LE PLURALISME DES PROFESSIONS JURIDIQUES. Réponse luxembourgeoise au questionnaire. par. Bertrand Christmann et Jean-Joseph Wagner 1

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LE PLURALISME DES PROFESSIONS JURIDIQUES. Réponse luxembourgeoise au questionnaire. par. Bertrand Christmann et Jean-Joseph Wagner 1"

Transcription

1 1 LE PLURALISME DES PROFESSIONS JURIDIQUES Réponse luxembourgeoise au questionnaire par Bertrand Christmann et Jean-Joseph Wagner 1 A. Définition et réglementation 1. Est-ce-que votre système juridique contient une définition légale de la notion de «profession juridique»? Et de profession intellectuelle? Au Luxembourg, il n existe aucune définition légale de la notion de «profession juridique». La définition de profession intellectuelle est également absente dans notre droit national. 2. Si tel n est pas le cas existe-t-il une définition conventionnelle ou jurisprudentielle? Ni la jurisprudence, ni aucune convention ne contient de définition des termes mentionnés cidessus. 3. Combien de professions juridiques sont recensées, réglementées ou exercées dans votre pays? Quelles sont-elles? Il existe actuellement six professions juridiques qui sont réglementées au Luxembourg, à savoir : - les magistrats - les avocats - les notaires - les huissiers de justice - les experts judiciaires - les médiateurs pénaux 4. Existe-t-il dans votre pays une tendance à la fusion, au rapprochement des différentes professions juridiques? Non. 5. Quels sont les domaines d intervention, les champs d activités de ces professions? et 6. Existe-t-il une concurrence entre ces professions? Certaines d entre elles ont-elles un monopole sur certaines activités ou certains actes? Sans originalité, les magistrats appartiennent au corps judiciaire et sont investis à titre professionnel du pouvoir de rendre la justice par le biais de jugements ("magistrature du siège", "magistrature assise") ou de la requérir (magistrat du parquet, "magistrature debout"). 1 Bertrand Christmann, avocat à la Cour, est l auteur des réponses aux questions concernant les professions d avocat, de magistrat et d huissier de justice ainsi que celles concernant les experts judiciaires et médiateurs pénaux. Jean-Joseph Wagner, notaire, est l auteur des réponses concernant la profession de notaire. L annexe, concernant la situation des professeurs de droit, a été élaborée par un représentant de l Université du Luxembourg.

2 2 Les avocats : la profession d avocat est régie par la loi modifiée du 10 août 1991 sur la profession d avocat. La profession d avocat est une profession libérale et indépendante. Dans les affaires où la représentation est obligatoire, les avocats sont seuls à être admis à assister ou représenter les parties, postuler et plaider pour elles devant les juridictions de quelque nature qu elles soient, recevoir leurs pièces et titres afin de les présenter aux juges, faire et signer les actes nécessaires pour la régularité de la procédure et mettre l affaire en état de recevoir jugement. Seuls les avocats peuvent donner à titre habituel et contre rémunération des consultations juridiques, ou rédiger pour autrui des actes sous seing privé. Les avocats représentent ou assistent également leurs clients devant les juridictions internationales. Les avocats sont soumis au secret professionnel qui est d ordre public et sanctionné pénalement. Les huissiers de justice : L huissier de justice est au Luxembourg un officier ministériel qui a seul qualité pour signifier les actes et les exploits et faire les notifications prévues par les lois et règlements lorsque le mode de nodification n a pas été réglé par la loi ; pour procéder à l exécution des décisions de justice ainsi que des actes ou titres en forme exécutoire. De plus, l huissier de justice peut procéder au recouvrement aimable ou judiciaire de toutes créances. Ce pouvoir comprend le droit de signer aux noms des requérants des requêtes en obtention d une ordonnance de paiement ou d une saisie-arrêt sur prestations périodiques. L huissier de justice peut également procéder aux prisées et ventes publiques de meubles, effets mobiliers et récoltes. Il convient de noter que l huissier de justice peut être commis par les parties ou par la justice pour effectuer des constatations purement matérielles, exclusives de tout avis sur les conséquences de fait ou de droit qui peuvent en résulter. Les experts judiciaires : Le ministre de la Justice peut, en matière répressive et administrative, désigner des experts, des traducteurs et des interprètes assermentés, chargés spécialement d'exécuter les missions qui leur seront confiées par les autorités judiciaires et administratives. Il pourra les révoquer en cas de manquement à leurs obligations ou à l'éthique professionnelle ou pour d'autres motifs graves. Ils prêteront devant la chambre civile de la Cour supérieure de Justice, le serment de faire leurs rapports et de donner leurs avis en leur honneur et conscience ; les traducteurs et interprètes, celui de traduire fidèlement en une des langues généralement employées au Grand-duché, tant les dépositions faites que les écrits rédigés en langue étrangère et vice versa. Ils seront soumis à la surveillance du procureur général d'etat. En matière judiciaire répressive et administrative, les experts, traducteurs et interprètes seront choisis de préférence parmi les experts, traducteurs et interprètes assermentés. Si toutefois un autre choix s'impose, l'expert, traducteur ou interprète non-assermenté choisi prêtera le serment d'après les dispositions légales en vigueur, et en matière judiciaire répressive devant qui de droit le serment d'après la formule précisée ci-dessus. Les médiateurs pénaux : La loi du 6 mai 1999 et le règlement grand-ducal du 31 mai 1999 ont mis en place le régime de la médiation pénale. Ainsi, le Procureur d'etat peut préalablement à sa décision sur l'action publique, décider de recourir à une médiation s'il lui apparaît qu'une telle mesure est susceptible d'assurer la réparation du dommage causé à la victime, ou bien de mettre fin au trouble résultant de l'infraction ou encore de contribuer au reclassement de l'auteur de l'infraction. Lorsque le Procureur d'etat décide de recourir à une médiation, il peut désigner toute personne agréée à cette fin pour servir de médiateur. La personne qui désire être agréée comme médiateur en fait la demande au Ministre de la Justice qui statue sur cette demande, après avoir demandé l'avis du Procureur général d'etat.

3 3 Les notaires : Les notaires luxembourgeois ont le monopole des actes pour lesquels la loi exige la forme authentique. Il s agit d actes qui requièrent cette forme pour leur validité (p. ex : contrat de mariage (art du Code Civil), donation (art. 931 du Code Civil), vente d immeuble à construire (art du Code Civil avec précision que la nullité ne peut être invoquée que par l acheteur et avant l achèvement des travaux), constitution des S. à r.l., S.A., S.C.A (art. 4 de la loi sur les sociétés commerciales), ou, du moins croit-on le comprendre à la lecture d une loi du 22 octobre 2008 portant promotion de l habitat et création d un pacte logement avec les communes, bail emphytéotique et concession de droit de superficie) ou pour leur transcription conditionnant leur opposabilité aux tiers (p. ex : vente immobilière). 7. Dans le temps la notion, la réglementation, l exercice des professions juridiques ontils changé? De manière générale, nous pouvons affirmer que la notion, la réglementation et l exercice des professions juridiques n ont pas subi de changement majeur à travers le temps. Néanmoins, il convient de noter qu auparavant, il existait une distinction entre les avocats avoués et les avocats stagiaires. La loi de 1991 précédemment citée a maintenu cette distinction tout en modifiant la terminologie. Les avocats avoués sont désormais avocats à la Cour, liste Les professions juridiques ont-elles une réglementation unitaire ou des réglementations distinctes? Au Luxembourg, les professions juridiques ont une réglementation distincte : - La profession d avocat est réglée par la loi du 10 août 1991 sur la profession d avocat. - La profession de notaire est régie par un règlement grand-ducal en vertu de la loi modifiée du 9 décembre 1976 relative à l'organisation du notariat. - La profession d huissier de justice est régie par une loi du 4 décembre La loi du 6 mai 1999 et le règlement grand-ducal du 31 mai 1999 ont mis en place le régime de la médiation pénale. 9. Y-a-t-il un rapport entre la notion de profession juridique et l exercice de l activité d entreprise? Non B. L admission 10. Est-il nécessaire d avoir obtenu un titre, d avoir effectué une période de stage et d avoir passé un examen d admission pour exercer ces professions juridiques? L accès à la formation d avocat est règlementé par le règlement grand-ducal du 10 juin 2009 portant organisation du stage judiciaire. Il suppose de réaliser un stage professionnel composé d une période de cours complémentaires en droit luxembourgeois («CCDL») suivie d un stage pratique. L inscription au CCDL présuppose d avoir accompli avec succès 4 années d études universitaires en droit.

4 4 Après l obtention du certificat de formation complémentaire en droit luxembourgeois, les stagiaires sont admis à l inscription sur la liste dite «liste 2» de l un des barreaux du Luxembourg. Le but du stage judiciaire est l apprentissage de l exercice de la profession d avocat. Les études universitaires ont permis au stagiaire d acquérir une connaissance approfondie du droit et les CCDL ont complété ces connaissances par l apprentissage des spécificités du droit luxembourgeois. Pendant le stage judiciaire, l accent est mis essentiellement sur l apprentissage de l exercice de la profession d avocat tant en exerçant la profession sous l égide d un patron de stage qu en suivant des cours ayant précisément l apprentissage de la profession pour objet. Le stage pratique d une durée de 2 ans au moins s achève par un examen de fin de stage. Après la réussite à cet examen, le postulant devient avocat à la Cour et est inscrit sur la liste 1. Sur demande motivée et justifiée, le stagiaire peut être autorisé par le Comité de pilotage à effectuer au moins 3 mois et au maximum 6 mois de son stage judiciaire dans une étude d avocat située dans un Etat membre de l Union européenne. Cette période de stage dûment autorisée est prise en compte pour la durée du stage judiciaire. Pour devenir magistrat, la nationalité luxembourgeoise et une connaissance adéquate des 3 langues administratives du pays, c est-à-dire le français, l allemand et le luxembourgeois, sont obligatoires. En outre, il faut accomplir avec succès un cycle universitaire complet d'études en droit, d'au moins 4 années, ainsi que les cours complémentaires en droit luxembourgeois («CCDL»). De surcroît, le candidat doit détenir le diplôme de l'examen de fin de stage judiciaire. Pour ce qui est de l'ordre judiciaire, l'accomplissement d'un stage est également prévu. Les magistrats stagiaires sont nommés par arrêté grand-ducal, à titre provisoire et pour une durée d'une année. Ceux-ci suivent une formation théorique à l'ecole Nationale de la Magistrature, située à Bordeaux (France). Ensuite, ils suivent une formation pratique au Luxembourg auprès des tribunaux, des parquets, des services de police, des établissements pénitentiaires, etc. La formation initiale et continue des magistrats incombe au Ministère de la Justice. Elle est assurée par une commission composée de hauts magistrats et de fonctionnaires. Pour la formation continue, le Luxembourg est membre du Réseau européen de formation judiciaire. Le candidat à un poste d huissier de justice adresse sa demande au ministre de la Justice. Il est nommé formellement par le Grand-Duc. Pour pouvoir être nommé huissier de justice, il faut: 1. posséder la nationalité luxembourgeoise et avoir la jouissance des droits civils et l exercice des droits politiques 2. produire un certificat de moralité, délivré par le Procureur d Etat; 3. avoir accompli un stage, effectif et non interrompu, d une durée d un an dans une étude d huissier de justice en fonction depuis au moins cinq ans 4. présenter le certificat de candidat-huissier de justice Pour pouvoir être admis au stage d huissier de justice, le candidat doit : soit présenter le certificat de formation complémentaire en droit luxembourgeois, prévu par les articles 5 et 8 du règlement grand-ducal du 21 janvier 1978, tel que modifié, portant organisation du stage judiciaire et réglementant l accès au notariat ;

