Atelier A 7. Maîtriser sa propriété intellectuelle : attaques et défenses de son patrimoine

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Atelier A 7. Maîtriser sa propriété intellectuelle : attaques et défenses de son patrimoine"

Transcription

1 Atelier A 7 Maîtriser sa propriété intellectuelle : attaques et défenses de son patrimoine

2 Maîtriser sa propriété intellectuelle : attaques et défenses de son patrimoine Protéger son «Patrimoine intellectuel» : brevets, marque, noms de domaine, packaging, publicité, savoir-faire, fichiers, slogans, innovations, etc Quels sont les risques? Comment s en protéger? Quels sont les moyens d actions du Risk Manager? Comment l assurance peut-elle contribuer à cette protection? A cette indemnisation? Pour répondre à ces questions et d autres encore, un panel d'experts partagera avec vous leurs expériences et leurs pratiques en dégageant les avantages et les inconvénients d une coordination des intervenants face aux risques.

3 Intervenants Annaïg Giquel Directeur Legal et Compliance Hubert Kiehl Directeur Propriété Industrielle et Intellectuelle du Groupe SEB Guy-Antoine de La Rochefoucauld Modérateur Xavier Brégou Directeur Général de Lloyd's France SAS Directeur du Risk Management et de l audit interne

4 Intervenants Annaïg Giquel Directeur Legal et Compliance Hubert Kiehl Directeur Propriété Industrielle et Intellectuelle du Groupe SEB Guy-Antoine de La Rochefoucauld Modérateur Xavier Brégou Directeur Général de Lloyd's France SAS Directeur du Risk Management et de l audit interne

5 I II. Composition III. Valeur III. Risques Le patrimoine...

6 Le Patrimoine : I. Composition PROPRIÉTÉ ECONOMIQUE PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE PROPRIÉTÉ INDUSTRIELLE Concurrence déloyale / parasitisme

7 Le Patrimoine : I. Composition PROPRIÉTÉ ECONOMIQUE SAVOIR-FAIRE (secret de fabrique) PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE MARQUE verbale, sonore olfactive, de mouvement, de position NOM COMMERCIAL DESSIN PROPRIÉTÉ INDUSTRIELLE BREVET Droit d'auteur (Copyright) GOOD WILL MODÈLE ENSEIGNE NOM DE DOMAINE Concurrence déloyale / parasitisme "PATRIMOINE CONTRACTUEL"

8 Le Patrimoine : I. Composition PROPRIÉTÉ ECONOMIQUE GOOD WILL SAVOIR-FAIRE (secret de fabrique) Logiciel de gestion des huissiers de justice Disposition particulière de données relatives au football Friteuse SEB DESSIN Bouteille d'evian MODÈLE PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE MARQUE Site Internet verbale, sonore olfactive, de mouvement, de position Le rouge des semelles Louboutin PROPRIÉTÉ INDUSTRIELLE Emballage PastaBox (de SODEBO) NOM COMMERCIAL Antidepresseur Lexomil Mouvement des portes ciseaux de la Lamborghini Jingle McDonalds "I'm loving it" Montre "Reverso" BREVET "Petit Bateau" "fb.com" ENSEIGNE Rugissement du lion de la Warner "Brand Content de Nike" la virgule de Nike Droit d'auteur (Copyright) Campagne publicitaire Le mixte promotionnel d'yr Le partenariat entre marques NOM DE DOMAINE Concurrence déloyale / parasitisme "PATRIMOINE CONTRACTUEL"

9 Le Patrimoine : II. Valeur Objet de la valeur Contrepartie du droit à un monopole d exploitation: - d un produit, tangible ou intangible (évolution) - d un signe. Outils de mesure de la valeur A travers : - les transactions (achat-vente, due diligence, ) - les sanctions judiciaires - le marché de la contrefaçon - le rôle de garantie.

10 a. Origine des risques Le Patrimoine : III. Risques 1. Identification Un tiers Un tiers copie Action en Garantie d éviction Votre contractant évincé: Votre licencié, votre distributeur, Action en contrefaçon Revendication de propriété Action en responsabilité civile Entreprise Action en nullité Défaut de constitution / dévalorisation du patrimoine Action en responsabilité précontractuelle Votre futur contractant Action en contrefaçon Un tiers revendique un droit antérieur Redressement Un «professionnel de la revendication» : «Patent Troll» L'administration fiscale Un sous-contractant de votre fournisseur Ex. agence de publicité Un concurrent

11 b. Nature des risques Le Patrimoine : III. Risques 1. Identification Risques Stratégiques - Interdiction d'exploiter Fermeture de marché Perte de monnaie d'échange Contrainte du multi-marques, etc - Rappel produits du circuit de distribution Risques Financiers - Paiement de D&I Risques Juridiques - Responsabilité de la personne morale - Action des tiers en garantie d éviction - Responsabilité civile et pénale des dirigeants Risques Image / Réputation - Délit correctionnel - Publication dans les journaux - Banalisation / Dévalorisation

12 Le Patrimoine : III. Risques 2. Prevention Déposer / Rechercher Informer Surveiller Exploiter Agir Prévenir par le Risk Managment?... S'assurer?...

13 Merci de votre attention Automobile Club du Grand-Duché de Luxembourg o Organisation sans but lucratif créée en 1932 afin de protéger les intérêts des propriétaires de voitures. o Membre de la FIA. o ACL compte plus de membres actifs en (75% des ménages détiennent une affiliation). o 150 employé(e)s. o Délivre à travers sa société anonyme l ACL Services S.A: Une assistance européenne (plus de interventions en 2012) Une mobilité (Location de voitures, trafic info, taxis, ) Une expertise (Centre de diagnostic et de certification) Une offre touristique (Voyages, brochures).

14 Intervenants Annaïg Giquel Directeur Legal et Compliance Hubert Kiehl Directeur Propriété Industrielle et Intellectuelle du Groupe SEB Guy-Antoine de La Rochefoucauld Modérateur Xavier Brégou Directeur Général de Lloyd's France SAS Directeur du Risk Management et de l audit interne

15 QUI EST LE GROUPE SEB? Le leader mondial du Petit Equipement Domestique Une mission : l amélioration de votre vie quotidienne «B to C» Une forte capacité d innovation : 120 brevets / an ; 100 Modèles esthétique / an Un portefeuille de marque puissant : 24 marques emblématiques Une implantation mondiale avec une présence dans près de 150 pays. Un actionnariat stable France / Belgique Amérique du Nord Amérique du Sud

16 QUELS SONT LES CLIENTS DU GROUPE SEB Les consommateurs au travers des distributeurs : grande distribution grands magasins magasins spécialisés LES COMPOSANTS DE LA PROPRIETE INDUSTRIELLE POUR LE GROUPE SEB Un brevet d'invention sur la technique de friture peu d'huile Offre de service sur site WEB Une marque pour dénommer un appareil particulier de SEB Une nouvelle esthétique parmi les friteuses

17 Risque : incrimination par un concurrent Lettre de mise en demeure ; saisie contrefaçon dans locaux ; assignation en référé devant un tribunal ; interdiction sans discussion ; assignation au fond ; décision judiciaire publique (moyenne 1cas / 2ans). Conséquences Arrêt de commercialisation et perte d'investissement publicitaire ; arrêt de production et perte d'investissement matériel ; paiement de dommages & intérêt ; perte de réputation ; frais d'avocats ; remboursement de frais d'avocats partie adverse Prévention Veille des droits PI de concurrents ; étude approfondie de liberté d'exploitation devant un projet ; modification pour contournement de caractéristiques essentielles ; prise de licence Réaction Accusé de réception ; étude approfondie ; réplique par avocat ; négociation si possible Réparation Soit incrimination repoussée car non fondée ; récupération de frais Soit produit modifié

