Caractérisation des matières résiduelles éliminées provenant du secteur résidentiel de la MRC de Memphrémagog

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Caractérisation des matières résiduelles éliminées provenant du secteur résidentiel de la MRC de Memphrémagog"

Transcription

1 Caractérisation des matières résiduelles éliminées provenant du secteur résidentiel de la MRC de Memphrémagog Monique Clément, B.Sc. DGE, Recycologue Document synthèse réalisé par la MRC de Memphrémagog 1. Mise en contexte En 2013, la MRC de Memphrémagog a adopté un nouveau Plan de gestion des matières résiduelles (PGMR), qui prévoit notamment une réduction additionnelle de près de 17 % des déchets enfouis provenant du secteur résidentiel. Afin de mettre en œuvre des actions ciblées pour atteindre cet objectif, la MRC a commandé une étude de caractérisation des matières résiduelles qui visait à : acquérir de l information sur les matières que le gouvernement a banni de l enfouissement, à savoir le papier et le carton (2013), le bois (2014) et les matières organiques (2020); obtenir un portrait plus précis de la MRC en ce domaine par rapport aux données québécoises; obtenir des renseignements sur les principales matières récupérables actuellement acheminées à l enfouissement afin de déterminer quels sont les services de récupération additionnels requis pour atteindre les objectifs du PGMR; évaluer l efficacité des services et programmes en place. 2. Méthodologie La caractérisation consiste à établir la composition des matières contenues dans le bac à déchets provenant des résidences ayant accès à une collecte à trois voies (déchets, matières recyclables, matières compostables), des résidences ayant accès à une collecte à deux voies (déchets, matières recyclables) ainsi que des immeubles multilogements. Afin de mieux comprendre les variations saisonnières, des échantillonnages ont été faits sur deux périodes, soit l une au début de l automne 2013 et l autre à la fin du printemps Pour chaque période, un échantillon représentatif d un minimum de 300 kg a été analysé dans chacun des neuf camions ciblés. Les déchets ont ensuite été triés en 16 catégories. Pour l échantillonnage réalisé au printemps 2014, les catégories 2 (plastique) et 6 (matières compostables) ont été scindées en plusieurs sous-catégories. 1. Papier/carton (accepté dans le bac de récupération) 2. Plastique (accepté dans le bac de récupération) a. Contenant b. Sac et pellicule 3. Plastique non recyclable (non accepté dans le bac de récupération) 4. Verre (accepté dans le bac de récupération)

2 5. Métal (accepté dans le bac de récupération) 6. Matière compostable (généralement acceptée dans le bac brun) a. Aliment b. Papier et carton souillé c. Autre compostable 7. Résidu vert (accepté dans le bac brun) 8. Produit des technologies de l information et de la communication (TIC) (produit couvert par la responsabilité élargie des producteurs (REP)) 9. Résidu domestique dangereux (RDD) (couvert par la REP et autre RDD) 10. Encombrant autre qu en bois (généralement accepté dans les écocentres) 11. Résidu de CRD autre qu en bois (généralement accepté dans les écocentres) 12. Bois (généralement accepté dans les écocentres) 13. Textile (accepté dans les friperies ou les cloches de récupération) 14. Autre matière valorisable/recyclable (acceptée dans certains écocentres ou par d autres récupérateurs) 15. Déchet ultime 16. Liquide Les matières qui devraient se retrouver à l enfouissement sont donc celles qui font partie des catégories 3 (plastique non recyclable) et 15 (déchet ultime), toutes les autres pouvant être récupérées, recyclées ou valorisées par le truchement des différents services offerts aux citoyens. 3. Limite de l étude Les échantillons prélevés dans les camions ne représentaient que 3 à 9 % du chargement. La marge d erreur demeure donc importante, malgré le fait qu on se soit assuré d un prélèvement aléatoire et de la représentativité du chargement. De plus, pour l analyse des résultats, les proportions de chacune des catégories de matières ont été extrapolées comme si elles étaient constantes tout au long de l année, ce qui n est évidemment pas le cas, surtout en ce qui concerne les résidus verts. La réalisation de deux échantillonnages, à des périodes différentes de l année, atténue quelque peu l effet de la variation saisonnière.

3 4. Résultats 4.1 Composition des déchets analysés La composition moyenne de l ensemble des déchets analysés est présentée à la figure 1. Un comparatif avec les moyennes québécoises de 2010 a été réalisé 1. Figure 1 : Composition moyenne des déchets analysés, moyenne des deux périodes d échantillonnage Déchets non valorisables 22,1 % Recyclables 14,5 % Autres valorisables 8,1 % Encombrants et CRD 13,7 % Compostables 39,2 % TIC et RDD 2,3 % L analyse permet de tirer les constats suivants : Les déchets non valorisables représentent 22,1 % des déchets analysés. Cette proportion est nettement supérieure à celle de l ensemble des Québécois (7,5 %). Les matières compostables occupent la plus grande partie des déchets enfouis avec 39,2 %. Cette proportion est toutefois plus faible que la moyenne québécoise qui se situe à 55,6 %. Elles sont constituées à près de la moitié de résidus alimentaires. 1 Éco Entreprises Québec et Recyc-Québec (2014) Caractérisation des matières résiduelles du secteur résidentiel 2010 Rapport synthèse.

4 Les matières recyclables acceptées au centre de tri représentent 14,5 % des déchets, soit un peu moins que la moyenne québécoise (16,2 %). Le papier/carton, que le gouvernement avait proscrit de l enfouissement dès 2013, représente encore un peu plus de 5 % des déchets. Les plastiques recyclables sont composées principalement de pellicules de plastique. Il semblerait que le citoyen a le réflexe de recycler les contenants rigides, mais pas les sacs et pellicules. Les TIC et les RDD sont très peu présents dans les déchets avec un faible pourcentage de 2,3 %, ce qui est similaire à la moyenne québécoise. Les encombrants et les CRD, incluant le bois, constituent 13,7 %, des déchets alors que la moyenne québécoise se situe à 11,4 %. Les autres matières recyclables ou valorisables composent 8,1 % des déchets comparativement à 6,8 % pour la moyenne québécoise. 4.2 Taux de récupération L étude a également porté sur les taux de récupération atteints pour certaines matières. L évaluation a abordé tant les quantités de matières valorisées que celles éliminées. Cela suppose que la quantité de matières présentes dans les déchets est constante tout au long de l année et que les échantillons analysés sont représentatifs de tous les déchets enfouis. Il faut donc interpréter les taux de récupération comme des tendances plutôt que des taux absolus. Type de matières Taux de récupération (1) MRC (moyenne des données des municipalités ciblées dans l étude) Québec (2010) (2) Matières recyclables 81 % 69 % (moyenne collecte à 2 voies) 17 % Matières 13 % compostables (moyenne collecte à 3 voies) 53 % (moyenne totale) 44 % Encombrants et résidus de CRD 55 % 55 % TIC et RDD 37 % 37 % (1) Le taux de récupération représente la quantité de matières valorisées par rapport à la quantité de matières générées. (2) Éco Entreprises Québec et Recyc-Québec (2014) Caractérisation des matières résiduelles du secteur résidentiel 2010 Rapport synthèse. 5. Constats L étude a permis de dresser certains grands constats, dont ceux-ci : Les programmes de collectes sélectives des municipalités de la MRC fonctionnent généralement bien. Malgré tout, il reste une quantité encore importante de matières recyclables (papier/carton, plastique, verre, métal) dans les déchets.

