Le nouveau régime fiscal pourrait avoir une incidence sur votre planification successorale

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Le nouveau régime fiscal pourrait avoir une incidence sur votre planification successorale"

Transcription

1 Le nouveau régime fiscal pourrait avoir une incidence sur votre Le 3 novembre 2014 Si votre prévoit la création d une fiducie testamentaire, ou si vous êtes bénéficiaire d une fiducie ou exécuteur testamentaire, il se peut que vous soyez touché par les nouvelles propositions législatives du gouvernement fédéral visant à assujettir certaines fiducies au taux d imposition le plus élevé plutôt qu aux taux d imposition progressifs moins élevés auxquels sont actuellement assujetties certaines fiducies. Vous pourriez également être visé par une modification étonnante faisant en sorte que les gains accumulés dans les fiducies au profit du conjoint, les fiducies en faveur de soi-même et les fiducies mixtes au profit du conjoint soient imposés au nom du bénéficiaire du défunt plutôt que dans la fiducie elle-même. Les règles prévoient également une plus grande marge de manœuvre quant à l utilisation des crédits d impôt pour dons accordés aux successions. Étant donné que ces modifications entreront en vigueur le 1 er janvier 2016, il vous reste à peine un peu plus d un an pour revoir votre testament et votre en vue d y apporter tout rajustement nécessaire et atténuer l incidence des modifications prévues. Le nouveau régime fiscal aura-t-il une incidence sur ma? Avez-vous un testament? Votre testament donnera-t-il lieu à la création d une fiducie testamentaire au profit de votre époux ou conjoint de fait ou de vos enfants? Êtes-vous actuellement ou serez-vous le bénéficiaire d une fiducie? Êtes-vous fiduciaire d une fiducie? Êtes-vous liquidateur d une succession? Votre testament ou votre succession prévoit-il des dispositions concernant les dons de bienfaisance? Avez-vous établi une fiducie au profit du conjoint, une fiducie en faveur de soi-même ou une fiducie mixte au profit du conjoint? Si vous avez répondu par l affirmative à l une ou l autre de ces questions, vous auriez intérêt à communiquer avec votre conseiller chez KPMG pour qu il vous aide à vous assurer que les plans que vous aviez dressés vous permettent encore d atteindre vos objectifs consistant à réduire vos impôts et à laisser le plus de fonds possible à vos bénéficiaires. Les nouvelles propositions législatives du ministère des Finances prévoient des modifications visant à : Page 1 de 8

2 éliminer l imposition à taux progressifs des fiducies testamentaires; imposer les gains en capital accumulés de certaines fiducies (telles que les fiducies au profit du conjoint) dans la déclaration finale du bénéficiaire décédé, plutôt qu assujettir à l impôt la fiducie elle-même; permettre qu un don de bienfaisance puisse être réparti entre le défunt et sa succession dans certaines circonstances. Ces nouvelles règles auront une incidence sur votre, y compris sur toute fiducie existante ou future. Nous prévoyons que ces modifications proposées seront adoptées avant la fin de l année et qu elles entreront en vigueur le 1 er janvier Contexte Dans le budget fédéral 2013, le gouvernement avait fait part pour la première fois de sa proposition visant l application du taux marginal d imposition le plus élevé aux fiducies créées par testament. De façon générale, les fiducies testamentaires admissibles étaient jusqu ici assujetties à l impôt de façon plus avantageuse que les fiducies entre vifs. Or, il a été annoncé dans le budget fédéral 2014 que des modifications seraient apportées en vue d éliminer les avantages découlant de l imposition à des taux progressifs des fiducies testamentaires (y compris les successions) afin de contrer les cas considérés comme des abus, y compris l utilisation de nombreuses fiducies testamentaires et le report de l achèvement de l administration de successions pour des raisons fiscales. Les modifications qu il est proposé d apporter à l utilisation des crédits d impôt pour les dons faits au moment du décès ou après le décès ont également été annoncées dans le budget fédéral Ces modifications, qui feront en sorte que le crédit d impôt pour dons puisse être demandé au nom du défunt ou par la succession, avaient été présentées dans le budget pour traiter les situations où les crédits d impôt pour les dons faits par testament n étaient pas utilisés en raison de règles limitant les demandes de crédit d impôt pour dons à la déclaration du défunt pour l année du décès ou l année précédente. Consultez le bulletin FlashImpôt Canada n , «Les fiducies familiales s exposent à une hausse des taux d imposition» et le bulletin FlashImpôt Canada n , «Faits saillants du budget fédéral de 2014». Les nouvelles règles sont maintenant comprises dans le projet de loi C-43, qui a fait l objet d une première lecture au Parlement le 23 octobre Les fiducies testamentaires seront assujetties au taux marginal d imposition le plus élevé En vertu des nouvelles règles, qui entreront en vigueur le 1 er janvier 2016, toutes les fiducies testamentaires, autres que certaines «successions assujetties à l imposition à taux progressifs» et les «fiducies admissibles pour personne handicapée», seront assujetties au taux d imposition fédéral le plus élevé de 29 %. Le taux marginal d imposition combiné fédéral-provincial le plus élevé varie actuellement de 39 à 50 %, selon la province de résidence de la fiducie. Les Page 2 de 8

3 économies d impôt découlant de l imposition à taux progressifs dont peut actuellement bénéficier une fiducie, plutôt que l assujettissement au taux d imposition marginal le plus élevé, peuvent atteindre jusqu à $ ou plus par année, selon la province. Une succession assujettie à l imposition à taux progressifs peut continuer de se prévaloir des avantages découlant de l imposition à taux progressifs pour une période pouvant aller jusqu à 36 mois. Pour y être admissible, la succession doit être créée au moment du décès d un particulier et, par suite de ce décès, être une fiducie testamentaire, pas plus de 36 mois ne peuvent s être écoulés depuis la date du décès et aucune autre succession assujettie à l imposition à taux progressifs ne peut être établie au profit du particulier décédé. La succession doit également se désigner elle-même à titre de succession assujettie à l imposition à taux progressifs au cours de sa première année d imposition se terminant après La succession sera réputée avoir une fin d exercice lorsqu elle cessera d être une succession assujettie à l imposition à taux progressifs, et elle sera alors tenue de choisir le 31 décembre comme date de fin d exercice. En vertu des nouvelles règles, les fiducies testamentaires et successions existantes qui ont été créées depuis plus de 36 mois, et dont la fin d exercice ne coïncide pas avec celle de l année civile, seront réputées avoir un exercice se terminant le 31 décembre À compter du 1 er janvier 2016, les fiducies testamentaires et les successions assujetties à l imposition à taux progressifs devront choisir le 31 décembre comme date de fin d exercice et elles ne pourront plus bénéficier de certains avantages, notamment : l exemption à l égard du versement d acomptes provisionnels trimestriels; l exemption de $ visant l impôt minimum de remplacement; l exemption de l impôt sur le revenu distribué de certaines fiducies de la partie XII.2 (tels que les gains en capital canadiens attribués à des bénéficiaires non résidents); la possibilité de mettre à la disposition de leurs bénéficiaires des crédits d impôt à l investissement; le délai prorogé pour produire un avis d opposition (l avis doit être produit dans les 90 jours suivant la date de l avis de cotisation). Dans les nouvelles règles, le terme «succession» a été remplacé par «succession assujettie à l imposition à taux progressifs». Cette nouvelle désignation pourrait avoir une incidence défavorable sur votre, notamment l élimination de la possibilité d éviter la double imposition (qui peut survenir dans certains cas au moment du décès) grâce à un plan visant le report rétrospectif d une perte en capital au cours de la première année d imposition de la succession en vertu du paragraphe 164(6) de la Loi de l impôt sur le revenu (la «Loi»). Observations de KPMG Malgré ces modifications fiscales restrictives, il est toujours possible d utiliser des fiducies testamentaires pour réaliser des économies d impôt, notamment en recourant au fractionnement du revenu, qui consiste à distribuer le revenu d une fiducie testamentaire aux Page 3 de 8

