Les Formations. Alliance 7 Services

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Les Formations. Alliance 7 Services"

Transcription

1 Alliance 7 Services Les Formations 2014 Chocolaterie Biscuiterie Confiserie Apéritifs à croquer, Desserts & Tapioca Café Alimentation infantile & Nutrition clinique Alimentation diététique Céréales pour le petit déjeuner Panification croustillante et moelleuse Miels photos : Yvan Moreau

2 Edito Compétitivité et Formation sont reliées par un lien insécable Une réforme de la formation professionnelle est en cours de préparation, une de plus direz-vous! L objectif est ambitieux, celui de renforcer le lien qui relie la sécurisation des personnes et la compétitivité des entreprises. Les enjeux fixés par les pouvoirs publics sont le fruit des transformations rencontrées dans la population active comme dans le marché du travail. Marqués par la mobilité et les ruptures professionnelles, les parcours professionnels soulèvent aujourd hui d autres enjeux pour la formation initiale et la formation continue qu il s agit de relever. Comment le système de la formation professionnelle sera révisé? Les changements tournent autour de quatre axes qui se traduiront probablement par le développement d un droit individuel transférable et garanti collectivement, une valorisation des acquis de l'expérience dans les parcours professionnels, une meilleure portée des formations en alternance et enfin une clarification du rôle des acteurs. Certains principes de fond étant revisités, se pose la question du financement des dispositifs. Il s'agit donc d'une réforme politiquement sensible et techniquement complexe. Comment la branche peut influer? Prendre part aux politiques publiques le plus en amont possible est l objectif à atteindre. Une première étape a été franchie par la signature du contrat de filière auquel L Alliance 7 a activement contribué. En fédérant autour d engagements transversaux le cœur de la filière alimentaire qui regroupe prés de salariés, les priorités en matière d emploi et formation sont ainsi tracées. Qu'est ce qui caractérise l'activité d'alliance 7 Services? Les formations aux métiers sont l activité première de la structure afin de garantir la transmission et le développement des savoirs faire. Depuis 1967, salariés du chocolat, de la biscuiterie, de la panification et de la confiserie ont suivi les cycles métier et ont été certifiés par la branche. Chaque année, la branche délivre 25% des CQP de l industrie alimentaire et elle adhère depuis 2007 à la charte des CQPI. Quelles sont les nouveautés du catalogue? Les innovations dans l offre de formation, sont nourries par vos attentes. Dans cet esprit, quatre actions ont vu le jour. Professionnaliser les managers de proximité, Food défense, une formation au guide des bonnes pratiques en hygiène et enfin la transmission des savoirs et savoirs faire. Rejoindre le groupe de travail Formation est une opportunité pour faire connaître vos besoins et vous enrichir dans un lieu privilégié de benchmark avec des confrères. Du cousu main au prêt à porter Avec l appui d un réseau de partenaires, l équipe d Alliances 7 services vous propose un service individualisé, apporteur de solutions et de ressources. De l action clé en main au programme individualisé, Alliances 7 services est un vecteur pour coupler plus et mieux emploi et formation. Marie Thérèse Berling Directrice des Affaires Sociales et de la Formation INSCRIPTION N SUR LE SITE WW.FO 1

3 Une équipe pluridisciplinaire au service de vos talents Notre métier est avant tout d expertiser votre situation et vos projets afin d'aller vers plus d'efficience et d'accompagner le changement. Pour réussir, Alliance 7 services puise ses ressources auprès de formateurs expert et dans une équipe support. Ensemble, nous nous mobilisons pour vous soumettre des solutions sur des questions aussi diversifiées que : Quelles sont les sessions techniques métiers que je peux mettre en place dans l entreprise? Laquelle répond le mieux au besoin de l organisation? Est- il possible de moduler le programme sur plusieurs années? Marie-Thérèse Berling Directrice des Affaires Sociales et de la Formation Comment déployer la maitrise des savoirs fondamentaux dans mon entreprise? Comment lever les principaux freins rencontrés? Est-il possible de bénéficier de financement? Quelles actions mettre en place pour mieux sécuriser les parcours professionnels des salariés et comment peut-on les financer? Qu est ce qu un certificat de qualification professionnelle? En quoi peutil faciliter la mise en place d un projet industriel? Ce projet peut-il faire évoluer l organisation? Comment le mettre en œuvre? Geneviève Brahmy Responsable administrative Coordination et organisation des formations Existe-t-il des actions pour faire monter en compétence les managers de proximité? Comment l adapter à notre population? Comment financer un projet important? Cet accompagnement est proposé aux adhérents de L'Alliance 7 gratuitement au titre de leur cotisation. Toute l équipe est au service de vos talents. Philippe Brunet Expert en chocolaterie, confiserie biscuiterie, panification industrielles Une équipe d'experts agréés par Alliance 7 Services Hubert Chiron Expert en pâtisserie, panification industrielles Denis Colson Docteur Vétérinaire, Auditeur confirmé Henri Drouven Expert en chocolaterie et confiserie industrielles Catherine Gerin Expert en confiserie industrielle et ingénierie de CQP Jacques Havard Expert en pâtisserie, panification industrielles René Lefebvre Expert en chocolaterie et confiserie industrielles Frédérique Longueville Expert en ressources humaines Jean-Pierre Loustaud Expert en pâtisserie, panification industrielles et ingénierie de CQP Alain Soroste Expert Réglementation et Qualité des Aliments Colette Viney Expert en chocolaterie industrielle et ingénierie CQP 2 INSCRIPTION SUR LE SITE

4 Sommaire Métrologie en IAA Comment s assurer que l entreprise dispose d un système solide et durable?...4 Allergènes Comment identifier le danger et maîtriser le risque?...5 Les matériaux d'emballage Quels types et quelles obligations?...6 Food Defense Comment mettre en place une démarche pratique de lutte contre la malveillance alimentaire?...7 Certifications multiples dans l'entreprise Comment les faire vivre et mesurer leur performance?...8 Comment dynamiser son système HACCP et le faire évoluer? Perfectionnement pour les animateurs...9 Etiquetage des denrées alimentaires Les apports du règlement INCO...10 Etiquetage et réglementation pour les produits de L'Alliance 7 Principes généraux du nouveau règlement sur l'information des consommateurs pour les denrées alimentaires...11 Etiquetage nutritionnel et allégations Comment intégrer les nouveaux règlements européens?...12 Grands enjeux de la politique nutritionnelle en France Comment les intégrer dans le développement de vos produits?...13 Le GBPH Biscuits & Gâteaux et Produits de Panification Le Guide Bonnes Pratiques d'hygiène (GBPH) s'applique aux entreprises de la filière céréale qui produisent de façon industrielle des biscuits, gâteaux et produits de panification croustillante et moelleuse à destination du consommateur final...14 Ouvrier Chocolatier Comment maîtriser les process chocolatier?...15 Cycle métier Chocolaterie Une formation métier qualifiante...16 Ouvrier Confiseur région nord ou sud est Comment maîtriser les process confiseur?...17 Cycle métier de la Confiserie Une formation métier qualifiante...18 Cycle métier de la Biscuiterie, Pâtisserie et Panification Industrielle Une formation métier qualifiante...19 Chocolat et couvertures Une approche pragmatique de la mise en oeuvre de la matière chocolat pour les non chocolatiers...20 Stage pratique de Biscuiterie, Pâtisserie Industrielles Identifier l'influence des matières premières et des paramètres du process...21 La formulation en Biscuiterie Pâtisserie Quelles nouvelles matières premières et nouvelles approches de la formulation?...22 Connaître les produits Les essentiels à connaître sur les métiers et les process en Chocolaterie, Confiserie, Biscuiterie, Pâtisserie ou Panification industrielle...23 Transmission des savoir-faire Comment identifier les compétences à transmettre?...24 Professionnaliser les managers de proximité Comment développer les compétences managériales de vos équipes?...25 Les formation aux métiers Des formations sur mesure en entreprise...26 Evaluation des compétences en industrie alimentaire ECIA Positionnement des candidats aux différents CQP de la profession...27 Pack CQP De l'identification du besoin en qualification à la délivrance du CQP...28 INSCRIPTION N SUR LE SITE WW.FO 3

5 FORMATION INTER ENTREPRISE Métrologie en IAA Comment s'assurer que l'entreprise dispose d'un système solide et durable? Des réponses pour comprendre et optimiser la métrologie des équipements de mesure et le contrôle métrologique des préemballages TOUS SECTEURS OBJECTIFS La question de la métrologie dans les industries agroalimentaires se trouve souvent noyée dans la complexité ou abandonnée faute de solutions pratiques. Cette formation a pour but d apporter des réponses concrètes et facilement transposables en entreprise : Connaître les bases simples mais complètes de la métrologie afin de pouvoir juger de la pertinence des actions à mener. Acquérir des connaissances solides pour déterminer la conformité de ses contrôles métrologiques appliqués aux préemballages. Intervenant Denis Colson, Dr Vétérinaire. Responsable d audit. Auditeur, consultant et formateur confirmé. Moyens pédagogiques Exposés interactifs. Les éléments sont repris sur des diapositives et documentés à l usage des participants. Les documents de formation sont remis sur papier ou au format électronique pdf. Tarif adhérent : 1 JOUR 460 HT Non adhérent : 690 HT Toutes les fonctions de l entreprise qui auront pour mission de promouvoir une démarche qualité ou métrologique dans un laboratoire d entreprise de L Alliance 7 ou au moyen d'équipements de mesure. Les thèmes seront abordés selon l'ordre d'apprentissage optimal. 1. La situation en entreprise La place de la métrologie et des équipements en industrie alimentaire. Les exigences stratifiées des référentiels : ISO 9001, ISO , IFS 5, BRC 4, ISO Les principaux constats de non-conformités relevés en audit. 2. Le contrôle métrologique des préemballages La réglementation française et européenne des équipements de mesure légale. Le décret de 1978 et son application pratique dans les contrôles administratifs. L utilisation de la marque «e» : les conditions, les obligations. Le plan de contrôle statistique des préemballages, les limites d acceptation et de rejet, le contrôle des écarts et du poids nominal, la conformité des lots. Les situations particulières, les cas proposés par les stagiaires. Travaux dirigés à partir de plans statistiques simples, mesures de l efficacité. 3. La maîtrise du parc des balances de pesée La réglementation des instruments de pesage, applications pratiques. Les caractéristiques d une balance, les documents d accompagnement. Comment vérifier que le dossier du prestataire de services est complet? Quels sont les contrôles à réaliser en entreprise? Les situations particulières : la trieuse pondérale, la peseuse associative, la balance dynamique, les systèmes de vérification des manquants. 4. Les bases simples pour construire un système solide et durable afin de maîtriser l ensemble du parc des instruments de mesure Le principe de cohérence de la chaîne de mesure, capabilités et incertitudes, Le principe de raccordement. Travaux pratiques sur la construction d'un tableau de gestion active (Excel). Aperçus des normes et des réglementations. Comment déterminer les fréquences adaptées et les coûts? Comment s'y retrouver dans les accréditations et les certificats d'étalonnage? Principales notions d'accréditation ; Les renseignements exigés sur un certificat ; Comment exploiter un certificat d'étalonnage? 5. Quelques applications pratiques en laboratoire de contrôle Les principales difficultés en analyses physico-chimiques. Travailler avec un laboratoire sous traitant. Quelques équipements de laboratoire spécifiques et les réponses adaptées. Applications à des grandeurs spécifiques. Exercices et travaux dirigés tout au long de la formation, certains pourront être basés sur les documents des entreprises. L'Alliance 7 PARIS 1 er avril 9 septembre INSCRIPTION N SUR LE SITE

