Présentation du projet de production de la pintade du Burkina

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Présentation du projet de production de la pintade du Burkina"

Transcription

1 Présentation du projet de production de la pintade du Burkina Plan de présentation Présentation de la société Présentation du projet Retombées économiques et sociales pour les communautés locales. Evaluation du marché Projection financière

2 I. Présentation de la société SOPHAVET a été créée le 19 septembre 1991 à Ouagadougou. Société à responsabilité limitée (Sarl) au Capital de 3050 Euros. Les activités sont: - vente des produits et matériels vétérinaires, - consultations, traitements et vaccination, des animaux - En 2007 début de la production de la pintade, formation et encadrement des paysans. Personnel au nombre de 15

3 Profil de la Directrice. Dr BELEMTOUGRI / ABGA Suzanne Marie. Vétérinaire. Burkinabè. Formation et Stage 2007: en France à l Institut Technique de l Aviculture (ITAVI) et à GALOR premier accouveur en pintades. Photos :

4 Photo 3 : Elevage de pintades sur bâtterie

5 II- PRESENTATION DU PROJET Description du projet La pintade du Burkina Faso: Appelée " OR GRIS DU BURKINA " la pintade est un oiseau très apprécié pour sa chair au goût du gibier et pour ses œufs beaucoup consommés pendant la période de Mai à Octobre, moment propice de pontes des pintades. L élevage de la pintade apporte un revenu sûr aux paysans environ : Euros par an pour la vente de la pintade Euros par an pour la vente des œufs

6 Photo 7 : système d élevage traditionnel au sol

7 Le projet En 2005 conseils, encadrements des éleveurs, En 2007 début du projet : - achat des œufs incubés dans le couvoir du centre National Avicole. - Après éclosion, les pintadeaux ont été mis dans les bâtiments d élevage. La production : pintades pintades pintades pintades

8 Photo : système moderne dans un bâtiment d élevage

9 Objectifs du projet Améliorer et faire la promotion de la production la pintade traditionnelle afin de satisfaire la forte demande en pintades au niveau du Burkina Faso et dans les pays de l'afrique de l'ouest ; Produire industriellement avec des infrastructures et des équipements modernes ; Aider les paysans à développement leur élevage de la pintade par un appui en pintades sélectionnées, en infrastructures et équipements ; en formation, suivi et encadrement.

10 La production à partir de 2011 En 2011 programme d activité :. Acquérir des incubateurs éclosoirs de grande capacité de 3987 œufs à œufs de pintades.. Placer des œufs de pintades achetés avec les paysans en juillet à septembre pour obtenir des pintadeaux.. Introduire les pintadeaux dans les bâtiments d élevage après avoir séparé les mâles et les femelles afin d avoir des pintades. Innovation d une nouvelle technique de production et de transformation des pintades :. La nouvelle technique de production : - des œufs non fécondés à partir des femelles sans les mâles ; - des œufs fécondés à partir des femelles accouplées aux mâles en vue du renouvellement du cycle de production. - des pintades mâles castrés pour donner des chapons de pintades dont la viande est très succulente.. La transformation des pintades en : pintades éviscérées, fumées.

11 Contribution spécifique à la communauté Nous allons offrir: 2000 paysans pauvres recevront chacun 60 pintades femelles et 10 mâles soit un total de : pintades pendant 4 ans. 20 jeunes en chômage recevront chacun 500 pintades femelles pondeuses pour produire des œufs non fécondés sur une période de 4 ans soit un total de : pintades (2500 pintades par an) D autres paysans recevront pintades par an pendant 4 ans sans les infrastructures et les équipements avec total de : pintades. Seulement une formation et encadrement. Le total du don en pintades sera de : pintades dont le coût : euros. Recrutement 57 emplois en cas de financement.

12 Evaluation du marché Selon la FAO en 2008, le marché de la pintade est vierge car la demande est forte par rapport la production nationale. La demande réelle au Burkina est d'environ : - 15 millions pintades consommables millions œufs par an La disponibilité actuelle est : - 2 millions pintades œufs. La production de SOPHAVET sera de : - 921,600 pintades par an - 4, 995,000 œufs par an. La valeur totale de notre part de marché sera de : - 4, 097,638 U$ pour la pintade - 436,896 U$ pour les œufs.

13 Historique financier La SOPHAVET n a pas de prêt en cours à ce jour. Compte d exploitation de 2007 à 2010 : REVENUS (US$ 000) 321, , , ,367.Coûts des Matières premières 143, , , ,754.Coûts des Opérations 102, , , ,857. Coûts des Intérêts 11, , , Coûts du Marketing 2,134 4,116 7,768 4,364.Bénéfices Net 68,373 72,337 67, ,389

14 Financement Recherché La SOPHAVET a besoin d un financement pour moderniser sa production en pintades. Coût du projet à réaliser de 944,880 dollar US : Financement négocié par la Société Financière de garantie Interbancaire (SOFIGIB) auprès d une banque du Burkina est de 281,460 dollar US, Financement recherché auprès investisseurs/banques extérieurs sera de 663,420 dollar US. Durée de paiement des emprunts 4 ans avec un an de différé Un taux d intérêt à négocier 7à 10%.

15 Compte d exploitation prévisionnel REVENUS (US$ 000) 2, 050,368 4, 574,768 6, 862,152. Coûts des matières Premières 663, , ,420. Coûts des Opérations 232, , ,654. Coûts des Intérêts 32, ,114 35,114.Coûts du Marketing 16,210 32,432 48,648 Bénéfices Net 1, 105,488 3, 348,404 5, 354,316

16 Comment sera utilisée la récompense de USD Le prix de US $ sera utilisée pour acheter: - 2 incubateurs de 3985 œufs œufs auprès des paysans afin de commencer la production des pintades dès juillet Un don de reproducteurs pintades à 100 paysans encadrés 2012.

