SOMMAIRE INTRODUCTION... 3 CE QU IL FAUT RETENIR... 4 LES HOTELS...6 LES CHAMBRES D HOTES...12 LES MEUBLES CLEVACANCES LES CAMPINGS...

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "SOMMAIRE INTRODUCTION... 3 CE QU IL FAUT RETENIR... 4 LES HOTELS...6 LES CHAMBRES D HOTES...12 LES MEUBLES CLEVACANCES... 17 LES CAMPINGS..."

Transcription

1 ETUDE DE POSITIONNEMENT DES TARIFS DES HEBERGEMENTS TOURISTIQUES EN AQUITAINE

2 2

3 SOMMAIRE INTRODUCTION... 3 CE QU IL FAUT RETENIR... 4 LES HOTELS...6 LES CHAMBRES D HOTES...12 LES MEUBLES CLEVACANCES LES CAMPINGS LA THALASSOTHERAPIE...26 LES STATIONS LITTORALES PHARES LES VILLES DE CONGRES

4 4

5 Les études menées par le Comité Régional de Tourisme d Aquitaine portent principalement sur la fréquentation touristique et il n existait pas d étude comparative des prix, effectuée sur des données exhaustives. C est pourquoi le CRT Aquitaine a tenté de réaliser une étude de positionnement des prix des hébergements de la région. Au-delà de résultats directement opérationnels, le but était de rechercher une méthodologie pratique, fiable et reproductible dans le temps, afin de pouvoir mesurer des évolutions. Deux méthodes ont été utilisées. Une première partie de l étude a été réalisée à partir des fichiers commerciaux descriptifs des prix des hébergements «secs», c est-à-dire les hébergements sans prestations annexes. Toutes les régions concurrentes de l Aquitaine ont été contactées afin de fournir leurs fichiers commerciaux. Une deuxième partie de l étude a été menée à partir des données de tarifs de produits complexes (séjour en thalassothérapie, location en camping) collectés par téléphone à partir d un échantillon représentatif de chaque type d hébergement dans chaque région. Cette prospection a été effectuée en se présentant comme un client potentiel. La collecte des fichiers commerciaux auprès des institutionnels du tourisme s est révélée plus complexe que prévue. En effet, des régions n ont pas pu être exploitées car elles ne possédaient pas de renseignements sur les tarifs ; et si ces renseignements existaient, il s est avéré qu ils étaient parfois de faible qualité (collecte ancienne). En outre, quelques régions ont refusé de fournir ce type de données pour une étude statistique qui aurait pu desservir leur image. De plus, dans le cas où les fichiers ont été transmis, leur format, différent, a nécessité un lourd travail de remise en forme. Dans l échantillon étudié, seuls les prix maximum et minimum ont pu être conservés. Pour les autres types de tarifs inter saison et basse saison il n a pas été pas possible de les harmoniser. La remise en forme de l ensemble des données a nécessité un mois et demi de travail. Pour chaque type de tarif étudié, ont été analysés : La moyenne : Quotient de la somme des valeurs. Elle se prête bien au calcul contrairement à la médiane. En revanche, elle est très sensible aux valeurs extrêmes peu significatives. La médiane : Valeur qui partage une distribution classée en deux sous-ensembles d égal effectif. 50 % des valeurs lui sont supérieures, 50 % lui sont inférieures. Elle a donc une signification de probabilité : un prix a 50 % de chances d être inférieur à la médiane. L écart type : Racine carrée de la moyenne arithmétique des carrés des écarts des valeurs à leur moyenne arithmétique. C est la caractéristique de dispersion la plus courante fortement influencée par les valeurs extrêmes. Il mesure la dispersion autour de la moyenne, c est aussi un bon indicateur des valeurs aberrantes. 5

6 Interprétation des graphiques : Afin d illustrer au mieux la dispersion des tarifs, elle sera illustrée dans les pages suivantes par des graphiques en «boites à moustaches». Ils permettent de visualiser un grand nombre de paramètres des séries de tarifs et de les comparer. 9 e décile 3 e quartile Espace interquartile médiane 1 er quartile Les séries sont partagées en dix parties de même effectif, appelées «déciles», impliquant : - 10 % des tarifs sont inférieurs au 1 er décile, - 10 % des tarifs sont supérieurs au 9 e décile. Le 5 e décile est la médiane. 1 er décile De même, les séries sont partagées en quatre parties de même effectif, appelées «quartiles», impliquant : - 25 % des tarifs sont inférieurs au 1 er quartile, - 25 % des tarifs sont supérieurs au 2 e quartile. L espace interquartile correspond à 50 % des tarifs, donc un tarif sur deux. ************* 6

7 Des tarifs touristiques aquitains assez compétitifs face à ses concurrents français Cette étude du positionnement des prix des hébergements touristiques de l Aquitaine, menée à titre expérimental, montre avant tout la faisabilité de sa réalisation et de sa mise en œuvre. Elaborée à partir de fichiers fournis par d autres CRT ou issus d une enquête téléphonique, l étude réside avant tout sur la fiabilité de ces données. En conséquence, il apparaît que la région Aquitaine propose, dans l ensemble, des tarifs conformes à ceux des régions étudiées. En effet, dans les centres de thalassothérapie, les stations littorales phares et les villes de congrès, l Aquitaine présente des tarifs intermédiaires avec une offre variée et diversifiée. Dans l hôtellerie et l hôtellerie de plein air, la région Aquitaine se situe parmi les deux ou trois régions les moins chères. Seuls deux types d hébergement, les chambres d hôtes et les meublés Clévacances, se distinguent, affichant des tarifs plutôt élevés comparativement aux autres régions françaises étudiées. 7

8 8

9 LES HOTELS I. Echantillon de travail L étude porte sur hôtels collectés, répartis en Aquitaine et dans les régions concurrentes. Les données ont été collectées auprès des CDT ou CRT et sont issues de leur fichier commercial. Région représentée Nombre d hôtels collectés Nombre total d hôtels Part d hôtels collectés Aquitaine ,13 % Bretagne ,12 % Pays de la Loire ,23 % Midi-Pyrénées ,74 % Bourgogne ,33 % Poitou-Charentes ,48 % PACA ,02 % Rhône-Alpes ,98 % II. Les principaux indicateurs Pour l ensemble des régions concernées, les hôtels disposent en moyenne de 31 chambres doubles et / ou de 32 chambres simples. En moyenne, le prix pour une nuit en chambre double est de 56 en basse saison et de 86 en haute saison. Une nuit en chambre simple coûte en moyenne 54 en basse saison et 76 en haute saison. a) Les Chambres doubles en haute saison par région et catégorie Une nuit en chambre double en haute saison est, en moyenne, plus chère en région PACA, avec 117,94 la nuit. Classement des régions pour ce type de séjour, selon le prix moyen et le prix médian : Rang Selon le prix moyen Selon le prix médian 1 PACA (117,94 ) PACA (74,5 ) 2 Bretagne (86,14 ) Bretagne (67,5 ) 3 Aquitaine (71,18 ) Poitou-Charentes (54,44 ) 4 Pays de la Loire (67,74 ) Aquitaine (54 ) 5 Poitou-Charentes (67,48 ) Pays de la Loire (54 ) 6 Bourgogne (65,76 ) Bourgogne (52,75 ) La région PACA et la région Bretagne disposent des hôtels aux prix les plus élevés. A l opposé, les hôtels les moins cher sont situés en Bourgogne. L Aquitaine se situe plutôt bien par rapport aux autres régions littorales et peut avancer un argument tarifaire favorable. 9

10 Ainsi, on constate naturellement que plus l hôtel a d étoiles, plus la dispersion des tarifs est importante : le prix maximum pour une chambre double dans un hôtel «4 étoiles» est de la nuit et le prix minimum dans un hôtel «sans étoile» est de 19,50. Un hôtel «4 étoiles» propose une chambre double pour, en moyenne, 357,9 la nuit, alors qu un hôtel «une étoile» tarifie près de 10 fois moins cher. Les chambres doubles en haute saison des hôtels «sans étoile» coûtent en moyenne 30,42 la nuit. b) Les tarifs selon la présence d un équipement Note : Il semble que la présence de certains équipements dans l établissement peut être discriminante au niveau des tarifs, ex : piscine, tennis, golf. Nous avons souhaité vérifier cette hypothèse. En moyenne, une chambre double coûte 72,89 la nuit lorsque l hôtel n est pas équipé d une piscine et 154,78 la nuit quand l hôtel en est équipé. Il en est de même pour une chambre simple, puisque le coût est de 70,83 la nuit si l hôtel ne possède pas de piscine et 155,23 la nuit si l établissement en est pourvu. La présence d une piscine dans l hôtel influe donc sur le prix de la chambre. Cela s explique aussi par le fait que plus l hôtel est haut de gamme, plus sa probabilité d être équipé d une piscine est forte. c) L influence de la situation régionale et de la catégorie de l hôtel sur les prix Sont étudiés ici les prix des hôtels, en chambre double et en haute saison, de différentes régions, en fonction de la catégorie des établissements. Hôtels «sans étoile» 10

11 Ce diagramme met en évidence que les hôtels «sans étoile» de la région Aquitaine proposent le prix central le plus bas, à 26 la nuit. De plus, c est la région dont les tarifs sont les moins éparpillés. Les autres régions ont des tarifs très dispersés avec une étendue supérieure à 20. La région disposant des hôtels «sans étoile» les plus chers est la région Poitou-Charentes avec 30,15 la nuit. Classement des régions selon le prix médian des hôtels «sans étoile» : 1. Poitou-Charentes : 30,15 la nuit ; 2. PACA : 30 la nuit ; 3. Pays de la Loire : 30 la nuit ; 4. Bourgogne : 28 la nuit ; 5. Bretagne : 27 la nuit ; 6. Aquitaine : 26 la nuit. L écart de prix des hôtels «sans étoile» est très faible, moins de 5. Toutefois : L Aquitaine est la région dont les hôtels «sans étoile» sont les moins chers. Hôtels «1 étoile» Il apparaît qu il y a peu de différence entre les prix pour un hôtel «1 étoile» selon les régions : les prix médians sont à peu près au même niveau ; les dispersions tarifaires sont presque identiques. L influence de la région est faible sur les tarifs hôteliers en «1 étoile». Classement des régions selon le tarif médian des hôtels «1 étoile» : 1. PACA : 45 la nuit ; 2. Poitou-Charentes : 40 la nuit ; 3. Bretagne : 40 la nuit ; 4. Bourgogne : 38,25 la nuit ; 5. Aquitaine : 38 la nuit ; 6. Pays de la Loire : 36,5 la nuit. Les hôtels «1 étoile» affichent approximativement les mêmes prix : l écart entre les hôtels de la région PACA, les plus chers, et ceux de la région Pays de la Loire, les moins chers, est très faible, moins de 10. Toutefois : Les hôtels aquitains sont parmi les hôtels «1 étoile» les plus accessibles. 11

12 Hôtels «2 étoiles» Les prix médians sont approximativement semblables comme en «1 étoile». Nous remarquons que seuls 15 séparent les prix de PACA région la plus chère et ceux de la région Pays de la Loire région la moins chère. Classement des régions selon le tarif médian des hôtels «2 étoiles» : 1. PACA : 65 la nuit ; 2. Bretagne : 58,75 la nuit ; 3. Pays de la Loire : 56 la nuit ; 4. Aquitaine : 53 la nuit ; 5. Poitou-Charentes : 51 la nuit ; 6. Bourgogne : 50,16 la nuit. L Aquitaine présente des tarifs intermédiaires dans ses hôtels «2 étoiles». Hôtels «3 étoiles» Les tarifs des hôtels «3 étoiles» sont proches d une région à l autre mais tendent à se différentier de plus en plus d une région à l autre. Cependant, la dispersion des prix est très importante dans chacune des régions. Seule la région Pays de la Loire possède des hôtels dont les tarifs sont moins dispersés. 12

