Les systèmes de surveillance de la grippe en France. URM S Inserm UPMC

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Les systèmes de surveillance de la grippe en France. URM S 707 - Inserm UPMC www.sentiweb.fr"

Transcription

1 Les systèmes de surveillance de la grippe en France URM S Inserm UPMC

2 Sommaire Pourquoi surveiller la grippe Les systèmes existants Un travail en commun

3 Morbi-mortalité années de travail «perdues» les années où l'épidémie est «moyenne». Carrat F. L impact sanitaire et économique de la grippe. Virologie 2002;6:S97-104

4 Risque pandémique

5 Sommaire Pourquoi surveiller la grippe Les systèmes existants Un travail en commun

6 Coordination Institut de veille sanitaire (InVS) Une des 10 agences sanitaires Sous tutelle du Ministère chargé de la Santé Objectifs «grippe»: Objectifs «grippe»: Surveillance épidémiologique Détection précoce et suivi des épidémies grippales en France Identification des populations touchées Surveillance virologique Surveillance des souches grippales en circulation

7 Surveillance communautaire

8 France métropolitaine Animée par deux réseaux Le réseau Sentinelles Le réseau GROG

9 Le réseau Sentinelles Plateforme de surveillance et de recherche en médecine générale Créé en 1984 Animée par UMR S Inserm UPMC en collaboration avec l Institut de Veille Sanitaire en collaboration avec l OMS MGL volontaires et bénévoles France métropolitaine participent à la surveillance continue Ile-de-France 156 Dans le Aucun ne participe à la surveillance continue

10 Surveillance continue 10 indicateurs surveillés chaque semaine toute l année, dont : Grippe clinique Définition des cas : fièvre supérieure à 39 C, d'apparition brutale, accompa gnée de myalgies et de signes respiratoires. Données recueillies : âge, sexe, statut vaccinal et hospitalisation (motifs cardiaque, respiratoire ou autre) Prélèvements nasopharyngés: simplement pour la Corse analysés au laboratoire de virologie de Corte, positifs transmis au CNR Sud Autres pathologies : Diarrhée aiguë, Oreillons, Urétrite masculine, Varicelle, Zona, Maladie de Lyme, Crises d'asthme, Hospitalisation, Tentatives de suicide Transmission des données via Internet Recueil, analyse et redistribution de l information en temps réel

11 Des productions scientifiques Validation d un seuil de détection épidémique pour la grippe par la méthode de Serfling Utilisé en routine pour la grippe, les gastro-entérites et la varicelle Costagliola D. et coll., Am. J. Public Health, 1991 Prévision de l évolution d une épidémie en cours par la méthode des Analogies Viboud C. et coll., Am J Epidemiol, 2003 Estimation de l efficacité vaccinale durant l épidémie de grippe Legrand. et coll., Vaccine, 2006

12 Le réseau GROG Groupes régionaux d'observation de la grippe Créé en 1984 France métropolitaine, hors Corse Recueil d octobre à avril Investigateurs 545 MGL dont 208 participent aux prélèvements 94 pédiatres 61 pharmaciens 103 EHPAD Situation dans les 77 : 5 MG, 1 pédiatre, 3 pharmaciens, 7 EHPAD

13 GROG : données recueillies IRA : Infections respiratoires aiguës apparition brutale de signes respiratoires (toux, rhinite, coryza) + contexte infectieux aigu (fièvre, asthénie, céphalée, myalgie ). Prélèvements virologiques : Rhinopharyngé si IRA depuis moins de deux jours. Transmis pour analyses aux CNR du virus influenza

14 GROG : seuil épidémique Seuil si : plusieurs virus grippaux similaires détectés ou isolés dans des zones différentes d une même région + deux indicateurs d activité sanitaires augmentés de plus de 20 % par rapport à leur moyenne mensuelle sans autre explication possible. dont infection respiratoire aiguë en médecine générale Début de l épidémie : dépassement du seuil deux semaines de suite.

15 Outre-Mer Antilles françaises et Guyane surveillance hebdomadaire toute l 'année Médecins sentinelles Coordonnés par les cellules de veille sanitaire (CVS) des Directions de la santé et du développement social (DSDS) Syndrome grippal fièvre > 39 C, d 'apparition brutale accompagnée de myalgies et de signes respiratoires Surveillance virologique CNR des arbovirus et virus Influenza de l Institut Pasteur de Guyane. Ile de La Réunion, Surveillance hebdomadaire toute l 'année MG et de pédiatres libéraux coordonné par l Observatoire Régional de la Santé (ORS : Syndrome grippal fièvre à début brutal, température supérieure à 38 C et toux, associés éventuellement à une dyspnée ou à d autres signes cliniques : myalgie, céphalées). Surveillance virologique laboratoire de virologie du Centre hospitalier Felix Guyon de Saint-Denis + CNR du virus Influenza région Sud

16 Surveillance militaire

17 SMOG Système Militaire d Observation de la Grippe 30 unités sentinelles (parmi 320) réparties sur le territoire métropolitain en collaboration avec le GROG Période de surveillance octobre à avril Surveillance : nombre de consultants nombre d infections respiratoires aiguës fébriles (IRAF) ) nombre de prélèvements effectués et nombre de prélèvements positifs. Analyse Laboratoires de biologie médicale de 7 hôpitaux d instruction des armées (HIA) Centralisation laboratoire de biologie de l HIA Val-de-Grâce adresse les positifs aux CNR de la grippe.

18 Surveillance hospitalière

19 Réseau OSCOUR Surveillance coordonnée des urgences hospitalières Objectifs = détecter : toute augmentation inhabituelle des passages aux urgences pour grippe clinique les formes graves de la grippe tout changement dans les caractéristiques des patients les plus atteints. 110 établissements en octobre 2008 Surveillance de la grippe clinique dans 50 établissements en France 24 établissements en Ile-de-France 1 établissement sur l Ile de la Réunion. Définition : Patients passant aux urgences avec un diagnostic principal codé J10 et J11 grippe à virus grippal identifié ou non identifié 10e classification internationale des maladies Description date de passage, âge, lieu de consultation, score de gravité et orientation (hospitalisation-transfert). L alerte relative à des cas groupés de décès ou de formes sévères de grippe ou pathologie émergente en France se fait à travers médecins hospitaliers invités à notifier à l InVS tous les phénomènes anormaux

