Le BIM appliqué à la gestion de patrimoine immobilier 25 février 2016

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Le BIM appliqué à la gestion de patrimoine immobilier 25 février 2016"

Transcription

1 Le BIM appliqué à la gestion de patrimoine immobilier 25 février 2016 NANCY, 25 février

2 Sommaire Présentation du pôle Fibres Energivie Qu est ce que le BIM Les enjeux La gestion patrimoniale BIM Le projet BIM Energie du pôle Fibres Energivie NANCY, 25 février

3 Présentation du pôle Fibres Energivie 25 février 2016 NANCY, 25 février

4 Le Pôle de compétitivité Fibres-Energivie Les Pôles de compétitivité en France Moteurs de croissance et d emploi NANCY, 25 février

5 Le Pôle de compétitivité Fibres-Energivie Économie Durable Développement des bâtiments à énergie positive Positionné sur l ensemble de la filière bâtiment Développement de matériaux à moindre impact environnemental (à base de matériaux fibreux) Multi-marchémais essentiellement tourné vers des applications pour le bâtiment NANCY, 25 février

6 Qu est ce que le BIM? 25 février 2016 NANCY, 25 février

7 Le BIM : première définition NANCY, 25 février

8 Voilà les résultats NANCY, 25 février

9 Le BIM : deuxième définition Source : Rapport Delcambre 2 décembre 2014 p.12 NANCY, 25 février

10 Les 3 niveaux du BIM Construction NANCY, 25 février

11 Le BIM en résumé Dans les faits, le BIM est à la fois: Un logiciel, Une base de données, Un processus collaboratif Voire une méthode de management de projet NANCY, 25 février

12 Les enjeux sur la gestion patrimoniale 25 février 2016 NANCY, 25 février

13 Les enjeux sur la gestion patrimoniale Assurer le pilotage du patrimoine et conduire les restructurations lourdes et les constructions neuves dans un contexte de potentiel financier réduit. Exercer les processus métiers alors que tous les intervenants de la gestion patrimoniale ne sont pas, dans la plupart des cas, fédérés autour d un Système d Information Technique Patrimonial (SITP) unique et partagé. Accroitre sa réactivité et sa performance, dans le cadre d une stratégie patrimoniale globalisée, par la mise en œuvre de nouvelles solutions de gestion technique patrimoniale NANCY, 25 février

14 Les enjeux sur la gestion patrimoniale Les biens bâtis sont particulièrement concernés par les enjeux de : Renforcement des exigences réglementaires en matière de gestion du bâti avec les diagnostics techniques (mise aux normes du bâtiment, accessibilité, amiante, plomb, termites, PPRN/PPRT, DPE ), les obligations de travaux, de traçabilité et de suivi dans le temps ascenseurs, amiante) et la communication de documents à des tiers (entreprises, clients). Se traduisant par la nécessité de gérer des risques, parfois pénaux La mise en place des normes comptables qui oblige à appréhender de façon plus fine et systématique la structure des investissements et les besoins de travaux et de rechercher systématiquement l optimisation de l enveloppe financière Le Grenelle de l environnement créant de nouveaux besoins en matière d information technique et une logique d évaluation de la performance du patrimoine La nécessité d optimiser les charges pour maîtriser les dépenses d exploitation face à un euro public plus rare NANCY, 25 février

15 Les enjeux sur la gestion patrimoniale On estime qu en moyenne, un gestionnaire n a plus les plans à jour de son bâtiment au bout de sept ans Par ailleurs, une étude américaine reprise en France a estimé les couts d absence d intéropérabilité (problème pour trouver l information, ressaisie des données,.. ) coûte à son gestionnaire 2 euros du mètre carré par an. Un rapport de la FFB estime ce cout à 2,3 euros/m2/an Une dépense colossale à laquelle peuvent s ajouter des coûts de prestation surcotés mais impossibles à réajuster si l on ne dispose pas d un état de référence de son patrimoine NANCY, 25 février

16 La gestion patrimoniale BIM 25 février 2016 NANCY, 25 février

17 La gestion patrimoniale BIM NANCY, 25 février

18 La gestion patrimoniale BIM Source: Bernard Ferries conférence du CNFPT NANCY, 25 février

19 La gestion patrimoniale BIM Une gestion BIM axée sur les 5 fonctionnalités suivantes: Décrire et qualifier techniquement le patrimoine Construire la programmation de travaux Gérer les interventions techniques sur le patrimoine Assurer le suivi de l exploitation et de la performance technique du parc Gérer les obligations réglementaires Ajouter : Les opérations d investissement(neuf et existant) NANCY, 25 février

20 Revêtement de sol Logiciel Abyla NANCY, 25 février

21 Amiante Logiciel Abyla NANCY, 25 février

22 Etat des équipements logiciel Abyla NANCY, 25 février

23 Accès personnes handicapées logiciel Abyla NANCY, 25 février

24 Disponibilité stationnement logiciel Abyla NANCY, 25 février

25 Les données au cœur des métiers Echanges avec les prestataires d exploitation Fourniture des maquettes numériques de l existant aux équipes de maitrise d œuvre pour les travaux de rénovation IFC Utilisation des maquettes numériques par les acteurs de la filière IFC Réintégration après travaux pour les rénovations Intégration nouveau patrimoine pour le neuf IFC NANCY, 25 février

26 Des résultats chiffrés réels mais encore non consolidés Des organismes HLM ayant mis en place une gestion patrimoniale BIM pour suivre, au niveau technique et financier, l entretien et la maintenance de son patrimoine, peuvent réaliser jusqu à 7% d économies sur les budgets travaux. De manière générale, on peut constater des temps de retour sur investissement de l ordre de 2 ans dans l habitat social. La programmation pluriannuelle des travaux de gros entretien peut être optimisée et réalisée en quelques semaines, toutes les données utiles étant disponibles et à jour. Plan Bâtiment Durable Rapport groupe de travail «BIM et Gestion du patrimoine» Tome 1 NANCY, 25 février

27 Des résultats chiffrés réels mais encore non consolidés Un acteur public a économisé 1,5 M pour un patrimoine de 2,5 millions de m² en rationalisant ses dépenses de contrôles règlementaires après avoir uniformisé ses les données patrimoniales nécessaires et les avoir rendues accessible aux bureaux de contrôle Une université a intégré dans sa gestion patrimoniale BIM les outils de pilotage des consommations et de supervision de ses installations, et fait mettre à jour ses données contractuellement et sans surcoût par ses prestataires. Plan Bâtiment Durable Rapport groupe de travail «BIM et Gestion du patrimoine» Tome 1 NANCY, 25 février

