8Dy 75. Deux prédicteurs de réussite aux études postsecondaires. Christian RAGUSICH Georges AKHRAS

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "8Dy 75. Deux prédicteurs de réussite aux études postsecondaires. Christian RAGUSICH Georges AKHRAS"

Transcription

1 Actes du 20 e colloque de l AQPC RÉUSSIR AU COLLÉGIAL 8Dy 75 Deux prédicteurs de réussite aux études postsecondaires Christian RAGUSICH Georges AKHRAS

2 Deux prédicteurs de réussite aux études postsecondaires Christian RAGUSICH Directeur Adjoint Collège Champlain Georges AKHRAS Professeur Collège Militaire Royal du Canada Mise en situation Une certaine proportion des candidats aux études post-secondaires éprouve des difficultés à s insérer dans des programmes collégiaux ou universitaires, avec pour conséquence un taux élevé d échec ou d abandon des études (Terrill, 1988). Cette situation généralisée semble toucher les diplômés du secondaire de toutes les provinces canadiennes. De nombreuses études qui ont porté sur l un ou l autre des facteurs associés à la réussite des candidats aux études postsecondaires le démontrent (Fédération des cégeps, 1998). Parmi les facteurs influençant la réussite, identifiés par ces études, mentionnons le dossier scolaire préalable de l étudiant, la moyenne au secondaire, la valeur attribuée au diplôme, la motivation aux études, la cohérence des programmes d études et de l intervention pédagogique, ainsi que les conditions socioéconomiques telles que l origine sociale, l âge, les difficultés économiques et le temps alloué au travail rémunéré. Les études de Ronald Terrill au Service Régional d admission du Montréal Métropolitain (SRAM) ont établi des liens entre les résultats scolaires du secondaire et les résultats scolaires du collégial. La première de ces études, en 1986, avait mis en évidence les liens entre les taux de réussite en première session et divers indicateurs du rendement scolaire au secondaire: la moyenne pondérée des de 4 e et 5 e secondaire, le rang centile en français et en mathématique de 5 e secondaire, et le type de cours suivis en fin de secondaire. Cette étude (Terrill, 1986), qui a porté sur les cohortes de 19 à 1986 des 24 collèges affiliés au SRAM, montrait que «quel que soit l angle sous lequel on examine la réussite scolaire, les indicateurs du rendement ou du cheminement scolaire au collégial sont fortement liés à ceux du secondaire». Une seconde étude, du même chercheur (Terrill, 1988) trace le profil scolaire des décrocheurs au collégial. Elle permet de montrer que ces étudiants «se différencient nettement des autres tant par leurs au secondaire que par celles qu ils ont obtenues en première session collégiale». Cette étude a aussi montré que l influence des autres variables sur les indicateurs de réussite scolaire «était considérablement réduite, voire même annulée, lorsque l effet de la moyenne du secondaire était contrôlé». Une autre étude de Terrill, (19), portant sur des étudiants de sciences et de sciences humaines de 22 collèges, a montré que les indicateurs de rendement scolaire tels que le taux de réussite en première session, la durée des études, le taux de diplomation, etc., étaient fortement liés à la performance scolaire au secondaire, identifiée à partir de la moyenne brute des de 4 e et 5 e secondaire. De façon générale, se basant sur les coefficients de corrélation obtenus par ses études, il «constate que les résultats scolaires antérieurs sont les meilleurs prédicteurs de la réussite et de la persévérance scolaire au collégial». Son étude qui a comparé par la suite les indicateurs utilisés par les cégeps pour dépister les étudiants faibles en français (Terrill, 1992) montrait que la moyenne pondérée des de 4 e et 5 e secondaire et la note finale de 5 e secondaire fournissaient les meilleures corrélations avec les du cours de français suivi en première session du collégial. C est là le point de départ de notre propre travail. 1

3 Transition secondaire-collégial Plusieurs études menées depuis, et portant sur la transition secondaire-collégial, établissent un lien entre les taux de réussite du cycle d études post-secondaire et la moyenne au secondaire obtenue par l étudiant, particulièrement pour les nouveaux inscrits, à leur premier trimestre. Par exemple, pour l année 1996, le pourcentage des étudiants qui ont réussi à tous leurs cours au premier trimestre d inscription au cégep varie entre 11,3 % pour ceux et celles qui ont une moyenne au secondaire de moins de % et 95,9 % pour ceux et celles qui ont une moyenne au secondaire de plus de % (Fédération des cégeps, 1999). Au total, seulement 53 % des étudiants inscrits à des études pré-universitaires réussissent tous leurs cours au premier trimestre d inscription (Jacques, L Heureux et Tremblay, 1998). On constate aussi que près de % des candidats qui ont une moyenne au secondaire de moins de % réussissent moins de la moitié des cours entrepris au premier trimestre d inscription. De ceux-là, 27 % ne réussissent à aucun cours (Ministère de l Éducation, Fichier C.H.E.S.C.O., version Cité dans Fédération des cégeps, 1999). Si l on examine les taux de réussite depuis 19, on peut observer des fluctuations d une année à l autre, sans toutefois noter une tendance à la diminution des taux d échec. La corrélation établie entre moyenne au secondaire et succès dans les études ultérieures continue de s affirmer lorsqu on examine le taux d abandon des études post-secondaires après une année. Là encore, la logique demeure inchangée : il est de 2 % chez les étudiants les plus forts, de 24 et 29 % respectivement chez les filles et les garçons présentant les moyennes au secondaire les plus faibles (Terrill et Ducharme, 1994). De la même manière, l inégalité initiale des dossiers scolaires semble être un élément important d explication des variations dans les taux de diplomation au collégial, et par conséquent dans l accès aux études universitaires. Par exemple, quand on examine le taux de diplomation des étudiants de la cohorte de 1992 après deux années de plus que le temps minimal requis, on remarque que le taux de diplomation de ceux et celles dont la moyenne au secondaire est de moins de % se situe à 16,3 %, alors que celui des étudiants dont la moyenne au secondaire est % ou plus s élève à 89,6 % (Ministère de l Éducation, Fichier C.H.E.S.C.O., version Cité dans Fédération des cégeps, 1999). Devant cet état de fait, plusieurs établissements ont implanté des sessions d accueil et d intégration, destinées aux étudiants en provenance du secondaire. Elles visent à faciliter la transition entre les deux ordres d enseignement à une clientèle dont la caractéristique principale est la faiblesse du dossier scolaire ou l indécision quant à l orientation scolaire. Les rapports d évaluation des activités de ces programmes d accueil et d intégration montrent tous une amélioration sensible des taux de réussite et de persévérance des étudiants qui y sont inscrits, en comparaison avec d autres étudiants ayant la même préparation préalable. Par exemple, au Collège de Rimouski, les étudiants inscrits au programme d accueil et d intégration réussissent 62 % de leurs cours à la session d automne Au Collège Lionel-Groulx, 45 % des étudiants inscrits aux sessions d acceuil-intégration de 1994 à 1997 réussissent tous leurs cours. Au Collège de Limoilou, on constate des taux élevés de persévérance aux études, allant de à 72 %. Ces exemples montrent l importance de dépister dès le début du cycle collégial les étudiants qui pourraient bénéficier de l encadrement supplémentaire et des mesures d aide appropriées. C est dans cette optique que se situe notre propre recherche. Problématique Le Collège militaire royal du Canada à Kingston recrute des étudiants issus des systèmes d éducation de toutes les provinces canadiennes, dont la préparation est caractérisée par la diversité et la disparité. La première année d études au Collège prévoit une charge de travail élevée, allant de 28 à 37h/sem. de cours et de laboratoire, auxquelles 2

