Définition SYNTHESE D AUTOMATES D ETATS FINIS. Représentation. Equivalence d automates Graphe d états

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Définition SYNTHESE D AUTOMATES D ETATS FINIS. Représentation. Equivalence d automates Graphe d états"

Transcription

1 SYNTHESE D AUTOMATES D ETATS FINIS Automat d états finis (vu dans d autr nsignmnt? ) Spécification très utilisé n Informatiqu (Circuits, Résaux, Pruv...) Réalisation matérill d un automat à l aid d circuits Méthod automatiqu Logicil d CAO ffctu c travail Définition Un automat d états finis A st un quintuplt (Q,E,S,t,o) Q!: nsmbl ds états E!: vocabulair d ntré (nsmbl ds valurs possibls ds ntrés) S!: vocabulair d sorti (nsmbl ds valurs possibls ds sortis) t!: fonction d transition!: Q * E -> Q! o!: fonction d sorti!: 2 typs d automat Maly!: Q * E -> S! Moor!: Q -> S P. Sicard- Cours ALM 5 Synthès d automat P. Sicard- Cours ALM 5 Synthès d automat 2 Equivalnc d automats Graph d états Rprésntation Dux automats sont équivalnts si pour tout séqunc d ntrés ils donnnt la mêm séqunc d sortis Automat minimal: automat tl qu il n xist pas d automat équivalnt comportant un nombr d état plus ptit "Un état!: un rond t un nom à l intériur "Etat initial!: un flèch tordu "Un transition!: un flèch portant la valur d ntré associé à ctt transition "Un sorti!: - soit associé à l état (Moor) - soit associé à un transition (noté /s) (Maly) Bidul s3 Bidul Bidul Etat initial Bidul /s3 2 P. Sicard- Cours ALM 5 Synthès d automat 3 P. Sicard- Cours ALM 5 Synthès d automat 4

2 Exmpl d graph d automat Rconnaissur d séqunc E={,}, S={oui, non}, On vut rconnaîtr la séqunc Exmpl d graph d automat Automats minimaux du rconnaissur d la séqunc /oui /non /non Oui Oui Moor Oui Maly P. Sicard- Cours ALM 5 Synthès d automat 5 P. Sicard- Cours ALM 5 Synthès d automat 6 Réalisation d un automat à l aid d circuits digitaux Codag binair Ls ntrés t ls sortis Exmpl!: S={a,b,c} Codag avc l nombr minimum d bits!: compact Exmpl!: c" c2 " a" " " b" " " c" " Codag ds états!ls états Ls bits d cod sont applés ls variabls d états Dux typs d codag utilisés Codag compact!(minimum d bits) Codag parmi n " Un variabl par état. Pour chaqu état un sul variabl d! états à Exmpl!: pour 3 états E, E2, E3 q, q2, q3 E" " " E2" " " E3" " " P. Sicard- Cours ALM 5 Synthès d automat 7 P. Sicard- Cours ALM 5 Synthès d automat 8

3 L choix d cs codags n changnt pas l comportmnt du circuit résultant Influnc ds codags binairs sur l réalisation Mais ls fonctions boolénns n sront pas ls mêms Cs codags ont donc un importanc sur ls qualités du circuit résultant: taill, vitss... Ls outils d CAO prnnnt n compt cs critèrs lors d la réalisation automatiqu d automat! Utilisation d un bascul pour mémorisr chaqu variabl d état L état suivant va dépndr d l état courant! Basculs snsibls au front Mémorisation d l état Dux typs d réalisation d automat!:! Asynchron!: c st l changmnt ds ntrés qui provoqu l changmnt d état " Délicat à mttr n œuvr, très pu utilisé! Synchron!: c st un ntré particulièr (applé horlog) qui provoqu l changmnt d! état. Ls ntrés n doivnt pas changr au momnt ds fronts montants d l horlog. On n réalisra qu ds automats synchrons L horlog st donc nvoyé sur la fonction d activation d chaqu bascul P. Sicard- Cours ALM 5 Synthès d automat 9 P. Sicard- Cours ALM 5 Synthès d automat Architctur général du circuit réalisant un automat Nq i Nouvl Etat Entrés Calculs fonctions d transition D Q... Basculs Entrés (cas d Maly) Calcul fonctions d sortis Etat courant : (q, q 2,...q n ) Sortis ialisation Rst/St Bascul suivant l codag d l'état initial Fonctions boolénns réalisés La fonction d transition Q*E ->Q Un fonction boolénn par variabl d état Nqi st la valur d la variabl d état à l instant suivant (nouvl état au prochain front d d horlog)! Nqi = fonction(qj, j) Cs fonctions puvnt êtr phi-boolénns si tous ls cods n sont pas utilisés pour ls ntrés t/ou ls états!la fonction d sorti Q*E ->S ou Q-> S Un fonction boolénn d sorti par variabl d sorti! sj=fonction(qi, i) ou sj= fonction(qi) P. Sicard- Cours ALM 5 Synthès d automat P. Sicard- Cours ALM 5 Synthès d automat 2

4 Exmpl d réalisation Rconnaissur d séqunc (Maly) Codag ds sortis" Codag ds ntrés Arbitrair!:" " Arbitrair!:" Sorti s Entré Oui" " "! Codag ds états Compact arbitrair!:" Etat q! q2 rin " " " " " " ialisation par rst sur ls 2 basculs (état initial= ) P. Sicard- Cours ALM 5 Synthès d automat 3 Exmpl d réalisation! Fonctions d transitions t d sortis Nouvl état = fonction boolénn (Etat courant, ntré) Sorti= fonction boolénn (Etat courant, ntré) q q2 Nq Nq2 S Phi boolén pour ls cas où (q, q2)= (, ) /oui /non P. Sicard- Cours ALM 5 Synthès d automat 4 /non Exmpl d réalisation Exmpl d réalisation! q /q 2 phi Fonctions d transitions q /q 2 phi phi phi /oui /non Calculs Transitions Nouvl Etat Calculs Sortis S Nq = q 2.! Fonctions d sorti q /q 2 Nq 2 = phi phi /non Nq Nq 2 Bascul Rst Bascul Rst q Etat courant q2 S = q. P. Sicard- Cours ALM 5 Synthès d automat 5 P. Sicard- Cours ALM 5 Synthès d automat 6

