INGÉNIEUR(E)S GÉNÉRALISTES rapport d a ctivités. Institut de Recherche en Systèmes Électroniques Embraqués

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "INGÉNIEUR(E)S GÉNÉRALISTES 2013-2014. rapport d a ctivités. Institut de Recherche en Systèmes Électroniques Embraqués"

Transcription

1 INGÉNIEUR(E)S GÉNÉRALISTES Institut de Recherche en Systèmes Électroniques Embraqués rapport d a ctivités Te c h n o p ô l e d u M a d r i l l e t - A v e n u e G a l i l é e - B P S a i n t - É t i e n n e - d u - R o u v r a y

2 Sommaire Introduction... 4 Programmes en cours Pôles de recherche... 7 Pôle Électronique & Systèmes Pôle Automatique & Systèmes... 9 Pôle Instrumentation, Informatique & Systèmes Centre de Ressources Technologiques Activités Collaboration avec les entreprises Soutien à la pédagogie Projets Valorisation des plates-formes Plate-forme Navigation Autonome Plate-forme Véhicules hybrides et électriques Plate-forme Nacelles du futur Plate-forme CEM Mécatronique Microélectronique Espace Transfert-Innovation Conclusion Objectifs Orientations Programme doctoral Thèses en cours en Thèses soutenues en Principales collaborations Collaborations académiques Niveau régional Niveau national Niveau international Collaborations industrielles Entreprises Réseaux... 24

3 Positionnement dans les réseaux Événements organisés par l'irseem en Journée Normande de l'électronique 06/04/ Démonstration de clôture du contrat UHA 24/10/ Colloque Innovation et Entrepreneuriat 11/06/ ANNEXE 3 Publications Pôle ES Pôle IIS Pôle AS Programmes en cours

4 INTRODUCTION L'IRSEEM, Institut de Recherche de l ESIGELEC, en Systèmes Electroniques Embarqués, a été fondé en 2001 avec la contribution de la Chambre de Commerce et d'industrie de Rouen et d une quarantaine d'industriels, ainsi que du soutien important de l'état et de la Région. L institut fédère une recherche partenariale à destination des filières industrielles de l automobile, de l aéronautique, des énergies renouvelables, des télécommunications et de la santé. L IRSEEM conduit également des actions de transferts courts et de développement du tissu économique local, principalement à destination des PME et en appui des implantations régionales des grands groupes français et étrangers. 4 L activité de l IRSEEM est structurée autour de deux axes : la Recherche et le Transfert de Technologie. Afin d assurer de manière efficace ses missions, l institut est organisé par thématiques scientifiques réparties en trois pôles de recherche : le Pôle AS (Automatique et Systèmes), le Pôle ES (Électronique et Systèmes) et le Pôle IIS (Instrumentation, Informatique et Systèmes). Cette organisation est complétée par un dernier pôle, le CRT (Centre de Ressources Technologiques) qui exerce des activités de transfert vers l industrie : L IRSEEM réalise une activité de recherche en lien direct avec les problématiques industrielles d aujourd hui et de demain. Il fonctionne en mode projet, tourné vers l open-innovation et la collaboration. Ceci permet à l institut de couvrir toute l échelle des catégories d activités de R&D, à savoir la recherche fondamentale, la recherche technologique (ou appliquée) et le développement expérimental. L IRSEEM fédère également son activité de transfert de technologie au travers d'une vision complète entre les besoins du marché (market pull) et la maîtrise des technologies issues de la recherche (technology push). L IRSEEM est membre fondateur de l institut Carnot ESP - Énergie et Systèmes de Propulsion et Centre de Ressources Technologiques (CRT) depuis 2007 (label renouvelé en 2014). Les activités de l IRSEEM se déroulent majoritairement dans le cadre des grands instruments de recherche et de développement mis en place par les collectivités locales, l Etat et l Europe. Voici les principaux programmes et structures auxquels l IRSEEM participe : Pôles de compétitivité (MOV EO, Aerospace Valley, Astech, TES, Véhicule du Futur) Grands Réseaux de Recherche régionaux adossés au CPER (Contrat de plan Etat-Région), Appels à projets de l Agence Nationale de la Recherche, Appels à projets de l'agence de l'environnement et de la Maîtrise de l'energie, Appels à Projets Energies - Haute-Normandie, Coopération transfrontalière franco-britannique (INTERREG IV volet A), Coopération européenne (7e PCRD, INTERREG IV volets B, MEDEA+), Dispositifs coopératifs (Ecoles doctorales et Institut Carnot ESP "Energie et Systèmes de Propulsion"), Partenaire avec l animateur RDT (Réseau du Diffusion Technologique) : l agence régionale de l innovation SEINARI

5 L IRSEEM a fait partie des unités de recherche concernées par la campagne d évaluation de la vague B de la part de l AERES (Agence d Evaluation de la Recherche et de l Enseignement Supérieur). Après l envoi des rapports sur le bilan de la période précédente et le projet présenté pour les années , la visite du comité d experts de l AERES s est tenue les 29 et 30 novembre En mai 2011, nous avons reçu le rapport d évaluation du comité, qui a accordé la note B à l IRSEEM. Ce rapport a souligné les points forts de l IRSEEM : Reconnaissance au plan national et européen en montage de projets ; Ancrage dans les communautés scientifiques régionales et nationales ; Forte activité de recherche contractuelle ; Bon positionnement vis à vis des restructurations de site liées à "Investissements d Avenir". Et apporté un ensemble de recommandations que l IRSEEM s attache à mettre en place. 5 ******** L ESIGELEC a défini une stratégie de développement basée sur un fort enracinement régional, une visibilité nationale et une forte implication internationale. Pour cela l ESIGELEC a élaboré un projet stratégique 2012/2017 dont de nombreux axes s appuient sur l IRSEEM, dont : Participer activement au développement des nouveaux outils de structuration de la recherche et de l'enseignement supérieur : ComUE, Pôles de compétitivité, Institut Carnot Développer une recherche à la fois académique donc créatrice de savoir mais également créatrice de richesse par sa finalité applicative en relation avec les entreprises ou en création d entreprises. Articuler une politique de site volontariste au profit du territoire local à une politique nationale et internationale de réseaux Parmi les grands projets qui au cours de cette période illustrent ces principes, nous pouvons citer : Exploiter avec l IRSEEM, le «Campus Intégration des Systèmes Embarqués» qui a été mis en place à la rentrée Ce campus et les moyens associés sont une magnifique opportunité pour mettre en synergie le tryptique formation/recherche/valorisation. Construire des partenariats durables entre l IRSEEM et différents grands organismes de recherche (CNRS, INRIA, IFSTTAR ), et renforcer les partenariats régionaux actuels, dans le cadre de la ComUE notamment. L objectif de l ESIGELEC, en compagnie de l IRSEEM, son institut de recherche, est de se positionner durablement comme une Grande École d Ingénieurs installée parmi les leaders sur le marché français et international, reconnue pour la qualité de son enseignement mais aussi de sa recherche, de son interactivité avec les entreprises, et de son rôle en matière de développement économique. Cordialement, Etienne Craye Directeur de l'irseem

6 PROGRAMMES EN COURS

7 POLES DE RECHERCHE Pôle Électronique & Systèmes Ce pôle compte 10 enseignants chercheurs dont 3HDR, 10 thèses sont préparées actuellement (1 thèse a été soutenue en ). Le pôle ES a accueilli sur cette période, 3 stagiaires de Master et 2 Post-Docs. 7 Domaines de compétences : Électromagnétisme Compatibilité Électromagnétique (CEM) Hyperfréquences Fiabilité des composants et des systèmes Intégrité des signaux Electronique de puissance Thèmes de recherche L activité de recherche de l équipe Électronique et Systèmes de l IRSEEM est axée sur la CEM et sur la fiabilité des composants et systèmes électroniques. Les chercheurs font appel à des compétences en électronique, micro-électronique, hyperfréquences, électronique de puissance et en simulation multi-physiques sur trois axes principaux : Le développement de plateaux de mesures et de diagnostics CEM innovants. La CEM et la fiabilité des composants avec pour objectif principal de développer des modèles CEM et multi-physiques susceptibles d être intégrés dans les plates-formes de simulation. Les travaux de simulation CEM au niveau systèmes et équipements. Ces travaux nécessitent notamment le développement des techniques de modélisation des sous-ensembles tels que les câbles et le blindage ainsi que le développement d outils de simulation spécifiques. Ces travaux de recherche font l objet de plus d une dizaine de publications dans des revues internationales de rang A, et d une vingtaine d articles dans des conférences internationales et nationales par an. Programmes de recherche L ensemble de ces travaux s inscrit dans des programmes européens (coopération franco-britannique Interreg IVA,), nationaux (pôles de compétitivité, Agence Nationale de la Recherche) et régionaux (Grands Réseaux de Recherche GRR EEM Electronique, Energie, Matériaux). Le pôle Electronique et Systèmes participe sur la période 2013/2014 à une dizaine de programmes de recherche avec : des partenaires académiques régionaux (GPM, CORIA, GREAH, CEVAA, LOFIMS) et nationaux (AMPERE, SATIE, G2ELaB, IMEP, ESEO, IMS, ONERA, )

8 des partenaires industriels, grands groupes et PME (VALEO, RENAULT, PSA, EADS, AIRBUS, THALES, NxP, LPS,NEXIO, AREELIS, ) Deux thèses CIFRE et un contrat industriel sont actuellement en cours au sein du pôle sur des thématiques en lien directe avec la CEM automobile. Les thématiques de recherches traitées dans les programmes de recherche en cours sont multiples : La simulation CEM basée sur modèles CEM de composants et de cartes (ICEM, ICIM, IBEM, IBIM, ) La réduction des perturbations CEM dans les systèmes de puissance en optimisant Influence de la température sur la réponse des filtres CEM Conception de systèmes antennaires sur substrats flexibles et i interférences électromagnétiques Fiabilité des composants et des systèmes mécatroniques embarqués Champ électromagnétique intra véhicule 8 Tous ces travaux de recherche, permettent à l IRSEEM de garder une expertise forte dans le domaine de la CEM des composants et des systèmes. Les domaines d applications de ces travaux sont ceux de l automobile, l aéronautique, l énergie, la microélectronique et les télécommunications.

