Les systèmes de surveillance de la grippe en France. URM S Inserm UPMC

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Les systèmes de surveillance de la grippe en France. URM S 707 - Inserm UPMC www.sentiweb.fr"

Transcription

1 Les systèmes de surveillance de la grippe en France URM S Inserm UPMC

2 Sommaire Pourquoi surveiller la grippe Les systèmes existants Un travail en commun

3 Morbi-mortalité années de travail «perdues» les années où l'épidémie est «moyenne». Carrat F. L impact sanitaire et économique de la grippe. Virologie 2002;6:S97-104

4 Risque pandémique

5 Sommaire Pourquoi surveiller la grippe Les systèmes existants Un travail en commun

6 Coordination Institut de veille sanitaire (InVS) Une des 10 agences sanitaires Sous tutelle du Ministère chargé de la Santé Objectifs «grippe»: Objectifs «grippe»: Surveillance épidémiologique Détection précoce et suivi des épidémies grippales en France Identification des populations touchées Surveillance virologique Surveillance des souches grippales en circulation

7 Surveillance communautaire

8 France métropolitaine Animée par deux réseaux Le réseau Sentinelles Le réseau GROG

9 Le réseau Sentinelles Plateforme de surveillance et de recherche en médecine générale Créé en 1984 Animée par UMR S Inserm UPMC en collaboration avec l Institut de Veille Sanitaire en collaboration avec l OMS MGL volontaires et bénévoles France métropolitaine participent à la surveillance continue Ile-de-France 156 Dans le Aucun ne participe à la surveillance continue

10 Surveillance continue 10 indicateurs surveillés chaque semaine toute l année, dont : Grippe clinique Définition des cas : fièvre supérieure à 39 C, d'apparition brutale, accompa gnée de myalgies et de signes respiratoires. Données recueillies : âge, sexe, statut vaccinal et hospitalisation (motifs cardiaque, respiratoire ou autre) Prélèvements nasopharyngés: simplement pour la Corse analysés au laboratoire de virologie de Corte, positifs transmis au CNR Sud Autres pathologies : Diarrhée aiguë, Oreillons, Urétrite masculine, Varicelle, Zona, Maladie de Lyme, Crises d'asthme, Hospitalisation, Tentatives de suicide Transmission des données via Internet Recueil, analyse et redistribution de l information en temps réel

11 Des productions scientifiques Validation d un seuil de détection épidémique pour la grippe par la méthode de Serfling Utilisé en routine pour la grippe, les gastro-entérites et la varicelle Costagliola D. et coll., Am. J. Public Health, 1991 Prévision de l évolution d une épidémie en cours par la méthode des Analogies Viboud C. et coll., Am J Epidemiol, 2003 Estimation de l efficacité vaccinale durant l épidémie de grippe Legrand. et coll., Vaccine, 2006

12 Le réseau GROG Groupes régionaux d'observation de la grippe Créé en 1984 France métropolitaine, hors Corse Recueil d octobre à avril Investigateurs 545 MGL dont 208 participent aux prélèvements 94 pédiatres 61 pharmaciens 103 EHPAD Situation dans les 77 : 5 MG, 1 pédiatre, 3 pharmaciens, 7 EHPAD

13 GROG : données recueillies IRA : Infections respiratoires aiguës apparition brutale de signes respiratoires (toux, rhinite, coryza) + contexte infectieux aigu (fièvre, asthénie, céphalée, myalgie ). Prélèvements virologiques : Rhinopharyngé si IRA depuis moins de deux jours. Transmis pour analyses aux CNR du virus influenza

14 GROG : seuil épidémique Seuil si : plusieurs virus grippaux similaires détectés ou isolés dans des zones différentes d une même région + deux indicateurs d activité sanitaires augmentés de plus de 20 % par rapport à leur moyenne mensuelle sans autre explication possible. dont infection respiratoire aiguë en médecine générale Début de l épidémie : dépassement du seuil deux semaines de suite.

15 Outre-Mer Antilles françaises et Guyane surveillance hebdomadaire toute l 'année Médecins sentinelles Coordonnés par les cellules de veille sanitaire (CVS) des Directions de la santé et du développement social (DSDS) Syndrome grippal fièvre > 39 C, d 'apparition brutale accompagnée de myalgies et de signes respiratoires Surveillance virologique CNR des arbovirus et virus Influenza de l Institut Pasteur de Guyane. Ile de La Réunion, Surveillance hebdomadaire toute l 'année MG et de pédiatres libéraux coordonné par l Observatoire Régional de la Santé (ORS : Syndrome grippal fièvre à début brutal, température supérieure à 38 C et toux, associés éventuellement à une dyspnée ou à d autres signes cliniques : myalgie, céphalées). Surveillance virologique laboratoire de virologie du Centre hospitalier Felix Guyon de Saint-Denis + CNR du virus Influenza région Sud

16 Surveillance militaire

17 SMOG Système Militaire d Observation de la Grippe 30 unités sentinelles (parmi 320) réparties sur le territoire métropolitain en collaboration avec le GROG Période de surveillance octobre à avril Surveillance : nombre de consultants nombre d infections respiratoires aiguës fébriles (IRAF) ) nombre de prélèvements effectués et nombre de prélèvements positifs. Analyse Laboratoires de biologie médicale de 7 hôpitaux d instruction des armées (HIA) Centralisation laboratoire de biologie de l HIA Val-de-Grâce adresse les positifs aux CNR de la grippe.

18 Surveillance hospitalière

19 Réseau OSCOUR Surveillance coordonnée des urgences hospitalières Objectifs = détecter : toute augmentation inhabituelle des passages aux urgences pour grippe clinique les formes graves de la grippe tout changement dans les caractéristiques des patients les plus atteints. 110 établissements en octobre 2008 Surveillance de la grippe clinique dans 50 établissements en France 24 établissements en Ile-de-France 1 établissement sur l Ile de la Réunion. Définition : Patients passant aux urgences avec un diagnostic principal codé J10 et J11 grippe à virus grippal identifié ou non identifié 10e classification internationale des maladies Description date de passage, âge, lieu de consultation, score de gravité et orientation (hospitalisation-transfert). L alerte relative à des cas groupés de décès ou de formes sévères de grippe ou pathologie émergente en France se fait à travers médecins hospitaliers invités à notifier à l InVS tous les phénomènes anormaux

