Cycle de «Rencontres autour d un cahier des charges écologique» Le mobilier de bureau durable

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Cycle de «Rencontres autour d un cahier des charges écologique» Le mobilier de bureau durable"

Transcription

1 Cycle de «Rencontres autour d un cahier des charges écologique» Le mobilier de bureau durable 14 novembre Namur

2 Quels critères pour un achat de mobilier durable? Léa CHAMPON - écoconso

3 Sommaire L achat éco-responsable Classement des critères environnementaux selon 3 niveaux Les critères : Les critères sociaux-éthiques Les critères «matériaux» : traitements de surface, colles, bois, métaux, plastiques, mousses de rembourrages, textiles/cuirs. Autres critères : garantie, le transport, emballages, informations, fin de vie du mobilier (séparabilité, collecte), équipement d éclairage, entretien. Les critères de gestion environnementale - qualité Ergonomie-sécurité Le mobilier scolaire, crèches Source image : Guide UNIFA

4 Acheter éco-responsable Améliorer la «performance achats» Détermination des besoins réels et inventaire du parc mobilier existant Est-il possible d adapter l ancien mobilier? Acheter des pièces de seconde main? Remplacer l achat par un service de location? Identifier les produits, services et technologies dont les performances environnementales sont les meilleures respectueux de la santé humaine Etablir un dialogue et encourager les fournisseurs à proposer la meilleure option d un point de vue DD

5 Classement selon 3 niveaux Milieukoopwijzer Campagne du Bond Beter Leefmilieu Guide d achat écologique à destination des collectivités Les points forts Information claire via une classification des produits en fonction de leur qualité écologique Information actualisée via un cycle de mise à jour des données Information sérieuse et objective pas de lien privilégié avec fournisseurs un suivi du projet par le comité d accompagnement le soutien de groupes d experts thématiques

6 Classement selon 3 niveaux Objectif simplifier et synthétiser les recommandations régionales, fédérales et européennes. MKW propose un classement des produits et services selon 3 niveaux: Le niveau de base Critères minimum tels que formulés par les autorités fédérales dans le «Guide des achats durables» et au niveau européen dans la boîte à outils GPP (Green Public Procurement) Le niveau de base + Critères un peu plus poussés selon le fédéral (critères avancés) et l europe (comprehensive criteria) Le top niveau Critères supplémentaires inspirés des cahiers des charges des labels

7 Critères sociaux - éthiques Spécification sociales (critère d exclusion) Le produit proposé provient d une société fabricante qui respecte, et qui fait respecter par ses filiales, contractants et sous-traitants, les 8 conventions fondamentales de l Organisation Internationale du Travail (OIT) et, en particulier : 1- l interdiction du travail forcé (conventions n 29 et n 105) 2- la liberté d association (convention n 87) 3- le droit d organisation et de négociation collective (convention n 98) 4- l égalité de traitement et la non-discrimination (convention n 100) 5- l élimination progressive du travail des enfants (convention n 138) 6- l interdiction des pires formes de travail des enfants (convention n 182) Preuve : Fournir un formulaire complété par le soumissionnaire (déclaration sur l honneur). Note : nouvelle norme ISO (publiée le 1 er novembre 2010) relative à la responsabilité sociétale des organisations

8 Limitation des substances dangereuses Conformité à la Directive REACH Règlement (CE) n 1907/2006 Ce Règlement concerne l enregistrement, l évaluation et l autorisation des substances chimiques, ainsi que les restrictions applicables à ces substances entré en vigueur en 2007, améliore l ancien cadre législatif UE en matière de substances chimiques. Il fait porter principalement sur l industrie la responsabilité de la gestion des risques que peuvent poser les substances chimiques pour la santé et l environnement. Obligation de communication : Le soumissionnaire transmettra les renseignements dont il dispose concernant la présence de substances lorsque leur concentration est supérieure à 0,1 % de la masse du meuble (nom de la substance chimique et recommandations d utilisation saine).

9 Critères matériaux : traitements de surfaces / colles Traitements de surface (spécification technique) Les produits utilisés pour le revêtement de surface du bois, métal et plastique ne contiennent pas : d'aziridine. plus de 5 % en poids de composés organiques volatils (COV). de chrome VI ou ses composés et ne dépassent pas les valeurs de concentration limites suivantes: Plomb : 50mg/Kg et cadmium : 50mg/kg. de phtalates qui, au moment de l'application, répondaient aux critères de classification de l'une des phrases de risque (éventuellement en combinaison) suivantes : R60, R61, R62, conformément la directive 1272/2008/CE. Le mobilier ne contient pas de substances dangereuses classifiées comme cancérigènes, mutagènes, toxiques, dangereuses pour le système de reproduction, allergéniques par inhalation, nocives pour l'environnement, dangereuses pour la santé en cas d'exposition prolongée, pouvant provoquer des effets irréversibles, conformément à la directive 1272/2008/CE. Preuves : Le fournisseur fournit une liste de toutes les substances de traitement de surface pour chaque matériau présent dans le meuble ainsi que leur fiche de sécurité ou tout document équivalent prouvant que ces critères sont rencontrés.

10 Critères matériaux : traitements de surfaces / colles Teneurs en COV des colles (spécification technique) La teneur en COV des colles utilisées pour assembler les meubles est inférieure à 10 % en poids. Preuve : Liste des adhésifs utilisés pour l assemblage (fiches de sécurité et teneurs en COV) ou écolabel de type I : Milieukeur, Nordic ecolabel, UZ-06 mobilier. Composition des colles (spécification technique) La colle n'est pas classifiée cancérigène (R45, R49, R40), nocive pour le système reproducteur (R46, R40), génétiquement nocive (R60-R63) ou toxique (R23-R28) conformément au système de classification de l'ue (directive 1272/2008/CE). Preuve : Fiches de sécurité ou tout document équivalent prouvant que ces critères sont rencontrés. Ecolabels de type I : Nordic ecolabel.

11 Critères matériaux : Bois et panneaux dérivés Origine légale des bois (spécification technique) Le bois et les produits du bois proviennent de sources licites et traçables. Les matières en bois ne proviennent pas de forêts nécessitant une protection pour des raisons biologiques et/ou sociales. Preuve : Les certificats FSC, PEFC, ou tout autre système équivalent (le fournisseur de bois donne la garantie) ou Ecolabel de type I Proportion de bois géré de manière durable La proportion de bois provenant de forêts gérées de manière durable doit être stipulée par le fournisseur. Plus cette proportion est élevée, plus le produit reçoit de points (critère d attribution). ou Minimum x % du bois utilisé dans produit fini provient de forêts gérées de manière durable (spécification technique). Preuve : Labels FSC, PEFC ou tout autre système équivalent

12 Critères matériaux : Bois et panneaux dérivés Panneaux dérivés (spécification technique) La classe d'émission pour le formaldéhyde est E1 (8 mg par 100 g en matière sèche) selon le standard INTO ou en vertu de la norme EN 120, EN et EN Preuve : Dossier technique ou écolabel de type I Traitement de surface du bois (spécification technique) Les produits utilisés pour le traitement de surface du bois ne contiennent pas de substances à base de cadmium, de plomb, de chrome VI, de mercure et leurs composés. Les agents de traitement de surface (comme les peintures et les vernis) et les colles contenant du formaldéhyde ne doivent pas être utilisés, à l'exception de la colle présente dans les panneaux de construction. Preuves : Le fournisseur fournit une liste de toutes les substances de traitement de surface du bois ainsi que leur fiche de sécurité ou tout document équivalent prouvant que ces critères sont rencontrés.

13 Critères matériaux : Bois et panneaux dérivés Autres critères bois «top niveau» Non utilisation de bois issus d arbres génétiquement modifiés selon la définition de l article 2 de la directive 2001/18/CE. Le bois n'a pas été imprégné ou traité avec des pesticides, agents de blanchiment, composés soufrés, kérosène, essence, gasoil, succédané de térébenthine, white spirit et autres produits pétrochimiques. Aucun retardateur de flamme organique halogéné n'est utilisé sur le bois. Pour les panneaux dérivés du bois contenant du polymère diphénylméthane - 4,4- diisocyanate, il ne doit pas y avoir de dégagement détectable de monomère MDI (diisocyanate de méthylène).