9 Pôle Automatique & Systèmes Ce pôle compte 8 enseignants chercheurs permanents, dont 3HDR, et 9 doctorants dont 2 en co-direction internationale. 2thèses ont été soutenues en Le pôle AS a accueilli un étudiant en formation post-doctorale et un étudiant en stage de Master. Domaines de compétences : 9 Automatique de contrôle / commande et diagnostic moteur Surveillance des systèmes complexes Thèmes de recherche Les recherches menées au sein du pôle AS s articulent autour de la commande tolérante aux fautes (FTC). Cette commande est dite «active» car se situant à l intersection de trois grands thèmes de l Automatique, à savoir : Le diagnostic des systèmes complexes (détection et localisation de défauts), La commande avancée des systèmes complexes (asservissement et régulation de grandeurs physiques), L estimation de variables d état et de paramètres de modèles. La commande tolérante aux fautes fait également appel à des concepts plus récents de l Automatique tels que l accommodation, la reconfiguration et la restructuration des systèmes de commande. En s attaquant à quelquesuns des verrous scientifiques de la FTC, le pôle AS vise à apporter des réponses aux exigences croissantes en termes de fiabilité et de sûreté de fonctionnement des systèmes mécatroniques. En , les recherches menées dans ce domaine ont donné lieu principalement à quatre articles publiés dans des revues internationales indexées et dix-neuf articles (dont sept IEEE et quatre IFAC) présentés au cours de conférences internationales avec actes et comités de lecture, permettant ainsi au pôle d atteindre son plus haut niveau d excellence en production scientifique depuis sa création. Les enseignants chercheurs du pôle AS ont, par ailleurs, participé à cinq jurys de thèses extérieures et à un jury d habilitation à diriger des recherches. En tant qu experts, ils ont également rapporté sur plus d une cinquantaine d articles soumis à des revues ou conférences internationales du domaine de l Automatique et de la Mécatronique. Retombées applicatives Tant sur les problématiques de commande, de diagnostic et d estimation, les retombées applicatives des travaux menés ont concerné directement les secteurs de la mobilité et de l énergie, et plus précisément : Les groupes motopropulseurs des véhicules électriques et thermiques, Les échanges de données sur les réseaux embarqués, Les unités de stockage d énergie telles que les batteries, Les inverseurs de poussée de nacelles Les génératrices d éoliennes, Les centres de stockage de déchets nucléaires

10 D autres applications sont également envisagées dans les domaines de la navigation autonome (poursuite de trajectoires de référence, ). Programmes de recherche En , les travaux de recherche visant à lever les verrous scientifiques identifiés ont été réalisés dans le cadre de projets collaboratifs impliquant des industriels (Aircelle, Renault, Valeo, Certia,...), des laboratoires universitaires (GREAH, MIS, LAGIS, ) et des centres de recherche (CEVAA, CERTAM, IFP-EN). Ces travaux ont été soutenus par la Région Haute Normandie (Grands Réseaux de Recherche SER Sciences de l'environnement, analyse et gestion des Risques - et EEM Electronique, Energie, Matériaux, Appel à projet Energie HN), des agences nationales (ANR et ANDRA) et l Europe (programme Interreg IVA et FEDER). 10 Ses principaux partenaires académiques à l étranger sont l Université de Brighton (UK), l ENIT (Tunisie) et l Université libanaise (Liban). Au cours de l année , pour valoriser son expertise scientifique, le pôle AS s est essentiellement focalisé sur le montage de relations contractuelles avec ses plus proches partenaires industriels (Renault, Snecma Moteurs et Aircelle) et la création de nouvelles collaborations avec des partenaires industriels (Faurecia, PSA, Continental, Kintesys,...) et académiques (CORIA, LMAH, GREYC, SUPELEC, ESTACA, SUPMECA, UHA,...).

11 Pôle Instrumentation, Informatique & Systèmes Ce pôle compte 15 enseignants chercheurs permanents, 4 thèses sont en préparation (dont deux en co-encadrement avec le LITIS). Domaines de compétences Perception de scènes, vision 3D Véhicule intelligent Robotique mobile Electronique numérique Systèmes coopératifs systèmes multi-agents Simulation et Modélisation de flux 11 Thèmes de recherche Le pôle IIS mène des travaux de recherche visant à apporter de nouvelles fonctions d intelligence embarquée pour les systèmes mobiles (automobile, systèmes de transport, robotique mobile) afin de les rendre autonomes et coopérants (entre eux ou avec l homme). Ces travaux de recherche sont regroupés dans deux activités complémentaires : Les systèmes embarqués pour la perception d environnements et la localisation Les systèmes multi-agents coopératifs et communicants Afin de pouvoir concevoir et évaluer ces nouveaux systèmes dans des scénarios en lien avec les nouvelles technologies et les nouveaux usages de la mobilité (éco-mobilité et systèmes de transport durable, robotique des services, ), les travaux du pôle portent aussi sur une méthodologie et des outils de développement alliant simulation, tests en SIL/HIL et tests sur système réel. L ensemble s appuie sur les moyens techniques de la plateforme «Laboratoire de Navigation Autonome» du CISE. Programmes de recherche Sur le volet perception, les travaux visent à développer des solutions innovantes pour la compréhension du mouvement propre d un mobile (egomotion) et sa localisation dans un environnement tridimensionnel (qui peut être connu via une carte) et dans le temps, Notre effort se porte sur l utilisation de systèmes de vision non conventionnels permettant une vision omnidirectionnelle (capteurs catadioptriques, caméras fisheye), tridimensionnelle (caméra RGBD, light-field camera) ou multispectrale (caméras InGaAs). D autres modalités telles que les systèmes LIDAR sont utilisées pour des applications robotique en environnement extérieur. Ces travaux font l objet de plusieurs projets : NOBA dans le cadre du dispositif Interreg IV-A avec l Université du Kent et qui a porté sur la recherche et l évaluation de techniques d apprentissage pour la reconnaissance d une personne par sa démarche (biométrie comportementale). VIATIC, projet ANR Astrid avec MBDA, Lastre et EHSS concernant la transposition de travaux théoriques en contrôle de systèmes dynamiques incertains (théorie des jeux, viabilité) à la navigation autonome de robots mobiles.

12 DESERVE, projet européen ARTEMIS portant sur le développement d outils et méthodes pour la conception, le test et la validation de systèmes d aide à la conduite (ADAS). Le projet réunit les principaux industriels de l automobile (VOLVO, DAIMLER, CONTINENTAL, FIAT, ) ainsi que les centres de R&D travaillant sur le véhicule intelligent (INRIA, MINES PARITECH, CTAG, IKA, VTT, ) ; NAVALIS, projet national dans le cadre de l AMI Véhicule du Futur de l ADEME. Il vise à développer un concept innovant de navire pour la maintenance des parcs éoliens offshore. L IRSEEM est sollicitépour la conception d une passerelle stabilisée et d un système de positionnement dynamique local du navire aux côtés de PME sur secteur naval (MSI, ACEBI, MARINELEC) ; - SAVEMORE, Projet européen INTERREG IV-A co-financé par la région Haute-Normandie via le GRR EEM et associant le LITIS et L Université du Kent. Dans ce projet on se propose d étudier la faisabilité et l impact économique et sociétal d un véhicule autonome pour la livraison de marchandises en ville. - SERBER et RADARSIMS, projets ANR CARNOT ESP visant à intégrer un simulateur de conduite et un leurre radar sur le Banc à Rouleaux du nouveau Campus en Intégration de Systèmes Embarqués du CISE. 12 Les travaux sur les systèmes multi-agents coopératifs et communicants visent essentiellement à déployer des technologies de la communication pour le transport intelligent et la logistique. Ils ont pris corps au sein de plusieurs projets de recherche partenariale : - CARESTORE, projet européen dans le cadre du programme FP7 R4SME et ayant trait au développement d une plateforme numérique open source pour la E-Santé ; le projet se fait avec l Université d Aarhus (Danemark) et implique plusieurs PME en Europe ; - DCAS, projet financé dans le cadre de l AMI ADEME véhicules du futur et porté par le GPMH. Le projet consiste à développer un coupon ferroviaire automatisé pour la massification du transport de containeurs entre terminaux maritimes et plateforme multimodale ; l IRSEEM développe des outils de simulation basés sur les systèmes multi-agents afin d étudier les différents scénarios d utilisation. Plusieurs projets ont été déposés ou sont en cours d instruction en réponse aux grands défis dans le domaine de l énergie et de la mobilité (route intelligente, robotique mobile pour la logistique, modélisation et simulation de systèmes de transport automatisés). Ces projets associent de plus en plus les autres équipes de l IRSEEM et le CRT dans une approche intégrative et s appuieront sur les nouvelles plates-formes du CISE et en particulier celle du Laboratoire de Navigation Autonome.