18 Risque : refus & révocation d'un droit PI légitime Dossier de requête de droits PI (brevet, marque, modèle) refusé pour des motifs de formes ou de fond par un examinateur (jeune? négligeant?) ; droit acquis contesté par concurrent (opposition en matière de brevet, de marque) (moyenne 1cas / 2ans) Conséquences Innovation non protégée, recopiée en toute impunité par concurrent Prévention Maîtrise des connaissances antérieures (recherches de brevets, de disponibilité de dénomination) susceptibles d'affecter un Droit ; dossier construit par des spécialistes expérimentés : qualifications et parcours professionnel. Réaction Révision du dossier par un autre spécialiste ; dossier de défense ; possibilité de Recours administratif ou d'appel judiciaire Réparation Dossier rétabli ou dépôt de requêtes en pluralité de droits adjacents

19 Risque : contrefaçon Reproduction d'un appareil pratiquement à l'identique, vendu à une fraction du prix, mais avec une qualité moindre, usuellement sur des marchés extérieur ou sur internet. (moyenne 15cas / an à enjeux faible si traité en amont) Conséquences Chute de chiffre d'affaire ; SAV sollicité ; appareil décrédibilisé devant les consommateurs. Prévention Acquisition de Droits de Propriété Industrielle : Marque, Modèles et Brevet d'invention ; Publicité sur Droits PI acquis ; Déclaration en douanes, formation de douaniers. Réaction Action à la source en Chine (6 cas en cours en permanence) ; confirmation de produits délictueux lors de saisie ; saisie de tribunaux Réparation Publicité sur succès de saisie et destruction ; Récupération de marché à prix respectable

20 Risque : contentieux brevets d'inventions Reproduction d'une innovation technique appréciée des consommateur dans un appareil de forme différente par un concurrent respecté. (moyenne 1cas / 2ans ; mais chaque enjeux > 200k ) Conséquences Chute de chiffre d'affaire (prix quantité) sur nouveau produit rémunérateur ; banalisation de l'invention ; frais judiciaires forts (70 700k ) Prévention Acquisition de portefeuille de brevets : brevet de base sur le concept fondamental, brevets de mise en œuvre, brevets de perfectionnements ; leur publication. Réaction Achat notarié d'échantillon ; saisie contrefaçon dans les locaux du concurrent ; mise en œuvre des avocats pour assignation ; expertise par laboratoire réputée ; plaidoiries. Réparation Condamnation à l'arrêt des ventes concurrente ; publication de la décision ; obtention de réparations financiaires ; remboursement de frais d'avocats

21 RISQUE PROPRIETE INDUSTRIELLE ET ASSURANCES Risques très variables d'un domaine d'affaire à un autre : - Luxe, audiovisuel, jouet, cosmétique contrefaçon quasi systématique - Technologie de l'information, pharmacie contentieux brevet Risques très variables d'un pays à un autres - Compétence de juges spécialisés ou non, jurisprudence sur calculs de dommage & intérêts, frais du justice en Europe Continentale (100k ) ou en pays Anglo Saxons (1Mo ) Risques très variables d'une entreprise à une autre selon son degré d'organisation interne en matière de Propriété Industrielle. Risque très variables d'un objet de litige à un autre - Produit à grand succès ou action par principe même sur un petit produit - Selon ténacité du concurrent et de son avocat

22 PROPRIETE INDUSTRIELLE ET ASSURANCES A l'occasion d'un sinistre Propriété Industrielle, trois acteurs majeurs peuvent intervenir : - L'entrepreneur : connaissance de son domaine, du produit et des circonstances - Le spécialiste Propriété Industrielle : interne ou externe? Qualification? Réseau? - Et si assureur : conclure de manière pragmatique à meilleur coûts CONCLUSION : Existe-t-il des solutions d'assurance en matière de Propriété Industrielle? Merci de votre attention

23 Intervenants Annaïg Giquel Directeur Legal et Compliance Hubert Kiehl Directeur Propriété Industrielle et Intellectuelle du Groupe SEB Guy-Antoine de La Rochefoucauld Modérateur Xavier Brégou Directeur Général de Lloyd's France SAS Directeur du Risk Management et de l audit interne

24 Assurances? Le Lloyd s, un acteur clé pour l innovation Qu est ce que le Lloyd s? un marché d assurance et de réassurance un fonctionnement spécifique 350 années d innovation un partenaire financièrement solide Innovation et spécialités, maîtres mots En 1887 fut souscrite la première police Non-maritime du Lloyd s En 1904, la première police Auto En 1911, la première police Aviation En 1960, la première police Satellite Solutions innovantes pour l assurance de risques émergents et modernes Autres acteurs?

25 Contribution de l assurance dans la protection du patrimoine intellectuel Assurance de biens: tangibles et intangibles Biens tangibles: assurance en cas de dommages matériels dus à un sinistre tel qu un incendie, un vol, une explosion, etc. Assurance d un actif, de sa réparation ou de son remplacement Biens intangibles: depuis quelques années, émergence des besoins en assurance en cas de dommages «immatériels» dus à un sinistre tel que le vol de données, l usurpation d une marque, etc. Assurance de frais supplémentaires, ou protection de la marge brute d une entreprise Marché embryonnaire, mais maturité de l assurance qui cherche des solutions. Evolution de l environnement économique mondial, où l innovation occupe une place majeure.

26 Contribution de l assurance dans la protection du patrimoine intellectuel Différentiation des types d assurance «First Party» (perte directe) «Third Party» (responsabilité/défense) 1. Police standard (Perte d exploitation) Attention aux exclusions 2. Police spécifique «Sur mesure», en périls dénommés 1. Police RC professionnelle Sous-limites selon les risques Attention aux exclusions (brevets) 2. Police RC des mandataires sociaux Evolution vers plus d exclusions 3. Police frais de défense spécifique Réponse aux demandes

27 Contribution de l assurance dans la protection du patrimoine intellectuel Atteinte au patrimoine intellectuel: impact pour l entreprise Impact financier/chaîne de production Etude de l Organisation Mondiale pour la Propriété Intellectuelle (OMPI), coût moyen d un contentieux en matière de brevets: 4 millions US$ aux Etats-Unis De dizaines à plusieurs centaines de milliers de US$ en France Augmentation de la demande d assurance: grandes entreprises, PME et PMI ne disposant pas de ressources suffisantes pour se protéger Source: Magazine de l OMPI, publication Août 2011,

28 Contribution de l assurance dans la protection du patrimoine intellectuel Quelques exemples (1/3) Récupération d un slogan Equipementier The North Face intente un procès à la société South Butt, créée par un jeune entrepreneur, pour violation de sa marque. Faits reprochés: parodie consciente du slogan The North Face «Never stop exploring» par South Butt «Never stop relaxing» pour attirer une cible d étudiants déjà adepte de la première marque. Solutions d assurance pour les deux parties pour la prise en charge des frais de justice notamment. Source: Lloyd s News and Publications, Les scénarii présentés sont des exemples de situations susceptibles de constituer un sinistre auprès de certains assureurs. Ils sont donnés à titre d illustration uniquement, leur assurabilité restant soumise à une étude au cas par cas.