13 Classement des régions selon le tarif médian des hôtels «3 étoiles» : 1. PACA : 120 la nuit ; 2. Bretagne : 115 la nuit ; 3. Pays de la Loire : 110 la nuit ; 4. Poitou-Charentes : 99,25 la nuit ; 5. Aquitaine : 99 la nuit ; 6. Bourgogne : 86 la nuit. L Aquitaine dispose d hôtels «3 étoiles» aux tarifs plutôt plus concurrentiels que les autres régions, exception faite de la Bourgogne. Les hôtels aquitains font partie des hôtels «3 étoiles» les moins chers, avec un faible tarif médian, égal à 99. Hôtels «4 étoiles» Les prix pratiqués par les hôtels «4 étoiles» varient fortement selon la région. La région PACA est la région où les hôtels «4 étoiles» affichent une étendue de tarifs importante, avec un montant maximum de près de la nuit. Classement des régions selon le tarif médian des hôtels «4 étoiles» : 1. Pays de la Loire : 382 la nuit ; 2. PACA : 320 la nuit ; 3. Aquitaine : 275 la nuit ; 4. Bretagne : 265 la nuit ; 5. Poitou-Charentes : 229 la nuit ; 6. Bourgogne : 207,5 la nuit. La région Aquitaine fait partie du trio des régions possédant les hôtels les plus chers. Cependant, le tarif médian, égal à 275 la nuit, est nettement inférieur à celui des régions classées les plus chères, Pays de la Loire et PACA. L écart avec les régions les moins onéreuses est plus faible que celui avec les plus onéreuses. Les hôtels «4 étoiles» aquitains se situent dans la moyenne. 13

14 Conclusions La région PACA est la région la plus chère, quelle que soit la catégorie de l hôtel. La région Bourgogne est la plus accessible : les hôtels de catégorie élevée y sont le moins cher. Les régions Pays de la Loire et Bretagne disposent d hôtels avec des tarifs proches d une région à l autre, mais les tarifs restent assez élevés. La région Poitou-Charentes a des tarifs intermédiaires : comme pour la Bourgogne, plus la catégorie de l hôtel est élevée plus la région se situe parmi les régions les moins chères. La région Aquitaine a des tarifs conformes à la normale des régions étudiées. Hormis pour les hôtels «4 étoiles», l Aquitaine se situe parmi les trois régions les moins chères. 14

15 LES CHAMBRES D HOTES I. Echantillon de travail Les chambres d hôtes étudiées se situent en Aquitaine, Bretagne, Poitou-Charentes, PACA, Languedoc-Roussillon, Pays de la Loire, Rhône-Alpes, Bourgogne et Midi-Pyrénées. L étude porte sur chambres d hôtes labellisées Gîtes de France, Clévacances et Fleur de soleil. Seules les chambres labellisées ont un classement dans cette étude, réparties comme suit : Région représentée Nombre de chambres d hôtes collectées Part des chambres d hôtes enquêtées Aquitaine ,88 % Bourgogne ,79 % Midi-Pyrénées ,03 % PACA ,39 % Pays de la Loire ,90 % II. Les principaux indicateurs Midi Pyrénées concentre le plus de chambres d hôtes, avec 35 % des chambres étudiées. Près de 15 % des chambres d hôtes se situent en Aquitaine. La majorité des chambres d hôtes (51,84 %) sont de 3 épis ou 3 clés et près de 22 % sont de 2 épis ou 2 clés, selon le label. En revanche, peu de chambres d hôtes sont classées 4 épis ou 4 clés ou 1 épi ou 1 clé, avec respectivement 3,48 % et 5,87 % des établissements. Enfin, environ 17 % des chambres de l ensemble de ces régions ne sont pas classés. Près d un quart des chambres d hôtes dispose d une piscine. 23 % ont une capacité entre 3 et 5 lits. a) Les tarifs en chambres d hôtes Séjour en basse saison Le prix moyen d un séjour en chambre d hôtes en basse saison s élève à environ 49 la nuit. Les tarifs pour ce type de location vont de 11 à 180, avec une forte concentration des prix situés entre 37,5 et 52,5. Peu de chambres, environ 5 %, coûtent plus de 80 la nuit. Moins de 5 % des chambres ont un tarif inférieur à 32. Séjour en haute saison En haute saison, le prix moyen d une nuit en chambre d hôtes est d environ 53. La disparité des tarifs pour ce genre de location va de 11 à 330. La moitié des tarifs se situe entre 37 et 55 la nuit. 15

16 b) Les tarifs selon la situation régionale La saison de référence est la haute-saison. Une nuit est plus chère en région PACA : le prix médian est de 61,50 la nuit. C est la région proposant l étendue de tarifs la plus grande ; une chambre d hôte en PACA peut coûter entre 25 et 330 la nuit. A l opposé, la région Pays de la Loire possède des chambres d hôtes qui affichent les prix les plus homogènes ; le montant varie de 29 à 160 la nuit. Le prix médian est de 42. Classement des régions selon le prix moyen d une chambre d hôtes : 1. PACA : 74,48 la nuit ; 2. Aquitaine : 55,72 la nuit ; 3. Bourgogne : 53,04 la nuit ; 4. Midi-Pyrénées : 48,19 la nuit ; 5. Pays de la Loire : 46,33 la nuit. L Aquitaine se situe dans la tête du classement. L Aquitaine est la deuxième région la plus chère en ce qui concerne le prix des chambres d hôtes. c) Les tarifs selon la présence d un équipement Comme pour les hôtels, la présence d une piscine est discriminante et induit un écart de prix important. Une chambre d hôtes avec l utilisation possible d une piscine coûte en moyenne, en haute saison 68,42 la nuit. Sans cet équipement, le prix descend à environ 48,3 la nuit. d) L influence de la situation régionale et de la catégorie sur les prix Les prix étudiés ici sont les prix des chambres d hôtes, en chambre double et en haute saison, de différentes régions, en fonction de la catégorie des établissements. 16

17 Chambre d hôtes non classées L Aquitaine ne dispose que de trois chambres d hôtes non labellisées. Les chambres d hôtes non labellisées de la région PACA affichent une grande dispersion tarifaire. Classement des régions selon le tarif médian d une chambre d hôtes «sans catégorie» : 1. PACA : 45 la nuit ; 2. Bourgogne : 43 la nuit ; 3. Midi-Pyrénées : 42,5 la nuit ; 4. Aquitaine : 42 la nuit ; 5. Pays de la Loire : 41 la nuit. L Aquitaine possède des chambres d hôtes non classées parmi les moins chères. Chambre d hôtes de «catégorie 1» Une seule chambre d hôtes de «catégorie 1» a été collectée pour la région PACA. Classement des régions selon le tarif médian d une chambre de «catégorie 1» : 1. Pays de la Loire : 45 la nuit ; 2. Aquitaine : 38 la nuit ; 3. Bourgogne : 37 la nuit ; 4. Midi-Pyrénées : 35 la nuit. La région Pays de la Loire possède les chambres d hôtes de «catégorie 1» les plus chères (45 ) tandis que c est en Midi-Pyrénées qu elles sont les moins chères (35 ). 17

18 L Aquitaine ressort comme la deuxième région la plus chère, mais le prix médian, égal à 38 la nuit, est plus proche des montants des régions les moins chères que de la région la plus chère. Les prix des chambres d hôtes aquitaines de «catégorie 1» sont dans la norme haute des régions étudiées. Chambre d hôtes de «catégorie 2» La dispersion tarifaire au sein des régions est approximativement la même quelle que soit la région. Cette dispersion avoisine les 30, mais la région PACA apparaît comme une des régions les plus onéreuses. Classement des régions selon le tarif médian d une chambre de «catégorie 2» : 1. PACA : 50 la nuit ; 2. Aquitaine : 45 la nuit ; 3. Pays de la Loire : 42 la nuit ; 4. Bourgogne : 41 la nuit ; 5. Midi-Pyrénées : 40 la nuit. Les chambres d hôtes aquitaines offrent des prix plus élevés que les autres régions étudiées pour une chambre de «catégorie 2». Chambre d hôtes de «catégorie 3» 18

19 Classement des régions selon le tarif médian d une chambre de «catégorie 3» : 1. PACA : 65 la nuit ; 2. Aquitaine : 55 la nuit ; 3. Bourgogne : 50 la nuit ; 4. Pays de la Loire : 48,5 la nuit ; 5. Midi-Pyrénées : 46 la nuit. Les chambres d hôtes de «catégorie 3» situées en Aquitaine sont parmi les plus chères après PACA. Chambre d hôtes de «catégorie 4» La région Pays de la Loire est absente car aucune chambre d hôtes de «catégorie 4» n y a été collectée. Les tarifs dans les régions Aquitaine et Bourgogne sont très dispersés. Classement des régions selon le tarif médian d une chambre de «catégorie 4» : 1. PACA : 106,5 la nuit ; 2. Aquitaine : 95 la nuit ; 3. Bourgogne : 90 la nuit ; 4. Midi-Pyrénées : 76 la nuit. Les chambres d hôtes de «catégorie 4» en Aquitaine proposent des tarifs élevés proches de ceux de la région PACA. Conclusions La région PACA est la région la plus chère, exception faite des chambres d hôtes de «catégorie 1» (mais un seul établissement a été collecté). En Aquitaine, les chambres d hôtes sont assez chères, souvent positionnées au deuxième rang. La région Midi-Pyrénées possède les chambres d hôtes les moins chères. 19

20 20

21 LES MEUBLES CLEVACANCES I. Echantillon de travail L étude porte sur meublés labellisés Clévacances. Zone représentée Nombre de meublés collectés Nombre total de meublés Part de meublés collectés Dordogne, Gironde, Landes, Pyrénées-Atlantiques (Aquitaine) ,91 % Aveyron (Midi-Pyrénées) ,63 % Bouches-du-Rhône (PACA) ,00 % Ardèche (Rhône-Alpes) ,69 % Gard (Languedoc-Roussillon) ,46 % Charente (Poitou-Charentes) ,55 % II. Les principaux indicateurs Les meublés Clévacances se classent en 5 catégories de confort, de 1 à 5 clés. La majorité des meublés collectés, près de 59 %, est classée «2 clés». Les meublés 4 et 5 clés ne représentent que 1,79 % des meublés collectés. 18 % des meublés sont équipés d une piscine. La capacité d accueil des meublés est de 1 à 20 lits. En moyenne, les Clévacances ont 5 lits. La moitié des meublés peut accueillir entre 3 et 5 personnes. Près de 35% des meublés ont une capacité de 4 lits. Seul ¼ des meublés a 6 lits et plus. a) Les locations pour un séjour d une semaine Séjour en basse saison Une location Clévacances coûte en moyenne 291, toutes catégories confondues. Cependant la dispersion tarifaire avoisine les 219. La plupart des séjours en hébergement Clévacances coûtent aux alentours de 245 la semaine et, généralement, ils se situent dans une fourchette de 187,5 à 302,5. Près de 45 % des meublés Clévacances sont loués entre 225 et 375. Séjour en haute saison Le prix d un séjour dans un meublé Clévacances est en moyenne de 502 la semaine. 35 % des meublés sont loués entre 225 et 375 la semaine. La moitié des meublés est louée entre 274,5 et 549,5 la semaine. En résumé La principale catégorie est «2 clés» et peu de meublés sont équipés d une piscine. La moitié des hébergements a une capacité d accueil de 3 à 5 personnes. La plupart des locations Clévacances d une semaine coûte 245 en basse saison et 412 en haute saison. 21

22 b) Les tarifs Clévacances selon la situation régionale Classement des zones selon le prix moyen et selon le prix médian : Rang Selon le prix moyen Selon le prix médian 1 Bouches-du-Rhône (629,95 ) Dordogne, Gironde, Landes, Pyrénées- Atlantiques (491,5 ) 2 Dordogne, Gironde, Landes, Pyrénées- Atlantiques (578,32 ) Bouches-du-Rhône (450 ) 3 Ardèche (460,85 ) Ardèche (397 ) 4 Aveyron (458,72 ) Charente (382 ) 5 Gard (433,33 ) Aveyron (360 ) 6 Charente (417,43 ) Gard (320 ) La zone la plus chère correspond au département des Bouches-du-Rhône : un séjour d une semaine y coûte en moyenne 629,95 en haute saison. Le prix varie de 240 à A l opposée, les meublés de la Charente sont les moins chers : une location en haute saison vaut en moyenne 417,43 la semaine. De même, le Gard et l Aveyron sont en tête des zones les moins chères. Par ailleurs, l Aquitaine (Dordogne, Gironde, Landes et Pyrénées-Atlantiques) détient le meublé le plus cher, où le prix atteint la semaine. La région est seconde au classement. c) Les tarifs des Clévacances selon la présence d un équipement discriminant En haute saison, une semaine en meublé Clévacances coûte en moyenne 869,87 si l établissement est équipé d une piscine et 443,78 s il ne l est pas. Le montant moyen d un meublé équipé d une piscine avoisine les 520,63 la semaine en haute saison. d) L influence de la situation régionale et de la catégorie sur les prix Sont étudiés ici les prix des Clévacances des différentes zones, en fonction de la catégorie des établissements. Meublés Clévacances «1 clé» Les Bouches-du-Rhône et la Charente ne possèdent qu un seul meublé «1 clé» dans le fichier fourni. 22

