Vu le Décret n du 20 décembre 2009 portant nomination du Premier Ministre, Chef du Gouvernement de la Transition,

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Vu le Décret n 2009-1388 du 20 décembre 2009 portant nomination du Premier Ministre, Chef du Gouvernement de la Transition,"

Transcription

1 REPOBLIKAN I MADAGASIKARA Fitiavana-Tanindrazana-Fandrosoana MINISTERE DES FINANCES ET DU BUDGET. SECRETARIAT GENERAL DIRECTION GENERALE DES DOUANES. ARRETE n /2010 /MFB/SG/DGD du 24 février 2010 fixant les conditions d application prévues à l article 173 du Code des Douanes (modifié et complété par l arrêté n 155/2011/MFB/SG/DGD du 14 janvier 2011). LE MINISTRE DES FINANCES ET DU BUDGET, Vu la Constitution, Vu le Décret n du 20 décembre 2009 portant nomination du Premier Ministre, Chef du Gouvernement de la Transition, Vu le Décret n du 24 mai 2010 portant nomination des membres du Gouvernement, Vu le Décret n du 27 février 2007 fixant les attributions du Ministre des Finances et du Budget ainsi que l organisation générale de son Ministère, Vu les Articles 157 à 189 du Codes des Douanes, SUR PROPOSITION DU DIRECTEUR GENERAL DES DOUANES, ARRETE : Chapitre I : DEFINITIONS Article 1 : Au sens du présent Arrêté, les mots et expressions suivants signifient : a) Entrepôt privé : un régime douanier permettant à des marchandises importées d être stockées en suspension des droits et taxes et des mesures de prohibitions à l entrée, sous contrôle douanier et dans des locaux désignés à cet effet en attente de leur assignation à un autre régime douanier. b) Entrepôt privé particulier : un régime d entrepôt privé accordé aux entreprises industrielles ou commerciales pour leur usage exclusif. c) Entrepôt privé banal : un régime d entrepôt privé permettant à une personne physique ou morale, faisant profession, à titre principal ou accessoire d entreposer des marchandises pour le compte des tiers. 1

2 d) Entreposeur : la personne chargée de la gestion des installations et des locaux à usage d entrepôt et qui est responsable des marchandises pendant leur durée de séjour dans ces locaux. e) Concessionnaire d entrepôt : l entreposeur dans le cadre particulier de l utilisation du régime de l entrepôt privé banal. f) Entrepositaire : la personne autorisée par la douane à placer des marchandises en entrepôt et au nom de qui sont établies les déclarations de placement sous le régime. Chapitre II : CHAMP D APPLICATION Article 2 : a) Sont exclues du régime d entrepôt privé les marchandises faisant l objet, à l importation, de restrictions ou prohibitions fondées : - sur des considérations de salubrité, d ordre public, de sécurité publique, d hygiène ou de santé publique, ou des considérations vétérinaires ou phytopathologiques, - sur des considérations se rapportant à la protection des brevets, marques de fabrique, droits d auteurs et de reproduction quels que soient leur quantité, leur pays d origine, de provenance ou de destination. b) Les marchandises objet d un régime d entrepôt privé doivent obligatoirement être en rapport avec l activité de l entrepositaire ou du propriétaire des marchandises. A cet égard, les marchandises autorisées sont celles qui figurent sur l autorisation de mise en entrepôt conformément à l article 11 bis. c) Les marchandises avariées ne peuvent également être admises en entrepôt. Article 3 : Les marchandises stockées sous le régime de l entrepôt privé peuvent avoir été placées dans l une des situations suivantes immédiatement avant leur mise en entrepôt : - des marchandises importées, à leur sortie des magasins ou aires de dédouanement, - des marchandises préalablement placées sous le régime du perfectionnement actif en vue d une exportation ultérieure, 2

3 - des marchandises préalablement placées sous le régime de la transformation sous douane en attente de leur mise à la consommation définitive. Chapitre III : CONDITIONS D OCTROI Article 3 bis : En plus des conditions particulières énoncées aux articles 4 et 5 ci-après, peuvent bénéficier d une autorisation dans le cadre de l utilisation du régime de l entrepôt privé toutes personnes pour autant que : - elles n aient commis aucune infraction douanière qualifiée au moins de délit de 1 ère classe fraude douanière au cours des trois dernières années, - elles disposent d une surface financière pouvant couvrir les opérations qu elles envisagent dans le cadre de l autorisation concernée. Article 4 : Pour ce qui concerne l entrepôt privé particulier, peuvent bénéficier de ce régime toutes personnes physiques ou morales installées à Madagascar qui disposent pour leur usage exclusif des locaux pouvant être agréés conformément aux dispositions du présent Arrêté en vue du stockage des marchandises. L agrément de ces locaux doit faire l objet d une décision du Directeur général des douanes valable pour une durée de trois ans. Le bénéficiaire du régime exerce à la fois vis-à-vis de l administration des douanes les qualités d entreposeur et d entrepositaire. Article 5 : Pour ce qui concerne l entrepôt privé banal : a) Peuvent bénéficier d un agrément de locaux aux fins d utilisation du régime toutes personnes physiques ou morales installées à Madagascar et disposant de 3

4 locaux pouvant être agréés conformément aux dispositions du présent Arrêté en vue du stockage de marchandises sous contrôle douanier. L agrément doit faire l objet d un Arrêté signé par le Ministre chargé de la douane sous réserve de l accomplissement des dispositions des articles 7 à 11 ciaprès et d un avis favorable du (des) Ministère(s) concerné(s). Le titulaire de l agrément exerce vis-à-vis de l administration des douanes la qualité d entreposeur. b) Peuvent bénéficier du régime de l entrepôt privé banal le propriétaire des marchandises ou toute autre personne à qui il a donné mandat dans le cas où il n est pas établi à Madagascar, notamment un commissionnaire agréé en douane. Le bénéficiaire du régime exerce vis-à-vis de l administration des douanes la qualité d entrepositaire. Article 6: Les locaux servant de stockage dans le cadre de l utilisation d un régime d entrepôt privé doivent être situés dans le périmètre urbain d une commune où est installé un bureau de douane. Dans le cas contraire, ils peuvent néanmoins être agréés sous la garantie d un engagement spécial par lequel l entreposeur s engage à supporter les frais de déplacement des agents des douanes. Ces locaux comportent, en cas de besoin, l installation à titre gratuit, de bureaux et logement des agents des douanes. Article 7 : Les locaux de stockage destinés au régime de l entrepôt privé doivent être agréés préalablement par l administration des douanes selon la procédure suivante : - présentation d un dossier composé du plan des installations et des documents justifiant la situation juridique de ces locaux, - visite des lieux par les agents des douanes du bureau de domiciliation, - établissement d un procès verbal mentionnant l avis du receveur du bureau de domiciliation. 4

