Bilan eau et énergie 2012 Gouesnou 19 décembre 2013

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Bilan eau et énergie 2012 Gouesnou 19 décembre 2013"

Transcription

1 Bilan eau et énergie 2012 Gouesnou 19 décembre 2013

2 Le partenariat Gouesnou/ ENER GENCE Ener gence: Agence de la maitrisede l Energieet du climat du pays de Brest. Association créée en 1998 avec le soutien de BMO, del ADEMEet du Conseil Général du Finistère. Convention avec la commune de Gouesnou depuis 2001

3 Le Conseil en Énergie Partagé L objectif est d apporter une réponse adaptée à chaque commune pour : ogérer l énergie et l eau par un suivi des factures, o réduire les consommations avec un confort identique, oaccompagner la commune dans ses projets de bâtiments pour optimiser les choix, o animer des actions de sensibilisation.

4 Le CEP - Méthodologie Accompagnement de projets -Rédaction de cahiers des charges -Suivi de projets - Suivi énergétique personnalisé du patrimoine communal - Visite du patrimoine bâti -Récolte des factures d eau et d énergie des 3 dernières années -Constitution de la base (Correspondance entre les bâtiments et les compteurs) Sensibilisation Information -Rédaction d articles -Actions auprès des usagers des bâtiments communaux - -Analyse des équipements -Saisie des factures -Pré-bilan -Bilan Préparation budgétaire

5 Evolution des conditions climatiques Évolution des DJU L hiver 2012 a été plus rigoureux qu en

6 Evolution des consommations et dépenses globales d énergie Evolution de la consommation d'énergie (kwh) Evolution de la dépense d'énergie ( ) Consommations en kwh Dépenses en Le bilan prend en compte la régularisation de juin 2013 des consommations de gaz du Complexe sportif du Crann. Cette régularisation s applique d avril 2011 à juin Ce qu il faut retenir, malgré un hiver plus rigoureux, les consommations d énergie se sont stabilisées + 1% des consommations + 10% des dépenses

7 Evolution des consommations et dépenses globales par énergie Evolution de la consommation d'énergie (kwh) Evolution de la dépense d'énergie ( ) Carburants Gaz naturel Electricité Comparaison entre 2011 et 2012 Gaz : Les consommations sont restées stables (0.5%) et les dépenses ont augmenté de 11%. Électricité: les consommations ont augmenté(+3.6%) ainsi que les dépenses (+8%)

8 Évolution des consommations et dépenses globales par énergie Evolution de la dépense d'énergie ( ) par rapport aux dépenses actuelles, si les consommations d énergies de 2009 avaient été maintenues : la mise en service de l espace musique. Les consommations de la maison de l enfance ont été modifiées Dépenses réelles 2012 Dépenses estimées en 2012 avec les consommations de 2009

9 Répartition des consommations et dépenses en 2012 Répartition des consommations d'énergie en 2012 Répartition des dépenses d'énergie en % 6% 35% Electricité Gaz naturel 42% 52% 61% Carburants Le gaz représente 61% des consommations et «seulement» 42% des dépenses. Tandis que l électricitéreprésente 35% des consommations et 52% des dépenses.

10 Prix de l énergie Coût des différentes énergies en 2012(c /kwh) Evolution du prix du kwh global (c /kwh) 12,00 10,00 8,00 8,6 8,3 8,5 9,7 10,5 20,0 6,00 15,7 14,9 4,00 2,00 7,2 0, ,6% sur la dernière année + 22% au global Essence Electricité Gazole Gaz naturel Le prix du kwh global a augmenté de +9% entre 2011 et ,00 7,00 6,00 5,00 4,00 3,00 2,00 1,00 0,00 Evolution du prix du kwh de gaz naturel (c /kwh) 7,2 6,4 5,2 5,7 5, % sur la dernière année + 38% au global

11 Répartition des consommations par secteurs Le secteur bâtiment est la source d économies d énergies la plus importante. Le complexe du Crann, le Centre Henri Queffelec et le groupe scolaire du Château d eau représentent 46% des consommations d énergie de l ensemble des bâtiments communaux. Répartition des consommations d'énergie en 2012 Complexe du Crann Répartition des dépenses d'énergie en % 5% 5% 5% 7% 13% 7% 8% 9% 25% 12% Centre Henri Queffelec Groupe Scolaire du Château d'eau Salle Omnisport J. Gourmelon Mairie Maison de l'enfance Salle de Kerloïs Médiathèque Groupe Scolaire du Moulin Véhicules municipaux 6% 7% 5% 7% 15% 6% 7% 7% 21% 8% 11% Autres

12 Répartition des consommations et dépenses par type de bâtiment Evolution de la consommation d'énergie par type d'équipement (kwh) Bâtiment Evolution de la dépense d'énergie par type d'équipement ( ) Bâtiment Sportif Scolaire Divers Culturel Cultuel Atelier Administratif Secteurs sportif et scolaire : : stabilisation des consommations (+1.5% et - 0.5%) par rapport à Culturel : baisse des consommations (-4%)

13 Exemple des bâtiments socio-culturels Evolution de la consommation d'énergie par équipement (kwh) Culturel Evolution de la dépense d'énergie par équipement ( ) Culturel Salle du Patronnage Local Aquariophilie Foyer Jean Monnet Espace Musique Médiathèque Centre Henri Queffelec CHQ :-13% des consommations par rapport à2011 et 21% par rapport à2010. Stabilisation des dépenses => effet des travaux réalisés. Médiathèque : + 6% des consommations par rapport à 2011 Espace de musique :- 11% des consommations. Baisse constante depuis 2009.

14 Répartition de la consommation énergétique des principaux consommateurs Véhicules municipaux Groupe Scolaire du Moulin Médiathèque Salle de Kerloïs Répartition de la Consommation Energétique des principaux bâtiments Maison de l'enfance Mairie Salle Omnisport J. Gourmelon Centre Henri Queffelec Groupe Scolaire du Château d'eau Electricité Gaz naturel Carburants Complexe du Crann Salle de Kerloïs -10% Salle Omnisport J. Gourmelon -19% Groupe Scolaire du Château d'eau -10% Véhicules municipaux 10% Groupe Scolaire du Moulin 7% Médiathèque 7% Mairie 7% Centre Henri Queffelec -13% Maison de l'enfance 10% Complexe du Crann 13% -20% -15% -10% -5% 0% 5% 10% 15% 20%

15 L optimisation tarifaire Poste N compteur Tarif actuel Montant en TTC Tarif le plus avantageux Montant en TTC Economie en TTC Remarques Stade du Crann Jaune UM 90 kva ,06 Jaune UM 84 kva ,61 220,45 Pmax : 82 kva en 2012 (76 en 2013) Médiathèque Jaune UM 42 kva 4 470,28 Bleu Simple Tarif 3 333, ,46 Pmax atteinte ( ) : 15 kva Centre Henri Quéffelec Jaune UM 66 kva ,17 Jaune UM 60 kva ,72 220,45 Pmax atteinte en 2012 et 2013 : 59 kva (sauf en 12/12 : Pmax = 86 kva et 1h de dépassement) Halle - Marché Couvert Jaune UM 48 kva 3 109,04 Jaune UM 42 kva 2 888,59 220,45 Pmax : 32 kva atteinte en 2012 et En passant en tarif bleu 36 kva (économie de 1600 / an) Mairie Jaune UM 42 kva 6 658,55 Bleu Simple Tarif 6 048,30 610,25 P max atteinte : 21 kva en 2012 et 2013 Espace Musique Jaune UM 42 kva 3 315,76 Bleu Simple Tarif 2 277, ,43 P max atteinte : 9 kva en 2012 et 2013 Maison de l'enfance Jaune UM 42 kva 5 391,87 Bleu Simple Tarif 4 473,63 918,24 P max atteinte : 35 kva en 2012 et 2013 TOTAL 4 364,73 L optimisation tarifaire révèle qu il y a possibilitéd économiser / an. La modification d un tarif jaune en bleu peut représenter un coût, un chiffrage de cette prestation devra être effectué par ERDF.