5 5 soit présenter le diplôme de docteur en droit, délivré par un jury luxembourgeois conformément à la loi du 5 août 1939 sur la collation des grades. Afin de figurer sur la liste des experts, traducteurs et interprètes assermentés, il convient de présenter une demande sous forme de lettre sur papier libre adressée au ministre de la Justice et qui précise les domaines et/ou les spécialités/langues pour lesquels la demande est introduite. En annexe à cette lettre doit figurer un curriculum vitae, un extrait du casier judiciaire et une copie certifiée conforme des diplômes présentés à l'appui de la demande. Le ministre vérifie si les diplômes correspondent à la qualification annoncée et si une expérience suffisante est établie. Au cas où la demande est avisée positivement, le demandeur est inscrit sur la liste tenue auprès du Ministère de la Justice dans le cadre d'un arrêté ministériel pris une à deux fois par an et invité à prester serment devant une Chambre de la Cour Supérieure de Justice. Lorsque le Procureur d'etat décide de recourir à une médiation, il peut désigner toute personne agréée à cette fin pour servir de médiateur. La personne qui désire être agréée comme médiateur en fait la demande au Ministre de la Justice qui statue sur cette demande, après avoir demandé l'avis du Procureur général d'etat. Quant aux notaires, l article 44 du règlement grand-ducal du 21 janvier 1978 portant organisation du stage judiciaire et règlementant l accès au notariat précise que «pour pouvoir être nommé notaire, il faut présenter soit le certificat de fin de stage, branche droit notarial [délivré sous l empire de la législation précédente], soit le diplôme du candidat notaire» [délivré sous le régime actuel issu du règlement de 1978]. La délivrance du diplôme de candidat notaire suppose l accomplissement d un «stage notarial» sanctionné par un examen de fin de stage (articles 27 et ss du règlement grand-ducal précité). Le stage, accompli à plein temps dans une étude de notaire, a une durée de douze mois. Il comprend en outre, des cours théoriques portant sur des matières intéressant la profession de notaire et des travaux pratiques sous forme de conférences et séminaires. L examen comporte des épreuves écrites (théoriques, mais également la rédaction d actes notariés en français et en allemand) et une épreuve orale. La fonction notariale est étroitement liée à la formation d avocat puisqu aux termes de l article 28 alinéa 2 du prédit règlement, «le stage notarial s effectue pendant la première année de stage judiciaire, sous réserve de la réussite à la première session des cours complémentaires [voir si cette notion est expliquée par la contribution «avocat»]. Il peut également avoir lieu après l examen de fin de stage judiciaire.». 11. Est-il nécessaire d être admis dans une école (privée, publique, organisée par les barreaux ou bien par les associations qui font partie de la structure de la profession)? Au Luxembourg, il n est pas nécessaire d être membre d une quelconque école qu elle soit privée ou publique, ni d aucune association faisant partie de la structure de la profession. Le stage notarial, tout comme le stage judiciaire, est organisé sous la direction d une commission désignée par le Ministre de la Justice. En pratique, le stage notarial est organisé en collaboration avec la Chambre des Notaires du Grand-Duché de Luxembourg, qui, sans qu il y ait un ancrage législatif afférent, met à la disposition ses locaux pour les cours et conférences et recrute parmi ses membres une parties des enseignants des cours.

6 6 12. Est-il nécessaire de remplir d autres conditions pour être admis au barreau? Hormis les conditions énoncées ci-dessus à la question 10, il n est pas nécessaire de remplir de conditions supplémentaires afin d être admis au barreau, à l exception d une condition d honorabilité vérifiée par la production d un casier judiciaire vierge. Pour le notariat, outre l exigence de formation professionnelle mentionnée au point 10 cidessus, la loi du 9 décembre 1976 relative à l organisation du notariat exige pour être admis au fonction de notaire : - la nationalité luxembourgeoise, - la jouissance des droits civils et l exercice des droits politiques, - un âge de 25 ans accomplis. Le Luxembourg, comme six autres pays de l UE a été cité par la Commission devant la Cour de Justice des Communautés Européennes pour atteinte disproportionnée é la liberté d établissement du fait de la condition de nationalité. Le nombre (actuellement 36) et la résidence des notaires sont déterminés par règlement grandducal. Les notaires sont nommés par le Grand-Duc, sur avis du Procureur Général d Etat et de la Chambre des Notaires. La vacance d un poste de notaire, survenue soit par l atteinte de l âge de 72 ans, soit par décès, soit par démission, soit par la destitution, est publiée au journal officiel («Mémorial»). Toute personne répondant aux conditions de formation, d âge et de nationalité ciavant énoncées peut postuler. La nomination par le Grand-Duc est discrétionnaire (dans la mesure où aucun texte ne réglemente le choix). La pratique quasi-constante veut cependant que le Grand-Duc respecte l ancienneté, en nommant le candidat dont le titre de formation est le plus ancien (et en choisissant le candidat le mieux classé en cas de candidats d une même promotion), les notaires déjà en fonction, qui souhaiteraient changer de résidence, ayant cependant priorité, pour autant qu ils aient occupé leur poste pendant au moins trois ans. 13. La formation permanente est-elle prévue? Le titre 14 du Règlement Intérieur de l Ordre des Avocats du Barreau de Luxembourg est relatif à la formation permanente des avocats. Ainsi, selon son article «Tous les avocats inscrits aux listes 1 et 4 du Tableau de l Ordre doivent justifier d une formation permanente.» Aucun texte ne prévoit une exigence de formation continue pour les notaires. En pratique, la Chambre des Notaires organise cependant actuellement, à un rythme bi-mensuel des réunions de formation informelles et facultatives, consistant souvent en la rencontre avec des représentants d autorités, d administrations ou d entreprises activent dans des secteurs intéressant le notariat. Si le notaire-même n est pas tenu légalement à une formation continue, il est tenu de soumettre ses employés à une telle formation dans un domaine particulier la lutte anti-blanchiment. L article 4 (2) de la loi du 12 novembre 2004 relative à la lutte contre le blanchiment d argent et contre le financement du terrorisme, applicable, entres autres professionnels, au notaire prévoit que «les professionnels sont tenus de prendre les mesures adaptées et appropriées pour sensibiliser et former leurs employés concernés aux dispositions contenues dans la présente loi, afin de les aider à reconnaître les opérations qui peuvent être liées au blanchiment ou au financement du terrorisme et de les instruire sur la manière de procéder en pareil cas. Ces mesures comprennent la participation des employés concernés à des programmes spéciaux de formation continue.»

7 7 14. Y-a-t il un rapport entre la notion et la pratique des professions juridiques? La formation des professionnels du droit étant fondée sur l obligation de réaliser un stage pratique, il existe un rapport étroit entre la définition de ces professions et leur pratique. 15. L exclusion du barreau pour non-exercice de la profession est-elle possible? Selon l article du Règlement précédemment mentionné, «peut être omis du tableau l avocat qui, sans motifs légitimes, n exerce pas effectivement la profession ou ne satisfait pas l obligation de disposer d un cabinet conforme aux usages». Aucun texte ne prévoit la destitution d un notaire pour le seul non-exercice de la profession. L article 1 de la loi fondamentale précitée du 9 décembre 1976 définit les notaires comme titulaires d un office public, pour lequel semble dès lors jouer le principe de droit administratif de la «continuité du service public». Un certain nombre de dispositions applicables aux notaires semblent découler de ce principe, telle par exemple la règle que le notaire ne peut refuser son ministère lorsqu il en est requis, excepté les cas de contrariété à une loi pénale ou de lien de parenté prohibé avec le client. Le même principe a sans doute dicté la disposition de l article 2 alinéa 4 prévoyant que lorsqu un notaire ne remplit plus ses fonctions par suite de maladie ou d infirmité grave et permanente, le tribunal civil siégeant en chambre du conseil peut, à la requête du ministère public et sur avis de la Chambre des Notaires, le déclarent déchu de ses fonctions. Le texte ne prévoit pas le cas de non exercice volontaire, par oisiveté Compte tenu des principes sus-énoncés, le non-exercice de sa profession par un notaire, du moins s il était requis à instrumenter, constituerait sans doute une faute ou négligence professionnelle, permettant au Conseil de discipline de la Chambre des Notaires, institué par la loi organique précitée, de prononcer, entre autres, la sanction de la destitution. A noter dans ce contexte que du fait de la particularité du notariat luxembourgeois, interdisant toute association de notaires ou exploitation d une charge sous forme sociétaire, le législateur a organisé une procédure de suppléance, s il est à présumer qu un notaire se trouve dans l impossibilité de remplir ses fonctions pendant 2 mois au moins par suite d une maladie grave ou de force majeure. La nomination est faite à la demande ou sur proposition du notaire intéressé, de son conjoint ou de ses proches parents, sur avis de la Chambre des Notaires. En outre, le Grand-Duc peut, d office ou à la demande du président de la Chambre des Notaires, nommer un notaire suppléant pour remplir les fonctions d un notaire suspendu (pour un terme de 15 jours à un an) par le conseil de discipline. C. L organisation de l activité professionnelle 16. Est-ce qu il existe des domaines réservés à l exercice des professions juridiques? Ces domaines recoupent les domaines d intervention et les monopoles décrits au point A.6. Certaines activités sont interdites au notaire. Selon l article 7 de la loi organique «il est interdit aux notaires soit par eux-mêmes, soit par personne interposée, soit directement, soit indirectement: 1) d exercer un commerce;