28 Des résultats chiffrés réels mais encore non consolidés La mise en place de la gestion patrimoniale BIM nécessite un investissementlié à la formation des équipes et à l acquisitionet/ou au partage de nouveaux logiciels compatibles au format IFC. Dans un second temps, le coût associé à l exploitation de la Maquette Numérique est celui de l acquisition et/ou de l entretien des données. Toutefois, cet investissement est à mettre en regard des gains apportés par la Maquette Numérique pendant le cycle de vie du bâtiment. Le groupe de travail estime que les gains associés sont nettement supérieurs aux investissements initiaux, faisant de la gestion patrimoniale BIM un outil intrinsèquement rentable et qui ne nécessite pas la création d une rémunération nouvelle. Plan Bâtiment Durable Rapport groupe de travail «BIM et Gestion du patrimoine» Tome 1 NANCY, 25 février

29 Le projet BIM Energie du pôle Fibres Energivie 25 février 2016 NANCY, 25 février

30 Le projet BIM Energie Développer la compétitivité des entreprises du bâtiment Accompagner les collectivités sur des projets de numérisation de leur patrimoine et d optimisation de la gestion patrimoniale Mettre à disposition des entreprises des logiciels, et des outils permettant de réaliser des projets en BIM, accompagner ces entreprises dans leur projet, les conseiller sur les processus organisationnels à mettre en place Accompagner les copropriétés Proposer une solution pour l hébergement des données Accompagner les entreprises sur la numérisation de leur produit Développer des offres de formations NANCY, 25 février

31 Le projet BIM Energie NANCY, 25 février

32 Le projet BIM Data porté par le pôle pour les collectivités et les bailleurs Le pôle : Un AMO pour accompagner les collectivités et les bailleurs dans une démarche de gestion patrimoniale BIM Définir l organisation et les processus à mettre en place pour gérer efficacement le patrimoine existant, Proposition d organisation et de traitement des données Numérisation du patrimoine avec une méthodologique visant à industrialiser la collecte de l état technique du patrimoine. Intégration des outils informatiques Support et formations aux fonctions immobilières Conférences organisées par le pôle: Mardi 31 mai à Strasbourg : Gestion patrimoniale en BIM pour les collectivités territoriales Septembre : Gestion patrimoniale en BIM pour les bailleurs sociaux NANCY, 25 février

33 Le numérique bouleverse en profondeur notre société Ce serait la troisième révolution industrielle La transformation numérique ou digitale impacte toute la société Des modifications profondes pour l économie mais aussi les comportements, la façon de penser, de vivre et d'organiser la société. NANCY, 25 février

34 Merci pour votre attention Philippe Jacglin Pôle Fibres Energivie NANCY, 25 février

BIM Journées de l Ecoconstruction

BIM Journées de l Ecoconstruction BIM Journées de l Ecoconstruction 09 octobre 2015 Lorraine Qualité Environnement Sommaire 1. Présentation du pôle Fibres Energivie 2. Qu est ce que le BIM 3. Les enjeux du BIM et de la transition numérique

Plus en détail

SCIC Habitat Rhône-Alpes Ses résultats, ses projets

SCIC Habitat Rhône-Alpes Ses résultats, ses projets SCIC Habitat Rhône-Alpes Ses résultats, ses projets Lyon, le 1er septembre 2014 Une politique patrimoniale dynamique Filiale du groupe SNI - Société Nationale Immobilière détenue par la caisse des Dépôtspremier

Plus en détail

Powerpoint. d une stratégie patrimoniale. Page de titre. Mise en place. sur les 50 collèges publics de Maine-et-Loire

Powerpoint. d une stratégie patrimoniale. Page de titre. Mise en place. sur les 50 collèges publics de Maine-et-Loire Direction du patrimoine des collèges Direction des systèmes d information Réunion du 9 octobre 2014 - Hopitech Mise en place d une stratégie patrimoniale sur les 50 collèges publics de Maine-et-Loire Powerpoint

Plus en détail

Cérémonie de clôture du programme HOMES

Cérémonie de clôture du programme HOMES Dossier de presse 13 février 2013 Cérémonie de clôture du programme HOMES Contact Presse Schneider Electric Jean-Pierre Gherardi Tél. : +33 (0)4 76 60 50 24 jean-pierre.gherardi@schneider-electric.com

Plus en détail

Les organismes Hlm au cœur de la transition énergétique française

Les organismes Hlm au cœur de la transition énergétique française 12 mars 2014 Les organismes Hlm au cœur de la transition énergétique française Christophe BOUCAUX Direction de la Maîtrise d ouvrage et des Politiques patrimoniales L Union sociale pour l habitat ÉDITION

Plus en détail

Signature de la convention P.N.R.Q.A.D entre la Ville de Sedan et l Etat

Signature de la convention P.N.R.Q.A.D entre la Ville de Sedan et l Etat Signature de la convention P.N.R.Q.A.D entre la Ville de Sedan et l Etat Mardi 16 octobre 2012 Dossier de Presse 1 SOMMAIRE Programme National de Requalification des Quartiers Anciens Dégradés page 3 Un

Plus en détail

LA PLATEFORME BÂTIMENT DURABLE «TIPEE» ET UNE ILLUSTRATION DE RÉHABILITATION DE LOGEMENTS SOCIAUX

LA PLATEFORME BÂTIMENT DURABLE «TIPEE» ET UNE ILLUSTRATION DE RÉHABILITATION DE LOGEMENTS SOCIAUX COMITÉ RÉGIONAL PLAN BÂTIMENT DURABLE SÉANCE PLÉNIÈRE DU 2 JUILLET 2014 LYCÉE ST-JACQUES DE COMPOSTELLE - POITIERS LA PLATEFORME BÂTIMENT DURABLE «TIPEE» ET UNE ILLUSTRATION DE RÉHABILITATION DE LOGEMENTS

Plus en détail

Présentation de la SCIC. acrene. Société Coopérative d Intérêt Collectif Pour la promotion de la rénovation énergétique en Alsace Centrale