16 Evolution des consommations et des dépenses d eau Evolution de la consommation d'eau (m 3 ) Evolution de la dépense d'eau ( ) Baisse des consommations ( -850 m3) = moins d arrosage du stade du Crann En 2012, la période de consommation prise en compte est de 13 mois (de février 2012 àmars 2013), tandis qu en 2011, cette même période était de 11/12 mois.

17 Évolution du prix du m3 d eau Evolution du prix du m 3 global ( /m 3 ) 4,50 4,00 3,50 3,00 2,50 2,00 1,50 1,00 0,50 0,00 3,5 3,4 3, % sur la + 15% au global dernière année 3,9 3,3 4,0 La baisse du coût du m3 en 2011 est liée aux importantes consommations d eau pour l arrosage du Crann (tarif préférentiel).

18 Évolution des consommations et dépenses des types de bâtiment Evolution de la consommation d'eau par type d'équipement (m 3 ) Bâtiment Evolution de la dépense d'eau par type d'équipement ( ) Bâtiment Sportif Scolaire Divers Culturel Atelier Administratif Sportif : baisse des consommations (moins d arrosage en 2012) Scolaire : m3 Culturel : -23% (-150 m3)

19 Exemples des bâtiments scolaires Evolution de la consommation d'eau par équipement (m 3 ) Scolaire Evolution de la dépense d'eau par équipement ( ) Maison de l'enfance Scolaire Groupe Scolaire du Moulin Groupe Scolaire du Château d'eau Augmentation des consommations : + 50% soit m3 pour le GS du Château d eau % soit m3 pour le GS du Moulin + 10% soit + 36 m3 pour la maison de l enfance

20 Analyse des équipements Analyses / Documents Optimisations tarifaires électriques: - Abaissement des puissances souscrites = gain possible d environ /an. Analyse des contrats de gaz naturel : - 11 contrats souscrits par Gouesnou( dont 2 en «offre de marché») -Le tarif souscrit au Complexe du Crann(B2S) va «disparaître» en fin 2014 => Discuter en amont avec les fournisseurs d énergie Le Bilan eau et énergie 2012 : -Deux documents ont été fournis : -un bilan global - un bilan bâtiment par bâtiment Liste de préconisations de travaux : - Mise à jour régulièrement permettant à Gouesnoud avoir une «feuille de route» maîtrise de l énergie

21 Analyse des équipements Analyses / Documents RECENSEMENT DES ACTIONS PRIORITAIRES ET CHIFFRAGE Ordre de priorité Bâtiments Actions prioritaires Estimations des actions TTC 1 Complexe du Crann Mettre en place des compteurs divisonnaires sur: Elec TJ: la nouvelle salle, l'ancienne sur devis entreprise (estimation: 200 salle, la tribune, les anciens vestiaires. (éclairage ok, compteur individuel) / Gaz: la chaufferie à 300 /sous compteur élec tri) pricipale, les chaufferies tribune et anciens vestiaires. 1 Complexe du Crann (chaufferie) Chauffage: Vérifier et valider les paramètres des régulateurs dans la chaufferie - Demander au prestataire chargé de la maintenance d'indiquer les horaires et températures de consigne dans le carnet de maintenance 0 1 Complexe du Crann (Ancienne salle) Chauffage: Mettre en place des robinets thermostatiques sur tous les radiateurs. (favoriser des têtes thermostatiques anti vandalisme) 25 / radiateur 2 Complexe du Crann (Ancienne salle) Chauffage: supprimer les 4 radiateurs des couloirs+ isoler toutes les pièces chauffées par l'intérieur. Régie / Entreprise 3 Complexe du Crann (Ancienne salle) Ventilation: mettre en place une programmation permettant de couper la ventilation en période d'innocupation. Possibilité de coupler la gestion du système au système BODE? 300 à 500 fourniture seule 4 Complexe du Crann (Ancienne salle) Eclairage: Mettre des systèmes de détection de présence sur l'éclairage de chaque toilette et vestiaires 120 (fourniture seule/équipement) 1 Complexe du Crann (Anciens vestiaires) Eau chaude sanitaire: remettre en place la jaquette du préparateur de 500L Régie 2 Complexe du Crann (Anciens vestiaires) Chauffage électrique Club house: Installer un système de bouton poussoir + horloge pour piloter le chauffage des convecteurs électriques aujourd'hui commandés manuellement 300 fourniture seule 3 Complexe du Crann (Anciens vestiaires) Bâtiment très déperditif et consommateur (équipements vétustes en chauffage, menuiseries abimées, isolation thermique faible, ventilation naturelle, douches très consommatrices (20L/min).) Réflexion Globale

22 Analyse des équipements Instrumentation de bâtiments Analyse thermographique au boulodrome :.

23 Analyse des équipements Instrumentation de bâtiments Mesures de température (CHQ en 2010) : T C Semaine 2 du 04/12/2010 au 10/12/ ,9 22,4 22,3 21,7 21, ,8 6:20 22: , , ,4 16,6 16, :00 6:00 12:00 18:00 0:00 6:00 12:00 18:00 0:00 6:00 12:00 18:00 0:00 6:00 12:00 18:00 0:00 6:00 12:00 18:00 0:00 6:00 12:00 18:00 0:00 6:00 12:00 18:00

24 Analyse des équipements Instrumentation de bâtiments Mesures des puissances électriques (le GS su Moulin sera instrumenté en 2014) :

25 Accompagnement de projets ALSH Aide au choix de l AMOEnergie(rédaction du cahier des charges, sélection du bureau d études) Centre Henri Queffelec Accompagnement de la commune Lotissement Pont d Argent A venir : - Rénovation des toitures des salles de sports

26 Sensibilisation / Information Proposition d articles -Proposition d article pour le bulletin communal Sensibilisation -Affiche énergie au CHQ

27 Pour la suite - Bilan d énergie 2013 (1er semestre 2014) - Visites de bâtiments - Préconisations de travaux - Mesures - Aide àla récolte des CEE - Accompagnement de projets - Analyses diverses - Être àdisposition de la commune - Information/Sensibilisation -