5 On note un plus grand volume de plastique recyclable dans les déchets durant la période printanière, principalement attribuable aux contenants et sacs horticoles. Il reste encore beaucoup de matières compostables dans les déchets résidentiels. Ces matières prédominent, et ce, même dans les municipalités offrant une collecte à trois voies. On retrouve passablement moins de résidus alimentaires dans les matières éliminées des municipalités qui ont la collecte à trois voies que celles qui ne l ont pas (13 % par rapport à 21 %). Ainsi, l accès à un service de collecte de matières organiques (bac brun) contribue généralement à une réduction considérable de la quantité de résidus alimentaires présents dans les déchets. Cependant, le citoyen ne semble pas avoir pris l habitude d y valoriser les autres matières compostables (fibres souillées, litière d animaux, cendres). Le citoyen utilise la méthode la plus simple et la plus rapide pour se départir des matières encombrantes et des résidus de CRD. Le fait d accepter ces matières en tout temps dans le cadre de la collecte des déchets réguliers, la mise à disposition de gros contenants (conteneurs) et l absence d un service d écocentre à proximité sont des facteurs qui nuisent à la récupération de ces matières. Le succès des services de récupération des encombrants et des résidus de CRD repose sur la proximité et la fréquence du service. Il y a très peu de TIC et de RDD dans les déchets, ce qui est à l image des données provinciales. L accès à un service permanent de récupération (écocentre, point de dépôts) contribue à augmenter le taux de récupération des TIC et des RDD et conséquemment, à réduire la quantité retrouvée dans les déchets. Les textiles constituent environ 5 % des déchets. Il est possible que le citoyen croie, à tort, que seuls les vêtements réutilisables sont acceptés dans les cloches de récupération de vêtements, alors que même les vêtements et accessoires vestimentaires non réutilisables sont recyclés d autres façons. On remarque une grande cohérence entre la facilité et l accessibilité des services offerts (récupération et collecte des déchets) et ce que l on retrouve dans les matières éliminées. Ainsi, la réduction drastique de la fréquence de collecte encourage les citoyens à se tourner vers les autres services de récupération offerts. À l opposé, la mise à disposition de conteneurs ou la collecte de gros rebuts en tout temps entraîne une plus grande quantité d encombrants et de résidus de construction dans les matières éliminées. 6. Conclusion À la lumière de cette étude, la MRC a maintenant un portrait plus précis de la composition des matières éliminées sur son territoire et des connaissances additionnelles sur les matières que le gouvernement a déjà prévu bannir de l enfouissement. Les constats dressés permettront à la MRC et aux municipalités locales à la fois de mieux comprendre l incidence des programmes et services offerts sur le territoire et de mieux cibler les activités de sensibilisation à réaliser. Enfin, certaines recommandations sont présentées pour le traitement des matières organiques, des matières recyclables, des résidus encombrants, des CRD et du textile.

Ces objectifs visent la récupération de :

Ces objectifs visent la récupération de : Projet de plan de gestion des matières résiduelles 2016-2020 Les enjeux sont importants. La Ville de Gatineau doit revoir son plan de gestion des matières résiduelles (PGMR) pour les années 2016 à 2020

Plus en détail

Questionnaire sur la Gestion des matières résiduelles dans les industries, commerces et institutions (ICI) de la MRC de Lotbinière

Questionnaire sur la Gestion des matières résiduelles dans les industries, commerces et institutions (ICI) de la MRC de Lotbinière Questionnaire sur la Gestion des matières résiduelles dans les industries, commerces et institutions (ICI) de la MRC de Lotbinière Modification si besoin Nom établissement : Nom responsable : Téléphone

Plus en détail

Consultation publique sur le projet de politique québécoise de gestion des matières résiduelles

Consultation publique sur le projet de politique québécoise de gestion des matières résiduelles Consultation publique sur le projet de politique québécoise de gestion des matières résiduelles Mémoire du Regroupement national des conseils régionaux de l environnement du Québec 23 février 2010 Présentation

Plus en détail

2006 pour les matières recyclables. 2006 à 2010 pour les ordures ménagères. locales

2006 pour les matières recyclables. 2006 à 2010 pour les ordures ménagères. locales État d avancement des interventions prévues au Plan de gestion des matières résiduelles (PGMR) de la de La Haute-Yamaska Secteur municipal et résidentiel 1 Généraliser sur l ensemble du territoire de la

Plus en détail

Ce qu il faut savoir pour faire une bonne gestion des matières résiduelles dans les ICI de la Mauricie

Ce qu il faut savoir pour faire une bonne gestion des matières résiduelles dans les ICI de la Mauricie Ce qu il faut savoir pour faire une bonne gestion des matières résiduelles dans les ICI de la Mauricie Les objectifs d ici 2015 : Ramener à 700 kg par habitant la quantité de matières résiduelles éliminées

Plus en détail

RAPPORT SOMMAIRE DE L ÉTUDE DE CARACTÉRISATION DES MATIÈRES RÉSIDUELLES RÉSIDENTIELLES

RAPPORT SOMMAIRE DE L ÉTUDE DE CARACTÉRISATION DES MATIÈRES RÉSIDUELLES RÉSIDENTIELLES Ville de Gatineau RAPPORT SOMMAIRE DE L ÉTUDE DE CARACTÉRISATION DES MATIÈRES RÉSIDUELLES RÉSIDENTIELLES Automne 2013 Les Services I.E.W.S. 11, chemin Jérôme La Pêche, Québec, J0X 2W0 Téléphone : 819-456-1103

Plus en détail

PROVINCE DE QUÉBEC MRC DE MATAWINIE MUNICIPALITÉ DE SAINT-DONAT. Règlement 15-896

PROVINCE DE QUÉBEC MRC DE MATAWINIE MUNICIPALITÉ DE SAINT-DONAT. Règlement 15-896 PROVINCE DE QUÉBEC MRC DE MATAWINIE MUNICIPALITÉ DE SAINT-DONAT Règlement 15-896 Règlement régissant la collecte porte-à-porte des matières résiduelles Attendu que la Loi sur les compétences municipales

