Licence INFORMATIQUE. Dossier 3 : L entreprise et son marché. Université de Lille 1 COMEIT. Myriem Le May ; Annie Rengot

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Licence INFORMATIQUE. Dossier 3 : L entreprise et son marché. Université de Lille 1 COMEIT. Myriem Le May ; Annie Rengot"

Transcription

1 Licence INFORMATIQUE COMEIT Dossier 3 : L entreprise et son marché Applications : Société Belfleurs ; logos Apple et IBM Etude de cas : Stratégie marketing d Apple Fiches outils de cours Université de Lille 1 Myriem Le May ; Annie Rengot 1

2 Application : Société Belfleurs sur le marché du jardinage La société Belfleurs a fait réaliser un sondage sur personnes possédant un jardin afin de mieux connaître les caractéristiques des clients potentiels en matière de jardinage. Cette enquête a donné les résultats suivants : sur personnes interrogées, 800 jardinent elles-mêmes. Sur ces 800 personnes, 620 sont des hommes et 180 des femmes. En ce qui concerne les hommes, 324 ont un niveau d instruction supérieur, 180 le niveau secondaire et le reste le niveau primaire. Sur les 324 hommes de niveau d instruction supérieur, 130 jardinent plus de 5 heures par jour de Mars à Juin. Sur les 180 hommes de niveau secondaire, ils sont 130 à jardiner plus de 5 h par jour. Enfin, les hommes de niveau d instruction primaire ne sont que 20 à jardiner moins de 5 heures par jour. En ce qui concerne les femmes, 120 jardinent dans leur résidence principale alors que les autres pratiquent cette activité dans leur résidence secondaire. La totalité de ces dernières possèdent un jardin d agrément (fleurs et arbustes). Sur les 120 femmes qui jardinent dans leur résidence principale, 74 préfèrent cultiver un potager alors que les autres préfèrent avoir un jardin d agrément. Le marché du jardinage se caractérise de la manière suivante : -11,5 millions des foyers possèdent un jardin (57, 5%), 10 millions des jardins sont attenants à des résidences principales, 1,4 millions sont attenants à des résidences secondaires et sont des jardins isolés. 79% des hommes jardinent contre 69 % des femmes. 45 % des hommes passent plus de 5 heures par jour dans leur jardin de Mars à Juin. 46 % des cadres d entreprises sont amateurs de jardinage. - La taille moyenne d un jardin est de 800 m 2 - Chaque foyer dépense en moyenne 300 par an en jardinage. - Les produits : outillage à main, tondeuses à gazon, motoculteurs, tronçonneuses, mobilier de jardin, semences florales et potagers. La société Belfleurs réalise un chiffre d affaires annuel de 5 M. Questions : A l aide des annexes 1 à 3 : 1/ Indiquez la nature et la taille des segments révélés par le sondage Méthodologie proposée : réalisez l arbre de segmentation à l aide des données réalisées par le sondage Critères de segmentation Population de base Critères de segmentation Sexe Hommes Femmes Sexe Niveau d instruction Primaire Secondaire Supérieur Résidence Résidence Habitat principale secondaire 2/ Quel est le segment le plus intéressant? Quelles sont ses caractéristiques? 3/ Recherchez d autres critères de segmentation susceptibles d être utilisés pour segmenter le marché du jardinage. 4/ Qui sont les non consommateurs absolus en matière de jardinage? Quel est le nombre de ces foyers? 5/ Calculez le chiffre d affaires global du marché du jardinage à partir des renseignements fournis. 6/ Quelle est la part de marché de la société Belfleurs ; sa position sur le marché? 7/ Indiquez les critères de segmentation de la cible 8/ Dans quelles catégories de biens peut-on classer les produits proposés par la société Belfleurs? 2

3 Annexe 1 : Les différentes catégories de consommateurs d un produit Les consommateurs effectifs sont ceux qui consomment à l heure actuelle le produit. Les non consommateurs absolus sont ceux qui pour des raisons matérielles, physiques ou psychologiques, sont dans l impossibilité absolue de consommer le produit ( ex : végétarien pour viandes) Les non consommateurs relatifs sont ceux qui, à un moment donné, ne consomment pas un produit mais qui sont susceptibles de devenir un jour des consommateurs effectifs. Les causes d une non consommation relative sont très variables d un individu à l autre : ignorance de l existence d un produit, préjugés, pouvoir d achat insuffisant, déception après un premier achat etc Les non consommateurs relatifs sont sensibles aux actions commerciales telles que la publicité, les offres d essai, les offres de crédit. Il est donc important de les repérer, de découvrir les mobiles de leur non-consommation momentanée afin de mieux les convaincre par une action appropriée. Annexe 2 : Définitions Part de marché en valeur (CA) Part de marché en volume Part de marché relative Ventes en valeur de l entreprise/ Ventes totales sur le marché. Elle peut être évaluée pour un produit ou une marque sur un marché défini. Ventes en volume de l entreprise / ventes totales sur le marché Vente de l entreprise / Ventes du principal concurrent Position par rapport aux concurrents Leader (chef de file ) Suiveur Challenger ( prétendant ) Spécialiste Définition Entreprise qui a acquis une position dominante lui permettant de fixer ses prix librement Entreprise n ayant aucune autre Possibilité que de s aligner sur le prix moyen du marché Entreprise qui cherche à prendre des parts de marché aux concurrents, notamment au leader Entreprise qui ne s intéresse qu à un ou quelques segments et non à la totalité du marché Exemple IBM dans domaine des ordinateurs puissants PME en situation de concurrence importante. Ex d Apple qui en 1990 lance le «Mac classic «à prix très réduit afin d accroître sa part de marché Dans le secteur automobile, Jaguar s adresse uniquement au segment des clients ayant un pouvoir d achat élevé 3

4 4 Annexe 3 : Typologie des produits

5 Application : Positionnement de l entreprise et choix du logo Question : Le logo est la 1ere représentation visuelle du positionnement de l entreprise. Etablissez la relation entre ces logos et le positionnement de chacune de ces entreprises. Vous pouvez rechercher les valeurs véhiculées par les marques à travers leurs histoires sur les sites internet. 5

6 Etude de cas : Stratégie Marketing d Apple Plus d 1 millions d iphone vendus en à peine 1 trimestre, lors de sa sortie Un retour sur investissement quatre fois supérieur a celui escompté ; cela laisse rêveur bon nombre d entre nous. L iphone, véritable produit intégré dans nos mœurs continue de fasciner. Une stratégie marketing, de toute entreprise, et particulièrement d une multinationale comme Apple, ne se retrouve pas noir sur blanc étalée sur Google, en revanche, pour comprendre le succès du constructeur à la pomme, plusieurs éléments associés entre! I) La segmentation du marché. La base de tout, pour une entreprise qui évolue sur le marché international comme Apple est l adaptation locale. C est en fait une segmentation internationale (Comme Mc Do par exemple via son Mc Arabia ou ses produits Hallal). Les attentes des consommateurs et les parts de marché d Apple varient en fonction des pays. C est pourquoi la communication se doit d être différenciée. Dans le cadre d Apple, sa renommée le précède. En effet, nous ne voyons pas un iphone adapté au marché Pakistanais et un autre adapté au marché chinois ; la stratégie se basera sur une communication ciblée en fonction des segments du marché. Quels sont-ils alors ces segments, ou cibles? Les jeunes bien sûr! Depuis un petit bout de temps, Apple est reconnu pour sa force à vendre des produits (même chers) aux adolescents et également pour la forte popularité de sa marque. L ipod est sûrement le produit qui s est le mieux vendu parmi les jeunes et beaucoup de sociétés ont tenté de reproduire ce qu Apple avait réussi à faire pour s attirer les faveurs d une tranche d âge aussi convoitée pour sa consommation. Mais alors pourquoi Apple se débrouille si bien avec les ados? Dans un article de Business Week consacré au «Marketing des jeunes par Apple», la première raison qui fait que les adolescents aiment Apple est le fait qu Apple conçoit des produits adaptés à leurs besoins. L ipod et l iphone sont deux excellents exemples de produits qui font des choses (la musique, la communication mobile,le navigateur internet, la messagerie instantanée, ainsi qu une multitude de goodies) qu aiment les jeunes. Le fait qu Apple revendique ses produits comme créatifs et individuels contribue aussi à cela. C est sans compter le design des produits. Tout le monde aime les produits brillants, épurés, simples d utilisation et bien désignés. Cela compte énormément pour les jeunes consommateurs. 6