4 bénéficiaires discrétionnaires ayant un niveau de revenu faible ou nul. De même, le revenu d une fiducie qui a été dévolu à un bénéficiaire âgé de moins de 21 ans peut être imposé en son nom, mais le revenu peut rester dans la fiducie tant qu il est distribué au bénéficiaire avant qu il n atteigne l âge de 40 ans. En outre, il peut toujours être possible de réaliser des économies d impôt dans le cas où le taux d imposition de la province de résidence d une fiducie testamentaire non établie au profit du conjoint est moins élevé que celui de la province de résidence du bénéficiaire, dans la mesure où la fiducie réside dans ladite province du fait que sa gestion centrale et son contrôle y sont exercés. Étant donné que seule une succession peut être une succession assujettie à l imposition à taux progressifs, il faut tenir compte du moment auquel elle cesse d exister. Si, au cours de la période de 36 mois suivant le décès, les biens de la succession sont transférés à une fiducie créée par testament, cette nouvelle fiducie ne serait pas admissible à titre de succession assujettie à l imposition à taux progressifs pour le reste de la période de 36 mois, car elle ne serait pas considérée comme une succession. Certains transferts et prêts, tels que, par exemple, le paiement de l impôt d un bénéficiaire décédé, peuvent entraîner la perte du statut de succession assujettie à l imposition à taux progressifs de la succession et ne devraient pas être effectués sans que les conséquences pouvant en découler ne soient d abord prises en compte. Le statut de succession assujettie à l imposition à taux progressifs n est pas seulement pertinent dans les cas où les avantages découlant de taux marginaux d imposition moins élevés sont disponibles. La perte du statut de succession assujettie à l imposition à taux progressifs peut également avoir une incidence sur la possibilité de mettre en œuvre un plan posthume visant le report rétrospectif d une perte dans le but d éviter la double imposition découlant de la détention par la succession d actions de sociétés privées. Cette question doit être examinée soigneusement avant la mise en œuvre d un tel plan. Il n a pas été clairement établi si l Agence du revenu du Canada («ARC») considérera qu il y a utilisation de nombreuses successions, aux fins de la planification des droits d homologation, dans le cas où un contribuable décédé aurait plus d un testament et où un exécuteur testamentaire distinct aurait été désigné pour chaque testament (p. ex., comme l exige la Colombie-Britannique). Si c est le cas, cela aura une incidence sur votre planification successorale si vous avez prévu des dispositions visant des dons dans un testament homologué et si vous avez indiqué que vous détenez des actions d une société privée dans un autre testament non homologué. Ces modifications imposeront un fardeau administratif supplémentaire aux fiduciaires, étant donné qu il y aura deux fins d années d imposition dans l année où survient la perte du statut de succession assujettie à l imposition à taux progressifs. Toute fiducie testamentaire ou succession existante ayant été créée depuis plus de 36 mois aura deux fins d exercice en Page 4 de 8

5 Fiducies au profit du conjoint, fiducies en faveur de soi-même et fiducies mixtes au profit du conjoint En vertu des nouvelles règles, après le 1 er janvier 2016, une fin d exercice réputée sera déclenchée par le décès d un conjoint bénéficiaire d une fiducie au profit du conjoint, par le décès du disposant d une fiducie en faveur de soi-même et par le décès du survivant du disposant d une fiducie mixte au profit du conjoint et de son conjoint (ces trois fiducies étant des fiducies à participation viagère). Pour l année du décès, le revenu de fiducie (y compris les gains en capital générés par suite du décès) sera imposé dans la déclaration finale du bénéficiaire décédé et non dans la déclaration de la fiducie. Ces types de fiducies exigent le paiement du revenu de fiducie au bénéficiaire. En produisant une désignation, il est possible de faire en sorte que le revenu, qui était par ailleurs à payer au bénéficiaire et imposable entre ses mains, soit imposé dans la déclaration de la fiducie. À compter de 2016, cette désignation pourra être effectuée seulement dans le cas où une fiducie n aurait aucun revenu imposable après avoir fait la désignation. Cela signifie que la désignation ne peut être effectuée que dans les cas où une fiducie a des reports prospectifs de pertes. Observations de KPMG Les nouvelles règles peuvent avoir des conséquences considérables sur la répartition du patrimoine entre les bénéficiaires de la succession du défunt et les bénéficiaires du capital de la fiducie à participation viagère. Les gains en capital découlant de la disposition réputée des actifs de la fiducie seront désormais imposés dans la déclaration finale du défunt, et le coût fiscal devra être assumé par les bénéficiaires de la succession du défunt (et non par les bénéficiaires du capital de la fiducie). Toutefois, cette situation pourrait ne pas correspondre aux intentions du testateur ou de son conjoint au moment de la création de la fiducie (p. ex., dans le cas d un deuxième mariage, il arrive souvent que les bénéficiaires du capital d une fiducie testamentaire au profit du conjoint ne soient pas les bénéficiaires de la succession de ce conjoint). S il n y pas suffisamment d actifs dans la succession du bénéficiaire décédé pour payer l impôt, l ARC aura recours à la fiducie, étant donné que la fiducie et le bénéficiaire décédé sont solidairement responsables en vertu des règles. Cependant, si la fiducie transfère des fonds ou accorde un prêt à la succession pour lui permettre de payer l impôt, la succession pourrait ne plus être admissible à titre de succession assujettie à l imposition à taux progressifs. La possibilité de cette perte de statut doit être prise en compte soigneusement avant de procéder au transfert de fonds ou à l octroi d un prêt. Les nouvelles modifications ne devraient pas avoir d incidence sur la planification posthume visant à éviter la double imposition dans les cas où une fiducie à participation viagère détient des actions d une société privée, autre que le fait de donner lieu à la production de déclarations supplémentaires dans le cadre de cette planification. Page 5 de 8

6 Fiducies admissibles pour personne handicapée Les fiducies admissibles pour personne handicapée continueront d être assujetties à l imposition à taux progressifs. Une fiducie admissible pour personne handicapée est une fiducie testamentaire qui réside au Canada et dont un ou plusieurs des bénéficiaires détiennent un certificat pour le crédit d impôt pour personnes handicapées (désigné par le terme «bénéficiaire optant»). La fiducie admissible pour personne handicapée doit faire un choix conjoint avec un bénéficiaire optant pour être considérée comme une fiducie admissible pour personne handicapée, et le bénéficiaire optant ne peut faire le même choix avec aucune autre fiducie. Pour qu une fiducie puisse tirer parti de l imposition à taux progressifs, le capital fiduciaire doit être payé au bénéficiaire handicapé. Si le capital est payé à un bénéficiaire non handicapé, l économie d impôt accordée auparavant devra être remboursée. Observations de KPMG Il n y aucun délai prescrit qui s applique aux fiducies admissibles pour personne handicapée. Une fiducie est admissible tant qu elle remplit les critères requis pour une année donnée. Il se peut qu une fiducie testamentaire qui n est pas admissible à titre de fiducie admissible pour personne handicapée pour une année donnée puisse l être au cours d années ultérieures. Prenons, par exemple, le cas d une fiducie testamentaire au profit du conjoint dont le conjoint bénéficiaire devient ultérieurement handicapé et admissible au crédit pour personnes handicapées. Dans de telles circonstances, il peut être possible de faire en sorte que certains types de revenus (c est-à-dire des revenus aux fins de l impôt et non des revenus aux fins de la loi régissant les fiducies) deviennent admissibles à l imposition à taux progressifs. Dons de bienfaisance faits par testament À compter du 1 er janvier 2016, les nouvelles règles prévoient une plus grande marge de manœuvre quant à l utilisation des crédits d impôt pour dons dans le cas des dons faits par testament et des dons faits par désignation directe. En vertu des nouvelles règles, les dons pourront être répartis entre le défunt et sa succession dans les cas où les dons sont faits par une succession assujettie à l imposition à taux progressifs. En pareil cas, le crédit d impôt pour dons du défunt peut être utilisé dans l année de son décès ou pour l année précédant son décès. Par ailleurs, la succession à taux progressifs peut utiliser le don dans l année où il a été fait, le reporter sur toute autre année d imposition précédente ou le reporter prospectivement sur une période pouvant aller jusqu à cinq ans. En vertu des règles, les gains en capital découlant de dons de titres négociés en bourse ne sont toujours pas assujettis à l impôt, dans la mesure où le don est fait par une succession assujettie à l imposition à taux progressifs. Si la succession fait un don après les 36 mois suivant sa création ou si la succession perd son Page 6 de 8

