Serrurier Métallier. Thionville l Hayange l l s. Moyeuvre /Grande. Montigny les Metz l l l s. Morhange l s s. Verny. l l s Jarville l.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Serrurier Métallier. Thionville l Hayange l l s. Moyeuvre /Grande. Montigny les Metz l l l s. Morhange l s s. Verny. l l s Jarville l."

Transcription

1 Serrurier Métaier Formations 2009/2010 Lorraine 54 - Meurthe-et-Mosee 55 - Meuse 57 - Mosee 88 - Vosges Verdun k 55 Bar-e-Duc k Landres Briey Thionvie Hayange s Pont-à-Mousson k 54 Nancy Tou Moyeuvre /Grande Charmes Verny Montigny es Metz s s Jarvie sk Lunévie Arches Morhange s s Saint-Dié s Remiremont k Behren es Forbach s Sarreguemines Niveaux de niveau CAP s niveau BP-Bac Pro Organismes de n Lycée Professionne/ EREA (Etabissement Régiona d Enseignement Adapté) n GRETA n CFA n AFPA n Compagnons du devoir Spéciaisation k Menuiserie Au PVC Verre

2 Serrurier Métaier En quoi consiste ce métier? Un métier de tradition tourné vers avenir. I y a queques temps encore on appeait serrurier. Aujourd hui, es activités du métaier ne se cantonnent pus à a serrure mais ees s étendent à tous es ouvrages métaiques du bâtiment, de industrie, du mobiier urbain et de a décoration. Seon e type, a taie et e positionnement sur e marché de entreprise, e métaier est pus ou moins spéciaisé ou poyvaent. I peut travaier dans pusieurs spéciaités : a métaerie-serrurerie, a menuiserie métaique (portes et fenêtres), a construction métaique, agencement et a décoration, a ferronnerie d art. I peut aussi bien être amené à monter une charpente métaique sur un grand chantier qu à poser une porte bindée ou une véranda chez un particuier. I utiise une gamme de pus en pus arge de matières et de techniques : auminium, acier inoxydabe, aiage, cuivre, aiton, piage des tôes, soudure sous toutes ses formes, technoogie au-verre I commence par étudier es documents techniques (dessins et pans) puis choisit es outis et machines nécessaires à a réaisation de ouvrage. I cacue es dimensions des pièces à fabriquer, trace et découpe es contours. I façonne ensuite es pièces découpées et es met en forme, généraement par piage. I ajuste et fixe es ééments à assember par soudure à arc ou par vissage. Quaités requises : - Ingéniosité, précision - Aptitude au dessin et créativité - Aptitude à visuaiser dans espace et en perspective Comment évouer? La profession est particuièrement ouverte et, a promotion interne très déveoppée car a popuation saariée des métaiers est âgée. Une expérience confirmée et une reconnaissance du chantier permettent d accéder aux fonctions de chef d équipe. Le métaier expérimenté peut aussi créer sa propre entreprise ou reprendre une entreprise. Les architectes aiment e méta. L évoution des techniques, a mutipication des matériaux, de nouvees règes en matière de sécurité et de protection ou environnement offrent des opportunités de s compémentaires. Ce métier est accessibe aux femmes et aux hommes. Les créneaux porteurs sont : es aarmes et es automatismes, a sécurité des personnes et des biens, a maintenance-rénovation des bâtiments industries. Cependant un certain nombre d entreprises tiennent à préserver un certain savoir-faire artisana avec a ferronnerie d art. Dafco/src-oct 09

3 Eectricien Formations 2009/2010 Lorraine 54 - Meurthe-et-Mosee 55 - Meuse 57 - Mosee 88 - Vosges Stenay Verdun s s 55 Bar-e-Duc s s Commercy s n Longwy s s Vierupt s k Landres s Briey s n Jarny s Tou Pont-à-Mousson s s n Pompey s Thionvie s n Knutange Yutz s s s n Hayange s n Moyeuvre /Grande Rombas s Woippy Metz 57 Montigny es Metz 54 Nancy Laxou sn s n s s s k Mary Maxévie s n Art/Meurthe s Favigny/Mosee Lunévie s n 88Remiremont Mirecourt s Thaon/Vosges s n n Freyming- Merebach s Gobey Epina Arches Saint-Avod s n Morhange s s s Saint-Dié s s n n Sarreguemines s s n n Sarrebourg s s n Bitche s s Niveaux de niveau CAP s niveau BP-Bac Pro n niveau BTS-DUT Organismes de n Lycée Professionne/ EREA (Etabissement Régiona d Enseignement Adapté) n GRETA n CFA n AFPA n Compagnons du devoir Spéciaisation k Technicien en ascenseur k Eectricien du Bâtiment

4 Eectricien En quoi consiste ce métier? L activité de base de éectricien est instaation du réseau de câbes qui distribue e courant et e raccordement des différents appareiages : tabeaux éectriques, dispositifs de sécurité Avant de procéder à instaation, éectricien it es pans ou es schémas de câbage. I prépare e chantier (traçage, percement des murs, sceements). I pose es câbes éectriques et monte appareiage basse-tension : tabeaux éectriques, interrupteurs, prises de courant. I met aors en pace écairage, e chauffage ou a cimatisation. I raccorde es différents matéries. I contrôe instaation avant a mise sous tension, effectue es essais (mesures, tests) et es régages. I est de pus en pus amené à exercer une activité de maintenance des circuits éectriques et des différents équipements : ocaisation de a panne, diagnostic, rempacement de a pièce défectueuse, remise en état de fonctionnement. Les courants forts constituent activité de base des éectriciens : écairage pubic, cimatisation, câbage d armoires, chauffage éectrique. Cette activité représente toujours essentie de activité des entreprises d éectricité. Mais activité des courants faibes est en pein essor : instaation d aarmes incendie, téésurveiance et téégestion de bâtiments, instaation de réseaux informatiques et précâbage, sonorisation de saes. Le déveoppement de ces activités requiert des compétences techniques nouvees dans des domaines pointus tes que éectronique, a micro-informatique, es transferts de données ou es téécommunications. Se déveoppe aussi a gestion technique du bâtiment (GTB) qui permet de pioter automatiquement e régage du chauffage, de a ventiation et de a cimatisation, ouverture des portes ou des fenêtres, écairage, es commandes d ascenseurs ou encore es aarmes (téésurveiance, contrôe accès, sécurité incendie). Ce contrôe se fait à partir d un poste centra situé au sein de entreprise d éectricité. L objectif principa est de réaiser des économies d énergie. L entreprise peut aors conseier son cient sur utiisation a pus économique possibe de ses appareis éectriques grâce à a surveiance et à étude de sa consommation. Quaités requises : - Aptitude pour es maths et a physique - Attrait pour e travai manue - Bonne représentation spatiae - Capacité d adaptation à évoution technique - Esprit ogique et méthodique Comment évouer? Le compagnon éectricien a de mutipes possibiités d évoution : - avec de expérience, i peut devenir chef d équipe, voire chef de chantier - i peut travaier en bureau d études (réaiser es pans et schémas d une instaation) - i peut se spéciaiser grâce à une compémentaire dans un produit particuier : ascenseurs, téécommunications, éectroménager, froid et cimatisation - i peut créer sa propre entreprise ou reprendre une entreprise Ce métier est accessibe aux femmes et aux hommes. Dafco/src-oct 09

5 Instaateur Sanitaire et Thermique Formations 2009/2010 Lorraine 54 - Meurthe-et-Mosee 55 - Meuse 57 - Mosee 88 - Vosges Verdun 55 s s s Longwy n Thionvie Moyeuvre /Grande s k Taange n Woippy 57 Montigny es Metz s s s n Laxou s s Pont-à-Mousson s n k 54 Nancy s s k Art/Meurthe s Jarvie s 88Arches Bains-es-Bains s s s k Freyming-Merebach s Gobey Bitche s s Niveaux de niveau CAP s niveau BP-Bac Pro n niveau BTS/DUT Organismes de n Lycée Professionne/ EREA (Etabissement Régiona d Enseignement Adapté) n GRETA n CFA n AFPA n Compagnons du devoir n DUT Spéciaisation k Piscine k Froid cim k Maintenance en Equipements Thermiques Individues (METI)