Plus en détail

Bilan 2013 Gestion des matières résiduelles

Bilan 2013 Gestion des matières résiduelles Bilan 2013 Gestion des matières résiduelles par Catherine Loriot Chargée de projets PGMR Service de l environnement Février 2014 TABLE DES MATIÈRES TABLE DES MATIÈRES...1 1 CONTEXTE...2 2 PORTRAIT GLOBAL...3

Plus en détail

Étude de faisabilité technicoéconomique. récupération des plastiques agricoles au Bas-Saint-Laurent

Étude de faisabilité technicoéconomique. récupération des plastiques agricoles au Bas-Saint-Laurent Étude de faisabilité technicoéconomique sur la récupération des plastiques agricoles au Bas-Saint-Laurent présentée par Geneviève Potvin janvier 2007 Objectifs Réduction de l enfouissement par le détournement

Plus en détail

Expositions disponibles au Sytevom

Expositions disponibles au Sytevom Expositions disponibles au Sytevom 7 expositions sont mises à disposition gracieusement à toutes personnes (collectivités, écoles, associations ) : - Les hommes et leurs déchets, un nouvel état d esprit

Plus en détail

Verre, papier, métaux... Foire aux questions. Le bac roulant, un jeu d enfant. Trousse d information de votre nouveau bac de recyclage

Verre, papier, métaux... Foire aux questions. Le bac roulant, un jeu d enfant. Trousse d information de votre nouveau bac de recyclage Ville de Montréal, 000413-3874 (06-10) Foire aux questions Que faire du petit bac de recyclage? Si vous n'utilisez plus votre petit bac au moment de la collecte sélective des matières recyclables, pensez

Plus en détail

CONCERNANT LA COLLECTE DES MATIÈRES RECYCLABLES. CONSIDÉRANT QUE la Ville d Amos s est engagée à implanter le recyclage;

CONCERNANT LA COLLECTE DES MATIÈRES RECYCLABLES. CONSIDÉRANT QUE la Ville d Amos s est engagée à implanter le recyclage; PROVINCE DE QUÉBEC VILLE D AMOS RÈGLEMENT N o VA-460 CONCERNANT LA COLLECTE DES MATIÈRES RECYCLABLES CONSIDÉRANT QUE la Ville d Amos s est engagée à implanter le recyclage; CONSIDÉRANT QU avis de motion

Plus en détail

Eléments de réflexion sur le financement d un service de gestion des déchets

Eléments de réflexion sur le financement d un service de gestion des déchets 1 Centre Formation Acteurs Eléments de réflexion sur le financement d un service de gestion des déchets Locaux Ouagadougou g Ouagadougou du 26 au 30 Octobre 2009 2 Problématique déchets Augmentation des

Plus en détail

Programme Performance des ICI en gestion des matières résiduelles. Direction Opérations RECYC-QUÉBEC

Programme Performance des ICI en gestion des matières résiduelles. Direction Opérations RECYC-QUÉBEC Programme Performance des ICI en gestion des matières résiduelles Direction Opérations RECYC-QUÉBEC Objectifs : 1. Soutenir les ICI dans la gestion des matières résiduelles, en rendant plus accessibles

Plus en détail

JEUNE CONSEIL DE MONTRÉAL XXVIII e ÉDITION

JEUNE CONSEIL DE MONTRÉAL XXVIII e ÉDITION JEUNE CONSEIL DE MONTRÉAL XXVIII e ÉDITION Projet de règlement no. 3 : Règlement sur la responsabilisation environnementale PRÉSENTATION Présenté par Monsieur Maxime Maheu-Moisan, membre du comité exécutif,

Plus en détail

Solutions de gestion pour l environnement

Solutions de gestion pour l environnement Solutions de gestion pour l environnement Gamme complète de logiciels et de services d intégration Les Logiciels Maximum et l environnement Les Logiciels Maximum fournissent des logiciels et des services

Plus en détail

BARÈME CONTRIBUTIF 2015 APPLICABLE POUR LA DÉCLARATION 2015

BARÈME CONTRIBUTIF 2015 APPLICABLE POUR LA DÉCLARATION 2015 BARÈME CONTRIBUTIF 2015 APPLICABLE POUR LA DÉCLARATION 2015 JUIN 2014 Barème contributif 2015 applicable pour la déclaration 2015 Le barème contributif est constitué d une contribution au poids par matériau

Plus en détail

Introduction 1. La mise en contexte 2. Les objectifs du Bilan 2011 3. Le bilan des mesures prévues au PGMR

Introduction 1. La mise en contexte 2. Les objectifs du Bilan 2011 3. Le bilan des mesures prévues au PGMR ISBN 978-2-923826-09-7 Dépôt légal Bibliothèque et Archives nationales du Québec, 2012 Dépôt légal Bibliothèque et Archives Canada, 2012 TABLE DES MATIÈRES Introduction....................................................................................

Plus en détail

Chef de file en gestion immobilière. Guide pour une caractérisation efficace des matières résiduelles

Chef de file en gestion immobilière. Guide pour une caractérisation efficace des matières résiduelles Chef de file en gestion immobilière Guide pour une caractérisation efficace des matières résiduelles Table des matières 3 Réalisation et remerciement 4 Un guide pour mieu comprendre ses! 5 Quel est le

Plus en détail

Programme ICI ON RECYCLE!

Programme ICI ON RECYCLE! Projet de politique québécoise de gestion des matières résiduelles Plan d action 2010-2015 Programme ICI ON RECYCLE! Résultats 2009 Mario Laquerre Directeur Programmes RECYC-QUÉBEC Photo : José Azel/Aurora

Plus en détail

Critères de choix et enjeux Collecte et compostage des matières organiques

Critères de choix et enjeux Collecte et compostage des matières organiques Critères de choix et enjeux Collecte et compostage des matières organiques Françoise Forcier, ing., agr., M.Ing. fforcier@solinov.com 450.348.5693 Rencontre AOMGMR 7 décembre 2007 PLAN DE LA PRÉSENTATION

Plus en détail

Centre de récupr cupération et de tri des matières recyclables de la Ville de Montréal Historique du site La collecte sélective à Montréal Les opérations du Centre de récupération o Les fonctions o Les

Plus en détail

Bilan du PGMR 2004-2009 TABLE DES MATIÈRES MISE EN CONTEXTE...1

Bilan du PGMR 2004-2009 TABLE DES MATIÈRES MISE EN CONTEXTE...1 TABLE DES MATIÈRES MISE EN CONTEXTE...1 1- RÉDUCTION À LA SOURCE... 2 2- RÉEMPLOI...3 3- MATIÈRES RECYCLABLES MILIEU RÉSIDENTIEL...5 4- MATIÈRES RECYCLABLES MILIEU ICI...7 5- TEXTILES...8 6- RÉSIDUS DOMESTIQUES