7 statut de succession assujettie à l imposition à taux progressifs durant l année où elle fait le don, la succession peut seulement demander le crédit d impôt pour dons dans l année où elle l a fait ou le reporter prospectivement sur cinq ans. Selon les nouvelles modifications, les dons faits par testament ou par une succession sont réputés avoir été faits par la succession au moment où l objet du don est effectivement transféré à un organisme de bienfaisance (et non à la date du décès). Observations de KPMG Étant donné que ce ne sont pas toutes les successions qui seront des successions assujetties à l imposition à taux progressifs au moment où elles feront un don, il n est pas certain qu un don fait par une succession soit admissible pour compenser les impôts dans la déclaration de revenus finale du défunt et dans la déclaration de l année précédente. Par conséquent, il pourrait être nécessaire d acquitter les impôts à payer dans la déclaration de revenus finale jusqu à ce que le don soit effectivement fait et qu il soit confirmé que la succession est admissible à titre de succession assujettie à l imposition à taux progressifs. Il peut se produire des situations où un don par testament ne peut être fait au cours de la période de 36 mois (p. ex., lorsqu un legs fait l objet d un litige successoral). En pareil cas, il n y aurait aucune marge de manœuvre pour répartir le don entre la succession et le défunt, puisque la succession ne serait pas une succession assujettie à l imposition à taux progressifs au moment où le don serait fait. À compter du 1 er janvier 2016, les nouvelles règles permettront de déterminer la valeur d un don de bienfaisance au moment où il est fait, mais l inclusion dans le revenu du défunt est fondée sur la juste valeur marchande de l actif immédiatement avant le décès. Par conséquent, il sera nécessaire de tenir compte soigneusement des variations de valeur et de la répartition du crédit d impôt pour dons entre la succession et la déclaration du défunt afin de réduire l ensemble des impôts à payer. Dans la mesure où la valeur d un bien ayant fait l objet d un don a diminué depuis la date du décès, le don doit être fait au cours de la première année d imposition de la succession afin de faire en sorte que toute perte en capital puisse être admissible à un report rétrospectif dans la déclaration de revenus finale du défunt. Nous pouvons vous aider Votre conseiller chez KPMG peut vous aider à évaluer l incidence des propositions législatives, et vous indiquer des façons de tirer parti de tout avantage qui en découle ou vous aider à en atténuer les répercussions. Pour de plus amples renseignements sur ces propositions législatives et sur leurs conséquences potentielles, veuillez communiquer avec votre conseiller chez KPMG. Téléchargez l application KPMG Tax Hub Canada L application KPMG Tax Hub Canada fournit des nouvelles fiscales de façon rapide et pratique sur votre iphone, ipad, BlackBerry et Android. Téléchargez l application dès maintenant. Page 7 de 8

8 Information à jour au 3 novembre L information publiée dans le présent bulletin FlashImpôt Canada est de nature générale. Elle ne vise pas à tenir compte des circonstances de quelque personne ou entité particulière. Bien que nous fassions tous les efforts nécessaires pour assurer l exactitude de cette information et pour vous la communiquer rapidement, rien ne garantit qu elle sera exacte à la date à laquelle vous la recevrez ni qu elle continuera d être exacte dans l avenir. Vous ne devez pas y donner suite à moins d avoir d abord obtenu un avis professionnel se fondant sur un examen approfondi des faits et de leur contexte. Pour plus de renseignements, veuillez communiquer avec un membre du groupe Fiscalité de KPMG, au KPMG s.r.l./s.e.n.c.r.l., cabinet d audit, de fiscalité et de services-conseils (kpmg.ca/fr) et société canadienne à responsabilité limitée constituée en vertu des lois de l Ontario, est le cabinet canadien membre de KPMG International Cooperative («KPMG International»). Les cabinets membres de KPMG comptent professionnels dans 155 pays. Les cabinets indépendants membres du réseau KPMG sont affiliés à KPMG International, entité suisse. Chaque cabinet membre est une personne morale distincte et indépendante, et se décrit comme tel. L adresse du site Web de KPMG Canada est Page 8 de 8

Tirez le maximum de vos dons de bienfaisance en 2015

Tirez le maximum de vos dons de bienfaisance en 2015 Tirez le maximum de vos dons de bienfaisance en 2015 Le 30 janvier 2015 N o 2015-07 Les incitatifs offerts par le Canada au titre des dons de bienfaisance sont conçus pour faciliter votre appui aux organismes

Plus en détail

Économies d impôt post-électorales pour les particuliers : agissez sans tarder

Économies d impôt post-électorales pour les particuliers : agissez sans tarder Économies d impôt post-électorales pour les particuliers : agissez Le 28 octobre 2015 Les élections fédérales du Canada étant maintenant derrière nous et la fin de l année arrivant à grands pas, il est

Plus en détail

Secteur immobilier Principales questions d observation relatives à la TPS/TVH et à la TVQ

Secteur immobilier Principales questions d observation relatives à la TPS/TVH et à la TVQ Secteur immobilier Principales questions d observation Le 5 février 2015 Les sociétés œuvrant dans le secteur immobilier doivent savoir que l Agence du revenu du Canada («ARC») et Revenu Québec pourraient

Plus en détail

Vos dividendes intersociétés déductibles sont-ils à risque?

Vos dividendes intersociétés déductibles sont-ils à risque? Vos dividendes intersociétés déductibles sont-ils à risque? Le 27 mai 2015 N o 2015-23 L élargissement récent d une règle anti-évitement qui impose à titre de gain en capital certains dividendes intersociétés

Plus en détail

Suggestions de dernière minute pour réduire votre impôt des particuliers pour 2013

Suggestions de dernière minute pour réduire votre impôt des particuliers pour 2013 Suggestions de dernière minute pour réduire votre impôt des Le 15 novembre 2013 Dans le cadre de votre stratégie de planification financière personnelle, la fin de l année s avère pour vous le moment idéal

Plus en détail

Faits saillants du budget 2015-2016 du Québec

Faits saillants du budget 2015-2016 du Québec Faits saillants du budget 2015-2016 du Québec Le 26 mars 2015 N o 2015-13 Aujourd hui, le ministre des Finances et de l Économie du Québec, M. Carlos Leitão, a déposé le budget 2015-2016. Ce budget indique

Plus en détail

CCI Affacturage de comptes clients : réduction des prix de transfert

CCI Affacturage de comptes clients : réduction des prix de transfert Le 20 janvier 2014 Les multinationales canadiennes auraient intérêt à prendre acte des répercussions de la récente affaire McKesson Canada Corporation c. La Reine (en anglais) (2013 CCI 404) concernant

