIN Je dois subir une intervention chirurgicale, Pourquoi? La chirurgie Pour traiter le cancer du sein, il faut enlever ou détruire les cellules cancéreuses. La chirurgie est souvent

Plus en détail

1. La digestion. 1.1. La nutrition : 1.2. Les aliments : 1.3. Le classement des aliments :

1. La digestion. 1.1. La nutrition : 1.2. Les aliments : 1.3. Le classement des aliments : 1. La digestion 1.1. La nutrition : La nutrition (du latin nutrire : nourrir) désigne les processus par lesquels un être vivant transforme des aliments pour assurer son fonctionnement. 1.2. Les aliments

Plus en détail

Bêta-oxydation des acides gras

Bêta-oxydation des acides gras O C N C 2 O C 2 SO 3 O O acide taurocholique O C N C 2 COO O O O acide glycocholique Figure.2 Structure d un sel biliaire formé par conjugaison entre un acide biliaire (ici l acide cholique) soit avec

Plus en détail

SAÉ LES BOISSONS ÉNERGISANTES, et les effets sur les systèmes du corps humain

SAÉ LES BOISSONS ÉNERGISANTES, et les effets sur les systèmes du corps humain SAÉ LES BOISSONS ÉNERGISANTES, et les effets sur les systèmes du corps humain A) Les composants d une boisson énergisante populaire : Composition (par canette) : taurine (1000 mg), caféine (80 mg) sucre

Plus en détail

Le système ventilatoire et ses atteintes. Service Départemental d'incendie et de Secours du Calvados

Le système ventilatoire et ses atteintes. Service Départemental d'incendie et de Secours du Calvados Le système ventilatoire et ses atteintes Service Départemental d'incendie et de Secours du Calvados Objectif: A la fin de la séquence, vous serez capable de : 1. décrire le système ventilatoire 2. d expliquer

Plus en détail

Chapitre 3 : La satisfaction des besoins des organes en nutriments.

Chapitre 3 : La satisfaction des besoins des organes en nutriments. Chapitre 3 : La satisfaction des besoins des organes en nutriments. Nous savons que nos organes utilisent le dioxygène, mais aussi les nutriments contenus dans le sang, pour fabriquer l énergie dont ils

Plus en détail

A votre avis, que deviennent les aliments que nous mangeons? Par où passent-ils? Comment descendent-ils?

A votre avis, que deviennent les aliments que nous mangeons? Par où passent-ils? Comment descendent-ils? OBJECTIFS : Etablir le trajet des aliments de la bouche à l anus et nommer les différents organes de la digestion Constater que dans le tube digestif les aliments se liquéfient Comprendre que les aliments

Plus en détail

Chirurgie du sein. Simple tumorectomie. This Informed Consent Formular is also available on the RBSS-Website : www.belsurg.org 11

Chirurgie du sein. Simple tumorectomie. This Informed Consent Formular is also available on the RBSS-Website : www.belsurg.org 11 This Informed Consent Formular is also available on the RBSS-Website : www.belsurg.org 11 Chirurgie du sein Simple tumorectomie Un examen récent, par palpation, a révélé une masse à un sein. Il est prévu

Plus en détail

Le Péritoine. 1 Introduction : 2 Organogenèse et mise en place du péritoine :

Le Péritoine. 1 Introduction : 2 Organogenèse et mise en place du péritoine : Le Péritoine 1 Introduction : Le péritoine est la séreuse qui enveloppe les organes digestifs. Les données embryologiques sont indispensables pour comprendre la topographie et les rapports du tube digestif.