23 Les prix des meublés des départements de la Dordogne, de la Gironde, des Landes et des Pyrénées- Atlantiques, ainsi que du Gard sont dispersés, avec une étendue d environ 500, contrairement à l Aveyron et à l Ardèche. Classement des zones selon le prix médian dans un meublé «1 clé» : 1. Bouches-du-Rhône : 450 la semaine ; 2. Dordogne, Gironde, Landes, Pyrénées-Atlantiques : 381 la semaine ; 3. Gard : 320 la semaine ; 4. Ardèche : 275 la semaine ; 5. Aveyron : 255 la semaine ; 6. Charente : 245 la semaine. Les meublés Clévacances «1 clé» des départements de la Dordogne, de la Gironde, des Landes et des Pyrénées-Atlantiques sont assez chers par rapport aux autres zones. Meublés Clévacances «2 clés» Le Gard n est pas représenté sur ce diagramme car aucun meublé «2 clés» n a été collecté. La dispersion tarifaire est la plus grande au sein des départements de la Dordogne, de la Gironde, des Landes et des Pyrénées-Atlantiques, ainsi que de l Ardèche. Classement des zones selon le prix médian dans un meublé «2 clés» : 1. Dordogne, Gironde, Landes, Pyrénées-Atlantiques : 460 la semaine ; 2. Bouches-du-Rhône : 400 la semaine ; 3. Ardèche : 374 la semaine ; 4. Charente : 356,5 la semaine ; 5. Aveyron : 335 la semaine. Les départements de la Dordogne, Gironde, Landes et Pyrénées-Atlantiques disposent des meublés «2 clés» affichant les prix les plus élevés parmi le panel de collecte. 23

24 Meublés Clévacances «3 clés» Comme précédemment, le département du Gard n apparaît pas dans ce diagramme, car aucun meublé «3 clés» n a été collecté dans cette zone. Les tarifs des meublés des départements de la Dordogne, de la Gironde, des Landes et des Pyrénées- Atlantiques, de l Aveyron et de l Ardèche sont très dispersés, avec une étendue d environ 1 000, alors que les tarifs des Bouches-du-Rhône et de la Charente sont au contraire proches les uns des autres. Classement des zones selon le prix médian dans un meublé «3 clés» : 1. Bouches-du-Rhône : 680 la semaine ; 2. Dordogne, Gironde, Landes et Pyrénées-Atlantiques : 600 la semaine ; 3. Ardèche : 550 la semaine ; 4. Aveyron : 510 la semaine ; 5. Charente : 480 la semaine. Les Bouches-du-Rhône et les départements de la Dordogne, de la Gironde, des Landes et des Pyrénées-Atlantiques sont ceux possédant les meublés «3 clés» les plus chers. Cela tient sans doute au fait que ce sont les seules zones où sont étudiées des meublés littoraux. A l inverse, le département de la Charente a les meublés «3 clés» les moins chers, avec un prix médian de 480 la semaine. La Dordogne, Gironde, Landes et Pyrénées-Atlantiques ont des meublés «3 clés» aux tarifs assez élevés. Meublés Clévacances «4 clés» 24

25 Le Gard et la Charente ne sont pas représentés sur ce diagramme, car aucun meublé «4 clés» n a été collecté dans ces départements. Toutes les zones présentent une grande dispersion tarifaire, particulièrement marquée dans les départements de la Dordogne, de la Gironde, des Landes et des Pyrénées-Atlantiques (montant variant entre 655 et ). Classement des zones selon le prix médian dans un meublé «4 clés» : 1. Bouches-du-Rhône : la semaine ; 2. Dordogne, Gironde, Landes et Pyrénées-Atlantiques: la semaine ; 3. Aveyron : la semaine ; 4. Ardèche : la semaine. Les départements de la Dordogne, de la Gironde, des Landes et des Pyrénées- Atlantiques ont des meublés «4 clés» parmi les plus onéreux. De plus, les départements de la Dordogne, de la Gironde, des Landes et des Pyrénées-Atlantiques présentent le tarif maximum, parmi les meublés collectés, le plus important pour ce type de séjour, la semaine. Meublés Clévacances «5 clés» Seuls les départements de la Dordogne, de la Gironde, des Landes et des Pyrénées-Atlantiques possèdent des meublés «5 clés». En Dordogne, Gironde, Landes et Pyrénées-Atlantiques, les tarifs d une semaine en meublé «5 clés» varient de à La moitié des meublés «5 clés» des départements de la Dordogne, de la Gironde, des Landes et des Pyrénées-Atlantiques ont des prix qui sont situés entre et la semaine, alors que l autre moitié présente des tarifs situés entre et Conclusions Les Bouches-du-Rhône et les départements de la Dordogne, Gironde, Landes et Pyrénées- Atlantiques sont les zones les plus chères, quelle que soit la catégorie du meublé. La Charente semble être le département possédant les meublés les plus abordables. 25

26 26

27 LES CAMPINGS I. Echantillon de travail L étude porte sur 232 campings «3 étoiles» et «4 étoiles», situés dans les régions Aquitaine, Bretagne, Languedoc-Roussillon et PACA. Les tarifs ont été collectés par interview téléphonique. Pour des raisons de coût, seuls les 3 et 4 étoiles ont été étudiés. II. Les principaux indicateurs a) Les tarifs selon la situation régionale Séjour d une semaine en emplacement nu au mois d août Région représentée Nb Prix Prix Valeur Valeur Ecart Type moyen médian minimum maximum Aquitaine ,93 120,00 61,71 28,00 259,00 Bretagne ,17 94,50 66,56 21,00 263,90 Languedoc Roussillon ,88 166,25 102,62 28,00 676,00 PACA ,45 161,00 84,46 28,00 400,00 Un séjour d une semaine en emplacement nu au mois d août est, en moyenne, plus cher dans le Languedoc-Roussillon. En effet, le prix moyen pour ce type de prestation est de 172,88 la semaine. Cette région propose également la gamme de tarifs la plus grande : un séjour en Languedoc- Roussillon coûte de 28 à 676 la semaine. A l opposée, les campings de la Bretagne affichent les plus faibles tarifs : le prix moyen pour cette location est de 103,17 la semaine. Classement des régions en fonction du prix moyen et du prix médian : Rang Selon le prix moyen Selon le prix médian 1 Languedoc-Roussillon (172,88 ) Languedoc-Roussillon (166,25 ) 2 PACA (165,45 ) PACA (161,00 ) 3 Aquitaine (116,93 ) Aquitaine (120,00 ) 4 Bretagne (103,17 ) Bretagne (94,50 ) L Aquitaine se positionne comme la 3 e région sur 4 pour les tarifs des campings. Séjour d une semaine en mobil home au mois d août Région représentée Nb Prix Prix Valeur Valeur Ecart Type moyen médian minimum maximum Aquitaine ,27 537,50 101,12 300,00 800,00 Bretagne ,17 530,00 114,37 340,00 854,00 Languedoc Roussillon ,48 560,00 106,64 320,00 840,00 PACA ,39 560,00 143,96 329,00 935,00 27

28 Classement des régions selon le prix moyen ou le prix médian : Rang Selon le prix moyen Selon le prix médian 1 PACA (570,39 ) PACA (560 ) 2 Languedoc-Roussillon (561,48 ) Languedoc-Roussillon (560 ) 3 Bretagne (547,17 ) Aquitaine (537,5 ) 4 Aquitaine (546,27 ) Bretagne (530 ) Les campings situés en PACA et en Languedoc-Roussillon sont les plus chers. Ces deux régions ont un tarif médian identique, mais le prix moyen pratiqué en PACA est légèrement supérieur à celui du Languedoc-Roussillon. De plus, c est en PACA qu est situé le camping le plus cher : 935 la semaine. L Aquitaine se positionne comme la région la plus abordable d après le prix moyen (546,27 ) et elle est au 3 e rang d après le prix médian (537,5 ), très proche de celui de Bretagne. b) Les tarifs selon le classement de confort Séjour d une semaine en emplacement nu au mois d août Classement Nb Prix Prix Valeur Valeur Ecart Type moyen médian minimum maximum 3 étoiles ,50 119,00 84,18 21,00 676,00 4 étoiles ,10 175,00 81,10 28,70 350,00 Un séjour en emplacement nu au mois d août coûte en moyenne 125,50 la semaine dans un camping «3 étoiles» et 172,10 la semaine dans un camping «4 étoiles». Séjour d une semaine en mobil home au mois d août Classement Nb Prix Prix Valeur Valeur Ecart Type moyen médian minimum maximum 3 étoiles ,27 512,00 103,82 300,00 822,00 4 étoiles ,85 627,50 116,49 350,00 935,00 Comme précédemment, le prix moyen d un séjour en mobil home en août est fonction du nombre d étoiles du camping. c) Les tarifs selon la présence d un équipement La piscine étant retenue comme élément discriminant, les prix s entendent sans supplément piscine. Séjour d une semaine en emplacement nu au mois d août Piscine Nb Prix Prix Valeur Valeur Ecart Type moyen médian minimum maximum NON ,84 106,40 64,21 21,00 315,00 OUI ,29 140,00 89,99 28,00 676,00 Un séjour en emplacement nu en août coûte en moyenne 153,29 la semaine si le camping dispose d une piscine et 108,84 s il n en est pas équipé. 28

29 Séjour d une semaine en mobil home au mois d août Piscine Nb Prix Prix Valeur Valeur Ecart Type moyen médian minimum maximum NON ,43 510,00 107,42 320,00 799,00 OUI ,84 570,00 117,74 300,00 935,00 Le prix d un séjour en mobil home en août coûte en moyenne 569,84 la semaine lorsque le camping possède une piscine et 510,43 la semaine s il n en est pas équipé. d) L influence de la situation régionale et de la catégorie sur les prix Séjour d une semaine en emplacement nu en août dans un camping «3 étoiles» Classement des régions selon le prix médian : 1. PACA : 140 la semaine ; 2. Languedoc-Roussillon : 129,5 la semaine ; 3. Aquitaine : 128,1 la semaine ; 4. Bretagne : 75,25 la semaine. La Bretagne propose les prix les moins élevés (75,25 la semaine), tandis que la région PACA propose les tarifs les plus élevés (140 ). Le Languedoc-Roussillon et l Aquitaine proposent un prix médian proche d une région à l autre, environ 129 la semaine. Les campings aquitains offrent des prix intermédiaires plutôt proches du Languedoc- Roussillon pour la location d un emplacement nu en août dans un camping «3 étoiles». Séjour d une semaine en emplacement nu en août dans un camping «4 étoiles» 29

30 La région Languedoc-Roussillon se distingue des autres régions : ses tarifs sont les plus dispersés, compris entre 80,5 et 350 la semaine. De même, cette région détient le prix médian le plus élevé (241,5 ). Classement des régions selon le prix médian : 1. Languedoc-Roussillon : 241 la semaine ; 2. PACA : 196 la semaine ; 3. Bretagne : 137,9 la semaine ; 4. Aquitaine : 98,95 la semaine. La région Aquitaine est la région possédant les campings «4 étoiles» les plus abordables. En effet, le prix médian d un emplacement nu en août est de 98,95 la semaine. Les campings aquitains «4 étoiles» affichent les prix les plus compétitifs. Conclusions Les régions PACA et Languedoc-Roussillon sont les régions les plus chères, quelle que soit la catégorie du camping. La région Bretagne propose les tarifs généralement les moins élevés. En Aquitaine, les campings affichent des tarifs convenables, la région se positionne parmi les régions les moins chères de l échantillon étudié, surtout en camping «4 étoiles». 30