29 Contribution de l assurance dans la protection du patrimoine intellectuel Quelques exemples (2/3) Contrefaçon Un rapport de 2011 de la Chambre de Commerce Internationale estime l impact économique et social de contrefaçon et produits piratés à $775 mds par an La société propriétaire de la marque est responsable de la destruction des produits contrefaits: coût pouvant atteindre plusieurs dizaines de milliers de $ Augmentation des contentieux pour violation et défense des droits de propriété intellectuelle et recours des sociétés mises en cause L assurance peut couvrir les frais supplémentaires, frais de poursuites et honoraires professionnels supportés lors d une procédure Source: Lloyd s News and Publications, Les scénarii présentés sont des exemples de situations susceptibles de constituer un sinistre auprès de certains assureurs. Ils sont donnés à titre d illustration uniquement, leur assurabilité restant soumise à une étude au cas par cas.

30 Contribution de l assurance dans la protection du patrimoine intellectuel Quelques exemples (3/3) Droits d auteur / copyright Exemple Société de boissons Diageo vs détaillant Sainsbury («client majeur»). Action judiciaire contre le distributeur pour violation des règles de copyright concernant la marque Pimm s. Situation délicate entre la défense des droits et la relation professionnelle qui lie les deux entreprises Responsabilité des entreprises de développer leur connaissance des risques liés à la propriété intellectuelle, pour identifier et valoriser leur patrimoine intellectuel Une fois les risques résiduels identifiés, possibilité de les transférer notamment vers les assureurs Source: Lloyd s News and Publications, Les scénarii présentés sont des exemples de situations susceptibles de constituer un sinistre auprès de certains assureurs. Ils sont donnés à titre d illustration uniquement, leur assurabilité restant soumise à une étude au cas par cas.

31 Contribution de l assurance dans la protection du patrimoine intellectuel Autres exemples de risques intangibles 1. Atteinte à la marque 2. Violation de brevet 3. Vols de données Rôle de l assurance Partenaire du Risk Manager dans la gestion et la protection des risques Soutien des avocats et courtiers spécialisés

32 Répondre à vos besoins Rôles clés du Risk manager et de l intermédiaire en assurances Données permettant l analyse Définition des conditions «cousues main» Capacités Marché embryonnaire qui varie entre 20m et 100m selon les produits Très peu de capacités pour les pertes liées aux violations de brevet Marchés Continental: dans un cadre de souscription plus global, avec sous-limites Anglo-Saxon: développement du marché principalement autour du Lloyd s Assurances: «OUI» Merci pour votre attention.

Atelier CCI Innovation TECHNIQUE CONTRACTUELLE ET RECHERCHE-DÉVELOPPEMENT LA COMMUNICATION DU SAVOIR-FAIRE

Atelier CCI Innovation TECHNIQUE CONTRACTUELLE ET RECHERCHE-DÉVELOPPEMENT LA COMMUNICATION DU SAVOIR-FAIRE TECHNIQUE CONTRACTUELLE ET RECHERCHE-DÉVELOPPEMENT LA COMMUNICATION DU SAVOIR-FAIRE Jeudi 25 juin 2015 Agnès Robin Maître de conférences à la Faculté de Droit de Montpellier Equipe de Recherche Créations

Plus en détail

L ASSURABILITE DE LA PROPRIETE INDUSTRIELLE

L ASSURABILITE DE LA PROPRIETE INDUSTRIELLE L ASSURABILITE DE LA PROPRIETE INDUSTRIELLE CORINNE GROSBART Avocat au Barreau de Paris 76, Avenue Raymond Poincaré 75116 PARIS Tél: 01 45 53 68 34 Fax: 01 45 53 87 94 E mail corinne.grosbart@wanadoo.fr

Plus en détail

Atelier A12. Gestion du contentieux de sinistre Quelles parties prenantes?

Atelier A12. Gestion du contentieux de sinistre Quelles parties prenantes? Atelier A12 Gestion du contentieux de sinistre Quelles parties prenantes? Intervenants Stefano TASSO Directeur département Sinistres stefano.tasso@fmglobal.com André LAVALLEE Directeur Technique et Sinistres

Plus en détail

STRATÉGIES,ENJEUX ET SOLUTIONS

STRATÉGIES,ENJEUX ET SOLUTIONS Atelier A N 16 Titre : L ASSURANCE CONTREFAÇON RISQUES ET Titre : L ASSURANCE CONTREFAÇON, RISQUES ET STRATÉGIES,ENJEUX ET SOLUTIONS Intervenants Johnny MERLOT Directeur des Assurances du Groupe FRANCE

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES. CHAPITRE PRÉLIMINAIRE L origine de l assurance protection juridique... 25

TABLE DES MATIÈRES. CHAPITRE PRÉLIMINAIRE L origine de l assurance protection juridique... 25 TABLE DES MATIÈRES REMERCIEMENTS... 7 SOMMAIRE... 9 PRÉFACE... 11 LISTE DES ABRÉVIATIONS... 15 INTRODUCTION... 19 CHAPITRE PRÉLIMINAIRE L origine de l assurance protection juridique... 25 Naissance de

Plus en détail

Comment assurer l innovation des PME-PMI? 14 mars 2007. Auteurs: Frédéric DUROT Van-Khoa BUI Grégory ALLARD

Comment assurer l innovation des PME-PMI? 14 mars 2007. Auteurs: Frédéric DUROT Van-Khoa BUI Grégory ALLARD Comment assurer l innovation des PME-PMI? Auteurs: Frédéric DUROT Van-Khoa BUI Grégory ALLARD PLAN 1. Propriété Intellectuelle: définition et environnement 2. Enjeux et besoins 3. Description du produit

Plus en détail

PRESENTATION DU CABINET

PRESENTATION DU CABINET PRESENTATION DU CABINET PAG Avocats - 2013 PAG AVOCATS Cabinet d'avocats parisien spécialisé en droit de la propriété intellectuelle, droit des nouvelles technologies, droit des affaires et des sociétés,

Plus en détail

TABLE DES MATIERES. Section 1 : Retrait... 20-22 Section 2 : Renonciation... 23-25 Section 3 : Nullité... 26-28

TABLE DES MATIERES. Section 1 : Retrait... 20-22 Section 2 : Renonciation... 23-25 Section 3 : Nullité... 26-28 Ordonnance n 03-08 du 19 Joumada El Oula 1424 correspondant au 19 juillet 2003 relative à la protection des schémas de configuration des circuits intégrés TABLE DES MATIERES Articles Titre I : Dispositions

Plus en détail

Barème indicatif des honoraires

Barème indicatif des honoraires Barème indicatif des honoraires Tarifs applicables à compter du 01/01/2010 MARC TELLO-SOLER Avocat 160 Gde Rue St. Michel 31400 Toulouse www.mts-avocat.net tello-soler@mts-avocat.net Sommaire Notice du

Plus en détail

La Justice et vous. Les acteurs de la Justice. Les institutions. S informer. Justice pratique. Vous êtes victime. Ministère de la Justice

La Justice et vous. Les acteurs de la Justice. Les institutions. S informer. Justice pratique. Vous êtes victime. Ministère de la Justice La Justice et vous Les acteurs de la Justice Les institutions S informer Justice pratique Ministère de la Justice Vous êtes victime Vous pouvez, en tant que victime d une infraction, déposer une plainte

Plus en détail

Assistance Juridique «Vie Privée» Protection Juridique «Recours médical» et «Mesures de protection de la personne majeure»

Assistance Juridique «Vie Privée» Protection Juridique «Recours médical» et «Mesures de protection de la personne majeure» Contrat d Assurance Collectif de Protection Juridique souscrit par la Mutuelle familiale auprès de Matmut Protection Juridique Notice d information Assistance Juridique «Vie Privée» Protection Juridique

Plus en détail

LA CONTREFAÇON NOTIONS ESSENTIELLES

LA CONTREFAÇON NOTIONS ESSENTIELLES LA CONTREFAÇON NOTIONS ESSENTIELLES. Définition... 2. Qu'est-ce que la contrefaçon?... 2. Un fléau mondial... 2. Ses dangers... 3. Comment la déceler?... 4. Lutter contre la contrefaçon... 4. Qui est en

