automates finis Sujet. Contenu de l article. page 277

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "automates finis Sujet. Contenu de l article. page 277"

Transcription

1 pg 277 utomts finis pr Aury Bou hon ( S), Cthrin Enjlrt ( S), Crolin Hostlry (2 n ) t Luil Toussrt ( S) u lyé Fustl Coulngs Mssy (9) nsignnts : MM. Mihl Enjlrt t Hrvé Hmon hrhur : M. Jn-Pirr Rssyr ompt-rnu prring : Ds élèvs u lyé Fustl Coulngs à Mssy (9), un n son t trois n prmièr, ont trvillé sur ls utomts finis. C sont s mhins (systèms) qui prmttnt lir (éhiffrr) s ominisons symols : lttrs t/ou hiffrs. L xposé étit très lir, ompréhnsil, ssil à tous. Ls trois fills ont très in orgnisé lur xposé t lurs intrvntions. CIN Mots t utomts finis. 6 Un utomt lit t érit s lttrs (s symols) suivnt s règls invrils, fixés à l vn. Qun un utomt st mis n présn un lttr (il l lit ), il fftu, n fontion tt lttr t l étt ns lqul il st, un opértion élémntir, onformémnt ux règls fixés : il érit évntullmnt un lttr, s épl un rn à roit ou à guh, puis opt un nouvl étt ; l lttr suivnt st prêt pour l ltur. Sujt.. Apprnr l fontionnmnt s utomts finis, lisnt s suits finis t ptnt ou rjtnt s suits. 2. Construir un utomt ptnt un nsml suits fixé. (Ou montrr qu un tl utomt n xist ps, ns rtins s.) Prolèm invrs : un utomt st onné, étrminr l nsml touts ls suits qu il pt. 3. Proposr un pplition onrèt utilisnt un utomt fini ; rélisr l shém l utomt. (Répons pporté à 3. : un igio ommnnt l ouvrtur un port.) Contnu l rtil. Introution : qu st qu un utomt? Trouvr ls mots ptés pr un utomt. Théorèm. Construir l grph un utomt ptnt xtmnt s mots onnés. Prolèm thniqu : l igio. Autrs qustions. Un tll mhin simul prfitmnt l fontionnmnt tout orintur. L prolèm, fonmntl n informtiqu, st trouvr s règls (si lls xistnt!) qui vont prmttr à un utomt ronnîtr ou friqur infillilmnt un rtin fmill mots : il s git pr xmpl ronnîtr ls mots, formés v ls lttrs ou, qui ontinnnt utnt qu, ou nor érir orrtmnt l somm ux nomrs lus pr l utomt, t. MATh.n.JEANS n 996

2 pg 278 Introution : Qu st- qu un utomt? Un utomt st un mhin qui lit s suits rtèrs, pplés mots. Qun il lit l prmir rtèr u mot, l utomt st ns un rtin étt : l étt initil. Slo n l rtèr q u il lit t son «p r o g r m m», il hng (ou non) étt. Dns «nouvl» étt, il lit l son rtèr. Slon rtèr t son «p r o g r m- m», il hng (ou non) étt. Il proè insi pour ls utrs rtèrs jusqu l fin u mot. Pr onséqunt, il prt hqu étt ux flèhs (l un étiquté, l utr ) ou un flèh étiquté «,» (ou «,» qui rvint u mêm :, signifi qu qul qu soit l rtèr lu, l utomt pss ns l étt ésigné pr l flèh). Pour iniqur qul st l étt initil, on utilis un flèh non étiquté, qui n provint uun étt :. Ls prmirs prolèms résolus onnnt u ltur s xmpls pour omprnr l rprésnttion un utomt pr un grph. Il xist ux typs étts ifférnts : ptnt t non-ptnt. Si qun il fini lir l mot, l utomt s trouv ns un étt ptnt, l mot st it pté pr l utomt. Sinon, il st it non-pté. Cs mots puvnt êtr omposés uoup rtèrs ifférnts, mis nous n vons étuié qu s mots omposés uniqumnt t. Il xist un vrsion s utomts qui put lir s mots longuur infini. Nous n vons étuié qu ls utomts pls lir s mots longuur fini. Pour filitr l étu, on utilis ls grphs s utomts. Pour mtérilisr ls étts, on utilis s rons : hqu étt ptnt st un ron v un à l intériur : ; hqu étt non-ptnt st un ron vi :. Pour iniqur ns qul étt l utomt oit pssr près l ltur un rtèr, on utilis un flèh étiquté pr l rtèr n qustion ( ou ) qui s irig vrs l étt ns lqul l utomt oit pssr près ltur u rtèr. MATh.n.JEANS n 996

3 pg 279 Trouvr ls mots ptés pr un utomt. Prolèms simpls : Prolèm Qul st l nsml s mots ptés pr l utomt ont l grph st onné i-près. Solution. Qun on fit un on rst sur l mêm étt on sul l nomr import. D plus, il y un étt ptnt tous ls ux étts t l mot vi st pté. Il fut on fir un nomr pir. Enfin si on fit plus six on rriv sur un étt non-ptnt où, quoiqu on fss près, l mot n sr ps pté. Ct utomt pt on ls mots ontnnt uun, ux, qutr, ou six. Prolèm Qul st l nsml s mots ptés pr l utomt ont l grph st : f, g h,, S o l u t i o n. Ls étts ptnts sont plés tous ls ux étts t l mot vi st pté. D plus, jusqu à l étt sont ls qui font hngr étt on qui importnt ; puis l étt ptnt à l étt h non-ptnt, st l nomr. L nsml s mots ptés st l réunion : l nsml s mots ontnnt uun, ux ou qutr. l nsml s mots ontnnt plus qutr t uun ou ux près l qutrièm. Prolèm Qul st l nsml s mots ptés pr l utomt ont l grph st : Solution. Ii sul l nomr import r ls nous lissnt sur pl. Ct utom t omp ort un su l étt ptnt : l prmir, l mot vi st on pté. D plus, o n rm rqu qu l utom t f orm un ou l t qu l on rvint sur l étt ptnt éprt tout ls trois. On n éuit on qu ls mots ptés pr t utomt sont ls mots omprnnt un nomr ivisil pr trois. Nous vons pplé t utomt un utomt yliqu périoiqu pério trois. MATh.n.JEANS n 996

4 pg 28 Prolèm Qul st l nsml s mots ptés pr l utomt ont l grph st : Solution. On rmrqu qu l grph t utomt st intiqu à lui l utomt préént ( ) xpté ls étts : ls étts ptnts t utomt sont s étts nonptnts ns l utomt t vi vrs. Ls mots ptés pr t utomt sont on ux qui n sont ps ptés pr l utomt. Ls mots ptés pr t utomt sont on ls mots ontnnt un nomr n o n ivisil pr 3. Prolèm Qul st l nsml s mots ptés pr l utomt ont l grph st : Solution. L mot vi n st ps pté. On rmrqu qu il xist un étt trminl (uqul on n put ps sortir) ptnt. Tous ls mots qui y font rrivr sont on forémnt ptés. Pour y rrivr, il fut fir trois suit r q ul qu soit l m plmn t un ns l mot, qun l utomt l lit, il rvint à l étt initil non ptnt. L nsml s mo ts ptés st on l nsml s mots omportnt u moins trois suit., Prolèms plus ompliqués Prolèm 2 Qul st l nsml s mots ptés pr l utomt ont l grph st : S o l u t i o n. Ii l mot vi n st ps pté mis tous ls mots un lttr l sont. D plus, un fois rrivé sur un étt ptnt, il n fut ps rfir l mêm lttr qu préémmnt sinon on v sur un étt où, quoi qu on fss, l mot n st ps pté. Et l nomr trms oit êtr impir r l étt éprt n st ps ptnt. Ls mots ptés sont ux omprnnt un nomr impir trms t ont hqu trm rng pir u sns éfini i-ssous st ifférnt u préént. éfinition : on ppll l prmir trm un mot l trm rng un, l uxièm trm lui rng ux, t. Prolèm 2 Qul st l nsml s mots ptés pr l utomt ont l grph st :,,,,,,, MATh.n.JEANS n 996

