Lancement de la campagne «Familles d Accueil» Conférence de presse du vendredi 27 novembre Intervention du Ministre de l Aide à la Jeunesse,

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Lancement de la campagne «Familles d Accueil» Conférence de presse du vendredi 27 novembre 2015. Intervention du Ministre de l Aide à la Jeunesse,"

Transcription

1 Lancement de la campagne «Familles d Accueil» Conférence de presse du vendredi 27 novembre 2015 Intervention du Ministre de l Aide à la Jeunesse, Rachid MADRANE Mesdames, Messieurs, Chers journalistes, Vous vous en souvenez, j avais annoncé dès mon entrée en fonction que je ferais de l accueil familial une priorité et que je lancerais une grande campagne de recrutement pour sensibiliser le public et l encourager à se porter candidat à l accueil d un enfant en difficulté ou en danger. Promesse tenue donc! J ai pu dégager des moyens dans le cadre d un budget très serré pour les Familles d accueil. Je suis donc très heureux d être devant vous ce matin pour vous présenter la grande campagne tout public qui va être lancée dès lundi notamment sur les antennes de la RTBF. Pourquoi ai-je voulu faire de l accueil familial une priorité? Parce que je suis convaincu que, lorsque nous devons retirer momentanément un enfant de son milieu familial, la mesure la plus douce ou en tout cas 1

2 la plus sécurisante, la moins traumatisante c est généralement le placement en famille d accueil. Et cela quelle que soit par ailleurs la qualité du travail que nos services d accueil ou d aide éducative réalisent. Dans le cadre de l Aide à la Jeunesse, lorsque les pouvoirs publics doivent intervenir, parce qu un jeune est dans une situation problématique - vous le savez c est la philosophie du décret de l Aide à la Jeunesse : ils privilégient toujours l accompagnement des familles, sur base volontaire. Mais certains parents rencontrent des difficultés à assurer la prise en charge de leur enfant et à répondre à ses besoins sur le plan affectif, éducatif ou social : si la situation le nécessite, pour le bien du jeune, il faut parfois l extraire momentanément de son milieu familial. Cela se fait alors soit dans le cadre de l aide acceptée (les parents consentent à ce que leur enfant soit hébergé ailleurs que chez eux) soit dans le cadre de l aide contrainte (l enfant est hébergé ailleurs suite à une décision d un juge, même si les parents ne sont pas d accord). Dans ces situations, la mesure la plus douce ou a priori la moins traumatisante est le placement en famille d accueil. La Convention internationale des droits de l enfant recommande d ailleurs elle-même de privilégier l accueil familial par rapport à l hébergement en institution résidentielle. J ai d ailleurs présenté récemment au secteur un projet de réforme du décret relatif à l aide à la jeunesse, qui fait actuellement l objet d une concertation, et dans lequel nous avons tenu pour la première fois à affirmer ce principe : si l enfant doit être retiré de son milieu familial, il faut d abord donner la préférence aux ressources familiales du jeune et ensuite, si celles-ci n offrent pas de solution, envisager de confier le jeune à un accueillant familial ou, en dernier recours, à un établissement approprié. 2

3 Je l ai dit, cela ne remet pas du tout en cause la qualité du personnel qui travaille dans nos institutions, qui est qualifié, qui est chaleureux, mais qui ne peut évidemment pas, pour des raisons qu on comprend bien, nouer avec tous les enfants qui lui sont confiés des relations aussi intimes qu on peut le faire au sein d une famille. Pour vous donner des chiffres, environ jeunes sont confiés chaque année à une famille d accueil : trois quarts dans leur famille élargie chez leurs grands-parents, leur oncle, leur tante, - et un quart dans ce qu on appelle une famille d'accueil "externe" ou encore une famille d accueil «sélectionnée». Or, la demande de prise en charge en famille d accueil est importante et nous manquons de familles prêtes à s engager dans cette belle aventure humaine, parce que cette démarche est encore insuffisamment connue. Accueillir un enfant en difficulté, c est l aider à grandir, à se construire. C est offrir un cadre familial stable et sécurisant à des enfants dont les parents ne peuvent assurer l éducation au quotidien. C est remplir une mission pour une durée incertaine : on ne sait pas pour combien de temps on s engage. En effet, le placement n est pas destiné à durer, même si parfois il est nécessaire que l enfant reste pendant une longue période éloigné de ses parents. Il faut toujours garder à l esprit, qu être famille d accueil, ce n est pas adopter! Alors oui, c est une mission exigeante, ce n est pas toujours un long fleuve tranquille, on ne va pas se mentir, mais quelle est la vie de famille qui l est? Quel est la famille où tout est rose? Je suis moi-même papa et issu d une famille nombreuse et je sais que ce n est pas toujours facile! Mais être famille d accueil, c est surtout un geste de solidarité fort envers un enfant en difficulté, envers une famille qui est dans une période difficile où elle a besoin d aide. 3

4 De plus, les familles d accueil sont accompagnées et soutenues par des spécialistes (psychologue, assistants sociaux ) à qui elles peuvent faire appel dès qu elles l estiment nécessaire. C est aussi une démarche qui est ouverte à tous. C est un des grands principes que je veux rappeler au travers de la campagne. Familles avec ou sans enfants, personnes seules ou en couple, homoparentales : tout le monde peut devenir famille d accueil. Plus que la composition familiale, la situation sociale, l âge, l origine culturelle, c est la dynamique qui importe. Il faut avoir une ouverture d esprit, être disponible pour l enfant comme tout parent, le soutenir dans ses contacts avec sa famille d origine, pouvoir lui expliquer son histoire et répondre à ses questions. Alors, comment faire pour sensibiliser le public et inciter les familles à se porter candidates? Il faut faire connaître l accueil familial et valoriser l engagement des familles qui se sont lancées dans cette aventure, c est l objectif de cette campagne, j y reviendrai tout de suite. C était l objet aussi de la Journée des Familles d Accueil que j ai lancée pour la première fois le 15 mai dernier et qui doit devenir un événement récurrent. J ai voulu à travers cette journée mettre les familles d accueil à l honneur, parce que le projet de se constituer en famille d accueil est un engagement personnel et citoyen fort, qui mérite d être mis en lumière. Parce que ces familles jouent un rôle crucial pour de nombreux enfants en difficulté et que j espère que leur exemple va inciter d autres familles à entreprendre cette belle démarche. 4

5 Je vous lance d ailleurs un appel, à vous journalistes, pour que vous mettiez ce thème à l agenda de vos médias. C était une première, je suis fier de l avoir initié mais il faut maintenant faire connaître cette date, et ça, c est votre job à vous! De notre côté à nous, pouvoirs publics, qui faisons appel à ces familles pour accueillir des enfants en difficulté, nous devons faire en sorte qu elles ne soient pas trop confrontées à des tracasseries administratives et leur faciliter la vie pour rendre l accueil plus attractif. Dès mon entrée en fonction, je me suis attaqué à différents chantiers pour rendre la vie des familles plus facile. C était une véritable demande de leur part. Et une exigence de ma part! Je l ai fait, d une part, au travers d une simplification administrative au bénéfice des familles d accueil et des services qui les accompagnent. Parmi les aménagements intervenus ou en cours de réalisation, je citerai rapidement: - La réduction du délai de sélection des familles (de 9 à 6 mois) - L harmonisation du processus de sélection des familles, parce qu il est important que tout le monde soit traité de la même façon, quel que soit le service de placement auquel vous vous adressez - La signature d un seul document valable un an pour certaines démarches qui demandent l autorisation des parents - Une simplification administrative en matière de frais et d indemnités Ces simplifications vont alléger considérablement le quotidien des familles. Les nombreux témoignages que j ai reçus m encouragent à continuer dans ce sens. 5

