,/, Cette communication ne peut etre citee qu'avec l'autorisation prealable des auteurs.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download ",/, Cette communication ne peut etre citee qu'avec l'autorisation prealable des auteurs."

Transcription

1 ,/, Cette cmmunicatin ne peut etre citee qu'avec l'autrisatin prealable des auteurs. Cnseil Internatinal pur l'explratin de la Mer C.H. 1974;13 : \, Cmite des Engins et du Cmprtement Seuils de Taxie et de Tetanie des Bars, des }1ulets et des Sardines dans un champ electrique impulsinnel unifrme par N. Diner et R. Le Men * Depuis plusieurs annees, un systeme de peche par l~~iere, champ electrique et pmpe, est etudie a l'institut Scientifique et Technique des Peches Haritimes (I.S.T.P.H.) avec la cllabrat in financiere du Centre Natinal pur l'explitatin des Oceans (CNEXO.). La presente cmmunic~tin rend cmpte d'une partie des etudes des c~prtemcnts des pissns marins sumis a un champ electrique impulsinnel la determinatin des seuils de taxie et de tetanie. Methde Les seuils de taxie et de tetanie nt ete mesures en champ electrique unifnne dans une rigle a sectin cnstante (0,10 m X 0,10 m) lngue de 1,50 m. L'alimentatin electrique de ce bac etait as3uree par un generateur impulsinnel, delivrant sn energie sus la frme de signaux rectangulaires, dnt n puvait faire varier la frequence de 10 a 200 Hz et la duree de 0,1 a 10 ms. La tensin-crete des signaux etait reglable par plts u cntinument de 0 a 110 v. * N. Diner et R. Le Men I..ST.P.H. La N~ - Rute de la Jnelierc B. P Hantes Cedex - (France).0./...

2 , '.) Les cxperiences n'nt ete effectuees que sur des pissns bien adaptes a la vie cn aquarium. Afin d'climiner le facteur taille, des lts dc pissns de meme lngucur nt ete selecticnnes pur ce travail. Pur chaque espece, les experiences nt ete realisecs a temperature et salinitc pratiquemcnt cnstantes. Le seuil de taxie crrespnd a la valeur minimale du gradient de ptentiel capable de declencher des rcactins natatires ccrcitives suffisamment sutenues pur bliger le pissn a traverser la rigle. Au cntraire, le seuil de tetanie est la valeur minimale du gradient de ptentiel capable d'immbiliser le pissn par raideur tctanique a la mise sus tensin de la rigle. Ces seuils nt ete determines en augmentant systematiquement la tensin jusqu'a l'btentin de la taxie u de la 'tetanie seln les cas etudies. Pendant les reglages de tensin, la rigle etait mise hrs circuit et le pissn se truvait alrs au reps. a) Bars - Dicentrarchus labrax (L.) Les seui1.s de taxie et dc tetanie nt ete determines pur 5 frequences : 12, Hz, et pur 5 durees d'impulsins : 0,25-0, ms. La temperature et la resistivite de l'eau avaient pur valeurs myennes 10,7 C et 25,8f1.cm. Les bars selectinnes pur ce travail mesuraient 18 cm (: 0,5 cm) et 4 pissns differents nt ete etudies pur chaque stimulus. Les resultats myens btenus snt representes sur la figure 1. A 12,5 Hz les reactins snt trp peu marquees pmtr puvir en tenir cmpte. si nus excluns In curbe reprcsentant la duree d'impulsin 4 ms, nus cnstatns que les seuils de taxie decrissent Irsque Ia duree d'impulsin u la frequence augmente. Entre 100 et 200 Hz, les scuils restent relativement cnstants. Par cntre, la curbe 4 ms presente un minimum vers 80 Hz, puis reit.nte assez frtement jusqu' a. 200 Hz. La mesure des seuils de tetanie s'est revelee delicatc, car le phenmeme de tetanie a prvque I 'uverture des ures quel que sit Ie stimulus applique. Dans certains cas les percules snt meme restes blques en psitin uverte apres la cupure du curant, ce qui a generalement entratne In mrt du pissn dans l'heure qui suivait. A nter que le bar est le seul pissn sur lequel ce phenmene a ete bscrvc. 11 peut d'ailleurs etre l'bjet de ce type de reactin meme en l'absence de stimulus electrique... 1

3 b)!i~~::!. - l1ugil 1abrsus (RISSO) Ce travai1 a ete effectue sur un lt de possns mesurant 20 em (~ 1 cm). La temperature et 1a resistivite de l'eau avaient pur valeurs myennes respectives 10 C et 26,3.n_.em. Les seui1s nt ete mesurcs aux frequences ~O et 200 Hz. Pur chacune de ces frequenccs, nus avns ctume 1es durees d 'impulsin 0 J 5-0, et 4 ms. Quarante-l1Uit stimuli differents nt dnc cte testes sur ces pissns et d1aque seui1 a ete determine pur 2 individus au mins. Les curbes des seuils de taxie cn fnctin de la frequence presentent un minimum vers 125 Hz, a l'exceptin de 1a curbe 4 ms qui, cmme pur 1es bars, passe par un mini~~ vers 80 Hz (fig. 2). Pur les durces d'impulsin inferieures a 3 ms, les seui1s remntent tres rapidcment aux basses frequences. Entre 40 et 200 Hz, 1es seui1s dc tetanie varient tres peu. Seu1c, 1a curbe 4 ms crtt 1egercment avcc 1a frequencc (fig.2). Par cntre, pur 1es frequences infericures a 30 Hz, 1es seui1s de tetanie augmentent trcs rapidement quelle que sit la duree d'impulsin. Il faut nter qu'a 20 Hz les taxies different de cclles bservees pur 1es fr6quences superieures a 30 Hz. Dans ce cas, 1es nages snt peu nuu1ees. Par ai1leurs, 1e pissn ne semble pas perdre tut a fait 1e cntrle de sa mtricite et il n'est pas certain que ces taxies sient rec1lement directinnelles, bien que, pur des durees d'impulsin superieures u egales a 3 ms, elles deviennent relativement 6nergiques. c) ~::~~::~. - Sardina pilchardus (UALDAUM) Les sardines euldiees mcsuraicnt 12 cm (: 0,) cm) et crrcspndaient a un mule de 70 individus par kilgramme. La temperature et la resistivite de l'eau atteignaient respectivement 20 C et 21,611,em. pur ces pissns, 1es stimuli aux.basses frequences manquent d'efficacite et a 20 Hz aucun phemmene marque n' a pu ihre bserve. Nus avns dnc travaille aux frequences et 200 Hz pur les durecs d'impulsin et 4 ms (fig. 3). Il faut