28 Merci de votre attention Ener gencereste à votre disposition

Synthèsè bilan ènèrgètiquè La Chapèllè Saint-Luc - 2014

Synthèsè bilan ènèrgètiquè La Chapèllè Saint-Luc - 2014 Synthèsè bilan ènèrgètiquè La Chapèllè Saint-Luc - 2014 Octobre 2014 Bilan dès fluidès En 2012, la facture totale des fluides est de 1,25 millions d euros. En 2013, elle s élève à 1,3 M alors même qu elle

Plus en détail

Restitution du partenariat

Restitution du partenariat Restitution du partenariat Pays d Auge Expansion SDEC ENERGIE 10 avril 2015 Restitution du partenariat Pays d Auge Expansion SDEC ENERGIE AVRIL 2015 PAGE 1 Sommaire I / Contexte II / Etudes réalisées III

Plus en détail

Etat lieux et accompagnement

Etat lieux et accompagnement HERAULT ENERGIES Etat lieux et accompagnement >> Rénovation performante des écoles en climat Méditerranéen Hérault Energies en 2015 97% de communes de l Hérault adhérentes 718 778 habitants 3 EPCI adhérents

Plus en détail

B I L A N E N E R G E T I Q U E D U P A T R I M O I N E

B I L A N E N E R G E T I Q U E D U P A T R I M O I N E COMMUNE DE MONTREUIL LE GAST Année 21 B I L A N E N E R G E T I Q U E D U P A T R I M O I N E C O M M U N A L N 2 Agence Locale de l Energie du Pays de Rennes CONTEXTE ENERGETIQUE NATIONAL La politique

Plus en détail

Transition énergétique des collectivités. Comité de pilotage Conseil Energie Partagé

Transition énergétique des collectivités. Comité de pilotage Conseil Energie Partagé Transition énergétique des collectivités Comité de pilotage Conseil Energie Partagé PAYS RUTHENOIS / CEP Pays Ruthénois: 8 salariés 57 communes 93 000 habitants 5 M /an d énergie Programme Matin (09:00)

Plus en détail

La performance thermique des écoles dans le Luberon

La performance thermique des écoles dans le Luberon La performance thermique des écoles dans le Luberon Retour d expérience du Programme SEDEL (Services Energétiques Durables en Luberon) Matthieu Simonneau Nicolas Trembloy Conseillers en Energie Partagés

Plus en détail

LES PROBLEMES ÉNERGETIQUES DE NOTRE IMMEUBLE. (Synthèse de l audit énergétique)

LES PROBLEMES ÉNERGETIQUES DE NOTRE IMMEUBLE. (Synthèse de l audit énergétique) LES PROBLEMES ÉNERGETIQUES DE NOTRE IMMEUBLE (Synthèse de l audit énergétique) 1 Un constat alarmant Une consommation en augmentation légère mais régulière 195 190 185 180 175 170 165 160 Consommation

Plus en détail

Présentation Energies Solidaires

Présentation Energies Solidaires Présentation SEY 78 : Réunions de proximité Jeudi 7 novembre 2013 Présentation Energies Solidaires ASSOCIATION créée en 1998 Une équipe de 8 salariés : Solidarité internationale Sensibilisation / Conseil

Plus en détail

Restitution étude énergétique BRETEIL 13 mars 2011

Restitution étude énergétique BRETEIL 13 mars 2011 Restitution étude énergétique BRETEIL 13 mars 2011 Evolution des consommations et du budget énergétique Année Consommation globale en kwh Dépense globale en Consommation en kwh / hab. Dépenses en / hab.

Plus en détail

Bilan Energies 2014. Direction générale des Services techniques : Bruno MELLET - Martin BELAY

Bilan Energies 2014. Direction générale des Services techniques : Bruno MELLET - Martin BELAY Bilan Energies 2014 C O M M I S S I O N D E V E L O P P E M E N T D U R A B L E D U 1 8 J U I N 2 0 1 5 Direction générale des Services techniques : Bruno MELLET - Martin BELAY Sommaire 1. Introduction

Plus en détail

CONSOMMATION FLUIDES 2011

CONSOMMATION FLUIDES 2011 RAPPORT JUIN 2012 CONSOMMATION FLUIDES 2011 Résultats sont présentés en énergie finale 1 Bilan 2011 : La consommation d énergie des bâtiments est en baisse Economie réalisée entre 2010 et 2011 : 430 MW

Plus en détail

Rénovation en copropriété. Le contrat d exploitation 1 er décembre 2015

Rénovation en copropriété. Le contrat d exploitation 1 er décembre 2015 Rénovation en copropriété Le contrat d exploitation 1 er décembre 2015 Conseils gratuits et indépendants Info Energie Maitrise de l énergie, efficacité énergétique et énergies renouvelables ADIL 31 Juridiques

Plus en détail

Comparaison des différents systèmes de production d'eau chaude

Comparaison des différents systèmes de production d'eau chaude Choisir un système de production d'eau chaude Comparaison des différents systèmes de production d'eau chaude - 1. Le chauffe eau instantané - 2. Le boiler électrique - 3. Le boiler combiné avec une chaudière

Plus en détail

Suivi énergétique de patrimoine

Suivi énergétique de patrimoine Groupe de travail Energie / Climat Suivi énergétique de patrimoine 2 juillet 2009 Plan 1. Accueil / introduction 2. Tour de table : attentes des participants 3. Partage d expérience : méthodologie, pratiques

Plus en détail

Présentation du service

Présentation du service Présentation du service Conseil en Energie Partagé (CEP) en Pays Vallée de la Sarthe Mutualiser un technicien spécialisé en énergie pour proposer un conseil personnalisé et ainsi faire des choix pertinents

Plus en détail

Maîtrise d œuvre pour la rénovation de l installation de chauffage du groupe scolaire de Ménétrol

Maîtrise d œuvre pour la rénovation de l installation de chauffage du groupe scolaire de Ménétrol Commune de Ménétrol Marché Public de Fournitures et Services Maîtrise d œuvre pour la rénovation de l installation de chauffage du groupe scolaire de Ménétrol Cahier des Charges Tranche ferme : Mission

Plus en détail

Etat lieux et accompagnement

Etat lieux et accompagnement HERAULT ENERGIES Etat lieux et accompagnement >> Rénovation performante des écoles en climat Méditerranéen Hérault Energies en 2015 97% de communes de l Hérault adhérentes 718 778 habitants 3 EPCI adhérents

Plus en détail

ATELIER Fin des TRV Gaz et électricité: «Faire parler une facture» 8 octobre 2014 -Vannes

ATELIER Fin des TRV Gaz et électricité: «Faire parler une facture» 8 octobre 2014 -Vannes ATELIER Fin des TRV Gaz et électricité: «Faire parler une facture» 8 octobre 2014 -Vannes 1 SOMMAIRE 1. QUE PAYONS-NOUS? 2. LES TYPES DE TARIFICATION 3. LES ÉLÉMENTS D UNE FACTURE 4. POURQUOI ANALYSER

Plus en détail

Présentation des démarches d économies d énergies

Présentation des démarches d économies d énergies Présentation des démarches d économies s Behr France Intervenant : Pascal RENOTTE Responsable Services Techniques Généraux et de l entreprise BEHR France 2 LE GROUPE BEHR Groupe d origine allemande, fondé