7 II) Cinq préceptes marketing d Apple. Cette partie, inspirée du livret blanc (en anglais) de Steve Chazin, ancien marketing chez Apple, nous donne les cinq atouts phares de la Pomme. Un certains nombre de conseils sont ainsi prodigués dans ce livre : 1. On ne vend pas un produit. Ce qu Apple vend n est pas un téléphone ; c est tous les bénéfices liés à l utilisation de celui-ci! De plus, comme Nintendo pour la Wii, Apple commercialise UN seul produit ; non plusieurs demandant d avantages d investissements, ou de quoi noyer le consommateur. «J achète un seul i-phone et j ai accès à tout Apple». Un mot : simplicité. 2. Ne pas être les premiers à attaquer un marché innovant. Apple attend d isoler les besoins à forte valeur ajoutée afin de se concentrer dessus. Souvenez vous des premiers lecteurs MP3 ou clé USB ; l i-pod ne fait que «lire» la musique! De même ; combien de temps aura-t-il fallu après la folie du téléphone portable avant de voir le premier téléphone Apple La stratégie concurrentielle appliquée est celle du challenger, voire du leader ; la concentration sur un segment, la spécialisation suivi de l expertise. 3. Chouchouter les premiers utilisateurs. Dans le cycle de communication, ceux-ci sont appelés les prescripteurs, et contribuent au marketing viral tant affectionné par Apple. 4. Raconter une belle histoire. Monsieur SETH GODIN, dans son livre «Tous les marketeurs sont des menteurs : tant mieux, car les consommateurs adorent qu on leur raconte des histoires» prouve que Il suffit de raconter une belle histoire au consommateur mais surtout lui donner envie d y croire. Si vous êtes bon observateur, vous constaterez que chaque publicité use de façon systématique d une histoire Une histoire autour de la marque, une mise en scène, ou que sais-je encore Ainsi, une histoire attirera et influencera le consommateur. Prenons un produit quelconque, il aura beau être le meilleur ou le plus efficace, si le consommateur n adhère pas à l histoire de la marque qui l entoure, ce dernier ne sera donc pas mémorisé, il n entrera donc pas dans le cercle de référence du consommateur. Que fait la 7

8 Pomme dans sa communication alors? «Couleurs vives, musique «in», enchainements rapides, etc» Aujourd hui, nous ne sommes plus dans une économie de production ou distribution, nous sommes dans une économie de marché. L impératif est de provoquer le consommateur! D ailleurs le consommateur n achète plus ce dont il a besoin, il achète ce qu il désire Là réside toute la nuance. 5. Aller plus loin dans le domaine. Quels sont les leviers qui permettront à Apple de se différencier? L ajout de jeux de plus en plus variés sur l i-phone, une énorme quantité de goodies interactifs, un packaging ultra moderne et le fin du fin, un i-phone livré déjà chargé! III) Stratégie de communication d Apple. III.1) Constat. Lors du cycle de vie du produit, Apple communique par média télé sur celui-ci. Jusque là, aucune différence par rapport aux autres entreprises. Pourtant, avant la sortie de l i-phone, le site Technorati dénombre plus de billets contenant le terme iphone toutes langues confondues dont près de 8500 en francais. Google indique environ 113 millions de resultats sur le terme «iphone». L art du buzz, ou marketing viral, est le bruit marketing entourant la sortie d un produit savamment dosé pour en accroître sa notoriété, est particulièrement difficile. Il l est d autant plus aujourd hui avec Internet, à l effet multiplicateur. Si c est réussi, Internet vous offrira à peu de frais une campagne promotionnelle immédiate, internationale et positive. Mais si c est raté, il n est pas rare que le produit soit tué dans l œuf. On ne résiste pas à une déferlante de commentaires moqueurs ou désapprobateurs qui vient des quatre coins du monde! De toutes les entreprises, c est Apple qui sait le mieux en jouer. On peut d ailleurs dire que c est une constante de la firme de Cupertino. Ses produits, généralement d excellente facture et inventifs, comportent toujours un aspect novateur et séduisant. L ipod est un énorme succès aussi pour son esthétique, sa finition et le marketing viral qui a suivi pas à pas son évolution. Résultat d une fusion entre un ipod et un téléphone, le iphone a été la source d une quantité extraordinaire d articles à son sujet si bien qu à quelques heures de sa sortie, il est posté un billet contenant le mot iphone à peu près toutes les deux minutes. Pourtant, ce buzz n aura quasiment rien coûté à Apple. 8

9 II.2) Comment Apple a fait pour gérer son buzz et en réduire le coût? Pour que le buzz soit efficace, Apple a d abord dû imposer à ses collaborateurs et employés un silence complet avant l annonce. Ensuite entrent en jeu des contacts d Apple qui font tout doucement parler d un possible iphone et créent des rumeurs ici et là. Le bruit est lancé, les hypothèses fusent. Pour éviter tout «leak» (fuite), Apple a distribué des faux iphones Les apparitions du produit ont été rendues rares Les annonces concernant le produit ont été espacées et révélaient toutes des détails différents sur le produit L iphone a été remis en test à des journalistes américains deux semaines avant la sortie officielle. II.3) Qu est-ce qui a indirectement bénéficié à la marque? Toutes les sorties de produits Apple sont couvertes et documentées par la plupart des médias existants La popularisation de la marque avait déjà été effectuée quelques années auparavant grâce au ipod et aux Macs Les fans d Apple sont souvent des prescripteurs et ceux-ci ont alimenté les rumeurs Le bouche à oreille généré a été colossal Le concept novateur du produit L existence de modèles ressemblant au iphone chez la conccurence Le charisme de Steve Jobs IV) Et apres? Apple préparerait une «transition vers de futurs produits», dotés de fonctionnalités et de technologies que la concurrence ne pourra pas égaler mais personne ne peut donner plus de détails. Un indice concernant cette période de transition : 9

10 Il s agira, a précisé le directeur général Tim Cook, d appliquer une des recettes favorites d Apple, qui présente un nouveau produit aux caractéristiques innovantes avant d en baisser les prix pour conserver une avance sur la concurrence. Un credo qu Apple pourrait appliquer encore plus franchement pour revoir ses tarifs à la baisse, profitant d une nouvelle gamme. Un nouveau Mac, ipod, Iphone??? Certains parlent d un Mac portable à écran tactile inspiré de l iphone. D autres d une tablette Mac tant de fois évoquée mais jamais présentée, sorte d ipod touch doté d un plus large écran. Ou alors d un tout petit ordinateur portable, qui entrerait en concurrence avec l Eee PC. Voire d un téléviseur embarquant un accès à internet. Mais le plus probable reste des Mac portables embarquant la toute dernière plate-forme Centrino 2 et dotés de 4 cœurs. La question reste ouverte Vous pouvez donner votre avis en commentaire de cet article. source QUESTIONS 1- Quelle est le type de marketing qu'applique Apple? 2- Quels sont les critères de segmentation qu'applique Apple? 3- Quel règle marketing Apple applique-t-il pour être efficace? 4- Qu'appelle-t-on bénéfice consommateur? 5- Quel est le positionnement de Apple sur son marché? 6-Quelle est la cible relais dans la stratégie de communication visée par Apple? 7- Quel est le type de communication? 8- Quelle est la condition pour qu'une stratégie de buzz soit efficace? 9- Quel type de moyens de communication doit on mettre en place pour amplifier l'efficacité du buzz? 10