Plus en détail

MANUEL D'UTILISATION

MANUEL D'UTILISATION MANUEL D'UTILISATION VP PLANNING 1.0 Application mobile Android Visible Patient SAS RCS Strasbourg TI 794 458 125 1 place de l'ho pital 67000 Strasbourg, FRANCE Capital social : 58330 Tél.: 33 (0)3 88

Plus en détail

66 : Thymus (homme), HE

66 : Thymus (homme), HE 66 : Thymus (homme), HE SystÄme lymphatique La capsule de l organe est nettement reconnaissable, comme il s agit d une jeune personne, le stock adipeux (involution) est encore Ç peine présent. Lobe du

Plus en détail

Histologie fonctionnelle de la moelle osseuse, du thymus et de la rate

Histologie fonctionnelle de la moelle osseuse, du thymus et de la rate Histologie fonctionnelle de la moelle osseuse, du thymus et de la rate UFR de Médecine de l Université de Bordeaux2 Hématologie - PCEM 2 Dr S LEPREUX 2013-2014 La moelle osseuse Introduction: L os en tant

Plus en détail

L appareil digestif. b. Le tube digestif C est un long tube où circulent les aliments en cours de digestion.

L appareil digestif. b. Le tube digestif C est un long tube où circulent les aliments en cours de digestion. L appareil digestif I. La digestion Nous avons besoin de nourriture et d eau pour alimenter en énergie toutes les fonctions complexes de notre corps. Mais, pour utiliser ce carburant ou énergie, nous devons

Plus en détail

HISTOLOGIE DE L APPAREIL RESPIRATOIRE

HISTOLOGIE DE L APPAREIL RESPIRATOIRE HISTOLOGIE DE L APPAREIL RESPIRATOIRE INDEX (Cliquez sur un sujet) 1) Introduction 2) Voies aériennes supérieures 3) Voies aériennes inférieures 4) Poumons 5) Plèvre Pressez «Page Down» pour afficher les

Plus en détail

SAÉ LES BOISSONS ÉNERGISANTES, et les effets sur les systèmes du corps humain

SAÉ LES BOISSONS ÉNERGISANTES, et les effets sur les systèmes du corps humain SAÉ LES BOISSONS ÉNERGISANTES, et les effets sur les systèmes du corps humain A) Les composants d une boisson énergisante populaire : Composition (par canette) : taurine (1000 mg), caféine (80 mg) sucre

Plus en détail

Fiche de présentation

Fiche de présentation Fiche de présentation Classe : 1 ère Enseignement : Chimie-biochimie-sciences du vivant THEME du programme : 3 Les systèmes vivants maintiennent leur intégrité et leur identité en échangeant de l'information.

Plus en détail

Préparation d'une suspension cellulaire à partir de sang humain et d'un organe murin

Préparation d'une suspension cellulaire à partir de sang humain et d'un organe murin Préparation d'une suspension cellulaire à partir de sang humain et d'un organe murin Séparation de cellule sur coussin de Ficoll 1. Intérêt de la séparation des lymphocytes des autres éléments figurés

Plus en détail

Trajet des aliments : Suivi du bol alimentaire grâce à des radiographies : on observe un tube qui véhicule les aliments.

Trajet des aliments : Suivi du bol alimentaire grâce à des radiographies : on observe un tube qui véhicule les aliments. Origine et devenir des nutriments (corrigé du prof) 5 ème Acquis : - 6 ème : végétaux et animaux servent à produire des aliments constitués de lipides, glucides et protéines. Mise en évidence de l amidon

Plus en détail

Ce qu il faut savoir

Ce qu il faut savoir La circulation Séquence 14 À quoi sert mon cœur? D ans Ce qu il faut savoir les fonctions vitales, le rôle du sang et de l appareil circulatoire reste prépondérant. Tous les êtres vivants «baignent» dans

Plus en détail

SCT-306 2012-2013. École secondaire De La Rive

SCT-306 2012-2013. École secondaire De La Rive SCT-306 2012-2013 Nom : Groupe : Date SAVOIRS S 11 1/2 Chapitre 2 L univers vivant Section 1 L organisation hiérarchique du vivant, p. 62 à 65 Les tissus, les organes et les systèmes 1. Complétez les phrases

Plus en détail

Bien conseiller la cosmétique en magasin

Bien conseiller la cosmétique en magasin Bien conseiller la cosmétique en magasin COURS COMMENTE PAR ISABELLE CANARD ESTHETICIENNE A.M. BÖRLIND ET BEATRICE MASSIER Approche générale de La cosmétique Les consommateurs(trices) attendent.......