Plus en détail

- Bilan énergie 2013-

- Bilan énergie 2013- Conseil en Energie Partagé Commune de SEYSSINS - Bilan énergie 2013- Bilan annuel 2013 réalisé par Frédéric LAGUT Action soutenue par: Dans le cadre du Version 4 du 16/02/2015 PREAMBULE L ALEC accompagne

Plus en détail

Prix des énergies. & Compétitivité du gaz naturel. 17 septembre 2013. Actualités & Graphiques

Prix des énergies. & Compétitivité du gaz naturel. 17 septembre 2013. Actualités & Graphiques Prix des énergies & Compétitivité du gaz naturel Septembre 2013 Actualités & Graphiques DELEGATION DEVELOPPEMENT Pôle Produits Offres Professionnalisation Prix des énergies & Compétitivité du gaz Contexte

Plus en détail

Cahier des Clauses Techniques Particulières (CCTP)

Cahier des Clauses Techniques Particulières (CCTP) Marché Public de maîtrise d oeuvre Consultation n 2015 MO 01 Objet du marché : REHABILITATION ET EXTENSION DU GYMNASE Cahier des Clauses Techniques Particulières (CCTP) Procédure adaptée en application

Plus en détail

Etude de préfaisabilité de mise en place d un réseau de chaleur à chaufferie bois. Commune de Heugas. Juillet 2013. - 1 - SIVU des Chênaies de l Adour

Etude de préfaisabilité de mise en place d un réseau de chaleur à chaufferie bois. Commune de Heugas. Juillet 2013. - 1 - SIVU des Chênaies de l Adour Etude de préfaisabilité de mise en place d un réseau de chaleur à chaufferie bois Commune de Heugas Juillet 2013-1 - Table des matières Introduction... - 3-1- Analyse de la demande énergétique... - 4-1.1

Plus en détail

DIAGNOSTIC DE PERFORMANCE ENERGETIQUE Une information au service de la lutte contre l effet de serre

DIAGNOSTIC DE PERFORMANCE ENERGETIQUE Une information au service de la lutte contre l effet de serre AGENCE de DIJON Parc Technologique 1, rue Louis de Broglie 21000 - DIJON Tél : 03.80.78.70.50 Fax : 03.80.74.26.63 Nature de l ERP : Services administratifs Année de construction : 1963 Adresse : 1.02

Plus en détail

Le Contrat de Performance Energétique

Le Contrat de Performance Energétique Le Contrat de Performance Energétique 1. Proposition de valeur de Schneider Le contrat de Performance Energétique Le modèle économique Le processus Le financement 2. Les Engagements de Schneider Electric

Plus en détail

Ateliers techniques de l ALE - Gestion de l énergie du patrimoine bâti des collectivités

Ateliers techniques de l ALE - Gestion de l énergie du patrimoine bâti des collectivités Direction des bâtiments 24 mars 2009 Ateliers techniques de l ALE - Gestion de l énergie du patrimoine bâti des collectivités Présentation de l'analyse énergétique du patrimoine de la Ville de Villeurbanne

Plus en détail

Conseil en Orientation Énergétique du Patrimoine de Rians

Conseil en Orientation Énergétique du Patrimoine de Rians Conseil en Orientation Énergétique du Patrimoine de Rians Restitution Finale 12 février 2013 ADEV Énergie, 2 rue Jules Ferry -36300 Le Blanc Tél: 02 54 37 19 68 Fax: 02 54 37 99 27 Port: 06.67.29.44.35

Plus en détail

GROUPEMENT D ACHAT MAIRIE DE CESTAS- CCAS DE CESTAS

GROUPEMENT D ACHAT MAIRIE DE CESTAS- CCAS DE CESTAS GROUPEMENT D ACHAT MAIRIE DE CESTAS- CCAS DE CESTAS Marché d exploitation et de maintenance des installations de chauffage, de production d eau chaude sanitaire, de ventilation et de traitement des eaux

Plus en détail

PRESENTATION AUDIT ENERGÉTIQUE CONFORME AU CAHIER DES CHARGES DE L ADEME

PRESENTATION AUDIT ENERGÉTIQUE CONFORME AU CAHIER DES CHARGES DE L ADEME Conseils - Formation Etudes - Expertises Assistance à Maitrise d ouvrage Dossier : LB OR- 45000 N. Référence : OR.201114 Votre Interlocuteur : R.DJERIDI (06 52 98 56 93) Le Cannet, le 25/06/2015 PRESENTATION

Plus en détail

Plan climat de la ville de Lille. Objectifs & résultats 2010

Plan climat de la ville de Lille. Objectifs & résultats 2010 Plan climat de la ville de Lille Objectifs & résultats 2010 EDITORIAL Martine Aubry Maire de Lille Philippe Tostain Conseiller municipal délégué à l énergie et à la gestion des bâtiments municipaux 2 En

Plus en détail

Chambre de Commerce et d Industrie de Rennes 1 rue Général Guillaudot, - 35 000 Rennes

Chambre de Commerce et d Industrie de Rennes 1 rue Général Guillaudot, - 35 000 Rennes Réunion d information du jeudi 13 novembre 2014 «Fin des tarifs réglementés de vente du gaz naturel et de l électricité : agir aujourd hui pour réduire les factures» Chambre de Commerce et d Industrie

Plus en détail

Comptabilité énergétique

Comptabilité énergétique Opération groupée de Conseil d Orientation Energétique Comptabilité énergétique Module 1 Saisie de données 26 juin 2009 Amélie les bains Bertrand DENIS 2 rue du niveau - 66200 ELNE Tél : 04 68 56 43 95

Plus en détail

Dispositif CEP : Profil énergétique de la commune de La Monnerie-Le-Montel Etablissement d un plan d action

Dispositif CEP : Profil énergétique de la commune de La Monnerie-Le-Montel Etablissement d un plan d action Dispositif CEP : Profil énergétique de la commune de La Monnerie-Le-Montel Etablissement d un plan d action Mercredi 30 septembre 2015 Julien LIENHART, Aduhme Les engagements de l Aduhme 1. Former, conseiller

Plus en détail

Justifier des choix réalisés pour les travaux au regard de la consommation et de la maîtrise de l énergie et de l eau, du choix des matériaux.

Justifier des choix réalisés pour les travaux au regard de la consommation et de la maîtrise de l énergie et de l eau, du choix des matériaux. Annexe Prise en compte de la démarche de développement durable et solidaire pour les opérations de moins de 15 logements Grille du référentiel départemental Justifier des choix réalisés pour les travaux

Plus en détail

Réunion du Club des Maîtres d Ouvrage à Fréjus, le mercredi 25 janvier 2012 (départements 06/83)

Réunion du Club des Maîtres d Ouvrage à Fréjus, le mercredi 25 janvier 2012 (départements 06/83) Réunion du Club des Maîtres d Ouvrage à Fréjus, le mercredi 25 janvier 2012 (départements 06/83) Données contextuelles : Générales Patrimoine Politique énergétique Aspects organisationnels : Place et rôle

Plus en détail

Comme l eau, l énergie est un bien précieux que nous devons économiser.