6 Instaateur Sanitaire et Thermique En quoi consiste ce métier? L instaateur sanitaire intervient juste après e gros œuvre. D après es pans, i repère e passage des canaisations, trace eur empacement et pose es fixations qui permettront d instaer es tuyauteries. A a fin du chantier, i pose es appareis et accessoires (avabos, baignoires, chauffe-eau ) et effectue es derniers régages. Son travai comporte de a manutention, du percement de murs et de daes de béton avant de pacer es supports et tuyauteries. L instaateur sanitaire façonne es tuyauteries qui reieront es composantes de instaation. I doit mettre aors en œuvre ses compétences de soudeur. Après avoir posé es ééments de pomberie, i vérifie étanchéité du système et e fonctionnement de chaque apparei avant toute mise en service. L instaateur thermique instae, met en service et assure a maintenance des instaations de chauffage et d eau chaude sanitaire. I s occupe égaement de tout ce qui concerne a ventiation des ocaux, a réguation du chauffage. I peut aussi être amené à intervenir sur des instaations de cimatisation. Pour réaiser instaation de chauffage, i doit tracer e passage des canaisations, réaiser es percements, préparer es ééments de tuyauteries en effectuant des fietages, des joints, des cintrages et des soudures. Une fois e montage de instaation terminé, i a met en route et effectue es régages nécessaires. I intervient ensuite réguièrement pour assurer a maintenance de instaation. Quaités requises : - Dextérité, précision, rigueur (respect de a régementation) - Aptitude au travai d équipe - Intérêt pour a technique - Esprit ogique et méthodique - Bon contact et goût des reations commerciaes Comment évouer? La profession est particuièrement ouverte et a promotion interne très déveoppée. Une expérience confirmée et une reconnaissance du chantier permettent d accéder aux fonctions de chef de chantier. La poyvaence sur pusieurs technoogies tend à devenir a rège (sanitaire et thermique, chauffage, éectricité).l instaateur sanitaire ou thermique peut créer sa propre entreprise ou reprendre une entreprise. Ce métier est accessibe aux femmes et aux hommes. Dafco/src-oct 09

7 Menuisier Formations 2009/2010 Lorraine 54 - Meurthe-et-Mosee 55 - Meuse 57 - Mosee 88 - Vosges Verdun 55 s k Bar-e-Duc k Briey Thionvie s Pont-à-Mousson k Neufchâteau s s Laxou s s 54Jarvie Liffo e Grand s Metz s Charmes 88 k 57 Verny Montigny es Metz s s s Art/Meurthe s Lunévie Epina Arches s Remiremont k Sarreguemines Sarrebourg Sauxures/Moseotte s Niveaux de niveau CAP s niveau BP-Bac Pro Organismes de n Lycée Professionne/ EREA (Etabissement Régiona d Enseignement Adapté) n GRETA n CFA n AFPA n Compagnons du devoir Spéciaisation k Menuiserie Au PVC Verre

8 Menuisier En quoi consiste ce métier? Le menuisier fabrique et instae portes, fenêtres, parquets, escaiers, voets, pacards etc. pour aménager et restaurer intérieur des ogements, bureaux et magasins. I travaie e bois mais aussi de pus en pus avec d autres matériaux : aggomérés, aiages égers, auminium, PVC, paques de pâtre etc. La connaissance de tous ces matériaux est un des points forts du menuisier. Une fois es pans en main, à ateier, i procède à a découpe des différentes pièces avec aide de machines dont certaines sont à commandes numériques. I assembe ces différentes pièces. Soit i pose ui-même sur e chantier, soit un poseur e fera. En effet, seon a taie et a stratégie de entreprise, e métier de menuisier varie beaucoup. Dans es entreprises artisanaes, souvent e compagnon menuisier fabrique et instae uimême. Si entreprise est pus importante et qu ee fabrique des menuiseries en série, ee a une équipe réduite de menuisiers fabricants, et une équipe pus importante de menuisiers poseurs. Le menuisier poseur travaie sous a direction du conducteur de travaux. I prépare instaation (traçage de empacement au so), puis pose es ééments en veiant à respecter e panning. I doit s adapter car chaque chantier est différent. Quaités requises : - Sens artistique - Soin, précision, minutie, habieté - Sens de organisation et de a représentation géométrique - Bon contact et goût des reations commerciaes Comment évouer? La profession est particuièrement ouverte et a promotion interne très déveoppée. Une expérience confirmée et une reconnaissance du chantier permettent d accéder aux fonctions de chef d équipe, puis de chef de chantier ou de chef d ateier. A partir d une de base en menuiserie, i peut se spéciaiser et devenir agenceur, cuisiniste, parqueteur, escaiéteur, paquiste, vernisseur, mais i peut aussi acquérir une doube compétence en menuiserie-charpente. I peut aussi créer sa propre entreprise ou reprendre une entreprise. Ce métier est accessibe aux femmes et aux hommes. Dafco/src-oct 09

9 Carreeur Formations 2009/2010 Lorraine 54 - Meurthe-et-Mosee 55 - Meuse 57 - Mosee 88 - Vosges Verdun 55 Bar-e-Duc Woippy Pont-à-Mousson Montigny es Metz s Arches s Lunévie Gobey Niveaux de niveau CAP s niveau BP-Bac Pro Organismes de n Lycée Professionne/ EREA (Etabissement Régiona d Enseignement Adapté) n GRETA n CFA n AFPA n Compagnons du devoir

10 Carreeur En quoi consiste ce métier? Le compagnon carreeur intervient une fois e gros œuvre terminé, mais i peut arriver qu i construise ui-même e mur sur eque i va poser des carreaux. Le carreeur pose des carreaux, des daes ou des mosaïques au so et sur es murs de cuisines, saes de bains, piscines, façades d immeubes, etc. I doit avoir de bonnes notions de maçonnerie car i doit préparer a surface à couvrir de carreaux. En effet, i recouvre a surface d une chape qu i fabrique à partir de sabe et de ciment. I y dépose une couche d enduit pour rendre a surface isse. I utiise une équerre et un fi à pomb pour tracer des repères qui permettent un bon aignement des carreaux. I peut aors répandre du ciment ou de a coe sur a surface à couvrir et y pacer es carreaux es uns contre es autres. Une fois e carreage sec, i réaise es joints en appiquant de a coe iquide ou du ciment. Le compagnon carreeur procède enfin au nettoyage du carreage. Outre es travaux neufs, i effectue souvent des réparations ou des aménagements de ogements. Quaités requises : - Rigueur et précision - Sens du décor - Goût du cacu et du dessin - Bon contact et goût des reations commerciaes Comment évouer? La profession est particuièrement ouverte et a promotion interne très déveoppée. Une expérience confirmée et une reconnaissance du chantier permettent d accéder aux fonctions de chef d équipe, puis de chef de chantier. Le compagnon carreeur peut se spéciaiser dans son domaine ou acquérir une compétence en effectuant diverses s compémentaires. I peut aussi se mettre à son compte. Ce métier est accessibe aux femmes et aux hommes. Dafco/src-oct 09

11 Patrier Paquiste Formations 2009/2010 Lorraine 54 - Meurthe-et-Mosee 55 - Meuse 57 - Mosee 88 - Vosges Verdun 55 Bar-e-Duc Commercy Pont-à-Mousson Montigny es Metz s 54 Nancy 57 88Arches Raon Etape Lunévie Gobey Fauquemont Niveaux de niveau CAP s niveau BP-Bac Pro Organismes de n Lycée Professionne/ EREA (Etabissement Régiona d Enseignement Adapté) n GRETA n CFA n AFPA n Compagnons du devoir

12 Patrier Paquiste En quoi consiste ce métier? Les métiers de pâtrier et de paquiste tendent à se séparer. Le compagnon pâtrier commence son travai orsque es structures et es équipements de gros œuvre sont achevés. I va donner un aspect présentabe aux surfaces aissées à état brut par e maçon à intérieur du bâtiment. Le pâtrier traditionne fabrique ui-même son pâtre qu i diue avec de eau, puis i étae à aide d une taoche. Enfin, i isse enduit avec une truee afin d obtenir une coison parfaitement droite et isse. I doit être particuièrement appiqué car enduit peut être a décoration définitive de a coison. I peut arriver qu i réaise des enduits extérieurs. I peut aussi, e cas échéant, poser des isoants thermiques et acoustiques : aine de verre, poystyrène. Le pâtrier peut être amené à mettre en pratique des compétences spécifiques en décoration dans des entreprises qui ont choisi de se spéciaiser dans e staff et e stuc. Le pâtrier se fait aors staffeur-ornemaniste pour réaiser des mouures de pafond, des corniches, des rosaces, des pinthes, des piastres etc. Le pâtrier peut être aussi stucateur. Le stuc est un méange de pâtre, de coorants et de poussières de pierre ou de marbre. A aide de ce matériau, e stucateur pourra imiter à a perfection a pierre, e marbre ou e granit. Mais i doit aussi posséder d autres compétences, notamment en isoation intérieure et en pose de menuiseries. Sur un petit chantier, on ui demandera d être poyvaent (i devra réaiser a pose de paques, enduit, e issage, es joints ). Sur un chantier de pus grande importance, i sera spéciaisé sur une tâche particuière. I doit donc pouvoir s adapter au type de chantier. Quaités requises : - Sens de a méthode et de organisation - Rapidité, soin et précision - Goût et sens de a décoration - Bon contact et goût des reations commerciaes Comment évouer? La profession est particuièrement ouverte et a promotion interne très déveoppée. Une expérience confirmée permet d accéder aux fonctions de chef d équipe. Avec de expérience professionnee, i peut envisager de créer sa propre entreprise ou de reprendre une entreprise. Ce métier est accessibe aux femmes et aux hommes. Le paquiste est un poseur de matériaux. En effet, c est un spéciaiste de a pose de paques de pâtre et de coisons préfabriquées dans es ogements, es bureaux, es hôpitaux, es cinémas etc. I doit être précis. Dafco/src-oct 09