13 CENTRE DE RESSOURCES TECHNOLOGIQUES Labellisé depuis 2007, le CRT de l'irseem, Institut de Recherche en Systèmes Électroniques Embarqués, fédère une importante activité de transfert de technologie et s'implique fortement dans le développement économique de sa région. Ses missions comprennent la valorisation et la mise à disposition d'importants moyens d'essais, de simulation, de validation, de conception et de mesure, et la recherche et la réalisation de contrats de valorisation / transfert à destination des entreprises et des porteurs de projet, la mise en place d'actions structurantes en direction de filières, de clusters, de secteurs d'activité, et le soutien d'entités dans le cadre de projets de recherche. 13 Le CRT, constitué de 10 personnes, dont 7 ingénieurs et 3 techniciens, s'appuie sur les 3 pôles de recherche de l'irseem et ses ressources dédiées. Ses domaines d'expertise couvrent les champs suivants : compatibilité électromagnétique, chaîne de traction électrique / hybride, microélectronique, mécatronique, systèmes embarqués (simulation, communication, navigation, vision), bancs de test, IHM, techniques de numérisation 3D, instrumentation (systèmes, monde du vivant), développement informatique / électronique, analogique / numérique. Pour compléter ses équipements en CEM, l'irseem s'est doté d'un Campus Intégration Systèmes Embarqués (CISE) comportant 1 espace innovation transfert et 4 plates-formes technologiques : une plate-forme Navigation autonome, une plate-forme Véhicules hybrides et électriques, une plate-forme Microélectronique (Salle blanche), une plate-forme Nacelles du futur. Le présent rapport d activité précise l ensemble des activités les plus significatives au titre des exercices 2013 et 2014 à travers différentes sections. Activités Collaboration avec les entreprises Contrats cadre Le contrat cadre avec Aircelle continue de générer des activités avec le CRT et la plate-forme commune Nacelles du futur. Un contrat cadre avec Leoni a vu le jour, afin d'orienter les travaux entre nos deux entités. Le transfert de compétences en CEM permet aux services de Leoni une montée en compétence et génère des projets stratégiques sur les thématiques des chaînes de traction pour l'électromobilité. D'autres opportunités sont également en cours de négociation avec la société THALES et ACOME pour l'exercice Soutien aux PME Le laboratoire CEM, par ses investissements importants en moyens matériels et humains, permet de continuer d être une référence sur le territoire en expertise industrielle. Les compétences et expertises dans la thématique des systèmes embarqués ont permis de soutenir les PME régionales sur de nouvelles technologies.

14 La Plate-forme de Navigation Autonome permet également aux entreprises des nouvelles technologies à base de drones, de réalité augmentée, de capture de mouvement, etc. d être accompagnées sur l évaluation des performances des capteurs et des logiciels embarqués. A titre d exemple une PTR (Prestation Technologique Réseau) va être envisagée avec la TPE Sept Cinquante portant sur l évaluation de la technologie LIDAR embarquée sur un drone d aéromodélisme pour l analyse des parcelles de végétaux. Le CRT apporte également tout son soutien aux PME membres de la GEEM (Grappe Electronique Embarquée). Plusieurs sujets d intérêt commun pour ces PME seront mis dans la feuille de route 2014, tels que l usine du futur ou les énergies. 14 Soutien à la pédagogie Le CRT intervient également pour soutenir l innovation des étudiants à travers la mise en place de stages et de projets dans le cadre du dispositif PING (projet ingénieur) de l école d ingénieur ESIGELEC. Une soixantaine de projets ingénieurs voient le jour chaque année. Les étudiants et entreprises ont l espace nécessaire au sein du CISE pour réaliser des démonstrateurs technologiques. À partir d une expression des besoins, les équipes d étudiants doivent réaliser une étude de faisabilité, puis mener une recherche de solutions. 2 à 3 solutions sont proposées au commanditaire une entreprise ou un/des porteur(s) de projets. La solution retenue fait l objet d un cahier des charges, d un planning de réalisation et d une prévision budgétaire. La concrétisation de la solution retenue doit être validée par la recette du projet en fin de réalisation. Les entreprises bénéficient d un travail d élèves ingénieurs sur une année menée en mode projet. La fin des projets ingénieurs est sanctionnée par une exposition de tous les projets au sein du hall de l espace Transfert-Innovation-Manifestation. De plus, pour les sujets à caractère innovant, les groupes d étudiants de l ESIGELEC utilisent les plates-formes de recherche du CISE pour réaliser leurs démonstrateurs technologiques. Exemples : Hybridation d une Citroën DS3 (phase 3) : o Conception d un système électronique de gestion de batteries o Conception d un système de charge/décharge de batterie Conception d un avertisseur sonore de proximité d un véhicule électrique Intégration des technologies de communications optiques au sein d un VEH (Véhicule Électrique Hybride) Certains projets, suffisamment aboutis, sont appelés à intégrer le stade de pré-incubation afin de favoriser l entrepreneuriat auprès des étudiants.

15 Projets 15

16 Valorisation des plates-formes Suite à la construction du Campus Intégration Systèmes Embarqués ( ), l'irseem s'est équipé de nouveaux moyens d'essais pour développer ses prestations de service et d'expertise. Quatre plates-formes technologiques viennent en support des Pôles de recherche et du Centre de Ressources Technologiques de l'irseem, et une cinquième plate-forme non technique favorise l'émergence de projets innovants. Plate-forme Navigation Autonome 16 On y intègre des solutions logicielles ou des dispositifs électroniques développés pour les besoins des filières aéronautique et automobile. Le CRT bénéficie de nouveaux outils en complément du laboratoire. Un lidar 24 nappes, une centrale inertielle, et un robot outdoor vont permettre de valider des algorithmes qui pourront être utilisés dans les projets type «usine du future» et tous les systèmes nécessitant une navigation autonome et intelligente. Plate-forme Véhicules hybrides et électriques Cette plate-forme est orientée vers l'intégration des composants électriques et électroniques au niveau du bloc moteur, de la boîte de vitesse et du système de freinage. Des stratégies de commande y sont développées. Le CRT s'est équipé d un tunnel de dilution pour véhicule «essence» et de baies qui peuvent être utilisées pour les véhicules électriques et hybrides. Des PME, qui développent des technologies pour des motorisations électriques, sont intéressées par les compétences du CRT sur les lois et les stratégies de commande des groupes moto-propulsés. Plate-forme Nacelles du futur Mise à disposition et exploitée exclusivement avec la société Aircelle, la plate-forme Nacelles du futur permet de soutenir le développement des nouvelles générations de nacelles tout électriques qui équiperont les avions du futur. Ce laboratoire va bénéficier d un nouveau projet sur les inverseurs de poussée des réacteurs d avion. Plate-forme CEM Mécatronique Microélectronique L IRSEEM est reconnue pour son expertise dans le thème de la CEM des systèmes électroniques embarqués. Ses travaux de recherche menés par les équipes du pôle Electroniques et Systèmes (ES) couvrent actuellement un domaine multi-échelle dressant une large gamme d application allant des macro-systèmes électriques (avions, voitures ) jusqu aux systèmes microélectroniques (puces électroniques,

17 circuits miniatures ). Grâce à de nombreux investissements, le CRT élargit son expertise d analyse aux champs magnétiques. La démarche Cofrac permet aux PME partenaires d avoir un laboratoire qui délivre des résultats conformes aux attentes de leurs propres clients, en plus de l analyse CEM supplémentaire fournie par le CRT. Espace Transfert-Innovation 17 Nous sommes positionnés dans la chaîne de valeur de l innovation sur la pré-incubation. L'espace Transfert-Innovation du CRT accueille les porteurs de projets lors de la phase amont du développement de leur projet. En proposant un accompagnement à la pré-incubation, nous venons en complément de la chaîne de valeur formée de l incubateur SEINARI, qui accueille des porteurs de projets en se focalisant sur l analyse stratégique et le financement du projet, et des pépinières qui prennent le relais lorsque l entité est créée. Le CRT accueille deux projets ingénieurs en pré-incubation: INNOVA a pour objectif de démontrer la faisabilité et l intérêt économique de l intégration d un système de distribution haut-débit sur fibres optiques plastiques pour une application automobile durable (type VEH). L autre intérêt de ce projet est de contribuer à la vitrine technologique du CRT afin d intéresser les constructeurs et fournisseurs automobiles. Il s agit d un véritable projet d innovation avec d authentiques contraintes industrielles dans un marché extrêmement concurrentiel. Le projet Optimisation d un banc d essais pour application aéronautique consiste à recréer les conditions avion en terme mécanique et effectuer des essais électriques. L équipe du PING doit également optimiser l interface de commande du banc et constituer le dossier permettant d obtenir la certification CE afin de pouvoir exploiter le banc industriellement.

