REVUE HEBDOMADAIRE DES MARCHÉS. Le retour de la gestion active? 15 mai 2015 INFORMATION LA PLUS RÉCENTE SUR LES MARCHÉS PAR L ÉQUIPE DE RICHARDSON GMP

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "REVUE HEBDOMADAIRE DES MARCHÉS. Le retour de la gestion active? 15 mai 2015 INFORMATION LA PLUS RÉCENTE SUR LES MARCHÉS PAR L ÉQUIPE DE RICHARDSON GMP"

Transcription

1 REVUE HEBDOMADAIRE DES MARCHÉS 15 ai 2015 INFORMATION LA PLUS RÉCENTE SUR LES MARCHÉS PAR L ÉQUIPE DE RICHARDSON GMP L to d la gstio activ? Ctt sai, la tdac gééal a été davatag placé sos l sig d stat qo q ds gads chagts a si d aché. La badi ds obligatios stot ls obligatios à log t s st posivi patot das l od. L dolla aéicai a co pd d tai pa appot ax ats gads oais. L dolla caadi a pis d la val pa appot a billt vt, pa cot il s st affaibli pa appot à l o t à la liv bitaiq, t ls actios ot avacé à cot-coat d ls oais spctivs. Pdat q l billt vt s ffitait, ls achés aéicais ot fait ds pogès odsts dat la sai. Ls achés caadis s sot pliés t ot co pd di-poit d poctag. Ls achés opés ot fott clé a cos ds ciq diès séacs d égociatio, po baiss oy d pls d dx poits d poctag ctt sai. A cos ds dx dis ois, os avos obsvé to à latio itaché pls «oal», qi st typiq d coditios iflatioists. Ls obligatios évolt das la dictio opposé ds actios, t ls podits d bas, das la dictio opposé d dolla aéicai. Mê si l apç qi sit pést q ptit tach d ovt déflatioist pologé, ls sigs écts sot coagats; la pis d la coissac odial coc pt-êt à fai appaaît qlqs posss d iflatio. D poit d v ds achés obligatais, l iflatio ipoté pa la faiblss d billt vt agt ls chacs q la Fd hass ls tax. S l pla sctoil, l sct ds atéiax coti d s ipos. Ctt sai a d aills été paticlièt coagat po ls sociétés d xploitatio aifè. L o a gagé pès d 40 $ dat la sai t ls sociétés aifès d TSX ot pogssé collctivt d 3,9 %. Sas spis, l o a lagt bééficié d l affaiblisst d billt vt t il a avacé d pls d 7 % dpis ss cx d as. Ls scts aéicais d la tchologi t d la saté ot doié la sai. L FNB aéicai Tchology Slct Scto (XLK) a joit ova sot t l bod d FNB d biotchologi IBB s posit avc gai d pls d 6 % dpis l débt d ois. Ls ovts d aché das cotxt iflatioist Idic CRB : 9,90% S&P 500 : 1,88% Obl. Téso aé. 10 as : 0,65% $ US : -6,48% L pétol st sté sos l sil ds 60 $ l bail po la dxiè fois atat d sais, algé baiss pls fot q pév ds stocks t ova décli d ob d pits. Eco fois, l ovt à log t d l off t d la dad a davatag t l atttio q l actalité hbdoadai. TSX COMPOSÉ S&P l l a a Soc : Bloobg, Richadso GMP Liité Caig Basig, CFA Chf ds placts Gath Watso, CFA Dict, Gop d gstio d placts Dk Bdt, CMT Aalyst d chch Chis Klow, CFA Aalyst d chch j j v v Soc: Bloobg, Richadso GMP

2 S&P 500 ois S&P 500 égalt podéé déc.-91 déc.-92 déc.-93 déc.-94 déc.-95 déc.-96 déc.-97 déc.-98 déc.-99 déc.-00 déc.-01 déc.-02 déc.-03 déc.-04 déc.-05 déc.-06 déc.-07 déc.-08 déc.-09 déc.-10 déc.-11 déc.-12 déc.-13 déc.-14 REVUE HEBDOMADAIRE DES MARCHÉS 2 L to d la gstio activ? Cci st xtait d blog «Makt Ethos Blog» ( aglais slt) pa pls tôt ctt sai (ICI). E 2014, slt fods aéicai à gad capitalisatio s spt a dvacé l idic S&P 500 t c ft la pi aé po ls gstioais actifs dpis q S&P a cocé à copil ss appots Stadad & Poo s Idx Vss Activ (SPIVA) Il st clai q ls ciq diès aés ot été difficils po ls tats d gstio activ t pls popics à gstio passiv (sas copt l avatag s l pla ds fais). Fat-il y voi tdac pat, o alos l débat t gstio activ t passiv st-il pas co taché? Slo os, dx facts sstils détit lql ds dx styls a l dsss s l at. La dispaité favois tojos gstio passiv La dispaité ds actios st faibl 85% 75% 65% 55% 45% 35% 25% 15% Costctio d l idic Co das l débat t gstio activ t passiv tot pat d l idic d éféc, la faço dot ct idic (optio passiv) st costit st piodial. Ctais idics sot bi éqilibés t d ats pas. Nos psos q losq l idic st pas bi éqilibé o costit, il st pls facil po ls gstioais actifs d podi dt spéi o d ajot d la val. Losq ls potfills égalt podéés s déaqt, la gstio activ l pot 5% Moy % avc écat d +/- 15 % pa appot à l'idic Ctais idics sot ix éqilibés o costits q d ats. O, il st pls facil d spass cx qi sot pas bi divsifiés a oy d gstio activ. O à tot l ois, il st pls facil d divsifi davatag ls isqs ihéts à l idic. Slo ot xpéic, il st pls facil d spass l TSX q l S&P 500, qi st assi ix divsifié. Coditios d aché C st l fact l pls ipotat t assi cli qi à ot avis iflc l pls fott la pfoac -25% lativ o l sccès d gstio activ pltôt q passiv. Et il % d fods qi dvact l idic s agit d fact cycliq. Il xist slo os dx typs d achés, l aché doié pa ls facts acoécooiqs t l aché doié pa ls facts icoécooiqs. L pi typ d aché st cli où ls égadoés, co la politiq ds baqs ctals, ls statistiqs écooiqs o d ats focs à gad poté costitt la picipal soc d dt. À l ivs, das ls achés doiés pa ls facts icoécooiqs, c sot ls tpiss idividlls o ls doés fodatals qi iflct l pls l dt. Socs : Richadso GMP Liité, Bloobg Bi q ot odèl opposat ls facts acoécooiqs t icoécooiqs coc à favois la gstio activ, os avos dx ats odèls qi dist l cotai. La dispaité ds actios s la vaiatio ds dts à l itéi d l idic. Das l cas d S&P 500, ll sit l poctag d sociétés dot l dt st spéi o iféi à l idic das popotio d 15 % o pls. Si la dispsio d l idic st gad, gstioai actif a pls d chacs d s déaq sélctioat ls tits gagats t évitat ls tits pdats. Losq la dispaité st faibl, la capacité d fai ls bos choix st ois payat ts d dt t pobablt pas assz po cops ls fais. Évidt, tot dépd ds aptitds, ais il y aait ici d la atiè po at aticl. À ot q la dispaité (gaphiq d hat) a été tès faibl a cos ds diès aés, l aché état pls hoogè. Not odèl d doiatio sctoill s la vaiac t ls dts sctoils. Esstillt, losq cll-ci st élvé, ctais scts s déaqt clait ds ats, c q bo gstioai pt disc t podé d aiè appopié. E c ot, la vaiac st tès faibl, pisq il xist pas d doiatio clai a si d aché. O, pls xactt, la doiatio d aché st passé tès apidt d sct à l at. Eco fois, c sot ds coditios difficils po statégi d gstio activ. 0% -5% -10% -15% -20% 0% 10% 20% 30% 40% 50% 60% 70%

