CAD LE MOURET SÉANCE D INFORMATION

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "CAD LE MOURET SÉANCE D INFORMATION"

Transcription

1 CAD LE MOURET SÉANCE D INFORMATION Pierre Papaux Responsable développement projets thermiques

2 FOURNITURE DE CHALEUR: CAD LE MOURET Situation Eléments déclencheurs Proposition de Technique Contracting Etapes du projet CAD Méthode de déploiement Conclusion et questions CAD LE MOURET 2

3 SITUATION Aujourd hui différents systèmes de chauffage sont utilisés de manière décentralisée Depuis 15 ans, développe des solutions de chauffage centralisées Centrales de production de chaleur et acheminement via des réseaux de chauffage à distance Implantation en suisse romande (FR/VD/NE) Plus de 30 installations en service (exploitation) Plus de 10 installations en réalisation (construction) Plusieurs installations en étude CAD LE MOURET 3

4 ELÉMENTS DÉCLENCHEURS La commune du Mouret souhaite pouvoir Fournir son site scolaire (actuel et futur) avec des énergies renouvelables Raccorder ses autres bâtiments (centre sportif, administration) Besoin de la société Charpentes Vial SA pour Changer sa chaudière Fournir de l énergie aux bâtiments alentours Evolutions légales incitant au transfert des énergies fossiles vers les énergies renouvelables Volonté politique Plan des énergies dans le cadre de la révision du PAL a étudié Une solution de fourniture de chaleur globalisée La fourniture d un nouveau service à la population CAD LE MOURET 4

5 PROPOSITION DE GROUPE E Conditions Mise à disposition des locaux pour la centrale Subvention encaissée par mise en diminution de l investissement Servitudes accordées gratuitement CAD LE MOURET 5

6 QU EST-CE QUE LE CONTRACTING? Service de chaleur «clé en main» Comparable au modèle historique de fourniture d électricité Livrée sur un lieu de consommation défini Comptabilisée au travers d un compteur de chaleur (kwh) Délégation des aspects techniques et financiers Interface = échangeur de chaleur chez le client (kw) Prix définis pour toute la durée du contrat (20 ans) Réalisation d économies Gestion énergétique optimisée par des spécialistes CAD LE MOURET 6

7 QU EST-CE QUE LE CONTRACTING? Potentiel minimal de clients (kw) Etude de faisabilité Activation du tissu économique local Phase d étude Phase de réalisation Phase d exploitation Satisfaction des preneurs de chaleur Pérennité Viabilité économique CAD LE MOURET 7

8 COMPOSITION DES PRIX Raccordement (investissement) Contribution unique du client en CHF Progressif, mais non-linéaire, en fonction de la puissance installé (kw) Annuel (exploitation) Tarif de production et d acheminement (fixe) en CHF/kW/an Dégressif en fonction de la puissance installé (kw) Non indexé Tarif de la chaleur (variable) ct/kwh Idem pour tous les preneurs de chaleur Indexé en fonction du bois (64%), du gaz (16%) et de l IPC (20%) CAD LE MOURET 8

9 SOURCES D ÉNERGIE Base: Bois (80%) Sous-produits industriels Plaquettes Secours et appoint: Gaz (20%) 1. Compléter la production bois (hiver) 2. ECS en période de maintenance (été) 3. Palier aux (éventuelles) avaries Option: AgroGaz SA Reprise de chaleur excédentaire CAD LE MOURET 9

10 Client Client ETAPES DU PROJET CAD THDP Identification des prospects Evaluation du besoin pré-étude +questionnaires ComInv Offre et négociation part. principaux Démarchage contrats 6 mois Mandat de projet THGP Mandat de projet Etude Appel d offres Réalisation Mise en service Mise en service Réception Phase de marche probatoire THEX Optimisation Facturation Traitement des demandes des clients Acquisition Projets Exploitation CAD LE MOURET 10

11 CARACTÉRISTIQUES ET ÉTAPES Centrale auprès de Charpentes Vial SA Bâtiment à charge de Charpentes Vial SA Silo à charge de la commune Besoins à terme Puissance: kw Energie: kwh Gain de CO2: tonnes Construction du réseau CAD (~3 800m) Installation des sous-stations dans les bâtiments Valorisation d énergie locales 1. Sous-produits 2. Déchets de coupe 3. Rejet de chaleur CAD LE MOURET 11

12 METHODE DE DÉPLOIEMENT 2015: Branche Route de Fribourg Praroman Centre sportif 2016: Branche Route de Fribourg Centre du Mouret Pramathaux Quartier par quartier en fonction de CAD LE MOURET 12

13 PLAN DU RÉSEAU CAD LE MOURET 13

14 A RETENIR Projet à long terme Infrastructures de services La fourniture de chaleur écologique via un réseau CAD est un moyen de: Réaliser la nouvelle politique énergétique 2050 Offrir une réelle plus-value aux clients (écologie) Répondre à l évolution des attentes du client qui souhaite confier ses problèmes (confort) CAD LE MOURET 14

15 QUESTIONS Fréquemment posées De quelles parties des installations suis-je propriétaire? Quels sont les coûts y relatifs (charges en CHF)? Combien de kwh th consomme une villa d habitation? D où provient le combustible? Est-il renouvelable? Quelles taxes sont actuellement en vigueur? Mazout (2014; 2018) (1.500; 3.000) ct/kwh Gaz (2014; 2018) (1.080; 2.160) ct/kwh Biogaz non taxé Bois non taxé Déchets ménagers non taxés Y a-t-il assez de bois en suisse? CAD LE MOURET 15

16 MERCI DE VOTRE ATTENTION! Pierre Papaux Responsable développement projets thermiques SA Route de Morat 135 T Granges-Paccot F

CONCEPTION ET RÉALISATION

CONCEPTION ET RÉALISATION CONCEPTION ET RÉALISATION CAD GROLLEY Pierre Papaux Responsable développement projets thermiques pierre.papaux@groupe-e.ch FOURNITURE DE CHALEUR CAD GROLLEY Situation et généralités Qu est-ce que le contracting?