5 Evolution ds états t sortis Changmnt d'états L codag parmi n ds états Un variabl d état par état, donc un bascul par état INIT CK qq2 Plus d basculs, circuit millur (n surfac par xmpl) ou pas suivant ls cas Intérêt : pas d calcul par l concptur Nq Nq2 s Plutôt d donnr ls tabls d vérité ds variabls d état t ds sortis On put dssinr l circuit à partir d l automat sans calcul Attntion crtains changmnts ds ntrés puvnt n pas êtr pris n compt, si la fréqunc d l horlog n st pas assz élvé P. Sicard- Cours ALM 5 Synthès d automat 7 P. Sicard- Cours ALM 5 Synthès d automat 8! Un état : un bascul! un transition : un ntr la sorti d la bascul t l ntré! En ntré d un bascul!: un OR ds différnts transitions arrivant à ct état (sorti ds ) Exmpl: 2 L codag parmi n ds états Etat Dpuis autr bascul OR D Q 2 Vrs autr bascul Pour ls sortis!: L codag parmi n ds états - Moor!: un OR ds sortis ds états pour lsquls la sorti vaut - Maly!: un OR ds transitions pour lsqulls la sorti vaut ialisation!: o " : SET sur la bascul contnant l état initial " RESET sur touts ls autrs basculs o Si bascul sans SET t RESET Entré état initial= OR (transitions, ) Entré Autr état = (transitions, barr) P. Sicard- Cours ALM 5 Synthès d automat 9 P. Sicard- Cours ALM 5 Synthès d automat 2

6 Exmpl codag parmi N EXERCICE - Rtrouvz l circuit précédnt n faisant ls calculs ds fonctions boolénns q, q2, q3 /oui /non /non OR OR St D Q Rst Rst s rin - Baucoup d phi-boolén - Fonctions à 4 ntrés - Exmpl: q q2 q3 Nq Autrs valur à Phi /oui /non /non P. Sicard- Cours ALM 5 Synthès d automat 2 P. Sicard- Cours ALM 5 Synthès d automat 22 Exrcic: command d fu tricolor Ls informations d ntrés sont : voitur-présnt (vp), voitur-absnt (va). La sorti st la coulur du fu : Vrt (V), Orang(O) ou Roug (R). L comportmnt du systèm st l suivant: Au départ l fu st roug. Si l fu st roug : si un voitur st présnt, l fu pass au vrt sinon l fu rst roug. Si l fu st orang l fu pass au roug. Si l fu st vrt : si un voitur st présnt, l fu rst au vrt ; si un voitur st absnt dux fois d suit, l fu pass au orang. Orang Quatr Command d fu tricolor Automat d Moor Un Trois Roug Vrt Dux Graph d l'automat command d fu (n Moor) Vrt P. Sicard- Cours ALM 5 Synthès d automat 23 P. Sicard- Cours ALM 5 Synthès d automat 24

7 Command d fu tricolor Maly Command d fu tricolor Automat Maly 2 /Roug /Roug Un /Vrt /Vrt /Roug Un /Vrt /Vrt /Orang Dux Quatr /Roug Dux /Vrt /Vrt Trois /Vrt /Orang Trois /Vrt! Graph d l'automat command d fu (n Maly) Attntion l fu n pass pas forcémnt au roug après l orang Graph d l'automat command d fu (n Maly) Ctt fois on pass forcémnt par l roug après l orang P. Sicard- Cours ALM 5 Synthès d automat 25 P. Sicard- Cours ALM 5 Synthès d automat 26 Synthès command d fu tricolor Codag compact ds états Etat q, q2 Un Dux Trois Quatr Codag ds sortis Sortis S S2 Vrt Orang Roug Codag ds ntrés Entrés E Synthès command d fu tricolor Fonctions d transition t d sorti (Moor) q q2 Nq Nq2 S S2 Orang ( ) (not ) Roug ( ) () Vrt ( ) Vrt ( ) P. Sicard- Cours ALM 5 Synthès d automat 27 P. Sicard- Cours ALM 5 Synthès d automat 28

Aujourd hui commence le concours de pêche.

Aujourd hui commence le concours de pêche. Livrt d règls Carts Actions Un ju d Nicolas Mlt Carts Rivièr L ju : Aujourd hui commnc l concours d pêch. Chacun tnt d réalisr la millur pêch possibl tout n évitant ls détritus qui pollunt parfois la rivièr.

Plus en détail

LES AUTOMATES. Automate

LES AUTOMATES. Automate 1.1 Généralités 1 AUTOMATES SYNCHRONES LES AUTOMATES On appelle automate un opérateur séquentiel dont l'état et les sorties futurs sont fonction des entrées et de l'état présent de l'automate (Figure 1).

Plus en détail

11. Automates finis. Langages réguliers. Automates finis. Automate fini. Un automate fini A est la donnée d un quintuplet (S, Q, d, q 0, F) tel que :

11. Automates finis. Langages réguliers. Automates finis. Automate fini. Un automate fini A est la donnée d un quintuplet (S, Q, d, q 0, F) tel que : Langags régulirs Ls langags régulirs sont ls langags ls plus simpls. Ils sont néanmoins très utilisés n informatiqu.. utomats finis Ils sont obtnus à partir ds langags finis n ffctuant la frmtur par ls

Plus en détail

Baccalauréat S Métropole 20 juin 2013

Baccalauréat S Métropole 20 juin 2013 Baccalauréat S Métropol 0 juin 0 EXERCICE Commun à tous ls candidats 4 points Puisqu l choix d l arbr s fait au hasard dans l stock d la jardinri, on assimil ls proportions donnés à ds probabilités.. a.

Plus en détail

CLASSE DE PROBLÈMES LOG-SEQ-1 MODÉLISER, PRÉVOIR ET VÉRIFIER LES

CLASSE DE PROBLÈMES LOG-SEQ-1 MODÉLISER, PRÉVOIR ET VÉRIFIER LES CLASSE DE PROBLÈMES LOG-SEQ- MODÉLISER, PRÉVOIR ET VÉRIFIER LES PERFORMANCES DES SYSTÈMES SÉQUENTIELS DÉCRIRE PUIS RÉALISER UN SYSTÈME À PARTIR D UN BESOIN DE MÉMORISATION PROBLÉMATIQUE : Afin de déterminer

Plus en détail

Contrôle de TP Dictionnaire & Arbres Binaires mercredi 20 mars 2013 durée : 3h 6 pages

Contrôle de TP Dictionnaire & Arbres Binaires mercredi 20 mars 2013 durée : 3h 6 pages IUT ds Pays d l Adour - RT2 Informatiqu - Modul IC2 - Algorithmiqu Avancé Contrôl d TP Dictionnair & Arbrs Binairs mrcrdi 20 mars 2013 duré : 3h 6 pags Ls programms d corrction orthographiqu ont bsoin