3 REVUE HEBDOMADAIRE DES MARCHÉS 3 L cycl Mê si os odèls d aché sot cotastés o favoist gstio passiv c ot, à la phas fial d aché hassi, il st féqt q ls coditios dvit pls favoabls ax gstioais actifs. À la diè phas d aché hassi, ls doés fodatals iflct davatag l dt, pisq ls ss d stilatio ds baqs ctals sot pls assi écssais t q l écooi pt s alit ll-ê. O pt assi voi doiatio ég, qi st sovt pls stabl, c qi pt favois gstio activ. U at idicat q os svillos, c st la pfoac lativ d S&P 500 t d S&P 500 égalt podéé. L di attib à chaq société la ê podéatio, d sot q Appl aait podéatio d 0,2 %. Ctt s tadit p l fft ds ptits sociétés. Dat ls aés où l idic égalt podéé a podit pfoac spéi à cll d l idic podéé foctio d la capitalisatio bosiè, ls gstioais actifs ot été pls obx à batt l idic. Das l gaphiq d ctt pag, os avos illsté l écat d pfoac t l idic S&P 500 podéé foctio d la capitalisatio bosiè t l idic égalt podéé ( ésltat iféi idiq q l idic égalt podéé a gisté ill pfoac) t l poctag d fods qi ot batt l idic. La coélatio st d vio -0,6. E c ot, ls dx idics s afficht tos ls dx hass d vio 3 % jsq ici 2015, c qi favois doc co la gstio passiv. C st totfois l ds idicats q os allos svill po décl tot chagt d tdac. Coclsios Ls diès aés ot été tès difficils po ls statégis d gstio activ pa appot ax statégis passivs. E c ot, la plpat d os idicats d aché pcht fav d gstio passiv. Ls placts passifs péstt actllt 59 % ds actifs po ls potfills pdts, 45 % po ls potfills éqilibés t 41 % po ls potfills d coissac. Nos tdos aiti cs épatitios t gstio activ t passiv po l ot. Si la doiatio d aché dvait s pécis, q la dispaité dvait agt o q l idic S&P égalt podéé dvait spass l idic podéé foctio d la capitalisatio bosiè, os poios voi cs épatitios d aiè à agt la pat d la gstio activ. Poqoi os avos vd Appl La sai diè, os avos vd ls diès actios d Appl déts das ot potfill aéicai Coctd Walth, apès la pblicatio ds ésltats d dxiè tist. Co l tit pést 3,9 % d l idic S&P 500, l xclsio d Appl costit pai actif sigificatif, p co si o xclait ls tits d télécoicatios o d cosoatio d bas d potfill caadi. Appl st gad société avc histoi fasciat, qi a tasfoé plsis scts a bééfic ds cosoats. La qalité d podit t so dsig distictif, cood t flid ot fait aît ds adpts qi sot pai ls clits ls pls fidèls a od. Et ê si Ti Cook, qi a sccédé à Jobs a ili d 2011, a pt-êt pas bacop iové jsq ici, il a tasfoé la société achi à fabiq d l agt. L plact st affai d pévisios. Losq os avos acqis l tit d Appl avil 2014, ls vts avait alti, l tit était pltôt bo aché t o s dadait si l caactè ovat d la société poait êt pésvé aitat q Jobs était pls ax coads. Il fat pas obli q il s agit d podit cycliq t q a ot d l achat, l tpis s appêtait à aoc c qi dvait êt so ill cycl d podit jsq ici. L picipal catalys a été l ipho à éca sdisioé, doai où ls cocts avait déjà log d avac. O, Appl a écasé la cocc, t à c jo la coissac ds vts d l ipho st co xcllt. Ls attts d aché paaisst aitat élvés. A di tist, l tpis a aocé agtatio d 11 % d so dividd t otat d 50 illiads $ po so poga d achat d actios. L bééfic t l chiff d affais ot dvacé ls pévisios cosslls. Et c st sas copt ls vts cods d l ipho, alos q la Chi spassait po la piè fois ls États-Uis a chapit ds ités vds, c qi st clait ovll soc d coissac po l BPA. Potat, l tit s st étiolé t o pt s dad c q l aché pt bi voloi d pls.

4 REVUE HEBDOMADAIRE DES MARCHÉS 4 Pa aills, l pochai cycl d podit st pas assi xaltat. Ls vts cotis d l ipho 6 t pt-êt vsio S vot sas dot offi p d soti. Mais q aiva-t-il sit? Appl Pay st pott, ais po l istat so ipotac st agial. À tit d xpl, si o itégait tos ls vs d MastCad das l état ds ésltats d Appl, cla péstait 6 % ds vts. Et la ot iwatch? N vos attdz pas à la évoltio aocé. U ipho 7 à l ato poait aid, alos q o aoc caéa co pls sophistiqé. Totfois, c st i d copaabl à l avèt ds téléphos itlligts à éca sdisioé. L aché sbl avoi ds attts top élvés à l doit d c géat aitat aivé à atité. L aché vodait q Ti Cook chag l od co Stv Jobs avait cot d l fai. Il st pas dit q os éivstios pas jo das l tit, ais os avos décidé d éalis os bééfics t d libé la voi avat q d ats fiisst assi pa copd q la possibilité d txt ds oji à pati d vot ot st pas d at à chag vot vi. Qstio d la sai Pls tôt ctt aé, la Baq ctal opé a fialt dévoilé so poga d détt qatitativ (achat d obligatios t d actifs). C poga a-t-il ls ffts scoptés s ls achés? Avat d épod à la qstio, vos apidt s c q la Baq ctal opé (BCE) a aocé javi. L pésidt d la BCE, Maio Daghi, a aocé q pls ds pogas d achat déjà plac la baq ctal cocait à acht ds obligatios éiss pa ls govts ctax d la zo o, ls ogaiss govtax t ls istittios opés. C poga pévoit ds achats d 60 illiads d os pa ois jsq sptb A total, vio billio d os sot dépsés pdat la dé d poga, so qi att aait pas été ivsti. À qoi st la détt qatitativ? À gad ls coûts d pt bas. Losq baq ctal achèt, ls cos ds obligatios ot tdac à agt t ls tax à baiss. L fait q ls coûts d pt soit faibls aid ls pays à obti d fiact s ls achés à ds tax aisoabls, copaativt à c q ils dvait pay si la baq ctal était pas itv. S agit-il d aiplatio d aché pa la BCE? Absolt, ais aiplatio q la baq ctal t ctais ivstisss jgait écssai po ass la stabilité d systè fiaci. Maitat, l poga a-t-il podit ls ffts scoptés? Co ls tax d obss obligatios govtals d la zo o sot xtêt bas, il sait facil d épod pa l affiativ. Totfois, ls ivstisss doivt savoi q l pocsss po la BCE st pas assi sipl t flid q d ats pogas d détt qatitativ co cx qi ot été déployés ax États-Uis o a Japo. Voici qlqs obsvatios : Ls achés avait aticipé l poga d détt qatitativ d la BCE avat q il soit aocé o q il ait fait l objt d logs discssios. Pa coséqt, ls tax obligatais avait cocé à baiss avat ê q la BCE aoc so poga. C q l aché savait pas, c st qll sait l apl d poga t cobi d tps il dait. O, l poga s st avéé pls abitix q pév, d sot q ls tax ot baissé davatag apès l aoc. Nos ais chz GavKal Dagooics ot podit éct gaphiq qi illst l apl d poga opé copaativt ax ats pogas aocés ax États-Uis, a Roya-Ui t a Japo. Alos q ctais ait copa ls achats a PIB, GavKal a pltôt choisi d xai l atio ds achats d obligatios pévs à l off tt d obligatios govtals. Co vos povz l voi, il s agit d poga d vg popotio d la taill d aché obligatai d la zo o, t il st doc pas étoat q ls tax ds obligatios d la zo o ait co baissé. L ds aisos po lsqlls l off d obligatios st pt-êt pas assi gad Eop, c st l ot où l poga d DQ a été déclché. Ls États-Uis t l Roya-Ui ot lacé ls pogas a ot où ls govts itodisait ds ss d stilatio, avc po fft d agt l déficit pa appot a PIB, ais la zo o a tavsé péiod d astéité où la égio a édit ss dépss, pdat q ls govts ttait d éqilib ls bdgts. O, il st bacop pls facil d acht ds obligatios losq ls govts ls éttt po déps l podit, alos q l off pt êt pls stit losq ls govts édist ls dépss.