14 Critères matériaux : Métaux Matières recyclées (critère d attribution) Pourcentage en poids des métaux composés de matériaux recyclés après consommation. Plus ce pourcentage est élevé, plus le produit reçoit de points. Matières recyclées (spécification technique) Si le meuble contient > 50 % de métal, il doit contenir au minimum 20 % de métal recyclé. Lorsque le produit contient de l'aluminium (plus de 50 g au total), au moins 30 % en poids doit être de l'aluminium secondaire. Matières recyclées (spécification technique) Pour l aluminium, au moins 70 % du poids du métal dans le produit doit être du métal recyclé. Ou, le fournisseur de métal doit utiliser au moins 70 % de métaux recyclés dans sa production sur base annuelle Preuve : Certificat fournit par le fournisseur de métal

15 Critères matériaux : Métaux Traitement de surfaces (spécification technique) Les produits utilisés pour le traitement de surface des métaux ne contiennent pas de cadmium, plomb, chrome VI, de nickel et leurs composés. Traitement de surfaces (spécification technique) Aucun liant organique halogéné, phtalate, aziridine et polyaziridine ainsi que les pigments et les additifs à base de cadmium, plomb, de chrome VI, de nickel, d'étain, d'arsenic et de mercure ou de leurs composés ne peuvent être ajoutés aux agents de préparation ou aux agents de traitement de surface des métaux. Preuve : Le fournisseur fournit une liste de toutes les substances de traitement de surface du métal ainsi que leur fiche de sécurité ou tout document équivalent prouvant que ces critères sont rencontrés. Autres critères traitement de surface «top niveau» Surface galvanisée ne peut excéder 200 cm² Pertes de peintures pour les poudres < 5 % (p/p) Teneur en solvants aromatiques max. 1 % en poids

16 Critères matériaux : Plastiques Matières recyclées (critère d attribution) Pourcentage en poids du plastique composé de matériaux recyclés après consommation. Plus ce pourcentage est élevé, plus le produit reçoit de points. Matières recyclées (spécification technique) Si le meuble contient > 50 % en poids de plastique (à l exception des mousses), il contenir 10 % en poids de plastiques recyclés. Preuve : Déclaration du fournisseur de plastiques des quantités de plastique recyclé ou label Nordic ecolabel, Milieukeur. Additifs (spécification technique) Aucun phtalate n'est ajouté aux matériaux plastiques. Preuve : Dossier du fabricant ou label Nordic ecolabel

17 Critères matériaux : Plastiques Additifs (spécification technique) Aucune substance à base de plomb, cadmium, chrome VI, d arsenic, mercure et leurs composés et aucun composé organostannique n'est ajouté aux matériaux plastiques. Aucun composé organique halogéné (les retardateurs de flamme organiques halogénés y compris) n'est ajouté aux plastiques. Preuve : Dossier technique du fournisseur de plastique ou écolabels de types I : Milieukeur ou Nordic ecolabel. Traitement de surface (spécification technique) Les éléments en plastique ne sont pas prétraités. Preuve : Nordic ecolabel ou dossier technique du fabricant.

18 Critères matériaux : Matériaux de rembourrage Tous matériaux (spécification technique) Le matériel de rembourrage ne contient pas : de retardateurs de flamme halogénés de colorants classifiés cancérigènes conformément à la directive 1272/2008/CE La quantité de formaldéhyde émise par le matériel de rembourrage doit être inférieure à 100 ppm (< 30 ppm pour les matelas pour enfants) Preuve : Dossier technique du fabricant ou Nordic ecolabel Autres critères tous matériaux de rembourrage (spécification technique) Aucun agent de blanchiment organochloré ne doit être utilisé dans la production du matériel de rembourrage. Au minimum 90 % du total des déchets de production des matériaux de rembourrage doit être recyclé.

19 Critères matériaux : Mousses PUR Mousse PUR (spécification technique) Les composés organostanniques ne sont pas utilisés dans la mousse de polyuréthanne (PUR). les HFC (hydrofluorocarbures) et le chlorure de méthylène ne doivent pas être utilisés comme agent gonflant physiques ou agents gonflants auxiliaires dans la production de mousse PUR. Preuves : Dossier technique du fabricant ou écolabels de type I : Öko-tex 100, label européen pour les matelas, Nordic ecolabel ou Certi-PUR Mousse PUR (spécification technique) Les hydrocarbures perfluorés (PFC) ne sont pas utilisés comme agents gonflants physiques dans la production de mousse polyuréthanne (PUR). Seuls le polyuréthanne (PUR) soufflé à l'eau, le PUR sous pression et le PUR recyclé peuvent être utilisés à titre de mousses synthétiques. Preuves : Dossier technique du fabricant de mousse

20 Critères matériaux : Mousses latex Mousse latex (spécification technique) Les chlorophénols, les butadiènes, les nitrosamines ne doivent pas être détectables dans la mousse de latex ou en tant qu'émission. Les limites suivantes sont d'application : Chlorophénols (y compris leurs sels et esters) < 1 mg/kg Butadiènes < 1 mg/kg N-nitrosamines (mesure en chambre d'essai) < 1 µg/m³ Preuve : Dossier technique du fabricant ou écolabels de type I : Öko-tex 100, label européen pour les matelas, Nordic ecolabel, Certi-PUR Mousse latex (spécification technique) Le sulfure de carbone n'est pas détectable dans la mousse de latex ou en tant qu'émission. Les limites suivantes sont d'application : Sulfure de carbone (mesure en chambre d'essai) < 20 µg/m³ Preuve : Dossier technique du fournisseur ou label Blaue Engel UZ119 matelas

21 Critères matériaux : Textiles Traitements/additifs (spécification technique) Aucun retardateur de flamme halogéné n'est utilisé Preuve : Dossier technique du fabricant, rapport de tests d un organisme reconnu ou écolabels de type I : Milieukeur, Ecolabel européen (textiles) Les produits biocides ou biostatiques sont uniquement autorisés si le composé biocide actif est approuvé par la directive 98/8/CE et si le composé biocide actif n'est pas classifié en vertu de l'une des phrases R suivantes Les textiles ne contiennent pas de substances dangereuses classifiées cancérigènes (R40, R45, R49), dangereuses pour le système de reproduction (R60, R61, R62, R63), mutagènes (R46, R68),. conformément à la directive 1272/2008/CE. Preuve : Dossier technique du fabricant, rapport de tests d un organisme reconnu ou écolabels de type I : Ecolabel européen (textiles), Öko-Tex standard 100, classe III

22 Critères matériaux : Textiles Matières recyclées (critère d attribution) Plus le pourcentage de fibre recyclée est élevé, plus le produit reçoit de points tant que les qualités fonctionnelles du textile sont assurées. Teintures, colorants (spécifications techniques) La teinture par mordançage au chrome n'est pas autorisée. Les colorants et les pigments contenant du cadmium, du mercure, du plomb ou du nickel ne sont pas utilisés. Ne doit être utilisé aucun colorant azoïque susceptible de donner par coupure des acrylamines cancérigènes. Les colorants qui sont cancérigènes, mutagènes ou toxiques pour la reproduction ou potentiellement sensibilisants (en vertu de la décision 2002/371/CE de la Commission et de l'öko-tex Standard 100) ne sont pas utilisés Alternative (spécification technique ou en critère d attribution) Tous les revêtements textiles répondent aux critères écologiques de l écolabel européen pour les textiles ou au label Öko-Tex Standard 100 classe III ou autre label national ou régional ISO de type I.

23 Critères matériaux : Cuirs Matière première (spécification technique) Le cuir synthétique éventuellement utilisé est à base de polyuréthanne. Teinture et colorants (spécification technique) La teinture par mordançage au chrome n'est pas autorisée. Preuve : Dossier technique du fabricant ou écolabel de type I : Milieukeur Additifs (spécification technique) Aucun retardateur de flamme halogéné n'est utilisé. Teinture et colorants (spécification technique) Les colorants qui sont cancérigènes, mutagènes ou toxiques pour la reproduction ou potentiellement sensibilisants (en vertu de la décision 2002/371/CE de la Commission et de l'öko-tex Standard 100) ne sont pas utilisés. Preuve : Dossier technique du fabricant ou écolabels de type I : Nordic ecolabel, Ecolabel européen (textiles), Öko-Tex Standard 100 ou UZ-06 mobilier.