Plus en détail

Ferme familiale et planification testamentaire. La relève de votre ferme dans votre testament

Ferme familiale et planification testamentaire. La relève de votre ferme dans votre testament Ferme familiale et planification testamentaire La relève de votre ferme dans votre testament RBC Banque Royale Ferme familiale et planification testamentaire 2 L article suivant a été écrit par Services

Plus en détail

Capitalisation restreinte et retenue d impôt visant le prêt commercial

Capitalisation restreinte et retenue d impôt visant le prêt commercial Le 3 mars 2014 Les contribuables canadiens, y compris les multinationales établies au Canada, qui participent à des mécanismes de prêt sans lien de dépendance pourraient, contre toute attente, être touchés

Plus en détail

Planification financière pour les personnes de même sexe

Planification financière pour les personnes de même sexe Planification financière pour les personnes de même sexe Le 20 juillet 2005, l adoption de la Loi sur le mariage civil, qui appuyait l accès au mariage des conjoints de même sexe au Canada entier, a marqué

Plus en détail

Réduction de l impôt à payer au décès

Réduction de l impôt à payer au décès SERVICE FISCALITÉ, RETRAITE ET PLANIFICATION SUCCESSORALE TRANSFERT DU PATRIMOINE STRATÉGIE N o 9 Réduction de l impôt à payer au décès Personne ne se réjouit à l idée de mourir et personne ne veut payer

Plus en détail

Transmission d un chalet Le garder dans la famille

Transmission d un chalet Le garder dans la famille Transmission d un chalet Le garder dans la famille BIBLIOTHÈQUE D ARTICLES ÉDUCATIFS - PLANIFICATION SUCCESSORALE Introduction L article qui suit a été préparé pour vous permettre de clarifier certaines

Plus en détail

1.6 Responsabilité des fiduciaires et des représentants successoraux... 4 1.7 Certificats de décharge... 5

1.6 Responsabilité des fiduciaires et des représentants successoraux... 4 1.7 Certificats de décharge... 5 TABLE DES MATIÈRES Remerciements...iii Chapitre 1 Exigences de déclaration et administration 1.1 Qui doit produire une déclaration?... 1 1.2 Où faut-il envoyer la déclaration?... 2 1.3 Comment produire...

Plus en détail

Organismes de bienfaisance et assurance vie

Organismes de bienfaisance et assurance vie Organismes de bienfaisance et assurance vie Introduction Le présent bulletin porte sur les règles de base qui régissent les dons de bienfaisance à l aide d une police d assurance vie, et plus particulièrement

Plus en détail

Des investisseurs peuvent parfois vouloir planifier la réalisation des pertes en

Des investisseurs peuvent parfois vouloir planifier la réalisation des pertes en NUMÉRO 2013-10 WWW.BDO.CA LE FACTEUR FISCAL RÈGLES FISCALES À CONSIDÉRER LORSQUE VOUS DÉCLAREZ UNE PERTE EN CAPITAL Des investisseurs peuvent parfois vouloir planifier la réalisation des pertes en capital

Plus en détail

Budget Fédéral 2015. Mesures fiscales proposées. dans le budget fédéral 2015. Services de gestion de patrimoine RBC

Budget Fédéral 2015. Mesures fiscales proposées. dans le budget fédéral 2015. Services de gestion de patrimoine RBC Services de gestion de patrimoine RBC Budget Fédéral 2015 Mesures fiscales proposées dans le budget fédéral 2015 Résumé des principales mesures fiscales pouvant avoir une incidence sur vous Le ministre

Plus en détail

Le budget 2014 réserve bien peu de surprises

Le budget 2014 réserve bien peu de surprises Le budget 2014 réserve bien peu de surprises Février 2014 Introduction Le 11 février 2014, le ministre des Finances, Jim Flaherty, a déposé son dixième budget fédéral et celui-ci ne prévoit aucune hausse

Plus en détail

Table des matières. Chapitre 1 Considérations civiles. Chapitre 2 Calcul du revenu et impôts payables au décès. Paragraphe

Table des matières. Chapitre 1 Considérations civiles. Chapitre 2 Calcul du revenu et impôts payables au décès. Paragraphe Table des matières Chapitre 1 Considérations civiles Paragraphe La planification fiscale au décès du contribuable...100 La dévolution légale...102 Les ordres de successibles...104 Les testaments...106

Plus en détail

BUDGET FÉDÉRAL DE 2014

BUDGET FÉDÉRAL DE 2014 BUDGET FÉDÉRAL DE 2014 BUDGET FÉDÉRAL DE 2014 Jamie Golombek CA, CPA, CFP, CLU, TEP Directeur gestionnaire, Planification fiscale et successorale Services consultatifs de gestion de patrimoine CIBC Jamie.Golombek@cibc.com

Plus en détail

En bonne compagnie : conserver les revenus de placement dans votre société par Jamie Golombek

En bonne compagnie : conserver les revenus de placement dans votre société par Jamie Golombek Octobre 2014 En bonne compagnie : conserver les revenus de placement dans votre société par Jamie Golombek Les revenus de placement gagnés au sein de votre société sont imposés en fonction du type de revenu

Plus en détail

Planification successorale pour les familles ayant une personne à charge handicapée

Planification successorale pour les familles ayant une personne à charge handicapée Planification successorale pour les familles ayant une personne à charge handicapée Pour bien des gens, la planification financière consiste notamment à rassembler les ressources financières nécessaires

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES 1. INTRODUCTION...1. 2. LE REVENU D EMPLOI...4 2.1 Les inclusions...5 2.2 Les déductions...8

TABLE DES MATIÈRES 1. INTRODUCTION...1. 2. LE REVENU D EMPLOI...4 2.1 Les inclusions...5 2.2 Les déductions...8 TABLE DES MATIÈRES Paragraphe 1. INTRODUCTION...1 2. LE REVENU D EMPLOI...4 2.1 Les inclusions...5 2.2 Les déductions...8 3. REVENU OU PERTE PROVENANT D UNE ENTREPRISE OU D UN BIEN ET AUTRES REVENUS ET

Plus en détail

Le décès d un contribuable

Le décès d un contribuable Le décès d un contribuable Table des matières préliminaire 3 e édition Nouvelle Parution à l automne 2015 Une adaptation québécoise de Death of a Taxpayer par Suzanne Hanson, B.A., LLB, de Perks & Hanson

Plus en détail

trouvent; Le FERR est plus possible facteur assujetti

trouvent; Le FERR est plus possible facteur assujetti Fonds enregistrés de revenu de retraite Fonds enregistréss de revenu de retraite La plupart des Canadiens connaissent le régime enregistré d épargne-retraite (REER). Ils sont nombreux à s en servir pendant

Plus en détail

Nous sommes avec vous, au décès d un proche

Nous sommes avec vous, au décès d un proche Nous sommes avec vous, au décès d un proche Le décès d un proche peut bouleverser votre monde. Votre conseiller financier peut alléger votre fardeau. Nous savons que vous traversez une épreuve difficile

Plus en détail

CORPORATION DE PROTECTION DES INVESTISSEURS DE L ACFM DIRECTIVE RELATIVE À LA COUVERTURE

CORPORATION DE PROTECTION DES INVESTISSEURS DE L ACFM DIRECTIVE RELATIVE À LA COUVERTURE CORPORATION DE PROTECTION DES INVESTISSEURS DE L ACFM DIRECTIVE RELATIVE À LA COUVERTURE La Corporation de protection des investisseurs de l ACFM (la «CPI») protège les clients des membres (les «membres»)

Plus en détail

Le dilemme de la rémunération : Toucher un salaire ou des dividendes?