Plus en détail

Atelier A1. Intervenants. Modérateur. Véronique MÉAUTTE-EVANS. Frédéric Lucas. Guy-Antoine de LA ROCHEFOUCAULD. Michel BLANC

Atelier A1. Intervenants. Modérateur. Véronique MÉAUTTE-EVANS. Frédéric Lucas. Guy-Antoine de LA ROCHEFOUCAULD. Michel BLANC Atelier A1 Intervenants Véronique MÉAUTTE-EVANS Senior Underwriter Special Enterprise Risks Frédéric Lucas Directeur du Développement Guy-Antoine de LA ROCHEFOUCAULD Modérateur Michel BLANC Directeur Général

Plus en détail

reuteler & cie SA Chemin de la Vuarpillière 29 CH-1260 Nyon Switzerland Tel +41 22 363 79 40 Fax +41 22 363 79 49 mail@reuteler.

reuteler & cie SA Chemin de la Vuarpillière 29 CH-1260 Nyon Switzerland Tel +41 22 363 79 40 Fax +41 22 363 79 49 mail@reuteler. La marque - FAQs Délivrée par l autorité compétente, la marque enregistrée est un signe distinctif protégé permettant à une entreprise de différencier ses produits ou ses services de ceux d autres entreprises.

Plus en détail

Protection des données, Technologie, Médias et Propriété intellectuelle. local partner for global players

Protection des données, Technologie, Médias et Propriété intellectuelle. local partner for global players Protection des données, Technologie, Médias et Propriété intellectuelle Introduction 3 Compétences TMT 4 Sphère privée et Protection des données 4 E-réputation 4 E-commerce 5 Informatique 5 Télécommunications

Plus en détail

b) Et. Domicilié, éventuellement représenté par., ci-après dénommé «le Courtier», de seconde part,

b) Et. Domicilié, éventuellement représenté par., ci-après dénommé «le Courtier», de seconde part, CONVENTION D INTERMEDIAIRE D ASSURANCES. Entre les soussignés, ci-après dénommés «les Parties» : a) IBS Europe s.a. dont le siège social est situé au N 68 de la Route de Luxembourgà L-4972 DIPPACH (Grand

Plus en détail

PROTECTION JURIDIQUE DES ENTREPRISES

PROTECTION JURIDIQUE DES ENTREPRISES FORMULAIRE DE DECLARATION DE RISQUE PROTECTION JURIDIQUE DES ENTREPRISES COURTIER Nom du Cabinet : Nom et prénom du représentant : E-mail : Téléphone : Adresse : N : Type de voie : Nom de la voie : Code

Plus en détail

irigeants d entreprises

irigeants d entreprises esponsabilité personnelle des irigeants d entreprises Préservez votre patrimoine privé en cas de mise en cause de votre responsabilité personnelle Découvrez l'application iprev pour les TNS L assurance

Plus en détail

BAREME INDICATIF DES HONORAIRES

BAREME INDICATIF DES HONORAIRES BAREME INDICATIF DES HONORAIRES Tarifs applicables à compter du 01/01/2014 Maitre MAIRET Christophe Avocat 1 Sommaire Notice du barème p.03 Consultations et postulations p.04 Droit Civil p.05 Droit du

Plus en détail

Institut national de la. propriété. La marque. industrielle

Institut national de la. propriété. La marque. industrielle Institut national de la propriété La marque industrielle Caroline BIGOT Ingénieur INPI 20 juin 2013 - CAP DIGITAL Sommaire 1) L INPI 2) La marque 3) Procédures en France et à l étranger 4) Valorisation

Plus en détail

LCEN, loi Chatel et LME : quelles conséquences pour les PME?

LCEN, loi Chatel et LME : quelles conséquences pour les PME? Conférence APECA : La dématérialisation, réelle opportunité pour les PME? LCEN, loi Chatel et LME : quelles conséquences pour les PME? 7 avril 2009 Denise Lebeau-Marianna Avocat, Baker & McKenzie SCP denise.lebeau_marianna@bakernet.com

Plus en détail

Le contrat de distribution international

Le contrat de distribution international Le contrat de distribution international En premier lieu Prendre des informations sur le partenaire Avoir des conditions générales de vente export Avoir une assurance responsabilité civile sur le territoire

Plus en détail

Guide juridique de l'e-commerce et de l'e-marketing

Guide juridique de l'e-commerce et de l'e-marketing Choisir un nom de domaine et une marque 1. Introduction 13 2. Définitions et notions juridiques 14 2.1 Le nom de domaine 14 2.1.1 Qu est-ce qu un nom de domaine? 14 2.1.2 Un nom de domaine, pour quoi faire?

Plus en détail

D&O Plan. Parce qu'entreprendre c'est oser prendre des risques

D&O Plan. Parce qu'entreprendre c'est oser prendre des risques D&O Plan Parce qu'entreprendre c'est oser prendre des risques 2 D&O Plan rassure les dirigeants Parce qu un acte posé aujourd hui peut avoir de lourdes conséquences demain Allianz - D&O Plan Entreprendre,

Plus en détail

LAR Police IZEO pour mandataires sociaux

LAR Police IZEO pour mandataires sociaux Protection juridique DES MANDATAIRES SOCIAUX CONDITIONS SPECIALES Définition 1. Membre IZEO : Indépendant société qui o a payé pour la 1ère fois la cotisation annuelle au profit d IZEO en vue de faire

Plus en détail

Note de présentation Intermédiaire et conseils de l assurance et du patrimoine

Note de présentation Intermédiaire et conseils de l assurance et du patrimoine Code Apporteur : Note de présentation et du patrimoine Nom de la personne physique ou morale exerçant l activité dont il est demandé la garantie ci-après dénommée l entreprise :..... Adresse de l établissement

Plus en détail

Conférence sur les métiers du

Conférence sur les métiers du Conférence sur les métiers du courtage Alger, le 24 avril 2007 Gras Savoye Algérie Services 1 Sommaire Normes Européennes. Le métier de courtier au regard de la loi en France Usages professionnels du courtage

Plus en détail

NOTICE D INFORMATION ASSURANCE DES RESPONSABILITES CIVILES DES TUTEURS FAMILIAUX TUTELLE AU QUOTIDIEN 9 303 161 - S001 -

NOTICE D INFORMATION ASSURANCE DES RESPONSABILITES CIVILES DES TUTEURS FAMILIAUX TUTELLE AU QUOTIDIEN 9 303 161 - S001 - Direction des Partenariats Politiques NOTICE D INFORMATION ASSURANCE DES RESPONSABILITES CIVILES DES TUTEURS FAMILIAUX TUTELLE AU QUOTIDIEN 9 303 161 - S001 - Mutuelle Assurance des Commerçants et Industriels

Plus en détail

Spécialités : OBJECTIFS

Spécialités : OBJECTIFS Master Professionnel Droit (Semestres 3 et 4) Mention : Droit de l entreprise et des contrats Spécialités : - Droit de la propriété industrielle et stratégie de l innovation - Stratégie de recouvrement

Plus en détail

FISCADAS. Protection Fiscale et URSSAF. CONDITIONS GÉNÉRALES n 10 K. Assureur Conseil

FISCADAS. Protection Fiscale et URSSAF. CONDITIONS GÉNÉRALES n 10 K. Assureur Conseil Assureur Conseil L'Assurance Financière 2-6 avenue Henri Barbusse 93000 Bobigny Tel : 01 48 91 95 85 - Fax : 01 48 43 46 89 Code : 9034550 FISCADAS Protection Fiscale et URSSAF CONDITIONS GÉNÉRALES n 10