Comme l eau, l énergie est un bien précieux que nous devons économiser. économies d énergie Tous les jours, nous consommons de l énergie, pour l éclairage, le chauffage, pour la toilette, pour les déplacements, pour cuire les aliments ou les maintenir au frais, pour travailler

Plus en détail

Efficacité énergétique. Concilier performance économique et environnementale

Efficacité énergétique. Concilier performance économique et environnementale Efficacité énergétique Concilier performance économique et environnementale Points abordés Pourquoi économiser l énergie? Réglementation énergétique : contrainte ou opportunité? Engager une démarche de

Plus en détail

Présentation du Groupe Logement Français. Politique construction neuve. Politique patrimoine existant. Exemple de réhabilitation énergétique

Présentation du Groupe Logement Français. Politique construction neuve. Politique patrimoine existant. Exemple de réhabilitation énergétique ! " "# #$ Présentation du Groupe Logement Français Bilan énergétique Politique construction neuve Politique patrimoine existant Exemple de réhabilitation énergétique *+(,,-./+.*%/,&+,( 80 572 logements

Plus en détail

«LE BELLEVUE» à MONTMELIAN Réhabilitation de 38 logements

«LE BELLEVUE» à MONTMELIAN Réhabilitation de 38 logements «LE BELLEVUE» à MONTMELIAN Réhabilitation de 38 logements Bilan des travaux d amélioration énergétique Présentation du 07 décembre 2011 Catherine LAUDE et Samuel THIRION 1 Préambule OPAC DE LA SAVOIE en

Plus en détail

Diagnostic de performance énergétique logement (6.1) N : Valable jusqu au : Type de bâtiment : Année de construction : Surface habitable : Adresse :

Diagnostic de performance énergétique logement (6.1) N : Valable jusqu au : Type de bâtiment : Année de construction : Surface habitable : Adresse : Diagnostic pour les logements à chauffage individuel ------------------------------------------------------------------------------ Les consommations sont établies à partir d un calcul conventionnel Diagnostic

Plus en détail

FIN DES TARIFS REGLEMENTES DE L ELECTRICITE GROUPEMENT DE COMMANDES POUR LA FOURNITURE D ELECTRICITE ET DE SERVICES ASSOCIES

FIN DES TARIFS REGLEMENTES DE L ELECTRICITE GROUPEMENT DE COMMANDES POUR LA FOURNITURE D ELECTRICITE ET DE SERVICES ASSOCIES FIN DES TARIFS REGLEMENTES DE L ELECTRICITE GROUPEMENT DE COMMANDES POUR LA FOURNITURE D ELECTRICITE ET DE SERVICES ASSOCIES 1 CONTEXTE LOI NOME sur la Nouvelle Organisation du Marché de l Electricité

Plus en détail

Réunion d information Performance énergétique

Réunion d information Performance énergétique Réunion d information Performance énergétique Organisation de la matinée 9h30 11h00 - Contrat Régional de Pays action énergétique, - Présentation du Prédiagnostic Conseil Isolation (PCI), - Conseil d Orientation

Plus en détail

Séance du Conseil Municipal du 19/12/2013

Séance du Conseil Municipal du 19/12/2013 Direction Générale des Ressources / Direction des Achats et de la Commande Publique Question n 425 DACP REF : DACP2013082 Signataire : ED Séance du Conseil Municipal du 19/12/2013 RAPPORTEUR : Jean-François

Plus en détail

Formation Comptabilité énergétique

Formation Comptabilité énergétique Opération groupée de Conseil d Orientation Energétique Formation Comptabilité énergétique 11 / 18 avril 2011 Bertrand DENIS 2 rue du niveau 66200 ELNE Tél : 04 68 56 43 95 Courriel : contact@definergie.fr

Plus en détail

Pré-diagnostic énergétique communal

Pré-diagnostic énergétique communal Alexis NOIROT Conseiller Energie Partagé Tél. : 6.48.41.33.82 Mail : alexis.noirot@scot-vosges-centrales.fr Pré-diagnostic énergétique communal Personnes référents : Elu : Administratif : Technique : Contact

Plus en détail

ÉLÉMENTS DE RÉFLEXION POUR LES MEMBRES DU CONSEIL SYNDICAL DE LA VERRERIE SUR LES DEVIS PROPOSÉS POUR LA CHAUFFERIE DE LA VERRERIE

ÉLÉMENTS DE RÉFLEXION POUR LES MEMBRES DU CONSEIL SYNDICAL DE LA VERRERIE SUR LES DEVIS PROPOSÉS POUR LA CHAUFFERIE DE LA VERRERIE ÉLÉMENTS DE RÉFLEXION POUR LES MEMBRES DU CONSEIL SYNDICAL DE LA VERRERIE SUR LES DEVIS PROPOSÉS POUR LA CHAUFFERIE DE LA VERRERIE 23 Mai 2012 1. Liste du matériel installé dans la chaufferie de la résidence

Plus en détail

Bien connaître le TARIF JAUNE

Bien connaître le TARIF JAUNE Bien connaître le TARIF JAUNE REGIE DU SYNDICAT D ELECTRICITE B1 AMBERIEUX EN DOMBES 01 330 VILLARS LES DOMBES TEL 04 74 08 07 07 FAX 04 74 08 07 00 contact@rse01.com rse01.com Comment se présente ce tarif?

Plus en détail

AUDIT ENERGETIQUE. AUDIT Gymnase de Frouzins

AUDIT ENERGETIQUE. AUDIT Gymnase de Frouzins AUDIT ENERGETIQUE AUDIT Gymnase de Frouzins Date Indice Modifications Rédacteur Vérifié par 25.02.2011 A Première diffusion BEHI JL BEHI GD BEHI SA - Parc Technologique du Canal 26bis, rue Hermès - 31520

Plus en détail

4 RUE PASLETTE 35 000 RENNES Dossier n :1447

4 RUE PASLETTE 35 000 RENNES Dossier n :1447 Rennes : 02 janvier 2008 4 RUE PASLETTE 35 000 RENNES Dossier n :1447 APPARTEMENT T2 Dans la cour sur la gauche 1er ETAGE 1447_ARPA_DPE21 1 / 6 N : 1447 Valable jusqu au : 01/01/2018 Type de bâtiment :

Plus en détail

Groupement de Commandes ELECTRICITE. Présentation du Marché

Groupement de Commandes ELECTRICITE. Présentation du Marché Groupement de Commandes ELECTRICITE Présentation du Marché Contexte du Groupement de commandes ÉLECTRICITÉ Depuis le 1 er juillet 2007, le marché de l électricité est ouvert à la concurrence. L ensemble

Plus en détail

Bilan carbone complet et plan climat de l école Montesquieu de Boigny-sur-Bionne pour la période 2008/2011

Bilan carbone complet et plan climat de l école Montesquieu de Boigny-sur-Bionne pour la période 2008/2011 Bilan carbone complet et plan climat de l école Montesquieu de Boigny-sur-Bionne pour la période 2008/2011 Notions importantes : Dans les bilans présentés ci-dessous, les consommations d énergie (électricité