Plus en détail

Groupe E Contracting. 20 août 2010

Groupe E Contracting. 20 août 2010 Groupe E Contracting 20 août 2010 Table des matières Présentation de Groupe E Définition du Contracting Nos prestations en Contracting Avantages du Contracting Clients «cibles» du Contracting Types de

Plus en détail

Quels sont mes avantages si je me raccorde au réseau CAD?

Quels sont mes avantages si je me raccorde au réseau CAD? Qu est-ce que le Chauffage à Distance? Le Chauffage à Distance (CAD) est un réseau énergétique urbain qui a pour objectif de fournir de la chaleur d une façon centralisée à tous les consommateurs de chaleur

Plus en détail

Chauffage à distance Cernier/Fontainemelon

Chauffage à distance Cernier/Fontainemelon Chauffage à distance Cernier/Fontainemelon Séance d information aux propriétaires 13 novembre 23 Contren SA, Quai Max-Petitpierre 4, 20 Neuchâtel, www.contren.ch 1 Déroulement de la soirée 1. Introduction/présentations

Plus en détail

Chauffage à distance Le Landeron

Chauffage à distance Le Landeron Chauffage à distance Le Landeron Séance d information 20 avril 2015 Contren SA, Quai Max-Petitpierre 4, 2001 Neuchâtel, www.contren.ch 1 Déroulement de la soirée 1. Introduction/présentations 2. Pourquoi

Plus en détail

CAD La Chaux-de. Optimalisation, gestion et valorisation d énergie «renouvelable» Forum Greentech, Fribourg. 22 octobre 2009

CAD La Chaux-de. Optimalisation, gestion et valorisation d énergie «renouvelable» Forum Greentech, Fribourg. 22 octobre 2009 CAD La Chaux-de de-fonds Optimalisation, gestion et valorisation d énergie «renouvelable» 22 octobre 2009 Forum Greentech, Fribourg Présentation CAD Bref historique Liste des travaux réalisr alisés Résultats

Plus en détail

COUPLAGE CHALEUR-FORCE DÉFINITION ET PRINCIPAUX ENJEUX

COUPLAGE CHALEUR-FORCE DÉFINITION ET PRINCIPAUX ENJEUX COUPLAGE CHALEUR-FORCE DÉFINITION ET PRINCIPAUX ENJEUX Groupe E Entretec SA Route du Madelain 6 1753 Matran Définition Cogénération ou couplage chaleur-force (CCF): Production simultanée de chaleur et

Plus en détail

Le Bois Energie Une solution adaptée à un usage collectif

Le Bois Energie Une solution adaptée à un usage collectif Pays d Armagnac Le Bois Energie Une solution adaptée à un usage collectif Eauze 6 novembre 2013 1 De la forêt au radiateur 1. Un silo de stockage 2. Un système d extraction et de transfert du bois 3.

Plus en détail

Tarif de reprise pour installations de production < 10 kw

Tarif de reprise pour installations de production < 10 kw Domaine d utilisation Tarif d utilisation du réseau applicable Tarif de reprise applicable existants aux nouveaux clients et aux clients aux producteurs indépendants Installations raccordées en basse tension

Plus en détail

Apéro-énergie Martigny «Energies renouvelables et économies d énergie»

Apéro-énergie Martigny «Energies renouvelables et économies d énergie» Apéro-énergie Martigny «Energies renouvelables et économies d énergie» Retour d expérience avec Fondation KliK 24 novembre 2015 / L. Gacond Qui est Viteos? Viteos SA Distributeur multi-énergies actif dans

Plus en détail

Chauffage A Distance de Martigny. Développements et perspectives gaz / bois / biogaz

Chauffage A Distance de Martigny. Développements et perspectives gaz / bois / biogaz Forum ARPEA 20 novembre 2013 Chauffage A Distance de Martigny Développements et perspectives gaz / bois / biogaz Jonathan Carron BT/JC 20 novembre 2013 Sinergy Commerce SA & Sinergy Infrastructure SA Page

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES AUDIT ENERGETIQUE, ETUDE DE FAISABILITE GEOTHERMIES

CAHIER DES CHARGES AUDIT ENERGETIQUE, ETUDE DE FAISABILITE GEOTHERMIES CAHIER DES CHARGES AUDIT ENERGETIQUE, ETUDE DE FAISABILITE GEOTHERMIES Qualité du rapport exigé : - Clarté et lisibilité : présentation d une synthèse pour la prise de décision - Remise en mains propres

Plus en détail

La rénovation thermique en toute simplicité

La rénovation thermique en toute simplicité Présentation en 4 étapes La rénovation thermique en toute simplicité La plateforme Ecobuilding Accompagnement et suivi Lois et Subventions Conclusion S. Pasche C. Weinmann F. Gass S. Pasche Ecobuilding

Plus en détail

Florian Buchter Responsable Efficacité Energétique Groupe E SA. Energy Forum Valais/Wallis 2014 17.06.2014 HES-SO Valais-Wallis de Sierre

Florian Buchter Responsable Efficacité Energétique Groupe E SA. Energy Forum Valais/Wallis 2014 17.06.2014 HES-SO Valais-Wallis de Sierre L'EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE AU SERVICE DES ENTREPRISES EXEMPLES CONCRETS Florian Buchter Responsable Efficacité Energétique SA Energy Forum Valais/Wallis 2014 17.06.2014 HES-SO Valais-Wallis de Sierre GROUPE

Plus en détail

Objectif de la présentation

Objectif de la présentation Amélioration des prestations énergétiques des centres sportifs et piscines La cogénération dans les piscines: Pourquoi, comment, et rentabilité d une cogénération Yves LEBBE Facilitateur en Cogénération

Plus en détail

LE MARCHÉ DE L ÉNERGIE

LE MARCHÉ DE L ÉNERGIE LE MARCHÉ DE L ÉNERGIE Électricité Les Rencontres du SIEDS du 6 au 16 Octobre 2014 Présentation et Contexte Tarifs réglementés Électricité Les offres de marché Se préparer à la fin des tarifs réglementés