20 Surveillance virologique

21 Les CNR Centres Nationaux de Référence du virus influenza CNR du virus Influenza région Nord Pr. Sylvie van der Werf Institut Pasteur, Unité de génétique moléculaire des virus respiratoires 25/28, rue du Docteur-Roux, Paris Cedex 15 CNR du virus Influenza région Sud Pr. Bruno Lina Hospices civils de Lyon, Laboratoire de virologie Est 59 Boulevard Pinel, Bron cedex En collaboration avec le Réseau RENAL (réseau de laboratoires)

22 Données de mortalité

23 Mortalité par grippe Objectifs : Evolution du nombre de décès de grippe en France Décrire les caractéristiques des patients décédés de grippe : âge, sexe et lieu de décès Détecter un changement Pour les 22 régions de France métropolitaine : DDASS du département le plus peuplé Paris pour l Île-de-France En bordure de Seine et Marne : Oise (Picardie), Marne (Champagne-Ardenne) et le Loiret (Cente) Surveillance hebdomadaire Nombre de certificats de décès comportant la mention «grippe» ou les adjectifs «grippal» ou «grippaux» Description : sexe, âge et lieu de décès. Seuil d alerte Outre-Mer DRASS de l Ile de la Réunion surveillance des certificats de décès transmet ces données à la Cire Réunion-Mayotte

24 Sommaire Pourquoi surveiller la grippe Les systèmes existants Un travail en commun

25 Retour d information public Réseau Sentinelles GROG InVS Publication chaque mercredi Publication chaque mercredi Publication chaque jeudi edito.htm

26 Recherche Clinique Flurec Récurrence des infections grippales Bivir Intérêt d une bithérapie antivirale pour la grippe GripMask Intérêt du port de masque à domicile pour limiter la transmission grippale

27 Rapprochement des différents intervenants Futur réseau unifié de veille et de recherche en médecine de ville Initié par l InVS Sentinelles GROG réseaux d Outre-Mer réseaux locaux - CNR Comité de pilotage créé en janvier 2008 Projet de cahier des Charges, prévu pour la fin de l année

28 Collaborations internationales Europe Collaborations avec d autres réseaux européens European Influenza Surveillance Scheme (EISS) CDC européen OMS Flunet

29 Merci

Le réseau Sentinelles Corse

Le réseau Sentinelles Corse Le réseau Sentinelles Corse Christophe Arena 1 ère 1 JRVS de Corse 15 octobre 2013 Le réseau Sentinelles Réseau d environ 1300 médecins généralistes (2,2% des MG français), volontaires et bénévoles. Répartis

Plus en détail

Grippe A(H1N1) 2009 : Situation épidémiologique en France Evolutions de surveillance

Grippe A(H1N1) 2009 : Situation épidémiologique en France Evolutions de surveillance Grippe A(H1N1) 2009 : ituation épidémiologique en France Evolutions de surveillance Dr. Loïc Josseran Institut de veille sanitaire, aint-maurice Journée d information des professionnels de l urgence, 30

Plus en détail

Renforcement du réseau de surveillance sentinelle de la grippe au Sénégal. ---

Renforcement du réseau de surveillance sentinelle de la grippe au Sénégal. --- Renforcement du réseau de surveillance sentinelle de la grippe au Sénégal. --- Diamilatou Thiam, Mbayame Niang, Ndongo Dia, Fatoumata Diene Sarr, Déborah Goudiab, Marie Louise Senghor, Davy Kiori, Tening

Plus en détail

Bilan épidémiologique de l épidémie grippale 2014-2015. Isabelle Bonmarin - InVS

Bilan épidémiologique de l épidémie grippale 2014-2015. Isabelle Bonmarin - InVS Bilan épidémiologique de l épidémie grippale 2014-2015 Isabelle Bonmarin - InVS Systèmes de surveillance de la grippe Insee CépiDC Décès Oscour Cas graves Hôpital Virologie : Renal-CNR IRA en collectivités

Plus en détail

Les épidémies en EHPAD

Les épidémies en EHPAD Les épidémies en EHPAD Pourquoi signaler? Quand? Comment? Journée de formation et d'information en hygiène et prévention du risque infectieux en EHPAD 28 mai 29 1 Quand parle-t-on d'épidémie? Une épidémie

Plus en détail

PROTOCOLE DE SIGNALEMENT ET D INVESTIGATION DES CLUSTERS DE GRIPPE A (H1N1) 2009

PROTOCOLE DE SIGNALEMENT ET D INVESTIGATION DES CLUSTERS DE GRIPPE A (H1N1) 2009 PROTOCOLE DE SIGNALEMENT ET D INVESTIGATION DES CLUSTERS DE GRIPPE A (H1N1) 2009 VERSION DU 23 JUILLET 2009 1 Sommaire 1. INTRODUCTION... 3 2. OBJECTIFS... 4 3. METHODE... 5 3.1. DEFINITIONS DE CAS GROUPES...

Plus en détail

Bulletin de veille sanitaire N 10 / Novembre 2015

Bulletin de veille sanitaire N 10 / Novembre 2015 Cire Antilles Guyane Guadeloupe Guyane Martinique Saint-Martin Saint-Barthélemy Bulletin de veille sanitaire N 10 / Novembre 2015 Page 2 Surveillance Bilan de la saison grippale 2014-2015 aux Antilles

Plus en détail

Réseau Sentinelles. Devenir médecin Sentinelles

Réseau Sentinelles. Devenir médecin Sentinelles Réseau Sentinelles UNE COLLABORATION ENTRE MEDECINS GENERALISTES ET CHERCHEURS EN FRANCE METROPOLITAINE Devenir médecin Sentinelles Un réseau de médecins généralistes répartis sur le territoire métropolitain

Plus en détail

Quelques Caractéristiques Épidémiologiques: Maladie saisonnière : pic hivernal de survenue brutale Propagation rapide d une communauté à une

Quelques Caractéristiques Épidémiologiques: Maladie saisonnière : pic hivernal de survenue brutale Propagation rapide d une communauté à une Les déterminants de la surveillance de la grippe (1) Quelques Caractéristiques Épidémiologiques: Maladie saisonnière : pic hivernal de survenue brutale Propagation rapide d une communauté à une autre.