11 FICHES OUTILS L entreprise et son marché Marché Pour l économiste, le marché est défini comme le lieu de rencontre des vendeurs et des acheteurs de biens et de services où, de la confrontation entre l offre et de la demande, va naître le prix d'échange. Pour les spécialistes du marketing, le marché est constitué par l ensemble des personnes ou organisations qui consomment ou sont susceptibles de consommer le ou les produits fabriqués ou services fournis par l entreprise. La demande Identification de la demande : qui est la cible? quel est son profil? Qui est la cible? Les acteurs sur le marché peuvent être déterminés selon leur rôle dans le processus d achat : Influenceur décideur acheteur consommateur En B to C, le consommateur est un particulier : ménage ou foyer, la «ménagère» (au sens du CESP, c'est la personne responsable des achats dans un foyer), un individu, un usager.qualifié selon l utilisation qu il fera du produit. L achat peut être répétitif (produit de consommation courante, réfléchi (pour un bien durable), spontané ou impulsif. Décideur, acheteur, consommateur peuvent être ou non la même personne. En B to B, la demande est constituée de professionnels. L achat concerne des biens industriels : matières premières, biens d équipement, biens intermédiaires, fournitures, services. Le décideur peut être à la fois (ou non) le responsable du service financier, l acheteur (responsable des achats), et l'utilisateur ("consommateur" concerné par l achat). -> En B to C comme en B to B, les décideurs, acheteurs et /ou consommateurs représentent la cible principale (client potentiel ou actuel) L influenceur est un professionnel ou un institutionnel selon la fonction qu il exerce sur le consommateur : journalistes, associations de consommateurs, préconisateurs, prescripteurs, leaders d opinion -> Les influenceurs constituent la cible relais (ou secondaire par rapport à la cible principale qui est le client). La cible interne est aussi un relais car elle 11

12 véhicule l image de son entreprise, argumente auprès des clients. Quel est son profil? Description sur des critères quantitatifs : sociodémographiques (âge, revenus ) Analyse de son comportement : comprendre les besoins, les freins, les motivations des cibles qui mènent au comportement (critères plus qualitatifs et psychosociologiques). -> typologies de comportement ou sociostyles : les décalés, les recentrés.. Quantification de la demande : du marché actuel au marché potentiel Marché actuel? Clients actuels de l entreprise. Marché de l'entreprise qui représente la base de son activité. L'entreprise va chercher à les conserver par des actions de fidélisation. Marché potentiel? Marché actuel + marché de la concurrence + non consommateurs relatifs (pouvant consommer mais e le voulant pas) (annexe 1 application Belfleurs) L offre Identifier des produits proposés et créer une typologie (annexe 3 application Belfleurs) Identifier les concurrents Identifier les intermédiaires entre les producteurs et les utilisateurs Exemple secteur informatique : édition de logiciels, prestations de services, conception et commercialisation d'ordinateurs et d'équipements informatiques (mainframe) etc Analyse de leur stratégie commerciale, leur position concurrentielle sur le marché (leader, suiveur, spécialiste), leur PDM (part de marché en volume ou en valeur) Exemple secteur informatique :tous les revendeurs de matériel informatique. Face aux constructeurs qui vendent leur matériel en direct, sans intermédiaire notamment par le biais d Internet, les distributeurs développent leurs activités de services (installation, support aux utilisateurs, conseil). -> La position sur le marché est donnée par les parts de marché (PDM en valeur et en volume, PDM relative). Les entreprises peuvent être ainsi leader, suiveur, challenger. (annexe 2 application Belfleurs) 12

13 Les outils d analyse de la demande et de l offre 2 outils Etude documentaire Etude de marché Informations existantes, internes ou externes : Études antérieures, statistiques de ventes, relevés de concurrence Qualitative : Informations non chiffrables répondant à des questions : pourquoi et comment agit la cible? => Entretien pouvant être individuel, libre ou centré sur quelques thèmes, collectif ou directif Quantitative : Informations chiffrables répondant à des questions du type : Quand? Où? Qui? Combien? Comment? => Utilisation de questionnaires L adaptation de l offre aux besoins de la demande : la segmentation des marchés et le positionnement. Segmentation : action de découpage d une population (clients, prospects) en sous ensembles homogènes selon différents critères (sociodémographiques, comportement d achat,..). 3 étapes successives: segmenter au sens strict, cibler puis positionner Segmenter au sens strict Cibler Se positionner Critères de segmentation en B to C : - sociodémographiques - de motivations - comportementaux Critères de segmentation en B to B : - type d entreprise,taille, secteur d activité -processus d achat -besoins et conditions d utilisation Plusieurs stratégies : Marketing indifférencié : actions marketing s adressant à toute la cible sans distinction de critère. Avantage : optimisation des budgets Inconvénient : client se sent moins concerné Marketing différencié : actions marketing adaptées aux segments Avantage et inconvénient inversé Marketing concentré : segment principal visé (si segment de très petite dimension : marketing de niche ) Positionnement : Place occupée par le produit dans l esprit de la cible par rapport aux produits concurrents Le positionnement se définit sur une caractéristique distinctive du produit et propre à la marque Le positionnement s inscrit dans univers de référence. Le positionnement est voulu par marque (peut être différent de ce que perçoit la cible : l'image) La connaissance du marché est un préalable à la définition d une stratégie marketing et sa mise en œuvre par des actions marketing appropriées 13

L ETUDE DE MARCHE. 5. Analyse d un indicateur : la part de marché

L ETUDE DE MARCHE. 5. Analyse d un indicateur : la part de marché L ETUDE DE MARCHE 1. Définition du marché 2. Analyse de la demande 3. Analyse de l offre 4. Analyse de l environnement 5. Analyse d un indicateur : la part de marché 1. Définition du marché le marché Il

Plus en détail

Stratégies marketing. Augmenter sa créativité en période de changement. Journée d information sur les cultures ornementales en serre Novembre 2009

Stratégies marketing. Augmenter sa créativité en période de changement. Journée d information sur les cultures ornementales en serre Novembre 2009 Stratégies marketing Augmenter sa créativité en période de changement Journée d information sur les cultures ornementales en serre Novembre 2009 La présentation Marketing en temps de crise Quelques principes

Plus en détail

MODULE 3 : LE MARCHE. CHAPITRE 9 : L analyse et la prévision de la demande. Non consommateurs relatifs (NCR)

MODULE 3 : LE MARCHE. CHAPITRE 9 : L analyse et la prévision de la demande. Non consommateurs relatifs (NCR) MODULE 3 : LE MARCHE CHAPITRE 9 : L analyse et la prévision de la demande. I. Les différents niveaux d analyse de la demande. La demande d un bien ou d un service est l expression correspond aux intentions

Plus en détail

" La démarche stratégique :

 La démarche stratégique : ECOLE DES HAUTES ETUDES COMMERCIALES Module : Marketing Fondamental Année Académique : 2014/2015 Niveau : 1 ère année Master (TC) Enseignant : KHERRI Abdenacer Groupes : 12, 13, 14, 15 et 16 Site web :

Plus en détail

PLAN D AFFAIRE PROJET AUTEUR. Date. Modèle de plan d affaire 1 welcome@efcom-conseil.com