Plus en détail

Pertinences et particularités d un réseau de chaleur en milieu rural : l exemple de Malempré

Pertinences et particularités d un réseau de chaleur en milieu rural : l exemple de Malempré Parole d expert Pertinences et particularités d un réseau de chaleur en milieu rural : l exemple de Malempré Charles HAVELANGE, Malempré, la Chaleur d y Vivre Avec le soutien de : Pertinence et particularités

Plus en détail

Financement des Energies Renouvelables et des Economies d Energie dans le bâtiment

Financement des Energies Renouvelables et des Economies d Energie dans le bâtiment Financement des Energies Renouvelables et des Economies d Energie dans le bâtiment Cleantuesday Paris - Financements Innovants 23 Avril 2013 KYOTHERM Société par Actions Simplifiée au Capital de 1 900

Plus en détail

Règlement d application des tarifs du Gaz naturel. Adopté par le Conseil d administration le 30 mai 2007

Règlement d application des tarifs du Gaz naturel. Adopté par le Conseil d administration le 30 mai 2007 1 Règlement d application des tarifs du Gaz naturel Adopté par le Conseil d administration le 30 mai 2007 Partie générale Introduction Dès le 1 er juillet 2007, les tarifs du Gaz naturel des (ciaprès «SIG»)

Plus en détail

EDJ, Energie du Jura SA Cercle technologique «Efficacité énergétique en production» 27 mai 2015

EDJ, Energie du Jura SA Cercle technologique «Efficacité énergétique en production» 27 mai 2015 EDJ, Energie du Jura SA Cercle technologique «Efficacité énergétique en production» 27 mai 2015 Efficacité énergétique en production Contenu 1. Présentation EDJ, Energie du Jura SA 2. Stratégie énergétique

Plus en détail

Contrats à la performance

Contrats à la performance Contrats à la performance Rencontres du ScanE 24 juin 2011 Alain Gaumann Coordinateur plate-forme immobilier ScanE DSPE Objectifs Les contrats à la performance (CP) ont pour objet une gestion optimisée

Plus en détail

Valorisation de la géothermie :

Valorisation de la géothermie : formation continue universitaire Valorisation de la géothermie : Le rôle clé des réseaux de chaleur Partie III : Contraintes d un réseau basse densité 100% renouvelable : l exemple de Cartigny (GE) Floriane

Plus en détail

Enjeux du réseau de chaleur de la CPCU

Enjeux du réseau de chaleur de la CPCU Concertation sur le projet de transformation du centre de traitement des déchets ménagers à Ivry-Paris 13 Groupe de Travail du 4 avril 2016 Thématique : Alternatives à la méthanisation sur site / valorisation

Plus en détail

Comment bien rénover sa maison, optimiser son financement et obtenir des subventions

Comment bien rénover sa maison, optimiser son financement et obtenir des subventions Comment bien rénover sa maison, optimiser son financement et obtenir des subventions La rénovation thermique avec Ecobuilding Situation actuelle L opportunité de rénover maintenant Le programme Ecobuilding

Plus en détail

Chauffage à distance de la commune de L Isle

Chauffage à distance de la commune de L Isle Chauffage à distance de la commune de L Isle Présentation aux Conseil Communal mars 2013 Programme Situation des bâtiments raccordés à ce jour Zones d extension possibles Situation par zone Répercutions

Plus en détail

Infrastructure publique liée à la mobilité électrique

Infrastructure publique liée à la mobilité électrique Infrastructure publique liée à la mobilité électrique Règlement grand-ducal du 3 décembre 2015 relatif à l'infrastructure publique liée à la mobilité électrique. Règlement grand-ducal du 3 décembre 2015

Plus en détail

Prestations énergétiques Solutions personnalisées et fournisseur unique

Prestations énergétiques Solutions personnalisées et fournisseur unique Prestations énergétiques Solutions personnalisées et fournisseur unique Votre partenaire pour des prestations énergétiques complètes Nous sommes prestataire national de solutions énergétiques écologiques

Plus en détail

Présentation de SOGEX

Présentation de SOGEX Présentation de SOGEX GROUPE SOGEX Etudes et installation Bureau d études Installation Réseaux Chauffage/Climatisation Service exploitation et maintenance Génie Thermique Genie Climatique Génie Electrique

Plus en détail

Règlement tarifaire relatif à la fourniture de gaz naturel par les Services industriels de Lausanne & tarifs particuliers Version du 20 juin 2013

Règlement tarifaire relatif à la fourniture de gaz naturel par les Services industriels de Lausanne & tarifs particuliers Version du 20 juin 2013 Règlement tarifaire relatif à la fourniture de gaz naturel par les Services industriels de Lausanne & tarifs particuliers Version du 0 juin 0 (état au er juillet 04) Objet et champ d application Art. Objet

Plus en détail

380 CONSEILLERS SOLIDARITÉ QUI TRAITENT 600 000 DEMANDES DE TRAVAILLEURS SOCIAUX PAR AN

380 CONSEILLERS SOLIDARITÉ QUI TRAITENT 600 000 DEMANDES DE TRAVAILLEURS SOCIAUX PAR AN EN 2014, EDF A VERSÉ 22,5 MILLIONS D EUROS AU FONDS DE SOLIDARITÉ LOGEMENT, ET 195 000 FAMILLES ONT BÉNÉFICIÉ D UNE AIDE. 56 250 COLLECTIVITÉS CLIENTES D EDF 1 000 INTERLOCUTEURS A L ECOUTE 380 CONSEILLERS

Plus en détail

ÉVALUATION DU CHAUFFAGE À L ÉLECTRICITÉ POUR LES SERRES

ÉVALUATION DU CHAUFFAGE À L ÉLECTRICITÉ POUR LES SERRES ÉVALUATION DU CHAUFFAGE À L ÉLECTRICITÉ POUR LES SERRES Présenté par: Guillaume Proulx-Gobeil, ing. Louis-Martin Dion, ing. Gobeil Dion & Associés inc. Journée provinciale en serriculture - (maraîchère