Plus en détail

METHODOLOGIE ET OBJECTIFS

METHODOLOGIE ET OBJECTIFS «REFERENT ENERGIE» Tour de table METHODOLOGIE ET OBJECTIFS Méthodologie OBSERVER COMPRENDRE REDUIRE Objectifs Acquérir une culture des économies d énergie et savoir la partager. Disposer de toutes les

Plus en détail

PERFORMANCE ENERGETIQUE DES BATIMENTS

PERFORMANCE ENERGETIQUE DES BATIMENTS PERFORMANCE ENERGETIQUE DES BATIMENTS Principes Principes Pour les logements, trois dates sont fixées : 2010 : renforcement anticipé de la réglementation thermique avec mise en œuvre du label THPE 2012

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES TECHNIQUES ET FINANCIERES DE FOURNITURE DE CHALEUR

CONDITIONS GENERALES TECHNIQUES ET FINANCIERES DE FOURNITURE DE CHALEUR DELEGATION DE SERVICE PUBLIC DE CHAUFFAGE URBAIN DE MASSY-ANTONY ANTONY CONDITIONS GENERALES TECHNIQUES ET FINANCIERES DE FOURNITURE DE CHALEUR Chauffage URbain de Massy - Antony (CURMA) ZI de la Bonde

Plus en détail

GROUPEMENT D ACHAT D ENERGIE 22/12/2015 1

GROUPEMENT D ACHAT D ENERGIE 22/12/2015 1 GROUPEMENT D ACHAT D ENERGIE 22/12/2015 1 Groupement d achat d énergie INTRODUCTION L ouverture à la concurrence des marchés de l énergie s est engagée progressivement et depuis 2007, tous les consommateurs

Plus en détail

Les relevés, mesures, questions, données et informations à obtenir portent sur : - L environnement de l équipement :

Les relevés, mesures, questions, données et informations à obtenir portent sur : - L environnement de l équipement : OBJECTIF DU DIAGNOSTIC Le diagnostic énergétique doit permettre, à partir d une analyse détaillée des données du site, de dresser des propositions chiffrées et argumentées de programmes de sobriété énergétique

Plus en détail

FOUSSEMAGNE ET LE DEVELOPPEMENT DURABLE. Le témoignage du Maire de Foussemagne, Louis MASSIAS.

FOUSSEMAGNE ET LE DEVELOPPEMENT DURABLE. Le témoignage du Maire de Foussemagne, Louis MASSIAS. FOUSSEMAGNE ET LE DEVELOPPEMENT DURABLE Le témoignage du Maire de Foussemagne, Louis MASSIAS. 1 Présentation de Foussemagne Commune du Territoire de Belfort. 984 habitants 512 Ha Population jeune, plus

Plus en détail

Offrez à votre habitation l expérience Siemens pour plus de confort et d économies

Offrez à votre habitation l expérience Siemens pour plus de confort et d économies Efficacité énergétique Offrez à votre habitation l expérience Siemens pour plus de confort et d économies La gamme de régulateurs Sigmagyr RVP, votre alliée pour plus d économies d énergie. www.siemens.fr/cps

Plus en détail

Anticipez et préparez la fin des tarifs réglementés de vente d électricité et de gaz naturel. Présentation Célérité 05/01/2015

Anticipez et préparez la fin des tarifs réglementés de vente d électricité et de gaz naturel. Présentation Célérité 05/01/2015 Anticipez et préparez la fin des tarifs réglementés de vente d électricité et de gaz naturel Présentation Célérité 05/01/2015 1.Réglementations 2.Gaz, électricité les différents acteurs 3.La fin des tarifs

Plus en détail

Atelier ALE Energie, gaz à effet de serre, bâtiments

Atelier ALE Energie, gaz à effet de serre, bâtiments Syndicat Intercommunal de Gestion des Energies de la Région Lyonnaise Atelier ALE Energie, gaz à effet de serre, bâtiments Agnès HENNET 3 octobre 2013 [1] Quelles solutions pour assurer le suivi de consommation?

Plus en détail

Juin 2013 Présentation et Mise en application de l outil

Juin 2013 Présentation et Mise en application de l outil Présentation et Mise en application de l outil Robert PELZER Bureaux d études BETEC Sommaire 1 / Présentation de l outil 2 / Mise en application de l outil Sommaire 1 / Présentation de l outil 2 / Mise

Plus en détail

LE MARCHÉ DE L ÉNERGIE

LE MARCHÉ DE L ÉNERGIE LE MARCHÉ DE L ÉNERGIE Électricité Les Rencontres du SIEDS du 6 au 16 Octobre 2014 Présentation et Contexte Tarifs réglementés Électricité Les offres de marché Se préparer à la fin des tarifs réglementés

Plus en détail

DEBAT NATIONAL SUR LA TRANSITION ENERGETIQUE. Vendredi 5 avril 2013

DEBAT NATIONAL SUR LA TRANSITION ENERGETIQUE. Vendredi 5 avril 2013 DEBAT NATIONAL SUR LA TRANSITION ENERGETIQUE Vendredi 5 avril 2013 DEBAT NATIONAL SUR LA TRANSITION ENERGETIQUE Le protocole de Kyoto: (1997) Réduction des émissions de gaz à effet de serre. Le Facteur

Plus en détail

Diagnostic de performance énergétique logement (6.1)

Diagnostic de performance énergétique logement (6.1) N : RA5504 Bâtiment C Valable jusqu au : 14/02/2022 Type de bâtiment : immeuble collectif Année de construction : Avant 1975 Surface habitable : 2045,70 m² (info propriétaire) N Lot : Bâtiment C Adresse

Plus en détail

Sommaire. Présentation du patrimoine bâti du Conseil Général de l Hérault et suivi énergétique Présentation de nos modes d achat de gaz naturel

Sommaire. Présentation du patrimoine bâti du Conseil Général de l Hérault et suivi énergétique Présentation de nos modes d achat de gaz naturel Bienvenue Sommaire Présentation du patrimoine bâti du Conseil Général de l Hérault et suivi énergétique Présentation de nos modes d achat de gaz naturel Choix d un fonctionnement Au travers du P1 des marchés

Plus en détail

PROJET SARL DESSAUD. INTERNET SITE jérémy CIZABUIROZ AV ADRIEN MAZET ZAC LA CARRAIRE. site internet miramas 14/02/2013. - Page 1/9 - 13140 MIRAMAS

PROJET SARL DESSAUD. INTERNET SITE jérémy CIZABUIROZ AV ADRIEN MAZET ZAC LA CARRAIRE. site internet miramas 14/02/2013. - Page 1/9 - 13140 MIRAMAS Evaluation thermique réalisée avec PROJET site internet miramas 13140 MIRAMAS Date de l'étude : ENTREPRISE CLIENT SARL DESSAUD INTERNET SITE jérémy CIZABUIROZ AV ADRIEN MAZET ZAC LA CARRAIRE 13140 MIRAMAS