5 Article 8 : Pour être agréés, les locaux servant de stockage de marchandises placées sous le régime de l entrepôt privé de douane doivent : - répondre à des conditions particulières de sécurisation fixées par décision du Directeur général des douanes ; - être dans de bonne condition de salubrité. Article 9 : Sauf des cas spécifiques autorisés par l administration des douanes, les locaux aménagés en vue de stockage de marchandises appartenant à plusieurs propriétaires doivent disposer d un système de cloisonnement permettant d individualiser les marchandises selon leurs propriétaires. Les marchandises qui présentent un danger, qui sont susceptibles d altérer les autres marchandises ou qui exigent des installations particulières doivent être stockées dans des entrepôts spécialement aménagés pour les recevoir. Article 10 : (Abrogé) Article 11 : Au cours de l utilisation du régime de l entrepôt privé, l entreposeur doit signaler au bureau de domiciliation toutes modifications effectuées sur les locaux servant de stockage des marchandises non prévues dans le procès verbal établi conformément à l article 7 ci-dessus. Par ailleurs, dans le cas d une détérioration de l état de ces locaux, et lorsque cette détérioration risque de compromettre la sécurité des marchandises qui y sont stockées, le bureau de domiciliation met en demeure l entreposeur pour que celui-ci prenne les mesures nécessaires pour rétablir l état de ces locaux dans un délai raisonnable. A défaut de rétablissement des locaux dans les délais convenus, il est fait application de l article 13 du présent Arrêté. Chapitre IV PLACEMENT DES MARCHANDISES SOUS LE REGIME : Article 11 bis : Le placement des marchandises sous le régime de l entrepôt privé doit être subordonné à l obtention : - d un agrément de local pour servir au régime de l entrepôt privé ; et - d une autorisation préalable de mise en entrepôt suite à une demande du propriétaire des marchandises, ou de toute personne ayant reçu mandat de sa part pour exercer, dans le cadre de l utilisation de ce régime, la qualité d entrepositaire, conformément à un formulaire de demande d octroi de régime économique. L autorisation de mise en entrepôt est délivrée pour une durée de un an correspondant à une année civile. Dans le cas où la demande a été déposée en cours d année, elle ne va porter que pour la période qui court jusqu au 31 décembre de cette même année. 5

6 Article 12 : Le bureau de domiciliation ne doit accepter les déclarations de mise en entrepôt privé que dans la limite des conditions accordées dans l autorisation de mise en entrepôt. Toute marchandise non prévue dans l autorisation de mise en entrepôt doit faire l objet d une liste additive laquelle doit être également acceptée conformément à l article 2 cidessus. Article 13 : Une autorisation de mise en entrepôt privé peut être annulée sur décision du Directeur général des douanes lorsqu elle a été délivrée sur la base d éléments inexacts ou incomplets. Dans ce cas, elle est réputée n avoir jamais été délivrée. En revanche, l autorisation est suspendue lorsque les conditions pour lesquelles l octroi du régime de l entrepôt privé a été accordé ne sont plus remplies ou lorsque le bénéficiaire du régime ne se conforme pas aux obligations liées à l utilisation de ce régime. La décision de suspension de l autorisation de mise en entrepôt privé doit faire mention, d une manière explicite, du délai de suspension lequel ne peut pas dépasser six mois. Article 14 : Afin de garantir l exécution des obligations liées à l autorisation de mise en entrepôt privé, l entrepositaire doit fournir une garantie dans les formes et les conditions prévues par le Code des douanes et ses textes d application. Article 15 : (Abrogé) Chapitre V FONCTIONNEMENT DU REGIME : Article 15 bis : Les marchandises stockées sous le régime de l entrepôt privé ne peuvent être enlevées, même temporairement, du lieu agréé pour leur stockage sans autorisation préalable de l administration des douanes. Article 16 : Les marchandises stockées sous le régime de l entrepôt privé doivent être représentées à toutes réquisitions de l administration des douanes dans l état même où elles ont été admises en entrepôt, sauf le cas où elles ont fait l objet d une manipulation régulièrement autorisée. Article 17 : Toute personne ayant le droit de disposer des marchandises entreposées est autorisée, pour des raisons jugées valables par l administration des douanes : a) à les examiner; b) à en prélever des échantillons moyennant paiement, le cas échéant, des droits et taxes à l importation; c) à effectuer les opérations nécessaires pour en assurer la conservation; ou d) à effectuer toute autre manipulation normale nécessaire pour améliorer leur présentation ou leur qualité marchande ou les conditionner pour le transport, telles 6

7 que la division ou la réunion de colis, l assortiment et le classement des marchandises, le changement d emballage. Article 18 : a) Aucune manipulation ne peut être opérée dans le cadre de l utilisation d un régime de l entrepôt privé sans qu une demande préalable ait été adressée à l administration des douanes soit à l occasion de chaque opération de manipulation, soit dans le cadre de l autorisation globale de mise en entrepôt prévue par l article 11 bis cidessus. b) Lorsque les manipulations font l objet d une surveillance particulière, celles-ci ont lieu aux frais de l entrepositaire. L administration des douanes peut prendre toutes dispositions utiles pour assurer le contrôle de la régularité des opérations (prélèvement d échantillons, marquage, estampillage, etc.). c) Les marchandises manipulées sont prises en charge selon les quantités et l espèce reconnues à la date de leur entrée en entrepôt. Les déchets inutilisables sont alloués en franchise ; ceux susceptibles d utilisation sont pris en charge. Article 19 : Les marchandises importées doivent être identifiables par l administration des douanes pendant tout le temps qu elles sont stockées dans les locaux agréés pour servir d entrepôt privé de douane. Peuvent être utilisées, d une manière générale, pour permettre l identification des marchandises : - les données probantes existant dans les documents commerciaux (factures, lettres de transport, notes de colisage), - les marques, numéros et autres indications figurant de manière permanente sur les marchandises, - à titre exceptionnel, et uniquement lorsque les deux premières méthodes n ont pas été possibles, des marques propres à la douane (scellement, poinçons, etc.). A défaut d être identifiable, les marchandises doivent être soumises à des conditions particulières de sécurisation prévues par décision du Directeur général des douanes. Article 20 : La personne responsable de la gestion de l entrepôt privé doit tenir une comptabilité matière des marchandises entreposées. La forme de cette comptabilité doit être agréée par l administration des douanes dans le cadre de l autorisation de mise en entrepôt. Article 21 : L administration des douanes procède périodiquement au recensement des marchandises se trouvant dans les entrepôts privés. Article 22 : En cas de déficits, et sauf les cas cités à l article 23 alinéa 1 ci-dessous, les droits et taxes sont exigibles conformément à l article 186 du Code des douanes sans préjudice des pénalités qui pourraient être encourues. 7

8 Les excédents constatés dans les entrepôts sont immédiatement pris en charge dans la comptabilité matière des marchandises entreposées sans préjudice également d autres mesures que pourrait prendre l administration des douanes. Article 23 : Lorsque les marchandises sont détruites ou irrémédiablement perdues pendant leur séjour en entrepôt pour une cause tenant à leur nature (dessiccation, évaporation, etc.), ou en raison d un cas fortuit ou de force majeure elles sont admises en franchise des droits et taxes exigibles. Toutefois, ces droits et taxes restent dus en cas de vol portant sur les marchandises stockées. Chapitre VI APUREMENT DU REGIME Article 24 : A l expiration du délai maximal de séjour des marchandises en entrepôt privé fixé dans le Code des douanes, les marchandises entreposées doivent avoir reçu une destination qui permet l apurement du régime. Article 25 : Les marchandises en entrepôt de douane peuvent recevoir les mêmes destinations que si elles provenaient de l importation directe et aux mêmes conditions. Article 26 : Les comptes d entrepôt sont apurés selon les quantités et les espèces pris en charge lors de l entrée en entrepôt sauf les cas prévus à l article 22 alinéa 2 du présent Arrêté. Article 27 : La mise à la consommation des marchandises sorties d un entrepôt privé doit se faire conformément à l article et 4 du Code des douanes pour ce qui concerne les droits et taxes exigibles et les valeurs à prendre en considération. Les déclarations de mise à la consommation doivent être déposées à la date de la sortie d entrepôt ou au plus tard le premier jour ouvrable après cette date lorsque la sortie d entrepôt a été effectuée en dehors des heures d ouverture du bureau de domiciliation sauf autorisation exceptionnelle de l administration des douanes conformément à l article 105 du Code des douanes. Article 28 : (Abrogé). Article 29 : Les marchandises placées sous le régime de l entrepôt privé peuvent faire l objet d un transfert sans qu il soit mis fin à ce régime : a) lorsque le transfert est requis au sein d une même autorisation de mise en entrepôt, aucune déclaration de transit n est exigée à condition que : i. le transfert s opère entre deux locaux agréés conformément à l article 4 alinéa 2 ci-dessus ; ii. les deux locaux sont domiciliés auprès d un même bureau des douanes ; iii. la procédure de transfert des marchandises entre ces deux locaux a été acceptée par l administration des douanes. b) lorsque le transfert s opère entre deux titulaires d autorisation de mise en entrepôt privé, les conditions suivantes doivent être remplies : 8