18 Conclusion Le CRT fédère son activité de transfert de technologie au travers une vision complète entre les besoins du marché (market pull) et la maitrise des technologies issues de la recherche (technology push). En 2014, le CRT adopte une vision d évaluation de la maturité technologique basée sur l échelle des TRL. Objectifs Au titre de l'activité , les grands objectifs stratégiques du CRT ont été les suivants : 18 Objectifs Axe «Techno-push» Axe «Market-Pull» 1. Favoriser le travail collaboratif avec d autres CRT en et hors région Haute-Normandie. exemple : CRT Valutec. 2. Augmenter le nombre de visites de PME (connues et non-connues) Élargir les ressources de compétences (mécanique, thermique, etc.) Permet de recenser les maitrises (atouts et faiblesses) technologiques des entreprises Entretenir une relation complémentaire et échanger le carnet d adresse Sonder les besoins des entreprises et apporter une réponse collective 3. Porter le montage de projets de recherche partenariale avec les entreprises Proposer une réponse de contournement des verrous technologiques par rapport aux besoins industriels 4. Favoriser l émergence de projet de recherche partenariale avec les PME 5. Faire évoluer les compétences et les moyens propres du CRT Pérenniser le travail effectué avec la G.E.E.M. depuis 2005 en introduisant les problématiques industrielles dans les programmes de recherche appliqués : Montage de projet via le GRR Appel à projets énergie etc. Faire émerger de nouveaux savoirfaire pour les PME Projet de certification COFRAC pour le CEM Certification mesures interlaboratoire UTAC pour la plateforme VEH Plan de formation des ressources de l équipe Proposer une réponse de contournement des verrous technologiques par rapport aux besoins des PME Recrutement d un chef de projet innovation (au 1er Novembre 2013) pour dynamiser les différentes missions du CRT Mise en place d un nouveau système de gestion de projet (nouveau processus qualité, documentaire et création d une CRM - Customer Relationship Management -) 6. Augmenter le nombre de contrat cadre avec les entreprises 7. Continuer l implication auprès des pôles de compétitivité et acteurs du RDT Partage des technologies et montée en compétences des entreprises S adapter aux besoins des industriels, proposer des relais de croissance, choisir les sauts technologiques à franchir Participation aux journées thématiques, forum, salons, etc. : minimum de 10 journées dans l année. Organiser au minimum 1 événement par an (type JNE déjà effectué le 3 avril 2014) Organiser des journées de formation ou séminaires pour les PME, minimum 3 pour Développer le support du CRT aux porteurs de projets et à l entrepreneuriat Développer les activités du préincubateur, destiné à faire bénéficier aux porteurs de projets les moyens technologiques et des experts du CRT Implication dans les salons et auprès des acteurs du RDT.

19 Orientations Orientations Stratégiques pour Mise en place d un processus qualité amélioré et d un système type CRM à développer en interne. 2. Développer des activités de recherche CRT Développer des projets dans le domaine des «énergies» 4. Développer des projets dans le thème «du véhicule consommant moins de 2l/100km». 5. Développer des actions structurantes dans les domaines de «l usine du futur», type club PME et séminaire technologique.

20 PROGRAMME DOCTORAL Dans le cadre du LMD (Licence, Master, Doctorat) et plus particulièrement des parties M et D, en collaboration avec nos partenaires universitaires, les élèves ingénieurs de 3ème année du cycle ingénieur peuvent suivre un Master de Recherche associé à leur dominante. La formation par la recherche passe aussi par la préparation de thèses (27 doctorants dont 6 thèses soutenues en 2013/2014, 6 Habilitations à Diriger les Recherches), se déroulant à l école au sein de l IRSEEM. 20 Les doctorants de l IRSEEM sont tous impliqués dans les programmes de recherche partenariale à travers notamment les pôles de compétitivité, et plus largement les programmes régionaux, nationaux et européens. 92% de ces doctorants sont inscrits à l école doctorale SPMII sous tutelle de l Université de Rouen, de l Université du Havre et de l INSA de Rouen, l ESIGELEC étant partenaire associé. Les 8% restants des doctorats se déroulent dans d autres écoles doctorales françaises. Ces doctorants sont répartis sur les 3 pôles de l IRSEEM : Pôle Electronique et Systèmes : 12 doctorants Pôle Automatique et Systèmes : 10 doctorants Pôle Instrumentation Informatique et systèmes : 5 doctorants Près de 74% des doctorants sont d'origine étrangère (pays du Maghreb et Chine essentiellement). Environ 7% des doctorants a suivi le cycle ingénieur de l'esigelec. Enfin, la proportion des doctorantes est d'environ 15%.

IRSEEM. Institut de Recherche en Systèmes Électroniques Embarqués. Rapport d'activités 2014-2015. Recherche, Innovation, Transfert

IRSEEM. Institut de Recherche en Systèmes Électroniques Embarqués. Rapport d'activités 2014-2015. Recherche, Innovation, Transfert IRSEEM Institut de Recherche en Systèmes Électroniques Embarqués 1 Rapport d'activités 2014-2015 Recherche, Innovation, Transfert E-mail : irseem@esigelec.fr Web : www.esigelec.fr/irseem Sommaire Introduction...

Plus en détail

Plan d actions Recherche, Technologie et Innovation

Plan d actions Recherche, Technologie et Innovation La passion de l'excellence Plan d actions Recherche, Technologie et Innovation Comités et séminaires RTI Phase : Initiation - Détection 1 Projets Objectif Faciliter les échanges entre les membres de NAE

Plus en détail

Plateforme d'intégration et de test de systèmes de perception pour la navigation autonome Xavier SAVATIER - IRSEEM

Plateforme d'intégration et de test de systèmes de perception pour la navigation autonome Xavier SAVATIER - IRSEEM Plateforme d'intégration et de test de systèmes de perception pour la navigation autonome Xavier SAVATIER - IRSEEM Atelier «Perception pour le Véhicule Intelligent (PVI 2014)» Rapide présentation de l

Plus en détail

Consortium FISYCOM FIabilité des SYstemes et des COMposants

Consortium FISYCOM FIabilité des SYstemes et des COMposants Consortium FISYCOM FIabilité des SYstemes et des COMposants!!! Fiabilité des systèmes mécatroniques Système mécatronique FISYCOM vise à déployer des moyens technologiques et méthodologies multiphysiques

Plus en détail

COMMUNIQUE DE PRESSE. Marseille, Crolles, le 9 juillet 2015

COMMUNIQUE DE PRESSE. Marseille, Crolles, le 9 juillet 2015 COMMUNIQUE DE PRESSE PR N C2783C La société STMicroelectronics et l Institut Matériaux Microélectronique et Nanosciences de Provence - IM2NP (CNRS/Aix-Marseille Université/Université de Toulon/ISEN) créent

Plus en détail

II. Présentation des sujets proposés par le GRR EEM au titre de l'année 2014. Discussion des projets présentés et interventions des participants

II. Présentation des sujets proposés par le GRR EEM au titre de l'année 2014. Discussion des projets présentés et interventions des participants GRR EEM Comité de pilotage Lundi 17 février 2014 10h00-17h00 La Salle de Conférence du Laboratoire GPM, Université de Rouen, Faculté des Sciences (Technopôle du Madrillet - Avenue de l'université 76801

Plus en détail

Actualités du pôle et du DAS CTT

Actualités du pôle et du DAS CTT Actualités du pôle et du DAS CTT Chaînes de Traction Thermiques DAS CTT Enjeu : Développer et optimiser des chaînes de traction à faibles émissions de CO2 utilisant des moteurs thermiques, en prenant en

Plus en détail

Bretagne Valorisation

Bretagne Valorisation Bretagne Valorisation Service de valorisation de résultats de la recherche publique en Bretagne partenariats de recherche RECHERCHE COLLABORATIVE : PARTENARIATS ET PRESTATIONS Bretagne Valorisation accompagne

Plus en détail

Département Énergie et Environnement

Département Énergie et Environnement Département Énergie et Environnement David Bouquain -27 mars 2012 Formation d ingénieurs en énergie Présentation UTBM CS du 14 Avril 1 Le réseau des Universités de Technologie Les Universités de Technologie

Plus en détail

SERVICES D INGENIERIE

SERVICES D INGENIERIE SERVICES D INGENIERIE Le Centre Technique PPS rassemble plus d une centaine d experts, chefs de projet, ingénieurs et techniciens expérimentés en recherche et développement, intégration produit et assistance

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Micro-nanotechnologies, télécommunications de l Université Lille 1 Sciences et technologies - USTL Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation

Plus en détail

Arts et. métiers. Demain

Arts et. métiers. Demain Arts et métiers Concevoir Demain Sommaire 4-5 Arts et Métiers, le grand établissement de la technologie 6-7 Formations, du post-bac au doctorat 8-9 La recherche au service de l industrie 10-11 Une école

Plus en détail

«Vers le véhicule connecté»

«Vers le véhicule connecté» «Vers le véhicule connecté» Le cercle des idées Quimper Technopole-Cornouaille Jeudi 26 septembre 2013 Philippe COSQUER : Chargé de Projets ] Moteur d idées pour véhicules spécifiques [ Le Pôle de compétitivité

Plus en détail

L Electricité Maîtrisée

L Electricité Maîtrisée L Electricité Maîtrisée Motors and Electrical Devices for Energy Efficiency MEDEE, initialement CNRT (2002) puis Pôle de Recherche (Pôle Phare de la Région Nord-Pas de Calais, 2007), vient de se doter

Plus en détail

Les lières. MSc in Electronics and Information Technology Engineering. Ingénieur civil. en informatique. MSc in Architectural Engineering

Les lières. MSc in Electronics and Information Technology Engineering. Ingénieur civil. en informatique. MSc in Architectural Engineering Ingénieur civil Ingénieur civil Les lières MSc in Electronics and Information Technology Engineering MSc in Architectural Engineering MSc in Civil Engineering MSc in Electromechanical Engineering MSc

Plus en détail

Master Mention: FISE Spécialité E 2 D 2 Energie Electrique Développement Durable

Master Mention: FISE Spécialité E 2 D 2 Energie Electrique Développement Durable Master Mention: FISE Spécialité E 2 D 2 Energie Electrique Développement Durable et Supporté par: Laboratoire d Electrotechnique et d Electronique de Puissance de Lille Cohabilité avec 23/04/2010 D 2 Présentation

Plus en détail

RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE OPERATIONNELLE METIERS)

RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE OPERATIONNELLE METIERS) RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE OPERATIONNELLE METIERS) Intitulé (cadre 1) Master Sciences Technologies Santé, mention Sciences et Technologies de l Information et de la Communication, spécialité

Plus en détail

Secteurs socio-économiques et industriels concernés

Secteurs socio-économiques et industriels concernés Master Sciences & Technologies, mention ASE (Automatique et Systèmes Electriques) Spécialité SMaRT Systèmes, Machines autonomes et Réseaux de Terrain Master co-accrédité Univerité Lille 1 - Ecole Centrale

Plus en détail

GRR EEM Réseau Matériaux

GRR EEM Réseau Matériaux GRR EEM Réseau LOMC GPM AMME LECAP SMS PBS ESITPA 100n m CRISMAT CIMAP... CRT A&S UMS = Le Havre + Caen IRMA = Rouen + Caen METSA = Rouen + Caen LABEX = Rouen + Caen 1 Réseau 2013 : 7 Laboratoires et CRT

Plus en détail

UNIVERSITE TOULOUSE 3 Référence GALAXIE : 4296

UNIVERSITE TOULOUSE 3 Référence GALAXIE : 4296 UNIVERSITE TOULOUSE 3 Référence GALAXIE : 4296 Numéro dans le SI local : Référence GESUP : 0398 Corps : Professeur des universités Article : 46-1 Chaire : Non Section 1 : 61-Génie informatique, automatique

Plus en détail

Futuring Cities Villes et territoires intelligents et durables Journée Data

Futuring Cities Villes et territoires intelligents et durables Journée Data Futuring Cities Villes et territoires intelligents et durables Journée Data Institut Mines-Télécom Recherche & Innovation Francis Jutand Directeur Scientifique Institut Mines-Télécom 2 Modèle de présentation

Plus en détail

Dispositif : Recherche et Innovation dans le secteur privé

Dispositif : Recherche et Innovation dans le secteur privé Dispositif : Recherche et Innovation dans le secteur privé Axe 1 Objectif Thématique 1 : Renforcer la recherche, le développement technologique et l innovation Investissement prioritaire B : Promotion

Plus en détail

ChairE Systèmes Embarqués Critiques (CESEC)

ChairE Systèmes Embarqués Critiques (CESEC) Document de travail 1 DT-CESEC-2012/1 (diffusion interne à la Chaire) ChairE Systèmes Embarqués Critiques (CESEC) Chaire d enseignement et de dissémination ISAE INSAT ENSEEIHT en association avec la Fondation

Plus en détail

ACCÉLÉRER LE DÉVELOPPEMENT DE L ÉNERGIE SOLAIRE PHOTOVOLTAÏQUE PAR L INNOVATION TECHNOLOGIQUE

ACCÉLÉRER LE DÉVELOPPEMENT DE L ÉNERGIE SOLAIRE PHOTOVOLTAÏQUE PAR L INNOVATION TECHNOLOGIQUE ACCÉLÉRER LE DÉVELOPPEMENT DE L ÉNERGIE SOLAIRE PHOTOVOLTAÏQUE PAR L INNOVATION TECHNOLOGIQUE 150 MILLIONS D EUROS DE BUDGET DE LANCEMENT L Institut Photovoltaïque d Île-de-France (IPVF) a pour ambition

Plus en détail

Master Energie spécialité Energie électrique

Master Energie spécialité Energie électrique 03/12/2013 http://www.univ-fcomte.fr Master Energie spécialité Energie UFR Sciences, techniques, et gestion de l'industrie http://stgi.univ-fcomte.fr/ Dénomination officielle : Master Sciences, technologies,

Plus en détail

UNIVERSITÉ DE TECHNOLOGIE COMPIÈGNE. Mécatronique Mécanique UTC 2022

UNIVERSITÉ DE TECHNOLOGIE COMPIÈGNE. Mécatronique Mécanique UTC 2022 UNIVERSITÉ DE TECHNOLOGIE COMPIÈGNE Mécatronique Mécanique UTC 2022 Mécatronique UTC 2022 2 Méthode de travail Groupe de travail: Christine Prelle, Didier Lemoine, M Bricogne, F. Lamarque, Guy Friedrich

Plus en détail

Programme. Avenir. Lyon Saint-Etienne. palse.universite-lyon.fr

Programme. Avenir. Lyon Saint-Etienne. palse.universite-lyon.fr Programme Avenir Lyon Saint-Etienne palse.universite-lyon.fr Qu est-ce que le PALSE? Le Programme Avenir Lyon Saint-Etienne (PALSE) est un programme porté par l Université de Lyon dans le cadre du programme

Plus en détail

LE ROLE DES ECOLES D INGENIEURS DANS LE DEVELOPPEMENT DES PME PMI. L EXEMPLE DE L UTC

LE ROLE DES ECOLES D INGENIEURS DANS LE DEVELOPPEMENT DES PME PMI. L EXEMPLE DE L UTC LE ROLE DES ECOLES D INGENIEURS DANS LE DEVELOPPEMENT DES PME PMI. L EXEMPLE DE L UTC Alain STORCK, Président de l Université de Technologie de Compiègne LES BESOINS DES PME PMI Réponse à un besoin d innovation

Plus en détail

RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE OPERATIONNELLE METIERS)

RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE OPERATIONNELLE METIERS) RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE OPERATIONNELLE METIERS) Intitulé (cadre 1) DUT Génie électrique et informatique industrielle (GEII) 3 Parcours possibles : Automatismes et Réseaux Locaux Energies

Plus en détail

Programme Quai d'orsay-entreprises. Annexe 1 de l'appel à candidatures 2010-2011 : Tableau des formations proposées

Programme Quai d'orsay-entreprises. Annexe 1 de l'appel à candidatures 2010-2011 : Tableau des formations proposées Formations proposées en 2010-2011 par les 10 établissements partenaires Coût, répartition de la bourse de 13 000, logement Pour plus d'informations : http://academia.thalesgroup.com FORMATIONS SCIENTIFIQUES

Plus en détail

en Architecture Navale

en Architecture Navale Cursus Cursus d application en Architecture Navale pour les Ingénieurs de l Armement d application des Polytechniciens école Nationale Supérieure de Techniques Avancées Bretagne www.ensta-bretagne.fr L

Plus en détail

Filière «Electromécanique (EM)»

Filière «Electromécanique (EM)» Filière «Electromécanique (EM)» Président : Prof. Patrick HENDRICK patrick.hendrick@ulb.ac.be Vice-Président : Prof. Johan GYSELINCK johan.gyselinck@ulb.ac.be Présentation générale de la Filière Aéronautique,

Plus en détail

Master Electronique Electrotechnique Automatique

Master Electronique Electrotechnique Automatique Master Electronique Electrotechnique Automatique Spécialité Energie et Fiabilité Gilles DESPAUX Directeur des études Arnaud VIRAZEL Responsable 1 er année www.master-eea.univ-montp2.fr Philippe ENRICI

Plus en détail

Renault Trucks SAS tous droits réservés. L'électrification des camions et bus : LUTB au cœur des innovations