Plus en détail

LA GESTION DES DECHETS EN EUROPE THÉORIE ET PRATIQUE

LA GESTION DES DECHETS EN EUROPE THÉORIE ET PRATIQUE LA GESTION DES DECHETS EN EUROPE THÉORIE ET PRATIQUE Système de collecte intégré pour la réduction du volume des déchets résiduels grâce à un tri sélectif des matériaux recyclables EnviroMaroc 2007 24

Plus en détail

DÉCHETS MÉNAGERS. Mode d emploi. Point info 01 46 12 75 20. www.ville-montrouge.fr

DÉCHETS MÉNAGERS. Mode d emploi. Point info 01 46 12 75 20. www.ville-montrouge.fr DÉCHETS MÉNAGERS Mode d emploi Point info 01 46 12 75 20 www.ville-montrouge.fr C ollecte sélective en porte à porte, ramassage des encombrants, déchetterie, etc., la Ville de Montrouge propose une palette

Plus en détail

CONTACT de LA PORTE D ALSACE

CONTACT de LA PORTE D ALSACE CALENDRIER DE TRI ZONE C Les consignes de tri et les dates de collecte de vos produits résiduels DANNEMARIE GOMMERSDORF CONTACT de LA PORTE D ALSACE Communauté de communes de la région de Dannemarie ;

Plus en détail

Guide de référence pour les élections municipales à l intention des candidates et candidats

Guide de référence pour les élections municipales à l intention des candidates et candidats Le rôle des municipalités en matière de protection de l environnement Guide de référence pour les élections municipales à l intention des candidates et candidats Guide de référence Élections municipales

Plus en détail

GUIDE POUR L ORGANISATION ET LA RÉALISATION D UNE CORVÉE DE NETTOYAGE COMMUNAUTAIRE

GUIDE POUR L ORGANISATION ET LA RÉALISATION D UNE CORVÉE DE NETTOYAGE COMMUNAUTAIRE GUIDE POUR L ORGANISATION ET LA RÉALISATION D UNE CORVÉE DE NETTOYAGE COMMUNAUTAIRE L ARRIVÉE DU PRINTEMPS ET DE L AUTOMNE EST SOUVENT SYNONYME DE «GRAND MÉNAGE» OU DE «NETTOYAGE DES BERGES». LA FONTE

Plus en détail

RÉUNION D INFORMATION COMPOSTAGE DOMESTIQUE RÉUNION D INFORMATION : COMPOSTAGE DOMESTIQUE 1

RÉUNION D INFORMATION COMPOSTAGE DOMESTIQUE RÉUNION D INFORMATION : COMPOSTAGE DOMESTIQUE 1 RÉUNION D INFORMATION COMPOSTAGE DOMESTIQUE 1 LE TERRITOIRE 40 communes adhérentes 223 000 habitants Compétence collecte et traitement des déchets 2 LA PRÉVENTION DES DECHETS TRIER C EST BIEN, PRODUIRE

Plus en détail

MATIÈRES ACCEPTÉES ET REFUSÉES - COLLECTE DES MATIÈRES ORGANIQUES

MATIÈRES ACCEPTÉES ET REFUSÉES - COLLECTE DES MATIÈRES ORGANIQUES MATIÈRES ACCEPTÉES ET REFUSÉES - COLLECTE DES MATIÈRES ORGANIQUES Matières organiques acceptées De la cuisine : Fruits et légumes (entiers, pelures, épluchures, cœurs, morceaux, épis de maïs, etc.); Grains

Plus en détail

INFORMATION ET SENSIBILISATION

INFORMATION ET SENSIBILISATION LISTE DE MESURES DE RÉDUCTION, DE RÉEMPLOI, DE RÉCUPÉRATION ET DE VALORISATION CONTRIBUANT À LA MISE EN PLACE D UN SYSTÈME DE GESTION DES MATIÈRES RÉSIDUELLES INFORMATION ET SENSIBILISATION Activités d

Plus en détail

Pour LE TRI ET la réduction des déchets lors de vos événements

Pour LE TRI ET la réduction des déchets lors de vos événements Pour LE TRI ET la réduction des déchets lors de vos événements Vers l éco-responsabilité des événements en matière de gestion des déchets Des dizaines de manifestations musicales, sportives ou culturelles

Plus en détail

LA RÉCUPÉRATION AU QUÉBEC : DIAGNOSTIC, COMPARAISON AVEC LA RÉCUPÉRATION EN EUROPE ET RECOMMANDATIONS. par Nicolas Boisselle

LA RÉCUPÉRATION AU QUÉBEC : DIAGNOSTIC, COMPARAISON AVEC LA RÉCUPÉRATION EN EUROPE ET RECOMMANDATIONS. par Nicolas Boisselle LA RÉCUPÉRATION AU QUÉBEC : DIAGNOSTIC, COMPARAISON AVEC LA RÉCUPÉRATION EN EUROPE ET RECOMMANDATIONS par Nicolas Boisselle Essai présenté au Centre Universitaire de Formation en Environnement en vue de

Plus en détail

Mémoire sur le PMGMR 2015-2020

Mémoire sur le PMGMR 2015-2020 Mémoire sur le PMGMR 2015-2020 Présenté à la Communauté métropolitaine de Montréal Par Conseil régional de l environnement de Lanaudière Conseil régional de l environnement des Laurentides Conseil régional

Plus en détail

Tri des déchets Avec Triafer. Suivez le Guide

Tri des déchets Avec Triafer. Suivez le Guide Tri des déchets Avec Triafer Suivez le Guide Édito Des équipements pour bien trier Madame, Monsieur, La mise en place de la collecte sélective en porte à porte est un moyen de recycler davantage nos déchets.

Plus en détail

GUIDE. éco. Pour la réduction des déchets dans vos événements. Plan de prévention des déchets. Vendée

GUIDE. éco. Pour la réduction des déchets dans vos événements. Plan de prévention des déchets. Vendée Pour la réduction dans vos événements Vers l éco-responsabilité des événements en matière de gestion Des dizaines de manifestations musicales, sportives ou culturelles sont organisées chaque année en.