31 LA THALASSOTHERAPIE I. Echantillon de travail L étude porte sur 43 établissements, situés en Aquitaine, Basse Normandie, Bretagne, Corse, Languedoc-Roussillon, Nord-Pas-de-Calais, PACA, Pays de la Loire, Poitou-Charentes et Tunisie. Seuls sont pris en compte les centres avec hébergement. La prestation prise en compte est une prestation de base, quasiment identique entre tous les établissements. La région Bretagne compte le plus de centres et représente 23,3 % de la totalité des centres. Les centres de thalassothérapie de Tunisie représentent 9,3 % des centres collectés. La région Aquitaine est la deuxième région la mieux représentée, avec 14 % des centres (6 centres), à égalité avec la région Pays de la Loire. Comparaison entre la situation régionale et la capacité d accueil : La Tunisie possède de gros établissements, dotés en moyenne de 288 chambres, tandis que le Languedoc-Roussillon a une capacité moyenne d environ 57 chambres. L Aquitaine possède des centres dotés d une grande capacité. La capacité d accueil de ses établissements varie de 48 à 160 chambres. La capacité médiane s élève à 85 chambres. II. Les principaux indicateurs La capacité hôtelière moyenne d un centre de thalassothérapie est d environ 106 chambres. La moitié des centres possède de 61 à 117 chambres. Près de la moitié des établissements ont une capacité avoisinant les 90 chambres. 31

32 Environ 15 % des centres sont de grands établissements (capacité supérieure à 180 chambres) et près de 30 % des établissements ont une capacité de 23 à 60 chambres. a) Les tarifs pour un séjour en demi-pension Cas d une semaine en juin Une semaine de thalassothérapie en demi-pension, hébergement en chambre double et cure de remise en forme, coûte en moyenne 1 576,36. Les prix oscillent de 454 à Un peu plus de 15 % des centres ont un prix inférieur à 900. Moins de 10 % des centres proposent le séjour à plus de La plupart des établissements proposent le séjour entre 978 et Cas d une semaine en juillet Une semaine de thalassothérapie en demi-pension, hébergement en chambre double et cure de remise en forme, coûte en moyenne 1 668,95. Les prix varient de 471 à Le prix médian est de Plus de 40 % des établissements facturent ce séjour entre 900 et Environ 10 % des établissements tarifient de 471 à 900. La moitié des centres proposent ce séjour entre 824 et Cas d une semaine en août Le nuage de points ci-dessus n a pas de forme particulière ce qui signifie qu il ne semble pas y avoir de relation entre les prix d un séjour en demi-pension en août et la capacité d accueil du centre. Une semaine de thalassothérapie en demi-pension, hébergement en chambre double et cure de remise en forme, coûte en moyenne 1 718,87 au mois d août. Cette prestation varie entre 471 et

33 Moins de 10 % des centres proposent ce séjour pour moins de 900, tandis qu environ 15 % des centres facturent ce séjour pour plus de La plupart des établissements proposent ce séjour pour 851 à b) Les tarifs pour un séjour en pension complète Cas d une semaine en juin Une semaine de thalassothérapie en pension complète, hébergement en chambre double et cure de remise en forme, coûte en moyenne 1 873,15. Les tarifs varient de 660 à Près de 30 % des centres affichent des tarifs de 660 à Dans un centre de thalassothérapie sur deux, le séjour coûte de 1 103,5 à 2 318,5. Cas d une semaine en juillet Une semaine de thalassothérapie en pension complète, hébergement et cure, revient en moyenne à 1 951,67. Les prix peuvent varier de 660 et Près de 30% des centres proposent des tarifs situés entre et % des centres de thalassothérapies facturent moins de La moitié des centres de thalassothérapies tarifient de 1 097,5 et 2 374,5. Cas d une semaine en août Un séjour en thalassothérapie en pension complète, hébergement en chambre double et cure de remise en forme, revient en moyenne à la semaine. Ce prix oscille de 660 à selon les centres. Dans la moitié des établissements ce séjour coûte de 660 à 1 736, alors que dans l autre moitié les prix vont de à Les tarifs les plus fréquents pour cette prestation sont compris entre et ; cette fourchette est pratiquée par près de 30 % des établissements. Environ 25 % des centres proposent des tarifs inférieurs à En résumé Un centre de thalassothérapie possède généralement de 61 à 117 chambres. Une semaine en demi-pension coûte entre 812 et en juin, entre 824 et en juillet et entre 851 et en août. En pension complète, le séjour vaut entre et 2 318,5 en juin, entre 1 097,5 et 2 374,5 en juillet et entre et en août. c) Les tarifs selon la situation régionale Séjour en demi-pension, au mois d août Les régions Corse et Nord Pas de Calais ne sont représentées que par un seul établissement. Le tarif le plus élevé est pratiqué dans un centre de thalassothérapie breton : la semaine. 33

34 Classement des régions selon le prix moyen et selon le prix médian : Rang Selon le prix moyen Selon le prix médian 1 Nord (2 172 ) Poitou-Charentes (2 232 ) 2 Pays de la Loire (2 159 ) Nord (2 172 ) 3 Poitou-Charentes (2 049 ) Pays de la Loire (2 115 ) 4 Bretagne (1 884 ) Corse (1 794 ) 5 Aquitaine (1 809 ) Languedoc-Roussillon (1 462 ) 6 Corse (1 794 ) Bretagne (1 318 ) 7 Languedoc-Roussillon (1 573 ) Aquitaine (1 298 ) 8 PACA (1 340 ) PACA (1 104 ) 9 Basse Normandie (1 013 ) Basse Normandie (1 026 ) 10 Tunisie (888 ) Tunisie (858 ) Les régions PACA, Basse Normandie et la Tunisie proposent les prix les plus attractifs (888 la semaine en Tunisie, en demi-pension). Les régions Nord Pas de Calais, Pays de la Loire et Poitou-Charentes sont les régions où les tarifs sont les plus chers. Les centres de thalassothérapie aquitains affichent des tarifs intermédiaires. 34

35 LES STATIONS LITTORALES PHARES I. Echantillon de travail Voici la répartition des stations littorales étudiées : Perros Guirec 2,84% Nice Monaco 1,97% St Jean de Luz 4,16% Saint Malo 7,00% Quiberon 2,84% Lacanau 0,88% Biarritz 10,72% Arcachon 5,25% Antibes 4,60% La Baule 1,75% Hossegor 1,97% Cannes 19,69% 36,32% 0% 10% 20% 30% 40% La région Aquitaine est représentée par les stations : Arcachon, Biarritz, Hossegor, Lacanau et Saint Jean de Luz. II. Les principaux indicateurs a) Les tarifs hôteliers dans les différentes stations Classement des stations littorales selon le prix médian et le prix moyen : Rang Selon le prix moyen Selon le prix médian 1 Monaco (508,89 ) Monaco (485 ) 2 Cannes (174,24 ) Cannes (120 ) 3 La Baule (173,25 ) Lacanau (106 ) 4 Saint Jean de Luz (131,08 ) Saint Malo (102 ) 5 Antibes (126,05 ) Saint Jean de Luz (87,5 ) 6 Nice (122,38 ) La Baule (85 ) 7 Quiberon (119,85 ) Arcachon (85 ) 8 Saint Malo (111,45 ) Nice (80,5 ) 9 Biarritz (108,67 ) Hossegor (80 ) 10 Lacanau (106 ) Quiberon (78 ) 11 Arcachon (101,21 ) Antibes (75 ) 12 Hossegor (79,44 ) Biarritz (71 ) 13 Perros-Guirec (63,58 ) Perros-Guirec (52 ) Monaco dispose des hôtels aux tarifs les plus élevés, avec en moyenne 508,89 la nuit. La station de Perros-Guirec affiche les tarifs les plus bas : une chambre double en haute saison y coûte en moyenne 63,58 la nuit. Les stations disposant des hôtels les plus chers sont Monaco et Cannes. Dans l ensemble, les stations aquitaines proposent des tarifs attractifs. 35

36 b) Les tarifs d une chambre double, en haute saison, selon les littoraux Hôtels «sans étoile» En raison du faible nombre d établissement collecté (un seul établissement a été collecté dans les stations de Nice et de Saint Jean de Luz), il n est pas possible d effectuer une analyse. Hôtels «1 étoile» Le prix le plus élevé, égal à 80 la nuit, est pratiqué dans un hôtel «1 étoile» d Antibes. Classement des stations littorales selon le tarif médian : 1. Antibes : 69 la nuit ; 2. Cannes : 64,5 la nuit ; 3. Biarritz : 52 la nuit ; 4. Nice : 46 la nuit ; 5. Saint Malo : 43 la nuit. Les stations d Antibes et de Cannes disposent des hôtels «1 étoile» les plus chers. La station de Biarritz, représentante du littoral de la région Aquitaine, possède des hôtels «1 étoile» aux tarifs intermédiaires. Mais le parc est très faible. Hôtels «2 étoiles» 36

37 Les tarifs des hôtels «2 étoiles», situés dans la station d Hossegor sont les plus dispersés, alors qu à l opposée ceux de la station de Saint Jean de Luz sont les plus homogènes. Classement des stations littorales selon le tarif médian : 1. Lacanau : 107 la nuit ; 2. Monaco : 90 la nuit ; 3. Arcachon : 80 la nuit ; 4. La Baule : 76 la nuit ; 5. Quiberon : 72 la nuit ; 6. Saint Jean de Luz : 71 la nuit ; 7. Nice : 69,5 la nuit ; 8. Cannes : 69 la nuit ; 9. Antibes : 66,5 la nuit ; 10. Hossegor : 65 la nuit ; 11. Biarritz : 63,5 la nuit ; 12. Saint Malo : 60 la nuit ; 13. Perros-Guirec : 50 la nuit. On constate une grande dispersion des prix médians au sein d une même région, selon la station considérée. La hiérarchie communément admise est bouleversée pour la catégorie «2 étoiles». Hôtels «3 étoiles» Classement des stations littorales selon le tarif médian : 1. Monaco : 240 la nuit ; 2. Cannes : 145 la nuit ; 3. Arcachon : 145 la nuit ; 4. Biarritz : 136 la nuit ; 5. Saint Malo : 135 la nuit ; 6. La Baule : 120 la nuit ; 7. Nice : 116,5 la nuit ; 8. Saint Jean de Luz : 115 la nuit ; 9. Quiberon : 115 la nuit ; 10. Antibes : 114 la nuit ; 11. Lacanau : 105 la nuit ; 12. Hossegor : 105 la nuit ; 13. Perros-Guirec : 101,5 la nuit. 37

38 Monaco occupe la première place, avec un prix nettement supérieur aux autres stations : 100 de différence avec Cannes et Arcachon, placées aux rangs suivants. L Aquitaine affiche des tarifs disparates : elle apparaît comme chère avec les stations d Arcachon et de Biarritz, intermédiaire, avec Saint Jean de Luz et abordable avec Lacanau et Hossegor. Hôtels «4 étoiles» Les stations littorales de l Aquitaine affichent des tarifs hétérogènes en hôtellerie «3 étoiles». Aucun hôtel «4 étoiles» n a été collecté dans les stations de Lacanau, Perros-Guirec et Hossegor. Les hôtels de Cannes présentent la plus grande dispersion tarifaire. Classement des stations littorales selon le tarif médian : 1. Monaco : 750 la nuit ; 2. Antibes : 550 la nuit ; 3. Quiberon : 546 la nuit ; 4. La Baule : 453,5 la nuit ; 5. Saint Jean de Luz : 386 la nuit ; 6. Saint Malo : 354 la nuit ; 7. Cannes : 337 la nuit ; 8. Nice : 312,5 la nuit ; 9. Biarritz : 285 la nuit ; 10. Arcachon : 190 la nuit. Monaco affiche les tarifs les plus élevés pour les hôtels «4 étoiles». L Aquitaine apparaît comme une région aux tarifs des hôtels «4 étoiles» compétitifs. Conclusions Lacanau est la station littorale la plus chère en hôtellerie «2 étoiles» (peu d établissements) mais elle est très compétitive en hôtellerie «3 étoiles». Arcachon est une station littorale chère pour les hôtels de 2 et 3 étoiles. Saint Jean de Luz occupe une place intermédiaire dans toutes les catégories. Biarritz est compétitive en «2 étoiles» et «4 étoiles», mais devient chère pour les hôtels «3 étoiles». Hossegor offre des tarifs intéressants pour les hôtels «2 étoiles» et «3 étoiles». 38