5 pg 28 S o l u t i o n. Ct utomt omport ux étts ptnts qu on ttint uniqumnt l étt éprt n fisnt ou. Mis l étt éprt n st ps ptnt. Don l étt éprt il fut fir ux trms ifférnts pour rrivr sur un étt ptnt puis nouvu ux trms ifférnts (t ont l prmir st ifférnt u préént) pour rvnir à l étt éprt. Sinon on rriv sur s étts trminux non-ptnts. Puis on nouvu l hoix ntr t t insi suit. Ls mots ptés sont ux omprnnt un nomr trms ivisil pr ux mis ps pr qutr (sinon on rriv sur l étt éprt non-ptnt) ; t ont hqu trm st ifférnt u préént suf ux rng ivisil pr qutr qui puvnt êtr suivis n import qul trm (r on st sur l étt éprt). Prolèm 2 Qul st l nsml s mots ptés pr l utomt ont l grph st : Prolèm 2 Qul st l nsml s mots ptés pr l utomt ont l grph st : S o l u t i o n. L mot vi n st ps pté. Il xist un sul étt ptnt t il st trminl. Pour y rrivr, il fut fir trois suit, ou puis un nomr fois u moins égl à un, puis. On not i insi : (). L nsml s mo ts ptés st on l nsml s mots omprnnt trois suit ou (). C st-à-ir l nsml (), l nottion () iniqunt qu on put fir un nomr fois qulonqu, y ompris zéro fois.,, Solution. Ii l mot vi n st ps pté t il n xist qu un sul étt ptnt ; plus, st l nomr qui st importnt. Ls flèhs portnt ls rmènnt touts à l étt éprt t l flèh portnt l t prtnt l étt ptnt rmèn ussi à l étt éprt. Après l rnir, on put voir trois, on st lors sur l étt ptnt. S il y plus trois, pour rvnir à l étt ptnt, il fut joutr un nomr ivisil pr qutr (l prmir pour rvnir à l étt initil). Don ls mots ptés pr t utomt sont ls mots omprnnt 4n3 (n N) près l rnir (si l mot n ontint). MATh.n.JEANS n 996

6 pg 282 Théorèm Pour tout utomt A, il xist un utomt B ptnt ls mêms mots t ynt u plus ux étts trminux. Construir l shém un utomt ptnt xtmnt s mots onnés. Prolèms simpls : Pruv :, Prolèm 3 Construir un utomt ptnt préisémnt ls mots ontnnt u moins trois., Un étt A st trminl si on n n sort plus : ls flèhs qui n prtnt y rvinnnt. Il xist ux sorts ifférnts étts trminux : ux ptnts, t ls utrs. On put toujours hoisir un s étts trminux ptnts () t y nvoyr ls flèhs onuisnt ux utrs étts trminux ptnts. D mêm, pour ls étts trminux non ptnts, n hoisissnt l un ux (). On lors onstruit un utomt B ptnt ls mêms mots qu A t qui u plus ux étts trminux.,,, S o l u t i o n. [ R m r q u : Ii ls n sont ps forémnt onséutifs, ontrirmnt u prolèm.] Ls mots ptés n tinnnt ps ompt s, on l fit fir un n hng rin, t on hqu flèh v rvint à l étt uqul ll st prti. Ls mots ptés sont ux v u moins trois, on il fut qu à prtir u troisièm, tous ls mots soint ptés, lors qu vnt ils oivnt êtr tous rfusés. On fit on, à prtir l étt éprt non ptnt, trois flèhs v s, qui prtnt touts un étt non ptnt t ont l troisièm rriv à un étt ptnt trminl. Prolèm 3 Construir un utomt ptnt préisémnt ls mots ontnnt u plus trois.,,,, S o l u t i o n. Ls mots ptés n tinnnt ps ompt s, on l fit fir un n hng rin, t on hqu flèh v rvint à l étt uqul ll st prti. Ls mots ptés sont ux v u plus trois, on il fut qu à prtir u qutrièm, tous ls mots soint rfusés, lors qu vnt ils oivnt êtr tous ptés. On fit on, à prtir l étt éprt ptnt, qutr flèhs v s, qui MATh.n.JEANS n 996

7 pg 283 prtnt touts un étt ptnt t ont l qutrièm rriv à un étt non ptnt trminl., Prolèms plus ompliqués : Prolèm 4 Con stru ir un uto mt ptnt préisémnt tous ls mots l form ()n, n N. Solution. Prolèm 3 Construir un utomt ptnt préisémnt ls mots ontnnt xtmnt trois. S o l u t i o n. Ls mots ptés n tinnnt ps ompt s, on l fit fir un n hng rin, t on hqu flèh v rvint à l étt uqul ll st prti., Ls mots ptés sont ux v xtmnt trois, on il fut qu u troisièm, ls mots soint ptés, lors qu vnt troisièm t à prtir u qutrièm, ils oivnt êtr tous rfusés. On fit on, à prtir l étt éprt non ptnt, qutr flèhs v s, ont l troisièm mèn à un étt ptnt, lors qu ls ux prmièrs mènnt à s étts non ptnts, t qu l qutrièm mèn à un étt non ptnt trminl.,, D près l énoné, ls mots ptés sont onstitués () répété n f o i s, n N, on l mot vi st pté. On put ir ussi qu ès qu on fit un hiffr n orrsponnt ps u yl (), l onition n st éfinitivmnt ps rspté t on on rriv à un étt non ptnt trminl. Comm on vint l ir, on put ssimilr l «n fois ()» à un yl (), qui, à hqu fois qu il s finit mèn à un étt ptnt, lors qu vnt, pr xmpl qun on fit n fois () puis (), on n rriv qu à s étts non ptnts. Don, sur l grph, on fit () n flèhs ont l rnièr mèn à l étt éprt ptnt, lors qu ls utrs mènnt à s étts non ptnts. Pour hun s étts éjà mis, on fit un flèh qui n prt t qui mèn à un étt non ptnt trminl. L étiqutt hun s flèhs st omplémntir ll l flèh qui prt u mêm étt, st-à-ir qu, si un flèh éjà inlu u grph st étiquté, l utr flèh qui prt u mêm étt oit êtr étiquté, t vi-vrs. MATh.n.JEANS n 996

8 pg 284 Prolèm 4 Construir un utomt ptnt préisémnt ls mots ontnnt u moins un t ux. Solution. Tout or, l étt éprt n st ps ptnt, r l onition n st ps nor rspté. L flèh v un mèn à un étt () non ptnt où prt t rvint un flèh v un, r qun on fit un, l prti l onition onrnnt ls st rspté t on put fir utnt qu l on vut, l n hngr rin. L flèh v l qui prt t étt () mèn à un étt () non ptnt où prt t rvint un flèh v un, toujours pour l mêm rison. Pr ontr, l flèh v l prtnt l étt () mèn à un étt ptnt trminl, r lors l onition st éfinitivmnt rspté. A prtir l étt éprt, l flèh v l mèn à un étt () non ptnt où prt un flèh v un t un flèh v un, mnnt à ux étts non ptnts ifférnts, nommés rsptivmnt () t (). L étt () où mèn l flèh v l st l point éprt un flèh v un qui rvint là où ll st prti (r on éjà fit ux t tt prti l onition st éfinitivmnt rspté qul qu soit l nomr qu on fr près) t un flèh v un qui mèn à un étt ptnt trminl (r l onition st éfinitivmnt rspté)., L étt st l point éprt un flèh v un qui rvint ll st prti (r n ynt fit un, tt prti l onition st éfinitivmnt rspté qul qu soit l nomr qu on fr près) t un flèh v un qui mèn à un étt ptnt trminl (r l onition st éfinitivmnt rspté). Prolèm 4 Construir un utomt ptnt préisémnt ls mots l nsml L tl qu si L ontint un, lors L n ontint ps. S o l u t i o n. D près l énoné, l utomt st tout l tmps ptnt suf ès qu on t ns l mêm mot. A momnt, l étt non ptnt st finl, r l onition n st éfinitivmnt ps rspté. Don on v étuir tous ls s possils où t sont présnts ns l mêm mot. Tout or, l s où st qui s présnt n prmir. On onstruit l prours n flèhs qui prtnt touts étts ptnts t ont l rnièr rriv à un étt non ptnt trminl : grph Nous omplétons grph mnièr qu si on fit, lors soit l sul suit onuisnt à l étt finl non ptnt., MATh.n.JEANS n 996