5 01-jav. 08-jav. 15-jav. 22-jav. 29-jav. 05-fév. 12-fév. 19-fév. 26-fév. 05-as 12-as 19-as 26-as 02-av. 09-av. 16-av. 23-av. 30-av. 07-ai 14-ai REVUE HEBDOMADAIRE DES MARCHÉS 5 Rappot ds achats d obligatios à l off tt d obligatios govtals 3,0 Soc : GavKal Dagooics 2,5 2,0 1,5 1,0 0,5 0,0 DQ3 Fd DQ2 Fd DQ2 Baq d Aglt Baq d Japo 2013 DQ1 Baq d Aglt Baq d Japo 2014 DQ BCE L poit qi pécèd illst l fait q la is œv d poga d la BCE st pt-êt pas assi facil q o poait l coi t cla pass pas écssait iapç. La volatilité ds tax obligatais obsvé éct st la pv. Nos os attados pas top là-dsss, ais losq vos sbgz l aché d illiads d dollas qi sot attds pa ls ivstisss, vos isqz d cé aché gogé, c st-à-di ds opéatios qi sot xéctés pac q tot l od ps la ê chos. Pa xpl, l ijctio d billio d os s l aché obligatai a cos ds pochais aés dvait ptt d soti ls cos obligatais; pa coséqt, il sait atl po ls ivstisss d acht ds obligatios govtals d la zo o. Pa cot, ajot atat d agt das l systè fiaci dvait affaibli l o; pa coséqt, ls ivstisss vodot sas dot vd l o à décovt. D pat, positio acht s ls obligatios opés t d at pat positio vd s l o; ê si d tot évidc bacop d ivstisss ot pis c g d positios, l ovt qi sos-td cs opéatios st pas tojos coti. La faiblss éct d dolla aéicai a fait ot p l o d ss dis cx t ls tax obligatais ot bodi, si bi q bacop d ivstisss qi avait apaavat adopté positio acht s ls obligatios govtals opés t vd s l o ot vol ivs ls positios. Cs chagts fot q acct ls ovts d l o t ds tax obligatais t agtt la volatilité dot os avos fait état das os cotais s ls achés d la sai diè. Assi, ê si la détt qatitativ pt favois stabilité lativ ds coûts d pt, i gaatit q sa is œv éliia la volatilité po ls ivstisss. 3,0 Tax ds obligatios govtals d la zo o à 10 as Soc : Bloobg 2,5 2,0 1,5 1,0 0,5 0,0 Aoc d la DQ d la BCE Itali Potgal Ilad Espag Allag Fac

6 REVUE HEBDOMADAIRE DES MARCHÉS 6 Ctt pblicatio st foi à tit d ifoatio gééal t costit pas off o sollicitatio po la vt o l achat ds tits tioés ax pésts. L dt passé poait pas s épét. Malgé tos ls ffots po podi c appot à pati d ifoatio obt apès d socs jgés digs d foi, os povos pas gaati q ctt ifoatio st xact o coplèt. Avat d pd décisio s la bas d ctt ifoatio, villz obti ds cosils fiacis idividls qi tit copt d vot sitatio psoll. Ni l at i Richadso GMP Liité (RGMP) fot ac péstatio o foisst ac gaati, xpss o iplicit, lativt à ctt ifoatio t asst ac sposabilité po ls s o ls oissios q ll poait coti o po tot pt q l tilisatio d c appot o d so cot poait taî. Richadso GMP Liité st b d Fods caadi d potctio ds épagats. Richadso st aq d coc d Jas Richadso & Fils, Liité. GMP st aq d coc déposé d GMP Vals Mobiliès S.E.C. Ls dx aqs sot tilisés sos licc pa Richadso GMP Liité.

REVUE HEBDOMADAIRE DES MARCHÉS

REVUE HEBDOMADAIRE DES MARCHÉS Fiac Égi Téléco. Idsti Cos. disc. Tch. d l'ifo Sv. ax coll. Matéiax Sois d saté Cos. d bas REVUE HEBDOMADAIRE DES MARCHÉS 30 javi 2015 INFORMATION LA PLUS RÉCENTE SUR LES MARCHÉS PAR L ÉQUIPE DE RICHARDSON

Plus en détail

REVUE HEBDOMADAIRE DES MARCHÉS

REVUE HEBDOMADAIRE DES MARCHÉS REVUE HEBDOMADAIRE DES MARCHÉS 26 ji 215 INFORMATION LA PLUS RÉCENTE SUR LES MARCHÉS PAR L ÉQUIPE DE RICHARDSON GMP Ls dx factts d la volatilité TSX COMPOSÉ L ds piès lços q appt ls ivstisss, c st q l

Plus en détail

REVUE HEBDOMADAIRE DES MARCHÉS

REVUE HEBDOMADAIRE DES MARCHÉS 6-1-212 6-4-212 6-7-212 6-1-212 6-1-213 6-4-213 6-7-213 6-1-213 6-1-214 6-4-214 6-7-214 6-1-214 6-1-215 6-4-215 REVUE HEBDOMADAIRE DES MARCHÉS 19 ji 215 INFORMATION LA PLUS RÉCENTE SUR LES MARCHÉS PAR

Plus en détail

REVUE HEBDOMADAIRE DES MARCHÉS

REVUE HEBDOMADAIRE DES MARCHÉS REVUE HEBDOMADAIRE DES MARCHÉS 16 octob INFORMATION LA PLUS RÉCENTE SUR LES MARCHÉS PAR L ÉQUIPE DE RICHARDSON GMP Poqoi fo qad o pt acht? TSX COMPOSÉ 14 100 13 900 L ictitd fait pati d la vi t ds achés.

Plus en détail

Nous vous proposons de decouvrir ici d autres exemples de biomimetisme

Nous vous proposons de decouvrir ici d autres exemples de biomimetisme Dcto ds Pacs t Jads Nacy 03 83 36 59 04 acy, a at das a v at Nos vos poposos d dcov c d ats xmps d bommtsm at Dcto ds Pacs t Jads Nacy 03 83 36 59 04 acy, a at das a v La at, mod d aospata! La zao, ça

Plus en détail

Les armes. Le systeme de flag. Degats des armes.

Les armes. Le systeme de flag. Degats des armes. sntation. Connxion. Commnt jo? Ls camps. Ls ams. L systm d flag. Dgats ds ams. Not sit : www.dsticaft.f Nos : dstipp.nitos.nt dsticaft.nitos.nt sntation : Bonjo à toi lct Dsticaftin! C ttoil à po bt d

Plus en détail

Effet Pockels: anisotropie induite par le champ E Cellule de Pockels: structure de base. Type (1) Type (2) +

Effet Pockels: anisotropie induite par le champ E Cellule de Pockels: structure de base. Type (1) Type (2) + Cllul d Pocls fft Pocls: aisotopi iduit pa l champ Cllul d Pocls: stuctu d bas las Tp () Tp () las : A optiqu élctod : Cistal ui-a Coductu (couch d métal) Cllul d Pocls: picip d opéatio Tp () comm mpl.

Plus en détail

Séries numériques. Chap. 02 : cours complet.

Séries numériques. Chap. 02 : cours complet. Séris méris Cha : cors comlt Séris d réls t d comlxs Défiitio : séri d réls o d comlxs Défiitio : séri corgt o dirgt Rmar : iflc ds rmirs trms d séri sr la corgc Théorèm : coditio écssair d corgc Théorèm

Plus en détail

S(p) A(p) La fonction de transfert s écrit : T(p) A(p)B(p)]S(p) Lorsque le signal d entrée e(t) est nul, on peut écrire que : [ 1 d où le critère de

S(p) A(p) La fonction de transfert s écrit : T(p) A(p)B(p)]S(p) Lorsque le signal d entrée e(t) est nul, on peut écrire que : [ 1 d où le critère de Ectoiq Aaogiq hait III : L iat ioïdax LE OILLATEU INUOIAUX III. INTOUTION a ctai aicatio éctoiq, dioiti itab gééat iga éiodiq à d éqc bi déii t tè ti. U t dioiti a iat. U iat t motag éctoiq mttat d obti

Plus en détail

Suites arithmétiques et suites géométriques Bilan et croissances

Suites arithmétiques et suites géométriques Bilan et croissances Sites arithmétiqes et sites géométriqes Bila et croissaces I Bila sr les sites arithmétiqes et géométriqes ) Tablea de formles Défiitio Relatio etre dex termes coséctifs Calcl d terme 4 ) Ue qestio de

Plus en détail

REVUE HEBDOMADAIRE DES MARCHÉS 2,5 % 16 mai 2014 INFORMATION LA PLUS RÉCENTE SUR LES MARCHÉS PAR L ÉQUIPE DE RICHARDSON GMP TSX COMPOSÉ