20 Surveillance virologique

21 Les CNR Centres Nationaux de Référence du virus influenza CNR du virus Influenza région Nord Pr. Sylvie van der Werf Institut Pasteur, Unité de génétique moléculaire des virus respiratoires 25/28, rue du Docteur-Roux, Paris Cedex 15 CNR du virus Influenza région Sud Pr. Bruno Lina Hospices civils de Lyon, Laboratoire de virologie Est 59 Boulevard Pinel, Bron cedex En collaboration avec le Réseau RENAL (réseau de laboratoires)

22 Données de mortalité

23 Mortalité par grippe Objectifs : Evolution du nombre de décès de grippe en France Décrire les caractéristiques des patients décédés de grippe : âge, sexe et lieu de décès Détecter un changement Pour les 22 régions de France métropolitaine : DDASS du département le plus peuplé Paris pour l Île-de-France En bordure de Seine et Marne : Oise (Picardie), Marne (Champagne-Ardenne) et le Loiret (Cente) Surveillance hebdomadaire Nombre de certificats de décès comportant la mention «grippe» ou les adjectifs «grippal» ou «grippaux» Description : sexe, âge et lieu de décès. Seuil d alerte Outre-Mer DRASS de l Ile de la Réunion surveillance des certificats de décès transmet ces données à la Cire Réunion-Mayotte

24 Sommaire Pourquoi surveiller la grippe Les systèmes existants Un travail en commun

25 Retour d information public Réseau Sentinelles GROG InVS Publication chaque mercredi Publication chaque mercredi Publication chaque jeudi edito.htm

26 Recherche Clinique Flurec Récurrence des infections grippales Bivir Intérêt d une bithérapie antivirale pour la grippe GripMask Intérêt du port de masque à domicile pour limiter la transmission grippale

27 Rapprochement des différents intervenants Futur réseau unifié de veille et de recherche en médecine de ville Initié par l InVS Sentinelles GROG réseaux d Outre-Mer réseaux locaux - CNR Comité de pilotage créé en janvier 2008 Projet de cahier des Charges, prévu pour la fin de l année

28 Collaborations internationales Europe Collaborations avec d autres réseaux européens European Influenza Surveillance Scheme (EISS) CDC européen OMS Flunet

29 Merci

Bilan d activité de l antenne Centre du Réseau Sentinelles

Bilan d activité de l antenne Centre du Réseau Sentinelles Unité mixte de recherche Bilan d activité de l antenne Centre du Réseau Sentinelles Du 1 er mars 2010 au 28 février 2011 UMR S 707 (Unité Mixte de Recherche en Santé) Institut National de la Santé et de

Plus en détail

De quoi parlons nous?

De quoi parlons nous? De quoi parlons nous? 1 De quoi parlons nous? Grippe Pandémie Grippe Peste saisonnière grippale humaine H5N1 aviaire H1N1 H2N2 H3N2 H5N1 2 De quoi parlons nous? Grippe Pandémie Grippe Peste saisonnière

Plus en détail

Surveillance sanitaire en Rhône-Alpes

Surveillance sanitaire en Rhône-Alpes C E L L U L E DE L I N S T I T U T DE V E I L L E S A N I T A I R E EN R É G I O N ( C I R E ) R H O N E - A L P E S Surveillance sanitaire en Rhône-Alpes Point de situation n 215/3 du 12 février 215 Page

Plus en détail

Situation, prise en charge

Situation, prise en charge Grippe pandémique A(H1N1) Situation, prise en charge DAUMAS Aurélie HIA LAVERAN COURS IFSI Des grippes pandémiques Groupe A Secondaires à une cassure (rôle animal) Absence d immunité collective Létalité

Plus en détail

Le chikungunya dans les Antilles

Le chikungunya dans les Antilles C I R E A N T I L L E S G U Y A N E Le chikungunya dans les Antilles ANTILLES GUYANE Le point épidémiologique N 1 / 214 Situation épidémiologique actuelle à Saint Martin Martinique Guadeloupe Surveillance

Plus en détail

Dijon, le 8 Octobre 2009. Grippe A / H1N1 v. Pr Ch. RABAUD

Dijon, le 8 Octobre 2009. Grippe A / H1N1 v. Pr Ch. RABAUD Dijon, le 8 Octobre 2009 Grippe A / H1N1 v Pr Ch. RABAUD On avait prévu Une grippe H5, grave, nous venant des oiseaux et d ASIE Grippe aviaire (1997) : 407 cas ; 256 décès pas de transmission interhumaine

Plus en détail

CENTRE HOSPITALIER LOUIS CONSTANT FLEMING. Projet :

CENTRE HOSPITALIER LOUIS CONSTANT FLEMING. Projet : CENTRE HOSPITALIER LOUIS CONSTANT FLEMING Projet : Mise en place d une unité de virologie à dominante VIH au Centre Hospitalier de Saint Martin dans le but de mettre en œuvre des actions bilatérales de

Plus en détail

Surveillance des cas graves de grippe hospitalisés en réanimation en Bourgogne et Franche-Comté, 2014-2015

Surveillance des cas graves de grippe hospitalisés en réanimation en Bourgogne et Franche-Comté, 2014-2015 CELLULE DE L INSTITUT DE VEILLE SANITAIRE EN REGIONS BOURGOGNE ET FRANCHE-COMTE Bulletin de veille sanitaire N 2015-4/ Cas graves de grippe novembre 2015 Surveillance des cas graves de grippe hospitalisés

Plus en détail

Vaccination dans la gestion du risque infectieux en EHPAD

Vaccination dans la gestion du risque infectieux en EHPAD Vaccination dans la gestion du risque infectieux en EHPAD Journée EHPAD 14 février 2013 Dr Elise Seringe ARLIN Ile de France EHPAD Une population exposée Environnement ouvert vers la communauté Risque

Plus en détail

La grippe A(H1N1) dans la région de Gabès

La grippe A(H1N1) dans la région de Gabès La grippe A(H1N1) dans la région de Gabès Durant la période allant du mois de février 2013 au mois de mars 2013 : 8 cas de grippe A(H1N1) ont été colligés à l hôpital régional de Gabès. Le diagnostic de

Plus en détail

Épidémie d infections cutanées à virus cowpox en France. Décembre 2008 Février 2009

Épidémie d infections cutanées à virus cowpox en France. Décembre 2008 Février 2009 Épidémie d infections cutanées à virus cowpox en France Décembre 2008 Février 2009 Journées Nationales d Infectiologie Lyon 10-11-12 juin 2009 Alerte et contexte : signalement et premières investigations