9 pg 285 grph 2 Voii ls rmrqus qui onuisnt u grph u grph 2 t montrnt qu luii onvint. Nous prtons l étt () r on vint fir. A prtir l étt (), il y un possiilité qu on rfss, r on vint fir. Si on fit près l étt (), on ur fit, qui n st ps l éut, st pourquoi l flèh v l qui prt l étt () mèn à un étt ptnt, pplé (). A prtir t étt, on put fir utnt qu on vut r l fin u mot éjà fit,, n st ps l éut, on l flèh v l qui prt l étt () y rvint. Si on fit à prtir l étt (), lors on put voir l éut, omm qun on rriv à l étt (), on l flèh v l qui prt () mèn à (). Qun on st à l étt (), on put fir utnt qu on vut, ç sr toujours l éut, on l flèh v l qui prt l étt () y rvint. Qun on fit un à prtir l étt (), il n y qu qui soit l éut, qui rvint u mêm qu qun on s trouv à l étt (), on l flèh v l qui prt l étt () mèn à l étt (). D où l grph 2!, Voii s rmrqus qui onuisnt lors u grph 3 plus s. Qun on fit à prtir l étt (), l fin notr mot st () qui n st l éut ni () ni (), omm qun on s trouv à l étt éprt, on l flèh v l qui prt l étt () mèn à l étt éprt. Qun on s trouv à l étt éprt, on put fir utnt qu on vut, r n st l éut ni (), ni (), on l flèh v l qui prt l étt éprt y rvint. D mêm à prtir l étt (f), on put fir utnt qu l on vut, r sr toujours l prmir () t () on l flèh v l qui prt (f) y rvint. A momnt l utomt éjà onstitué rssml à i : grph 3 f g L grph rjtt tous ls mots qui omportnt or, puis ; mis il nous fut l omplétr pour qu il rjtt ussi ux qui ont n prmir t plus tr. On onstruit on () n flèhs, ls ux prmièrs étnt lls llnt ux étts (f) t (g), qui touts prtnt étts ptnts, t ont l rnièr mèn à un étt non ptnt trminl. On lors, MATh.n.JEANS n 996

10 pg 286 grph 4 f h g j i, Si on fit à prtir (l), on just l prmir (), qui nous mèn u mêm point qu lorsqu on st sur l étt (k), on l flèh v l qui prt (l) rriv à (k). L utomt st lors fini : OUF! i h f g, j l k, Qun on fit un à prtir l étt (h), l mot s finit pr ux, on on lors l prmir () ou (), qui nous rmèn u mêm point qu qun on st ns l étt (f). L flèh v l qui prt l étt (h) mèn on à l étt (f). Qun on rriv à l étt (i), on éjà fit (). On n oit on ps fir () sous pin rrivr à un étt non ptnt finl. L flèh v l qui prt (i) mèn à un étt ptnt (k), r l onition st pour l instnt rspté. Qun on fit un à prtir (k), l fin u mot st (), qui st l éut () t qui nous mèn u mêm point qu lorsqu on s trouv sur l étt (i), on l flèh v l qui prt (k) mèn à (i). Qun on s trouv sur (k), on put fir utnt qu on vut, on ur toujours l éut (), on l flèh v l qui prt (k) y rvint. L flèh v l qui prt (j) mèn à un étt ptnt (l), r l onition st pour l instnt rspté. Qun on rriv sur (l), on vint fir ( ), qui n st ps l éut ( ), on, à momnt là, on put fir utnt qu on vut, on n ur toujours ps l éut (), on l flèh v l qui prt (l) y rvint., Prolèm 4 Construir un utomt ptnt préisémnt ls mots ontnnt () t ps (). Solution. Ct xri st iffiil t il fut l fir v métho. Tout or, ès qu on fit (), on rriv à un étt non ptnt trminl, lors qu qun on fit (), on rriv à un étt ptnt mis ps trminl. Sur notr grph, à prtir l étt éprt non ptnt (r l onition n st ps rspté), on érit () n flèhs qui mènnt touts à s étts non ptnts, l rnièr mnnt à l étt () non ptnt trminl (l onition st éfinitivmnt non rspté). Puis, à prtir l étt éprt, on érit ( ) n flèhs (l prmièr lls-i étnt l mêm qu ll u ()), qui, MATh.n.JEANS n 996

11 pg 287 mènnt à s étts non ptnts suf l rnièr qui mèn à l étt (). L onition ( ) st lors rspté. A prtir là on hrh on à n ps voir (). On s prçoit lors qu n rjoutnt un près (), on (), qui ontint on (), qui fit qu l onition n st éfinitivmnt ps rspté. Don, l flèh v un prtnt () mèn à l étt () non ptnt trminl. Si on fit () près l étt (), on s trouv ns l mêm sitution qu n () r ls trois rnirs rtèrs lus sont (), on on fit un flèh v un mnnt à un étt ptnt (), où prt un flèh v un mnnt à l étt (). Pr ontr, si on fit () près l étt (), on rriv à l étt (). On n st ps u éut (), t on put fir lors utnt qu l on vut, on l étt () st ptnt t l flèh v un y rvint. A prtir (), n rjoutnt un ou plusiurs, on n st ps à l fin un (), on on fit un flèh v un mnnt à un étt ptnt (f) où prt t rvint un flèh v un. Puis, à prtir (f), si on fit un, on vint fir (). On st on ns l mêm sitution qu n rrivnt sur l étt () on l flèh v l prtnt (f) rvint à l étt (). On insi fini un prmièr étp. éprt, r () n st l éut ni (), ni (). L flèh v l mèn à l étt (h). En fisnt près (), on (), l éut (), on l flèh v l prtnt (h) rvint à l étt (g). g h A prtir l étt éprt, près voir fit (), on rriv à l étt (j). Si on rfit nor un ou plusiurs, on toujours l éut (), on l flèh v l rvint à l étt (j) uqul ll st prti. Pour l étt (k) près (), l flèh v l rvint à l étt éprt, r () n st l éut ni (), ni (). On lors fini l grph. Prolèm thniqu : l igio. Sp-{A} j A Sp-{} Sp-{7} Sp-{} k, f 7 Sp, f Nous vons imginé un pplition thniqu s utomts : l igio ommnnt l ouvrtur un port ( un hll immul pr xmpl). Supposons qu l o soit : A7. On pss lors à l uxièm étp : pour hqu étt, on hrh où mènnt ls flèhs qu on n ps nor miss. On ommn pr l étt éprt : l flèh v l zéro rvint où ll prt, r n st l ommnmnt ni (), ni (). Puis, on pss à l étt (g) situé près () n flèhs : l flèh v l rvint à l étt On ppll P l utom t o mmn nt l ouvrtur. P n ouvr l port qu si l mot tpé ontint A7. L nsml s rtèrs P st : Sp = {A, B,, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9 }} (nous n prnons ps n ompt qu l port s rfrm u out un rtin tmps, n st plus notr rssort!). MATh.n.JEANS n 996

12 pg 288 Autrs qustions. Nous vons mintnnt pnsé à nouvlls pists rhrh : onstruir un utomt progrmml stà-ir un utomt qui s moifi qun il lit rtins mots ; trouvr prmi ls utomts à nomr fini étts, lui (ou ux) qui pt(nt) ls mots ls plus longs t trouvr s mots. Point vu u hrhur. Du on trvil ) rhrh 2) pour réigr ll-i. ) L solution s prmirs prolèms onn l imprssion qu ils sont fils. Mis ps u éprt, qun on onnît sulmnt l éfinition s utomts t lur grph Qunt ux prolèms ompliqués, ils l sont un pu plus qu ux qu s posnt ls étuints n prmièr nné ns un U.V. «rhittur s orinturs» pr xmpl. 2) L rétion s résultts put visr soit (i) soit (ii) : i) vérifir v rtitu l résultt. Pour s prolèms ompliqués (tls qu 4., 4.) n st guèr possil n tmps risonnl sinon à l i un o r i n t u r. C st un ojtif qui n ps été visé, mis qui pourrit l êtr pr l suit i i) prmttr à un ltur humin vérifir n tmps risonnl t mnièr qu n lisnt il pprnr lui-mêm à résour t vérifir tls prolèms (étnt ntnu qu on n vis ps l riguur totl t tolèr un rtin risqu rrur). Ls juns ont très in rélisé (i i) i s s o u s : à lur pl, j uris fit plutôt moins in plus lour t moins suggstif u hminmnt vrs l solution. Point vu s nsignnts. Buoup élèvs (un trntin) s sont mnifstés n éut nné, mis sulmnt qutr ont prsévéré. Il st iffiil fir omprnr ux élèvs qu un tivité volontir néssit un présn régulièr. A éfut quntité on u l qulité t l régulrité ns l trvil. Nos prtiipnts ont fit pruv utonomi ns l rhrh (nous somms très pu intrvnu) t prsévérn ns l trvil qulqu pu fstiiux rétion. MATh.n.JEANS n 996

Algorithmes gloutons

Algorithmes gloutons Alorithms loutons L prinip l lorithm louton : ir toujours un hoix lolmnt optiml ns l spoir qu hoix mènr à un solution lolmnt optiml. Éypt On ppll rtion éyptinn un rtion l orm n v n N.. Soint t ux ntirs

Plus en détail

Associe les signaux routiers à leur signification.