Plus en détail

La circulation sanguine assure la distribution du di-oxygène et des nutriments aux organes

La circulation sanguine assure la distribution du di-oxygène et des nutriments aux organes La circulation sanguine assure la distribution du di-oxygène et des nutriments aux organes Nous avons vu que le sang est impliqué dans tous les échanges de l'organisme avec le milieu extérieur SL: Echanges

Plus en détail

LA REGULATION DE LA GLYCEMIE

LA REGULATION DE LA GLYCEMIE Le début vous l avez fait avant les vacances cours de ce jours à partir du II Chap8 TS spécialité Thème 3 Restitution des acquis LA REGULATION DE LA GLYCEMIE http://img10.beijing2008.cn/20080824/img214581293.jpg

Plus en détail

CAHIER DE LABORATOIRE

CAHIER DE LABORATOIRE Cégep de Rivière-du-Loup Programme Soins Préhospitaliers d Urgence 181.AO CAHIER DE LABORATOIRE ANATOMIE ET PHYSIOLOGIE 2 101 013 RL (2-1 -2) PRÉALABLES: AUCUN Hiver 2009 Nadine Coulombe Local: C-132 Tél.:

Plus en détail

La régulation de la glycémie

La régulation de la glycémie La régulation de la glycémie INTRODUCTION GENERALE La glycémie est le taux de glucose plasmatique. Chez un sujet normal, la glycémie oscille autour d une valeur moyenne comprise entre 0.8 g.l -1 et 1.2

Plus en détail

1. L appareil digestif chez l homme.

1. L appareil digestif chez l homme. 1. L appareil digestif chez l homme. Beaucoup d êtres vivants nous entourent, tous se caractérisent par des propriétés et des caractères communs. comme la nutrition le transport la respiration l excrétion

Plus en détail

L eau dans le corps. Fig. 6 L eau dans le corps. Cerveau 85 % Dents 10 % Cœur 77 % Poumons 80 % Foie 73 % Reins 80 % Peau 71 % Muscles 73 %

L eau dans le corps. Fig. 6 L eau dans le corps. Cerveau 85 % Dents 10 % Cœur 77 % Poumons 80 % Foie 73 % Reins 80 % Peau 71 % Muscles 73 % 24 L eau est le principal constituant du corps humain. La quantité moyenne d eau contenue dans un organisme adulte est de 65 %, ce qui correspond à environ 45 litres d eau pour une personne de 70 kilogrammes.

Plus en détail

sur la valve mitrale À propos de l insuffisance mitrale et du traitement par implantation de clip

sur la valve mitrale À propos de l insuffisance mitrale et du traitement par implantation de clip À propos de l insuffisance mitrale et du traitement par implantation de clip sur la valve mitrale Support destiné aux médecins en vue d informer les patients. À propos de l insuffisance mitrale L insuffisance

Plus en détail

Le cliché thoracique

Le cliché thoracique Le cliché thoracique Date de création du document 2008-2009 Table des matières * Introduction... 1 1 Nomenclature radiologique... 1 2 Le cliché thoracique de face... 2 2. 1 Qualité du cliché... 1 2. 2

Plus en détail

PATHOLOGIE MAMMAIRE. Plan de cours I RAPPEL STRUCTURAL. II - MOYENS D ETUDE A - Aspiration à l aiguille fine : orientation diagnostique

PATHOLOGIE MAMMAIRE. Plan de cours I RAPPEL STRUCTURAL. II - MOYENS D ETUDE A - Aspiration à l aiguille fine : orientation diagnostique 1 Plan de cours I RAPPEL STRUCTURAL II - MOYENS D ETUDE A - Aspiration à l aiguille fine : orientation diagnostique B - Ponction à l aiguille tournante (drill biopsie) ou tranchante (trucut) C - Tumorectomie

Plus en détail

Le Défibrillateur semi-automatique ou D.S.A. Décembre 2006-SAMU 76B

Le Défibrillateur semi-automatique ou D.S.A. Décembre 2006-SAMU 76B Le Défibrillateur semi-automatique ou D.S.A. 1 La mort subite Affections cardio-vasculaires : 1ere cause de mortalité en France (32% des décès) Problème de santé publique «c est une mort non prévisible