24 Conseils généraux de pérennité Couleurs et design sobre (indémodable) Dimension standard (possibilités d adaptation) Mobilier réparable (disponibilité de pièces de rechanges) Facile d entretien Meuble de construction simple et solide (peu de pièces et de matériaux différents)

25 Garantie pièces de rechange Garantie (spécification technique) Une durée de vie de minimum 5 ans doit être garantie pour une utilisation et un entretien normaux. Preuve : Document du fabricant. Pièces de rechange (spécification technique) Le fournisseur garantit la disponibilité des pièces de rechange (comme les charnières et les roues) ou de pièces équivalentes à fonction similaire pendant au moins 10 ans après la livraison de l'outil. Preuve : Document du fabricant ou écolabel de type I : Milieukeur, NF ameublement, UZ-06 mobilier ou Blaue Engel.

26 Transport Taux de remplissage optimisé (critère d attribution) Optimisation lors du transport ou du stockage; réflexion lors de la conception du produit, sur les plans de chargement, proposition de consigne des emballages. Preuve : Label NF ameublement - Preuves du suivi des indicateurs logistiques (taux remplissage des camions, ratio nombre commandes/nombres camions, ) Moyens de transport à faible impact (critère d attribution) La flotte de camion est composée de véhicule répondant à la norme EURO 5 Preuve : Déclaration sur l honneur du fabricant de mobilier Source image : Guide UNIFA

27 Emballages Recyclables réutilisables (modalités d exécution) Les emballages doivent être en matériaux facilement recyclables et/ou en matériaux issus de ressources Renouvelables ou un système réutilisable. Preuve : Label NF ameublement ou description de l emballage et déclaration correspondante de conformité aux critères. Séparables (modalités d exécution) Tous les matériaux d'emballage doivent être aisément séparables à la main en fractions recyclables composées d'un matériau (carton, papier, plastique, tissu ). Preuve : Label Milieukeur ou description de l emballage et déclaration correspondante de conformité aux critères. Composition (critère d attribution) Les matériaux d emballage en plastique contenant du chlore ne sont pas permis. Preuve : Nordic ecolabel, mobilier UZ-06 ou déclaration du fabricant de plastique d emballage. Source image : Guide UNIFA

28 Fin de vie du mobilier : Séparabilité Séparabilité (spécification technique) Il est possible de séparer 90% des éléments en métal, bois, plastique et matériaux inertes des autres matériaux sans l'utilisation d'outils spéciaux. Les panneaux comprenant du plastique ou de la résine synthétique ne doivent pas être séparables. Preuve: Label NF ameublement, Milieukeur ou dossier technique du fabricant. Séparabilité des meubles tapissés (spécification technique) Une tapisserie fixée à la construction de base, elle doit être facilement séparable de cette construction. Les surfaces collées qui ne se détachent pas facilement ne sont donc pas autorisées, les joints avec clips sont autorisés pour les joints pouvant être utilisés dans de nouveaux éléments. Si la tapisserie est intégrée dans une partie du siège et/ou du dossier, elle doit être facilement séparable des deux. Les joints de colle, vis et clous qui ne se détachent pas facilement ne sont pas autorisés, à l'instar des joints fixes et coulés. Les connexions avec clips sont autorisées pour les connexions pouvant être utilisées dans de nouveaux éléments. Preuve: Label Milieukeur ou dossier technique du fabricant.

29 Fin de vie du mobilier : Marquage et Collecte Marquage des pièces plastiques (spécification technique) Tous les éléments en plastique 50 g sont marqués pour le recyclage conformément à l'iso ou une norme équivalente et ne contiennent aucun additif ou autre pouvant entraver leur recyclage. Preuve : Description par le fournisseur des plastiques utilisés (types et quantités) ou Écolabels de type I : Nordic ecolabel, Milieukeur, NF ameublement. Collecte (critère d attribution) Exigences relatives à la collecte et à la valorisation du mobilier en fin d usage. Preuve : Proposition pour répondre à un éventuel appel d offre intégrant une telle demande ou labels NF ameublement, UZ-06 mobilier.

30 Entretien Equipements d éclairage Entretien (spécification technique) Le mobilier devra être facilement nettoyable. L entretien du meuble ne nécessite pas l utilisation de solvants organiques. Preuve : Recommandations de nettoyage sans solvant organique ou label Milieukeur. Equipement d éclairage (spécification technique) Dans le cas ou une fonction d éclairage est proposée dans le produit, le fabricant devra intégrer ou permettre d intégrer des sources de lumières à faible consommation d énergie (fluo compactes ou LED). Preuve : Informations relatives à l électrification du produit ou labels Nordic ecolabel, NF ameublement.

31 Informations Informations sur le produit (spécification technique ou modalité d exécution) Mise à disposition de notices comprenant les informations qui portent sur : L entretien du mobilier en fonction des différents matériaux Les instructions d assemblage du mobilier si nécessaire Les matériaux utilisés dans le produit et leur fin de vie (recyclage, valorisation, centre de démantèlement spécifiques). Preuve: Labels Milieukeur, Nordic ecolabel, UZ-06 mobilier, NF ameublement et Blaue Engel Etiquetage environnemental ou bilan carbone (critère d attribution) Critères relatifs au cycle de vie global du produit : Exigences relatives à l évaluation de la contribution à l effet de serre engendré par le produit et à la limitation de l énergie spécifique. Preuve: Conformément à la norme ISO ou label NF ameublement > fiches environnementales des produits

32 Critères de gestion environnementale - qualité Management environnemental (critère de sélection) Le prestataire s inscrit dans une système de management environnemental (SME) du type ISO 14001, EMAS ou tout autre équivalent qui comprend: Les principes d amélioration continue de la performance environnementale, La maitrise des impacts liés aux activités de l entreprise Le respect de la conformité réglementaire La traçabilité des produits, Management qualité (critère de sélection) Le prestataire possède l ISO 9001 ou équivalent qui porte notamment sur: le développement, la production, l installation, le service après-vente,

33 Ergonomie - sécurité Ergonomie sécurité (spécification technique) Au niveau des exigences de sécurité et de normalisation, l ergonomie, la sécurité et la stabilité du mobilier et des accessoires proposés devront être conformes : à la NF Bureau Sécurité Confortique ou à la norme GS - TUV ou une norme équivalente dont le soumissionnaire prouvera l équivalence. Le soumissionnaire joindra les attestations de conformité à son offre.

34 Mobilier scolaire, crèches Le mobilier destiné au milieu scolaire et aux crèches requiert des exigences particulières (émissions de substances nocives, ergonomie, ) Emission des panneaux Environnement santé Crèches : le référentiel NF mobilier crèches (NF 372) recommande les panneaux de particules, panneaux de fibres, multiplis, agglomérés moulés ayant une teneur limitée en formaldéhyde : classe E05 (une émission inférieure ou égale à 4 mg/100 g de panneau). Ecoles : le référentiel NF mobilier éducation (NF 372) recommande les panneaux de classe d émission E1.

35 Mobilier scolaire, crèches Substances toxiques Lorsqu il existe une possibilité de contact avec l utilisateur, seront étudiés : La migration de certains éléments selon la norme NF EN 71-3 (Sécurité des jouets - partie 3 : migration des métaux lourds). La concentration en phtalates doit être inférieure à 0,1% de la masse de tous composants plastifiés destinés à la puériculture selon la directive 2005/84/CE. Les textiles Préférez les produits porteurs de l écolabel européen ou du label Öko- Tex Standard 100 classe III Matelas NF EN et 2 pour les matelas (résistance au feu) Préférez les produits porteurs de l écolabel européen ou Certi-PUR.