Associe les signaux routiers à leur signification. Assoi ls sinux routirs à lur siniition. 1 1 Ii, on n put ps irulr à pi. Aès intrit pour ls piétons. 2 Au rrour suivnt, on n put ps tournr ns l irtion iniqué pr l lè. 3 Qun un pnnu "xpté ylists" ou "xpté

Plus en détail

Chapitre 4: Graphes connexes

Chapitre 4: Graphes connexes CHAPITRE 4 GRAPHES CONNEXES 23 Chpitr 4: Grphs onnxs Introution À qul momnt un résu inormtiqu stisit-il à l propriété qu tous ls orinturs u résu, pris ux à ux, puissnt prtgr l'inormtion? Ds mssgs puvnt-ils

Plus en détail

Dynamique des systèmes et automates à états

Dynamique des systèmes et automates à états Chpitre 8 Dynmique des systèmes et utomtes à étts L modélistion sttique s intéresse à ce qu il y dns le système, à s structure, etc. L modélistion de l dynmique trite de l évolution du système dns le temps.

Plus en détail

Théorie des Langages Épisode 2 Automates finis

Théorie des Langages Épisode 2 Automates finis AFD AFN Opértions Lemme de pompge 1/ 36 Théorie des Lngges Épisode 2 Automtes finis Thoms Pietrzk Université Pul Verline Metz AFD AFN Opértions Lemme de pompge Reconnisseur Définition Configurtion Accepttion

Plus en détail

www.schmid.st Le feu c est nous! Camina S8

www.schmid.st Le feu c est nous! Camina S8 L fu st nous! Cmin S8 L fu st nous! Vous hrhz un nouvll hminé! Voilà qu vous êts à l onn rss! Av l logo «L fu st nous!» nous vous proposons un progrmm très lrg hminés t foyrs où nous mttons l nt vnt tout

Plus en détail

Théorie des Langages Formels Chapitre 5 : Automates minimaux

Théorie des Langages Formels Chapitre 5 : Automates minimaux 1/29 Théorie des Lngges Formels Chpitre 5 : Automtes minimux Florence Levé Florence.Leve@u-picrdie.fr Année 2014-2015 2/29 Introduction Les lgorithmes vus précédemment peuvent mener à des utomtes reltivement

Plus en détail

Chapitre 6 : Calcul littéral

Chapitre 6 : Calcul littéral Chpitr 6 : Clul littérl 1. Propriétés d l ddition t d l soustrtion Définition. L ddition st l opértion qui fit orrspondr à dux nomrs t lur somm +. t sont ls trms d tt somm. Définition. L soustrtion st

Plus en détail

Les solides - CM. Séance 5 : - compléter un patron pour construire un solide

Les solides - CM. Séance 5 : - compléter un patron pour construire un solide Ls solis - CM Sén 1 : Clssmnt solis L ju u portrit orl (nsignnt) Voulir : soli, f, pln, sommt, rêt + noms s solis éjà onnu s élèvs. Sén 2 : Dsription s solis L ju u portrit érit pr équips (élèvs) Voulir

Plus en détail

Chapitre 6: Graphes eulériens et hamiltoniens

Chapitre 6: Graphes eulériens et hamiltoniens CHAPITRE 6 GRAPHES EULERIENS ET HAMILTONIENS 36 Cpitr 6: Grps ulérins t miltonins 6.1 Introution t ls prmièrs éinitions Introution L t nissn l téori s rps put êtr ixé à l'nné 1736. L'istoir ront qu ls

Plus en détail

1 Limite et continuité

1 Limite et continuité Limit t ontinuité. Préliminirs. Consiérons l fontion ont l grph st illustré issous.. Détrminr prmi ls rltions illustrés i-ssous lls qui rprésntnt s fontions. ) ) - - - - ) f) Détrminr, si lls istnt, ls

Plus en détail

Conditions généralesdeventedemobility Société Coopérative. Offres de car sharing avec les véhicules de Mobility (CGV)

Conditions généralesdeventedemobility Société Coopérative. Offres de car sharing avec les véhicules de Mobility (CGV) Conitions générlsvntmoility Soiété Coopértiv Offrs r shring v ls véhiuls Moility (CGV) Qulqus règls uoup lints Moility stisfits. Etr simplmnt loyl Chèr lint Moility, Chr lint Moility, C st si simpl êtr

Plus en détail

Travaux Dirigés de Langages & XML - TD 2

Travaux Dirigés de Langages & XML - TD 2 TD Lngges - XML Exercices Corrigés TD 2 Trvux Dirigés de Lngges & XML - TD 2 Automtes deterministes Exercice Dns chcun des cs suivnts, donner un utomte déterministe reconnissnt le lngge sur l lphet {,

Plus en détail

Chapitre 5: Graphes planaires

Chapitre 5: Graphes planaires CHAPITRE 5 GRAPHES PLANAIRES 31 Chpitr 5: Grphs plnirs Introution Commnçons pr énonr ux énigms lssiqus : Énigm 1: Dns un pys onné, on ésir réorgnisr ls vois ommunition fçon à rlir ntr lls ls 11 plus grns

Plus en détail

Association d opérateurs logiques Date : (+ commentaires prof. à partir d une rédaction élève envoi n 2 ) BEP MEL 1 / 5

Association d opérateurs logiques Date : (+ commentaires prof. à partir d une rédaction élève envoi n 2 ) BEP MEL 1 / 5 Dt : (+ commntirs prof. à prtir d un rédction élèv nvoi n 2 ) BEP MEL / 5 I LOGIGRAMME : Assocition d'opérturs logiqus : L tritmnt logiqu ds informtions put nécssitr l mis n œuvr d'un nomr importnt d'opérturs

Plus en détail

Solution - TD Feuille 2 - Automates finis et expressions rationnelles

Solution - TD Feuille 2 - Automates finis et expressions rationnelles Solution - TD Feuille 2 - Automtes finis et expressions rtionnelles Informtique Théorique 2 - Unité JINPW Licence 3 - Université Bordeux Solution de l exercice : Pour tout l exercice, on note A = {, }.

Plus en détail

Sur demande spéciale, d autres types de crochets peuvent être offerts. La plupart des crochets sont livrés avec un linquet de sécurité.

Sur demande spéciale, d autres types de crochets peuvent être offerts. La plupart des crochets sont livrés avec un linquet de sécurité. Crohts Applitions Ls rohts sont utilisés ns ls systèms lv n tnt qu onnxion ntr l hr t l élinqu âl ou hîn. Gmm Vn Bst or un mm étnu rohts, n ir ron oré n pssnt pr l ir llié oré qui sont trmpés t rvnus.

Plus en détail

6.1.1 nommer les angles et les côtés d'une figure géométrique. 6.1.2 reconnaître le carré et le rectangle. 6.1.3 reconnaître un triangle quelconque.

6.1.1 nommer les angles et les côtés d'une figure géométrique. 6.1.2 reconnaître le carré et le rectangle. 6.1.3 reconnaître un triangle quelconque. 6.1.1 nommr ls nls t ls ôtés 'un iur éométriqu. 6.1.2 ronnîtr l rré t l rtnl. 6.1.3 ronnîtr un trinl qulonqu. Consils : Dns un iur éométriqu, on trouv s ôtés (roits ou ours) t souvnt s nls. L rré, l rtnl,

Plus en détail

TD 1 Langages rationnels

TD 1 Langages rationnels TD 1 Lngges rtionnels Timothée Bernrd (timothee.ernrd@ens-lyon.org) 21 septemre 2016 1. Soit A = {,, }. Pour hun des lngges suivnts, donner un utomte fini déterministe (AFD) le reonnissnt : () l ensemle

Plus en détail

COMITÉ MIXTE SUR LA SANTÉ ET SÉCURITÉ INSPECTION ANNUELLE GUIDE DE SÉCURITÉ / LISTE DE CONTRÔLE

COMITÉ MIXTE SUR LA SANTÉ ET SÉCURITÉ INSPECTION ANNUELLE GUIDE DE SÉCURITÉ / LISTE DE CONTRÔLE 235, ru Donl Ottw (Ontrio) K1K 1N1 Tél: 613 744-2241 Téléopiur : 613 744-4898 ino@iso.org Sit w: www.iso.org COMITÉ MIXTE SUR LA SANTÉ ET SÉCURITÉ INSPECTION ANNUELLE GUIDE DE SÉCURITÉ / LISTE DE CONTRÔLE

Plus en détail

CALCULS DE PRIMITIVES ET D INTÉGRALES

CALCULS DE PRIMITIVES ET D INTÉGRALES Christoph Brtult Mthémtiqus n MPSI CALCULS DE PRIMITIVES ET D INTÉGRALES C chpitr vis à rnforcr votr prtiqu du clcul intégrl u moyn d révisions ciblés t grâc à du nouvutés, l intégrtion pr prtis t l chngmnt