Plus en détail

GÉRER LES DIFFÉRENCES

GÉRER LES DIFFÉRENCES COURSE DE DURÉE L'nsignmnt d la cours d duré n EPS rst problématiqu : commnt prndr n compt la divrsité ds élèvs n trm d possibilités physiqus, mais aussi d motivation, d'attituds, d'attnts t d nivaux d'ngagmnt,

Plus en détail

Première L DS4 quartiles et diagrammes en boîtes 2009-2010

Première L DS4 quartiles et diagrammes en boîtes 2009-2010 Exrcic 1 : Répartition t disprsion ds salairs Soint ls salairs dans trois ntrpriss A, B t C : 1175 1400 1900 2600 2800 2100 1) Calculr dans chaqu cas l salair moyn t l salair médian 2) Qull st la part

Plus en détail

Architecture des ordinateurs - TD 08

Architecture des ordinateurs - TD 08 Architecture des ordinateurs - T 08 1 Logique asynchrone 1.1 ascule Voici le diagramme d une bascule ainsi que son implémentation avec deux portes NO. 1. Écrire la table de vérité pour,, et. Attention

Plus en détail

Suivez Zoé et Martin pour une balade au cœur de la Découverte!

Suivez Zoé et Martin pour une balade au cœur de la Découverte! Suivz Zoé t Martin pour un bala au cœur la Découvrt! Livrt péagogiqu : Projt rénovation urbain «Suivz-nous pour écouvrir t comprnr tout c qui va changr!» La naissanc u quartir la Découvrt Vu aérinn u quartir

Plus en détail

Imposition des rentes enrichies (ou sur risques aggravés) non agréées

Imposition des rentes enrichies (ou sur risques aggravés) non agréées Imposition ds rnts nrichis (ou sur risqus aggravés) non agréés Non sulmnt ls antécédnts médicaux d un prsonn puvnt-ils avoir un incidnc sur son spéranc d vi, mais ctt prsonn put aussi constitur un «risqu

Plus en détail

Imaginarium. Festival. Dossier partenariat

Imaginarium. Festival. Dossier partenariat Imaginarium Fstival Dossir partnariat ImaginariumFstival0DossirPartnariat L#mot#du#présidnt...3 L UTC#n#brf...4 Structur#d#la#manifstation...5 Résumé...5 Quand?...5 Où?...5 Pourquoicliu?...5 Notr#politiqu...7

Plus en détail

Circuits séquentiels. Chapitre 6. 6.1 Circuits séquentiels

Circuits séquentiels. Chapitre 6. 6.1 Circuits séquentiels Chapitre 6 Circuits séquentiels Plusieurs circuits utilisés dans la vie courante ont besoin de mémoire. Ce chapitre présente les méthodes de base de stockage d information. Les circuits combinatoires présentés

Plus en détail

MECANIQUE QUANTIQUE Chapitre 1: Bases de la mécanique quantique

MECANIQUE QUANTIQUE Chapitre 1: Bases de la mécanique quantique MECANIQUE QUANTIQUE Chapitr 1: Bass d la mécaniqu quantiqu Pr. M. ABD-LEFDIL Univrsité Mohammd V-V Agdal Faculté ds Scincs Départmnt d Physiqu, LPM Anné univrsitair 007-08 08 Filièrs SM 3-SMI 3 3 1 Introduction

Plus en détail

Arbres couvrants : gloutonnons

Arbres couvrants : gloutonnons Arbrs couvrants : gloutonnons G. Aldon - J. Grmoni - J.-M. Mény mars 2012 IREM d LYON () Algorithmiqu mars 2012 1 / 6 Arbr couvrant d un graph Un arbr st un graph connx sans cycl. Un arbr couvrant d un

Plus en détail

Un cadre légal et réglementaire pour toutes les entreprises

Un cadre légal et réglementaire pour toutes les entreprises u q i t u a Filièr n ion t n v é r p d h c r a m dé ls n n n o u i r s i s s s f o r Réu p s u q s i ds r La Brtagn st un région privilégié pour ls activités nautiqus : 2 700 km d côts, 600 ports t zons

Plus en détail

Circuits combinatoires et Séquentiels. Prof. Abdelhakim El Imrani

Circuits combinatoires et Séquentiels. Prof. Abdelhakim El Imrani Université Mohammed V Faculté des Sciences Département de Mathématiques et Informatique SMI4 Circuits combinatoires et Séquentiels Prof. Abdelhakim El Imrani Types de circuits logiques Circuits combinatoire

Plus en détail

Graphique CHARLIER CASSANDRA // CRÉAPUP 2015. Secret de Léa

Graphique CHARLIER CASSANDRA // CRÉAPUP 2015. Secret de Léa chart Graphiqu CHARLIER CASSANDRA // CRÉAPUP 2015 Scrt d Léa SOMMAIRE LES NORMES D USAGE DU LOGOTYPE 06 Ls vrsions du logotyp 08 Ls règls d usags du logotyp 09 Ls intrdits à n pas rproduir LA PAPETERIE

Plus en détail

Une formation de qualité pour :

Une formation de qualité pour : Un formation d qualité pour : Gérr ds programms t srvics n loisir Animr ds activités t ds comités Organisr ds événmnts Réalisr ds intrvntions cliniqus Tchniqus d intrvntion n loisir www.cgprdl.ca loisir.cgp-rdl.qc.ca

Plus en détail

Nom : Butor, une fourmi ro. «Famille» : Durée de vie : 3 ans pour les. Taille des adules fait moins de 40 cm de

Nom : Butor, une fourmi ro. «Famille» : Durée de vie : 3 ans pour les. Taille des adules fait moins de 40 cm de Cart In tité Cart Intité Manibul st l chf la colonn s fourmis noirs. Il va aoptr la coccinll orphlin n l intégrant parmi ls sins. C st nsmbl qu lls luttront contr la coloni fourmis rougs. La Coccinll té

Plus en détail

BASCULES ET COMPTEURS

BASCULES ET COMPTEURS S4 LM BASULES ET OMPTEURS. BASULES Les bascules sont les opérateurs élémentaires de mémorisation. Leur état présent, déterminé par l'état des sorties, est fonction des entrées et de l'état précédent des

Plus en détail

Cours de Logique séquentielle

Cours de Logique séquentielle Enseignant Chercheur en Informatique & Réseaux télécoms Logique séquentielle. Introduction Dans les circuits logiques combinatoires, les sorties dépendent uniquement des entrées. Pour mettre au point des

Plus en détail

Couleurs. Nombres. Le s. jeux. Les. Labuchette. Je an Husson

Couleurs. Nombres. Le s. jeux. Les. Labuchette. Je an Husson Ls Nombrs n Coulurs L s d jux Labuchtt J an Husson Nots méthodologiqus L matéril 1. Ls régltts sont évidmmnt l matéril cntral qui doit prmttr à l nfant d jour d abord t d calculr surtout. Ells ont subi