Présentation succincte de la Maison De l Aviculture et la répartition géographique

Présentation succincte de la Maison De l Aviculture et la répartition géographique Présentation succincte de la Maison De l Aviculture et la répartition géographique 1- Présentation de la Maison De l Aviculture (MDA) La Maison De l Aviculture (MDA), est une organisation professionnelle

Plus en détail

Guide de rédaction. Plan d affaires d une entreprise ou d un projet d économie sociale

Guide de rédaction. Plan d affaires d une entreprise ou d un projet d économie sociale Guide de rédaction Plan d affaires d une entreprise ou d un projet d économie sociale Table des matières LA PRÉSENTATION DU PROJET 1.1. Le résumé du projet 1.2. L utilité sociale du projet 1.3. Le lien

Plus en détail

CATALOGUE DES FORMATIONS 2015-2016

CATALOGUE DES FORMATIONS 2015-2016 CATALOGUE DES FORMATIONS 2015-2016 AVIP LE LE CENTRE Créé en 1962, AVIPOLE FORMATION a formé plus de 1500 techniciens et plusieurs milliers d éleveurs et de salariés avicoles. Il contribue ainsi au développement

Plus en détail

L' ELEVAGE ET LA REPRODUCTION DE LA POULE. Ce document a été construit pour répondre au nouveaux programmes de la classe de sixième:

L' ELEVAGE ET LA REPRODUCTION DE LA POULE. Ce document a été construit pour répondre au nouveaux programmes de la classe de sixième: L' ELEVAGE ET LA REPRODUCTION DE LA POULE DVD scientifique et pédagogique de 15 minutes Ce document a été construit pour répondre au nouveaux programmes de la classe de sixième: Des pratiques au service

Plus en détail

CATALOGUE DES FORMATIONS 2014-2015

CATALOGUE DES FORMATIONS 2014-2015 CATALOGUE DES FORMATIONS 2014-2015 AVIP LE LE CENTRE Créé en 1962, AVIPOLE FORMATION a formé plus de 1500 techniciens et plusieurs milliers d éleveurs et de salariés avicoles. Il contribue ainsi au développement

Plus en détail

SERIE APBT 2015 (C.Mamoghli)

SERIE APBT 2015 (C.Mamoghli) SERIE APBT 2015 (C.Mamoghli) Exercice 1 Les firmes X et Y se voient offrir les taux suivants pour un emprunt de 10 millions de dollars Firme X 5.0% Libor +1% Firme Y 6,5% Libor +2% Le Libor pou la première

Plus en détail

APPENDICE A. DESCRIPTION DU PROJET D Elevage de lapins de l Adjido Bénin

APPENDICE A. DESCRIPTION DU PROJET D Elevage de lapins de l Adjido Bénin APPENDICE A DESCRIPTION DU PROJET D Elevage de lapins de l Adjido Bénin I. Introduction Le présent Appendice décrit les activités qui doivent être réalisées, ainsi que les résultats qui doivent être obtenus,

Plus en détail

Cartographie de compétences : conception d un plan d affaire

Cartographie de compétences : conception d un plan d affaire Cartographie de compétences : conception d un plan d affaire Processus Activité Attitudes / comportements Capacités Connaissances Définition de l idée Utilise des méthodes et des techniques d évaluation

Plus en détail

AVIPOLE FORMATION 2010-2011. Votre partenaire formation. Des formations spécialisées

AVIPOLE FORMATION 2010-2011. Votre partenaire formation. Des formations spécialisées AVIPOLE FORMATION 2010-2011 Votre partenaire formation Des formations spécialisées Formations aux métiers de l aviculture Formations Intra et inter entreprises Formations de perfectionnement Page 2 NOTRE

Plus en détail

LES MEDICAMENTS VETERINAIRES MODERNES REPONDENT-ILS AUX BESOINS DU MARCHE AFRICAIN?

LES MEDICAMENTS VETERINAIRES MODERNES REPONDENT-ILS AUX BESOINS DU MARCHE AFRICAIN? LES MEDICAMENTS VETERINAIRES MODERNES REPONDENT-ILS AUX BESOINS DU MARCHE AFRICAIN? Dr Gilbert Magand Session 1 : Situation actuelle et spécificité de la distribution et de l utilisation des médicaments

Plus en détail

BURKINA FASO Unité Progrès - Justice. 03 BP 7037 Ouagadougou 03, Burkina Faso Tel. +226 50 32 40 28 Fax. +226 50 31 22 09 Email: mob@cenatrin.

BURKINA FASO Unité Progrès - Justice. 03 BP 7037 Ouagadougou 03, Burkina Faso Tel. +226 50 32 40 28 Fax. +226 50 31 22 09 Email: mob@cenatrin. BURKINA FASO Unité Progrès - Justice 03 BP 7037 Ouagadougou 03, Burkina Faso Tel. +226 50 32 40 28 Fax. +226 50 31 22 09 Email: mob@cenatrin.bf SOMMAIRE Introduction I. Caractéristiques physiques et potentialités

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE POUR L ELABORATION D UNE POLITIQUE ET D UN MODELE DE TARIFICATION POUR LA BIDC

TERMES DE REFERENCE POUR L ELABORATION D UNE POLITIQUE ET D UN MODELE DE TARIFICATION POUR LA BIDC TERMES DE REFERENCE POUR L ELABORATION D UNE POLITIQUE ET D UN MODELE DE TARIFICATION POUR LA BIDC Mai 2014 TDR pour l élaboration d une politique et d un modèle de tarification pour la BIDC Page - 1 -

Plus en détail

Politique du programme Soutien au travail autonome

Politique du programme Soutien au travail autonome Politique du programme Soutien au travail autonome NATURE DU PROGRAMME La mesure Soutien au travail autonome vise à offrir de l aide sous forme d encadrement, de conseils techniques et de soutien financier

Plus en détail

Caisse de retraite du Régime de retraite du personnel des CPE et des garderies privées conventionnées du Québec

Caisse de retraite du Régime de retraite du personnel des CPE et des garderies privées conventionnées du Québec Caisse de retraite du Régime de retraite du personnel des CPE et des garderies privées conventionnées du Québec États financiers Accompagnés du rapport des vérificateurs Mallette SENCRL Comptables agréés

Plus en détail

Ouvrir la voie grâce au e-learning Centra aide CDI à développer ses activités à l aide du e-learning

Ouvrir la voie grâce au e-learning Centra aide CDI à développer ses activités à l aide du e-learning Ouvrir la voie grâce au e-learning Centra aide CDI à développer ses activités à l aide du e-learning Secteur FORMATION Etude de cas de retour sur investissement Récapitulatif des résultats Au cours des