4 " signaler que, d'une maniere generale, ces pissns nt reagi de fa90n assez medicre aux stimuli electriques et presente des ta~ies peu vigureuses, Silllf aux frequences les plus elevees, prches de 200 Hz. Pur cette espece, l'appreciatin des seuils de t~~ie1 qui suvent a presente un certain flu, s'est revelee particulierement difficile. Les variatins des seuils en fnctin de la frequence snt cmparables acelies btenues pur les bars (frte remntee pur les frequences inferieures a 30 Hz et valeurs pratiquement cnstantes entre 50 et 200 Hz pur une mcme durce d' impulsin) D' autre part, pur des frequences inferieures a 100 Hz et lrsque le gradient de ptentiel applique atteignait une valeur egale a envirn deux fis celle du seuil de taxie1 nus avns bserve un changement dans le cmprtement natatire des sardines. Bnlsquement, les pis90ns entraient litteralement en vibratin. 115 cntinuaient neanmins a se muvir rapidement en directin de Itande, bien que cette 4 nage livibreell sit plus epruvante qu'une nage classique, teile qu'n peut l'bserver a 200 Hz, par exemple. Ce pnrametre est imprtant Car la dimensin des elements nerveux d'un pissn est gencralement prprtinnelle a sa taille. Par cnsequent1 la lngueur d'l:n individu dit avir une influence sur la valeur des seuils de reactin. Les seuils dc taxie ct de tetanie des mulcts dnt les taillcs variaient de 4,5 a 22 cm nt etc relevcs pur deux stimuli =,20 Hz - 3 ms et 50 Hz - 2 ms. Les curbc5 de la figure 4 mettent en evidencc la selectivite de l'attractin electrigue. A 50 Hz ct 2 InS par exemple, un gradient de 35 v/m est necessaire pur attirer des mulets dc 4,5 cm, tandis que 7 V/m suffiscnt pur des pissns de 22 cm. Si, dans la zne de peche 1 le gradient etabli s'eleve a 10 V/m, seuls les individus dnt la taille depasse 15,5 cm sernt attircs et les mulets de tailles inferieure5 purrnt s'echapper. Si nus traduisns les resultats btenus en crdnnees lgarithmi~~es, nus btenns des drites (fig. 4). Leurs equatins nt ete calculees par la methde des regressins lineaires. En exprimant les seuils de taxies et de tetanie S cn V/m et la lngueur des pissns.../...

5 - 5-1 en cm, nus avns btenu les resultats suivants a 20 Hz - 3 ms, taxie lg s :: -1,05 lg 1 + 2,33 sit encre s :: 214 (1)-1,05 cefficient de crrelatin :: - 0,99 tetanie lg S -0,84 lg 1 + 2, sit encre S :: 851 (1)-0,84 cefficient de crrelatin :: - 0,91 a- 50 Hz - 2 ms, taxie lg s :: -0,99 lg 1 + 2,19 sit encre s :: 155 (1) -0,99 cefficient de crrelatin :: - 0,98 tetanie lg S :: 0,91 lg 1 + 2, sit encre S :: 263 (1)-0,91 cefficient de crrelatin :: - 0,99. Un travail aussi cmplet n'a pas pu etre repris sur les sardines car nus n'avns pu dispser d'echantillns dnt l'eventail des lngueurs sit suffisant. Des wesures nt cependant ete effectuees sur des sardines de 12-16,5 et 18,5 cm. Les quelques valeurs ainsi btenues semblent cnfirmer les resultats precedents (fig. 4). Cnclusin Ces etudes mntrent que les valeurs des seuils de taxie et de tetanie varient en fnctin de la frequence et de la duree des impulsins de maniere sensiblement identique pur tutes les especes etudiees. Les curbes qui traduisent ces resultats snt, en effet, du meme type. Pur le seuil de taxie, le minimum se situe en general aux alenturs de 100 Hz pur la frequence et de 3 ms pur la duree des impulsins. Par ailleurs, les reactins natatires different seln la frequence du stimulus applique. Aux basses frequences, la nage taxique est mins bien crdnnee qu'aux frequences plus elevees et il semble que le pissn garde un certain cntrle de sa mtricite. Par cntre, purvu qu'elle sit superieure a 1 ms, la duree d'impulsin intervient peu sur la qualite des taxies, sauf peut-etre aux frequences les plus basses.

6 Vfm 90 Ị.0,25 ms 0,50 ms + 1 ms 2 ms 4 ms I 50 I 100 F Fig.1 : BARS- Seuils de taxie et de tetanie en fnctin de la frequence pur differentes durees d 'impulsin.

7 ~., 0/5 ms A 0/75 ms + 1 ms 2 ms 150 x 3 ms 1-4 ms x, F 200 H z e n fnet in de la frequenee pur differentes durees d'impulsin.

8 V/rn ~ + 1 ms 2ms x 3 ms 04 ms ~ +~ ~,~ _ -=::~:s:<x - + LU ~ de taxie et de tetanie en fnctin de la frequence pur differentes durees d'impulsin.

9 150. V/rn " TETANIE / 50 e 40 A' Cf) MULET 20Hz-3ms ( + 50Hz _2ms SARDINE...e'"SOH z _4 ms I 10 Fig.4: Seuils de taxie et de tetanie en fnctin de la i I 15 L cm lngueu r pur differents stimul i.

Chap.2 Gaz parfait, fluides réels et phases condensées

Chap.2 Gaz parfait, fluides réels et phases condensées Chap.2 Gaz parfait, fluides réels et phases cndensées 1. Cmprtement universel des gaz à basse pressin 1.1. Equatin d état de tus les gaz à basse pressin 1.2. Définitin expérimentale de la température abslue

Plus en détail

Pour répondre au besoin de sécurité juridique et de prévisibilité, la Loi type devrait traiter des questions suivantes:

Pour répondre au besoin de sécurité juridique et de prévisibilité, la Loi type devrait traiter des questions suivantes: Descriptin de la prpsitin du Canada cncernant l élabratin d une Li type sur les règles de cmpétence et de cnflits de lis en matière de cntrats de cnsmmatin dans le cadre de la CIDIP-VII Dans le cadre de

Plus en détail

MANUEL D UTILISATION DU SITE INTERNET (PUBLIER)

MANUEL D UTILISATION DU SITE INTERNET (PUBLIER) MANUEL D UTILISATION DU SITE INTERNET (PUBLIER) Chapitre 3 : Page d accueil La page d accueil est la page d entrée sur le site internet Que cntient-elle? Menu principal (haut gauche) Cmme pur tutes les

Plus en détail

Logique binaire. Symbole européen. Table de vérité X R 0 0 1 1. Équation R = X

Logique binaire. Symbole européen. Table de vérité X R 0 0 1 1. Équation R = X Lgique binaire Définitin Une variable binaire est un élément qui ne peut prendre que deux valeurs ntées 1 et 0 (Oui et Nn). On dira que X est une variable binaire si X 0 X = 1 et si X 1 X = 0. Opératins