Plus en détail

Surveillance de la grippe A (H1N1) 2009 en France : outils et méthodes 26 novembre 2009

Surveillance de la grippe A (H1N1) 2009 en France : outils et méthodes 26 novembre 2009 Surveillance de la grippe A (H1N1) 2009 en France : outils et méthodes 26 novembre 2009 L Institut de veille sanitaire (InVS) coordonne la surveillance de la grippe en France notamment celle liée au virus

Plus en détail

Transmission nosocomiale de la grippe saisonnière : l expérience de 5 années de surveillance à l hôpital Edouard Herriot, HCL

Transmission nosocomiale de la grippe saisonnière : l expérience de 5 années de surveillance à l hôpital Edouard Herriot, HCL Transmission nosocomiale de la grippe saisonnière : l expérience de 5 années de surveillance à l hôpital Edouard Herriot, HCL Philippe Vanhems, PU-PH Service d Hygiène Hospitalière, Epidémiologie et Prévention,

Plus en détail

Surveillance sanitaire en région Centre Val de Loire Point hebdomadaire Période du 25 au 31 janvier 2016 (semaine 04)

Surveillance sanitaire en région Centre Val de Loire Point hebdomadaire Période du 25 au 31 janvier 2016 (semaine 04) CIRE Centre- Val de Loire Surveillance sanitaire en région Centre Val de Loire Point hebdomadaire Période du 25 au 31 janvier 216 (semaine 4) Chaque semaine, la cellule de l Institut de veille sanitaire

Plus en détail

XXV ème Journée Scientifique d EPITER

XXV ème Journée Scientifique d EPITER Association pour le développement de l Epidémiologie de Terrain XXV ème Journée Scientifique d EPITER 19 mars 2010 Ministère de la santé et des sports Salle Laroque, Paris RESUMES DE LA SESSION "POINT

Plus en détail

La grippe & autres infections respiratoires hivernales : tout ce qu il faut savoir!

La grippe & autres infections respiratoires hivernales : tout ce qu il faut savoir! La grippe & autres infections respiratoires hivernales : tout ce qu il faut savoir! Dr Anne Guinard, Cire Midi-Pyrénées Rencontre des représentants des usagers et des professionnels de santé de Midi-Pyrénées

Plus en détail

CAMPAGNE DE VACCINATION CONTRE LA GRIPPE SAISONNIERE 2015-2016 Dossier de presse

CAMPAGNE DE VACCINATION CONTRE LA GRIPPE SAISONNIERE 2015-2016 Dossier de presse الجمهوريةالجزائريةالديمقراطيةالشعبية REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE وزارةالصحة, السكانوإصالحالمستشفيات MINISTERE DE LA SANTE, DE LA POPULATION ET DE LA REFORME HOSPITALIERE DIRECTION GENERALE

Plus en détail

Investigation d une épidémie de légionellose en Ehpad Ivana Novakova Infirmière hygiéniste

Investigation d une épidémie de légionellose en Ehpad Ivana Novakova Infirmière hygiéniste 38 ème journées régionales Hygiène hospitalière et prévention des IAS 24-25 mars 2016 Investigation d une épidémie de légionellose en Ehpad Ivana Novakova Infirmière hygiéniste Un Ehpad en Ile-de-France

Plus en détail

Bilan d activité de l antenne Centre du Réseau Sentinelles

Bilan d activité de l antenne Centre du Réseau Sentinelles Unité mixte de recherche Bilan d activité de l antenne Centre du Réseau Sentinelles Du 1 er mars 2010 au 28 février 2011 UMR S 707 (Unité Mixte de Recherche en Santé) Institut National de la Santé et de

Plus en détail

Haut Conseil de la santé publique

Haut Conseil de la santé publique Haut Conseil de la santé publique AVIS relatif à la fiche de recommandations pour la prescription d antiviraux en période d épidémie de saisonnière 12 novembre 2015 Le Haut Conseil de la santé publique

Plus en détail

Le chikungunya dans les Antilles

Le chikungunya dans les Antilles C I R E A N T I L L E S G U Y A N E Le chikungunya dans les Antilles 15 décembre 214-11 janvier 215 (semaines S214-51 à S215-2) ANTILLES Le point épidémiologique N 1/215 Guadeloupe Guyane Martinique Saint-Martin

Plus en détail

Surveillance de la grippe A (H1N1) 2009 en France : outils et méthodes 16 décembre 2009

Surveillance de la grippe A (H1N1) 2009 en France : outils et méthodes 16 décembre 2009 Surveillance de la grippe A (H1N1) 2009 en France : outils et méthodes 16 décembre 2009 L Institut de veille sanitaire (InVS) coordonne la surveillance de la grippe en France, notamment celle liée au virus

Plus en détail

1 La Grippe en questions

1 La Grippe en questions 1 La Grippe en questions Qu est ce que la grippe? Que sont les virus grippaux? La grippe est une infection virale respiratoire aiguë contagieuse. Les virus grippaux se répartissent entre différents types

Plus en détail

Grippe A/H1N1 : Elargissement du dispositif de prise en charge des patients au secteur ambulatoire

Grippe A/H1N1 : Elargissement du dispositif de prise en charge des patients au secteur ambulatoire Grippe A/H1N1 : Elargissement du dispositif de prise en charge des patients au secteur ambulatoire Dossier de presse Mercredi 22 juillet 2009 Contact presse : Service de presse de Roselyne Bachelot-Narquin

Plus en détail

Point épidémio hebdomadaire du mercredi 20 janvier 2016

Point épidémio hebdomadaire du mercredi 20 janvier 2016 CIRE ALSACE- CHAMPAGNE- ARDENNE-LORRAINE Surveillance sanitaire en Champagne-Ardenne Point épidémio hebdomadaire du mercredi 20 janvier 2016 Données du 11 au 17 janvier 2016 (semaine 02) Synthèse En semaine

Plus en détail

LES BONNES PRATIQUES

LES BONNES PRATIQUES LES BONNES PRATIQUES DE SOINS EN ÉTABLISSEMENTS D H É B E R G E M E N T POUR PERSONNES ÂGÉES DÉPENDANTES Direction Générale de la Santé Direction Générale de l Action Sociale Société Française de Gériatrie

Plus en détail

Recommandations. pour améliorer le dispositif national de veille sanitaire

Recommandations. pour améliorer le dispositif national de veille sanitaire Recommandations pour améliorer le dispositif national de veille sanitaire La loi relative au renforcement de la veille sanitaire et du contrôle de la sécurité sanitaire des produits destinés à l homme

Plus en détail

المرصد OBSERVATOIRE NATIONAL DES MALADIES NOUVELLES ET EMERGENTES

المرصد OBSERVATOIRE NATIONAL DES MALADIES NOUVELLES ET EMERGENTES République Tunisienne Ministère de la Santé BULLETIN DE SURVEILLANCE DE LA GRIPPE SAISONNIÈRE EN TUNISIE AU 28 FÉVRIER 2015 Principaux repères La surveillance épidémiologique de la grippe en Tunisie se

