LES AIRES PROTÉGÉES MULTICLASSES ET LA CATÉGORIE VI DE L UICN. De nouvelles perspectives de conservation à l échelle régionale

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LES AIRES PROTÉGÉES MULTICLASSES ET LA CATÉGORIE VI DE L UICN. De nouvelles perspectives de conservation à l échelle régionale"

Transcription

1 LES AIRES PROTÉGÉES MULTICLASSES ET LA CATÉGORIE VI DE L UICN De nouvelles perspectives de conservation à l échelle régionale

2 INTRODUCTION: Une petite perspective internationale

3 CONVENTION SUR LA DIVERSITÉ BIOLOGIQUE Programme de travail sur les aires protégées, 2004 «Les aires protégées constituent la pierre angulaire de la conservation in situ de la diversité biologique.»

4 Compléter les réseaux de parcs But 1 D ici 2010 mettre en place un réseau mondial de systèmes nationaux d aires protégées de grande envergure, représentatifs et bien gérés.

5 CIBLE INTERNATIONAL Objectif international fixé au IVème Congrès mondial sur les parcs en 1993: 10 % représentatif Résultats: 2003: 11.5% 2006: 13.2%

6 CONVENTION SUR LA DIVERSITÉ BIOLOGIQUE Programme de travail sur les aires protégées, 2004 La simple mise en place d un système d aires protégées strictes n est pas suffisante pour garantir la protection effective de leur biodiversité.

7 UNE GESTION INTÉGRÉE DES PAYSAGES POUR SOUTENIR LES AIRES PROTÉGÉES But 2 Intégrer, d ici 2015, toutes les aires protégées dans des systèmes de paysages terrestres plus vastes en appliquant l approche par écosystème et le concept de réseau écologique.

8 DES ÎLOTS DE CONSERVATION DANS UN PAYSAGE PROFONDÉMENT ALTÉRÉ Parc national de Riding Mountain, Manitoba

9 DES ÎLOTS DE CONSERVATION DANS UN PAYSAGE PROFONDÉMENT ALTÉRÉ Parc du Mont Orford Mont Saint-Hilaire

10 DES ÎLOTS DE CONSERVATION DANS UN PAYSAGE PROFONDÉMENT ALTÉRÉ Abords du parc de la Gaspésie

11 Enjeu: Peut-on sauvegarder le 12% d îlots protégés dans la matrice de 88% de terres altérées?

12 UNE GESTION INTÉGRÉ E DES PAYSAGES POUR SOUTENIR LES AIRES PROTÉGÉES Activité: Identifier et mettre en œuvre, d ici 2008, des mesures pratiques destinées à améliorer l intégration des aires protégées dans les paysages plus vastes

13 LE CONCEPT DE RÉSEAU ÉCOLOGIQUE

14 Objectif de la présentation: Comment mettre le concept de réseau écologique du CBD en œuvre de façon crédible en forêt publique du Québec?

15 PLAN DE LA PRÉSENTATION Les aires protégées multiclasses La catégorie VI Un projet dans les réserves fauniques du Québec

16 1. LES AIRES PROTÉGÉES MULTICLASSES OU PROTÉGER DES AIRES PROTÉGÉES PAR D AUTRES AIRES PROTÉGÉES PLUS PERMISSIVES

17 Un aïeul: Le concept de réserve de la biosphère

18

19 MAIS «Rappelons que le statut de Réserve de la biosphère est avant tout une reconnaissance et n amène aucune législation supplémentaire. L'avènement de la Réserve n'entraînera pas un vent de changement automatique»

20 Une vison bonifiée lors du Ve Congrès mondial sur les parcs, 2003

21 DES RÉSEAUX D AIRES PROTÉGÉES MULTICLASSES Encourager une démarche intégrée faisant appel à l ensemble des catégories d aires protégées de l UICN encourageant l établissement de liens entre les aires protégées.

22 PRINCIPE: une aire protégée est une entité d aménagement plus crédible qu une zone tampon Une portion de terre et/ou de mer vouée spécialement à la protection et au maintien de la diversité biologique, et aux ressources naturelles et culturelles associées, et gérée par des moyens efficaces, juridiques ou autres.

23 LES SIX CATÉGORIES D AIRES PROTÉGÉES Aires protégées strictes La vison classique pour les aires protégées I. Réserves naturelles intégrales II. Parcs nationaux III. Monuments naturels

24 Aires protégées polyvalentes avec exploitation des ressources: un nouveau paradigme pour les aires protégées IV. Aires gérées pour l habitat ou les espèces V. Paysages humanisés protégés VI. Aires protégées de ressources naturelles gérées

25 Le cas récent de l État du Para

26 2. LA CATÉGORIE VI LES AIRES PROTÉGÉES DE RESSOURCES NATURELLES GÉRÉES Une nouvelle idée pour le Canada

27 L IDÉE DE BASE DE LA CATÉGORIE VI Le maintien de conditions naturelles comme base à une utilisation durable Préservation de la biodiversité d écosystèmes naturels Mise en valeur durable des ressources des écosystèmes naturels

28 DÉFINITION DE LA CATÉGORIE VI Aire contenant des systèmes naturels, en grande partie non modifiés, gérée aux fins d assurer la protection de la biodiversité tout en garantissant la durabilité des fonctions et production nécessaires au bien-être de la communauté.

29 LES RÉSERVES EXTRACTIVES DU BRÉSIL (CAT. VI) La définition et les directives de sélection de la catégorie VI ont été particulièrement influencées par l expérience brésilienne des «réserves extractives» découlant de l action internationale de Chico Mendes

30 Les réserves extractives et les réserves de développement durable du Brésil

31 LES «WILDERNESS RESERVES» DE LA FINLANDE (CAT. VI) Le but des «wilderness reserves» finlandais est de protéger le caractère sauvage du territoire, de préserver la culture, le mode de vie et les activités de subsistance des Sami et de développer le potentiel pour une utilisation diversifiée. (5% de la Finlande)

32 THE GREAT BARRIER REEF MARINE PARK DE L AUSTRALIE (CAR VI) Le Great Barrier Reef Marine Park Act a pour objet 1) de répondre aux besoins de conservation de la Grande barrière de corail et 2) d assurer une utilisation raisonnable de la région de la Grande barrière.

33 TOUTEFOIS IL N Y A PAS DE MODÈLE DIRECTEMENT EXPORTABLE À LA FORÊT PUBLIQUE DU QUÉBEC!

34 LES DIRECTIVES POUR LA CATÉGORIE VI

35 DIRECTIVES DE SÉLECTION POUR LA CATÉGORIE VI a. Répondre à la définition d une aire protégée «L essentiel est d assurer à l aire une gestion garantissant à long terme, sa protection et le maintien de sa diversité biologique.»