8 8 2) d être gérants, commandités, administrateurs délégués ou liquidateurs d une société commerciale ou d un établissement industriel ou commercial; 3) de s immiscer dans l administration et la surveillance de sociétés, d entreprises ou d agences ayant pour objet l achat, la vente, le lotissement ou la construction d immeubles, ou d y avoir un intérêt quelconque; 4) d avoir avec lesdites sociétés, entreprises ou agences des relations suivies, qui entraveraient le libre choix du notaire par les parties; 5) de se livrer habituellement à des opérations de banque, d escompte et de courtage ou à des spéculations de bourse, à l exception des opérations d escompte effectuées à l occasion des actes de leur ministère; 6) de recevoir des dépôts de fonds, à l exception des dépôts qui se font en vue ou à l occasion d actes de leur ministère ou de la liquidation de successions; 7) de prêter leur ministère dans aucune affaire dans laquelle ils seraient intéressés; 8) de se servir de prête-noms pour les actes qu ils ne peuvent faire directement; 9) d avoir à leur service à quelque titre que ce soit des agents d affaires ou des agents immobiliers.» 17. Est-il possible de fixer des tarifs pour la rémunération de ceux qui exercent la profession juridique? Pour les avocats, le point du Règlement intérieur de l Ordre des Avocats de 2007 précise qu «hormis les cas où les honoraires de l avocat sont fixés par des dispositions légales ou réglementaires, par une convention d honoraires ou par la décision de justice qui le désigne, l avocat fixe ses honoraires en tenant compte de l importance et du degré de difficulté de l affaire, du travail fourni par lui-même ou par d autres avocats de son cabinet, de sa notoriété et de son expérience professionnelle, du résultat obtenu et de la situation de fortune du mandant. Pour ce qui est des médiateurs, la loi de 1999 n a pas été modifiée depuis lors et son article 9 dispose qu «il est alloué au médiateur une vacation horaire qui est fixée par décision du Gouvernement en Conseil. Le plafond maximum par affaire est de francs». La loi organique prévoit que «le taux des honoraires et émoluments des notaires est fixé par règlement grand-ducal.». Effectivement un règlement grand-ducal du 9 octobre 1984 venant modifier un règlement grand-ducal du 24 juillet 1971 portant révision du tarif des notaires a, de manière exhaustive fixé les honoraires du notaire en instaurant un tarif proportionnel et dégressif par rapport aux valeurs exprimées dans les actes et en distinguant sept familles d actes («nature de l acte») dans lesquelles 90 actes nommés sont classés. 18. Est-ce qu il existe une liberté d exercice des professions juridiques pour les étrangers dans votre pays? Pour exercer la profession d avocat au Luxembourg, il faut obligatoirement avoir obtenu l inscription au tableau d un Ordre des avocats établi au Grand-Duché de Luxembourg. Ceci vaut également pour l avocat européen qui désire exercer au Luxembourg sous son titre professionnel d origine. Ce dernier sera inscrit sur une liste spécifique dite «liste 4». A l heure actuelle la nomination au poste de notaire est réservée aux citoyens luxembourgeois.

9 9 19. Est-ce qu il existe une liberté d établissement? Pour les avocats, il existe une liberté d établissement sous la condition d avoir été admis à s inscrire à l ordre des avocats. Une telle liberté n existe pas pour les notaires, huissiers qui sont officiers ministériels. Il n existe par de liberté d établissement pour les notaires puisque le nombre et la résidence (càd le territoire communal sur lequel doit être établie l étude notariale) sont déterminés par règlement grand-ducal. D. La représentation 20. Les professions juridiques ont-elles une organisation interne, des ordres professionnels, des organes représentatifs, des cadres institutionnels? Les avocats sont tous membres d un barreau qui concentre des pouvoirs de règlementation de la profession et des pouvoirs disciplinaires. Il est représenté par un conseil de l ordre élu ainsi qu en son sein par un bâtonnier. Une organisation professionnelle unique pour l ensemble des notaires luxembourgeois est instituée par la loi du 9 décembre 1976 relative à l organisation du notariat : la Chambre des Notaires du Luxembourg. Celle-ci a notamment les attributions suivantes : «1. maintenir la discipline entre les notaires et exercer le pouvoir disciplinaire par son conseil de discipline; 2. prévenir ou concilier tous différends entre notaires, et, en cas de non-conciliation, émettre son opinion par simple avis; 3. concilier tous différends entre des notaires et des tiers; 4. donner son avis sur les difficultés concernant les honoraires, émoluments, salaires, vacations, frais et débours portés en compte par les notaires ainsi que sur tous différends soumis à cet égard au tribunal civil; 5. recevoir en dépôt les états des minutes; 6. contrôler la comptabilité des notaires; 7. représenter les notaires du Grand-Duché pour la défense des droits et intérêts de la profession.». La Chambre est composée de sept membres élus parmi les notaires du pays. D aucuns diront qu elle est par conséquent représentative, puisque ceci correspond à près de 20% des notaires nationaux. E. Les aspects sociaux 21. Existe-t-il dans votre pays des initiatives en faveur de la protection des femmes qui exercent les professions juridiques? Au niveau national, il n existe aucune initiative en faveur de la protection des femmes qui exercent une profession juridique. En particulier, il n existe aucune initiative particulière en faveur de la protection des femmes notaires. Cependant, au niveau européen, il convient de noter l existence de l association «European Women Lawyers Association» («EWLA»), dont le Luxembourg est membre.

10 10 Ladite association L EWLA est une association internationale sans but lucratif, ayant un objet philanthropique, scientifique et pédagogique. L EWLA a pour objet: L amélioration de la compréhension de la législation européenne concernant l égalité des chances, en particulier en ce qui concerne les femmes, et ses conséquences; Les échanges entre les femmes juristes dans toute l Union Européenne, l Espace Economique Européen et l Association Européenne de Libre Echange par exemple par la création de contacts les plus étroits possibles avec les barreaux, les law societies, les associations de femmes juristes, les facultés et les écoles d enseignement et de recherche juridiques, tant au niveau national qu international et avec les autorités européennes et autres autorités publiques; Les études, recherches et conférences des femmes juristes européennes aussi auprès des organisations et des institutions tant à l intérieur de l Europe qu au-delà de ses frontières en vue de réaliser l égalité des droits et des chances; Le renforcement des liens entre les femmes juristes faisant partie de l Union Européenne, de l Espace Economique Européen et de l Association Européenne de Libre Echange et l encouragement des réunions, de la coopération et de la compréhension entre les femmes juristes. 22. Existe-t-il des initiatives en faveur des jeunes? La Conférence du Jeune Barreau est une association fondée en 1923 dont sont membres les jeunes avocats ayant moins de 11 ans d ancienneté au Barreau de Luxembourg. Elle est représentée par un Comité élu chaque année par l assemblée générale composée de tous les membres et dont la principale mission est la défense des intérêts des jeunes avocats. Le Comité étudie les mesures à prendre dans l intérêt professionnel, organise des conférences et cours pratiques, entretient des relations confraternelles avec des organisations similaires à l étranger et organise des fêtes et réunions amicales. La restriction légale du nombre de notaires et la pratique des nominations «à l ancienneté» ne laissent guère de place à des initiatives en faveur des jeunes. Un projet de loi visant à permettre l exercice de la profession de notaire en association aurait sans doute permis l accès de jeunes candidats-notaires à la pratique notariale. Ce projet semble cependant avoir été abandonné avant même le déclenchement du processus législatif. ANNEXE La situation des professeurs de droit au Luxembourg La présente annexe relative à la profession de professeur en droit (ou en sciences juridiques) à l université couvre l essentiel des questions relatives à cette profession au Grand-duché du Luxembourg, quoique certains points ne soient pas étayés puisqu il faut garder à l esprit que cette profession est récente au sein du système luxembourgeois lui-même. La profession de professeur en sciences juridiques telle qu elle est exercée au Luxembourg illustre à la fois une certaine tradition provenant des systèmes desquelles elle s inspire et une certaine spécificité du fait d une part de la jeunesse de l enseignement universitaire, d autre

11 11 part de l étroitesse du pays et enfin du fait qu il n y ait qu une université pour l ensemble du pays. Tradition et spécificité se révèlent à l examen des divers aspects entourant la profession de professeur en droit, qu il s agisse de l environnement réglementaire et scientifique dans laquelle elle s exerce I/, du recrutement et du statut de ses membres II/, et enfin de l étendue de son champ d activité III/ I/ S agissant tout d abord des contours de la profession et de son environnement réglementaire et scientifique, la définition de professeur juridique n est pas strictement établie au Luxembourg. Il n y a pas de définition légale pas plus que de définition prétorienne, dans la mesure où l Université elle-même a commencé ses activités lors de l année universitaire 2003/2004 et qu aucun contentieux n a pour l heure porté sur la question. La profession de professeur d université est en revanche réglée par un texte législatif unique : la loi du 12 août 2003 portant création de l Université du Luxembourg 2 qui n a jamais jusqu alors été modifiée depuis sa très récente - promulgation, et au niveau interne par le règlement d ordre intérieur de l Université 3. L article 32 (1) de la Loi du 12 août 2003 définit le professeur de la manière suivante : «Le professeur nommé à l Université est un enseignantchercheur titulaire d un doctorat et auteur de travaux de recherche d après thèse validés par des publications dans des ouvrages reconnus ou titulaire d une autorisation à diriger des recherches». L assistant-professeur nommé à l Université quant à lui, est défini par l article 32 (2) de la même loi comme «un enseignant-chercheur titulaire d un doctorat» : partant, il a des fonctions de professeur à part entière et contrairement à ce que le titre pourrait suggérer n a pas pour vocation d assister un professeur. La seule différence est que du point de vue de son parcours il n a pas une reconnaissance suffisante eu égard à son expérience qui est néanmoins prometteuse, et que du point de vue formel il est nommé par le recteur et non par le conseil de gouvernance au sein de l université. Le professeur en sciences juridiques et l assistant-professeur consacrent la moitié de leur temps à l enseignement et l autre moitié à la recherche (publications juridiques dans les revues juridiques de Luxembourg ou à l étranger) bien que cela n exclut pas l exercice de tâches afférentes à la gestion de l Université. Professeurs et assistants-professeurs font partie du corps académique interne à l Université, contrairement aux professeurs invités ou aux enseignants vacataires (chargés de cours ou d enseignement à temps partiel). Les enseignants vacataires sont d éminents spécialistes praticiens qui fournissent des enseignements dans leur domaine d expertise mais qui, n étant pas titulaire du titre de professeur d université, ne sont pas tenus de rendre compte de leur activité scientifique. Enseignants vacataires et professeurs invités (même quand ces derniers détiennent le titre de professeur en droit) ne sont pas autorisés à participer aux organes de gestion administrative de l Université. Ils constituent une aide précieuse et numériquement importante puisqu ils constituent à l heure actuelle 50% des intervenants au sein l ensemble des formations juridiques, même si ce taux devrait diminuer lors des prochaines années, du fait essentiellement de sa diminution envisagée au stade du bachelor, au profit de professeurs nommés à temps plein. Pour le reste, les assistants-doctorant peuvent temporairement venir en soutien aux corps académique interne de l Université, et donner certains travaux dirigés mais leur charge de soutien à l enseignement ne doit pas dépasser 20 % de leur temps, 80 % de celui-ci devant être consacré à l élaboration de leur thèse. 2 Disponible au lien suivant : 3 Disponible au lien suivant : guage)/fre-fr