Plus en détail

FCPR. Idinvest Private Value Europe

FCPR. Idinvest Private Value Europe FCPR Idinvest Private Value Europe Une stratégie d investissement dans l univers des entreprises de taille intermédiaire non cotées, assortie d un risque de perte en capital, destinée à des investisseurs

Plus en détail

Valorisation par arbitrage. M1 - Arnold Chassagnon, Université de Tours, PSE - 2012

Valorisation par arbitrage. M1 - Arnold Chassagnon, Université de Tours, PSE - 2012 Valorisation par arbitrage - M1 - Arnold Chassagnon, Université de Tours, PSE - 2012 Plan du cours Introduction : l hypothèse d absence d opportunité d arbitrage 1. Synthèse des actifs par un système de

Plus en détail

L Agroindicateur. Revenu d un milliard : un nouveau seuil? Septembre 2015

L Agroindicateur. Revenu d un milliard : un nouveau seuil? Septembre 2015 L Agroindicateur Septembre 2015 Revenu d un milliard : un nouveau seuil? La conjoncture 2015 permet d envisager que le revenu net total des entreprises agricoles québécoises devrait se situer autour d

Plus en détail

2013-2014 AVIPOLE FORMATION. Votre partenaire formation. Des formations spécialisées

2013-2014 AVIPOLE FORMATION. Votre partenaire formation. Des formations spécialisées AVIPOLE FORMATION 2013-2014 Votre partenaire formation Des formations spécialisées Formations aux métiers de l aviculture Formations Intra et inter entreprises Formations de perfectionnement Page 2 NOTRE

Plus en détail

Lien. D ENSEMBLE avec. et obtenez une vue. Mon argent pour la vie FAITES LE. with Money for Life POUR FAIRE LE LIEN ENTRE LES CONSEILS EN PLACEMENT

Lien. D ENSEMBLE avec. et obtenez une vue. Mon argent pour la vie FAITES LE. with Money for Life POUR FAIRE LE LIEN ENTRE LES CONSEILS EN PLACEMENT Lien FAITES LE CONSEILS SUR LES PLACEMENTS PROTECTION DU PATRIMOINE DE VRAIES SOLUTIONS et obtenez une vue D ENSEMBLE avec Mon argent pour la vie with Money for Life POUR FAIRE LE LIEN ENTRE LES CONSEILS

Plus en détail

a r a t b a r s INTERNATIONAL BIENVENUE À CETTE PRÉSENTATION D AFFAIRES

a r a t b a r s INTERNATIONAL BIENVENUE À CETTE PRÉSENTATION D AFFAIRES a r a t b a r s INTERNATIONAL BIENVENUE À CETTE PRÉSENTATION D AFFAIRES a r a t b a r s INTERNATIONAL La solution mondiale à la crise de l endettement et de l épargne Avis important Les projections de

Plus en détail

Termes de Référence. Pour le recrutement d un Consultant pour la préparation d un document d appel d offres

Termes de Référence. Pour le recrutement d un Consultant pour la préparation d un document d appel d offres Termes de Référence Pour le recrutement d un Consultant pour la préparation d un document d appel d offres clef en main pour la construction d un entrepôt en structure métallique pour la DINEPA MAI 2013

Plus en détail

REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE SOUS LE HAUT PATRONNAGE DE MONSIEUR LE MINISTRE DE L AGRICULTURE ET DU DEVELOPPEMENT RURAL

REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE SOUS LE HAUT PATRONNAGE DE MONSIEUR LE MINISTRE DE L AGRICULTURE ET DU DEVELOPPEMENT RURAL REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTERE DE L AGRICULTURE ET DU DEVELEOPPEMENT RURAL SOUS LE HAUT PATRONNAGE DE MONSIEUR LE MINISTRE DE L AGRICULTURE ET DU DEVELOPPEMENT RURAL AVANT PROJET

Plus en détail

ENVIRONMENT DES AFFAIRES ET OPPORTUNITIES D INVESTISSEMENTS AU BURKINA FASO

ENVIRONMENT DES AFFAIRES ET OPPORTUNITIES D INVESTISSEMENTS AU BURKINA FASO ENVIRONMENT DES AFFAIRES ET OPPORTUNITIES D INVESTISSEMENTS AU BURKINA FASO Chambre de Commerce et d Industrie Avril 2015 1 BURKINA FASO Votre porte d accès au marché ouest africain 2 AGENDA Contexte géographique

Plus en détail

DISPOSITIF REGIONAL D AIDES AUX ENTREPRISES CULTURELLES

DISPOSITIF REGIONAL D AIDES AUX ENTREPRISES CULTURELLES Page 1 Axe Service instructeur Dates délibération régional d aides aux entreprises culturelles Une nouvelle dynamique économique Conseil Régional Direction des Affaires Culturelles et Sportives I. Objectifs

Plus en détail

Le développement de la filière du livre: le cas québécois

Le développement de la filière du livre: le cas québécois Le développement de la filière du livre: le cas québécois Politiques d encadrement, de financement et de développement des filières culturelles Ouagadougou, Burkina Faso, octobre 2012 Principale source

Plus en détail

Plan à l international pour L'entreprise INC le marché américain Table des matières

Plan à l international pour L'entreprise INC le marché américain Table des matières Plan à l international pour L'entreprise INC le marché américain Table des matières 1. Présentation de L'entreprise INC 1.1 Identification de l entreprise 1.2 Mission de l entreprise 1.3 Historique 1.4

Plus en détail

École de technologie supérieure. Plan d action de développement durable

École de technologie supérieure. Plan d action de développement durable École de technologie supérieure Plan d action de développement durable 2009-2012 Enseignement et recherche Favoriser l intégration du concept de développement durable dans les activités d enseignement

Plus en détail

IMPÔT DE SOLIDARITÉ SUR LA FORTUNE. Guide des dispositions fiscales 2016

IMPÔT DE SOLIDARITÉ SUR LA FORTUNE. Guide des dispositions fiscales 2016 IMPÔT DE SOLIDARITÉ SUR LA FORTUNE Guide des dispositions fiscales 2016 La Fondation ARC en chiffres : Chaque année : Plus de 25 millions alloués à la recherche Près de 100 % des ressources issues de la