6 FORMATION INTER ENTREPRISE Allergènes Comment identifier le danger et maîtriser le risque? OBJECTIFS Identifier les caractéristiques de l allergie alimentaire et les conséquences de la présence des allergènes sur un site de transformation agroalimentaire pour maitriser les choix et les décisions à prendre et agir dans son environnement de travail. Identifier les caractéristiques de l allergie alimentaire et les conséquences de la présence des allergènes sur un site de transformation agroalimentaire. Maîtriser les décisions à prendre dans le cadre du danger allergène de son système HACCP. Rassembler et motiver l ensemble de l encadrement sur la base de bonnes pratiques partagées et affermies dans la lutte contre les contaminations croisées. Être capable de former et guider les collaborateurs au quotidien. Intervenant Denis Colson, Dr Vétérinaire. Responsable d audit. Auditeur, consultant et formateur confirmé. Moyens pédagogiques Exposés interactifs. Les éléments sont repris sur des supports électroniques synthétiques et documentés à l usage des participants. Un module à usage interne sera fourni en version électronique pdf pour impression aux participants. Les principaux documents supports seront fournis sur une base d accès réservé. Tarif adhérent : 1 JOUR 460 HT Non adhérent : 690 HT Personnel de l encadrement et des services qualité intervenant dans l entreposage, la fabrication ou les services supports et concernés par la problématique des allergènes. Quizz de démarrage, le point sur mes connaissances. 1. Allergies alimentaires, l impact sur la santé Allergies alimentaires, intolérance alimentaire, réaction histaminique : les différents types d allergies évoquées dans les réclamations. Les mécanismes de l allergie alimentaire, les traitements, la prévention et le rôle des produits alimentaires issus des processus industriels. La prévalence des allergies alimentaires dans la population, notion de seuil déclenchant, et implications sur les fabrications. La responsabilité juridique de l entreprise vis-à-vis des allergies alimentaires. 2. Les allergènes des fournisseurs de matières premières Les allergènes soumis à déclaration et les allergènes dispensés (Réglementation). Les allergènes introduits et les allergènes fortuits. Les contaminations croisées chez les fournisseurs, règles de décision. Evaluer le système HACCP de son fournisseur du point de vue des allergènes. Sélection et audit des fournisseurs, quels items? TD. 3. Le problème des allergènes en développement et formulation Quelle stratégie adopter en HACCP de développement? Exclure, tolérer, substituer. Construire depuis les maîtrises matières premières jusqu aux produits finis. Les conséquences sur l étiquetage. Réglementation et seuils, cas particulier des sulfites et du gluten. Exigences des clients. 4. Les allergènes en fabrication (HACCP en s appuyant sur les règles de l entreprise) Au stade du stockage. Règles de manipulation, règles de stockage. Au stade de la transformation, panorama des principales mesures préventives. Organisation des séquences de production, séparation des lignes et des flux. Règles de recyclage des aliments. Conception des équipements et des installations. Nettoyage des équipements des installations. Traçabilité. Allergies et "sécurité et santé" au travail. TD recherche des situations de risque professionnel. 5. Les allergènes du point du vue de l hygiène et de la qualité Les méthodes d analyse et de tests, avantages et inconvénients, réalisation et interprétation. Mesurer les niveaux de contamination en routine. Réaliser une analyse de danger HACCP, TD exemples. Qualifier des procédés, des installations. Intégrer les allergènes dans les audits, prendre en compte les référentiels de certification. Les situations apparentées avec la gestion des allergènes. 6. L animation et la transmission sur le site par l encadrement Élaboration et implantation du programme de gestion des allergènes dans le cadre du HACCP. L'Alliance 7 PARIS 2 avril ou 10 septembre 2014 TOUS SECTEURS INSCRIPTION N SUR LE SITE WW.FO 5

7 FORMATION INTER ENTREPRISE Les matériaux d'emballage Quels types et quelles obligations? TOUS SECTEURS OBJECTIFS : identifier les matériaux les plus caractéristiques des produits de L Alliance 7. identifier les caractéristiques significatives des matériaux. identifier les éléments techniques d un cahier des charges. se repérer dans le contexte réglementaire. expliquer ce qui définit la conformité d un emballage. identifier les responsabilités de l entreprise. faciliter le dialogue avec les fournisseurs. Intervenants Patrick Sauvegrain Responsable de l unité "Analyses", Division "Analyses chimiques et hygiène des produits et matériaux" - LNE. Catherine Moriot Société de conseil en emballage et conditionnement EOP S (Étude et Optimisation des Performances des packaging s). Moyens pédagogiques Exposés interactifs. Les éléments sont repris sur des diapositives et documentés à l usage des participants. Tarif adhérent : 2 JOURS 920 HT Non adhérent : HT Cette formation s adresse à des Responsables Qualité, Recherche & Développement, des Responsables Achats et des Responsables Conditionnement. J1 Connaissance des matériaux et élaboration d un cahier des charges Intervenant : Catherine Moriot 1. Les matériaux & les emballages à base de papier, carton et plastique Procédés de fabrication des matériaux. Caractéristiques techniques essentielles des matériaux. Principales formes d emballages et de suremballages, avantages et inconvénients. 2. Emballages & Environnement Exigences liées à la réglementation environnementale et conséquences pour les industriels. utilisateurs d emballages. Réduction à la source : méthodologie de mise en œuvre et exemples de réalisations. 3. Le cahier des charges fonctionnel Objectifs d un cahier des charges fonctionnel. Méthodologie d analyse fonctionnelle et de rédaction d un cahier des charges fonctionnel. Critères indispensables à prendre en compte. Exemple. 4. Spécifications techniques Achats Objectifs des spécifications. Organisation des spécifications générales, par groupe et individuelles. Points clés à prendre en compte. Exemples. J2 : Matériaux et Emballages au Contact des Aliments : la réglementation applicable pour les matériaux et emballages utilisés dans les secteurs de la chocolaterie, confiserie, biscuiterie et produits à base de céréales Intervenant : Patrick Sauvegrain 5. Les interactions entre les matériaux et les aliments : Qu est ce que le phénomène de migration? Quelle est la nature des substances qui migrent dans les aliments? 6. La réglementation des matériaux destinés au contact avec les aliments 7. La normalisation concernant les matériaux au contact des aliments 8. Comment évaluer et mesurer la conformité des matériaux et emballages destinés au contact avec les aliments? 9. Evaluer la modification des propriétés organoleptiques des aliments par les matériaux d emballage 10. Les référentiels d hygiène des emballages et les matériaux au contact des aliments : les exigences de l IFS concernant les emballages au contact des aliments. les dispositions du BRC / IoP pour l hygiène des emballages. l ISO et les pré-requis (Guide de Bonne de Pratique des Matériaux d Emballage). 11. Synthèse et évaluation de la formation L'Alliance 7 PARIS 23 et 24 septembre INSCRIPTION N SUR LE SITE

8 FORMATION INTER ENTREPRISE Food Defense Comment mettre en place une démarche pratique de lutte contre la malveillance alimentaire? OBJECTIFS : Identifier la situation ainsi que les référentiels français et étrangers. Utiliser la méthode VACCP d un point de vue pratique et par étapes. Construire un plan d action et être capable de former les acteurs internes. Intervenant Denis Colson, Dr Vétérinaire. Responsable d audit. Auditeur, consultant et formateur confirmé. Moyens pédagogiques Fourniture et utilisation d un tableur support pour la mise en place d une approche concrète pendant le stage. Evaluation par boîtiers de vote électronique. Exposés interactifs. Les éléments sont repris sur des supports électroniques synthétiques et documentés à l usage des participants. Un module à usage interne sera fourni en version électronique PDF pour impression aux participants. Les documents post formation sont mis à disposition sur un serveur. Tarif adhérent : 1 JOUR 460 HT Non adhérent : 690 HT Tous les acteurs qui participent à l'animation et à l'amélioration de l'assurance qualité sur le site. Introduction 1. Le contexte et les menaces (30 mn) Les crises liées à la malveillance. Les acteurs de la malveillance externes et internes. 2. Les référentiels et leurs exigences (1h30) La genèse des démarches aux USA : Bio-terrorism ACT. La méthode CARVER+SHOCK et les logiciels associés (démonstration et fourniture). La note de service française : DGAL/N du 23 mai 2007, ses conséquences pratiques. La méthode VACCP. Le point de vue UK : le PAS 96 defending food and drink. La méthode TACCP. Les exigences du GFSI V6 à travers ISO TS Les exigences du Global Standard for Food Safety (BRC version 6). 3. Les exigences détaillées de l IFS Food 6 : aspects techniques et réponses. (1 h) Responsabilités et formation. Analyse de dangers. Zonage et prévention. Identification et signalisation. Evaluation de l efficacité. 4. Méthode pratique pour construire, consolider ou renforcer la démarche (4h) Méthode PACAM (Protection des aliments contre les actes malveillants) en 12 étapes simples et concrètes : VACCP pratique. Déterminer la criticité du contexte, les acteurs de l attaque, les dangers et les moyens. Travailler sur les plans, les flux et le zonage. Choisir et hiérarchiser les PRP. Analyser les dangers et les risques sur le process. Tracer les évolutions et évaluer l efficacité des dispositions. Former les acteurs internes et externes : les messages ciblés aux employés de l entreprise, à l encadrement, à la direction, aux visiteurs. 5. Applications pratiques pendant le stage. Sur la base de documents de leur entreprise (plans, zones, diagrammes de process), les stagiaires construisent des éléments utilisables à l aide du fichier PACAM fourni. Evaluation L'Alliance 7 PARIS 18 mars 2014 NOUVEAU TOUS SECTEURS INSCRIPTION N SUR LE SITE WW.FO 7

9 FORMATION INTER ENTREPRISE Certifications multiples dans l'entreprise Comment les faire vivre et mesurer leur performance? TOUS SECTEURS OBJECTIFS : Des référentiels nombreux, des tâches multiples et divergentes, la complexité et la dispersion guettent les acteurs des systèmes de management certifiés. Chacun doit maintenant simplifier pour être efficace. Cette formation vise à donner des méthodes et des exemples concrets pour : Comprendre la grande convergence et les bases communes des différents référentiels QHSE (Qualité, Hygiène des aliments, Sécurité et Santé au travail, Environnement). Rapprocher solidement les éléments nécessaires à un projet de système de management véritablement intégré dans le management des risques de l entreprise. Utiliser cette approche pour étendre simplement la prévention des risques dans des domaines complémentaires et trouver une cohérence forte dans le projet et la politique de l entreprise. Intervenant Denis Colson, Dr Vétérinaire. Responsable d audit. Auditeur, consultant et formateur confirmé. Moyens pédagogiques Exposés interactifs. Les éléments sont repris sur des diapositives et documentés à l usage des participants. Les documents de formation sont remis sur papier ou au format électronique pdf. Tarif adhérent : 1 JOUR 460 HT Non adhérent : 690 HT Animateurs et responsables QHSE souhaitant optimiser un système de management QHSE. Animateurs et responsables Qualité ou Hygiène ou Sécurité ou Environnement souhaitant intégrer une nouvelle valence dans leur système. Quizz de démarrage : questions sur boîtiers de vote. 1. Bien apprécier la situation Après le développement des référentiels QHSE depuis 10 ans, nécessité d un retour à la simplicité et aux fondamentaux. Les principaux constats : les systèmes juxtaposés, l isolement de l approche processus, le chevauchement des indicateurs, les systèmes superposés. 2. Evaluer les aspects réglementaires Diagrammes des Administrations de référence et des Réglementations en matière de qualité et produits (très bref), en matière d environnement, en matière de sécurité et de santé des personnes. Comment alimenter et gérer les bases de données réglementaires en entreprise? Comment évaluer et faire progresser la conformité réglementaire, une étape imposée par tous les référentiels? 3. Les bases d un système simple et intégré Les exigences principales des référentiels : ISO 9001, ISO 22000, ISO , OHSAS référentiel du BSI et ILO-OSH (2001) référentiel de l Organisation Internationale du travail. Les socles communs en matière de gestion et de management de la qualité. L analyse de risque, un parallèle dans les différents référentiels : notions de CCP/ PRP (ISO 22000), aspects environnementaux significatifs (ISO 14001), dangers/ risques (OHSAS 18001). TD 4. Comparer les exigences entre ISO 22000, ISO 9001, ISO 14001, ILO-OSH Choisir les référentiels les mieux adaptés à mon entreprise, Méthode d autoévaluation. Les autres référentiels utilisables : MASE, par étape, ILO-OSH, EMAS, FSSC Pluie de référentiels, comment réagir : ISO 26000, ISO 31000, SEDEX, BIO, Agriconfiance, etc. 5. Piloter le projet d un système de management intégré Evoluer d un système de management de la qualité vers un système de management QHSE. Construire une architecture des processus solide avec un référentiel interne QHSE intégré. Baser la dynamique sur l analyse des défaillances et des dangers. Simplifier la documentation QHSE. TD 6. Mesurer la performance d un système de management intégré (SMI) Politique qualité intégrée, revue de direction commune, objectifs du SMI. Construire un manuel qualité multiréférentiel, des indicateurs intégré et un tableau de bord du SMI. La réalisation des programmes d audit systèmes communs et des programmes d audits/inspections. TD L analyse des données PDCA (amélioration continue) et la conduite des actions correctives et préventives. Echanges et travaux dirigés tout au long de la formation. Evaluation finale sur boîtiers de vote électronique. Documentation à disposition sur serveur cloud. L'Alliance 7 PARIS 5 février INSCRIPTION N SUR LE SITE