PLAN D AFFAIRE PROJET AUTEUR. Date. Modèle de plan d affaire 1 welcome@efcom-conseil.com PLAN D AFFAIRE PROJET AUTEUR Date Modèle de plan d affaire 1 welcome@efcomconseil.com SOMMAIRE SOMMAIRE...2 LE PORTEUR...4 L IDEE DE DEPART...5 L ETUDE DE MARCHE...6 Le marché et son environnement...6

Plus en détail

Les critères de segmentation Critères Variables retenues Description Exemple Pays, région, ville, Chauffage,

Les critères de segmentation Critères Variables retenues Description Exemple Pays, région, ville, Chauffage, SYNTHÈSE DU CHAPITRE 11 : LA SEGMENTATION DE LA DEMANDE. La segmentation. La segmentation de la demande consiste à définir des groupes de clients (des segments de clientèle) ayant des comportements homogènes

Plus en détail

SYNTHÈSE DOSSIER 1 Introduction à la prospection

SYNTHÈSE DOSSIER 1 Introduction à la prospection SYNTHÈSE DOSSIER 1 Introduction à la prospection La prospection est une activité indispensable pour développer le nombre de clients, mais aussi pour contrecarrer la perte de clients actuels. Elle coûte

Plus en détail

Développer le marketing des PME

Développer le marketing des PME 28/07/2010 Confidentiel - Tous droits de reproduction réservés 1 mondirecteur N attendez pas d être grand pour croître! Développer le marketing des PME Groupe Bijouterie Joaillerie 28/07/2010 Confidentiel

Plus en détail

CRM et GRC, la gestion de la relation client R A LLER PL US L OI

CRM et GRC, la gestion de la relation client R A LLER PL US L OI 3 R A LLER PL US L OI CRM et GRC, la gestion de la relation client Comment exploiter et déployer une solution de relation client dans votre entreprise? Les usages d une CRM Les fonctionnalités d une CRM

Plus en détail

Recommandations pour MS event!

Recommandations pour MS event! Recommandations pour MS event! I) BILAN ET DIAGNOSTIC A- BILAN MS com!, agence de communication spécialisée dans l édition et la communication globale, souhaite mettre en place une stratégie de communication

Plus en détail

I. La fixation des prix :

I. La fixation des prix : THEME 8. LA POLITIQUE DU PRIX Le prix est élément important d action sur le marché, il doit être en cohérence avec les autres variables marketing. Il a une incidence forte pour l entreprise : il procure

Plus en détail

ENQUÊTE FORUM DÉBAT 2002. Les Distributeurs du Secteur Dentaire

ENQUÊTE FORUM DÉBAT 2002. Les Distributeurs du Secteur Dentaire ENQUÊTE FORUM DÉBAT 2002 Les Distributeurs du Secteur Dentaire [EDITO]. Le marché du matériel dentaire reste un domaine relativement parcellarisé sur le territoire français. Il est couvert par plus de

Plus en détail

Le concept de marketing

Le concept de marketing Le concept de marketing Le concept de marketing englobe à la fois les techniques d étude des attentes du consommateur, la proposition d une offre répondant à ces attentes et la mise en œuvre de moyens

Plus en détail

Chap 6. Le marché : la demande globale

Chap 6. Le marché : la demande globale Chap 6 Le marché : la demande globale L entreprise commerciale doit adopter son offre aux attentes des consommateurs. Pour cela, elle doit parfaitement les connaître et s adapter à leurs spécificités.

Plus en détail

Optimiser la maintenance des applications informatiques nouvelles technologies. Les 11 facteurs clés de succès qui génèrent des économies

Optimiser la maintenance des applications informatiques nouvelles technologies. Les 11 facteurs clés de succès qui génèrent des économies Application Services France the way we do it Optimiser la maintenance des applications informatiques nouvelles technologies Les 11 facteurs clés de succès qui génèrent des économies Chaque direction informatique

Plus en détail

CONCOURS DE L'AGREGATION INTERNE «ECONOMIE ET GESTION»

CONCOURS DE L'AGREGATION INTERNE «ECONOMIE ET GESTION» CONCOURS DE L'AGREGATION INTERNE «ECONOMIE ET GESTION» SESSION 2002 EPREUVE PORTANT SUR LES TECHNIQUES DE GESTION ET COMPORTANT DES ASPECTS PEDAGOGIQUES DOMAINE : économie et gestion commerciale Durée

Plus en détail

Exploiter le potentiel d Internet pour sa notoriété

Exploiter le potentiel d Internet pour sa notoriété Exploiter le potentiel d Internet pour sa notoriété Pourquoi il est important d être visible sur Internet? Le client souhaite l information quand il en a besoin. Le client recherche une plus grande interactivité.

Plus en détail

Livre blanc. CRM: Quels sont les bénéfices pour votre entreprise?

Livre blanc. CRM: Quels sont les bénéfices pour votre entreprise? Livre blanc CRM: Quels sont les bénéfices pour votre entreprise? Longtemps considéré comme un outil de luxe exclusivement réservé aux grands groupes, le CRM a su démontrer au fil du temps, que son efficacité

Plus en détail

Nobody s Unpredictable

Nobody s Unpredictable Connaissance qu a le public de la Banque du Canada (Comparaison des résultats de l enquête téléphonique et de l enquête en ligne) Enquête de décembre 2010 commandée par la Banque du Canada Nobody s Unpredictable

Plus en détail

Première Matinale de la CDFA Fidéliser Conquérir de nouveaux clients

Première Matinale de la CDFA Fidéliser Conquérir de nouveaux clients Première Matinale de la CDFA Fidéliser Conquérir de nouveaux clients Michèle GUIGNARD 7 MAI 2009 Développement & Moyens Commerciaux 16 Chemin du Bougeng 31 Les objectifs Prendre conscience et trouver une

Plus en détail

Dossier de candidature

Dossier de candidature Dossier de candidature Introduction: Avant d entreprendre la création d une entreprise, mais également à l occasion du développement d une nouvelle activité, il est absolument conseillé d élaborer un business

Plus en détail

Sage CRM. La solution complète de Gestion des Relations Clients pour PME. Précision et efficacité à portée de mains!

Sage CRM. La solution complète de Gestion des Relations Clients pour PME. Précision et efficacité à portée de mains! Sage CRM Précision et efficacité à portée de mains! La solution complète de Gestion des Relations Clients pour PME Alliant l innovation pragmatique, la souplesse d utilisation et l efficacité Living Your

Plus en détail

IAE LILLE. Com en or day. 8 mars 2016 Halls de la filature, Saint-André Synthèse LIVE

IAE LILLE. Com en or day. 8 mars 2016 Halls de la filature, Saint-André Synthèse LIVE IAE LILLE Com en or day 8 mars 2016 Halls de la filature, Saint-André Synthèse LIVE Quand l événement fait la meilleure pub Animation :, Président d IAEvent La publicité dans les médias traditionnels est

Plus en détail

COMMENT CONDUIRE SON PROJET DE SITE WEB?

COMMENT CONDUIRE SON PROJET DE SITE WEB? COMMENT CONDUIRE SON PROJET DE SITE WEB? Lorraine Pour être efficace, un site web doit être réfléchi et en adéquation avec la stratégie de l entreprise. Cette notice présente les différentes possibilités

Plus en détail

Introduction. Marketing des services? De quoi parle-t-on? copyright 1

Introduction. Marketing des services? De quoi parle-t-on? copyright 1 Introduction Marketing des services? De quoi parle-t-on? copyright 1 Marketing des services de l information Vos attentes Redéfinir clairement à qui vous vous adressez Mieux connaître les attentes de votre

Plus en détail

Guillaume comprend que le marché est composé de 3 composantes, mais desquelles s agit-il?