Présentation de la SCIC. acrene. Société Coopérative d Intérêt Collectif Pour la promotion de la rénovation énergétique en Alsace Centrale Présentation de la SCIC acrene Société Coopérative d Intérêt Collectif Pour la promotion de la rénovation énergétique en Alsace Centrale La SCIC ACRENE : Une coopération d acteurs œuvrant pour la réduction

Plus en détail

Rentabilité de l investissement énergétique

Rentabilité de l investissement énergétique Rentabilité de l investissement énergétique Plus de 96 000 logements 42% de locataires cheminots Collecteur du 1% SNCF Rentabilité de l investissement énergétique Immobilier Perspectives 25 novembre 2008

Plus en détail

1 Présentation du Pôle Fibres-Energivie.

1 Présentation du Pôle Fibres-Energivie. Appel d offres pour l accompagnement du Pôle Fibres-Energivie dans la mise en œuvre du service d accompagnement BIM IN ACTION auprès des équipes de Maitrise d Œuvre Cette consultation a pour objectif d

Plus en détail

Réunion maintenance immobilière Mercredi 29 mai 2013 St Jean d Angély

Réunion maintenance immobilière Mercredi 29 mai 2013 St Jean d Angély Direction du Patrimoine Pôle universitaire SJA 24 avenue des Diables Bleus 06357 Nice Cedex 4 Réunion maintenance immobilière Mercredi 29 mai 2013 St Jean d Angély 1- Vers une stratégie de la maintenance

Plus en détail

Les grands enjeux de la gestion de patrimoine

Les grands enjeux de la gestion de patrimoine Les grands enjeux de la gestion de patrimoine Promouvoir la performance globale des établissements publics de santé Pierre-Hugues Glardon Sous direction du pilotage de la performance des acteurs de l offre

Plus en détail

accompagne l ambition du Secteur Public

accompagne l ambition du Secteur Public accompagne l ambition du Secteur Public 1 ORCOM SECTEUR PUBLIC Réformes institutionnelles, évolutions règlementaires, contraintes budgétaires, le secteur public relève le défi et ORCOM met à sa disposition

Plus en détail

POUR DIFFUSION AUX AGENTS CHEF DE SERVICE BOBIGNY

POUR DIFFUSION AUX AGENTS CHEF DE SERVICE BOBIGNY MESDAMES ET MESSIEURS LES DIRECTEURS ET CHEFS DE SERVICE PPRS/ERH3/DBL/CM/12-28 Christine MERMET 01 43 93 89 46 POUR DIFFUSION AUX AGENTS POSTE A POURVOIR : DIRECTION ET SERVICE : CATEGORIE GRADE : FONCTION

Plus en détail

1 Présentation du Pôle Fibres-Energivie.

1 Présentation du Pôle Fibres-Energivie. Appel d offres pour l accompagnement du Pôle Fibres-Energivie dans la mise en œuvre du service d accompagnement BIM DATA auprès des collectivités et des bailleurs sociaux Cette consultation a pour objectif

Plus en détail

Communiqué de presse. Lancement de la plate-forme AXO Un outil innovant de gestion de projets architecturaux

Communiqué de presse. Lancement de la plate-forme AXO Un outil innovant de gestion de projets architecturaux Communiqué de presse Lancement de la plate-forme AXO Un outil innovant de gestion de projets architecturaux La plateforme AXO est une interface collaborative qui propose une approche innovante de l assistance

Plus en détail

GT PLAN BATIMENT DURABLE «DU DIAGNOSTIC A L USAGE»

GT PLAN BATIMENT DURABLE «DU DIAGNOSTIC A L USAGE» GT PLAN BATIMENT DURABLE «DU DIAGNOSTIC A L USAGE» Contribution EDF 1. VOUS IDENTIFIER Structure : Electricité de France Direction Commerce Nom, Prénom : Chantal Degand Chef de département à la Direction

Plus en détail

Schéma directeur du Système d information et du numérique de l Université de Caen Basse Normandie

Schéma directeur du Système d information et du numérique de l Université de Caen Basse Normandie Schéma directeur du Système d information et du numérique de l Université de Caen BasseNormandie Dans son projet de développement stratégique 20122016 adopté par le Conseil d Administration du 4 novembre

Plus en détail

La Transition Numérique dans le Bâtiment. Bertrand DELCAMBRE

La Transition Numérique dans le Bâtiment. Bertrand DELCAMBRE La Transition Numérique dans le Bâtiment Bertrand DELCAMBRE 1 Sommaire La Transition Numérique dans le Bâtiment Pourquoi? Pour qui? Comment? 2 Pourquoi? Le Numérique : une opportunité de rupture pour améliorer

Plus en détail

Le pilotage des établissements d Enseignement supérieur et de recherche

Le pilotage des établissements d Enseignement supérieur et de recherche Le pilotage des établissements d Enseignement supérieur et de recherche Présentation des enseignements de l étude Colloque EY du 3 décembre 2014 Notes 1 SOMMAIRE 1 Méthodologie de l étude et profils des

Plus en détail

Les Etablissements Publics face à la réduction du délai de clôture

Les Etablissements Publics face à la réduction du délai de clôture Mémorandum n 1 Secteur Public Les Etablissements Publics face à la réduction du délai de clôture Mars 2012 Sommaire Pratiques et Tendances 2 - Le Baromètre Grant Thornton / Association des Agents Comptables.

Plus en détail

La gestion du patrimoine immobilier de l État

La gestion du patrimoine immobilier de l État Journée COTITA - Gestion du patrimoine immobilier 7 juin 2012 Paul GROSSEIN La gestion du patrimoine immobilier de l État DGALN / DHUP Sous-direction de la Qualité et du Développement Durable dans la Construction

Plus en détail

Le management de l innovation dans le secteur du logement social. Université d été 2012 Introduction

Le management de l innovation dans le secteur du logement social. Université d été 2012 Introduction Le management de l innovation dans le secteur du logement social Université d été 2012 Introduction INTRODUCTION : ENJEUX DE L INNOVATION DANS LE SECTEUR PROFESSIONNEL L innovation, constante dans l histoire

Plus en détail

GRH1: Etre Responsable Formation

GRH1: Etre Responsable Formation 10 FORMATION ET DEVELOPPEMENT DES COMPETENCES GRH1: Etre Responsable Formation - Présenter les enjeux et politiques de la fonction de responsable - Avoir une vision globale du métier et de ses évolutions