Plus en détail

Texte n DGI 2009/32 NOTE COMMUNE N 13/2009

Texte n DGI 2009/32 NOTE COMMUNE N 13/2009 BULLETIN OFFICIEL DES DOUANES ET DES IMPOTS DIFFUSION GENERALE Documents Administratifs N 2009/04/16 0.1.0.0.1.2. (IMPOTS) Texte n DGI 2009/32 NOTE COMMUNE N 13/2009 O B J E T : - Commentaire des dispositions

Plus en détail

OPPORTUNITES DU CODE DES INVESTISSEMENTS POUR LES ENTREPRISES EN CREATION ET EN DEVELOPPEMENT AU BURKINA FASO

OPPORTUNITES DU CODE DES INVESTISSEMENTS POUR LES ENTREPRISES EN CREATION ET EN DEVELOPPEMENT AU BURKINA FASO OPPORTUNITES DU CODE DES INVESTISSEMENTS POUR LES ENTREPRISES EN CREATION ET EN DEVELOPPEMENT AU BURKINA FASO Source : Communication de Monsieur Lancina KI, Directeur Général de la Promotion du Secteur

Plus en détail

Académie Engins Lourds et Véhicules Commerciaux (AGEVEC)

Académie Engins Lourds et Véhicules Commerciaux (AGEVEC) 1 Académie Engins Lourds et Véhicules Commerciaux (AGEVEC) CIF OIT - Gestion des Centres de Formation Professionnelle Module gestion financière et budgétaire Contenu de la présentation Brève présentation

Plus en détail

Le système de santé du Japon: données de base

Le système de santé du Japon: données de base Le système de santé du Japon: données de base Préparé par Michelle St-Pierre, Université Laval et Jean- Pierre Girard, expert-conseil en entreprises collectives jpg282000@yahoo.ca Octobre 2009 Contenu

Plus en détail

Avignon, le Grand Avignon et Cofely Ineo signent un partenariat «lumière»

Avignon, le Grand Avignon et Cofely Ineo signent un partenariat «lumière» Dossier de Presse I 14 Novembre 2012 Ville d Avignon Cofely Ineo, Groupe GDF SUEZ Avignon, le Grand Avignon et Cofely Ineo signent un partenariat «lumière» Partenariat, Public-Privé pour l optimisation

Plus en détail

ÉVALUER LES RISQUES ET LES AVANTAGES DE L EMPRUNT À DES FINS DE

ÉVALUER LES RISQUES ET LES AVANTAGES DE L EMPRUNT À DES FINS DE ÉVALUER LES RISQUES ET LES AVANTAGES DE L EMPRUNT À DES FINS DE PLACEMENT Emprunter à la banque afin d investir plus de fonds et d améliorer ses gains peut être attrayant pour plusieurs investisseurs,

Plus en détail

BURKINA FASO. Chiffres clés. Contexte

BURKINA FASO. Chiffres clés. Contexte BURKINA FASO Chiffres clés Taux de change : 1$ US Principales villes Population Taux de croissance de la population (2006-2010) Population urbaine (%du total 2010) PNB par habitant Croissance du PIB (réal

Plus en détail

CANARDS DU LAC BROME. Le bonheur des becs fins depuis 1912!

CANARDS DU LAC BROME. Le bonheur des becs fins depuis 1912! CANARDS DU LAC BROME Le bonheur des becs fins depuis 1912! Notre histoire Fondée en 1912 par Henri Bates, un fermier qui fut impressionné par le canard de Pékin lors d une visite à une foire agricole à

Plus en détail

Caisse de retraite du Régime de retraite du personnel des CPE et des garderies privées conventionnées du Québec

Caisse de retraite du Régime de retraite du personnel des CPE et des garderies privées conventionnées du Québec Caisse de retraite du Régime de retraite du personnel des CPE et des garderies privées conventionnées du Québec États financiers Accompagnés du rapport des vérificateurs Certification Fiscalité Services-conseils

Plus en détail

Résultats semestriels 1 er semestre 2012 Mardi 24 juillet 2012. Abdeslam AHIZOUNE Président du Directoire

Résultats semestriels 1 er semestre 2012 Mardi 24 juillet 2012. Abdeslam AHIZOUNE Président du Directoire Résultats semestriels 1 er semestre 2012 Mardi 24 juillet 2012 Abdeslam AHIZOUNE Président du Directoire 1 Contexte économique - Maroc Révision des perspectives de croissance PIB (En milliards MAD) Source

Plus en détail

BUDGET PRINCIPAL DES DÉPENSES 2015-2016 DE L OFFICE NATIONAL DU FILM DU CANADA COMITÉ SÉNATORIAL PERMANENT DES FINANCES NATIONALES

BUDGET PRINCIPAL DES DÉPENSES 2015-2016 DE L OFFICE NATIONAL DU FILM DU CANADA COMITÉ SÉNATORIAL PERMANENT DES FINANCES NATIONALES BUDGET PRINCIPAL DES DÉPENSES 2015-2016 DE L OFFICE NATIONAL DU FILM DU CANADA COMITÉ SÉNATORIAL PERMANENT DES FINANCES NATIONALES Comparution de l Office national du film du Canada Mercredi 6 mai 2015

Plus en détail

Les taux de rendement actuels en agriculture canadienne par type d exploitation agricole

Les taux de rendement actuels en agriculture canadienne par type d exploitation agricole Séries sur l examen du renment s exploitations agricoles /Volume No. Les taux renment actuels en agriculture canadienne par type d exploitation agricole Introduction Ce bulletin présente nouvelles mesures

Plus en détail

PROCES-VERBAL DE LA REUNION DU COMITE DE GESTION DU 12-02-2013

PROCES-VERBAL DE LA REUNION DU COMITE DE GESTION DU 12-02-2013 Ecole Française Jacques PREVERT P.O. Box C1813 Cantonments ACCRA. GHANA Tel: 233.302.50 71 71/50 38 98 Fax: 233.302.500399 E mail : ecoleprevertghana@yahoo.fr Participants Membres de droit : M. Paulo Pais