Plus en détail

Théorie des langages Automates finis

Théorie des langages Automates finis Théorie des lngges Automtes finis Elise Bonzon http://we.mi.prisdescrtes.fr/ onzon/ elise.onzon@prisdescrtes.fr 1 / 51 Automtes finis Introduction Formlistion Représenttion et exemples Automtes complets

Plus en détail

Marc Chemillier Master M2 Atiam (Ircam), 2011-2012

Marc Chemillier Master M2 Atiam (Ircam), 2011-2012 MMIM Modèles mthémtiques en informtique musicle Mrc Chemillier Mster M2 Atim (Ircm), 2011-2012 Notions théoriques sur les lngges formels - Définitions générles o Mots, lngges o Monoïdes - Notion d utomte

Plus en détail

CH.1 Automates finis

CH.1 Automates finis CH.1 Automtes finis 1.1 Les utomtes finis déterministes 1.2 Les utomtes finis non déterministes 1. Les utomtes vec -trnsitions 1.4 Les expressions régulières 1.5 L'équivlence des modèles Automtes ch1 1

Plus en détail

Automates et langages: quelques algorithmes

Automates et langages: quelques algorithmes Automtes et lngges: quelques lgorithmes Eugene Asrin Sddek Benslem Avertissement Dns l étt ctuel ce document est rchi-sec et peut servir seulement d un ide-mémoire. Pour comprendre les lgorithmes ci-dessous

Plus en détail

Page 1. Diagramme de décision binaire (BDD) Diagramme de décision binaire (BDD) Diagramme de décision binaire. Représentation informatique des BDD

Page 1. Diagramme de décision binaire (BDD) Diagramme de décision binaire (BDD) Diagramme de décision binaire. Représentation informatique des BDD Digrmms éision inirs Digrmm éision inir (BDD) Grph-s Algorithms for Booln Funtion Mnipultion R.E. BRYANT IEEE Trnstion on Computrs 978, pp 59-56 Eol Polythniqu Univrsitir Montpllir Univrsité Montpllir

Plus en détail

Chapitre Premier exemple

Chapitre Premier exemple Cpitr 6 Prsptiv vlièr Un rprésnttion n prsptiv un soli l sp (à trois imnsions) sur un pln (ux imnsions) n st ps évint. Il xist plusiurs typs rprésnttions n prsptiv. Dns l suit, nous étuirons l prsptiv

Plus en détail

MANUEL D'INSTALLATION

MANUEL D'INSTALLATION MANUEL D'INSTALLATION intllignt Tlt Controllr Mnul 'instlltion intllignt Tlt Controllr Tl s mtièrs pg 1. À propos u présnt oumnt... 1 1.1. Puli visé... 1 1.2. Doumnttion... 1 2. Préutions séurité générls...

Plus en détail

INTÉGRALES. I Définition. Définition. Remarques. Exemple. Exercice 01

INTÉGRALES. I Définition. Définition. Remarques. Exemple. Exercice 01 INTÉGRALES I Définition Définition Soit f un fonction continu t positiv sur un intrvll [ ; ]. Soit (C) s cour rprésnttiv dns un rpèr orthogonl (O ; i, j). On ppll intégrl d à d l fonction f, t on not l'ir,

Plus en détail

PPL-A COMPTE RENDU POUR LA DÉLIVRANCE DE LA LICENCE PPL-AVION. Heure de départ. Heure d arrivée. Heure de départ. Heure d arrivée

PPL-A COMPTE RENDU POUR LA DÉLIVRANCE DE LA LICENCE PPL-AVION. Heure de départ. Heure d arrivée. Heure de départ. Heure d arrivée PPL-A COMPTE RENDU POUR LA DÉLIVRANCE DE LA LICENCE PPL-AVION Cnit Nom* Prénom(s)* Dt nissn Typ lin Numéro l lin Pys l lin 1 Détil u vol Dt u vol Typ vion Clss Quliition Immt. Déprt Itinérir 2 Inormtions

Plus en détail

Chapitre 5 DISPOSITIONS RELATIVES à L'AMÉNAGEMENT ET à L'UTILISATION DES ESPACES EXTÉRIEURS

Chapitre 5 DISPOSITIONS RELATIVES à L'AMÉNAGEMENT ET à L'UTILISATION DES ESPACES EXTÉRIEURS Tle des mtières 5.10 Pisines et sps...1 ) Distnes minimles...1 ) Terrsse entournt une pisine...2 ) Appreils méniques pour pisine (le filtre, l pompe, l thermopompe, et.)...3 d) Clôture utour d une pisine...3

Plus en détail

1 Balade autour de l arbre. On se balade autour de l arbre en suivant les pointillés dans l ordre des numéros indiqués : r 1. a 13. b 21.

1 Balade autour de l arbre. On se balade autour de l arbre en suivant les pointillés dans l ordre des numéros indiqués : r 1. a 13. b 21. Prours un rr inir Un rr inir st un rr v rin ns lqul tout nou u plus ux ils : un évntul ils guh t un évntul ils roit. On illustrr v l rr inir suivnt : r h i j k l 1 Bl utour l rr On s l utour l rr n suivnt

Plus en détail

TD 1 Rappels mathématiques et expressions rationnelles

TD 1 Rappels mathématiques et expressions rationnelles L Informtiqu Lyon- 0 08 LifLF Théori ds lnggs formls Exrcics d TD TD Rppls mthémtiqus t xprssions rtionnlls A. Notions mthémtiqus d s. Prouvz l prmièr loi d D Morgn : A (B C) = (A B) (A C). Ls nsmls suivnts

Plus en détail

[0, + [ et f (0) =0. Alors pout tous

[0, + [ et f (0) =0. Alors pout tous : 2.5 Applictions d l intégrl d Rimnn 36 2.5.4 Inéglité d Höldr t Minkowski 2.98 THÉORÈME (INÉGALITÉ DE YOUNG GÉNÉRALISÉE) Soit f : [, + [! [, + [ un fonction strictmnt croissnt t d dérivé continu sur

Plus en détail

1 Langages reconnaissables

1 Langages reconnaissables 8INF713 Informtique théorique Automne 2014 Exercices 1 Lngges reconnissles 1.1 Considérez les deux utomtes suivnts et répondez ux questions suivntes : q 3, q 3 q 4 () A 1 () A 2 Figure 1 () Quel est l

Plus en détail

Ecole Normale Supérieure de Cachan 61 avenue du président Wilson 94230 CACHAN. Concours d admission en 3 ème année Informatique.

Ecole Normale Supérieure de Cachan 61 avenue du président Wilson 94230 CACHAN. Concours d admission en 3 ème année Informatique. C39211 Ecole Normle Supérieure de Cchn 61 venue du président Wilson 94230 CACHAN Concours d dmission en 3 ème nnée Informtique Session 2009 INFORMATIQUE 1 Durée : 5 heures «Aucun document n est utorisé»

Plus en détail

De l atome à la molécule organique

De l atome à la molécule organique hpitr 1. D l tom à l molécul orgniqu bjctifs I Rppl : Atoms, vlnc, molécul 1) Ls élémnts concrnés 2) Ls moléculs à bs d crbon II Structur t rprésnttions ds moléculs orgniqus 1) Formuls ds composés orgniqus

Plus en détail

Théorie de langages, TD3

Théorie de langages, TD3 Théorie de lngges, TD3 Octoer 6, 25 Automtes finis. Definitions Un utomte fini déterministe (DFA deterministic finite utomton) est une mchine de clcul A qui peut être définie pr les cinq éléments suivnts.

Plus en détail

À FAIRE MENSUELLEMENT

À FAIRE MENSUELLEMENT 235, ru Donl Ottw (Ontrio) K1K 1N1 Tél: 613 744-2241 Téléopiur : 613 744-4898 ino@iso.org Sit w: www.iso.org SANTÉ ET SÉCURITÉ AU TRAVAIL INSPECTION MENSUELLE GUIDE DE SÉCURITÉ / LISTE DE CONTRÔLE PROCÉDURE

Plus en détail

Lycée Faidherbe, Lille MP1 Cours d informatique 2013 2014. Automates

Lycée Faidherbe, Lille MP1 Cours d informatique 2013 2014. Automates Lycée Fidhere, Lille MP Cours d informtique 203 204 Automtes I Déterministes........................... 2 Définitions 2 Exemple 2 Action des mots 3 Lngge reconnu 3 II Incomplets.............................