36 DIRECTIVES DE SÉLECTION LA CATÉGORIE VI b. Un organisme de conservation en place «La gestion est assurée par des services publics dotés d un mandat précis quant à la conservation de l aire dont ils s acquittent en collaboration avec la communauté locale.»

37 DIRECTIVES DE SÉLECTION POUR LA CATÉGORIE VI c. Deux tiers du territoire dans un état naturel Maintien de conditions naturelles prédominantes comme base à l utilisation durable du territoire «Most of the area in a more-orless natural state.»

38 DIRECTIVES DE SÉLECTION POUR LA CATÉGORIE VI d. Promotion des meilleures pratiques d aménagement «Contribuer au développement régional et promouvoir des pratiques rationnelles de gestion assurant une productivité durable.»

39 DIRECTIVES DE SÉLECTION POUR LA CATÉGOREI VI e. Utilisations inappropriées «Les grandes plantations commerciales en sont exclues.» «Les projets miniers ne devraient être acceptées que dans les cas où on les juge compatibles avec les objectifs de l aire protégée.»

40 MAIS UNE CATÉGORIE ENCORE EN DÉVELOPPEMENT! Action à faire: L UICN doit élaborer des lignes directrices sur la catégorie VI pour compléter celles terminées pour la catégorie V.

41 3. UN RÉSEAU ÉCOLOGIQUE POTENTIEL POUR LE QUÉBEC

42 Le réseau des réserves fauniques

43 UNE VOCATION QUI SE RAPPROCHE DE CELUI D AIRE PROTÉGÉE «Les réserves fauniques sont dédiées à la conservation, à la mise en valeur et à l utilisation de la faune ainsi qu accessoirement à la pratique d activités récréatives.» Loi sur la conservation et la mise en valeur de la faune

44 Un exemple potentiel d aire protégée multiclasse: Le parc de la Gaspésie et les Réserves fauniques de Matane et des Chics-Chocs

45 une aire protégée stricte (I-III) dans chaque réserve faunique

46 UN PROBLÈME: LE PARADOXE LÉGISLATIF DES RÉSERVES Malgré une vocation de conservation bien établie dans la Loi sur la conservation et la mise en valeur de la faune: Aucune disposition législative n encadre cet objectif de conservation dans la Loi sur les forêts.

47 Exemple de problème: La liquidation du couvert d abri faunique dans la réserve Rouge-Matawin Exploitation des peuplements résineux; De 1996 à 2008: 57% de diminution du couvert résineux mature. Source: Sépaq, analyse cartographique du couvert d abri pour la faune dans la Réserve Faunique Rouge-Matawin.

48 4. GROUPE DE TRAVAIL SUR LA CATÉGORIE VI

49 UN PROJET DE BONIFICATION DES RÉSERVES EN AIRES PROTÉGÉES DE CATÉGORIE VI

50 UNE IDÉE QUI A PRIS DE L AMPLEUR ET GAGNÉE DES ADHÉRENTS

51 GROUPE DE TRAVAIL SUR LA CATÉGORIE VI MANDAT: Dans le cadre de la Stratégie québécoise sur les aires protégées, le groupe de travail a de mandat d établir comment bonifier les territoires fauniques structurés de manière à ce qu ils répondent aux critères internationaux d une aire protégée de catégorie VI.

52 Crédibilité internationale du processus d élaboration des paramètres de la catégorie VI

Lignes directrices pour les catégories de gestion des aires protégées. Deuxième partie. Les catégories de gestion

Lignes directrices pour les catégories de gestion des aires protégées. Deuxième partie. Les catégories de gestion Ce document est extrait des «Linges directrices pour les catégories de gestion des aires protégées». Pour commander cette publication, veillez contacter : le Service de publications de l UICN 219c Huntingdon

Plus en détail

Rédaction Louis Bélanger et Jean-Philippe Guay En collaboration avec le groupe de travail sur la catégorie VI

Rédaction Louis Bélanger et Jean-Philippe Guay En collaboration avec le groupe de travail sur la catégorie VI PROPOSITION D UN NOUVEL OUTIL DE CONSERVATION POUR LE QUÉBEC : L AIRE PROTÉGÉE AVEC UTILISATION DURABLE DES RESSOURCES NATURELLES. RAPPORT DU GROUPE DE TRAVAIL SUR LES AIRES PROTÉGÉES DE CATÉGORIE VI MAI

Plus en détail

Consultation sur le projet de Plan de développement durable du Québec

Consultation sur le projet de Plan de développement durable du Québec Consultation sur le projet de Plan de développement durable du Québec Mémoire présenté par le Consortium pour le développement durable de la forêt gaspésienne lors de la consultation publique tenue le

Plus en détail

Plan d action de développement durable Société des établissements de plein air du Québec

Plan d action de développement durable Société des établissements de plein air du Québec Plan d action de développement durable Société des établissements de plein air du Québec 2 0 0 8-2 0 1 5 * * Le gouvernement du Québec a autorisé par décret (numéro 136-2012), le 29 février 2012, le report

Plus en détail

Minto Suite Hotel Ottawa, Ontario Du 4 au 8 février, 2013

Minto Suite Hotel Ottawa, Ontario Du 4 au 8 février, 2013 Minto Suite Hotel Ottawa, Ontario Du 4 au 8 février, 2013 Survol de l atelier Le Conseil Canadien des aires écologiques (CCAE) organise un atelier national sur l interprétation de l objectif 11 d Aichi

Plus en détail

VERS LE RÉTABLISSEMENT DU CARIBOU FORESTIER!