Plus en détail

- Erreur de décalage : - Erreur d'échelle : - Erreur de linéarité :

- Erreur de décalage : - Erreur d'échelle : - Erreur de linéarité : G. Pinson - Physique Appliquée CA - B / B. Convertisseurs Analogique / umérique (CA) Analog To Digital Converter (ADC) Pleine échelle (full scale) : Mode unipolaire : PE (FS) = V max Mode bipolaire : PE

Plus en détail

Ecole Centrale Marseille 2006-2007 Electronique Numérique 1 ère année TDS

Ecole Centrale Marseille 2006-2007 Electronique Numérique 1 ère année TDS Ecole Centrale Marseille 2006-2007 Electronique Numérique 1 ère année TDS I. Conversions 1. Convertir de la base décimale en binaire :(27) 10 ; (12,3) 10 ; 2. On souhaite faire une mesure de distance entre

Plus en détail

Association d opérateurs logiques Date : (+ commentaires prof. à partir d une rédaction élève envoi n 2 ) BEP MEL 1 / 5

Association d opérateurs logiques Date : (+ commentaires prof. à partir d une rédaction élève envoi n 2 ) BEP MEL 1 / 5 Dt : (+ commntirs prof. à prtir d un rédction élèv nvoi n 2 ) BEP MEL / 5 I LOGIGRAMME : Assocition d'opérturs logiqus : L tritmnt logiqu ds informtions put nécssitr l mis n œuvr d'un nomr importnt d'opérturs

Plus en détail

L OUTIL BOND GRAPH POUR LA MODELISATION DES SYSTEMES MECATRONIQUES

L OUTIL BOND GRAPH POUR LA MODELISATION DES SYSTEMES MECATRONIQUES L OUTIL BOND GRAPH POUR LA MODELISATION DES SYSTEMES MECATRONIQUES A. NAAMANE La Mécatroniqu Ls bond graphs Pourquoi? Outil d modélisation prformant ; Prmt d bin comprndr ls transfrts d puissanc ; Put

Plus en détail

Le transistor bipolaire

Le transistor bipolaire L transistor bipolair L'objt d c documnt st d'apportr ls connaissancs t ls méthods nécssairs à la concption d'un étag amplificatur à bas d transistor. On s limitra à l'étud t à l'utilisation du transistor

Plus en détail

ELECINF 102 : Processeurs et Architectures Numériques

ELECINF 102 : Processeurs et Architectures Numériques Institut Mines-Télécom ELECINF 102 : Processeurs et Architectures Numériques Automates finis: Réalisation matérielle de séquenceurs Graba Tarik tarik.graba@telecom-paristech.fr Vocabulaire Automates finis

Plus en détail

Baccalauréat S Antilles-Guyane 22 juin 2015 Corrigé

Baccalauréat S Antilles-Guyane 22 juin 2015 Corrigé Baccalauréat S Antills-Guyan juin 05 Corrigé A. P. M. E. P. EXERCICE Commun à tous ls candidats 6 POINTS. On put calculr par xmpl ls ordonnés ds points d absciss d cs différnts courbs : f ()=ln =0< g 0,05

Plus en détail

COMPTAGE. Tout système de numération repose sur une équation générale : N=a n. .B 2 +a 1

COMPTAGE. Tout système de numération repose sur une équation générale : N=a n. .B 2 +a 1 Page 1 I/ RPPELS Système de numération COMPTGE Tout système de numération repose sur une équation générale : N=a n.b n +a n-1.b n-1 +...+a 2.B 2 +a 1.B 1 +a 0.B 0 ainsi : 1011 en binaire correspond à 1.2

Plus en détail

Cours de logique séquentielle. E. Pigeon

Cours de logique séquentielle. E. Pigeon Chapitre 4 Synthèse des systèmes Logiques Synchrones E. Pigeon 2 Procédure à suivre pour la synthèse d une machine d état synchrone Le plus difficile mais le plus intéressant Automatique. Construire le

Plus en détail

Série n 3 d Electrocinétique : Régime sinusoïdal forcé

Série n 3 d Electrocinétique : Régime sinusoïdal forcé Séri n 3 d Elctrocinétiqu : Régim sinusoïdal forcé Exrcic n 1 : Résonanc n tnsion d un circuit RLC parallèl 1.\ Détrminr l équation différntill qui régi l évolution d u(t). 2.\ Exprimr l amplitud complx

Plus en détail

TP 8 Spectroscopie infrarouge

TP 8 Spectroscopie infrarouge TP 8 Spctroscopi infraroug Chap4 : Analys spctral Objctifs: Idntification d liaisons l aid du nombr d ond corrspondant; détrmination d groups caractéristiqus. Mis n évidnc d la liaison hydrogèn. Exploitr

Plus en détail

BTS - groupement B - novembre 2008 - Nouvelle Calédonie

BTS - groupement B - novembre 2008 - Nouvelle Calédonie BTS - groupmnt B - novmbr 8 - Nouvll Calédoni Ercic Ls partis A, B t C sont indépndants. points Un ntrpris produit n grand séri ds véhiculs élctriqus équipés d battris au nicklcadmium. On s propos d étudir

Plus en détail

Allégez la charge! Soulever et porter des charges. Présentation PowerPoint pour entreprises

Allégez la charge! Soulever et porter des charges. Présentation PowerPoint pour entreprises Allégz la charg! Soulvr t portr ds chargs Présntation PowrPoint pour ntrpriss 1 Plan d la présntation 1 r parti: Bass, constitution du dos Transmission ds connaissancs d bas 2 parti: Facturs influnts lors

Plus en détail

0 0 Q n-1 état mémoire mise à mise à X l état est fonction de la structure

0 0 Q n-1 état mémoire mise à mise à X l état est fonction de la structure Logique séquentielle : L état de la sortie d une fonction logique séquentielle ne dépend pas exclusivement de la combinaison des variables d entrée (variables primaires) mais aussi d états internes à la

Plus en détail

La marque référence. des combles. de la surélévation et de l aménagement. Un réseau d entreprises tournées à 100% VERS LA SATISFACTION DE SES CLIENTS

La marque référence. des combles. de la surélévation et de l aménagement. Un réseau d entreprises tournées à 100% VERS LA SATISFACTION DE SES CLIENTS Un résau d ntrpriss tournés à 100% VERS LA SATISFACTION DE SES CLIENTS «Dpuis plus d 3 décnnis, l résau d n Franc réalis partout n Franc plusiurs cntains d surélévations t aménagmnts d combls par an. Aujourd