13 Charpentier - Couvreur Formations 2009/2010 Lorraine 54 - Meurthe-et-Mosee 55 - Meuse 57 - Mosee 88 - Vosges Verdun s 55 Montigny 57 es Metz s m k 54Jarvie k 88Arches Gobey k s Sauxures/Moseotte s Niveaux de niveau CAP s niveau BP-Bac Pro m mention compémentaire Organismes de n Lycée Professionne/ EREA (Etabissement Régiona d Enseignement Adapté) n GRETA n CFA n AFPA n Compagnons du devoir Spéciaisation k Couvreur - Zinguerie

14 Charpentier - Couvreur En quoi consiste ces métiers? Le compagnon charpentier réaise et restaure es charpentes de tous types de constructions. Lorsqu i s agit d une construction en bois, i réaise toute ossature du bâtiment. La réaisation de a charpente débute dans ateier. A partir des pans fournis par architecte ou e bureau d études, e compagnon charpentier dessine e tracé grandeur nature de a charpente. On appee cea réaiser épure. Aujourd hui, i s aide de ogicies de cacu de charpente pour réduire es erreurs. Une fois qu i a choisi e bois e pus adapté, i découpe es ééments de a charpente à aide de machines à commandes numériques. Enfin, une équipe de compagnons charpentiers peut faire un essai de montage de a charpente en ateier. Cea permet de corriger d éventuees erreurs. Dernière étape : assembage, e montage, a fixation des ééments de a charpente par une équipe de compagnons charpentiers sur e chantier à aide de machines et outis de evage perfectionnés. Les compagnons charpentiers utiisent de pus en pus es composants industries, tes que fermettes (charpentes préfabriquées et égères) assembées par connecteurs métaiques, poutres composites ou ééments en ameé-coé. Quaités requises : Goût du travai en équipe Sens de organisation et de a représentation géométrique Aptitude à visuaiser dans espace et en perspective Sens de équiibre, résistance physique et rigueur Comment évouer? La profession est particuièrement ouverte et, a promotion interne très déveoppée. Une expérience confirmée et une reconnaissance du chantier permettent d accéder aux fonctions de chef d équipe, de chef d ateier, de chef de chantier et aux fonctions d études dans entreprise. Le compagnon charpentier peut se spéciaiser dans a construction de maisons à ossature bois, devenir technicien métreur charpente couverture, se spéciaiser dans a restauration de charpentes anciennes. I peut aussi se mettre à son compte. Le métier de couvreur est un métier riche, varié et en peine évoution. Le couvreur réaise a couverture (a toiture d une construction) à aide de différentes techniques et de différents matériaux : es techniques traditionnees avec es tuies et es ardoises, es techniques innovantes avec e zinc, e cuivre, inox. I pose es ééments associés à a couverture :châssis, châtières, gouttières, ucarnes, ééments décoratifs... Mais outre exercice traditionne du métier, i peut aussi être amené à aménager des combes, poser des fenêtres de toit et des voets rouants, et poser isoation extérieure. I doit être capabe de faire appe à des techniques annexes comme a charpente, isoation, a maçonnerie. I est aors couvreur zingueur, couvreur étanchéiste, couvreur bardeur... Lorsqu i est un spéciaiste du toit, i doit connaître toutes es formes de toiture (de a couverture en ardoise à a verrière), ses extensions (bardages et vêtures) ainsi que es activités compémentaires tees que étanchéité, entretien et a maintenance des toitures, instaation d équipements de sécurité (ignes de vie, garde-corps d accès au toit), et instaation de produits de a domotique (paratonnerres, antennes, systèmes de désenfumage). Quaités requises : - Bonne connaissance du cacu, du métré, du dessin, précision, méthode - Goût et sens de a décoration - Bon contact et goût des reations commerciaes - Respect des normes et des règes de sécurité Comment évouer? La profession est particuièrement ouverte et, a promotion interne très déveoppée. Une expérience confirmée et une reconnaissance du chantier permettent d accéder aux fonctions de chef d équipe, puis de chef de chantier. Le couvreur peut se spéciaiser en monuments historiques. Son travai atteindra aors e niveau de oeuvre d art. I restaurera des tourees, dômes ou fèches d égises, des couvertures de châteaux. I peut aussi créer sa propre entreprise ou reprendre une entreprise. Dafco/src-oct 09 Ce métier est accessibe aux femmes et aux hommes.

15 Peintre Appicateur de revêtements Formations 2009/2010 Lorraine 54 - Meurthe-et-Mosee 55 - Meuse 57 - Mosee 88 - Vosges Verdun s 55 Bar-e-Duc s Briey Pont-à-Mousson k s Laxou 54 s 57 Verny Montigny es Metz s s s 88Arches Epina Lunévie Fauquemont Raon Etape s Gobey Niveaux de niveau CAP s niveau BP-Bac Pro Organismes de n Lycée Professionne/ EREA (Etabissement Régiona d Enseignement Adapté) n GRETA n CFA n AFPA n Compagnons du devoir Spéciaisation k Peinture décoration

16 Peintre Appicateur de revêtements En quoi consiste ce métier? Le travai de peintre ne se imite pus aux travaux traditionnes de peinture. Le compagnon peintre pose aussi des papiers peints, des revêtements muraux, de so et de vitrerie. I peut aussi être amené à s occuper de isoation acoustique des ocaux, de a pose de coisons sèches et de faux pafonds ainsi que de a décoration : faux bois, faux marbre, patine, dorure La richesse de ce métier tient dans a diversité des tâches : e compagnon peintre n effectue jamais es mêmes travaux. Avant toute appication de produits ou de revêtements, e peintre doit préparer a surface c est-à-dire mettre en pace e chantier (monter es échafaudages, instaation des fournitures, tabes à tréteaux), enever es anciens revêtements et nettoyer a surface. Enfin, i pourra appiquer a peinture ou e revêtement. I choisit ses produits en fonction de a surface à traiter. I doit être capabe de s adapter aux évoutions technoogiques et aux évoutions techniques de mise en œuvre dès qu un nouveau produit ou un nouveau procédé est ancé sur e marché. Quaités requises : - Minutie et sens esthétique - Soin et précision - Savoir écouter e cient - Discrétion - Habieté manuee - Ordre et propreté - Perception correcte des coueurs Comment évouer? La profession est particuièrement ouverte et a promotion interne très déveoppée. Une expérience confirmée et une reconnaissance du chantier permettent d accéder aux fonctions de chef d équipe, puis de chef de chantier. I peut diversifier ses compétences en effectuant diverses s compémentaires : isoation-finition, paquiste, améioration de habitat, pose de revêtements de so. Mais i peut aussi accéder avec a continue aux fonctions techniques, commerciaes et d encadrement. I peut aussi créer sa propre entreprise ou reprendre une entreprise. Ce métier est accessibe aux femmes et aux hommes. Dafco/src-oct 09

17 Maçon Formations 2009/2010 Lorraine 54 - Meurthe-et-Mosee 55 - Meuse 57 - Mosee 88 - Vosges Verdun s 55 Bar-e-Duc s Commercy Briey Pont-à-Mousson s Woippy Laxou 54 s 57 Verny Montigny es Metz s s s Jarvie Charmes s s Lunévie 88Arches Epina Fauquemont Raon Etape s s Gobey s Remiremont Niveaux de niveau CAP s niveau BP-Bac Pro Organismes de n Lycée Professionne/ EREA (Etabissement Régiona d Enseignement Adapté) n GRETA n CFA n AFPA n Compagnons du devoir