Plus en détail

MICRO/MINI COGENERATIONS

MICRO/MINI COGENERATIONS MICRO/MINI COGENERATIONS Préconisations du Club Cogénération de l ATEE pour faire évoluer les contrats d obligation d achat actuels SEGMENTATION DU PARC FRANÇAIS VERSUS PUISSANCES/TECHNOLOGIES/CONTRATS

Plus en détail

Valorisation de la géothermie :

Valorisation de la géothermie : formation continue universitaire Valorisation de la géothermie : Le rôle clé des réseaux de chaleur Partie II : Caractéristiques principales des réseaux thermiques L. Quiquerez 6 novembre 2015 www.unige.ch/energie

Plus en détail

1. Situation du bois énergie en Suisse 2. Réseau de chaleur au bois : les conditions d une réussite

1. Situation du bois énergie en Suisse 2. Réseau de chaleur au bois : les conditions d une réussite 1. Situation du bois énergie en Suisse 2. Réseau de chaleur au bois : les conditions d une réussite 18 novembre 2014, Boudry Séance d information aux Communes et Groupements forestiers Richard Golay Energie-bois

Plus en détail

STRATEGIE ENERGETIQUE DE L ETAT DE FRIBOURG. étape. Direction de l économie et de l emploi DEE - Volkswirtschaftsdirektion VWD

STRATEGIE ENERGETIQUE DE L ETAT DE FRIBOURG. étape. Direction de l économie et de l emploi DEE - Volkswirtschaftsdirektion VWD STRATEGIE ENERGETIQUE DE L ETAT DE FRIBOURG Mise en oeuvre de la première étape 1 1. Présentation ASTECH du 13.12.3007 12 3007 L énergie dans le domaine du bâtiment Plan de l exposé Situation actuelle

Plus en détail

On n a pas de pétrole, mais des sapins

On n a pas de pétrole, mais des sapins On n a pas de pétrole, mais des sapins Echange d expérience du 25 février 2010 à Valpellets SA UTO-Uvrier Alain Bromm, responsable du bureau romand d Energie-bois Suisse (Lausanne) 14h15 Accueil Actualités

Plus en détail

4.6.1 RAPPORT DU CONSEIL COMMUNAL AU CONSEIL GENERAL

4.6.1 RAPPORT DU CONSEIL COMMUNAL AU CONSEIL GENERAL 4.6.1 RAPPORT DU CONSEIL COMMUNAL AU CONSEIL GENERAL à l appui d une demande de crédit pour l assainissement de l installation de chauffage du collège de Beau-Site Monsieur le Président, Mesdames, Messieurs,

Plus en détail

Ordonnance sur le Fonds communal pour l efficacité énergétique (Ordonnance FCEE)

Ordonnance sur le Fonds communal pour l efficacité énergétique (Ordonnance FCEE) Ordonnance sur le Fonds communal pour l efficacité énergétique (Ordonnance FCEE) du 10 juillet 2012 (Etat le 1 er janvier 2016) Le Conseil municipal, sur la base du droit supérieur, sur la base du règlement

Plus en détail

Pose de la 1 ère pierre de la chaufferie biomasse à Mont-Saint-Aignan

Pose de la 1 ère pierre de la chaufferie biomasse à Mont-Saint-Aignan Vendredi 13 novembre 2015 Pose de la 1 ère pierre de la chaufferie biomasse à Mont-Saint-Aignan Le réseau de chaleur de Mont-Saint-Aignan a été construit en 1959 afin de desservir principalement les bâtiments

Plus en détail

VALORISATION DES REJETS THERMIQUES D UNE STEP : LE RÔLE DES PAC DANS L AVENIR ÉNERGÉTIQUE DE LA SUISSE. Guillaume Kusza Lausanne, le 04 mars 2015

VALORISATION DES REJETS THERMIQUES D UNE STEP : LE RÔLE DES PAC DANS L AVENIR ÉNERGÉTIQUE DE LA SUISSE. Guillaume Kusza Lausanne, le 04 mars 2015 VALORISATION DES REJETS THERMIQUES D UNE STEP : LE RÔLE DES PAC DANS L AVENIR ÉNERGÉTIQUE DE LA SUISSE Guillaume Kusza Lausanne, le 04 mars 2015 1 2 UNE VISION D AVENIR Journée Professionnelle de la Pompe

Plus en détail

AGROGAZ, Une réalisation novatrice valorisant le biogaz

AGROGAZ, Une réalisation novatrice valorisant le biogaz AGROGAZ, Une réalisation novatrice valorisant le biogaz Agrogaz Lignerolle est une installation produisant du biogaz à partir des déjections du bétail et d autres résidus organiques issus des exploitations

Plus en détail

REGLEMENT RELATIF AUX AIDES MUNICIPALES POUR L INSTALLATION DE DISPOSITIFS ECONOMES EN ENERGIE

REGLEMENT RELATIF AUX AIDES MUNICIPALES POUR L INSTALLATION DE DISPOSITIFS ECONOMES EN ENERGIE REGLEMENT RELATIF AUX AIDES MUNICIPALES POUR L INSTALLATION DE DISPOSITIFS ECONOMES EN ENERGIE Pour réduire sa dépendance à la fois sur le plan énergétique et de l'approvisionnement en matières premières,

Plus en détail

Campagne d information Gaz & éléctricité OSEZ COMPARER

Campagne d information Gaz & éléctricité OSEZ COMPARER Campagne d information Gaz & éléctricité OSEZ COMPARER FAQ Simulateur CWaPE FAQ SIMULATEUR «Créer les conditions d un fonctionnement compétitif, durable et équilibré du marché des biens et services en

Plus en détail

Concept énergétique communal. Exemple fictif d une commune de moins de 500 habitants