Plus en détail

Le FMI participe activement aux efforts déployés pour surmonter la crise alimentaire mondiale

Le FMI participe activement aux efforts déployés pour surmonter la crise alimentaire mondiale Bulletin du FMI Initiative multilatérale Le FMI participe activement aux efforts déployés pour surmonter la crise alimentaire mondiale Le Bulletin en ligne Le 13 mai 2008 Le FMI examinera toutes les demandes

Plus en détail

Bilan 2012-2015. Enjeux

Bilan 2012-2015. Enjeux IDENTIFICATION DU BETAIL Bilan 2012-2015 Le Ministère de l Agriculture (MARNDR) et ses partenaires ont déployé des efforts d investissements pour exploiter le potentiel de production de lait du pays, qui

Plus en détail

La Banque mondiale au Maroc. Activités en bref. Oct. 08

La Banque mondiale au Maroc. Activités en bref. Oct. 08 La Banque mondiale au Maroc Activités en bref Oct. 08 1 La Stratégie de coopération Maroc/Banque mondiale La nouvelle Stratégie de Coopération approuvée le 19 mai 2005 par les membres du Conseil d administration

Plus en détail

Accouvage: Développement embryonnaire et incubation. Caroline MOLETTE Jean-Luc GUERIN

Accouvage: Développement embryonnaire et incubation. Caroline MOLETTE Jean-Luc GUERIN Accouvage: Développement embryonnaire et incubation Caroline MOLETTE Jean-Luc GUERIN Plan Introduction I. La place de la sélection et l accouvage dans les filières avicoles II. La production de l œuf à

Plus en détail

TD3 Gestion de la relation clientèle

TD3 Gestion de la relation clientèle TD3 Gestion de la relation clientèle Prof. Christophe Sempels Rappel des consignes du travail Choisissez un secteur d activité particulier et collectez au moins 5 supports communicationnels de MD dans

Plus en détail

LES AVANTAGES COMMUNS

LES AVANTAGES COMMUNS 1 LES AVANTAGES COMMUNS Accordés Sur simple déclaration, aux projets d investissements dans tous les secteurs d activités, à l exception du secteur des mines, de l énergie, le commerce intérieur et le

Plus en détail

Le Business Plan : un outil et une méthode pour convaincre les financeurs

Le Business Plan : un outil et une méthode pour convaincre les financeurs BIC Montpellier Méditerranée Métropole Le Business Plan : un outil et une méthode pour convaincre les financeurs Catherine POMMIER, Directrice BIC Montpellier Méditerranée Métropole Une méthode pour réussir

Plus en détail

Fonds d aide à l emploi pour les jeunes : un aperçu Préparé par le ministère de la Formation et des Collèges et Universités Division de l emploi et

Fonds d aide à l emploi pour les jeunes : un aperçu Préparé par le ministère de la Formation et des Collèges et Universités Division de l emploi et Fonds d aide à l emploi pour les jeunes : un aperçu Préparé par le ministère de la Formation et des Collèges et Universités Division de l emploi et de la formation Direction de la prestation des services

Plus en détail

FICHE DE POSTE COORDINATEUR/TRICE DU VOLET DE SENSIBILISATION ET D EDUCATION POUR LA PAIX ET LE DEVELOPPEMENT - ONG BEL AVENIR

FICHE DE POSTE COORDINATEUR/TRICE DU VOLET DE SENSIBILISATION ET D EDUCATION POUR LA PAIX ET LE DEVELOPPEMENT - ONG BEL AVENIR FICHE DE POSTE COORDINATEUR/TRICE DU VOLET DE SENSIBILISATION ET D EDUCATION POUR LA PAIX ET LE DEVELOPPEMENT - ONG BEL AVENIR Sous l autorité de la Direction Générale de l ONG Bel Avenir le/a coordinateur/trice

Plus en détail

Référentiel des activités

Référentiel des activités Référentiel des activités professionnelles Annexe I Arrêté du 29 juillet 1998 1. Appellation du diplôme Baccalauréat professionnel Spécialité restauration. 2. Champ d activités Définition Le titulaire

Plus en détail

PROJET DE RENFORCEMENT DE LA CAPACITE DE PROTECTION

PROJET DE RENFORCEMENT DE LA CAPACITE DE PROTECTION PROJET DE RENFORCEMENT DE LA CAPACITE DE PROTECTION Co-financé par la Commission européen et les gouvernements de Danemark, de l Allemagne, des Pays-Bas et du Royaume-Uni Renforcement de la Capacité de

Plus en détail

Régime d assurance pour les fraises

Régime d assurance pour les fraises Assurance-production Aperçu du régime Fraises Régime d assurance pour les fraises Établir un lien entre producteurs et programmes Ce que vous devez savoir sur la protection de vos cultures de fraises grâce

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE - NOVEMBRE 2011 EXCLUSIVE RESTAURANTS SE LANCE EN FRANCHISE

DOSSIER DE PRESSE - NOVEMBRE 2011 EXCLUSIVE RESTAURANTS SE LANCE EN FRANCHISE DOSSIER DE PRESSE - NOVEMBRE 2011 SE LANCE EN FRANCHISE SOMMAIRE SE LANCE EN FRANCHISE... SE LANCE EN FRANCHISE... 3 SOMMAIRE UN CONCEPT UNIQUE SUR LE MARCHÉ 4 - Une activité inédite en France et dans

Plus en détail

Rapport de fin de séjour : Stage au Burkina Faso juin juillet aout 2012

Rapport de fin de séjour : Stage au Burkina Faso juin juillet aout 2012 Mayeul NEYRA 5 année de pharmacie Lyon1 Rapport de fin de séjour : Stage au Burkina Faso juin juillet aout 2012 1. Vie pratique Logement : j ai eu la chance de me faire prêter une belle maison au centre

Plus en détail

Le Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP) Résumé descriptif de la certification

Le Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP) Résumé descriptif de la certification Page 1 sur 5 Le Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP) Résumé descriptif de la certification Intitulé Certificat d Etudes Approfondies Vétérinaires en Gestion de la Santé et de