Plus en détail

Surveillance de la dengue aux Antilles Intensification des épidémies aux Antilles

Surveillance de la dengue aux Antilles Intensification des épidémies aux Antilles CIRE ANTILLES GUYANE Surveillance de la dengue aux Antilles Intensification des épidémies aux Antilles ANTILLES Le point épidémiologique N 2 / 21 Martinique Guadeloupe Contexte Le point épidémiologique

Plus en détail

La Grippe en questions

La Grippe en questions 1 La Grippe en questions Qu est ce que la grippe? Que sont les virus grippaux? La grippe est une infection virale respiratoire aiguë contagieuse. Les virus grippaux se répartissent entre différents types

Plus en détail

Grippe A/H1N1 Situation actuelle et circuit de prise en charge. VU HAI Vinh Service des Maladies Infectieuses et Tropicales

Grippe A/H1N1 Situation actuelle et circuit de prise en charge. VU HAI Vinh Service des Maladies Infectieuses et Tropicales Grippe A/HN Situation actuelle et circuit de prise en charge VU HAI Vinh Service des Maladies Infectieuses et Tropicales Dynamique de l épidémie pour la semaine du 4 au 20 sept 2009 -En médecine de ville

Plus en détail

Conduite à tenir en cas de grippe A (H1N1)

Conduite à tenir en cas de grippe A (H1N1) Établissements d hébergement pour personnes handicapées Conduite à tenir en cas de grippe A (H1N1) La grippe est une infection respiratoire aiguë très contagieuse et les mesures à mettre en œuvre s inscrivent

Plus en détail

Signalement et gestion des infections respiratoires aiguës (IRA) et des gastroentérites aiguës (GEA) 19 juin 2014

Signalement et gestion des infections respiratoires aiguës (IRA) et des gastroentérites aiguës (GEA) 19 juin 2014 Signalement et gestion des infections respiratoires aiguës (IRA) et des gastroentérites aiguës (GEA) 19 juin 2014 Nadège Caillere, Cire Océan Indien Dr Joao Simoes, Cellule de veille, d alerte et de gestion

Plus en détail

Prise en charge de la grippe A / H1N1. Pr Th. MAY Pr C. RABAUD Dr L. LETRANCHANT

Prise en charge de la grippe A / H1N1. Pr Th. MAY Pr C. RABAUD Dr L. LETRANCHANT Prise en charge de la grippe A / H1N1 Pr Th. MAY Pr C. RABAUD Dr L. LETRANCHANT On avait prévu vu Une grippe H5 avec des oiseaux On a une grippe H1 avec des cochons On avait prévu vu Une attaque venant

Plus en détail

Surveillance et modélisation mathématique des maladies transmissibles

Surveillance et modélisation mathématique des maladies transmissibles Surveillance et modélisation mathématique des maladies transmissibles Antoine Flahault Inserm - Université Pierre et Marie Curie UMR-S 707 16 juillet 2007 Modèle = miroir simplifié de la réalité Modèle

Plus en détail

LA GRIPPE A H1N1v. Ce que doivent savoir les obstétriciens

LA GRIPPE A H1N1v. Ce que doivent savoir les obstétriciens LA GRIPPE A H1N1v Ce que doivent savoir les obstétriciens EPIDÉMIOLOGIE LA PANDÉMIE EN FRANCE La dynamique de l épidémie n est pas prévisible Les épidémiologistes et virologues estiment qu il y aurait

Plus en détail

Nouvelle grippe A(H1N1) : actualités et conduite à tenir pour les équipes opérationnelles d'hygiène

Nouvelle grippe A(H1N1) : actualités et conduite à tenir pour les équipes opérationnelles d'hygiène Nouvelle grippe A(H1N1) : actualités et conduite à tenir pour les équipes opérationnelles d'hygiène Bruno Coignard pour les équipes d investigation Grippe A(H1N1) Institut de veille sanitaire, Saint-Maurice

Plus en détail

Ce sont les mêmes : Virus A (H1N1) est stable.

Ce sont les mêmes : Virus A (H1N1) est stable. SAISON 2011/2012 Quels virus en 2011/2012 Ce sont les mêmes : Virus A (H1N1) Virus A (H3N2) Virus B Virus A (H1N1) est stable. Les 3 types de virus de la grippe Virus grippal Type A Type B Type C Espèces

Plus en détail

MARS Message d Alerte Rapide Sanitaire

MARS Message d Alerte Rapide Sanitaire MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTE DIRECTION GENERALE DE LA SANTE DEPARTEMENT DES URGENCES SANITAIRES DATE : 06/08/2014 REFERENCE : MARS 06.08.14-1 OBJET : ACTUALISATION DES INFORMATIONS SUR

Plus en détail

Nouvelle organisation de la veille sanitaire en Aquitaine

Nouvelle organisation de la veille sanitaire en Aquitaine 2 e journée régionale de veille sanitaire (JRVS) Artigues-près-Bordeaux, 8/12/11 Nouvelle organisation de la veille sanitaire en Patrick Rolland 1, Joao Simoes 2 1 Cellule de l InVS en région (Cire) 2

Plus en détail

Surveillance épidémiologique dans les Pays de la Loire

Surveillance épidémiologique dans les Pays de la Loire Surveillance épidémiologique dans les Pays de la Loire Cellule de l InVS en région (Cire) Pays de la Loire Numéro 15/ - Semaine du 7 au 13 décembre 15 Point de situation régionale au 15 décembre 15 I Situation

Plus en détail

Organisation de la veille sanitaire et de l alerte en région Midi-Pyrénées

Organisation de la veille sanitaire et de l alerte en région Midi-Pyrénées Organisation de la veille sanitaire et de l alerte en région Midi-Pyrénées Valérie Schwoebel 1, Pascal Fabre 2, 1 Cellule de l InVS en région Midi-Pyrénées 2 ARS Midi-Pyrénées - Service de Prévention et

Plus en détail

La grippe est une maladie grave chez les sujets

La grippe est une maladie grave chez les sujets RECOMMANDATIONS Conseils pratiques pour la prise en charge d une épidémie de grippe en EHPAD Practical guide for the management of influenza outbreaks in nursing homes Société Française de Gériatrie et

Plus en détail

Etude EFG Senior RAPPORT D ETUDE. Dr Anne Mosnier Tan Tai Bui Isabelle Daviaud Dr Jean Marie Cohen

Etude EFG Senior RAPPORT D ETUDE. Dr Anne Mosnier Tan Tai Bui Isabelle Daviaud Dr Jean Marie Cohen Etude EFG Senior RAPPORT D ETUDE Dr Anne Mosnier Tan Tai Bui Isabelle Daviaud Dr Jean Marie Cohen Juillet 2012 SOMMAIRE SOMMAIRE... 2 LISTE DES TABLEAUX... 5 LISTE DES FIGURES... 7 GLOSSAIRE... 8 INTRODUCTION...