Le dilemme de la rémunération : Toucher un salaire ou des dividendes? décembre 2013 Le dilemme de la rémunération : Toucher un salaire ou des dividendes? Jamie Golombek Avec l arrivée prochaine de la fin d exercice de plusieurs entreprises, les propriétairesdirigeants devront

Plus en détail

PLANIFICATION SUCCESSORALE. présenté par Peter Lillico et Steven Bark

PLANIFICATION SUCCESSORALE. présenté par Peter Lillico et Steven Bark PLANIFICATION SUCCESSORALE présenté par Peter Lillico et Steven Bark PLANIFICATION SUCCESSORALE CONSEILS ET PIÈGES DES IMPÔTS, DES IMPÔTS ET ENCORE DES IMPÔTS! Impôt sur le revenu Impôt sur les gains en

Plus en détail

Pour bien comprendre les fiducies

Pour bien comprendre les fiducies mars 2013 TABLE DES MATIÈRES Qu'est-ce qu'une fiducie? Les différentes fiducies Les fiducies entre vifs Les fiducies testamentaires La règle des 21 ans La gestion de votre fiducie Résumé Pour bien comprendre

Plus en détail

PLANIFICATION FISCALE DE FIN D ANNÉE

PLANIFICATION FISCALE DE FIN D ANNÉE Décembre 2013 présence locale portée mondiale PLANIFICATION FISCALE DE FIN D ANNÉE Comme l année tire à sa fin, les contribuables devraient envisager les stratégies de planification disponibles afin d

Plus en détail

RÉPONSES À VOS QUESTIONS SUR LE CELI TABLE DES MATIÈRES. Ouvrir un CELI

RÉPONSES À VOS QUESTIONS SUR LE CELI TABLE DES MATIÈRES. Ouvrir un CELI mai 2015 TABLE DES MATIÈRES Ouvrir un CELI Cotiser à un CELI Investir dans un CELI et le gérer Règles régissant le décès, la séparation et l émigration Considérations en matière d emprunts Résumé RÉPONSES

Plus en détail

présent article, les particuliers devraient consulter un conseiller fiscal ou juridique qualifié ou tout autre professionnel compétent.

présent article, les particuliers devraient consulter un conseiller fiscal ou juridique qualifié ou tout autre professionnel compétent. Services de gestion de patrimoine RBC Budget Fédéral 2014 BUDGET FÉDÉRAL DE 2014 11 FÉVRIER 2014 Résumé des principales mesures fiscales pouvant avoir une incidence sur vous Le 11 février 2014, le ministre

Plus en détail

Planification fiscale de fin d année 2014 : conseils à l intention des aînés, des employés, des familles et des étudiants

Planification fiscale de fin d année 2014 : conseils à l intention des aînés, des employés, des familles et des étudiants Planification fiscale de fin d année 2014 : conseils à l intention des aînés, des employés, des familles et des étudiants L année 2014 tire à sa fin, mais il est encore temps de procéder à l analyse de

Plus en détail

Guide pratique sur les successions et fiducies

Guide pratique sur les successions et fiducies Guide pratique sur les successions et fiducies 2 e édition M e Patrick-Claude Caron, LL.B., M.Fisc. Une adaptation française de A Practical Guide to Estates and Trusts par Laurie Ouellette, TEP, FCGA Table

Plus en détail

Nous sommes avec vous, au moment où vous en avez le plus besoin. Au décès d un proche.

Nous sommes avec vous, au moment où vous en avez le plus besoin. Au décès d un proche. Nous sommes avec vous, au moment où vous en avez le plus besoin. Au décès d un proche. BMO Groupe financier peut vous aider Nous savons que vous traversez une épreuve difficile. Le décès d un proche peut

Plus en détail

Des ressources spécialisées pour répondre à vos besoins en gestion de patrimoine. Services de gestion de patrimoine RBC

Des ressources spécialisées pour répondre à vos besoins en gestion de patrimoine. Services de gestion de patrimoine RBC Des ressources spécialisées pour répondre à vos besoins en gestion de patrimoine Services de gestion de patrimoine RBC Une bonne partie des services spécialisés que vous ne vous attendriez habituellement

Plus en détail

DOSSIER PERSONNEL DE PLANIFICATION SUCCESSORALE

DOSSIER PERSONNEL DE PLANIFICATION SUCCESSORALE Université d Ottawa University of Ottawa DOSSIER PERSONNEL DE PLANIFICATION SUCCESSORALE UN HÉRITAGE POUR L AVENIR Donner à une université, c est laisser un héritage aux générations futures. C est permettre

Plus en détail

BUDGET FÉDÉRAL 2014 LE PLAN D ACTION ÉCONOMIQUE DE 2014 SUR LA VOIE DE L ÉQUILIBRE FIDUCIES ET SUCCESSIONS

BUDGET FÉDÉRAL 2014 LE PLAN D ACTION ÉCONOMIQUE DE 2014 SUR LA VOIE DE L ÉQUILIBRE FIDUCIES ET SUCCESSIONS BUDGET FÉDÉRAL 2014 LE POINT DE VUE DE NOS PROFESSIONNELS DU SERVICE DE LA PLANIFICATION FISCALE ET SUCCESSORALE LE PLAN D ACTION ÉCONOMIQUE DE 2014 SUR LA VOIE DE L ÉQUILIBRE Sur la voie de l équilibre

Plus en détail

Votre indemnité de départ et vous : Faites fructifier votre argent. Planification fiscale et successorale Mackenzie

Votre indemnité de départ et vous : Faites fructifier votre argent. Planification fiscale et successorale Mackenzie Votre indemnité de départ et vous : Faites fructifier votre argent Planification fiscale et successorale Mackenzie 1 2 Faites-vous face à un changement dans votre emploi? Indemnité de départ, retraite

Plus en détail

Principes généraux de l imposition des contrats d assurance-vie au Canada

Principes généraux de l imposition des contrats d assurance-vie au Canada Principes généraux de l imposition des contrats d assurance-vie au Canada Janvier 2015 L assurance-vie joue un rôle de plus en plus important dans la planification financière en raison du patrimoine croissant

Plus en détail

L informateur. financier. Protection contre les créanciers offerte par l assurance-vie. mai 2002. Les choses changent. Vous devez savoir.

L informateur. financier. Protection contre les créanciers offerte par l assurance-vie. mai 2002. Les choses changent. Vous devez savoir. L informateur financier DU GROUPE-CONSEIL EN PROTECTION DU PATRIMOINE MD À LA FINANCIÈRE SUN LIFE Protection contre les créanciers offerte par l assurance-vie mai 2002 Les choses changent. Vous devez savoir.

Plus en détail

Voici la plus récente édition de notre bulletin fiscal. Nous vous proposerons des idées de planification et un suivi de l actualité fiscale.

Voici la plus récente édition de notre bulletin fiscal. Nous vous proposerons des idées de planification et un suivi de l actualité fiscale. Voici la plus récente édition de notre bulletin fiscal. Nous vous proposerons des idées de planification et un suivi de l actualité fiscale. 1) Nouveau régime d imposition des dividendes Désignation tardive

Plus en détail

ERREUR DANS LE CALCUL DU COMPTE DE DIVIDENDE EN CAPITAL

ERREUR DANS LE CALCUL DU COMPTE DE DIVIDENDE EN CAPITAL Été 2009 Le groupe d expertise en droit fiscal de Miller Thomson Pouliot publie périodiquement des bulletins à l intention des clients du cabinet. Nous vous invitons à acheminer ce courriel à toute personne

Plus en détail

Foire aux questions sur le compte d épargne libre d impôt (CELI)

Foire aux questions sur le compte d épargne libre d impôt (CELI) PLANIFICATION FISCALE Foire aux questions sur le compte d épargne libre d impôt (CELI) Le compte d épargne libre d impôt (CELI) est un instrument d épargne lancé en 2009 permettant aux résidents canadiens

Plus en détail

Votre propriété de vacances aux États-Unis pourrait vous coûter cher

Votre propriété de vacances aux États-Unis pourrait vous coûter cher Votre propriété de vacances aux États-Unis pourrait vous coûter cher Auteur : Jamie Golombek Juin 2015 Il semble que de plus en plus de Canadiens font l achat de propriétés de vacances aux États-Unis.