6 La campagne média J en viens maintenant à la campagne média proprement dite que nous menons en collaboration avec la Fédération des services de placement familial et la RTBF avec qui nous avons travaillé pour la réalisation de microprogrammes. Et, je tiens ici à les en remercier! Merci donc à Monsieur Philippot d avoir accepté de soutenir cette campagne. Tout d abord, je tiens à préciser que cette campagne de recrutement qui démarre lundi sera pérennisée tout au long de la législature. C est une campagne de fond, qui va être menée sur la durée. C est très important de maintenir la sensibilisation, le secteur sera toujours en recherche de familles d accueil. Il ne s agit donc pas d une campagne «one shot» mais bien d une campagne qui sera relancée à intervalle régulier. Cette campagne qui démarre lundi se décline, vous allez le voir, au travers de différents supports. Avec quel objectif? Le simple remplacement des familles qui quittent le processus chaque année nous impose de trouver une cinquantaine de nouvelles familles. Mais au-delà de ce simple turn-over - qui n est pourtant déjà pas facile à assurer, il faut être honnête - si nous voulons accroître sensiblement les possibilités d accueil familial et limiter quelque peu les placements en institutions résidentielles, c est du double de familles que nous avons besoin. Je serais un Ministre heureux si nous parvenions à recruter 100 à 150 nouvelles familles par an. 6

7 Comment? Comme je le disais tout à l heure, une des difficultés que nous avons à recruter de nouvelles familles est que l accueil familial est encore souvent méconnu ou d interrogations. qu il peut susciter une série C est pourquoi, j ai tenu à ce que cette campagne soit à la fois pédagogique et à la fois qu elle soit basée sur des témoignages, sur du vécu. Parce que les personnes qui sont le plus à même d avoir une parole juste sur l accueil sont les parents d accueil et les enfants accueillis eux-mêmes, il était très important à mes yeux de pouvoir recueillir leurs témoignages, pour appuyer la construction de la campagne de sensibilisation. Les axes de cette campagne sont donc : - Sensibilisation - Valorisation - Incitation Pour cela, nous avons décliné différents outils : - Une nouvelle identité graphique - Des microprogrammes télévisés diffusés sur la RTBF à une heure de grande écoute - Un nouveau Site Internet - Un dépliant, - Une affiche, - Une page Facebook - En ce qui concerne l identité graphique, nous avons tout d abord élaboré un nouveau logo et un nouveau slogan. Je vous laisse 7

8 découvrir le logo sur l écran derrière moi. Pour le slogan, il s agit de «Famille d accueil, une aventure humaine formidable». - Concernant les microprogrammes télévisés, 20 microprogrammes de +/ ont été réalisés dans le cadre d une convention avec la RTBF. Ils seront diffusés de manière quotidienne, du lundi au vendredi, sur la Une, à 18h25 (juste avant «On n est pas des pigeons») de la fin novembre à la mi-décembre et à 19h25 juste avant le JT) pendant 15 jours en janvier. Je vous laisse d ailleurs maintenant découvrir en primeur 3 d entre eux qui seront diffusés à partir de lundi prochain. - Nous avons également voulu moderniser le site Internet qui garde donc la même adresse mais qui a été entièrement repensé, restructuré, relooké, pour offrir une information claire et la plus complète possible. - Je cède maintenant la parole à mon collaborateur Stephan qui va vous expliquer le contenu du site. - Enfin, dépliants et affiches (format A2) seront également diffusés pour sensibiliser le grand public à l accueil familial. La diffusion se fera dans le milieu scolaire, médical (hôpitaux, maisons médicales, cabinets médicaux) ou associatif. Ils seront également mis à la disposition des différents services de placement familial de la Fédération Wallonie-Bruxelles, chargés de faire la sélection des familles d accueil, en vue de leur diffusion. Les dépliants et affiches se trouvent dans vos fardes de presse. 8

9 - Une page Facebook ( Vous trouverez dans vos dossiers de presse respectif une clé USB sur laquelle se trouve le logo, les 3 microprogrammes que vous venez de voir ainsi que l affiche et le dépliant en haute définition. Mesdames, Messieurs, Je ne vais pas être plus long. Toutes les familles qui accueillent des enfants ou des jeunes en témoignent : c est une aventure prenante mais magnifique. On ne devient évidemment pas famille d accueil du jour au lendemain. C est une démarche qu on mûrit, c est un choix qu il faut peser. Mais j espère qu en faisant mieux connaître l accueil au travers de la grande campagne que nous lançons, nous allons amener des gens de tout profil à envisager l aventure. Nous avons vraiment besoin d eux. Avant de clôturer cette conférence, je tiens à remercier la Fédération des services de placement familial pour leur collaboration, la RTBF pour le travail fourni sur les microprogrammes et particulièrement Monsieur Daniel Bruyère et Madame Murielle Lombaerts ainsi que tous ceux qui ont contribué à l élaboration de cette campagne qui je l espère portera ses fruits. Je vous remercie pour votre attention. 9

Les travaux parlementaires

Les travaux parlementaires Les travaux parlementaires Journal des débats Assemblée nationale Le mardi 7 novembre 2006, 15 h 00 (révisé) Le Vice-Président (M. Cusano): Adopté. Je reconnais maintenant Mme la députée d'hochelaga-maisonneuve.

Plus en détail

Intervention de Marisol Touraine. Ministre des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des. femmes. Ouverture du colloque

Intervention de Marisol Touraine. Ministre des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des. femmes. Ouverture du colloque 1 Intervention de Marisol Touraine Ministre des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des femmes Ouverture du colloque «Observance, autonomie, responsabilité» Lundi 1 er juin 2015 Seul le prononcé

Plus en détail

PENSEZ AU PARRAINAGE À CHAQUE RDV

PENSEZ AU PARRAINAGE À CHAQUE RDV L apport de RDV par les call center est un élément primordial pour notre activité, mais ne doit pas être la seule source de contacts, car si le call center produit moins pour une raison ou pour une autre,

Plus en détail

Journée Internationale de la Femme Intervention de Valérie Létard, secrétaire d Etat à la solidarité, devant les jeunes filles de 18 ans

Journée Internationale de la Femme Intervention de Valérie Létard, secrétaire d Etat à la solidarité, devant les jeunes filles de 18 ans Journée Internationale de la Femme Intervention de Valérie Létard, secrétaire d Etat à la solidarité, devant les jeunes filles de 18 ans Sous réserve du prononcé. Dimanche 8 mars 2009 Mesdames, Mesdemoiselles,