Plus en détail

BURKINA FASO. Nouvel aéroport de Ouagadougou-Donsin

BURKINA FASO. Nouvel aéroport de Ouagadougou-Donsin BURKINA FASO Unité - Progrès - Justice --------------- PREMIER MINISTERE ------------- MAITRISE D OUVRAGE DE L AEROPORT DE DONSIN ------------- Nouvel aéroport de Ouagadougou-Donsin Présenté par Monsieur

Plus en détail

Euro-plus de DEXIA Banque Privée Professeur Didier MAILLARD 1 Octobre 2002

Euro-plus de DEXIA Banque Privée Professeur Didier MAILLARD 1 Octobre 2002 Conservatoire National des Arts et Métiers Chaire de BANQUE Document de recherche n 2 (GP-AP) Analyse de produits patrimoniaux Euro-plus de DEXIA Banque Privée Professeur Didier MAILLARD Octobre 2002 Mis

Plus en détail

Approbation : CC-140225-4034 Annule : Règlement Politique Pratique de gestion

Approbation : CC-140225-4034 Annule : Règlement Politique Pratique de gestion Approbation : CC-140225-4034 Annule : Règlement Politique Pratique de gestion S U J E T : Politique pour une saine alimentation et un mode de vie physiquement actif 1. CONTEXTE La Commission scolaire de

Plus en détail

LES AIDES A L INSTALLATION

LES AIDES A L INSTALLATION LES AIDES A L INSTALLATION Présentation de l ADASEA ssociation : loi 1901 épartementale :zone d activité en Côte d Or ménagement tructures xploitations gricoles :actions d accompagnement du milieu agricole

Plus en détail

Cégep de Sherbrooke. Les objectifs Les objectifs qui ont guidé ce projet sont :

Cégep de Sherbrooke. Les objectifs Les objectifs qui ont guidé ce projet sont : The following information is an excerpt from the Letter of Intent submitted to the J.W. McConnell Family Foundation in response to the RECODE Request for Proposals of Spring 2014. Cégep de Sherbrooke Description

Plus en détail

Résultats technico-économiques des éleveurs et gaveurs de palmipèdes gras

Résultats technico-économiques des éleveurs et gaveurs de palmipèdes gras Résultats technico-économiques des éleveurs et gaveurs de palmipèdes gras Résultats 2006 1. Présentation de l échantillon 2006 Les données centralisées en 2006 en canards et en oies ont été fournies par

Plus en détail

Master Administration des Entreprises

Master Administration des Entreprises Ce descriptif de cours est donné à titre indicatif et est susceptible d être modifié selon les besoins de formation des étudiants. Objectifs de la formation en gestion La mention «Management et» a pour

Plus en détail

Pour une bonne planification agricole

Pour une bonne planification agricole Assurance-production Aperçu du régime Nouveaux semis pour les cultures fourragères Pour une bonne planification agricole Établir un lien entre producteurs et programmes Ce que vous devez savoir au sujet

Plus en détail

La crise mondiale des revenus agricoles

La crise mondiale des revenus agricoles Le marché a perdu la clé des champs André D Beaudoin Secrétaire Général UPA DI La crise mondiale des revenus agricoles Forum Souveraineté alimentaire Niamey/ novembre 2006 Depuis plus de quatre décennies:

Plus en détail

Réussite financière d une commune péruvienne : Émission de titres de créances négociables municipaux «Bonos municipales» Juana Rosa Gonzales de Sueng

Réussite financière d une commune péruvienne : Émission de titres de créances négociables municipaux «Bonos municipales» Juana Rosa Gonzales de Sueng Réussite financière d une commune péruvienne : Émission de titres de créances négociables municipaux «Bonos municipales» Juana Rosa Gonzales de Sueng Résumé : Traditionnellement, dans un pays en voie de

Plus en détail

Mathématiques financières

Mathématiques financières Mathématiques financières Documents de TD Vous devez préparer l ensemble de ces exercices pour la séance de correspondante. 1 ère année Semestre 1 TD n 1 Intérêt simple Calculer l intérêt que fournit un

Plus en détail

ICOMST. Les tendances mondiales de consommation et leurs impacts sur l industrie de la viande

ICOMST. Les tendances mondiales de consommation et leurs impacts sur l industrie de la viande ICOMST Les tendances mondiales de consommation et leurs impacts sur l industrie de la viande Par Andréane Martin, agronome Direction régionale de la Mauricie 30 janvier 2013 Andréane Martin 2013 Introduction

Plus en détail

Journée Nationale de la Qualité

Journée Nationale de la Qualité Journée Nationale de la Qualité ----------------------------------------------------------------------- Accréditation, Analyses/Essais et Inspections La norme ISO / CEI 17025 version 2005 : Présenté par

Plus en détail

CONFERENCE des 3 et 4 FEVRIER REPRISE D ENTREPRISE SALON DES ENTREPRENEURS - LE 3 ET 4 FEVRIER 2010

CONFERENCE des 3 et 4 FEVRIER REPRISE D ENTREPRISE SALON DES ENTREPRENEURS - LE 3 ET 4 FEVRIER 2010 SALON DES ENTREPRENEURS - LE 3 ET 4 FEVRIER 2010 «REPRENDRE UN COMMERCE OU UNE AFFAIRE ARTISANALE : MODE D EMPLOI» EXTRAIT DE LA CONFERENCE D ARMELLE FINEZ - EXPERT COMPTABLE CONFERENCE des 3 et 4 FEVRIER

Plus en détail

Chapitre 5. Les taux d intérêt. J. Berk & P. DeMarzo G. Capelle-Blancard, N. Couderc & N. Nalpas 2008 Pearson Education France

Chapitre 5. Les taux d intérêt. J. Berk & P. DeMarzo G. Capelle-Blancard, N. Couderc & N. Nalpas 2008 Pearson Education France Chapitre 5 Les taux d intérêt 5.1. La cotation des taux d intérêt Taux annuel effectif (TAE) : indique le montant total des intérêts à percevoir dans un an 100 000 (1 + r) = 100 000 1,05 = 105000 100 000