Plus en détail

FAQ sur l utilisation d Ecoline-solo

FAQ sur l utilisation d Ecoline-solo FAQ sur l utilistion d Ecoline-solo De quel mtériel i-je esoin pour compléter les informtions demndées dns Ecoline-solo? Pour remplir rpidement toutes les informtions demndées dns Ecoline-solo, vous devez,

Plus en détail

Examen Final Corrigé rédigé par Paul Brunet et Laure Gonnord

Examen Final Corrigé rédigé par Paul Brunet et Laure Gonnord Mster Info - 2014-2015 MIF15 Complexité et Clculbilité Exmen Finl Corrigé rédigé pr Pul Brunet et Lure Gonnord Durée 1H30 Notes de cours et de TD utorisées. Livres et ppreils électroniques interdits. Le

Plus en détail

4 (9) +1 (2) (2) h i. u0 38

4 (9) +1 (2) (2) h i. u0 38 L rolèm u lot mximl xri orrié I Détrminr ur l réu uivnt,...(rrnr l rh ur l'énoné) On roè uivmnt ux mrqu uivnt : ('utr uit ont oil, ii on rn ytémtiqumnt l rmir ommt util 'êtr mrqué) Prmièr itértion l'lorithm

Plus en détail

Mme/Mlle/M. Fonction Téléphone Télécopie Courriel

Mme/Mlle/M. Fonction Téléphone Télécopie Courriel Anné 2004-2005 Enquêt Moyns t mos gstion l immtéril Mri rssr votr répons à : Institut ntionl l sttistiqu t s étus éonomiqus Pys l Loir Dns l r l Sttistiqu puliqu inq srvis sttistiqus ministérils s sont

Plus en détail

Définition Soit G(X, A) un graphe simple, et x un sommet de ce graphe. Le degré de x, noté d(x), est le nombre d'arêtes incidentes à x.

Définition Soit G(X, A) un graphe simple, et x un sommet de ce graphe. Le degré de x, noté d(x), est le nombre d'arêtes incidentes à x. CHAPITRE 3 QUELQUES CARACTERISTIQUES 9 Chpitr 3: Qulqus rtéristiqus prmttnt ifférnir ls grphs 3.1 L gré 'un sommt Définition Soit G(X, A) un grph simpl, t x un sommt grph. L gré x, noté (x), st l nomr

Plus en détail

Cours de «concepts avancés de compilation» Travaux pratiques. Auteur : F. Védrine

Cours de «concepts avancés de compilation» Travaux pratiques. Auteur : F. Védrine Cours de «onepts vnés de ompiltion» Trvux prtiques Auteur : F. Védrine Les utomtes et les expressions régulières Les utomtes sont onstitués d étts et de trnsitions. Un étt définit l vnée dns l reonnissne

Plus en détail

Exemples de questions HERMES 5.1 Foundation

Exemples de questions HERMES 5.1 Foundation Exemples e questions HERMES 5.1 Fountion Tle es mtières 2 Introution 3 Exmen HERMES est un stnr ouvert e l ministrtion féérle suisse. L Conféértion suisse, représentée pr l unité e pilotge informtique

Plus en détail

CHAUDIERE A BOIS. Échangeur m e, θ e, c e. Chambre de combustion m a, θ a, c a. Bâti de la chaudière m b, θ b, c b

CHAUDIERE A BOIS. Échangeur m e, θ e, c e. Chambre de combustion m a, θ a, c a. Bâti de la chaudière m b, θ b, c b CPGE / Sins Industrills pour l Ingéniur TD34_ CHAUDIERE A BOIS L étud port sur l monté n tmpértur d l u qui srt à huffr ls piès u trvrs d rditurs Ctt tmpértur st otnu à prtir d un puissn lorifiqu fourni

Plus en détail

Séquence MS-Word 2010 La numérotation hiérarchique appliquée aux styles "Titre"

Séquence MS-Word 2010 La numérotation hiérarchique appliquée aux styles Titre Séqun MS-Wor 2010 L numérottion iérriqu ppliqué ux styls "Titr" Convntion 'éritur O[Auil] = Cliquz sur Onlt [Auil] G[Poli] = ns l Group 'outils [Poli] G[Poli ] = Bouton 'option u Group [Poli] 1. Ojtis

Plus en détail

C:\DOCUME~1\pejmb\LOCALS~1\Temp\notes2DCE84\Page 2.doc

C:\DOCUME~1\pejmb\LOCALS~1\Temp\notes2DCE84\Page 2.doc 1 Sommir 2 7 Règlmnt Piè No 1 L ossir grphiqu Piè No 2 8 2.0 Titr 9 2.1 Périmètr Chmp pplition 10 2.2 Implnttions 11 2.3 Grits Volumétris 12 2.4 Esps pulis 13 2.5 Droits à âtir Dnsité 14 2.6 Droits à âtir

Plus en détail

rapport à f? La courbe de contrats est l ensemble des points pour lesquels il n y a plus d échange mutuellement bénéfique possible.

rapport à f? La courbe de contrats est l ensemble des points pour lesquels il n y a plus d échange mutuellement bénéfique possible. L boît Egorth visulis touts ls llotions fisbls. Comm nous pouvons ussi visulisr ls préférns s onsommturs, tout l informtion prtinnt st ns l boît. Hypothèss sur ls préférns: Tous ls inivius mximisnt lur

Plus en détail

Les documents de cours et les calculatrices programmables sont interdits.

Les documents de cours et les calculatrices programmables sont interdits. ANNEE UNIVERSITAIRE 2015/ 2016 SEMESTRE 4 SESSION 1 2èm ANNEE DE LICENCE AES Group Cours n I t II Mtièr : Sins Eonomiqus Rsponsl l mtièr : M. Boumhi Ls oumnts ours t ls lultris progrmmls sont intrits.

Plus en détail

Raffinement de modèles comportementaux UML, vérification des relations d implantation et d extension sur les machines d états

Raffinement de modèles comportementaux UML, vérification des relations d implantation et d extension sur les machines d états Rffinmnt d modèls comportmntux UML, vérifiction ds rltions d implnttion t d xtnsion sur ls mchins d étts Thoms Lmolis Ann-Lis Couris Hong-Vit Luong févrir 2009 1 Motivtions L dévloppmnt d SLP (SIS ---

Plus en détail

Perspective à point de fuite

Perspective à point de fuite Prsptiv à poit uit xri 1 Sur l iur i-ssous, sot rpréstés l tré prsptiv à poits uit u tril rtl isoèl t l li orizo u pl tril. Touts ls ostrutios és vrot êtr tués sur tt uill t justiiés sur l opi. Li orizo

Plus en détail

Le pilotage raisonné de l irrigation : pour maximiser la rentabilité et réduire l impact environnemental

Le pilotage raisonné de l irrigation : pour maximiser la rentabilité et réduire l impact environnemental Le pilotge risonné de l irrigtion : pour mximiser l rentilité et réduire l impt environnementl Auteurs : Crl Boivin 1, Christine Lndry 1 et Lu Belzile 1 Collorteurs : Pul Deshênes 1, Julie Minguy 1, Dnièle

Plus en détail

GLMA201 - ALGÈBRE LINÉAIRE ET ANALYSE 2-2013-2014 CONTRÔLE CONTINU 2

GLMA201 - ALGÈBRE LINÉAIRE ET ANALYSE 2-2013-2014 CONTRÔLE CONTINU 2 GLMA -4 GLMA - ALGÈBRE LINÉAIRE ET ANALYSE - -4 CONTRÔLE CONTINU Durée : h Tout doument ou lultrie est interdit Il ser tenu ompte de l lrté et de l préision de l rédtion Il est importnt de justifier hune

Plus en détail

CHAPITRE III STEREOCHIMIE

CHAPITRE III STEREOCHIMIE APITE III STEEOIMIE u l'rrngmnt sptil rlti s toms u sin s moléuls orgniqus Pssg 3 imnsions à 2 imnsions sur un uill ou un tlu Utilistion l oît moèl moléulir A) présnttion pr iérntition liisons ottion 180

Plus en détail

1. Nombres complexes en électrotechnique

1. Nombres complexes en électrotechnique MAHE E(F. Nombrs complxs n élctrotchniqu. Nombrs complxs n élctrotchniqu. ntroduction condition pour pouvoir résoudr un problèm dns un circuit étit usqu à présnt d pouvoir trcz un digrmm vctoril (dut.:

Plus en détail

Chapitre 3 Dérivées et Primitives

Chapitre 3 Dérivées et Primitives Cours de Mthémtiques Clsse de Terminle STI - Chpitre : Dérivées et Primitives Chpitre Dérivées et Primitives A) Rppels de première et compléments ) Dérivées usuelles Fonction définie sur Fonction f() =