Plus en détail

LE COACHING Soirée animée par la Fédération Francophone de Coaching

LE COACHING Soirée animée par la Fédération Francophone de Coaching AFITEP SOIREE MANAGEMENT DE PROJET LE 19 mai 2003 LE COACHING Soirée animée par la Fédération Francophone de Coaching 1 QUELQUES CHIFFRES Aujourd hui en France, on compte environ 2 000 coachs (40 000 dans

Plus en détail

A LIRE ATTENTIVEMENT AVANT DE TRAITER LE SUJET

A LIRE ATTENTIVEMENT AVANT DE TRAITER LE SUJET SUJET NATIONAL POUR L ENSEMBLE DES CENTRES DE GESTION ORGANISATEURS CONCOURS INTERNE ET DE TROISIEME VOIE DE TECHNICIEN TERRITORIAL SESSION 2012 EPREUVE Elaboration d un rapport technique rédigé à l aide

Plus en détail

Comment bien connaître les

Comment bien connaître les Comment bien connaître les Des immeubles intelligents pour les hommes et l environnement coûts d utilisation d un immeuble? Michel Tolila, Ocea Smart Building Constance Salem OCEA SMART BUILDING Outils

Plus en détail

Smart Impulse. Mieux comprendre pour mieux consommer. Découvrez la mesure non intrusive pour des économies réelles

Smart Impulse. Mieux comprendre pour mieux consommer. Découvrez la mesure non intrusive pour des économies réelles Smart Impulse Mieux comprendre pour mieux consommer Découvrez la mesure non intrusive pour des économies réelles Votre contexte Les économies d énergie commencent par la connaissance de sa consommation

Plus en détail

Le BIM. Julien CHÈDRU DTer Ouest / DLRCA. Club Bâtiment 26/11/2015

Le BIM. Julien CHÈDRU DTer Ouest / DLRCA. Club Bâtiment 26/11/2015 Le BIM Julien CHÈDRU DTer Ouest / DLRCA Club Bâtiment 26/11/2015 Sommaire Introduction au BIM Actualités nationales Actualités Cerema 2 INTRODUCTION AU BIM 3 Définition du BIM Building Information M Model

Plus en détail

L audit énergétique dans l entreprise

L audit énergétique dans l entreprise L audit énergétique dans l entreprise Entreprises petites ou moyennes, la question de la maîtrise de l énergie revêt pour vous une importance décisive. Le groupe de travail «Maîtrise de l énergie dans

Plus en détail

Atelier OSE. Etude prospective métiers et compétences du Management de l énergie

Atelier OSE. Etude prospective métiers et compétences du Management de l énergie Atelier OSE Etude prospective métiers et compétences du Management de l énergie Présentation Le CUEEP Littoral - Service Formation continue, apprentissage et VAE de l ULCO - Le CUEEP a des activités: -

Plus en détail

La performance énergétique des bâtiments. Philippe Estingoy. directeur général Agence Qualité Construction France

La performance énergétique des bâtiments. Philippe Estingoy. directeur général Agence Qualité Construction France Philippe Estingoy directeur général Agence Qualité Construction France 1 L AQC regroupe les principaux acteurs de la construction, publics et privés, elle exerce plusieurs missions pour répondre à son

Plus en détail

Présentation de l UGAP

Présentation de l UGAP 2013 Statut et mission PRÉSENTATION GÉNÉRALE DE L UNION DES GROUPEMENTS D ACHATS PUBLICS (UGAP) L UGAP est un établissement public industriel et commercial créé en 1985 et placé sous la double tutelle

Plus en détail

Réponse de l Epinorpa au rapport d observations définitives n 466 de la Chambre régionale des comptes du Nord-Pas-de-Calais

Réponse de l Epinorpa au rapport d observations définitives n 466 de la Chambre régionale des comptes du Nord-Pas-de-Calais Réponse de l Epinorpa au rapport d observations définitives n 466 de la Chambre régionale des comptes du Nord-Pas-de-Calais AVANT-PROPOS La présente réponse fait suite au rapport d observations définitives

Plus en détail

REFERENTIEL DU CQPM. TITRE DU CQPM : Chargé (e) de projets industriels OBJECTIF PROFESSIONNEL DU CQPM

REFERENTIEL DU CQPM. TITRE DU CQPM : Chargé (e) de projets industriels OBJECTIF PROFESSIONNEL DU CQPM COMMISION PARITAIRE NATIONALE DE L EMPLOI DE LE METALLURGIE Qualification : Catégorie : C* Dernière modification : 08/11/2012 REFERENTIEL DU CQPM TITRE DU CQPM : Chargé (e) de projets industriels I OBJECTIF

Plus en détail

METRIZZ patrimoine. Pour maîtriser la performance économique, énergétique et environnementale de votre patrimoine

METRIZZ patrimoine. Pour maîtriser la performance économique, énergétique et environnementale de votre patrimoine METRIZZ patrimoine Pour maîtriser la performance économique, énergétique et environnementale de votre patrimoine Gestionnaire de patrimoine immobilier : contexte Un Parc hétérogène Une réglementation de

Plus en détail

La nouvelle norme d échange IFC Le bâtiment numérique

La nouvelle norme d échange IFC Le bâtiment numérique La nouvelle norme d échange IFC Le bâtiment numérique L informatique graphique au service de l enjeu du plan bâtiment Grenelle Jean-Yves BRESSON Administrateurde Médiaconstruct, Présidentdu Club des Usageset

Plus en détail

Accessibilité pour tous et Amélioration de la performance Energétique dans les collèges et bâtiments départementaux

Accessibilité pour tous et Amélioration de la performance Energétique dans les collèges et bâtiments départementaux Accessibilité pour tous et Amélioration de la performance Energétique dans les collèges et bâtiments départementaux Jeudi 7 juin 2012 Journée technique COTITA CETE Méditerranée Aix-en-Provence Un objectif

Plus en détail

La Qualité RE.S.E.A-U en Provence-Alpes-Côte d Azur

La Qualité RE.S.E.A-U en Provence-Alpes-Côte d Azur La Qualité RE.S.E.A-U en Provence-Alpes-Côte d Azur Journées d information et d échanges de pratique pour les Conseils régionaux Strasbourg, 13-14 décembre 2012 Trois étapes de construction d un positionnement

Plus en détail

BIM : Le bâtiment à l ère de la Big-Data, intégration interprofessionnelle des processus de conception, construction et exploitation.