36 Mobilier scolaire, crèches Qualité ergonomie sécurité NF EN et 2 pour les exigences dimensionnelles, de sécurité, de résistance et de durabilité ainsi que les méthodes d essais pour les chaises et les tables des établissements scolaires. NF EN et 2 relatif à l inflammabilité pour les sièges rembourrés. NF D mobilier scolaire : tables et meubles de rangement NF D mobilier scolaire : sièges

37 Merci pour votre attention!

Le Mobilier de bureau durable

Le Mobilier de bureau durable Le Mobilier de bureau durable Réseau Bruxellois des acheteurs publics durables, 4 octobre 2011 Léa Champon 2006 création campagne «Achats Verts» Spécifiquement destinée aux communes et collectivités publiques

Plus en détail

C4-MOBILIER PROBLÉMATIQUE

C4-MOBILIER PROBLÉMATIQUE C4-MOBILIER CETTE FICHE TRAITE AVANT TOUT DU MOBILIER DE BUREAU (CHAISES, TABLES, BUREAUX, ETC.). MAIS ELLE PREND ÉGALEMENT EN COMPTE TOUS LES MEUBLES, AU SENS LARGE, ACHETÉS OU FABRI- QUÉS EN SÉRIE POUR

Plus en détail

natureplus e.v. Directive d attribution 0200 BOIS ET MATÉRIAUX EN BOIS Édition : septembre 2008 pour l attribution du label de qualité

natureplus e.v. Directive d attribution 0200 BOIS ET MATÉRIAUX EN BOIS Édition : septembre 2008 pour l attribution du label de qualité natureplus e.v. Directive d attribution 0200 Édition : septembre 2008 pour l attribution du label de qualité Édition : septembre 2008 Page 2 de 5 1 Préambule Les critères d attribution natureplus sont

Plus en détail

Extrait de cahier spécial des charges

Extrait de cahier spécial des charges Extrait de cahier spécial des charges MARCHE PUBLIC APPEL D OFFRES GENERAL POUR LA FOURNITURE DE PAPIER A COPIER RECYCLE (Attention! ceci n est qu un extrait d un cahier de charges, fait par Bruxelles

Plus en détail

Le nouveau EAJE «Artois», avec ses 600 m2 de surface utile, a une capacité de 48 places organisée en trois unités de vie :

Le nouveau EAJE «Artois», avec ses 600 m2 de surface utile, a une capacité de 48 places organisée en trois unités de vie : Journée de formation et d échange RAC Qualité air et performances énergétiques 10 avril 2014 Paris Crèche Artois Ville de Besançon Eric Durand (eric.durand@besancon.fr) La crèche Artois : Le nouveau EAJE

Plus en détail

Profil Environnemental Produit

Profil Environnemental Produit Profil Environnemental Produit Bloc autonome d éclairage de sécurité à LED 1 Ce document s appuie sur la norme ISO 14020 relative aux principes généraux des déclarations environnementales et sur le rapport

Plus en détail

Sur le rapport du ministre de l'économie, des finances et de l'industrie,

Sur le rapport du ministre de l'économie, des finances et de l'industrie, J.O. Numéro 170 du 25 Juillet 1998 page 11394 Ministère de l'économie, des finances et de l'industrie Décret n 98-638 du 20 juillet 1998 relatif à la prise en compte des exigences liées à l'environnement

Plus en détail

Des boîtes vertes LES BOÎTES EN CARTON ONDULÉ

Des boîtes vertes LES BOÎTES EN CARTON ONDULÉ Chef de file dans les produits spécialisés en carton, Induscorr fabrique des feuilles (à simple, double ou triple parois), des boites (régulières ou découpées), des contenants en vrac et des contenants

Plus en détail

839 Substances chimiques qui ne doivent pas être utilisées Liste Noire Scania

839 Substances chimiques qui ne doivent pas être utilisées Liste Noire Scania Contenu 1 Introduction 2 Changement depuis la précédente révision 3 Etendue et champ d application 4 Exigences 5 Processus de travail 6 Liste des substances 7 Document annexes Introduction Il n y a pas

Plus en détail

Profil Environnemental Produit

Profil Environnemental Produit pp Ce document s appuie sur la norme ISO 14020 relative aux principes généraux des déclarations environnementales et sur le rapport technique ISO TR/14025 relatif aux déclarations environnementales de

Plus en détail

HOPITAL DE PEDIATRIE ET DE REEDUCATION DE BULLION

HOPITAL DE PEDIATRIE ET DE REEDUCATION DE BULLION HOPITAL DE PEDIATRIE ET DE REEDUCATION DE BULLION C.C.T.P MAPA «Fourniture, livraison, montage, répartition et installation du mobilier de self du personnel / Aménagement d une espace café» 1) Pouvoir

Plus en détail

Les engagements de la société URA dans le domaine de l environnement

Les engagements de la société URA dans le domaine de l environnement BAES IP67 Plastinox Ambiance Super SATI 5 rue Jean Nicot 93691 Pantin Cedex France Tél. : 01 48 10 56 00 Fax. : 01 48 10 56 01 www. Ura.fr Ce document s appuie sur la norme ISO 14020 relative aux principes

Plus en détail

ENplus. Programme de Certification des Granulés de Bois. Référentiel ENplus. Partie 3: Exigences sur la qualité du granulé

ENplus. Programme de Certification des Granulés de Bois. Référentiel ENplus. Partie 3: Exigences sur la qualité du granulé ENplus Programme de Certification des Granulés de Bois Référentiel ENplus Partie 3: Exigences sur la qualité du granulé Version 3.0, Août 2015 Editeur de la version anglaise: European Pellet Council (EPC):

Plus en détail

GDF SUEZ CHARTE DE L ENVIRONNEMENT

GDF SUEZ CHARTE DE L ENVIRONNEMENT GDF SUEZ CHARTE DE L ENVIRONNEMENT SOMMAIRE INTRODUCTION > Chapitre 1 L environnement et le Développement durable 9 S engager > Chapitre 2 Principes de mise en œuvre 19 Comprendre Savoir-faire Partager

Plus en détail

natureplus e.v. Directive d attribution 0502 TUILES ET PIERRES DE TOIT EN BETON Mai 2012 pour l attribution du label de qualité

natureplus e.v. Directive d attribution 0502 TUILES ET PIERRES DE TOIT EN BETON Mai 2012 pour l attribution du label de qualité natureplus e.v. Directive d attribution 0502 EN BETON Mai 2012 pour l attribution du label de qualité État : mai 2012 Page 2 de 7 1. Champ d application Les critères d attribution suivants contiennent

Plus en détail

POLITIQUE D ACHATS ÉCORESPONSABLES

POLITIQUE D ACHATS ÉCORESPONSABLES POLITIQUE D ACHATS ÉCORESPONSABLES DE LA DE LA SOCIÉTÉ DES ÉTABLISSEMENTS DE PLEIN AIR DU QUÉBEC Politique d achats écoresponsables de la Sépaq 1. PRINCIPES La présente politique d achats écoresponsables

Plus en détail

Profil Environnemental Produit

Profil Environnemental Produit Ce document s appuie sur la norme ISO 14020 relative aux principes généraux des déclarations environnementales et sur le rapport technique ISO TR/14025 relatif aux déclarations environnementales de type

Plus en détail

Oxygène. ConfOrée. Mercredi 22 Juin 2011. Design Paule Guérin & Till Breitfuss

Oxygène. ConfOrée. Mercredi 22 Juin 2011. Design Paule Guérin & Till Breitfuss Oxygène ConfOrée Mercredi 22 Juin 2011 Design Paule Guérin & Till Breitfuss ConfOrée «Eco-Design de mobilier de bureau pour entreprise» Eco-Design et stratégie d entreprise Intervenantes: Agence Guérin

Plus en détail

Version révisée n 3. Mars 2009. Remplace la version d octobre 2005

Version révisée n 3. Mars 2009. Remplace la version d octobre 2005 Bonnes Pratiques de Fabrication des Encres utilisées sur la face non en contact des aliments des emballages de denrées alimentaires et d articles destinés au contact des aliments Version révisée n 3 Remplace

Plus en détail

Colonne pour montage entre sol et plafond destinée à recevoir une ou plusieurs nourrices d appareillages sur une de ses faces.

Colonne pour montage entre sol et plafond destinée à recevoir une ou plusieurs nourrices d appareillages sur une de ses faces. Description des produits > Produits de référence pour ce profil environnemental Les valeurs fournies ont été obtenues sur la base des références suivantes. Fonction Colonne pour montage entre sol et plafond

Plus en détail

GANTS de protection en contact alimentaire

GANTS de protection en contact alimentaire GANTS de protection en contact alimentaire Equipements de protection individuelle COMMISSION GANTS DE PROTECTION Législation européenne pour le contact alimentaire Règlement 1935/2004 concernant les matériaux

Plus en détail

AUTO- DIAGNOSTIC. Pour juger par vous-même ECO-GESTES. Fiche auto-diagnostic. Les

AUTO- DIAGNOSTIC. Pour juger par vous-même ECO-GESTES. Fiche auto-diagnostic. Les Fiche auto-diagnostic É C O - G u i d e M É T I E R S D U B O I S AUTO- DIAGNOSTIC Pour juger par vous-même Cette fiche vous permet d évaluer rapidement la situation de votre entreprise en matière de prise

Plus en détail

natureplus e.v. Directive d attribution 0102 ISOLANTS À BASE DE LIN Édition : septembre 2010 pour l attribution du label

natureplus e.v. Directive d attribution 0102 ISOLANTS À BASE DE LIN Édition : septembre 2010 pour l attribution du label info@natureplus.org natureplus e.v. Directive d attribution 0102 Édition : septembre 2010 pour l attribution du label État: septembre 2010 Page 2 de 6 0 Préambule Les critères d attribution natureplus