VERS LE RÉTABLISSEMENT DU CARIBOU FORESTIER! MÉMOIRE DÉPOSÉ À ENVIRONNEMENT CANADA DANS LE CADRE DE LA CONSULTATION SUR LE PROGRAMME DE RÉTABLISSEMENT DE LA POPULATION BORÉALE DU CARIBOU DES BOIS (RANGIFER TARANDUS CARIBOU) AU CANADA VERS LE RÉTABLISSEMENT

Plus en détail

Marie BONNIN (C3ED-IRD, Guyancourt), Mireille JARDIN (MAB France) Proposition de modèle de loi

Marie BONNIN (C3ED-IRD, Guyancourt), Mireille JARDIN (MAB France) Proposition de modèle de loi Traduction juridique du concept de réserve de biosphère en droit national Marie BONNIN (C3ED-IRD, Guyancourt), Mireille JARDIN (MAB France) Proposition de modèle de loi Ce projet de modèle de loi a été

Plus en détail

Produire une carte thématique: l exemple du Cahier des Habitats Fauniques de la Forêt Modèle du Bas-Saint-Laurent. Ateliers

Produire une carte thématique: l exemple du Cahier des Habitats Fauniques de la Forêt Modèle du Bas-Saint-Laurent. Ateliers Produire une carte thématique: l exemple du Cahier des Habitats Fauniques de la Forêt Modèle du Bas-Saint-Laurent Ateliers Sur la conservation des milieux naturels / 16 et 17 mars 2007, Montréal Par Catherine

Plus en détail

Mémoire du CREAT. Présenté au :

Mémoire du CREAT. Présenté au : Mémoire du CREAT Présenté au : Bureau d audiences publiques en environnement dans le cadre des audiences publiques sur les projets de réserves de biodiversité projetées du lac Opasatica, du lac des Quinze,

Plus en détail

PLU Grenelle : Fiches pratiques. 2. Continuités écologiques - Trame verte et bleue. Fiche : Continuités écologiques

PLU Grenelle : Fiches pratiques. 2. Continuités écologiques - Trame verte et bleue. Fiche : Continuités écologiques PLU Grenelle : Fiches pratiques 2. Continuités écologiques - Trame verte et bleue. Fiche : Continuités écologiques Novembre 2014 1 1. Contexte règlementaire : un objectif complémentaire donné par le législateur

Plus en détail

COMMENT CONCILIER LES EXTREMES Développement, Mise en oeuvre, et Intégration plus large des stratégies sur les Aires protégées MADAGASCAR

COMMENT CONCILIER LES EXTREMES Développement, Mise en oeuvre, et Intégration plus large des stratégies sur les Aires protégées MADAGASCAR COMMENT CONCILIER LES EXTREMES Développement, Mise en oeuvre, et Intégration plus large des stratégies sur les Aires protégées MADAGASCAR RANDRIAMAHALEO Sahoby Ministère de l Environnement et des Forêts

Plus en détail

RESERVES DE BIODIVERSITE POUR SEPT TERRITOIRES ET DE RESERVE AQUATIQUE POUR UN TERRITOIRE DANS LA REGION ADMINISTRATIVE DE L ABITIBI-TEMISCAMINGUE

RESERVES DE BIODIVERSITE POUR SEPT TERRITOIRES ET DE RESERVE AQUATIQUE POUR UN TERRITOIRE DANS LA REGION ADMINISTRATIVE DE L ABITIBI-TEMISCAMINGUE MÉMOIRE DEPOSE AU BUREAU D AUDIENCES PUBLIQUES SUR L ENVIRONNEMENT (BAPE) DANS LE CADRE DES AUDIENCES PUBLIQUES POUR LES PROJETS DE RESERVES DE BIODIVERSITE POUR SEPT TERRITOIRES ET DE RESERVE AQUATIQUE

Plus en détail

FONDS D INVESTISSEMENT CLIMATIQUES

FONDS D INVESTISSEMENT CLIMATIQUES FONDS D INVESTISSEMENT CLIMATIQUES CRITÈRES DE SÉLECTION DES PROGRAMMES PILOTES NATIONAUX ET RÉGIONAUX AU TITRE DU PROGRAMME D INVESTISSEMENT FORESTIER I. CADRE GÉNÉRAL 1. On s accorde de plus en plus

Plus en détail

Rappels et nouveautés, partie 2

Rappels et nouveautés, partie 2 Le don écologique comme outil de conservation: Rappels et nouveautés, partie 2 Steeve Morasse, biologiste Direction générale de l écologie et de la conservation Ateliers sur la conservation des milieux

Plus en détail

Sources des données et méthodes de l indicateur sur la durabilité de la récolte de bois d œuvre. Mai 2014

Sources des données et méthodes de l indicateur sur la durabilité de la récolte de bois d œuvre. Mai 2014 Sources des données et méthodes de l indicateur sur la durabilité de la récolte de bois d œuvre Mai 2014 ISBN : 978-0-660-22094-9 No de cat.: En4-144/14-2014F-PDF Le contenu de cette publication ou de

Plus en détail

CHARTE DE L EXPERT DU COMITE FRANÇAIS DE L UICN

CHARTE DE L EXPERT DU COMITE FRANÇAIS DE L UICN CHARTE DE L EXPERT DU COMITE FRANÇAIS DE L UICN (approuvée par le 8 ème congrès français de la nature 26 mai 2008) L Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN) est le plus important

Plus en détail

DANS LE CADRE DES CONSULTATIONS PARTICULIÈRES SUR LE PROJET DE STRATÉGIE GOUVERNEMENTALE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE RÉVISÉE 2015-2020

DANS LE CADRE DES CONSULTATIONS PARTICULIÈRES SUR LE PROJET DE STRATÉGIE GOUVERNEMENTALE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE RÉVISÉE 2015-2020 MÉMOIRE PRÉSENTÉ À LA COMMISSION DES TRANSPORTS ET DE L ENVIRONNEMENT DANS LE CADRE DES CONSULTATIONS PARTICULIÈRES SUR LE PROJET DE STRATÉGIE GOUVERNEMENTALE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE RÉVISÉE 2015-2020

Plus en détail

Aménagements favorisant la biodiversité

Aménagements favorisant la biodiversité Aménagements favorisant la biodiversité 2013-2018 Programme d appui en agroenvironnement Volet 1 Interventions en agroenvironnement par une exploitation agricole Objet de l aide financière Appuyer les

Plus en détail

Plan directeur des terrains urbains de la capitale : aperçu du Plan

Plan directeur des terrains urbains de la capitale : aperçu du Plan Plan directeur des terrains urbains de la capitale : aperçu du Plan Objet de la consultation publique La consultation porte sur le concept d aménagement, les grandes affectations du sol et les politiques

Plus en détail

Réseau-métier «biodiversité»

Réseau-métier «biodiversité» Direction territoriale Est Réseau-métier «biodiversité» Veille juridique janvier-octobre 2014 Auteur : Luc Chrétien Droit international et européen Accord-cadre Energie-Climat 2030 http://www.developpement-durable.gouv.fr/paquet-energie-climat-2030-par-l.html

Plus en détail

Le Nord du N.-B. Investissement au N.-B. $16.8 millions en investissement. Avril 2014. Scieries

Le Nord du N.-B. Investissement au N.-B. $16.8 millions en investissement. Avril 2014. Scieries Le Nord du N.-B. $16.8 millions en investissement Avril 2014 Scieries Scierie Grande Rivière (Saint Léonard) $2.5 millions en investissement Nouveau tamis et système de convoyeur pour copeaux Scierie Kedgwick