Plus en détail

MINISTERE DE L AGRICULTURE ET DU DEVELOPPEMENT RURAL DIRECTION DES SERVICES VETERINAIRES

MINISTERE DE L AGRICULTURE ET DU DEVELOPPEMENT RURAL DIRECTION DES SERVICES VETERINAIRES MINISTERE DE L AGRICULTURE ET DU DEVELOPPEMENT RURAL DIRECTION DES SERVICES VETERINAIRES 1 2 1 Campagne de vaccination La Clavelée Début de campagne : le 01 avril 2013 au niveau des wilayas du grand Sud;

Plus en détail

LA RÉGION SOUTIENT LES JEUNES RÉUNIONNAIS VERS L EXCELLENCE ÉDUCATIVE. Plan Régional pour la réussite éducative

LA RÉGION SOUTIENT LES JEUNES RÉUNIONNAIS VERS L EXCELLENCE ÉDUCATIVE. Plan Régional pour la réussite éducative Plan Régional pour la réussite éducative LA RÉGION SOUTIENT LES JEUNES RÉUNIONNAIS VERS L EXCELLENCE ÉDUCATIVE DOSSIER DE PRESSE 10 juillet 2012 guichet jeunes et aides régionales pour les étudiants Préambule

Plus en détail

En principe c est une enseignante ou un enseignant de la discipline qui fait passer l épreuve et qui la corrige. Déroulement de l épreuve.

En principe c est une enseignante ou un enseignant de la discipline qui fait passer l épreuve et qui la corrige. Déroulement de l épreuve. Examen d admission en cours de scolarité dans l école publique 2013-2014 ÉPREUVE CANTONALE DE RÉFÉRENCE CYT OPTION SPÉCIFIQUE ÉCONOMIE ET DROIT 11 e VSB ÉPREUVE CANTONALE DE RÉFÉRENCE CYT Consignes générales

Plus en détail

LES SERVICES DE CRÉDIT ET D ÉPARGNE SONT-ILS EFFICACES CONTRE LA FAIM ET LA MALNUTRITION? REVUE BIBLIOGRAPHIQUE ET ANALYSE

LES SERVICES DE CRÉDIT ET D ÉPARGNE SONT-ILS EFFICACES CONTRE LA FAIM ET LA MALNUTRITION? REVUE BIBLIOGRAPHIQUE ET ANALYSE LES SERVICES DE CRÉDIT ET D ÉPARGNE SONT-ILS EFFICACES CONTRE LA FAIM ET LA MALNUTRITION? REVUE BIBLIOGRAPHIQUE ET ANALYSE Barbara MkNelly et Christopher Dunford Février 1996 Freedom from Hunger Article

Plus en détail

Les frais de remboursement anticipé et votre Programme de revenu résidentiel CHIP

Les frais de remboursement anticipé et votre Programme de revenu résidentiel CHIP Cette information s'applique seulement à contracter 25-30 du Programme de revenu résidentiel CHIP. Consultez vos documents hypothécaires pour savoir quel est votre contrat. Les frais de remboursement anticipé

Plus en détail

Descriptif pédagogique MAE FT ANNEXE 1 à lire attentivement (ne pas renvoyer)

Descriptif pédagogique MAE FT ANNEXE 1 à lire attentivement (ne pas renvoyer) Descriptif pédagogique MAE FT ANNEXE 1 à lire attentivement (ne pas renvoyer) Cette fiche pédagogique présente les trois parcours du MAE ce qui vous permettra de déterminer le choix du parcours de votre

Plus en détail

Communiqué. Nouveau financement pour les artistes visant à préserver la culture et les moyens de subsistance

Communiqué. Nouveau financement pour les artistes visant à préserver la culture et les moyens de subsistance Communiqué Nouveau financement pour les artistes visant à préserver la culture et les moyens de subsistance IQALUIT, Nunavut (le 14 janvier 2009) Le ministre du Développement économique et des Transports,

Plus en détail

II.Foire aux questions

II.Foire aux questions Questions et réponses sur Marguerite, Fonds européen 2020 pour l énergie, le changement climatique et les infrastructures II.Foire aux questions 1. Quelles sont les spécificités du fonds Marguerite, et

Plus en détail

Note sur le projet de révision du Plan d investissement pour le Népal

Note sur le projet de révision du Plan d investissement pour le Népal Réunion intermédiaire du Sous-comité du SREP Nairobi, Kenya 8 et 9 mars 2012 SREP/SC.IS.2/Inf.3 17 février 2012 Point 7 de l ordre du jour Note sur le projet de révision du Plan d investissement pour le

Plus en détail

La continuité forcée

La continuité forcée La continuité forcée Dans cette session nous parlerons du concept du DVD gratuit et de la continuité forcée. Le modèle PAV, pour nous, a une très grande ampleur. Il va nous rapporter 1 million d euros

Plus en détail

SESSION 2009 UE6 FINANCE D ENTREPRISE

SESSION 2009 UE6 FINANCE D ENTREPRISE 910006 DCG SESSION 2009 UE6 FINANCE D ENTREPRISE Durée de l épreuve : 3 heures - coefficient : 1 Document autorisé : Aucun document n est autorisé. Matériel autorisé : Une calculatrice de poche à fonctionnement

Plus en détail

LE PREFET DE MAYOTTE CHEVALIER DE LA LEGION D HONNEUR

LE PREFET DE MAYOTTE CHEVALIER DE LA LEGION D HONNEUR PREFECTURE DE MAYOTTE Direction de l Agriculture et de la Forêt ARRETE N 92 /DAF/2007 portant modification du régime des aides aux agriculteurs LE PREFET DE MAYOTTE CHEVALIER DE LA LEGION D HONNEUR VU

Plus en détail

Italie : Facteurs clés de succès pour la modernisation des services financiers postaux (mobile-banking)

Italie : Facteurs clés de succès pour la modernisation des services financiers postaux (mobile-banking) UPU UNION POS TALE UNIVERSELLE Etude de cas No. 4 Italie : Facteurs clés de succès pour la modernisation des services financiers postaux (mobile-banking) Alexandre Berthaud Décembre 2014 2 Table des matières

Plus en détail

Les Aides à l Installation des Jeunes Agriculteurs

Les Aides à l Installation des Jeunes Agriculteurs Les Aides à l Installation des Jeunes Agriculteurs Décret n 2004-1308 du 26 novembre 2004 Décret n 2004-1283 du 26 novembre 2004 Arrêtés du 30 décembre 2004 Circulaire DGFAR/SDEA/C2005-5002 du 7 janvier