18 Maçon En quoi consiste ce métier? Sur e chantier, e maçon a un rôe important. Tous es corps de métiers s organisent autour de son travai ; de son intervention dépend souvent a bonne marche du chantier. Le maçon réaise a partie du gros-œuvre appeée maçonnerie, première étape de édification d un bâtiment. I exécute ou dirige es travaux de construction de tous types d ouvrages : maisons individuees, ogements coectifs, bâtiments industries, ocaux commerciaux, bureaux mais aussi ponts, tunnes, barrages, centraes éectriques I restructure et réhabiite toutes sortes de ocaux et restaure des bâtiments anciens. En fonction des chantiers, i peut être chargé d impanter e bâtiment, de réaiser es fondations de ceui-ci, de monter des murs, des coisons en assembant des matériaux traditionnes (pierres, briques, parpaings ) avec des produits iants (ciment, mortier ) ou en assembant des panneaux préfabriqués, aggomérés ou des paques de béton. Dans a maçonnerie, deux profis professionnes cohabitent : - e compagnon maçon qui, s appuyant sur des techniques traditionnees, construit en pierres, briques, parpaings et réaise des enduits. I peut être amené à éargir son savoir-faire dans des métiers connexes : briqueteur, pâtrier, appicateur d enduits de façade, carreeur. I doit être capabe de faire appe à des techniques annexes comme a taie de pierre et à des pratiques anciennes de construction (pisé, enduits à a chaux, mortiers de chanvre) quand i est amené à restaurer des bâtiments anciens. - e constructeur en béton armé qui, s appuyant sur des procédés industriaisés, réaise murs, panchers, escaiers en utiisant e pus souvent des coffrages appeés «banches» dans esques i coue du béton ou, en paçant à aide d engins de evage des panneaux préfabriqués. I est amené à utiiser des procédés de pus en pus variés et à éargir, e pus souvent, ses compétences vers e banchage, coffrage, ferraiage, montage evage ou a conduite d engins. Quaités requises : - Goût du travai en équipe et au grand air - Sens de initiative - Capacité à s organiser et gérer son temps - Résistance physique Comment évouer? La profession est particuièrement ouverte et a promotion interne très déveoppée. Une expérience confirmée et une reconnaissance du chantier permettent d accéder aux fonctions de chef d équipe, puis de chef de chantier. Du fait que es marchés se diversifient et que es matériaux évouent, e rôe du maçon s éargit et e métier s ouvre à d autres activités (isoation extérieure, ravaement) I peut créer sa propre entreprise ou reprendre une entreprise. Ce métier est accessibe aux femmes et aux hommes. Dafco/src-oct 09

19 Soier Moquettiste Formations 2009/ Montigny es Metz 57 Fauquemont Niveaux de 54 Lunévie niveau CAP s niveau BP-Bac Pro Organismes de Lorraine 54 - Meurthe-et-Mosee 55 - Meuse 57 - Mosee 88 - Vosges 88Arches n Lycée Professionne/ EREA (Etabissement Régiona d Enseignement Adapté) n GRETA n CFA n AFPA n Compagnons du devoir

20 Soier Moquettiste En quoi consiste ce métier? Le compagnon soier moquettiste pose des papiers peints, des revêtements muraux et de so (ex : parquets stratifiés, inoéum, sos pastiques pour es saes de sport ). La richesse de ce métier tient dans a diversité des tâches : e compagnon n effectue jamais es mêmes travaux. Pour rendre e support (so, mur) parfaitement isse, i ponce, décape, enduit pour enfin niveer. I choisit ses produits en fonction de a surface à traiter. Une autre tâche déicate à effectuer est e travai de découpe pour e passage des portes, des tuyaux, es contours d une cheminée Le compagnon soier moquettiste doit être capabe de s adapter aux évoutions technoogiques et aux évoutions techniques de mise en œuvre dès qu un nouveau produit ou un nouveau procédé est ancé sur e marché (ex : dans es hôpitaux, pour rendre es revêtements pastiques étanches, e soier va pratiquer une soudure à chaud). I doit pouvoir conseier a cientèe sur e type de revêtements et sur e type de décoration. Quaités requises : - Soin et précision - Goût pour a décoration - Créativité - Bon contact et goût des reations commercia Comment évouer? La profession est particuièrement ouverte et a promotion interne très déveoppée. Une expérience confirmée et une reconnaissance du chantier permettent d accéder aux fonctions de chef d équipe, puis de chef de chantier. I peut diversifier ses compétences en effectuant diverses s compémentaires : isoation-finition, paquiste, améioration de habitat. Mais i peut aussi accéder avec a continue aux fonctions techniques, commerciaes et d encadrement. I peut créer sa propre entreprise ou reprendre une entreprise. Ce métier est accessibe aux femmes et aux hommes. Dafco/src-oct 09

21 Métiers de a Pierre Formations 2009/2010 Lorraine 54 - Meurthe-et-Mosee 55 - Meuse 57 - Mosee 88 - Vosges s s s u Remiremont Niveaux de niveau CAP s niveau BP-Bac Pro u mention compémentaire Organismes de n Lycée Professionne/ EREA (Etabissement Régiona d Enseignement Adapté) n GRETA n CFA n AFPA n Compagnons du devoir

Serrurier Métallier. Formations 2010/2011. Lorraine 54 - Meurthe-et-Moselle 55 - Meuse 57 - Moselle 88 - Vosges. Landres s. Thionville.

Serrurier Métallier. Formations 2010/2011. Lorraine 54 - Meurthe-et-Moselle 55 - Meuse 57 - Moselle 88 - Vosges. Landres s. Thionville. Serrurier Métaier Formations 2010/2011 Verdun 55 Bar-e-Duc s Landres s Briey Thionvie Hayange s s Pont-à-Mousson Tou 54 Nancy 57 Verny Montigny es Metz s s Jarvie Morhange s Lunévie Behren es Forbach Sarreguemines

Plus en détail

Village des Métiers, de la Formation et de l Emploi

Village des Métiers, de la Formation et de l Emploi Serrurier Métallier Un métier de tradition tourné vers l avenir. Il y a quelques temps encore on l appelait serrurier. Aujourd hui, les activités du métallier ne se cantonnent plus à la serrure mais elles

Plus en détail

Intégration visuelle des installations de branchement aux bâtiments résidentiels. Guide des bonnes pratiques

Intégration visuelle des installations de branchement aux bâtiments résidentiels. Guide des bonnes pratiques Intégration visuee des instaations de branchement aux bâtiments résidenties Guide des bonnes pratiques Guide des bonnes pratiques Légende s techniques PRINCIPAUX SYMBOLES UTILISÉS RECOMMANDÉ ACCEPTabe

Plus en détail

Mieux connaître le secteur du bâtiment

Mieux connaître le secteur du bâtiment iche d animation Compétence B3 Mieux connaître le secteur du bâtiment Objectif Permettre aux élèves de découvrir la diversité des métiers du bâtiment et les caractéristiques de ce secteur. Matériel nécessaire

Plus en détail

clés Les chiffres du commerce Étude réalisée par la Chambre de commerce et d industrie de l Essonne avril 2012 n Repères

clés Les chiffres du commerce Étude réalisée par la Chambre de commerce et d industrie de l Essonne avril 2012 n Repères cés Les chiffres du commerce 0 Étude réaisée par a Chambre de commerce et d industrie de Essonne n Repères n Urbanisme commercia n évoution n bian démographique n consommation des ménages n commerce de

Plus en détail

Plate-forme de solutions logicielles Lexmark

Plate-forme de solutions logicielles Lexmark Lexmark Soutions Patform Pate-forme de soutions ogiciees Lexmark La pate-forme de soutions Lexmark est a gamme d appications créée par Lexmark pour proposer des soutions ogiciees efficaces, économiques

Plus en détail

Lexmark Print Management

Lexmark Print Management Lexmark Print Management Optimisez impression en réseau et accès à vos informations avec une soution fexibe. Impression des documents sûre et pratique Fexibe. Libérez es travaux d impression à partir de

Plus en détail

Vétérinaires : quelles perspectives d activité en 2010?