Plus en détail

Diagnostic Performance Energétique Page : 2/5

Diagnostic Performance Energétique Page : 2/5 19, avenue du Maréchal Foch BP 200 77508 Chelles CEDEX : 06 35 50 23 93 : njcdiagimmo@hotmail.fr Dossier N 1411111638NOULETMILOUDI- DPEELECERNT Date 14/11/2011 Page 1/5 RAPPORT DIAGNOSTIC DE PERFORMANCE

Plus en détail

Comment aborder la fin des tarifs réglementés de vente? ÉLECTRICITÉ. Guide pratique à destination des entreprises

Comment aborder la fin des tarifs réglementés de vente? ÉLECTRICITÉ. Guide pratique à destination des entreprises Comment aborder la fin des tarifs réglementés de vente? ÉLECTRICITÉ Guide pratique à destination des entreprises Quels sont les différents acteurs du marché en France? Marché de gros Fournisseurs Vente

Plus en détail

Aide au choix d'un devis Pompe à chaleur

Aide au choix d'un devis Pompe à chaleur Aide au choix d'un devis Pompe à chaleur Mise a jour le 12/01/12 Source APAVE Sur votre devis de pompe à chaleur (ou PAC) doivent apparaître les éléments suivants : Client Entreprise Nom : Dénomination:

Plus en détail

COMPTE-RENDU VISITE DIAGNOSTIC

COMPTE-RENDU VISITE DIAGNOSTIC GIPSIL-AMEET (Aide au Maintien des Energies de l Eau et du Téléphone) Service Maîtrise de l Energie COMPTE-RENDU VISITE DIAGNOSTIC A la demande : Motif de la demande : Date de la visite : Diagnostic réalisé

Plus en détail

DIAGNOSTIC DE PERFORMANCE ENERGETIQUE

DIAGNOSTIC DE PERFORMANCE ENERGETIQUE Logement type : Logement T3 Année de construction : 2011 Surface habitable : 60 m 2 Adresse : T3 no M02 Résidence HELCIA ILOT 2 - Bâtiment M / 11100 NARBONNE Propriétaire Nom : SA DOMICIL Adresse : 2595

Plus en détail

DIAGNOSTIC DE PERFORMANCE ENERGETIQUE Logement (6.2)

DIAGNOSTIC DE PERFORMANCE ENERGETIQUE Logement (6.2) Logement (6.2) Décret n 2006-1114 du 5 septembre 2006, Décret n 2006-1147 du 14 septembre 2006, Arrêté du 8 février 2012 modifiant l arrêté du 15 septembre 2006, Arrêté du 27 janvier 2012 modifiant l arrêté

Plus en détail

PLAN CLIMAT ENERGIE TERRITORIAL DE QUINT-FONSEGRIVES. PREMIERE ACTION : Rénovation énergétique de l'école élémentaire

PLAN CLIMAT ENERGIE TERRITORIAL DE QUINT-FONSEGRIVES. PREMIERE ACTION : Rénovation énergétique de l'école élémentaire PLAN CLIMAT ENERGIE TERRITORIAL DE QUINT-FONSEGRIVES PREMIERE ACTION : Rénovation énergétique de l'école élémentaire Rappel du contexte Adoption d un Plan Climat Energie Territorial en Conseil municipal

Plus en détail

380 CONSEILLERS SOLIDARITÉ QUI TRAITENT 600 000 DEMANDES DE TRAVAILLEURS SOCIAUX PAR AN

380 CONSEILLERS SOLIDARITÉ QUI TRAITENT 600 000 DEMANDES DE TRAVAILLEURS SOCIAUX PAR AN EN 2014, EDF A VERSÉ 22,5 MILLIONS D EUROS AU FONDS DE SOLIDARITÉ LOGEMENT, ET 195 000 FAMILLES ONT BÉNÉFICIÉ D UNE AIDE. 56 250 COLLECTIVITÉS CLIENTES D EDF 1 000 INTERLOCUTEURS A L ECOUTE 380 CONSEILLERS

Plus en détail

Version n 3 du 11 décembre 2009

Version n 3 du 11 décembre 2009 SYNTHESE de l étude thermique Projet de Maison Individuelle Basse Consommation Maîtres d ouvrage : M. et Mme Enjolras Lieu : La Bâtie Divisin (38) Version n 3 du 11 décembre 2009 SOMMAIRE : 1. Hypothèses

Plus en détail

Diagnostic de performance énergétique des bâtiments

Diagnostic de performance énergétique des bâtiments Diagnostic de performance énergétique des bâtiments Direction générale de l urbanisme, de l habitat et de la construction Pierre Viola Sous-direction de la qualité et du développement durable dans la construction

Plus en détail

Forum aux éco-énergies et éco-constructions. - Comment rénover son habitation pour réduire ses factures - Produire de l électricité

Forum aux éco-énergies et éco-constructions. - Comment rénover son habitation pour réduire ses factures - Produire de l électricité Forum aux éco-énergies et éco-constructions 31 mars 2012 à Salles - Comment rénover son habitation pour réduire ses factures - Produire de l électricité CREAQ Julien COZIC Conseiller Info Energie 1 La

Plus en détail

CPE POUR LA RENOVATION DES BATIMENTS DE L ERE SOVIETIQUE EN LETTONIE

CPE POUR LA RENOVATION DES BATIMENTS DE L ERE SOVIETIQUE EN LETTONIE 1 CPE POUR LA RENOVATION DES BATIMENTS DE L ERE SOVIETIQUE EN LETTONIE Présentation du modèle RENESCO Ltd. Jérôme Adnot, Bruno Duplessis, Olivier Greslou, Mines ParisTech avec l autorisation d Eric Berman,

Plus en détail

Achat d énergie dans les collectivités locales Quels constats et enjeux observés sur le terrain?

Achat d énergie dans les collectivités locales Quels constats et enjeux observés sur le terrain? Achat d énergie dans les collectivités locales Quels constats et enjeux observés sur le terrain? De l intérêt de bien connaître son profil énergétique Répartition des consommations d'énergie par type en

Plus en détail

Maîtriser. les consommations d énergie dans l hôtellerie

Maîtriser. les consommations d énergie dans l hôtellerie Maîtriser les consommations d énergie dans l hôtellerie Pourquoi une telle démarche? Le tourisme représente un poids important dans les émissions de gaz à effet de serre, tant par les déplacements engendrés

Plus en détail

Bien régler la température de chauffage

Bien régler la température de chauffage Température de chauffage Baisser la température en cas absence Bien régler la température de chauffage Ne pas gêner la diffusion de chaleur Fermer les volets / rideaux la nuit De même, ne pas mettre de

Plus en détail

Fin des Tarifs Réglementés de Vente d'énergie

Fin des Tarifs Réglementés de Vente d'énergie Fin des Tarifs Réglementés de Vente d'énergie mai 2015 Fin des tarifs réglementés de vente d'énergie Disparition des tarifs réglementés de vente pour les clients non domestiques - ayant une puissance souscrite

Plus en détail

Signature : Consommation en énergies finales Détail par énergie et par usage en kwh EF 5 918 kwh EF. 3 202 kwh EF. kwh EF.