Plus en détail

Actualités Réglementaires

Actualités Réglementaires Actualités Réglementaires Frédéric STAAT Directeur du Pôle Industries Bois Construction FCBA - Bordeaux FCBA Institut technologique Forêt Cellulose Bois construction Ameublement Courrier de Mme C. DUFLOT

Plus en détail

par Sophie Delisle Médecine nucléaire Fiche n 11 : La gestion des déchets en médecine nucléaire Fiches de médecine nucléaire n 11-1-

par Sophie Delisle Médecine nucléaire Fiche n 11 : La gestion des déchets en médecine nucléaire Fiches de médecine nucléaire n 11-1- Fiches de médecine nucléaire n 11-1- Médecine nucléaire par Sophie Delisle Fiche n 11 : La gestion des déchets en médecine nucléaire La gestion des déchets hospitaliers respecte une réglementation très

Plus en détail

Cycle de «Rencontres autour d un cahier des charges écologique» Le mobilier de bureau durable

Cycle de «Rencontres autour d un cahier des charges écologique» Le mobilier de bureau durable Cycle de «Rencontres autour d un cahier des charges écologique» Le mobilier de bureau durable 14 novembre 2011 - Namur Les enjeux santé et environnement liés au mobilier Catherine MARECHAL - écoconso 2006

Plus en détail

Fiche de données de sécurité

Fiche de données de sécurité Page 1 de 6 SECTION 1: Identification de la substance/du mélange et de la société/l'entreprise 1.1. Identificateur de produit Groupe du produit: Hinterfüll 1.2. Utilisations identifiées pertinentes de

Plus en détail

Journée Santé et Environnement en Ameublement 24 novembre 2015 - Paris

Journée Santé et Environnement en Ameublement 24 novembre 2015 - Paris Contribution du MOBilier à la qualité de l Air IntérieuR Synthèse des études MOBAIR Avec le soutien du Journée Santé et Environnement en Ameublement 24 novembre 2015 - Paris Christophe YRIEIX Avec le contribution

Plus en détail

LES IMPACTS DU REGLEMENT REACH DANS LE SECTEUR ALIMENTAIRE

LES IMPACTS DU REGLEMENT REACH DANS LE SECTEUR ALIMENTAIRE LES IMPACTS DU REGLEMENT REACH DANS LE SECTEUR ALIMENTAIRE : Fabrication de denrées alimentaires et de matériaux en contact avec les denrées alimentaires Le règlement REACH 1 («Registration, Evaluation

Plus en détail

INSTRUCTIONS TECHNIQUES POUR LA SÉCURITÉ DU TRANSPORT AÉRIEN DES MARCHANDISES DANGEREUSES

INSTRUCTIONS TECHNIQUES POUR LA SÉCURITÉ DU TRANSPORT AÉRIEN DES MARCHANDISES DANGEREUSES RECTIFICATIF N o 2 24/3/09 ORGANISATION DE L AVIATION CIVILE INTERNATIONALE INSTRUCTIONS TECHNIQUES POUR LA SÉCURITÉ DU TRANSPORT AÉRIEN DES MARCHANDISES DANGEREUSES ÉDITION DE 2009-2010 RECTIFICATIF N

Plus en détail

Ref : ASTRIUM.F.0061 Issue : 1 Rev. : 0 Date : 19/01/2011 Page : 1 / 9

Ref : ASTRIUM.F.0061 Issue : 1 Rev. : 0 Date : 19/01/2011 Page : 1 / 9 Page : 1 / 9 Exigences applicables aux Fournisseurs d Astrium résultant des Législations relatives à la Protection de l Environnement et à la Santé des Travailleurs La version actuelle applicable de ce

Plus en détail

Coques en bio-plastiques 100% issues de ressources annuellement renouvelables, recyclables et biodégradables selon la norme EN 13432.

Coques en bio-plastiques 100% issues de ressources annuellement renouvelables, recyclables et biodégradables selon la norme EN 13432. Ashelvea conçoit l ordinateur le plus propre du monde Conscient de l impact environnemental du secteur informatique (matériaux polluants, consommation d énergie, difficulté de recyclage ), Ashelvea a conçu

Plus en détail

Matières plastiques, leur monomères et additifs

Matières plastiques, leur monomères et additifs Annexe 2.9 118 (art. 3) Matières plastiques, leur monomères et additifs 1 Définitions 1 Sont considérées comme des matières plastiques contenant du cadmium, les matières plastiques contenant du cadmium

Plus en détail

SECURITE SANITAIRE ET PROTHESE SOUS TRAITEE A L ETRANGER

SECURITE SANITAIRE ET PROTHESE SOUS TRAITEE A L ETRANGER SECURITE SANITAIRE ET PROTHESE SOUS TRAITEE A L ETRANGER Ce dossier a pour objectif d informer les professionnels de santé prescripteurs sur la sécurité sanitaire associée aux prothèses fabriquées par

Plus en détail

Vu la loi n 93-11 du 17 février 1993, portant création de l'agence tunisienne de l'emploi et de l'agence tunisienne de la formation professionnelle,

Vu la loi n 93-11 du 17 février 1993, portant création de l'agence tunisienne de l'emploi et de l'agence tunisienne de la formation professionnelle, Arrêté du ministre du transport et le ministre de la formation professionnelle et de l'emploi, modifiant l arrêté des ministres du transport et de la formation professionnelle et de l'emploi du 29 octobre

Plus en détail

ENGAGEMENT ENVIRONNEMENT

ENGAGEMENT ENVIRONNEMENT La maîtrise de notre impact environnemental repose sur 4 axes principaux ENGAGEMENT ENVIRONNEMENT Notre démarche environnementale fait partie intégrante de notre système qualité. Fisher Scientific et Unity

Plus en détail

Guide justificatif contrôles sur pièces 2015

Guide justificatif contrôles sur pièces 2015 SOMMAIRE 1. JUSTIFICATION DU TONNAGE DECLARE 3 2. JUSTIFICATIFS CONCERNANT LA FIBRE 5 2.1. Cas du papier recyclé 5 2.1.1. Les labels prouvant l utilisation de papier recyclé 5 2.1.2. Justificatifs acceptés

Plus en détail

CONSULTATION DES ENTREPRISES CHARTE CHANTIER A FAIBLES NUISANCES

CONSULTATION DES ENTREPRISES CHARTE CHANTIER A FAIBLES NUISANCES CENTRE HOSPITALIER DE SAINT JUNIEN EHPAD CHANTEMERLE CONSULTATION DES ENTREPRISES CHARTE CHANTIER A FAIBLES NUISANCES EHPAD CHANTEMERLE HOPITAL DE SAINT JUNIEN Charte Chantier Faible nuisance Oct. 2014

Plus en détail

Développement durable et marchés publics de produits de santé ------ Le guide des Achats durables de produits de santé

Développement durable et marchés publics de produits de santé ------ Le guide des Achats durables de produits de santé Développement durable et marchés publics de produits de santé ------ Le guide des Achats durables de produits de santé Principes / Hôpitaux 34e congrès de la FIH (1) Nice 2005 «l hôpital a par sa vocation,

Plus en détail

NF ENVIRONNEMENT : Une démarche volontaire

NF ENVIRONNEMENT : Une démarche volontaire NF ENVIRONNEMENT : Une démarche volontaire (certification NF Environnement obtenue par Vinco auprès du F C BA * le 18 mars 2009) * Le F C B A est l Institut Technologique Forêt Cellulose Bois - Construction

Plus en détail

Directive cadre sur les déchets : un texte de clarification

Directive cadre sur les déchets : un texte de clarification Directive cadre sur les déchets : un texte de clarification Le Parlement et le Conseil de l Union européenne ont adopté le 17 juin dernier une directive relative aux déchets. La précédente directive du

Plus en détail

Formation Bâtiments Durables: DÉCHETS DE CONSTRUCTION

Formation Bâtiments Durables: DÉCHETS DE CONSTRUCTION Formation Bâtiments Durables: DÉCHETS DE CONSTRUCTION Bruxelles Environnement PRINTEMPS 2013 Législation en matière de déchets de construction en RBC Pierre Willem team@ecorce.be www.ecorce.be OBJECTIFS