REVUE HEBDOMADAIRE DES MARCHÉS 2,5 % 16 mai 2014 INFORMATION LA PLUS RÉCENTE SUR LES MARCHÉS PAR L ÉQUIPE DE RICHARDSON GMP TSX COMPOSÉ REVUE HEBDOMADAIRE DES MARCHÉS 16 ai 2014 INFORMATION LA PLUS RÉCENTE SUR LES MARCHÉS PAR L ÉQUIPE DE RICHARDSON GMP 2,5 % E pag 2 : aalys d la cht réct ds tax obligatairs TSX COMPOSÉ Ls archés obligatairs

Plus en détail

rrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrr

rrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrr Mhéqs Vos S E Cogés ds épvs Mhs II HEC 004 vos S E Rog Cclè Poss d héqs clsss pépos lcé Ps Nll s S Vo scq Néo 35 Ocob 004 Néo 35 Ocob 004 P I : ésl s cs ss posvs I E s : : ds l églé : l v : psq > 0 o déd

Plus en détail

ENFIN! On attend plus de 10 000 personnes, le 28 mai 2016 au Parc Floral de PARIS pour vivre une journée exceptionnelle

ENFIN! On attend plus de 10 000 personnes, le 28 mai 2016 au Parc Floral de PARIS pour vivre une journée exceptionnelle ENFIN! U évém ièm coacé mai poqoi? Pac q la mod la baé ambl ipi paio. Pac q d d milli d fa. p la paol o écoé pa Pac q l maq o iova l commicaio a co la YoTb déomai po ovll gééaio hyp cocé. O ad pl d 10

Plus en détail

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL EUNION DU DECEMBE DELIBEATION N C-3.464 DELIBEATION DU CONSEIL EGIONAL SEPTIMANIE EXPOT : Pogamm d'actios 8 LE CONSEIL EGIONAL LANGUEDOC-OUSSILLON, VU l Cod gééal ds collctivités titoials t otammt sa qatièm

Plus en détail

Bonne journée! L accueil Petite enfance à Champigny

Bonne journée! L accueil Petite enfance à Champigny Bo joé! L ccil Ptit fc à Chmpigy Eito «Dpis ombss és l miciplité à cœ évlopp politiq l Ptit Efc qlité. Not ctio st gié p x xs : l pofssiolistio s psos tvillt pès s fts t l évloppmt soltios ivsifiés. Aisi,

Plus en détail

ECHELLE BREVE DE STRESS

ECHELLE BREVE DE STRESS ECHELLE BREVE DE STRESS Por chac ds échlls sivas fais croix das ls cass corrspoda à vor évalaio. Por chac ds colos, copr l obr d croix lipliz c obr par l chiffr d la colo. Par xpl 3 croix das la colo 2

Plus en détail

Des prestations textiles personnalisées pour l hôtellerie et la restauration

Des prestations textiles personnalisées pour l hôtellerie et la restauration Ds prstatios txtils prsoalisés por l hôtllri t la rstaratio ti i R E R A R-GZ 992 por l trti profssiol d li Sivi d l hyiè t d la qalité ds txtils R_Hotl_Gastro_Iformatio_FRANZOESISCH.idd 1 1 19.04.2010

Plus en détail

Notre Gamme Classique

Notre Gamme Classique No l No o p q co x v vl, co l d p. No o ocx d cob bo d l v d o cl, b q o oo vo f bééfc d o pod. E âc à o I, cc p c fcl f p vl. U ppl d o épc f: Q o l dé? L Dé o d cof fbqé à p d d, obé d cocol d c. d obé

Plus en détail

on t acts petite enfance petite enfance Un accompagnement dans vos démarches un accueil adapté aux tout-petits un choix de services

on t acts petite enfance petite enfance Un accompagnement dans vos démarches un accueil adapté aux tout-petits un choix de services Commaté Comm la Bai Ki o t at ptit fa Rvi ptit fa Mlti ail «Ty A Vgal» Maio l Efa - ZA Khall 29233 CLEDER tél : 02.98.24.35.75 Mail : mltiaill@yahoo.f Mlti ail «Ax Doo Magiq» Maio l Efa - Bllv 29430 PLOUNEVEZ-LOCHRIST

Plus en détail

Introduction à la norme OAIS. et à la préservation du numérique

Introduction à la norme OAIS. et à la préservation du numérique Intodction à la nome OAIS et à la péevation d nméiqe Intodction à la péevation d nméiqe : exemple concet Voici n docment nméiqe qe j'ai céé en 1998. Ça mache! Mai j'ai ped tote ma mie en fome J'ai tové

Plus en détail

Les enjeux de la lutte contre le gaspillage alimentaire s inscrivent dans les 3 axes du développement durable : environnemental, économique, social.

Les enjeux de la lutte contre le gaspillage alimentaire s inscrivent dans les 3 axes du développement durable : environnemental, économique, social. a qi tt ct gaiag aimtai LE EJEX L jx d a tt ct gaiag aimtai icivt da 3 ax d dévmt dab : vimta, écmiq, cia. Ltt ct gaiag aimtai, c t : RÉERVER L EVREME évitat d dé itimt d ac ctivab, d a, d égi t évitat

Plus en détail

REVUE HEBDOMADAIRE DES MARCHÉS. Quand la patience n est pas une vertu

REVUE HEBDOMADAIRE DES MARCHÉS. Quand la patience n est pas une vertu Café Gaz atl Coto Blé d Kasas City Blé d Kasas City O Bovis vivats Civ Pétol bt Soya Hil d chaffag Alii Bt Sc Gasoil Nickl Plob Pocs aigs REVUE HEBDOMADAIRE DES MARCHÉS as 15 INFORMATION LA PLUS RÉCENTE

Plus en détail

Suites arithmétiques et Géométriques. Exemple 1. La suite des nombres 1, 3, 5, 7, 11, 13. ou la suite des nombres 100, 110, 121, 133.1, 146.41...

Suites arithmétiques et Géométriques. Exemple 1. La suite des nombres 1, 3, 5, 7, 11, 13. ou la suite des nombres 100, 110, 121, 133.1, 146.41... Sites arithmétiqes et Géométriqes Nos allos cosidérer des sites de ombres réels Exemple La site des ombres,, 5, 7,, o la site des ombres,,,, 464 Défiitio/Notatio : La site est e gééral oté ( ) (o ( v )

Plus en détail

Equations différentielles du second ordre (cas linéaire à coefficients constants)

Equations différentielles du second ordre (cas linéaire à coefficients constants) IUT Osay Msus Physiqus Equatios diffétills du scod od (cas liéai à cofficits costats) A. Picips gééau A-I. La fom d cs équatios t d lus solutios Cous du smst Ells sot touts d la fom a. y '' + b. y ' +

Plus en détail

Electronique quantique

Electronique quantique Electoique quatique 3 èe èe Cous "Hilbet et Fouie à ote aide" /3 alai.sibille@esta.f Qu avos-ous déjà ais? La stuctue liéaie de l'équatio de Scödige ilique que la cobiaiso liéaie de deux solutios est égaleet

Plus en détail

Partie I : Gestion de portefeuilles actions Chapitre 2 Evaluation actuarielle des actions

Partie I : Gestion de portefeuilles actions Chapitre 2 Evaluation actuarielle des actions Patie I : Gestio de potefeuilles actios Chapite 2 Evaluatio actuaielle des actios Gestio de Potefeuille La valeu omiale d ue actio est éale au capital social divisé pa le ombe de tites. Pou les sociétés

Plus en détail

Corrigé de CCP 2015 Math PC

Corrigé de CCP 2015 Math PC Corrigé d CCP 5 Math PC Problèm : Aalys t probabilités Parti I : Aalys..a. Pour N, f st dérivabl sur R + t, pour t, f (t) = t t ( t).! f st doc croissat sur [; ], décroissat sur [; + [ t f () = = lim f

Plus en détail

Père Noël.com - Bernard Friot

Père Noël.com - Bernard Friot oë.com - Bad Fiot! Cass das od ahabétiqu. 1. oë décmb 3. mssag ob icss 2. couu jou mai 4. chais chi bstio 5. miut tt commad 6. ob ba ic! chch das dictioai s mots : ob! Associ s syabs ou fom ds mots. cou