10 FORMATION INTER ENTREPRISE Comment dynamiser son système HACCP et le faire évoluer Perfectionnement pour les animateurs OBJECTIFS : Dynamiser et faire évoluer la démarche HACCP et répondre aux exigences clients. Il s agit également d acquérir les connaissances pour comprendre les évolutions de la méthode HACCP et tirer partout des meilleurs atouts de la norme ISO , système de management de la sécurité des denrées alimentaires. Connaître les évolutions majeures des référentiels basés sur l analyse de risque HACCP pour être capable de les appliquer directement en entreprise. Comprendre pourquoi et comment faire évoluer son système HACCP. Animer activement à une équipe HACCP et motiver le personnel leur faisant partager les évolutions et les réalisations. Intervenant Denis Colson, Dr Vétérinaire. Responsable d audit. Auditeur, consultant et formateur confirmé. Moyens pédagogiques Exposés interactifs. Les éléments sont repris sur des supports électroniques synthétiques et documentés à l usage des participants. Un module à usage interne sera fourni en version électronique PDF pour impression aux participants. Les documents post formation sont mis à disposition sur un serveur. Tarif adhérent : 1 JOUR 460 HT Non adhérent : 690 HT Tous les acteurs qui participent à l animation et à l amélioration de l hygiène sur le site. Une pratique préalable de l HACCP et des référentiels est très souhaitable. Faisons le point sur votre HACCP TD questionnaire.. 1. Les bases de l ISO /22002 et de l HACCP (30 mn) Les référentiels basés sur l HACCP, rôle du GFSI, les normes et les référentiels qui ont servi de matrice à l ISO , la place de l ISO et du programme FSSC (Food Safety System Certification 22000). Les contraintes réglementaires relatives à l HACCP. 2. Des méthodes qui évoluent vers la simplicité et une meilleure intégration (3 h) HACCP et évaluation des risques, des méthodes convergentes dans les SMI (systèmes de management intégrés). En tirer parti. L évolution et la modulation des scores de risque, leur utilisation en tant qu indicateurs. Animer un groupe de travail HACCP orienté résultats en 1heure et 2 questions. Communiquer simplement sur l HACCP pour sortir des confusions dans l esprit du personnel et de l encadrement. Qu attend-on d un diagramme de fabrication, quels sont les éléments nouveaux et pertinents qui peuvent s y intégrer, comment le challenger lors de la vérification? Combiner plusieurs mesures de maîtrise pour améliorer le niveau de sécurité, les mesures préventives synergiques permettent un retour à plus de réalisme. Pour sortir ou pour compléter l analyse de dangers par étapes, réaliser des fiches de danger, un support essentiel pour suivre et tracer les évolutions et prises de décisions. Bien utiliser la notion de PRP/BPF, choisir le bon support, en faire le pivot des règles non négociables et non soumises à l analyse de dangers en tant que condition préalable. 3. Les aspects techniques des référentiels récents (2 h) HACCP et malveillance alimentaire, la place de la «Food Defense» dans les référentiels IFS 6 et BRC 6, les méthodes d analyses VACCP et Carver/Schock. Les nouvelles exigences pour les services techniques : maîtrise des réseaux d eau et des effluents, maîtrise de l air comprimé et de l air ambiant, ségrégation physique des laboratoires d analyse, zonage. La place des plans de nettoyage, l homologation des produits, la normalisation des méthodes de test, la qualification des procédés dans les référentiels d hygiène. Les conséquences du règlement 10/2011 concernant les matières plastiques et les simulants exigibles. 4. Surveillances, vérification, validation dans l ISO (30 mn) Les programmes de surveillance et le lien avec les plans de contrôle. Produits non conformes, produits potentiellement dangereux et libération. Les différents systèmes de vérification, l Audit hygiène, l audit interne du système HACCP, les mini audits en production 5. L équipe HACCP en fonctionnement et en alerte (30 mn) La ou les équipes HACCP : équipe HACCP décideurs ou équipe HACCP décideurs. Comment configurer les groupes de travail permanents et temporaires. Gestion d un projet HACCP et responsabilités de membre de l équipe HACCP. Comment faire «travailler» les experts internes? Sur qui s appuyer en production pour conforter l hygiène alimentaire? Les situations d urgence. (incendie, malveillance, catastrophes naturelles etc ) : comment assurer la sécurité des produits. Les scénarios d urgences sont différents des situations classiques de retrait/rappel. 6. Applications pratiques pendant le stage Sur la base de documents de l entreprise, les stagiaires évaluent la pertinence du système existant et réalisent des évaluations et des modifications. TD sur les documents apportés par les stagiaires, plan d'action à court terme. L'Alliance 7 PARIS 4 février 2014 TOUS SECTEURS INSCRIPTION N SUR LE SITE WW.FO 9

11 FORMATION INTER ENTREPRISE Etiquetage des denrées alimentaires Les apports du règlement INCO NOUVEAU Responsable qualité, R&D, réglementation et Juriste. TOUS SECTEURS OBJECTIFS : Identifier les obligations générales et les nouveautés liées au règlement INCO. Identifier les conditions générales liées à la présentation des informations obligatoires. Actualiser ses connaissances en matière d étiquetage. Intervenant Alain Soroste, Expert réglementation et qualité des aliments. Moyens pédagogiques exposés didacticiels avec support diaporama. atelier : réalisation, étiquetages sectoriels. Tarif adhérent : 1 JOUR 460 HT Non adhérent : 690 HT 1. Les obligations générales relatives à l'information Les obligations générales liées au règlement INCO : information, conformité, pratiques loyales, responsabilités. 2. Les définitions importantes relatives à l'information Les notions importantes d information, d'étiquetage, de préemballage, de champ visuel, d'ingrédient, d'origine, d'ingrédient primaire, etc. et leurs conséquences en matière d étiquetage. 3. Les conditions générales liées à la présentation des informations Les conditions générales applicables à l'étiquetage et la présentation des denrées alimentaires : lisibilité avec la taille minimale exigée, le regroupement dans le même champ visuel, l'emploi de la langue françaises, les abréviations prévues. 4. Les mentions obligatoires d'étiquetage des aliments et les nouveautés apportées par le règlement INCO Les listes des mentions obligatoires d'étiquetage des aliments. La nouvelle obligation de l'étiquetage nutritionnel pour les denrées préemballées ; les dispenses fixées ; les changements apportés par rapport à l'étiquetage nutritionnel actuel ; le planning de mise en conformité... La différence entre produits préemballés et produits non préemballés. Les dispositions particulières relatives aux ventes entre professionnels et à la vente à distance. Le détail des modifications apportées par le règlement INCO : en particulier la dénomination, la liste des ingrédients, le pays d'origine ou le lieu de provenance, etc. Les extensions prévues de la mention du pays d'origine ou du lieu de provenance. 5. Des mentions volontaires d'étiquetage pour valoriser son produit Les conditions générales applicables aux mentions volontaires établies par le règlement INCO. Des exemples d allégations volontaires définies et leurs conditions d'apposition. 6. Les mentions interdites d'étiquetage Les conditions générales applicables aux mentions interdites. Des exemples de mentions interdites. 7. Les autres exigences liées à l'information des consommateurs sur les denrées alimentaires Par exemple : la directive relative à l'identification du lot les dispositions relatives à la quantité nominale et à l'identification du préemballeur les dispositions relatives à l'identification de l'établissement agréé pour les denrées alimentaires d'origine animale les dispositions dites verticales comme les produits de cacao et de chocolat, les confitures, les aliments diététiques ou l'origine des poissons Evaluation L'Alliance 7 PARIS 12 mars 25 septembre INSCRIPTION N SUR LE SITE

12 FORMATION INTER ENTREPRISE Etiquetage et réglementation pour les produits de L'Alliance 7 Principes généraux du nouveau règlement sur l'information des consommateurs pour les denrées alimentaires et cas pratiques. INTÉGRANT LES NOUVELLES DISPOSITIONS INCO OBJECTIFS Identifier les obligations générales relatives à l information. Appliquer les dispositions quels que soient les produits et les mentions obligatoires d étiquetage des aliments. Expliquer quelles sont les mentions volontaires d étiquetage et quelles sont les mentions interdites. Approfondir les connaissances règlementaires sur l étiquetage appliquées aux biscuits, chocolats, confiseries, céréales pour petits déjeuner, miel et autres produits de L Alliance 7. Savoir mettre en application ces connaissances dans l élaboration d étiquettes des produits alimentaires concernés. Actualiser les connaissances en la matière. Intervenant Alain Soroste, Expert réglementation et qualité des aliments. Moyens pédagogiques exposés didacticiels avec support diaporama. atelier : réalisation, étiquetages sectoriels. Tarif adhérent : 2 JOURS 920 HT Non adhérent : HT Responsables qualité, R&D, réglementation. 1. Maîtriser les obligations générales relatives à l'information Les principales définitions : denrée alimentaire préemballée, étiquetage, publicité. L'environnement général de la réglementation applicable aux produits alimentaires. Les obligations générales liées au code de la consommation : conformité, information, sécurité des produits, répression des tromperies et de la publicité mensongère (ou pratique commerciale trompeuse). Etiquetage, Présentation, Publicité : les informations figurant sur les produits et celles figurant sur d'autres supports (prospectus, affiches, documents d'accompagnement, fiches techniques). Les doctrines de L'Alliance 7 : mémento étiquetage. 2. Les dispositions applicables à l'étiquetage quels que soient les produits L'emploi obligatoire de la langue française. Les dispositions relatives à la présentation des mentions d'étiquetage des produits. Les changements apportés par la nouvelle réglementation européenne. 3. Les mentions obligatoires d'étiquetage des aliments Les mentions obligatoires d'étiquetage des aliments (dénomination de vente, liste des ingrédients dont la mention des ingrédients allergènes, la quantité des ingrédients, date limite, nom et adresse, lot, origine, etc.). Les changements apportés par la nouvelle réglementation européenne. Les catégories de produits particulières à L'Alliance 7 : miels, café, produits de cacao et de chocolat, produits destinés à une alimentation particulière. Les catégories d'ingrédients particulières : le cas des allergènes, des arômes, des additifs. 4. Les mentions volontaires d'étiquetage des aliments Les mentions volontaires d'étiquetage des aliments (dont les allégations maison, naturel ou frais, l'étiquetage nutritionnel, les allégations nutritionnelles, les allégations faisant un lien entre alimentation et santé, les modes de valorisation dont la production biologique). Les changements apportés par la nouvelle réglementation européenne. 5. Les mentions interdites d'étiquetage des aliments Les mentions interdites sur l'étiquetage des aliments (dont allégations thérapeutiques, allégations prêtant à confusion ou abusives). Les changements apportés par la nouvelle réglementation européenne. 6. Etudes des cas en atelier (au fur et à mesure des exposés) : Définition d'une denrée préemballée. Analyse critique d une étiquette : exercices portant sur une ou plusieurs mentions. exercice de mise au point d une étiquette. 7. Restitution des groupes de travail et analyse critique des études de cas en commun Evaluation L'Alliance 7 PARIS de 9h à 18h le premier jour et de 9h à 17h le second 12 et 13 juin ou 25 et 26 novembre 2013 TOUS SECTEURS INSCRIPTION N SUR LE SITE WW.FO 11