BIM : Le bâtiment à l ère de la Big-Data, intégration interprofessionnelle des processus de conception, construction et exploitation. BAUJET Gabrielle KOÇA Enea LANÇON Louis SONNET Benjamin TOPI Blerim B3 2014-2015 Groupe 37 BIM : Le bâtiment à l ère de la Big-Data, intégration interprofessionnelle des processus de conception, construction

Plus en détail

Appel à Manifestations d Intérêt Champagne-Ardenne 2015-2016

Appel à Manifestations d Intérêt Champagne-Ardenne 2015-2016 Appel à Manifestations d Intérêt Champagne-Ardenne 2015-2016 DEPLOIEMENT LOCAL DE PLATEFORMES DE RENOVATION ENERGETIQUE DE L HABITAT PRIVE Date limite de dépôt du dossier pour un financement 2015 : 11/09/2015

Plus en détail

Directeur(trice) de la communication

Directeur(trice) de la communication Directeur(trice) de la communication Famille métier : Domaine d intervention : Communication externe Communication interne Relations publics Relations presse En entreprise / organisation Autres appelations

Plus en détail

Convention entre l Union Sociale pour l Habitat et la Caisse des Dépôts

Convention entre l Union Sociale pour l Habitat et la Caisse des Dépôts Convention entre l Union Sociale pour l Habitat et la Caisse des Dépôts Entre L Union Sociale pour l Habitat, représentée par son Président, Michel Delebarre et la Caisse des Dépôts, représentée par son

Plus en détail

FICHE DE POSTE. Intitulé du poste : Niveau de responsabilité dans la grille de classification Catégorie I niveau 1

FICHE DE POSTE. Intitulé du poste : Niveau de responsabilité dans la grille de classification Catégorie I niveau 1 AGENT D ENTRETIEN Catégorie I niveau 1 Formation générale : pas d exigence particulière Agence Gérant immobilier Il/ ou elle exécute des travaux d entretien dans les parties communes des immeubles (locaux

Plus en détail

programme d'entretien des bâtiments de l'etat leviers de performance énergétique à budget contraint

programme d'entretien des bâtiments de l'etat leviers de performance énergétique à budget contraint programme d'entretien des bâtiments de l'etat leviers de performance énergétique à budget contraint Journée technique CoTITA Mediterrannée Aix en Provence le 14 octobre 2014 Thierry Decadt, Direction Territoriale

Plus en détail

ENTRETIEN ET SECURITE. Batigère Ressources - Développement & Patrimoine

ENTRETIEN ET SECURITE. Batigère Ressources - Développement & Patrimoine ENTRETIEN ET SECURITE Batigère Ressources - Développement & Patrimoine 9ESH 1 Coop d HLM 70 000 logements, 1 350 collaborateurs Batigère Ressources - Développement & Patrimoine 1 Batigère Ressources -

Plus en détail

PME UNIVERSITE La 1ère université des PME et ETI

PME UNIVERSITE La 1ère université des PME et ETI PME UNIVERSITE La 1ère université des PME et ETI La solution aux enjeux de formation des PME et ETI, conçue par des dirigeants, pour le développement de leurs entreprises et de leurs salariés. OSSIER E

Plus en détail

Observatoire 2015 des Universités et des Écoles

Observatoire 2015 des Universités et des Écoles Observatoire 2015 des Universités et des Écoles Observatoire_des_Universites_et_des_Ecoles_2015_210x260.indd 1 28/09/2015 17:41:51 Observatoire_des_Universites_et_des_Ecoles_2015_210x260.indd 2 28/09/2015

Plus en détail

et facteur 4 Rénovation énergétique des logements Assises Régionales de la Précarité Energétique 28 juin 2011 Châlons-en-Champagne

et facteur 4 Rénovation énergétique des logements Assises Régionales de la Précarité Energétique 28 juin 2011 Châlons-en-Champagne Tiers Investissement et facteur 4 Rénovation énergétique des logements Assises Régionales de la Précarité Energétique 28 juin 2011 Châlons-en-Champagne La Caisse des Dépôts au service du territoire Quatre

Plus en détail

COMMISSION DEVELOPPEMENT SOUTENABLE, ENVIRONNEMENT, ENERGIE ET CLIMAT

COMMISSION DEVELOPPEMENT SOUTENABLE, ENVIRONNEMENT, ENERGIE ET CLIMAT COMMISSION DEVELOPPEMENT SOUTENABLE, ENVIRONNEMENT, ENERGIE ET CLIMAT AP - Rapport n 3 3 1/10 3 PROPOSITION ASSEMBLEE PLENIERE 13 DECEMBRE 2013 RAPPORT DU PRESIDENT DU CONSEIL REGIONAL Intégration de critères

Plus en détail

ANNEXE I RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL DES DIRECTEURS D ÉTABLISSEMENT OU DE SERVICE D INTERVENTION SOCIALE. Contexte de l intervention

ANNEXE I RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL DES DIRECTEURS D ÉTABLISSEMENT OU DE SERVICE D INTERVENTION SOCIALE. Contexte de l intervention ANNEXE I RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL DES DIRECTEURS D ÉTABLISSEMENT OU DE SERVICE D INTERVENTION SOCIALE Contexte de l intervention Les directeurs d établissements ou de services d intervention sociale orientent,

Plus en détail

Formation en travail social - VAE

Formation en travail social - VAE ANNEXE I REFERENTIEL PROFESSIONNEL DES DIRECTEURS D ETABLISSEMENT OU DE SERVICE D INTERVENTION SOCIALE contexte de l intervention Les directeurs d établissements ou de services d intervention sociale orientent,

Plus en détail

Le guide de l'achat éthique et responsable. Acheter mieux, c'est respecter l'avenir

Le guide de l'achat éthique et responsable. Acheter mieux, c'est respecter l'avenir Le guide de l'achat éthique et responsable Acheter mieux, c'est respecter l'avenir Édito Depuis de nombreuses années, Est Métropole Habitat prend des engagements forts en matière de développement durable.