Guillaume comprend que le marché est composé de 3 composantes, mais desquelles s agit-il? Thème 1 : Mercatique et consommateur Question de gestion : La mercatique cherche-t-elle à répondre aux besoins des consommateurs ou à les influencer? Chapitre 4 : Sur quel(s) marché(s) agir et comment

Plus en détail

20 ans d expertise dans le domaine de la Direction du Développement Marketing & Commercial d entreprises en France et à l étranger

20 ans d expertise dans le domaine de la Direction du Développement Marketing & Commercial d entreprises en France et à l étranger 1 Michel Amossé 20 ans d expertise dans le domaine de la Direction du Développement Marketing & Commercial d entreprises en France et à l étranger Directeur Commercial & Marketing, de sociétés implantées

Plus en détail

Chap 1 : LA DEMARCHE MERCATIQUE

Chap 1 : LA DEMARCHE MERCATIQUE I. La démarche mercatique globale A. Définition Chap 1 : LA DEMARCHE MERCATIQUE La mercatique est l ensemble des techniques et actions ayant pour objet de prévoir, constater, stimuler, susciter ou renouveler

Plus en détail

NEGOCIATION COMMERCIALE - VENTE

NEGOCIATION COMMERCIALE - VENTE CONSTANTIN Maurice Prestataire de Formation n 96 97 30382 97 81 av du Gal de Gaulle 97300 Cayenne Tél : 0594 29 29 42 maurice.constantin@amesco.net secretaire.amesco@orange.fr PROGRAMME FORMATION NEGOCIATION

Plus en détail

Cours de Marketing Approfondi

Cours de Marketing Approfondi Cours de Marketing Approfondi Présenté par: Le marché industriel Caractéristiques du marché industriel: - Le marché industriel est composé des entreprises et organisations publiques qui achètent les biens

Plus en détail

Observatoire de l e-tourisme. Sommaire

Observatoire de l e-tourisme. Sommaire 2 Sommaire Présentation de Next Content... 9 Nos activités... 9 NC Etudes... 9 NC Event... 10 NC Factory... 11 NC Formation... 12 NC Conseil... 13 Qui sommes-nous?... 13 L Observatoire des décideurs de

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Plateforme de réservation de vacances gratuites entre amis. Octobre 2015 communication@showlib.com 09.50.33.72.

DOSSIER DE PRESSE. Plateforme de réservation de vacances gratuites entre amis. Octobre 2015 communication@showlib.com 09.50.33.72. DOSSIER DE PRESSE Plateforme de réservation de vacances gratuites entre amis Octobre 2015 communication@showlib.com 09.50.33.72.01 SHOWLIB, en bref En 2015, près de 42 millions de français prévoient de

Plus en détail

Les outils du manager commercial

Les outils du manager commercial OBJECTIFS Améliorer sa force de conviction et asseoir son leadership sur son équipe de collaborateurs mais aussi dans sa relation-clientèle Saisir l importance de la dimension relationnelle comportementale

Plus en détail

PROGRAMME DE FORMATION SAVOIR VENDRE AVEC EFFICACITÉ

PROGRAMME DE FORMATION SAVOIR VENDRE AVEC EFFICACITÉ CV315 SAVOIR VENDRE AVEC EFFICACITÉ 1. Identifier les objectifs commerciaux Les 4 objectifs clés du commercial L esprit de conquête, clé de la performance La psychologie du vendeur face à l acheteur 2.

Plus en détail

Comment bien développer d. idées, astuces et solutions. FÉDÉRATION DES AUTO-ENTREPRENEURS - contact@fedae.fr - www.federation-auto-entrepreneur.

Comment bien développer d. idées, astuces et solutions. FÉDÉRATION DES AUTO-ENTREPRENEURS - contact@fedae.fr - www.federation-auto-entrepreneur. Comment bien développer d son activité en auto-entrepreneur : idées, astuces et solutions. FÉDÉRATION DES AUTO-ENTREPRENEURS - contact@fedae.fr - www.federation-auto-entrepreneur.fr 1 1- Le marketing ou

Plus en détail

NOTICE DE L ANNONCEUR

NOTICE DE L ANNONCEUR NOTICE DE L ANNONCEUR La Marketplace Caradeals.com, c est la solution pour booster votre activité! SOMMAIRE Qu est-ce que Caradeals.com? 1) PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT... 2 2) LES AVANTAGES... 2 3) PREPARER

Plus en détail

IUT Info-Com 2 ème année LE MARKETING DIRECT. Sandrine Michel. Formation 2012. sandrine.michel@gmail.com

IUT Info-Com 2 ème année LE MARKETING DIRECT. Sandrine Michel. Formation 2012. sandrine.michel@gmail.com Sandrine Michel 1 LE MARKETING DIRECT Formation 2012 sandrine.michel@gmail.com Objectifs : Comprendre ce qu est le marketing direct Comprendre comment il s inscrit dans le secteur de la communication Connaître

Plus en détail

Les outils de communication

Les outils de communication FICHE DE SYNTHÈSE Module 8 Les outils de communication - MODULE SEMAINE 8 - SOMMAIRE : I) Les différents média de communication...2 II) Savoir tirer parti des réseaux sociaux...2 1/6 I) LES DIFFÉRENTS

Plus en détail

COMMENT CONDUIRE UN PROJET DE SITE WEB?

COMMENT CONDUIRE UN PROJET DE SITE WEB? COMMENT CONDUIRE UN PROJET DE SITE WEB? Typologie des sites web Les sites «vitrines» Les sites de «marque» Les sites «catalogues» Les sites marchands Site web et stratégie commerciale Etapes clés de la

Plus en détail

Le Social CRM comme levier de développement pour les entreprises

Le Social CRM comme levier de développement pour les entreprises Le Social CRM comme levier de développement pour les entreprises Cycle Innovation & Connaissance 57 petit déjeuner Jérôme SANZELLE, Allmyski 11 avril 8h30-10h SKEMA Animatrice : Valérie BLANCHOT COURTOIS

Plus en détail

Chapitre 1 : Les concepts

Chapitre 1 : Les concepts Chapitre 1 : Les concepts Questions et exercices 1. En prenant une publicité de marque dans une revue de votre choix, essayez de reconstruire le modèle de Shannon et Weaver. 2. En quoi le concept de rétroaction

Plus en détail

LE MONDE DE LA GRANDE DISTRIBUTION ET LE REVE, ENFIN REALITE, DE LA VISION 360 DE SES CLIENTS?

LE MONDE DE LA GRANDE DISTRIBUTION ET LE REVE, ENFIN REALITE, DE LA VISION 360 DE SES CLIENTS? LE MONDE DE LA GRANDE DISTRIBUTION ET LE REVE, ENFIN REALITE, DE LA VISION 360 DE SES CLIENTS? Soutenance 3 décembre 2012 Auteur : Isabelle Maloizel Directeur de thèse : Monsieur Michel Bellanger Responsable

Plus en détail

Veille Technologique. Cloud-Computing. Jérémy chevalier

Veille Technologique. Cloud-Computing. Jérémy chevalier E6 Veille Technologique Cloud-Computing Jérémy chevalier Table des matières DESCRIPTION :...2 Introduction :...2 Définition du Cloud :...2 Exemple de serveur proposant la solution de Cloud :...2 Les spécificités

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. le 24 Juin 2014 www.cducentre.com. www.cducentre.com

DOSSIER DE PRESSE. le 24 Juin 2014 www.cducentre.com. www.cducentre.com DOSSIER DE PRESSE LANCEMENT OFFICIEL DU SITE INTERNET LANCEMENT OFFICIEL DU SITE INTERNET le 24 Juin 2014 www.cducentre.com www.cducentre.com Dossier de presse lancement site internet - Signature régionale

Plus en détail

Révisions : définir et expliquer

Révisions : définir et expliquer Révisions : définir et expliquer 1. Fondements du marketing et études de marché 1) Notions de valeurs perçues par le client? Rapport qualité prix. 2) Quels sont les leviers d actions qui crée de la valeur?