9 i. une déclaration réglementaire de mise entrepôt est déposée par le destinataire du transfert, lequel doit, au préalable, avoir rempli les conditions d utilisation du régime de l entrepôt privé tels que prévus par le présent Arrêté ; ii. le déplacement des marchandises doit être effectué sous couvert d une déclaration de transit. Dans les deux cas de transfert, une demande préalable doit être déposée auprès du service chargé de la délivrance de l autorisation de mise en entrepôt privé. Article 30 : Suivant autorisation de l administration des douanes, le bénéficiaire d un régime de l entrepôt privé peut procéder à la destruction des marchandises stockées, notamment lorsque celles-ci sont avariées. Si, les produits issus de cette opération sont récupérables comme déchets, ils sont soumis au paiement des droits et taxes en vigueur au moment de l enregistrement de la déclaration en détail y relative calculés sur la base de l espèce, de la valeur et de la quantité considérés à la même date. Article 31 : (Abrogé). 9

10 Chapitre VII DISPOSITIONS FINALES Article 32 : Toutes dispositions contraires à celles du présent Arrêté sont et demeurent abrogées, notamment celles de l Arrêté n 787 du 27 avril Article 33 : Le présent Arrêté sera publié au Journal officiel de la République de Madagascar. Signé : RAJAONARIMAMPIANINA Hery MINISTRE DES FINANCES ET DU BUDGET 10

Vu le code des douanes, tel que promulgué par la loi n 2008-34 du 2 juin 2008 et notamment son article 180,

Vu le code des douanes, tel que promulgué par la loi n 2008-34 du 2 juin 2008 et notamment son article 180, Arrêté du ministre des finances du 2 mars 2009, fixant les procédures d octroi du régime et les modalités d aménagements et d exploitation de l entrepôt privé. Le ministre des finances, Vu le code des

Plus en détail

Régimes Douaniers Economiques à caractère commercial

Régimes Douaniers Economiques à caractère commercial Régimes Douaniers Economiques à caractère commercial Les régimes douaniers commerciaux ont pour objectif de créer, de développer et de consolider des échanges commerciaux avec des partenaires étrangers,

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ÉCONOMIE ET DES FINANCES BUDGET Arrêté du 12 avril 2013 prescrivant la souscription d une soumission générale cautionnée pour le dédouanement

Plus en détail

La déclaration en douane doit s accompagner obligatoirement des documents ciaprès

La déclaration en douane doit s accompagner obligatoirement des documents ciaprès I. Le dossier de dédouanement : La déclaration en douane doit s accompagner obligatoirement des documents ciaprès : Facture domiciliée auprès d'une banque agréée en Algérie Copie du registre de commerce

Plus en détail

Lignes directrices concernant les contrôles à l importation dans le domaine de la sécurité et de la conformité des produits

Lignes directrices concernant les contrôles à l importation dans le domaine de la sécurité et de la conformité des produits COMMISSION EUROPÉENNE DIRECTION GÉNÉRALE FISCALITÉ ET UNION DOUANIÈRE Sécurité et sûreté, facilitation des échanges et coordination internationale Protection des citoyens et application des DPI Lignes

Plus en détail

COMITÉ DU CODE DES DOUANES SECTION FORMALITES A L IMPORTATION ET A L EXPORTATION DANS LE CONTEXTE DU REGLEMENT (CE) N 648/2005

COMITÉ DU CODE DES DOUANES SECTION FORMALITES A L IMPORTATION ET A L EXPORTATION DANS LE CONTEXTE DU REGLEMENT (CE) N 648/2005 COMMISSION EUROPÉENNE DIRECTION GÉNÉRALE FISCALITÉ ET UNION DOUANIÈRE Politique douanière Régimes douaniers Bruxelles, le 27 octobre 2010 TAXUD/A3/0034/2010 COMITÉ DU CODE DES DOUANES SECTION FORMALITES

Plus en détail

CODE DES DOUANES TITRE VI REGIMES SUSPENSIFS, REGIMES DOUANIERS ECONOMIQUES ET EXPORTATION TEMPORAIRE

CODE DES DOUANES TITRE VI REGIMES SUSPENSIFS, REGIMES DOUANIERS ECONOMIQUES ET EXPORTATION TEMPORAIRE CODE DES DOUANES TITRE VI REGIMES SUSPENSIFS, REGIMES DOUANIERS ECONOMIQUES ET EXPORTATION TEMPORAIRE Chapitre I Dispositions générales Article 137 1- Les régimes suspensifs, les régimes douaniers économiques

Plus en détail

CHAPITRE VI PROCEDURE DE DEDOUANEMENT. Section 1. Généralités.

CHAPITRE VI PROCEDURE DE DEDOUANEMENT. Section 1. Généralités. CHAPITRE VI PROCEDURE DE DEDOUANEMENT. Section 1. Généralités. Art. 75 : - Toutes les marchandises importées, réimportées, destinées à être exportées ou réexportées doivent faire l'objet d'une déclaration

Plus en détail

LE CARNET ATA Le passeport pour vos marchandises

LE CARNET ATA Le passeport pour vos marchandises LE CARNET ATA Le passeport pour vos marchandises Demandes via www.eata.be Fédération des Chambres de Commerce belges Avenue Louise 500 1050 Bruxelles Tél.: 02/209.05.50 Fax: 02/209.05.68 E mail: info@belgianchambers.be

Plus en détail

Administration : ensemble des services ayant, soit exclusivement, soit accessoirement, des attributions en matière de douane.

Administration : ensemble des services ayant, soit exclusivement, soit accessoirement, des attributions en matière de douane. Décret du 29 janvier 1949_Régime douanier_coordination JO de 1949 p. 335 Chap. 1. Dispositions préliminaires Art. 1. Pour l application du présent décret et des mesures prises pour son exécution, il est

Plus en détail

CONVENTION DOUANIÈRE RELATIVE A L IMPORTATION TEMPORAIRE VÉHICULES ROUTIERS PRIVÉS

CONVENTION DOUANIÈRE RELATIVE A L IMPORTATION TEMPORAIRE VÉHICULES ROUTIERS PRIVÉS ECE/TRANS/107/Rev. 1 COMMISSION ÉCONOMIQUE POUR L EUROPE COMITÉ DES TRANSPORTS INTÉRIEURS CONVENTION DOUANIÈRE RELATIVE A L IMPORTATION TEMPORAIRE VÉHICULES ROUTIERS PRIVÉS EN DATE, À GENÈVE, DU 4 JUIN

Plus en détail

République de Guinée. Présidence de la République Secrétariat Général du Gouvernement

République de Guinée. Présidence de la République Secrétariat Général du Gouvernement République de Guinée Travail Justice Solidarité Présidence de la République Secrétariat Général du Gouvernement PROJET DE LOI L/2005/ /AN PORTANT MODIFICATION DES DISPOSITIONS DE LA LOI L/92/015/CTRN DU

Plus en détail

Les Régimes Economiques en Douane

Les Régimes Economiques en Douane Royaume du Maroc Ministère de l Économie, des Finances, de la Privatisation et du Tourisme Département de l Economie, des Finances et de la Privatisation ADMINISTRATION DES DOUANES ET IMPÔTS INDIRECTS