Plus en détail

ATELIER DE FORMATION SUR LES PROCESSUS DE CREATION ET LA GESTION DES AIRES PROTEGEES

ATELIER DE FORMATION SUR LES PROCESSUS DE CREATION ET LA GESTION DES AIRES PROTEGEES REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTERE DE L AGRICULTURE ET DU DEVELOPPEMENT RURAL DIRECTION GENERALE DES FORETS PROGRAMME DES NATIONS UNIES POUR LE DEVELOPPEMENT PROJET RALATIF A LA

Plus en détail

conservation volontaire : différence vous pouvez faire la Principales options de conservation légales pour les propriétaires de terrains privés

conservation volontaire : différence vous pouvez faire la Principales options de conservation légales pour les propriétaires de terrains privés La conservation volontaire : différence vous pouvez faire la Principales options de conservation légales pour les propriétaires de terrains privés Rédaction (ordre alphabétique) Amélie Denoncourt, étudiante

Plus en détail

Michel Fortin 1 er Vice-président FTPF 26 janvier 2011

Michel Fortin 1 er Vice-président FTPF 26 janvier 2011 Présentation par Michel Fortin 1 er Vice-président FTPF 26 janvier 2011 STANDARD DE GESTION FORESTIÈRE FSC FOREST STANDARD SHIP COUNCIL Historique du FSC Créé en 1993 suite au Sommet de la terre de Rio

Plus en détail

LA BONIFICATION DES POURVOIRIES EN AIRES PROTÉGÉES DE CATÉGORIE VI : PERCEPTION PAR LES POURVOYEURS

LA BONIFICATION DES POURVOIRIES EN AIRES PROTÉGÉES DE CATÉGORIE VI : PERCEPTION PAR LES POURVOYEURS LA BONIFICATION DES POURVOIRIES EN AIRES PROTÉGÉES DE CATÉGORIE VI : PERCEPTION PAR LES POURVOYEURS RAPPORT DE L ENQUÊTE MENÉE AUPRÈS DE POURVOYEURS MEMBRES DE LA FPQ PAR VÉRONIQUE YELLE ING.F. M.SC. FÉDÉRATION

Plus en détail

Conservation des milieux naturels de la municipalité d Austin Portrait cartographique des éléments d intérêt écologique du mont Chagnon

Conservation des milieux naturels de la municipalité d Austin Portrait cartographique des éléments d intérêt écologique du mont Chagnon Conservation des milieux naturels de la municipalité d Austin Portrait cartographique des éléments d intérêt écologique du mont Chagnon Décembre 2011 Équipe de travail Coordination : Rédaction et édition

Plus en détail

Rejoignez le plus vaste réseau mondial de protection de l environnement

Rejoignez le plus vaste réseau mondial de protection de l environnement Rejoignez le plus vaste réseau mondial de protection de l environnement Les avantages de l adhésion à l UICN UNION INTERNATIONALE POUR LA CONSERVATION DE LA NATURE Michael DeYoung/CORBIS Pourquoi rejoindre

Plus en détail

les parcs nationaux de France, territoires de référence

les parcs nationaux de France, territoires de référence les parcs nationaux de France, territoires de référence AVANT PROPOS La France a désormais neuf phares qui rayonnent dans le monde. Ils soulignent et éclairent la qualité exceptionnelle de ses territoires

Plus en détail

Mémoire sur le Plan de développement durable du Québec

Mémoire sur le Plan de développement durable du Québec Mémoire sur le Plan de développement durable du Québec présenté au Ministère de l Environnement du Québec par L Association forestière Québec métropolitain Février 2005 RÉDACTION Association forestière

Plus en détail

Kit de présentation du SRCE Consultation. Schéma régional de cohérence écologique

Kit de présentation du SRCE Consultation. Schéma régional de cohérence écologique Kit de présentation du SRCE Consultation Schéma régional de cohérence écologique Définition du SRCE Trame Verte et Bleue (lois Grenelle) Schéma Régional de Cohérence Ecologique Elaboration Etat / Région

Plus en détail

Objectifs de protection et de mise en valeur des ressources du milieu forestier

Objectifs de protection et de mise en valeur des ressources du milieu forestier Lignes directrices visant à encadrer la pratique de l'éclaircie précommerciale afin d assurer le maintien de la biodiversité Objectifs de protection et de mise en valeur des ressources du milieu forestier

Plus en détail

POLITIQUE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE

POLITIQUE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE POLITIQUE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE ÉDITION 2014 TABLE DES MATIÈRES 1. À propos du CETEQ 2. Politique de développement durable 3. Notre vision du développement durable 4. L intégration de la responsabilité

Plus en détail

La Ville de Marseille organise le 3ème Congrès Mondial des Aires Marines Protégées en octobre 2013

La Ville de Marseille organise le 3ème Congrès Mondial des Aires Marines Protégées en octobre 2013 Lundi 6 juin 2011 La Ville de Marseille organise le 3ème Congrès Mondial des Aires Marines Protégées en octobre 2013 Historique du Congrès : Après l Australie (Geelong, octobre 2005) et les USA (Washington,

Plus en détail

De la naturalisation de l espace domestique à l humanisation de la Nature

De la naturalisation de l espace domestique à l humanisation de la Nature Rendez-vous franciliens du Développement Durable De la naturalisation de l espace domestique à l humanisation de la Nature Analyse historique des cadres scientifiques de la protection naturaliste au Pérou

Plus en détail

La FTGQ en quelques mots

La FTGQ en quelques mots Photo: Luc Farrell Prise en compte des activités de piégeage dans la gestion forestière. 31 janvier 2013 La FTGQ en quelques mots Organisme à but non lucratif Regroupe 14 associations de trappeurs. La

Plus en détail

CHARTE MAGHREBINE POUR LA PROTECTION DE L ENVIRONNEMENT ET LE DÉVELOPPEMENT DURABLE

CHARTE MAGHREBINE POUR LA PROTECTION DE L ENVIRONNEMENT ET LE DÉVELOPPEMENT DURABLE CHARTE MAGHREBINE POUR LA PROTECTION DE L ENVIRONNEMENT ET LE DÉVELOPPEMENT DURABLE Véme Session du Conseil de la Présidence de l UMA Nouakchott, 11 novembre 1992 1 INTRODUCTION A notre époque, les questions

Plus en détail

PREMIER BILAN DU FORUM MONDIAL DE LA NATURE 2012 (6-11 septembre 2012) (première partie du 5 ème Congrès mondial de la nature)