39 LES VILLES DE CONGRES I. Echantillon de travail Répartition des hôtels selon leur appartenance à une ville de congrès : Marseille 12,87% Dijon Nantes 6,27% 6,44% Rennes 3,14% Nice 27,39% Beaune Arcachon 3,96% 5,78% Biarritz 8,09% Cannes 14,85% Bordeaux 11,22% 0,0% 7,5% 15,0% 22,5% 30,0% II. Les principaux indicateurs a) Les tarifs hôteliers dans les différentes villes de congrès Classement des villes de congrès selon le prix moyen et le prix médian : Rang Selon le prix moyen Selon le prix médian 1 Cannes (174,24 ) Cannes (120 ) 2 Nice (122,38 ) Arcachon (85 ) 3 Biarritz (108,67 ) Nice (80,5 ) 4 Arcachon (101,21 ) Biarritz (71 ) 5 Beaune (83,86 ) Beaune (69 ) 6 Marseille (77,29 ) Rennes (63 ) 7 Bordeaux (74,06 ) Dijon (58,5 ) 8 Rennes (72,37 ) Bordeaux (54 ) 9 Dijon (70 ) Marseille (52,5 ) 10 Nantes (49,87 ) Nantes (43 ) Une nuit en chambre double en haute saison est en moyenne plus chère à Cannes, avec 174,24 la nuit. A l opposée, les hôtels proposant les tarifs les plus bas se situent à Nantes, avec des prix variant de 24 à 112. La ville de congrès la plus chère est Cannes, tandis que Nantes est la ville la plus attractive. Bordeaux pratique des tarifs attractifs. 39

40 b) Les tarifs d une chambre double, en haute saison, selon les villes de congrès Hôtels «sans étoile» Un seul hôtel a été collecté à Dijon et Nice. Nantes est la ville présentant la plus grande dispersion tarifaire, tandis que les hôtels «sans étoile» de Marseille offrent une tarification assez homogène. Classement des villes de congrès selon le prix médian : 1. Nice : 44 la nuit ; 2. Nantes : 32,5 la nuit ; 3. Dijon : 27 la nuit ; 4. Marseille : 26,5 la nuit ; 5. Bordeaux : 25 la nuit. Les hôtels «sans étoile» les plus chers sont situés à Nice (44 ) (mais un seul hôtel a été collecté). Hôtels «1 étoile» Les hôtels «sans étoile» de Bordeaux sont les moins chers. 40

41 Les tarifs des hôtels situés à Bordeaux, Cannes, Nantes et Nice sont davantage dispersés que ceux de Marseille et Rennes. Classement des villes de congrès selon le prix médian : 1. Cannes : 64,5 la nuit ; 2. Biarritz : 52 la nuit ; 3. Nice : 46 la nuit ; 4. Rennes : 37,75 la nuit ; 5. Marseille : 36,7 la nuit ; 6. Nantes : 36,25 la nuit ; 7. Beaune : 35 la nuit ; 8. Bordeaux : 33,5 la nuit. Cannes a les hôtels «1 étoile» les plus chers, avec un prix médian de 64,5. L Aquitaine présente à la fois des tarifs élevés (Biarritz, dû à sa situation de ville de congrès et littorale) et bon marchés (Bordeaux). Hôtels «2 étoiles» Les dispersions tarifaires diffèrent d une ville à l autre. Classement des villes de congrès selon le prix médian : 1. Arcachon : 80 la nuit ; 2. Nice : 69,5 la nuit ; 3. Cannes : 69 la nuit ; 4. Biarritz : 63,5 la nuit ; 5. Rennes : 58,5 la nuit ; 6. Marseille : 56 la nuit ; 7. Beaune : 55 la nuit ; 8. Dijon : 50,18 la nuit ; 9. Bordeaux : 50 la nuit ; 10. Nantes : 49,5 la nuit. Nantes présente les hôtels «2 étoiles» aux tarifs les plus bas. L Aquitaine a une offre tarifaire diversifiée en hôtellerie «2 étoiles» selon les villes de congrès. L Aquitaine peut ainsi théoriquement être compétitive sur tous les segments de ce marché. 41

42 Hôtels «3 étoiles» Classement des villes de congrès selon le prix médian : 1. Cannes : 145 la nuit ; 2. Arcachon : 145 la nuit ; 3. Biarritz : 136 la nuit ; 4. Marseille : 118 la nuit ; 5. Nice : 116,5 la nuit ; 6. Rennes : 106,5 la nuit ; 7. Bordeaux : 105,5 la nuit ; 8. Beaune : 90 la nuit ; 9. Dijon : 86,5 la nuit ; 10. Nantes : 81 la nuit. Nantes est la ville la plus compétitive. L Aquitaine a une offre tarifaire diversifiée en hôtellerie «3 étoiles», avec des tarifs élevés et intermédiaires, selon les villes. Hôtels «4 étoiles» Cannes a le prix médian le plus élevé, avec 337 la nuit. La plus grande dispersion tarifaire est également observée à Cannes. Classement des villes de congrès selon le prix médian : 1. Cannes : 337 la nuit ; 2. Nice : 312,5 la nuit ; 3. Biarritz : 285 la nuit ; 4. Marseille : 279 la nuit ; 5. Bordeaux : 250 la nuit ; 6. Arcachon : 190 la nuit ; 7. Beaune : 172,5 la nuit ; 8. Rennes : 165 la nuit ; 9. Dijon : 145 la nuit. 42

43 Cannes et Nice sont les villes de congrès aux hôtels «4 étoiles» les plus chers. A l inverse, Dijon, Rennes et Beaune sont les moins chères. L Aquitaine présente des tarifs intermédiaires en hôtellerie «4 étoiles». Conclusions Cannes apparaît comme la ville la plus chère, toutes catégories confondues. Biarritz et Arcachon ont des tarifs hôteliers élevés. Les hôtels de Bordeaux présentent des prix très compétitifs. L Aquitaine, grâce à ses trois villes de congrès positionnées différemment sur l échelle des tarifs, peut se placer sur tous les marchés. 43

BILAN DE FREQUENTATION ETE 2009 ETABLI EN JUILLET / SEPTEMBRE 2009

BILAN DE FREQUENTATION ETE 2009 ETABLI EN JUILLET / SEPTEMBRE 2009 BILAN DE FREQUENTATION ETE 2009 ETABLI EN JUILLET / SEPTEMBRE 2009 Méthodologie : Données issues des plannings de disponibilités : -saisis par les propriétaires en gestion directe - issus des plannings

Plus en détail

L hôtellerie de tourisme en 2008

L hôtellerie de tourisme en 2008 Ministère de l économie, des finances et de l emploi Direction du Tourisme N 2008 2 Département de la stratégie, de la prospective, de l évaluation et des statistiques Mars 2008 L hôtellerie de tourisme

Plus en détail

L observation touristique locale. Saint André de Cubzac 15 février 2007

L observation touristique locale. Saint André de Cubzac 15 février 2007 L observation touristique locale Saint André de Cubzac 15 février 2007 Historique Le tableau de bord actuel Essais de tableau de bord Les autres sources de données en Aquitaine L observation touristique

Plus en détail

Le revenu fiscal moyen des ménages rapporté à l unité de consommation (UC) est légèrement plus

Le revenu fiscal moyen des ménages rapporté à l unité de consommation (UC) est légèrement plus ACTIVITÉS ÉCONOMIQUES LITTORALES ET MARITIMES Revenu fiscal des Ménages dans les métropolitains Les risques A RETENIR Le revenu fiscal moyen des ménages rapporté à l unité de consommation (UC) est légèrement

Plus en détail

La fréquentation touristique en Gironde

La fréquentation touristique en Gironde La fréquentation touristique en Gironde Données de cadrage actualisées DONNÉES SOURCES : BASE DE DONNÉES RÉGIONALE CRT AQUITAINE - 2010 Avril 2012 SOMMAIRE Méthodologie Les caractéristiques des séjours

Plus en détail

FREQUENTATION HOTELIERE ET TOURISME D AFFAIRES EN AQUITAINE ET DANS L AGGLOMERATION DE BORDEAUX

FREQUENTATION HOTELIERE ET TOURISME D AFFAIRES EN AQUITAINE ET DANS L AGGLOMERATION DE BORDEAUX FREQUENTATION HOTELIERE ET TOURISME D AFFAIRES EN AQUITAINE ET DANS L AGGLOMERATION DE BORDEAUX Analyse de l environnement concurrentiel français de l hôtellerie bordelaise SOMMAIRE pages CE QU IL FAUT

Plus en détail

Un impact fort, mais contrasté

Un impact fort, mais contrasté 6 TOURISME Le tourisme en chiffres Un impact fort, mais contrasté 13,6 milliards de chiffre d affaires, 2,7 milliards de valeur ajoutée. Il est toujours difficile de mesurer le poids économique de l activité

Plus en détail

L offre d hébergement

L offre d hébergement L offre d hébergement 3 L offre d hébergement Définitions 52 Dans ce chapitre sont présentés les parcs d hébergement marchand et non marchand qui constituent l offre touristique française. Le nouveau classement

Plus en détail

3 e partie L OFFRE D HÉBERGEMENT

3 e partie L OFFRE D HÉBERGEMENT 3 e partie L OFFRE D HÉBERGEMENT 3 - L offre d hébergement Définitions Dans ce chapitre sont présentés les parcs d hébergement marchand et non marchand qui constituent l offre touristique française. Le

Plus en détail

Information Economique

Information Economique Information Economique L ACTIVITE DE L HOTELLERIE en AVEYRON Analyse de données, saisons 211 et 212 L Observatoire mensuel d activité ACTISCOPE TOURISME est un outil qui a pour but de permettre aux différents

Plus en détail

Etude sur le rapport qualité/prix des prestations touristiques dans les Alpes de Haute Provence

Etude sur le rapport qualité/prix des prestations touristiques dans les Alpes de Haute Provence Etude sur le rapport qualité/prix des prestations touristiques dans les Alpes de Haute Provence Digne les Bains, le 8 décembre 2009 Service études ingénierie et développement, ADT 04 1 La démarche Au préalable

Plus en détail

Campings : inadéquation entre traduction et clientèle étrangère

Campings : inadéquation entre traduction et clientèle étrangère des sites touristiques : un chantier à lancer Campings : inadéquation entre traduction et clientèle étrangère Sur les 537 sites d hôtellerie de plein air relevés, 4 ne proposent aucune traduction, soit

Plus en détail

Tourisme et environnement

Tourisme et environnement Colloque UNAT Aquitaine Tourisme et environnement Muriel LUZU Les différentes formes d étiquetage Les écolabels officiels (type I) : Marque NF Environnement Ecolabel Européen Selon la norme EN ISO 14 024

Plus en détail

TABLEAU DE BORD 2012 DU TOURISME CHIFFRES CLES DE LA DORDOGNE

TABLEAU DE BORD 2012 DU TOURISME CHIFFRES CLES DE LA DORDOGNE TABLEAU DE BORD 2012 DU TOURISME CHIFFRES CLES DE LA DORDOGNE Le Tourisme en Dordogne L hôtellerie de plein-air L hôtellerie SOMMAIRE Les sites et monuments Le Service Loisirs Accueil Les Gîtes de France

Plus en détail

21 ème Observatoire des Taux meilleurtaux.com. C O N F É R E N C E D E P R E S S E 3 f é v r i e r 2 0 1 5

21 ème Observatoire des Taux meilleurtaux.com. C O N F É R E N C E D E P R E S S E 3 f é v r i e r 2 0 1 5 21 ème Observatoire des Taux meilleurtaux.com C O N F É R E N C E D E P R E S S E 3 f é v r i e r 2 0 1 5 I TAUX AU PLUS BAS : et si ça continuait? II RENEGOCIATION DE CREDITS : les règles du jeu changent

Plus en détail

Ecolabel Européen Hébergement touristique et camping

Ecolabel Européen Hébergement touristique et camping Ecolabel Européen Hébergement touristique et camping Table ronde Tourisme Durable ROCHEFORT le 4 mai 2010 Muriel LUZU 2 LE GROUPE AFNOR Groupe international de services organisé autour de 4 grands domaines

Plus en détail

AQUITAINE. Suivi de la Demande touristique 2010 1 ~

AQUITAINE. Suivi de la Demande touristique 2010 1 ~ SUIVI DE LA DEMANDE TOURISTIQUE AQUITAINE ANNEE 2010 Note dee conjoncture TNS SOFRES-CRTA Suivi de la Demande touristique 2010 CRTAA DIRECCTE Aquitaine TNS T SOFRES 1 ~ SOMMAIRE AVERTISSEMENT METHODOLOGIQUE...