Concept énergétique communal. Exemple fictif d une commune de moins de 500 habitants Concept énergétique communal Exemple fictif d une commune de moins de 500 habitants Service de l environnement et de l énergie (SEVEN) Division énergie www.vd.ch/energie T 41 21 316 95 50 F 41 21 316 95

Plus en détail

Commune de Broc Thermoréseau et centrale de chauffe

Commune de Broc Thermoréseau et centrale de chauffe Commune de Broc Thermoréseau et centrale de chauffe Présentation à la population 11 juin 2012 Dossier 11F034 Version 02 Rue Alexandre Cailler 7 CH 1636 Broc Tél. +41 (0)26 921 28 78 Fax. +41 (0)26 921

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT Arrêté du 15 septembre 2006 relatif au diagnostic de performance énergétique pour les bâtiments

Plus en détail

Directive pour le calcul de l'indice de dépense de chaleur

Directive pour le calcul de l'indice de dépense de chaleur Energétique du bâtiment Directive pour le calcul de l'indice de dépense de chaleur Valable jusqu'au 04 Aout 2010 DÉPARTEMENT DU TERRITOIRE DIRECTIVE POUR LE CALCUL DE L'INDICE DE DÉPENSE D'ENERGIE ScanE

Plus en détail

Centrale solaire participative Yverdon-les-Bains

Centrale solaire participative Yverdon-les-Bains Centrale solaire participative Yverdon-les-Bains Séminaire du 27 novembre 2014 Stéphane Thuillard, Service des Energies, Yverdon-les-Bains Agenda! Contexte yverdonnois! Buts et origine de la démarche!

Plus en détail

Mise en oeuvre par le SdE

Mise en oeuvre par le SdE Service de l'énergie SdE Amt für Energie AfE Révision du Règlement sur l énergie février 2015 entrée en vigueur au 1 er janvier 2015 Mise en oeuvre par le SdE LEn et ses implications Modification de la

Plus en détail

Réseau de géothermie intégré au bâti Forum Développement Durable 21 novembre 2013

Réseau de géothermie intégré au bâti Forum Développement Durable 21 novembre 2013 Réseau de géothermie intégré au bâti Forum Développement Durable 21 novembre 2013 Ecocité, Strasbourg métropole des Deux-Rives Bernard KEMPF Directeur Développement et Relations Externes Organisation du

Plus en détail

3- La chaufferie bois et/ou le réseau de chaleur au bois

3- La chaufferie bois et/ou le réseau de chaleur au bois 3- La chaufferie bois et/ou le réseau de chaleur au bois La chaufferie à bois déchiqueté Le réseau de chaleur 3- La chaufferie bois et/ou le réseau de chaleur au bois Les étapes clés d un projet de chaufferie

Plus en détail

«Cinq fiches d information sur les changements appliqués à mon foyer ou ma nouvelle maison.»

«Cinq fiches d information sur les changements appliqués à mon foyer ou ma nouvelle maison.» «Cinq fiches d information sur les changements appliqués à mon foyer ou ma nouvelle maison.» 1 Production d électricité 20 % des besoins en électricité ménage des nouvelles constructions doivent être couverts

Plus en détail

Pourquoi un réseau de chaleur?

Pourquoi un réseau de chaleur? Elle crée en 2013 «Energie des Bassins», SAS au capital de 2 500 000 qui sera entièrement dédiée à la conception et à l exploitation de ce réseau. Dans un second temps, Energie des Bassins sera renforcée

Plus en détail

ETUDE & CONSEIL ENERGETIQUE

ETUDE & CONSEIL ENERGETIQUE ETUDE & CONSEIL ENERGETIQUE ETUDE RECOMMANDATIONS BUDGET ASSISTANCE V2.0β Mars 2014 La rénovation énergétique Sur les 31 millions de logements, 60 % sont des passoires thermiques (construits avant 1974,

Plus en détail

Une modification de loi cohérente, responsable et profitable

Une modification de loi cohérente, responsable et profitable Direction de l économie et de l emploi Volkswirtschaftsdirektion Une modification de loi cohérente, responsable et profitable Conférence de presse du 29 août 2012 Maison de l économie, Fribourg Beat Vonlanthen,

Plus en détail

Vu le message du Conseil d Etat du 13 septembre 2011 ; Sur la proposition de cette autorité,

Vu le message du Conseil d Etat du 13 septembre 2011 ; Sur la proposition de cette autorité, Loi du 7 février 2012 Entrée en vigueur :... modifiant la loi sur l énergie Le Grand Conseil du canton de Fribourg Vu le message du Conseil d Etat du 13 septembre 2011 ; Sur la proposition de cette autorité,

Plus en détail

Sans récepteur interruptible. Av ec récepteur interruptible. Raccordement au réseau basse tension. Raccordement au réseau moyenne tension

Sans récepteur interruptible. Av ec récepteur interruptible. Raccordement au réseau basse tension. Raccordement au réseau moyenne tension Tarifs 2016 Sont présentés dans ce document les tarifs d électricité valables à partir du 1 er janvier 2016. En vertu des réglementations en vigueur, les tarifs sont détaillés de la façon suivante : -

Plus en détail

Comment aborder la fin des tarifs réglementés de vente? ÉLECTRICITÉ. Guide pratique à destination des entreprises

Comment aborder la fin des tarifs réglementés de vente? ÉLECTRICITÉ. Guide pratique à destination des entreprises Comment aborder la fin des tarifs réglementés de vente? ÉLECTRICITÉ Guide pratique à destination des entreprises Quels sont les différents acteurs du marché en France? Marché de gros Fournisseurs Vente

Plus en détail

Plan communal des énergies de Romont (FR)

Plan communal des énergies de Romont (FR) Plan communal des énergies de Romont (FR) Formation Coordinateurs Cité de l énergie & Délégués à l énergie Le Mont-sur-Lausanne, 15 septembre 2015 M. Krattinger, Conseiller communal de Romont M. Ruiz,