13 FORMATION INTER ENTREPRISE Etiquetage nutritionnel et allégations Comment intégrer les nouveaux règlements européens? OBJECTIFS Identifier les nouvelles obligations en matières de déclaration nutritionnelle. Identifier les mentions volontaires de communication nutritionnelle et santé (allégations nutritionnelles et de santé) et leur cadre réglementaire. Savoir mettre en application les connaissances dans l élaboration des étiquetages. Actualiser ses connaissances et identifier les outils d information et documents de références disponibles. Responsables qualité, R&D, règlementation. 1. Introduction 2. Déclaration nutritionnelle- les nouvelles exigences du nouveau règlement européen CE N 1169/2011 Etiquetage nutritionnel obligatoire. Etiquetage nutritionnel et autres formes d expression volontaires. Comment réaliser un étiquetage nutritionnel. Calendrier d application. 3. Allégations nutritionnelle et de santé (Règlement européen CE N 1924/2006) Principes généraux. Intervenant Karima Kaci - Responsable Nutrition à L Alliance 7. Moyens pédagogiques Exposés didacticiels / Diaporama. Une copie papier de l ensemble des présentations, CD-ROM avec tous les documents de référence, un document regroupant les liens vers tous les outils de référence. Utilisation d allégations nutritionnelles : quelles conditions à respecter. Utilisation d allégations de santé génériques : Quelles conditions à respecter. Utilisation d allégations de santé spécifiques (art.13.5 et art.14). Période de transition. Interprétation du règlement et perspectives. 4. En Pratique, à partir d exemples concrets Utilisation des listes d allégations (registre communautaire, banque de données Access, registre EFSA). Vérification de la conformité d exemple d étiquetages et de communications nutritionnelles et santé. 5. Conclusion Evaluation TOUS SECTEURS Tarif adhérent : 1 JOUR 460 HT Non adhérent : 690 HT L'Alliance 7 PARIS de 9h à 17h30 6 février ou 16 octobre INSCRIPTION N SUR LE SITE

14 FORMATION INTER ENTREPRISE Grands enjeux de la politique nutritionnelle en France Comment les intégrer dans le développement de vos produits? OBJECTIFS : Acquérir ou actualiser les connaissances de base en nutrition et alimentation. Mesurer les enjeux actuels liés aux avancées scientifiques, à la politique de santé publique, aux débats en cours ainsi qu aux contraintes réglementaires dans le domaine de la nutrition et de l alimentation. Développer des réflexes pratiques pour prendre en compte la nutrition lors de la conception et formulation des produits. Intervenants Magali Bocquet, Directeur Nutrition de L'Alliance 7 et Catherine Gerin, consultante. Moyens pédagogiques Exposés interactifs. Les éléments sont repris sur des diapositives et documentés à l usage des participants. Tarif adhérent : 1 JOUR 460 HT Non adhérent : 690 HT Responsable qualité junior et services marketing. 1. Les différentes dimensions de la nutrition 2. Des aliments aux nutriments / Fréquence de consommation conseillée des groupes d aliments Les nutriments : rôle, besoins, sources et apports nutritionnels conseillés. Les bases de l équilibre alimentaire. Information nutritionnelle sur les étiquettes : Etiquetage nutritionnel réglementaire, Repères Nutritionnels Journalier. 3. Les grands enjeux actuels de santé publique et politique nutritionnelle Enjeux de santé publique pour lesquels l alimentation peut être impliquée et situation en France. Apports alimentaires des français : écart entre les recommandations et les consommations. 4. La politique nutritionnelle en France : présentation du PNNS (Programme National Nutrition Santé) et ses outils PNNS/PO (Objectifs, axes d'actions, cible et outils). Articulation PNNS/PO et PNA. PNA (Objectifs, axes d'actions cibles et outils). 5. Les répercussions sur le secteur alimentaire : Comment l industrie peut-elle se positionner? Comment intégrer ces notions dans le développement des produits? Place de la nutrition/santé dans les critères de choix des consommateurs. Un contexte agité pour le secteur alimentaire. Un domaine de plus en plus réglementé. Incitations des entreprises à prendre des engagements en terme de reformulation (Charte PNNS en France, plateforme Européenne ). Risque récurrent de taxe nutritionnelle sur les aliments gras, sucrés, salés. Définition future de profils nutritionnels. Niveaux et moyens d intervention possibles au sein de l entreprise. 6. Conclusion Evaluation L'Alliance 7 PARIS 14 mai 2014 TOUS SECTEURS INSCRIPTION N SUR LE SITE WW.FO 13

15 FORMATION INTER ENTREPRISE Le GBPH Biscuits & Gâteaux et Produits de panification : un véritable outil pour optimiser votre système de sécurité des aliments NOUVEAU Le guide de Bonnes Pratiques d'hygiène (GBPH) s'applique aux entreprises de la filière céréale qui produisent de façon industrielle des biscuits, gâteaux et produits de panification croustillante et moelleuse à destination du consommateur final. TOUS SECTEURS OBJECTIFS Appréhender les dangers et les moyens de maîtrise propres à votre secteur. Etre capable d optimiser votre système de sécurité des aliments en utilisant les recommandations du Guide. Pouvoir utiliser le Guide comme référence pour justifier les options prises dans le cadre de votre plan HACCP. Faciliter la mise en place de la norme ISO dans votre entreprise grâce au Guide. Intervenant Catherine Petitot, Consultant et Auditeur IFS, BRC et ISO Moyens pédagogiques Présentation et exercices d application. Quizz d autoévaluation pour que le stagiaire identifie les axes d amélioration. Tarif adhérent : 2 JOURS 920 HT Non adhérent : HT Responsable qualité, R&D, réglementation et Juriste. 1 ère journée 1. Introduction Rappel des enjeux liés à la sécurité des aliments. Paquet hygiène et contexte réglementaire. La norme ISO Le Guide : un véritable outil pour votre entreprise Présentation et intérêts du Guide. Comment l utiliser? Comment est structuré le Guide? 3. Management de la Sécurité des aliments : Quelles responsabilités, quels principes de fonctionnement? Les éléments clés à maîtriser pour un management efficient de la sécurité des aliments. 4. Les bonnes pratiques d hygiène applicables au secteur Que sont les BPH? Ce qu il faut savoir sur les principaux pré-requis (avec un focus sur les BPH spécifiques à votre secteur d activité). Le + : La thématique est traitée avec une autoévaluation dont le résultat est utilisable par votre entreprise pour faciliter l adaptation de votre programme de BPH. Etudes de cas sur les PRP pour lesquels on rencontre le plus de défauts d application en entreprise (par groupe). 2 ème journée 5. La méthode HACCP : Identifier les dangers et les maîtriser Comment construire les étapes préalables à l analyse des dangers? Comment réaliser l analyse des dangers? La méthodologie appliquée dans le guide. Les dangers pertinents pour le secteur. Les moyens de maîtrise adaptés. La gestion des PRPo et des CCP. Le + : Les différentes phases sont ponctuées d exercices d application (par groupe) pour favoriser la compréhension de la méthodologie 6. Comment valider, vérifier et améliorer son système de management de la sécurité des aliments? Bien différencier les notions validation et vérification. Quels moyens pour vérifier l efficacité de son système? : analyses, audits Evaluation L'Alliance 7 PARIS 20 et 21 mai INSCRIPTION N SUR LE SITE

16 FORMATION INTER CHOCOLATERIE Ouvrier chocolatier Comment maîtriser les process chocolatier? OBJECTIFS A l issue de la formation les stagiaires seront capables : d identifier et de caractériser en termes de définition des produits et composants le chocolat, les pâtes d amande, les pralinés, les ganaches et les bonbons de chocolat. de citer le rôle du sucre, des sirops de glucose, des fruits secs, du chocolat et des différents additifs dans les produits fabriqués par leur entreprise, de caractériser les défauts sur les produits finis ou en cours d élaboration et d en identifier les causes, de décrire les procédés de fabrication et d expliquer le rôle des différentes étapes, d identifier les paramètres de conduite des process, d identifier les zones à risque en matière d hygiène. Intervenants Philippe Brunet Colette Viney Opérateurs de fabrication en chocolat. 1. Les chocolats et le cacao La réglementation du chocolat. Les bonbons de chocolats. Le cacao, origine, culture, transformation. Les produits du cacao. 2. Les matières premières du chocolat Les matières grasses. Les produits laitiers. Les émulsifiants. Le sucre et les matières sucrantes. Les édulcorants. 3. La fabrication du chocolat Le tempérage. Les matériels de tempérage. Le contrôle du tempérage. Le blanchiment gras. 4. Les intérieurs pralinés Les fruits secs. La fabrication des pralinés. La mise en forme des intérieurs pralinés. 5. Les ganaches et les truffes Influence des matières premières. Le choix des matières grasses. L Humidité Relative d Equilibre. 6. Mise en forme du chocolat Les techniques d enrobage. Le moulage plein et coquille. La dragéification chocolat. Moyens pédagogiques Exposés didacticiels Travaux pratiques Tarif adhérent : 6 JOURS (3x2) 2400 HT Non adhérent : 3200 HT Chaque après midi est consacré à des travaux pratiques illustrant la théorie. Les facteurs influant sur la cristallisation des matières grasses. Les propriétés du sucre : densité, solubilité, cristallisation. Tempérage de chocolat à la main et moulage de friture. Fabrication de différents types de pralinés et de fourrages pralinés. Fabrication de différents types de ganaches, variation du process. Fabrication de bonbons de chocolat fourrés avec les intérieurs réalisés. Evaluation Ecole de Boulangerie de Paris 64, rue Pirogues de Bercy Paris 15, 16 et 17 avril et les 26, 27 et 28 mai 2014 TOUS CHOCOLAT SECTEURS E S INSCRIPTION N SUR LE SITE 15

17 FORMATION INTER CHOCOLATERIE Cycle métier de la chocolaterie La formation qualifiante la plus complète sur le métier du chocolat Possibilité de valider un Certificat de Qualification Professionnelle OBJECTIFS faire évoluer et reconnaître les compétences techniques de l encadrement intermédiaire. apporter une connaissance générale, de base, sur les métiers et les produits. favoriser l autonomie sur les postes de travail en élargissant et en renforçant les capacités d expertise. développer les capacités à inventer, à anticiper (développement de nouveaux produits, de nouvelles techniques). Intervenants Henri Drouven. Colette Viney. Programme, calendrier, lieu et coûts sur le site Personnel de production : agent de maîtrise, chef d'équipe, ouvrier hautement qualifié, techniciens. Nouveaux embauchés : ingénieurs et bac + 2. Responsables et techniciens de Qualité, R&D, Maintenance. 1. Module matières premières Cacao, matières sucrantes, lait et produits laitiers, fruits oléagineux, additifs, matières grasses, beurre de cacao, pâte de cacao. 2. Module procédés de chocolaterie Poudre et beurre de cacao, pâte de chocolat, pâte à glacer, pâtes à tartiner, produits enrobés, moulages, truffes et ganaches, pralinés, pâtes d amande, candy barres. Evolution : les programmes des regroupements comprennent de la résolution de problème, du management, des aspects transferts des savoirs. 3. Validation Réalisation d un projet professionnel qui, avec les évaluations du stage et les résultats du travail personnel sur les fascicules pédagogiques, donne lieu à l attribution du : Certificat de Chocolatier Qualifié CHOCOLAT PARIS MARS 16 INSCRIPTION SUR LE SITE