Plus en détail

Maladies chroniques et traumatismes Surveillance de la médecine ambulatoire

Maladies chroniques et traumatismes Surveillance de la médecine ambulatoire Mai 29 Surveillance sanitaire des urgences et des décès Maladies chroniques et traumatismes Surveillance de la médecine ambulatoire Réseau SOS Médecins Résultats nationaux 26/29 1 - Un réseau en plein

Plus en détail

Introduction. Méthodes

Introduction. Méthodes MADIN VAC n 2 Introduction Elise DAUDENS, épidémiologiste à la CIRE Antilles-Guyane La surveillance de la grippe en Martinique poursuit les objectifs suivants : la détection précoce, le suivi de la dynamique

Plus en détail

Fiche pour les responsables des établissements d hébergement pour personnes âgées

Fiche pour les responsables des établissements d hébergement pour personnes âgées Mesures à mettre en œuvre dans les établissements d hébergement pour personnes âgées en cas de syndrome respiratoire aigu lors d une pandémie de grippe A(H1N1) Fiche pour les responsables des établissements

Plus en détail

Cas groupés syndromes grippaux

Cas groupés syndromes grippaux Cas groupés syndromes grippaux PÔLE GÉRIATRIQUE PARIS VAL DE MARNE EOHH HÔPITAL CHARLES FOIX 1 SITE DE L AP-HP CHARLES FOIX VAL DE MARNE (94) REGROUPEMENT AVEC La PITIE SALPETRIERE en 2011 GH PS-CFX :

Plus en détail

Sommaire global. Activité grippale et pseudogrippale (propagation géographique) Du 15 novembre au 21 novembre 2015 (semaine de déclaration 46)

Sommaire global. Activité grippale et pseudogrippale (propagation géographique) Du 15 novembre au 21 novembre 2015 (semaine de déclaration 46) Du 15 novembre au 21 novembre 2015 (semaine de déclaration 46) Sommaire global Selon plusieurs indicateurs, l activité grippale au Canada était basse durant la semaine 46. Les detections positives en laboratoire

Plus en détail

La surveillance des maladies infectieuses. Dr Alexandra Mailles Département des maladies infectieuses- InVS 14 janvier 2015

La surveillance des maladies infectieuses. Dr Alexandra Mailles Département des maladies infectieuses- InVS 14 janvier 2015 La surveillance des maladies infectieuses Dr Alexandra Mailles Département des maladies infectieuses- InVS 14 janvier 2015 Pourquoi surveiller des maladies? Pour décrire : produire des informations sur

Plus en détail

Transmission interhumaine du virus grippal en unités s de soins à l hôpital. Édouard Herriot de 2004 à 2008: la place du soignant

Transmission interhumaine du virus grippal en unités s de soins à l hôpital. Édouard Herriot de 2004 à 2008: la place du soignant Transmission interhumaine du virus grippal en unités s de soins à l hôpital Édouard Herriot de 2004 à 2008: la place du soignant Sylvie Monier UHE-Hôpital Hôpital Edouard Herriot JNI-11.06.2009 INTRODUCTION

Plus en détail

Source : http://www.grog.org/documents/jour_2007/tests_rapides_viro.pdf

Source : http://www.grog.org/documents/jour_2007/tests_rapides_viro.pdf Principe, place et utilisation des tests rapides dans le diagnostic virologique de la grippe Vincent Enouf, CNR des Virus Influenzae (Région-Nord), CCOMS pour la Référence et la Recherche sur les Virus

Plus en détail

Grippe A H1N1. Pr Pierre-Marie Roger Centre Hospitalier Universitaire de Nice Septembre 2010

Grippe A H1N1. Pr Pierre-Marie Roger Centre Hospitalier Universitaire de Nice Septembre 2010 Grippe A H1N1 Pr Pierre-Marie Roger Centre Hospitalier Universitaire de Nice Septembre 2010 Epidémiologie La grippe est ubiquitaire Épidémies mondiales, brutales, imprévisibles, brèves, de diffusion rapide

Plus en détail

La grippe «notre meilleure ennemie» est une zoonose. Dr Yves Moreau Directeur scientifique

La grippe «notre meilleure ennemie» est une zoonose. Dr Yves Moreau Directeur scientifique La grippe «notre meilleure ennemie» est une zoonose Dr Yves Moreau Directeur scientifique Virus grippal en microscopie électronique ou influenza del fredo Un virus changeant : Trois types : A Très instable

Plus en détail

De quoi parlons nous?

De quoi parlons nous? De quoi parlons nous? 1 De quoi parlons nous? Grippe Pandémie Grippe Peste saisonnière grippale humaine H5N1 aviaire H1N1 H2N2 H3N2 H5N1 2 De quoi parlons nous? Grippe Pandémie Grippe Peste saisonnière

Plus en détail

PREVENTION ET CONDUITE A TENIR EN CAS DE LA GRIPPE SAISONNIERE

PREVENTION ET CONDUITE A TENIR EN CAS DE LA GRIPPE SAISONNIERE 1. OBJECTIF Prévenir une épidémie de grippe saisonnière. 2. DOMAINE D APPLICATION Médecin traitant, Médecin coordonnateur, Cadre de Santé, Directeur, Infirmière Coordinatrice, kinésithérapeutes et tout

Plus en détail

!!!!!! !!!!!!!!!! Diagnostic virologique des infections virales respiratoires!

!!!!!! !!!!!!!!!! Diagnostic virologique des infections virales respiratoires! UE9 Agents infectieux Mercredi 29 janvier 2014 15h30-16h30 Pr Simon RT: agathe Hercent RF: Nadia Guezour Diagnostic virologique des infections virales respiratoires 1 sur 14 Plan: I) Virus responsables:

Plus en détail

Grippe A/H1N1 Situation actuelle et circuit de prise en charge. VU HAI Vinh Service des Maladies Infectieuses et Tropicales

Grippe A/H1N1 Situation actuelle et circuit de prise en charge. VU HAI Vinh Service des Maladies Infectieuses et Tropicales Grippe A/HN Situation actuelle et circuit de prise en charge VU HAI Vinh Service des Maladies Infectieuses et Tropicales Dynamique de l épidémie pour la semaine du 4 au 20 sept 2009 -En médecine de ville

Plus en détail

Situation, prise en charge

Situation, prise en charge Grippe pandémique A(H1N1) Situation, prise en charge DAUMAS Aurélie HIA LAVERAN COURS IFSI Des grippes pandémiques Groupe A Secondaires à une cassure (rôle animal) Absence d immunité collective Létalité