4 s ajoutent les heures de travail personnel requises et l entraînement militaire connexe. Si la majorité des étudiants semblent s en accommoder, un certain nombre d entre eux trouve cette première année particulièrement éprouvante. Elle constitue un goulot d étranglement qui a pour effet d éliminer les candidats les moins préparés dès le début du parcours ou de retarder leur cheminement de façon significative. Notre projet de recherche vise à proposer une pédagogie de la première session qui pourrait être appliquée à la portion à risques de la clientèle de première année. Dans cette optique, notre démarche de recherche prévoit : D identifier la clientèle à risques sur laquelle portera l encadrement particulier ; D établir une série de mesures d aide et de rétention visant la clientèle ciblée, qui permettent d améliorer la réussite scolaire et de contrer l abandon des études en première année ; et D appliquer les mesures mises de l avant à la clientèle à risques de la cohorte de première année, La présente communication est faite dans le cadre de la première partie de ce projet de recherche. Elle ne porte que sur les admis en provenance du Québec, et vise à valider le rôle de prédicteur attribué à la moyenne obtenue au secondaire et aux résultats obtenus en langue maternelle, pour l identification de cette clientèle à risques de première année. L échantillon utilisé Les caractéristiques de l échantillon utilisé sont les suivantes : étudiants du Québec admis en première année, dans l un des programmes offerts par le Collège ; provenant d un cégep privé ou public du Québec ; de langue maternelle française ou anglaise ; qui ont suivi un minimum de six cours à chacun des premier et second trimestre d inscription au cégep. Définition des variables utilisées Dans le cadre de cette étude, les variables utilisées sont définies de la façon suivante : Moyenne au secondaire : moyenne obtenue par l étudiant, pour l ensemble des unités de 4 e et 5 e secondaire, et figurant au bulletin cumulatif du ministère de l Éducation du Québec, exception faite des unités d éducation physique, de développement personnel et d enseignement moral ou religieux ; Moyenne au cégep : Moyenne obtenue pour l ensemble des cours suivis lors de la première session d inscription, ou de la première année d inscription au cégep, selon le cas ; Moyenne en langue maternelle au secondaire : moyenne des résultats finaux pour la 5 e secondaire inscrits au bulletin du ministère de l Éducation du Québec (français ou anglais, selon le cas) ; Moyenne en langue maternelle au collégial : moyenne des obtenues pour les cours de et (français langue maternelle), ou et (anglais langue maternelle). Moyenne au secondaire : validation du prédicteur à partir de l échantillon utilisé Nous avons commencé par comparer la moyenne des moyennes des résultats obtenus par les étudiants de notre échantillon au secondaire et au collégial, de manière à tester la valeur de prédicteur de la variable de la moyenne au secondaire. 3

5 Comparaison de la moyenne au secondaire avec la moyenne de la première session au collégial Comme il est généralement admis que la moyenne de la première session du collégial est le reflet de celle du secondaire, nous avons voulu le valider pour notre échantillon. La figure 1 montre les valeurs par ordre croissant de la moyenne au secondaire, celles de la moyenne de la première session du collégial ainsi que la droite de régression correspondant à cette dernière. La corrélation obtenue dans ce cas est de 0,64. Figure 1 : Moyennes au secondaire et à la première session Moy-S1-C R-Moy-S1-C Comparaison de la moyenne au secondaire avec la moyenne de la première année au collégial Nous avons poussé plus loin la comparaison des moyennes du secondaire et du collégial en superposant les mêmes données de la moyenne au secondaire avec celles obtenues après un an de collégial. La figure 2 montre les données de la moyenne au secondaire, celle de la moyenne de première année collégiale ainsi que la droite de régression correspondant à cette dernière. La corrélation obtenue dans ce cas est de 0,74.La droite de régression montre que l étudiant qui a obtenu une forte moyenne au secondaire a de bonnes chances de réussir au collégial, et vice versa. De plus, on peut noter que la moyenne de première année au collégial est inférieure à celle du secondaire dans tous les cas, de façon systématique, et en proportion sensiblement égale. Figure 2 : Moyennes au secondaire et au cégep Moy-Ceg R-Moy-Ceg 4

6 Moyenne en langue maternelle : validation du prédicteur à partir de l échantillon utilisé Nous avons ensuite validé la valeur de prédicteur de la moyenne en langue maternelle pour notre échantillon, en la comparant à la moyenne au secondaire. Comparaison de la langue maternelle avec la moyenne au secondaire La figure 3 montre les données par ordre croissant de la langue maternelle au secondaire, celles de la moyenne au secondaire, ainsi que leurs droites de régression. La corrélation obtenue dans ce cas est de 0,75. Figure 3 : Langue maternelle et moyenne au secondaire LgM-Sec R-LgM-Sec R- Comparaison de la langue maternelle avec la moyenne au collégial Après avoir établi un lien entre la moyenne au secondaire et la moyenne en langue maternelle au secondaire, la figure suivante montre le lien entre la moyenne de la première année du collégial et celle de la langue maternelle au collégial (1 ère année), dans le but de généraliser la valeur de prédicteur de la langue maternelle. La figure 4 montre les données par ordre croissant de la langue maternelle au collégial, celles de la moyenne au collégial, ainsi que leurs droites de régression. La corrélation obtenue dans ce cas est de 0, LgM-Ceg R-LgM-Ceg Figure 4 : Langue maternelle et moyenne au cégep Moy-Ceg R-Moy-Ceg 5

7 Résultats en langue maternelle au secondaire comme prédicteur de réussite au collégial Les deux prochaines figures établissent le rôle des résultats en langue maternelle au secondaire, comme prédicteur de réussite au collégial. La figure 5 montre la moyenne au secondaire, celle de la première session au collégial et leur droite de régression, ainsi que les valeurs obtenues en langue maternelle au secondaire. LgM-Sec Moy-S1-C R-Moy-S1-C Figure 5 : Langue maternelle au secondaire, moyenne au secondaire et moyenne de la première session R- La figure 6 procède de la même manière, avec les résultats de la première année du collégial au complet, au lieu de ceux de la première session. Les résultats sont aussi probants dans un cas comme dans l autre : À une faible moyenne en langue maternelle au secondaire correspond une faible moyenne générale en 1 ère session et après une année complète au collégial. LgM-Sec Moy-Ceg R-Moy-Ceg R- Figure 6 : Langue maternelle au secondaire, moyenne au secondaire et moyenne de la première année 6

8 RÉFÉRENCES FÉDÉRATION DES CÉGEPS, 1998, Aperçu des mesures visant à favoriser la réussite éducative, 7 p. FÉDÉRATION DES CÉGEPS, 1999, La réussite et la diplomation au collégial, des chiffres et des engagements, 136 p. JACQUES M., L HEUREUX P. et TREMBLAY B., 1998, Le point sur la session d accueil et d intégration, Collège de Limoilou, 12 p. TERRILL R., 1986, Les liens entre la réussite au secondaire et la réussite au collégial, Service régional d admission du Montréal métropolitain, 19 p. TERRILL R., 1988, L abandon scolaire au collégial, une analyse du profil des décrocheurs, Service régional d admission du Montréal métropolitain, 122 p. TERRILL R., 19, Étude comparative des corrélations entre les moyennes obtenues au secondaire et au collégial dans les programmes de Sciences et de Sciences humaines., Communiqué de recherche no. 13, Service régional d admission du Montréal métropolitain, 55 p. TERRILL R., 1992, Étude comparative des divers indicateurs utilisés par les cégeps pour le dépistage des étudiants faibles en français., Communiqué de recherche no. 15, Service régional d admission du Montréal métropolitain, 27 p. TERRIL R. et DUCHARME R., 1994, Passage secondaire collégial: caractéristiques étudiantes et rendement scolaire, 3 p. 7