Plus en détail

FERR, FRV et FRRI Conseils et éléments à considérer

FERR, FRV et FRRI Conseils et éléments à considérer SOYEZ MAÎTRE DE VOTRE RETRAITE FERR, FRV et FRRI Conseils et éléments à considérer Nous comprenons que la retraite n est pas qu une question d argent. Il est important de réfléchir aux aspects tant financiers

Plus en détail

Solutions d'assurance pour les particuliers

Solutions d'assurance pour les particuliers Solutions d'assurance pour les particuliers Solide. Fiable. Sûre. Avant-gardiste. Vous nous avez dit que l un de vos plus grands défis était d aider vos clients à trouver des solutions s adaptant à leurs

Plus en détail

une somme en espèces de 26,50 $, sous réserve d une répartition au prorata (la «Contrepartie en espèces»); et

une somme en espèces de 26,50 $, sous réserve d une répartition au prorata (la «Contrepartie en espèces»); et À L ATTENTION DE: Porteurs admissibles 1 qui détiennent des actions ordinaires de Glentel Inc. («Glentel») («Ancien actionnaire de Glentel») DE: BCE Inc. («BCE») OBJET: Lettre de directives fiscales à

Plus en détail

Table des matières. Abréviations utilisées: (C) Cas (P) Problème (Q) Question théorique CHAPITRE 1 CADRE FISCAL DU CONTRIBUABLE

Table des matières. Abréviations utilisées: (C) Cas (P) Problème (Q) Question théorique CHAPITRE 1 CADRE FISCAL DU CONTRIBUABLE Abréviations utilisées: (C) Cas (P) Problème (Q) Question théorique CHAPITRE 1 CADRE FISCAL DU CONTRIBUABLE 1.1 Résidence et assises juridiques de l impôt (Q)...................... 1 1.2 Textes fiscaux

Plus en détail

GUIDE SUR LES DONS PLANIFIÉS À L INTENTION DES CLIENTS. Les dons planifiés vous permettent de continuer à aider les autres, même après votre décès

GUIDE SUR LES DONS PLANIFIÉS À L INTENTION DES CLIENTS. Les dons planifiés vous permettent de continuer à aider les autres, même après votre décès GUIDE SUR LES DONS PLANIFIÉS À L INTENTION DES CLIENTS Les dons planifiés vous permettent de continuer à aider les autres, même après votre décès Les dons planifiés sont utiles plus que jamais aux organismes

Plus en détail

COMPTE DE DIVIDENDES EN CAPITAL

COMPTE DE DIVIDENDES EN CAPITAL COMPTE DE DIVIDENDES EN CAPITAL Les dividendes versés par une société à ses actionnaires sont généralement imposables et les particuliers qui les reçoivent doivent payer des impôts pouvant s'élever à 38,5

Plus en détail

Contrats d assurance vie avec droits acquis

Contrats d assurance vie avec droits acquis Contrats d assurance vie avec droits acquis Introduction Le budget fédéral de novembre 1981 proposait des modifications fondamentales à l égard du traitement fiscal avantageux accordé aux contrats d assurance

Plus en détail

Conseils fiscaux de fin d année pour 2014 Auteur : Jamie Golombek

Conseils fiscaux de fin d année pour 2014 Auteur : Jamie Golombek Octobre 2014 Conseils fiscaux de fin d année pour 2014 Auteur : Jamie Golombek Comme l année tire à sa fin, nous vous présentons une mise à jour de nos conseils fiscaux de fin d année dont vous souhaiterez

Plus en détail

FONDATION DES CLUBS GARÇONS ET FILLES DU CANADA

FONDATION DES CLUBS GARÇONS ET FILLES DU CANADA États financiers de la FONDATION DES CLUBS GARÇONS ET FILLES DU KPMG s.r.l./s.e.n.c.r.l. Téléphone (416) 228-7000 Yonge Corporate Centre Télécopieur (416) 228-7123 4100, rue Yonge, Bureau 200 Internet

Plus en détail

MODIFICATIONS AU RÉGIME DE TAXATION QUÉBÉCOIS DONNANT SUITE AUX ENGAGEMENTS D HARMONISATION AU RÉGIME DE TAXATION FÉDÉRAL APPLICABLES EN 2013

MODIFICATIONS AU RÉGIME DE TAXATION QUÉBÉCOIS DONNANT SUITE AUX ENGAGEMENTS D HARMONISATION AU RÉGIME DE TAXATION FÉDÉRAL APPLICABLES EN 2013 MODIFICATIONS AU RÉGIME DE TAXATION QUÉBÉCOIS DONNANT SUITE AUX ENGAGEMENTS D HARMONISATION AU RÉGIME DE TAXATION FÉDÉRAL APPLICABLES EN 2013 Afin d atteindre une plus grande harmonisation du régime de

Plus en détail

LE FACTEUR FISCAL Q&R : RÉPONSES À VOS QUESTIONS FISCALES. Modifications récentes apportées aux Fonds enregistrés de revenu de retraite CONTENU

LE FACTEUR FISCAL Q&R : RÉPONSES À VOS QUESTIONS FISCALES. Modifications récentes apportées aux Fonds enregistrés de revenu de retraite CONTENU NUMÉRO 2015-09 WWW.BDO.CA LE FACTEUR FISCAL Q&R : RÉPONSES À VOS QUESTIONS FISCALES Modifications récentes apportées aux Fonds enregistrés de revenu de retraite CONTENU Q&R : Réponses à vos questions fiscales,

Plus en détail

Introduction FISCALITÉ

Introduction FISCALITÉ Introduction 51 Impôt sur le revenu 53 Exercer une activité au Canada par l intermédiaire d une filiale 54 Exercer une activité au Canada par l intermédiaire d une succursale 56 Mesures de contrôle des

Plus en détail

Efficience de l actif de l entreprise

Efficience de l actif de l entreprise Solutions d assurance-vie Efficience de l actif de l entreprise Gérer. Profiter. Préserver. Une solution intelligente pour les professionnels : l assurance-vie permanente, un actif unique pouvant offrir

Plus en détail

BULLETIN FISCAL 2013-131. Novembre 2013

BULLETIN FISCAL 2013-131. Novembre 2013 BULLETIN FISCAL 2013-131 Novembre 2013 Ce bulletin présente certains éléments de planification qui devraient être envisagés d ici la fin de l année ainsi que d autres éléments qui peuvent être considérés

Plus en détail

SERVICE FISCALITÉ, RETRAITE ET PLANIFICATION SUCCESSORALE. Guide d utilisation du calculateur des sommes récupérables

SERVICE FISCALITÉ, RETRAITE ET PLANIFICATION SUCCESSORALE. Guide d utilisation du calculateur des sommes récupérables SERVICE FISCALITÉ, RETRAITE ET PLANIFICATION SUCCESSORALE Guide d utilisation du calculateur des sommes récupérables Table des matières Introduction... 3 Revenu pleinement imposable et revenu de placement

Plus en détail

Retirer des fonds d un régime immobilisé

Retirer des fonds d un régime immobilisé SERVICE FISCALITÉ, RETRAITE ET PLANIFICATION SUCCESSORALE STRATÉGIE PLACEMENTS ET FISCALITÉ N O 5 Retirer des fonds d un régime immobilisé Les fonds de pension constituent une source importante de revenu