Plus en détail

Surveillance de la grippe clinique Maroc, Saison 2009-2010

Surveillance de la grippe clinique Maroc, Saison 2009-2010 Surveillance de la grippe clinique Maroc, Saison 2009-2010 Au Maroc, la surveillance épidémiologique de l infection grippale est assurée par un système «sentinelle» mis en place par le Service de la Surveillance

Plus en détail

VIRUS de la GRIPPE SOMMAIRE

VIRUS de la GRIPPE SOMMAIRE VIRUS de la GRIPPE Ce document concerne l'évaluation des risques biologique en milieu de soins. Il est complémentaire du guide EFICATT de l'inrs et a été élaboré puis validé par des médecins du travail

Plus en détail

Dissémination du SRAS Novembre 2002 Février 2003

Dissémination du SRAS Novembre 2002 Février 2003 SRAS: Aspects virologiques et prévention Dr Olfa BAHRI Laboratoire de Virologie Clinique Institut Pasteur de Tunis Introduction ti SRAS = Syndrome Respiratoire Aigu Sévère = Pneumonie atypique sévère 1

Plus en détail

Un réseau CRI ville hôpital pour la recherche clinique. Comment le mettre en place?

Un réseau CRI ville hôpital pour la recherche clinique. Comment le mettre en place? Un réseau CRI ville hôpital pour la recherche clinique Comment le mettre en place? Bruno FAUTREL, Université Pierre et Marie Curie Paris 6, CHU Pitié Salpêtrière Florence TUBACH, Université Paris Diderot

Plus en détail

Pandémie grippale A H1N1/California. California/04/2009 du bon prélèvement.. au diagnostic virologique

Pandémie grippale A H1N1/California. California/04/2009 du bon prélèvement.. au diagnostic virologique Pandémie grippale A H1N1/California California/04/2009 du bon prélèvement. au diagnostic virologique Diagnostic virologique 1. Bon prélèvement Où? Quand? Comment? 2. Détection du virus par techniques sensibles

Plus en détail

Grippe. Bilan de la saison 2014-2015 22/05/2015

Grippe. Bilan de la saison 2014-2015 22/05/2015 28 3 32 34 36 38 4 42 44 46 48 5 52 2 4 6 8 1 12 14 Taux d'incidence pour 1 habitants Grippe Bilan de la saison 214-215 22/5/215 L Institut de veille sanitaire, dans le cadre de ses missions de surveillance,

Plus en détail

Université de Lyon Laboratoire de Virologie et Pathologie Humaine Hospices Civils de Lyon. FluMeD. Protocole d'étude 02 février 2012

Université de Lyon Laboratoire de Virologie et Pathologie Humaine Hospices Civils de Lyon. FluMeD. Protocole d'étude 02 février 2012 Université de Lyon Laboratoire de Virologie et Pathologie Humaine Hospices Civils de Lyon FluMeD Validation de l effet antiviral du Midodrine identifié par l analyse de la signature transcriptomique cellulaire

Plus en détail

INTERVENTION OMAGE. Pr C. PERRET-GUILLAUME. Remerciements au Pr Sylvie LEGRAIN (Paris)

INTERVENTION OMAGE. Pr C. PERRET-GUILLAUME. Remerciements au Pr Sylvie LEGRAIN (Paris) ETP sujets âgés INTERVENTION OMAGE Pr C. PERRET-GUILLAUME Remerciements au Pr Sylvie LEGRAIN (Paris) 1 Méthode de l essai OMAGE Essai randomisé contrôlé avec 800 malades Multi-centrique (6 UGA en Ile de

Plus en détail

REUNION INFORMATION GRIPPE A/H1N1. Docteur Nicole FILY IMTMO Bretagne 24 septembre 2009

REUNION INFORMATION GRIPPE A/H1N1. Docteur Nicole FILY IMTMO Bretagne 24 septembre 2009 REUNION INFORMATION GRIPPE A/H1N1 Docteur Nicole FILY IMTMO Bretagne 24 septembre 2009 NATURE DU RISQUE GRIPPAL La grippe est une infection respiratoire aigue -Très contagieuse -Due à un virus influenzae

Plus en détail

Surveillance sanitaire en Rhône-Alpes

Surveillance sanitaire en Rhône-Alpes C E L L U L E DE L I N S T I T U T DE V E I L L E S A N I T A I R E EN R É G I O N ( C I R E ) R H O N E - A L P E S Surveillance sanitaire en Rhône-Alpes Point de situation n 215/3 du 12 février 215 Page

Plus en détail

1940-2015 : 75 ans de recherches et de découvertes scientifiques en Guyane

1940-2015 : 75 ans de recherches et de découvertes scientifiques en Guyane 1940-2015 : 75 ans de recherches et de découvertes scientifiques en Guyane 07 déc. 1940 L'Institut Pasteur de la Guyane Française et du Territoire de l'inini est créé au 19 rue Victor Schœlcher à Cayenne.

Plus en détail

Bilan épidémiologique de la Grippe A(H1N1) 2009 dans les Pays de la Loire

Bilan épidémiologique de la Grippe A(H1N1) 2009 dans les Pays de la Loire CELLULE INTERRÉGIONALE D ÉPIDÉMIOLOGIE DES PAYS DE LA LOIRE Bulletin de veille sanitaire N 3 / Mai 21 Bilan épidémiologique de la Grippe A(H1N1) 29 dans les Pays de la Loire Pascaline Loury, Bruno Hubert,

Plus en détail

Les Cellules de l InVS en région (CIRE)

Les Cellules de l InVS en région (CIRE) Les Cellules de l InVS en région (CIRE) L Institut ARS de et Veille CIRESanitaire InVS : Etablissement public de l Etat, sous tutelle du ministère de la santé MISSIONS : Loi SP de 2004 la surveillance

Plus en détail

Présentation générale de la pandémie de grippe A/H1N1 en Nouvelle-Calédonie

Présentation générale de la pandémie de grippe A/H1N1 en Nouvelle-Calédonie Direction des affaires sanitaires et sociales Présentation générale de la pandémie de grippe A/H1N1 en Nouvelle-Calédonie Service des actions sanitaires Dr Jean-Paul GRANGEON, Dr Sylvie LAUMOND, Dr Martine

Plus en détail

Grippe et grossesse. Delphine Le Mercier maternité Caroline Charlier maladie infectieuse NEM 2014

Grippe et grossesse. Delphine Le Mercier maternité Caroline Charlier maladie infectieuse NEM 2014 Grippe et grossesse Delphine Le Mercier maternité Caroline Charlier maladie infectieuse NEM 2014 3 questions Quels sont les facteurs de risques de grippe grave chez la femme enceinte? A quel(s) trimestre(s)