Plus en détail

Conférence-Débat. Mardi 28 mars 2006 de 15h15 à 17h30 LA GRIPPE AVIAIRE. des sciences. Discussion générale

Conférence-Débat. Mardi 28 mars 2006 de 15h15 à 17h30 LA GRIPPE AVIAIRE. des sciences. Discussion générale Conférence-Débat Mardi 28 mars 2006 de 15h15 à 17h30 LA GRIPPE AVIAIRE Académie des sciences 15h15 Introduction Jean-François Bach, Secrétaire perpétuel de l Académie des sciences 15h30 Actualités sur

Plus en détail

Préconisations Grippe A (H1N1) v et maladies neuromusculaires

Préconisations Grippe A (H1N1) v et maladies neuromusculaires Préconisations Grippe A (H1N1) v et maladies neuromusculaires A) GENERALITES SUR LA NOUVELLE GRIPPE A (H1N1) v. Qu est-ce que la nouvelle grippe A (H1N1) v? La nouvelle grippe A(H1N1) est une infection

Plus en détail

Situation du VIH-sida en France

Situation du VIH-sida en France Situation du VIH-sida en France Données du 3 juin 27 Unité VIH/Sida-IST-VHC Département des Maladies Infectieuses Institut de Veille Sanitaire 1 Sommaire I - Découvertes de séropositivité VIH diapositive

Plus en détail

Actualités dans la vaccination Antigrippale

Actualités dans la vaccination Antigrippale ORIG OBSERVATOIRE DU RISQUE INFECTIEUX EN GERIATRIE Actualités dans la vaccination Antigrippale Pr B. de Wazières, Service de Gériatrie et de Médecine Interne C, CHU de Nîmes Université Montpellier I FACULTÉ

Plus en détail

Bulletin d information hebdomadaire sur l influenza 14 janvier 2014

Bulletin d information hebdomadaire sur l influenza 14 janvier 2014 Veille médiatique Bulletin d information hebdomadaire sur l influenza 14 janvier 2014 Nombre d échantillons positifs pour la grippe du virus influenza A H1N1 : Semaine 22 déc.- 28 Semaine 29 déc.-4jan.

Plus en détail

Grippe aviaire et grippe pandemique. M. Alvarez Service des Maladies Infectieuses et Tropicales Hôpital Purpan GIT Midi-Pyrénées-Novembre 2008

Grippe aviaire et grippe pandemique. M. Alvarez Service des Maladies Infectieuses et Tropicales Hôpital Purpan GIT Midi-Pyrénées-Novembre 2008 Grippe aviaire et grippe pandemique M. Alvarez Service des Maladies Infectieuses et Tropicales Hôpital Purpan GIT Midi-Pyrénées-Novembre 2008 Comprendre ce qu est la grippe aviaire Se préparer à une nouvelle

Plus en détail

Evolution de la collecte des RPU Réseau OSCOUR

Evolution de la collecte des RPU Réseau OSCOUR Evolution de la collecte des RPU Réseau OSCOUR Vanina BOUSQUET InVS St MAURICE 20 Mai 2014 Journée plénière de la FEDORU SOMMAIRE Etat des lieux des remontée de RPU Etat des lieux des structures régionales

Plus en détail

Réseau de médecins sentinelles de la Nouvelle-Calédonie

Réseau de médecins sentinelles de la Nouvelle-Calédonie Réseau de médecins sentinelles de la Nouvelle-Calédonie Protocole de surveillance à destination des médecins I. Historique En l absence de données de surveillance sur la grippe et au vu de son épidémiologie

Plus en détail

INFORMATIONS GRIPPE A(H1N1) 10 AOUT 2009. 1 LA GRIPPE A (H1N1) : ELEMENTS ESSENTIELS (sources OMS et GROG)

INFORMATIONS GRIPPE A(H1N1) 10 AOUT 2009. 1 LA GRIPPE A (H1N1) : ELEMENTS ESSENTIELS (sources OMS et GROG) INFORMATIONS GRIPPE A(H1N1) 10 AOUT 2009 1 LA GRIPPE A (H1N1) : ELEMENTS ESSENTIELS (sources OMS et GROG) La grippe est une infection respiratoire aiguë, contagieuse, d origine virale (virus influenza).

Plus en détail

Actualités sur la vaccination grippale

Actualités sur la vaccination grippale Actualités sur la vaccination grippale Dr Christophe TRIVALLE Pôle Vieillissement, Réadaptation et Accompagnement Hôpital Paul Brousse, APHP, Villejuif christophe.trivalle@pbr.aphp.fr gerontoprevention.free.fr

Plus en détail

Alerte «chikungunya» dans les Antilles

Alerte «chikungunya» dans les Antilles C I R E A N T I L L E S G U Y A N E Martinique Guadeloupe Alerte «chikungunya» dans les Antilles ANTILLES GUYANE Introduction Le 6 décembre 1, la confirmation de deux cas autochtones dans l île de Saint

Plus en détail

La grippe, ça dévaste! Campagne de vaccination contre la grippe saisonnière 2011-2012 Présentation à la direction 2011-2012

La grippe, ça dévaste! Campagne de vaccination contre la grippe saisonnière 2011-2012 Présentation à la direction 2011-2012 La grippe, ça dévaste! Campagne de vaccination contre la grippe saisonnière 2011-2012 1 Qu est-ce que la grippe? Infection virale aiguë des voies respiratoires Se propage facilement d un personne à l autre

Plus en détail

Objectifs. Sommaire. Bulletin de surveillance du réseau SOS Médecins / InVS 1

Objectifs. Sommaire. Bulletin de surveillance du réseau SOS Médecins / InVS 1 Surveillance syndromique SurSaUD Bulletin du réseau SOS Médecins / InVS Numéro 323, du 4 mars 2014 Evolution de l activité globale L activité SOS Médecins est stable tous âges confondus depuis 3 semaines,