18 FORMATION INTER CONFISERIE Ouvrier confiseur région nord ou sud est Comment maîtriser les process confiseur? Opérateurs de fabrication en confiserie OBJECTIFS développer l autonomie du confiseur. professionnaliser les confiseurs des PME/TPE sur leurs métiers spécifiques. A l issue de la formation les stagiaires seront capables : d identifier et de caractériser en termes de définition des produits et composants, les produits de leur entreprise. de citer le rôle du sucre, des sirops de glucose, des fruits secs, du chocolat et des différents additifs dans les produits fabriqués par leur entreprise. de caractériser les défauts sur les produits finis ou en cours d élaboration et d en identifier les causes. de décrire les procédés de fabrication et d expliquer le rôle des différentes étapes. d identifier les paramètres de conduite des process. de transmettre les informations ou les consignes utiles à la tenue de leur poste dans l entreprise. Intervenant Philippe Brunet. Tarif adhérent : 8 JOURS (4x2) 3200 HT Non adhérent : 4800 HT Pour mettre directement en regard les apports théoriques et leurs applications pratiques, les matinées seront consacrées à l acquisition d un socle de connaissances théoriques fondamentales. Les aprèsmidis seront réservés à des fabrications en cuisine permettant la réalisation des produits étudiés. Pour chacun des produits étudiés, nous caractériserons les produits et montrerons les rôles des matières premières et les points clés du procédé de fabrication. 1. Troncs communs Présentation et objectifs de la formation. Classification technique et économique. Le sucre et les solutions de sucre. Dissolution, Brix, Cuisson, Cristallisation. Les sirops de glucose. Les autres sucres et matières sucrantes (sucre inverti, polyols, ). Les additifs et auxiliaires technologiques. Les acides, les gélifiants, les colorants, les arômes. Les fruits secs. Les gélifiés à la gélatine. Matières premières spécifiques et procédés de fabrication. Le chocolat. La fabrication du chocolat, le tempérage, l enrobage et le blanchiment. L H.R.E Humidité Relative d Equilibre. L Hygiène. Principe élémentaire, Identification des enjeux. Evaluation Conclusion. 2. Région Nord Les sucres cuits. Les nougats : caractérisation du produit - code d'usage. Les caramels et les fudges. Les pâtes à mâcher. 3. Région Sud Est Les fruits confits. Les pâtes de fruits. Les nougats de Montélimar et de Provence. Les guimauves. Les calissons : caractérisation des produits. La dragéification chocolat. Evaluation Tourcoing pour la région nord Avignon pour la région sud est Calendrier : nous consulter TOUS CONFISERIE CHOCOLAT SECTEURS C E O S INSCRIPTION N SUR LE SITE 17

19 FORMATION INTER CONFISERIE Cycle métier de la confiserie La formation qualifiante la plus complète sur le métier de la confiserie Possibilité de valider un Certificat de Qualification Professionnelle OBJECTIFS faire évoluer et reconnaître les compétences techniques de l encadrement intermédiaire. apporter une connaissance générale, et de base, sur les métiers et les produits. favoriser l autonomie sur les postes de travail en élargissant et en renforçant les capacités d expertise. développer les capacités à inventer, à anticiper (développement de nouveaux produits, de nouvelles techniques). Intervenants Catherine Gerin Henri Drouven Programme, calendrier, lieu et coûts sur le site Opérateurs de fabrication en confiserie. 1. Module matières premières Les sucres, les sirops de glucose, solubilité, cristallisation, additifs, édulcorants, gélifiants, matières grasses, chocolats, matériaux d'emballage. 2. Module procédés de confiserie Les sucres cuits, les caramels, les fondants, les intérieurs liqueurs, les gélifiés, les dragées, les produits aérés, les pralinés, les pâtes d'amande. Evolution : les programmes des regroupements comprennent de la résolution de problème, du management, et des aspects transferts des savoirs. 3. Validation Réalisation d un projet professionnel qui, avec les évaluations du stage et les résultats du travail personnel sur les fascicules pédagogiques, donne lieu à l attribution du : Certificat de Confiseur Qualifié CONFISERIE PARIS MARS 18 INSCRIPTION N SUR LE SITE

20 FORMATION INTER BISCUITERIE Cycle métier de la Biscuiterie, Pâtisserie et Panification Industrielle La formation qualifiante la plus complète sur le métier de la Biscuiterie, Pâtisserie et Panification industrielle Possibilité de valider un Certificat de Qualification Professionnelle OBJECTIFS faire évoluer et reconnaître les compétences techniques de l encadrement intermédiaire. apporter une connaissance générale, et de base, sur les métiers et les produits. favoriser l autonomie sur les postes de travail en élargissant et en renforçant les capacités d expertise. développer les capacités à inventer, à anticiper (développement de nouveaux produits, de nouvelles techniques). Intervenants Jacques Havard Jean-Pierre Loustaud Programme, calendrier, lieu et coûts sur le site Personnel de production : agent de maîtrise, chef d'équipe, ouvrier hautement qualifié, technicien. Nouveaux embauchés : ingénieurs et bac + 2. Responsables et techniciens de Qualité, R&D, Maintenance. 1. Module matières premières Le blé, les farines, les corps gras, les ovoproduits, les sucres, les agents levants, le chocolat, les matériaux d emballage. 2. Module procédés de biscuiterie, pâtisserie industrielle, biscotterie Les formulations, le pétrissage, les systèmes de façonnage, la cuisson. Evolution : les programmes des regroupements comprennent de la résolution de problème, du management, et des aspects transferts des savoirs. 3. Validation Réalisation d un projet professionnel qui, avec les évaluations du stage et les résultats du travail personnel sur les fascicules pédagogiques, donne lieu à l attribution du : Certificat de Biscuitier, Pâtissier, Boulanger industriel Madame Emilie Lainé a été jugé digne de recevoir le : CERTIFICAT DE BISCUITIER PÂTISSIER INDUSTRIEL QUALIFIÉ Mention Très Bien Vu les résultats obtenus au cours du Cycle métier Biscuitier, à l examen terminal à Paris et conformément aux délibarations du jury, en date du 11 décembre 2008 Fait à Paris, le 15 décembre 2008 Le Président du jury Le Président de L Alliance 7 Le Président des Fabricants de Biscuits & Gâteaux de France L Alliance des Syndicats de la Chocolaterie ; Biscuits et Gâteaux ; Confiserie ; Apéritifs à croquer, Desserts & Tapioca ; Café ; Alimentation infantile & Nutrition clinique ; Alimentation diététique & Compléments alimentaires ; Céréales pour le petit déjeuner ; Panification croustillante et moelleuse ; Miels 194, rue de Rivoli PARIS TOUS BISCTUITERIE SECTEURS E S INSCRIPTION N SUR LE SITE 19

Qualité Sécurité Environnement

Qualité Sécurité Environnement Qualité Sécurité Environnement FORMATION AUDIT CONSEIL EXPERTISE >> Catalogue 2014 Nos innovations: e-learning, évaluation des compétences personnalisation Formation Hygiène Alimentaire ISO 9001 : 2008...

Plus en détail

Catalogue 2012. Environnement. Formation. Audit. Conseil. Ingénierie. Expertise. «Notre équipe à votre service» www.cebios.fr

Catalogue 2012. Environnement. Formation. Audit. Conseil. Ingénierie. Expertise. «Notre équipe à votre service» www.cebios.fr Qualité Sécurité Catalogue 2012 Environnement Formation Audit Conseil Ingénierie Expertise «Notre équipe à votre service» www.cebios.fr Sommaire Formation : Intra/Inter/E-Learning/Visio Qualité Sécurité

Plus en détail

Environnement. Formation. Audit. Conseil. Ingénierie. Expertise

Environnement. Formation. Audit. Conseil. Ingénierie. Expertise Qualité Sécurité Catalogue 2013 Environnement Formation Audit Conseil Ingénierie Expertise «Nos innovations: e-learning, évaluation des compétences, plateau d activité, personnalisation» www.cebios.fr

Plus en détail

Catalogue Formation 2015

Catalogue Formation 2015 Alliance 7 Services Catalogue Formation Organisme de formation de la Fédération des produits de l épicerie et de la nutrition spécialisée Edito Alliance 7 services, ce qui va changer en Quels sont les

Plus en détail

AQ053 b. Formation continue

AQ053 b. Formation continue Formation continue La formation continue au CTCPA Au CTCPA, la formation continue se présente sous deux formes : la formation inter entreprises : formation «catalogue» avec 100 stages programmées sur l

Plus en détail

Catalogue Audit & Conseil 2015

Catalogue Audit & Conseil 2015 Catalogue Audit & Conseil 2015 Because you care about CONSUMERS HEALTH HACCP Expertise, votre partenaire en sécurité des aliments Présentation du catalogue 3 solutions pour vous accompagner Audit : Mesure

Plus en détail

CATALOGUE DE FORMATIONS 2014 2015

CATALOGUE DE FORMATIONS 2014 2015 CATALOGUE DE FORMATIONS 2014 2015 Professionnels de l alimentation 06.47.75.88.57 HQSA Consulting contact@hqsafrance.fr Numéro de déclaration de prestataire de formation : SIRET SIRET : 804 : 284 284 420

Plus en détail

Respect des règles d hygiène

Respect des règles d hygiène Respect des règles d hygiène Le respect des bonnes pratiques d hygiène de fabrication, par chaque opérateur, constitue le préalable à toute démarche de maîtrise de la sécurité des aliments. Vérifier les

Plus en détail

Sensibilisation des opérateurs à l hygiène des aliments

Sensibilisation des opérateurs à l hygiène des aliments Sensibilisation des opérateurs à l hygiène des aliments Le respect des bonnes pratiques d hygiène de fabrication, par chaque opérateur, constitue le préalable à toute démarche de maîtrise de la sécurité

Plus en détail

Catalogue des formations 2014. Pour les entreprises agroalimentaires. Hygiène alimentaire. Restauration commerciale. Innovation. Procédures & normes

Catalogue des formations 2014. Pour les entreprises agroalimentaires. Hygiène alimentaire. Restauration commerciale. Innovation. Procédures & normes Hygiène alimentaire Restauration commerciale Innovation Procédures & normes Réglementation Nutrition Pour développer vos compétences et celles de vos salariés. Pour maitriser et améliorer la qualité de

Plus en détail

PARCOURS PROFESSIONNALISANT QUALITE SECURITE ENVIRONNEMENT

PARCOURS PROFESSIONNALISANT QUALITE SECURITE ENVIRONNEMENT PARCOURS PROFESSIONNALISANT QUALITE SECURITE ENVIRONNEMENT Financement dans le cadre de la «Charte Agroalimentaire» et du programme «AGIR pour l AGROALIMENTAIRE» Le parcours proposé se découpe en 3 modules

Plus en détail

FORMATIONS INTER-ENTREPRISES PROGRAMME 2015

FORMATIONS INTER-ENTREPRISES PROGRAMME 2015 S INTER-ENTREPRISES 2015 Contribuer à faire évoluer les compétences et les systèmes de management Management de la qualité et de la sécurité des aliments Nutrition, réglementation alimentaire Sensoriel

Plus en détail

Catalogue Formation 2015

Catalogue Formation 2015 Catalogue Formation 2015 Because you care about CONSUMERS HEALTH HACCP Expertise, votre partenaire en sécurité des aliments Présentation du catalogue Pourquoi faire de la formation? Formation préventive

Plus en détail

Catalogue Formation 2015

Catalogue Formation 2015 Catalogue Formation 2015 Because you care about CONSUMERS HEALTH HACCP Expertise, votre partenaire en sécurité des aliments Présentation du catalogue Pourquoi faire de la formation? Formation préventive

Plus en détail

FORMATIONS EMBALLAGE

FORMATIONS EMBALLAGE FORMATIONS EMBALLAGE CATALOGUE Septembre à décembre 2010 En partenariat avec les entreprises Page 0 Sommaire HACCP filière Emballage Page 3 Matériaux et emballages aux contacts des denrées Page 4 alimentaires

Plus en détail

PARCOURS PROFESSIONNALISANT QUALITE SECURITE ENVIRONNEMENT

PARCOURS PROFESSIONNALISANT QUALITE SECURITE ENVIRONNEMENT PARCOURS PROFESSIONNALISANT QUALITE SECURITE ENVIRONNEMENT Financement dans le cadre de la «Charte Agroalimentaire» et du programme «AGIR pour l AGROALIMENTAIRE» Le parcours proposé se découpe en 3 modules

Plus en détail

FORMATION - AUDIT - CONSEIL

FORMATION - AUDIT - CONSEIL FORMATION - AUDIT - CONSEIL Le guide des bonnes pratiques d hygiène et la qualité alimentaire en restauration Maîtriser le danger allergène : une obligation réglementaire L analyse microbiologique d une

Plus en détail

PROGRAMME DE FORMATIONS ALIMENTAIRES 2013

PROGRAMME DE FORMATIONS ALIMENTAIRES 2013 PROGRAMME DE FORMATIONS ALIMENTAIRES 2013 Intertek Food & Agri. Ecoparc 2 27400 Heudebouville +33 (0)2.32.63.71.21 +33(0)2.32.09.36.59 food.france@intertek.com Bienvenue dans le catalogue de Formations

Plus en détail

Hygiène et sécurité des aliments : Bonnes pratiques d hygiène, HACCP, Fraudes, Malveillance.