Plus en détail

envirobat Opération «Petite Pointe» Le Port 26 LLTS, prix Ademe Réunion Retour d expérience FICHE D IDENTITE L OPERATION u un Entrée

envirobat Opération «Petite Pointe» Le Port 26 LLTS, prix Ademe Réunion Retour d expérience FICHE D IDENTITE L OPERATION u un Entrée Opéatio «Ptit Poit» L Pot 26 LLTS, pix Adm Rtou d xpéic viobat Réuio Eté FICHE D IDENTITE Maît d ouvag : Maît d ouv : BET Stuctu / VRD : Fluid : Thmiqu/Egi : Ba Tio : SHLMR Ag Nab RTI It Sud Imag Cocpt

Plus en détail

Niveau quatrième : Confort et domotique

Niveau quatrième : Confort et domotique Niv iè : Cofo dooi L L yè d d ff P 2 L io iv P 3 P d'gi li ff P 4 Co i? P 5 Coiio d' yè P 6 Ex d' yè P 7 15 Pocd d ff P 16 21 Él d ff P 22 L viio bio P 23 Viio logi L io iv Q'-c ' io iv? l'ogiio d io ol

Plus en détail

MODULE 2 : Estimation par intervalle de confiance

MODULE 2 : Estimation par intervalle de confiance Echailloage M MODULE : Esiaio ar iervalle de cofiace Il s agi das ce odle de rover e esiaio ar iervalle de cofiace d araère θ, c es-à-dire de cosrire e «forchee de valers éries erea de sier» θ avec e robabilié

Plus en détail

Oscillations forcées

Oscillations forcées Oscillatios forcés I 5 Microscop à forc atoiqu (Ctral PC ) ) Approch d l'origi d la forc atoiqu L'itractio tr dux atos o liés par u liaiso d covalc t distats d r put êtr décrit par u érgi pottill d Lard-Jos

Plus en détail

Newton et la naissance de la théorie des couleurs

Newton et la naissance de la théorie des couleurs Nwto t la assac d la théo ds cols pa Clad Gtha, pofss éét d physq à l'uvsté Pas-Ds Ddot (Pas VII) Fg 1 : tb allad (1993) t sgat d Isaac Nwto. S l tb, o coaît la lo d la dyaq F = (xpé sos la fo v = F t),

Plus en détail

REVUE. prix? 11 AVRIL 20144 DES MARCHÉS. apaiser nos craintes S&P 500. Sur le risque, et le secteur L'énergie a continué. des titres miniers.

REVUE. prix? 11 AVRIL 20144 DES MARCHÉS. apaiser nos craintes S&P 500. Sur le risque, et le secteur L'énergie a continué. des titres miniers. REVUE HEBDOMADAIRE DES MARCHÉS 11 AVRIL 20144 INFORMATIONN LA PLUS RÉCENTE SUR LES MARCHÉS PAR L'ÉQUIPEE DE RICHARDSON GMP Profitr ds bas prix? E pag 2 : Aalys d la faiblss réct ds marchés TSX COMPOSÉ

Plus en détail

HISTOIRE-GÉOGRAPHIE-ÉDUCATION CIVIQUE

HISTOIRE-GÉOGRAPHIE-ÉDUCATION CIVIQUE Gd ft : 978 204 732906-1 HISTOIRE-GÉOGRAPHIE-ÉDUCATION CIVIQUE 3 HISTOIRE-GÉOGRAPHIE-ÉDUCATION CIVIQUE 3 Ls s d éèv U db ff p épd à vs bsis : Avc édcti civiq Ss édcti civiq Gd ft : 978 204 732994-8 Ptit

Plus en détail

L hebdo Finance de la MACS

L hebdo Finance de la MACS - DU 2 AU 9 OCTOBRE 2006 - Numéro DÉFINITION DE LA SEMAINE : Stock otio Idice boursier DOSSIER DE LA SEMAINE : Simulatio d u rêt immobilier 2 LES COURS DU JOUR Le jeudi 2 octobre 7 L hebdo Fiace de la

Plus en détail

«Trop de chats en refuge : Aidons-les!»

«Trop de chats en refuge : Aidons-les!» q io iific bo ch Mlic g f! l o h c To i? co cio collboio vc Pl 5899 ch 7398 ch y éé boé C l ob félié qi, chq jo, o cibl joi fg Blgiq! 4641 ch l o l chc ov i à l g l fg fill i foy ê à l hx! C qlq chiff

Plus en détail

N A RIV E. À très vite sur l Hippodrome!

N A RIV E. À très vite sur l Hippodrome! HYPP OD - BE R O LL E M RIV E E ISO N 20 15 VICHY A S Soucieux vou offi le meilleu, l Hippodome Belleive vou éeve e aimatio plu exceptioelle e 2015. Au pogamme, paio, patage, covivialité, émotio, découvete

Plus en détail

4- PLANS DE ZONAGE COMMUNE DE POMPONNE PLAN LOCAL D URBANISME. Mairie de POMPONNE 1 rue du Général Leclerc POMPONNE

4- PLANS DE ZONAGE COMMUNE DE POMPONNE PLAN LOCAL D URBANISME. Mairie de POMPONNE 1 rue du Général Leclerc POMPONNE Mii POMPO G cc POMPO OMMU D POMPO P O D UISM - PS D ZOG, M Dch P V bi@cbit-gzt.c httpwww.cbit-gzt.c V p êt x à ibti ppbti i Micip t : Mi .- P zg.- P zg t.- P zg Ot, M Dch P V bi@cbit-gzt.c httpwww.cbit-gzt.c

Plus en détail

Suites géométriques suite géométrique suite géométrique de raison q

Suites géométriques suite géométrique suite géométrique de raison q Sites géométriqes Itrodctio : M. Fiace dispose d e somme de 5 FF et désire faire frctifier so pactole ; por cela il va voir so baqier qi li propose de optios : e agmetatios forfaitaire, aelle, de 5 F =

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social Na t i ons U ni e s E / C N. 1 7 / 20 0 1 / PC / 1 7 Conseil économique et social D i s t r. gé n é r a l e 2 ma r s 20 0 1 F r a n ç a i s O r ig i n a l: a n gl a i s C o m m i s s io n d u d é v el

Plus en détail

MICROECONOMIE APPROFONDIE ET CALCUL INTERTEMPOREL

MICROECONOMIE APPROFONDIE ET CALCUL INTERTEMPOREL 3èm aé r smstr II Alcatos à la gsto d ortfull. L modèl CAPM. a. Préfércs tr tmorlls t otmsato sur érods.. rdmt d actf t rsqu. msur sml du rdmt d u actf r avc d + d rx du ttr à la f d la érod cosdéré rx

Plus en détail

Questions pour un champion en ligne

Questions pour un champion en ligne Questios pour u champio e lige Le jeu télévisé QPUC préseté sur FR3 et aimé par Julie Lepers existe aussi e variate «e lige». U jeu «e lige» se déroule aisi : Six iterautes disputet ue première mache dite

Plus en détail

Théorie des Circuits. II Analyse des Réseaux Electriques. Bernard Gosselin Bernard.gosselin@umons.ac.be

Théorie des Circuits. II Analyse des Réseaux Electriques. Bernard Gosselin Bernard.gosselin@umons.ac.be Faculté Polytechique héorie des Circuits II Aalyse des Réseaux lectriques Berard Gosseli Berard.gosseli@uos.ac.e Aalyse des Réseaux lectriques Itroductio Aalyse Méthode des Mailles Méthode des Noeuds Réseaux

Plus en détail

Terminale S Pondichéry, Avril 2009 Sujets de Bac

Terminale S Pondichéry, Avril 2009 Sujets de Bac D PINEL, Sit Mathmitc : http://mathmitcfrfr/idphp Trmial S Podichéry, Avril 009 Sujts d Bac D PINEL, Sit Mathmitc : http://mathmitcfrfr/idphp Trmial S Podichéry, Avril 009 Sujts d Bac D PINEL, Sit Mathmitc

Plus en détail

Le papyrus Rhind, retrouvé en 1857, est rédigé en

Le papyrus Rhind, retrouvé en 1857, est rédigé en QCM Détemie la (o les) boe(s) épose(s) état etie atel, est égal à : état etie atel, b l est égal à : b l a b c a b c est égal à : a b c Si po tot etie A^h #, alos : a A^h b A ^ h # c A^ h A^h 9 Ov légede