Plus en détail

Disponible sur www.servier.fr

Disponible sur www.servier.fr Disponible sur www.servier.fr Servier Medical Art est une banque d'images que nous mettons à votre disposition afin de vous aider à illustrer vous-même vos présentations Powerpoint. Servier Medical Art

Plus en détail

Chapitre 3. La digestion des aliments et le devenir des nutriments

Chapitre 3. La digestion des aliments et le devenir des nutriments Chapitre 3 La digestion des aliments et le devenir des nutriments Rappels : Les organes ont besoin de dioxygène et de nutriments pour produire l énergie nécessaire à leur fonctionnement. Les nutriments

Plus en détail

Feng men art de bonne santé-dao yin-

Feng men art de bonne santé-dao yin- Feng men art de bonne santé-dao yin- Conserver la jeunesse et la santé grâce aux vieilles méthodes chinoise MTC Su Dongo dynastie des Song 10 siècle & Chun Shen sous le règne de Qing Guangxu 17 siècle

Plus en détail

Par : S / Abdessemed

Par : S / Abdessemed Par : S / Abdessemed Cette méthode de prélèvement est facile et rapide et fournit du sang en quantité suffisante pour permettre de répéter un test en cas d erreur ou de résultats douteux, cependant, elle

Plus en détail

5.L appareil digestif

5.L appareil digestif 5.L appareil digestif L alimentation de l organisme représente une triple nécessité : - la libération d énergie par les cellules ; - la construction de l organisme ; - le renouvellement de ses constituants,

Plus en détail

L APPAREIL CIRCULATOIRE

L APPAREIL CIRCULATOIRE L APPAREIL CIRCULATOIRE Constitué par une pompe : le cœur des voies efférentes : les artères des voies afférentes : les veines et les lymphatiques Son rôle est d assurer la circulation du sang et de la

Plus en détail

Notre corps est la créature la plus divine sur la planète Terre

Notre corps est la créature la plus divine sur la planète Terre 1 2 Notre corps est la créature la plus divine sur la planète Terre (transcription de notre programme audio, téléchargeable sur le blog) Bonjour, Je suis Emmanuelle LABAT du blog formationquantique, qui

Plus en détail

CHIRURGIE DU COLON DOCUMENT D INFORMATION DU PATIENT

CHIRURGIE DU COLON DOCUMENT D INFORMATION DU PATIENT CHIRURGIE DU COLON DOCUMENT D INFORMATION DU PATIENT Ce document contient des informations générales au sujet de l intervention qui est programmée chez vous. Discutez des informations fournies avec votre

Plus en détail

Les défenses de notre organisme

Les défenses de notre organisme Les défenses de notre organisme Intro : Si nos barrières naturelles ou nos moyens de prévention n'ont pas pu empêcher une contamination, notre corps dispose d'un «système» assurant la défense de notre

Plus en détail

Le mésencéphale (pédoncules cérébraux et colliculus), le pont et le bulbe rachidien.

Le mésencéphale (pédoncules cérébraux et colliculus), le pont et le bulbe rachidien. BIOLOGIE 101-A82-SF ANATOMIE ET PHYSIOLOGIE 2 EXERCICES : LE SYSTÈME NERVEUX 2 1. Quelle est la différence entre l encéphale et le cerveau? L encéphale est constitué de tout le contenu de la boîte crânienne.

Plus en détail

Comment la glycémie est elle régulée?

Comment la glycémie est elle régulée? Comment la glycémie est elle régulée? La glycémie, quantité de glucose dans le sang, est un facteur primordial pour un bon état de santé. Bien que les apports de glucose soient très variables dans le temps,

Plus en détail

La digestion ou le devenir des aliments ingérés

La digestion ou le devenir des aliments ingérés La digestion ou le devenir des aliments ingérés La digestion est la transformation par l organisme des aliments (eau, molécules organiques et minérales) en éléments plus petits, les nutriments, par un

Plus en détail

Photos des différents ingrédients

Photos des différents ingrédients 14 globules blancs (2 cuillères à soupe farine) participent à la défense contre les bactéries. plaquettes (2 cuillères à café pigment jaune) participent à la coagulation = bouchent les trous Photos des