12 12 Le corps académique dispose en revanche d une aide scientifique interne à l Université du Luxembourg fournie par les auxiliaires scientifiques. Les fonctions de ces derniers sont définies par le règlement intérieur et sont calquées sur le modèle français de l ingénieur de recherche 4. Il y a actuellement un pool de trois auxiliaires scientifiques en sciences juridiques, qui assistent plus ou moins (leur nombre augmentant de manière constante du fait du développement de l université) 20 professeurs & assistants professeurs. II/ S agissant ensuite des conditions de recrutement et du statut, il faut pour devenir professeur ou assistant-professeur en droit, être titulaire d une thèse de doctorat en droit et avoir publié des études scientifiques dans des revues connues. Les professeurs sont recrutés à la suite d une vacance publique publiée dans les médias européens et internationaux. Les professeurs en science juridique n ont pas d organisation interne, d ordres professionnels, d organismes représentatifs ou de cadres institutionnels similaires aux ordres des professions réglementées : pour être nommés, les professeurs et assistants-professeurs passent un entretien devant un jury composé d éminents professeurs d universités. Après avis positif du jury, ils sont nommés professeur en droit par le Conseil de gouvernance de l Université. Les assistants-professeurs doivent suivre la même procédure, mais ils sont nommés par le recteur et non par le Conseil de gouvernance. Une fois nommés, les professeurs et assistants-professeurs d université sont liés à l Université par un contrat de droit privé, et font partie du corps académique interne à l Université. Ils sont en principe rémunérés selon les barèmes fixés par celle-ci. Ils disposent dans l exercice de leur profession d une totale liberté académique affirmée par l article 30 de la loi du 12 juillet 2003 portant création de l université du Luxembourg qui «inclut, outre la liberté de pensée et d expression, la liberté de l enseignement, de la recherche et des études. Elle s exerce dans le respect des principes fondamentaux de l enseignement et de la recherche. L exercice de cette liberté trouve ses limites dans les objectifs assignés à l Université, dans les programmes d enseignement et de recherche que celle-ci s est donnés et dans les moyens matériels et financiers dont elle dispose 5». Toute personne quelle que soit sa nationalité peut devenir professeur en droit moyennant les conditions prévues par l article 32 (1) de la loi du 12 juillet 2003 création de l Université du Luxembourg. L Université est bien entendu en faveur de la diversité selon l âge, la nationalité, et respecte l interdiction de discrimination basée sur le sexe, mais sa manifestation doit être étudiée de manière indépendante, en fonction du cadre. Tout d abord : il convient de relever que toute personne nationale ou étrangère peut bénéficier du titre de professeur en science juridique à l Université du Luxembourg et exercer dans le cadre du contrat prévu, mais alors qu un étranger citoyen de l Union européenne n aura aucune formalité préalable à remplir, un autre originaire d un pays hors de l union européenne devra obtenir un permis de séjour et un permis de travail, du fait de la nature du contrat liant le professeur à l Université. En pratique, cela ne pose aucun problème du fait que les personnes dont est envisagé le recrutement disposent d une expertise et de qualifications dans une spécialité en principe non 4 Dont la définition est d isponible au lien suivant : 5 Pour davantage de précision, voir Prüm A. et Ergec R. Revue du droit public et de la science politique en France et à l'étranger, 20 octobre 0101 n 1, P. 3 «Les facultés de droit dans la réforme universitaire»

13 13 disponible sur le territoire national, du fait justement d une absence de tradition universitaire locale, jusqu à une période récente. S agissant ensuite de la protection contre la discrimination, il y a à l Université une Commissaire aux droits de la femme qui veille à ce que les femmes ne soient pas discriminées. Dans les procédures de recrutement et de promotion, on tient en effet compte uniquement des qualités scientifiques, abstraction faite de toute considération de sexe. Il reste que, actuellement, les femmes sont sous- représentées dans le corps professoral. Enfin, il n y a pas d initiatives particulières en faveur des jeunes, mais l Université recherche ardemment de jeunes universitaires prometteurs, qui peuvent exercer leur métier de la manière la plus complète sous le titre d assistant-professeur. III/ s agissant enfin du domaine d activité, les professeurs d université ont le monopole de l enseignement de la formation universitaire des juristes qui permet notamment aux étudiants d exercer en qualité de juriste ou d accéder aux formations et stages professionnels des professions juridiques réglementées (barreau, magistrature, notariat etc.), actuellement sous les auspices du ministère de la Justice. Aucune formation permanente n est organisée, dans la mesure où le professeur en droit est du fait de son activité même de recherche, de publication, d enseignement et d organisation de conférences, en formation continue permanente et a fortiori au fait des derniers développement des matières qu il enseigne. Le statut de professeur d université en sciences juridiques à plein temps ne connaît aucune tendance de rapprochement avec les autres professions juridiques : il n y a d ailleurs pas de rapport entre l exercice de l activité de professeur et celle d entreprise. S il y a rapprochement, c est à la faveur des professeurs à temps partiel, avocats, magistrats ou juristes d entreprise, qui donnent des cours à temps partiel (30 à 60 h. par an) à l Université. Cela permet d établir des relations de collaboration entre la faculté de droit et ces collègues actifs dans la pratique, ce qui est particulièrement important dans l enseignement au niveau master II, où il est souhaitable que cette deuxième année de spécialisation soit ancrée dans la vie professionnelle. Toutefois, certains professeurs exercent des activités accessoires sous leur propre nom et responsabilité, qui sont autorisées dans le cadre de l article 37 de la loi précitée du 12 août Ces activités accessoires peuvent consister à conseiller les pouvoirs publics, les entreprises, ou siéger dans leur conseil d administration moyennant l autorisation de l Université.

Marseille 12-13 octobre 2006. Table ronde nº 1: le statut du notaire

Marseille 12-13 octobre 2006. Table ronde nº 1: le statut du notaire 1 er COLLOQUE DES NOTARIATS EUROMÉDITERRANÉENS Marseille 12-13 octobre 2006 Table ronde nº 1: le statut du notaire Rapporteur Général :Maître Manuel GARCIA COLLIANTES Rapporteur national : Maître Mariagrazia

Plus en détail

LOI N PORTANT ORGANISATION DE LA PROFESSION DE COMMISSAIRE-PRISEUR AU TOGO - DISPOSITIONS GENERALES

LOI N PORTANT ORGANISATION DE LA PROFESSION DE COMMISSAIRE-PRISEUR AU TOGO - DISPOSITIONS GENERALES LOI N PORTANT ORGANISATION DE LA PROFESSION DE COMMISSAIRE-PRISEUR AU TOGO TITRE I er - DISPOSITIONS GENERALES Article premier : La présente loi est applicable aux commissaires-priseurs, aux clercs de

Plus en détail

Epreuve n 1 : Réglementation professionnelle et. déontologie de l expert-comptable et du commissaire aux comptes

Epreuve n 1 : Réglementation professionnelle et. déontologie de l expert-comptable et du commissaire aux comptes DIPLOME D EXPERTISE COMPTABLE Session de novembre 2010 Epreuve n 1 : Réglementation professionnelle et déontologie de l expert-comptable et du commissaire aux comptes Durée : 1 heure Aucune documentation

Plus en détail

Congo. Loi règlementant l exercice de la profession de commerçant en République du Congo

Congo. Loi règlementant l exercice de la profession de commerçant en République du Congo Loi règlementant l exercice de la profession de commerçant en République du Loi n 19-2005 du 24 novembre 2005 Titre 1 - Dispositions générales Art.1.- La présente loi définit les conditions d exercice

Plus en détail

RECUEIL DE LEGISLATION. S o m m a i r e LUTTE CONTRE LE BLANCHIMENT ET CONTRE LE FINANCEMENT DU TERRORISME

RECUEIL DE LEGISLATION. S o m m a i r e LUTTE CONTRE LE BLANCHIMENT ET CONTRE LE FINANCEMENT DU TERRORISME MEMORIAL Journal Officiel du Grand-Duché de Luxembourg 2765 MEMORIAL Amtsblatt des Großherzogtums Luxemburg RECUEIL DE LEGISLATION A N 183 19 novembre 2004 S o m m a i r e LUTTE CONTRE LE BLANCHIMENT ET

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DU MINISTÈRE DE LA JUSTICE n 102 (1 er avril au 30 juin 2006)

BULLETIN OFFICIEL DU MINISTÈRE DE LA JUSTICE n 102 (1 er avril au 30 juin 2006) BULLETIN OFFICIEL DU MINISTÈRE DE LA JUSTICE n 102 (1 er avril au 30 juin 2006) Circulaires de la Direction des affaires criminelles Signalisation des circulaires du 1 er avril au 30 juin 2006 Circulaire

Plus en détail

Chap 3 : Les autres régimes : fonctionnaires et indépendants. A. Les conditions d accès à la fonction publique

Chap 3 : Les autres régimes : fonctionnaires et indépendants. A. Les conditions d accès à la fonction publique Chap 3 : Les autres régimes : fonctionnaires et indépendants En France, l Administration emploie plus de cinq millions de personnes, réparties dans les trois grandes fonctions publiques : la fonction publique

Plus en détail

ARRETE n 333 CM du 10 avril 2006 portant fixation du tarif des huissiers en matière civile et commerciale. (JOPF du 20 avril 2006, n 16, p.