Un portrait de l étudiant à son arrivée au collège

Un portrait de l étudiant à son arrivée au collège Un portrait de l étudiant à son arrivée au collège Michèle Gingras Coordonnatrice de la recherche Novembre 2008 Sources Aide-nous à te connaître Fédération des cégeps PSEP et DÉFI Données du SRAM Caractéristiques

Plus en détail

Les notes des candidats aux épreuves du baccalauréat général

Les notes des candidats aux épreuves du baccalauréat général Les notes des candidats aux épreuves du baccalauréat général Session 2001 Naghmeh ROBIN Ministère de la Jeunesse, de l Éducation nationale et de la Recherche Direction de la programmation et du développement

Plus en détail

(Texte non paru au journal officiel) ECOLE NATIONALE DE L'AVIATION CIVILE. Délibération n 129.9. du 6 novembre 2015

(Texte non paru au journal officiel) ECOLE NATIONALE DE L'AVIATION CIVILE. Délibération n 129.9. du 6 novembre 2015 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère de l'ecologie, du Développement durable, et de l Energie (Texte non paru au journal officiel) ECOLE NATIONALE DE L'AVIATION CIVILE Délibération n 129.9. du 6 novembre 2015

Plus en détail

Les étudiants canadiens de première génération à l université : la persévérance aux études

Les étudiants canadiens de première génération à l université : la persévérance aux études Les étudiants canadiens de première génération à l université : la persévérance aux études Résumé de la note de recherche 9 Cette note de recherche s intéresse aux parcours scolaires des étudiants de première

Plus en détail

INDICATEURS DES PARCOURS SCOLAIRES AU SECONDAIRE

INDICATEURS DES PARCOURS SCOLAIRES AU SECONDAIRE Suivi de cohortes INDICATEURS DES PARCOURS SCOLAIRES AU SECONDAIRE 1. Nombre de nouveaux inscrits en 1 re secondaire Nombre de nouveaux inscrits qui en sont à leur première inscription en 1 re secondaire

Plus en détail

LES VOIES D ACCÈS AUX GRANDES ÉCOLES DE LA CGE Diversité des origines et des profils

LES VOIES D ACCÈS AUX GRANDES ÉCOLES DE LA CGE Diversité des origines et des profils ENQUÊTE 2014 LES VOIES D ACCÈS AUX GRANDES ÉCOLES DE LA CGE Diversité des origines et des profils ENQUÊTE VOIES D ACCÈS 2014 1 LES VOIES D ACCÈS AUX GRANDES ÉCOLES Une enquête toujours plus représentative

Plus en détail

SECOND CONCOURS Série Sciences de l ingénieur GÉNIE CIVIL. Matériaux, Ouvrages et Aménagement Équipements et Énergies

SECOND CONCOURS Série Sciences de l ingénieur GÉNIE CIVIL. Matériaux, Ouvrages et Aménagement Équipements et Énergies SECOND CONCOURS Série Sciences de l ingénieur GÉNIE CIVIL Matériaux, Ouvrages et Aménagement Équipements et Énergies RAPPORT DU JURY - SESSION 2012 - ÉCOLE NORMALE SUPÉRIEURE DE CACHAN SECOND CONCOURS

Plus en détail

Règlement numéro 14. Règlement relatif à l admission, à l inscription et aux mesures afférentes favorisant la réussite scolaire

Règlement numéro 14. Règlement relatif à l admission, à l inscription et aux mesures afférentes favorisant la réussite scolaire Cégep de Sorel-Tracy Règlement numéro 14 Règlement relatif à l admission, à l inscription et aux mesures afférentes favorisant la réussite scolaire Adopté à la Commission des études du 20 février 2014

Plus en détail

Préparation concours ACCES- Toulouse

Préparation concours ACCES- Toulouse Cours CAPITOLE -11, rue du Sénéchal 31000-Toulouse - : 05.61.21.60.64 - www.courscapitole.com- contact@courscapitole.com Préparation concours ACCES- Toulouse SOMMAIRE : I. Concours ACCES : définition 2

Plus en détail

"Sous réserve de validation des modifications"

Sous réserve de validation des modifications 2012-201 "Sous réserve de validation des modifications" Niveau : MASTER Année Domaine : Mention : Spécialité : Volume horaire étudiant : DROIT ECONOMIE ET GESTION SCIENCES DU MANAGEMENT RECHERCHE EN SCIENCES

Plus en détail

Les difficultés de réussite des étudiants immigrants dans les stages des programmes techniques au collégial 1

Les difficultés de réussite des étudiants immigrants dans les stages des programmes techniques au collégial 1 Les difficultés de réussite des étudiants immigrants dans les stages des programmes techniques au collégial 1 É d i t h e Ga u d e t, professeure de sociologie au collège Ahuntsic, chargée de projet au

Plus en détail

UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À RIMOUSKI. Procédure d attribution

UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À RIMOUSKI. Procédure d attribution UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À RIMOUSKI Procédure d attribution Exemption des droits de scolarité supplémentaires exigés des étudiants étrangers pour les trimestres été, automne 2015 et hiver 2016 Services aux

Plus en détail

SONDAGE SUR LES ÉTUDIANTES ET LES ÉTUDIANTS UNIVERSITAIRES À TEMPS PARTIEL 2013

SONDAGE SUR LES ÉTUDIANTES ET LES ÉTUDIANTS UNIVERSITAIRES À TEMPS PARTIEL 2013 SONDAGE SUR LES ÉTUDIANTES ET LES ÉTUDIANTS UNIVERSITAIRES À TEMPS PARTIEL 2013 Coordination et rédaction Ministère de l'éducation, de l Enseignement et de la Recherche Direction de la planification et

Plus en détail

Règlement sur le cheminement scolaire

Règlement sur le cheminement scolaire Règlement sur le cheminement scolaire Adopté le : 17 décembre 2001 218 e réunion du conseil d administration Amendé le : 10 juin 2008 261 e réunion du conseil d administration Amendé le : 16 décembre 2013

Plus en détail

TABLEAU DE BORD EGALITE FILLES-GARÇONS Académie de Toulouse 2014/2015

TABLEAU DE BORD EGALITE FILLES-GARÇONS Académie de Toulouse 2014/2015 TABLEAU DE BORD EGALITE FILLES-GARÇONS Académie de Toulouse 2014/2015 Auteurs : Catherine MONNOT, Mission Egalité filles-garçons/femmes-hommes Contact : egalitefillesgarcons@ac-toulouse.fr Sadek MAHDI,

Plus en détail

Table des matières. Énoncé du vérificateur... 1. I. Introduction... 2 Contexte... 2 Objectif... 2 Portée... 2 Critères... 3. II. Méthodologie...