Plus en détail

Signalement et gestion des infections respiratoires aiguës (IRA) et des gastroentérites aiguës (GEA) 19 juin 2014

Signalement et gestion des infections respiratoires aiguës (IRA) et des gastroentérites aiguës (GEA) 19 juin 2014 Signalement et gestion des infections respiratoires aiguës (IRA) et des gastroentérites aiguës (GEA) 19 juin 2014 Nadège Caillere, Cire Océan Indien Dr Joao Simoes, Cellule de veille, d alerte et de gestion

Plus en détail

Le chikungunya dans les Antilles

Le chikungunya dans les Antilles C I R E A N T I L L E S G U Y A N E Le chikungunya dans les Antilles ANTILLES GUYANE Le point épidémiologique N 1 / 214 Situation épidémiologique actuelle à Saint Martin Martinique Guadeloupe Surveillance

Plus en détail

Surveillance de la grippe en France : données des 3 saisons de 2001 à 2004

Surveillance de la grippe en France : données des 3 saisons de 2001 à 2004 Surveillance de la grippe en France : données des 3 saisons de 2001 à 2004 Sources : données des CNR, du réseau RENAL, du réseau Grog, du réseau SMOG et du réseau européen EISS Synthèse réalisée par Bruno

Plus en détail

Réseau de médecins sentinelles de la Nouvelle-Calédonie

Réseau de médecins sentinelles de la Nouvelle-Calédonie Réseau de médecins sentinelles de la Nouvelle-Calédonie Protocole de surveillance à destination des médecins I. Historique En l absence de données de surveillance sur la grippe et au vu de son épidémiologie

Plus en détail

Guide des vaccinations Édition 2012. Direction générale de la santé Comité technique des vaccinations

Guide des vaccinations Édition 2012. Direction générale de la santé Comité technique des vaccinations Guide des vaccinations Édition 2012 Direction générale de la santé Comité technique des vaccinations 64 Vaccination contre l encéphalite japonaise L encéphalite japonaise (EJ) est une arbovirose du Sud-Est

Plus en détail

GRIPPE ET GASTRO DANS TOUS CES ÉTATS : LA RÉALITÉ QUÉBÉCOISE

GRIPPE ET GASTRO DANS TOUS CES ÉTATS : LA RÉALITÉ QUÉBÉCOISE GRIPPE ET GASTRO DANS TOUS CES ÉTATS : LA RÉALITÉ QUÉBÉCOISE Présentation par Isabelle Laperrière Présidente de l AIPI 12 ème Journée romande de formation en prévention de l infection Yverdon, La Marive,

Plus en détail

Sommaire global. Activité grippale et pseudogrippale (propagation géographique) Du 24 mai au 6 juin 2015 (semaines de déclaration 21 et 22)

Sommaire global. Activité grippale et pseudogrippale (propagation géographique) Du 24 mai au 6 juin 2015 (semaines de déclaration 21 et 22) Sommaire global Du 24 mai au 6 juin 2015 (semaines de déclaration 21 et 22) La grippe B continue d être la grippe prédominante en circulation en Canada; toutefois, l activité grippale de la grippe B a

Plus en détail

Recommandations du Comité de lutte contre la grippe du 6 août 2009 susceptibles d actualisation en fonction de l évolution des données.

Recommandations du Comité de lutte contre la grippe du 6 août 2009 susceptibles d actualisation en fonction de l évolution des données. FICHE PRATIQUE D UTILISATION DES ANTIVIRAUX EN EXTRAHOSPITALIER ET EN PERIODE PANDEMIQUE A. TRAITEMENT ANTIVIRAL CURATIF 1 1. Adultes et enfants de plus d un an La prescription d un traitement antiviral

Plus en détail

Les tests de diagnostic rapide (TDR) pour la grippe : Pourquoi? Comment? Quand?

Les tests de diagnostic rapide (TDR) pour la grippe : Pourquoi? Comment? Quand? Les tests de diagnostic rapide (TDR) pour la grippe : Pourquoi? Comment? Quand? Dr. Ilka Engelmann Laboratoire de Virologie, Pôle Biologie Pathologie Génétique, CHRU de Lille EA3610, Université Lille 2

Plus en détail

Recommandations en établissement d hébergement pour personnes âgées dépendantes

Recommandations en établissement d hébergement pour personnes âgées dépendantes Recommandations en établissement d hébergement pour personnes âgées dépendantes Pourquoi les EHPAD? Image : Le Figaro 2 Dépendance = Chantier Prioritaire 3 Lutte contre les IAS Soins de Ville Et. de de

Plus en détail

Evolution de la collecte des RPU Réseau OSCOUR

Evolution de la collecte des RPU Réseau OSCOUR Evolution de la collecte des RPU Réseau OSCOUR Vanina BOUSQUET InVS St MAURICE 20 Mai 2014 Journée plénière de la FEDORU SOMMAIRE Etat des lieux des remontée de RPU Etat des lieux des structures régionales

Plus en détail

Paris, le 4 Juillet 2005

Paris, le 4 Juillet 2005 MINISTÈRE DE LA SANTE ET DES SOLIDARITES MINISTERE DE L AGRICULTURE ET DE LA PECHE MINISTERE DE l ECOLOGIE ET DU DEVELOPPEMENT DURABLE Direction Générale de la Santé Département des Situations d Urgence

Plus en détail

Organisation de la veille sanitaire et de l alerte en région Midi-Pyrénées

Organisation de la veille sanitaire et de l alerte en région Midi-Pyrénées Organisation de la veille sanitaire et de l alerte en région Midi-Pyrénées Valérie Schwoebel 1, Pascal Fabre 2, 1 Cellule de l InVS en région Midi-Pyrénées 2 ARS Midi-Pyrénées - Service de Prévention et

Plus en détail

LE RISQUE INFECTIEUX : INFORMER

LE RISQUE INFECTIEUX : INFORMER Bienvenue à tous! 1 LE RISQUE INFECTIEUX : INFORMER POUR PRÉVENIR Nicole JEZEQUEL : Cadre Supérieur de Santé, Hygiéniste Centre hospitalier Le Valmont Nathalie ARMAND : Pharmacien Hygiéniste Centre Hospitalier

Plus en détail

Bulletin d information hebdomadaire sur l influenza 14 janvier 2014

Bulletin d information hebdomadaire sur l influenza 14 janvier 2014 Veille médiatique Bulletin d information hebdomadaire sur l influenza 14 janvier 2014 Nombre d échantillons positifs pour la grippe du virus influenza A H1N1 : Semaine 22 déc.- 28 Semaine 29 déc.-4jan.