Plus en détail

ETUDE & CONSEIL ENERGETIQUE

ETUDE & CONSEIL ENERGETIQUE ETUDE & CONSEIL ENERGETIQUE ETUDE RECOMMANDATIONS BUDGET ASSISTANCE V2.0β Mars 2014 La rénovation énergétique Sur les 31 millions de logements, 60 % sont des passoires thermiques (construits avant 1974,

Plus en détail

La distribution publique d électricité

La distribution publique d électricité La distribution publique d électricité ERDF, une expertise nationale Pilotage du réseau à partir de 30 «tours de contrôle» Garantie des missions de service public de la distribution d électricité public

Plus en détail

BDO Secteur Public. Novembre 2012

BDO Secteur Public. Novembre 2012 BDO Secteur Public Novembre 2012 SOMMAIRE 1. Le réseau BDO Page 3 2. BDO Secteur Public Page 7 3. Votre contact Page 12 Page 2 Le réseau BDO BDO conjugue l expertise et les moyens d un grand réseau international

Plus en détail

www.camaieu.com Intégration de données et alimentation du data warehouse en offshore

www.camaieu.com Intégration de données et alimentation du data warehouse en offshore www.camaieu.com Intégration de données et alimentation du data warehouse en offshore Intégration de données et alimentation du data warehouse en offshore Sommaire Qui sommes-nous? L organisation de la

Plus en détail

VERS LES FONCTIONS SUPPORT DE L AGENCE FRANCAISE POUR LA BIODIVERSITE

VERS LES FONCTIONS SUPPORT DE L AGENCE FRANCAISE POUR LA BIODIVERSITE VERS LES FONCTIONS SUPPORT DE L AGENCE FRANCAISE POUR LA BIODIVERSITE 1- Des fonctions support organisées différemment selon les établissements Des fonctions support et/ou soutien existent dans chacun

Plus en détail

ETUDE PROSPECTIVE SUR L EMPLOI ET LA DANS LE DOMAINE DU BÂTIMENT SYNTHÈSE. 25 Novembre 2009

ETUDE PROSPECTIVE SUR L EMPLOI ET LA DANS LE DOMAINE DU BÂTIMENT SYNTHÈSE. 25 Novembre 2009 ETUDE PROSPECTIVE SUR L EMPLOI ET LA FORMATION LIÉS À L EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE DANS LE DOMAINE DU BÂTIMENT SYNTHÈSE 25 Novembre 2009 Le contexte de la démarche Le bâtiment, un secteur concerné de façon

Plus en détail

Contexte. Contact presse : Eléonore CREN, tel :03 27 53 01 39, mail : eleonore.cren@adus.fr

Contexte. Contact presse : Eléonore CREN, tel :03 27 53 01 39, mail : eleonore.cren@adus.fr DOSSIER DE PRESSE Procédure d audits énergétiques et environnementaux, première étape d un Plan d actions pour le développement de la filière éco-construction Contexte En Novembre 2008, le syndicat mixte

Plus en détail

AU SERVICE DE VOTRE PERFORMANCE ÉNERGÉTIQUE ET ENVIRONNEMENTALE

AU SERVICE DE VOTRE PERFORMANCE ÉNERGÉTIQUE ET ENVIRONNEMENTALE AU SERVICE DE VOTRE PERFORMANCE ET ENVIRONNEMENTALE CONTEXTE DANS UN MONDE EN PROFONDE MUTATION DES SOLUTIONS ADAPTÉES AUX ENJEUX SPÉCIFIQUES DE CHAQUE CLIENT L engagement vers la transition énergétique

Plus en détail

Pour une gestion active du patrimoine

Pour une gestion active du patrimoine Pour une gestion active du patrimoine Présentation CETE du 07-06-2012 1 sommaire 1. Introduction 2. La gestion active du patrimoine : qu est-ce que c est? 3. Une nouvelle organisation 4. Le Plan Stratégique

Plus en détail

Avis d appel à partenariat

Avis d appel à partenariat Avis d appel à partenariat Pour la valorisation financière des opérations réalisées par la Région Picardie et éligibles aux Certificats d Economies d Energie Date limite de réception des candidatures :

Plus en détail

Très haut débit. résultats des consultations publiques et orientations. Conférence de presse du 28 novembre 2007

Très haut débit. résultats des consultations publiques et orientations. Conférence de presse du 28 novembre 2007 Très haut débit résultats des consultations publiques et orientations Conférence de presse du 28 novembre 2007 Contexte La mutualisation de la partie terminale L accès au génie civil Conclusion 2 La régulation

Plus en détail

FORMATIONS CERTIFIANTES SIRH

FORMATIONS CERTIFIANTES SIRH FORMATIONS CERTIFIANTES SIRH PRÉSENTATION DÉTAILLÉE DES MODULES ORGANISATION La formation en management SIRH, composée de 7 modules de 1 à 5 jours, s appuie sur une double approche pédagogique : un enseignement

Plus en détail

Retour d expérience Diagnostic amiante à la relocation

Retour d expérience Diagnostic amiante à la relocation Retour d expérience Diagnostic amiante à la relocation 53 54 607 résidences construites avant 1997 soit 28 334 logements (dont 14 000 construits entre 1960 et 1980) soit près de 80% des logements du patrimoine

Plus en détail

POSTE IMMO. "La garantie de performance énergétique : outil de la réhabilitation" - mardi 23 avril 2013 1

POSTE IMMO. La garantie de performance énergétique : outil de la réhabilitation - mardi 23 avril 2013 1 POSTE IMMO "La garantie de performance énergétique : outil de la réhabilitation" - mardi 23 avril 2013 1 Poste Immo, partenaire de la dynamique du Groupe La Poste Une filiale à 100% du Groupe La Poste

Plus en détail

RÈGLEMENT 172.62.1 relatif à l informatique cantonale (RIC)

RÈGLEMENT 172.62.1 relatif à l informatique cantonale (RIC) Adopté le 21.01.2009, entrée en vigueur le 01.01.2009 - Etat au 01.06.2010 (en vigueur) RÈGLEMENT 172.62.1 relatif à l informatique cantonale (RIC) du 21 janvier 2009 LE CONSEIL D ÉTAT DU CANTON DE VAUD

Plus en détail

Budget 2011 : Maintenir les budgets participatifs et les efforts en matière de rénovation du patrimoine malgré le contexte dificile.