Renault Trucks SAS tous droits réservés. L'électrification des camions et bus : LUTB au cœur des innovations Renault Trucks SAS tous droits réservés L'électrification des camions et bus : LUTB au cœur des innovations LUTB et ses membres fondateurs LUTB pôle de compétitivitéfondéen 2005 par : 2 Notre ambition

Plus en détail

RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE REPERTOIRE)

RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE REPERTOIRE) RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE REPERTOIRE) Intitulé (cadre 1) Ingénieur diplômé de l École Nationale Supérieure d Ingénieurs en Informatique, Automatique, Mécanique, Énergétique et Électronique

Plus en détail

COLLEGIUM IDF. Etudiants/Entreprises GRANDES ÉCOLES D INGÉNIEURS

COLLEGIUM IDF. Etudiants/Entreprises GRANDES ÉCOLES D INGÉNIEURS ÉTABLISSEMENT PUBLIC DE COOPÉRATION SCIENTIFIQUE 1 er FORUM COLLEGIUM IDF Etudiants/Entreprises GRANDES ÉCOLES D INGÉNIEURS 5B ONNES RAISONS POUR NOUS REJOINDRE Un des plus grands établissements de formations

Plus en détail

Pôles de compétitivité 2.0

Pôles de compétitivité 2.0 Pôles de compétitivité 2.0 Les plates-formes d innovation 4 ème Journée nationale des pôles de compétitivité - 1 er octobre 2008 Le groupe de travail interministériel riel Politique de soutien aux plates-formes

Plus en détail

Licence et Master E.E.A.

Licence et Master E.E.A. Licence et Master E.E.A. N. Galopin & F. Camus UFR PHITEM 2 avril 2015 Spécialités des Masters 2 De roulement des E tudes Apre s le Master? De roulement des e tudes Locaux et environnement ge ographique

Plus en détail

SOMMAIRE. Espace Clément Ader 3-6. L Institut Clément Ader.7. METEO-France.8 METEO-France : les Nouveaux Calculateurs...9

SOMMAIRE. Espace Clément Ader 3-6. L Institut Clément Ader.7. METEO-France.8 METEO-France : les Nouveaux Calculateurs...9 SOMMAIRE Espace Clément Ader 3-6 L Institut Clément Ader.7 METEO-France.8 METEO-France : les Nouveaux Calculateurs...9 Le mésocentre de calcul intensif de la Région-Pyrénées CALMIP.10-11 CRITT Mécanique

Plus en détail

«seul le prononcé fait foi» Discours à l occasion de l inauguration des nouveaux locaux de l Ecole Nationale Supérieure de Cognitique (ENSC)

«seul le prononcé fait foi» Discours à l occasion de l inauguration des nouveaux locaux de l Ecole Nationale Supérieure de Cognitique (ENSC) «seul le prononcé fait foi» Discours à l occasion de l inauguration des nouveaux locaux de l Ecole Nationale Supérieure de Cognitique (ENSC) Lundi 6 octobre 2014 Monsieur le Président du Conseil régional,

Plus en détail

LES INGÉNIEURS. de la société numérique. Enseignement supérieur recherche, innovation

LES INGÉNIEURS. de la société numérique. Enseignement supérieur recherche, innovation LES INGÉNIEURS de la société numérique Enseignement supérieur recherche, innovation L école d ingénieurs de la société numérique Télécom SudParis est une grande école qui forme des ingénieurs et des docteurs

Plus en détail

Institut Universitaire de Technologie (I.U.T.) Département de Génie Electrique et Informatique Industrielle (G.E.I.I.)

Institut Universitaire de Technologie (I.U.T.) Département de Génie Electrique et Informatique Industrielle (G.E.I.I.) Institut Universitaire de Technologie (I.U.T.) Département de Génie Electrique et Informatique Industrielle (G.E.I.I.) 115 route de Narbonne 31077 TOULOUSE Cedex Tél. : 05.62.25.82.10 Chef de Département

Plus en détail

CURSUS MASTER EN INGENIERIE INFORMATIQUE : SYSTEMES INTELLIGENTS COMMUNICANTS

CURSUS MASTER EN INGENIERIE INFORMATIQUE : SYSTEMES INTELLIGENTS COMMUNICANTS CURSUS MASTER EN INGENIERIE INFORMATIQUE : SYSTEMES INTELLIGENTS COMMUNICANTS Domaine ministériel : Sciences, Technologies, Santé Présentation Nature de la formation : Diplôme national de l'enseignement

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. SYSTEM@TIC PARIS-REGION & Les Plates-formes d innovation

DOSSIER DE PRESSE. SYSTEM@TIC PARIS-REGION & Les Plates-formes d innovation DOSSIER DE PRESSE SYSTEM@TIC PARIS-REGION & Les Plates-formes d innovation SOMMAIRE I - SYSTEM@TIC PARIS-REGION, POLE DE COMPETITIVITE MONDIAL DEDIE AUX SYSTEMES COMPLEXES...p. 3 A. Les systèmes complexes,

Plus en détail

NB : Les ECUEs des U.E. Optionnelles ainsi que leurs crédits seront définis par l Institution

NB : Les ECUEs des U.E. Optionnelles ainsi que leurs crédits seront définis par l Institution Fiche descriptive d'un parcours de formation Etablissement: Institut Supérieur du Transport et de la Logistique de Sousse Université: Université de Sousse Licence Appliquée: Technologies du Transport et

Plus en détail

Notice biographique Repères biographiques communs. Nom : LAPAYRE Prénom : JEAN-CHRISTOPHE Section : 27

Notice biographique Repères biographiques communs. Nom : LAPAYRE Prénom : JEAN-CHRISTOPHE Section : 27 Notice biographique Repères biographiques communs Nom : LAPAYRE Prénom : JEAN-CHRISTOPHE Section : 27 Corps : Professeur Equipe de recherche Grade : 1ère Classe UMR CNRS 6174 FEMTO-ST, Dept DISC Ecole

Plus en détail

LICENCE SCIENCES POUR L INGÉNIEUR

LICENCE SCIENCES POUR L INGÉNIEUR COLLEGIUM SCIENCES ET TECHNOLOGIES LICENCE SCIENCES POUR L INGÉNIEUR Electronique, Energie Electrique, Automatique (SPI-EEA) 2 parcours à Mz : EEA, Programmation des Communicants (EEAPSC), Mesure, Instrumentation,

Plus en détail

CRESITT Industrie. CRT en électronique communicante et instrumentation. Le CRESITT est soutenu par. CRESITT Industrie - 2010

CRESITT Industrie. CRT en électronique communicante et instrumentation. Le CRESITT est soutenu par. CRESITT Industrie - 2010 CRESITT Industrie CRT en électronique communicante et instrumentation Le CRESITT est soutenu par 1 Nouveaux capteurs pour les objets connectés Le CRESITT CRT en Electronique LABEL CRT : Label de qualité

Plus en détail

Augmenter l impact économique de la recherche :

Augmenter l impact économique de la recherche : Augmenter l impact économique de la recherche : 15 mesures pour une nouvelle dynamique de transfert de la recherche publique, levier de croissance et de compétitivité Partout dans le monde, la recherche

Plus en détail

- 1 - Continental lance la première grappe automobile en France

- 1 - Continental lance la première grappe automobile en France - 1 - Communiqué de presse Continental lance la première grappe automobile en France Continental initie la première action collective de l industrie automobile française en collaboration avec AUTOMOTECH

Plus en détail

«SERVICES D INGENIERIE»

«SERVICES D INGENIERIE» PUNCH POWERGLIDE STRASBOURG 45 années d expériences Le pôle R & D de PPS rassemble plus d une centaine d experts, chefs de projet, ingénieurs et techniciens expérimentés en recherche et développement,

Plus en détail

Une nouvelle dynamique pour l Enseignement supérieur et la Recherche. Fiche 2 : L Enseignement supérieur dans l académie de Rouen

Une nouvelle dynamique pour l Enseignement supérieur et la Recherche. Fiche 2 : L Enseignement supérieur dans l académie de Rouen Une nouvelle dynamique pour l Enseignement supérieur et la Recherche Fiche 2 : L Enseignement supérieur dans l académie de Rouen Les Universités en Haute-Normandie La Haute-Normandie compte deux Universités,

Plus en détail

SYLABE et Plaine innovation Meeting

SYLABE et Plaine innovation Meeting La Seine Saint Denis, et plus particulièrement le territoire de Plaine Commune concentre un pôle important de compétences tant au niveau des entreprises que de la recherche et des formations pluridisciplinaires

Plus en détail

MATHEMATIQUES ET SCIENCES POUR L INGENIEUR

MATHEMATIQUES ET SCIENCES POUR L INGENIEUR MASTER SCIENCES, TECHNOLOGIES, SANTE / STAPS MATHEMATIQUES ET SCIENCES POUR L INGENIEUR Spécialité Ingénierie Numérique, Signal-Image et Informatique Industrielle (INS3I) www.univ-littoral.fr OBJECTIFS

Plus en détail

Ecole SPMII Sciences Physiques, Mathématiques, et de l Information pour l Ingénieur. Journée de l'école 2012. Technopole du Madrillet