Plus en détail

MÉMOIRE DÉPOSÉ DANS LE CADRE DE LA CONSULTATION PUBLIQUE SUR LE PROJET DE PMGMR 2015-2020

MÉMOIRE DÉPOSÉ DANS LE CADRE DE LA CONSULTATION PUBLIQUE SUR LE PROJET DE PMGMR 2015-2020 MÉMOIRE DÉPOSÉ DANS LE CADRE DE LA CONSULTATION PUBLIQUE SUR LE PROJET DE PMGMR 2015-2020 Présenté à : Communauté métropolitaine de Montréal Par : REGROUPEMENT DES ECO-QUARTIERS Rédaction : M. Nicolas

Plus en détail

Trier préserve l environnement et crée de l emploi

Trier préserve l environnement et crée de l emploi Proposition d articles (3 ème trimestre 2011) Trier préserve l environnement et crée de l emploi Chaque jour, grâce au tri et au recyclage des emballages ménagers, nous participons à la protection de l

Plus en détail

l installation de gestion des ressources du chemin Brady

l installation de gestion des ressources du chemin Brady Services de collecte des articles recyclables et des déchets ménagers de Winnipeg Service des eaux et des déchets La face changeante de l installation de gestion des ressources du chemin Brady La décharge

Plus en détail

Programme de récupération multimatières dans les édifices municipaux de l agglomération

Programme de récupération multimatières dans les édifices municipaux de l agglomération Programme de récupération multimatières dans les édifices municipaux de l agglomération Éco-déjeuner-causerie Réseau d échanges du PSDD 17 octobre 2007 1 Contexte Action 1.14 du premier Plan stratégique

Plus en détail

Plan d action de développement durable Baie de Beauport. Saisons 2014-15

Plan d action de développement durable Baie de Beauport. Saisons 2014-15 Plan d action de développement durable Baie de Beauport Saisons 2014-15 Table des matières Les étapes de la démarche... 3 1 Le jardin du chef et le maintien du compost... 4 1.1 Contexte... 4 1.2 Projets

Plus en détail

CONTACT de LA PORTE D ALSACE

CONTACT de LA PORTE D ALSACE CALENDRIER DE TRI ZONE A BELLEMAGNY BRETTEN DIEFMATTEN ETEIMBES GILDWILLER GUEVENATTEN HECKEN SAINT-COSME STERNENBERG TRAUBACH-LE-BAS TRAUBACH-LE-HAUT Les consignes de tri et les dates de collecte de vos

Plus en détail

RÈGLEMENT RELATIF À LA COLLECTE DES MATIÈRES RÉSIDUELLES (DÉCHETS, MATIÈRES RECYCLABLES, MATIÈRES ORGANIQUES)

RÈGLEMENT RELATIF À LA COLLECTE DES MATIÈRES RÉSIDUELLES (DÉCHETS, MATIÈRES RECYCLABLES, MATIÈRES ORGANIQUES) Province de Québec MRC des Basques RÈGLEMENT RELATIF À LA COLLECTE DES MATIÈRES RÉSIDUELLES (DÉCHETS, MATIÈRES RECYCLABLES, MATIÈRES ORGANIQUES) le Ministère du Développement Durable, de l Environnement

Plus en détail

MÉMOIRE SUR LE PLAN MÉTROPOLITAIN DE GESTION DES MATIÈRES RÉSIDUELLES

MÉMOIRE SUR LE PLAN MÉTROPOLITAIN DE GESTION DES MATIÈRES RÉSIDUELLES MÉMOIRE SUR LE PLAN MÉTROPOLITAIN DE GESTION DES MATIÈRES RÉSIDUELLES Présenté à la Commission de consultation publique de la Communauté métropolitaine de Montréal Décembre 2003 SOMMAIRE La réduction à

Plus en détail

(Mém. A - 94 du 9 novembre 1998, p. 2348; dir. 94/62) Texte coordonné au 4 novembre 2013 Version applicable à partir du 8 novembre 2013 ANNEXE I

(Mém. A - 94 du 9 novembre 1998, p. 2348; dir. 94/62) Texte coordonné au 4 novembre 2013 Version applicable à partir du 8 novembre 2013 ANNEXE I DÉCHETS 1. Dispositions générales 1 Règlement grand-ducal du 31 octobre 1998 portant application de la directive 94/62/CE du Parlement européen et du Conseil du 20 décembre 1994 relative aux emballages

Plus en détail

École de technologie supérieure

École de technologie supérieure École de technologie supérieure Colloque AGPI 2013 1 er octobre 2013 1 ère partie : La génération de matières résiduelles en milieu hospitalier Présenté par Sylvain Gigliesi 2 e partie : Implantation d

Plus en détail

PROVINCE DE QUÉBEC DISTRICT DE JOLIETTE MUNICIPALITÉ DE SAINT-ROCH-DE-L ACHIGAN RÈGLEMENT RELATIF À LA GESTION DES MATIÈRES RÉSIDUELLES

PROVINCE DE QUÉBEC DISTRICT DE JOLIETTE MUNICIPALITÉ DE SAINT-ROCH-DE-L ACHIGAN RÈGLEMENT RELATIF À LA GESTION DES MATIÈRES RÉSIDUELLES PROVINCE DE QUÉBEC DISTRICT DE JOLIETTE MUNICIPALITÉ DE SAINT-ROCH-DE-L ACHIGAN RÈGLEMENT NUMÉRO 507-2015 RÈGLEMENT RELATIF À LA GESTION DES MATIÈRES RÉSIDUELLES ATTENDU QU en vertu de l article 19 de

Plus en détail

POLITIQUE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE

POLITIQUE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE POLITIQUE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 18 mars 2009 1 OBJET Prescriptions des principes relatifs à la protection de l environnement et au développement durable. 2 BUT La Société du Centre des congrès de Québec

Plus en détail

pratique Guide Trions plus, trions mieux pour payer moins SMIEEOM Val de Cher

pratique Guide Trions plus, trions mieux pour payer moins SMIEEOM Val de Cher Guide pratique SMIEEOM Val de Cher Trions plus, trions mieux pour payer moins SMIEEOM Val de Cher - 22, rue de Gâtines - 41110 SEIGY Tél. : 02 54 75 76 66 - Fax : 02 54 75 76 60 - sieeomvaldecher@wanadoo.fr

Plus en détail

Étude sur l implantation d écocentres dans les MRC de La Côte-de-Beaupré, de La Jacques-Cartier et de L Île-d Orléans

Étude sur l implantation d écocentres dans les MRC de La Côte-de-Beaupré, de La Jacques-Cartier et de L Île-d Orléans Rapport final dans les MRC de La Côte-de-Beaupré, de La Jacques-Cartier et de L Île-d Orléans Juin 2006 experts-conseils 4700, BOUL. WILFRID-HAMEL, QUÉBEC (QUÉBEC) CANADA Rapport final - 05-14461 dans

Plus en détail

GUIDE DU CITOYEN COLLECTE À 3 VOIES

GUIDE DU CITOYEN COLLECTE À 3 VOIES GUIDE DU CITOYEN COLLECTE À 3 VOIES 1 Qu est-ce que LA COLLECTE À 3 VOIES? La collecte à 3 voies consiste, pour les citoyens de Drummondville, à tenir compte de 3 catégories de matières résiduelles afin

Plus en détail

FAVRE Roger ECTI Belgrade 17-18/06/2009. La Propreté au Grand Lyon

FAVRE Roger ECTI Belgrade 17-18/06/2009. La Propreté au Grand Lyon La Propreté au Grand Lyon Le Grand Lyon : un territoire, une communauté! 57 communes! 1 200 000 habitants La collecte et le traitement des déchets ménagers. Le Chiffre : = 1,2 kg/ jour / habitant soit