PREMIER BILAN DU FORUM MONDIAL DE LA NATURE 2012 (6-11 septembre 2012) (première partie du 5 ème Congrès mondial de la nature) PREMIER BILAN DU FORUM MONDIAL DE LA NATURE 2012 (6-11 septembre 2012) (première partie du 5 ème Congrès mondial de la nature) Vous trouverez ci-dessous un premier bilan des événements du forum mondial

Plus en détail

Le Plan Nord et les «travailleurs forestiers» MARS 2012

Le Plan Nord et les «travailleurs forestiers» MARS 2012 Le Plan Nord et les «travailleurs forestiers» MARS 2012 Plan de présentation : 1) Conférence régionale des élus (CRÉ) et Commission régionale sur les ressources naturelles et le territoire (CRRNT)? 2)

Plus en détail

Horaire et programmation préliminaire

Horaire et programmation préliminaire Hôtel Le Victorin - Victoriaville 2-3 décembre 2014 Horaire et programmation préliminaire Mardi 2 décembre 2014 7h30 à 9h00 9h00 à 9h30 9h30 à 9h45 Accueil des participants Formulaire de demande d adhésion

Plus en détail

1. Stratégie maritime du Québec 1,5 milliard sur 5 ans (Plan économique du Québec, page B.158 (page 256 du PDF))

1. Stratégie maritime du Québec 1,5 milliard sur 5 ans (Plan économique du Québec, page B.158 (page 256 du PDF)) 26 mars 2015 Budget 2015-2016 Faits saillants 1. Stratégie maritime du Québec 2. Mise en valeur des ressources naturelles 3. Allègement du fardeau fiscal des sociétés 4. Nouveau congé fiscal bonifié pour

Plus en détail

à l horizon 2035 un projet exemplaire de développement nordique durable

à l horizon 2035 un projet exemplaire de développement nordique durable Le Plan Nord à l horizon 2035 un projet exemplaire de développement nordique durable définitif) 2 Territoire du Plan Nord Baie d Ungava Tracé de 19 27 du Conseil priv é (non Baie d Hudson Mer du Labrador

Plus en détail

LES FORETS AU BURKINA FASO

LES FORETS AU BURKINA FASO LES FORETS AU BURKINA FASO Background Paper Présenté à l atelier sur le Dialogue Forestier 12 au 15 septembre 2011 Ouagadougou/ Burkina Faso Sylvestre Bangré OUEDRAOGO Coordonnateur Régional de TREE AID

Plus en détail

Gestion des écosystèmes

Gestion des écosystèmes Gestion des écosystèmes Programme des Nations Unies pour l environnement Aperçu Le bien-être dépend de la santé des écosystèmes. Un écosystème peut se définir comme un ensemble dynamique constitué de plantes,

Plus en détail

Plan d actions pour la constitution d'un réseau de forêts en évolution naturelle en Rhône-Alpes

Plan d actions pour la constitution d'un réseau de forêts en évolution naturelle en Rhône-Alpes Plan d actions pour la constitution d'un réseau de forêts en évolution naturelle en Rhône-Alpes Le Grenelle de l environnement et son développement à travers les assises de la forêt ont montré l importance

Plus en détail

ORGANISATION DES NATIONS UNIES POUR L EDUCATION, LA SCIENCE ET LA CULTURE

ORGANISATION DES NATIONS UNIES POUR L EDUCATION, LA SCIENCE ET LA CULTURE SC-09/CONF.207/INF.4 Paris, 24 avril 2009 Original : français ORGANISATION DES NATIONS UNIES POUR L EDUCATION, LA SCIENCE ET LA CULTURE International Coordinating Council of the Man and the Biosphere (MAB)

Plus en détail

Étape 1. Caractérisation du territoire

Étape 1. Caractérisation du territoire Fiche 2 Conserver et créer des îlots de fraîcheur dans les municipalités Que peuvent faire les municipalités pour lutter contre les îlots de chaleur? La préservation et la création d îlots de fraîcheur

Plus en détail

Objet : Consultations sur le projet de «Plan de développement durable du Québec»

Objet : Consultations sur le projet de «Plan de développement durable du Québec» Bureau de la présidente Le 31 mars 2005 Monsieur Thomas J. Mulcair Ministre du Développement durable, de l Environnement et des Parcs Édifice Marie-Guyart, 30 e étage 675, boul. René-Lévesque Est Québec

Plus en détail

La restauration des écosystèmes (Point 9 de l ordre du jour)

La restauration des écosystèmes (Point 9 de l ordre du jour) DÉCLARATION DE POSITION La restauration des écosystèmes (Point 9 de l ordre du jour) 11ème réunion de la Conférence des Parties à la Convention sur la diversité biologique, Hyderabad, Inde, 8-19 octobre

Plus en détail

CONVENTION PORTANT GESTION D ESPACE NATUREL SENSIBLE * * * SITE DE [NOM]

CONVENTION PORTANT GESTION D ESPACE NATUREL SENSIBLE * * * SITE DE [NOM] CONVENTION PORTANT GESTION D ESPACE NATUREL SENSIBLE * * * SITE DE [NOM] Entre La commune (ou autre collectivité) de [nom de la collectivité], propriétaire du site [nom du site] représentée par son maire

Plus en détail

CODE REGIONAL D EXPLOITATION FORESTIERE A FAIBLE IMPACT ET SA STRATEGIE DE MISE EN ŒUVRE EN AFRIQUE

CODE REGIONAL D EXPLOITATION FORESTIERE A FAIBLE IMPACT ET SA STRATEGIE DE MISE EN ŒUVRE EN AFRIQUE PRÉSENTATION POWER POINT CODE REGIONAL D EXPLOITATION FORESTIERE A FAIBLE IMPACT ET SA STRATEGIE DE MISE EN ŒUVRE EN AFRIQUE Par : Laura RUSSO Division de l économie et des produits forestiers, Département

Plus en détail

Mémoire sur le Plan de développement durable du Québec

Mémoire sur le Plan de développement durable du Québec Mémoire sur le Plan de développement durable du Québec Présenté dans le cadre de la Consultation sur le projet de Plan de développement durable du Québec par Le 365 rue Saint-Louis Joliette J6E 7N3 Mars

Plus en détail

DES DONS ÉCOLOGIQUES

DES DONS ÉCOLOGIQUES Programme DES DONS ÉCOLOGIQUES AU QUÉBEC ALLONS-Y PAR ÉTAPES! Guide à l intention des propriétaires fonciers et des organismes bénéficiaires Coordonnées du bureau régional d Environnement Canada Programme

Plus en détail

Observations du commissaire au développement durable, M. Jean Cinq-Mars

Observations du commissaire au développement durable, M. Jean Cinq-Mars Rapport du Vérificateur général du Québec à l Assemblée nationale pour l année 2015-2016 Rapport du commissaire au développement durable Printemps 2015 Observations du commissaire au développement durable,