Plus en détail

Résumé du module 6 : Coût et structure du capital

Résumé du module 6 : Coût et structure du capital Résumé du mdule 6 : Cût et structure du capital Ce mdule explique tut d abrd cmment une sciété établit sn cût du capital. Vus apprenez cmment calculer la pndératin des cmpsantes et les cûts du capital

Plus en détail

Haut Conseil de la santé publique

Haut Conseil de la santé publique Haut Cnseil de la santé publique AVIS relatif à la vaccinatin par le vaccin pneumcccique cnjugué 11 décembre 2009 Vaccin pneumcccique cnjugué Un nuveau vaccin pneumcccique cnjugué (Prevenar 13 ), cmpsé

Plus en détail

Gestion de la rémunération et de la masse salariale

Gestion de la rémunération et de la masse salariale Chapitre 1 - COMPRENDRE LE MARCHÉ Gestin de la rémunératin et de la masse salariale Cpyright 2009 CXP. 1 All rights reserved. Reprductin r distributin f this dcument, in any frm, is expressly prhibited

Plus en détail

GROUPE DE TRAVAIL SOCIO-ECONOMIQUE ATELIER TECHNIQUE «ETABLISSEMENTS D ENSEIGNEMENT» R2 REUNION DU 10 MAI 2012

GROUPE DE TRAVAIL SOCIO-ECONOMIQUE ATELIER TECHNIQUE «ETABLISSEMENTS D ENSEIGNEMENT» R2 REUNION DU 10 MAI 2012 GROUPE DE TRAVAIL SOCIO-ECONOMIQUE ATELIER TECHNIQUE «ETABLISSEMENTS D ENSEIGNEMENT» R2 REUNION DU 10 MAI 2012 DATE DE REUNION 10/05/2012 Lieu de réunin GIP ATGeRi Affaire suivie par : Philippe LORIOT

Plus en détail

Trucs et astuces pour joindre des données statistiques à l Atlas et réaliser une carte personnalisée

Trucs et astuces pour joindre des données statistiques à l Atlas et réaliser une carte personnalisée Trucs et astuces pur jindre des dnnées statistiques à l Atlas et réaliser une carte persnnalisée 1. Organisatin des statistiques spatiales dans Excel Assurez-vus d avir des statistiques pur l un des territires

Plus en détail

Utiliser les activités de cours de Moodle : le Questionnaire

Utiliser les activités de cours de Moodle : le Questionnaire Utiliser les activités de curs de Mdle : le Questinnaire CETTE PROCEDURE DÉCRIT LA MISE EN PLACE ET L UTILISATION DE L ACTIVITÉ DE COURS «QUESTIONNAIRE». PRE-REQUIS : Prcédure «Démarrer sur Mdle» DÉFINITION

Plus en détail

Les prix de l électricité en France : évolutions passées et perspectives

Les prix de l électricité en France : évolutions passées et perspectives Les prix de l électricité en France : évlutins passées et perspectives A l heure ù la Cmmissin Eurpéenne vient de publier un rapprt cmplet sur les prix de l énergie en Eurpe, présentant leur évlutin sur

Plus en détail

PROCESSUS DE CERTIFICATION DES MONITEURS JE NAGE INFORMATIONS POUR LES MAITRE ÉVALUATEURS

PROCESSUS DE CERTIFICATION DES MONITEURS JE NAGE INFORMATIONS POUR LES MAITRE ÉVALUATEURS PROCESSUS DE CERTIFICATION DES MONITEURS JE NAGE INFORMATIONS POUR LES MAITRE ÉVALUATEURS NOTE: Les mniteurs qui suivent la frmatin de mise à niveau et de mise à niveau à distance ne snt pas tenus de remplir

Plus en détail

Charte de l Association Suisse de Portage des Bébés (ASPB)

Charte de l Association Suisse de Portage des Bébés (ASPB) Charte de l Assciatin Suisse de Prtage des Bébés (ASPB) 1. Rôle et missin L ASPB est une assciatin à but nn lucratif et indépendante de tutes marques,qui suhaite prmuvir un prtage respectueux du dévelppement

Plus en détail

Manuel d utilisation de Nomad Trading

Manuel d utilisation de Nomad Trading Manuel d utilisatin de Nmad Trading INTRODUCTION NmadTrading est un util qui vus permet d'accéder à vtre envirnnement de trading à distance. Cmment fnctinne-t-il? NmadTrading s'installe sur vtre platefrme

Plus en détail

AOF. mini-guide. bourse. Comment choisir ses actions. Comment investir en Bourse? L analyse technique. Mars 2011

AOF. mini-guide. bourse. Comment choisir ses actions. Comment investir en Bourse? L analyse technique. Mars 2011 AOF mini-guide burse «Cmment investir en Burse? Cmment chisir ses actins L analyse technique Mars 2011 Cmment chisir ses actins L analyse technique SOMMAIRE Les lignes de tendance p. 4 Les myennes mbiles

Plus en détail

Le service 3 D Secure sert à sécuriser vos paiements sur Internet en vous demandant de vous authentifier

Le service 3 D Secure sert à sécuriser vos paiements sur Internet en vous demandant de vous authentifier A qui sert le service 3 D Secure VISA et MasterCard? Le service 3 D Secure sert à sécuriser vs paiements sur Internet en vus demandant de vus authentifier lrs de chaque paiement afin de s'assurer que vus

Plus en détail

INTRODUCTION. et va vendre? - toujours la dimension concurrentielle : comme pour le CD ne pas être hors marché

INTRODUCTION. et va vendre? - toujours la dimension concurrentielle : comme pour le CD ne pas être hors marché INTRODUCTION I) Cmptabilité analytique et cntrôle de gestin A qui peut servir la cmptabilité analytique? a) Pur aider à fixer un prix de vente Exemple Quel prix fixer? : : cmptabilité analytique. Cmpliquns

Plus en détail

SYSTEME DE TELERADIAMETRIE H*(10)

SYSTEME DE TELERADIAMETRIE H*(10) SYSTEME DE TELERADIAMETRIE H*(10) Principes Fndamentaux : Le système de Téléradiamétrie Wytek est un système d acquisitin de dnnées multi pints autmatique et sans fil, qui est installé par la PCR et qui

Plus en détail

opinionway LES VERITABLES DECLENCHEURS D ACHATS DES FRANÇAIS A L HEURE DU TOUT CONNECTE Note de synthèse Vos contacts chez OpinionWay : Septembre 2015

opinionway LES VERITABLES DECLENCHEURS D ACHATS DES FRANÇAIS A L HEURE DU TOUT CONNECTE Note de synthèse Vos contacts chez OpinionWay : Septembre 2015 pininway LES VERITABLES DECLENCHEURS D ACHATS DES FRANÇAIS A L HEURE DU TOUT CONNECTE Nte de synthèse Septembre Vs cntacts chez OpininWay : Frédéric Micheau Directeur des études d pinin Directeur de département