ARRETE n 333 CM du 10 avril 2006 portant fixation du tarif des huissiers en matière civile et commerciale. (JOPF du 20 avril 2006, n 16, p. 1 ARRETE n 333 CM du 10 avril 2006 portant fixation du tarif des huissiers en matière civile et commerciale. (JOPF du 20 avril 2006, n 16, p. 1324) Le Président de la Polynésie française, Sur le rapport

Plus en détail

Métiers de la filière Droit. Recrutements dans les écoles de formation professionnelle

Métiers de la filière Droit. Recrutements dans les écoles de formation professionnelle Recrutement à bac Agent de recherches privées Institut de formation d agents de recherches IFAR Montpellier http://www.ifarinfo.com/ Formation préparatoire de 450h à la formation de l IFAR 3500 Clerc d

Plus en détail

Examen de fin de stage judiciaire Programme de révision

Examen de fin de stage judiciaire Programme de révision Examen de fin de stage judiciaire Programme de révision Le présent document est établi sur base de l article 17, paragraphe 1 er, alinéa 2 du règlement grand-ducal du 10 juin 2009 portant organisation

Plus en détail

La Direction du Commissariat aux Assurances,

La Direction du Commissariat aux Assurances, Règlement du Commissariat aux Assurances N 14/01 du 1 er avril 2014 relatif à l épreuve d aptitude pour candidats agents et sous-courtiers d assurances (Mémorial A N 55 du 8 avril 2014) La Direction du

Plus en détail

RECUEIL DE LEGISLATION. S o m m a i r e PROFESSIONELS DU SECTEUR DES ASSURANCES

RECUEIL DE LEGISLATION. S o m m a i r e PROFESSIONELS DU SECTEUR DES ASSURANCES MEMORIAL Journal Officiel du Grand-Duché de Luxembourg 2697 1623 MEMORIAL Amtsblatt des Großherzogtums Luxemburg RECUEIL DE LEGISLATION A N 129 110 22 22 juillet mai 2009 2013 S o m m a i r e PROFESSIONELS

Plus en détail

DECRET N 13/032 DU 25 JUIN 2013 PORTANT REGLEMENTATION DE L EXERCICE DE LA PROFESSION D EXPERT IMMOBILIER.

DECRET N 13/032 DU 25 JUIN 2013 PORTANT REGLEMENTATION DE L EXERCICE DE LA PROFESSION D EXPERT IMMOBILIER. DECRET N 13/032 DU 25 JUIN 2013 PORTANT REGLEMENTATION DE L EXERCICE DE LA PROFESSION D EXPERT IMMOBILIER. Le Premier Ministre, Vu la Constitution, telle que modifiée et complétée par la Loi n 11/002 du

Plus en détail

DROIT ECONOMIE - GESTION. DROIT PUBLIC DROIT DES RESSOURCES HUMAINES DES FONCTIONS PUBLIQUES (DRH Fonctions Publiques)

DROIT ECONOMIE - GESTION. DROIT PUBLIC DROIT DES RESSOURCES HUMAINES DES FONCTIONS PUBLIQUES (DRH Fonctions Publiques) 202-206 0Niveau : MASTER année Domaine : Mention : Spécialité : Volume horaire étudiant : DROIT ECONOMIE - GESTION DROIT PUBLIC DROIT DES RESSOURCES HUMAINES DES FONIONS PUBLIQUES (DRH Fonctions Publiques)

Plus en détail

RECUEIL DE LEGISLATION. S o m m a i r e

RECUEIL DE LEGISLATION. S o m m a i r e MEMORIAL Journal Officiel du Grand-Duché de Luxembourg 599 1623 MEMORIAL Amtsblatt des Großherzogtums Luxemburg RECUEIL DE LEGISLATION A N 55 110 22 8 mai avril 2009 2014 S o m m a i r e Règlement du Commissariat

Plus en détail

DOSSIER D INSCRIPTION

DOSSIER D INSCRIPTION O R D R E D E S A V O C A T S D U B A R R E A U D E P A R I S DOSSIER D INSCRIPTION EN APPLICATION DE L ARTICLE 100 DU DÉCRET 91-1197 DU 27 NOVEMBRE 1991 NOM : Prénom : Réservé à l Ordre des Avocats de

Plus en détail

1 - Les conditions légales et réglementaires

1 - Les conditions légales et réglementaires LES REMPLACEMENTS 1. Les conditions légales et réglementaires 2. Formalités diverses - obligations 3. Responsabilités du médecin remplacé et du médecin remplaçant 1 1 - Les conditions légales et réglementaires

Plus en détail

FICHE N 8 - LES ACTIONS EN RECOUVREMENT DES CHARGES DE COPROPRIETE

FICHE N 8 - LES ACTIONS EN RECOUVREMENT DES CHARGES DE COPROPRIETE FICHE N 8 - LES ACTIONS EN RECOUVREMENT DES CHARGES DE COPROPRIETE A QUI INCOMBE LE RECOUVREMENT DES CHARGES? Le rôle du syndic : Le non-paiement des charges par un ou plusieurs copropriétaires oblige

Plus en détail

RECUEIL DE LEGISLATION. S o m m a i r e INTERMEDIAIRES D ASSURANCES ET DE REASSURANCES

RECUEIL DE LEGISLATION. S o m m a i r e INTERMEDIAIRES D ASSURANCES ET DE REASSURANCES MEMORIAL Journal Officiel du Grand-Duché de Luxembourg 3013 MEMORIAL Amtsblatt des Großherzogtums Luxemburg RECUEIL DE LEGISLATION A N 188 2 décembre 2005 S o m m a i r e INTERMEDIAIRES D ASSURANCES ET

Plus en détail

FORMATION INITIALE - STAGE AVOCAT -

FORMATION INITIALE - STAGE AVOCAT - FORMATION INITIALE - STAGE AVOCAT - DOSSIER DE PRESSE 8 juin 2010 Contacts presse : Stéphanie DUPERIE, assistante des relations presse / stephanie.duperie@justice.fr 05 56 00 10 38 Claire KELLER, Chef

Plus en détail

Diplôme Universitaire Avocat Généraliste

Diplôme Universitaire Avocat Généraliste Diplôme Universitaire Avocat Généraliste Directeurs de la formation René Despieghelaere : Ancien Bâtonnier du Barreau de Lille Bernard Bossu : Doyen de la Faculté des Sciences Juridiques, Politiques et

Plus en détail

L Assemblée Nationale a délibéré et adopté en sa séance du 2 décembre 1995 ;

L Assemblée Nationale a délibéré et adopté en sa séance du 2 décembre 1995 ; Loi n 96-024/ Portant Statut de l ordre des Comptables agréés et Experts-comptables agréés et réglementant les professions de Comptable agréé et d expert-comptable agréé. L Assemblée Nationale a délibéré

Plus en détail

CADRE D EMPLOIS DES RÉDACTEURS TERRITORIAUX Concours et examens d accès au grade de rédacteur principal de 2 ème classe

CADRE D EMPLOIS DES RÉDACTEURS TERRITORIAUX Concours et examens d accès au grade de rédacteur principal de 2 ème classe CADRE D EMPLOIS DES RÉDACTEURS TERRITORIAUX Concours et examens d accès au grade de rédacteur principal de 2 ème classe Mise à jour : 16 janvier 2015 PRÉSENTATION DU CADRE D EMPLOIS ET PRINCIPALES FONCTIONS

Plus en détail

L huissier de justice

L huissier de justice L huissier de justice Introduction Si vous devez faire appel à un huissier de justice ou si vous êtes confronté à son intervention, vous vous posez peut-être quelques questions sur ce qui vous attend.

Plus en détail

Questionnaire «B» Peuvent être nommées procureurs les personnes ayant le casier judiciaire vierge et ayant le droit de vote qui ont acquis :

Questionnaire «B» Peuvent être nommées procureurs les personnes ayant le casier judiciaire vierge et ayant le droit de vote qui ont acquis : Questionnaire «B» I. Les conditions préliminaires pour la nomination au poste du procureur sont les suivantes : Aux termes de la loi régissant les rapports de service au sein du parquet : Peuvent être

Plus en détail

REGLEMENT D ETUDES GENERAL DE LA FACULTE DES SCIENCES

REGLEMENT D ETUDES GENERAL DE LA FACULTE DES SCIENCES REGLEMENT D ETUDES GENERAL DE LA FACULTE DES SCIENCES Dans les articles 1 à 24 du présent règlement général, il faut entendre «section ou département directement rattaché à la Faculté» partout où il est

Plus en détail

RÈGLEMENT GÉNÉRAL DES ACTIONS DE FORMATION NATIONALES

RÈGLEMENT GÉNÉRAL DES ACTIONS DE FORMATION NATIONALES RÈGLEMENT GÉNÉRAL DES ACTIONS DE FORMATION NATIONALES Préambule Le présent règlement général des formations fixe les conditions générales et spécifiques notamment pour la mise en œuvre de procédures d

Plus en détail

ACCES A LA PROFESSION D AVOCAT

ACCES A LA PROFESSION D AVOCAT ACCES A LA PROFESSION D AVOCAT Chargé de cours 1 ère chambre AS, 8 avril 2015 RG 14/07853 L article 98 2 du décret du 27 novembre 1991 dispense de la formation théorique et pratique et du certificat d

Plus en détail

Délibération n 87-118 AT du 12 novembre 1987 portant statut des commissaires-priseurs en Polynésie française (JOPF du 26 novembre 1987, n 48, p.