Plus en détail

Analyse des Réseaux Electriques

Analyse des Réseaux Electriques héori s iruits Anlys s Résux Eltriqus Anlys t Mis n Equtions s Résux Eltriqus Anlys r l Métho s ournts nénnts Exml : Pont Msur ry-fostr Anlys r l Métho s Potntils nénnts Exml : rnsmission un Signl u trvrs

Plus en détail

Terrasses sur terre plein

Terrasses sur terre plein B Trrsss sur trr pln Conpts struturs 04-2012 TERRASSES SUR TERRE PLEIN Ds solutons nés l prtqu Dpus 1983, l nom Slütr-Systms st synonym struturs ntllnts pour l rélston rvêtmnts lons t trrsss. C st à tt

Plus en détail

edatenq est une application qui permet aux entreprises de compléter et d'envoyer leurs déclarations statistiques par internet.

edatenq est une application qui permet aux entreprises de compléter et d'envoyer leurs déclarations statistiques par internet. Introdution edatenq est une pplition qui permet ux entreprises de ompléter et d'envoyer leurs délrtions sttistiques pr internet. Il s'git d'une pplition internet totlement séurisée du SPF Eonomie. Les

Plus en détail

LICENCE PPL-H COMPTE RENDU POUR LA DÉLIVRANCE DE LA LICENCE PPL-HELICOPRERE. Examinateur: Nom / Prénom*: 1ère tentative QT : Démarrage rotor:

LICENCE PPL-H COMPTE RENDU POUR LA DÉLIVRANCE DE LA LICENCE PPL-HELICOPRERE. Examinateur: Nom / Prénom*: 1ère tentative QT : Démarrage rotor: LICENCE PPL-H COMPTE RENDU POUR LA DÉLIVRANCE DE LA LICENCE PPL-HELICOPRERE Cnit Nom*: Prénom(s)*: Dt nissn: Typ lin: Numéro lin: Pys l lin: 1 Détil u vol : Dt u vol: Typ hélioptèr / Vrint: QT : Immt:

Plus en détail

6.1 STRUCTURES PLANES FORMEES DE POUTRES RELATIONS ENTRE CHARGES ET ELEMENTS DE REDUCTION

6.1 STRUCTURES PLANES FORMEES DE POUTRES RELATIONS ENTRE CHARGES ET ELEMENTS DE REDUCTION 6.1 STRUTURES PLES FOREES DE POUTRES RELTIOS ETRE HRGES ET ELEETS DE REDUTIO Les vritions des éléments de réduction,,, lorsqu'on psse d'une section à l'utre, sont liées pr des reltions fondmentles que

Plus en détail

P.E.R.T : Program Evaluation Review Technique

P.E.R.T : Program Evaluation Review Technique MTHO PLNNIN PRT / ) NRLITS ans le cas de fabrications non répétitives et très complexes, (prototypes, avions, grands ensembles en construction, etc...), on utilisera la méthode dite du chemin critique

Plus en détail

Techniques d analyse de circuits

Techniques d analyse de circuits Chpitre 3 Tehniques d nlyse de iruits Ce hpitre présente différentes méthodes d nlyse de iruits. Ces méthodes permettent de simplifier l nlyse de iruits ontennt plusieurs éléments. Bien qu on peut résoudre

Plus en détail

Imposition des rentes enrichies (ou sur risques aggravés) non agréées

Imposition des rentes enrichies (ou sur risques aggravés) non agréées Imposition ds rnts nrichis (ou sur risqus aggravés) non agréés Non sulmnt ls antécédnts médicaux d un prsonn puvnt-ils avoir un incidnc sur son spéranc d vi, mais ctt prsonn put aussi constitur un «risqu

Plus en détail

I. Que sont les partitions?

I. Que sont les partitions? Cours de mthémtiques frfelues LES FRACTIONS CASSÉES Prémule Voici un cours de mthémtiques qui n ur jmis s plce dns une slle de clsse un utre jour que le er vril. Son sujet : les frctions cssées, ou prtitions,

Plus en détail

Contrôle de TP Dictionnaire & Arbres Binaires mercredi 20 mars 2013 durée : 3h 6 pages

Contrôle de TP Dictionnaire & Arbres Binaires mercredi 20 mars 2013 durée : 3h 6 pages IUT ds Pays d l Adour - RT2 Informatiqu - Modul IC2 - Algorithmiqu Avancé Contrôl d TP Dictionnair & Arbrs Binairs mrcrdi 20 mars 2013 duré : 3h 6 pags Ls programms d corrction orthographiqu ont bsoin

Plus en détail

Nom : Butor, une fourmi ro. «Famille» : Durée de vie : 3 ans pour les. Taille des adules fait moins de 40 cm de

Nom : Butor, une fourmi ro. «Famille» : Durée de vie : 3 ans pour les. Taille des adules fait moins de 40 cm de Cart In tité Cart Intité Manibul st l chf la colonn s fourmis noirs. Il va aoptr la coccinll orphlin n l intégrant parmi ls sins. C st nsmbl qu lls luttront contr la coloni fourmis rougs. La Coccinll té

Plus en détail

3.2 Succession d intégrales simples - Théorème de Fubini

3.2 Succession d intégrales simples - Théorème de Fubini 8 Intégrle oule. Suession intégrles simples - Théorème e Fuini Soit R = [, [, (

Plus en détail

Arbres CSI2510 1. Arbres. Terminologie Arbre. Arbres

Arbres CSI2510 1. Arbres. Terminologie Arbre. Arbres rrs rrs rrs nrs Proprétés s rrs nrs rvrsés rrs Struturs onnés pour rrs rrs Un rp = (V,) onsst n un sér V SOMMS t un sér lns, v = {(u,v): u,v V, u v} Un rr st un rp onnté ylqu (sns yls) un mn ntr qu pr

Plus en détail

LA CHAINE D INFORMATION :La fonction ACQUERIR

LA CHAINE D INFORMATION :La fonction ACQUERIR Livret des compétences essentielles de seconde II Fiche N 3- Niveu d cquisition exigé : «je sis en prler» LA CHAINE D INFORMATION :L fonction ACQUERIR L fonction ACQUERIR est chrgée de mettre en forme

Plus en détail

Tour de refroidissement

Tour de refroidissement TP N7 Tour d rfroidimnt ENSEEIHT 2, ru Chrl CAMICHEL B.P. 7122 31071 TOULOUSE Cdx 7 FRANCE (33) 05 61 58 82 00 (33) 05 61 62 09 76 Tour d rfroidimnt Dn l cycl d l pur, l fluid à l étt d pur n orti d l

Plus en détail

Projet d Algorithmique

Projet d Algorithmique Projt Algorithmiqu Trnsformé Burrows-whlr 1 Dsription l métho L trnsformé Burrows-Whlr, ourmmnt pplé BWT (pour Burrows-Whlr Trnsform) st un thniqu omprssion onnés. Ell fut invnté pr Mihl Burrows t Dvi

Plus en détail

Convention européenne sur la responsabilité civile en cas de dommages causés par des véhicules automoteurs

Convention européenne sur la responsabilité civile en cas de dommages causés par des véhicules automoteurs Série des trités européens - n 79 Convention européenne sur l responsilité civile en cs de dommges cusés pr des véhicules utomoteurs Strsourg, 14.V.1973 Prémule Les Etts memres du Conseil de l'europe,

Plus en détail

sais-tu que tu as un super-pouvoir...

sais-tu que tu as un super-pouvoir... CAHIER DE JEUX NOËL 0 sis-tu qu tu s un supr-pouvoir... un pouvoir qui put tout hnr? À Noël, ls nfnts u mon ntir rçoivnt s jouts. Mis sis-tu qu toi ussi tu pux fir un u à l plnèt? Ctt nné tu rvrs sûrmnt

Plus en détail

Contenu et présentation des plaques spéciales

Contenu et présentation des plaques spéciales Systèm suiss sinlistion s résrvs nturlls Plqus spéils Rèls Exmpls Frition plqus spéils Cs plqus omprnnt txts t pitormms oisis slon s ritèrs iniviuls oivnt êtr riqués à l piè; lls rvinnnt on r. Lur rition

Plus en détail

On voit que même pour les nombres premiers la situation n est pas claire, néanmoins c est le cas le plus simple et donc on va l étudier en premier.