Plus en détail

Dijon, le 8 Octobre 2009. Grippe A / H1N1 v. Pr Ch. RABAUD

Dijon, le 8 Octobre 2009. Grippe A / H1N1 v. Pr Ch. RABAUD Dijon, le 8 Octobre 2009 Grippe A / H1N1 v Pr Ch. RABAUD On avait prévu Une grippe H5, grave, nous venant des oiseaux et d ASIE Grippe aviaire (1997) : 407 cas ; 256 décès pas de transmission interhumaine

Plus en détail

Cahier des Charges des Procédures d Extraction et de Transmission des Données Système d Information Régional des Urgences des Pays de la Loire

Cahier des Charges des Procédures d Extraction et de Transmission des Données Système d Information Régional des Urgences des Pays de la Loire CAHIER DES CHARGES SYSTEME D INFORMATION REGIONAL DES URGENCES DES PAYS DE LA LOIRE PROCEDURE AUTOMATIQUE D EXTRACTION ET DE TRANSMISSION DES DONNEES V4 Contact : GCS esanté Pays de la Loire 5 Boulevard

Plus en détail

EPIDEMIE DE ROUGEOLE DANS LA METROPOLE LILLOISE EN 2010

EPIDEMIE DE ROUGEOLE DANS LA METROPOLE LILLOISE EN 2010 EPIDEMIE DE ROUGEOLE DANS LA METROPOLE LILLOISE EN 2010 Bilan et perspectives Cellule de l Institut de Veille Sanitaire en REgion Nord (CIRE Nord) Cellule Régionale de Veille, d Alerte et de Gestion Sanitaires

Plus en détail

Surveillance épidémiologique en Lorraine

Surveillance épidémiologique en Lorraine CIRE LORRAINE- ALSACE Surveillance épidémiologique en Lorraine Point de situation au 2 juillet 2, n 2-16, 16, 26 Sommaire Surveillance par pathologie : - allergies... 2 - asthme...3 - pathologies liées

Plus en détail

Réseau des praticiens sentinelles de l influenza du Nouveau-Brunswick (RPSI-NB)

Réseau des praticiens sentinelles de l influenza du Nouveau-Brunswick (RPSI-NB) Réseau des praticiens sentinelles de l influenza du Nouveau-Brunswick (RPSI-NB) Instructions concernant la surveillance de l influenza Saison 2015-2016 I. Aperçu de la surveillance de l influenza Le réseau

Plus en détail

VERSION : SEPTEMBRE 2014 D i r e c t i o n d e s a n t é p u b l i q u e d e l a M o n t é r é g i e

VERSION : SEPTEMBRE 2014 D i r e c t i o n d e s a n t é p u b l i q u e d e l a M o n t é r é g i e Outils pour la gestion des éclosions de grippe saisonnière VERSION : SEPTEMBRE 2014 D i r e c t i o n d e s a n t é p u b l i q u e d e l a M o n t é r é g i e Table des matières Aide-mémoire Activités

Plus en détail

Haut Conseil de la santé publique

Haut Conseil de la santé publique AVIS relatif à la prise en charge des patients suspects d infections dues aux virus influenzae aviaires A(H7N9) ou A(H5N1) 25 avril 2013 Le a reçu le 5 avril 2013, une saisine de la Direction générale

Plus en détail

Surveillance sentinelle des syndromes grippaux, basée sur une notification par «SMS», Madagascar :2008-2010

Surveillance sentinelle des syndromes grippaux, basée sur une notification par «SMS», Madagascar :2008-2010 Surveillance sentinelle des syndromes grippaux, basée sur une notification par «SMS», Madagascar :2008-2010 Soatiana Rajatonirina, BullOMS 2011 (soumission) L. Randrianasolo, A. Orelle, N.H. Razanajatovo,

Plus en détail

FEMME ENCEINTE ET TRAVAIL

FEMME ENCEINTE ET TRAVAIL FEMME ENCEINTE ET TRAVAIL Dr A. BUONACCORSI Infirmière aux URGENCES DE NUIT FEMME ENCEINTE ET TRAVAIL Présentation d un cas clinique Risques Biologiques Travail de nuit Stress aux urgences FEMME ENCEINTE

Plus en détail

RETOUR D EXPÉRIENCE DE LA GESTION D UNE ÉPIDÉMIE DE GRIPPE, DANS QUATRE ÉTABLISSEMENTS DE GÉRIATRIE

RETOUR D EXPÉRIENCE DE LA GESTION D UNE ÉPIDÉMIE DE GRIPPE, DANS QUATRE ÉTABLISSEMENTS DE GÉRIATRIE RETOUR D EXPÉRIENCE DE LA GESTION D UNE ÉPIDÉMIE DE GRIPPE, DANS QUATRE ÉTABLISSEMENTS DE GÉRIATRIE Guillaume Chapelet Assistant Spécialiste, Médecine Aigue Gériatrique, HGRL Laennec, CHU Nantes Anne Sonnic

Plus en détail

Recommandations du Comité de lutte contre la grippe 24 août 2010.

Recommandations du Comité de lutte contre la grippe 24 août 2010. FICHE PRATIQUE D UTILISATION DES ANTIVIRAUX EN EXTRAHOSPITALIER ET EN PERIODE DE CIRCULATION DU VIRUS A(H1N1)v Ces recommandations sont justifiées par la circulation sporadique et modérée des virus grippaux

Plus en détail

Organisation de la surveillance de la grippe en France par les GROG

Organisation de la surveillance de la grippe en France par les GROG La surveillance nationale de la grippe en France Les Groupes Régionaux d Observation de la Grippe (GROG) Anne Mosnier, coordination nationale des GROG, Open Rome, Paris Pourquoi surveiller la grippe Quelle

Plus en détail

ROLES ET MISSION LES INFECTIONS NOSOCOMIALES DU CLIN HISTORIQUE DES DEFINITIONS. Me VILLEGAS Cadre formateur IBODE/2012

ROLES ET MISSION LES INFECTIONS NOSOCOMIALES DU CLIN HISTORIQUE DES DEFINITIONS. Me VILLEGAS Cadre formateur IBODE/2012 ROLES ET MISSION DU CLIN Infections nosocomiales Définition de l Infection Nosocomiale: vient du grec nosokomion et date de 1845 Définition du Conseil de l Europe : elle introduit le personnel hospitalier

Plus en détail

Nouvelle grippe A(H1N1) : actualités et conduite à tenir pour les équipes opérationnelles d'hygiène