Plus en détail

VOUS VOULEZ EFFECTUER UN DEPOT DE CAPITAL SOCIAL AUPRES DE LA CAISSE DES DEPOTS ET CONSIGNATIONS

VOUS VOULEZ EFFECTUER UN DEPOT DE CAPITAL SOCIAL AUPRES DE LA CAISSE DES DEPOTS ET CONSIGNATIONS VOUS VOULEZ EFFECTUER UN DEPOT DE CAPITAL SOCIAL AUPRES DE LA CAISSE DES DEPOTS ET CONSIGNATIONS RETROUVEZ VOTRE POLE DE GESTION DES CONSIGNATIONS EN FONCTION DE VOTRE DEPARTEMENT VOTRE DEPARTEMENT VOTRE

Plus en détail

régionale. politique Garonne

régionale. politique Garonne Enquêtes de fréquentation : le pourquoi du comment Observer, développer, promouvoir La première mission du Comité Régional de Tourisme d Aquitaine (CRTA)) consiste à promouvoir la région en France et à

Plus en détail

Le coût de construction des maisons en Pays de la Loire

Le coût de construction des maisons en Pays de la Loire Le coût de construction des s en Pays de la Loire pour les permis autorisés en 2006 Sommaire I Source, définitions et limites d utilisation p 2 II Les principaux enseignements p 3 III Qui sont les pétitionnaires

Plus en détail

Plateforme technologique de réservation départementale

Plateforme technologique de réservation départementale Plateforme technologique de réservation départementale Définition rapide Open System est le nom de l outil de disponibilité et de réservation en ligne. Cet outil est co-financé par les Comité Départemental

Plus en détail

Tableau de Bord de la certification

Tableau de Bord de la certification Tableau de Bord de la certification Observatoire BBC - Effinergie 2015 Rénovation Bureau Grand Site Saint Victoire Architecte : Bolikian Architecte Mandataire Ce tableau de bord a pour objectif de présenter

Plus en détail

MEUBLES LABELLISES (CLEVACANCES ET GITES DEE FRANCE HORS CENTRALES DE RESERVATION)

MEUBLES LABELLISES (CLEVACANCES ET GITES DEE FRANCE HORS CENTRALES DE RESERVATION) BILAN DE LA SAISON MEUBLES LABELLISES (CLEVACANCES ET GITES DE FRANCE HORS CENTRALES DE RESER RVATION) Le bilan de la fréquentation touristique de la saison en Aquitaine est le fruit d un dispositif d

Plus en détail

Les Français et le coût de la banque

Les Français et le coût de la banque Les Français et le coût de la banque Septembre 2013 Contact Presse : Héloïse Guillet / 01 75 43 33 82 / heloise@boomerang-rp.com Sommaire Présentation de Panorabanques.com Contacts Méthodologie Recueil

Plus en détail

Michel SAMMARCELLI Président du Syndicat Intercommunal du Bassin d Arcachon (SIBA)

Michel SAMMARCELLI Président du Syndicat Intercommunal du Bassin d Arcachon (SIBA) COMMUNIQUE DE PRESSE Michel SAMMARCELLI Président du Syndicat Intercommunal du Bassin d Arcachon (SIBA) Philippe PERUSAT et les Membres de la Commission Tourisme, ont le plaisir de convier les professionnels

Plus en détail

La traduction des sites internet touristiques en langues étrangères comme outil de valorisation et de promotion des territoires aquitains

La traduction des sites internet touristiques en langues étrangères comme outil de valorisation et de promotion des territoires aquitains La traduction des sites internet touristiques en langues étrangères comme outil de valorisation et de promotion des territoires aquitains Alexandre Bertin NOTE STRATEGIQUE Note stratégique réalisée par

Plus en détail

La Banque Postale Présentation de l activité Secteur Public Local. Bruges, le 3 juillet 2013

La Banque Postale Présentation de l activité Secteur Public Local. Bruges, le 3 juillet 2013 CEBATRAMA La Banque Postale Présentation de l activité Secteur Public Local Bruges, le 3 juillet 2013 HÉRITIÈRE DES SERVICES FINANCIERS DE LA POSTE 100% Filiale à 100% du groupe La Poste La Banque Postale

Plus en détail

RÉSIDENCE AFFAIRES QUARTZ. RÉSIDENCE le. www.terresens.com

RÉSIDENCE AFFAIRES QUARTZ. RÉSIDENCE le. www.terresens.com RÉSIDENCE AFFAIRES RÉSIDENCE le QUARTZ French Riviera www.terresens.com 2 la situation Paris : A6 Lyon - Marseille, A8 Cannes puis sortie 42 Cannes-centre / Le Cannet Lyon : A7 Marseille, A8 Cannes puis

Plus en détail

Une couverture supplémentaire pour les salariés du sport Garanties plus importantes que le régime général de la Sécurité Sociale

Une couverture supplémentaire pour les salariés du sport Garanties plus importantes que le régime général de la Sécurité Sociale LA PREVOYANCE DU SPORT Pourquoi un régime de prévoyance dans le sport? Une couverture supplémentaire pour les salariés du sport Garanties plus importantes que le régime général de la Sécurité Sociale Une

Plus en détail

AwoO en 2013. Partner Talent Colloque FF Voile 2013 19 Mars 2013

AwoO en 2013. Partner Talent Colloque FF Voile 2013 19 Mars 2013 AwoO en 2013 Partner Talent Colloque FF Voile 2013 19 Mars 2013 Un partenariat fort Entre les acteurs Par la Mutualisation Pour un but commun : développer l activité Un outil qui fonctionne Témoignages

Plus en détail

Cahier des charges. Eligibilité au Club "Bien-être"

Cahier des charges. Eligibilité au Club Bien-être Cahier des charges Spa indépendant Site thématique : Votre contact : Intitulé : Armelle Floc h a-floch@tourismebretagne.com 02 99 28 44 59 Eligibilité au Club "Bien-être" Valable au : 01/01/2015 2 / 9

Plus en détail

LES MASTERS 2 DANS LE DOMAINE DES STAPS EN FRANCE 2012/2013 NORD-PAS-DE-CALAIS. Université Lille 2

LES MASTERS 2 DANS LE DOMAINE DES STAPS EN FRANCE 2012/2013 NORD-PAS-DE-CALAIS. Université Lille 2 LES MASTERS 2 DANS LE DOMAINE DES STAPS EN FRANCE 2012/2013 NORD-PAS-DE-CALAIS Université Lille 2 Master STAPS «Grand Nord» - Entraînement et Optimisation de la Performance Sportive _ option Préparations

Plus en détail

Présentation du Programme PHARE. Direction générale de l offre de soins - DGOS

Présentation du Programme PHARE. Direction générale de l offre de soins - DGOS Présentation du Programme PHARE Les achats hospitaliers, levier majeur de performance pour les établissements Achats hospitaliers : 18 Milliards d euros en 2009 Non médicaux 42% Achats Hospitaliers Médicaux

Plus en détail

Quelle image avez-vous de la Belgique?

Quelle image avez-vous de la Belgique? Quelle image avez-vous de la Belgique? Saviez vous que?. Sont d origine belge. Le saxophone. La marque de montres Ice watch. La chaine de fast food Quick. l ile de Porquerolles au large de Toulon appartenait

Plus en détail

64 ÈME CE ET ENTREPRISE FINAN CONGRÈS DE L ORDRE DES EXPERTS-COMPTABLES

64 ÈME CE ET ENTREPRISE FINAN CONGRÈS DE L ORDRE DES EXPERTS-COMPTABLES 64 ÈME CONGRÈS DE L ORDRE DES EXPERTS-COMPTABLES LES CENTRES D INFORMATION SUR LA PRÉVENTION DES DIFFICULTÉS DES ENTREPRISES ENTREPRISE EN DIFFICULTÉS : ANTICIPATION, ACCOMPAGNEMENT ET FINANCEMENT CE ET

Plus en détail

BILAN DES EXAMENS DU PERMIS DE CONDUIRE

BILAN DES EXAMENS DU PERMIS DE CONDUIRE ANNEE 2009 BILAN DES EXAMENS DU PERMIS DE CONDUIRE Présent pour l avenir Ministère de l Écologie, de l Énergie, du Développement durable et de la Mer en charge des Technologies vertes et des Négociations

Plus en détail

Tout d abord, nous espérons que la saison touristique 2015 s est bien passée pour vous.

Tout d abord, nous espérons que la saison touristique 2015 s est bien passée pour vous. Saint-Lunaire, le 25 août 2015 Objet : appel à cotisation 2016 insertion publicitaire guide touristique Chère Madame, Cher Monsieur, Tout d abord, nous espérons que la saison touristique 2015 s est bien

Plus en détail

Connaître les Loyers et Analyser les Marchés sur les Espaces Urbains et Ruraux

Connaître les Loyers et Analyser les Marchés sur les Espaces Urbains et Ruraux APAGL - BELVIA IMMOBILIER - BILLON IMMOBILIER - BOUYGUES IMMOBILIER - CENTURY 21 CM-CIC GESTION IMMOBILIERE - CREDIT FONCIER IMMOBILIER - DAUCHEZ - FFB FNAIM DU GRAND PARIS - FONCIA - FONCIERE LOGEMENT

Plus en détail

Migrations d étudiants, pôles d enseignement supérieur et bassins de recrutement

Migrations d étudiants, pôles d enseignement supérieur et bassins de recrutement Migrations d étudiants, pôles d enseignement supérieur et bassins de recrutement Un déficit important dû pour une large part aux migrations des familles Entre et, la Champagne-Ardenne a perdu beaucoup

Plus en détail

ENQUÊTE SUR L IMAGE DE L AVIATION CIVILE : 2012. Rapport 17/01/2013. Direction générale de l Aviation civile. Direction générale de l Aviation civile

ENQUÊTE SUR L IMAGE DE L AVIATION CIVILE : 2012. Rapport 17/01/2013. Direction générale de l Aviation civile. Direction générale de l Aviation civile ENQUÊTE SUR L IMAGE DE L AVIATION CIVILE : 2012 Rapport 17/01/2013 Direction générale de l Aviation civile Ministère de l'écologie, du Développement durable et de l Énergie Direction générale de l Aviation

Plus en détail

Indicateur : population présente tout au long de l année dans les départements littoraux métropolitains

Indicateur : population présente tout au long de l année dans les départements littoraux métropolitains Indicateur : population présente tout au long de l année dans les départements littoraux métropolitains Contexte Les communes littorales métropolitaines hébergent plus de 6 millions d habitants et ont

Plus en détail

LA VALIDATION DES ACQUIS DE L EXPÉRIENCE (VAE)

LA VALIDATION DES ACQUIS DE L EXPÉRIENCE (VAE) TOUT SAVOIR SUR LA VALIDATION DES ACQUIS DE L EXPÉRIENCE (VAE) ASSOCIATION NATIONALE POUR LA FORMATION PERMANENTE DU PERSONNEL HOSPITALIER LA VALIDATION DES ACQUIS DE L EXPÉRIENCE LA VAE? > La Validation

Plus en détail

TABLEAU DE BORD DES INDICATEURS. Oise. Tourisme. DE L ACTIVITÉ TOURISTIQUE DE L OISE en 2011. www.oisetourisme-pro.com