Plus en détail

REGLEMENT DE CONSULTATION

REGLEMENT DE CONSULTATION REGLEMENT DE CONSULTATION Maître d ouvrage : SYNDICAT INTERCOMMUNAL DU BREDA ET DE LA COMBE DE SAVOIE pour les déchets ménagers Siège : Mairie de Pontcharra BP 49 95 Avenue de la gare 38530 PONTCHARRA

Plus en détail

Maître de l ouvrage : EPLEFPA Les Sardières 79 Avenue de JASSERON 01000 BOURG-EN-BRESSE

Maître de l ouvrage : EPLEFPA Les Sardières 79 Avenue de JASSERON 01000 BOURG-EN-BRESSE EPLEFPA Les Sardières Atelier technologique agroalimentaire 79, Avenue de Jasseron 01000 Bourg en Bresse 04 74 45 50 91 04 74 45 50 70 francois.peyroud@educagri.fr Maître de l ouvrage : EPLEFPA Les Sardières

Plus en détail

ASSOCIATION POUR LA CERTIFICATION DES MATERIAUX ISOLANTS

ASSOCIATION POUR LA CERTIFICATION DES MATERIAUX ISOLANTS Indice de Révision Date de mise en application B 30/06/2013 ASSOCIATION POUR LA CERTIFICATION DES MATERIAUX ISOLANTS 4, avenue du Recteur-Poincarré, 75782 Paris Cedex 16 Tel. 33.(0)1.64.68.84.97 Fax. 33.(0)1.64.68.83.45

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES MARCHE N 07-2015

CAHIER DES CHARGES MARCHE N 07-2015 CAHIER DES CHARGES MARCHE N 07-2015 FOURNITURE, LIVRAISON ET INSTALLATION DE RAYONNAGES FIXES DESTINES A L ARCHIVAGE DES DOSSIERS DU CENTRE DE GESTION DU BAS-RHIN Acheteur public : Centre de Gestion de

Plus en détail

520378 Chiffon simili-tissu de nettoyage industriel Tork, Top-Pak

520378 Chiffon simili-tissu de nettoyage industriel Tork, Top-Pak Date de publication : 28.02.15 Date de révision : Version : 0 SECTION 1 : Identification de la substance ou du mélange et de l'entreprise responsable 1.1 Identifiant du produit 1.1 Identifiant du produit

Plus en détail

CHARTE RELATIVE AUX ETHERS DE GLYCOL. toxiques pour la reproduction de catégorie 2 1

CHARTE RELATIVE AUX ETHERS DE GLYCOL. toxiques pour la reproduction de catégorie 2 1 CHARTE RELATIVE AUX ETHERS DE GLYCOL toxiques pour la reproduction de catégorie 2 1 OBJECTIF DE LA CHARTE Les adhérents de la FIPEC, fabricants de peintures et vernis à destination du public et des peintres

Plus en détail

Ville de GUILERS. Construction d une maison de l enfance et rénovation d un A.L.S.H. Espace Pagnol, 11, rue de Milizac 29820 GUILERS

Ville de GUILERS. Construction d une maison de l enfance et rénovation d un A.L.S.H. Espace Pagnol, 11, rue de Milizac 29820 GUILERS Ville de GUILERS Construction d une maison de l enfance et rénovation d un A.L.S.H. Espace Pagnol, 11, rue de Milizac 29820 GUILERS Marché à procédure adapté (article 28) Marché de fournitures pour le

Plus en détail

Emballages de stérilisation Rappel de la réglementation

Emballages de stérilisation Rappel de la réglementation Emballages de stérilisation Rappel de la réglementation Monica Attinger Béatrice Tremp Eliane Chassot SSSH Morges 02.11.2010 2010 1 BPR novembre 2005 I Chapitre 10 conditionnement Les dispositifs médicaux

Plus en détail

L objectif du projet est la mise en oeuvre d une chaudière à granulés bois et d un plancher chauffant à basse température

L objectif du projet est la mise en oeuvre d une chaudière à granulés bois et d un plancher chauffant à basse température PRESENTATION DU PROJET L objectif du projet est la mise en oeuvre d une chaudière à granulés bois et d un plancher chauffant à basse température 1 - ETENDUE DE LA PRESTATION Les travaux concernent la conception

Plus en détail

Services Techniques MARCHE DE TRAVAUX DE RAVALEMENT DES FACADES DE L ECOLE BERLINGUEZ CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.

Services Techniques MARCHE DE TRAVAUX DE RAVALEMENT DES FACADES DE L ECOLE BERLINGUEZ CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T. 1 COMMUNE DE Services Techniques MARCHE DE TRAVAUX DE RAVALEMENT DES FACADES DE L ECOLE BERLINGUEZ CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P) Marché passé selon la procédure : En application

Plus en détail

TRANSIDAL 2S2 TRANSIT CONTRÔLE 2S2. 333.3 x 333.3 500 x 500 45 / 19 45 / 19 32 32. Gernet Ultra. Contrôle. Gernet. Gernet Ultra

TRANSIDAL 2S2 TRANSIT CONTRÔLE 2S2. 333.3 x 333.3 500 x 500 45 / 19 45 / 19 32 32. Gernet Ultra. Contrôle. Gernet. Gernet Ultra SOLS - HABITAT FICHE TECHNIQUE DESCRIPTION * Information sur le niveau d émission de substances volatiles dans l air intérieur, présentant un risque de toxicité par inhalation, sur une échelle de classe

Plus en détail

guide des achats publics à base de bois être un acteur responsable

guide des achats publics à base de bois être un acteur responsable > Retrouvez les points clés de la certification forestière PEFC sur www.pefc-france.org 8, avenue de la République - 75011 Paris Tél. : +33 1 43 46 57 15 - Fax : +33 1 43 46 57 11 info@pefc-france.org

Plus en détail

Information produit volontaire en référence au format de la fiche de données de sécurité pour abrasifs sur supports

Information produit volontaire en référence au format de la fiche de données de sécurité pour abrasifs sur supports Page 1 7 Information produit volontaire en référence au format la fiche données sécurité pour abrasifs sur supports 1. Désignation du produit et l'entreprise 1.1 Intifiant du produit Abrasifs structurés

Plus en détail

Lecture et explication du Décret 2-09-139 Relatif à la Gestion des Déchets Médicaux et Pharmaceutiques

Lecture et explication du Décret 2-09-139 Relatif à la Gestion des Déchets Médicaux et Pharmaceutiques Lecture et explication du Décret 2-09-139 Relatif à la Gestion des Déchets Médicaux et Pharmaceutiques Pr DERRJI S S. Derraji 18/01/2011 1 Plan Introduction Historique Décret 2-09-139 - CHAPITRE 1 : Objectifs,

Plus en détail

La maitrise du risque chimique. Catalogue des prestations

La maitrise du risque chimique. Catalogue des prestations La maitrise du risque chimique Catalogue des prestations Journées thématiques Ces journées d information gratuites visent à introduire le futur système de gestion des produits chimiques en Tunisie. l le

Plus en détail

Évaluer les risques chimiques..

Évaluer les risques chimiques.. Évaluer les risques chimiques.. Etape 1 : Inventaire des produits chimiques dangereux Cet inventaire doit comprendre TOUS les «agents chimiques dangereux» dés qu ils comportent au moins des étiquetages

Plus en détail

Plan d achat écologique. Partie B Fiche des données. Matériel de TI

Plan d achat écologique. Partie B Fiche des données. Matériel de TI Plan d achat écologique Partie B Fiche des données Matériel de TI Plan d'achats écologiques Partie B : Fiche des données Matériel de TI Dernière mise à jour : 01-10-2011 Dernière Prochaine DX DX DX future

Plus en détail

Compétitivité énergétique des entreprises Usine du futur

Compétitivité énergétique des entreprises Usine du futur Appel à projets Compétitivité énergétique des entreprises 2016 Usine du futur 1 I. Contexte S inscrivant dans le cadre des 34 plans industriels et le développement de l Usine du Futur, le Conseil régional

Plus en détail

EXIGENCES COMPLÉMENTAIRES POUR L ATTRIBUTION ET LE SUIVI D UNE QUALIFICATION PROFESSIONNELLE D'ENTREPRISE DANS L ACTIVITÉ :

EXIGENCES COMPLÉMENTAIRES POUR L ATTRIBUTION ET LE SUIVI D UNE QUALIFICATION PROFESSIONNELLE D'ENTREPRISE DANS L ACTIVITÉ : 1/11 EXIGENCES COMPLÉMENTAIRES POUR L ATTRIBUTION ET LE SUIVI D UNE QUALIFICATION PROFESSIONNELLE D'ENTREPRISE DANS L ACTIVITÉ : CHARPENTE ET STRUCTURE EN BOIS Date d application : 01 juillet 2015 2/11