Plus en détail

PROJET DE LOI SÉNAT. ~21 juin liu. modifiant diverses dispositions

PROJET DE LOI SÉNAT. ~21 juin liu. modifiant diverses dispositions - ~ DILOI ~21 juin liu. N" 105 SÉNAT SECONDE SESSION ORDINAIRE DE 1964 1965 PROJET DE LOI modifiant diverses dispositions du Code des douanes. (Texte définitif.) Le Sénat a adopté sans modification, en

Plus en détail

REPOBLIKAN I MADAGASIKARA Tanindrazana-Fahafahana-Fandrosoana ----------------- MINISTERE DES FINANCES ET DU BUDGET ----------------

REPOBLIKAN I MADAGASIKARA Tanindrazana-Fahafahana-Fandrosoana ----------------- MINISTERE DES FINANCES ET DU BUDGET ---------------- REPOBLIKAN I MADAGASIKARA Tanindrazana-Fahafahana-Fandrosoana ----------------- MINISTERE DES FINANCES ET DU BUDGET ---------------- DECRET N 2009-048 Fixant les modalités d application de la loi n 2006-008

Plus en détail

Au sens des dispositions de l article 2, du règlement n 07 01, sont considérées comme :

Au sens des dispositions de l article 2, du règlement n 07 01, sont considérées comme : Le règlement N 07 01 du 09/01/2007, relatif aux règles applicables aux transactions courantes avec l étranger et aux comptes devises a modifié et remplacé les règlements n 91 12 relatif à la domiciliation

Plus en détail

COMMISSION DES COMMUNAUTÉS EUROPÉENNES DÉCISION DE LA COMMISSION

COMMISSION DES COMMUNAUTÉS EUROPÉENNES DÉCISION DE LA COMMISSION FR REM 20/98 0 COMMISSION DES COMMUNAUTÉS EUROPÉENNES Bruxelles, le 1-7-1999 DÉCISION DE LA COMMISSION du constatant que le remboursement des droits à l'importation est justifié dans un cas particulier.

Plus en détail

DIRECTIVE 98/71/CE DU PARLEMENT EUROPÉEN ET DU CONSEIL du 13 octobre 1998 sur la protection juridique des dessins ou modèles

DIRECTIVE 98/71/CE DU PARLEMENT EUROPÉEN ET DU CONSEIL du 13 octobre 1998 sur la protection juridique des dessins ou modèles L 289/28 FR Journal officiel des Communautés européennes 28. 10. 98 DIRECTIVE 98/71/CE DU PARLEMENT EUROPÉEN ET DU CONSEIL du 13 octobre 1998 sur la protection juridique des dessins ou modèles LE PARLEMENT

Plus en détail

RÈGLEMENTS. 29.5.2009 FR Journal officiel de l Union européenne L 134/1

RÈGLEMENTS. 29.5.2009 FR Journal officiel de l Union européenne L 134/1 29.5.2009 FR Journal officiel de l Union européenne L 134/1 I (Actes pris en application des traités CE/Euratom dont la publication est obligatoire) RÈGLEMENTS RÈGLEMENT (CE) N o 428/2009 du Conseil du

Plus en détail

GUIDE DES DOUANES ET DU COMMERCE EXTERIEUR

GUIDE DES DOUANES ET DU COMMERCE EXTERIEUR GUIDE DES DOUANES ET DU COMMERCE EXTERIEUR EDITION 2006 Prospection. Financement. Transport. Assurances. Douane. Fiscalité INTRODUCTION : La gestion du commerce extérieur LEXIQUE Chapitre I : PROSPECTION

Plus en détail

Conditions générales de vente Leeuwenburgh Fineer B.V.

Conditions générales de vente Leeuwenburgh Fineer B.V. Conditions générales de vente Leeuwenburgh Fineer B.V. Conditions générales Leeuwenburgh Fineer B.V, sise Raamsdonksveer, Bliek 9-13 (4941 SG) et enregistrée à la Chambre de commerce et d industrie sous

Plus en détail

Les produits sont proposés à la vente sur le territoire géographique mondial.

Les produits sont proposés à la vente sur le territoire géographique mondial. CONDITIONS GENERALES DE VENTE Objet Les présentes conditions générales de vente ont pour objet, d'une part, d'informer tout éventuel consommateur sur les conditions et modalités dans lesquelles p DOMAINE-

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES DOUANES ET DES IMPOTS. Texte n DGI 2011/31 Note commune N 22/ 2011

BULLETIN OFFICIEL DES DOUANES ET DES IMPOTS. Texte n DGI 2011/31 Note commune N 22/ 2011 BULLETIN OFFICIEL DES DOUANES ET DES IMPOTS DIFFUSION GENERALE Documents Administratifs N 2011/35/09 0.1.0.0.1.2. (IMPOTS) Texte n DGI 2011/31 Note commune N 22/ 2011 OBJET : Régime fiscal des sociétés

Plus en détail

LA CIRCULATION DES PRODUITS SOUMIS À ACCISES

LA CIRCULATION DES PRODUITS SOUMIS À ACCISES LA CIRCULATION DES PRODUITS SOUMIS À ACCISES Kit pédagogique GAMMA V2 décembre 2010 LA CIRCULATION DES PRODUITS SOUMIS À ACCISES 1- LE CHAMP D'APPLICATION 2- LES PRODUITS SOUMIS À ACCISES 3- LES OPÉRATEURS

Plus en détail

CONVENTION RELATIVE AU REGIME DOUANIER DES CONTENEURS UTILISES EN TRANSPORT INTERNATIONAL DANS LE CADRE D UN POOL

CONVENTION RELATIVE AU REGIME DOUANIER DES CONTENEURS UTILISES EN TRANSPORT INTERNATIONAL DANS LE CADRE D UN POOL ECE/TRANS/106 COMMISSION ECONOMIQUE POUR L EUROPE COMITE DES TRANSPORTS INTERIEURS CONVENTION RELATIVE AU REGIME DOUANIER DES CONTENEURS UTILISES EN TRANSPORT INTERNATIONAL DANS LE CADRE D UN POOL En date,

Plus en détail

Rabat, le 5 décembre 2011 CIRCULAIRE N 5295 /312

Rabat, le 5 décembre 2011 CIRCULAIRE N 5295 /312 Rabat, le 5 décembre 2011 CIRCULAIRE N 5295 /312 OBJET : Procédures et Méthodes. Importation et exportation des échantillons et spécimens. REFER : - Circulaires n s 4559/311 du 21/01/1999 et 4581/311 du

Plus en détail

DECRETE : Chapitre I - Des dispositions générales

DECRETE : Chapitre I - Des dispositions générales REPOBLIKAN'I MADAGASIKARA Tanindrazana-Fahafahana-Fandrosoana MINISTERE DE LA FONCTION PUBLIQUE, DECRET N 2006-432 portant application du contingentement des concours de recrutement dans la Fonction Publique

Plus en détail

Guide pour e-commerçants

Guide pour e-commerçants Guide pour e-commerçants Explications claires des obligations légales des e-commerçants Conseils pratiques pour mettre votre site en conformité Modèles de textes faciles à adapter Mars 2015 Glynnis Makoundou

Plus en détail

BULLETIN D INFORMATION

BULLETIN D INFORMATION BULLETIN D INFORMATION REGIME FISCAL DES SOCIETES DE COMMERCE INTERNATIONAL CABINET ZAHAF & ASSOCIES Société d expertise comptable www.cabinetzahaf.tn Rue du lac Toba - Immeuble Bougassas, les Berges du