Vétérinaires : quelles perspectives d activité en 2010? Vétérinaires : quees perspectives d activité en 2010? Edito Arnaud Duet Docteur Vétérinaire Président d Ergone Ergone, nouvee association pour es vétérinaires qui partagent envie d entreprendre, a vouu

Plus en détail

Un pavillon se compose de murs et d'un toit qui peuvent être réalisés de différentes façons suivant le budget donné :

Un pavillon se compose de murs et d'un toit qui peuvent être réalisés de différentes façons suivant le budget donné : Un pavillon se compose de murs et d'un toit qui peuvent être réalisés de différentes façons suivant le budget donné : l'assemblage de parpaings le moulage dans un coffrage donnant une forme circulaire

Plus en détail

La nouvelle carrière du personnel judiciaire

La nouvelle carrière du personnel judiciaire La nouvee carrière du personne judiciaire 1 2 Avant-propos Cher ecteur, La manière dont es cours et tribunaux sont administrés est en peine évoution. Une poitique moderne du personne est donc d une extrême

Plus en détail

Guide des applications Lexmark ESF

Guide des applications Lexmark ESF Guide des appications Lexmark ESF Aidez vos cients à tirer peinement profit du potentie de eurs équipements Lexmark. Les appications Lexmark ont été conçues pour aider es entreprises à capturer et gérer

Plus en détail

Comment s installer aux Canaries

Comment s installer aux Canaries Comment s instaer aux Canaries Aide institutionnee Le gouvernement des Canaries soutient activement es investissements réaisés dans es secteurs stratégiques canariens. Pour ce faire, e département de Investir

Plus en détail

Observatoire de la MEF

Observatoire de la MEF 2013 Observatoire de la MEF Cité des métiers du Grand Beauvaisis 36, Avenue Salvador Allende Village Mykonos Bâtiment G 60000 Beauvais 03 60 56 60 60 www.mef-beauvaisis.fr SOMMAIRE 1/Définition du secteur

Plus en détail

Nouveaux modules encastrables Visio Line, Design, très performants et vraiment économiques

Nouveaux modules encastrables Visio Line, Design, très performants et vraiment économiques Nouveaux modues encastrabes Visio Line, Design, très performants et vraiment économiques Queque soit votre projet - Restaurant d Entreprise ou d Université, Restauration commerciae, vente à emporter,

Plus en détail

LES FILIERES DE FORMATION METIERS DU BATIMENT. AFDET 24 mars 2010

LES FILIERES DE FORMATION METIERS DU BATIMENT. AFDET 24 mars 2010 LES FILIERES DE FORMATION METIERS DU BATIMENT AFDET 24 mars 2010 enseignement supérieur BTS insertion ou enseignement professionnel supérieur BEG BTN terminale générale Bac Pro terminale accès au niveau

Plus en détail

I LA PROFESSION. - Le nombre d entreprises de couverture est d environ 10 000, le nombre de salariés employés est d environ 30 000.

I LA PROFESSION. - Le nombre d entreprises de couverture est d environ 10 000, le nombre de salariés employés est d environ 30 000. Réferentiel des activités professionnelles INTRODUCTION I LA PROFESSION La couverture et les techniques du toit consistent à assurer l étanchéité des toitures (mettre hors d eau les différentes formes

Plus en détail

Conception et réalisation d une sectorisation

Conception et réalisation d une sectorisation Conception et réaisation d une sectorisation OBJECTIF : mise en pace d un outi cohérent permettant de mesurer es voumes transitant dans e système de manière fiabe Une attention particuière doit être portée

Plus en détail

La transformation du centre informatique. Les enjeux économiques, écologiques et métiers des centres informatiques

La transformation du centre informatique. Les enjeux économiques, écologiques et métiers des centres informatiques La transformation du centre informatique Les enjeux économiques, écoogiques et métiers des centres informatiques IBM & Schneider Eectric - La transformation du centre informatique Savez-vous que? La mise

Plus en détail

PRIMOPIERRE. Société Civile de Placement Immobilier

PRIMOPIERRE. Société Civile de Placement Immobilier PRIMOPIERRE Société Civie de Pacement Immobiier Primonia REIM Septembre 2011 IDENTIFICATION DES RISQUES LIÉS À L INVESTISSEMENT DANS UNE SCPI Facteurs de risques Avant d effectuer un investissement en

Plus en détail

CHARPENTIER / CHARPENTIÈRE

CHARPENTIER / CHARPENTIÈRE CHARPENTIER / CHARPENTIÈRE de nouvelles exigences... Le respect de l'environnement est désormais au cœur de tous les métiers du bâtiment. Chaque professionnel-le doit maîtriser les nouvelles normes et

Plus en détail

Rejoignez le. No 1 mondial. de la franchise *! Créez votre entreprise en Franchise avec SUBWAY. www.subwayfrance.fr

Rejoignez le. No 1 mondial. de la franchise *! Créez votre entreprise en Franchise avec SUBWAY. www.subwayfrance.fr Rejoignez e No 1 mondia de a franchise *! Créez votre entreprise en Franchise avec SUBWAY www.subwayfrance.fr *SUBWAY est e numéro 1 mondia de a restauration, en nombre de restaurants. 2015 Doctor s Associates

Plus en détail

2 juillet 2014-18h00 Mairie de Saint-Priest

2 juillet 2014-18h00 Mairie de Saint-Priest Compte-rendu de a réunion pubique d information dans e cadre de a concertation sur e Pan de Prévention des Risques Technoogiques de Saint-Priest (CREALIS et SDSP) 2 juiet 2014-18h00 Mairie de Saint-Priest

Plus en détail

Bâtiment et développement durable

Bâtiment et développement durable Bâtiment COUVREUR COUVREUR Le couvreur est le spécialiste des toits : il réalise ou répare les toitures, pose l isolation thermique sous le toit, met en place des fenêtres de toit ou des capteurs solaires,

Plus en détail

Grands Magasins et Magasins Multi-Commerces

Grands Magasins et Magasins Multi-Commerces Technicien de maintenance Autres appellations du métier Technicien polyvalent, agent d entretien polyvalent, agent de maintenance Le technicien de maintenance maintient les installations techniques en

Plus en détail

Formacode 11.0 Thésaurus de l offre de formation

Formacode 11.0 Thésaurus de l offre de formation Thésaurus de l offre de formation Champs sémantiques Listes annexes Des types de certifications/diplômes/titres Des pays Des logiciels Des publics Des mots-outils Correspondances Formacode Formacode Présentation

Plus en détail

Bâtiment CONSTRUCTEUR EN BÉTON ARMÉ

Bâtiment CONSTRUCTEUR EN BÉTON ARMÉ Bâtiment CONSTRUCTEUR EN BÉTON ARMÉ CONSTRUCTEUR EN BÉTON ARMÉ Le constructeur en béton armé réalise les fondations, les murs et les planchers de constructions neuves (logements individuels ou collectifs,

Plus en détail

Master Actuariat-Finance Master Actuariat-Prévoyance Sociale. Prof ABDELKADER SALMI 2012

Master Actuariat-Finance Master Actuariat-Prévoyance Sociale. Prof ABDELKADER SALMI 2012 Master Actuariat-Finance Master Actuariat-Prévoyance Sociae Prof ABDELKADER SALMI 2012 Actuaire L étymoogie du mot "actuaire" est atine (comptabe, rédacteur des ivres de comptes acta), ce terme n'apparaît

Plus en détail

Organiser, plannifier

Organiser, plannifier Dossier HABITAT - Organiser, plannifier Organiser, plannifier 010-011 Les métiers et l organisation Situation de départ : Les travaux de la maison vont commencer, qui doit intervenir en premier, comment

Plus en détail

Phase de processus Poste période Activité stable Activité évolutive. d étude ou de bureau d étude

Phase de processus Poste période Activité stable Activité évolutive. d étude ou de bureau d étude Répertoire des activités de travail exposant aux cancérogènes GISCOP93 Université Paris 13 (Bobigny) Page 1 sur 11 Parmi les postes répertoriés, beaucoup de postes sont cités une seule fois. Pour eux,

Plus en détail

L HABITAT. Technologie 5ème

L HABITAT. Technologie 5ème L HABITAT LES FONCTIONS CLORE: air, eau RESISTER: poids propre, charges d exploitation, charges climatiques (neige, vent) ISOLER: thermique, acoustique CHAUFFER l hiver RAFFRAICHIR l été PROCURER: hygiène,

Plus en détail

MÉTIER EMPLOI FORMATION. L offre de formations. qualifiantes 2015 LORRAINE. www.lorraine.afpa.fr

MÉTIER EMPLOI FORMATION. L offre de formations. qualifiantes 2015 LORRAINE. www.lorraine.afpa.fr MÉTIER FORMATION EMPLOI L offre de formations qualifiantes 2015 LORRAINE www.lorraine.afpa.fr VOUS CHERCHEZ une formation, un métier, un emploi? L Afpa Lorraine vous propose 110 formations qualifiantes

Plus en détail

DE COMMERCE ET DE GESTION

DE COMMERCE ET DE GESTION Institut DE COMMERCE ET DE GESTION Administration et Direction des Admissions : 9, rue Saint-Lambert 75015 Paris Té. (33) 01 45 58 17 33 Fax. 01 45 58 61 59 Métro Boucicaut (igne 8) ou Convention (igne

Plus en détail

Que faire après la 3 ème SEGPA ou ULIS?