TABLEAU DE BORD DES INDICATEURS. Oise. Tourisme. DE L ACTIVITÉ TOURISTIQUE DE L OISE en 2011. www.oisetourisme-pro.com Oise Tourisme TABLEAU DE BORD DES INDICATEURS DE L ACTIVITÉ TOURISTIQUE DE L OISE en 2011 www.oisetourisme-pro.com SOMMAIRE Photographie de l économie touristique isarienne Les hébergements : offre et

Plus en détail

CEP CONSTRUCTION. Tableaux de bord régionaux emploi/formation dans la construction. Septembre 2006. Jean-Louis Reboul. Sandrine Aboubadra

CEP CONSTRUCTION. Tableaux de bord régionaux emploi/formation dans la construction. Septembre 2006. Jean-Louis Reboul. Sandrine Aboubadra CEP CONSTRUCTION Tableaux de bord régionaux emploi/formation dans la construction Septembre 2006 Jean-Louis Reboul Sandrine Aboubadra Siège social 89, rue du Faubourg Saint Antoine 75011 PARIS Tel : 33

Plus en détail

ETAT DES LIEUX DE LA FORMATION INITIALE EN METALLERIE. Atelier de 14h30 16h00

ETAT DES LIEUX DE LA FORMATION INITIALE EN METALLERIE. Atelier de 14h30 16h00 ETAT DES LIEUX DE LA FORMATION INITIALE EN METALLERIE Atelier de 14h30 16h00 Objectifs Identifier les zones en difficultés afin d éviter des fermetures De maintenir des effectifs suffisants dans les CFA

Plus en détail

Avec près des deux tiers des

Avec près des deux tiers des Les Dossiers de l Observatoire Régional du Tourisme n 42 - mars 2012 Le poids économique de l hôtellerie de plein air en Pays de la Loire Plus de 600 campings Un chiffre d affaires annuel de 230 millions

Plus en détail

LE BAROMETRE TENDANCE AU 2 EME TRIMESTRE 2014

LE BAROMETRE TENDANCE AU 2 EME TRIMESTRE 2014 LE BAROMETRE DES EMPLOIS DE LA F AMILLE No 11 décembre 2014 TENDANCE AU 2 EME TRIMESTRE 2014 L activité de l emploi à domicile hors garde d enfants est en repli depuis le 1 er trimestre 2012 La dégradation

Plus en détail

LES HÔTELS EN CÔTE-D OR

LES HÔTELS EN CÔTE-D OR LES HÔTELS EN CÔTE-D OR Décembre 2010 PREAMBULE Cette étude porte sur les dit de «tourisme» à l exclusion des les meublés, gîtes, chambres d hôtes, résidences hôtelières DEFINITIONS ET NORMES DE CLASSEMENT

Plus en détail

DIRECTION DU TOURISME

DIRECTION DU TOURISME LA CLIENTELE TOURISTIQUE ESPAGNOLE EN LANGUEDOC-ROUSSILLON DIRECTION DU TOURISME Données économiques et touristiques : Population globale : 45,8 millions d habitants PIB/habitant : 22 700 /habitant Densité

Plus en détail

CANNES TOURISME 2014 OPERATION CONQUETE

CANNES TOURISME 2014 OPERATION CONQUETE CANNES TOURISME 2014 OPERATION CONQUETE SITUATION TOURISME 2013 Situation du tourisme en Europe Visiteurs internationaux : + 5%(essentiellement en provenance, d Europe, Asie-Pacifique et Moyen-Orient)

Plus en détail

Modèle économique de TIGNES. TIGNES février 2015

Modèle économique de TIGNES. TIGNES février 2015 1 Modèle économique de TIGNES 2 SOMMAIRE 1. Les spécificités de la capacité d accueil 2. La fréquentation selon les saisons 3. L activité du domaine skiable 4. Les performances commerciales sur les marchés

Plus en détail

Observatoire Régional du Tourisme. Les Chiffres Clés. du Tourisme. Édition 2013. www.ort-poitou-charentes.com

Observatoire Régional du Tourisme. Les Chiffres Clés. du Tourisme. Édition 2013. www.ort-poitou-charentes.com Observatoire Régional du Tourisme Les Chiffres Clés du Tourisme Édition 2013 www.ort-poitou-charentes.com Carte d identité du Poitou-Charentes Population : 1 770 363 habitants (INSEE 2010) Superficie :

Plus en détail

TABLEAU DE BORD DES INDICATEURS DE L ACTIVITÉ TOURISTIQUE DE L OISE

TABLEAU DE BORD DES INDICATEURS DE L ACTIVITÉ TOURISTIQUE DE L OISE Oise Tourisme TABLEAU DE BORD DES INDICATEURS DE L ACTIVITÉ TOURISTIQUE DE L OISE Ce document présente les indicateurs de l économie touristique de l Oise. Edition mai 11 www. SOMMAIRE Rédaction : Oise

Plus en détail

TARIFICATION BANCAIRE :

TARIFICATION BANCAIRE : TARIFICATION BANCAIRE : L ENQUETE ANNUELLE CLCV - Mieux Vivre Votre Argent 25 janvier 2013 Pour ce palmarès 2013, la CLCV et Mieux Vivre Votre Argent ont passé en revue les tarifs applicables au 1er février

Plus en détail

MER DU NORD. Seine. Toulouse. Grande culture (céréales, oléagineux) Cultures maraîchères (fruits, fleurs, légumes)

MER DU NORD. Seine. Toulouse. Grande culture (céréales, oléagineux) Cultures maraîchères (fruits, fleurs, légumes) ROYAUME-UNI MANCHE MER DU NORD BELGIQUE Lille Luxembourg ALLEMAGNE Seine Paris Strasbourg Rhin Loire SUISSE OCÉAN ATLANTIQUE Lyon Bordeaux ITALIE Rhône Garonne Toulouse Marseille ESPAGNE MER MÉDITERRANÉE

Plus en détail

Schéma Régional de Développement du Tourisme et des Loisirs en Picardie

Schéma Régional de Développement du Tourisme et des Loisirs en Picardie Schéma Régional de Développement du Tourisme et des Loisirs en Picardie Conseil Régional de Picardie Novembre 2000 Schéma Régional de Développement du Tourisme et des Loisirs de Picardie 2 SOMMAIRE Sommaire...3

Plus en détail

Tableau de bord du tourisme

Tableau de bord du tourisme Tableau de bord du tourisme décembre 2012 o c T O U R I S M E Directeur de la publication : Pascal Faure Direction éditoriale : François Magnien Auteurs : Séverine Francastel, Abdel Khiati, Jean-Christophe

Plus en détail

Qu est-ce que Pays Basque Incoming?

Qu est-ce que Pays Basque Incoming? Qu est-ce que Pays Basque Incoming? Une association créée en 2008 regroupant 6 agences réceptives : Biarritz For Events Le Tourisme Basque Outdoor Travel Passion Côte Basque Sud Emotion Terres Basques

Plus en détail

Cartographie régionale des risques

Cartographie régionale des risques Direction des Etudes et de l Observatoire Immobilier L investissement en immobilier résidentiel neuf Cartographie régionale des risques Synthèse Juillet 2009 Direction Etudes & Observatoire Immobilier

Plus en détail

LE MARCHÉ DE L EMPLOI CADRE DANS L ÉCONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE

LE MARCHÉ DE L EMPLOI CADRE DANS L ÉCONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE LE MARCHÉ DE L EMPLOI CADRE DANS L ÉCONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE LES ÉTUDES DE L EMPLOI CADRE N 2013-78 NOVEMBRE 2013 Analyse de 12 600 offres publiées par l Apec en 2012. Quatre fonctions très recherchées.

Plus en détail

LA FREQUENTATION TOURISTIQUE VAROISE EN 2014... 5 L OFFRE D ACCUEIL EN HEBERGEMENT TOURISTIQUE DANS LE VAR...

LA FREQUENTATION TOURISTIQUE VAROISE EN 2014... 5 L OFFRE D ACCUEIL EN HEBERGEMENT TOURISTIQUE DANS LE VAR... 1 SOMMAIRE LA FREQUENTATION TOURISTIQUE VAROISE EN 2014... 5 L OFFRE D ACCUEIL EN HEBERGEMENT TOURISTIQUE DANS LE VAR... 11 L offre d accueil en hébergement marchand... 13 L offre d accueil en hébergement

Plus en détail

Suivi du marché 2012 des applications individuelles solaires thermiques

Suivi du marché 2012 des applications individuelles solaires thermiques Suivi du marché 2012 des applications individuelles solaires thermiques Avec le soutien de : Observ ER 2013 Suivi du marché des installations individuelles solaires thermiques 1 Juillet 2013 Sommaire Préambule

Plus en détail

QuickTime et un décompresseur sont requis pour visionner cette image. ETUDE DE CLIENTELE TOURISTIQUE DU LIMOUSIN. 7 avril 2009

QuickTime et un décompresseur sont requis pour visionner cette image. ETUDE DE CLIENTELE TOURISTIQUE DU LIMOUSIN. 7 avril 2009 ETUDE DE CLIENTELE TOURISTIQUE DU LIMOUSIN 7 avril 2009 Objectifs de l enquête Définir les caractéristiques des clientèles touristiques du Limousin : motivations, profils et comportements Mesurer leur

Plus en détail

Le secteur touristique dans les Pyrénées Orientales

Le secteur touristique dans les Pyrénées Orientales Le secteur touristique dans les Pyrénées Orientales Soirée économique des Délégués Consulaires de la CCI de Perpignan jeudi 30 octobre 2014 Les chiffres clés en 2013 3,8 millions de touristes 4,2 millions

Plus en détail

Accès Raccordement d ERDF

Accès Raccordement d ERDF Direction Raccordements Accès Raccordement d ERDF Identification : ERDF-NOI-RAC-02E Version : V.2.1 Nombre de pages : 13 Résumé Ce document décrit le rôle : - des Accueils Raccordement Électricité (ARÉ)

Plus en détail

la création d entreprise en nord-pas de calais

la création d entreprise en nord-pas de calais Nord-Pas de Calais N 184 SEPTEMBRE 2014 la création d entreprise en nord-pas de calais Près de 24 000 créations d entreprise en 2013 en Nord-Pas de Calais En 2013, les créations ont légèrement baissé en

Plus en détail

LA RÉPARTITION DES SERRURIERS EN FRANCE http://www.1serrurier.fr/

LA RÉPARTITION DES SERRURIERS EN FRANCE http://www.1serrurier.fr/ LA RÉPARTITION S EN FRANCE http://www.1serrurier.fr/ Les tableaux suivants permettent de retrouver les données détaillées de la répartition des entreprises de serrurerie en France métropolitaine et en

Plus en détail

La résidence secondaire en France Fonctionnement économique, mise en marché, services d intendance.