On voit que même pour les nombres premiers la situation n est pas claire, néanmoins c est le cas le plus simple et donc on va l étudier en premier. Chitre 3 : Résidus qudrtiques Dns ce chitre on v essyer d extrire des rcines crrés dns ZnZ. Dns le cors des nombres réels tous les nombres ositifs sont des crrés et les nombres négtifs ne le sont s, dns

Plus en détail

STRUCTURE CRISTALLINE THEORIE DES RESEAUX DE BRAVAIS

STRUCTURE CRISTALLINE THEORIE DES RESEAUX DE BRAVAIS CHAPITRE 1 STRUCTURE CRISTALLINE THEORIE DES RESEAUX DE BRAVAIS Objectifs Comme les liquides et les gz, les solides jouent un rôle très importnt en chimie. Or l pluprt des solides sont des solides cristllins.

Plus en détail

Notion de qualité de l énergie

Notion de qualité de l énergie BULLEIN DE L UNION DES PHYSICIENS 509 Notion de qulité de l énergie pr Pul ROUX et JenRobert SEIGNE Lycée Clude Furiel 42022 SintÉtienne Cedex RÉSUMÉ L conservtion de l énergie est insuffisnte pour ustifier

Plus en détail

Définition SYNTHESE D AUTOMATES D ETATS FINIS. Représentation. Equivalence d automates Graphe d états

Définition SYNTHESE D AUTOMATES D ETATS FINIS. Représentation. Equivalence d automates Graphe d états SYNTHESE D AUTOMATES D ETATS FINIS Automat d états finis (vu dans d autr nsignmnt? ) Spécification très utilisé n Informatiqu (Circuits, Résaux, Pruv...) Réalisation matérill d un automat à l aid d circuits

Plus en détail

pour seniors en 10 questions

pour seniors en 10 questions MINI-GUIDE DE L HÉBERGEMENT MINI-GUIDE DE L HÉBERGEMENT pour sniors 1 L AUTEUR Ecrit par Dominiqu Schmidt, c mini guid d l hébrgmnt st publié par Rtrait Plus pour assistr ls famills dans lur rchrch d structurs

Plus en détail

Suivez Zoé et Martin pour une balade au cœur de la Découverte!

Suivez Zoé et Martin pour une balade au cœur de la Découverte! Suivz Zoé t Martin pour un bala au cœur la Découvrt! Livrt péagogiqu : Projt rénovation urbain «Suivz-nous pour écouvrir t comprnr tout c qui va changr!» La naissanc u quartir la Découvrt Vu aérinn u quartir

Plus en détail

Zéros des fonctions. 1. La dichotomie. Exo7. 1.1. Principe de la dichotomie

Zéros des fonctions. 1. La dichotomie. Exo7. 1.1. Principe de la dichotomie Exo7 Zéros des fonctions Vidéo prtie 1. L dichotomie Vidéo prtie. L méthode de l sécnte Vidéo prtie 3. L méthode de Newton Dns ce chpitre nous llons ppliquer toutes les notions précédentes sur les suites

Plus en détail

Théorème de Rolle et formules de Taylor

Théorème de Rolle et formules de Taylor Théorème de Rolle et formules de Tylor 1 Extrémums des fonctions différentibles à vleurs réelles 1. Soient K un compct d un espce vectoriel normé (E, ) et f une fonction définie sur K à vleurs dns R. Montrer

Plus en détail

Groupe seconde chance Feuille d exercice n 8

Groupe seconde chance Feuille d exercice n 8 Group son n Full r n 8 Er 1 On onsèr tros ponts t non lnés. onstrur u omps sul (on sns rèl) l pont, symétrqu pr rpport à () t l pont E, symétrqu pr rpport à (). Justr l onstruton tué. Er 2 On mttr pour

Plus en détail

Carrelage sur plancher chauffant eau chaude

Carrelage sur plancher chauffant eau chaude Résrvtions pour l pos sols rrlés LOCAUX INTÉRIEURS À FAIBLES SOLLICITATIONS P2-P3 (sns siphon sol) ET SOLS EXTÉRIEURS (lon, loggi, trrss) Crrlg sur plnhr huffnt u hu typ A slon DTU 65.14-P1 f 1 g 2 Ini

Plus en détail

Directives de la Fédération Suisse de Vol Libre (FSVL) l examen d aptitude pour pilotes de biplace en parapente niveau 3

Directives de la Fédération Suisse de Vol Libre (FSVL) l examen d aptitude pour pilotes de biplace en parapente niveau 3 Dirtivs l Féértion Suiss Vol Lir (FSVL) onrnnt l xmn ptitu pour pilots ipl n prpnt nivu 3 1 Générlités 1.1 Un fois réussi, l xmn ptitu pour pilot ipl n prpnt, nivu 3, prmt fftur s vols n ipl (pilot-pssgr).

Plus en détail

REGLEMENT DU JEU-CONCOURS «Marchés de Noël»

REGLEMENT DU JEU-CONCOURS «Marchés de Noël» REGLEMENT DU JEU-CONCOURS «Marchés de Noël» ARTICLE 1 so t I - pr s l o t r n s tr ont l s so l st s tu Avenue Georges Clemenceau 92000 Nanterre France, inscrite sous le numéro RCS Nanterre B 391 144 300,

Plus en détail

Université Paris Diderot LI /13 corrigé C.C. n 1

Université Paris Diderot LI /13 corrigé C.C. n 1 Université Pris Dierot LI0636 12/13 orrigé C.C. n 1 1. Soit le mot u = lphet X = {,,}). Donnez une expression rtionnelle qui rtérise l ensemle e tous les préfixes e u. On peut fire filement l liste e tous

Plus en détail

Chapitre 7 La fonction exponentielle

Chapitre 7 La fonction exponentielle Cours d Mthémtiqus Trminl STI Chpitr 7 - L fonction ponntill Chpitr 7 L fonction ponntill A) Définition ) Rppl t définition L fonction logrithm népérin ln() st un fonction strictmnt croissnt, défini sur

Plus en détail

Automates à états fnis Damien Nouvel

Automates à états fnis Damien Nouvel Automtes Automtes à étts fnis Automtes à étts fnis Pln Représenttion des utomtes (FSA) Défnition formelle (DFA) Équivlence DFA / NFA / ε-nfa Licence Informtique L1 Automtes 2 / 30 Automtes à étts fnis

Plus en détail

- PROBLEME D ELECTRONIQUE 1 -

- PROBLEME D ELECTRONIQUE 1 - hyiqu ROBLEE - ROBLEE D ELETRONQUE - ENONE : «Etud d un ocilltur inuoïdl à qurtz». Etud d un critl iézoélctriqu n régi inuoïdl forcé Un l d qurtz tillé d fçon à utilir l roriété iézoélctriqu d c tériu

Plus en détail

Chapitre 5 La fonction exponentielle

Chapitre 5 La fonction exponentielle Cours d Mthémtiqus Trminl STI Chpitr 5 - L fonction ponntill Chpitr 5 L fonction ponntill A) Définition ) Rppl t définition L fonction logrithm népérin ln() st un fonction strictmnt croissnt, défini sur

Plus en détail

CHAPITRE 4 LA TRANSFORMÉE DE F OURIER

CHAPITRE 4 LA TRANSFORMÉE DE F OURIER CHAPITRE 4 LA TRANSFORMÉE DE F OURIER 4. Fonctions loclement intégrbles Soit I un intervlle de R et soit f : R R une ppliction. Définition 4.. On dit que f est loclement intégrble sur I si f est intégrble

Plus en détail

Algorithmes gloutons

Algorithmes gloutons Algorithms gloutons L prinip l lgorithm glouton : ir toujours un hoix lolmnt optiml ns l spoir qu hoix mènr à un solution glolmnt optiml. Égypt On ppll rtion égyptinn un rtion l orm n v n N.. Soint t ux

Plus en détail

Couverture à barres SEQUOIA

Couverture à barres SEQUOIA iche de fabrication 1/2 ouverture à barres SQUOI SQUOI pour piscine hors-sol Nom du client : - oloris Vert q Gris q - imensions du bassin Longueur :. cm Largeur :. cm - Manivelle q au otes en cm imensions

Plus en détail

Conditions générales de vente demobility Société Coopérative (CGV)

Conditions générales de vente demobility Société Coopérative (CGV) Conitions générls vnt Moility Soiété Coopértiv (CGV) Qulqus règls uoup lints Moility ontnts Etr simplmnt loyl ChèrlintMoility, Chr lint Moility, C st si simpl êtrmoil v Moility résrvr,montr,émrrr,pyr.

Plus en détail

Apprentissage Par Projet de la Programmation avec Python Corrigé du TP5

Apprentissage Par Projet de la Programmation avec Python Corrigé du TP5 IGI-8 ESIEE Pris 5-6 Apprentissge Pr Projet de l Progrmmtion vec Python Corrigé du TP5 Jen-Clude GEORGES Listes, tuple et fichiers Les listes et les tuples sont des collections de données dont les données

Plus en détail