Ecole SPMII Sciences Physiques, Mathématiques, et de l Information pour l Ingénieur. Journée de l'école 2012. Technopole du Madrillet Ecole SPMII Sciences Physiques, Mathématiques, et de l Information pour l Ingénieur Journée de l'école 2012 Technopole du Madrillet Période: mai-juin Journée de l'école 2012 1. L école doctorale SPMII

Plus en détail

Les pôles de compétitivité Compte-rendu du colloque du 11 octobre 2007

Les pôles de compétitivité Compte-rendu du colloque du 11 octobre 2007 Les pôles de compétitivité Un outil pour le développement économique des villes et régions européennes. Compte rendu du colloque des 11 et 12 octobre 2007, Organisé par l Ambassade de France en République

Plus en détail

https://www.u-picardie.fr/dep/infocentre/gestion/index.php/catalogue/fiche/idf/128

https://www.u-picardie.fr/dep/infocentre/gestion/index.php/catalogue/fiche/idf/128 Master Professionnel Domaine Sciences, Technologies, Santé Mention Sciences et Technologie de l'information et de la Communication (STIC) Électronique Électrotechnique Automatique et Informatique Industrielle

Plus en détail

UN ÉTABLISSEMENT D ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR ET DE RECHERCHE DE HAUT NIVEAU

UN ÉTABLISSEMENT D ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR ET DE RECHERCHE DE HAUT NIVEAU UN ÉTABLISSEMENT D ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR ET DE RECHERCHE DE HAUT NIVEAU FORMER DE HAUTS RESPONSABLES L ÉCOLE POLYTECHNIQUE FORME DES FEMMES ET DES HOMMES RESPONSABLES, CAPABLES DE MENER DES ACTIVITÉS

Plus en détail

UniverSite De montpellier. évènement 1ère pierre DU 1 er Centre Spatial Universitaire français U N I V E R S I T A I R E CENTRE SPATIAL

UniverSite De montpellier. évènement 1ère pierre DU 1 er Centre Spatial Universitaire français U N I V E R S I T A I R E CENTRE SPATIAL NANOSATELLITES UNIVERSITAIRES évènement 1ère pierre DU 1 er Centre Spatial Universitaire français UniverSite De montpellier 1er Centre SpAtiAL UniverSitAire français UniverSite De montpellier Le Centre

Plus en détail

TITRE : OPTIMISATION ROBUSTE : CREATION D UNE PLATEFORME ET

TITRE : OPTIMISATION ROBUSTE : CREATION D UNE PLATEFORME ET TITRE : OPTIMISATION ROBUSTE : CREATION D UNE PLATEFORME ET APPLICATIONS INDUSTRIELLES MOTS CLEFS : OPTIMISATION, ANALYSE DE SENSIBILITE, REDUCTION DE MODELES, FIABILITE, SYSTEMX CONTEXTE de l IRT SYSTEMX

Plus en détail

Sujet de thèse «Mise au point d une Méthodologie efficace de

Sujet de thèse «Mise au point d une Méthodologie efficace de Sujet de thèse «Mise au point d une Méthodologie efficace de modélisation des effets parasites jusqu en onde millimétrique au sein d une carte de tests de circuits larges bandes Application à des circuits

Plus en détail

Métiers d études, recherche & développement dans l industrie

Métiers d études, recherche & développement dans l industrie Les fiches Métiers de l Observatoire du Travail Temporaire Emploi, compétences et trajectoires d intérimaires cadres Métiers d études, recherche & développement dans l industrie R&D Production Ingénieur

Plus en détail

Benjamin Boucher. expertises techniques dans le cadre d'une situation conflictuelle client/fournisseur

Benjamin Boucher. expertises techniques dans le cadre d'une situation conflictuelle client/fournisseur Benjamin Boucher E x p e r t e n C o n c e p t i o n d e S y s t è m e s d e T e s t s G e s t i o n d e p r o j e t s e t d e l a b o r a t o i r e s d ' E s s a i s D é v e l o p p e m e n t d ' a f

Plus en détail

Limoges, le 9 décembre 2013

Limoges, le 9 décembre 2013 Pôle Elopsys et Pôle Européen de la Céramique Signature des contrats de performance 2013-2018 Limoges, le 9 décembre 2013 Dossier de presse Contacts presse : DIRECCTE du Limousin Philippe JUBEAU : 05 55

Plus en détail

Gestion des projets moteurs

Gestion des projets moteurs Gestion des projets moteurs p. 107 à 111 Gestion des projets moteurs MOT / SINGMP MOT / SINGMP-E Gérer un développement GMP avec un partenaire chinois 2 Jours Niveau : Découverte Préparer les ingénieurs

Plus en détail

Relations entreprises Groupe Efrei

Relations entreprises Groupe Efrei Relations entreprises Groupe Efrei 78 ans d innovation au service des entreprises Groupe Efrei 1500 élèves, 10000 anciens 2 écoles d ingénieurs Cti 8 majeurs et 2 cursus en Alternance 1 laboratoire de

Plus en détail

À TAILLE HUMAINE À L ÉCHELLE DU MONDE

À TAILLE HUMAINE À L ÉCHELLE DU MONDE À TAILLE HUMAINE À L ÉCHELLE DU MONDE Un potentiel humain au service des sciences de l ingénieur-e et des entreprises PLAN DE DÉPLACEMENT INSA DE ROUEN CAMPUS DU HAVRE 2013-2014 LA FORCE DU GROUPE INSA

Plus en détail

OBJECTIFS DE LA FORMATION

OBJECTIFS DE LA FORMATION Intitulé de la filière : Génie Electrique & Télécommunication (GET) Options : Génie Electrique & Contrôle Industriel Génie des Systèmes Electroniques & Télécommunications OBJECTIFS DE LA FORMATION Les

Plus en détail

Master of Science in Engineering www.hes-so.ch/mse

Master of Science in Engineering www.hes-so.ch/mse Présentation du MSE Fouad.Rahali@heig-vd.ch Master of Science in Engineering www.hes-so.ch/mse 1 Bachelors et Masters HES professionnalisant + de responsabilités Master HES-SO Bachelor HES-SO Compétences

Plus en détail

L Aquitaine «vue de Paris»

L Aquitaine «vue de Paris» #BDX2BXL Atelier 3 L Aquitaine «vue de Paris» Vin, agroalimentaire Bois, papier, carton Aéronautique, spatial et défense 30 000 emplois 20% du total régional 14 400 emplois 9,5% de l emploi salarié industriel

Plus en détail

OBJECTIFS DE LA FORMATION

OBJECTIFS DE LA FORMATION Intitulé de la filière : Génie Electrique & Télécommunication (GET) Options : Génie Electrique & Contrôle Industriel Génie Electronique & Télécommunication OBJECTIFS DE LA FORMATION Les objectifs de la

Plus en détail

Pôle européen de compétence en simulation numérique haute performance

Pôle européen de compétence en simulation numérique haute performance www.teratec.eu Pôle européen de compétence en simulation numérique haute performance L Association TERATEC La Technopole TERATEC Le Campus TERATEC L Association TERATEC Les membres La conception et la

Plus en détail

RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE OPERATIONNELLE METIERS)

RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE OPERATIONNELLE METIERS) RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE OPERATIONNELLE METIERS) Intitulé (cadre 1) Master Sciences Technologies Santé, mention Sciences et Technologies de l Information et de la Communication, spécialité

Plus en détail

RELATIONS AVEC LES ENTREPRISES

RELATIONS AVEC LES ENTREPRISES L école nationale supérieure de physique, électronique, matériaux propose à ses étudiants des filières métiers sur des thématiques d avenir : Micro & nanotechnologies (micro et nanoélectronique, nanosciences,

Plus en détail

Gestion des projets moteurs. p. 105 à 109

Gestion des projets moteurs. p. 105 à 109 ff p. 105 à 109 Découverte Gérer un développement GMP avec un partenaire chinois 2 Jours MOT / SINGMP MOT / SINGMP-E Préparer les ingénieurs et managers français à mieux travailler avec des interlocuteurs

Plus en détail

Compte rendu de l intervention de Jean-Louis LACOMBE. Rencontre européenne de la technologie du 23 mars 2005. La Fondation d entreprise EADS

Compte rendu de l intervention de Jean-Louis LACOMBE. Rencontre européenne de la technologie du 23 mars 2005. La Fondation d entreprise EADS Compte rendu de l intervention de Jean-Louis LACOMBE Rencontre européenne de la technologie du 23 mars 2005 La Fondation d entreprise EADS La fondation d entreprise créée par EADS est conçue comme une

Plus en détail

Compatibilité Electro-Magnétique des électroniques embarquées. Modélisation / Simulation. MAROT Christian Expert CEM

Compatibilité Electro-Magnétique des électroniques embarquées. Modélisation / Simulation. MAROT Christian Expert CEM Compatibilité Electro-Magnétique des électroniques embarquées Modélisation / Simulation Page 1 Expert CEM 04 avril 2012 Sommaire Contexte et besoins CEM pour les électroniques embarquées Travaux en cours

Plus en détail

«Les projets collaboratifs pour les nuls»