Plus en détail

Notre objectif est de vous communiquer les meilleures solutions pour que vous puissiez

Notre objectif est de vous communiquer les meilleures solutions pour que vous puissiez Toute action marketing a pour objectif nécessairement de vous permettre de maîtriser votre marché, ses contraintes et ses acteurs pour développer une offre, en adéquation parfaite, avec les attentes de

Plus en détail

Bodart & Gonay profite du Salon Batibouw pour lancer des campagnes de marketing viral

Bodart & Gonay profite du Salon Batibouw pour lancer des campagnes de marketing viral Bodart & Gonay profite du Salon Batibouw pour lancer des campagnes de marketing viral Dans la présente étude de cas, nous allons vous montrer comment une PME a réussi à tirer la quintessence des technologies

Plus en détail

Décision n 10-DCC-127 du 23 septembre 2010 relative à la prise de contrôle exclusif de la société Comtrade par le groupe DCC

Décision n 10-DCC-127 du 23 septembre 2010 relative à la prise de contrôle exclusif de la société Comtrade par le groupe DCC RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Décision n 10-DCC-127 du 23 septembre 2010 relative à la prise de contrôle exclusif de la société Comtrade par le groupe DCC L Autorité de la concurrence, Vu le dossier de notification

Plus en détail

Témoignage utilisateur. Groupe HG Automobiles

Témoignage utilisateur. Groupe HG Automobiles Témoignage utilisateur Groupe HG Automobiles www.hgauto.fr Equipé du DMS Sage icar, V12Web, pilote Module financement Kevin Ginisty Directeur Groupe Novembre 2012 En bref Le Groupe HG Automobiles distribue

Plus en détail

Qu est ce que le référencement web?

Qu est ce que le référencement web? Qu est ce que le référencement web? 1. Introduction La première préoccupation des e-commerçants et des possesseurs de sites ou blog est d attirer les internautes sur leurs pages web. Pour arriver à ce

Plus en détail

Conquérir et fidéliser ses clients pour booster son chiffre d affaire. Animé par : Oliver THONNEL

Conquérir et fidéliser ses clients pour booster son chiffre d affaire. Animé par : Oliver THONNEL Conquérir et fidéliser ses clients pour booster son chiffre d affaire Animé par : Oliver THONNEL SE POSITIONNER SUR SON MARCHÉ Le CLIENT - la CIBLE Comprendre Des BESOINS Des ATTENTES Répondent-ils au

Plus en détail

LIVRE BLANC COMMUNICATIONS MARKETING ET CRM

LIVRE BLANC COMMUNICATIONS MARKETING ET CRM LIVRE BLANC COMMUNICATIONS MARKETING ET CRM LIVRE BLANC COMMUNICATIONS MARKETING ET CRM 2 À PROPOS De nos jours, il est essentiel pour les entreprises de définir une stratégie marketing précise et efficace.

Plus en détail

UE Marketing Responsable : Anne-Sophie Cases

UE Marketing Responsable : Anne-Sophie Cases UE Marketing Responsable : Anne-Sophie Cases LICENCE Sciences de Gestion LICENCE Management Technico-Commercial Objectifs du cours de Marketing Objectif vous initier aux concepts fondamentaux du Marketing

Plus en détail

Agence pour la création d entreprises

Agence pour la création d entreprises Ce document permet de décrire votre modèle économique en toute simplicité. La méthode présentée est celle développée dans l ouvrage : «Business Model Nouvelle Génération» d Alexander Osterwalder et Yves

Plus en détail

L OPTIMISATION DU MARKETING GRÂCE À PIVOTAL CRM

L OPTIMISATION DU MARKETING GRÂCE À PIVOTAL CRM LIVRE BLANC L OPTIMISATION DU MARKETING GRÂCE À PIVOTAL CRM Une situation optimale pour la force de vente et pour le marketing LIVRE BLANC OPTIMISATION DU MARKETING 2 A PROPOS Au cours des dernières années,

Plus en détail

COMETIK, le partenaire incontournable de la communication Web

COMETIK, le partenaire incontournable de la communication Web COMETIK, le partenaire incontournable de la communication Web Dossier de presse 2012-2013 Réussite, Dynamisme, Prospérité COMETIK en 3 mots Réussite, proximité et dynamisme REUSSITE Cometik est une agence

Plus en détail

UNE SOLUTION CRM CONÇUE POUR LA FORCE DE VENTE

UNE SOLUTION CRM CONÇUE POUR LA FORCE DE VENTE LIVRE BLANC UNE SOLUTION CRM CONÇUE POUR LA FORCE DE VENTE Comment choisir un CRM qui répondra à toutes les attentes de vos commerciaux www.aptean..fr LIVRE BLANC UNE SOLUTION CRM CONÇUE POUR LA FORCE

Plus en détail

Création du modèle Tanga en 1979, 9 collections par an. - Cahque produit Aubade est crée, recherché et fabriqué sur le sol francais

Création du modèle Tanga en 1979, 9 collections par an. - Cahque produit Aubade est crée, recherché et fabriqué sur le sol francais I) Diagnostic Stratégique a) Diagnostic Interne Diagnostique interne : Les Points forts : Politique innovatrice : 1 er a osé les couleurs, le concept des parrures coordonées, Création du modèle Tanga en

Plus en détail

Avis d expert, par Anne BARADAT pour le Cercle Marketing Direct Mars 2015

Avis d expert, par Anne BARADAT pour le Cercle Marketing Direct Mars 2015 Avis d expert, par Anne BARADAT pour le Cercle Marketing Direct Mars 2015 Leboncoin.fr : succès commercial et phénomène de société «Achetez, vendez, près de chez vous» Tout le monde connaît Leboncoin,

Plus en détail

LE MARCHÉ FRANÇAIS DU MEUBLE DE SALLE DE BAINS 2013-2020 BON DE COMMANDE

LE MARCHÉ FRANÇAIS DU MEUBLE DE SALLE DE BAINS 2013-2020 BON DE COMMANDE LE MARCHÉ FRANÇAIS DU MEUBLE DE SALLE DE BAINS 2013-2020 Une grande étude IPEA Vous voulez cerner le marché du meuble de salle de bains et explorer les pistes prospectives à l horizon 2020? A partir de

Plus en détail

LE CLIENT AU CENTRE DE LA STRATEGIE DES COMPAGNIES D ASSURANCES

LE CLIENT AU CENTRE DE LA STRATEGIE DES COMPAGNIES D ASSURANCES LE CLIENT AU CENTRE DE LA STRATEGIE DES COMPAGNIES D ASSURANCES Le contexte du marché algérien Les motifs d une bonne gestion de la relation client Les principes structurels de l Entreprise Les objectifs

Plus en détail

Le système d information marketing

Le système d information marketing Le système d information marketing Denis Pettigrew Normand Turgeon Gilbert Rock 2001 Chapitre 4 Adapté par Guy Grégoire - Automne 2002l Sommaire Les composantes du SIM (système d information d marketing)

Plus en détail

{Licence STAPS 98-99.C2.C. Cours de gestion de Fabrice} 1. LE CHOIX DE LA CIBLE...2 2. LA RUMEUR...2 3. FIXATION DU PRIX...2

{Licence STAPS 98-99.C2.C. Cours de gestion de Fabrice} 1. LE CHOIX DE LA CIBLE...2 2. LA RUMEUR...2 3. FIXATION DU PRIX...2 LA DEMARCHE EN MARKETING Le 10 Mars 1999 4 ème Cours {Licence STAPS 98-99.C2.C. Cours de gestion de Fabrice} 1. LE CHOIX DE LA CIBLE...2 2. LA RUMEUR...2 3. FIXATION DU PRIX...2 4. LES DIFFERENTS SERVICES