Plus en détail

PROVINCE DE QUÉBEC COMTÉ DE KAMOURASKA MUNICIPALITÉ DE SAINT-PACÔME RÈGLEMENT 262

PROVINCE DE QUÉBEC COMTÉ DE KAMOURASKA MUNICIPALITÉ DE SAINT-PACÔME RÈGLEMENT 262 PROVINCE DE QUÉBEC COMTÉ DE KAMOURASKA MUNICIPALITÉ DE SAINT-PACÔME RÈGLEMENT 262 REGLEMENT NUMERO 262 RELATIF A LA COLLECTE DES MATIERES RESIDUELLES (DECHETS, MATIERES RECYCLABLES) ATTENDU QUE la municipalité

Plus en détail

Attribution des poubelles en logement collectif (3 foyers minimum par logement)

Attribution des poubelles en logement collectif (3 foyers minimum par logement) Mise en place de la redevance incitative : Information aux syndicats/propriétaires/bailleurs de logements collectifs La Communauté de Communes du Kochersberg et de l Ackerland a adopté depuis le 1 er juillet

Plus en détail

Mémoire de l ARPE-Québec

Mémoire de l ARPE-Québec Mémoire de l ARPE-Québec Présenté à la dans le cadre du Projet de plan métropolitain de gestion des matières résiduelles 2015 2020 Septembre 2015 I Table des matières 1. Introduction... 1 2. À propos

Plus en détail

VU les articles 130 et 136 de la Charte de la Ville de Montréal (L.R.Q., c. C-11.4) et l article 47 de l annexe C de cette charte;

VU les articles 130 et 136 de la Charte de la Ville de Montréal (L.R.Q., c. C-11.4) et l article 47 de l annexe C de cette charte; VILLE DE MONTRÉAL RÈGLEMENT NUMÉRO 2143 RÈGLEMENT SUR LES SERVICES DE COLLECTE VU les articles 130 et 136 de la Charte de la Ville de Montréal (L.R.Q., c. C-11.4) et l article 47 de l annexe C de cette

Plus en détail

Catalogue des outils pédagogiques

Catalogue des outils pédagogiques Catalogue des outils pédagogiques Détri tout Joueurs : 2 à 6 Age : +7 ans Durée : 30 à 50 min Jeux de société Collectionner au moins une carte de chaque «famille de déchets» et totaliser 20 points au minimum.

Plus en détail

LE COMPOSTAGE. Un jeu d enfant! Guide pratique du compostage domestique

LE COMPOSTAGE. Un jeu d enfant! Guide pratique du compostage domestique LE COMPOSTAGE Un jeu d enfant! Guide pratique du compostage domestique POURQUOI COMPOSTER? Je réduis ma poubelle 40 à 70 kg de déchets en moins par habitant chaque année. Ma poubelle est 30% plus petite.

Plus en détail

BILAN DES OPÉRATIONS DES ÉCOCENTRES D ACTON VALE ET DE SAINT-HYACINTHE POUR L'ANNÉE 2009

BILAN DES OPÉRATIONS DES ÉCOCENTRES D ACTON VALE ET DE SAINT-HYACINTHE POUR L'ANNÉE 2009 BILAN DES OPÉRATIONS DES ÉCOCENTRES D ACTON VALE ET DE SAINT-HYACINTHE POUR L'ANNÉE 2009 Ouverture du 18 avril au 29 novembre inclusivement. Deux journées par semaine, le samedi et le dimanche (66 jours

Plus en détail

PLAN DE GESTION DES DECHETS VILLE DE PULLY - 2012

PLAN DE GESTION DES DECHETS VILLE DE PULLY - 2012 PLAN DE GESTION DES DECHETS VILLE DE PULLY - 2012 Table des matières 1. Préambule... 3 2. Cadre légal et principes de base... 3 3. Définitions... 4 4. Objectifs... 5 5. Bilan général... 6 5.1 Situation

Plus en détail

Capsule «Les déchets encombrants»

Capsule «Les déchets encombrants» Capsule «Les déchets encombrants» Vous sentez-vous encombrés par vos vieux objets périmés ou brisés? Les jeter aux ordures n est pas la solution. Appareils électriques, électroniques et mobilier de maison

Plus en détail

Guide d application de la norme européenne

Guide d application de la norme européenne Guide d application de la norme européenne EN 643 revisée Révision 2013 3 Tous droits réservés. CEPI 2013 Table des matières Objet................................................................... 3 Nouvelle

Plus en détail

COLLECTE DES MATIÈRES ORGANIQUES FOIRE AUX QUESTIONS

COLLECTE DES MATIÈRES ORGANIQUES FOIRE AUX QUESTIONS COLLECTE DES MATIÈRES ORGANIQUES FOIRE AUX QUESTIONS TABLE DES MATIÈRES COLLECTE... 1 Pourquoi une 3 e collecte?... 1 À quelle fréquence se fera la collecte?... 1 Quel est l horaire, au juste?... 1 Pourquoi

Plus en détail

Déclarations CONTRIBUTION TOTALE DE L UNITE D EMBALLAGE = (CONTRIBUTION AU POIDS (1) + CONTRIBUTION A L UNITE (2) ) X BONUS-MALUS (3)

Déclarations CONTRIBUTION TOTALE DE L UNITE D EMBALLAGE = (CONTRIBUTION AU POIDS (1) + CONTRIBUTION A L UNITE (2) ) X BONUS-MALUS (3) THEME Eco-Emballages DATE 16/02/15 Déclarations DECLARATION DETAILLEE Pour la déclaration 2014 (à souscrire début d année 2015, avant le 28 février sauf changement de date), la contribution est calculée

Plus en détail

Projet de politique québécoise de gestion des matières résiduelles et son plan d action 2010-2015

Projet de politique québécoise de gestion des matières résiduelles et son plan d action 2010-2015 Projet de politique québécoise de gestion des matières résiduelles et son plan d action 2010-2015 Mémoire présenté au ministère du Développement durable, de l Environnement et des Parcs du Québec Février

Plus en détail

Fost+ fait ses comptes, IEW aussi!