Plus en détail

GRIPPE A /H1N1 ASMT TARBES 2009

GRIPPE A /H1N1 ASMT TARBES 2009 GRIPPE A /H1N1 ASMT TARBES 2009 GENERALITE La grippe est une infection respiratoire aiguë très contagieuse, les virus grippaux se répartissent entre différents types : A,B,C ; Seul le virus A est responsable

Plus en détail

Surveillance épidémiologique en Lorraine

Surveillance épidémiologique en Lorraine CIRE LORRAINE- ALSACE Surveillance épidémiologique en Lorraine Point de situation au 2 juillet 2, n 2-16, 16, 26 Sommaire Surveillance par pathologie : - allergies... 2 - asthme...3 - pathologies liées

Plus en détail

Définition de l Infectiologie

Définition de l Infectiologie Définition de l Infectiologie Discipline médicale clinique Spécialisée. Prise en charge des Maladies Infectieuses et Tropicales. Actuelles, émergentes ou ré-émergentes. Référents dans le cadre d un maillage

Plus en détail

Etude d évaluation du dispositif de surveillance, d alerte et de gestion du risque infectieux épidémique en EHPAD dans le Nord-Pas-de-Calais

Etude d évaluation du dispositif de surveillance, d alerte et de gestion du risque infectieux épidémique en EHPAD dans le Nord-Pas-de-Calais Etude d évaluation du dispositif de surveillance, d alerte et de gestion du risque infectieux épidémique en EHPAD dans le Nord-Pas-de-Calais Dr Karine Wyndels, Dr Pascal Chaud Cellule de l InVS en Région

Plus en détail

L émergence des grippes

L émergence des grippes L émergence des grippes Antoine Flahault Conflits d intérêts : - directs = aucun - indirects = un membre de sa famille salarié du LEEM depuis 1994 (les entreprises du médicament) Modèle = miroir simplifié

Plus en détail

La grippe, comment l éviter?

La grippe, comment l éviter? La grippe, comment l éviter? Marine LARRIERE, étudiante en soins infirmiers IFSI Laxou Promotion 2014/2017 Février 2015 Sommaire Qu est-ce que la grippe? Epidémie saisonnière de 2015 Les virus de la grippe

Plus en détail

Les Grands enjeux de santé publique : 1. Enjeux de la Politique de Santé a. Les droits des personnes malades

Les Grands enjeux de santé publique : 1. Enjeux de la Politique de Santé a. Les droits des personnes malades Définitions : 1. OMS en 1988 définit la Santé Publique : Un concept social et politique qui vise une amélioration de la santé, une plus grande longévité et un accroissement de la qualité de la vie de toutes

Plus en détail

La vaccination des séniors

La vaccination des séniors La vaccination des séniors Actualités Thérapeutiques, 6//04 Dr Maeva LEFEBVRE Maladies Infectieuses et Tropicales Centre Fédératif Prévention Dépistage CHU de Nantes La prévention chez les séniors : un

Plus en détail

Algorithme pour le traitement à l oseltamivir et au zanamivir de la grippe peu sévère ou sans complications chez les adultes

Algorithme pour le traitement à l oseltamivir et au zanamivir de la grippe peu sévère ou sans complications chez les adultes Annexe A Algorithme pour le traitement à l oseltamivir et au zanamivir de la grippe peu sévère ou sans complications chez les adultes Adultes atteints de grippe légère ou sans complications Aucun facteur

Plus en détail

Le Valais et la grippe aviaire : état de la préparation au 20.10.05

Le Valais et la grippe aviaire : état de la préparation au 20.10.05 D é p a r t e m e n t d e l a s a n t é, d e s a f f a i r e s s o c i a l e s e t d e l é n e r g i e Le Valais et la grippe aviaire : état de la préparation au 20.10.05 1 Plan 1) Bases légales 2) Données

Plus en détail

VEILLE ET SECURITE SANITAIRES

VEILLE ET SECURITE SANITAIRES VEILLE ET SECURITE SANITAIRES Intervention du 25 octobre 2012 ARIH à Saint Omer Intervenant: Mme Nathalie Herman Infirmière de Veille Sanitaire ARS du Nord Pas de Calais 1 PREMIERE PARTIE LES AGENCES REGIONALES

Plus en détail

Conduite à tenir devant une suspicion ou un cas de grippe A(H1N1) chez un professionnel de santé en établissement de santé 16 septembre 2009

Conduite à tenir devant une suspicion ou un cas de grippe A(H1N1) chez un professionnel de santé en établissement de santé 16 septembre 2009 Conduite à tenir devant une suspicion ou un cas de grippe A(H1N1) chez un professionnel de santé en établissement de santé 16 septembre 2009 Consensus des CCLIN (http://www.cclin-france.fr/) Cette conduite

Plus en détail

Pandémie de grippe : mesures spécifiques. Formation 2007 Cours à l intention du personnel des établissements médico-sociaux

Pandémie de grippe : mesures spécifiques. Formation 2007 Cours à l intention du personnel des établissements médico-sociaux Pandémie de grippe : mesures spécifiques Formation 2007 Cours à l intention du personnel des établissements médico-sociaux La grippe (ou influenza) Infection des voies respiratoires déclenchée par les

Plus en détail

Point épidémiologique d actualité Contexte épidémique. Réunion des correspondants en hygiène des EHPAD 27 mars 2015

Point épidémiologique d actualité Contexte épidémique. Réunion des correspondants en hygiène des EHPAD 27 mars 2015 Point épidémiologique d actualité Contexte épidémique Réunion des correspondants en hygiène des EHPAD 27 mars 2015 Rappels En EMS, le risque infectieux est présent, avec cumul des différents aspects de

Plus en détail

Le plan gouvernemental pandémie grippale

Le plan gouvernemental pandémie grippale MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SOLIDARITÉS DIRECTION GÉNÉRALE DE LA SANTÉ Le plan gouvernemental pandémie grippale Parmi les menaces infectieuses auxquelles nous nous préparons, la menace de pandémie grippale

Plus en détail

Quand l infectieux fait la une de l actualité dans Nord Pas-de-Calais

Quand l infectieux fait la une de l actualité dans Nord Pas-de-Calais 4 ème Journée de Formation et d Information Prévention du risque infectieux en EHPAD Actualités s régionalesr Pr François PUISIEUX Hôpital gériatrique les Bateliers CHRU de LILLE Université de LILLE 2