Budget 2011 : Maintenir les budgets participatifs et les efforts en matière de rénovation du patrimoine malgré le contexte dificile. DOSSIER DE PRESSE 27 MAI 2011 Les orientations budgétaires 2011 de Logiparc Le nouveau dispositif des budgets participatifs des locataires Accompagner Loger Gérer Satisfaire Entretenir et réhabiliter Aménager

Plus en détail

PROFIL DIRECTION GÉNÉRALE ADJOINTE COMMISSION SCOLAIRE DES PHARES JANVIER 2011

PROFIL DIRECTION GÉNÉRALE ADJOINTE COMMISSION SCOLAIRE DES PHARES JANVIER 2011 H114-8-3 PROFIL DIRECTION GÉNÉRALE ADJOINTE COMMISSION SCOLAIRE DES PHARES JANVIER 2011 Adaptation du document La formation à la gestion d un établissement d enseignement, Les orientations et les compétences

Plus en détail

VOTRE LOGO. Sommaire. En bref : gérer l énergie pour l avenir. EN 16001 : parlons énergie! La certification EN 16001.

VOTRE LOGO. Sommaire. En bref : gérer l énergie pour l avenir. EN 16001 : parlons énergie! La certification EN 16001. Sommaire En bref : gérer l énergie pour l avenir EN 16001 : parlons énergie! La certification EN 16001 Etudes de cas En bref : gérer l énergie pour l avenir VOTRE LOGO Gérer l énergie pour l avenir Des

Plus en détail

Exemple de titre Sur deux lignes

Exemple de titre Sur deux lignes Quel avenir pour le parc tertiaire de seconde main? Méthode et enjeux L expérience toulousaine l33 ème rencontre de la FNAU mardi 20 novembre Exemple de titre Sur deux lignes Définition, méthodologie De

Plus en détail

PROJET (propositions du groupe de travail)

PROJET (propositions du groupe de travail) APPUI OPERATIONNEL A L ELABORATION DES OUTILS PRATIQUES DE MISE EN PLACE DES CLASSIFICATIONS AU SEIN DE LA BRANCHE DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE PROJET (propositions du groupe de travail) Préambule Pourquoi

Plus en détail

Constructions et Rénovations durables Compte rendu de l atelier A1 Mardi 16 Mars 2010 - HIRSINGUE

Constructions et Rénovations durables Compte rendu de l atelier A1 Mardi 16 Mars 2010 - HIRSINGUE Constructions et Rénovations durables Compte rendu de l atelier A1 Mardi 16 Mars 2010 - HIRSINGUE Ordre du jour Définition des objectifs Acteurs locaux présents Alexandre GOETZ Bruno VERGES Aurélio TOLOSA

Plus en détail

Des solutions qui supportent vos ambitions

Des solutions qui supportent vos ambitions Des solutions qui supportent vos ambitions Réussir ses objectifs stratégiques Dans un environnement social et économique mondialisé en perpétuelle mouvance, où harmonisations législatives et réglementaires

Plus en détail

Présentation du groupement de commande électricité

Présentation du groupement de commande électricité 5 Présentation du groupement de commande électricité Julien Barreteau responsable du groupement de commande électricité SIPPEREC Présentation GCE-MDE mars 2014 1 Le SIPPEREC - activités Compétences Groupements

Plus en détail

Contrat de Partenariat Energétique et retour d expérience de l UVSQ

Contrat de Partenariat Energétique et retour d expérience de l UVSQ Contrat de Partenariat Energétique et retour d expérience de l UVSQ Efficacité énergétique et universités En continuelle expansion depuis une dizaine d années sans véritablement investissements pour l

Plus en détail

Performance des bâtiments publics

Performance des bâtiments publics Réseau régional Etat - collectivités Performance des bâtiments publics Strasbourg 26 mars 2013 Ministère de l Ecologie, du Développement durable et de l Energie Ordre du jour de la séance Mot de bienvenue

Plus en détail

Pour des lieux autonomes d expérimentation artistique partagée

Pour des lieux autonomes d expérimentation artistique partagée Pour des lieux autonomes d expérimentation artistique partagée Projet de référentiel complémentaire à la Charte de la Coordination Nationale des Lieux Intermédiaires et Indépendants L analyse comparée

Plus en détail

REFERENTIEL. Manager en stratégie et développement Titre Bac+5 certifié niveau I par l Etat (J.O du 14 Avril 2012 - code 310)

REFERENTIEL. Manager en stratégie et développement Titre Bac+5 certifié niveau I par l Etat (J.O du 14 Avril 2012 - code 310) REFERENTIEL Manager en stratégie et développement Titre Bac+5 certifié niveau I par l Etat (J.O du 14 Avril 2012 - code 310) REFERENTIEL DE FORMATION " MANAGER EN STRATEGIE ET DEVELOPPEMENT " TITRE CERTIFIE

Plus en détail

Format. Audit des conditions d'accessibilité d'un parc de bâtiments de l'état dans le Rhône Expérimentation immobilière Rhône-Alpes

Format. Audit des conditions d'accessibilité d'un parc de bâtiments de l'état dans le Rhône Expérimentation immobilière Rhône-Alpes Format Audit des conditions d'accessibilité d'un parc de bâtiments de l'état dans le Rhône Expérimentation immobilière Rhône-Alpes Un commande particulière... Une expérimentation commanditée directement

Plus en détail

Le Management territorial dans l Union Européenne Par M. Michel QUEVIT, Managing Director de RIDER II

Le Management territorial dans l Union Européenne Par M. Michel QUEVIT, Managing Director de RIDER II Le Management territorial dans l Union Européenne Par M. Michel QUEVIT, Managing Director de RIDER II 1. Les apports méthodologiques de la démarche des Fonds structurels pour la mise en œuvre des politiques

Plus en détail

énergie Was ist das? C est quoi che cosa è? Qué es? ? Hablas ENERGIE? Do you speak Management de l énergie L ISO 50001 en 10 questions

énergie Was ist das? C est quoi che cosa è? Qué es? ? Hablas ENERGIE? Do you speak Management de l énergie L ISO 50001 en 10 questions énergie Kezako che cosa è? C est quoi donc? Qué es? Was ist das??? Hablas ENERGIE? Do you speak ENERGIE?? Management de l énergie L ISO 50001 en 10 questions ? Management de l énergie L ISO 50001? SOMMAIRE

Plus en détail

ACTE HLM 2016-2020. pour Agir pour le Climat et la Transition Énergétique. Les engagements du Mouvement Hlm. Du 22 au 24 septembre 2015

ACTE HLM 2016-2020. pour Agir pour le Climat et la Transition Énergétique. Les engagements du Mouvement Hlm. Du 22 au 24 septembre 2015 ACTE HLM 2016-2020 Les engagements du Mouvement Hlm pour Agir pour le Climat et la Transition Énergétique Du 22 au 24 septembre 2015 Du 22 au 24 septembre 2015 Préambule En 1972, la Conférence des Nations

Plus en détail

L audit énergétique : maillon faible de la transition énergétique?