Plus en détail

Choisissez le meilleur partenaire pour vos réalisations Internet. Entreprises Associations Indépendants

Choisissez le meilleur partenaire pour vos réalisations Internet. Entreprises Associations Indépendants Choisissez le meilleur partenaire pour vos réalisations Internet Entreprises Associations Indépendants Site Internet vitrine Vous voulez avoir une identité sur Internet : vous faire connaître, vous mettre

Plus en détail

préparé par votre équipe du Centre local de développement (CLD) MRC de Matawinie 3184, 1 re Avenue Rawdon (Québec) J0K 1S0

préparé par votre équipe du Centre local de développement (CLD) MRC de Matawinie 3184, 1 re Avenue Rawdon (Québec) J0K 1S0 LE SOMMAIRE EXÉCUTIF DE MON PROJET D AFFAIRES préparé par votre équipe du Centre local de développement (CLD) MRC de Matawinie 3184, 1 re Avenue Rawdon (Québec) J0K 1S0 Téléphone : 450 834-5222 Sans frais

Plus en détail

Sage CRM. La solution complète de Gestion des Relations Clients pour PME. Précision et efficacité à portée de mains!

Sage CRM. La solution complète de Gestion des Relations Clients pour PME. Précision et efficacité à portée de mains! Sage CRM Précision et efficacité à portée de mains! La solution complète de Gestion des Relations Clients pour PME Alliant l innovation pragmatique, la souplesse d utilisation et l efficacité Le CRM Simplicité

Plus en détail

LES ETAPES DE LA CREATION

LES ETAPES DE LA CREATION LES ETAPES DE LA CREATION LES ETAPES DE LA CREATION DE VOTRE ENTREPRISE L ELABORATION DU PROJET p. 13 A/ L étude commerciale p. 13 B/ L étude financière p. 18 C/ L étude juridique p. 27 LES FORMALITES

Plus en détail

La marque média en action! Citroën C3 & PRISMA MEDIA

La marque média en action! Citroën C3 & PRISMA MEDIA La marque média en action! Citroën C3 & PRISMA MEDIA Katia FOURNIGAULT Direction Marketing et communication CITROEN Régine CATANZANO - Directrice de la publicité Grands Comptes PRISMA MEDIA Contexte Lancement

Plus en détail

ÉTUDE DE CAS Lancement Selligent pour l Audi A3 Sportback - Une histoire d amour CRM

ÉTUDE DE CAS Lancement Selligent pour l Audi A3 Sportback - Une histoire d amour CRM ÉTUDE DE CAS Lancement Selligent pour l Audi A3 Sportback - Une histoire d amour CRM ENTREPRISE Audi SECTEUR D ACTIVITÉ Automobile Le client Audi AG est un constructeur automobile allemand qui dessine,

Plus en détail

ELABORATION D UN PLAN MARKETING EN VUE D UNE CAMPAGNE DE MARKETING DIRECT

ELABORATION D UN PLAN MARKETING EN VUE D UNE CAMPAGNE DE MARKETING DIRECT Institut National des Sciences de Gestion Département de Marketing Marketing et Stratégies Commerciales ELABORATION D UN PLAN MARKETING EN VUE D UNE CAMPAGNE DE MARKETING DIRECT MARKETING DIRECT Rédigé

Plus en détail

Prix de vente : soyez stratégiques!

Prix de vente : soyez stratégiques! PRATICO-PRATIQUE Prix de vente : soyez stratégiques! Stratégies de prix de vente pour les restaurants familiaux et à service rapide Plusieurs restaurateurs se contentent de fixer leurs prix de vente de

Plus en détail

PARTIE 3 LES PRINCIPALES STRATEGIES

PARTIE 3 LES PRINCIPALES STRATEGIES PARTIE 3 LES PRINCIPALES STRATEGIES Les choix à effectuer Quelle stratégie au niveau du DAS: Stratégie de coût, de différenciation ou de focalisation? Stratégie de leader, de challenger, de suiveur ou

Plus en détail

La société. Service professionnel, flexible et sécurisé

La société. Service professionnel, flexible et sécurisé www.netexplorer.fr La société Service professionnel, flexible et sécurisé NetExplorer accompagne de nombreux clients au travers d une solution SaaS clé en main développée en interne depuis 2007. NetExplorer

Plus en détail

Mobile & achats à la demande. Comment le marketing à la performance permet-il aux mobiles d influencer le parcours d achat. tradedoubler.

Mobile & achats à la demande. Comment le marketing à la performance permet-il aux mobiles d influencer le parcours d achat. tradedoubler. Mobile & achats à la demande Comment le marketing à la performance permet-il aux mobiles d influencer le parcours d achat tradedoubler.com En Europe, les canaux mobiles de marketing à la performance transforment

Plus en détail

1. Démarche SCP. Segmenter cibler- positionner

1. Démarche SCP. Segmenter cibler- positionner 1. Démarche SCP Segmenter cibler- positionner 1.1. Segmenter Marketing de masse : production de masse car marché relativement homogène Marketing segmenté : produits différents en fonction des goûts des

Plus en détail

Le courrier publicitaire adressé en Belgique Chiffres clés de Janvier à Juin 2010

Le courrier publicitaire adressé en Belgique Chiffres clés de Janvier à Juin 2010 Le courrier publicitaire adressé en Belgique Chiffres clés de Janvier à Juin 2010 Un premier semestre en deux temps : recul au premier trimestre et stabilisation au second semestre. Les investissements

Plus en détail

Communication externe

Communication externe Communication externe PLAN Introduction Générale. I - Fondements généraux Définition de la communication externe ; Buts et Cibles de la communication externe ; Les composantes de la communication externe,

Plus en détail

LA FORCE DE VENTE INTERNATIONALE D UNE MULTINATIONALE INTRODUCTION

LA FORCE DE VENTE INTERNATIONALE D UNE MULTINATIONALE INTRODUCTION LA FORCE DE VENTE INTERNATIONALE D UNE MULTINATIONALE INTRODUCTION Une société multinationale est une société qui produit des effets économiques dans plusieurs pays. C'est-à-dire que, soit les actionnaires

Plus en détail

Personnaliser son produit c est trop Coovz

Personnaliser son produit c est trop Coovz Promo Cool - Colors - Cover Personnaliser son produit c est trop Coovz Portail de personnalisation en marque blanche Programme promotionnel et événementiel online/offline Fidélisation Reconnaissance de

Plus en détail

Sommaire... 1. Introduction... 2. Méthodologie...3. L opération de prospection...3. Cible :... 3. Objectifs :... 4. Fichier client :...