Hygiène et sécurité des aliments : Bonnes pratiques d hygiène, HACCP, Fraudes, Malveillance. Hygiène et sécurité des aliments : Bonnes pratiques d hygiène, HACCP, Fraudes, Malveillance. Objectifs : Une formation complète des acteurs de la démarche HACCP. Utiliser ces référentiels d hygiène pour

Plus en détail

AGROALIMENTAIRE. Système de management de la sécurité des denrées alimentaires ISO 22 000. Présentation de la norme

AGROALIMENTAIRE. Système de management de la sécurité des denrées alimentaires ISO 22 000. Présentation de la norme AGROALIMENTAIRE Système de management de la sécurité des denrées alimentaires ISO 22 000 Présentation de la norme 25 mars 2006-1 - Table des matières CHAPITRE 1 La normalisation : une démarche au service

Plus en détail

Hygiène, sécurité, qualité

Hygiène, sécurité, qualité Hygiène, sécurité, qualité 119 ELABORER UN DOCUMENT UNIQUE D ÉVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS *Identifier les principes d évaluation des risques professionnels et en décrire le contexte réglementaire

Plus en détail

Section nutritionnelle Oqali. 1 er Conseil d'orientation Technique de l'observatoire de l'alimentation

Section nutritionnelle Oqali. 1 er Conseil d'orientation Technique de l'observatoire de l'alimentation Section nutritionnelle Oqali 1 er Conseil d'orientation Technique de l'observatoire de l'alimentation 1 1. Présentation générale de la section nutritionnelle 2. Travaux de l'oqali 3. Programme de travail

Plus en détail

Hygiène et sécurité des aliments Evaluations des risques professionnels

Hygiène et sécurité des aliments Evaluations des risques professionnels Hygiène et sécurité des aliments Evaluations des risques professionnels Présentation Stéphane GRAFFIN formation, diagnostic et conseil interviens depuis 2014 sur l ensemble du territoire national auprès

Plus en détail

Groupement ICS eau et William Terry Conseil, représenté par:

Groupement ICS eau et William Terry Conseil, représenté par: Catalogue de Formations THERMALISME Accompagnement à la Certification Aquacert HACCP (Certification basée sur le Guide Bonnes Pratiques de la profession Conforme aux exigences règlementaires de janvier

Plus en détail

Panorama des référentiels en sécurité sanitaire des aliments

Panorama des référentiels en sécurité sanitaire des aliments Panorama des référentiels en sécurité sanitaire des aliments Olivier Boutou Ingénieur Développement Missions au sein d AFNOR Réalisation d évaluation AFAQ 26000 et 3D selon l 26000 (RSE). Formateur en

Plus en détail

Sécurité Sanitaire des Aliments. Saint-Pierre, le 19 novembre 2013. Olivier BOUTOU. Les outils de la qualité sanitaire dans les pays du sud

Sécurité Sanitaire des Aliments. Saint-Pierre, le 19 novembre 2013. Olivier BOUTOU. Les outils de la qualité sanitaire dans les pays du sud Sécurité Sanitaire des Aliments Saint-Pierre, le 19 novembre 2013 Olivier BOUTOU Les outils de la qualité sanitaire dans les pays du sud Faisons connaissance Missions au sein d AFNOR Animation de formation

Plus en détail

Qualité Sécurité Environnement

Qualité Sécurité Environnement CATALOGUE 2015 Formation Audit Assistance technique Qualité Sécurité Environnement www.cebios.fr www.cebios-veille.fr www.cebios-formation.fr Sommaire Formation Page 4 Audit Page 5 Assistance technique

Plus en détail

CATALOGUE 2015. 21 b boulevard Tellene 13007 Marseille Tél / Fax : 04 91 31 02 17 / 06 12 46 30 26 / tsalmon@wanadoo.fr

CATALOGUE 2015. 21 b boulevard Tellene 13007 Marseille Tél / Fax : 04 91 31 02 17 / 06 12 46 30 26 / tsalmon@wanadoo.fr CATALOGUE 2015 1 LE MOT DU DIRECTEUR Fort du succès de nos formations vous avez été plus nombreux à vouloir poursuivre l aventure avec TS CONSULTANT. Aussi pour satisfaire une demande continuellement forte,

Plus en détail

FORMATION & CONSEIL SPÉCIALISÉ EN SANTÉ ET SÉCURITÉ AU TRAVAIL MANAGEMENT SYSTÈMES

FORMATION & CONSEIL SPÉCIALISÉ EN SANTÉ ET SÉCURITÉ AU TRAVAIL MANAGEMENT SYSTÈMES FORMATION & CONSEIL SPÉCIALISÉ EN SANTÉ ET SÉCURITÉ AU TRAVAIL MANAGEMENT SYSTÈMES FORVALYS - RCS TOULOUSE 510 274 137 - APE 7490 B - N organisme de formation : 73 31 05415 31-20 impasse Camille Langlade

Plus en détail

ACCUEIL ET CONVIVIALITE DANS LA RESTAURATION Réf : R 01

ACCUEIL ET CONVIVIALITE DANS LA RESTAURATION Réf : R 01 ACCUEIL ET CONVIVIALITE DANS LA RESTAURATION Réf : R 01 Durée : 14 heures 990 HT / jour Dates : à définir en 2012 Savoir gérer les conflits dans un service de restauration Savoir organiser et animer une

Plus en détail

Mettre en place une stratégie QSE. Pilotage et tableau de bord du système QSE

Mettre en place une stratégie QSE. Pilotage et tableau de bord du système QSE Mettre en place une stratégie...2 Pilotage et tableau de bord du système.2 Réussir les audits...3 Management de la Qualité ISO 9001...3 Management de l Environnement ISO 14001.4 Management de la Santé

Plus en détail

LES ENJEUX DE LAFOODDÉFENSE POUR LESPME AGRO-ALIMENTAIRE JOURNÉE THÉMATIQUE DU 8 NOVEMBRE 2012. 8 Novembre 2012 1

LES ENJEUX DE LAFOODDÉFENSE POUR LESPME AGRO-ALIMENTAIRE JOURNÉE THÉMATIQUE DU 8 NOVEMBRE 2012. 8 Novembre 2012 1 LES ENJEUX DE LAFOODDÉFENSE POUR LESPME AGRO-ALIMENTAIRE JOURNÉE THÉMATIQUE DU 8 NOVEMBRE 2012 8 Novembre 2012 1 Programme 1/ Les points clé à prendre en compte pour une PME agroalimentaire (14h15 14h45)

Plus en détail

Table des matières. Intro SQF BRC. Conclusion. - Introduction et historique du référentiel - Différence version 6 et 7

Table des matières. Intro SQF BRC. Conclusion. - Introduction et historique du référentiel - Différence version 6 et 7 Table des matières Intro SQF - Introduction et historique du référentiel - Différence version 6 et 7 BRC - Introduction et historique du référentiel - Différence version 5 et 6 Conclusion 2 Innovaltech

Plus en détail

CATALOGUE DE FORMATION. Qualité Hygiène et Sécurité Alimentaire. Au service des professionnels des métiers de bouche sur tout le territoire national

CATALOGUE DE FORMATION. Qualité Hygiène et Sécurité Alimentaire. Au service des professionnels des métiers de bouche sur tout le territoire national Qualité Hygiène et Sécurité Alimentaire 2015 Au service des professionnels des métiers de bouche sur tout le territoire national CATALOGUE DE FORMATION Enregistré sous le numéro 53350863735 auprès du Préfet

Plus en détail

Situations d évaluation et grille de gradation des compétences

Situations d évaluation et grille de gradation des compétences Ecole Nationale Supérieure de Chimie, de Biologie et de Physique 16, avenue Pey-Berland 33607 PESSAC CEDEX Situations d évaluation et grille de gradation des compétences 2015/2016 Modules de spécialisation

Plus en détail

S.BAYNAUD www.haccp.fr

S.BAYNAUD www.haccp.fr Les référentiels qualité et sécurité des aliments pour les IAA Qualité Sécurité Traçabilité des Aliments 2 bis rue Lamoricière CS 10402 44104 Nantes Cedex 4 Tél : 02 51 72 11 22 Fax 02 51 72 11 33 E.mail

Plus en détail

Répercussions et implications du Paquet Hygiène Européen pour les autorités compétentes

Répercussions et implications du Paquet Hygiène Européen pour les autorités compétentes Répercussions et implications du Paquet Hygiène Européen pour les autorités compétentes Dr. Rabah BELLAHSENE - ISPV, DGAL (Direction Générale de l ALimentation, Ministère de l Agriculture et de la Pêche)

Plus en détail

BRC Food nouvelle version 7 Quels changements? comment se préparer?

BRC Food nouvelle version 7 Quels changements? comment se préparer? BRC Food nouvelle version 7 Quels changements? comment se préparer? FSSC 22000 Etat des lieux en France et à l'international. Principales différences par rapports aux référentiels grande distribution (BRC/IFS)

Plus en détail

FORMATION INTER ENTREPRISES CATALOGUE ANNEE 2010

FORMATION INTER ENTREPRISES CATALOGUE ANNEE 2010 FORMATION INTER ENTREPRISES CATALOGUE ANNEE 2010 L'hygiène et la sécurité alimentaire LA METHODE H.A.C.C.P LES CUISINES SATELLITES L'ENTRETIEN ET LE NETTOYAGE DU MATERIEL ET DES LOCAUX LA RESTAURATION

Plus en détail

ISO 22000 : Une norme internationale dédiée à l agroalimentaire

ISO 22000 : Une norme internationale dédiée à l agroalimentaire ISO 22000 : Une norme internationale dédiée à l agroalimentaire Par : EL ATYQY Mohamed, Ingénieur I.A.A www.azaquar.com Sommaire : 1. INTRODUCTION...2 2. Genèse de la norme ISO 22000...2 3. PRINCIPES DE

Plus en détail

Contenu attendu des guides nationaux de bonnes pratiques d hygiène GBPH

Contenu attendu des guides nationaux de bonnes pratiques d hygiène GBPH Contenu attendu des guides nationaux de bonnes pratiques d hygiène GBPH Note d information à l usage des professionnels En complément de cette note, des informations relatives au contenu des GBPH sont

Plus en détail

Formation Logistique Transport

Formation Logistique Transport CONSEIL ET FORMATION POUR LES ENTREPRISES AGROALIMENTAIRES Formation Logistique Transport Qualité Démarches de progrès Développement des compétences Sécurité des personnes Catalogue de Formations 2015