Table des matières. Énoncé du vérificateur... 1. I. Introduction... 2 Contexte... 2 Objectif... 2 Portée... 2 Critères... 3. II. Méthodologie... Vérification des enquêtes de sécurité sur le personnel RAPPORT Division de la vérification et de l évaluation Juillet 2003 Table des matières Énoncé du vérificateur... 1 I. Introduction... 2 Contexte...

Plus en détail

Licence Economie et mathématiques

Licence Economie et mathématiques Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence Economie et mathématiques Université Toulouse 1 Capitole - UT1 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier

Plus en détail

L évolution de la formation des professeurs du secondaire des disciplines générales à l école normale supérieure de Libreville (Gabon)

L évolution de la formation des professeurs du secondaire des disciplines générales à l école normale supérieure de Libreville (Gabon) Galedi Nzey L évolution de la formation des professeurs du secondaire des disciplines générales à l école normale supérieure de Libreville (Gabon) INTRODUCTION Au Gabon, avant 1981, la formation de tous

Plus en détail

Plan d aide à la réussite 2007-2012 du Collège Bart

Plan d aide à la réussite 2007-2012 du Collège Bart Plan d aide à la réussite 2007-2012 du Bart Introduction Fondé en 1917, le Bart est un établissement d enseignement collégial privé subventionné qui a toujours œuvré à la réussite de ses élèves. Il a pour

Plus en détail

CLASSES PRÉPARATOIRES AUX GRANDES ÉCOLES MPSI - PCSI LYCÉE MONTAIGNE BORDEAUXM

CLASSES PRÉPARATOIRES AUX GRANDES ÉCOLES MPSI - PCSI LYCÉE MONTAIGNE BORDEAUXM CLASSES PRÉPARATOIRES AUX GRANDES ÉCOLES MPSI - PCSI BORDEAUXM LYCÉE MONTAIGNE Les classes préparatoires scientifiques Les classes préparatoires scientifiques appartiennent au paysage de l enseignement

Plus en détail

ANNEXE 2012-CA570-03.04-R6094 PLAN DE REDRESSEMENT FINANCIER DE L UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À TROIS-RIVIÈRES. Adopté le 27 août 2012.

ANNEXE 2012-CA570-03.04-R6094 PLAN DE REDRESSEMENT FINANCIER DE L UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À TROIS-RIVIÈRES. Adopté le 27 août 2012. ANNEXE 2012-CA570-03.04-R6094 PLAN DE REDRESSEMENT FINANCIER DE L UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À TROIS-RIVIÈRES Adopté le 27 août 2012. PLAN DE REDRESSEMENT UQTR L UQTR présente un Plan de redressement qui permettre

Plus en détail

ÉTUDIANTS CANADIENS NON-RÉSIDENTS DU QUÉBEC

ÉTUDIANTS CANADIENS NON-RÉSIDENTS DU QUÉBEC GUIDE D INFORMATION AUTOMNE 2015 ÉTUDIANTS CANADIENS NON-RÉSIDENTS DU QUÉBEC CE GUIDE CONTIENT DES INFORMATIONS RELATIVES AUX CONDITIONS D'ADMISSION ET AUX FRAIS SCOLAIRES S'APPLIQUANT AUX ÉTUDIANTS CANADIENS

Plus en détail

Règles de passage 2015-2016

Règles de passage 2015-2016 Règles de passage 2015-2016 Table des matières RÈGLES DE CLASSEMENT... 2 1. BULLETINS... 2 2. RÈGLES DE PASSAGE... 2 Article 1: Critères d admission au 2 e cycle... 2 Article 2: Réussite et poursuite des

Plus en détail

Mesurer l incidence de BDC sur ses clients

Mesurer l incidence de BDC sur ses clients Équipe de la Recherche et de l analyse économique de BDC Juillet 213 DANS CE RAPPORT Le présent rapport est fondé sur une analyse statistique réalisée par Statistique Canada visant à évaluer l incidence

Plus en détail

L Université du Québec à Chicoutimi (UQAC) et le réseau de l Université du Québec (UQ)

L Université du Québec à Chicoutimi (UQAC) et le réseau de l Université du Québec (UQ) Indicateurs de persévérance scolaire à l université L Université du Québec à Chicoutimi (UQAC) et le réseau de l Université du Québec (UQ) Novembre 009 Coordination et rédaction Suzanne Veillette, ÉCOBES

Plus en détail

ANNEXE A CADRE ORGANISATIONNEL DE L ÉCOLE INTERNATIONALE DE FRANÇAIS

ANNEXE A CADRE ORGANISATIONNEL DE L ÉCOLE INTERNATIONALE DE FRANÇAIS ANNEXE 2009-CA534-08-R5524 A ANNEXE A CADRE ORGANISATIONNEL DE L ÉCOLE INTERNATIONALE DE FRANÇAIS Modification des responsabilités des Modes d organisation et de fonctionnement de l École internationale

Plus en détail

Université de Moncton. Régime de pension des professeurs, professeures et bibliothécaires

Université de Moncton. Régime de pension des professeurs, professeures et bibliothécaires Université de Moncton Régime de pension des professeurs, professeures et bibliothécaires Actualisation du régime Rapport d étape Étape 2 - Niveau de prestations et options à considérer Décembre 2011 Table

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Commercialisation des produits et des services industriels - CPSI de l Université Paris-Est Créteil Val de Marne

Plus en détail

Histoire 4 e secondaire Mathématique CST 4 e secondaire

Histoire 4 e secondaire Mathématique CST 4 e secondaire LES COURS D ÉTÉ EN JUILLET 2012 2 e secondaire cours d été (3 semaines) et évaluation intégrée à la session des cours d été 3 e secondaire cours d été (3 semaines) et évaluation intégrée à la session des

Plus en détail

L APPRENTISSAGE PAR LES PAIRS : UNE SOLUTION GAGNANTE POUR LES STAGES EN SOINS INFIRMIERS

L APPRENTISSAGE PAR LES PAIRS : UNE SOLUTION GAGNANTE POUR LES STAGES EN SOINS INFIRMIERS L APPRENTISSAGE PAR LES PAIRS : UNE SOLUTION GAGNANTE POUR LES STAGES EN SOINS INFIRMIERS 30 e COLLOQUE AQPC 100 508 Karine MERCIER et Hélène PRUNEAU, professeures en Soins infirmiers Cégep de Saint-Hyacinthe

Plus en détail

Concours de recrutement de professeurs des écoles Session 2006

Concours de recrutement de professeurs des écoles Session 2006 note d information 07.28 MAI www.education.gouv.fr En 2006, 14 172 postes ont été ouverts aux concours de recrutement de professeurs des écoles publiques. Ce nombre de postes correspond à 4 de l ensemble

Plus en détail

le système universitaire québécois : données et indicateurs

le système universitaire québécois : données et indicateurs le système universitaire québécois : données et indicateurs No de publication : 2006.04 Dépôt légal 3 e trimestre 2006 Bibliothèque et Archives nationales du Québec Bibliothèque et Archives Canada ISBN

Plus en détail

FACULTE DES SCIENCES ET TECHNIQUES MARSEILLE

FACULTE DES SCIENCES ET TECHNIQUES MARSEILLE P R FACULTE DES SCIENCES ET TECHNIQUES MARSEILLE E P A ANNEE PREPARATOIRE AU DU OPTIQUE PHYSIOLOGIQUE ET OPTOMÉTRIE (PREPA DUO) D Directeur : C. Guichet U O ANNEE PREPARATOIRE AU DUO (Prépa DUO) INTITULE

Plus en détail

ADMISSION A L ISTEC Programme Grande Ecole - Grade de Master Concours d entrée en 1 ère, 2 ème, 3 ème, 4 ème, 5 ème année

ADMISSION A L ISTEC Programme Grande Ecole - Grade de Master Concours d entrée en 1 ère, 2 ème, 3 ème, 4 ème, 5 ème année ADMISSION A L ISTEC Programme Grande Ecole - Grade de Master Concours d entrée en 1 ère, 2 ème, 3 ème, 4 ème, 5 ème année 1 - DISPOSITIONS GENERALES L admission à l ISTEC se fait par la voie du concours

Plus en détail

Acquisition et perte de compétences en littératie au cours de la vie.