L audit énergétique : maillon faible de la transition énergétique? L audit énergétique : maillon faible de la transition énergétique? 26 novembre 2015 Positionnement des prestataires et limite de l audit Un audit énergétique est par définition une analyse croisée entre

Plus en détail

MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DE L ÉNERGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE LA MER en charge des Technologies vertes et des Négociations sur le climat

MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DE L ÉNERGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE LA MER en charge des Technologies vertes et des Négociations sur le climat MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DE L ÉNERGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE LA MER en charge des Technologies vertes et des Négociations sur le climat DOSSIER DE PRESSE Jean-Louis BORLOO, Valérie LETARD et Benoist

Plus en détail

La transition énergétique pour tous!

La transition énergétique pour tous! La transition énergétique pour tous! Pour une vraie prise en compte de la question sociale et de la précarité énergétique dans la transition énergétique Document de synthèse des analyses et propositions

Plus en détail

CPE Le Contrat de Performance Energétique

CPE Le Contrat de Performance Energétique LES OPERATEURS D EFFICACITE ENERGETIQUE 5 mars 2010 CPE Le Contrat de Performance Energétique La recherche d une gestion énergétique efficace des installations de chauffage et de climatisation est à la

Plus en détail

Assemblée des Départements de France Note relative aux enjeux financiers d une éventuelle fusion Départements-Régions

Assemblée des Départements de France Note relative aux enjeux financiers d une éventuelle fusion Départements-Régions Assemblée des Départements de France Note relative aux enjeux financiers d une éventuelle fusion Départements-Régions La fusion des Départements et des Régions -parfois des Départements avec certaines

Plus en détail

Quelle place pour la logistique en Essonne? Débats/groupes de travail du 22 octobre 2010 Synthèses des échanges et propositions d actions

Quelle place pour la logistique en Essonne? Débats/groupes de travail du 22 octobre 2010 Synthèses des échanges et propositions d actions Quelle place pour la logistique en Essonne? Débats/groupes de travail du 22 octobre 2010 Synthèses des échanges et propositions d actions La logistique contribue, de manière significative, au développement

Plus en détail

Appel à manifestation d'intérêt

Appel à manifestation d'intérêt Appel à manifestation d'intérêt «USINE DU FUTUR EN POITOU-CHARENTES» 1 CONTEXTE ET ENJEUX Depuis 2004, la Région Poitou-Charentes a fait de l'excellence environnementale et de la croissance verte les piliers

Plus en détail

de la part des membres de la holding afin que l intégration des sociétés entrantes se déroule pour le mieux et concrétise les synergies.

de la part des membres de la holding afin que l intégration des sociétés entrantes se déroule pour le mieux et concrétise les synergies. Chapitre 2 LA HOLDING : COHÉSION ET SYNERGIE La trentaine de membres s organisent autour de pôles de compétences nommés directions fonctionnelles du Groupe : Direction financière, Direction commerciale,

Plus en détail

Au service des acteurs-clés des territoires Notre ambition: Réussir l accompagnement humain de vos transformations

Au service des acteurs-clés des territoires Notre ambition: Réussir l accompagnement humain de vos transformations Au service des acteurs-clés des territoires Notre ambition: Réussir l accompagnement humain de vos transformations Présentation de la société (2015) Sommaire 1. Vos enjeux 2. Nos réponses 3. Notre équipe

Plus en détail

Quel BIM pour mon entreprise?

Quel BIM pour mon entreprise? Quel BIM pour mon entreprise? 25/09/2015 Mathieu RADUCANU Service technique FFB PDL 1 Quel BIM Pour mon entreprise? Le BIM c est quoi? Quelles sont les procédures en terme d appel d offre? Est-ce que je

Plus en détail

Cahier des Charges. Toutes formations confondues, l établissement accueille en simultané 450 étudiants par an.

Cahier des Charges. Toutes formations confondues, l établissement accueille en simultané 450 étudiants par an. Marché pour l accompagnement de la mise en place d une démarche qualité visant à la certification ISO 9001 du service de formation continue de l ENGEES Cahier des Charges Date de publication : 11 mars

Plus en détail

SCIC Habitat Rhône-Alpes Un acteur de l habitat attentif aux besoins des collectivités

SCIC Habitat Rhône-Alpes Un acteur de l habitat attentif aux besoins des collectivités SCIC Habitat Rhône-Alpes Un acteur de l habitat attentif aux besoins des collectivités septembre 2015 Un bailleur à l écoute de ses clients SCIC Habitat Rhône-Alpes a été créé en 1960 sous le nom «Sauvegarde

Plus en détail

Copropriétés, réduire ses charges de chauffage et d'eau

Copropriétés, réduire ses charges de chauffage et d'eau Copropriétés, réduire ses charges de chauffage et d'eau Présentation de l ALE Relais des politiques européennes nationales et locales Outil d aide à la décision Les missions Lieu d échange Sommaire 1-

Plus en détail

Charte Ile-de-France des résidences d artistes du spectacle vivant

Charte Ile-de-France des résidences d artistes du spectacle vivant Charte Ile-de-France des résidences d artistes du spectacle vivant La présence artistique en Ile-de-France est constituée par la présence régulière et perceptible au sein des lieux du spectacle vivant,

Plus en détail

2012 DF 34 Participation à la création d une Société d Economie Mixte «Energies POSIT IF» PROJET DE DELIBERATION EXPOSE DES MOTIFS

2012 DF 34 Participation à la création d une Société d Economie Mixte «Energies POSIT IF» PROJET DE DELIBERATION EXPOSE DES MOTIFS DIRECTION DES FINANCES Sous-Direction des Partenariats Public-Privé Bureau des Sociétés d Economie Mixte 2012 DF 34 Participation à la création d une Société d Economie Mixte «Energies POSIT IF» PROJET

Plus en détail

les 6 étapes Pour une éco-rénovation réussie

les 6 étapes Pour une éco-rénovation réussie les 6 étapes Pour une éco-rénovation réussie LS 6 ÉTAPS UN éco-rénovation réussie Pourquoi éco-rénover un logement? La rénovation énergétique améliore la pérennité de l habitat et le confort des occupants

Plus en détail