Délibération n 87-118 AT du 12 novembre 1987 portant statut des commissaires-priseurs en Polynésie française (JOPF du 26 novembre 1987, n 48, p. 1 Délibération n 87-118 AT du 12 novembre 1987 portant statut des commissaires-priseurs en Polynésie française (JOPF du 26 novembre 1987, n 48, p. 1784) modifiée par : - Délibération n 2002-126 APF du

Plus en détail

RECUEIL DE LEGISLATION. S o m m a i r e SURENDETTEMENT

RECUEIL DE LEGISLATION. S o m m a i r e SURENDETTEMENT MEMORIAL Journal Officiel du Grand-Duché de Luxembourg 123 1623 MEMORIAL Amtsblatt des Großherzogtums Luxemburg RECUEIL DE LEGISLATION A N 13 110 2422 janvier mai 2009 2014 S o m m a i r e SURENDETTEMENT

Plus en détail

AGREES ET DES COMPTABLES AGREES ET REGLEMENTANT LES. L AsembléeNationaleadélibéréetadoptéensaséancedu.;

AGREES ET DES COMPTABLES AGREES ET REGLEMENTANT LES. L AsembléeNationaleadélibéréetadoptéensaséancedu.; LOIN./PORTANTSTATUTDEL ORDREDESEXPERTSCOMPTABLES AGREES ET DES COMPTABLES AGREES ET REGLEMENTANT LES PROFESSIONSD EXPERTCOMPTABLEETDECOMPTABLEAGREE L AsembléeNationaleadélibéréetadoptéensaséancedu.; Le

Plus en détail

Fonction Publique Territoriale

Fonction Publique Territoriale Fonction Publique Territoriale Filière Catégorie Administrative B Concours Rédacteur Principal 2 ème classe Mise à jour : juillet 2014 SOMMAIRE L'EMPLOI La fonction... 2 La rémunération... 2 LES CONDITIONS

Plus en détail

CHAPITRE 1 : LA PROFESSION COMPTABLE

CHAPITRE 1 : LA PROFESSION COMPTABLE CHAPITRE 1 : LA PROFESSION COMPTABLE I. Organisation de la profession comptable Profession comptable Comptable s salariés Comptable s libéraux Comptable s publics A. Comptables salariés 1. La profession

Plus en détail

FORUM FRANCO ALLEMAND du 10 décembre 2008. Participation de Me Jean TARRADE, notaire à PARIS à la 3 ème table ronde

FORUM FRANCO ALLEMAND du 10 décembre 2008. Participation de Me Jean TARRADE, notaire à PARIS à la 3 ème table ronde FORUM FRANCO ALLEMAND du 10 décembre 2008 Participation de Me Jean TARRADE, notaire à PARIS à la 3 ème table ronde QUESTION : Commentaires sur la pratique notariale en France On présente souvent le notaire

Plus en détail

Code civil local art. 21 à 79

Code civil local art. 21 à 79 Code civil local art. 21 à 79 Toute association qui fixe son siège, ou qui transfère son siège en Alsace-Moselle doit rédiger des statuts conformes aux présents articles du Code civil local. 1. Dispositions

Plus en détail

La sage-femme expert auprès des tribunaux Comité éditorial de l'uvmaf

La sage-femme expert auprès des tribunaux Comité éditorial de l'uvmaf La sage-femme expert auprès des tribunaux Comité éditorial de l'uvmaf 2013 1 Table des matières 1. Définition... 3 2. Les conditions de candidature et de recrutement des sages-femmes sur la liste d'experts

Plus en détail

DOSSIER D INSCRIPTION

DOSSIER D INSCRIPTION O R D R E D E S A V O C A T S D U B A R R E A U D E P A R I S DOSSIER D INSCRIPTION EN application DE l article 100 du Décret 91-1197 du 27 novembre 1991 NOM : Prénom : Réservé à l Ordre des Avocats de

Plus en détail

Institut d études Judiciaires

Institut d études Judiciaires Institut d études Judiciaires Année universitaire 01/013 MASTER «Droit privé et sciences criminelles» SECONDE ANNEE (M) MENTION PROFESSIONNELLE «PROFESSIONS JUDICIAIRES» Responsables de la formation E.

Plus en détail

EPREUVE : REGLEMENTATION PROFESSIONNELLE ET DEONTOLOGIE

EPREUVE : REGLEMENTATION PROFESSIONNELLE ET DEONTOLOGIE MESR - DGES EPREUVE D APTITUDE EXPERTS-COMPTABLES ETRANGERS (art.7 décret 96-352 du 24 avril 1996) EPREUVE : REGLEMENTATION PROFESSIONNELLE ET DEONTOLOGIE Date : 20 octobre 2008 Durée : 1 heure Les candidats

Plus en détail

Domaine : Droit Mention : Droit Privé Spécialités : Droit économique, notarial et processuel

Domaine : Droit Mention : Droit Privé Spécialités : Droit économique, notarial et processuel Domaine : Droit Mention : Droit Privé Spécialités : Droit économique, notarial et processuel Présentation du Master 1ére année Partenaires : Institutionnels : Banque, Compagnies d Assurance, Cabinets d

Plus en détail

MASTER 2 MENTION DROIT DU PATRIMOINE, PARCOURS DROIT IMMOBILIER

MASTER 2 MENTION DROIT DU PATRIMOINE, PARCOURS DROIT IMMOBILIER MASTER 2 MENTION DROIT DU PATRIMOINE, PARCOURS DROIT IMMOBILIER RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Master (LMD) Domaine ministériel : Droit, Economie, Gestion Mention : DROIT PRIVÉ, SCIENCES CRIMINELLES

Plus en détail

Commentaire. Décision n 2011-171/178 QPC du 29 septembre 2011 M. Michael C. et autre

Commentaire. Décision n 2011-171/178 QPC du 29 septembre 2011 M. Michael C. et autre Commentaire Décision n 2011-171/178 QPC du 29 septembre 2011 M. Michael C. et autre (Renvoi au décret pour fixer certaines dispositions relatives à l exercice de la profession d avocat) Le Conseil constitutionnel

Plus en détail

Formations et diplômes. Rapport d'évaluation. Master Droit privé. Université Bordeaux. Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A)

Formations et diplômes. Rapport d'évaluation. Master Droit privé. Université Bordeaux. Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Droit privé Université Bordeaux Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier Houssin, président En vertu

Plus en détail

Les cours administratives suprêmes et l évolution du droit à la publicité, à la vie privée et à l information

Les cours administratives suprêmes et l évolution du droit à la publicité, à la vie privée et à l information Les cours administratives suprêmes et l évolution du droit à la publicité, à la vie privée et à l information (Questionnaire) 1. Décrivez brièvement le soutien institutionnel administratif de l accès à

Plus en détail

DIRECTIVE 98/71/CE DU PARLEMENT EUROPÉEN ET DU CONSEIL du 13 octobre 1998 sur la protection juridique des dessins ou modèles

DIRECTIVE 98/71/CE DU PARLEMENT EUROPÉEN ET DU CONSEIL du 13 octobre 1998 sur la protection juridique des dessins ou modèles L 289/28 FR Journal officiel des Communautés européennes 28. 10. 98 DIRECTIVE 98/71/CE DU PARLEMENT EUROPÉEN ET DU CONSEIL du 13 octobre 1998 sur la protection juridique des dessins ou modèles LE PARLEMENT

Plus en détail

Directives de la CHS PP D 01/2014

Directives de la CHS PP D 01/2014 Commission de haute surveillance de la prévoyance professionnelle CHS PP Directives de la CHS PP D 01/2014 français Habilitation des gestionnaires de fortune actifs dans la prévoyance professionnelle Edition

Plus en détail

ASSEMBLÉE NATIONALE 8 janvier 2015 AMENDEMENT

ASSEMBLÉE NATIONALE 8 janvier 2015 AMENDEMENT ASSEMBLÉE NATIONALE 8 janvier 2015 Retiré LA CROISSANCE ET L'ACTIVITÉ - (N 2447) AMENDEMENT N o SPE749 présenté par Mme Capdevielle, Mme Alaux, M. Philippe Baumel, M. Ciot, M. Clément, Mme Sandrine Doucet,

Plus en détail

CONSEIL NATIONAL DE LA COMPTABILITÉ NOTE DE PRÉSENTATION AVIS N 2006-11 DU 30 JUIN 2006

CONSEIL NATIONAL DE LA COMPTABILITÉ NOTE DE PRÉSENTATION AVIS N 2006-11 DU 30 JUIN 2006 CONSEIL NATIONAL DE LA COMPTABILITÉ NOTE DE PRÉSENTATION AVIS N 2006-11 DU 30 JUIN 2006 Afférent au projet d arrêté relatif au compte de dépôt obligatoire des huissiers de justice prévu aux articles 30-1

Plus en détail

STATUTS GRAND PARIS SEINE OUEST ENERGIE, AGENCE LOCALE DE L ENERGIE

STATUTS GRAND PARIS SEINE OUEST ENERGIE, AGENCE LOCALE DE L ENERGIE STATUTS GRAND PARIS SEINE OUEST ENERGIE, AGENCE LOCALE DE L ENERGIE Article 1 - Constitution La présente association est une association régie par la loi du 1 er juillet 1901 et le décret du 16 août 1901.

Plus en détail

LA SCOLARISATION À LA MAISON. Orientations

LA SCOLARISATION À LA MAISON. Orientations LA SCOLARISATION À LA MAISON Orientations Gouvernement du Québec Ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport, 2010 ISBN 978-2-550-57703-4 (PDF) Dépôt légal - Bibliothèque et Archives nationales du

Plus en détail

D E C R E T S. 28 Moharram 1430 25 janvier 2009 4 JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N 06

D E C R E T S. 28 Moharram 1430 25 janvier 2009 4 JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N 06 4 JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N 06 D E C R E T S Décret exécutif n 09-18 du 23 Moharram 1430 correspondant au 20 janvier 2009 fixant la réglementation relative à l exercice de la profession

Plus en détail

Mutuelle Retraite Européenne N SIREN 477 908 305 STATUTS RÈGLEMENTS. M E RMutuelle Retraite Européenne

Mutuelle Retraite Européenne N SIREN 477 908 305 STATUTS RÈGLEMENTS. M E RMutuelle Retraite Européenne Mutuelle Retraite Européenne N SIREN 477 908 305 2015 STATUTS RÈGLEMENTS M E RMutuelle Retraite Européenne Statuts MRE applicables à compter du 01/01/2015 Titre I ER - Formation, Objet et composition

Plus en détail

Le stationnement irrégulier de véhicules appartenant à la communauté des gens du voyage.