Plus en détail

Un engagement universitaire au cœur de l évolution du système de santé

Un engagement universitaire au cœur de l évolution du système de santé Un engagement universitaire au cœur de l évolution du système de santé Université d été de la e Santé 4 juillet 2013 Technopôle Castres Mazamet Intervention du Pr Louis Lareng Directeur de l Institut Européen

Plus en détail

Seul le prononcé fait foi

Seul le prononcé fait foi Intervention de Marisol Touraine Ministre des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des femmes Inauguration du Village Répit familles Fondettes Lundi 21 septembre 2015 Monsieur le Préfet Mesdames

Plus en détail

CARRIERE : LES SIRENES DU CHANGEMENT

CARRIERE : LES SIRENES DU CHANGEMENT CE DOCUMENT EST VOTRE LIVRET PARTICIPANT Lisez la première partie, puis complétez la 2 e. Reportez en début de 3 e partie les éléments clés de votre stratégie de mobilité 1 CETTE PREMIERE PARTIE EST A

Plus en détail

PRESTATIONS DE SERMENT DES AVOCATS

PRESTATIONS DE SERMENT DES AVOCATS PRESTATIONS DE SERMENT DES AVOCATS C est avec beaucoup de plaisir, monsieur le Bâtonnier FOUQUET, que j ai reçu, comme vous, monsieur le Premier Président, la nouvelle de ce que cette année, les jeunes

Plus en détail

Crédit Agricole Assurances aide celles et ceux qui aident! Crédit Agricole Assurances soutient les aidants bénévoles et familiaux.

Crédit Agricole Assurances aide celles et ceux qui aident! Crédit Agricole Assurances soutient les aidants bénévoles et familiaux. C R É D I T A G R I C O L E A S S U R A N C E S Appel à projets 2014 Crédit Agricole Assurances aide celles et ceux qui aident! Crédit Agricole Assurances soutient les aidants bénévoles et familiaux. Dossier

Plus en détail

- 1 - Conseil général de La Réunion. Discours d accueil de l ambassadeur de Chine à La Réunion

- 1 - Conseil général de La Réunion. Discours d accueil de l ambassadeur de Chine à La Réunion - 1 - Conseil général de La Réunion Discours d accueil de l ambassadeur de Chine à La Réunion Lundi 8 février 2010 - 2 - Monsieur l Ambassadeur de Chine en France, Monsieur le Consul, Mesdames et Messieurs

Plus en détail

Guide employeurs. La nouvelle plate-forme qui connecte collégiens et employeurs. http://monstagede3e.seine-saint-denis.fr

Guide employeurs. La nouvelle plate-forme qui connecte collégiens et employeurs. http://monstagede3e.seine-saint-denis.fr La nouvelle plate-forme qui connecte collégiens et employeurs. Guide employeurs http://monstagede3e.seine-saint-denis.fr Parce qu une première expérience dans l univers professionnel est souvent déterminante

Plus en détail

Je suis ravie et fière d être parmi vous aujourd hui à l occasion des 10 ans de la CNSA.

Je suis ravie et fière d être parmi vous aujourd hui à l occasion des 10 ans de la CNSA. Discours de Ségolène NEUVILLE, Secrétaire d État chargée des Personnes handicapées et de la Lutte contre l exclusion, à l occasion du 10 ème anniversaire de la Caisse nationale de solidarité pour l autonomie

Plus en détail

Lancement du chantier Eurartisanat. Monsieur François REBSAMEN Ministre du travail, de l'emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social

Lancement du chantier Eurartisanat. Monsieur François REBSAMEN Ministre du travail, de l'emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social Lancement du chantier Eurartisanat Monsieur François REBSAMEN Ministre du travail, de l'emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social 22 mai 2015 DISCOURS Seul le prononcé fait foi Monsieur

Plus en détail

Discours de M. Laurent Fabius, Ministre des Affaires étrangères et du développement international. Seul le prononcé fait foi

Discours de M. Laurent Fabius, Ministre des Affaires étrangères et du développement international. Seul le prononcé fait foi Discours de M. Laurent Fabius, Ministre des Affaires étrangères et du développement international Seul le prononcé fait foi Mesdames et messieurs les négociateurs, chers amis, Je tenais à être avec vous

Plus en détail

2.1 J approfondis ma réflexion

2.1 J approfondis ma réflexion Je sais ce que je veux faire, mais j ai besoin de mieux savoir comment m y prendre. Quelles sont les étapes? Quelles sont les questions à se poser? Qui va pouvoir m aider? 2.1 J approfondis ma réflexion

Plus en détail

FETE DU PERSONNEL 31 MAI 2013 HOTEL DE VILLE

FETE DU PERSONNEL 31 MAI 2013 HOTEL DE VILLE CABINET DE FREDERIK BERNARD MAIRE DE POISSY Discours de FREDERIK BERNARD, Maire de Poissy FETE DU PERSONNEL 31 MAI 2013 HOTEL DE VILLE Fête du personnel - 31 mai 2013 Hôtel de ville 1 Mesdames, Messieurs,

Plus en détail

SEMINAIRE «Réussir la modernisation de la fonction publique»

SEMINAIRE «Réussir la modernisation de la fonction publique» SEMINAIRE «Réussir la modernisation de la fonction publique» CLÔTURE DES TRAVAUX PAR MADAME CYNTHIA LIGEARD PRESIDENTE DU GOUVERNEMENT DE LA NOUVELLE-CALEDONIE 6 novembre 2014 1 Mesdames, Messieurs les

Plus en détail

APPEL À PROJETS 2013. Le parrainage de proximité des enfants en difficulté.

APPEL À PROJETS 2013. Le parrainage de proximité des enfants en difficulté. APPEL À PROJETS 2013 Le parrainage de proximité des enfants en difficulté. Dotation : 375 000 sur trois ans. Date limite de réception des dossiers : 4 janvier 2013 en collaboration avec Argumentaire sur

Plus en détail

Jésus m appelle à le suivre : avec l aide de l Esprit Saint, j embarque!

Jésus m appelle à le suivre : avec l aide de l Esprit Saint, j embarque! 4 Jésus m appelle à le suivre : avec l aide de l Esprit Saint, j embarque! Objectifs : En cette 4 ème catéchèse, nous voulons faire découvrir que, par le baptême, Jésus nous a rassemblé e s dans la communauté

Plus en détail

SEMINAIRE SUR LA QUALITE DE LA LEGISLATION : PERSPECTIVES ESPAGNOLES. 9 juin 2006 ALLOCUTION D OUVERTURE

SEMINAIRE SUR LA QUALITE DE LA LEGISLATION : PERSPECTIVES ESPAGNOLES. 9 juin 2006 ALLOCUTION D OUVERTURE SEMINAIRE SUR LA QUALITE DE LA LEGISLATION : PERSPECTIVES ESPAGNOLES 9 juin 2006 ALLOCUTION D OUVERTURE Claire-Françoise Durand INTRODUCTION C est pour moi un grand plaisir et un grand honneur d ouvrir

Plus en détail

Addis Ababa, Ethiopia P. O. Box 3243 Telephone: +251 11 551 7700 / +251 11 518 25 58/ Ext 2558 Web site: www.au.int