Plus en détail

Notion de système séquentiel

Notion de système séquentiel Notion de système séquentiel Un circuit séquentiel est un circuit qui possède une mémoire interne Eléments principaux d un circuit séquentiel: état interne : Le circuit peut changer d état ; il a donc

Plus en détail

Master1 Génie des Systèmes Industriels U.E.: Capteurs, Chaînes de mesure 1 ère session 2011-2012

Master1 Génie des Systèmes Industriels U.E.: Capteurs, Chaînes de mesure 1 ère session 2011-2012 Mastr1 Géni ds Systèms Industrils U.E.: Capturs, Chaîns d msur 1 èr sssion 211-212 Cod Unité : 172 Cod épruv : 14977 Samdi 26 Mai 8H -1H Duré : 2 hurs Documnts t Calculatric autorisés Ls partis III t IV

Plus en détail

Comment utiliser une banque en France. c 2014 Fabian M. Suchanek

Comment utiliser une banque en France. c 2014 Fabian M. Suchanek Commnt utilisr un banqu n Franc c 2014 Fabian M. Suchank Créditr votr compt: Étrangr Commnt on mt d l argnt liquid sur son compt bancair à l étrangr : 1. rntrr dans la banqu, attndr son tour 2. donnr l

Plus en détail

Apprentissage des faits Calcul mental Estimation de calcul

Apprentissage des faits Calcul mental Estimation de calcul M ATHÉMATIQUES MENTALES Apprntissag ds faits Calcul mntal Estimation d calcul 4 anné Guid d nsignmnt 2010 Rmrcimnts L présnt manul d mathématiqus mntals a été mis à jour avc la prmission du ministèr d

Plus en détail

Nouveau tube. n ancien. tube. PEHD 0,008 0,008 Fonte ductile 0,012 0,014 Fonte 0,013 0,015 Acier 1,012 0,013

Nouveau tube. n ancien. tube. PEHD 0,008 0,008 Fonte ductile 0,012 0,014 Fonte 0,013 0,015 Acier 1,012 0,013 Ls applicatis ds systèms d canalisatis n polyéthylèn haut dnsité (PEHD) st variés ; lls ccrnnt ls industris du gaz, ds aux, du drainag t d l assainissmnt. L PEHD st l plus inrt chimiqumnt d tous ls matériaux

Plus en détail

- II.1 - CIRCUITS SEQUENTIELS ET SYNTHESE D'AUTOMATES

- II.1 - CIRCUITS SEQUENTIELS ET SYNTHESE D'AUTOMATES - II.1 - CHAPITRE II : CIRCUITS SEQUENTIELS ET SYNTHESE 'AUTOMATES INTROUCTION Un circuit séquentielest un circuit dont la sortie dépend de la séquence d'entrées appliquées depuis la mise en route du circuit

Plus en détail

Compteur/Décompteur Synchrone

Compteur/Décompteur Synchrone Compteur/Décompteur Synchrone 1.2 Réalisation d un circuit compteur/décompteur synchrone modulo 4 dans le code GRAY. On veut concevoir un circuit séquentiel, qui grâce à une commande externe M, sélectionne

Plus en détail

CONVERSION DE DONNEES

CONVERSION DE DONNEES CONVERSION DE DONNEES Baccalauréat Sciences de l'ingénieur A1 : Analyser le besoin A2 : Composants réalisant les fonctions de la chaîne d information B1 : Identifier la nature de l'information et la nature

Plus en détail

CHAPITRE 4 : LES RESEAUX D ANTENNES

CHAPITRE 4 : LES RESEAUX D ANTENNES CHPITR 4 : LS RSUX D TS I. ITRODUCTIO S l on group plusurs élémnts raonnants d mêm fréqunc, la suprposton dans ls dfférnts drctons d l spac ds dfférnts champs raonnés, cré un phénomèn d ntrférncs. Dans

Plus en détail

de l air intérieur Prévenir la pollution Choisir les matériaux de construction pour prévenir la pollution de l air intérieur

de l air intérieur Prévenir la pollution Choisir les matériaux de construction pour prévenir la pollution de l air intérieur Ont contribué à la rédaction tchniqu : ls partnairs Cntr hospitalir univrsitair Dupuytrn Srvic d pharmacologi t toxicologi pharmacovigilanc 2, avnu Martin Luthr King 87042 LIMOGES cdx Tél. 05 55 05 55

Plus en détail

Corrigé du baccalauréat S Nouvelle-Calédonie mars 2017

Corrigé du baccalauréat S Nouvelle-Calédonie mars 2017 Corrigé du baccalauréat S Nouvll-Calédoni mars 7 EXERCICE Commun à tous ls candidats 5 points On considèr la fonction f défini t dérivabl sur [ ; + [ par f (x)= x x. Parti A. On justifi ls informations

Plus en détail

ÉCOLE CENTRALE DE PÉKIN SCIENCES INDUSTRIELLES POUR L INGÉNIEUR

ÉCOLE CENTRALE DE PÉKIN SCIENCES INDUSTRIELLES POUR L INGÉNIEUR DM2 Page 1 北 航 中 法 工 程 师 学 院 ÉCOLE CENTRALE DE PÉKIN SCIENCES INDUSTRIELLES POUR L INGÉNIEUR Année académique 2013-2014 Devoir à la maison n 3 À rendre le jeudi 17 avril 2014 Numéro d étudiant à 8 chiffres

Plus en détail

Architectures Logicielles et Matérielles Travaux Dirigés Circuits

Architectures Logicielles et Matérielles Travaux Dirigés Circuits UNIVERSITE Joseph FOURIER, Grenoble U.F.R. d Informatique et Maths. Appliquées Architectures Logicielles et Matérielles Travaux Dirigés Circuits Rappel : dessins des portes logiques. Déroulement envisagé

Plus en détail

Provence-Alpes-Côte d Azur est la troisième région la plus touchée par la pauvreté

Provence-Alpes-Côte d Azur est la troisième région la plus touchée par la pauvreté Précarité, inégalités t cohésion social Provnc-Alps-Côt d Azur st la troisièm région la plus touché par la pauvrté E n 2012, 16,9 % ds habitants d Provnc-Alps-Côt d Azur vivnt sous l suil d pauvrté. La

Plus en détail

Compteurs, variables et afficheurs dans Automgen

Compteurs, variables et afficheurs dans Automgen Section : S Option : Sciences de l ingénieur Discipline : Génie Électrique Compteurs, variables et afficheurs dans Automgen Domaine d application : Traitement programmé de l information Type de document

Plus en détail

Des marques fortes à la carte = des ventes qui explosent

Des marques fortes à la carte = des ventes qui explosent Ds marqus forts à la cart = ds vnts qui xplosnt Pourquoi Cécéml doit-il absolumnt êtr mntionné sur votr cart? Authnticité L histoir du chocolat rmont à l époqu ds Aztèqus, un ancinn civilisation du Mxiqu.