Plus en détail

CENTRE D UROLOGIE PRADO-LOUVAIN. Le Cancer du rein

CENTRE D UROLOGIE PRADO-LOUVAIN. Le Cancer du rein CENTRE D UROLOGIE PRADO-LOUVAIN Le Cancer du rein Le cancer du rein représente 3% des cancers de l adulte. Il s agit du troisième cancer urologique après le cancer de prostate et celui de la vessie. L

Plus en détail

Traitement chirurgical des cancers du sein. Jean-Christophe MACHIAVELLO Centre Antoine Lacassagne

Traitement chirurgical des cancers du sein. Jean-Christophe MACHIAVELLO Centre Antoine Lacassagne Traitement chirurgical des cancers du sein Jean-Christophe MACHIAVELLO Centre Antoine Lacassagne 2008 1 I- GENERALITES Fréquence : 1 femme sur 11 En France 33 000 nouveaux cas par an Le cancer le plus

Plus en détail

Lames préparées (pancréas) Indicateur de glycémie et bandelette d analyse Dispositif de prélèvement sanguin

Lames préparées (pancréas) Indicateur de glycémie et bandelette d analyse Dispositif de prélèvement sanguin LA GLYCÉMIE But Comprendre l histologie du pancréas. Établir des liens entre l histologie et la physiologie glandulaire. Observer les effets de l insuline sur le contrôle du sucre sanguin. Expliquer les

Plus en détail

DVD scientifique à usage pédagogique de 15 minutes.

DVD scientifique à usage pédagogique de 15 minutes. Notice Du diagnostic au traitement des maladies cardio-vasculaires DVD scientifique à usage pédagogique de 15 minutes. L objectif du vidéogramme est de visualiser les manifestations de l activité cardiaque

Plus en détail

Chapitre 2 : Respiration, santé et environnement.

Chapitre 2 : Respiration, santé et environnement. Chapitre 2 : Respiration, santé et environnement. Rappels : L air qui nous entoure contient 3 gaz principaux: 71% d azote, 21% d oxygène, 0,03 % de CO2 et quelques gaz rares. L eau de chaux se trouble

Plus en détail

ATELIER SANTE PREVENTION N 2 : L ALIMENTATION

ATELIER SANTE PREVENTION N 2 : L ALIMENTATION ATELIER SANTE PREVENTION N 2 : L ALIMENTATION Mardi 24 janvier 2012 au Centre de Formation Multimétiers de REIGNAC L objectif de cet atelier sur la santé est de guider chacun vers une alimentation plus

Plus en détail

Tous les mots surlignés en jaune ren voient à des liens (images, animations, vidéos...)sur le web.

Tous les mots surlignés en jaune ren voient à des liens (images, animations, vidéos...)sur le web. Tous les mots surlignés en jaune ren voient à des liens (images, animations, vidéos...)sur le web. Chapitre 1 : Respiration et occupation des milieux de vie Problème : En quoi consiste la respiration?

Plus en détail

Effets des hormones sur la glycémie du rat

Effets des hormones sur la glycémie du rat UNIVERSITE MONTPELLIER II Sciences & Techniques du Languedoc Licence Biologie des Organismes Travaux Pratiques de Physiologie Animale : Effets des hormones sur la glycémie du rat . La glycémie est une

Plus en détail

Cytokines & Chimiokines

Cytokines & Chimiokines Cytokines & Chimiokines I. (D après Förster, R. et al. (1999) Cell 99:23) Dans le but d étudier la régulation de la circulation des leucocytes dans l organisme, des souris déficientes pour le récepteur

Plus en détail

RECONSTRUCTION MAMMAIRE

RECONSTRUCTION MAMMAIRE Centre Hospitalier Guy de Chauliac Unité Chirurgie Plastique, Reconstructrice et Esthétique Chirurgie Maxillo-Faciale RECONSTRUCTION MAMMAIRE De façon concertée, les spécialistes (radiologues, oncologues

Plus en détail

Département. service CHIRURGIE SÉNOLOGIQUE ET GYNÉCOLOGIQUE. QUELLE RECONSTRUCTION MAMMAIRE ENVISAGEr? >>>