Plus en détail

CAP Assurance de Protection juridique

CAP Assurance de Protection juridique Clients privés/clients entreprises CAP Assurance de Protection juridique Protection juridique globale pour tous: privalex, firmalex et contrat spécial w.cap.ch A company of Il est important d avoir des

Plus en détail

LA CYBER COMPAGNIE 3 7 r u e g u i b a l - 1 3 0 0 3 M A R S E I L L E Tel : 04 91 05 64 49 Site : www.snoos.fr www.snoos-pro.fr

LA CYBER COMPAGNIE 3 7 r u e g u i b a l - 1 3 0 0 3 M A R S E I L L E Tel : 04 91 05 64 49 Site : www.snoos.fr www.snoos-pro.fr LA CYBER COMPAGNIE 3 7 r u e g u i b a l - 1 3 0 0 3 M A R S E I L L E Tel : 04 91 05 64 49 Site : www.snoos.fr www.snoos-pro.fr Termes et conditions L'achat de produits et de services La Cyber Compagnie

Plus en détail

La marque : clé du succès de la stratégie commerciale dans un marché global

La marque : clé du succès de la stratégie commerciale dans un marché global La marque : clé du succès de la stratégie commerciale dans un marché global Historique Les marques existent depuis les premiers échanges commerciaux et servaient essentiellement à authentifier l origine

Plus en détail

Protection juridique CLUB DE LA CENTRALE

Protection juridique CLUB DE LA CENTRALE Protection juridique CLUB DE LA CENTRALE - Notice d Information - Cette garantie, conforme aux lois n 2007-210 du 19.02.2007 et n 89-1014 du 31.12.1989, ainsi qu'au décret n 90-697 du 01.08.1990 est régie

Plus en détail

LE DOCUMENT UNIQUE DE DELEGATION

LE DOCUMENT UNIQUE DE DELEGATION LE DOCUMENT UNIQUE DE DELEGATION 1 Document Unique de Délégation Un document qui permet de définir les responsabilités : civiles - pénales Des dirigeants pleinement conscients de leur périmètre de responsabilité,

Plus en détail

B.O.I. N 71 DU 6 OCTOBRE 2011 [BOI 7I-1-11]

B.O.I. N 71 DU 6 OCTOBRE 2011 [BOI 7I-1-11] B.O.I. N 71 DU 6 OCTOBRE 2011 [BOI 7I-1-11] Références du document 7I-1-11 Date du document 06/10/11 BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS 7 I-1-11 N 71 DU 6 OCTOBRE 2011 INSTRUCTION DU 27 SEPTEMBRE 2011 COUR DE

Plus en détail

CONDITIONS GÉNÉRALES DE VENTE. Les présentes conditions visent à répondre aux impératifs de l article L441-6 du Code de Commerce.

CONDITIONS GÉNÉRALES DE VENTE. Les présentes conditions visent à répondre aux impératifs de l article L441-6 du Code de Commerce. CONDITIONS GÉNÉRALES DE VENTE Les présentes conditions visent à répondre aux impératifs de l article L441-6 du Code de Commerce. Elles se conforment aux obligations faites par la Loi du 4 août 2008 sur

Plus en détail

POLICE VOITURE CBC. Cette police assure les risques spécifiques qui découlent de l utilisation d une voiture.

POLICE VOITURE CBC. Cette police assure les risques spécifiques qui découlent de l utilisation d une voiture. POLICE VOITURE CBC Cette police assure les risques spécifiques qui découlent de l utilisation d une voiture. Tout propriétaire ou preneur de leasing (financier) d une voiture. Assurances Quelles couvertures

Plus en détail

Les responsabilités liées aux situations à risques

Les responsabilités liées aux situations à risques Les responsabilités liées aux situations à risques 1. Tendance des tribunaux à la sévérité (professionnel / profane, condamnation in solidum, obligation résultat, obligation conseil) Si la jurisprudence

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES DE VENTES -REFERENCEMENT NATUREL

CONDITIONS GENERALES DE VENTES -REFERENCEMENT NATUREL ARTICLE 1 : OBJET CONDITIONS GENERALES DE VENTES -REFERENCEMENT NATUREL Le présent contrat a pour objet de déterminer les conditions dans lesquelles le Prestataire assurera le référencement naturel et

Plus en détail

A J C AVOCATS JURISCONSEIL SOCIÉTÉ D AVOCATS INTER BARREAUX CONSEIL FISCAL, JURIDIQUE ET SOCIAL

A J C AVOCATS JURISCONSEIL SOCIÉTÉ D AVOCATS INTER BARREAUX CONSEIL FISCAL, JURIDIQUE ET SOCIAL A J C AVOCATS JURISCONSEIL SOCIÉTÉ D AVOCATS INTER BARREAUX CONSEIL FISCAL, JURIDIQUE ET SOCIAL LE PARTENAIRE QUOTIDIEN ET PRIVILÉGIÉ DE LA PERFORMANCE DE VOTRE ENTREPRISE NOTRE CABINET Fruit de l évolution

Plus en détail

Raison Sociale :... Adresse de correspondance :... Adresse de la société (si différente de l'adresse de correspondance) :... Site web :...

Raison Sociale :... Adresse de correspondance :... Adresse de la société (si différente de l'adresse de correspondance) :... Site web :... ASSURANCES PROFESSIONNELLES by Hiscox QUESTIONNAIRE PRÉALABLE D'ASSURANCE Technologies de l Information IDENTIFICATION DU PROPOSANT Raison Sociale :.... Adresse de correspondance :... Adresse de la société

Plus en détail

PARTIE 1 : RENSEIGNEMENTS GÉNÉRAUX Les questions suivantes visent toutes les couvertures demandées. SECTION A : RENSEIGNEMENTS GÉNÉRAUX

PARTIE 1 : RENSEIGNEMENTS GÉNÉRAUX Les questions suivantes visent toutes les couvertures demandées. SECTION A : RENSEIGNEMENTS GÉNÉRAUX PROPOSIP ITION POUR LE RENOUVELLEMENT D UNE ASSURANCE TECHNOLOGIE REMARQUES IMPORTANTES : La présente proposition est soumise à La Compagnie d Assurance Travelers du Canada («CATC») et à La Compagnie d

Plus en détail

DISPOSITIONS GÉNÉRALES. Protection Juridique. Auto. Protexia. Réf - 777016

DISPOSITIONS GÉNÉRALES. Protection Juridique. Auto. Protexia. Réf - 777016 DISPOSITIONS GÉNÉRALES Protection Juridique Auto Protexia Réf - 77701 La gestion de cette garantie est confiée à : PROTEXIA France, Entreprise régie par le code des assurances, Siège social : 9, boulevard

Plus en détail

A quoi sert un brevet?

A quoi sert un brevet? A quoi sert un brevet? C'est une bonne question à se poser lorsque l'on a l'impression que l'on est en face d'une innovation qui mérite d'être protégée. Cette question revient souvent car la protection

Plus en détail

LA CONSTITUTION DE PARTIE CIVILE DANS UN PROCES PENAL.