Plus en détail

REFERENTIEL TECHNIQUE. Intrants. Utilisables en Agriculture Biologique

REFERENTIEL TECHNIQUE. Intrants. Utilisables en Agriculture Biologique Page: 1/10 REFERENTIEL TECHNIQUE Intrants Utilisables en Agriculture Biologique Ce document est la propriété d ECOCERT. Toute reproduction intégrale ou partielle faite sans le consentement écrit d ECOCERT

Plus en détail

BC 05.03.02. Le management environnemental : Guide de lecture de la norme ISO 14001,

BC 05.03.02. Le management environnemental : Guide de lecture de la norme ISO 14001, BC 05.03.02 Le management environnemental : Guide de lecture de la norme ISO 14001, Spécialité(s) : Toutes concernées Disciplines concernées : Toutes spécialités Titre : Guide de lecture de la norme NF

Plus en détail

ACTUALITE REGLEMENTAIRE Police sanitaire des eaux minérales

ACTUALITE REGLEMENTAIRE Police sanitaire des eaux minérales RAPPEL : LOI n 2004-806 du 9 août 2004 relative à la politique de santé publique AFTH Balaruc-les-Bains le 16/11/2007 W. TABONEt Art. L. 1322-2. I - Toute personne qui offre au public de l eau minérale,

Plus en détail

AVIS 1/5. Afssa Saisine n 2001-SA-0257. Maisons-Alfort, le 2 décembre 2003

AVIS 1/5. Afssa Saisine n 2001-SA-0257. Maisons-Alfort, le 2 décembre 2003 Maisons-Alfort, le 2 décembre 2003 AVIS LE DIRECTEUR GÉNÉRAL de l'agence française de sécurité sanitaire des aliments relatif à la fixation de critères de qualité des eaux minérales naturelles et des eaux

Plus en détail

4.1 - Améliorer l efficacité énergétique dans les collectivités et les logements sociaux

4.1 - Améliorer l efficacité énergétique dans les collectivités et les logements sociaux Module 4 : Performance énergétique 4.1 - Améliorer l efficacité énergétique dans les collectivités et les logements sociaux réservée : 460 000 OBJECTIFS STRATÉGIQUES de l Agenda 21 du Pays Soutenir l'éco-construction

Plus en détail

MARQUAGE ROUTIER TRAVAUX DE SIGNALISATION HORIZONTALE. Cahier des Clauses Techniques Particulières

MARQUAGE ROUTIER TRAVAUX DE SIGNALISATION HORIZONTALE. Cahier des Clauses Techniques Particulières MARQUAGE ROUTIER TRAVAUX DE SIGNALISATION HORIZONTALE Cahier des Clauses Techniques Particulières C.C.T.P. Page 1/9 SOMMAIRE 1- Généralités 2- Consistance des travaux 3- Provenance des matériaux et des

Plus en détail

EDF ET LA SURVEILLANCE DE L ENVIRONNEMENT AUTOUR DES CENTRALES NUCLÉAIRES

EDF ET LA SURVEILLANCE DE L ENVIRONNEMENT AUTOUR DES CENTRALES NUCLÉAIRES EDF ET LA SURVEILLANCE DE L ENVIRONNEMENT AUTOUR DES CENTRALES NUCLÉAIRES «La conformité à la réglementation en vigueur, la prévention des pollutions ainsi que la recherche d amélioration continue de la

Plus en détail

Démarche d éco-achat de Bayard Jeunesse Presse Appel d offres impression Intégration de critères environnementaux dans le cahier des charges

Démarche d éco-achat de Bayard Jeunesse Presse Appel d offres impression Intégration de critères environnementaux dans le cahier des charges Démarche d éco-achat de Bayard Jeunesse Presse Appel d offres impression Intégration de critères environnementaux dans le cahier des charges L engagement de Bayard Jeunesse en matière de développement

Plus en détail

Carte d identité du produit

Carte d identité du produit Affaires Techniques & Réglementaires LA FICHE DE DONNEES DE SECURITE Carte d identité du produit Le terme «produit» est un terme couramment utilisé. Toutefois, dans le cadre de la législation, notamment

Plus en détail

Vu la loi modifiée du 21 juin 1976 relative à la lutte contre la pollution de l atmosphère ;

Vu la loi modifiée du 21 juin 1976 relative à la lutte contre la pollution de l atmosphère ; Projet de règlement grand-ducal complétant les annexes I, II et III du règlement grandducal modifié du 24 février 2003 concernant la mise en décharge des déchets Nous Henri, Grand-Duc de Luxembourg, Duc

Plus en détail

Tel est l objet du présent décret

Tel est l objet du présent décret Royaume du Maroc Secrétariat d Etat Auprès du Ministère de l Energie, des Mines, de l Eau et de l Environnement chargée de l Eau et de l Environnement Département de l Environnement Secrétariat Général

Plus en détail

Le risque chimique en entreprise

Le risque chimique en entreprise Dossier de synthèse Le risque chimique en entreprise Les agents chimiques dangereux Les agents Cancérogènes, Mutagènes, toxiques pour la Reproduction Ce dossier de synthèse «Le risque chimique en entreprise»,

Plus en détail

PREAMBULE Dossier type de demande d agrément sanitaire pour la profession de Crémier-Fromager-Affineur

PREAMBULE Dossier type de demande d agrément sanitaire pour la profession de Crémier-Fromager-Affineur PREAMBULE Dossier type de demande d agrément sanitaire pour la profession de Crémier-Fromager-Affineur Introduction et champ d application La FNDPL (Fédération Nationale des Détaillants en Produits Laitiers)

Plus en détail

ACHETER POUR LA DISTRIBUTION DU GAZ ET DE L EAU POTABLE C EST ASSURER LA PÉRENNITÉ DE VOS RÉSEAUX

ACHETER POUR LA DISTRIBUTION DU GAZ ET DE L EAU POTABLE C EST ASSURER LA PÉRENNITÉ DE VOS RÉSEAUX ACHETER POUR LA DISTRIBUTION DU GAZ ET DE L EAU POTABLE C EST ASSURER LA PÉRENNITÉ DE VOS RÉSEAUX Pour choisir en connaissance de cause, sachez faire la différence! Autodéclaration de conformité Cette

Plus en détail

Document de consultation. Mesure de gestion des risques pour le Dianiline, produits de réaction avec le styrène et le 2,4,4-triméthylpentène (BNST)

Document de consultation. Mesure de gestion des risques pour le Dianiline, produits de réaction avec le styrène et le 2,4,4-triméthylpentène (BNST) Document de consultation Mesure de gestion des risques pour le Dianiline, produits de réaction avec le styrène et le 2,4,4-triméthylpentène (BNST) Numéro de registre du Chemical Abstracts Service (n o

Plus en détail

CHARTE RSE FOURNISSEURS ET SOUS-TRAITANTS

CHARTE RSE FOURNISSEURS ET SOUS-TRAITANTS CHARTE RSE FOURNISSEURS ET SOUS-TRAITANTS Construire l avenir, c est notre plus belle aventure J e suis convaincu que la performance globale de Bouygues est intrinsèquement liée à celle de nos fournisseurs

Plus en détail

DYNAMIC. Code: FTSM 1007 007 Description: Table á pieds rond, une structure en cadre et montage facile

DYNAMIC. Code: FTSM 1007 007 Description: Table á pieds rond, une structure en cadre et montage facile Code: FTSM 1007 007 Description: Table á pieds rond, une structure en cadre et montage facile TABLES 1 2 3 4 6 5 7 1 Portique de 3éme niveau ou panneau-écran 5 Support UC 2 Surface en mélamine de 19 mm

Plus en détail

Montpellier SupAgro - 6 Juin 2013. En partenariat avec

Montpellier SupAgro - 6 Juin 2013. En partenariat avec Montpellier SupAgro - 6 Juin 2013 En partenariat avec Exigences réglementaires : aptitude au contact alimentaire Hervé PEY Direction Générale de la Concurrence de la Consommation et de la Répression des

Plus en détail

Politique réglementaire de l agroalimentaire

Politique réglementaire de l agroalimentaire PRÉSENTATION POWER POINT Politique réglementaire de l agroalimentaire Jacques VALANCOGNE, Consultant (France) Approvisionnement de l Europe par des pays non membres et approche filière L approvisionnement

Plus en détail

MARCHE PUBLIC DE FOURNITURES «ACHAT DE MATERIEL DE CUISINE» PROCEDURE ADAPTEE (Article 28 du Code des Marchés Publics)

MARCHE PUBLIC DE FOURNITURES «ACHAT DE MATERIEL DE CUISINE» PROCEDURE ADAPTEE (Article 28 du Code des Marchés Publics) MARCHE PUBLIC DE FOURNITURES «ACHAT DE MATERIEL DE CUISINE» PROCEDURE ADAPTEE (Article 28 du Code des Marchés Publics) CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P) Numéro de marché : N PA 2011-12

Plus en détail

DIVERSITÉ INFINIE POUR PANNEAUX CRÉATIFS.