Plus en détail

Loi fédérale sur les résidences secondaires

Loi fédérale sur les résidences secondaires Loi fédérale sur les résidences secondaires du L Assemblée fédérale de la Confédération suisse, vu les art. 75 et 75b de la Constitution 1, vu le message du Conseil fédéral du 2, arrête: Chapitre 1 Dispositions

Plus en détail

CIRCULATION DES BOISSONS ALCOOLISEES EN UNION EUROPEENNE RÉGIME GÉNÉRAL DE CIRCULATION

CIRCULATION DES BOISSONS ALCOOLISEES EN UNION EUROPEENNE RÉGIME GÉNÉRAL DE CIRCULATION CIRCULATION DES BOISSONS ALCOOLISEES EN UNION EUROPEENNE RÉGIME GÉNÉRAL DE CIRCULATION Avec l établissement du marché intérieur au 1 er janvier 1993, les contrôles douaniers et fiscaux aux frontières intérieures

Plus en détail

Domaine d intervention

Domaine d intervention Codification NAA : II 63.40 Codification ONS : 63.40 Codification CNRC : 604.617 Inscription de l activité : CNRC FICHE TECHNIQUE Intitulé du métier ou de l activité : Commissionnaire en Douanes Codification

Plus en détail

> Dossier Mise à jour le 13 février 2008

> Dossier Mise à jour le 13 février 2008 > Dossier Mise à jour le 13 février 2008 Les mentions obligatoires à porter sur les factures dans le cadre des échanges intra et extracommunautaires - Justificatifs fiscaux des livraisons intracommunautaires

Plus en détail

Service Public Fédéral FINANCES Administration générale des douanes et accises NOTICE EXPLICATIVE RELATIVE A LA DEMANDE DE CERTIFICATION AEO

Service Public Fédéral FINANCES Administration générale des douanes et accises NOTICE EXPLICATIVE RELATIVE A LA DEMANDE DE CERTIFICATION AEO ANNEXE I bis COMMUNAUTE EUROPEENNE Service Public Fédéral FINANCES Administration générale des douanes et accises NOTICE EXPLICATIVE RELATIVE A LA DEMANDE DE CERTIFICATION AEO Cette notice a été élaborée

Plus en détail

LES FORMALITÉS DE DÉDOUANEMENT À L IMPORT

LES FORMALITÉS DE DÉDOUANEMENT À L IMPORT LES FORMALITÉS DE DÉDOUANEMENT À L IMPORT Les formalités accomplies auprès du GUCE par les transitaire / CAD se résument aux opérations suivantes : Dépôt de la déclaration en douane et obtention du BAE,

Plus en détail

REPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTERE DU TRANSPORT DIRECTION GENERALE DES TRANSPORTS TERRESTRES

REPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTERE DU TRANSPORT DIRECTION GENERALE DES TRANSPORTS TERRESTRES REPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTERE DU TRANSPORT DIRECTION GENERALE DES TRANSPORTS TERRESTRES Décembre 2005 PRESENTE PAR M. MOHAMED EL EUCH SOUS-DIRECTEUR DES ETUDES ET STATISTIQUES 1 / 8 1. Cadre réglementaire

Plus en détail

REGLEMENT N 10/2008/CM/UEMOA RELATIF AUX CONDITIONS D AGREMENT ET D EXERCICE DES COMMISSIONNAIRES EN DOUANE

REGLEMENT N 10/2008/CM/UEMOA RELATIF AUX CONDITIONS D AGREMENT ET D EXERCICE DES COMMISSIONNAIRES EN DOUANE UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE ------------------------- LE CONSEIL DES MINISTRES REGLEMENT N 10/2008/CM/UEMOA RELATIF AUX CONDITIONS D AGREMENT ET D EXERCICE DES COMMISSIONNAIRES EN DOUANE

Plus en détail

Document-maître des infractions (version abrégée)

Document-maître des infractions (version abrégée) C001 2(1.3) Une personne a omis de conserver des documents dans un format qui permet d en faire la lecture par voie électronique pendant la période. C004 7.1 Une personne a fourni à l agent des renseignements

Plus en détail

Guide destiné à l exportation des effets personnels

Guide destiné à l exportation des effets personnels Guide destiné à l exportation des effets personnels TRANSPORT MARITIME GUIDE DESTINE A L EXPORTATION DES EFFETS PERSONNELS Nous vous informons que notre entreprise a obtenu la certification OEA (Opérateur

Plus en détail

Sénégal. Loi fiscale 2006

Sénégal. Loi fiscale 2006 Loi fiscale 2006 Loi n 2006-17 du 30 juin 2006 [NB - Loi n 2006-17 du 30 juin 2006 modifiant certaines dispositions du Code Général des Impôts] Article 1.- L alinéa III de l article 789 du CGI est abrogé.

Plus en détail

Sommaire. Arrêté n 84/MF du 14 juin 1962, définissant les privilèges des membres du corps diplomatique en matière d exemptions douanières et fiscales.

Sommaire. Arrêté n 84/MF du 14 juin 1962, définissant les privilèges des membres du corps diplomatique en matière d exemptions douanières et fiscales. CODE DES DOUANES (Loi n 61-17 du 31 mai 1961, déterminant le Régime douanier de la République du Niger, modifications subséquentes et textes réglementaires d'application) (Mise à jour, Juillet 2000) Sommaire

Plus en détail

L entente de Représentation

L entente de Représentation L entente de Représentation FedEx Trade Networks Transport et Courtage (Canada), Inc. 7075 Ordan Drive Mississauga, ON L5T 1K6 Directives Pour Remplir L entente de Représentation Signez trois copies de

Plus en détail

(BO N 4181 DU 16.12. 1992) (BO N 4259 DU 15.6. 1994) (BO N 4482 DU 15.05. 1997) Dispositions générales. Article premier

(BO N 4181 DU 16.12. 1992) (BO N 4259 DU 15.6. 1994) (BO N 4482 DU 15.05. 1997) Dispositions générales. Article premier Loi n 13-89 relative au commerce extérieur promulguée par le dahir n 1-91-261 du 13 joumada I 1413 (9 novembre 1992), telle quelle a été modifiée et complétée par la loi n 37-93 promulguée par le dahir

Plus en détail

Ordonnance sur la statistique du commerce extérieur

Ordonnance sur la statistique du commerce extérieur Ordonnance sur la statistique du commerce extérieur 632.14 du 12 octobre 2011 (Etat le 1 er janvier 2012) Le Conseil fédéral suisse, vu l art. 15, al. 1, de la loi du 9 octobre 1986 sur le tarif des douanes

Plus en détail

RESUME ENTREPRISE FRANCHE D EXPORTATION ET DISPOSITIFS INCITATIFS DU CGI

RESUME ENTREPRISE FRANCHE D EXPORTATION ET DISPOSITIFS INCITATIFS DU CGI RESUME ENTREPRISE FRANCHE D EXPORTATION ET DISPOSITIFS INCITATIFS DU CGI Révision : 26/02/13 Impression : 23/04/13 RESUME ENTREPRISE FRANCHE D EXPORTATON ET DISPOSITIFS INCITATIFS DU CGI Révision : 26/02/13

Plus en détail

TRANSPORT INTERNATIONAL FERROVIAIRE

TRANSPORT INTERNATIONAL FERROVIAIRE TRANSPORT INTERNATIONAL FERROVIAIRE REGLES UNIFORMES CONCERNANT LE CONTRAT DE TRANSPORT INTERNATIONAL FERROVIAIRE DE MARCHANDISES. TABLE DES MATIERES : TITRE PREMIER : GENERALITES Article premier : Champ

Plus en détail

Se référer aux textes. Outil 1. Loi du 4 août 2008 : modernisation de l économie [Extraits : fonds de dotation]

Se référer aux textes. Outil 1. Loi du 4 août 2008 : modernisation de l économie [Extraits : fonds de dotation] Outil 1. Loi du 4 août 2008 : modernisation de l économie [Extraits : fonds de dotation] [Loi n o 2008-776 du 4 août 2008 de modernisation de l économie, JO du 5 août 2008] Article 140 [Définition Création]

Plus en détail

COMMISSION EUROPÉENNE

COMMISSION EUROPÉENNE 2.8.2013 Journal officiel de l Union européenne C 223/1 (Communications) COMMUNICATIONS PROVENANT DES INSTITUTIONS, ORGANES ET ORGANISMES DE L'UNION EUROPÉENNE COMMISSION EUROPÉENNE Lignes directrices

Plus en détail

Charte de nommage du «.tn»

Charte de nommage du «.tn» République Tunisienne Instance Nationale des Télécommunications ---------------------------------- ------------------------------------ Charte de nommage du «.tn» Version 1.0 Table des matières Article

Plus en détail

PROJET DE DÉCRET n ------ Publics concernés : administrés dans leurs relations avec l administration.