Acquisition et perte de compétences en littératie au cours de la vie. SOMMAIRES EN LANGAGE SIMPLE Acquisition et perte de compétences en littératie au cours de la vie. Sommaire par T. Scott Murray Quel est le sujet de cette étude? Ce rapport, préparé par Doug Willms de l

Plus en détail

POLITIQUE DE VALORISATION DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE «JEUNES ET ADULTES»

POLITIQUE DE VALORISATION DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE «JEUNES ET ADULTES» Code : 2900-02-15-01 POLITIQUE X DIRECTIVE RÈGLEMENT PROCÉDURE POLITIQUE DE VALORISATION DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE «JEUNES ET ADULTES» Date d approbation : 17 mars 2015 Service dispensateur : Services

Plus en détail

Impact des événements du 11 septembre sur le secteur des attractions pour le mois de septembre Rapport final

Impact des événements du 11 septembre sur le secteur des attractions pour le mois de septembre Rapport final Impact des événements du 11 septembre sur le secteur des attractions pour le mois de septembre Rapport final Ministère du Tourisme, de la Culture et des Loisirs de l Ontario Le 23 octobre 2001 TABLE DES

Plus en détail

Portrait provincial des résultats des immigrants : Revenus d emploi de 2001 à 2008

Portrait provincial des résultats des immigrants : Revenus d emploi de 2001 à 2008 Documents de recherche de la BDIM 2008 Sommaire Rapport de base de la BDIM 2008 Portrait provincial des résultats des immigrants : Revenus d emploi de 2001 à 2008 Mars 2012 Documents de recherche de la

Plus en détail

Admission des élèves en formation professionnelle 2015-2016

Admission des élèves en formation professionnelle 2015-2016 2015-2016 2015-2016 2 1. OBJECTIFS Donner les informations nécessaires pour faire une demande d admission dans un centre de formation professionnelle de la Commission scolaire du Chemin-du-Roy. Faire connaître

Plus en détail

CHAPITRE III: L'ENSEIGNEMENT ET LA RECHERCHE

CHAPITRE III: L'ENSEIGNEMENT ET LA RECHERCHE CHAPITRE III: L'ENSEIGNEMENT ET LA RECHERCHE SECTION 3.1: L'ENSEIGNEMENT SOUS-SECTION 3.1.0: LES ÉTUDES DE PREMIER, DE DEUXIÈME ET DE TROISIÈME CYCLES PROCÉDURE RELATIVE À L'INSCRIPTION PAGE : 1 Adoptée

Plus en détail

Diplôme de formation continue (DAS) en Management, Ressources Humaines et Carrières. Règlement d études

Diplôme de formation continue (DAS) en Management, Ressources Humaines et Carrières. Règlement d études Diplôme de formation continue (DAS) en Management, Ressources Humaines et Carrières Règlement d études Le masculin est utilisé au sens générique ; il désigne autant les femmes que les hommes Article 1

Plus en détail

Rapport du Président du jury des concours de rédacteur Session 2003 I- LES PRINCIPAUX CHIFFRES

Rapport du Président du jury des concours de rédacteur Session 2003 I- LES PRINCIPAUX CHIFFRES Rapport du Président du jury des concours de rédacteur Session 2003 I- LES PRINCIPAUX CHIFFRES Spécialité Postes Candidats admis à concourir Prés. totalité écrits Seuil admissibilité Admissibles Seuil

Plus en détail

Les bacheliers 2004 inscrits à l'université de Franche-Comté : Suivi sur 3 ans

Les bacheliers 2004 inscrits à l'université de Franche-Comté : Suivi sur 3 ans Les bacheliers 2004 inscrits à l'université de Franche-Comté : Suivi sur 3 ans L objectif de la présente étude est de suivre les bacheliers inscrits à l Université de Franche-Comté dans leur parcours de

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence

Rapport d évaluation de la licence Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence Psychologie de l Université Paris 7 Denis Diderot Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013 Section des Formations et des

Plus en détail

Règlement d application du contrôle des études

Règlement d application du contrôle des études Notes : Le plan d études et l acquisition des crédits sont basés sur le système européen de transfert et d accumulation de crédits. Développé par L Union Européenne, il a pour but de faciliter la lecture

Plus en détail

Edito. SUBANOR 2008-2 - Réorientation après une année dans le supérieur, selon le bac

Edito. SUBANOR 2008-2 - Réorientation après une année dans le supérieur, selon le bac Edito Fruit d un partenariat entre différents acteurs du système éducatif (rectorat de Rouen, région Haute-Normandie, universités de Rouen et du Havre, DRAAF Haute-Normandie), le projet SUBANOR s intéresse

Plus en détail

Règlement sur l admission des étudiants au Cégep du Vieux Montréal

Règlement sur l admission des étudiants au Cégep du Vieux Montréal Cégep du Vieux Montréal E1.1 Règlement sur l admission des étudiants au Cégep du Vieux Montréal (12D/51A) Adopté lors de la 248 e assemblée spéciale du conseil d'administration le 9 mars 1994 Modifié lors

Plus en détail

ENQUÊTE SUR LE CORPS PROFESSORAL QUÉBÉCOIS : PORTRAIT DES RÉPONDANTS DE L UNIVERSITÉ DU QUÉBEC EN ABITIBI-TÉMISCAMINGUE

ENQUÊTE SUR LE CORPS PROFESSORAL QUÉBÉCOIS : PORTRAIT DES RÉPONDANTS DE L UNIVERSITÉ DU QUÉBEC EN ABITIBI-TÉMISCAMINGUE ENQUÊTE SUR LE CORPS PROFESSORAL QUÉBÉCOIS : PORTRAIT DES RÉPONDANTS DE L UNIVERSITÉ DU QUÉBEC EN ABITIBI-TÉMISCAMINGUE par Frédéric Deschenaux et Mélanie Belzile Juin 2009 Ce fascicule est une initiative

Plus en détail

Programme d aide à l emploi pour les personnes présentant des troubles autistiques *

Programme d aide à l emploi pour les personnes présentant des troubles autistiques * Programme d aide à l emploi pour les personnes présentant des troubles autistiques * S. Michael Chapman, Directeur Aide à l emploi Division TEACCH Philosophie générale du programme Lorsque les personnes

Plus en détail

Programmes en formation pratique intégrée

Programmes en formation pratique intégrée Programmes en formation pratique intégrée Premier cycle : Baccalauréat en sciences comptables Novembre 2010 L emploi du générique masculin dans ce document est utilisé sans aucune discrimination et uniquement

Plus en détail

Évaluation du programme Réseaux informatiques et télécommunications (LEA.2L) conduisant à une attestation d'études collégiales (AEC)