Addis Ababa, Ethiopia P. O. Box 3243 Telephone: +251 11 551 7700 / +251 11 518 25 58/ Ext 2558 Web site: www.au.int AFRICAN UNION UNION AFRICAINE UNIÃO AFRICANA Addis Ababa, Ethiopia P. O. Box 3243 Telephone: +251 11 551 7700 / +251 11 518 25 58/ Ext 2558 Web site: www.au.int Discours d'ouverture de Mr Jalel Chelba,

Plus en détail

PR EM I E R M I N IST R E SECRÉTARIAT D'ÉTAT CHARGÉ DE LA RÉFORME DE L'ÉTAT ET DE LA SIMPLIFICATION

PR EM I E R M I N IST R E SECRÉTARIAT D'ÉTAT CHARGÉ DE LA RÉFORME DE L'ÉTAT ET DE LA SIMPLIFICATION PR EM I E R M I N IST R E SECRÉTARIAT D'ÉTAT CHARGÉ DE LA RÉFORME DE L'ÉTAT ET DE LA SIMPLIFICATION Discours de clôture de Clotilde VALTER, Secrétaire d Etat chargée de la Réforme de l Etat et de la Simplification

Plus en détail

Déclaration liminaire de Mary Dawson Commissaire aux conflits d intérêts et à l éthique

Déclaration liminaire de Mary Dawson Commissaire aux conflits d intérêts et à l éthique Déclaration liminaire de Mary Dawson Commissaire aux conflits d intérêts et à l éthique Devant le Comité permanent de la procédure et des affaires de la Chambre Dans le cadre de l examen quinquennal du

Plus en détail

Le CRAC, 15 ans déjà! L âge où tous les rêves sont permis, où tous les possibles s offrent à

Le CRAC, 15 ans déjà! L âge où tous les rêves sont permis, où tous les possibles s offrent à 1 Le CRAC, 15 ans déjà Présentation de Philipe MAYSTADT, Président de la B.E.I. «Le soutien de la Banque Européenne d Investissement aux pouvoirs régionaux et locaux» Le 17 mars 2011 PLAN : Le CRAC, 15

Plus en détail

INAUGURATION DE L'ETABLISSEMENT D'HEBERGEMENT POUR PERSONNES AGEES DEPENDANTES (E.H.P.A.D.) COURSEULLES SUR MER (Maire : Monsieur Frédéric POUILLE)

INAUGURATION DE L'ETABLISSEMENT D'HEBERGEMENT POUR PERSONNES AGEES DEPENDANTES (E.H.P.A.D.) COURSEULLES SUR MER (Maire : Monsieur Frédéric POUILLE) INAUGURATION 1 DE L'ETABLISSEMENT D'HEBERGEMENT POUR PERSONNES AGEES DEPENDANTES (E.H.P.A.D.) DE COURSEULLES SUR MER (Maire : Monsieur Frédéric POUILLE) SAMEDI 3 MARS 2012 à 11 h "(Civilités)" Au printemps

Plus en détail

Ô mon pays, ô Toulouse,

Ô mon pays, ô Toulouse, L'église Saint-Sernin illumine le soir Une fleur de corail que le soleil arrose C'est peut-être pour ça malgré ton rouge et noir C'est peut-être pour ça qu'on te dit Ville Rose Ô mon pays, ô Toulouse,

Plus en détail

Séance académique «Innovons ensemble» - Marc Justaert

Séance académique «Innovons ensemble» - Marc Justaert Séance académique «Innovons ensemble» - Marc Justaert Samedi 20 juin 2015, 16h, Square Brussels Meeting Center, Mont des Arts, 1000 Bruxelles --------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Plus en détail

Discours à l ouverture Du CSO

Discours à l ouverture Du CSO Check upon delivery Discours à l ouverture Du Monique Barbut, Directrice Générale et Présidente Fonds pour l environnement Mondial La Réunion du Quatrième Assemblée du FEM Punta del Este, Uruguay Lundi

Plus en détail

SOMMAIRE. (Modèle économique) MODULE RÊVER SON PROJET COMPRENDRE TRANSMETTRE

SOMMAIRE. (Modèle économique) MODULE RÊVER SON PROJET COMPRENDRE TRANSMETTRE MODULE RÊVER SON PROJET (Modèle économique) COMPRENDRE LA MAQUETTE DU PROJET Les objectifs de la maquette Les éléments constitutifs de la maquette PENSER SON PROJET A LONG TERME La maquette projet, fixée

Plus en détail

DISCOURS de Sylvia PINEL. Installation du Conseil supérieur de la Construction et de l Efficacité énergétique

DISCOURS de Sylvia PINEL. Installation du Conseil supérieur de la Construction et de l Efficacité énergétique Cabinet de la Ministre du Logement, de l Egalité des territoires et de la Ruralité Paris, le lundi 15 juin 2015 Seul le prononcé fait foi DISCOURS de Sylvia PINEL Installation du Conseil supérieur de la

Plus en détail

DISCOURS DU PRESIDENT DE LA SOIXANTE-CINQUIEME SESSION DE L ASSEMBLEE GENERALE M. JOSEPH DEISS

DISCOURS DU PRESIDENT DE LA SOIXANTE-CINQUIEME SESSION DE L ASSEMBLEE GENERALE M. JOSEPH DEISS DISCOURS DU PRESIDENT DE LA SOIXANTE-CINQUIEME SESSION DE L ASSEMBLEE GENERALE M. JOSEPH DEISS A L OCCASION DE LA RECEPTION OFFICIELLE FRIBOURG, OUVERT AU MONDE FRIBOURG 5 OCTOBRE 2010 Seul le discours

Plus en détail

J aimerais, si vous le voulez bien, ouvrir cette conférence de la Présidence française en la plaçant sous le signe de la volonté.

J aimerais, si vous le voulez bien, ouvrir cette conférence de la Présidence française en la plaçant sous le signe de la volonté. Conférence PFUE «Inclusion sociale : une approche européenne de la scolarisation des élèves handicapés» 29 octobre 2008 Ouverture par Jean-Louis Nembrini, DGESCO Madame la vice-présidente du Conseil général

Plus en détail

Discours de Madame George PAU-LANGEVIN, Ministre des outre-mer. Conférence de presse «les outre-mer à la COP21» Jeudi 26 novembre 2015

Discours de Madame George PAU-LANGEVIN, Ministre des outre-mer. Conférence de presse «les outre-mer à la COP21» Jeudi 26 novembre 2015 Discours de Madame George PAU-LANGEVIN, Ministre des outre-mer Conférence de presse «les outre-mer à la COP21» Jeudi 26 novembre 2015 Mesdames et messieurs, Dans quelques jours s ouvrira la COP21, l une

Plus en détail

CEREMONIE DE SIGNATURE DE LA CONVENTION DE PARTENARIAT ENTRE LA COMMISSION DE L UEMOA ET ADETEF

CEREMONIE DE SIGNATURE DE LA CONVENTION DE PARTENARIAT ENTRE LA COMMISSION DE L UEMOA ET ADETEF UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE ------------------------- La Commission ------------ CEREMONIE DE SIGNATURE DE LA CONVENTION DE PARTENARIAT ENTRE LA COMMISSION DE L UEMOA ET ADETEF ASSISTANCE