Fost+ fait ses comptes, IEW aussi! Fost+ fait ses comptes, IEW aussi! Juillet 2006 Avis d IEW quand aux déclarations de FOST+ (Rapport annuel 2005) Table des matières 0. Introduction... 1 1. Cadre légal... 2 2. Qui est FOST+?... 3 3. Objectifs

Plus en détail

Les sources d'information utilisées pour dresser le portrait des quantités générées par le secteur municipal sont les suivantes :

Les sources d'information utilisées pour dresser le portrait des quantités générées par le secteur municipal sont les suivantes : . MÉTHODES D'ÉVALUATION DES QUANTITÉS DE MATIÈRES RÉSIDUELLES PRODUITES Les sources d'information utilisées pour dresser le portrait des quantités générées par le secteur municipal sont les suivantes :

Plus en détail

Guide des déchets ménagers

Guide des déchets ménagers Guide des déchets ménagers Guide des déchets ménagers Chaque habitant du Grand Lyon se débarrasse d'un peu plus d'1,2 kg de déchets par jour. Au total cela représente plus de 500 000 tonnes de déchets

Plus en détail

PLAN DE GESTION DES MATIÈRES RÉSIDUELLES PORTRAIT DIAGNOSTIQUE

PLAN DE GESTION DES MATIÈRES RÉSIDUELLES PORTRAIT DIAGNOSTIQUE PLAN DE GESTION DES MATIÈRES RÉSIDUELLES PORTRAIT DIAGNOSTIQUE Service des matières résiduelles, Direction de l environnement Octobre 2015 Adopté par le conseil de Ville de Lévis le 19 octobre 2015 et

Plus en détail

Le compost. Un petit écosystème au jardin

Le compost. Un petit écosystème au jardin Le compost Un petit écosystème au jardin En utilisant du compost au jardin, nous rendons les matières organiques produites par le jardin ou par notre alimentation, à l écosystème naturel. Ainsi l écosystème

Plus en détail

Allier économie et environnement. Politique québécoise de gestion des matières résiduelles Plan d action 2011-2015

Allier économie et environnement. Politique québécoise de gestion des matières résiduelles Plan d action 2011-2015 Allier économie et environnement Politique québécoise de gestion des matières résiduelles Plan d action 2011-2015 Allier économie et environnement Mot du ministre Les matières résiduelles, au même titre

Plus en détail

LES CONTENANTS DE BOISSONS

LES CONTENANTS DE BOISSONS LES CONTENANTS DE BOISSONS La vente de boissons Plus de 4,7 milliards de contenants de boissons ont été vendus au Québec en 2005 1. Les boissons mises en marché au Québec se présentent sous des formats

Plus en détail

Audit environnemental 2010-2011 du Cégep Marie-Victorin

Audit environnemental 2010-2011 du Cégep Marie-Victorin Audit environnemental 2010-2011 du Cégep Marie-Victorin Objectif : Atteindre les objectifs permettant de maintenir la certification Cégep vert niveau Excellence Maintenir le CACE : minimum de quatre rencontres.

Plus en détail

ÉQUIPE DE RÉALISATION

ÉQUIPE DE RÉALISATION Plan de gestion des matières résiduelles 2005-2008 ÉQUIPE DE RÉALISATION Robert Comeau, directeur général RGMRM Sylvain Massicotte, coordonnateur, secrétaire général AOMGMR Sylvie Gamache, coordonnatrice

Plus en détail

5. Filière «GESTION ET VALORISATION DES DECHETS»

5. Filière «GESTION ET VALORISATION DES DECHETS» 5. Filière «GESTION ET VALORISATION DES DECHETS» Le marché du recyclage est en croissance constante depuis 2002 en France et a atteint un chiffre d affaires de 13 Mds, avec 30 000 personnes employées en

Plus en détail

Bottin des récupérateurs

Bottin des récupérateurs Acides, 13 Acier, 8 Agrégats, 2 Aluminium, 8 Ampoules fluocompactes, 2 Appareils électriques, 2 Appareils électroniques, 3 Asphalte, 2 Autos, 3 Bardeaux, 4 Batteries d autos, 4 Béton, 2 Bois, 4 Bonbonne

Plus en détail

LE RECYCLAGE DES MATÉRIAUX QUESTIONS

LE RECYCLAGE DES MATÉRIAUX QUESTIONS QUESTIONS Technologie A l'issue de cette activité, tu devras être capable de : Décrire la capacité de recyclage d un matériau. Tu dois recopier les questions posées sur une feuille de cours et y répondre

Plus en détail

«Ne soyons pas spectateurs, mais acteurs de nos déchets!»

«Ne soyons pas spectateurs, mais acteurs de nos déchets!» Tout savoir sur la prochaine tarification du service d enlèvement des déchets ménagers «Ne soyons pas spectateurs, mais acteurs de nos déchets!» Face à l opacité d un système ne répondant plus à la politique

Plus en détail

La Vie d'ange Vol.14_mars

La Vie d'ange Vol.14_mars La Vie d'ange Vol.14_mars MRC DE ROUSSILLON 20 DE RÉCUPÉRATION 2015 concours à l intérieur (voir encart) 1989 1994 Première Politique québécoise de gestion des déchets Collecte du recyclage dans la MRC

Plus en détail

COMMISSION DE SUIVI DE SITE

COMMISSION DE SUIVI DE SITE COMMISSION DE SUIVI DE SITE Centre de traitement multi filière SYCTOM IVRY Paris XIII Centre de tri et déchèterie exploités par SITA IDF SOMMAIRE Bassins versants Présentation du Centre de tri Bilan d

Plus en détail

Un beau défi collectif

Un beau défi collectif Asbestos et le développement durable Un beau défi collectif Collecte des résidus compostables document à conserver mai 2012 Mot du Conseil Municipal Chers citoyens et citoyennes, Parmi les municipalités

Plus en détail

CODIFICATION ADMINISTRATIVE RÈGLEMENT NUMÉRO 2012-95 CONCERNANT L'ENLÈVEMENT DES DÉCHETS DANS LES LIMITES DE LA VILLE

CODIFICATION ADMINISTRATIVE RÈGLEMENT NUMÉRO 2012-95 CONCERNANT L'ENLÈVEMENT DES DÉCHETS DANS LES LIMITES DE LA VILLE PROVINCE DE QUÉBEC VILLE DE SAINT-LAMBERT CODIFICATION ADMINISTRATIVE RÈGLEMENT NUMÉRO 2012-95 CONCERNANT L'ENLÈVEMENT DES DÉCHETS DANS LES LIMITES DE LA VILLE Il est, par le présent règlement, statué

Plus en détail

Mémoire de Ville de Laval sur le

Mémoire de Ville de Laval sur le VILLE DE LAVAL POUR UN PARTAGE PLUS ÉQUITABLE DES RESPONSABILITÉS ENTRE LES PRODUCTEURS DE BIENS ET LES MUNICIPALITÉS sur le Plan métropolitain de gestion des matières résiduelles ( PMGMR ) Communauté

Plus en détail

Enquête centre d exploitation et subdivision (nom).