Plus en détail

REVUE HEBDOMADAIRE DES MARCHÉS

REVUE HEBDOMADAIRE DES MARCHÉS Cos. disc Sois d saté Tlco Égi Fiac Idsti Tch. d l'ifo Cos. d bas Matéias Sv. ax coll. REVUE HEBDOMADAIRE DES MARCHÉS 14 août 2015 INFORMATION LA PLUS RÉCENTE SUR LES MARCHÉS PAR L ÉQUIPE DE RICHARDSON

Plus en détail

disparaissent dans les deux années qui suivent

disparaissent dans les deux années qui suivent Pls d 70 % ds piss vicis d siis aj dispaaiss das ls dx aés qi siv Q s-c q isq aj? L isq aj s la possibilié d' évé d'oigi all o cologiq, do ls ffs pv j gad ob d psos, occasio ds doags ipoas dépass ls capaciés

Plus en détail

Fiche de données de sécurité

Fiche de données de sécurité Fich és sécrité Pag : /5 Dat 'éiti : 20.03.203 sl 9072006/CE, Articl 3 Vi SECTIO : Itificati la sbstac/ élag t la sciété/l'trpris. Itificatr prit prit: CIRE DETAIRE.2 Utilisatis itifiés prtits la sbstac

Plus en détail

( ) ( 2) = x +. La fonction est la somme d une fonction linéaire (dérivable pour tout réel) et de la. 2x². 1 :lim. Bac blanc n 1 TS : correction :

( ) ( 2) = x +. La fonction est la somme d une fonction linéaire (dérivable pour tout réel) et de la. 2x². 1 :lim. Bac blanc n 1 TS : correction : Bc lc TS : corrcto : E : octo st l somm d octo lér dérl por tot rél t d l octo rs dérl s doc st dérl sr ] ; [ mértr st polôm s scod dgré q por rcs rélls : t sl post st l scod t : s O ott doc l tl st :

Plus en détail

Un univers virtuel jeunesse pour apprendre en s amusant! clubpenguin.fr

Un univers virtuel jeunesse pour apprendre en s amusant! clubpenguin.fr r v i U j l r d vir t r appr t! a o p m a clbpgi.fr Clb Pgi t commaté virtll dédié ax fat à partir d 6 a, da laqll il pvt amr, rcotrr lr ami t participr à d activité créativ. Cré 2005, Clb Pgi prmt ax

Plus en détail

Du théâtre tout l été, à Bruxelles

Du théâtre tout l été, à Bruxelles D théât tot l été, à Bxlls 25 spctacls D 11 jillt a 27 sptmb 2015 a CHÂTEAU DU KARREVELD www.bxllons.b Vnz Bxll! Novaté s l l x B d o théât a c D Comm chaq anné, l Fstival Bxllons pnda ss qatis d'été a

Plus en détail

capital en fin d'année 1 C 0 + T C 0 = C 0 (1 + T) = C 0 r en posant r = 1 + T 2 C 0 r + C 0 r T = C 0 r (1 + T) = C 0 r 2 3 C 0 r 3...

capital en fin d'année 1 C 0 + T C 0 = C 0 (1 + T) = C 0 r en posant r = 1 + T 2 C 0 r + C 0 r T = C 0 r (1 + T) = C 0 r 2 3 C 0 r 3... Applicatios des maths Algèbre fiacière 1. Itérêts composés O place u capital C 0 à u taux auel T a pedat aées. Quelle est la valeur fiale C de ce capital? aée capital e fi d'aée 1 C 0 + T C 0 = C 0 (1

Plus en détail

Jeudi 25 mai Étape 5 : ALBERT (Somme) à BERCK-sur-MER (Pas-de-Calais) : 179,5 km. 2 è relais : Berck-sur-Mer à Berck-sur-Mer : 78,5 km D940

Jeudi 25 mai Étape 5 : ALBERT (Somme) à BERCK-sur-MER (Pas-de-Calais) : 179,5 km. 2 è relais : Berck-sur-Mer à Berck-sur-Mer : 78,5 km D940 Jd ma 11 Étap 5 : ALBERT (omm) à BERCK--MER (Pa-d-Caa) : 179,5 km 2 è a : Bck--M à Bck--M : 78,5 km Komèt t tota Moy hoa d Itéa Rot paa a Dcto / Obvato Dépat : 78,5 0,0 Pac d pot 13:10 12:30 R Em Lavzza

Plus en détail

Pougues Casino <> Banlay

Pougues Casino <> Banlay L Chat Pé atg d Ct d At Cotmpoa d pat Jaco t c St lég Ac Etablmt Thmal Cot a o t G vé Lot. L Ecl d o gy l Vx Gé gy POUGUESLESEAUX Pdox La Bgtt ch a Fa Ecol d PogLEx oct Bllv Ac Cmtè Ct d Géat Gavè A t

Plus en détail

Devenir CGA : un titre au cœur d un brillant avenir

Devenir CGA : un titre au cœur d un brillant avenir : io io i t v t é At id Gu E D E D I U G LE N O I T A M R FO Dvi CGA : u tit au cœu d u billat avi 1 A G C d d O l c Av du Q uébc, if a t d o v ou a u o p l i t é f pé uto, a c a u a o. i p t t io habitat!

Plus en détail

Gestion du Risque de Change

Gestion du Risque de Change A / Pratiques de cotatio Gestio du Risque de Chage - Moaies «i» : FRF, DEM «pré i» : GBP «out» : USD EONIA : Europea over ight idex average TEC : taux à échage costat Toute cotatio compred deux prix :

Plus en détail

Devoir de synthèse n 2 Sciences physiques

Devoir de synthèse n 2 Sciences physiques Lycée secodaie : 7-11-87 -S eoi de sythèse Scieces physiques ée scolaie : 06/07 uée : heues lasse :3 ée M & Sc IMIE Execice N 1 (3,5 poits) L acide éthaoïque de foule 3 O (appelé aussi acide acétique)

Plus en détail

IREM Section Martinique Groupe Lycée. QCM pour la classe de Terminale S

IREM Section Martinique Groupe Lycée. QCM pour la classe de Terminale S IREM Secto Matque Goupe Lycée QCM pou la classe de Temale S QCM : Calculatce o autosée Pou chaque questo, seules ou popostos sot vaes. Recope la ou les popostos vaes. Sot f la focto défe su IR pa f ( )

Plus en détail

Chapitre 2: Présentation des données. Supposons que l on réalise un sondage dont l unique question est la suivante :

Chapitre 2: Présentation des données. Supposons que l on réalise un sondage dont l unique question est la suivante : Chapit 2: Péstati ds dés 2.1. Tablaux t diagas Suppss qu l éalis u sdag dt l uiqu qusti st la suivat : Qull st la biss qu vus csz l plus féqut avc l pas du si? Ls épss puvt êt chisis das la list suivat

Plus en détail

DET. Espace Evenements Mende mercredi 14 mai PC39-DSA-7 Plans détaillés espaces et usages intérieurs du bâtiment

DET. Espace Evenements Mende mercredi 14 mai PC39-DSA-7 Plans détaillés espaces et usages intérieurs du bâtiment aî 'vg : Vill n - lac Chals Gll - l : - fax : - ail : chqs@nf aî 'v (a) : C Bonn&si chics - Val ib -, Wnsil - l: - fax: - ail: bonnsi@waoof aî 'v : achic ch Jacqs, plac ns G, IR l: - ax: - ail: apls@apls-achic

Plus en détail

Résultats du groupe sur un, cinq et dix ans

Résultats du groupe sur un, cinq et dix ans L Oréal e chiffres Résultats du groupe sur u, ciq et dix as chiffre d affaires cosolidé (e millios d euros) RÉPARTITION DU CHIFFRE D AFFAIRES CONSOLIDÉ 2008 PAR DEVISE (1) (e %) 17 542 17 063 15790 14533

Plus en détail

Lien entre le modèle à rapport de côtes proportionnelles et le modèle logit ordinal hétéroscédastique

Lien entre le modèle à rapport de côtes proportionnelles et le modèle logit ordinal hétéroscédastique Lie ete le odèle à appot de côtes popotioelles et le odèle loit odial hétéoscédastique Chistia Dequee Recheche et Développeet Pla Cotexte otivatios objectif 2 Modèle loit hétéoscédastique 3 Lie ete le