Que faire après la 3 ème SEGPA ou ULIS? Que faire après la 3 ème SEGPA ou ULIS? Qu est ce qu un CAP? Où peut-on préparer un CAP? Quelles sont les spécialités de CAP? Comment obtenir une place en CAP? CAP Certificat d Aptitude Professionnelle

Plus en détail

ASSURE 1- NATURE DE L ENTREPRISE : EURL SARL SA ETS ENTREPRISE MR AUTRE NOM DE L ENTREPRISE : NOM ET PRENOM DU GERANT :

ASSURE 1- NATURE DE L ENTREPRISE : EURL SARL SA ETS ENTREPRISE MR AUTRE NOM DE L ENTREPRISE : NOM ET PRENOM DU GERANT : Proposition d Assurance Responsabilité Civile et décennale des Entreprises de Construction A retourner par Fax au 04 37 24 52 79 ou par mail à narjisse.boughanemi@entrepreneursdelacite.org Tél : 04 37

Plus en détail

GARDEZ UNE TECHNOLOGIE D AVANCE GROUPE TELECOMS DE L OUEST. Tél. : 05 46 30 07 30 Fax : 05 46 30 07 37 Mail : info@ceso-gto.com www.ceso-gto.

GARDEZ UNE TECHNOLOGIE D AVANCE GROUPE TELECOMS DE L OUEST. Tél. : 05 46 30 07 30 Fax : 05 46 30 07 37 Mail : info@ceso-gto.com www.ceso-gto. GARDEZ UNE TECHNOLOGIE D AVANCE GROUPE TELECOMS DE L OUEST Té. : 05 46 30 07 30 Fax : 05 46 30 07 37 Mai : info@ceso-gto.com www.ceso-gto.com Votre tééphonie d entreprise : convergence fixe & mobie Depuis

Plus en détail

Internet : Création de pages Web et contenus en ligne

Internet : Création de pages Web et contenus en ligne Internet : Création de pages Web et contenus en igne «Internet : Création de pages Web et contenus en igne» Objectifs : Créer un site Internet simpe sans avoir à connaître e angage informatique. Découvrir

Plus en détail

«RGE» travaux Liste des qualifications, certifications et parcours de formation par domaine de travaux. Date d édition : 1 septembre 2014

«RGE» travaux Liste des qualifications, certifications et parcours de formation par domaine de travaux. Date d édition : 1 septembre 2014 «RGE» travaux Liste des qualifications, certifications et parcours de formation par domaine de travaux Ce document présente : Date d édition : 1 septembre 2014 Les qualifications et certifications «RGE»

Plus en détail

SOMMAIRE. Vous souhaitez embaucher dans votre entreprise un ou plusieurs apprenti(e)s. INFOS APPRENTISSAGE 04. 06.

SOMMAIRE. Vous souhaitez embaucher dans votre entreprise un ou plusieurs apprenti(e)s. INFOS APPRENTISSAGE 04. 06. SOMMAIRE INFOS APPRENTISSAGE 04. 06. 07. L APPRENTISSAGE INDUSTRIEL LE PARCOURS DE L APPRENTISSAGE INDUSTRIEL LES MÉTIERS ET DIPLÔMES PRÉPARÉS DANS LES CENTRES DE FORMATION DE LA BRANCHE EN ÎLE-DE-FRANCE

Plus en détail

NOM : PRENOM : LEA Martin Luther King. Je suis en Terminale CAP Peintre-applicateur de revêtements et après, je fais quoi?

NOM : PRENOM : LEA Martin Luther King. Je suis en Terminale CAP Peintre-applicateur de revêtements et après, je fais quoi? 60, Rue Georges Corète Tel : 01.47.92.79.68 Je suis en Terminale CAP Peintre-applicateur de revêtements et après, je fais quoi? NOM : PRENOM : LEA Martin Luther King 1. Je souhaite travailler Inscrivez-vous

Plus en détail

«RGE» travaux Liste des qualifications et certifications par domaine de travaux. Date d édition : Janvier 2014

«RGE» travaux Liste des qualifications et certifications par domaine de travaux. Date d édition : Janvier 2014 «RGE» travaux Liste des qualifications et certifications par domaine de travaux Date d édition : Janvier 2014 Ce document présente la liste des qualifications et certifications«rge» classées par domaine

Plus en détail

Ancien prieuré. Aménagement de la maison néogothique. Projet. Maître d ouvrage : Ville de la Charité-sur-Loire 58 / Nièvre 08/11/2013

Ancien prieuré. Aménagement de la maison néogothique. Projet. Maître d ouvrage : Ville de la Charité-sur-Loire 58 / Nièvre 08/11/2013 Maître d ouvrage : Ville de la Charité-sur-Loire 58 / Nièvre Ancien prieuré Aménagement de la maison néogothique Projet 08/11/2013 // Pièces écrites / Sommaire /02 Le projet / Description architecturale

Plus en détail

Des métiers du bâtiment

Des métiers du bâtiment Des métiers du bâtiment Des métiers du bâtiment page 1 / 16 Des métiers du bâtiment page 2 / 16 Travail n 1 Lisez le document n 1 pour complétez le tableau suivant. Document n 1 En France, le bâtiment

Plus en détail

Programme d investissements d avenir Innovation urbaine Accompagnement des candidatures franciliennes

Programme d investissements d avenir Innovation urbaine Accompagnement des candidatures franciliennes - Préfecture de a région d'ie-de-france Programme d investissements d avenir Innovation urbaine Accompagnement des candidatures franciiennes Programme d Investissements d avenir (PIA) e PIA 2 éargit es

Plus en détail

UIDE DU DOCTORANT Pôle de recherchee t d enseignement supérieur 2011-2012

UIDE DU DOCTORANT Pôle de recherchee t d enseignement supérieur 2011-2012 Pôe de recherche et UIDE DU DOCTORANT d enseignement supérieur 2011-2012 L ÉDITO DU PRÉSIDENT Doctorants, vous êtes engagés dans a préparation d une thèse au sein de une des six écoes doctoraes du Pôe

Plus en détail

Les obligations de qualifications liées aux diplômes

Les obligations de qualifications liées aux diplômes Les obligations de qualifications liées aux diplômes Document en cours d élaboration (version 10 mai 2014) Vous êtes engagé(e) dans un parcours de Validation des Acquis de l Expérience (VAE). Vous devez

Plus en détail

Bâtiment et développement durable

Bâtiment et développement durable Bâtiment MAÇON MAÇON Le maçon construit le gros œuvre des bâtiments. Il met en place les fondations puis monte les structures porteuses : murs, poutrelles et planchers. Métier Le maçon réalise des travaux

Plus en détail

Automobile et aéronautique

Automobile et aéronautique Soutions et systèmes de marquage et de codage Automobie et aéronautique Nous avons conscience des difficutés particuières auxquees vous devez faire face sur vos ignes de production Dans 'industrie automobie

Plus en détail

Manuel d'utilisation de Wapam

Manuel d'utilisation de Wapam Manue de 'utiisateur de Wapam Tabe des matières 1Wapam, une recherche de motifs par automates pondérés...3 2Tutorie : un exempe simpe d'utiisation...3 Utiisation avec Rdisk...3 Utiisation sans Rdisk...6

Plus en détail

Le Conseil général, acteur de l insertion

Le Conseil général, acteur de l insertion Le Consei généra, acteur de insertion éditoria Le Consei généra est e chef de fie des poitiques de soidarités dans e Va d Oise. A ce titre, i est notamment responsabe du revenu de soidarité active (RSA)

Plus en détail

ANNEXE. Table des activités. C:\Users\Maxime\Desktop\table nomenclature activites012011.doc

ANNEXE. Table des activités. C:\Users\Maxime\Desktop\table nomenclature activites012011.doc ANNEXE Table des activités NOMENCLATURE DES ASSUREURS POUR LES ACTIVITES BTP ACTIVITES DEFINITIONS Préparation et aménagement du site 1. Démolition Démolition d ouvrages par des moyens manuels ou mécaniques

Plus en détail

Nous tenons à votre disposition des CV

Nous tenons à votre disposition des CV Nous tenons à votre disposition des CV Maintenant vous pouvez consulter les CV en ligne et déposer votre offre sur le site «plateforme-efi» OUVRIERS Info n 2015-99/ 4-6 du 11/02/2015 Pour toute question

Plus en détail

N 5 SUPERSTRUCTURE. Enveloppe Seconde œuvre. Arezou MONSHIZADE MOBat

N 5 SUPERSTRUCTURE. Enveloppe Seconde œuvre. Arezou MONSHIZADE MOBat N 5 SUPERSTRUCTURE Enveloppe Seconde œuvre Arezou MONSHIZADE MOBat SUPERSTRUCTURE: Eléments constructifs SUPERSTRUCTURE Murs et baies Plancher Toiture Couverture +Seconde oeuvre INFRASTRUCTURE Sol Semelles

Plus en détail

Face au deuil, Vous n êtes pas seul(e) Ce guide vous est proposé par la Caf de Meurthe-et-Moselle et les Associations Deuil Espoir et Favec.