«Les projets collaboratifs pour les nuls» «Les projets collaboratifs pour les nuls» Les jeudis du numérique à Vannes 28/05/15 Sommaire 1) Le projet collaboratif 2) Les appels à projets 3) Le financement 4) Le rôle d Images & Réseaux Les questions

Plus en détail

Formations et diplômes. Rapport d évaluation. Master Matériaux. Université Toulouse III - Paul Sabatier - UPS

Formations et diplômes. Rapport d évaluation. Master Matériaux. Université Toulouse III - Paul Sabatier - UPS Formations et diplômes Rapport d évaluation Master Matériaux Université Toulouse III - Paul Sabatier - UPS Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier Houssin,

Plus en détail

état des lieux futurs possibles? France

état des lieux futurs possibles? France v a r i a b l e i n t e r n e Savoie 2040 Diagnostic prospectif Fiche de synthèse état des lieux Le rapport Jouyet/Lévy de 2006 réalisé pour le compte du Ministère de L Economie, des Finances et de l Industrie

Plus en détail

MASTER 2011-2012. Mention Sciences Pour l Ingénieur. BAC + 1 2 3 4 5 Domaine : Sciences, Technologie et Santé (STS)

MASTER 2011-2012. Mention Sciences Pour l Ingénieur. BAC + 1 2 3 4 5 Domaine : Sciences, Technologie et Santé (STS) MASTER 2011-2012 Mention Sciences Pour l Ingénieur M1/M2 : Spécialité Réalité Virtuelle & Systèmes Intelligents BAC + 1 2 3 4 5 Domaine : Sciences, Technologie et Santé (STS) 1. Editorial du responsable

Plus en détail

Master Optique, image, vision

Master Optique, image, vision Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Optique, image, vision Université Jean Monnet Saint-Etienne UJM (déposant) Ecole nationale supérieure des mines de Saint-Etienne Institut d Optique Graduate

Plus en détail

Sujet de thèse CIFRE

Sujet de thèse CIFRE Sujet de thèse CIFRE Caractérisation, modélisation et fiabilisation du lien multi-fréquentiels appliqué à un système de contrôle d accès «mains libres» Durée Octobre 2011 Octobre 2014 Encadrants Industriels

Plus en détail

Arts et Métiers ParisTech. Une grande école d ingénieurs

Arts et Métiers ParisTech. Une grande école d ingénieurs Arts et Métiers ParisTech Une grande école d ingénieurs Ecole Nationale Supérieure d Arts et Métiers Mise à jour Août 2008 L Ecole Plus de 220 ans au service de la Science et de l Industrie 1780 : fondation

Plus en détail

Évaluation du HCERES sur l unité :

Évaluation du HCERES sur l unité : Entités de recherche Évaluation du HCERES sur l unité : Laboratoire de Chimie Moléculaire et Environnement LCME sous tutelle des établissements et organismes : Université Savoie Mont Blanc Campagne d évaluation

Plus en détail

Mention de Master Génie Industriel de l UPSay (Université Paris Saclay) Description de la mention

Mention de Master Génie Industriel de l UPSay (Université Paris Saclay) Description de la mention Mention de Master Génie Industriel de l UPSay (Université Paris Saclay) Description de la mention Etablissements opérateurs : CS, ENSC, UEVE Etablissements partenaires : UPsud, ENSTA, SUPMECA Responsable

Plus en détail

Atelier INTENS E.Nuss, pour le comité d'organisation. eric.nuss@univ-montp2.fr LUPM

Atelier INTENS E.Nuss, pour le comité d'organisation. eric.nuss@univ-montp2.fr LUPM Atelier INTENS E.Nuss, pour le comité d'organisation eric.nuss@univ-montp2.fr LUPM Historique Septembre 2012 : Master "Espace et Application", Université franco-vietnamienne des Sciences et Technologies

Plus en détail

Le cluster de l Internet des Objets. Présentation du CITC-EuraRFID

Le cluster de l Internet des Objets. Présentation du CITC-EuraRFID Présentation du CITC-EuraRFID Le cluster de l Internet des Objets Qui sommes nous? Association loi 1901 (organisme à but non lucratif) Le centre d expertise et de ressources des technologies sans contact

Plus en détail

Évaluation du HCERES sur l unité :

Évaluation du HCERES sur l unité : Entités de recherche Évaluation du HCERES sur l unité : Institut de Recherche en Informatique de Toulouse IRIT sous tutelle des établissements et organismes : Université Toulouse 3 Paul Sabatier UPS Centre

Plus en détail

COMPATIBILITÉ ÉLECTROMAGNETIQUE DES SYSTÈMES COMPLEXES DE PUISSANCE. Etat de l art & Projets associés

COMPATIBILITÉ ÉLECTROMAGNETIQUE DES SYSTÈMES COMPLEXES DE PUISSANCE. Etat de l art & Projets associés COMPATIBILITÉ ÉLECTROMAGNETIQUE DES SYSTÈMES COMPLEXES DE PUISSANCE Etat de l art & Projets associés B. Revol Maître de Conférences Ecole Normale Supérieure de Cachan UMR 8029 - SATIE Les principaux acteurs

Plus en détail

neocampus : campus du futur 27 février 2015

neocampus : campus du futur 27 février 2015 neocampus : campus du futur 27 février 2015 Démarrage juin 2013 ECO-CAMPUS TOULOUSE Président B Monthubert Confort au quotidien pour la communauté universitaire Diminution de l empreinte écologique de

Plus en détail

INSTITUT D OPTIQUE GRADUATE SCHOOL

INSTITUT D OPTIQUE GRADUATE SCHOOL INTÉGREZ LA LUMIÈRE INSTITUT D OPTIQUE GRADUATE SCHOOL UNE GRANDE ÉCOLE SCIENTIFIQUE TROIS DIPLÔMES POUR FORMER AU MEILLEUR NIVEAU INTERNATIONAL en partenariat avec les universités de Paris-Saclay, Saint-Étienne

Plus en détail

Compte-rendu des workshops du 4 et 5 décembre 2013 «E-maintenance dans les EMR, innovations et solutions»

Compte-rendu des workshops du 4 et 5 décembre 2013 «E-maintenance dans les EMR, innovations et solutions» Compte-rendu des workshops du 4 et 5 décembre 2013 «E-maintenance dans les EMR, innovations et solutions» ~ 1 ~ Table des matières Table des matières 2 4 Décembre dans les Salons André Michel, gare Maritime

Plus en détail

ESI Group fait l acquisition de CIVITEC

ESI Group fait l acquisition de CIVITEC Communiqué de presse financier Paris, le 27 mars 2015 ESI Group fait l acquisition de CIVITEC Une technologie révolutionnaire permettant la simulation virtuelle des systèmes avancés d aide à la conduite

Plus en détail

L OFFRE DE FORMATION VEDECOM

L OFFRE DE FORMATION VEDECOM PRESENTATION GENERALE DE L ITE L OFFRE DE FORMATION VEDECOM VEDECOM est un Institut pour la Transition Energétique (ITE), fondé en 2014 sur une collaboration inédite publique/privée, entre industriels

Plus en détail

Tout au long de votre cursus Quel métier futur? Dans quel secteur d activité? En fonction de vos goûts et aptitudes et du «niveau d emploi» dans ce

Tout au long de votre cursus Quel métier futur? Dans quel secteur d activité? En fonction de vos goûts et aptitudes et du «niveau d emploi» dans ce Tout au long de votre cursus Quel métier futur? Dans quel secteur d activité? En fonction de vos goûts et aptitudes et du «niveau d emploi» dans ce «profil» S orienter (éventuellement se réorienter) dans

Plus en détail

Expert ou chef de projet en contrôle-commande

Expert ou chef de projet en contrôle-commande Expert ou chef de projet en contrôle-commande C1C25 Electronique, électrotechnique ou contrôle-commande - IR Spécialités L expert ou chef de projet en contrôle-commande peut être amené à se spécialiser

Plus en détail

Une expertise et des solutions à votre service...

Une expertise et des solutions à votre service... Une expertise et des solutions à votre service... Ingénierie électronique, informatique industrielle et mécanique Machines spéciales et systèmes clé en mains Equipements de test industriel Conversion d

Plus en détail

Projets de Semestre/Master Groupe Machines Electriques: B. Kawkabani

Projets de Semestre/Master Groupe Machines Electriques: B. Kawkabani 1 Projets de Semestre/Master Groupe Machines Electriques: B. Kawkabani 1) TRIBID VEHICLE (Tribid C-AGV) (El) B. Kawkabani, support: A. Cassat (BCD Engineering, sàrl, Lausanne) TRIBID VEHICLE is a vehicle

Plus en détail

Mastère spécialisé. «Ingénierie de l innovation et du produit nouveau De l idée à la mise en marché»

Mastère spécialisé. «Ingénierie de l innovation et du produit nouveau De l idée à la mise en marché» Mastère spécialisé «Ingénierie de l innovation et du produit nouveau De l idée à la mise en marché» I- Présentation détaillée du programme d enseignement Répartition par modules et crédits ECTS : Intitulé

Plus en détail