Évaluation du programme Réseaux informatiques et télécommunications (LEA.2L) conduisant à une attestation d'études collégiales (AEC) Évaluation du programme Réseaux informatiques et télécommunications (LEA.2L) conduisant à une attestation d'études collégiales (AEC) à l'institut supérieur d'informatique (ISI) Décembre 2002 Introduction

Plus en détail

à Parcours des bacheliers professionnels

à Parcours des bacheliers professionnels #32 #21 observatoire régional Synthèse régionale février avril 2013 2012 à Parcours des bacheliers professionnels Néo-bacheliers professionnels aquitains 2006 entrés d l enseignement supérieur en 2006-2007

Plus en détail

Les exigences linguistiques sur le marché du travail et les connaissances linguistiques des demandeurs d emploi bruxellois

Les exigences linguistiques sur le marché du travail et les connaissances linguistiques des demandeurs d emploi bruxellois Les exigences linguistiques sur le marché du travail et les connaissances linguistiques des demandeurs d emploi bruxellois Observatoire bruxellois de l Emploi 2011 De par sa position de capitale de la

Plus en détail

CONVENTION DE PARTENERIAT pour LA MISE EN PLACE D UN DOUBLE-DIPLÔME

CONVENTION DE PARTENERIAT pour LA MISE EN PLACE D UN DOUBLE-DIPLÔME CONVENTION DE PARTENERIAT pour LA MISE EN PLACE D UN DOUBLE-DIPLÔME entre l Institut polytechnique de Grenoble (Grenoble INP) FRANCE & l Université «Politehnica» de Bucarest (UPB) ROUMANIE Applicable aux

Plus en détail

Table des matières. Table des matières... 2. Remerciements... 2. Message de la responsable du projet... 3. Contexte du projet... 4

Table des matières. Table des matières... 2. Remerciements... 2. Message de la responsable du projet... 3. Contexte du projet... 4 Table des matières Table des matières... 2 Remerciements... 2 Message de la responsable du projet... 3 Contexte du projet... 4 Historique du projet... 4 Vers une transition secondaire-cégep réussie Édition

Plus en détail

Haut-commissariat de la République en Nouvelle Calédonie DOSSIER DE PRESSE SCIENCES PO

Haut-commissariat de la République en Nouvelle Calédonie DOSSIER DE PRESSE SCIENCES PO Haut-commissariat de la République en Nouvelle Calédonie DOSSIER DE PRESSE COMITE DE PILOTAGE DU CONVENTIONNEMENT SCIENCES PO EN NOUVELLE CALEDONIE HAUT COMMISSARIAT DE LA REPUBLIQUE - SALLE DES ACCORDS

Plus en détail

LES RÉGIMES ENREGISTRÉS D ÉPARGNE-RETRAITE

LES RÉGIMES ENREGISTRÉS D ÉPARGNE-RETRAITE Qui cotise à un REER? Un nouvel examen Boris Palameta LES RÉGIMES ENREGISTRÉS D ÉPARGNE-RETRAITE (REER) sont l un des plus importants avoirs financiers de la population canadienne 1 (Statistique Canada,

Plus en détail

CONVENTION DE GESTION ET DE RÉUSSITE ÉDUCATIVE

CONVENTION DE GESTION ET DE RÉUSSITE ÉDUCATIVE École Langevin CONVENTION DE GESTION ET DE RÉUSSITE ÉDUCATIVE ENTRE L ÉCOLE LANGEVIN ET LA COMMISSION SCOLAIRE DES PHARES DANS LE CADRE DE LA CONVENTION DE PARTENARIAT 2010-2014 ANNÉE SCOLAIRE 2010-2011

Plus en détail

Admission aux programmes de MedTech. Informations générales

Admission aux programmes de MedTech. Informations générales Admission aux programmes de MedTech Informations générales Pour l'année scolaire 2015-16, MedTech lance les programmes suivants, auxquels les candidats sont invités à postuler: Le cycle préparatoire intégré

Plus en détail

Éclairage sur la reprise d activité des retraités des fonctions publiques territoriale et hospitalière

Éclairage sur la reprise d activité des retraités des fonctions publiques territoriale et hospitalière Direction des retraites et de la solidarité juillet 2015-12 Éclairage sur la reprise d activité des retraités des fonctions publiques territoriale et hospitalière C. Bac (CNAV), I. Bridenne (CDC), A. Dardier

Plus en détail

Communication de la France «Refonder l éducation prioritaire» présentée par Mme Nadine Prost Correspondante nationale du MEN pour la CONFEMEN -

Communication de la France «Refonder l éducation prioritaire» présentée par Mme Nadine Prost Correspondante nationale du MEN pour la CONFEMEN - Communication de la France «Refonder l éducation prioritaire» présentée par Mme Nadine Prost Correspondante nationale du MEN pour la CONFEMEN - Réunion-débat de la CONFEMEN, Dakar 17 au 19 mars 2014 «Éducation

Plus en détail

MARCHE À SUIVRE POUR DEMANDER L ÉVALUATION DES TITRES DE COMPÉTENCES EN TRAVAIL SOCIAL OBTENUS À L ÉTRANGER

MARCHE À SUIVRE POUR DEMANDER L ÉVALUATION DES TITRES DE COMPÉTENCES EN TRAVAIL SOCIAL OBTENUS À L ÉTRANGER MARCHE À SUIVRE POUR DEMANDER L ÉVALUATION DES TITRES DE COMPÉTENCES EN TRAVAIL SOCIAL OBTENUS À L ÉTRANGER Veuillez prendre note: L'évaluation de l'acts est acceptée dans toutes les provinces et les territoires

Plus en détail

8 e Colloque annuel du Carrefour de la réussite au collégial 13 avril 2012 : La maîtrise de la langue, pratiques prometteuses d ici et d ailleurs

8 e Colloque annuel du Carrefour de la réussite au collégial 13 avril 2012 : La maîtrise de la langue, pratiques prometteuses d ici et d ailleurs Présentation du projet interordre UQÀM, cégeps Lionel-Groulx, Maisonneuve et Saint- Laurent : Développement des pratiques pédagogiques favorisant la réussite dans le premier cours de français et littérature

Plus en détail

PROGRAMME DE SOUTIEN À LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET AUX ÉTUDES POSTSECONDAIRES NISHKATSH UPAHUATSH

PROGRAMME DE SOUTIEN À LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET AUX ÉTUDES POSTSECONDAIRES NISHKATSH UPAHUATSH Développement de la main-d œuvre 124, rue Pileu Mashteuiatsh (Québec) G0W 2H0 Téléphone : 418 275-5386, poste 260 Télécopieur : 418 275-7062 PROGRAMME DE SOUTIEN À LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET AUX ÉTUDES

Plus en détail

Membres du comité de travail sur la réussite éducative 2010-2011. Membres du comité de suivi sur la réussite éducative 2011-2012

Membres du comité de travail sur la réussite éducative 2010-2011. Membres du comité de suivi sur la réussite éducative 2011-2012 Plan institutionnel de réussite et de diplomation 2010-2015 L engagement étudiant pour favoriser la réussite éducative, un défi à relever Direction des études NOVEMBRE 2011 Ce plan de réussite est sous

Plus en détail

Enquête nationale sur les taux salariaux dans le secteur de la construction en Colombie-Britannique

Enquête nationale sur les taux salariaux dans le secteur de la construction en Colombie-Britannique Enquête nationale sur les taux salariaux dans le secteur de la construction en Colombie-Britannique 28 juin 2001 Préparé par : La Division des méthodes des enquêtes auprès des entreprises et La Division

Plus en détail

Question Pierre-André Page QA 3087.12 Contradiction fribourgeoise : pénurie d enseignants et numerus clausus pour les étudiants!