Département. service CHIRURGIE SÉNOLOGIQUE ET GYNÉCOLOGIQUE. QUELLE RECONSTRUCTION MAMMAIRE ENVISAGEr? >>> Département chirurgie service CHIRURGIE SÉNOLOGIQUE ET GYNÉCOLOGIQUE Reconstruction mammaire De façon concertée, les spécialistes (radiologues, oncologues médicaux, oncologues radiothérapeutes, médecins

Plus en détail

TP Etude d un vertébré, la souris : correction. Pb : Quels sont les caractères communs à tous les vertébrés

TP Etude d un vertébré, la souris : correction. Pb : Quels sont les caractères communs à tous les vertébrés TP Etude d un vertébré, la souris : correction. Pb : Quels sont les caractères communs à tous les vertébrés Pour étudier méthodiquement les animaux, on étudie leur construction dans l espace : leur plan

Plus en détail

CLINIQUE DU SEIN. Quelles étapes vais-je franchir pour établir mon bilan? Qui vais-je rencontrer?

CLINIQUE DU SEIN. Quelles étapes vais-je franchir pour établir mon bilan? Qui vais-je rencontrer? CLINIQUE DU SEIN Quelles étapes vais-je franchir pour établir mon bilan? Qui vais-je rencontrer? SOMMAIRE 2 LE BILAN...............................................................................................3

Plus en détail

LA DIGESTION EXEMPLES D ACTIVITES PEDAGOGIQUES

LA DIGESTION EXEMPLES D ACTIVITES PEDAGOGIQUES LA DIGESTION EXEMPLES D ACTIVITES PEDAGOGIQUES I. Etude des dents Plusieurs séquences de classe peuvent être organisées sur ce sujet. 1. A quoi servent les dents? Croquer une pomme et préciser ce qui se

Plus en détail

DOCUMENT D AIDE A LA PREPARATION DE LA CLASSE Sciences expérimentales et technologie au cycle 3

DOCUMENT D AIDE A LA PREPARATION DE LA CLASSE Sciences expérimentales et technologie au cycle 3 DOCUMENT D AIDE A LA PREPARATION DE LA CLASSE Sciences expérimentales et technologie au cycle 3 LE CORPS HUMAIN ET L EDUCATION A LA SANTE RESPIRATION ET CIRCULATION Année scolaire 2001-2002 1 LES PROGRAMMES

Plus en détail

Diabetes Service. Injecter l insuline avec un stylo

Diabetes Service. Injecter l insuline avec un stylo Diabetes Service Injecter l insuline avec un stylo Cette brochure a été réalisée grâce à la collaboration du Docteur A. Bodson, Service de diabétologie, Endocrinologie et Maladies Métaboliques, Hôpital

Plus en détail

Chapitre 12 Digestion

Chapitre 12 Digestion Chapitre 12 Digestion 1. Digestion des glucides 2. Digestion des lipides 3. Digestion des protéines La digestion est la transformation des aliments en molécules capables de passer de la lumière du tube

Plus en détail

PARTIE 6 : Le fonctionnement du corps humain et la santé

PARTIE 6 : Le fonctionnement du corps humain et la santé PARTIE 6 : Le fonctionnement du corps humain et la santé L APPAREIL DIGESTIF Exercice 1 : Le voyage des aliments (1 item) Un texte qui explique le voyage des aliments dans le corps a été mis dans le désordre.

Plus en détail

Ressources pour le lycée général et technologique

Ressources pour le lycée général et technologique éduscol Ressources pour le lycée général et technologique Ressources pour la classe de première série sciences et technologies de laboratoire Chimie, biochimie, sciences du vivant Thème 2 Évaluation sommative

Plus en détail

ÉTAPES PRÉEXÉCUTOIRES. Désinfecter le sthétoscope avec un tampon d alcool

ÉTAPES PRÉEXÉCUTOIRES. Désinfecter le sthétoscope avec un tampon d alcool SIGNES VITAUX INTRODUCTION Les signes vitaux sont la température, le pouls, la respiration et la pression artérielle. Ils sont des indicateurs de la santé du client. La mesure des signes vitaux constitue