Plus en détail

Evaluation d impact: Passer des promesses à l acte

Evaluation d impact: Passer des promesses à l acte Evaluatin d impact: Passer des prmesses à l acte Fnds Natinal pur la Prmtin de la Jeunesse (FNPJ) au Senegal Le cas des Tut Petits Credits (TPC) Cheikh Diaw, Aminata Diuf, Drew Gardiner, Antine Legrand,

Plus en détail

ENREGISTEUR NUMERIQUE USB Guide utilisateur

ENREGISTEUR NUMERIQUE USB Guide utilisateur Intrductin La netbx HD ffre désrmais la fnctinnalité d Enregistreur Numérique USB (PVR-USB) vus permettant : D enregistrer directement sur vtre disque USB les prgrammes TNT u TNT-HD reçu par vtre netbx

Plus en détail

Titre de la procédure : Suspension temporaire et discipline

Titre de la procédure : Suspension temporaire et discipline Titre de la prcédure : Suspensin tempraire et discipline Numér de la plitique : 13020.1 Date d apprbatin : 15 nvembre 2013 Apprbateur : cnseil des guverneurs Plitique cnnexe : Suspensin tempraire et discipline

Plus en détail

Je suis capable tout seul!

Je suis capable tout seul! Je suis capable tut seul! Cette vignette vise à faire décuvrir aux parents (et autres membres significatifs de l enturage) cmment favriser l autnmie de leur enfant dans tutes les sphères de sn qutidien.

Plus en détail

a) Financement par des tiers : emprunts, crédits bancaires, leasing, crédit spontané (lors d un achat à crédit) ;

a) Financement par des tiers : emprunts, crédits bancaires, leasing, crédit spontané (lors d un achat à crédit) ; Chapitre 3 : Analyse de la trésrerie 1 Intrductin La gestin de la trésrerie est indispensable à tute entreprise puisqu elle lui permet d assurer sa slvabilité. Le rôle du gestinnaire de trésrerie demande

Plus en détail

Physique Chimie LA GRAVITATION

Physique Chimie LA GRAVITATION Dcument du prfesseur 1/6 Fiche prfesseur Physique Chimie LA GRAVITATION LA GRAVITATION Niveau 3 ème Sciences Physiques Prgramme C - De la gravitatin à l énergie mécanique Cnnaissances Capacités Cmmentaires

Plus en détail

Energie et bâtiments (3)

Energie et bâtiments (3) Energie et bâtiments (3) L islatin des paris une rentabilité surprenante! Dans le précédent article des NUG (le dernier numér mis à part puisque exceptinnellement cnsacré à un sujet d actualité le certificat

Plus en détail

Les Systèmes ADDATech Inc. Clinicmaster Changement d option sur poste de travail

Les Systèmes ADDATech Inc. Clinicmaster Changement d option sur poste de travail Les Systèmes ADDATech Inc. Clinicmaster Changement d ptin sur pste de travail 1 Ce que vus devez savir À Partir de la versin 7.16.00, l arrière scène des ptins de pste de travail vnt se cmprter différemment.

Plus en détail

PHASE 1 : choix et définition du sujet du TM.

PHASE 1 : choix et définition du sujet du TM. PHASE 1 : chix et définitin du sujet du TM. Le chix du sujet est une partie imprtante du TM. Ce chix se fait durant la 1 ère phase. La prblématique du thème cncerne le rapprt entre la chimie et la vie

Plus en détail

Enjeux et usages de l informatique dans les disciplines de Lettres Novembre 2012 CARNET DE VOYAGE

Enjeux et usages de l informatique dans les disciplines de Lettres Novembre 2012 CARNET DE VOYAGE Enjeux et usages de l infrmatique dans les disciplines de Lettres Nvembre 2012 CARNET DE VOYAGE Cahier des charges Cntenu Intrductin :... 2 But du Lgiciel :... 2 Définitins préalables :... 2 Cnventin de

Plus en détail

S investir dans une franchise : le guide de la Banque Scotia pour le choix d une franchise

S investir dans une franchise : le guide de la Banque Scotia pour le choix d une franchise Le franchisage et la Banque Sctia S investir dans une franchise : le guide de la Banque Sctia pur le chix d une franchise Cnsciente de l imprtante cntributin des entreprises franchisées à la vie écnmique,

Plus en détail

FICHE DE POSTE Fonction : Chef de Division Contrôle des opérations Financières FONCTION : CHEF DE DIVISION CONTRÔLE DES OPÉRATIONS FINANCIÈRES

FICHE DE POSTE Fonction : Chef de Division Contrôle des opérations Financières FONCTION : CHEF DE DIVISION CONTRÔLE DES OPÉRATIONS FINANCIÈRES Fnctin : Chef de Divisin Cntrôle des pératins Financières Versin : 3 Nvembre 2014 FONCTION : CHEF DE DIVISION CONTRÔLE DES OPÉRATIONS FINANCIÈRES DÉPARTEMENT : Département Opérateurs DIVISION : Divisin

Plus en détail

Gestion des Prospects : Adresses à exporter

Gestion des Prospects : Adresses à exporter Gestin des Prspects : Adresses à exprter 2 Tables des matières 1. Intrductin : Adresses à exprter p 3 2. Que signifie une adresse qualifiée? p4 2.1 Particulier = le client final 2.2 Cnducteur lié à une

Plus en détail

Capteur de porte magnétique sans fil

Capteur de porte magnétique sans fil Capteur de prte magnétique sans fil 1 Capteur de prte magnétique sans fil Capteur de prte magnétique sans fil (détecteur d'uverture de prte DC-15) Intrductin... 2 Identificatin des pièces... 2 Accessires

Plus en détail

Terrain de jeu Analogie au sport professionnel

Terrain de jeu Analogie au sport professionnel Terrain de jeu Analgie au sprt prfessinnel USO : US Oynnax Rugby : management dans le sprt Le 9 décembre 2009, Olivier Nier, entraîneur de l USO, Pr D2 de rugby, réalisait dans le cadre d une cnférence

Plus en détail

POLITIQUE DE SELECTION ET D EVALUATION DES BROKERS

POLITIQUE DE SELECTION ET D EVALUATION DES BROKERS POLITIQUE DE SELECTION ET D EVALUATION DES BROKERS Date de créatin : 1 er nvembre 2007 Date de dernière mise à jur : 19 nvembre 2012 Services Impliqués : Départements gestin, Directin générale, DCCI Objet

Plus en détail

1.3.Codage - Numération

1.3.Codage - Numération 1.3.Cdage - Numératin Plan du chapitre: 1. Cdage de l infrmatin 1. 1.1 Cdage en général : le purqui 1.2 Cdage des caractères : cde ASCII 1.3 Cdage des nmbres entiers : numératin 1.4 Les entiers dans une