Le stationnement irrégulier de véhicules appartenant à la communauté des gens du voyage. Le stationnement irrégulier de véhicules appartenant à la communauté des gens du voyage. Une des problématiques récurrente pour les collectivités en matière d occupation illégale de son territoire tient

Plus en détail

RECUEIL DE LEGISLATION. S o m m a i r e RÉFORMES DANS LA FONCTION PUBLIQUE

RECUEIL DE LEGISLATION. S o m m a i r e RÉFORMES DANS LA FONCTION PUBLIQUE MEMORIAL Journal Officiel du Grand-Duché de Luxembourg 1111 1623 MEMORIAL Amtsblatt des Großherzogtums Luxemburg RECUEIL DE LEGISLATION A N 59 110 31 22 mars mai 2009 2015 S o m m a i r e RÉFORMES DANS

Plus en détail

La justice et vous. Les acteurs de la Justice. Les institutions. S informer. Justice pratique. Vous êtes condamné

La justice et vous. Les acteurs de la Justice. Les institutions. S informer. Justice pratique. Vous êtes condamné La justice et vous Les acteurs de la Justice Les institutions S informer Justice pratique Vous êtes condamné VOUS ÊTES CONDAMNÉ PÉNALEMENT Le juge a statué sur votre cas et vous a condamné. Que vous reste-il

Plus en détail

STATUTS TITRE PREMIER CONSTITUTION ET OBJET DE LA SOCIÉTÉ

STATUTS TITRE PREMIER CONSTITUTION ET OBJET DE LA SOCIÉTÉ Société de Réassurance mutuelle régie par le Code des Assurances Siège Social : 65, rue de Monceau - 75008 PARIS STATUTS TITRE PREMIER CONSTITUTION ET OBJET DE LA SOCIÉTÉ ARTICLE PREMIER - FORMATION -

Plus en détail

CONCOURS DE REDACTEUR PRINCIPAL DE 2 ème CLASSE TERRITORIAL

CONCOURS DE REDACTEUR PRINCIPAL DE 2 ème CLASSE TERRITORIAL FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE CONCOURS DE REDACTEUR PRINCIPAL DE 2 ème CLASSE TERRITORIAL CENTRE DE GESTION DU JURA 5 avenue de la République BP 86 39303 CHAMPAGNOLE CEDEX Tél : 03 84 53 06 39 Fax : 03

Plus en détail

SOMMAIRE GENERAL LES TEXTES FONDAMENTAUX... 5 LES TEXTES SPECIFIQUES... 221. Préambule... 3

SOMMAIRE GENERAL LES TEXTES FONDAMENTAUX... 5 LES TEXTES SPECIFIQUES... 221. Préambule... 3 1 SOMMAIRE GENERAL Préambule... 3 LES TEXTES FONDAMENTAUX... 5 Ordonnance n 45-2138 du 19 septembre 1945 portant institution de l ordre des experts-comptables et réglementant le titre et la profession

Plus en détail

CHARTE DU CORRESPONDANT MODELE TYPE

CHARTE DU CORRESPONDANT MODELE TYPE CHARTE DU CORRESPONDANT MODELE TYPE CHAPITRE 1: CONDITIONS DANS LESQUELLES LE BUREAU LUXEMBOURGEOIS ACCORDE, REFUSE OU RETIRE SON AGREMENT A UN CORRESPONDANT 1.1 Comment remplir la fonction de correspondant

Plus en détail

DIVORCE l intérêt du consentement amiable

DIVORCE l intérêt du consentement amiable Conférence-débat du jeudi 2 octobre 2014 DIVORCE l intérêt du consentement amiable Depuis le 1 er janvier 2005 (date d entrée en vigueur de la loi sur le divorce du 26 mai 2004), les époux ont le choix

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR TITRE I : DISPOSITIONS GENERALES

REGLEMENT INTERIEUR TITRE I : DISPOSITIONS GENERALES RÉPUBLIQUE DU BÉNIN COUR CONSTITUTIONNELLE REGLEMENT INTERIEUR TITRE I : DISPOSITIONS GENERALES Article 1 er : Le présent Règlement Intérieur est pris en application des dispositions de la Loi n 90-032

Plus en détail

LA REFORME DE LA PROTECTION JURIDIQUE

LA REFORME DE LA PROTECTION JURIDIQUE LA REFORME DE LA PROTECTION JURIDIQUE Notes La loi n 2007-210 du 19 février 2007 portant réforme de l assurance de protection juridique a été publiée au Journal Officiel le 21 février 2007. Elle est d

Plus en détail

LOI N 013-2013/AN BURKINA FASO IV E REPUBLIQUE ----------- ----------- PORTANT REGLEMENTATION DE LA PROFESSION DE COMMERÇANT AU BURKINA FASO

LOI N 013-2013/AN BURKINA FASO IV E REPUBLIQUE ----------- ----------- PORTANT REGLEMENTATION DE LA PROFESSION DE COMMERÇANT AU BURKINA FASO BURKINA FASO IV E REPUBLIQUE ----------- ----------- UNITE-PROGRES-JUSTICE CINQUIEME LEGISLATURE ----------- ASSEMBLEE NATIONALE LOI N 013-2013/AN PORTANT REGLEMENTATION DE LA PROFESSION DE COMMERÇANT

Plus en détail

R E C R U T E M E N T S D E M A G I S T R A T S C O N C O U R S C O M P L E M E N T A I R E S 2 0 1 4

R E C R U T E M E N T S D E M A G I S T R A T S C O N C O U R S C O M P L E M E N T A I R E S 2 0 1 4 LES TEXTES Ordonnance n 58-1270 du 22 décembre 1958 modifiée portant loi organique relative au statut de la magistrature. Décret n 2001-1099 du 22 novembre 2001 relatif aux modalités du recrutement de

Plus en détail

REGLEMENT D'ORDRE INTERIEUR DU CONSEIL ACADEMIQUE

REGLEMENT D'ORDRE INTERIEUR DU CONSEIL ACADEMIQUE REGLEMENT D'ORDRE INTERIEUR DU CONSEIL ACADEMIQUE (Adopté par le Conseil académique du 20 janvier 2014, PV n 1, p. 5 ; modifié par le Conseil académique du 30 juin 2014, PV n 9, p. 1100.). Conditions de

Plus en détail

L ORGANISATION GENERALE DE LA FONCTION PUBLIQUE

L ORGANISATION GENERALE DE LA FONCTION PUBLIQUE L ORGANISATION GENERALE DE LA FONCTION PUBLIQUE I - LES SOURCES DU DROIT DE LA FONCTION PUBLIQUE A - La Constitution et le bloc de constitutionnalité Certains grands principes du droit de la fonction publique

Plus en détail

Introduction 5. larcier 347

Introduction 5. larcier 347 TABLE DES MATIÈRES Introduction 5 Chapitre I L accès à la profession : l autorisation d établissement 7 Section 1. Le champ d application de la loi d établissement 8 A. Les personnes nécessitant une autorisation

Plus en détail

Loi du 22 février 1968 sur la nationalité luxembourgeoise

Loi du 22 février 1968 sur la nationalité luxembourgeoise Loi du 22 février 1968 sur la nationalité luxembourgeoise (Mém. A -7 du 4 mars 1968, p. 91; doc. parl. 1232) modifiée par: Loi du 26 juin 1975 (Mém. A -36 du 27 juin 1975, p. 764; doc. parl. 1313; Rectificatif

Plus en détail

Avant-projet de règlement grand-ducal déterminant le mode de fonctionnement du collège des syndics. Arrêtons:

Avant-projet de règlement grand-ducal déterminant le mode de fonctionnement du collège des syndics. Arrêtons: Avant-projet de règlement grand-ducal déterminant le mode de fonctionnement du collège des syndics Nous HENRI, Grand-Duc de Luxembourg, Duc de Nassau; Vu la loi du 25 mai 2011 relative à la chasse; Vu

Plus en détail

DECRET Décret n 2009-1789 du 30 décembre 2009 relatif au diplôme d expertise comptable NOR: ESRS0905375D

DECRET Décret n 2009-1789 du 30 décembre 2009 relatif au diplôme d expertise comptable NOR: ESRS0905375D DECRET Décret n 2009-1789 du 30 décembre 2009 relatif au diplôme d expertise comptable NOR: ESRS0905375D Le Premier ministre, Sur le rapport de la ministre de l enseignement supérieur et de la recherche,

Plus en détail

Projet de loi sur l immigration. Synthèse des principaux éléments

Projet de loi sur l immigration. Synthèse des principaux éléments 1 Projet de loi sur l immigration présenté en Conseil des ministres le 23 juillet 2014 NOR : INTX1412529L Synthèse des principaux éléments ❶ Titres de séjour Catégories de titres de séjour Le visa de long

Plus en détail

N 57 SÉNAT SECONDE SESSION ORDINAIRE DE 1967-1963 PROJET DE LOI MODIFIÉ PAR LE SÉNAT. modifiant le statut de VOrdre

N 57 SÉNAT SECONDE SESSION ORDINAIRE DE 1967-1963 PROJET DE LOI MODIFIÉ PAR LE SÉNAT. modifiant le statut de VOrdre PROJET DE LOI adopte le 25 avril 1968. N 57 SÉNAT SECONDE SESSION ORDINAIRE DE 1967-1963 PROJET DE MODIFIÉ PAR LE SÉNAT LOI modifiant le statut de VOrdre des experts-comptables et des comptables agréés.