PROJET DE DÉCRET n ------ Publics concernés : administrés dans leurs relations avec l administration. RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère et des finances et des comptes publics PROJET DE DÉCRET n du relatif aux exceptions à l application du principe «silence vaut accord» sur le fondement du II de l article

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS DIRECTION GENERALE DES IMPOTS 3 A-5-05 N 109 du 23 JUIN 2005 TAXE SUR LA VALEUR AJOUTEE (TVA). TERRITORIALITE. LIEU D IMPOSITION DES LIVRAISONS DE GAZ NATUREL ET D ELECTRICITE

Plus en détail

NOTE CIRCULAIRE IMMATRICULATION DES VÉHICULES DIPLOMATIQUES. (05 mars 2014)

NOTE CIRCULAIRE IMMATRICULATION DES VÉHICULES DIPLOMATIQUES. (05 mars 2014) Direction du Protocole P1.1 NOTE CIRCULAIRE IMMATRICULATION DES VÉHICULES DIPLOMATIQUES (05 mars 2014) Le Service public fédéral Affaires étrangères, Commerce extérieur et Coopération au Développement

Plus en détail

www.droit-afrique.com concessionnaire, le permissionnaire ou l amodiataire déclare avoir produites au cours du mois précédent.

www.droit-afrique.com concessionnaire, le permissionnaire ou l amodiataire déclare avoir produites au cours du mois précédent. concessionnaire, le permissionnaire ou l amodiataire déclare avoir produites au cours du mois précédent. Pour permettre l établissement des états de liquidation, une déclaration signée, affirmée sincère

Plus en détail

TRANSPORT COMMERCIAL INTERNATIONNAL

TRANSPORT COMMERCIAL INTERNATIONNAL Ottawa, le 3 juillet 2009 MÉMORANDUM D3-1-5 En résumé TRANSPORT COMMERCIAL INTERNATIONNAL 1. Le Mémorandum D3-1-5, en date du 5 septembre 2008 remplace le Mémorandum D3-1-5, en date du 24 mars 2000. 2.

Plus en détail

L entrepôt sous douane La Procédure de Domiciliation Unique (PDU)

L entrepôt sous douane La Procédure de Domiciliation Unique (PDU) L entrepôt sous douane La Procédure de Domiciliation Unique (PDU) Audit l Conseil l Contentieux l Opérateur Economique Agréé l Dédouanement l Régimes douaniers l Accises l Exportateur Agréé l Entrepôt

Plus en détail

A. Formalités douanières à l importation (ICS)

A. Formalités douanières à l importation (ICS) Le 15 juin 2009 Communication à l attention des opérateurs économiques qui effectuent des formalités d importation ou d exportation en Belgique Mesdames, Messieurs, Objet : état de la situation au 1 er

Plus en détail

Les régimes douaniers

Les régimes douaniers 12 Le régime douanier est un statut juridique donné à la marchandise à l issue de son dédouanement. Il détermine si les droits et taxes seront acquittés ou non, si les contrôles du commerce extérieur seront

Plus en détail

Table des matières CHAPITRE I. INTRODUCTION CIRCULAIRE AFER N 3/2010

Table des matières CHAPITRE I. INTRODUCTION CIRCULAIRE AFER N 3/2010 CIRCULAIRE AFER N 3/2010 Service public fédéral FINANCES ---------------------------------------- Administration de la fiscalité des entreprises et des revenus ----------------------------------------

Plus en détail

Règlement d INTERPOL sur le traitement des données

Règlement d INTERPOL sur le traitement des données BUREAU DES AFFAIRES JURIDIQUES Règlement d INTERPOL sur le traitement des données [III/IRPD/GA/2011(2014)] REFERENCES 51 ème session de l Assemblée générale, résolution AGN/51/RES/1, portant adoption du

Plus en détail

Aptitude professionnelle des conducteurs professionnels affectés au transport de marchandises

Aptitude professionnelle des conducteurs professionnels affectés au transport de marchandises Aptitude professionnelle des conducteurs professionnels affectés au transport de marchandises Objet : Arrêté royal du 4 mai 2007 relatif au permis de conduire, à l aptitude professionnelle et à la formation

Plus en détail

L opérateur de transport et/ou de logistique réalise les prestations demandées dans les conditions prévues notamment à l article 7 ci-dessous.

L opérateur de transport et/ou de logistique réalise les prestations demandées dans les conditions prévues notamment à l article 7 ci-dessous. FEDERATION DES ENTREPRISES DE TRANSPORT ET LOGISTIQUE DE FRANCE Conditions générales de vente régissant les opérations effectuées par les opérateurs de transport et/ou de logistique Article 1 - OBJET ET

Plus en détail

Loi fédérale sur les résidences secondaires*

Loi fédérale sur les résidences secondaires* Projet de la Commission de rédaction pour le vote final Loi fédérale sur les résidences secondaires* (LRS) du 20 mars 2015 L Assemblée fédérale de la Confédération suisse, vu les art. 75 et 75b de la Constitution

Plus en détail

Code des Douanes mis à jour 2002 2/84

Code des Douanes mis à jour 2002 2/84 Code des Douanes mis à jour 2002 2/84 Titre 1 - Principes généraux du régime des douanes Chapitre 1 - Généralités Art.1.- Le territoire douanier des Comores comprend les territoires et les eaux territoriales

Plus en détail

SEMINAIRE DE FORMATION DES ACTEURS DES TRANSPORTS ROUTIERS ET DE LA SECURITE ROUTIERE EN ZONE CEMAC Douala, 10-14 juin 2013

SEMINAIRE DE FORMATION DES ACTEURS DES TRANSPORTS ROUTIERS ET DE LA SECURITE ROUTIERE EN ZONE CEMAC Douala, 10-14 juin 2013 SEMINAIRE DE FORMATION DES ACTEURS DES TRANSPORTS ROUTIERS ET DE LA SECURITE ROUTIERE EN ZONE CEMAC Douala, 10-14 juin 2013 Instruments légaux internationaux de sécurité et de facilitation du transport

Plus en détail

LOI N 2006-029 du 24 novembre 2006. portant organisation de la Chambre de Commerce et d Industrie. (J.O. n 3 102 du 23/04/08, pages 2803 à 2809)

LOI N 2006-029 du 24 novembre 2006. portant organisation de la Chambre de Commerce et d Industrie. (J.O. n 3 102 du 23/04/08, pages 2803 à 2809) LOI N 2006-029 du 24 novembre 2006 portant organisation de la Chambre de Commerce et d Industrie (J.O. n 3 102 du 23/04/08, pages 2803 à 2809) L Assemblée nationale et le Sénat ont adopté en leur séance

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES DE VENTE

CONDITIONS GENERALES DE VENTE Article 1 : Offres et Devis CONDITIONS GENERALES DE VENTE Les offres de prix ne sont valables que pendant un délai de 3 mois à compter de leur émission et n engage le vendeur que dans la mesure où les

Plus en détail

DECRET N 2.03.169 DU22 MOHARREM (26 MARS 2003) RELATIF AU TRANSPORT ROUTIER DE MARCHANDISES POUR COMPTE D'AUTRUI OU POUR COMPTE PROPRE.