Plus en détail

SPECTROFLUORIMETRIE D ABSORPTION EMISSION MOLECULAIRE

SPECTROFLUORIMETRIE D ABSORPTION EMISSION MOLECULAIRE SPECTROFLUORIMETRIE D ABSORPTION EMISSION MOLECULAIRE 1 Principe = aspect qualitatif 1.1 Rappels sur le raynnement visible : 1.2 Principe de la flurescence 2 Aspect quantitatif 2.1 Rendement quantitatif

Plus en détail

PROGRAMME DE MATHEMATIQUES ANNEE 5 DU SECONDAIRE

PROGRAMME DE MATHEMATIQUES ANNEE 5 DU SECONDAIRE Ecles eurpéennes Bureau du Secrétaire Général du Cnseil Supérieur Unité de dévelppement pédaggique Ref. : 011-01-D-8-fr- Orig. : EN PROGRAMME DE MATHEMATIQUES ANNEE 5 DU SECONDAIRE Curs à 6 pérides/semaine

Plus en détail

BOURSE EXPLO RA SUP (Région Rhône-Alpes) Toutes destinations-séjour académique et stage

BOURSE EXPLO RA SUP (Région Rhône-Alpes) Toutes destinations-séjour académique et stage BOURSE EXPLO RA SUP (Régin Rhône-Alpes) Tutes destinatins-séjur académique et stage A/Demande de burse Expl RA Sup 1/Eligibilité La mbilité (stage u séjur académique) dit être validée par des crédits ECTS

Plus en détail

FIN-INTER-04 LA GESTION DES RISQUES INTERNATIONAUX

FIN-INTER-04 LA GESTION DES RISQUES INTERNATIONAUX FIN-INTER-04 LA GESTION DES RISQUES INTERNATIONAUX Public cncerné : Etudiants niveau Bac + 2. Durée indicative : 6 à 8 heures. Objectifs : Pré requis : Mdalités : Identifier les utils permettant de gérer

Plus en détail

Vente de Capacités de Stockage de gaz du 13 mai 2015

Vente de Capacités de Stockage de gaz du 13 mai 2015 Vente de Capacités de Stckage de gaz Prduit & Quantité Prpsée SEDIANE NORD 120 90 JUIN 2015 1 TWh sur le Grupement Sediane Nrd. Type de prduit Capacité Nminale de Stckage : vlume dnnant drit à des capacités

Plus en détail

Résumé Les particularités des machines à sous et leur incidence sur le comportement des joueurs compulsifs

Résumé Les particularités des machines à sous et leur incidence sur le comportement des joueurs compulsifs Résumé Les particularités des machines à sus et leur incidence sur le cmprtement des jueurs cmpulsifs K. Finlay 1 H. H. C. Marmurek V. Kanetkar J. Lnderville Sujet de la recherche Quelques recherches laissent

Plus en détail

Plans d action et contrôles supplémentaires engagés depuis le début de l'année 2008 dans la banque de financement et d investissement

Plans d action et contrôles supplémentaires engagés depuis le début de l'année 2008 dans la banque de financement et d investissement Plans d actin et cntrôles supplémentaires engagés depuis le début de l'année 2008 dans la banque de financement et d investissement Dès la décuverte de la fraude en janvier 2008, Sciété Générale a immédiatement

Plus en détail

Créer un outil pour les non-professionnels de la statistique : Récit d une expérience

Créer un outil pour les non-professionnels de la statistique : Récit d une expérience Créer un util pur les nn-prfessinnels de la statistique : Récit d une expérience Stéphane HERAULT cntact@adscience.fr I. INTRODUCTION Dcteur en Bilgie-Santé, les quelques années pendant lesquelles j ai

Plus en détail

Fiches techniques illustrant le titre IV du R.R.U. du 21.11.2006 LES ESCALIERS

Fiches techniques illustrant le titre IV du R.R.U. du 21.11.2006 LES ESCALIERS Fiches techniques illustrant le titre IV du R.R.U. du 21.11.2006 LES ESCALIERS D après le Règlement Réginal d Urbanisme du 21.11.2006 TITRE IV - Chapitre IV - article 12 : - Les marches d escalier snt

Plus en détail

Les assurances automobiles

Les assurances automobiles Les assurances autmbiles I. Les différentes assurances a) L assurance au tiers est une bligatin légale Cette assurance au tiers que l n peut qualifier de base cuvre uniquement les dmmages causés à un tiers.

Plus en détail

Chapitre IV MAGNÉTOSTATIQUE

Chapitre IV MAGNÉTOSTATIQUE Chapitre IV AGÉTOTATIQUE us avns étudié, au premier chapitre, l interactin électrique qui intervient entre deux crps électrisés. us allns cnsidérer, à présent, une autre interactin, l interactin magnétique,

Plus en détail

CACES ou autorisation de conduite?

CACES ou autorisation de conduite? ntre réussite : vus faire réussir CACES u autrisatin de cnduite? pur être autrisé à cnduire un charit élévateur Sit le salarié passe un certificat «cariste» CACES = Certificat d Aptitude à la Cnduite En

Plus en détail

2. Trouvez la version du firmware que vous souhaitez télécharger dans la rubrique Boot From CD, correspondant à votre modèle de SSD.

2. Trouvez la version du firmware que vous souhaitez télécharger dans la rubrique Boot From CD, correspondant à votre modèle de SSD. Changements apprtés par le firmware: Fiabilité du prduit amélirée Réslutin de l anmalie causant de brèves pauses intermittentes chez certains utilisateurs. INTRODUCTION Ce dcument décrit la prcedure permettant

Plus en détail

Intégration «SugarCRM Asterisk» Ajouter la Téléphonie à votre CRM

Intégration «SugarCRM Asterisk» Ajouter la Téléphonie à votre CRM Intégratin «SugarCRM Asterisk» Ajuter la Téléphnie à vtre CRM Un lgiciel CRM sans téléphnie, un nn-sens? Traditinnellement, les mndes de l infrmatique et des télécms nt tujurs été frtement clisnnés. Cnséquence

Plus en détail

Formulaire d'inscription aux Services Marchand Skrill

Formulaire d'inscription aux Services Marchand Skrill Frmulaire d'inscriptin aux Services Marchand Skrill Le frmulaire d'inscriptin aux services Marchand Skrill (l'«inscriptin») dit être signé par le Marchand u pur sn cmpte. Très imprtant : le Marchand dit

Plus en détail

INTERNET ETHERNET BUS DE TERRAIN

INTERNET ETHERNET BUS DE TERRAIN INTERNET ETHERNET BUS DE TERRAIN CENTRE D INTERET : COMMUNICATION RESEAUX! "# $! $ % % & '! (!)!* +, - %! &#! / $, %! 0 12 3 % 4 5 0 #! - $ % 6 7! " #$ % $ & 2& 8 + 9! "# $! 7! Mettre sus tensin les rdinateurs