Nouvelle grippe A(H1N1) : actualités et conduite à tenir pour les équipes opérationnelles d'hygiène Nouvelle grippe A(H1N1) : actualités et conduite à tenir pour les équipes opérationnelles d'hygiène Bruno Coignard pour les équipes d investigation Grippe A(H1N1) Institut de veille sanitaire, Saint-Maurice

Plus en détail

GESTION DES IAS EN EHPAD MEDECIN REFERENT D UNE EQUIPE MOBILE GERIATRIQUE

GESTION DES IAS EN EHPAD MEDECIN REFERENT D UNE EQUIPE MOBILE GERIATRIQUE GESTION DES IAS EN EHPAD ROLE D UN D MEDECIN REFERENT D UNE EQUIPE MOBILE GERIATRIQUE Docteur Pierre BERT Direction Médicale M AREPA (MALAKOFF) Hôpital BROCA (Paris) AREPA Association à but non lucratif

Plus en détail

Procédure inter-régionale en cas d épidémie nosocomiale

Procédure inter-régionale en cas d épidémie nosocomiale Annexe Procédure inter-régionale en cas d épidémie nosocomiale Document validé par le Conseil Scientifique du C.CLIN-Ouest le 6 mai 2003 Principes généraux Les épidémie nosocomiales sont définies et prises

Plus en détail

MARS Message d Alerte Rapide Sanitaire

MARS Message d Alerte Rapide Sanitaire MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTE DIRECTION GENERALE DE LA SANTE DEPARTEMENT DES URGENCES SANITAIRES DATE : 06/08/2014 REFERENCE : MARS 06.08.14-1 OBJET : ACTUALISATION DES INFORMATIONS SUR

Plus en détail

La grippe aviaire Un risque de pandémie?

La grippe aviaire Un risque de pandémie? La grippe aviaire Un risque de pandémie? Liliane Boitel Octobre 2005 1 Définitions Épidémie grippale : forte augmentation dans l espace et dans le temps des cas de grippe Pandémie grippale : forte augmentation

Plus en détail

PLAN COMMUNAL DE SAUVEGARDE RISQUES NATURELS RISQUE PANDÉMIQUE.AVRIL 2013 RISQ

PLAN COMMUNAL DE SAUVEGARDE RISQUES NATURELS RISQUE PANDÉMIQUE.AVRIL 2013 RISQ UES NATURELS UE PANDÉMIQUE UE PANDÉMIQUE INTRODUCTION : Le risque de pandémie grippale H5N1 existe bien qu aucun cas ne soit encore apparu en France. Il convient néanmoins de s y préparer En phase d alerte

Plus en détail

La grippe A(H1N1) dans la région de Gabès

La grippe A(H1N1) dans la région de Gabès La grippe A(H1N1) dans la région de Gabès Durant la période allant du mois de février 2013 au mois de mars 2013 : 8 cas de grippe A(H1N1) ont été colligés à l hôpital régional de Gabès. Le diagnostic de

Plus en détail

2003 des alertes d'ampleur

2003 des alertes d'ampleur Introduction Cinq ans après sa mise en place, l Institut de veille sanitaire (InVS) a vécu une année 2003 émaillée d alertes sanitaires importantes dont la nature d une part, l origine et la diffusion

Plus en détail

Une bactérie hautement résistante est diagnostiquée chez un patient : que faire?

Une bactérie hautement résistante est diagnostiquée chez un patient : que faire? 8 e rencontre régionale destinée aux représentants des usagers des établissements de santé et aux associations d usagers de Picardie Une bactérie hautement résistante est diagnostiquée chez un patient

Plus en détail

La grippe A H1N1 A) INFORMER ET PROTEGER. Fiche 2 «Comment le virus se transmet-il?»

La grippe A H1N1 A) INFORMER ET PROTEGER. Fiche 2 «Comment le virus se transmet-il?» La grippe A H1N1 A) INFORMER ET PROTEGER Fiche 1 «Les symptômes de la grippe A H1N1» Fiche 2 «Comment le virus se transmet-il?» Fiche 3 «Comment lutter contre la propagation de la grippe A H1N1 et donc

Plus en détail

Objectifs. Sommaire. Bulletin de surveillance du réseau SOS Médecins / InVS 1

Objectifs. Sommaire. Bulletin de surveillance du réseau SOS Médecins / InVS 1 Surveillance syndromique SurSaUD Bulletin du réseau SOS Médecins / InVS Numéro 323, du 4 mars 2014 Evolution de l activité globale L activité SOS Médecins est stable tous âges confondus depuis 3 semaines,

Plus en détail

Surveillance épidémiologique dans les Pays de la Loire

Surveillance épidémiologique dans les Pays de la Loire Surveillance épidémiologique dans les Pays de la Loire Cellule de l InVS en région (Cire) Pays de la Loire Numéro 15/ - Semaine du 7 au 13 décembre 15 Point de situation régionale au 15 décembre 15 I Situation

Plus en détail

VIRUS de la GRIPPE SOMMAIRE

VIRUS de la GRIPPE SOMMAIRE VIRUS de la GRIPPE SOMMAIRE 1 GENERALITES...2 1.1 AGENT PATHOGENE, RESERVOIR, SOURCE... 2 1.2 EPIDEMIOLOGIE GENERALE... 2 1.3 VIABILITE, RESISTANCE PHYSICO-CHIMIQUE... 2 1.4 MODE DE TRANSMISSION INTERHUMAINE

Plus en détail

Le réseau SEGA Océan Indien, un dispositif pour la réduction des risques liés aux maladies émergentes et épidémiques

Le réseau SEGA Océan Indien, un dispositif pour la réduction des risques liés aux maladies émergentes et épidémiques Le réseau SEGA Océan Indien, un dispositif pour la réduction des risques liés aux maladies émergentes et épidémiques 1 Introduction Les réseaux transfrontaliers de veille sanitaire pourraient contribuer

Plus en détail

Signalement des infections nosocomiales *

Signalement des infections nosocomiales * Signalement des infections nosocomiales * Le signalement externe E.Laprugne-Garcia FF cadre supérieur de santé en hygiène hospitalière CCLIN Sud-Est XXIIème Congrès SF2H, 8 juin 2011 Un cadre réglementaire.

Plus en détail

Epidémie de grippe en collectivité : gestions des patients?

Epidémie de grippe en collectivité : gestions des patients? Epidémie de grippe en collectivité : gestions des patients? 28 ème rencontres sur la grippe et sa prévention Lyon, 10 11 2015 Pr Gaëtan Gavazzi Clinique Universitaire de Médecine Gériatrique CHU Grenoble,

Plus en détail