Question Pierre-André Page QA 3087.12 Contradiction fribourgeoise : pénurie d enseignants et numerus clausus pour les étudiants! Staatsrat SR Réponse du Conseil d Etat à un instrument parlementaire Question Pierre-André Page QA 3087.12 Contradiction fribourgeoise : pénurie d enseignants et numerus clausus pour les étudiants! I.

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ Décret n o 2013-176 du 27 février 2013 portant statut particulier du corps des techniciens sanitaires et de

Plus en détail

Lettres Supérieures B/L et KHAGNE B/L

Lettres Supérieures B/L et KHAGNE B/L CLASSES PRÉPARATOIRES LITTERAIRES Lettres Supérieures B/L et KHAGNE B/L PREPARATION AU CONCOURS DES ENS ULM - LSH - CACHAN AUTRES CONCOURS : IEP, Grandes Commerce, Chartes B Année 011/01 COMMENT S INSCRIRE

Plus en détail

Vérification des contrôles des rapports financiers

Vérification des contrôles des rapports financiers Vérification des contrôles des rapports financiers DIVERSIFICATION DE L ÉCONOMIE DE L OUEST CANADA Direction générale de la vérification et de l évaluation Février 2012 Western Economic Diversification

Plus en détail

FILIERE ADMINISTRATIVE CONCOURS D ADJOINT ADMINISTRATIF TERRITORIAL DE 1 ERE CLASSE

FILIERE ADMINISTRATIVE CONCOURS D ADJOINT ADMINISTRATIF TERRITORIAL DE 1 ERE CLASSE A D M I N I S T R A T I V E FILIERE ADMINISTRATIVE CONCOURS D ADJOINT ADMINISTRATIF TERRITORIAL DE 1 ERE CLASSE I - Catégorie et composition... 2 II - Les fonctions... 2 III - Les conditions d accès...

Plus en détail

De nouveaux étudiants qui osent aider à mieux réussir

De nouveaux étudiants qui osent aider à mieux réussir De nouveaux étudiants qui osent aider à mieux réussir Document présenté le16 octobre 2009 dans le cadre de la journée Bilan sur le tutorat par : Solange Coulombe (Collège de Bois-de-Boulogne ) et Raynald

Plus en détail

Les modalités de l examen d entrée en première année sont profondément modifiées par le conseil d administration de l établissement

Les modalités de l examen d entrée en première année sont profondément modifiées par le conseil d administration de l établissement Direction de la Communication 27, rue Saint-Guillaume 75337 Paris cedex 07 Communiqué de presse Lundi 19 octobre 2009 Les modalités de l examen d entrée en première année sont profondément modifiées par

Plus en détail

RÈGLEMENT DU MASTER Domaine DROIT ECONOMIE GESTION Mention droit des assurances Année universitaire 2015-2016. Chapitre I - DISPOSITIONS GÉNÉRALES

RÈGLEMENT DU MASTER Domaine DROIT ECONOMIE GESTION Mention droit des assurances Année universitaire 2015-2016. Chapitre I - DISPOSITIONS GÉNÉRALES RÈGLEMENT DU MASTER Domaine DROIT ECONOMIE GESTION Mention droit des assurances Année universitaire 2015-2016 Chapitre I - DISPOSITIONS GÉNÉRALES Article I-1 : Inscription administrative et inscription

Plus en détail

Règlement de l année recherche prédoctorale à l étranger (ARPE)

Règlement de l année recherche prédoctorale à l étranger (ARPE) Règlement de l année recherche prédoctorale à l étranger (ARPE) Le présent règlement, fondé sur le projet soumis au vote du conseil scientifique lors de sa séance du 13 Juin 2013, a été adopté lors de

Plus en détail

Perspective sur les nouveaux entrepreneurs au Canada

Perspective sur les nouveaux entrepreneurs au Canada Perspective sur les nouveaux entrepreneurs au Canada Au cours des deux dernières années, on a vu naître plus de 25 000 PME un chiffre impressionnant si l on tient compte de la vigueur du marché du travail.

Plus en détail

Evaluation des masters de l'ecole nationale supérieure des sciences de l information et des bibliothèques (ENSSIB)

Evaluation des masters de l'ecole nationale supérieure des sciences de l information et des bibliothèques (ENSSIB) Section des Formations et des diplômes Evaluation des masters de l'ecole nationale supérieure des sciences de l information et des bibliothèques (ENSSIB) Juillet 2010 Section des Formations et des diplômes

Plus en détail

RAPPORT PEDAGOGIQUE DU DIPLOME UNIVERSITAIRE D ORIENTATION (D.U.O.)

RAPPORT PEDAGOGIQUE DU DIPLOME UNIVERSITAIRE D ORIENTATION (D.U.O.) 1 RAPPORT PEDAGOGIQUE DU DIPLOME UNIVERSITAIRE D ORIENTATION (D.U.O.) Dix-septième promotion (2012-2013) Rapport élaboré par Aziz Mouline,ancien chef de département Actualisé par Servane Louis-Ruaux, responsable

Plus en détail

COURS ORIENTÉ VERS LA PRATIQUE ASSURANCE-VIE INDIVIDUELLE ET RENTES

COURS ORIENTÉ VERS LA PRATIQUE ASSURANCE-VIE INDIVIDUELLE ET RENTES COURS ORIENTÉ VERS LA PRATIQUE ASSURANCE-VIE INDIVIDUELLE ET RENTES La présente note vise à aider les candidats à bien se préparer au Cours orienté vers la pratique (COP) en leur fournissant des détails

Plus en détail

L évaluation ça compte!

L évaluation ça compte! L évaluation ça compte! 9 Immigrantes et immigrants au Canada : le milieu socioéconomique a-t-il de l importance? En éducation, la «réussite» peut être définie comme l atteinte d un haut niveau de rendement

Plus en détail

Saisine : Ministre de l Éducation nationale, de l Enfance et de la Jeunesse (2 février 2016) AVIS DE LA CHAMBRE DE COMMERCE

Saisine : Ministre de l Éducation nationale, de l Enfance et de la Jeunesse (2 février 2016) AVIS DE LA CHAMBRE DE COMMERCE Luxembourg, le 25 avril 2016 Objet: Projet de loi n 6957 portant modification 1. de la loi modifiée du 10 juin 1980 portant planification des besoins en personnel enseignant de l enseignement postprimaire

Plus en détail

L ADMISSION AU CÉGEP ET À LA FORMATION PROFESSIONNELLE

L ADMISSION AU CÉGEP ET À LA FORMATION PROFESSIONNELLE L ADMISSION AU CÉGEP ET À LA FORMATION PROFESSIONNELLE Soirée d information à l intention des parents des élèves de 5 e secondaire 2 décembre 2014 CONDITIONS D OBTENTION DU D.E.S. Accumuler 54 unités de

Plus en détail

DEMANDE D'EXEMPTION DES FRAIS DE SCOLARITÉ MAJORÉS DANS LE CADRE DE L ENTENTE TUNISIE-QUÉBEC 2 ème cycle universitaire / Session Hiver 2014