LA CONSTITUTION DE PARTIE CIVILE DANS UN PROCES PENAL. LA CONSTITUTION DE PARTIE CIVILE DANS UN PROCES PENAL. 1/ Le rôle de l'avocat. 2/ Le roulage /police d'assurance en protection juridique ou défense en Justice. 3/ La constitution de partie civile devant

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES D UTILISATION DU SITE INTERNET «ABC»

CONDITIONS GENERALES D UTILISATION DU SITE INTERNET «ABC» infos@droitbelge.net CONDITIONS GENERALES D UTILISATION DU SITE INTERNET «ABC» Auteur: Me Frédéric Dechamps, avocat (Bruxelles) E-mail: fd@lex4u.com Tel: + 32 2 340 97 04 Web: www.lex4u.com AVERTISSEMENT

Plus en détail

RECUEIL N 5 ASSURANCES

RECUEIL N 5 ASSURANCES RECUEIL N 5 ASSURANCES FICHES TECHNIQUES : FTJC N 2007-01 : Glossaire p.3 FTJC N 2007-02 : Les garanties d assurance obligatoire d un Moto Club p.5 FJTC N 2007-03 : Les garanties d assurance complémentaires

Plus en détail

Condition générales d'utilisation sur le site et pour toute prestation gratuite sur le site

Condition générales d'utilisation sur le site et pour toute prestation gratuite sur le site Condition générales d'utilisation sur le site et pour toute prestation gratuite sur le site CONDITIONS GENERALES D UTILISATION DU SITE SOMMAIRE ARTICLE 1 : DEFINITION ARTICLE 2 : PRESENTATION ARTICLE 3

Plus en détail

RISQUE SPORTIF, RESPONSABILITES ET ASSURANCE. Montpellier - 13 novembre 2012

RISQUE SPORTIF, RESPONSABILITES ET ASSURANCE. Montpellier - 13 novembre 2012 RISQUE SPORTIF, RESPONSABILITES ET ASSURANCE Montpellier - 13 novembre 2012 LE RISQUE SPORTIF Facteurs aggravants de risques La nature de l activité L âge des participants à l activité Le lieu de l activité

Plus en détail

MILTIS. Notice d information contractuelle. Pour sa santé, pouvoir compter sur les conseils de Professionnels du Droit, c est important!.

MILTIS. Notice d information contractuelle. Pour sa santé, pouvoir compter sur les conseils de Professionnels du Droit, c est important!. CFDP ASSURANCES INTERVIENT... 2 CFDP ASSURANCES S ENGAGE... 2 LES MONTANTS CONTRACTUELS DE PRISE EN CHARGE... 3 VOUS VOUS ENGAGEZ... 4 L APPLICATION DE LA GARANTIE DANS LE TEMPS... 4 CFDP ASSURANCES N

Plus en détail

Magasins Filière BIO Assurément Durable

Magasins Filière BIO Assurément Durable Magasins Filière BIO Assurément Durable 1 Madame, Monsieur, Voil{ maintenant plus de 15 ans qu un certain nombre d entre vous, ont osé développer leurs activités dans le domaine des produits naturels,

Plus en détail

- la loi n 2011-331 du 28 mars 2011 - la loi de finances.

- la loi n 2011-331 du 28 mars 2011 - la loi de finances. Expert-Comptable 2015 Risques. Réassurance. Ressources Humaines. Notice d information Responsabilité Civile Professionnelle des Experts-Comptables Un seul et même contrat pour : Contrat cadre d assurance

Plus en détail

PROPOSITION POUR LE RENOUVELLEMENT D UNE ASSURANCE POUR PME - TECHNOLOGIE

PROPOSITION POUR LE RENOUVELLEMENT D UNE ASSURANCE POUR PME - TECHNOLOGIE PROPOSITION POUR LE RENOUVELLEMENT D UNE ASSURANCE POUR PME - TECHNOLOGIE REMARQUES IMPORTANTES : La présente proposition est soumise à La Compagnie d Assurance Travelers du Canada («CATC») et à La Compagnie

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES D ACHAT

CONDITIONS GENERALES D ACHAT CONDITIONS GENERALES D ACHAT Article 1 ACCEPTATION/ ACCUSE DE RECEPTION Sauf accords contraires et écrits entre AIRMETEC et le fournisseur, les présentes conditions s appliquent impérativement, à l exclusion

Plus en détail

Valorisons. vos projets. Valorisons. vos projets

Valorisons. vos projets. Valorisons. vos projets Valorisons Valorisons Des spécialistes à votre service Un interlocuteur unique pour vous conseiller, auditer, valoriser et suivre l ensemble de votre patrimoine. PLACEMENTS RETRAITE IMMOBILIER DÉFISCALISATION

Plus en détail

Ne négligez surtout pas les assurances. de votre entreprise

Ne négligez surtout pas les assurances. de votre entreprise Ne négligez surtout pas les assurances de votre entreprise Animé par : Valérie Cadiou, Responsable Commerciale GROUPAMA et Maître Emmanuel Ergan Cabinet LEPORZOU DAVID ERGAN Un diagnostic assurance indispensable

Plus en détail

AUTO LA PARISIENNE ASSURANCES PROTECTION JURIDIQUE PARTICULIERS. Réf. : PJ/AUT/LPA 03-2013

AUTO LA PARISIENNE ASSURANCES PROTECTION JURIDIQUE PARTICULIERS. Réf. : PJ/AUT/LPA 03-2013 PROTECTION JURIDIQUE PARTICULIERS AUTO LA PARISIENNE ASSURANCES Réf. : PJ/AUT/LPA 03-2013 PROTEGYS Courtage Document non contractuel Date : 20/06/2014 PROTEGYS Courtage vous accompagne avec plus de services

Plus en détail

DROIT DES ASSURANCES DROIT DE LA RESPONSABILITÉ DROIT PUBLIC ECONOMIQUE DROIT SOCIAL DROIT DES BAUX COMMERCIAUX DROIT DE LA FONCTION PUBLIQUE DROIT

DROIT DES ASSURANCES DROIT DE LA RESPONSABILITÉ DROIT PUBLIC ECONOMIQUE DROIT SOCIAL DROIT DES BAUX COMMERCIAUX DROIT DE LA FONCTION PUBLIQUE DROIT D E S C O M P É T E N C E S À V O T R E S E R V I C E DROIT DES ASSURANCES DROIT DE LA RESPONSABILITÉ DROIT PUBLIC ECONOMIQUE DROIT SOCIAL DROIT DES BAUX COMMERCIAUX DROIT DE LA FONCTION PUBLIQUE DROIT

Plus en détail

Table des matières. Chapitre 2 Les réglementations européennes de lutte contre les retards et les défauts de paiement 25

Table des matières. Chapitre 2 Les réglementations européennes de lutte contre les retards et les défauts de paiement 25 Table des matières Présentation du guide 7 Contenu du guide 7 Adresses utiles 8 Chapitre 1 Les retards de paiement en Europe 15 Section I La crise économique et les retards de paiement 15 Section II Cartographie

Plus en détail

Propriété intellectuelle : comment valoriser son activité?