Plus en détail

TIRER LES LEÇONS DES ERREURS DE LA VILLE DE HAWKESBURY

TIRER LES LEÇONS DES ERREURS DE LA VILLE DE HAWKESBURY Le 30 octobre 2006 TIRER LES LEÇONS DES ERREURS DE LA VILLE DE HAWKESBURY Monsieur le maire. Lors de mes interventions au Conseil, vous m avez indiquez que je mélangeait les choses que je ne comprenais

Plus en détail

Transcription Webémission Évaluation au service de l apprentissage

Transcription Webémission Évaluation au service de l apprentissage Transcription Webémission Évaluation au service de l apprentissage 00 : 00 ANIMATEUR : Bienvenue à cette série de quatre vidéos portant sur l évaluation du rendement. Depuis de nombreuses années, les enseignants

Plus en détail

9 ème REUNION DU GROUPEMENT DES CAISSES D EPARGNE ET DES CHEQUES POSTAUX DE LA ZONE UEMOA

9 ème REUNION DU GROUPEMENT DES CAISSES D EPARGNE ET DES CHEQUES POSTAUX DE LA ZONE UEMOA MINISTERE DELGUE AUPRES DU PREMIER MINSITRE CHARGE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES ----------------------- CABINET ----------------------- REPUBLQUE DE COTE D IVOIRE Union-Discpline-Travail 9 ème REUNION

Plus en détail

ASSEMBLÉE INTERNATIONALE DISCOURS SAN DIEGO (ÉTATS-UNIS) DU 18 AU 24 JANVIER 2015

ASSEMBLÉE INTERNATIONALE DISCOURS SAN DIEGO (ÉTATS-UNIS) DU 18 AU 24 JANVIER 2015 FR ASSEMBLÉE INTERNATIONALE DISCOURS SAN DIEGO (ÉTATS-UNIS) DU 18 AU 24 JANVIER 2015 Ce que j attends de moi, je l attends aussi de vous K.R. Ravindran Président élu du Rotary Lorsque je me suis adressé

Plus en détail

Comment parrainer un élève du Foyer de Cachan?

Comment parrainer un élève du Foyer de Cachan? Comment parrainer un élève du Foyer de Cachan? I. Pré-parrainage A. Sélection et recrutement : Comment puis-je m inscrire au programme parrainage? Modalités et documents demandés : une lettre de motivation

Plus en détail

Chapitre 1. Trouver ses bases

Chapitre 1. Trouver ses bases Chapitre 1 Trouver ses bases 9 Lundi Dépendance Comme un bébé dans les bras de sa mère est impuissant, Dieu souhaite que nous (re)devenions ainsi dans ses bras à lui. Il s agit, en fait, plus de réaliser

Plus en détail

Colloque «10 ans et après? Handicap, participation et inclusion : de la vision à la mise en œuvre

Colloque «10 ans et après? Handicap, participation et inclusion : de la vision à la mise en œuvre Colloque «10 ans et après? Handicap, participation et inclusion : de la vision à la mise en œuvre Discours de Monsieur Georges Rovillard, Administrateur général de l AWIPH Monsieur le représentant de Madame

Plus en détail

Sur ce point, il y a d ailleurs peut-être plus de choses qui nous rassemblent que de choses qui nous séparent.

Sur ce point, il y a d ailleurs peut-être plus de choses qui nous rassemblent que de choses qui nous séparent. Clôture des Journées Nationales des Parcs Naturels Régionaux de France (Antoine KARAM, Président de Région - Vendredi 15 Octobre 2004) Intervention du Président de Région Antoine KARAM dans le cadre de

Plus en détail

Bernard LAPORTE Secrétaire d Etat chargé des Sports

Bernard LAPORTE Secrétaire d Etat chargé des Sports Conférence de presse du jeudi 5 mars 2009 Fédération Française de Football Bernard LAPORTE Secrétaire d Etat chargé des Sports Monsieur le président, mesdames et messieurs, L Euro de football est le troisième

Plus en détail

La Première Dame, Mme Dominique Ouattara, à ses sœurs Béninoises : «La préoccupation de toutes les femmes doit être de se prendre en charge»

La Première Dame, Mme Dominique Ouattara, à ses sœurs Béninoises : «La préoccupation de toutes les femmes doit être de se prendre en charge» La Première Dame, Mme Dominique Ouattara, à ses sœurs Béninoises : «La préoccupation de toutes les femmes doit être de se prendre en charge» «Vous êtes pour nous des exemples à suivre» «M inspirant de

Plus en détail

Thinking Capital. Foire aux questions. Faire une demande

Thinking Capital. Foire aux questions. Faire une demande Faire une demande Q. Comment savoir si je suis admissible au financement? R. Nous fi nançons les petites et moyennes entreprises respectant les critères suivants : Elles sont établies au Canada. Elles

Plus en détail

Catalogue 2015-2016. Formation continue. 8 cours pour renforcer les compétences des assistantes parentales et des gardes d enfant à domicile

Catalogue 2015-2016. Formation continue. 8 cours pour renforcer les compétences des assistantes parentales et des gardes d enfant à domicile Catalogue 2015-2016 Formation continue 8 cours pour renforcer les compétences des assistantes parentales et des gardes d enfant à domicile Comme chaque année maintenant, le Centre de formation Pro Juventute

Plus en détail

Votre savoir-faire a tout pour plaire!

Votre savoir-faire a tout pour plaire! Avis aux personnes déficientes visuelles Votre savoir-faire a tout pour plaire! Travailler, gagner sa vie et ainsi s épanouir et s inclure pleinement dans la société, voilà un droit auquel tout le monde

Plus en détail

PRÉVOYANCE. Suralia. Epargnez tout souci financier à ceux que vous aimez

PRÉVOYANCE. Suralia. Epargnez tout souci financier à ceux que vous aimez PRÉVOYANCE Suralia Epargnez tout souci financier à ceux que vous aimez Suralia pour protéger votre famille et votre patrimoine Pour vous, il n y a rien de plus important que votre famille. Vous souhaitez

Plus en détail

Mesdames et Messieurs ; DISCOURS DE MONSIEUR LE MINISTRE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES

Mesdames et Messieurs ; DISCOURS DE MONSIEUR LE MINISTRE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES TABLE RONDE DES BAILLEURS DE FONDS POUR LE FINANCEMENT DES TRAVAUX DE L AUTOROUTE ABIDJAN-GRAND BASSAM -------------------- DISCOURS DE MONSIEUR LE MINISTRE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES GRAND BASSAM 11-08-2008

Plus en détail

Les Systèmes. Témoignage d un praticien EFT sur l utilisation des outils PEAT

Les Systèmes. Témoignage d un praticien EFT sur l utilisation des outils PEAT Les Systèmes P.E.A.T. & E.F.T. Témoignage d un praticien EFT sur l utilisation des outils PEAT Frédéric Piton - www.eft-energie.be Frédéric Piton - www.eft-energie.be Témoignage d un praticien EFT sur