Plus en détail

C entre de F ormation C ontinue à D istance

C entre de F ormation C ontinue à D istance L action de formation proposée «La démarche HACCP au travers de l ISO 22 000» Cette formation-action est basée sur la mise en œuvre d un projet sur un système HACCP au travers de l ISO 22 000. Ce projet

Plus en détail

formations professionnelles fin 2014 / début 2015 hygiène alimentaire en restauration collective audit, conseil et formation professionnelle

formations professionnelles fin 2014 / début 2015 hygiène alimentaire en restauration collective audit, conseil et formation professionnelle audit, conseil et formation professionnelle Stage 1 Bonnes pratiques d hygiène en restauration collective 19 et 26 novembre Stage 2 Règles d hygiène lors du service 3 décembre Stage 3 Le nettoyage et la

Plus en détail

Accompagnement pour la simplification et le progrès FORMATION AUDIT ACCOMPAGNEMENT

Accompagnement pour la simplification et le progrès FORMATION AUDIT ACCOMPAGNEMENT Accompagnement pour la simplification et le progrès FORMATION AUDIT CONSEIL ACCOMPAGNEMENT Cabinet conseil en qualité et engineering Auditeur ISO certifié IRCA Formateur agréé 1 MISSION Accompagnement

Plus en détail

HACCP Évolutions réglementaires et normatives

HACCP Évolutions réglementaires et normatives MADRPM / CEPR Rabat 30 octobre 2007 HACCP Évolutions réglementaires et normatives Une logique de maîtrise But : maîtrise de la sécurité sanitaire des aliments Système HACCP : «Analyse des dangers, points

Plus en détail

PARTIE 2 EXIGENCES A RESPECTER PAR LE DEMANDEUR/TITULAIRE

PARTIE 2 EXIGENCES A RESPECTER PAR LE DEMANDEUR/TITULAIRE REGLES DE CERTIFICATION MARQUE NF 315 NF Petite Enfance PARTIE 2 EXIGENCES A RESPECTER PAR LE DEMANDEUR/TITULAIRE SOMMAIRE 2.1. Exigences concernant les produits 2.2. Exigences concernant le système de

Plus en détail

Version du 18/01/2013 QUALITE SECURITE ALIMENTAIRE SECURITE DES HOMMES ENVIRONNEMENT DEVELOPPEMENT DURABLE

Version du 18/01/2013 QUALITE SECURITE ALIMENTAIRE SECURITE DES HOMMES ENVIRONNEMENT DEVELOPPEMENT DURABLE Version du 18/01/2013 QUALITE SECURITE ALIMENTAIRE SECURITE DES HOMMES ENVIRONNEMENT DEVELOPPEMENT DURABLE 27/01/10 page 2 SOMMAIRE 1. CAPINOV page 3 2. Le service Conseil-Audit-Formation de CAPINOV page

Plus en détail

Améliorer votre approche processus

Améliorer votre approche processus Améliorer votre approche processus Décrire de manière complète les processus, Mettre en place des tableaux de bord de manière à en surveiller le fonctionnement et à en déterminer l efficacité, Réaliser

Plus en détail

Le Plan de Maîtrise Sanitaire (PMS) : une exigence réglementaire

Le Plan de Maîtrise Sanitaire (PMS) : une exigence réglementaire Le Plan de Maîtrise Sanitaire (PMS) : une exigence réglementaire Séminaire ANSES (21 novembre 2011) Direction générale de l alimentation SA/SDSSA/BETD 1 Architecture des règlements du Paquet Hygiène FOOD

Plus en détail

La nouvelle réglementation européenne relative à l hygiène des aliments: «Paquet Hygiène»

La nouvelle réglementation européenne relative à l hygiène des aliments: «Paquet Hygiène» La nouvelle réglementation européenne relative à l hygiène des aliments: «Paquet Hygiène» Direction Départementale des Services Vétérinaires de Meurthe-et-Moselle Plan 1. Objectifs de la réforme 2. Quels

Plus en détail

COMMUNE DE DON MARCHE PASSE SELON LA PROCEDURE ADAPTEE ART. 28 DU CODE DES MARCHES PUBLICS RESTAURATION SCOLAIRE

COMMUNE DE DON MARCHE PASSE SELON LA PROCEDURE ADAPTEE ART. 28 DU CODE DES MARCHES PUBLICS RESTAURATION SCOLAIRE COMMUNE DE DON MARCHE PASSE SELON LA PROCEDURE ADAPTEE ART. 28 DU CODE DES MARCHES PUBLICS RESTAURATION SCOLAIRE FOURNITURE DE REPAS EN LIAISON FROIDE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES CCTP Date

Plus en détail

FORMATION PROFESSIONNELLE

FORMATION PROFESSIONNELLE FORMATION PROFESSIONNELLE SYSTÈMES DE MANAGEMENT ET DÉVELOPPEMENT DURABLE Actualisez vos compétences! Contribuer au dévéloppement durable par son système de management Anticiper les évolutions des normes

Plus en détail

Document d information 1. Principaux aspects de la proposition de la Commission COM (2000) 716 du point de vue de l alimentation animale

Document d information 1. Principaux aspects de la proposition de la Commission COM (2000) 716 du point de vue de l alimentation animale Proposition de la Commission COM (2000) 716 établissant les principes généraux et les prescriptions générales du droit alimentaire, instituant l Autorité Alimentaire Européenne et fixant des procédures

Plus en détail

2 Rencontres Rhône-Alpine de FMC en Allergologie

2 Rencontres Rhône-Alpine de FMC en Allergologie 2 Rencontres Rhône-Alpine de FMC en Allergologie ALLERGIES ALIMENTAIRES LES ACTIONS DU GROUPE CASINO Philippe IMBERT : Directeur Qualité Groupe pimbert@groupe-casino.fr 01 61 44 70 86 Sommaire Le Groupe

Plus en détail

Formation Restauration Tourisme

Formation Restauration Tourisme CONSEIL ET FORMATION POUR LES ENTREPRISES AGROALIMENTAIRES Formation Restauration Tourisme Qualité Démarches de progrès Développement des compétences Sécurité des personnes Catalogue de Formations 2015

Plus en détail

CHAMBRE DE METIERS ET DE L ARTISANT DES LANDES

CHAMBRE DE METIERS ET DE L ARTISANT DES LANDES CHAMBRE DE METIERS ET DE L ARTISANT DES LANDES ANNEXE 1 «Formations professionnelles continues - CMA Landes Date et heure limites de dépôt des offres : le jeudi 3 septembre 2015 à 12h00 Les plis devront

Plus en détail

LES REFÉRENTIELS ILO OSH 2001

LES REFÉRENTIELS ILO OSH 2001 LES REFÉRENTIELS Une trentaine de référentiels Hygiène Santé Sécurité au Travail ont été répertoriés à travers le monde. Deux grandes familles se distinguent : Les référentiels assimilés tels que l OHSAS

Plus en détail

Catalogue des formations 2015

Catalogue des formations 2015 Catalogue des formations 2015 Qualité Etiquetage Performance industrielle Sécurité alimentaire Hygiène HACCP Développement durable Marketing RH Cadres Techniciens Dirigeants Contrôleurs Opérateurs 1 Association

Plus en détail

La certification ISO 22000

La certification ISO 22000 La certification ISO 22000 Maurice LE DOUARIN Responsable de la Restauration SILGOM Pôle de restauration collective Phases de travaux Travaux : 6,8 M Les travaux en quelques Equipements : 1,7 M chiffres

Plus en détail

RESPONSABLE LOGISTIQUE

RESPONSABLE LOGISTIQUE RESPONSABLE LOGISTIQUE Programme de formation et planning Du 16 octobre 2015 au 15 octobre 2017 (dates prévisionnelles) 988 HEURES EN CENTRE Titre certifié de niveau II (BAC + 4) enregistré au RNCP : Arrêté

Plus en détail

RÉFÉRENTIELS MÉTIERS DE LA BRANCHE DU NUMÉRIQUE, DE L INGÉNIERIE, DES ÉTUDES ET DU CONSEIL ET DE L ÉVÉNEMENT. Site manager

RÉFÉRENTIELS MÉTIERS DE LA BRANCHE DU NUMÉRIQUE, DE L INGÉNIERIE, DES ÉTUDES ET DU CONSEIL ET DE L ÉVÉNEMENT. Site manager RÉFÉRENTIELS MÉTIERS DE LA BRANCHE DU NUMÉRIQUE, DE L INGÉNIERIE, DES ÉTUDES ET DU CONSEIL ET DE L ÉVÉNEMENT > TRAVAUX DATE DE MODIFICATION : 27/04/2015 FAMILLE : Mise en œuvre / Réalisation APPELLATIONS

Plus en détail

Accompagnement pour la simplification et le progrès FORMATION AUDIT ACCOMPAGNEMENT

Accompagnement pour la simplification et le progrès FORMATION AUDIT ACCOMPAGNEMENT Accompagnement pour la simplification et le progrès FORMATION AUDIT CONSEIL ACCOMPAGNEMENT Cabinet conseil en qualité et engineering Auditeur SMQ certifié IRCA et VDA 6,3 Formateur agréé 1 MISSION Accompagnement

Plus en détail

Système de management et responsabilité sociétale

Système de management et responsabilité sociétale Une école d ingénieurs publique de Bordeaux INP Formation professionnelle continue Système de management et responsabilité sociétale des entreprises pour un développement durable 2015-2016 Ecole Nationale

Plus en détail

Les points suivants seront/pourront être vérifiés et les documents correspondants sont donc à préparer pour la venue de l auditeur.

Les points suivants seront/pourront être vérifiés et les documents correspondants sont donc à préparer pour la venue de l auditeur. Guide pour la préparation de l audit ECOCERT Référentiels Cosmétiques ECOCERT et/ou COSMOS Les modifications apportées à ce document sont identifiées par un trait vertical dans la marge TS017(GC-COS)v03

Plus en détail

Catalogue de formations 2014

Catalogue de formations 2014 Catalogue de formations 2014 ANIA Formation en 2014 Depuis quelques années, l ANIA a fait le choix d accompagner les entreprises de l industrie alimentaire, en développant des journées de formation. Dans

Plus en détail

INSTITUT INTERNATIONAL DE MANAGEMENT INSIM BEJAIA MANAGEMENT

INSTITUT INTERNATIONAL DE MANAGEMENT INSIM BEJAIA MANAGEMENT INSTITUT INTERNATIONAL DE MANAGEMENT INSIM BEJAIA MANAGEMENT INSIM BEJAIA, tour géni sider 3eme étage, rue de la liberté 06000 BEJAIA ALGÉRIE Tel/Fax: +213 (0) 34 220 200/ +213 (0) 34 229 506 E-mail: commercial@insimbejaia-dz.org

Plus en détail

Demande de Soumission - Transformateur

Demande de Soumission - Transformateur Demande de Soumission - Transformateur Nom de l entreprise : Prénom : Nom : Titre : Adresse : Ville : Code postal : Région : Téléphone : Télécopieur : Courriel : Site Web : Domaine d activités : *** possibilité

Plus en détail

Réglementation. Présentation du «paquet» hygiène. -Food law -852/2004. -Agrément. -21 décembre 2009 PMS

Réglementation. Présentation du «paquet» hygiène. -Food law -852/2004. -Agrément. -21 décembre 2009 PMS Réglementation Présentation du «paquet» hygiène -Food law -852/2004 -Agrément -21 décembre 2009 PMS Le paquet hygiène Les textes réglementaires De HACCP au PMS, ce qui a changé Le PMS Avant le paquet hygiène

Plus en détail

SOMMAIRE. Rubrique : Audit et amélioration. Sommaire THEMATIQUE

SOMMAIRE. Rubrique : Audit et amélioration. Sommaire THEMATIQUE SOMMAIRE Rubrique : Audit et amélioration... 2 Rubrique : Divers...12 Rubrique : Maintenance...17 Rubrique : Système de management de la qualité...20 1 Rubrique : Audit et amélioration SOMMAIRE Auditer

Plus en détail

M - Restauration. M1 - Organisation et production M2 - Hygiène et sécurité alimentaire M3 - Distribution et service M4 - Équilibre nutritionnel

M - Restauration. M1 - Organisation et production M2 - Hygiène et sécurité alimentaire M3 - Distribution et service M4 - Équilibre nutritionnel M - M1 - Organisation et production M2 - Hygiène et sécurité alimentaire M3 - Distribution et service M4 - Équilibre nutritionnel Sous-domaine : M1 - Organisation et production R - 002 : du 28/04/ au 30/04/

Plus en détail

Des compétences professionnelles et des prestations de qualité

Des compétences professionnelles et des prestations de qualité Des compétences professionnelles et des prestations de qualité Imprimé sur du papier recyclé - Novembre 2012 Le Certificat de Qualification Professionnelle - CQP Employé-e technique de restauration Agihr

Plus en détail

Catalogue des formations 2014

Catalogue des formations 2014 Catalogue des formations 2014 spécifications Prise en charge tri et conditionnement Acceptation Bonnes pratiques andra.fr Agence nationale pour la gestion des déchets radioactifs Sommaire p. 1 Édito p.