Plus en détail

POLITIQUE ACA-FESC EN MATIÈRE DE FORMATION CONTINUE. et de LICENCE TABLE DES MATIÈRES

POLITIQUE ACA-FESC EN MATIÈRE DE FORMATION CONTINUE. et de LICENCE TABLE DES MATIÈRES POLITIQUE ACA-FESC EN MATIÈRE DE FORMATION CONTINUE et de LICENCE Révisin le 22 juin 2012 TABLE DES MATIÈRES But... 2 Définitin... 2 Aperçu... 2 Particularités... 3 Crédits de licence... 4 Délai d exécutin

Plus en détail

PLATEFORME GREETERCITY.COM 2.0

PLATEFORME GREETERCITY.COM 2.0 PLATEFORME GREETERCITY.COM 2.0 FICHE TECHNIQUE DECEMBRE 2010. LE CONTEXTE Les utils de cmmunicatin et de gestin dévelppés par les rganisatins de greeters de par le mnde snt assez cmparables : Chaque rganisatin

Plus en détail

Comment effectuer un scan to emails sur ces modèles :

Comment effectuer un scan to emails sur ces modèles : Remarque : Cmment effectuer un scan t emails sur ces mdèles : Tut d'abrd, prcédez cmme suit : Multifnctin nir et blanc Afici 2022, 2027, 2032 Afici 2035, 2045 Afici 2035e, 2045e Afici 3025, 3030 Afici

Plus en détail

Les stratégies de Backup dans WSS V3

Les stratégies de Backup dans WSS V3 Les stratégies de Backup dans WSS V3 Quelles snt les différentes slutins de BackUp Nus avns vu au travers des précédents articles différents sujets pur Windws SharePint Services V3. Il nus faut maintenant

Plus en détail

Délibération n 01/2014

Délibération n 01/2014 Délibératin n 01/2014 instituant un régime de licence pur la pêche prfessinnelle autur des Dispsitifs Cncentrateurs de Pissns ancrés dans les eaux du département de la Réunin. Vu le règlement (CE) n 2371/2002

Plus en détail

Expertises juridiques et entreprises dans la Région Nord - Pas de Calais : quels besoins? Quelles réponses? Quelle adéquation?

Expertises juridiques et entreprises dans la Région Nord - Pas de Calais : quels besoins? Quelles réponses? Quelle adéquation? Expertises juridiques et entreprises dans la Régin Nrd - Pas de Calais : quels besins? Quelles répnses? Quelle adéquatin? EDHEC Survey Etude réalisée par Sarah CUNY, Charltte GARD, Mandana LATIFI, Camille

Plus en détail

Plans d action et contrôles supplémentaires engagés depuis le début de l'année 2008 dans la banque de financement et d investissement

Plans d action et contrôles supplémentaires engagés depuis le début de l'année 2008 dans la banque de financement et d investissement Plans d actin et cntrôles supplémentaires engagés depuis le début de l'année 2008 dans la banque de financement et d investissement Dès la décuverte de la fraude en janvier 2008, Sciété Générale a immédiatement

Plus en détail

LE RVER EN UN COUP D ŒIL

LE RVER EN UN COUP D ŒIL LE RVER EN UN COUP D ŒIL Le terme RVER est l acrnyme pur Régime Vlntaire d Epargne-Retraite. C est un nuveau régime de retraite régi par la Li sur les régimes vlntaires d'épargneretraite (Li sur les RVER)

Plus en détail

En collaboration avec la direction territoriale du MFA

En collaboration avec la direction territoriale du MFA Prpsitins pur faciliter l utilisatin de l Entente de services de garde à cntributin réduite. En cllabratin avec la directin territriale du MFA Nus recherchns des slutins visant à : Simplifier le prcessus;

Plus en détail

Basculer entre un réseau domestique et celui de votre lieu de travail

Basculer entre un réseau domestique et celui de votre lieu de travail Prise en main de Windws : Cnnexin de vtre rdinateur prtable du travail à vtre réseau dmestique www.univ-infrmatique.cm Dans cet article Basculer entre un réseau dmestique et celui de vtre lieu de travail

Plus en détail

Recommandations de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain au gouvernement du Canada en vue du budget fédéral 2016

Recommandations de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain au gouvernement du Canada en vue du budget fédéral 2016 Recmmandatins de la Chambre de cmmerce du Mntréal métrplitain au guvernement du Canada en vue du budget fédéral 2016 Juillet 2015 1 Préambule La Chambre de cmmerce du Mntréal métrplitain (la Chambre) cmpte

Plus en détail

Guide du participant (Défi trio) 2015

Guide du participant (Défi trio) 2015 Guide du participant (Défi tri) 2015 INFORMATIONS GÉNÉRALES Se rendre sur le site de la cmpétitin L évènement se tiendra au Parc de la rivière Gentilly. Accueil de Sainte-Marie-de-Blandfrd : 1000, rute

Plus en détail

domovea energie tebis

domovea energie tebis dmvea energie tebis SOMMAIRE SOMMAIRE Page 1. INTRODUCTION... 2 1.1 OBJET DU DOCUMENT... 2 2. L'ARCHITECTURE DE COMPTAGE... 3 2.1 LES OBJETS UTILISES POUR LE COMPTAGE... 3 2.2 LES PRODUITS HAGER PROPOSANT

Plus en détail

Carte de stationnement pour personnes handicapées

Carte de stationnement pour personnes handicapées Carte de statinnement pur persnnes handicapées 1. Qu est-ce que c est? C est une carte qui vus dnne certains avantages pur statinner : - le véhicule que vus cnduisez ; - le véhicule dnt vus êtes passager.

Plus en détail

Article. «Simulations d un modèle basé sur l hypothèse du cycle de vie» Jean-Pierre Aubry et Diane Fleurent

Article. «Simulations d un modèle basé sur l hypothèse du cycle de vie» Jean-Pierre Aubry et Diane Fleurent Article «Simulatins d un mdèle basé sur l hypthèse du cycle de vie» Jean-Pierre Aubry et Diane Fleurent L'Actualité écnmique, vl. 55, n 4, 1979, p. 467-500. Pur citer cet article, utiliser l'infrmatin

Plus en détail

ANADEF CHARTE DES GROUPES DE TRAVAIL

ANADEF CHARTE DES GROUPES DE TRAVAIL Charte des grupes de travail 1 ANADEF CHARTE DES GROUPES DE TRAVAIL Charte des grupes de travail 2 CHARTE DES GROUPES DE TRAVAIL SOMMAIRE PREAMBULE OBJET DES GROUPES DE TRAVAIL CREATION ET DISSOLUTION

Plus en détail

Processus de remise des contraventions délivrées en vertu de la LPAIP, Permis de voyage utilitaire Indicatifs de transit

Processus de remise des contraventions délivrées en vertu de la LPAIP, Permis de voyage utilitaire Indicatifs de transit Prcessus de remise des cntraventins délivrées en vertu de la LPAIP, Permis de vyage utilitaire Indicatifs de transit Révisé juin 2015 Prcédures et prcessus de remise INDEX PAGE 3 Glssaire Abréviatins de

Plus en détail

Çi-dessous le livret du module de réservation de sièges. Via Thomascookagent.be (pour les agences)

Çi-dessous le livret du module de réservation de sièges. Via Thomascookagent.be (pour les agences) Réservatin de places, enregistrement en ligne et lcatin du Digeplayer chez Thmas Ck Airlines. Réservatin de places chez Pegasus et TUI Airlines Belgium (Lng Haul). Une agence de vyage peut prcéder à la

Plus en détail

ORGANISATION POUR LA MISE EN PLACE D UN SIG Exemple de la ville de Nanterre Service informatique ou service technique?