Propriété intellectuelle : comment valoriser son activité? Propriété intellectuelle : comment valoriser son activité? Aliénor DAGORY Service Innovation CCI LR 04 67 13 68 00 arist@languedoc-roussillon.cci.fr Michael TOUCHE INPI Délégation régionale Languedoc-Roussillon

Plus en détail

CONVENTION CADRE DE COLLABORATION / SOUS-TRAITANCE

CONVENTION CADRE DE COLLABORATION / SOUS-TRAITANCE infos@droitbelge.net CONVENTION CADRE DE COLLABORATION / SOUS-TRAITANCE Auteur: Me Frédéric Dechamps (Bruxelles) E-mail: fd@lex4u.com Tel: + 32 2 340 97 04 Web: www.lex4u.com AVERTISSEMENT Le contrat proposé

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES DE VENTE

CONDITIONS GENERALES DE VENTE CONDITIONS GENERALES DE VENTE 2015 A) COMMANDES 1. L'acceptation des commandes est soumise aux présentes conditions générales de vente qui régiront seules nos ventes à l'exclusion expresse des clauses

Plus en détail

CONGRES MONDIAL 2010 PARIS. Thème proposé par le groupe français. L assurance obligatoire Mythes et réalités juridiques et économiques

CONGRES MONDIAL 2010 PARIS. Thème proposé par le groupe français. L assurance obligatoire Mythes et réalités juridiques et économiques CONGRES MONDIAL 2010 PARIS Thème proposé par le groupe français L assurance obligatoire Mythes et réalités juridiques et économiques Jérôme Kullmann Président de l AIDA-France Vice-Président de l AIDA

Plus en détail

Notions de responsabilité. Commission Technique Régionale Est

Notions de responsabilité. Commission Technique Régionale Est Notions de responsabilité 1 Notions de responsabilité Responsabilité: l auteur d une faute a l obligation d assumer les conséquences de ses actes Quand une personne cause un dommage à autrui : obligation

Plus en détail

L assurance de. Protection Juridique. Pour tous les litiges de la vie quotidienne, nos juristes sont là pour défendre vos clients.

L assurance de. Protection Juridique. Pour tous les litiges de la vie quotidienne, nos juristes sont là pour défendre vos clients. L assurance de Protection Juridique Un atout dans votre stratégie de développement 100 % Clients 100 % Innovant 100 % Simple www.allianz.fr Pour tous les litiges de la vie quotidienne, nos juristes sont

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES DE VENTE D ESPACES PUBLICITAIRES

CONDITIONS GENERALES DE VENTE D ESPACES PUBLICITAIRES CONDITIONS GENERALES DE VENTE D ESPACES PUBLICITAIRES Conditions générales de vente d espaces publicitaires par La Voix du Nord sur les sites Lavoixdunord.fr, Nordeclair.fr, Nordlittoral.fr, Lavoixaufeminin.fr,

Plus en détail

Par propriétaire, nous entendons toute personne qui met en location un bien déterminé selon les modalités requise par le Site GaloPro.com.

Par propriétaire, nous entendons toute personne qui met en location un bien déterminé selon les modalités requise par le Site GaloPro.com. Merci de votre intérêt pour GaloPro.com. En utilisant les pages du site internet http://www.galopro.com (ciaprès le «site» ou «galopro.com»), vous acceptez ces conditions générales. Si vous ne les acceptez

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES DE VENTE DI&MARK-EMAILING

CONDITIONS GENERALES DE VENTE DI&MARK-EMAILING CONDITIONS GENERALES DE VENTE DI&MARK-EMAILING VERSION en date du 18 mars 2007 Dispositions générales Di&mark-Emailing est une solution logicielle de Gestion d emailing commercialisée par Di&mark, société

Plus en détail

Les principes et les mutations de l expertise dans la culture juridique française. Regard comparé avec le projet de réforme de l expertise au Québec

Les principes et les mutations de l expertise dans la culture juridique française. Regard comparé avec le projet de réforme de l expertise au Québec Les principes et les mutations de l expertise dans la culture juridique française Regard comparé avec le projet de réforme de l expertise au Québec Etienne Vergès Professeur à l'université de Grenoble

Plus en détail

Avec la D.A.S. gardez toujours la tête hors de l eau

Avec la D.A.S. gardez toujours la tête hors de l eau Avec la D.A.S. gardez toujours la tête hors de l eau Pourquoi une assurance Protection juridique? LES QUESTIONS LES PLUS SOUVENT POSÉES 1. Que faire lorsque votre véhicule est déclaré en perte totale à

Plus en détail

REGLEMENT D USAGE DE LA MARQUE COLLECTIVE QUALITE TOURISME

REGLEMENT D USAGE DE LA MARQUE COLLECTIVE QUALITE TOURISME REGLEMENT D USAGE DE LA MARQUE COLLECTIVE QUALITE TOURISME Version du 17/04/2014 Approuvée par le comité de pilotage de la Marque QUALITE TOURISME Déposée à l'inpi le 07/07/2014 et publiée au BOPI n 2014-32

Plus en détail

Deux documents de travail au service de l action juridique

Deux documents de travail au service de l action juridique Numéro 62 - Septembre 2012 - Bulletin édité par le Collectif confédéral DLAJ Deux documents de travail au service de l action juridique Nous publions ici, dans ce numéro du Droit en liberté, deux documents,

Plus en détail

QUESTIONNAIRE PROPOSITION RC PROFESSIONNELLE INTERMEDIAIRE EN ASSURANCE

QUESTIONNAIRE PROPOSITION RC PROFESSIONNELLE INTERMEDIAIRE EN ASSURANCE QUESTIONNAIRE PROPOSITION RC PROFESSIONNELLE INTERMEDIAIRE EN ASSURANCE DOCUMENTS A JOINDRE IMPERATIVEMENT (ACTIVITE D INTERMEDIAIRE EN ASSURANCE AGENT, COURTIER, SOUS-COURTIER) o Une copie de l arrêté

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS Le : 29/05/2013 Cour Administrative d Appel de Nancy N 12NC00126 Inédit au recueil Lebon 4ème chambre - formation à 3 M. LAPOUZADE, président Mme Pascale ROUSSELLE, rapporteur M. WIERNASZ, rapporteur public

Plus en détail

Extension de garantie Protection juridique

Extension de garantie Protection juridique 1 Cette garantie, conforme aux lois n 2007-210 du 19 Février 2007 et n 89-1014 du 31.12.1989 ainsi qu au décret n 90-697 du 1 er Août 1990, est régie par les Dispositions Générales qui suivent ainsi que

Plus en détail

Avec mes fournisseurs, je préfère être bien accompagné et régler mes litiges à l amiable.

Avec mes fournisseurs, je préfère être bien accompagné et régler mes litiges à l amiable. Avec mes fournisseurs, je préfère être bien accompagné et régler mes litiges à l amiable. Avec les juristes d Allianz 70 % des litiges trouvent une solution à l amiable. Protection Juridique Une assurance

Plus en détail

Le suivi expert au service de votre activité!

Le suivi expert au service de votre activité! Le suivi expert au service de votre activité! Protection Juridique Vision Entreprise Assuré d avancer > Préserver votre activité des risques de litiges, c est indispensable! En tant que dirigeant d entreprise,

Plus en détail

Bruxelles Charleroi Antwerpen Liège Luxembourg Paris. Fine Art in Legal Practice

Bruxelles Charleroi Antwerpen Liège Luxembourg Paris. Fine Art in Legal Practice Bruxelles Charleroi Antwerpen Liège Luxembourg Paris 41 Avenue de la Liberté L- 1930 Luxembourg Tel. +352 266 886 Fax. +352 266 887 00 Avenue Louise 240 B-1050 Bruxelles Tel. +32 2 600 52 00 Fax. +32 2

Plus en détail

PROTOCOLE DE COLLABORATION COMMERCIALE TOUTES BRANCHES

PROTOCOLE DE COLLABORATION COMMERCIALE TOUTES BRANCHES PROTOCOLE DE COLLABORATION COMMERCIALE TOUTES BRANCHES Entre la société FLEXITRANS, ayant tous pouvoirs à cet effet. 6 rue blaise pascal 66000 PERPIGNAN RCS PERPIGNAN 499 808 566 Ci après dénommé la Société,

Plus en détail

Extension de garantie Protection juridique

Extension de garantie Protection juridique REFERENCE : 552 000 / HISCOX (à rappeler dans toute correspondance). Cette garantie, facultative, vous est acquise uniquement si la mention figure dans vos Conditions Particulières et si vous avez acquitté