Plus en détail

INSTITUT LRQA DES SYSTEMES DE MANAGEMENT. Formations 2015. LRQA Business Assurance Améliorer la performance, réduire le risque

INSTITUT LRQA DES SYSTEMES DE MANAGEMENT. Formations 2015. LRQA Business Assurance Améliorer la performance, réduire le risque INSTITUT LRQA DES SYSTEMES DE MANAGEMENT Formations 2015 LRQA Business Assurance Améliorer la performance, réduire le risque Nos atouts Une notoriété internationale Leader mondial de la certification,

Plus en détail

Catalogue Formations 2015

Catalogue Formations 2015 Catalogue Formations 2015 Thème 1 La Comptabilité & Gestion des entreprises de l ESS Module 1 / session Les outils budgétaires appliqués aux associations Assurer le suivi et l analyse du budget Maîtriser

Plus en détail

CAC/GL 53-2003 SECTION 1 PRÉAMBULE

CAC/GL 53-2003 SECTION 1 PRÉAMBULE DIRECTIVES SUR L APPRÉCIATION DE L ÉQUIVALENCE DE MESURES SANITAIRES ASSOCIÉES À DES SYSTÈMES D INSPECTION ET DE CERTIFICATION DES DENRÉES ALIMENTAIRES 1 SECTION 1 PRÉAMBULE CAC/GL 53-2003 1. Il n est

Plus en détail

Veille réglementaire

Veille réglementaire Veille réglementaire Anne Gerard 30/01/2012 AFNOR - Marseille En quoi consiste la fonction RQSE dans une IAA? Assurer la veille réglementaire et faire appliquer la réglementation (hygiène, environnement,

Plus en détail

Curriculum Vitae. X Mise à jour. CV mis à jour le (DATE) : 10/08/09 PRENOM NADIA NOM ATROUN. Date de Tél. 0771 13 63 29 17 Avenue de pékin EL MOURADIA

Curriculum Vitae. X Mise à jour. CV mis à jour le (DATE) : 10/08/09 PRENOM NADIA NOM ATROUN. Date de Tél. 0771 13 63 29 17 Avenue de pékin EL MOURADIA Adresse Date de Tél. 0771 13 63 29 17 Avenue de pékin EL MOURADIA naissance ALGER Civilité (M., Mme, Fax Mlle) Code postal et ville 16000 ALGER E-mail nadiaatroun@hotmail.com Pays ALGERIE Expériences professionnelles

Plus en détail

ACTUALITÉS DES RÉFÉRENTIELS ET FOCUS SUR LES

ACTUALITÉS DES RÉFÉRENTIELS ET FOCUS SUR LES ACTUALITÉS DES RÉFÉRENTIELS ET FOCUS SUR LES ÉVOLUTIONS DU BRC VERSION 7 cedric.travaille@adria.tm.fr Mars 2015 1 ADRIA NOS MÉTIERS Recherche et Innovation : Qualité et sécurité des aliments, Innovation

Plus en détail

SYSTEME DE MANAGEMENT DE LA QUALITE

SYSTEME DE MANAGEMENT DE LA QUALITE FORMATION SYSTEME DE MANAGEMENT DE LA QUALITE Répertoire des modules de formations Date de mise à jour 18/04/2014 REPERTOIRE DES MODULES DE FORMATION CODINORM Agréé FDFP FORMATION SYSTEME DE MANAGEMENT

Plus en détail

CQPM 0215 Préventeur Santé Sécurité Environnement

CQPM 0215 Préventeur Santé Sécurité Environnement CQPM 0215 Préventeur Santé Sécurité Environnement Salariés ou futurs salariés des entreprises qui auront pour missions d animer et/ou participer à la mise en œuvre de la politique prévention, sécurité,

Plus en détail

SYSTEME DE MANAGEMENT DE LA QUALITE

SYSTEME DE MANAGEMENT DE LA QUALITE FORMATION SYSTEME DE MANAGEMENT DE LA QUALITE Répertoire des modules de formations Date de mise à jour Janvier 2015 REPERTOIRE DES MODULES DE FORMATION CODINORM Agréé FDFP Page 1 sur 9 FORMATION SYSTEME

Plus en détail

LA REGLEMENTATION EUROPEENNE

LA REGLEMENTATION EUROPEENNE LA REGLEMENTATION EUROPEENNE 1 Un nouveau contexte européen Réglementation Protection et information consommateur Loyauté des transactions Protection de l environnement Applications Analyse de risques

Plus en détail

Apport de l'accréditation, de la certification et de la normalisation dans la prévention des Toxi-infections Alimentaires

Apport de l'accréditation, de la certification et de la normalisation dans la prévention des Toxi-infections Alimentaires Apport de l'accréditation, de la certification et de la normalisation dans la prévention des Toxi-infections Alimentaires Dr Moez JRIDI 15 décembre 2011 1 Sommaire Introduction Normalisation : rôles et

Plus en détail

Web-conférence: certification FSSC 22000 et évaluation HACCP+ Présenté par : Laurent CAMBEROU et Valentine DIGONNET Le 04/06/2013

Web-conférence: certification FSSC 22000 et évaluation HACCP+ Présenté par : Laurent CAMBEROU et Valentine DIGONNET Le 04/06/2013 Web-conférence: certification FSSC 22000 et évaluation HACCP+ Présenté par : Laurent CAMBEROU et Valentine DIGONNET Le 04/06/2013 De quoi allons nous parler? 2 La certification FSSC 22000 Etat des lieux

Plus en détail

BTS Management des unités commerciales. Eléments principaux de la modification du référentiel

BTS Management des unités commerciales. Eléments principaux de la modification du référentiel BTS Management des unités commerciales Eléments principaux de la modification du référentiel Mai 2013 ANNEXE I UNITÉS CONSTITUTIVES DU RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION DU DOMAINE PROFESSIONNEL Unités Compétences

Plus en détail

AVIS 1 / 6. Afssa Saisine n 2008-SA-0319 Saisine liée n 2005-SA-0081. Maisons-Alfort, le 18 août 2009. Rappel de la saisine

AVIS 1 / 6. Afssa Saisine n 2008-SA-0319 Saisine liée n 2005-SA-0081. Maisons-Alfort, le 18 août 2009. Rappel de la saisine Maisons-Alfort, le 18 août 2009 AVIS LA DIRECTRICE GÉNÉRALE ADJOINTE de l Agence française de sécurité sanitaire des aliments relatif à une demande d'avis relatif au guide de bonnes pratiques d'hygiène

Plus en détail

Réglementation INCO Etiquetage - Nouveautés

Réglementation INCO Etiquetage - Nouveautés Réglementation INCO Etiquetage - Nouveautés Euro Consultants Claudia Krebs - Scientific Manager - Senior Expert Dr Françoise Hebert - Project Manager Au programme de la matinée Le contexte législatif actuel

Plus en détail

Emballages Alimentaires

Emballages Alimentaires Emballages Alimentaires FORMATIONS 2010 INTER-ENTREPRISES Eco-conception des emballages alimentaires 24 & 25 mars 2010 - PARIS Gestion des fournisseurs d emballages et matériaux au contact en IAA 20 mai

Plus en détail

République Algérienne Démocratique et Populaire. Ministère du Développement Industriel et de la Promotion de l Investissement

République Algérienne Démocratique et Populaire. Ministère du Développement Industriel et de la Promotion de l Investissement République Algérienne Démocratique et Populaire Ministère du Développement Industriel et de la Promotion de l Investissement LA QUALITÉ PROGRAMME NATIONAL DE MISE A NIVEAU DES PME Édition 2013 LA QUALITÉ

Plus en détail

FORMATION CQPM TECHNICIEN DE LA QUALITE

FORMATION CQPM TECHNICIEN DE LA QUALITE FORMATION CQPM TECHNICIEN DE LA QUALITE CONTRATS DE PROFESSIONNALISATION DE LA FORMATION Le titulaire de la qualification agit sous la responsabilité d une personne généralement de qualification supérieure,

Plus en détail

Situation de l ISO 22000 France/Europe

Situation de l ISO 22000 France/Europe Situation de l ISO 22000 France/Europe Sommaire Historique et contexte de l ISO 22000 L ISO 22000 Panorama de la certification ISO 22000 L ISO 22000 et le contexte réglementaire La reconnaissance de l

Plus en détail

CATALOGUE DE FORMATION ANNEE 2013/2014

CATALOGUE DE FORMATION ANNEE 2013/2014 Eaux, Environnement, Hygiène Alimentaire, Recherche & Développement Agréé par le Ministère de la Santé Membre des réseaux d intercomparaisons AGLAE et RAEMA CATALOGUE DE FORMATION ANNEE 2013/2014 Microbiologie

Plus en détail

Conducteur de Machine Papier-Carton

Conducteur de Machine Papier-Carton ANNEXE I COMMISSION PARITAIRE NATIONALE FORMATION INTER-SECTEURS PAPIER-CARTON Certificat de Qualification Professionnelle Conducteur de Machine Papier-Carton 1 CQP Conducteur de Machine Papier-Carton

Plus en détail

FORMATION HYGIENE. (D après méthode HACCP) EN INDUSTRIE AGROALIMENTAIRE

FORMATION HYGIENE. (D après méthode HACCP) EN INDUSTRIE AGROALIMENTAIRE 1. Objectif : Comprendre les enjeux de la maîtrise de l hygiène dans votre entreprise «Agroalimentaire» (Fabrication, conditionnement, logistique, ) Savoir identifier les risques spécifiques à votre activité

Plus en détail

L ISO 22000 : Pourquoi et comment?

L ISO 22000 : Pourquoi et comment? L ISO 22000 : Pourquoi et comment? Olivier BOUTOU Ingénieur AFNOR Ce module a été élaboré par Olivier Boutou Ingénieur AFNOR Qu est-ce que l ISO 22000? C est la seule norme, reconnue au niveau international,

Plus en détail

Qualité. Sécurité Alimentaire

Qualité. Sécurité Alimentaire Le service Qualité Présentation du Service Démarche Qualité Qualité Réalisation des dossiers d agrément sanitaire pour les cuisines centrales >60 affermés API Réalisation des dossiers d accréditation en

Plus en détail

Appel à propositions

Appel à propositions Appel à propositions Dispositif de professionnalisation des acteurs de l accueil, l information, l orientation, l emploi, la formation professionnelle initiale (par la voie de l apprentissage) et la formation

Plus en détail

Ecole nationale supérieure du tourisme. La méthode HACCP. Module : nutrition. Etudiante : ABOUTITE Yasmine

Ecole nationale supérieure du tourisme. La méthode HACCP. Module : nutrition. Etudiante : ABOUTITE Yasmine Ecole nationale supérieure du tourisme La méthode HACCP Module : nutrition Etudiante : ABOUTITE Yasmine 2009 Sommaire : I/ définition de l abréviation HACCP II/ la signification du HACCP III/ l historique

Plus en détail