DIVERSITÉ INFINIE POUR PANNEAUX CRÉATIFS. DIVERSITÉ INFINIE POUR PANNEAUX CRÉATIFS. MADE IN SWITZERLAND Airex AG, fondé en 1956, est leader dans le secteur du plastique expansé grâce à ses innovations ciblées. En plus des fabrications de solutions

Plus en détail

28.3.2008 Journal officiel de l Union européenne L 86/9

28.3.2008 Journal officiel de l Union européenne L 86/9 28.3.2008 Journal officiel de l Union européenne L 86/9 RÈGLEMENT (CE) N o 282/2008 DE LA COMMISSION du 27 mars 2008 relatif aux matériaux et aux objets en matière plastique recyclée destinés à entrer

Plus en détail

énergie Was ist das? C est quoi che cosa è? Qué es? ? Hablas ENERGIE? Do you speak Management de l énergie L ISO 50001 en 10 questions

énergie Was ist das? C est quoi che cosa è? Qué es? ? Hablas ENERGIE? Do you speak Management de l énergie L ISO 50001 en 10 questions énergie Kezako che cosa è? C est quoi donc? Qué es? Was ist das??? Hablas ENERGIE? Do you speak ENERGIE?? Management de l énergie L ISO 50001 en 10 questions ? Management de l énergie L ISO 50001? SOMMAIRE

Plus en détail

Effets de la REP déchets diffus spécifiques sur l artisanat 2012

Effets de la REP déchets diffus spécifiques sur l artisanat 2012 Effets de la REP déchets diffus spécifiques sur l artisanat 2012 SOURCE D INFORMATION Décret n 2012-13 du 4 janvier 2012 relatif à la prévention et à la gestion des déchets ménagers issus de produits chimiques

Plus en détail

S engager dans une démarche de développement durable entraîne des conséquences dans la façon de communiquer.

S engager dans une démarche de développement durable entraîne des conséquences dans la façon de communiquer. Communication S engager dans une démarche de développement durable entraîne des conséquences dans la façon de communiquer. Les trois mots d ordre d une communication responsable Transparence: dites la

Plus en détail

LES ECHOS TECHNIQUES N 17

LES ECHOS TECHNIQUES N 17 LES ECHOS TECHNIQUES N 17 RAPPEL : La maintenance des portes automatiques est obligatoire! Le SNFPSA a révisé son dépliant "Maintenance des portes automatiques piétonnes". Il présente les dispositions

Plus en détail

L ESTHÉTIQUE DU CONFORT Le dossier de Soul Air est en filet-maille respirant qui s adapte à la posture de l utilisateur et assure un confort unique.

L ESTHÉTIQUE DU CONFORT Le dossier de Soul Air est en filet-maille respirant qui s adapte à la posture de l utilisateur et assure un confort unique. Soul Air LA POLYVALENCE FAITE FAUTEUIL Soul Air a été conçu pour se conformer à toutes les exigences d espace et d utilisation grâce à la pureté de son design et à la vaste gamme de finitions qui le font

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE A L USAGE DES TERMINAUX DE CUISSON

GUIDE PRATIQUE A L USAGE DES TERMINAUX DE CUISSON ID-SC-162 GUIDE PRATIQUE A L USAGE DES TERMINAUX DE CUISSON GUIDE PRATIQUE A L USAGE DES TERMINAUX DE CUISSON RÉFÉRENCES RÈGLEMENTAIRES : RCE N 834/2007 du 28 juin 2007 (Règlement cadre) RCE N 889/2008

Plus en détail

VILLE DE LORMONT. Personne publique : VILLE DE LORMONT Service des Marchés Publics rue André Dupin BP n 1-33305 LORMONT Cedex

VILLE DE LORMONT. Personne publique : VILLE DE LORMONT Service des Marchés Publics rue André Dupin BP n 1-33305 LORMONT Cedex VILLE DE LORMONT Personne publique : VILLE DE LORMONT Service des Marchés Publics rue André Dupin BP n 1-33305 LORMONT Cedex MARCHÉ PUBLIC DE TRAVAUX CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES REFECTION

Plus en détail

FICHE DE DONNEES DE SECURITE

FICHE DE DONNEES DE SECURITE 1. IDENTIFICATION DE LA SUBSTANCE / DU MELANGE ET DE LA SOCIÉTÉ / L'ENTREPRISE 1. 1. Identificateur de produit: 1. 1. 1. N CE: Non applicable. 1. 2. Utilisations identifiées pertinentes de la substance

Plus en détail

2.3 Amélioration de la gestion environnementale de l Etat et sensibilisation

2.3 Amélioration de la gestion environnementale de l Etat et sensibilisation 2.3 Amélioration de la gestion environnementale de l Etat et sensibilisation Volet 1 Fournitures papier et matériel de bureau Domaine de l action Bureau, achats publics, énergie Nom de l action Amélioration

Plus en détail

Dossier de Consultation

Dossier de Consultation Dossier de Consultation Marché n 06_30 Marché passé en application de l article 28 du code des marchés publics Cahier des charges et modalités de la consultation Conception et réalisation d une carte de

Plus en détail

Directive 2012/19/UE du 4 juillet 2012 relative aux Déchets d'equipements Electriques et Electroniques (DEEE)

Directive 2012/19/UE du 4 juillet 2012 relative aux Déchets d'equipements Electriques et Electroniques (DEEE) Directive 2012/19/UE du 4 juillet 2012 relative aux Déchets d'equipements Electriques et Electroniques (DEEE) Extension du champ d'application aux panneaux photovoltaïques Mise à jour : n n 1 - Date :

Plus en détail

SOURCE D INFORMATION PREAMBULE. Bâtiment & Energie Nouvelles exigences

SOURCE D INFORMATION PREAMBULE. Bâtiment & Energie Nouvelles exigences Nouvelles exigences Entretien annuel des chaudières dont la puissance est comprise entre 4 et 400 kw 2009 SOURCE D INFORMATION Cette note de veille réglementaire a été établie, en premier lieu, à partir

Plus en détail

Document d interprétation de la réglementation applicable à la manipulation des fluides frigorigènes de type CFC, HCFC, HFC et PFC.

Document d interprétation de la réglementation applicable à la manipulation des fluides frigorigènes de type CFC, HCFC, HFC et PFC. MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE L ÉNERGIE Document d interprétation de la réglementation applicable à la manipulation des fluides frigorigènes de type CFC, HCFC, HFC et PFC. Les

Plus en détail

notre politique écologique

notre politique écologique notre politique écologique une entreprise durable et responsable Il ne suffit plus simplement de réduire sa consommation et de recycler pour protéger l'environnement. La durabilité compte avant tout. Nous

Plus en détail

CCIRE/CHB/ avril 2014 APPEL A CANDIDATURE

CCIRE/CHB/ avril 2014 APPEL A CANDIDATURE APPEL A CANDIDATURE Diagnostic d accessibilité des commerces, cafés-hôtels restaurants, artisans double-inscrits dans la circonscription de la Chambre de Commerce et d Industrie de Reims et Epernay (E.R.P

Plus en détail

Principales stratégies pour les années 1999-2001

Principales stratégies pour les années 1999-2001 L ISO en bref L ISO est l Organisation internationale de normalisation. Elle est composée des organismes nationaux de normalisation de pays grands et petits, industrialisés et en développement, de toutes

Plus en détail

CONTENU. B- Traitement et recyclage des déchets 1. Démolition des navires

CONTENU. B- Traitement et recyclage des déchets 1. Démolition des navires CONTENU 2 I- Une transition sûre et équitable? Les enjeux mondiaux du développement durable II- Le débat écologique et sa dimension sociale III- Les nuances de vert dans les emplois verts IV. Emplois verts

Plus en détail