Plus en détail

CADRE DE RÉFÉRENCE SUR LE PARTENARIAT DE FINANCEMENT PUBLIC, PARAPUBLIC ET PRIVÉ

CADRE DE RÉFÉRENCE SUR LE PARTENARIAT DE FINANCEMENT PUBLIC, PARAPUBLIC ET PRIVÉ CADRE DE RÉFÉRENCE SUR LE PARTENARIAT DE FINANCEMENT PUBLIC, PARAPUBLIC ET PRIVÉ Adopté par le conseil d administration de l ASPQ Le 11 octobre 2013, et amendée le 12 avril 2014, version finale Dans le

Plus en détail

RÈGLEMENT NUMÉRO 511-6-2011

RÈGLEMENT NUMÉRO 511-6-2011 RÈGLEMENT NUMÉRO 511-6-2011 RÈGLEMENT NUMÉRO 511-6-2011 DÉCRÉTANT UN CONTRÔLE INTÉRIMAIRE PROHIBANT UNE CONSTRUCTION, UN OUVRAGE OU DES TRAVAUX SUR DES TERRAINS COMPORTANT UN MILIEU HUMIDE SANS UNE CARACTÉRISATION

Plus en détail

Les objectifs de gestion assignés aux forêts

Les objectifs de gestion assignés aux forêts Les objectifs de gestion assignés aux forêts On distingue : les objectifs d intérêt général les objectifs du propriétaire FOGEFOR 2009/2010 Extraits du SRGS I. LES OBJECTIFS D INTERET GENERAL Pour la forêt

Plus en détail

STRATÉGIE DE GESTION DES FORÊTS DE LA COURONNE

STRATÉGIE DE GESTION DES FORÊTS DE LA COURONNE POURQUOI MAINTENANT? La crise est bien réelle Notre industrie forestière est essentielle à la santé économique du Nouveau-Brunswick, car la subsistance de 22 000 travailleurs dépend de cette importante

Plus en détail

Allaitement maternel et alimentation du nourrisson

Allaitement maternel et alimentation du nourrisson Présent pour vous Allaitement maternel et alimentation du nourrisson Préambule L Ordre des pharmaciens du Québec assure la protection du public en encourageant les pratiques pharmaceutiques de qualité

Plus en détail

MODALITES ET CONDITIONS D ATTRIBUTION DES AIDES GESTION DES MILIEUX AQUATIQUES ET DES INONDATIONS

MODALITES ET CONDITIONS D ATTRIBUTION DES AIDES GESTION DES MILIEUX AQUATIQUES ET DES INONDATIONS 10 ème programme pluriannuel d intervention MODALITES ET CONDITIONS D ATTRIBUTION DES AIDES GESTION DES MILIEUX AQUATIQUES ET DES INONDATIONS Pour la période 2013 à 2018 Le conseil d administration de

Plus en détail

Plan préliminaire d intervention pour la conservation des milieux naturels dans la gestion territoriale au Centre-du-Québec

Plan préliminaire d intervention pour la conservation des milieux naturels dans la gestion territoriale au Centre-du-Québec Plan préliminaire d intervention pour la conservation des milieux naturels dans la gestion territoriale au Centre-du-Québec Andréanne Blais biologiste, chargée de projet 4 décembre 2012 Ordre de la présentation

Plus en détail

Programmes spéciaux d'assistance financière pour les propriétaires de boisés endommagés par la tempête de verglas de janvier 1998 (programmes Verglas)

Programmes spéciaux d'assistance financière pour les propriétaires de boisés endommagés par la tempête de verglas de janvier 1998 (programmes Verglas) Programmes spéciaux d'assistance financière pour les propriétaires de boisés endommagés par la tempête de verglas de janvier 1998 (programmes Verglas) Nelson Fréchette, ing.f., biol., Responsable du volet

Plus en détail

Programme de Travail sur les Aires Protégées

Programme de Travail sur les Aires Protégées PROGRAMMES DE TRAVAIL DE LA CDB Programme de Travail sur les Aires Protégées Secrétariat de la Convention sur la diversité biologique Programme de Travail sur les Aires Protégées Secrétariat de la Convention

Plus en détail

POSTE EN DROIT. Outre les publications avec comité de lecture, pourront être prises en compte :

POSTE EN DROIT. Outre les publications avec comité de lecture, pourront être prises en compte : POSTE EN DROIT La Faculté de droit de l Université Laval ouvre un poste de professeure ou professeur régulier en droit des ressources naturelles et de l énergie. La personne recrutée deviendra la ou le

Plus en détail

Aménagement écosystémique : fondements et perspectives

Aménagement écosystémique : fondements et perspectives Définition officielle de l aménagement écosystémique selon le ministère des Ressources naturelles et de la Faune : L aménagement écosystémique se définit comme une approche écologique appliquée à l aménagement

Plus en détail

PROGRAMME ÉLECTRICITÉ DURABLE MC. L engagement du secteur canadien de l électricité en faveur du développement durable

PROGRAMME ÉLECTRICITÉ DURABLE MC. L engagement du secteur canadien de l électricité en faveur du développement durable PROGRAMME ÉLECTRICITÉ DURABLE MC L engagement du secteur canadien de l électricité en faveur du développement durable À PROPOS DU PROGRAMME ÉLECTRICITÉ DURABLE MC Le programme Électricité durable MC est

Plus en détail

Le suivi des écosystèmes forestiers, une démarche indispensable à l approche écosystémique

Le suivi des écosystèmes forestiers, une démarche indispensable à l approche écosystémique Le suivi des écosystèmes forestiers, une démarche indispensable à l approche écosystémique Atelier Aménagement écosystémique : s inspirer des perturbations naturelles - Gaspésie Rock Ouimet, Ing.f., Ph.D.