Plus en détail

La performance au service de l eau et du chauffage

La performance au service de l eau et du chauffage La performance au service de l eau et du chauffage Vous cherchez une solution performante de chauffage et de production d eau chaude sanitaire? L ensemble des questions et la diversité des réponses qui

Plus en détail

PRIME 12 POMPE A CHALEUR

PRIME 12 POMPE A CHALEUR PRIME 12 POMPE A CHALEUR CONSTRUCTION NEUVE ET RENOVATION Un ménage bruxellois consacre en moyenne 55% de son budget énergie au chauffage. Ce poste occasionne donc des dépenses importantes et représente

Plus en détail

DEBAT NATIONAL SUR LA TRANSITION ENERGETIQUE. Vendredi 5 avril 2013

DEBAT NATIONAL SUR LA TRANSITION ENERGETIQUE. Vendredi 5 avril 2013 DEBAT NATIONAL SUR LA TRANSITION ENERGETIQUE Vendredi 5 avril 2013 DEBAT NATIONAL SUR LA TRANSITION ENERGETIQUE Le protocole de Kyoto: (1997) Réduction des émissions de gaz à effet de serre. Le Facteur

Plus en détail

GÉOTHERMICIEN(NE) (Document professeur)

GÉOTHERMICIEN(NE) (Document professeur) GÉOTHERMICIEN(NE) (Document professeur) Mathématiques, SVT, Physique-Chimie, Technologie 4 e Quelle approche dans les disciplines scientifiques et technologiques? Thèmes de convergence Thème 3 : énergie

Plus en détail

DEMARCHE ENERGIE -TÉMOIGNAGE-

DEMARCHE ENERGIE -TÉMOIGNAGE- DEMARCHE ENERGIE -TÉMOIGNAGE- BECK TECHNOLOGIES BOULONNERIE DE HAUTE PERFORMANCE La chaudeau Aillevillers (70) Sommaire 1. Présentation de la société, produits/clients et savoir faire 2. Développement

Plus en détail

INAUGURATION DE LA CENTRALE DE COGENERATION GAZ DE L EUROAIRPORT :

INAUGURATION DE LA CENTRALE DE COGENERATION GAZ DE L EUROAIRPORT : DOSSIER DE PRESSE INAUGURATION DE LA CENTRALE DE COGENERATION GAZ DE L EUROAIRPORT : UNE SOLUTION ENERGETIQUE PERFORMANTE 23 octobre 2014 Vivienne Gaskell Responsable Communication EuroAirport Tél.: 03

Plus en détail

DPE v/s règles Th et audit

DPE v/s règles Th et audit DPE v/s règles Th et audit DPE Règles Th (Th-C-E en neuf ; Th-C-E ex en existant) Audit énergétique 1 - chauffage 2 - refroidissement 3 - ECS 4 - auxiliaires 5 - éclairage contenu + bureautique ascenseurs,

Plus en détail

Le solaire chez moi : mode d emploi

Le solaire chez moi : mode d emploi Le solaire chez moi : mode d emploi Sabine Pouchelle midi de l INES 02/10/2015 1 Est-ce l investissement le plus pertinent dans mon cas? Copropriété ou habitat individuel? Solaire thermique ou photovoltaïque?

Plus en détail

Cette fiche vous fournit les éléments essentiels qui vous permettront de mieux comprendre les enjeux du chauffage dans votre logement.

Cette fiche vous fournit les éléments essentiels qui vous permettront de mieux comprendre les enjeux du chauffage dans votre logement. Si vous voulez construire une nouvelle maison ou entreprendre des travaux d amélioration énergétique, vous allez rapidement devoir faire face à la question du chauffage. En tant qu élément central du bien-être

Plus en détail

Montant de base CHF/an 523.20 - Montant de base CHF/an 996.00 -

Montant de base CHF/an 523.20 - Montant de base CHF/an 996.00 - TARIF SIMPLE 2016 BT simple Prix de la consommation ct./kwh 9.27 1.32 MT simple Prix de la consommation ct./kwh 4.42 1.37 - Basse tension (BT), moyenne tension (MT) - Le tarif Simple n est pas applicable

Plus en détail

Les nouvelles solutions gaz naturel : une réponse aux enjeux du Grenelle de l Environnement

Les nouvelles solutions gaz naturel : une réponse aux enjeux du Grenelle de l Environnement Direction Recherche & Innovation Centre Recherche et Innovation Gaz & Énergies Nouvelles Les nouvelles solutions gaz naturel : une réponse aux enjeux du Grenelle de l Environnement Quels équipements techniques

Plus en détail

Pour 2012, selon la Loi de. Investissements bénéficiant du crédit d'impôt Equipements de production d'énergie utilisant éolienne ou hydraulique

Pour 2012, selon la Loi de. Investissements bénéficiant du crédit d'impôt Equipements de production d'énergie utilisant éolienne ou hydraulique Petit Rappel Quelles sont les conditions pour en bénéficier en 2012? Votre situation : Vous êtes locataire, propriétaire occupant ou occupant à titre gratuit ; Vous êtes fiscalement domicilié en France.

Plus en détail

Application du photovoltaïque à Genève Approches et expériences concrètes de SIG

Application du photovoltaïque à Genève Approches et expériences concrètes de SIG 6ème Symposium Photovoltaïque National SIG Genève 24 / 25 novembre 2005 Application du photovoltaïque à Genève Approches et expériences concrètes de SIG Robert Völki SE / Responsable de la Division Energie

Plus en détail

Présentation du nouveau système énergétique du centre de Savaghju-Vivariu par couplage d une chaudière à granulés de bois et eau chaude sanitaire

Présentation du nouveau système énergétique du centre de Savaghju-Vivariu par couplage d une chaudière à granulés de bois et eau chaude sanitaire Présentation du nouveau système énergétique du centre de Savaghju-Vivariu par couplage d une chaudière à granulés de bois et eau chaude sanitaire solaire Plan de financement Étude 7295 Prodeme Ad Pep 2b