DECRET N 2.03.169 DU22 MOHARREM (26 MARS 2003) RELATIF AU TRANSPORT ROUTIER DE MARCHANDISES POUR COMPTE D'AUTRUI OU POUR COMPTE PROPRE. DECRET N 2.03.169 DU22 MOHARREM (26 MARS 2003) RELATIF AU TRANSPORT ROUTIER DE MARCHANDISES POUR COMPTE D'AUTRUI OU POUR COMPTE PROPRE. Le Premier Ministre, Vu le dahir n 1.63.260 du 24 joumada II 1383

Plus en détail

29.6.2013 Journal officiel de l Union européenne L 181/15

29.6.2013 Journal officiel de l Union européenne L 181/15 29.6.2013 Journal officiel de l Union européenne L 181/15 RÈGLEMENT (UE) N o 608/2013 DU PARLEMENT EUROPÉEN ET DU CONSEIL du 12 juin 2013 concernant le contrôle, par les autorités douanières, du respect

Plus en détail

GUIDE DES EXPORTATIONS A DESTINATION DU NIGER

GUIDE DES EXPORTATIONS A DESTINATION DU NIGER GUIDE DES EXPORTATIONS A DESTINATION DU NIGER WWW.SGS.COM A compter du 1er mars 2015, les importations de marchandises à destination de la République du Niger sont soumises à inspection et vérification,

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES DE VENTE EN LIGNE

CONDITIONS GENERALES DE VENTE EN LIGNE CONDITIONS GENERALES DE VENTE EN LIGNE Les présentes conditions générales de vente régissent l'ensemble des relations entre la société «DEV-A», société à responsabilité limitée au capital de 5 000 euros,

Plus en détail

5 EXEMPLES DES MEILLEURES PRATIQUES

5 EXEMPLES DES MEILLEURES PRATIQUES - 247 - MEILLEURES PRATIQUES 5 EXEMPLES DES MEILLEURES PRATIQUES 5.1 INTRODUCTION Les exemples de meilleures pratiques préparés par le Groupe de travail des problèmes douaniers intéressant les transports

Plus en détail

Les régimes douaniers économiques LES AVANTAGES DES REGIMES ECONOMIQUES

Les régimes douaniers économiques LES AVANTAGES DES REGIMES ECONOMIQUES Les régimes douaniers économiques LES AVANTAGES DES REGIMES ECONOMIQUES Définition Un régime douanier correspond à la situation douanière d'une marchandise tierce ou communautaire et doit être distingué

Plus en détail

Exposer en Suisse : Guide pratique

Exposer en Suisse : Guide pratique Exposer en Suisse : Guide pratique En partenariat avec Friderici Spécial SA et Schneider & Cie SA SA, Novembre 2011 2 EN RESUME SANS VENTE Etablir un carnet ATA Présenter ce carnet aux postes frontières

Plus en détail

514.51. Loi fédérale sur le matériel de guerre (LFMG) Dispositions générales. du 13 décembre 1996 (Etat le 1 er février 2013)

514.51. Loi fédérale sur le matériel de guerre (LFMG) Dispositions générales. du 13 décembre 1996 (Etat le 1 er février 2013) Loi fédérale sur le matériel de guerre (LFMG) 514.51 du 13 décembre 1996 (Etat le 1 er février 2013) L Assemblée fédérale de la Confédération suisse, vu les art. 41, al. 2 et 3, et 64 bis de la constitution

Plus en détail

LE CARNET ATA Le passeport pour vos marchandises

LE CARNET ATA Le passeport pour vos marchandises LE CARNET ATA Le passeport pour vos marchandises Fédération des Chambres de Commerce belges Avenue Louise 500 1050 Bruxelles Tél.: 02/209.05.50 Fax: 02/209.05.68 E-mail: info@belgianchambers.be La Fédération

Plus en détail

Rabat, le 30 décembre 2005 CIRCULAIRE 4976/222

Rabat, le 30 décembre 2005 CIRCULAIRE 4976/222 Rabat, le 30 décembre 2005 CIRCULAIRE 4976/222 OBJET : - Entrée en vigueur de l'accord de Libre Echange conclu entre le Royaume du Maroc et la République de Turquie. REFER : - Correspondance n 18094/003008

Plus en détail

Règlement des licences (RL)

Règlement des licences (RL) Règlement des licences (RL) 2015 Table des matières I. Dispositions générales... 4 Art. 1 Champ d application... 4 Art. 2 Rapport à d autres règlements... 4 Art. 3 But de l octroi d une licence de compétition...

Plus en détail

CONSERVATION DES DOCUMENTS AU CANADA PAR LES IMPORTATEURS

CONSERVATION DES DOCUMENTS AU CANADA PAR LES IMPORTATEURS Ottawa, le 4 septembre 2008 MÉMORANDUM D17-1-21 En résumé CONSERVATION DES DOCUMENTS AU CANADA PAR LES IMPORTATEURS 1. Ce mémorandum était antérieurement intitulé, mémorandum D17-1-21, Tenue des livres

Plus en détail

Conditions Générales de Livraison

Conditions Générales de Livraison Conditions Générales de Livraison 1 Validité (1) Toutes les livraisons, prestations et offres du vendeur se feront exclusivement sur la base de ces Conditions Générales de Livraison. Celles-ci font partie

Plus en détail

Permis d exploitation et de la concession minière

Permis d exploitation et de la concession minière Permis d exploitation et de la concession minière CODE: CS/10 DERNIERE ACTUALISATION: Novembre 2012 DESCRIPTION: L exploitation minière se définit comme l ensemble des travaux géologiques et miniers par

Plus en détail

INSTITUT NATIONAL DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE (INPI) (KAZAKHSTAN)

INSTITUT NATIONAL DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE (INPI) (KAZAKHSTAN) PCT Guide du déposant Phase nationale Chapitre national Page 1 INSTITUT NATIONAL DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE (INPI) (KAZAKHSTAN) EN TANT QU OFFICE DÉSIGNÉ (OU ÉLU) TABLE DES MATIÈRES L OUVERTURE DE

Plus en détail

ACCORD ENTRE LE GOUVERNEMENT DE LA REPUBLIQUE DE FINLANDE ET LE GOUVERNEMENT DU ROYAUME DU MAROC CONCERNANT LES TRANSPORTS ROUTIERS INTERNATIONAUX

ACCORD ENTRE LE GOUVERNEMENT DE LA REPUBLIQUE DE FINLANDE ET LE GOUVERNEMENT DU ROYAUME DU MAROC CONCERNANT LES TRANSPORTS ROUTIERS INTERNATIONAUX ACCORD ENTRE LE GOUVERNEMENT DE LA REPUBLIQUE DE FINLANDE ET LE GOUVERNEMENT DU ROYAUME DU MAROC CONCERNANT LES TRANSPORTS ROUTIERS INTERNATIONAUX _ Désireux de favoriser les transports routiers de voyageurs

Plus en détail

D E C R E T S. 28 Moharram 1430 25 janvier 2009 4 JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N 06

D E C R E T S. 28 Moharram 1430 25 janvier 2009 4 JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N 06 4 JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N 06 D E C R E T S Décret exécutif n 09-18 du 23 Moharram 1430 correspondant au 20 janvier 2009 fixant la réglementation relative à l exercice de la profession