Plus en détail

i Le Qi Gong «a u t r a v a i l» L e Q i G o n g, «t r a v a i l de l En er g i e», es t u n e g y m n a s t i q u e de s a n t é c h i n o i s e t r

i Le Qi Gong «a u t r a v a i l» L e Q i G o n g, «t r a v a i l de l En er g i e», es t u n e g y m n a s t i q u e de s a n t é c h i n o i s e t r FÉDÉRATION DE QI GONG ET ARTS ÉNERGÉTIQU ES LE QI GONG «A U T R A V A IL» Crédit photo : Anne MELCER B L I B â A 3, a v u P a u C é z a n n 1 3 0 9 0 A i x v c T é : 0 4 4 2 9 3 3 4 3 1 a x : 0 4 4 2 6

Plus en détail

Correction DEVOIR COMMUN TS (3 heures)

Correction DEVOIR COMMUN TS (3 heures) Corrcto DVOIR COMMUN TS hrs) rcc 6 pots) O cosdèr plsrs sacs d blls S, S, S,, S, tls q : L prmr sac S cott blls jas t vrts ; Chac ds sac svats S, S,, S, cott blls jas t vrts L bt d ct rcc st d étdr l évolto

Plus en détail

Réussir sa prise de fonction et ses premières décisions

Réussir sa prise de fonction et ses premières décisions ISE st un maqu commcial l association SOLn. Réussi sa pis fonction t ss pmiès décisions Oganism agéé pa té l ministè sssions 2014 7 avil, 12 avil, 18 avil Roland Gani Pésntation t objctifs Réussi son nté

Plus en détail

La couleur de votre MySpeedy est parfaitement coordonnée avec celle de

La couleur de votre MySpeedy est parfaitement coordonnée avec celle de FR s l è d Mo Origial, coloré, prsoalisé. L plus tdac d tous ls compturs motr qui vous êts. Choisissz votr favori parmi ls styls proposés t xprimz votr idividualité avc u comptur uiqu. La coulur d votr

Plus en détail

miami beach Du 12 au 15 mai 2015

miami beach Du 12 au 15 mai 2015 Maiso & Objt amricas miami bach Du 12 au 15 mai 2015 Rjoigz l spac «Frch Coctd Dsig» sur Maiso & Objt Amricas! E partariat avc : Vous êts... Rsposabl d u trpris ou d u startup spécialisé das ls objts coctés

Plus en détail

Arbres et dérivée d une fonction composée

Arbres et dérivée d une fonction composée Abes et déivée d ue foctio composée Nous allos voi ici commet l o peut epésete les déivées successives d ue foctio composée pa u esemble d abes fiis. f et g désigeot deux foctio idéfiimet déivables, et

Plus en détail

Bouygues Télécom Issy-les-Moulineaux. Hôtel Pullman Aquaboulevard. Mont Valérien. La Ceinture Verte, secteur sud-ouest parisien

Bouygues Télécom Issy-les-Moulineaux. Hôtel Pullman Aquaboulevard. Mont Valérien. La Ceinture Verte, secteur sud-ouest parisien L Citr rt, ctr d-ot pii Boyg Télécom Iy-l-Mx Hôtl llm Aqbolvd pormiq dpi l toit d Hll Mot léri Cité d l ir L Déf Hll L c d xpoitio, d ht x d l coro pii, d jx viromtx mjr Aprè l déclmt d fortifictio d i,

Plus en détail

Université de Picardie Jules Verne 2013-2014 UFR des Sciences

Université de Picardie Jules Verne 2013-2014 UFR des Sciences Uiversié de Picardie Jles Vere 13-14 UFR des Scieces Licece meio Mahémaiqes - Semesre 3 Saisiqe Exame de ldi 7 javier 14 Drée h To docme ierdi - Calclarices aorisées Exercice 1 1) Das e poplaio doée, o

Plus en détail

Programme des mercredis et des vacances de Printemps

Programme des mercredis et des vacances de Printemps 3/1 0 10 12 / 13 1 8 Pg i t v Pit MARS - AVRIL L g i Mi 25 fvi g 5-6 tivit 7-10 jx it Mi 4 iv t t ig 5-6 ât fi 7-10 ii Mi 11 jx it 5-6 jx à «vt» 7-10 t Mi 18 ii 5-6 jx it 7-10 fti bijx t tivit Mi 25 jx

Plus en détail

- Partie A - Échantillonnage -

- Partie A - Échantillonnage - ÉCHANTILLONNAGE - ESTIMATION - Parti A - Échatilloag - L'objctif d ctt parti st d répodr à la problématiqu suivat : commt, à partir d'iformatios (coupl moy-écart-typ ou proportio) cous sur u populatio,

Plus en détail

TRIGONALISATION DES ENDOMORPHISMES SOUS ESPACES CARACTERISTIQUES - APPLICATIONS

TRIGONALISATION DES ENDOMORPHISMES SOUS ESPACES CARACTERISTIQUES - APPLICATIONS Tgoalsato ds domohsms sos sacs caactéstqs - lcatos TRGOLSTO DS DOMORHSMS SOUS SCS CRCTRSTQUS - LCTOS * désg K sac vctol d dmso f O ot l olyôm caactéstq d domohsm d Résltats gééax défto Sot domohsm d O

Plus en détail

MA401 : Probabilités TD3

MA401 : Probabilités TD3 MA : Probabilités Exercice Ue compagie aériee étudie la réservatio sur l u de ses vols. Ue place doée est libre le jour d ouverture de la réservatio et so état évolue chaque jour jusqu à la fermeture de

Plus en détail

Utilisation Mécanique d'outillage et mécanique de réparation Fabrication d'étampes, de plaques de travail, de jauges, de perceurs etc.

Utilisation Mécanique d'outillage et mécanique de réparation Fabrication d'étampes, de plaques de travail, de jauges, de perceurs etc. ist d 6 Goills i Utilistio iq d'otillg t miq d tio Fbitio d'tms, d lqs d tvil, d jgs, d s t Ai DIN: 3 ( C 6) A-dssos mm: i lli Dt: 6 C Extio tifis, ods, olis t bots lts o olis (ossibilit d olissg ds bots

Plus en détail

Qu est-ce qu un bon énoncé de bac? Analyse de l exercice de spécialité de TS de Pondichéry 2013 Jacques Lubczanski

Qu est-ce qu un bon énoncé de bac? Analyse de l exercice de spécialité de TS de Pondichéry 2013 Jacques Lubczanski Dossier : Actualité de l Aalyse e Lycée 447 Qu est-ce qu u bo éocé de bac? Aalyse de l exercice de spécialité de TS de Podichéry 2013 Jacques Lubczaski «Podichéry est tombé!» : cela ressemble à l aoce

Plus en détail

3. UN HERITAGE A REDECOUVRIR

3. UN HERITAGE A REDECOUVRIR . U HERITAGE A REDEOUVRIR éi, lv q l'hii aqé a évl : - éi al, l 'igi, qi iig a gaiai aicliè, f villag ( vigai) ié l ii i lié a fiabl é i, i âbl, - la éi l'âg ' i (fi XIX. éb XX.) qi vi la cié léaiq évl

Plus en détail

Exercices sur les suites arithmétiques (2)

Exercices sur les suites arithmétiques (2) ère S Exercices sr les sites arithmétiqes () Soit la site arithmétiqe de premier terme et de raiso Exprimer e foctio de r Soit la site arithmétiqe de premier terme 0 et de raiso Détermier tel qe 09 r Soit

Plus en détail

Les différents conseils de l'établissement

Les différents conseils de l'établissement Ls différts cosils d l'étblisst Ps tojors fcil d coprdr l foctiot d so étblisst portt vos vz votr rôl à jor! Voici tbl géérl préstt chc ds istcs xistts, lr rôl t l plc q vos povz y occpr. Ls différts cosils

Plus en détail

Méthode. de lecture. Cahier d exercices 2. Catherine de Santi-Gaud Isabelle Meyjonade Mireille Usséglio

Méthode. de lecture. Cahier d exercices 2. Catherine de Santi-Gaud Isabelle Meyjonade Mireille Usséglio Méthode de lectre CP Cahier d exercices 2 Catherie de Sati-Gad Isaelle Meyjoade Mireille Usséglio Épisode 1 D*ate : Lire et copredre 1. Je répods par Vrai, Fax o je ets? si l histoire e le dit pas. Le

Plus en détail

CRÉATEUR DE CARTOUCHES. chass. gros gibier zones humides. chasse au vol petit gibier plume MIGRATION