Plus en détail

LICENCE MODALITES DE CONTRÔLE DES CONNAISSANCES 2014 2015

LICENCE MODALITES DE CONTRÔLE DES CONNAISSANCES 2014 2015 LICENCE Domaine : ARTS, LETTRES, LANGUES Mention : ARTS DU SPECTACLE Tronc commun : L1-L2-L3 Parcours : Spectacle et musique Numéro d accréditation : [20140588] Régime : formation initiale et formation

Plus en détail

LES COTISATIONS : FIXATIONS - MODES DE RECOUVREMENT - SANCTIONS

LES COTISATIONS : FIXATIONS - MODES DE RECOUVREMENT - SANCTIONS LES COTISATIONS : FIXATIONS - MODES DE RECOUVREMENT - SANCTIONS Rapport de Monsieur le Bâtonnier François-Antoine CROS, Trésorier du Conseil National des Barreaux Session de formation Tours Les 4, 5 et

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DU MINISTÈRE DE LA JUSTICE

BULLETIN OFFICIEL DU MINISTÈRE DE LA JUSTICE Circulaire du 11 mars 2015 relative à la communication aux administrations publiques et aux organismes exerçant une prérogative de puissance publique d informations ou copies de pièces issues des procédures

Plus en détail

Exigences spécifiques en matière de maîtrise des langues étrangères

Exigences spécifiques en matière de maîtrise des langues étrangères Règlement des études menant au Bachelor of Arts en enseignement pour les degrés préscolaire et primaire et au Diplôme d enseignement pour les degrés préscolaire et primaire (RBP) du 8 juin 00, état au

Plus en détail

Introduction. Une infraction est un comportement interdit par la loi pénale et sanctionné d une peine prévue par celle-ci. (1)

Introduction. Une infraction est un comportement interdit par la loi pénale et sanctionné d une peine prévue par celle-ci. (1) Vous êtes victime Introduction Vous avez été victime d une infraction (1). C est un événement traumatisant et vous vous posez sûrement de nombreuses questions : Quels sont mes droits? Que dois-je faire

Plus en détail

ARRANGEMENT EN VUE DE LA RECONNAISSANCE MUTUELLE DES QUALIFICATIONS PROFESSIONNELLES ENTRE LE BARREAU DU QUÉBEC LE CONSEIL NATIONAL DES BARREAUX

ARRANGEMENT EN VUE DE LA RECONNAISSANCE MUTUELLE DES QUALIFICATIONS PROFESSIONNELLES ENTRE LE BARREAU DU QUÉBEC LE CONSEIL NATIONAL DES BARREAUX ARRANGEMENT EN VUE DE LA RECONNAISSANCE MUTUELLE DES QUALIFICATIONS PROFESSIONNELLES ENTRE LE BARREAU DU QUÉBEC ET LE CONSEIL NATIONAL DES BARREAUX ARRANGEMENT EN VUE DE LA RECONNAISSANCE MUTUELLE DES

Plus en détail

Code approuvé par l Assemblée Générale Ordinaire annuelle du 30 mai 2005

Code approuvé par l Assemblée Générale Ordinaire annuelle du 30 mai 2005 CODE DE DEONTOLOGIE Code approuvé par l Assemblée Générale Ordinaire annuelle du 30 mai 2005 Adresse : 75, rue de Mamer L-8081 Bertrange Adresse postale : Boîte postale 29 L-8005 Bertrange Tel : 44 21

Plus en détail

Algérie. Loi relative aux associations

Algérie. Loi relative aux associations Loi relative aux associations Loi n 90-31 du 4 décembre 1990 [NB - Loi n 90-31 du 4 décembre 1990 relative aux associations (JO 1990-31)] Titre 1 - Dispositions générales Art.1.- La présente loi a pour

Plus en détail

concernant la protection de l enfant et de l adulte (LPAE)

concernant la protection de l enfant et de l adulte (LPAE) DSJ/Avant-projet du 5..0 Loi du concernant la protection de l enfant et de l adulte (LPAE) Le Grand Conseil du canton de Fribourg Vu la modification du 9 décembre 008 du code civil suisse (Protection de

Plus en détail

CONTRAT D AGREMENT-TYPE

CONTRAT D AGREMENT-TYPE CONTRAT D AGREMENT-TYPE arrêtant les principes de coopération médecins établissements hospitaliers entre..., établi à... représenté(e) par... désigné ci-après «l établissement hospitalier», d une part,

Plus en détail

Luxembourg, le 24 janvier 2006

Luxembourg, le 24 janvier 2006 Luxembourg, le 24 janvier 2006 Lettre circulaire 06/3 du Commissariat aux Assurances relative aux exigences de qualification professionnelle pour agents et sous-courtiers d assurances L'article 105 paragraphe

Plus en détail

Association SYNADEC. Association Loi 1901 Siège social : Association SYNADEC

Association SYNADEC. Association Loi 1901 Siège social : Association SYNADEC Association SYNADEC Association Loi 1901 Siège social : Association SYNADEC Il est fondé, entre les adhérents aux présents statuts, une association régie par la loi du 1er juillet 1901, le décret du 16

Plus en détail

le dossier individuel de l agent

le dossier individuel de l agent QUESTION DE DROIT : le dossier individuel de l agent Le dossier administratif d un agent de la Fonction Publique est un document obligatoire que le service du personnel de chaque établissement se doit

Plus en détail

CONTRAT CADRE TYPE ENTRE UN MEDECIN ET UN HEBERGEUR DE DONNEES PERSONNELLES DE SANTE ( 1 )

CONTRAT CADRE TYPE ENTRE UN MEDECIN ET UN HEBERGEUR DE DONNEES PERSONNELLES DE SANTE ( 1 ) 180, boulevard Haussmann 75389 PARIS CEDEX 08 tél. 01 53 89 32 00 fax 01 53 89 32 01 http//www.conseil-national.medecin.fr CONTRAT CADRE TYPE ENTRE UN MEDECIN ET UN HEBERGEUR DE DONNEES PERSONNELLES DE

Plus en détail

Responsabilités juridiques et sécurité dans les accueils collectifs de mineurs

Responsabilités juridiques et sécurité dans les accueils collectifs de mineurs Responsabilités juridiques et sécurité dans les accueils collectifs de mineurs La responsabilité d une personne est toujours définie par le juge sur la base de faits précis et circonstanciés. Direction

Plus en détail

STATUTS DE L ASSOCIATION «LA PORTE OUVERTE»

STATUTS DE L ASSOCIATION «LA PORTE OUVERTE» STATUTS DE L ASSOCIATION «LA PORTE OUVERTE» TITRE I : FORMATION, OBJET ET COMPOSITION Article 1.1 : Dénomination Il est formé entre les soussignés adhérents aux présents statuts une Association régie par

Plus en détail

L ORDONNANCE DU 2 FEVRIER 1945. Exposé des motifs

L ORDONNANCE DU 2 FEVRIER 1945. Exposé des motifs L ORDONNANCE DU 2 FEVRIER 1945 Exposé des motifs Il est peu de problèmes aussi graves que ceux qui concernent la protection de l enfance, et parmi eux, ceux qui ont trait au sort de l enfance traduite

Plus en détail

Mutuelle du Centre Culturel Islamique Luxembourg

Mutuelle du Centre Culturel Islamique Luxembourg Mutuelle du Centre Culturel Islamique Luxembourg (Extrait Mémorial B - Nº22 du 2 avril 2001) REMARQUE : Ce texte contient les modifications apportées en 2006 et 2007 Arrêté ministériel du 14 mars 2001

Plus en détail

Ociane Professionnels Indépendants

Ociane Professionnels Indépendants JUIN 2012 Ociane Professionnels Indépendants Statuts approuvés par l Assemblée Générale du 11 septembre 2012 OCIANE PROFESSIONNELS INDÉPENDANTS Association régie par la Loi du 1 er juillet 1901 Siège social

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE LA JUSTICE Décret n o 2015-1090 du 28 août 2015 fixant les règles constituant le code de déontologie applicable à certaines personnes exerçant

Plus en détail

LA LOI DE MODERNISATION DE LA FONCTION PUBLIQUE MODERNISATION FONCTION PUBLIQUE. Note d information N 2007-30 du 1 er septembre 2007 REFERENCES

LA LOI DE MODERNISATION DE LA FONCTION PUBLIQUE MODERNISATION FONCTION PUBLIQUE. Note d information N 2007-30 du 1 er septembre 2007 REFERENCES Note d information N 2007-30 du 1 er septembre 2007 LA LOI DE MODERNISATION DE LA REFERENCES Loi n 2007-148 du 2 février 2007 de modernisation de la fonction publique (Journal officiel du 6 février 2007)

Plus en détail

Avant-projet de loi modifiant

Avant-projet de loi modifiant Avant-projet de loi modifiant 1) la loi modifiée du 16 avril 1979 fixant le statut général des fonctionnaires de l Etat 2) la loi modifiée du 9 décembre 2005 déterminant les conditions et modalités de

Plus en détail

COMMISSION EUROPÉENNE POUR L EFFICACITÉ DE LA JUSTICE (CEPEJ)

COMMISSION EUROPÉENNE POUR L EFFICACITÉ DE LA JUSTICE (CEPEJ) Strasbourg, le 7 décembre 2007 CEPEJ(2007)15 COMMISSION EUROPÉENNE POUR L EFFICACITÉ DE LA JUSTICE (CEPEJ) LIGNES DIRECTRICES VISANT A AMELIORER LA MISE EN ŒUVRE DE LA RECOMMANDATION SUR LES MODES ALTERNATIFS

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Droit privé de l Université Panthéon-Assas Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013 Section des Formations et des diplômes

Plus en détail

Maîtrise universitaire d études avancées en Microbiologie

Maîtrise universitaire d études avancées en Microbiologie Maîtrise universitaire d études avancées en Microbiologie Art. E1 Objet 1. La Faculté des sciences de l Université de Genève décerne le diplôme de Maîtrise universitaire d études avancées en Microbiologie

Plus en détail

LA CHARTE D'ETHIQUE PROFESSIONNELLE DES EDUCATEURS SPECIALISES ONES. Organisation nationale des éducateurs spécialisés.

LA CHARTE D'ETHIQUE PROFESSIONNELLE DES EDUCATEURS SPECIALISES ONES. Organisation nationale des éducateurs spécialisés. LA CHARTE D'ETHIQUE PROFESSIONNELLE DES EDUCATEURS SPECIALISES ONES. Organisation nationale des éducateurs spécialisés. -Avril 2014- Article premier Les dispositions qui suivent constituent la charte d

Plus en détail

LA COUR DE JUSTICE DE LA C.E.M.A.C.

LA COUR DE JUSTICE DE LA C.E.M.A.C. CONVENTION REGISSANT LA COUR DE JUSTICE DE LA C.E.M.A.C. 1 PREAMBULE Le Gouvernement de la République du Cameroun; Le Gouvernement de la République Centrafricaine; Le Gouvernement de la République du Congo;

Plus en détail

ASSOCIATION «HABITER ENFIN!» Loi de 1901 STATUTS

ASSOCIATION «HABITER ENFIN!» Loi de 1901 STATUTS 1 ASSOCIATION «HABITER ENFIN!» Loi de 1901 STATUTS ARTICLE 1 - DENOMINATION La présente Association a pour dénomination : «Habiter Enfin!». ARTICLE 2 - SIEGE Le siège de l association est fixé au : 14

Plus en détail