Plus en détail

Bulletin fiscal. Septembre 2011 PLACEMENTS EFFECTUÉS DANS UN REER OU UN FERR

Bulletin fiscal. Septembre 2011 PLACEMENTS EFFECTUÉS DANS UN REER OU UN FERR Bulletin fiscal Septembre 2011 PLACEMENTS EFFECTUÉS DANS UN REER OU UN FERR À certaines conditions, un particulier peut utiliser les fonds de son REER autogéré ou de son FERR autogéré pour investir sous

Plus en détail

Crédits d impôt pour la recherche scientifique et le développement expérimental («RS&DE»)

Crédits d impôt pour la recherche scientifique et le développement expérimental («RS&DE») Crédits d impôt pour la recherche scientifique et le développement expérimental («RS&DE») Aperçu du programme et occasions à saisir Pascal Martel Yara Bossé-Viola 8 octobre 2014 Objectifs Objectifs du

Plus en détail

Conseils fiscaux de fin d année pour 2013

Conseils fiscaux de fin d année pour 2013 CONSEILS FISCAUX Conseils fiscaux de fin d année pour 2013 Jamie Golombek, CPA, CA, CFP, CLU, TEP Directeur gestionnaire, Planification fiscale et successorale pour les Services consultatifs de gestion

Plus en détail

Propriété du contrat d assurance vie Éléments de planification à prendre en considération

Propriété du contrat d assurance vie Éléments de planification à prendre en considération Propriété du contrat d assurance vie Éléments de planification à prendre en considération Il faut tenir compte de divers éléments au moment de choisir le titulaire d un contrat d assurance vie. Le présent

Plus en détail

l assurance vie, les entreprises privées et les dividendes en capital

l assurance vie, les entreprises privées et les dividendes en capital Solutions de protection Tout sur l assurance vie, les entreprises privées et les dividendes en capital avec la Standard Life À l intention du représentant en assurance. Bonjour. La Loi de l impôt sur le

Plus en détail

LUNETTERIE NEW LOOK INC. Régime de réinvestissement des dividendes

LUNETTERIE NEW LOOK INC. Régime de réinvestissement des dividendes LUNETTERIE NEW LOOK INC. Régime de réinvestissement des dividendes 19 mars 2014 RÉGIME DE RÉINVESTISSEMENT DES DIVIDENDES Table des matières Introduction... 2 Vue d ensemble... 3 Définitions... 3 Questions

Plus en détail

Budget du Québec de 2015-2016 Faits saillants

Budget du Québec de 2015-2016 Faits saillants des Services fiscaux Numéro 2015-21F Budget du Québec de 2015-2016 Faits saillants Le 26 mars 2015 En bref Le ministre des Finances, monsieur Carlos Leitao, a présenté aujourd'hui, le 26 mars 2015, le

Plus en détail

Services fiduciaires privés. Guide de l exécuteur testamentaire et du fiduciaire

Services fiduciaires privés. Guide de l exécuteur testamentaire et du fiduciaire Services fiduciaires privés Guide de l exécuteur testamentaire et du fiduciaire Table des matières Des experts dignes de confiance............................ 1 Rôle des spécialistes en matière de succession

Plus en détail

Vous arrive-t-il de rêver à l avenir de votre chalet?

Vous arrive-t-il de rêver à l avenir de votre chalet? BMO Assurance Programme de protection du patrimoine Vous arrive-t-il de rêver à l avenir de votre chalet? Grâce à une planification adéquate, vous pouvez préserver ce joyau familial. Le saviezvous? À votre

Plus en détail

Fractionnement du revenu. Les faits

Fractionnement du revenu. Les faits Fractionnement du revenu Les faits Le fractionnement du revenu sert à réduire le fardeau fiscal d une famille. Une personne imposée à un taux élevé transfère une partie de son revenu à un autre membre

Plus en détail

RÔLE ET IMPORTANCE DE LA PLANIFICATION FINANCIÈRE...

RÔLE ET IMPORTANCE DE LA PLANIFICATION FINANCIÈRE... INTRODUCTION MODULE I HISTORIQUE 2 RÔLE ET IMPORTANCE DE LA PLANIFICATION FINANCIÈRE... 2 3 HISTORIQUE QUÉBÉCOIS... 3 4 LA LOI 188 ET LA PLANIFICATION FINANCIÈRE... 4 4.1 Objectifs de la loi... 4 4.2 Le

Plus en détail

2007-9 23 novembre 2007

2007-9 23 novembre 2007 Mesures visant à soutenir le secteur manufacturier Le présent bulletin d information a pour but de rendre publiques les modalités d application du nouveau crédit d impôt remboursable pour la formation

Plus en détail

BUDGET FÉDÉRAL 2014. Modifications à l impôt des particuliers. Ce que vous devez savoir

BUDGET FÉDÉRAL 2014. Modifications à l impôt des particuliers. Ce que vous devez savoir BUDGET FÉDÉRAL 2014 Ce que vous devez savoir Le budget fédéral 2014 a présenté plusieurs propositions qui auront des incidences sur les plans financiers, fiscaux et successoraux des Canadiennes et des

Plus en détail

Bulletin fiscal. Novembre 2010 PLANIFICATION FISCALE DE FIN D ANNÉE. Régime enregistré d épargne-retraite (REER)

Bulletin fiscal. Novembre 2010 PLANIFICATION FISCALE DE FIN D ANNÉE. Régime enregistré d épargne-retraite (REER) Bulletin fiscal Novembre 2010 PLANIFICATION FISCALE DE FIN D ANNÉE Régime enregistré d épargne-retraite (REER) Les versements à un REER effectués au plus tard le 1 er mars 2011 sont déductibles en 2010.

Plus en détail

Fasken Martineau DuMoulin S.E.N.C.R.L., s.r.l.

Fasken Martineau DuMoulin S.E.N.C.R.L., s.r.l. Bulletin Fiscalité Mars 2009 Fasken Martineau DuMoulin S.E.N.C.R.L., s.r.l. Ontario : Élimination de la taxe de vente provinciale à compter du 1 er juillet 2010 et harmonisation avec la TPS fédérale Ottawa

Plus en détail

16 Solut!ons pour planifier vos finances

16 Solut!ons pour planifier vos finances Quelles options s offrent à vous en cette saison des REER? 16 Solut!ons pour planifier vos finances Coup d œil sur les fonds communs et les fonds distincts Vous savez sûrement que vous devriez cotiser

Plus en détail

Bulletin fiscal. Novembre 2012

Bulletin fiscal. Novembre 2012 Bulletin fiscal Novembre 2012 Ce bulletin présente certains éléments de planification qui devraient être envisagés d ici la fin de l année ainsi que d autres éléments qui peuvent être considérés pour l

Plus en détail

CORPORATIONS ASSOCIÉES

CORPORATIONS ASSOCIÉES BULLETIN N o HE 003 Publié en avril 2001 Révisé en janvier 2008 LOI SUR L IMPÔT DESTINÉ AUX SERVICES DE SANTÉ ET À L ENSEIGNEMENT POSTSECONDAIRE CORPORATIONS ASSOCIÉES Le but de ce bulletin est d aider

Plus en détail

L immobilier et la taxe de vente harmonisée en Colombie-Britannique et en Ontario

L immobilier et la taxe de vente harmonisée en Colombie-Britannique et en Ontario DÉCEMBRE 2009 Le point fiscal En raison de contenu connexe, le présent bulletin est aussi envoyé aux personnes qui s intéressent au droit immobilier. L immobilier et la taxe de vente harmonisée en Colombie-Britannique