Plus en détail

Prise en charge d une épidémie exemple de la lutte contre la «Pandémie Grippale»

Prise en charge d une épidémie exemple de la lutte contre la «Pandémie Grippale» Prise en charge d une épidémie exemple de la lutte contre la «Pandémie Grippale» Dr Olivier Maître Prise en charge d une épidémie Promotion DU 2012-2013 2013 Date d intervention : mars 2013 «Ce document

Plus en détail

Webographie. Réseau scientifique mondial conjoint OIE/FAO pour le contrôle de l'influenza aviaire http://www.offlu.net

Webographie. Réseau scientifique mondial conjoint OIE/FAO pour le contrôle de l'influenza aviaire http://www.offlu.net Webographie SANTE PUBLIQUE Sites officiels, monde OMS, Maladies émergentes http://www.who.int/topics/emerging_diseases/fr Mediterranean Zoonoses Control Programme http://www.mzcp-zoonoses.gr Atlas OMS

Plus en détail

Cas groupés de légionellose Paris Austerlitz juillet- septembre 2006

Cas groupés de légionellose Paris Austerlitz juillet- septembre 2006 Cas groupés de légionellose Paris Austerlitz juillet- septembre 2006 D. Dejour Salamanca, C. Campese, A. Mathieu, D.Che, H. Isnard (InVS CIRE IDF) Dr Bomnang Ung, C.Cosson, N. Micolas, A. L. Thos, Y. Pavageau

Plus en détail

Menace de Pandémie de grippe d origine aviaire. Impact socio-économique. conomique attendu

Menace de Pandémie de grippe d origine aviaire. Impact socio-économique. conomique attendu Menace de Pandémie de grippe d origine aviaire Impact socio-économique conomique attendu Pandémie? Mot tiré du grec (pan( : tout ; demos : peuple) qui signifie : - une maladie qui atteint presque tous

Plus en détail

CONTACTS PRESSE Inpes : Sandra Garnier Tél : 01 49 33 23 06 Email : sandra.garnier@inpes.sante.fr Service de presse du ministère de la santé et des

CONTACTS PRESSE Inpes : Sandra Garnier Tél : 01 49 33 23 06 Email : sandra.garnier@inpes.sante.fr Service de presse du ministère de la santé et des Grippe : un nouveau dispositif de communication Dossier de presse 24 Août 2009 CONTACTS PRESSE Inpes : Sandra Garnier Tél : 01 49 33 23 06 Email : sandra.garnier@inpes.sante.fr Service de presse du ministère

Plus en détail

La vaccination des personnes âgées

La vaccination des personnes âgées La vaccination des personnes âgées et les recommandations du calendrier vaccinal 2009 concernant les personnels et les résidents des EHPAD. Journée du CCLIN Paris Nord du 6 mai 2009 Dr Albert SCEMAMA Vaccination

Plus en détail

CONSULAT GENERAL DE FRANCE A TANANARIVE INFORMATIONS SANITAIRES GRIPPE A, CHIKUNGUNYA ET DENGUE

CONSULAT GENERAL DE FRANCE A TANANARIVE INFORMATIONS SANITAIRES GRIPPE A, CHIKUNGUNYA ET DENGUE CONSULAT GENERAL DE FRANCE A TANANARIVE INFORMATIONS SANITAIRES GRIPPE A, CHIKUNGUNYA ET DENGUE 1 INFORMATIONS SUR PANDEMIE GRIPPALE Une pandémie grippale frappe le monde depuis quelques semaines. Il s

Plus en détail

Les enjeux de la vaccination en EHPAD. Dr Christophe TRIVALLE Pôle Gériatrie. christophe.trivalle@pbr.aphp.fr gerontoprevention.free.

Les enjeux de la vaccination en EHPAD. Dr Christophe TRIVALLE Pôle Gériatrie. christophe.trivalle@pbr.aphp.fr gerontoprevention.free. Les enjeux de la vaccination en EHPAD Dr Christophe TRIVALLE Pôle Gériatrie christophe.trivalle@pbr.aphp.fr gerontoprevention.free.fr 11 ème Congrès National des Gériatres et Médecins Coordonnateurs d

Plus en détail

La grippe A (H1N1) 2009 à Mayotte : mise en place d une surveillance épidémiologique face à la menace de pandémie

La grippe A (H1N1) 2009 à Mayotte : mise en place d une surveillance épidémiologique face à la menace de pandémie Bull. Soc. Pathol. Exot. (211) 14:114-118 DOI 1.17/s13149-1-112-6 ÉPIDÉMIOLOGIE / EPIDEMIOLOGY La grippe A (H1N1) 29 à Mayotte : mise en place d une surveillance épidémiologique face à la menace de pandémie

Plus en détail

Gestion des risques Vigilances sanitaires

Gestion des risques Vigilances sanitaires Gestion des risques Vigilances sanitaires Dr François L Hériteau Centre de Coordination de la Lutte contre les Infections Nosocomiales Paris-Nord Le risque Un DANGER, plus ou moins prévisible Ne pas confondre:

Plus en détail

Direction générale de l offre de soins. Informatisation des services d'accueil des urgences Analyse du recueil osis-données 2010

Direction générale de l offre de soins. Informatisation des services d'accueil des urgences Analyse du recueil osis-données 2010 Direction générale de l offre de soins Informatisation des services d'accueil des urgences Analyse du recueil osis-données 2010 Informatisation des services d'accueil des urgences (SAU) Analyse du recueil

Plus en détail

Présentation des intervenants et modérateurs

Présentation des intervenants et modérateurs FOREMS 2015 «8 ème journée régionale de formation en hygiène et prévention des infections des soignants en EHPAD et EMS Présentation des intervenants et modérateurs Nizar ASSAF Praticien attaché dans le

Plus en détail

COQUELUCHE. Clara Flateau CHRU Lille Mai 2011

COQUELUCHE. Clara Flateau CHRU Lille Mai 2011 COQUELUCHE Clara Flateau CHRU Lille Mai 2011 Epidémiologie Bactériologie Clinique Vaccination et recommandations Tests diagnostiques disponibles Stratégies diagnostiques: recommandations Traitement Conduite

Plus en détail

1 ère année du Master Sciences, Technologies, Santé Mention Santé Publique. Du 18 Avril 2011 au 11 Juin 2011