Plus en détail

BREVET DE TECHNICIEN SUPERIEUR

BREVET DE TECHNICIEN SUPERIEUR DOSSIER 4 : THERMODYNAMIQUE 3 F.Duhaml CFA-Lns- B.T.S S.C.B.H Pag N 1/8 I. Mod d propagation d la chalur. a) Par convction: il y a déplacmnt d matièr. Thrmodynamiqu (III) : Transfrt thrmiqu t isolation.

Plus en détail

Design and Optimization of the Ceramic Window Geometry for the 20 KW 352 MHz Fundamental Power Coupler For Spoke and Half Wave Resonator Cavities

Design and Optimization of the Ceramic Window Geometry for the 20 KW 352 MHz Fundamental Power Coupler For Spoke and Half Wave Resonator Cavities Dsign and Optimization of th Cramic Window Gomtry for th 2 KW 352 MHz Fundamntal Powr Couplr For Spok and Half Wav Rsonator Cavitis Christoph Milot IV ETUDE DU COUPLEUR DE PUISSANCE L couplur st chargé

Plus en détail

Catégorie P3 13 e, 14 e et 15 e championnats

Catégorie P3 13 e, 14 e et 15 e championnats Catégori P3 13, 14 t 15 championnats Considération pour la résolution ds problèms 9 à 11 Pour qu'un problèm soit complètmnt résolu, vous dvz donnr l nombr d ss solutions t donnr la solution s'il n'n a

Plus en détail

Exercice 1 : (3 points)

Exercice 1 : (3 points) Institut National d Informatique 15/12/2002 Durée : 2 heures Documents non autorisés EMD1 de Structure Machine Exercice 1 : (3 points) On dispose d une machine où les nombres sont représentés sur 16 bits

Plus en détail

Automates. 1 Sur papier! 1.1 Algorithme. 1.2 Interface. 1.3 Protocole. Département IF / Architecture Matérielle

Automates. 1 Sur papier! 1.1 Algorithme. 1.2 Interface. 1.3 Protocole. Département IF / Architecture Matérielle épartement IF / Architecture Matérielle Automates ans ce T, on va construire une implémentation matérielle d un alrithme, sous la forme d un circuit séquentiel complexe avec séparation de la partie contrôle

Plus en détail

pour seniors en 10 questions

pour seniors en 10 questions MINI-GUIDE DE L HÉBERGEMENT MINI-GUIDE DE L HÉBERGEMENT pour sniors 1 L AUTEUR Ecrit par Dominiqu Schmidt, c mini guid d l hébrgmnt st publié par Rtrait Plus pour assistr ls famills dans lur rchrch d structurs

Plus en détail

Numérisation. Capteurs avec conditionnement. Actionneurs avec conditionnement. Fig : Principe d un système numérique de contrôle-commande.

Numérisation. Capteurs avec conditionnement. Actionneurs avec conditionnement. Fig : Principe d un système numérique de contrôle-commande. Numérisation A. Définition La figur suivant illustr l princip d un systèm numériu d contrôl-command. Cluici, à gauch, st chargé d contrôlr crtains comportmnts, par xmpl la tmpératur, d un systèm physiu.

Plus en détail

Cours 6 : Entrées-sorties

Cours 6 : Entrées-sorties Cours 6 : Entréssortis 1 Entréssortis logiqus ègls d convrsion Nivau TTL d 0 à 5 Volts Gabarit ds nivaux d un invrsur X Sortanc 5 V VoHmin VolMax 0 Vout Un soti command plusiurs ntrés Typ 10 n TTL t 100

Plus en détail

Matière et matériaux

Matière et matériaux Matièr t matériaux Bloc 1 : Un univrs d particuls Duré : 3 hurs Princips scintifiqus Ls princips scintifiqus s adrssnt aux nsignants t aux nsignants. Théori particulair Ls six postulats d la théori particulair

Plus en détail

Créé par : Section du SNISA Dernière mise à jour : 5 jan 2012 Tous les changements du SNISA pour l exercice 2012-2013

Créé par : Section du SNISA Dernière mise à jour : 5 jan 2012 Tous les changements du SNISA pour l exercice 2012-2013 Tous ls changs du SNISA pour l xrcic 2012-2013 chang Chang/élé d Principaux changs pour l xrcic 2012-2013 1 65-71 Dat d arrivé à l unité d obsrvation (ED 123) Hur d arrivé à l unité d obsrvation (ED 124)

Plus en détail

Les calculatrices sont interdites

Les calculatrices sont interdites CONCOURS COMMUNS POLYTECHNIQUES Ls calculatrics sont intrdits L épruv st composé d dux problèms indépndants décrivant ls princips physiqus d dispositifs vibrants (microphons t sismograph). Il st consillé

Plus en détail

Hygiène et Sécurité HS 2

Hygiène et Sécurité HS 2 Hygièn t Sécurité HS 2 Lçon N 7 : Ls Acid, ls Bass t l ph Introduction La plupart ds boissons commrcialisés sont acids. Ls solutions d acid chlorhydriqu sont par aillurs très corrosivs. Par aillurs ls

Plus en détail

La fonction logarithme népérien

La fonction logarithme népérien La fonction logarithm népérin Christoph ROSSIGNOL Anné scolair 2011/2012 Tabl ds matièrs 1 Définition, prmièrs propriétés 2 1.1 Définition................................................. 2 1.2 Prmièrs

Plus en détail

Exemple de Plan d Assurance Qualité Projet PAQP simplifié

Exemple de Plan d Assurance Qualité Projet PAQP simplifié Exmpl d Plan d Assuranc Qualité Projt PAQP simplifié Vrsion : 1.0 Etat : Prmièr vrsion Rédigé par : Rsponsabl Qualité (RQ) Dat d drnièr mis à jour : 14 mars 2003 Diffusion : Equip Tchniqu, maîtris d œuvr,

Plus en détail

Automates et circuits : Automates

Automates et circuits : Automates et circuits : Arnaud Labourel Courriel : arnaud.labourel@lif.univ-mrs.fr Aix-Marseille Université Représenter un système par un automate But de ce cours Etre capable de représenter un système ou une machine

Plus en détail

VM242A BasicMes-2 ORDINATEUR DE MESURE DU DEBIT PORTATIF

VM242A BasicMes-2 ORDINATEUR DE MESURE DU DEBIT PORTATIF VM242A BasicMs-2 ORDINATEUR DE MESURE DU DEBIT PORTATIF TABLE DES MATIERES MANUEL D'UTILISATI 1 Introduction... 2 1.1 Commnt utilisr cs instructions... 2 1.2 Consigns d sécurité... 2 2 Informations d bas...