ORGANISATION POUR LA MISE EN PLACE D UN SIG Exemple de la ville de Nanterre Service informatique ou service technique? ORGANISATION POUR LA MISE EN PLACE D UN SIG Exemple de la ville de Nanterre Service infrmatique u service technique? Lrs de la mise en place d un système d infrmatin gégraphique, une questin se pse suvent

Plus en détail

L'ANALYSE DU BILAN PATRIMONIAL EN VALEURS NETTES. Approfondir l'analyse du bilan financier : retraitements du bilan comptable.

L'ANALYSE DU BILAN PATRIMONIAL EN VALEURS NETTES. Approfondir l'analyse du bilan financier : retraitements du bilan comptable. L'ANALYSE DU BILAN PATRIMONIAL EN VALEURS NETTES Objectif(s) : Pré-requis : Apprfndir l'analyse du bilan financier : retraitements du bilan cmptable. Principes d'analyse du bilan financier : Mdalités :

Plus en détail

CONSEILS POUR L EXPLOITATION DES RELEVES DE COMPTES RECUS EN TELETRANSMISSION PAR LES PROTOCOLES WEB-EDI ou EBICS

CONSEILS POUR L EXPLOITATION DES RELEVES DE COMPTES RECUS EN TELETRANSMISSION PAR LES PROTOCOLES WEB-EDI ou EBICS CONSEILS POUR L EXPLOITATION DES RELEVES DE COMPTES RECUS EN TELETRANSMISSION PAR LES PROTOCOLES WEB-EDI u EBICS Les relevés de cmptes transmis via ces prtcles respectent la nrme CFONB (Cmité Français

Plus en détail

Terminologie. Termes utilisés dans le Système d évaluation et le Guide de référence. Nouvelle terminologie

Terminologie. Termes utilisés dans le Système d évaluation et le Guide de référence. Nouvelle terminologie Orientatin pur les calculs des réductins de cnsmmatin d eau extérieure du Crédit 2.5 AÉS et/u du Crédit 2.3 GEE de la certificatin LEED Canada pur les habitatins Ce dcument d rientatin présente un aperçu

Plus en détail

COURS DE MACROECONOMIE

COURS DE MACROECONOMIE COURS DE MACROECONOMIE REMIERE ANNEE SCIENCES ECONOMIQUES ET DE GESTION ELABORE AR : KHEMAKHEM JAMEL CE COURS EST REDIGE AR KHEMAKHEM JAMEL, MAIS SON CONTENU RESULTE D UNE REFLEXION COMMUNE DE L ENSEMBLE

Plus en détail

Les accidents du travail

Les accidents du travail Les accidents du travail Table des matières Qu est-ce qu un accident du travail?... 2 Que faire en cas d accident du travail?... 3 Cmment s effectue l indemnisatin?... 4 Pur les membres de SMartBe?...

Plus en détail

Financement des investissements Page 1 sur 6

Financement des investissements Page 1 sur 6 Financement des investissements Page 1 sur 6 Une UC a tujurs besin d investir que ce sit pur : - Remplacer du matériel bslète (ex : investir dans l util infrmatique) - Augmenter sa capacité de vente (ex

Plus en détail

Appel à projets régional. «100 rénovations de logements basse énergie 2009 2010» MODALITES

Appel à projets régional. «100 rénovations de logements basse énergie 2009 2010» MODALITES 1/ Cntexte et bjectif Appel à prjets réginal «100 rénvatins de lgements basse énergie 2009 2010» MODALITES En matière de lgement, le gisement d écnmies d énergies étant principalement dans l habitat existant,

Plus en détail

Chapitre 5: Méthodes supervisées

Chapitre 5: Méthodes supervisées Chapitre 5: Méthdes supervisées 2. Descriptin succincte de quelques méthdes de classificatin et de régressin STAT-H-400 Classificatin et régressin 1 Analyse Discriminante Particularités: 2 frmes/utilisatins

Plus en détail

Sociétés Non Financières - taux endettement - % PIB, valeur nominale

Sociétés Non Financières - taux endettement - % PIB, valeur nominale T1 1999 T4 1999 T3 2000 T2 2001 T1 2002 T4 2002 T3 2003 T2 2004 T1 2005 T4 2005 T3 2006 T2 2007 T1 2008 T4 2008 T3 2009 T2 2010 T1 2011 T4 2011 T3 2012 T2 2013 Accmpagner le muvement de désintermédiatin

Plus en détail

Concours «Rennes Métropole en accès libre»

Concours «Rennes Métropole en accès libre» Cncurs «Rennes Métrple en accès libre» Candidature de: M. Tahar MAMOUNI Applicatin mbile sus Andrid: «Pcket-Rennes» Catégrie: Créativité et innvatin «particulier» Janvier 2011 Cntact: taharm1400 @ gmail.cm

Plus en détail

Règlement du concours de POCKET FILM organisé par le Département de la Haute-Vienne

Règlement du concours de POCKET FILM organisé par le Département de la Haute-Vienne Règlement du cncurs de POCKET FILM rganisé par le Département de la Haute-Vienne Article 1: OBJET DU CONCOURS Le Département de la Haute-Vienne rganise un cncurs de POCKET FILM sur le thème «Hérs/hérïnes»

Plus en détail

[SIMULATEUR DE CREDIT IMMOBILIER]

[SIMULATEUR DE CREDIT IMMOBILIER] Telecm Bretagne - Département LUSSI Simulateur de crédit immbilier TP d'initiatin au langage C# Philippe Tanguy / Frédéric Cadier IADBA 2008-2009 IADBA 2008-2009 [SIMULATEUR DE CREDIT IMMOBILIER] OBJECTIFS

Plus en détail

LA POLLUTION LUMINEUSE

LA POLLUTION LUMINEUSE LA POLLUTION LUMINEUSE De plus en plus d'études démntrent que l'éclairage artificiel ncturne (lampadaires, éclairage des rutes, luminaires de jardins, etc.) a un impact réel sur les animaux. Vici un aperçu