Plus en détail

Semaine européenne de la démocratie locale

Semaine européenne de la démocratie locale Semaine européenne de la démocratie locale TOUT CE QU IL FAUT SAVOIR SUR LA SEDL 8 Vos contacts 1 Le contexte général et les objectifs de la SEDL 2 Participer à la SEDL Qui et comment? 7 Les formulaires

Plus en détail

COMMUNICATION ORALE EN ENTRETIEN. (Notes prises par Danielle Venot lors de la conférence animée par Denis Boutte le 27 mars 2008)

COMMUNICATION ORALE EN ENTRETIEN. (Notes prises par Danielle Venot lors de la conférence animée par Denis Boutte le 27 mars 2008) COMMUNICATION ORALE EN ENTRETIEN (Notes prises par Danielle Venot lors de la conférence animée par Denis Boutte le 27 mars 2008) 1 - Quelques considérations préliminaires sur la recherche d emploi et les

Plus en détail

de 1 ère année Professions de foi des candidats

de 1 ère année Professions de foi des candidats Année universitaire 2004-2005. ELECTION DES REPRESENTANTS DES MONITEURS de 1 ère année Promotion 2004. Professions de foi des candidats Delphine BELLIS Université Paris IV. Page 2. Rémi BOURGUIGNON Université

Plus en détail

JOURNEE NATIONALE DE PARTENARIAT ETAT SECTEUR PRIVE. Allocution de Madame le Secrétaire Exécutif du Comité de Concertation Etat/Secteur Privé

JOURNEE NATIONALE DE PARTENARIAT ETAT SECTEUR PRIVE. Allocution de Madame le Secrétaire Exécutif du Comité de Concertation Etat/Secteur Privé JOURNEE NATIONALE DE PARTENARIAT ETAT SECTEUR PRIVE Allocution de Madame le Secrétaire Exécutif du Comité de Concertation Etat/Secteur Privé 27 Avril 2015, Sofitel Hôtel Ivoire 1 Monsieur le Premier Ministre

Plus en détail

Directives anticipées. Conseils pour les rédiger

Directives anticipées. Conseils pour les rédiger Directives anticipées Conseils pour les rédiger Un droit inscrit dans la loi Quel objectif? Cette brochure a pour objectif de vous expliquer le sens des directives anticipées. Elle vous donne des conseils

Plus en détail

Invitation aux formations

Invitation aux formations Invitation aux formations SOMMAIRE : La gestion de conflits Le 16 Page 2 Entretien d embauche Le 24 Page 3 Table-ronde sur les stagiaires et l hygiène Le 5 février Page 4 BEPS Les 3-7-10-14 et 17mars Page

Plus en détail

Monsieur le Directeur Général de l Administration Pénitentiaire Belge. de Rome qui s ouvrait le 22 novembre de l année dernière et qui fut

Monsieur le Directeur Général de l Administration Pénitentiaire Belge. de Rome qui s ouvrait le 22 novembre de l année dernière et qui fut Monsieur le Président, Monsieur le Directeur Général de l Administration Pénitentiaire Belge Monsieur l Ambassadeur, Autorités, Chers Collègues, Je suis heureux de Vous rencontrer encore une fois après

Plus en détail

LA CHARTE DU BENEVOLE DE LOLINE FAYARD.Association qui lutte contre le syndrome de Rett.

LA CHARTE DU BENEVOLE DE LOLINE FAYARD.Association qui lutte contre le syndrome de Rett. LA CHARTE DU BENEVOLE DE LOLINE FAYARD.Association qui lutte contre le syndrome de Rett. Association loi de 1901 1398 chemin de saint esprit, 83300 Draguignan France (métropolitaine)* www.lolinefayard.org

Plus en détail

BG Ingénieurs Conseil, Genève

BG Ingénieurs Conseil, Genève BG Ingénieurs Conseil, Genève Diego Salamon, employeur Sur mandat de l AI, Cadschool nous a demandé si nous serions prêts à accueillir un stagiaire pendant trois mois. Nous connaissions cet institut de

Plus en détail

LIVAROT COMMUNAUTE DE COMMUNES DU PAYS DE LIVAROT. INAUGURATION DE LA SALLE MULTISPORTS samedi 22 octobre 2011 à 11 h

LIVAROT COMMUNAUTE DE COMMUNES DU PAYS DE LIVAROT. INAUGURATION DE LA SALLE MULTISPORTS samedi 22 octobre 2011 à 11 h LIVAROT COMMUNAUTE DE COMMUNES DU PAYS DE LIVAROT INAUGURATION DE LA SALLE MULTISPORTS samedi 22 octobre 2011 à 11 h Président de la Communauté de communes du Pays de Livarot et Maire de la Commune de

Plus en détail

DELEGATION DE Monsieur Jean-Charles BRON

DELEGATION DE Monsieur Jean-Charles BRON DELEGATION DE Monsieur Jean-Charles BRON 1419 Séance du lundi 16 décembre 2013 D-2013/758 Marché des Capucins. Actualisation des tarifs des droits de place du Marché et du parc stationnement des Capucins.

Plus en détail

Il me fait plaisir de vous accueillir à ce petit déjeuner traditionnel pour souligner le début de cette nouvelle année universitaire.

Il me fait plaisir de vous accueillir à ce petit déjeuner traditionnel pour souligner le début de cette nouvelle année universitaire. Allocution du recteur Jean Vaillancourt prononcée à l occasion du petit déjeuner de la rentrée le mercredi 10 septembre 2014, à 8 h 30, à la Grande salle du pavillon Alexandre-Taché, à Gatineau Chers collègues,

Plus en détail

Professeur André Ouezzin Coulibaly, chirurgien cardiologue : La Médipole de Sya reste un projet valable Lundi, 11 Juin 2007 16:11

Professeur André Ouezzin Coulibaly, chirurgien cardiologue : La Médipole de Sya reste un projet valable Lundi, 11 Juin 2007 16:11 Depuis 1993, le Professeur André Ouezzin Coulibaly, célèbre chirurgien cardiologue et fils de feu Daniel Ouezzin Coulibaly, a élaboré le projet du Centre international de soins de Sya (CISSYA), baptisé

Plus en détail

PARTIE 1 LISTEZ VOS REALISATIONS

PARTIE 1 LISTEZ VOS REALISATIONS PARTIE 1 LISTEZ VOS REALISATIONS Quel est l objectif de cet exercice? Recenser et trier vos réalisations Préparer un éventail de réalisations pour vos entretiens de recrutement A quoi va-t-il vous servir?