DEMANDE D'EXEMPTION DES FRAIS DE SCOLARITÉ MAJORÉS DANS LE CADRE DE L ENTENTE TUNISIE-QUÉBEC 2 ème cycle universitaire / Session Hiver 2014 DEMANDE D'EXEMPTION DES FRAIS DE SCOLARITÉ MAJORÉS DANS LE CADRE DE L ENTENTE TUNISIE-QUÉBEC 2 ème cycle universitaire / Session Hiver 2014 1- Identification À REMETTRE AU PLUS TARD LE 31 OCTOBRE 2013

Plus en détail

OBSERVATOIRE DE LA VIE ÉTUDIANTE QUITTER L'UNIVERSITÉ APRÈS UNE

OBSERVATOIRE DE LA VIE ÉTUDIANTE QUITTER L'UNIVERSITÉ APRÈS UNE OBSERVATOIRE DE LA VIE ÉTUDIANTE QUITTER L'UNIVERSITÉ APRÈS UNE PREMIÈRE ANNÉE DE LICENCE ANNÉE UNIVERSITAIRE 2006-2007 PLAN GÉNÉRAL INTRODUCTION p. 2 I. Représentativité de l'échantillon p. 3 1) Sexe

Plus en détail

Objectifs : présentation de la 3 ème et du cycle terminal. 1 Introduction A Tokyo, seule la voie générale (3 séries S, ES et L) est proposée

Objectifs : présentation de la 3 ème et du cycle terminal. 1 Introduction A Tokyo, seule la voie générale (3 séries S, ES et L) est proposée Compte- rendu réunion du 30 mai 2012 Mr Ritter Que faire après la 3 ème? Pour tout renseignement ou précision complémentaire, n hésitez pas à contacter Mr Ritter : pritter@lfjtokyo.org Objectifs : présentation

Plus en détail

Bourses du Ministère de l Education à Taiwan mises en place auprès du Service Culturel /Education du Bureau de Représentation de Taipei en France

Bourses du Ministère de l Education à Taiwan mises en place auprès du Service Culturel /Education du Bureau de Représentation de Taipei en France Bourses du Ministère de l Education à Taiwan mises en place auprès du Service Culturel /Education du Bureau de Représentation de Taipei en France Préparation d un diplôme universitaire de premier degré

Plus en détail

Ingénieur diplômé de 3iL

Ingénieur diplômé de 3iL Ingénieur diplômé de 3iL Supplément au diplôme Le présent supplément au diplôme suit le modèle élaboré par la Commission Européenne, le Conseil de l'europe et l'unesco/cepes. Le supplément vise à fournir

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence

Rapport d évaluation de la licence Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence Droit de l Université Paris 8 - Vincennes Saint-Denis Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013 Section des Formations

Plus en détail

Suivre une scolarité avec le Cned. Collège

Suivre une scolarité avec le Cned. Collège Suivre une scolarité avec le Cned École Collège Lycée Le Cned, un acteur important du système éducatif français Le Cned est le 1 er opérateur de formation tout au long de la vie en Europe et dans le monde

Plus en détail

Plan d intégration des TIC

Plan d intégration des TIC Plan d intégration des TIC 2 0 1 0 / 2 0 1 5 1 PRÉAMBULE En 2010, le Cégep de Thetford déposait son Plan stratégique 2010-2015 dans lequel on retrouve une cible qui précise, entre autres, l orientation

Plus en détail

Réponse à l évaluation du programme de subventions d accès aux installations majeures (AIM)

Réponse à l évaluation du programme de subventions d accès aux installations majeures (AIM) à l évaluation du programme de subventions d accès aux installations majeures (AIM) I. Contexte À la fin du printemps 2006, le Programme de subventions d accès aux installations majeures (AIM) a été remplacé

Plus en détail

DOSSIER DE CANDIDATURE NIVEAU BAC+2 - ADMISSION SUR DOSSIER SESSION 2016 DIPLOMES ETRANGERS

DOSSIER DE CANDIDATURE NIVEAU BAC+2 - ADMISSION SUR DOSSIER SESSION 2016 DIPLOMES ETRANGERS MINISTERE DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE ECOLE NATIONALE D INGENIEURS DE TARBES Bureau de Admissions 47 Avenue d Azereix - BP 1629-65016 TARBES CEDEX Tel : 05 62 44 27 04 - email : recrut@enit.fr

Plus en détail

La cote de rendement au collégial : ce qu elle est, ce qu elle fait

La cote de rendement au collégial : ce qu elle est, ce qu elle fait La cote de rendement au collégial : ce qu elle est, ce qu elle fait Document approuvé le 30 novembre 2000 par le Comité de gestion des bulletins d études collégiales Mis à jour le 4 mars 2013 Version électronique

Plus en détail

MASTER REGLEMENT DES ETUDES ANNEE UNIVERSITAIRE : 2014-2015. alternance : contrat de professionnalisation ou apprentissage

MASTER REGLEMENT DES ETUDES ANNEE UNIVERSITAIRE : 2014-2015. alternance : contrat de professionnalisation ou apprentissage MASTER 1 REGLEMENT DES ETUDES ANNEE UNIVERSITAIRE : 2014-2015 DOMAINE : SHS DIPLOME : MASTER NIVEAU : M1 Mention : Sciences de l Education Parcours : Régime/ Modalités : (cocher la ou les cases correspondantes)

Plus en détail

à Devenir des bacheliers

à Devenir des bacheliers observatoire régional #21 Synthèse régionale février 2012 à Devenir des bacheliers Qu ont fait les bacheliers 2006 de l académie de Bordeaux l année suivant l obtention du baccalauréat? En juin 2006, 22

Plus en détail

Programme Passeport pour ma réussite : Soutien en matière de défense. Éléments principaux de Passeport pour ma réussite

Programme Passeport pour ma réussite : Soutien en matière de défense. Éléments principaux de Passeport pour ma réussite Programme Passeport pour ma réussite : Soutien en matière de défense Éléments principaux de Passeport pour ma réussite Passeport pour ma réussite est un programme communautaire intégré qui fournit un soutien

Plus en détail

Notice du concours admission sur licence. Ecole Centrale Casablanca

Notice du concours admission sur licence. Ecole Centrale Casablanca Notice du concours admission sur licence Ecole Centrale Casablanca 2015 Ce concours vise à recruter des élèves en licence universitaire. Il a vocation à identifier des étudiants : Ayant déjà atteint un

Plus en détail

REGLEMENT DES ETUDES DE LA FILIERE MASSO-KINESITHERAPIE ANNEE UNIVERSITAIRE 2015-2016

REGLEMENT DES ETUDES DE LA FILIERE MASSO-KINESITHERAPIE ANNEE UNIVERSITAIRE 2015-2016 REGLEMENT DES ETUDES DE LA FILIERE MASSO-KINESITHERAPIE ANNEE UNIVERSITAIRE 2015-2016 Conformément à l Arrêté du 2 septembre 2015 (JORF N 0204 du 4 septembre 2015 Art. 1 Dans le cadre de l intégration

Plus en détail

Base de données en formation professionnelle pour intervenir rapidement afin de favoriser la réussite des élèves. Guide d utilisation

Base de données en formation professionnelle pour intervenir rapidement afin de favoriser la réussite des élèves. Guide d utilisation Base de données en formation professionnelle pour intervenir rapidement afin de favoriser la réussite des élèves Guide d utilisation Âge de la clientèle Nombre de filles Nombre de garçons Cheminement d

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SOLIDARITÉS Décret n o 2006-1221 du 5 octobre 2006 relatif aux personnels médicaux, pharmaceutiques et odontologiques hospitaliers

Plus en détail