Face au deuil, Vous n êtes pas seul(e) Ce guide vous est proposé par la Caf de Meurthe-et-Moselle et les Associations Deuil Espoir et Favec. Face au deui, Vous n êtes pas seu(e) Ce guide vous est proposé par a Caf de Meurthe-et-Mosee et es Associations Deui Espoir et Favec. 1 Edition 2011 ÉDITO Soutenir et accompagner Soutenir a fonction parentae

Plus en détail

Actualisation de la formation spécifique de coordonnateur SPS suivant l arrêté du 26 décembre 2012

Actualisation de la formation spécifique de coordonnateur SPS suivant l arrêté du 26 décembre 2012 Actualisation de la formation spécifique de coordonnateur SPS suivant l arrêté du 26 décembre 2012 Tout coordonnateur SPS titulaire d une attestation de formation initiale. La réglementation : - les nouveaux

Plus en détail

AGENCEUR D INTÉRIEUR. Une équipe aux. multiples savoir-faire. un métier valorisant! www.deviensagenceur.fr

AGENCEUR D INTÉRIEUR. Une équipe aux. multiples savoir-faire. un métier valorisant! www.deviensagenceur.fr AGENCEUR D INTÉRIEUR un métier valorisant! Une équipe aux multiples savoir-faire www.deviensagenceur.fr L architecte, l architecte d intérieur, le décorateur, le designer et l agenceur d intérieur contribuent

Plus en détail

Cours de Structures en béton

Cours de Structures en béton Cours de Structures en béton Chapitre 12 DETAILS DE CONSTRUCTION Section 12.3 Les murs 12.3.1 Le mur extérieur en béton armé 12.3.2 Le mur extérieur en maçonnerie traditionnelle 12.3.3 Le mur extérieur

Plus en détail

à des commissions d enquête

à des commissions d enquête Protocoe sur a nomination de juges à des commissions d enquête Adopté par e Consei canadien de a magistrature août 2010 Sa Majesté a Reine du chef du Canada, 2010 Numéro du cataogue : JU14-21/2010 ISBN

Plus en détail

UIDE DU DOCTORANT 2014 2015

UIDE DU DOCTORANT 2014 2015 UIDE DU DOCTORANT 2014 2015 ÉDITO Doctorants, Vous êtes engagés dans a préparation d une thèse au sein d une écoe doctorae d Université Paris-Est (UPE). Vous postuez ainsi au dipôme e pus éevé en France

Plus en détail

Former à un métier - Éduquer à la vie

Former à un métier - Éduquer à la vie P.I.M. (PARCOURS D INITIATION AUX METIERS) La P.I.M. est une classe de découverte des métiers qui s adresse à des jeunes qui ont minimum 15 ans (élèves de 6 ème, 5 ème ) et qui n ont pas l âge d intégrer

Plus en détail

Contacts électriques AE 08.01. Contact électrique sec à aimant Type 821 1) Seuil d'alarme inductif Type 831 Relais amplificateur Bloc relais

Contacts électriques AE 08.01. Contact électrique sec à aimant Type 821 1) Seuil d'alarme inductif Type 831 Relais amplificateur Bloc relais AE 08.0 Accessoires Contacts éectriques Conformité Contact éectrique sec à aimant Type 8 ) Seui d'aarme inductif Type 8 Reais ampificateur Boc reais Utiisation Les contacts éectriques permettent d'ouvrir

Plus en détail

Notre gamme de chaudières pour fioul et gaz Technologie à condensation Technologie basse température Boilers Accessoires.

Notre gamme de chaudières pour fioul et gaz Technologie à condensation Technologie basse température Boilers Accessoires. Venir nous voir De près Notre gae de chaudières pour fiou et gaz De oin Technoogie à condensation Technoogie basse température Boiers Accessoires Interca Wärmetechnik GmbH A Seeenkamp 0 2791 Lage Aemagne

Plus en détail

Votre guide d utilisation

Votre guide d utilisation Réaisez et éditez en igne vos certificats et ordres d assurance Votre guide d utiisation Ce nouve outi vous permet, sur vos contrats Cargo Feet ou Transfeet : de saisir et de transmettre à Covéa Feet,

Plus en détail

BAC PRO de spécialités identiques

BAC PRO de spécialités identiques Rectorat de Grenoble - SAIA 04/07/2013 CAP de spécialités identiques 221 CAP Agent polyvalent de restauration CAP Cuisine Agro-alimentaire, alimentation, cuisine CAP Charcutier traiteur CAP Boucher CAP

Plus en détail

La gestion de la relation client au sein de la PME. Contenu de la présentation. Le CRM outil pour les PME? SOGID SA

La gestion de la relation client au sein de la PME. Contenu de la présentation. Le CRM outil pour les PME? SOGID SA La gestion de a reation cient au sein de a PME Laurent Warichet 2006 SOGID. Tous droits réservés Le CRM outi pour es PME? Contenu de a présentation Qu est-ce que e CRM? Pourquoi a gestion cient? CRM :

Plus en détail

DEMANDE D'ETUDE PROGRAMME D'ASSURANCE DECENNALE ET R.C. PROFESSIONNELLE ENTREPRISE DU BATIMENT IDENTITE DU PROPOSANT

DEMANDE D'ETUDE PROGRAMME D'ASSURANCE DECENNALE ET R.C. PROFESSIONNELLE ENTREPRISE DU BATIMENT IDENTITE DU PROPOSANT : 04.93.80.71.98 DEMANDE D'ETUDE PROGRAMME D'ASSURANCE DECENNALE ET R.C. PROFESSIONNELLE ENTREPRISE DU BATIMENT IDENTITE DU PROPOSANT S.A.R.L. [ ] Ent individuelle [ ] Société Anonyme [ ] Nom ou dénomination

Plus en détail

Bâtiment PLÂTRIER- PLAQUISTE

Bâtiment PLÂTRIER- PLAQUISTE Bâtiment PLÂTRIER- PLAQUISTE PLÂTRIER- PLAQUISTE Le plâtrier-plaquiste réalise plafonds, plafonds suspendus et cloisons. Il assure également l isolation thermique et acoustique et la protection contre

Plus en détail

«RGE» travaux Liste des qualifications et certifications par domaine de travaux 16/01/2014

«RGE» travaux Liste des qualifications et certifications par domaine de travaux 16/01/2014 «RGE» travaux Liste des qualifications et certifications par domaine de travaux 16/01/2014 Ce document présente la liste des qualifications et certifications «RGE» classées par domaine de travaux liés

Plus en détail

PLOMBIERS CHAUFFAGISTES ECO ARTISAN

PLOMBIERS CHAUFFAGISTES ECO ARTISAN PLOMBIERS CHAUFFAGISTES Le monde change, votre métier aussi. Aujourd hui vos clients n ont qu un mot à la bouche : ECONOMIES D ENERGIE. Écoutez-les! Pour la performance environnementale et économique de

Plus en détail

DECLARATION NOMINATIVE ANNUELLE

DECLARATION NOMINATIVE ANNUELLE 927548 Y 2014 927548 Y SARL LITION EMO EMOLITION, TERRASSEMENTS 226 CHEMIN E L ANCIEN VALLON 06670 LEVENS ECLARATION NOMINATIVE ANNUELLE M E S S A G E S :.. Veuiez ire IMPERATIVEMENT a notice expicative

Plus en détail

PREPARER SA VISITE AUX «COULISSES DU BATIMENT» Livret destiné aux collégiens et lycéens visitant les chantiers et ateliers

PREPARER SA VISITE AUX «COULISSES DU BATIMENT» Livret destiné aux collégiens et lycéens visitant les chantiers et ateliers PREPARER SA VISITE AUX «COULISSES DU BATIMENT» Livret destiné aux collégiens et lycéens visitant les chantiers et ateliers Rendez-vous le 11 octobre 2012 pour visiter le chantier GROUPE SCOLAIRE ILOT DE

Plus en détail

Préparation au financement climatique

Préparation au financement climatique Programme des Nations Unies pour e déveoppement A servicio de as personas y as naciones Préparation au financement cimatique Un cadre pour comprendre ce que signifie être «prêt» à utiiser e financement

Plus en détail

Ossature - Poteaux-poutres

Ossature - Poteaux-poutres Construction Bois Ossature - Poteaux-poutres 2015 Construction de clos-couverts isolés en ossature bois ou système poteaux-poutres Pionnier de la construction bois dans l Ain, ELCC intègre toutes les compétences

Plus en détail

Questionnaire auto-entrepreneur Assuré

Questionnaire auto-entrepreneur Assuré 1. Nom de à assurer : Questionnaire auto-entrepreneur Assuré Nom, prénom du gérant : 2. Adresse de : Voie : Code Postal : Commune : Tél. : Fax : E-mail : 3. Date de création : 4. Numéro de SIREN : ou création