Plus en détail

Les avances en moyen informatique (puissance de calcul) ont rendu possible le expression et traitement de signaux en forme numérique.

Les avances en moyen informatique (puissance de calcul) ont rendu possible le expression et traitement de signaux en forme numérique. Les avances en moyen informatique (puissance de calcul) ont rendu possible le expression et traitement de signaux en forme numérique. Mais pour numériser, il faut d'abord échantillonner. Nous allons voir

Plus en détail

La fonction comptage

La fonction comptage Site Internet : www.gecif.net Discipline : Génie Electrique La fonction comptage I Identification de la fonction Un compteur est un système logique dont le mot binaire en sortie se modifie chaque fois

Plus en détail

ESIEE CCIP IGE1001: électronique numérique 19/11/2012 A. Exertier 2 h SANS CALCULATRICE SANS DOCUMENT QCM (1h, 10 points) Pour cette partie de contrôle, vous répondez sur la fiche optique. Chaque item

Plus en détail

Une extension pleine de tendresse par Antoine Bauza & Corentin Lebrat

Une extension pleine de tendresse par Antoine Bauza & Corentin Lebrat Un xtnsion plin d tndrss par Antoin Bauza & Corntin Lbrat CHIBIS_rgls_09032015.indd 1 13/03/2015 15:44:50 P L t M REPRODUCTION DES PANDAS La saison ds accouplmnts ds pandas s étal d mars à mai. En captivité

Plus en détail

TP Automatisme (1 GIM 2013_14) MR KHATORY

TP Automatisme (1 GIM 2013_14) MR KHATORY Université Sidi Mohammed Ben Abdellah Ecole Supérieure de Technologie de Fès Filière Génie Industriel et Maintenance TP Automatisme (1 GIM 2013_14) MR KHATORY DEC Université Sidi Mohammed Ben Abdellah

Plus en détail

Marche à suivre relative à l annonce pour la rétribution à prix coûtant du courant injecté (RPC)

Marche à suivre relative à l annonce pour la rétribution à prix coûtant du courant injecté (RPC) Pag 1 sur 8 March à suivr rlativ à l annonc pour la rétribution à prix coûtant courant injcté (RPC) Photovoltaïqu Vous trouvrz dans ls pags suivants ls informations dont vous avz bsoin pour annoncr vos

Plus en détail

Cours VHDL - IV. L3-S6 - Université de Cergy-Pontoise. Laurent Rodriguez Benoît Miramond

Cours VHDL - IV. L3-S6 - Université de Cergy-Pontoise. Laurent Rodriguez Benoît Miramond Cours VHDL - IV L3-S6 - Université de Cergy-Pontoise Laurent Rodriguez Benoît Miramond Plan du cours I Historique de conception des circuits intégrés - HDL - Modèles de conceptions - VHDL - Les modèles

Plus en détail

Thème 5. Corps purs et changements d état physique

Thème 5. Corps purs et changements d état physique hè 5 Cors urs t changnts d état hysiqu Qustionnair On chauff un élang d au t d glac à C : la tératur du élang augnt la tératur diinu la tératur n vari as On cori un élang d au t d vaur d au initialnt à

Plus en détail

LES ÉCOGESTES, UN JEU D'ENFANT. www.lausanne.ch/sil

LES ÉCOGESTES, UN JEU D'ENFANT. www.lausanne.ch/sil LES ÉCOGESTES, UN JEU D'ENFANT.lausann.ch/sil Il st vrt t il fait l bin autour d vous : l FEE Pour financr ds projts d économis d énrgi ou d dévloppmnt ds énrgis rnouvlabls, ls Srvics industrils d Lausann

Plus en détail

Ministère de l Enseignement Supérieur de la Recherche Scientifique et de la Technologie. Département Génie Electrique TP N 5.

Ministère de l Enseignement Supérieur de la Recherche Scientifique et de la Technologie. Département Génie Electrique TP N 5. Ministère de l Enseignement Supérieur de la Recherche Scientifique et de la Technologie Institut Supérieur des Etudes Technologiques de Kasserine Département Génie Electrique TP N 5 Les compteurs Préparés

Plus en détail

Circuits numériques. synchrones. se des automates. version 1.0. Alain Greiner PHY 568

Circuits numériques. synchrones. se des automates. version 1.0. Alain Greiner PHY 568 Circuits numériques synchrones et synthèse se des automates version 1.0 Plan Opérateurs combinatoires Circuits numériques synchrones Eléments mémorisants Modèle des automates synchrones Synthèse des automates

Plus en détail

LES BIOS S 2010. Sur cette étrange photographie, qui mange qui?

LES BIOS S 2010. Sur cette étrange photographie, qui mange qui? S R U O ONC C 2010 ATTENTION 3 LES BIOS JEU RÈGLE DU tions. r aux qus pour répond s ut in m 50 Vous avz 5 points. tés d 3 à stion.. Ells sont no pons par qu ou 5 points bonn ré ul arquz 3, 4 s m us un

Plus en détail

Cours 6 Logique séquentielle (2) ELP 304 : Electronique Numérique

Cours 6 Logique séquentielle (2) ELP 304 : Electronique Numérique Cours 6 Logique séquentielle (2) ELP 304 : Electronique Numérique Bascules étudiées au cours 5 R S * E * * Bascule RS asynchrone Bascule latch ou à verrouillage synchronisation sur niveau Bascule flip-flop

Plus en détail

Détecteurs de proximité inductifs OsiSense XS Gamme cubique

Détecteurs de proximité inductifs OsiSense XS Gamme cubique Détcturs d proximité inductifs OsiSns XS Gamm cubiqu Catalogu Rugghölzli CH Busslingn Tl. (0) Fax (0) 0 Rugghölzli CH Busslingn Tl. (0) Fax (0) 0 L détctur qui s adapt rapidmnt t plus facilmnt à vos machins

Plus en détail

Dossier presse. à 18h00 - ENIM, Metz-T. de la Métallurgie -

Dossier presse. à 18h00 - ENIM, Metz-T. de la Métallurgie - Dossir prss 2 1 0 2 r b m c é d 6 i d Ju pôl chno à 18h00 - ENIM, Mtz-T fficill o is m r d i n o Cérém Paritair n o ti a c fi li a u Q d ds Crtificats 2012 d la Métallurgi - inin au fém ls i tr s u d in