Plus en détail

Mémoire déposé dans le cadre de la révision du schéma d aménagement et de développement de la Ville de Gatineau

Mémoire déposé dans le cadre de la révision du schéma d aménagement et de développement de la Ville de Gatineau 1971 ST-LOUIS, GATINEAU (QUÉBEC) J8T 4H6 R.B.Q 2592 3533-93 Mémoire déposé dans le cadre de la révision du schéma d aménagement et de développement de la Ville de Gatineau Lots 3 966 254 et 2 957 115 MISE

Plus en détail

Annexe Document final de la reprise de la Conférence d examen de l Accord des Nations Unies sur les stocks de poissons

Annexe Document final de la reprise de la Conférence d examen de l Accord des Nations Unies sur les stocks de poissons Annexe Document final de la reprise de la Conférence d examen de l Accord des Nations Unies sur les stocks de poissons 1. La reprise de la Conférence d examen a réaffirmé que la Convention des Nations

Plus en détail

Opter pour un agréé de l AQVE, c est choisir la compétence

Opter pour un agréé de l AQVE, c est choisir la compétence Opter pour un agréé de l AQVE, c est choisir la compétence Vérification environnementale Association Québécoise de Vérification Environnementale CONTEXTE ET ENJEU La préservation de l environnement devient

Plus en détail

Fonds pour l environnement mondial. 20 avril 2000 PROGRAMME D OPÉRATIONS N 12 GESTION INTÉGRÉE DES ÉCOSYSTÈMES

Fonds pour l environnement mondial. 20 avril 2000 PROGRAMME D OPÉRATIONS N 12 GESTION INTÉGRÉE DES ÉCOSYSTÈMES Fonds pour l environnement mondial 20 avril 2000 PROGRAMME D OPÉRATIONS N 12 GESTION INTÉGRÉE DES ÉCOSYSTÈMES INTRODUCTION 1. Les systèmes écologiques ou écosystèmes sont responsables des fonctions de

Plus en détail

Chapitre 1 Natura 2000 en quelques mots

Chapitre 1 Natura 2000 en quelques mots Chapitre 1 Natura 2000 en quelques mots Natura 2000, qu est ce que c est? Définition : Natura 2000 est un réseau européen de sites naturels résultant de l application de deux directives européennes : la

Plus en détail

Le mécanisme d incitation du FEM en faveur des forêts Un nouveau programme de financement multilatéral au titre de REDD+

Le mécanisme d incitation du FEM en faveur des forêts Un nouveau programme de financement multilatéral au titre de REDD+ Le mécanisme d incitation du FEM en faveur des forêts Un nouveau programme de financement multilatéral au titre de REDD+ Gestion durable des forêts et programme d investissement dans l initiative REDD+

Plus en détail

Pays Rhin-Vignoble -Grand Ballon

Pays Rhin-Vignoble -Grand Ballon Pays Rhin-Vignoble -Grand Ballon Schéma Régional de Cohérence Écologique (SRCE) Réunion commission EauBiodiversité-Déchets 22 janvier 2015 DGALN - Direction de l'eau et de la Biodiversité 1 Ordre du jour

Plus en détail

Coordination Régionale LPO Pays de la Loire

Coordination Régionale LPO Pays de la Loire Coordination Régionale LPO Pays de la Loire COMITE 21 27 Avril 2010 Campagne «Tous agissons pour la nature!» Une campagne d actions concrètes pour la protection de la nature ordinaire, la nature de proximité

Plus en détail

Université CADI AYYAD master tourisme, patrimoine et développement durable

Université CADI AYYAD master tourisme, patrimoine et développement durable Université CADI AYYAD master tourisme, patrimoine et développement durable Protection de la faune et de la flore au Maroc :Encadré par DR. Mr EL AKLAA plan Introduction I- La biodiversité au Maroc III-La

Plus en détail

Ce que l industrie dit et ce qu elle ne dit pas

Ce que l industrie dit et ce qu elle ne dit pas Ce que l industrie dit et ce qu elle ne dit pas Réponse de Greenpeace aux propos du Conseil de l industrie forestière du Québec, d Abitibi-Consolidated, Bowater, Kruger et SFK Pâte Une enquête de Greenpeace

Plus en détail

Politique de développement durable

Politique de développement durable Politique de développement durable Responsabilité de gestion : Direction générale Date d approbation : 1996.06.06 C.A. C.E. Direction générale Direction Date d'entrée en vigueur : 1996.06.06 Référence

Plus en détail

08. RESSOURCES FINANCIÈRES DISPONIBLES

08. RESSOURCES FINANCIÈRES DISPONIBLES 08. RESSOURCES FINANCIÈRES DISPONIBLES La présente section du coffre à outils répertorie diverses formes d aide financière pouvant être offertes aux propriétaires de biens patrimoniaux (programmes d aide,

Plus en détail

ANNEXE 1 : DÉFINITION DE L ÉCOTOURISME

ANNEXE 1 : DÉFINITION DE L ÉCOTOURISME ANNEXE 1 : DÉFINITION DE L ÉCOTOURISME Définition Le terme «écotourisme» est récent : on estime sa première apparition dans la littérature en 1978, le développement de l activité elle-même datant d environ

Plus en détail

PLAN DE GESTION DES ESPÈCES FOCALES POUR LES RÉSERVES FAUNIQUES MASTIGOUCHE (RFM) ET DU SAINT-MAURICE (RFSTM)

PLAN DE GESTION DES ESPÈCES FOCALES POUR LES RÉSERVES FAUNIQUES MASTIGOUCHE (RFM) ET DU SAINT-MAURICE (RFSTM) RAPPORT PRÉSENTÉ À LA FONDATION DE LA FAUNE DU QUÉBEC DANS LE CADRE DU PROJET MISE EN ŒUVRE DU PROJET PILOTE D AIRE PROTÉGÉE POLYVALENTE DANS LA MAURICIE : UNE VOIE POUR BONIFIER LA PROTECTION DES TERRITOIRES

Plus en détail

De La Forêt de Trappes- Port Royal aux Etangs de St Hubert En passant par le Vallon du Pommeret Espaces Naturels Menacés!

De La Forêt de Trappes- Port Royal aux Etangs de St Hubert En passant par le Vallon du Pommeret Espaces Naturels Menacés! De La Forêt de Trappes- Port Royal aux Etangs de St Hubert En passant par le Vallon du Pommeret Espaces Naturels Menacés! SITES, MONUMENTS, PAYSAGESREMARQUABLESOUCLASSES MENACESPARLEPROLONGEMENTDEA12 La

Plus en détail

ANIMAUX SAUVAGES EN CAPTIVITE

ANIMAUX SAUVAGES EN CAPTIVITE ANIMAUX SAUVAGES EN CAPTIVITE (fiche MEDD) La détention d animaux sauvages en captivité est régie par le code de l environnement. Toute personne détenant un animal d espèce non domestique à titre individuel

Plus en détail

LE MONITORING DE LA BIODIVERSITE EN SUISSE. Hervé LETHIER, EMC2I

LE MONITORING DE LA BIODIVERSITE EN SUISSE. Hervé LETHIER, EMC2I LE MONITORING DE LA BIODIVERSITE EN SUISSE Hervé LETHIER, EMC2I INTRODUCTION OBJECTIFS L INSTRUMENT LES INDICATEURS UN PREMIER BILAN INTRODUCTION OBJECTIF De simples inventaires spécialisés et ciblés Combler