Plus en détail

Chapitre II La régulation de la glycémie

Chapitre II La régulation de la glycémie Chapitre II La régulation de la glycémie Glycémie : concentration de glucose dans le sang valeur proche de 1g/L Hypoglycémie : perte de connaissance, troubles de la vue, voire coma. Hyperglycémie chronique

Plus en détail

Chapitre 1. MILIEU INTERIEUR ET FLUX DE LIQUIDES

Chapitre 1. MILIEU INTERIEUR ET FLUX DE LIQUIDES Chapitre 1. MILIEU INTERIEUR ET FLUX DE LIQUIDES Exercice A :Une faible absorption des acides aminés (anorexie, dénutrition, problème métabolique etc.) ne permet pas à l organisme de renouveler et de conserver

Plus en détail

LA DIGESTION CHAPITRE 4. Bol alimentaire. Chyme. Fèces, selles CARACTERISTIQUES GENERALES

LA DIGESTION CHAPITRE 4. Bol alimentaire. Chyme. Fèces, selles CARACTERISTIQUES GENERALES CHAPITRE 4 LA DIGESTION App digestif = tube (tractus gastro-intestinal GI) (4.5m de long) lumière = milieu extérieur Contenant 10 9 bactéries + organes glandulaires (enzymes + hormones) BUT: transformer

Plus en détail

Le trajet des aliments dans l appareil digestif.

Le trajet des aliments dans l appareil digestif. La digestion. La digestion, c est la transformation des aliments en nutriments assimilables par l organisme. Dans le tube digestif, les aliments subissent une série de dégradations mécaniques et chimiques

Plus en détail

CORRIGÉ DE LA GRILLE «CONTRÔLE DE LA PRESSION ARTÉRIELLE»

CORRIGÉ DE LA GRILLE «CONTRÔLE DE LA PRESSION ARTÉRIELLE» ANNEXE A.1 CORRIGÉ DE LA GRILLE «CONTRÔLE DE LA PRESSION ARTÉRIELLE» Inscrire les termes suivants dans les espaces appropriés : Contrôle nerveux : sympathique Fréquence cardiaque et/ou parasympathique

Plus en détail

CHAPITRE X - L APPAREIL DIGESTIF

CHAPITRE X - L APPAREIL DIGESTIF CHAPITRE X - L APPAREIL DIGESTIF Pour fournir l énergie nécessaire au fonctionnement de toutes nos cellules, de tous nos tissus et tous nos organes, il faut absorber des aliments contenant les GPL utiles

Plus en détail

Professeur Michel SEVE

Professeur Michel SEVE UE2 : Structure générale de la cellule Chapitre 2 : Structure de la cellule Le réticulum endoplasmique Professeur Michel SEVE Année universitaire 2010/2011 Université Joseph Fourier de Grenoble - Tous

Plus en détail

Séquence : La digestion

Séquence : La digestion Séquence : La digestion Objectifs généraux : Amener l élève à Faire les liens entre les savoirs acquis lors des séquences sur la circulation sanguine et la respiration et ceux présents dans cette séquence.

Plus en détail

Cytokines ; Chimiokines

Cytokines ; Chimiokines Cytokines ; Chimiokines I. Dans le but d étudier la régulation de la circulation des leucocytes dans l'organisme, des souris déficientes pour le récepteur CCR7 de chimiokine ont été générées par recombinaison

Plus en détail

Chapitre 10 : Développement de l'appareil circulatoire Table des matières

Chapitre 10 : Développement de l'appareil circulatoire Table des matières Chapitre 10 : Développement de l'appareil circulatoire Table des matières 2014 Introduction 0 1. LA CIRCULATION EMBRYONNAIRE (4ème semaine du développement) 0 1.1. Formation des vaisseaux extra-embryonnaires

Plus en détail

Lymphomes Malins Non Hodgkiniens de l enfant. Réunion Oncocentre Anne Jourdain (CCA)