Enquête centre d exploitation et subdivision (nom). Enquête centre d exploitation et subdivision (nom). *Service = centre d exploitation ou subdivision Nom de la personne ayant répondu au questionnaire Adresse mail Téléphone Consultez vous régulièrement

Plus en détail

La CREA lance un important programme d amélioration du matériel de collecte de déchets

La CREA lance un important programme d amélioration du matériel de collecte de déchets DOSSIER DE PRESSE Vendredi 30 septembre 2011 La CREA lance un important programme d amélioration du matériel de collecte de déchets Contacts Marie Mahieu-Rivals Cathy PREVOST Attachée de presse de la CREA

Plus en détail

Tél : 03 90 64 25 50 Site : www.cc-basse-zorn.fr

Tél : 03 90 64 25 50 Site : www.cc-basse-zorn.fr Communauté de Communes de la Basse-Zorn 34, rue de La Wantzenau - 67720 Hoerdt Tél : 03 90 64 25 50 Site : www.cc-basse-zorn.fr NOUVEAU SYSTEME DE COLLECTE DES DÉCHETS MÉNAGERS Weitbruch Gries Kurtzenhouse

Plus en détail

La taxe au sac et les défis pour les déchèteries et les éco-points communaux

La taxe au sac et les défis pour les déchèteries et les éco-points communaux La taxe au sac et les défis pour les déchèteries et les éco-points communaux 24.05.2013 Séminaire Infrastructures Communales Güner Sengul Juranville, Adjointe au chef de service secteur environnement Résultat

Plus en détail

RÉGIE INTERMUNICIPALE D ACTON ET DES MASKOUTAINS BILAN DES ACTIVITÉS POUR L ANNÉE 2011

RÉGIE INTERMUNICIPALE D ACTON ET DES MASKOUTAINS BILAN DES ACTIVITÉS POUR L ANNÉE 2011 RÉGIE INTERMUNICIPALE D ACTON ET DES MASKOUTAINS BILAN DES ACTIVITÉS POUR L ANNÉE 2011 Janvier 2012 TABLE DES MATIÈRES PAGES I Introduction 3 II Services de récupération, de recyclage et de valorisation

Plus en détail

Recyclage et valorisation énergétique. Le centre multifilières à Ivry-Paris XIII

Recyclage et valorisation énergétique. Le centre multifilières à Ivry-Paris XIII Recyclage et valorisation énergétique Le centre multifilières à Ivry-Paris XIII Plus de 500 kg de déchets ménagers : c est ce que produit chaque année un habitant de la région parisienne! Entre 1993 et

Plus en détail

Deux collectivités à l heure de la redevance incitative

Deux collectivités à l heure de la redevance incitative Deux collectivités à l heure de la redevance incitative Zero Waste France a organisé à la fin du mois dernier un voyage d étude en Alsace et Franche- Comté. Ce fut l occasion de visiter des collectivités

Plus en détail

Les Vivats 2015 Document de présentation TOUS ENSEMBLE POUR UN CONGRÈS TOUJOURS PLUS VERT! En collaboration avec

Les Vivats 2015 Document de présentation TOUS ENSEMBLE POUR UN CONGRÈS TOUJOURS PLUS VERT! En collaboration avec TOUS ENSEMBLE POUR UN CONGRÈS TOUJOURS PLUS VERT! En collaboration avec Camille Bernard- Gravel, Rosace à lumières hybrides, 2014 bouteilles de plastique et de verre, bois, eau, encre, m étal, DELs Les

Plus en détail

GESTION DES DECHETS HOSPITALIERS Journée EHPAD

GESTION DES DECHETS HOSPITALIERS Journée EHPAD GESTION DES DECHETS HOSPITALIERS Journée EHPAD Barbara Kaczmarek Responsable ICPE Déchets Développement Durable CHRU de Lille BK/IMRT/1 SOMMAIRE A- Contexte et objectifs du traitement des déchets B- Typologie

Plus en détail

TRAITEMENT DES DÉCHETS DU BÂTIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS

TRAITEMENT DES DÉCHETS DU BÂTIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS TRAITEMENT DES DÉCHETS DU BÂTIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS UN CHANTIER D AVENIR Direction Départementale de l Equipement de la Sarthe Décembre 2002 DÉCHETS DU BTP : DE NOUVEAUX COMPORTEMENTS A ADOPTER Le

Plus en détail

Profil des industries, des commerces et des institutions de la MRC de La Côte-de-Beaupré

Profil des industries, des commerces et des institutions de la MRC de La Côte-de-Beaupré Profil des industries, des commerces et des institutions de la Première étape Version finale Présenté à Madame Karine Cantin Le 7 août 2007 NORME INTERNATIONALE ENVIRONNEMENT 1 800 694-1216 http://www.ni-corporation.com

Plus en détail

Projet de Plan de gestion des matières résiduelles 2005-2008 MRC des Chenaux ERRATUM

Projet de Plan de gestion des matières résiduelles 2005-2008 MRC des Chenaux ERRATUM Projet de plan de gestion des matières résiduelles 2005-2008 Projet de Plan de gestion des matières résiduelles 2005-2008 MRC des Chenaux ERRATUM Saint-Étienne-des-Grès, le 28 septembre 2004 Deux erreurs

Plus en détail

eat recovery system Metos Traitement de Déchets Solus Eco Flex Waste La solution compacte à vos dechets! www.metos.com

eat recovery system Metos Traitement de Déchets Solus Eco Flex Waste La solution compacte à vos dechets! www.metos.com eat recovery system Metos Traitement de Déchets Solus Eco Flex Waste La solution compacte à vos dechets! www.metos.com Traitement de Déchets Solus Eco Flex Waste De plus en plus, le traitement des biodéchets

Plus en détail

déchets ménagers Collecte en apport aux colonnes Tél. 02 43 94 86 50 www.syndicatvaldeloir.fr

déchets ménagers Collecte en apport aux colonnes Tél. 02 43 94 86 50 www.syndicatvaldeloir.fr info service + Organisation de la collecte Demandez l autocollant «Stop pub»! Si vous ne souhaitez pas recevoir de publicités dans votre boîte à lettres, une seule solution : l autocollant «Stop pub»!

Plus en détail

Des supports respectueux pour toutes les technologies d impression numérique... Une éco démarche voulue et créée par

Des supports respectueux pour toutes les technologies d impression numérique... Une éco démarche voulue et créée par Des supports respectueux pour toutes les technologies d impression numérique... Une éco démarche voulue et créée par I. L engagement Une éco-responsabilité assumée "A ujourd hui, le constat écologique

Plus en détail

Mot du maire. Chère citoyenne, Cher citoyen,

Mot du maire. Chère citoyenne, Cher citoyen, Mot du maire Chère citoyenne, Cher citoyen, Tout au long du chantier de consultation citoyenne Rimouski 2020, vous avez démontré votre sensibilité à l égard de la protection de l environnement dans une

Plus en détail

COLLECTES SECTEUR A. Veuillez noter que les collectes ont lieu même les jours fériés, à l exception de Noël et du jour de l An.

COLLECTES SECTEUR A. Veuillez noter que les collectes ont lieu même les jours fériés, à l exception de Noël et du jour de l An. COLLECTES SECTEUR A Secteur Saint-Joachim-de-Courval Secteur Saint-Charles-de-Drummond Ouest boul. Lemire Ouest autoroute 20 ave. des Châtaigniers Rivière Saint- Germai n boul. Lemire rue Saint-Georges

Plus en détail