Plus en détail

Rentrée du Barreau de Paris Théâtre du Chatelet 4 décembre 2009 Discours de M. Jean-Louis Debré, Président du Conseil constitutionnel

Rentrée du Barreau de Paris Théâtre du Chatelet 4 décembre 2009 Discours de M. Jean-Louis Debré, Président du Conseil constitutionnel Rentrée du Barreau de Paris Théâtre du Chatelet 4 décembre 2009 Discours de M. Jean-Louis Debré, Président du Conseil constitutionnel «Le Conseil constitutionnel et les droits de la défense» Monsieur le

Plus en détail

Plan d action de développement durable 2015-2020

Plan d action de développement durable 2015-2020 Plan d action de développement durable 2015-2020 «Durable Responsable Prospère Ensemble on fait avancer le développement durable au Québec!» La Société du Grand Théâtre de Québec a pour mission de promouvoir

Plus en détail

MODULE 1 : Vous, l équipe et le projet

MODULE 1 : Vous, l équipe et le projet MODULE 1 : Vous, l équipe et le projet 1. Généralités : Les activités, Les profils, Les motivations 2. Vous 3. L idée, la vision, la mission de l entreprise, la stratégie 4. Le business plan 5. Un outil

Plus en détail

Présentation de PHOTOS

Présentation de PHOTOS Mesures de Contraintes Pour me présenter, je suis Alban LANGLOIS, je suis infirmier, je viens des soins somatiques (et ceci a son importance, à mes yeux, pour l expression de mon ressenti) et je suis membre

Plus en détail

Vous cherchez une bonne boîte?

Vous cherchez une bonne boîte? RESPONSABLE DES VENTES SECTEUR Lidl recrute Vous cherchez une bonne boîte? + d infos sur www.lidl.fr Réinventons les métiers de la distribution! RÉINVENTONS LES MÉTIERS DE LA DISTRIBUTION! www.lidl.fr

Plus en détail

LES GROUPES DE PAROLE A France ALZHEIMER

LES GROUPES DE PAROLE A France ALZHEIMER LES GROUPES DE PAROLE A France ALZHEIMER L Association France Alzheimer est une association de familles créée par des familles et des professionnels du soin en 1985. A cette époque il n existe aucun traitement

Plus en détail

Séminaire des cadres de l administration centrale. Université René- Descartes lundi 3 juin 2013

Séminaire des cadres de l administration centrale. Université René- Descartes lundi 3 juin 2013 Séminaire des cadres de l administration centrale Université René- Descartes lundi 3 juin 2013 Allocution de Manuel VALLS, ministre de l Intérieur Monsieur le Secrétaire Général, Messieurs les Directeurs

Plus en détail

NATIONALE 20 SOLIDAIRE Du 1 er au 31 Mars 2015

NATIONALE 20 SOLIDAIRE Du 1 er au 31 Mars 2015 Association des Paralysés de France Délégation Départementale du Loiret NATIONALE 20 SOLIDAIRE Du 1 er au 31 Mars 2015 Un mois d engagement pour les professionnels de la N20. Avec le Parrainage de 1 Sommaire

Plus en détail

DIRIGEANTS DE PME. Comment répondre aux nombreux candidats qui vous écrivent? avril. Collection Management

DIRIGEANTS DE PME. Comment répondre aux nombreux candidats qui vous écrivent? avril. Collection Management DIRIGEANTS DE PME avril 2007 Comment répondre aux nombreux candidats qui vous écrivent? Collection Management Comme toutes les entreprises, les PME reçoivent de nombreux cv de candidats qui souhaitent

Plus en détail

> PARCE QUE LE THÉÂTRE JEUNE PUBLIC ŒUVRE À L ÉMANCIPATION DU JEUNE SPECTATEUR.

> PARCE QUE LE THÉÂTRE JEUNE PUBLIC ŒUVRE À L ÉMANCIPATION DU JEUNE SPECTATEUR. Le secteur du Théâtre Jeune Public a une cinquantaine d année d existence en Fédération Wallonie-Bruxelles. De nombreuses créations théâtrales qui en sont issues, ont connu non seulement un grand succès

Plus en détail

Installation de la Commission nationale de la naissance et de la santé de l enfant Le 22 mars 2011

Installation de la Commission nationale de la naissance et de la santé de l enfant Le 22 mars 2011 Installation de la Commission nationale de la naissance et de la santé de l enfant Le 22 mars 2011 Monsieur le Président, Monsieur le Vice président, Mesdames et messieurs, J 'ai le privilège d intervenir

Plus en détail

SEMINAIRE DE LANCEMENT DE LA RÉVISION GENERALE DES POLITIQUES PUBLIQUES. Centre de conférences internationales mardi 10 juillet 2007

SEMINAIRE DE LANCEMENT DE LA RÉVISION GENERALE DES POLITIQUES PUBLIQUES. Centre de conférences internationales mardi 10 juillet 2007 SEMINAIRE DE LANCEMENT DE LA RÉVISION GENERALE DES POLITIQUES PUBLIQUES Centre de conférences internationales mardi 10 juillet 2007 Discours de M. Eric WOERTH Messieurs les Ministres, Madame et Messieurs

Plus en détail

LA LETTRE DE MOTIVATION

LA LETTRE DE MOTIVATION Patrick de SAINTE-LORETTE Jo MARZÉ LA LETTRE DE MOTIVATION Troisième édition Éditions d'organisation, 2003 ISBN : 2-7081-2860-4 Chapitre 2 LA MÉTHODE DES POINTS FORTS 1. Les différentes catégories de points

Plus en détail

L arme absolue pour recruter et évaluer

L arme absolue pour recruter et évaluer L arme absolue pour recruter et évaluer uel est le secret d un recrutement réussi? Qu est-ce qui fait la différence entre un bon recrutement et un recrutement raté? Comment évaluer correctement un candidat,

Plus en détail

Engagement communautaire francophone. Présentation du programme d engagement bénévole francophone

Engagement communautaire francophone. Présentation du programme d engagement bénévole francophone Présentation du programme d engagement bénévole Pour Pourquoi faire du bénévolat dans votre communauté? Élargir la gamme de services offerts à la communauté Soutenir les activités des organisations et

Plus en détail

Discours de FREDERIK BERNARD, Maire de Poissy

Discours de FREDERIK BERNARD, Maire de Poissy Discours de FREDERIK BERNARD, Maire de Poissy Cérémonie des mentions au Brevet et au Baccalauréat 20 septembre 2013 1 Bonsoir à tous, Avec les élus de la municipalité, nous avons souhaité vous recevoir

Plus en détail

Commissions d enquête

Commissions d enquête RAPPORT AU MINISTRE DE LA DÉFENSE NATIONALE AVRIL 2015 Commissions d enquête Pleins feux sur les familles 1 Constatations 2 Depuis dix ans, le Bureau de l Ombudsman se penche et produit des rapports sur

Plus en détail

L entretien de réprimande Définition, But et objectif

L entretien de réprimande Définition, But et objectif L entretien de réprimande ème année SIGF 4 Réalisé par : HASSOU Salma LACHGAR Amina Année universitaire : 2012/2013 INTRODUCTION Vous est-il déjà arrivé de faire prendre conscience à l un de vos proches

Plus en détail

Stages de développement personnel Formation à la relation d aide. & Consultations individuelles

Stages de développement personnel Formation à la relation d aide. & Consultations individuelles Parinet Formation Cabinet de Psychothérapie Et Psychanalyse Stages de développement personnel Formation à la relation d aide & Consultations individuelles Adultes, adolescents, enfants, couples Programme

Plus en détail

PLAN D ACTION MADA. politique municipalité amie des ainés

PLAN D ACTION MADA. politique municipalité amie des ainés PLAN D ACTION MADA politique municipalité amie des ainés Mot du maire Chères concitoyennes, chers concitoyens, Nous tenions à nous doter d une politique Municipalité amie des aînés (MADA) pour témoigner