Plus en détail

tout simplement Le confort durable, L énergie est notre avenir, économisons-la!

tout simplement Le confort durable, L énergie est notre avenir, économisons-la! tout simplement Le confort durable, L énergie est notre avenir, économisons-la! Chauffage urbain, mode d emploi Un réseau de chauffage urbain est un chauffage central à l échelle d une ville. Un réseau

Plus en détail

PLAN DE TRANSITION ENERGETIQUE 2015 2030

PLAN DE TRANSITION ENERGETIQUE 2015 2030 PLAN DE TRANSITION ENERGETIQUE 2015 2030 - PRESENTATION - Conseil des ministres 2 novembre 2015 Les enjeux de la transition énergétique 1 L enjeu climatique Réduction des émissions de CO2 Problématique

Plus en détail

ETUDE DE FAISABILITE D UNE UNITE DE METHANISATION A LA FERME

ETUDE DE FAISABILITE D UNE UNITE DE METHANISATION A LA FERME Schéma guide pour établir un cahier des charges d étude ETUDE DE FAISABILITE D UNE UNITE DE METHANISATION A LA FERME DENOMINATION DE L'OPERATION Précisez Objet - Lieu Maître d ouvrage : Personne à contacter

Plus en détail

PAL Delémont : Planification énergétique territoriale (PET)

PAL Delémont : Planification énergétique territoriale (PET) PAL Delémont : Planification énergétique territoriale (PET) Conception directrice de l énergie www.csd.ch Juin 2014 GAPAL 17 juin 2014 Ordre du jour GAPAL du 17 juin Introduction par M. M. Hirtzlin (SID)

Plus en détail

L essentiel en bref Chauffage à distance Bienne-Battenberg

L essentiel en bref Chauffage à distance Bienne-Battenberg L essentiel en bref Chauffage à distance Bienne-Battenberg Premier coup de pioche 14 mai 2014 Mise en service prévue période de chauffage 2014/2015 Étape 1 Extension finale Investissement env. 12 millions

Plus en détail

Chauffage des bâtiments Considérations générales. Jean-Jacques KLEINEN Ecobatech. Nicolas SPIES ir, Conseiller énergie à la CCW. Le 18 septembre 2012

Chauffage des bâtiments Considérations générales. Jean-Jacques KLEINEN Ecobatech. Nicolas SPIES ir, Conseiller énergie à la CCW. Le 18 septembre 2012 1 Chauffage des bâtiments Considérations générales Jean-Jacques KLEINEN Ecobatech Nicolas SPIES ir, Conseiller énergie à la CCW Le 18 septembre 2012 Cycle d information «Energie et construction» Introduction

Plus en détail

Quelles aides pour mes travaux de rénovation énergétique

Quelles aides pour mes travaux de rénovation énergétique Ségolène Royal soutient la rénovation énergétique des logements et la création d emplois pour la croissance verte en permettant le cumul de l éco-prêt à taux zéro (Eco-PTZ) et du crédit d impôt transition

Plus en détail

L électricité à Genève

L électricité à Genève Les tarifs au er janvier 0 Au er janvier 0, les tarifs de l'électricité restent stables, hormis le supplément fédéral pour le développement des énergies renouvelables qui passera de, ct/kwh à, ct/kwh.

Plus en détail

DELEGATION DE SERVICE PUBLIC DU CHAUFFAGE URBAIN DE MONTREYNAUD SAINT-ETIENNE ( LOIRE ) SALON BOIS-ENERGIE SAINT-ETIENNE 13 MARS 2014-1 -

DELEGATION DE SERVICE PUBLIC DU CHAUFFAGE URBAIN DE MONTREYNAUD SAINT-ETIENNE ( LOIRE ) SALON BOIS-ENERGIE SAINT-ETIENNE 13 MARS 2014-1 - DELEGATION DE SERVICE PUBLIC DU CHAUFFAGE URBAIN DE MONTREYNAUD SAINT-ETIENNE ( LOIRE ) SALON BOIS-ENERGIE SAINT-ETIENNE 13 MARS 2014-1 - Contexte de la précédente D.S.P! 2001-2013 : fonctionnement sous

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE DALKIA AMELIORE LA PERFORMANCE ENERGETIQUE ET ENVIRONNEMENTALE DU CENTRE POMPIDOU

DOSSIER DE PRESSE DALKIA AMELIORE LA PERFORMANCE ENERGETIQUE ET ENVIRONNEMENTALE DU CENTRE POMPIDOU U DOSSIER DE PRESSE DALKIA AMELIORE LA PERFORMANCE ENERGETIQUE ET ENVIRONNEMENTALE DU CENTRE POMPIDOU COMMUNIQUÉ DE PRESSE DALKIA AMELIORE LA PERFORMANCE ENERGETIQUE ET ENVIRONNEMENTALE DU CENTRE POMPIDOU

Plus en détail

Technologie de mesure d avenir

Technologie de mesure d avenir Technologie de mesure d avenir L efficacité énergétique commence avec la transparence des flux de données Le réchauffement de la planète exige une production et une utilisation intelligentes de l énergie.

Plus en détail

Toit Solaire ANME. Installation PV de démonstration : Projet DMS Développement du Marché Solaire en Tunisie. Toit Solaire ANME Seite 1 17/10/2015

Toit Solaire ANME. Installation PV de démonstration : Projet DMS Développement du Marché Solaire en Tunisie. Toit Solaire ANME Seite 1 17/10/2015 Mis en œuvre par la: En coopération avec: Installation PV de démonstration : Toit Solaire ANME Projet DMS Développement du Marché Solaire en Tunisie 17/10/2015 Toit Solaire ANME Seite 1 QU EST CE QU UNE

Plus en détail

Projet BIOMASSE. Divers actions communales dans le sens d 1 démarche plan climat-énergie

Projet BIOMASSE. Divers actions communales dans le sens d 1 démarche plan climat-énergie Chauffage urbain Projet BIOMASSE Divers actions communales dans le sens d 1 démarche plan climat-énergie Diverses actions : réflexion sur un plan de déplacement d administration, diagnostic énergétique

Plus en détail

OÙ EN SOMMES NOUS? D'OÙ ÇA VIENS? LA SITUATION DU CHAUFFAGE EN SERRE AU QUÉBEC. Crise de 73 QU'EST-CE QU'ON A FAIT?