Signature : Consommation en énergies finales Détail par énergie et par usage en kwh EF 5 918 kwh EF. 3 202 kwh EF. kwh EF. N : 604 Valable jusqu au : 22/03/2023 Type de bâtiment : Logement collectif. Lot 167 Année de construction : < 1975 Surface habitable Adresse : 72 m 2 environ : 13 Rue Charles Linné 78180 Montigny-le-Bretonneux

Plus en détail

DIAGNOSTIC DE PERFORMANCE ENERGETIQUE

DIAGNOSTIC DE PERFORMANCE ENERGETIQUE SARL 12 Lot le Vignaud 1 30980 LANGLADE Tel/Fax : 04 66 01 18 19 Mobile : 06 84 66 90 70 Email : g-diatic@orange.fr D P E DIAGNOSTIC DE PERFORMANCE ENERGETIQUE Décret n 2006-1147 du 14 septembre 2006 et

Plus en détail

ACTIONS CONCRÈTES D'UTILISATION RATIONNELLE DE L'ENERGIE

ACTIONS CONCRÈTES D'UTILISATION RATIONNELLE DE L'ENERGIE ACTIONS CONCRÈTES D'UTILISATION RATIONNELLE DE L'ENERGIE Dernière révision du document : août 215 Via les tableaux suivants, consacrés aux différents postes énergivores (excepté le transport), vous trouverez

Plus en détail

Réglementés d électricité

Réglementés d électricité Fin des Tarifs Réglementés d électricité Bienvenue dans un monde nouveau 7 RepÈres pour vous y retrouver sommaire 1 2 3 4 5 6 7 Quels sont les sites concernés par la fin des tarifs? 1 Q uels sont les sites

Plus en détail

I. Etapes de la fabrication et procédés utilisés

I. Etapes de la fabrication et procédés utilisés Mécanique Générale Les activités de la Mécanique Générale utilisent une quantité d'énergie non négligeable qui représente en moyenne 1,2 % du chiffre d'affaires. C'est aussi 22 000 kwh ou 1 200 HT par

Plus en détail

Diagnostic de performance énergétique logement (6.1.neuf)

Diagnostic de performance énergétique logement (6.1.neuf) Diagnostic de performance énergétique logement (6.1.neuf) N : 1725791/E301 Valable jusqu au : 19/01/2022 Type de bâtiment : Appartement Année de construction : à partir de 2000 surface habitable : 45,5

Plus en détail

Pré-diagnostic énergétique Logement Ancienne Gare Le Bourg

Pré-diagnostic énergétique Logement Ancienne Gare Le Bourg une société du groupe Pré-diagnostic énergétique Logement Ancienne Gare Le Bourg Mars 2013 Siège Social : 2 Bis Boulevard de la Paix 13 640 LA ROQUE D ANTHERON Tel : 04 42 90 43 60 Fax : 04 42 50 47 69

Plus en détail

DIAGNOSTIC DE PERFORMANCE ENERGETIQUE

DIAGNOSTIC DE PERFORMANCE ENERGETIQUE DIAGNOSTIC DE PERFORMANCE ENERGETIQUE Décret n 2006-1147 du 14 septembre 2006 et arrêté du 15 septembre 2006 relatif au diagnostic de performance énergétique pour les bâtiments à usage principal d habitation

Plus en détail

Politique énergétique et gestion durable au Sénat rapport global

Politique énergétique et gestion durable au Sénat rapport global Questure Politique énergétique et gestion durable au Sénat rapport global 1. État des lieux : consommations totales en 2013 - non normalisées Électricité Gaz Eau kwh EURO kwh EURO m 3 EURO 2009 932 272

Plus en détail

Journée technique COTITA Méditerranée 14 octobre 2014. Mise en œuvre de marchés à obligation de résultats

Journée technique COTITA Méditerranée 14 octobre 2014. Mise en œuvre de marchés à obligation de résultats Journée technique COTITA Méditerranée 14 octobre 2014 Mise en œuvre de marchés à obligation de résultats Fin du précédent marché d exploitation de 8 ans, nécessité de renouvellement. Marché Classique ou

Plus en détail

L opération étudiée : le SDEF

L opération étudiée : le SDEF L opération étudiée : le SDEF Situation géographique 29 Landivisiau Finistére Zone H2a Altitude : 34 m Acteurs de l opération Maitrise d ouvrage Maître d œuvre / Architecte BET Thermique SDEF Atelier 3

Plus en détail

Le Diagnostic de Performance Energétique (DPE) Depuis le 1 er juillet 2007 la remise du DPE est obligatoire lors de la signature de tout nouveau bail.

Le Diagnostic de Performance Energétique (DPE) Depuis le 1 er juillet 2007 la remise du DPE est obligatoire lors de la signature de tout nouveau bail. www.nlazur-hlm.fr Le Diagnostic de Performance Energétique (DPE) Depuis le 1 er juillet 2007 la remise du DPE est obligatoire lors de la signature de tout nouveau bail. 1 - Objectif du DPE Ce document

Plus en détail

Fournisseur d'énergie électrique pour le MIN de Rouen. HPE (enkwh) HCH (en kwh) Total annuel (en HT) Total annuel (en HT) Total annuel (en HT)

Fournisseur d'énergie électrique pour le MIN de Rouen. HPE (enkwh) HCH (en kwh) Total annuel (en HT) Total annuel (en HT) Total annuel (en HT) JUIN 2015 Fournisseur d'énergie électrique pour le MIN de Rouen ANNEXE FINANCIERE Tarifs simulés des Concessionnaires du MIN TOTAUX DE COMPARAISON N ID MIN ID25 ID19 Référence Point de Livraison Adresse

Plus en détail

Formation «maîtrise des charges et développement durable» Le chauffage

Formation «maîtrise des charges et développement durable» Le chauffage Formation «maîtrise des charges et développement durable» Le chauffage Christophe Bresson, CLCV Emilie Oddos, CNL 38 David Gonnelaz, ALE Christophe Weber, Maison de l Habitant Maison de l Habitant AU PROGRAMME

Plus en détail

Balade thermique à Chilly-Mazarin. Le 9 février 2013

Balade thermique à Chilly-Mazarin. Le 9 février 2013 Balade thermique à Chilly-Mazarin Le 9 février 2013 Solicités est un Centre de ressources, d'expertise et d'accompagnement sur le développement durable. Solicités met en œuvre annuellement un programme

Plus en détail

1 er Contrat de Performance Energétique en logement social. Présentation des résultats 14 novembre 2013

1 er Contrat de Performance Energétique en logement social. Présentation des résultats 14 novembre 2013 1 er Contrat de Performance Energétique en logement social Présentation des résultats 14 novembre 2013 Introduction Daniel BIARD Président du Comité Exécutif Pourquoi un CPE? François GUIDOT, Directeur

Plus en détail

«Accompagner les entreprises pour la maîtrise des consommations et coûts énergétiques»

«Accompagner les entreprises pour la maîtrise des consommations et coûts énergétiques» Opération EDEL Energie Durable dans les Entreprises de la Loire «Accompagner les entreprises pour la maîtrise des consommations et coûts énergétiques» Un partenariat sur l ensemble du département 42 Soutenu

Plus en détail