Plus en détail

Imprimer EPJ Service Conseil EPJ Assistance Juridique litige garanti conseiller fournir notre assistance prendre en charge

Imprimer EPJ Service Conseil EPJ Assistance Juridique litige garanti conseiller fournir notre assistance prendre en charge EPJ Service Conseil Nous vous fournissons par téléphone, notre avis de principe sur toute question d ordre juridique, administratif. EPJ Service Conseil est à votre disposition pour vous renseigner de

Plus en détail

EXCESS RC PME - PMI. Georges BORKOWSKI. Février 2006. ACE Europe

EXCESS RC PME - PMI. Georges BORKOWSKI. Février 2006. ACE Europe EXCESS RC PME - PMI Georges BORKOWSKI Février 2006 ACE Europe ACE Group Début des années 1980, crise de la Responsabilité Civile aux USA 1985 : création d ACE, Assureur spécialisé en Excess 1999 : acquisition

Plus en détail

PROPOSITION D ASSURANCE Gamme de produits pour indépendants et entreprises

PROPOSITION D ASSURANCE Gamme de produits pour indépendants et entreprises PROPOSITION D ASSURANCE Gamme de produits pour indépendants et entreprises Nouvelle affaire Avenant à la police n Date d effet / / Echéance annuelle / Prise d effet : début au plus tôt à 0.00H. le lendemain

Plus en détail

CONTRAT DʼASSURANCES PROTECTION JURIDIQUE. Code : 17

CONTRAT DʼASSURANCES PROTECTION JURIDIQUE. Code : 17 CONTRAT DʼASSURANCES PROTECTION JURIDIQUE Code : 17 CONTRAT D ASSURANCE PROTECTION JURIDIQUE Code : 17 SOMMAIRE : 1 - Conditions Générales applicables à toutes les garanties. 2 - Conventions spéciales

Plus en détail

QUESTIONNAIRE PREALABLE D ASSURANCE TOURISME

QUESTIONNAIRE PREALABLE D ASSURANCE TOURISME QUESTIONNAIRE PREALABLE D ASSURANCE TOURISME Identification du proposant Raison sociale : Adresse de la société : Téléphone : Site Internet : Code SIREN : Code APE : Forme juridique : Noms et adresses

Plus en détail

Responsabilité Personnelle des Dirigeants Entreprises

Responsabilité Personnelle des Dirigeants Entreprises D I R I G E A N T S D E S O C I É T É P r é v o y a n c e ( Responsabilité Personnelle des Dirigeants Entreprises ) Une solution simple et complète pour préserver votre patrimoine privé en cas de mise

Plus en détail

Responsabilité Personnelle des Dirigeants d Associations)

Responsabilité Personnelle des Dirigeants d Associations) D I R I G E A N T S D A S S O C I A T I O N P r é v o y a n c e ( Responsabilité Personnelle des Dirigeants d Associations) Une solution simple et complète pour préserver votre patrimoine privé en cas

Plus en détail

Grille indicative des honoraires

Grille indicative des honoraires Cabinet TISSEYRE - VIDAL Avocats "Le Jacques Cartier" 394, rue Léon BLUM 34000 MONTPELLIER Grille indicative des honoraires Tarifs applicables à compter du 1 er janvier 2012 Tél. : 04 67 66 27 25 Fax :

Plus en détail

REGLES DE CONDUITE DE L ASSUREUR DE PROTECTION JURIDIQUE

REGLES DE CONDUITE DE L ASSUREUR DE PROTECTION JURIDIQUE Version juin 2014 REGLES DE CONDUITE DE L ASSUREUR DE PROTECTION JURIDIQUE AVANT-PROPOS Le présent code de bonne conduite définit les règles auxquelles les entreprises d assurances de protection juridique

Plus en détail

Circulation Privée Immeuble PME. assista. Conditions générales d assurance Edition 2007. Assurance protection juridique pour PME et Indépendants

Circulation Privée Immeuble PME. assista. Conditions générales d assurance Edition 2007. Assurance protection juridique pour PME et Indépendants Circulation Privée Immeuble PME assista Conditions générales d assurance Edition 2007 Assurance protection juridique pour PME et Indépendants CGA TABLE DES MATIÈRES DISPOSITIONS GÉNÉRALES 1 Parties au

Plus en détail

PSA Professionnels du secteur d assurance

PSA Professionnels du secteur d assurance PSA Professionnels du secteur d assurance Résumé du projet de loi Luxembourg 18 avril 2012 Sommaire 1. Les buts de la nouvelle législation 2. La définition des PSA 3. La liste des PSA 4. Les traits communs

Plus en détail

Actualités belges: Impacts pour l acteur luxembourgeois travaillant en LPS

Actualités belges: Impacts pour l acteur luxembourgeois travaillant en LPS Actualités belges: Impacts pour l acteur luxembourgeois travaillant en LPS IFE ASSURANCE-VIE 25 novembre 2014 Marc GOUDEN Pierre MOREAU Avocats associés Barreaux de et de PLAN Introduction Mifidisation

Plus en détail

CHARTE DU CORRESPONDANT MODELE TYPE

CHARTE DU CORRESPONDANT MODELE TYPE CHARTE DU CORRESPONDANT MODELE TYPE CHAPITRE 1: CONDITIONS DANS LESQUELLES LE BUREAU LUXEMBOURGEOIS ACCORDE, REFUSE OU RETIRE SON AGREMENT A UN CORRESPONDANT 1.1 Comment remplir la fonction de correspondant

Plus en détail

Questionnaire à renvoyer sur : contact@cabinetvallois.fr. 1- Informations sur le Proposant

Questionnaire à renvoyer sur : contact@cabinetvallois.fr. 1- Informations sur le Proposant Questionnaire à renvoyer sur : contact@cabinetvallois.fr 1- Informations sur le Proposant Nom : Prénom : Raison sociale : Sigle ou nom commercial : Adresse : Code postal : Commune : Téléphone : Email :

Plus en détail

PROPOSITION D ASSURANCE GAMME DE PRODUITS POUR LE PARTICULIER ET SA FAMILLE

PROPOSITION D ASSURANCE GAMME DE PRODUITS POUR LE PARTICULIER ET SA FAMILLE PROPOSITION D ASSURANCE GAMME DE PRODUITS POUR LE PARTICULIER ET SA FAMILLE Nouvelle affaire Date d effet / / Prise d effet : début au plus tôt à 0.00H. le lendemain de la date du cachet de réception à

Plus en détail

Concours d assurances (RC-TRC)

Concours d assurances (RC-TRC) Concours d assurances (RC-TRC) 21 avril 2015 Hugo Keulers 1. Concours d assurances: quel contexte? La personne qui a subi un dommage peut se retourner potentiellement contre plusieurs assureurs en vertu

Plus en détail

Avant-propos... 5. Titre préliminaire De la publication, des effets et de l application des lois en général... 15

Avant-propos... 5. Titre préliminaire De la publication, des effets et de l application des lois en général... 15 TABLE DES MATIÈRES Avant-propos...................................................................................... 5 I. CODES Code civil (extraits)...............................................................................

Plus en détail

Conditions générales d utilisation

Conditions générales d utilisation Conditions générales d utilisation L utilisation du site internet www.mutuelle-smi.com (le Site) est régie par les présentes Conditions générales d utilisation. Les présentes Conditions générales d utilisation

Plus en détail

Contrat de Licence et Services Oracle (OLSA)

Contrat de Licence et Services Oracle (OLSA) Contrat de Licence et Services Oracle (OLSA) A. Définitions contractuelles : «Vous» et «vôtre(s)» désignent la personne physique ou l entité légale qui a signé ce contrat («le contrat») et commandé les

Plus en détail