1 ère année du Master Sciences, Technologies, Santé Mention Santé Publique. Du 18 Avril 2011 au 11 Juin 2011 1 ère année du Master Sciences, Technologies, Santé Mention Santé Publique Evaluation du dispositif de surveillance et de prise en charge des cas groupés d infections respiratoires et des gastroentérites

Plus en détail

Centre International de Recherche en Infectiologie. Créé le 1 er Janvier 2013, à Lyon Par ses tutelles :

Centre International de Recherche en Infectiologie. Créé le 1 er Janvier 2013, à Lyon Par ses tutelles : Centre International de Recherche en Infectiologie Créé le 1 er Janvier 2013, à Lyon Par ses tutelles : Inserm, CNRS ENS Lyon, UCB Lyon-1 Et avec ses partenaires : Fondation Mérieux Hospices Civils de

Plus en détail

en structures de soins de suite et de réadaptation et de soins de longue durée

en structures de soins de suite et de réadaptation et de soins de longue durée XVI e Congrès s National de la Société Française aise d Hygid Hygiène Hospitalière Reims, les 02 et 03 juin 2005 Problèmes spécifiques d hygid hygiène en structures de soins de suite et de réadaptation

Plus en détail

Maladies infectieuses résurgentes et émergentes

Maladies infectieuses résurgentes et émergentes Maladies infectieuses résurgentes et émergentes Docteur Sylvie Renard-Dubois Bureau des maladies infectieuses et de la politique vaccinale Direction générale de la santé 21 janvier 2005 Causes et mécanismes

Plus en détail

CartoVaccins. Haute-Vienne. Quelles couvertures vaccinales Rougeole et Grippe. en Haute-Vienne

CartoVaccins. Haute-Vienne. Quelles couvertures vaccinales Rougeole et Grippe. en Haute-Vienne CartoVaccins Haute-Vienne Quelles couvertures vaccinales Rougeole et Grippe en Haute-Vienne Quelle couverture vaccinale contre la Rougeole en Haute-Vienne > Contexte > Résultats Depuis le 1 er janvier

Plus en détail

En France, 57 cas confirmés (et 25 possibles) au 4 juin 2009, dont 31 (55%) rapportés au cours des 6 derniers jours, les 2 premiers cas ayant été

En France, 57 cas confirmés (et 25 possibles) au 4 juin 2009, dont 31 (55%) rapportés au cours des 6 derniers jours, les 2 premiers cas ayant été En France, 57 cas confirmés (et 25 possibles) au 4 juin 2009, dont 31 (55%) rapportés au cours des 6 derniers jours, les 2 premiers cas ayant été confirmés le 2 mai. Pour mémoire, le H5N1, au 15 mai 2009

Plus en détail

Présentation des intervenants et modérateurs

Présentation des intervenants et modérateurs «NOSOPICARD 2015», 20 ème Rencontre d Hygiène Hospitalière, de Prévention et de Lutte contre les Infections Associées aux Soins Présentation des intervenants et modérateurs Roland GORI est : Professeur

Plus en détail

Plan national de prévention et de lutte. «Pandémie. Document d aide à la préparation et à la décision. n 850/SGDSN/PSE/PSN Octobre 2011

Plan national de prévention et de lutte. «Pandémie. Document d aide à la préparation et à la décision. n 850/SGDSN/PSE/PSN Octobre 2011 Plan national de prévention et de lutte «Pandémie grippale» Document d aide à la préparation et à la décision n 850/SGDSN/PSE/PSN Octobre 2011 Ce plan abroge et remplace le plan national n 150/SGDN/PSE/PPS

Plus en détail

Suspicion de cas groupés de syndrome de choc toxique en lien avec l utilisation de tampons périodiques, Pays de la Loire, mars 2013

Suspicion de cas groupés de syndrome de choc toxique en lien avec l utilisation de tampons périodiques, Pays de la Loire, mars 2013 Suspicion de cas groupés de syndrome de choc toxique en lien avec l utilisation de tampons périodiques, Pays de la Loire, mars 2013 Delphine BARATAUD 1, Christiane MICHALEVICZ 2, Jean-Michel Liet 3, Nicolas

Plus en détail

LE DISPOSITIF NATIONAL DE PREVENTION

LE DISPOSITIF NATIONAL DE PREVENTION Guide pratique de prévention et lutte en cas de «pandémie grippale» AMIG - Septembre 2009 Parmi les menaces infectieuses auxquelles le gouvernement se prépare, l une des plus redoutées est la menace d

Plus en détail

Dossier de presse. Mise en place d un dispositif régional de garde pour la prise en charge de la bronchiolite

Dossier de presse. Mise en place d un dispositif régional de garde pour la prise en charge de la bronchiolite Jeudi 11 décembre 2014 Dossier de presse Mise en place d un dispositif régional de garde pour la prise en charge de la bronchiolite Contacts Presse : Olivier BONNET - Président URPS - 06 08 53 79 33 Aurélie

Plus en détail

La grippe, l asthme et la vaccination

La grippe, l asthme et la vaccination La grippe, l asthme et la vaccination vaccin anti-grippe pris en charge à 100 % pour tous les asthmatiques Qu est-ce que la grippe? La grippe est une maladie infectieuse très contagieuse, d apparition

Plus en détail

Arthralgies persistantes après une infection à chikungunya: évolution après plus d un an chez 88 patients adultes

Arthralgies persistantes après une infection à chikungunya: évolution après plus d un an chez 88 patients adultes Arthralgies persistantes après une infection à chikungunya: évolution après plus d un an chez 88 patients adultes G Borgherini 1, A Gouix 1, F Paganin 1, A Jossaume 1, L Cotte 2, C Arvin-Berod 1, A Michault

Plus en détail

ORDONNANCE COLLECTIVE

ORDONNANCE COLLECTIVE ORDONNANCE COLLECTIVE INITIER ET EFFECTUER UN PRÉLÈVEMENT NASOPHARYNGÉ POUR LA RECHERCHE D INFLUENZA Date d entrée en vigueur Date de révision 9 mai 2006 25 mars 2014 Professionnels habilités à exécuter

Plus en détail

Pandémie grippale et réorganisation des soins primaires. Le travail de la Maison Médicale de Garde d Ambérieu

Pandémie grippale et réorganisation des soins primaires. Le travail de la Maison Médicale de Garde d Ambérieu Pandémie grippale et réorganisation des soins primaires Le travail de la Maison Médicale de Garde d Ambérieu Introduction Réorganisation profonde nécessaire de l offre de soins Organisation hospitalière