Lymphomes Malins Non Hodgkiniens de l enfant. Réunion Oncocentre Anne Jourdain (CCA) Lymphomes Malins Non Hodgkiniens de l enfant Réunion Oncocentre Anne Jourdain (CCA) Epidémiologie 3 ème cause de cancer chez l enfant après leucémies et tumeurs cérébrales 10% des cancers pédiatriques

Plus en détail

Date : 08 juillet 2013. Date : 1 octobre 2015. Date : 2 octobre 2015. Version 3. Généralités

Date : 08 juillet 2013. Date : 1 octobre 2015. Date : 2 octobre 2015. Version 3. Généralités Direction des services vétérinaires Procédure normalisée de fonctionnement Objet : Administrations et injections chez le chien Numéro : AD-7 Portée : Ceci est une directive de la Direction des services

Plus en détail

Aide à la détermination des espèces indigènes d amphibiens

Aide à la détermination des espèces indigènes d amphibiens Aide à la détermination des espèces indigènes d amphibiens Silvia Zumbach Feb 2011 Photos: Kurt Grossenbacher Signes distinctifs de la grenouille rousse - Silhouette massive - Peau lisse - Pattes plutôt

Plus en détail

Chapitre 8 : Circulation : Contrôle local du débit sanguin. Professeur Christophe RIBUOT

Chapitre 8 : Circulation : Contrôle local du débit sanguin. Professeur Christophe RIBUOT UEMPSfO - Physiologie Chapitre 8 : Circulation : Contrôle local du débit sanguin Professeur Christophe RIBUOT Année universitaire 2010/2011 Université Joseph Fourier de Grenoble - Tous droits réservés.

Plus en détail

La cytométrie de flux

La cytométrie de flux TD5 La cytométrie de flux Air sous-pression Signal de formation des gouttes Signal de charge des gouttes Cellules en suspension Liquide de Gaine Vibrateur Ultrason Dˇtecteur de Lumi re Arrt du Faisceau

Plus en détail

RESPIRATOIRE. 1. LES ALIMENTS ET LEUR UTILISATION Un aliment est composé de nutriments dont l ingestion contribue à maintenir la vie.

RESPIRATOIRE. 1. LES ALIMENTS ET LEUR UTILISATION Un aliment est composé de nutriments dont l ingestion contribue à maintenir la vie. CHAPITRE 6 LA NUTRITION Tous les êtres vivants doivent se nourrir. Se nourrir, c est : faire entrer de la matière (alimentation); la transformer pour qu elle soit assimilable et utilisable par les cellules

Plus en détail

IMMUNOLOGIE MEDICALE. DC1 UFR Lyon-Sud

IMMUNOLOGIE MEDICALE. DC1 UFR Lyon-Sud 1 IMMUNOLOGIE MEDICALE DC1 UFR Lyon-Sud L enseignement d immunologie en DC1 à l UFR Lyon-Sud comporte deux parties 1. THEORIE a. Les bases indispensables de l immunologie sont données dans ce fascicule

Plus en détail

Chapitre 5 Processus tumoral et cancer

Chapitre 5 Processus tumoral et cancer Chapitre 5 Processus tumoral et cancer V.1 Définition V.2 Cancérogenèse ou oncogenèse V.3 Facteurs cancérigènes V.4 Prévention. V.5 Dépistage et diagnostic. V.5.1 Signes cliniques V.5.2 Examens complémentaires

Plus en détail

I. Qu est-ce que c est? plus de 3,7 millions de personnes ont du diabète Le diabète est une augmentation du taux de glucose (sucre) dans le sang,

I. Qu est-ce que c est? plus de 3,7 millions de personnes ont du diabète Le diabète est une augmentation du taux de glucose (sucre) dans le sang, Le diabète I. Qu est-ce que c est? On a tous déjà entendu parler du diabète, sans savoir exactement de quoi il s agit. Pourtant, en France, on estime que plus de 3,7 millions de personnes ont du diabète,

Plus en détail

LES veines du cerveau.

LES veines du cerveau. LES veines du cerveau. DR AMR ANE CHAFIKA YASMINA Cours destiné aux étudiants de deuxième année de médecine ANNEE UNIVERSITAIRE 2013-2014 I- Introduction Le drainage veineux du cerveau converge dans la

Plus en détail