Plus en détail

Mémoire présenté dans le cadre du chantier sur l aide financière aux études

Mémoire présenté dans le cadre du chantier sur l aide financière aux études Mémoire présenté dans le cadre du chantier sur l aide financière aux études Mai 2013 PRÉAMBULE... 3 1. DISTRIBUER LA BONIFICATION DE 25M$... 4 2. OPTIMISER L AFE... 5 3. AMÉLIORER LA SENSIBILISATION DES

Plus en détail

Présentation de l entreprise

Présentation de l entreprise Présentation de l entreprise Notre Mission La mission de la SSHG est de fournir les services nécessaires à l aménagement des forêts pour assurer leur renouvellement. Depuis 1978, la Société Sylvicole de

Plus en détail

Ordonnance sur les parcs d importance nationale

Ordonnance sur les parcs d importance nationale Projet du 0 janvier 007 Ordonnance sur les parcs d importance nationale (Ordonnance sur les parcs, OParcs) du... Le Conseil fédéral suisse, vu les art. k et 6 de la loi fédérale du er juillet 966 sur la

Plus en détail

Sélection des crédits de priorité régionale de LEED v4 Canada

Sélection des crédits de priorité régionale de LEED v4 Canada Sélection des crédits de priorité régionale de LEED v4 Canada Que sont les crédits de priorité régionale? Les crédits de priorité régionale ont été mis en place dans les systèmes d évaluation LEED 2009

Plus en détail

Thème 3. LA GESTION DES RECIFS ARTIFICIELS : CAS DU PARC MARIN DE LA COTE BLEUE

Thème 3. LA GESTION DES RECIFS ARTIFICIELS : CAS DU PARC MARIN DE LA COTE BLEUE Séminaire récifs artificiels en Languedoc : bilan et perspectives. 20 novembre 2008 Sète Thème 3. LA GESTION DES RECIFS ARTIFICIELS : CAS DU PARC MARIN DE LA COTE BLEUE Frédéric BACHET & Eric CHARBONNEL,

Plus en détail

CBBC Canadian Business & Biodiversity Council

CBBC Canadian Business & Biodiversity Council CBBC Canadian Business & Biodiversity Council Centre de la Science de la Biodiversité du Québec 72 chercheurs et 350 étudiants en thèse distribués sur un réseau de 8 partenaires universitaires et 2 institutions.

Plus en détail

Les données sur la biodiversité:

Les données sur la biodiversité: Les données sur la : où les trouver, comment les utiliser? Louise Gratton, M.Sc. Consultante en écologie et conservation Atelier sur la conservation des milieux naturels 2015 La planification Avant 1970,

Plus en détail

ALPI MARITTIME MERCANTOUR. Un passé, un présent, et un futur partagés

ALPI MARITTIME MERCANTOUR. Un passé, un présent, et un futur partagés ALPI MARITTIME MERCANTOUR Un passé, un présent, et un futur partagés Un espace protégé transfrontalier Des valeurs communes Deux espaces naturels protégés en limite méridionale de l arc alpin Totalisant

Plus en détail

CRÉATION D UNE LIGNE FERROVIAIRE ET RESPECT DE LA BIODIVERSITÉ : L EXEMPLE DE LA LIGNE À GRANDE VITESSE RHIN-RHÔNE

CRÉATION D UNE LIGNE FERROVIAIRE ET RESPECT DE LA BIODIVERSITÉ : L EXEMPLE DE LA LIGNE À GRANDE VITESSE RHIN-RHÔNE BIODIVERSITÉ ET MILIEU FERROVIAIRE CRÉATION D UNE LIGNE FERROVIAIRE ET RESPECT DE LA BIODIVERSITÉ : L EXEMPLE DE LA LIGNE À GRANDE VITESSE RHIN-RHÔNE En amont d une séance en classe, la fiche d information

Plus en détail

Vision stratégique du développement culturel, économique, environnemental et social du territoire

Vision stratégique du développement culturel, économique, environnemental et social du territoire Vision stratégique du développement culturel, économique, environnemental et social du territoire PROJET D ÉNONCÉ DE VISION STRATÉGIQUE OCTOBRE 2014 TABLE DES MATIÈRES POURQUOI UN ÉNONCÉ DE VISION STRATÉGIQUE?...

Plus en détail

Montréal, le 12 juillet 2013. Cap Finance 4200, rue Adam, Montréal (QC), H1V 1S9

Montréal, le 12 juillet 2013. Cap Finance 4200, rue Adam, Montréal (QC), H1V 1S9 MÉMOIRE DÉPOSÉ AUPRÈS DU GOUVERNEMENT FÉDÉRAL DANS LE CADRE DE LA CONSULTATION PORTANT SUR LA SUPPRESSION PROGRESSIVE DES CRÉDITS D IMPÔT ATTACHÉS AUX FONDS DE TRAVAILLEURS CAP finance appuie les fonds

Plus en détail

Politique relative à l environnement et au développement durable

Politique relative à l environnement et au développement durable Politique relative à l environnement et au développement durable Adoptée par le Conseil d administration le 19 février 2008 Version modifiée adoptée par le Conseil d administration le 17 juin 2014 Résolution

Plus en détail

Politique de gestion des collections JARDIN BOTANIQUE DE MONTRÉAL

Politique de gestion des collections JARDIN BOTANIQUE DE MONTRÉAL JARDIN BOTANIQUE DE MONTRÉAL Principes généraux - Octobre 2003 - TABLES DES MATIÈRES Avant-propos...3 1. Définition...5 2.1 Mission et engagement...5 2.2 Raison d'être des collections...6 2. Organisation

Plus en détail

Le réseau FRENE. de Forêts Rhônalpines. en Évolution NaturellE. Arbre biotope Forêt communale de la Motte Servolex ( L.

Le réseau FRENE. de Forêts Rhônalpines. en Évolution NaturellE. Arbre biotope Forêt communale de la Motte Servolex ( L. Le réseau FRENE de Forêts Rhônalpines en Évolution NaturellE Arbre biotope Forêt communale de la Motte Servolex Pourquoi constituer ce réseau? Les peuplements âgés, grâce à leur bois mort et à cavités,

Plus en détail

Schéma d Aménagement et de Gestion et de des. Bureau humides la» CLE

Schéma d Aménagement et de Gestion et de des. Bureau humides la» CLE Schéma d Aménagement et de Gestion et de des Gestion Eaux de Eaux du bassin du bassin du Loir du Loir Demi-journée d information et d échange sur la thématique «zones Bureau humides la» CLE Le 25 avril

Plus en détail