Plus en détail

Anémie de Blackfan-Diamond Actualités. AFMBD Réunion du 24 octobre 2009 Thierry LEBLANC thierry.leblanc@sls.aphp.fr

Anémie de Blackfan-Diamond Actualités. AFMBD Réunion du 24 octobre 2009 Thierry LEBLANC thierry.leblanc@sls.aphp.fr Anémie de Blackfan-Diamond Actualités AFMBD Réunion du 24 octobre 2009 Thierry LEBLANC thierry.leblanc@sls.aphp.fr Revue de la littérature Oct. 2008 Oct. 2009: 19 articles publiés Articles cliniques: Etude

Plus en détail

Centre Antipoison et de Toxicovigilance Strasbourg Tél: 03 88 37 37 37

Centre Antipoison et de Toxicovigilance Strasbourg Tél: 03 88 37 37 37 Centre Antipoison et de Toxicovigilance Strasbourg Tél: 03 88 37 37 37 Les CAP français en 2009 Réponse téléphonique Toxicovigilance Flesch Françoise QU EST CE QU UN CENTRE ANTIPOISON Art D.711-9-1 1 (Décret

Plus en détail

Mme R début février toux banale avec épisodes irréguliers Fin février persistance d une toux à prédominance nocturne non insomniante Apyrétique, SpO2

Mme R début février toux banale avec épisodes irréguliers Fin février persistance d une toux à prédominance nocturne non insomniante Apyrétique, SpO2 Mme R début février toux banale avec épisodes irréguliers Fin février persistance d une toux à prédominance nocturne non insomniante Apyrétique, SpO2 97% en AA, pas de dyspnée. Entre autres: coqueluche

Plus en détail

Les Epidémies de Grippe

Les Epidémies de Grippe Les Epidémies de Grippe PREAMBULE : Les informations disponibles sur le site dont est issu ce document sont données à titre indicatif et de manière générale. Elles en peuvent en aucun cas remplacer le

Plus en détail

Les manifestations la grippe

Les manifestations la grippe Les manifestations la grippe Les manifestations de la grippe sont assez caractéristiques: Un début souvent brutal Le début de la grippe est le plus souvent brutal, apparaissent ainsi: Courbatures, Douleurs

Plus en détail

Synthèse de la 1 ère vague de grippe A(H1N1)

Synthèse de la 1 ère vague de grippe A(H1N1) Synthèse de la 1 ère vague de grippe A(H1N1) du 26 avril au 30 septembre 2009 région de la Capitale-Nationale Présentation à la Chambre de Commerce de la ville de Québec 9 octobre 2009 François Desbiens,

Plus en détail

Sensibiliser les professionnels de santé à la vaccination anti grippale :

Sensibiliser les professionnels de santé à la vaccination anti grippale : Journée Régionale de Prévention et de Maitrise du Risque Infectieux en EHPAD Vendredi 25 Septembre 2014 Sensibiliser les professionnels de santé à la vaccination anti grippale : Le projet 2015 de l ARLIN

Plus en détail

PROMOTION DE L AMÉLIORATION DES PRATIQUES PROFESSIONNELLES

PROMOTION DE L AMÉLIORATION DES PRATIQUES PROFESSIONNELLES La gestion du risque infectieux DANS LES ÉTABLISSEMENTS SOCIAUX ET MÉDICO-SOCIAUX pour personnes âgées Le site Internet http://risquesinfectieux.mobiqual.org Outil de sensibilisation / formation / aide

Plus en détail

Service d Hématologie clinique et Thérapie cellulaire Bâtiment Médico-Chirurgical - 3 ème et 4 ème étages

Service d Hématologie clinique et Thérapie cellulaire Bâtiment Médico-Chirurgical - 3 ème et 4 ème étages Centre Hospitalier Pontoise Service d Hématologie clinique et Thérapie cellulaire Bâtiment Médico-Chirurgical - 3 ème et 4 ème étages Chef de service : Dr Hugo GONZALEZ Accueil secrétariat 01 30 75 49

Plus en détail

Recommandations du Comité de lutte contre la grippe du 15 octobre 2009 susceptibles d actualisation en fonction de l évolution des données

Recommandations du Comité de lutte contre la grippe du 15 octobre 2009 susceptibles d actualisation en fonction de l évolution des données FICHE PRATIQUE D UTILISATION DES ANTIVIRAUX EN EXTRAHOSPITALIER ET EN PERIODE PANDEMIQUE 1 A. TRAITEMENT ANTIVIRAL CURATIF 2 1. Adultes et enfants d un an et plus La prescription d un traitement antiviral

Plus en détail

DOSSIER D INFORMATION

DOSSIER D INFORMATION Paris, le 11 septembre 2009 DOSSIER D INFORMATION Conduite à tenir en cas d épidémie de grippe A H1N1 pour les femmes enceintes Ce que les futures mamans doivent savoir... Les femmes enceintes doivent

Plus en détail

Selon les données scientifiques actuelles,

Selon les données scientifiques actuelles, Recommandations pour les femmes enceintes en cas d épidémie de grippe A/H1N1 Ce que les futures mamans doivent savoir... Recommendations for pregnant women What the future mother should know... J. Lansac*,

Plus en détail

INFECTION RESPIRATOIRE AIGUE (IRA) EN EHPAD : LA GRIPPE

INFECTION RESPIRATOIRE AIGUE (IRA) EN EHPAD : LA GRIPPE INFECTION RESPIRATOIRE AIGUE (IRA) EN EHPAD : LA GRIPPE 1 R I S Q U E É P I D É M I Q U E I M P O R TA N T E N S T R U C T U R E D H É B E R G E M E N T Trois parties 1 / l a c h a i n e é p i d é m i

Plus en détail

INFORMATIONS pour le médecin qui contrôle et complète le formulaire

INFORMATIONS pour le médecin qui contrôle et complète le formulaire Vaccination des étudiants du Baccalauréat en Médecine de Lausanne INFORMATIONS pour le médecin qui contrôle et complète le formulaire La vaccination du personnel de santé est recommandée par l Office fédéral

Plus en détail

LA GRIPPE SAISONNIERE

LA GRIPPE SAISONNIERE FAITS ET CHIFFRES LA GRIPPE SAISONNIERE LA GRIPPE La grippe est une infection virale aiguë qui se transmet facilement d une personne à l autre, et qui circule toute l année partout dans le monde. 1,2 UN

Plus en détail