Plus en détail

Fiche Pratique CNDS Construire un Projet Territorial Concerté

Fiche Pratique CNDS Construire un Projet Territorial Concerté Fiche Pratique CNDS Construire un Projet Territorial Concerté I - Définition du Projet Territorial Concerté - PTC Le "Projet Territorial Concerté" est une démarche de coopération et de mutualisation des

Plus en détail

Emanant d un individu ou d un groupe d individus

Emanant d un individu ou d un groupe d individus Emanant d un individu ou d un groupe d individus A sa présentation elle doit dégager de l enthousiasme Même si celle-ci semble utopique, elle a le mérite d exister Elle fédèrera tous vos adhérents sur

Plus en détail

Description des aspects logistiques

Description des aspects logistiques Description des aspects logistiques Collectif de la société civile québécoise - COP 21- Paris 2015 Ce document indique les détails logistiques du projet d accompagnement de groupe proposé par Les YMCA

Plus en détail

Dossier en ligne. Guide destiné au responsable de la gestion des accès

Dossier en ligne. Guide destiné au responsable de la gestion des accès Dossier en ligne Guide destiné au responsable de la gestion des accès Table des matières 1. GÉNÉRALITÉS... 3 1.1 Rôle du responsable de la gestion des accès... 3 1.2 Besoin d un code d utilisateur pour

Plus en détail

CONVENTION DE PARTENARIAT ENTRE LE MINISTERE DE L EMPLOI ET DE LA PROTECTION SOCIALE (MEPS) ET DES ENTREPRISES PRIVEES

CONVENTION DE PARTENARIAT ENTRE LE MINISTERE DE L EMPLOI ET DE LA PROTECTION SOCIALE (MEPS) ET DES ENTREPRISES PRIVEES MINISTERE DE L EMPLOI ET DE LA PROTECTION SOCIALE ------------- REPUBLIQUE DE COTE D IVOIRE Union-Discipline-Travail ----------- CONVENTION DE PARTENARIAT ENTRE LE MINISTERE DE L EMPLOI ET DE LA PROTECTION

Plus en détail

Notes pour une allocution de Mme Marie-France Kenny, présidente Fédération des communautés francophones et acadienne (FCFA) du Canada

Notes pour une allocution de Mme Marie-France Kenny, présidente Fédération des communautés francophones et acadienne (FCFA) du Canada Notes pour une allocution de Mme Marie-France Kenny, présidente Fédération des communautés francophones et acadienne (FCFA) du Canada Au Forum provincial des réseaux de soutien à l immigration francophone

Plus en détail

C est moins flamboyant qu une pyramide, moins imposant qu une bibliothèque, moins touristique qu un musée.

C est moins flamboyant qu une pyramide, moins imposant qu une bibliothèque, moins touristique qu un musée. Discours LFSE au sud A Paris, le 24 avril 2015 Seul le prononcé fait foi Madame la secrétaire d'état, chère Annick Girardin, Monsieur le Président du jury, cher Martin Hirsch, Mesdames, Messieurs, «La

Plus en détail

10 UN ENFANT À DÉCOUVRIR

10 UN ENFANT À DÉCOUVRIR TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION...13 CHAPITRE 1: MON ENFANT EST DIFFÉRENT DES AUTRES...19 Devenir parents...21 Devenir les parents d un enfant avec une déficience... 23 Réactions à cette situation...24

Plus en détail

Bénévoles en EHPAD ;

Bénévoles en EHPAD ; Bénévoles en EHPAD ; Ils accompagnent la vie! Delphine Delahaye - Psychologue EHPAD - Centre Hospitalier de Corbie (80800) delphine.delahaye@ch-corbie.fr Mots-clés : EHPAD, lieu de vie, accompagnement,

Plus en détail

A la suite de la rencontre qui a eu lieu le 15 novembre à Aimée-Stitelmann, je tiens particulièrement à vous remercier pour l attention l

A la suite de la rencontre qui a eu lieu le 15 novembre à Aimée-Stitelmann, je tiens particulièrement à vous remercier pour l attention l Lettres à un auteur Madame, A la suite de la rencontre qui a eu lieu le 15 novembre à Aimée-Stitelmann, je tiens particulièrement à vous remercier pour l attention l que vous nous avez accordée. J ai beaucoup

Plus en détail

INFRA 2013. Notes pour une allocution de M. Stéphane Bilodeau, ing. Vice-président aux affaires publiques de l Ordre des ingénieurs du Québec

INFRA 2013. Notes pour une allocution de M. Stéphane Bilodeau, ing. Vice-président aux affaires publiques de l Ordre des ingénieurs du Québec INFRA 2013 Notes pour une allocution de M. Stéphane Bilodeau, ing. Vice-président aux affaires publiques de l Ordre des ingénieurs du Québec Centre des congrès de Québec Mercredi le 4 décembre 2013 Mesdames

Plus en détail

Contribution présentée par Madame Lise Thériault (Québec)

Contribution présentée par Madame Lise Thériault (Québec) La représentation des femmes dans les postes décisionnels; dans la haute direction des sociétés d État et de la fonction publique, et dans les entreprises privées Contribution présentée par Madame Lise

Plus en détail

La Poste Suisse prospère et innovante!

La Poste Suisse prospère et innovante! La Poste Suisse prospère et innovante! Peter Hasler Président du Conseil d administration Conférence de presse bilan de La Poste Suisse Siège principal de la Poste, Berne 15 mars 2012 SEUL LE TEXTE PRONONCE

Plus en détail

Le 7 octobre 2014. L honorable Roger Luc Melanson Ministre des Finances C.P. 6000 Fredericton, Nouveau-Brunswick E3B 5H1.

Le 7 octobre 2014. L honorable Roger Luc Melanson Ministre des Finances C.P. 6000 Fredericton, Nouveau-Brunswick E3B 5H1. Le 7 octobre 2014 L honorable Roger Luc Melanson Ministre des Finances C.P. 6000 Fredericton, Nouveau-Brunswick E3B 5H1 Cher collègue, Le 22 septembre 2014, la population du Nouveau-Brunswick nous a confié

Plus en détail

BIENVENUE A L ECOLE DE LA PHILANTHROPIE

BIENVENUE A L ECOLE DE LA PHILANTHROPIE GUIDE D INTERVENTION DU PHILANTHROPE Préparer votre temps d échange avec les Petits Philanthropes Fondée en 2011 avec le soutien des Fondations Edmond de Rothschild, cette association se donne pour objectif

Plus en détail

QUESTIONNAIRE aux ETUDIANTS OUT. Comment avez-vous été accueillis et contactés sur place?

QUESTIONNAIRE aux ETUDIANTS OUT. Comment avez-vous été accueillis et contactés sur place? Université à l étranger: Université Nationale de La Plata Semestre/Année de séjour : Semestre 1/ 2012/2013 Domaine d études : Etudes européennes L accueil : QUESTIONNAIRE aux ETUDIANTS OUT Comment avez-vous

Plus en détail