Plus en détail

RECUEIL RELATIF AUX AVANTAGES ET FACILITATIONS ACCORDES AUX EXPORTATIONS HORS HYDROCARBURES

RECUEIL RELATIF AUX AVANTAGES ET FACILITATIONS ACCORDES AUX EXPORTATIONS HORS HYDROCARBURES REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTERE DU COMMERCE DIRECTION DE LA PROMOTION DES EXPORTATIONS RECUEIL RELATIF AUX AVANTAGES ET FACILITATIONS ACCORDES AUX EXPORTATIONS HORS HYDROCARBURES

Plus en détail

LA LOI DE MODERNISATION DE LA FONCTION PUBLIQUE MODERNISATION FONCTION PUBLIQUE. Note d information N 2007-30 du 1 er septembre 2007 REFERENCES

LA LOI DE MODERNISATION DE LA FONCTION PUBLIQUE MODERNISATION FONCTION PUBLIQUE. Note d information N 2007-30 du 1 er septembre 2007 REFERENCES Note d information N 2007-30 du 1 er septembre 2007 LA LOI DE MODERNISATION DE LA REFERENCES Loi n 2007-148 du 2 février 2007 de modernisation de la fonction publique (Journal officiel du 6 février 2007)

Plus en détail

CARREFOUR STATUTS. (à jour au 27 juillet 2012)

CARREFOUR STATUTS. (à jour au 27 juillet 2012) CARREFOUR Société Anonyme au capital de 1 773 036 632,50 euros Siège social 33, avenue Emile Zola (92100) Boulogne-Billancourt 652 014 051 RCS NANTERRE STATUTS (à jour au 27 juillet 2012) TITRE I. DISPOSITIONS

Plus en détail

République Centrafricaine. Possession, détention, exploitation et commerce de l or et des diamants bruts

République Centrafricaine. Possession, détention, exploitation et commerce de l or et des diamants bruts Possession, détention, exploitation et commerce de l or et des diamants bruts [NB - Ordonnance n 83.024 du 15 mars 1983 fixant les conditions de possession et de détention et réglementant l exploitation

Plus en détail

La TVA en France. . Quelles sont les modalités administratives pour être inscrit en France?

La TVA en France. . Quelles sont les modalités administratives pour être inscrit en France? La TVA en France Vous êtes une entreprise étrangère non établie en France. Vous désirez réaliser des opérations sur le territoire français ou vous y implanter par l intermédiaire d un établissement stable

Plus en détail

DROIT FISCAL DROIT DOUANIER DROIT COMMUNAUTAIRE

DROIT FISCAL DROIT DOUANIER DROIT COMMUNAUTAIRE Association COLLIN de SUSSY I.Phase de contrôle Garanties offertes par l administration lors de la phase de contrôle DROIT FISCAL DROIT DOUANIER DROIT COMMUNAUTAIRE -Nécessité de l envoi par l administration

Plus en détail

TAXUD/1284/2005, Rév. 6 Orig.: EN

TAXUD/1284/2005, Rév. 6 Orig.: EN COMMISSION EUROPÉENNE DIRECTION GÉNÉRALE FISCALITÉ ET UNION DOUANIÈRE Politique douanière, législation, tarif douanier Législation douanière Bruxelles, le 15 février 2013 Taxud/A/2 EG (2013) 404977 TAXUD/1284/2005,

Plus en détail

Chapitre 4 : La douane.

Chapitre 4 : La douane. Chapitre 4 : La douane. I) Les fonctions de la douane. En France, l administration des Douanes est représentée par la DGDDI (Direction des douanes et droits indirects) qui dépend du ministère de l économie.

Plus en détail

RECUEIL DE LEGISLATION. A N 190 6 novembre 2006. S o m m a i r e

RECUEIL DE LEGISLATION. A N 190 6 novembre 2006. S o m m a i r e MEMORIAL Journal Officiel du Grand-Duché de Luxembourg 3315 MEMORIAL Amtsblatt des Großherzogtums Luxemburg RECUEIL DE LEGISLATION A N 190 6 novembre 2006 S o m m a i r e Règlement grand-ducal du 18 octobre

Plus en détail

1. Décret exécutif n 09-18 du 20 Janvier 2009, modifié et complété, fixant la réglementation relative à l'exercice de la profession d'agent

1. Décret exécutif n 09-18 du 20 Janvier 2009, modifié et complété, fixant la réglementation relative à l'exercice de la profession d'agent Ministère de l Habitat et de l Urbanisme Direction Générale de l Habitat et de la Construction Direction de la Gestion Immobilière Sous Direction de la Préservation du Patrimoine Immobilier Synthèse des

Plus en détail

Règlement des examens pour les Actuaires ASA

Règlement des examens pour les Actuaires ASA Association Suisse des Actuaires Schweizerische Aktuarvereinigung Swiss Association of Actuaries Règlement des examens pour les Actuaires ASA I. Dispositions générales Art. 1. Principes de base L Association

Plus en détail

I. L'importation de marchandises originaires de pays tiers à l'union européenne

I. L'importation de marchandises originaires de pays tiers à l'union européenne I. L'importation de marchandises originaires de pays tiers à l'union européenne Le régime d'importation applicable au sein des États membres aux produits tiers est fonction à la fois de la nature de la

Plus en détail

Atelier «Les procédures douanières d aujourd hui à demain»

Atelier «Les procédures douanières d aujourd hui à demain» Atelier «Les procédures douanières d aujourd hui à demain» «Code des douanes de l Union» Bureau DGDDI E3 - Politique du dédouanement Paris, le 22 septembre 2015 2 Plan I- De la procédure de dédouanement

Plus en détail

Telle est, Monsieur le Président de la République, l économie du présent projet de décret que j ai l honneur de soumettre à votre signature.

Telle est, Monsieur le Président de la République, l économie du présent projet de décret que j ai l honneur de soumettre à votre signature. REPUBLIQUE DU SENEGAL Un Peuple - Un but - Une Foi ----------------- DECRET N 83-423 du 21 AVRIL 1983 RELATIF AUX ACTIVITES DE TRANSACTION ET DE GESTION IMMOBILIERES RAPPORT DE PRESENTATION La loi n 82-07

Plus en détail

EDITION 2010. PROVITA Conditions générales d assurance (CGA) de l assurance obligatoire des soins selon la LAMal POUR LA MEILLEURE DES MÉDECINES.

EDITION 2010. PROVITA Conditions générales d assurance (CGA) de l assurance obligatoire des soins selon la LAMal POUR LA MEILLEURE DES MÉDECINES. EDITION 2010 PROVITA Conditions générales d assurance (CGA) de l assurance obligatoire des soins selon la LAMal POUR LA MEILLEURE DES MÉDECINES. Sommaire Page I Généralités Art. 1 Contenu 3 Art. 2 Base

Plus en détail

TABLE DES MATIERES. Section 1 : Retrait... 20-22 Section 2 : Renonciation... 23-25 Section 3 : Nullité... 26-28

TABLE DES MATIERES. Section 1 : Retrait... 20-22 Section 2 : Renonciation... 23-25 Section 3 : Nullité... 26-28 Ordonnance n 03-08 du 19 Joumada El Oula 1424 correspondant au 19 juillet 2003 relative à la protection des schémas de configuration des circuits intégrés TABLE DES MATIERES Articles Titre I : Dispositions

Plus en détail

Contrat de licence. 1. Objet du contrat. 2. Prestations contractuelles

Contrat de licence. 1. Objet du contrat. 2. Prestations contractuelles Contrat de licence 1. Objet du contrat 1.1. Le fournisseur a le droit d utilisation d une œuvre en ce qui concerne les produits sous licence de la maison Move IT Software (selon l annexe 1). Ce progiciel

Plus en détail