Sommaire... 1. Introduction... 2. Méthodologie...3. L opération de prospection...3. Cible :... 3. Objectifs :... 4. Fichier client :... Sommaire Sommaire... 1 Introduction... 2 Méthodologie...3 L opération de prospection...3 Cible :... 3 Objectifs :... 4 Fichier client :... 5 Information nécessaire pour mieux vendre :...6 Les techniques

Plus en détail

Services de direction marketing externalisée

Services de direction marketing externalisée Services de direction marketing externalisée VOTRE DIRECTION MARKETING DÉDIÉE Pour les dirigeants des PME et TPE, le marketing semble inaccessible et sophistiqué : souvent, vous considérez le marketing

Plus en détail

Communiqué de presse

Communiqué de presse Communiqué de presse Canon étend sa plate-forme uniflow aux appareils mobiles La version 5.1 d uniflow est désormais disponible à partir de n importe quel smartphone, tablette ou autre appareil mobile

Plus en détail

,,ÉTUDES ET RECHERCHES SUR LA DISTRIBUTION, LA PROMOTION ET LA VALORISATION DES PRODUITS DE BOULANGERIE DANS LE MUNICIPE DE CONSTANŢA

,,ÉTUDES ET RECHERCHES SUR LA DISTRIBUTION, LA PROMOTION ET LA VALORISATION DES PRODUITS DE BOULANGERIE DANS LE MUNICIPE DE CONSTANŢA RESUMÉ Mots clés : marketing, produits alimentaires, stratégies La thèse de doctorat intitulée,,études ET RECHERCHES SUR LA DISTRIBUTION, LA PROMOTION ET LA VALORISATION DES PRODUITS DE BOULANGERIE DANS

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE DU MARKETING POUR LES CRÉATEURS D ENTREPRISE

GUIDE PRATIQUE DU MARKETING POUR LES CRÉATEURS D ENTREPRISE MICHEL BADOC EN COLLABORATION AVEC ISABELLE SELEZNEFF GUIDE PRATIQUE DU MARKETING POUR LES CRÉATEURS D ENTREPRISE Éditions d Organisation, 2005 ISBN : 2-7081-3215-6 SOMMAIRE Remerciements... 11 Table des

Plus en détail

Résumé et conclusions

Résumé et conclusions Résumé et conclusions La première étude sur la performance de la prospection IKO System a réalisé, en septembre 2014, la première étude à grande échelle pour comprendre comment les entreprises françaises

Plus en détail

LE PROJET D ETUDE COMMERCIALE

LE PROJET D ETUDE COMMERCIALE LE PROJET D ETUDE COMMERCIALE 1. Les objectifs de la recherche commerciale 2. Les types d étude en Amont et en Aval 3. Les sources d informations primaires et secondaires 4. Le projet d étude commerciale

Plus en détail

Sommaire. Pitch Activité Marché Concurrence Projet Investissement Chiffres clés L équipe Coordonnées Merci!

Sommaire. Pitch Activité Marché Concurrence Projet Investissement Chiffres clés L équipe Coordonnées Merci! Sommaire Pitch Activité Marché Concurrence Projet Investissement Chiffres clés L équipe Coordonnées Merci! P 3 P 4 P 5 P 6 P 7 P 8 P 9 P 10 P 11 P 12 Pitch Mariage Serein est une jeune Start-Up parisienne

Plus en détail

ENSEIGNEMENT DES TRAVEL D OR 2013

ENSEIGNEMENT DES TRAVEL D OR 2013 Paris, mars 2013 page 1 ENSEIGNEMENT DES TRAVEL D OR 2013 Analyse de Guillaume Weill, Directeur Général MetrixLab France 5 CLÉS DE SUCCÈS POUR L E-TOURISME EN 2013 Les enseignements présentés dans ce document

Plus en détail

SEDUIRE LE CLIENT. Multipliez vos ventes, Décuplez votre chiffre d affaires, Fidélisez vos clients Et devenez le héros de votre marché!

SEDUIRE LE CLIENT. Multipliez vos ventes, Décuplez votre chiffre d affaires, Fidélisez vos clients Et devenez le héros de votre marché! SEDUIRE LE CLIENT Multipliez vos ventes, Décuplez votre chiffre d affaires, Fidélisez vos clients Et devenez le héros de votre marché! Ce livret vous a été remis en complément de la formation vidéo «Séduire

Plus en détail

Décision n 11-DCC-105 du 7 juillet 2011 relative à la prise de contrôle exclusif de la société Modelabs Group par la société BigBen Interactive

Décision n 11-DCC-105 du 7 juillet 2011 relative à la prise de contrôle exclusif de la société Modelabs Group par la société BigBen Interactive RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Décision n 11-DCC-105 du 7 juillet 2011 relative à la prise de contrôle exclusif de la société Modelabs Group par la société BigBen Interactive L Autorité de la concurrence, Vu le

Plus en détail

LE PÔLE YOUNOMIE, DE L ARGUS DE LA PRESSE PRÉSENTE L ARGUS DE LA PRESSE LA COMMUNICATION NOUS REUNIT, L INFORMATION VOUS ENRICHIT 1

LE PÔLE YOUNOMIE, DE L ARGUS DE LA PRESSE PRÉSENTE L ARGUS DE LA PRESSE LA COMMUNICATION NOUS REUNIT, L INFORMATION VOUS ENRICHIT 1 LE PÔLE YOUNOMIE, DE L ARGUS DE LA PRESSE PRÉSENTE L ARGUS DE LA PRESSE LA COMMUNICATION NOUS REUNIT, L INFORMATION VOUS ENRICHIT 1 CONTEXTE DE L ENQUÊTE POURQUOI? Une démarche inédite, jamais menée en

Plus en détail

LES RÉSEAUX SOCIAUX ET L ENTREPRISE

LES RÉSEAUX SOCIAUX ET L ENTREPRISE LES RÉSEAUX SOCIAUX ET L ENTREPRISE PAR MADAME CHRISTINE LEROY COMMUNITY MANAGER, AGENCE NETPUB Tout d abord, je voudrais remercier le Professeur Drouot de m avoir invitée à cette passionnante table ronde.

Plus en détail

La satisfaction client

La satisfaction client Evénement Business La satisfaction client Exploiter à 100 % son capital client Doper ses ventes 12 Juin 2012 La satisfaction client Comment exploiter à 100 % son capital client? Comment doper ses ventes?

Plus en détail

Attention : Ce document est un travail d étudiant, il n a pas été relu et vérifié par Marketing-etudiant.fr.

Attention : Ce document est un travail d étudiant, il n a pas été relu et vérifié par Marketing-etudiant.fr. Document mis à disposition par : www.marketing-etudiant.fr Attention : Ce document est un travail d étudiant, il n a pas été relu et vérifié par Marketing-etudiant.fr. En conséquence croisez vos sources

Plus en détail

Comment mieux commercialiser son hôtel

Comment mieux commercialiser son hôtel Comment mieux commercialiser son hôtel NOTE DE SYNTHÈSE Intervenant : Bernard Dazet Adresse : Hôtels Actions 49, rue Servient 69003 Lyon Lieu : Chambre de Commerce et d Industrie du Var Agence de Hyères

Plus en détail

Diagnostic commercial

Diagnostic commercial Diagnostic commercial Si elle veut réussir, l entreprise doit avant tout vendre son produit. Pour cela, la fonction commerciale en son sein lui est d une grande utilité. Ceci est dû à la finalité même

Plus en détail

DOSSIER DE PRESENTATION

DOSSIER DE PRESENTATION DOSSIER DE PRESENTATION MARC ARTHUR CONSULTING AND PARTNERS Pour une image forte, des valeurs sûres 2014-2015 Tous droits réservés Agence conseil en communication publicitaire et évènementielle 1- NOS

Plus en détail

EXAMEN D ECONOMIE INDUSTRIELLE Cours de Marc Bourreau et Marianne Verdier Master IREN Année 2012

EXAMEN D ECONOMIE INDUSTRIELLE Cours de Marc Bourreau et Marianne Verdier Master IREN Année 2012 EXAMEN D ECONOMIE INDUSTRIELLE Cours de Marc Bourreau et Marianne Verdier Master IREN Année 2012 Tous les documents et les calculatrices sont interdits. PARTIE 1 : QUESTIONS DE COURS Précisez la ou les

Plus en détail

Département Enseignement TAXE D APPRENTISSAGE CAMPAGNE COURTE

Département Enseignement TAXE D APPRENTISSAGE CAMPAGNE COURTE Département Enseignement TAXE D APPRENTISSAGE CAMPAGNE COURTE QUI SOMMES-NOUS? MEJT, dont le siège est basé à Champagne au Mont d Or (69) a été créée en 1994 par Gilles GUILLERME. A sa création, MEJT avait

Plus en détail