Plus en détail

Edition 2012. Guide du Candidat. Date limite de dépôt des dossiers 15 Avril 2012

Edition 2012. Guide du Candidat. Date limite de dépôt des dossiers 15 Avril 2012 Edition 2012 Guide du Candidat Date limite de dépôt des dossiers 15 Avril 2012 Critères d admissibilité - Calendrier Le programme NETVA est ouvert aux jeunes entreprises innovantes (JEI) et/ou porteuses

Plus en détail

La Banque mondiale et la lutte contre le VIH/SIDA

La Banque mondiale et la lutte contre le VIH/SIDA La Banque mondiale et la lutte contre le VIH/SIDA Troisième réunion du Réseau parlementaire de lutte contre le VIH/SIDA de l APF Jean Delion Lomé, Togo, 7-87 8 Octobre Personnes atteintes du virus du SIDA

Plus en détail

MNS/ MNS.U www.reserve.monnaie.ca

MNS/ MNS.U www.reserve.monnaie.ca En date du 31 décembre 2012 MNS/ MNS.U www.reserve.monnaie.ca RTB Aperçu Date du PAPE Le 5 novembre, 2012 Bourse TSX Symboles MNS/ MNS.U Numéro CUSIP 779921113 Frais de service 45 points de base (0,45

Plus en détail

PLAN STRATÉGIQUE DE CONSERVATION DE L ÉNERGIE ET DE GESTION DE LA DEMANDE (PSCÉGD)

PLAN STRATÉGIQUE DE CONSERVATION DE L ÉNERGIE ET DE GESTION DE LA DEMANDE (PSCÉGD) PLAN STRATÉGIQUE DE CONSERVATION DE L ÉNERGIE ET DE GESTION DE LA DEMANDE (PSCÉGD) POUR LA PÉRIODE DE 2014 À 2019 HEARST 60, 9 e Rue / S.P. 580 Hearst (Ontario) P0L 1N0 Tél. : 705 372-1781 KAPUSKASING

Plus en détail

CARTES INTELLIGENTES*

CARTES INTELLIGENTES* CATALOGUE CARTE support mixte Cartes pvc technologie ETIQUETTE PORTES CLES NFC DUAL PISTE PUCE CODE BARRE QR CODE OBJET CONNECTES CARTES INTELLIGENTES* *À valeur ajoutée CARTES usages Domaine d application

Plus en détail

Programme de Développement de l Aviculture en Haïti 2010-2014

Programme de Développement de l Aviculture en Haïti 2010-2014 MINISTÈRE DE L AGRICULTURE DES RESSOURCES NATURELLES ET DU DÉVELOPPEMENT RURAL République d Haïti Repiblik d Ayiti MINISTÈ AGRIKILTI RESOUS NATIRÈL AK DEVLOPMAN RIRAL Programme de Développement de l Aviculture

Plus en détail

Le domaine point-ca est le meilleur choix pour toute entreprise canadienne qui veut établir une présence en ligne

Le domaine point-ca est le meilleur choix pour toute entreprise canadienne qui veut établir une présence en ligne 60 Secondes dans la vie de L ACEI, Rapport annuel 2008-2009 Le domaine point-ca est le meilleur choix pour toute entreprise canadienne qui veut établir une présence en ligne Plus de 1,2 millions de noms

Plus en détail

M. Edos Ousséini YEYE Directeur Général de la PAPME I. L environnement des PME/PMI au Burkina Faso

M. Edos Ousséini YEYE Directeur Général de la PAPME I. L environnement des PME/PMI au Burkina Faso UNE EXPERIENCE D APPUI AUX PME/PMI AU BURKINA FASO M. Edos Ousséini YEYE Directeur Général de la PAPME I. L environnement des PME/PMI au Burkina Faso 1 Le Burkina Faso PME/PMI - Burkina Faso 3 Le Burkina

Plus en détail

Les modalités déclaratives concernant l impôt de solidarité sur la fortune - ISF

Les modalités déclaratives concernant l impôt de solidarité sur la fortune - ISF Les modalités déclaratives concernant l impôt de solidarité sur la fortune - ISF Les contribuables dont le patrimoine net taxable : est inférieur ou égal à 1,3 million d euros sont exonérés d ISF ; est

Plus en détail

B7-VI Planifier et évaluer la production

B7-VI Planifier et évaluer la production B7-VI Planifier et évaluer la production Moyen d enseignement pour la formation professionnelle de base de l avicultrice, de l aviculteur en 3 ème année d apprentissage Table des matières 1 Planifier et

Plus en détail

En 2010/2011, sur les 19 inscrits, 17 ont validé le diplôme soit un taux de réussite de 89,5 %.

En 2010/2011, sur les 19 inscrits, 17 ont validé le diplôme soit un taux de réussite de 89,5 %. M2P AFFAIRES ET COMMERCE INTERNATIONAL Devenir de la promotion 2011 Enquête 30 mois après l obtention du diplôme En 2010/2011, sur les 19 inscrits, 17 ont validé le diplôme soit un taux de réussite de

Plus en détail

En 1999-2000, 57 % des prestations de pension provenaient de l État et 43 % du secteur privé.

En 1999-2000, 57 % des prestations de pension provenaient de l État et 43 % du secteur privé. ROYAUME-UNI Les grandes caractéristiques du système des pensions Le premier pilier du régime de pensions britannique comprend une pension forfaitaire de base et une pension complémentaire liée aux salaires

Plus en détail

Services partagés Canada

Services partagés Canada Services partagés Canada Gestion par catégorie Comité consultatif sur les points de référence en matière d approvisionnement Février 2013 Pour discussion uniquement Veuillez noter que l information suivante

Plus en détail

SERVICE NATIONAL DE LA JEUNESSE

SERVICE NATIONAL DE LA JEUNESSE SERVICE NATIONAL DE LA JEUNESSE 1 SERVICE NATIONAL DE LA JEUNESSE Sommaire Loi du 4 juillet 2008 sur la jeunesse (telle qu elle a été modifiée)... 3 SERVICE NATIONAL DE LA JEUNESSE 3 Loi du 4 juillet

Plus en détail