Plus en détail

Automatisme et automatique

Automatisme et automatique Automatisme et automatique Le document ci-dessous traite de l automatisme «recherche de défaut» présent dans les cellules tertiaires qui sont liés au schémas des liaisons à la terre IT. L objectif est

Plus en détail

Méthode des Eléments Finis MEF

Méthode des Eléments Finis MEF 1 Méthod ds Elémnts Finis MEF Apprntissag ECN & Mastr SMA Structurs Bois ESB H. OUDIN MMGC SIM hrv.oudin@c-nants.fr Objctifs d ct nsignmnt Présntr ls princips d bas d la MEF Problèms élémntairs «comprndr»

Plus en détail

TVA et Systèmes d Information. Retour d expérience d entreprise. A3F - 26 mars 2015 Hélène Percie du Sert COFELY INEO

TVA et Systèmes d Information. Retour d expérience d entreprise. A3F - 26 mars 2015 Hélène Percie du Sert COFELY INEO isr la t l t t zon iqur nt TVA t Systèms d Information Rtour d xpérinc d ntrpris A3F - 26 mars 2015 Hélèn Prci du Srt COFELY INEO Pour Sup Ins À p NB. M 30/03/2015 Sommair isr la t l t t zon iqur nt I

Plus en détail

LES BASCULES

LES BASCULES LES BASCULES Une bascule est un circuit de mémorisation de un bit le plus répandu. On en trouve dans la SRAM (mémoire vive statique). Elle possède des entrées qui déterminent le changement d état de la

Plus en détail

Interview exclusive d Amélie P.

Interview exclusive d Amélie P. Intrviw xclusiv d Améli P. 3,00 Edition Spécial - Décmbr 2012 l r u s r i o av s z l u. o. v. s u g o a v m I Tout c qu rnalist Rportr d ou J d r i t é m Passion, nvi, t ncor passion. Voilà c qu vous pourrz

Plus en détail

Conception du Projet «Sid Power»

Conception du Projet «Sid Power» Concption du Projt «Sid Powr» Sid Powr st un projt porté par l group d scond santé social du lycé ph. Dlorm accompagnés d lur profssur Mm Brt ainsi qu d l infirmièr scolair Mm Dauois. Il fait référnc dans

Plus en détail

.., signal (X(t),t R), ex: sinusoïde. .., tout signal est une somme de sinusoïdes. .., filtre passe-bas idéal et filtre à moyenne mobile

.., signal (X(t),t R), ex: sinusoïde. .., tout signal est une somme de sinusoïdes. .., filtre passe-bas idéal et filtre à moyenne mobile Information, Calcul t Communication Lçon 2.2: Echantillonnag d signaux (2èm parti) Information, Calcul t Communication O. Lévêqu Faculté Informatiqu t Communications Modul 2 : Information t Communication

Plus en détail

Condensateur. Un condensateur est constitué par deux conducteur séparé par un isolant.

Condensateur. Un condensateur est constitué par deux conducteur séparé par un isolant. I. Etud d un condnsatur plan A. ondnsation ds chargs ondnsatur On charg un élctroscop négativmnt. On approch un conductur métalliqu tnu à la main (donc rlié à la trr) initialmnt nutr. Il s charg positivmnt

Plus en détail

Raymond Berthiaume. Dictées préparées. Cahier 2A e. 3 année

Raymond Berthiaume. Dictées préparées. Cahier 2A e. 3 année Raymond Brthiaum Dictés préparés Cahir 2A 3 anné AVANT-PROPOS L'nsignant(t) préparra ls dictés ici présntés avc ls élèvs, n prnant soin d'évitr qu cs drnirs apprnnnt par cœur un txt dont ils n comprndraint

Plus en détail

des GUIDE Pour plus d'informations Contactez l'espace INFOèénergie de prioriterre au 04 50 67 17 54 ou conseil@prioriterre.org w w w.prioriterre.

des GUIDE Pour plus d'informations Contactez l'espace INFOèénergie de prioriterre au 04 50 67 17 54 ou conseil@prioriterre.org w w w.prioriterre. ds s t s g o éc GUIDE Pour plus d'informations Contactz l'spac INFOèénrgi d prioritrr au 04 50 1 54 ou consil@prioritrr.org prioritrr st un association qui a pour mission d aidr chacun à réduir son mprint

Plus en détail

À l exclusion des rachats au titre des années d études supérieures ou années incomplètes

À l exclusion des rachats au titre des années d études supérieures ou années incomplètes A60 MAJ.09- xmlbas RET-A060.xml TAUX DE PENSION PRINCIPE GÉNÉRAL imag% path%/1/1/3 path%/1/3/2 path%/1/1/1 path%/1/1/2 path%/1/2/1 path%/1/3/1 rvd%-09 /0 rvd%14-09 /1/1/0 rvd%14-09 /1/0 rvd%-06 /1/2/0

Plus en détail

MAGAZINE. MAI - Août 2011. Promotion valide du 1 er Mai au 31 Août 2011 inclus

MAGAZINE. MAI - Août 2011. Promotion valide du 1 er Mai au 31 Août 2011 inclus MAGAZINE MAI - Août 2011 Promotion valid du 1 r Mai au 31 Août 2011 inclus NEW 01 08 16 NEW CLASSIC SPECIAL Promotion valid du 1 r Mai au 31 Août 2011 inclus NEW Lorsqu votr mssag s transform n cadau NEW

Plus en détail

BONJOUR et BIENVENUE

BONJOUR et BIENVENUE BONJOUR t BIENVENUE Intrvnants : Eric DAVALLE, Dr Ingéniur civil EPFL Chf du Srvic d l élctricité d la Vill d Lausann avc ls assistants du LSS 1 Smains N Jour ardi Chapitrs 7.10 t suivants Titrs Propriétés

Plus en détail

Tutoriel Sophemis 3. http://optimisation.l2ep.ec-lille.fr/download/tutoriel_sophemis3.pdf

Tutoriel Sophemis 3. http://optimisation.l2ep.ec-lille.fr/download/tutoriel_sophemis3.pdf Tutoriel Sophemis 3 http://optimisation.l2ep.ec-lille.fr/download/tutoriel_sophemis3.pdf Table des matières I. Configuration requise... 1 II. Installation... 1 1. Matlab Compiler Runtime... 1 2. Sophemis...

Plus en détail

T.D. 3 Corrigé Logique séquentielle

T.D. 3 Corrigé Logique séquentielle David Bouchet Architecture des ordinateurs EPITA Info-Spé 23/24 T.D. 3 Corrigé Logique séquentielle Exercice Après avoir rappelé les tables de vérité des bascules D et JK synchronisées sur front montant,

Plus en détail