La résidence secondaire en France Fonctionnement économique, mise en marché, services d intendance. La résidence secondaire en France Fonctionnement économique, mise en marché, services d intendance. Préface Alors que la France comptait 250 000 résidences secondaires après guerre, elle en comptabilise

Plus en détail

Réseau CAI Bpifrance L EQUIPE DES CHARGES D AFFAIRES INTERNATIONAUX UBIFRANCE

Réseau CAI Bpifrance L EQUIPE DES CHARGES D AFFAIRES INTERNATIONAUX UBIFRANCE L EQUIPE DES CHARGES D AFFAIRES INTERNATIONAUX UBIFRANCE [Mise à jour : 10 mai 2014] 1 L équipe Siège UBIFRANCE Paris Michel Bauza Chef de Département UBIFRANCE siège, Paris Téléphone fixe 01 40 73 35

Plus en détail

Juillet 2014. A partir du traitement de l enquête ES 2010. Carole Peintre Fanny Rougier. CEDIAS CREAHI Île-de-France

Juillet 2014. A partir du traitement de l enquête ES 2010. Carole Peintre Fanny Rougier. CEDIAS CREAHI Île-de-France «Qualifier les profils des personnes en situation de handicap accueillies hors de leur région de domiciliation et caractériser les équipements dont elles bénéficient» A partir du traitement de l enquête

Plus en détail

Périgord Blanc 8 4,30 2 901 5,02. Périgord Noir 115 61,83 38 437 66,48. Périgord Vert 32 17,20 6 956 12,02

Périgord Blanc 8 4,30 2 901 5,02. Périgord Noir 115 61,83 38 437 66,48. Périgord Vert 32 17,20 6 956 12,02 FICHE 2 : CRÉER OU REPRENDRE UN TERRAIN DE CAMPING (HÔTELLERIE DE PLEIN AIR) OU UN PRL (PARC RÉSIDENTIEL DE LOISIRS) 1 - LES CHIFFRES EN DORDOGNE A / L OFFRE EN HÔTELLERIE DE PLEIN AIR AU 01/01/2014 Parc

Plus en détail

9,8 % de l emploi 2,1 millions de salariés 203 000 établissements employeurs

9,8 % de l emploi 2,1 millions de salariés 203 000 établissements employeurs DONNÉES AU 31/12/2006 SOURCE INSEE-CLAP 1 - DÉCEMBRE 2008 Panorama de l'économie sociale EN FRANCE ET DANS LES RÉGIONS Ce document est la première publication réalisée par l Observatoire national de l

Plus en détail

PROJET INTER LA TESTE 2016

PROJET INTER LA TESTE 2016 PROJET INTER LA TESTE 2016 Présentation du GWCF Aquitaine Affiliés à la Fédération des GoldWing Club de France qui regroupe 1500 possesseurs de motos GoldWing, notre Club comprend des hommes et des femmes

Plus en détail

LA RÉPARTITION DES PROFESSIONNELS DU RACHAT DE CRÉDIT EN FRANCE http://www.1rachat-crédit.com/

LA RÉPARTITION DES PROFESSIONNELS DU RACHAT DE CRÉDIT EN FRANCE http://www.1rachat-crédit.com/ LA RÉPARTITION DES DU RACHAT DE CRÉDIT EN FRANCE http://www.1rachat-crédit.com/ Les tableaux suivants permettent de retrouver les données détaillées de la répartition des entreprises de rachat de crédits

Plus en détail

C.E. SCHIEVER LOCATIONS VACANCES ETE 2015

C.E. SCHIEVER LOCATIONS VACANCES ETE 2015 C.E. SCHIEVER LOCATIONS VACANCES ETE 2015 AR/12.02.15 SABLES D'OR LES PINS - CAP FREHEL 2 pièces alcôve 5 pers. Env. 37 m² Résidence Cap Green Prix en par logement 1 semaine séjour avec canapé lit gigogne,

Plus en détail

ISF et intermédiation : Collecte 2009

ISF et intermédiation : Collecte 2009 ISF et intermédiation : Collecte 2009 juillet 2009 1 Contexte et méthodologie Contexte: L AFIC et l AFG ont conduit une enquête pour suivre l impact des mesures dites «ISF PME», et en particulier, pour

Plus en détail

Evolution de la collecte des RPU Réseau OSCOUR

Evolution de la collecte des RPU Réseau OSCOUR Evolution de la collecte des RPU Réseau OSCOUR Vanina BOUSQUET InVS St MAURICE 20 Mai 2014 Journée plénière de la FEDORU SOMMAIRE Etat des lieux des remontée de RPU Etat des lieux des structures régionales

Plus en détail

Première L 2010-2011 DS4 quartiles et diagrammes en boîtes plages de normalité

Première L 2010-2011 DS4 quartiles et diagrammes en boîtes plages de normalité Première L 2010-2011 DS4 quartiles et diagrammes en boîtes plages de normalité NOM : Prénom : Exercice 1 : Elections régionales 1999 Le tableau ci-dessous donne les pourcentages des voix obtenues par le

Plus en détail

Août 2013. Service Information sur la Performance des établissements de santé (IP) Pôle Analyse des Données et Indicateurs de la performance (ADI)

Août 2013. Service Information sur la Performance des établissements de santé (IP) Pôle Analyse des Données et Indicateurs de la performance (ADI) Août 2013 Service Information sur la Performance des établissements de santé (IP) Pôle Analyse des Données et Indicateurs de la performance (ADI) Effectifs et masse salariale prévisionnels de l activité

Plus en détail

Cahier des charges pour la mise en œuvre de prestations d appui conseil RH ZOOM RH DIAGNOSTIC - ACCOMPAGNEMENT

Cahier des charges pour la mise en œuvre de prestations d appui conseil RH ZOOM RH DIAGNOSTIC - ACCOMPAGNEMENT Cahier des charges pour la mise en œuvre de prestations d appui conseil RH ZOOM RH DIAGNOSTIC - ACCOMPAGNEMENT Octobre 2015 CONTEXTE La loi et ses décrets d application donnent aux OPCA un rôle et des

Plus en détail

Bilan 2013 : défaillances et sauvegardes d entreprises en France

Bilan 2013 : défaillances et sauvegardes d entreprises en France NATIONAL - N 18 Bilan 2013 : défaillances et sauvegardes d entreprises en France Synthèse du «Bilan 2013 : défaillances et sauvegardes d entreprises en France» Altares, Février 2014 Objectifs o Eclairer

Plus en détail

Alcool, tabac et drogues illicites : Géographie des pratiques addictives en France

Alcool, tabac et drogues illicites : Géographie des pratiques addictives en France Alcool, tabac et drogues illicites : Géographie des pratiques addictives en France Analyses régionales du Baromètre santé Inpes 2010 Grandes tendances dans les DOM Dossier de presse Novembre 2013 Contacts

Plus en détail

3.3. Le mode de vie de l'enfant. La santé observée dans les régions de France

3.3. Le mode de vie de l'enfant. La santé observée dans les régions de France La santé observée dans les régions de France Le mode de vie de l'enfant 3.3 Le contexte En une vingtaine d années, le mode de vie des jeunes enfants a évolué sous l influence des changements dans la société

Plus en détail

Titulaires de la marque NF Logement et NF Logement démarche HQE au 1er Avril 2012

Titulaires de la marque NF Logement et NF Logement démarche HQE au 1er Avril 2012 Titulaires de la marque NF Logement et NF Logement démarche HQE au 1er Avril 2012 Au 1er Avril 2012 : 44 Promoteurs sont titulaires de la marque NF Logement dont 21 Promoteurs sont titulaires de la marque

Plus en détail

2.1. hospitaliers. Les équipements. La santé observée dans les régions de France

2.1. hospitaliers. Les équipements. La santé observée dans les régions de France Les équipements hospitaliers 2.1 Le contexte En France, les équipements hospitaliers ont beaucoup évolué depuis une dizaine d'années sous l effet de différents facteurs souvent liés entre eux : les progrès

Plus en détail

Dix ans de vacances des Français

Dix ans de vacances des Français Dix ans de vacances des Français Céline Rouquette (*) En dix ans, la proportion de Français partant en vacances est restée stable : en 1999 comme en 1989, elle s établit autour de 60 %. Durant cette période,

Plus en détail

Etats-Unis Avignon, 16 octobre. Clientèle USA et Canada en Provence Alpes Côte d Azur Mercredi 16 octobre- Avignon

Etats-Unis Avignon, 16 octobre. Clientèle USA et Canada en Provence Alpes Côte d Azur Mercredi 16 octobre- Avignon Etats-Unis Avignon, 16 octobre Clientèle USA et Canada en Provence Alpes Côte d Azur Etats-Unis : 1er marché lointain en Provence-Alpes-Côte d Azur 332 000 séjours 3 millions de nuitées 6 % des nuitées

Plus en détail

La Caisse d Epargne, acteur de référence du capital investissement en région. - Juillet 2010 -

La Caisse d Epargne, acteur de référence du capital investissement en région. - Juillet 2010 - La Caisse d Epargne, acteur de référence du capital investissement en région - Juillet 2010 - Votre besoin en Capital Vous êtes dirigeant (ou futur dirigeant) d entreprise et vous souhaitez : Créer ou

Plus en détail

Douanes : Commerce Extérieur

Douanes : Commerce Extérieur Données commentées Année 2015 SOMMAIRE ❶ Evolution des balances par zone d import/export :... 2 ❷ Evolution des balances par région administrative :... 3 ❸ Importations et exportations par région administrative.

Plus en détail

Les fiches thematiques par type d hebergement

Les fiches thematiques par type d hebergement Les fiches thematiques par type d hebergement FICHE 1 : CRÉER OU REPRENDRE UN HÔTEL OU UNE RÉSIDENCE DE TOURISME 1 - LES CHIFFRES EN DORDOGNE A / L OFFRE EN HÔTELLERIE Parc classé au 01/01/2014 : 155 établissements

Plus en détail

Quelles sont les banques de détail françaises les plus performantes? 110 établissements à la loupe. Octobre 2013

Quelles sont les banques de détail françaises les plus performantes? 110 établissements à la loupe. Octobre 2013 Quelles sont les banques de détail françaises les plus performantes? 110 établissements à la loupe. Octobre 2013 Sommaire Le Top 15.... 3 Les évolutions récentes... 7 Evolution du PNB... 12 Les résultats

Plus en détail

Profil des clientèles touristiques. séjournant sur le littoral landais

Profil des clientèles touristiques. séjournant sur le littoral landais séjournant sur le littoral landais Zoom sur les résultats de l enquête qualitative sur MACS. 2 zones d étude: -Zone nord: Moliets, Messanges, Vieux-Boucau, Soustons - Zone Sud: Capbreton, Hossegor, Seignosse,

Plus en détail

Performances Hôtelières en France

Performances Hôtelières en France Performances Hôtelières en France Notre actualité THR Conseil, Evaluation et Transaction Références récentes Mandat de vente Hôtel bureau 3* sous enseigne (> 45 ch.), salle de séminaire Vente murs et fonds

Plus en détail

447 destinations 1 000 résidences 105 500 appartements. Affaires ou loisirs, préférez le prêt-à-vivre. SNRT.fr

447 destinations 1 000 résidences 105 500 appartements. Affaires ou loisirs, préférez le prêt-à-vivre. SNRT.fr 447 destinations 1 000 résidences 105 500 appartements Affaires ou loisirs, préférez le prêt-à-vivre. SNRT.fr NOTRE MÉTIER, l hébergement touristique. Le SNRT regroupe l essentiel des exploitants professionnels

Plus en détail

Performances Hôtelières en France

Performances Hôtelières en France Performances Hôtelières en France En septembre, poursuite de la croissance Après un été ensoleillé, la croissance se confirme au mois de septembre. La clientèle d affaires est au rendez-vous. En province,

Plus en détail

Typologie de la clientèle française sur la Côte d'azur Typologie des séjours personnels (loisirs)

Typologie de la clientèle française sur la Côte d'azur Typologie des séjours personnels (loisirs) Typologie de la clientèle française sur la Côte d'azur Typologie des séjours personnels (loisirs) Sommaire 1. Présentation de l'étude p. 3 2. Typologie des séjours personnels en 2008-2009 p. 8 a. Typologie

Plus en détail

I. Les entreprises concernées et l opération

I. Les entreprises concernées et l opération RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Décision n 14-DCC-82 du 12 juin 2014 relative à la prise de contrôle conjoint du groupe Park&Suites et du groupe GMI par le groupe M Finance et le fonds d investissement Equistone

Plus en détail

Réunion des partenaires 7 novembre 2014

Réunion des partenaires 7 novembre 2014 «Tous sur le web» Réunion des partenaires 7 novembre 2014 1 Tous sur le web: Historique Point de départ de la réflexion : RDV PRO d Isère Tourisme juillet 2013 Tous sur le web Avec 3 constats : LE E-COMMERCE

Plus en détail

L hébergement des jeunes touristes en Ile-de-France

L hébergement des jeunes touristes en Ile-de-France L hébergement des jeunes touristes en Ile-de-France ----------------- Synthèse Etude sur les structures d accueil réalisée par l Unat IDF, pour le compte de la DRT IDF et du CRT IDF Septembre 2001 Unat

Plus en détail

38 ème Rassemblement International

38 ème Rassemblement International 38 ème Rassemblement International A LA TESTE DE BUCH 5, 6, 7 et 8 mai 2016 Présentation du GOLDWING CLUB DE FRANCE Le "GoldWing Club de France" (GWCF), Association régie par la loi de 1901, a été créé

Plus en détail