OÙ EN SOMMES NOUS? D'OÙ ÇA VIENS? LA SITUATION DU CHAUFFAGE EN SERRE AU QUÉBEC. Crise de 73 QU'EST-CE QU'ON A FAIT? OÙ EN SOMMES NOUS? LA SITUATION DU CHAUFFAGE EN SERRE AU QUÉBEC Par (et selon) Jean-Marc Boudreau prof.ing. Le 24 janvier 2006 $ par litre ÉVOLUTION DES COÛTS DE L'HUILE 0,80 0,70 OBSERVÉ 0,60 PRÉVU 0,50

Plus en détail

Chaleur à distance L ÉNERGIE CONFORTABLE. Biomasse: Porteur d énergie au haut taux de croissance

Chaleur à distance L ÉNERGIE CONFORTABLE. Biomasse: Porteur d énergie au haut taux de croissance Chaleur à distance L ÉNERGIE CONFORTABLE Biomasse: Porteur d énergie au haut taux de croissance Évolution du marché de la biomasse, état 2006 Installations agricoles de biogaz Produits: Chaleur et électricité

Plus en détail

Problématiques réglementaires et régulatoires relatives au stockage de l énergie

Problématiques réglementaires et régulatoires relatives au stockage de l énergie Problématiques réglementaires et régulatoires relatives au stockage de l énergie Grégory JARRY Chargé de mission Smart grids Commission de régulation de l énergie Journée technologique "Stockage de l énergie

Plus en détail

1. CAHIER DES CHARGES

1. CAHIER DES CHARGES CONTI & ASSOCIES Ingénieurs S.A. 2 décembre 2010 Quartier de Laurana-Parc et extensions Concept énergétique 1. CAHIER DES CHARGES 1.1. Situation et description générale du projet Les immeubles de logements

Plus en détail

Energie-bois Suisse, votre partenaire

Energie-bois Suisse, votre partenaire Energie-bois Suisse, votre partenaire Association pour la promotion de l utilisation énergétique judicieuse et efficace du bois Service information/conseil, exposés, communication médias, photothèque Publications

Plus en détail

Total Energy Manager. Du vendeur de kwh classique au Total Energy Manager. Octobre 2012

Total Energy Manager. Du vendeur de kwh classique au Total Energy Manager. Octobre 2012 Total Energy Manager Du vendeur de kwh classique au Total Energy Manager Octobre 2012 Substitution des sources d énergie La transition énergétique entraîne un recul des ventes et le remplacement des sources

Plus en détail

2. Observations de la CRE. 2.1. Application du cadre réglementaire en vigueur

2. Observations de la CRE. 2.1. Application du cadre réglementaire en vigueur Délibération Délibération de la Commission de régulation de l énergie du 20 décembre 2013 portant vérification de la conformité du barème des tarifs réglementés de vente de gaz en distribution publique

Plus en détail

La PAC Gaz. Technologie. Récupération de chaleur. Cycle de fonctionnement

La PAC Gaz. Technologie. Récupération de chaleur. Cycle de fonctionnement La technologie La PAC Gaz Technologie Récupération de chaleur Récupération d énergie sur l environnement (air, eau, sol), la réaction d absorption ammoniac/eau et la condensation des produits de combustion

Plus en détail

Rafraîchissement/Climatisation et chauffage solaire

Rafraîchissement/Climatisation et chauffage solaire Rafraîchissement/Climatisation et chauffage solaire Quelle rentabilité en bâtiment tertiaire? Quelles économies d énergie offre le couplage solaire/gaz naturel? Diapo 1 Une étude technico-économique conomique

Plus en détail

L'efficacité énergétique et l'augmentation de la production au cœur de la réussite chez Lantic

L'efficacité énergétique et l'augmentation de la production au cœur de la réussite chez Lantic L'efficacité énergétique et l'augmentation de la production au cœur de la réussite chez Lantic Démarches et modifications opérationnelles Par : Mario Tremblay ing. Mai 2012 Introduction Mario Tremblay

Plus en détail

Une journée pour vos projets de territoire Méthanisation : le projet de St Georges / Loire

Une journée pour vos projets de territoire Méthanisation : le projet de St Georges / Loire Une journée pour vos projets de territoire Méthanisation : le projet de St Georges / Loire 04 avril 2013 Sommaire : Les grands principes de la méthanisation Les faits déclencheurs Les étapes suivies Le

Plus en détail

De tout temps le chauffage fit partie des préoccupations de

De tout temps le chauffage fit partie des préoccupations de C.I.02 Niv.2 ACTIVITÉ N 7 Choix de solution technique Chauffer son logement Quel solution de chauffage choisir? De tout temps le chauffage fit partie des préoccupations de l homme. En plus d être une façon

Plus en détail

Point n 6 de l ordre du jour. Coûts des énergies

Point n 6 de l ordre du jour. Coûts des énergies Point n 6 de l ordre du jour Rapport du Conseil communal au Conseil général relatif à une demande de crédit de CHF 211 000.- pour le changement du système de chauffage du collège d Auvernier Monsieur le

Plus en détail

Qui sommes nous? PME de 12 personnes, Cogengreen est en pleine expansion avec une augmentation de CA de 30% par an depuis 2006.

Qui sommes nous? PME de 12 personnes, Cogengreen est en pleine expansion avec une augmentation de CA de 30% par an depuis 2006. Qui sommes nous? Fondée début 2005, Cogengreen fabrique et installe des unités de cogénération de 8 à 400 kw au gaz naturel, au fioul et à l huile végétale. Partenaire de la société allemande KW-Energietechnik

Plus en détail