Plus en détail

Mesures portant sur les impôts, les taxes et les prestations

Mesures portant sur les impôts, les taxes et les prestations T Budget de l Ontario 2014 Ministère des Finances Revu en octobre 2014 Mesures portant sur les impôts, les taxes et les prestations Le budget de l Ontario 2014 déposé de nouveau le 14 juillet proposait

Plus en détail

Organismes de bienfaisance et organismes à but non lucratif

Organismes de bienfaisance et organismes à but non lucratif Organismes de bienfaisance et organismes à but non lucratif Dons de fonds de terre écosensibles Le Programme des dons écologiques offre aux Canadiens qui possèdent des fonds de terre écosensibles un moyen

Plus en détail

La fiducie d assurance Guide du conseiller

La fiducie d assurance Guide du conseiller SERVICE FISCALITÉ, RETRAITE ET PLANIFICATION SUCCESSORALE La fiducie d assurance Guide du conseiller La fiducie d assurance UN OUTIL EFFICACE POUR PLANIFIER LA SUCCESSION DE VOTRE CLIENT Une fiducie d

Plus en détail

Jamie Golombek Budget fédéral de 2013

Jamie Golombek Budget fédéral de 2013 Le 22 mars 2013 Jamie Golombek Directeur gestionnaire, Planification fiscale et successorale Gestion privée de patrimoine CIBC Jamie.Golombek@cibc.com Le budget fédéral du 21 mars 2013 a introduit plusieurs

Plus en détail

GUIDE SUR LES DONS PLANIFIÉS À L INTENTION DES CLIENTS. Les dons planifiés vous permettent de continuer à aider les autres, même après votre décès.

GUIDE SUR LES DONS PLANIFIÉS À L INTENTION DES CLIENTS. Les dons planifiés vous permettent de continuer à aider les autres, même après votre décès. GUIDE SUR LES DONS PLANIFIÉS À L INTENTION DES CLIENTS Les dons planifiés vous permettent de continuer à aider les autres, même après votre décès. La vie est plus radieuse sous le soleil Les dons planifiés

Plus en détail

Groupe WSP Global Inc. Régime de réinvestissement des dividendes

Groupe WSP Global Inc. Régime de réinvestissement des dividendes Groupe WSP Global Inc. Régime de réinvestissement des dividendes APERÇU Le régime de réinvestissement des dividendes (le «régime») de Groupe WSP Global Inc. (la «Société») offre aux porteurs admissibles

Plus en détail

Le 20 décembre 2004. Protection du bénéficiaire désigné. Affaires juridiques. En résumé. Fondements de la décision

Le 20 décembre 2004. Protection du bénéficiaire désigné. Affaires juridiques. En résumé. Fondements de la décision Le 20 décembre 2004 Affaires juridiques Protection du bénéficiaire désigné Répercussion de la décision de la Cour dans l'affaire Thibault 1 sur la désignation de bénéficiaire et l'insaisissabilité des

Plus en détail

Directives pour remplir le formulaire «Classification fiscale internationale d une entité» (auto-certification)

Directives pour remplir le formulaire «Classification fiscale internationale d une entité» (auto-certification) Directives pour remplir le formulaire «Classification fiscale internationale d une entité» (auto-certification) Introduction Rappel des faits : Le 1 er juillet 2014, date d entrée en vigueur du nouvel

Plus en détail

Vente de la ferme et l exonération des gains en capital

Vente de la ferme et l exonération des gains en capital Vente de la ferme et l exonération des gains en capital RBC Banque Royale Vente de la ferme et l exonération des gains en capital 2 L article suivant a été écrit par Services de gestion de patrimoine RBC.

Plus en détail

L assurance-santé au Canada

L assurance-santé au Canada L assurance-santé au Canada Guide sur la fiscalité L assurance-santé et la tutelle, les procurations et les fiducies Décembre 2013 La vie est plus radieuse sous le soleil Sun Life du Canada, compagnie

Plus en détail

Régime d achat d actions à l intention des partenaires des réseaux de distribution

Régime d achat d actions à l intention des partenaires des réseaux de distribution Régime d achat d actions à l intention des partenaires des réseaux de distribution Groupe Industrielle Alliance www.inalco.com Table des matières Page 2 Introduction 1 Page 3 Avantages du régime 2 Page

Plus en détail

Novembre 2008 PLANIFICATION FISCALE DE FIN D ANNÉE. Pertes en capital latentes

Novembre 2008 PLANIFICATION FISCALE DE FIN D ANNÉE. Pertes en capital latentes Novembre 2008 Ce bulletin présente certains éléments de planification qui devraient être envisagés d ici la fin de l année ainsi que d autres éléments qui peuvent être considérés pour l an prochain. PLANIFICATION

Plus en détail

Régime d accession à la propriété (RAP)

Régime d accession à la propriété (RAP) Régime d accession à la propriété (RAP) Introduction Les fonds retirés d un REER sont habituellement imposables l année du retrait. Toutefois, dans le cadre de certains programmes, le retrait n entraîne

Plus en détail

Héritier non apparent : planification successorale pour les bénéficiaires des États-Unis

Héritier non apparent : planification successorale pour les bénéficiaires des États-Unis Héritier non apparent : planification successorale pour les bénéficiaires des États-Unis Jamie Golombek Directeur gestionnaire, Planification fiscale et successorale Services consultatifs de gestion de

Plus en détail

GUIDE D UTILISATION DU CALCULATEUR DES SOMMES RÉCUPÉRABLES

GUIDE D UTILISATION DU CALCULATEUR DES SOMMES RÉCUPÉRABLES GUIDE D UTILISATION DU CALCULATEUR DES SOMMES RÉCUPÉRABLES Table des matières Introduction...................................................... 3 Revenu pleinement imposable et revenu de placement Revenu

Plus en détail

Stratégies philanthropiques : donnez efficacement grâce à votre société de portefeuille

Stratégies philanthropiques : donnez efficacement grâce à votre société de portefeuille Stratégies philanthropiques : donnez efficacement grâce à votre société de portefeuille Les Canadiens sont des gens généreux. Chaque année, ils sont des milliers à soutenir les causes qui leur tiennent

Plus en détail

Propriété réputée des actions d une société par les fiduciaires et les bénéficiaires d une fiducie

Propriété réputée des actions d une société par les fiduciaires et les bénéficiaires d une fiducie Dossier Propriété réputée des actions d une société par les fiduciaires et les bénéficiaires d une fiducie Alexandra Fortin, avocate, LL.M. fisc. L utilisation des fiducies comporte plusieurs avantages

Plus en détail

GUIDE SUR LES FIDUCIES D ASSURANCE

GUIDE SUR LES FIDUCIES D ASSURANCE GUIDE SUR LES FIDUCIES D ASSURANCE GUIDE SUR LES FIDUCIES D ASSURANCE Il est important pour vous d avoir des options... pour transmettre vos économies à la génération suivante. Si vous désirez prévoir

Plus en détail

La ligne de partage : les stratégies de fractionnement du revenu peuvent réduire les impôts de votre famille

La ligne de partage : les stratégies de fractionnement du revenu peuvent réduire les impôts de votre famille JAMIE GOLOMBEK La ligne de partage : les stratégies de fractionnement du revenu peuvent réduire les impôts de votre famille Jamie Golombek, CPA, CA, CFP, CLU, TEP Directeur gestionnaire, Planification

Plus en détail

Que représente un nom? - Résidence, citoyenneté et domicile

Que représente un nom? - Résidence, citoyenneté et domicile Que représente un nom? - Résidence, citoyenneté et domicile Octobre 2009 La résidence, la citoyenneté et le domicile sont des termes techniques servant à décrire certains aspects du statut juridique d

Plus en détail