CRÉATEUR DE CARTOUCHES. chass. gros gibier zones humides. chasse au vol petit gibier plume MIGRATION CÉEU DE CATUCHES z tt t t Ctt t b à j, é d 3 7, t dé t q tqt x x t : v, tt,... 1 3 7-1 tt k Ctt t é d d t «qté/x» xt. â à é d d dèt dffét, 4+ 7 +, f x d q tt t ê t dffét ty d. 1 1 4+ - 7 + 3 - Pé, ttt

Plus en détail

BAC BLANC de MATHEMATIQUES TS

BAC BLANC de MATHEMATIQUES TS BAC BLANC de MATHEMATIQUES TS Décembre 205 Lycée Jea Calvi - Noyo Exercice Das cet exercice, les probabilités serot arrodies a cetième. Partie A U grossiste achète d soja chez dex forissers. Il achète

Plus en détail

&:BDNKTH=UWZWXU: SES TERMINALE SES TERMINALE. Les manuels de l élève. Le livre du professeur commun aux 3 manuels. L offre numérique Bordas

&:BDNKTH=UWZWXU: SES TERMINALE SES TERMINALE. Les manuels de l élève. Le livre du professeur commun aux 3 manuels. L offre numérique Bordas SES TERMINALE SES TERMINALE Gnd fot : 978 204 732908 5 So diction d Cédic Pd t Pi-Oivi P L n d éèv 3 n diponib po vot nté. Ptit fot : 978 204 732993 1 L iv d pof con x 3 n Tééchgb GRATUITEMENT www.bod-.f

Plus en détail

Bac Blanc Terminale L - Février 2015 Épreuve de Spécialité Mathématiques (durée 3 heures)

Bac Blanc Terminale L - Février 2015 Épreuve de Spécialité Mathématiques (durée 3 heures) Exercice 1 (5 poits) Bac Blac Termiale L - Février 015 Épreuve de Spécialité Mathématiques (durée 3 heures) Questio 1 : La populatio d'ue ville baisse de 1 % tous les as pedat 10 as. Elle est doc multipliée

Plus en détail

La Cible Sommaire F oc us F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S

La Cible Sommaire F oc us F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S La Cible Sommaire F oc us F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S D i r e c t e u r d e l a p u b l i c a t i o n : M a r t i n e M I N Y R é d a c t e u r e n c h e f : S e r g e C H A N T

Plus en détail

Exercices sur les suites arithmétiques (2)

Exercices sur les suites arithmétiques (2) ère S Exercices sr les sites arithmétiqes () Soit la site arithmétiqe de premier terme et de raiso Exprimer e foctio de r Soit la site arithmétiqe de premier terme 0 et de raiso Détermier tel qe 09 r Soit

Plus en détail

Tarifs. Vos prestations pendant la rencontre. Nos réceptions privatives. Comprend également VIPLOGE VIPPRÉSIDENTIEL. avant-goût.

Tarifs. Vos prestations pendant la rencontre. Nos réceptions privatives. Comprend également VIPLOGE VIPPRÉSIDENTIEL. avant-goût. ava-goû 18 logs d 16 placs chac, iss à disposiio por os ls achs à doicil d chapioa. La forl Idéal por rcvoir vos clis iviés afi d paragr o d covivialié das spac privilégié. Doés d grads bais virés, os

Plus en détail

Chapitre 3: Caractérisation des données. Nous passerons tout d abord en revue les grandeurs mesurant le centre de la distribution.

Chapitre 3: Caractérisation des données. Nous passerons tout d abord en revue les grandeurs mesurant le centre de la distribution. Chapit 3: Caatisati s s L histgamm t l plyg s fftifs t v glbal t taill la istibti s iivis as hatill pplati. Il st svt tès til xtai tt ifmati s gas miqs qi smt ls aatistiqs sstills. Ns passs tt ab v ls

Plus en détail

Les machines électriques à pôles lisses 1. I n t r o d u c t i o n 10 1 L ' i n t e r a c t i o n e n t r e u n c o u r a n t é l e c t r i q u e e t u n c h a m p m a g n é t i q u e e s t à l ' o r i

Plus en détail

Eléments de correction du BAC Amérique du Nord -30 mai 2013

Eléments de correction du BAC Amérique du Nord -30 mai 2013 Elémts d corrctio du BAC Amériqu du Nord -3 mai 3 Ercic A, B t C sot pas aligés si t sulmt si ls vcturs AB t AC sot pas coliéairs O a AB ; ; t AC ; 5; 3 poits A, B t C sot las aligés or 5 a Comm A, B t

Plus en détail

Examen final pour Conseiller financier / conseillère financière avec brevet fédéral. Recueil de formules. Auteur: Iwan Brot

Examen final pour Conseiller financier / conseillère financière avec brevet fédéral. Recueil de formules. Auteur: Iwan Brot Exame fial pour Coseiller fiacier / coseillère fiacière avec brevet fédéral Recueil de formules Auteur: Iwa Brot Ce recueil de formules est à dispositio olie et sera doé aux cadidats lors des exames oraux

Plus en détail

On peut représenter la situation par un arbre : On a donc p(b 1 B 2)= p(b 1) p (B ) = 3 4 = 3.

On peut représenter la situation par un arbre : On a donc p(b 1 B 2)= p(b 1) p (B ) = 3 4 = 3. T ale S Correctio Exercices type bac de Probabilités. Mars Exercice : Ue ure cotiet au départ 0 boules blaches et 0 boules oires idiscerables au toucher. O tire au hasard ue boule de l ure : Si la boule

Plus en détail

Centres étrangers juin n + 2.

Centres étrangers juin n + 2. Cetres étragers ji 3 EXERCICE poits Comm à tos les cadidats O défiit, por tot etier atrel >, la site ( ) de ombres réels strictemet positifs par = Por tot etier atrel >, o pose v = a Motrer qe v = b Motrer

Plus en détail

Automates 1 Présentation

Automates 1 Présentation Automates Présetatio Présetatio d u automate 2 Ue maière de désiger l automate de l exemple 3 Défiitio géérale 4 U exemple d automate 5 Mot costruit sur l alphabet C 6 L esemble de tous les mots das u

Plus en détail

Le meilleur scénario pour votre investissement

Le meilleur scénario pour votre investissement ivestir Best Strategy 2012 Le meilleur scéario pour votre ivestissemet U ivestissemet diversifié U coupo uique de 0% à 50% brut* à l échéace Ue courte durée : 4 as et demi Votre capital garati à l échéace

Plus en détail

Donnez une nouvelle dimension à votre gestion. Gagnant sur toute la ligne

Donnez une nouvelle dimension à votre gestion. Gagnant sur toute la ligne Doez ue ouvelle dimesio à votre gestio Gagat sur toute la lige 74 Bd des Etats-Uis 60200 COMPIEGNE Tél. 03 44 86 36 36 Pour augmeter votre retabilité et réduire vos frais fiaciers, itroduisez cette souris

Plus en détail

arché du temps passé Inauguration le vendredi 23 septembre à 17h45 Vendredi : 16h-19h30 Samedi : 10h-19h30 Dimanche : 9h-13h sur la Pêche à l Isla

arché du temps passé Inauguration le vendredi 23 septembre à 17h45 Vendredi : 16h-19h30 Samedi : 10h-19h30 Dimanche : 9h-13h sur la Pêche à l Isla La adiill Fê Id ola vddi 23 ldi 26 pb, da l q H. D ob vo é Vill Gavli l aoci o co. Vo z,, pcip filé co d éq covi pq d aci aci coc ha, flâ da l allé aché p é, vii ovi Alb Dv i q cll Id, fi vo dibl avc l

Plus en détail

cl in Dossier de Sponsoring Bol d'or 2015 Championnat du monde d'endurance

cl in Dossier de Sponsoring Bol d'or 2015 Championnat du monde d'endurance m c. c b t c v. w ww Dssr Spsrg B 'Or 2015 Champat m 'rac M A E T L U v avtr m'att pr ctt sas 2015! E fft, j prra épart prcha B 'Or a Castt, sr mythq crct Pa Rcar, a s Tam Zff Racg. Pr c far, j'a éjà ffcté

Plus en détail

SESSION DE 2004 CA/PLP

SESSION DE 2004 CA/PLP SESSION DE 4 CA/PLP CONCOURS EXTERNE Sectio : MATHÉMATIQUES SCIENCES PHYSIQUES COMPOSITION DE MATHÉMATIQUES Durée : 4 heures L usage des calculatrices de poche est autorisø (coformømet au directives de

Plus en détail