Plus en détail

(les caractères apparaissent en vidéo inversé : blanc sur fond

(les caractères apparaissent en vidéo inversé : blanc sur fond Editin d un dcument De l allumage du PC à sa sauvegarde et à sn impressin RF : PeMWrdSyst_0707/Tice/Web/DataSite Objet: Ntice d utilisatin d un traitement de texte pur la créatin d un dcument, de la mise

Plus en détail

Approche générale de l OCRCVM pour l évaluation des risques de crédit liés aux contreparties

Approche générale de l OCRCVM pour l évaluation des risques de crédit liés aux contreparties Avis sur les règles Appel à cmmentaires Règles des curtiers membres Persnne-ressurce : Richard J. Crner Vice-président à la plitique de réglementatin des membres 416 943-6908 rcrner@iirc.ca Destinataires

Plus en détail

ASSURER UNE GRANDE INERTIE THERMIQUE

ASSURER UNE GRANDE INERTIE THERMIQUE - - ASSURER UNE GRANDE INERTIE THERMIQUE Chisir des matériaux lurds et les laisser en cntact direct avec l ambiance du lcal, pur dispser d un tampn thermique imprtant. PRINCIPES DEMARCHE Pur assurer le

Plus en détail

PROTECTION DES VARIÉTÉS VÉGÉTALES EN ARGENTINE

PROTECTION DES VARIÉTÉS VÉGÉTALES EN ARGENTINE PROTECTION DES VARIÉTÉS VÉGÉTALES EN ARGENTINE QUESTIONS POSÉES SUR CETTE FICHE D INFORMATION Qu est-ce que le Drit d Obtenteur en Argentine? Le Drit d Obtenteur : tut ce que vus devez savir Quelle est

Plus en détail

Questionnaire aux Scop de la communication préalablement au Congrès des 10 et 11 avril 2014

Questionnaire aux Scop de la communication préalablement au Congrès des 10 et 11 avril 2014 Questinnaire aux Scp de la cmmunicatin préalablement au Cngrès des 10 et 11 avril 2014 Le 5 nvembre 2013, la fédératin des Scp de la cmmunicatin a demandé par curriel aux cpératives adhérentes de remplir

Plus en détail

Ville de Pierrefitte-sur-Seine Centre Technique Municipal

Ville de Pierrefitte-sur-Seine Centre Technique Municipal Ville de Pierrefitte-sur-Seine Centre Technique Municipal MARCHE de Service REGLEMENT PARTICULIER DE LA CONSULTATION R. P. C. n 074 B 037/05 Mde de cnsultatin : marché passé en la frme d une prcédure adaptée

Plus en détail

MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTE

MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTE MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTE Directin générale de l ffre de sins Sus-directin de la régulatin de l ffre de sins Bureau du premier recurs (R2) Jcelyn Vidn-Buthin Tél. 01 40 56 64 86 jcelyn.vidn-buthin@sante.guv.fr

Plus en détail

Dos Majeur 1 / 6 TRAVAIL DEVANT UN ECRAN DE VISUALISATION

Dos Majeur 1 / 6 TRAVAIL DEVANT UN ECRAN DE VISUALISATION Ds Majeur 1 / 6 TRAVAIL DEVANT UN ECRAN DE VISUALISATION Smmaire : L écran fatiguant : Immbilité prlngée et psitin assise La fatigue visuelle et l écran La particularité du travail devant écran Le stress

Plus en détail

TRAVAUX COMMISSIONS OUVERTES

TRAVAUX COMMISSIONS OUVERTES TRAVAUX COMMISSIONS OUVERTES PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE Respnsables : Fabienne Fajgenbaum et Pierre Lenir, avcats à la Cur PRATIQUES DE LA 3 ème CHAMBRE Date : 12 janvier 2011 PRATIQUES DE LA MISE EN ETAT

Plus en détail

Projet de renouvellement de l infrastructure informatique de la Mairie de Châtel-Guyon. Cahier des charges

Projet de renouvellement de l infrastructure informatique de la Mairie de Châtel-Guyon. Cahier des charges Prjet de renuvellement de l infrastructure infrmatique de la Mairie de Châtel-Guyn Cahier des charges SOMMAIRE Chapitre I : Présentatin du prjet 02 Chapitre II : Infrastructure existante 03 Chapitre III

Plus en détail

Règles de marché. En vue de vous garantir des exécutions au meilleur cours, les contre-valeurs maximales par ordre sont de :

Règles de marché. En vue de vous garantir des exécutions au meilleur cours, les contre-valeurs maximales par ordre sont de : Règles de marché Afin de vus garantir la meilleure exécutin de vs rdres de burse, des règles spécifiques, dénmmées règles de marché, snt dispnibles sur BILnet. Lisez-les attentivement. Ces règles snt furnies

Plus en détail

INCAPACITÉ Ŕ INVALIDITÉ LIGNES DIRECTRICES DE LA CONSTRUCTION DES LOIS DE MAINTIEN EN INCAPACITÉ ET EN INVALIDITÉ

INCAPACITÉ Ŕ INVALIDITÉ LIGNES DIRECTRICES DE LA CONSTRUCTION DES LOIS DE MAINTIEN EN INCAPACITÉ ET EN INVALIDITÉ INCAPACITÉ Ŕ INVALIDITÉ LIGNES DIRECTRICES DE LA CONSTRUCTION DES LOIS DE MAINTIEN EN INCAPACITÉ ET EN INVALIDITÉ Supervisé par Thierry Pincelin Écrit par : Igtz Aubin Anne Rlland Nvembre 2010-1 - TABLE

Plus en détail

NOTICE POUR L IMPORT DU FICHIER «IACA» DANS CORRELYCE

NOTICE POUR L IMPORT DU FICHIER «IACA» DANS CORRELYCE Directin des lycées Service des Technlgies de l Infrmatin Educatives NOTICE POUR L IMPORT DU FICHIER «IACA» DANS CORRELYCE Année sclaire 2008/2009 SOMMAIRE REMARQUES IMPORTANTES... 2 1. Exprter les cmptes

Plus en détail

Direction de l apprentissage électronique et des technologies Ministère de l Éducation. Modifié le 16 décembre 2008-1-

Direction de l apprentissage électronique et des technologies Ministère de l Éducation. Modifié le 16 décembre 2008-1- DESCRIPTION DES TÂCHES DE L ENSEIGNANT-COLLABORATEUR DANS LES COURS EN LIGNE Directin de l apprentissage électrnique et des technlgies Ministère de l Éducatin Mdifié le 16 décembre 2008-1- DESCRIPTION

Plus en détail

Résumé chapitre 3 Fiscalité et assurance vie

Résumé chapitre 3 Fiscalité et assurance vie Principes de fiscalité de l assurance de persnnes Résumé chapitre 3 Fiscalité et assurance vie Attentin : Des cmpléments d infrmatin nt été ajutés en vert dans le résumé. Ceux-ci n apparaissent pas dans

Plus en détail