Plus en détail

Livret destiné aux collégiens

Livret destiné aux collégiens PREPARER SA VISITE AUX «COULISSES DU BTP» Livret destiné aux collégiens Rendez-vous les Visite du chantier de Sommaire 1. Qu est-ce que le batiment?... 3 Qu entend-on concrètement par «bâtiment»?... 3

Plus en détail

QUESTIONNAIRE ASSURANCE RESPONSABILITE CIVILE DECENNALE

QUESTIONNAIRE ASSURANCE RESPONSABILITE CIVILE DECENNALE QUESTIONNAIRE ASSURANCE RESPONSABILITE CIVILE DECENNALE Raison sociale : Représentant légal : Adresse : Code postal : Commune : Téléphone : Fax : Email : @ Site Web : www. Code NAF : N Siret : Date de

Plus en détail

Informations techniques. Transmetteurs et communication VEGAMET 381 VEGAMET 391 VEGAMET 624 VEGAMET 625 VEGASCAN 693

Informations techniques. Transmetteurs et communication VEGAMET 381 VEGAMET 391 VEGAMET 624 VEGAMET 625 VEGASCAN 693 Informations techniques Transmetteurs et communication VEGAMET 8 VEGAMET 9 VEGAMET 64 VEGAMET 65 VEGASCAN 69 Sommaire Sommaire Description du produit.....................................................................................

Plus en détail

ARTENARIAT. 59 e Congrès. 28 octobre 1 er novembre

ARTENARIAT. 59 e Congrès. 28 octobre 1 er novembre Vaence ARTENARIAT 2015 59 e Congrès 28 octobre 1 er novembre En 2015, e congrès de UIA se tient à Vaence du 28 octobre au 1 er novembre sur es thèmes suivants : 2015 59 e Congrès 28 octobre au 1 er novembre

Plus en détail

43 TRAVAUX DE CONSTRUCTION SPÉCIALISÉS 43.1 DÉMOLITION ET PRÉPARATION DES SITES. 43.11 Travaux de démolition. 43.12 Travaux de préparation des sites

43 TRAVAUX DE CONSTRUCTION SPÉCIALISÉS 43.1 DÉMOLITION ET PRÉPARATION DES SITES. 43.11 Travaux de démolition. 43.12 Travaux de préparation des sites 43 TRAVAUX DE CONSTRUCTION SPÉCIALISÉS Cette division comprend les activités de construction spécialisées (travaux spéciaux), c est-à-dire la construction de parties de bâtiments et d ouvrages de génie

Plus en détail

Nature de formation. Ingénieur. Mastère spécialisé Forêt Nature et Société I GREF. Cursus du GREF Forêt, nature et société

Nature de formation. Ingénieur. Mastère spécialisé Forêt Nature et Société I GREF. Cursus du GREF Forêt, nature et société SECTEUR DE LA PRODUCTION FORESTIERE Type de formation Nature de formation Niveau Ingénieurs forestiers Ingénieur Mastère spécialisé Forêt Nature et Société Mastère spécialisé Ecole Nationale du Génie Rural

Plus en détail

Un guide du bailleur : pourquoi?...3

Un guide du bailleur : pourquoi?...3 édition 2012 SOMMAIRE Un guide du baieur : pourquoi?...3 Avant a ocation Que type de ocation puis-je proposer ou accepter?...4 Quees conditions pour mon ogement mis en ocation?...5 Quees aides pour améioration

Plus en détail

LE BÂTIMENT ET SES FONCTIONS D ENCADREMENT

LE BÂTIMENT ET SES FONCTIONS D ENCADREMENT goodluz / Fotolia.com LE BÂTIMENT ET SES FONCTIONS D ENCADREMENT ÉCONOMISTE CONDUCTEUR DE TRAVAUX INGÉNIEUR CHARGÉ D AFFAIRES DES CHALLENGES À RELEVER introduction [ Le Bâtiment, plusieurs métiers, une

Plus en détail

Questionnaire. Date d effet souhaitée : Nom de l entreprise à assurer : Nom et prénom du gérant : Adresse de l entreprise : Tél.

Questionnaire. Date d effet souhaitée : Nom de l entreprise à assurer : Nom et prénom du gérant : Adresse de l entreprise : Tél. Questionnaire Questionnaire RC & DECENNALE Merci de bien vouloir nous retourner le questionnaire dûment complété et signé par: mail : contact@assurei.fr fax : 05.35.54.12.03 ou par courrier. Date d effet

Plus en détail

NOTRE MISSION NOTRE APPROCHE NOTRE ÉQUIPE NOTRE MARCHÉ. Confiance. Professionnalisme. Confidentialité

NOTRE MISSION NOTRE APPROCHE NOTRE ÉQUIPE NOTRE MARCHÉ. Confiance. Professionnalisme. Confidentialité www.cobus.net NOTRE MISSION Fournir à nos cients des soutions appropriées, sécurisées et bénéfiques Mettre en pace des soutions restant rentabes sur e ong terme et faciitant ensembe du processus de gestion

Plus en détail

CREATION D UN GROUPE SCOLAIRE

CREATION D UN GROUPE SCOLAIRE S.I.C.A. HABITAT RURAL DE LA SAVOIE 40, rue du Terraillet 73190 SAINT BALDOPH Tél. 04 79 33 06 94 Fax 04 79 85 69 92 E-mail : info@sica-hr.com Dossier 1918-2011 SYNDICAT INTERCOMMUNAL DE ST OFFENGE CREATION

Plus en détail

ESEN, le 4 Février 2009 Atelier 5. Marie Lucile MILHAUD IA IPR Lettres. daptation. Gilbert CARBOU IEN ET- STI. colarisation des élèves.

ESEN, le 4 Février 2009 Atelier 5. Marie Lucile MILHAUD IA IPR Lettres. daptation. Gilbert CARBOU IEN ET- STI. colarisation des élèves. ESEN, le 4 Février 2009 Atelier 5 Marie Lucile MILHAUD IA IPR Lettres Gilbert CARBOU IEN ET- STI daptation et colarisation des élèves andicapés Quel mode de validation et de certification des compétences?

Plus en détail

Stratégie pour le développement durable: lignes directrices et plan d action 2008 2011

Stratégie pour le développement durable: lignes directrices et plan d action 2008 2011 Consei fédéra suisse Stratégie pour e déveoppement durabe: ignes directrices et pan d action 2008 2011 Rapport du 16 avri 2008 Impressum Consei fédéra suisse Stratégie pour e déveoppement durabe: ignes

Plus en détail

l EXCLUSION, INCLUSION m

l EXCLUSION, INCLUSION m EXCLUSION, INCLUSION m education permanente CULTURE ÉDUCATION PERMANENTE «I y a eu une invention de accessibiité comme nouvee forme sociae révéatrice d une conception du traitement de atérité dans notre

Plus en détail

Une. Centre --------------

Une. Centre -------------- 59 Une Médiathèque Centre Socia (a cuture du ien socia) -------------- Émiie Dauphin Émiie Dauphin est bibiothécaire à a Médiathèque Centre Socia Yves Coppens, une structure hybride, à vocation sociae

Plus en détail

Rourétoise de rénovation SAVOIR-FAIRE - AUTHENTICITÉ - TRADITION - QUALITÉ

Rourétoise de rénovation SAVOIR-FAIRE - AUTHENTICITÉ - TRADITION - QUALITÉ Rourétoise de rénovation SAVOIR-FAIRE - AUTHENTICITÉ - TRADITION - QUALITÉ 35 ans de savoir-faire, d authenticité, de tradition pour donner vie à vos projets Artisan Maçon reconnu par 35 années d Expérience

Plus en détail

Plombier, c'est quoi?

Plombier, c'est quoi? Plombier, c'est quoi? Un plombier est un ouvrier qui s occupe / d installer et réparer les canalisations d eau et de gaz. Certains plombiers se spécialisent dans des domaines particuliers ou complètent

Plus en détail

UNIVERSITÉ LIBRE DE BRUXELLES FACULTÉ DE PHARMACIE SCIENCES PHARMACEUTIQUES COSMÉTOLOGIE ET DERMOPHARMACIE PHARMACIE OFFICINALE PHARMACIE D INDUSTRIE

UNIVERSITÉ LIBRE DE BRUXELLES FACULTÉ DE PHARMACIE SCIENCES PHARMACEUTIQUES COSMÉTOLOGIE ET DERMOPHARMACIE PHARMACIE OFFICINALE PHARMACIE D INDUSTRIE SCIENCES PHARMACEUTIQUES COSMÉTOLOGIE ET DERMOPHARMACIE PHARMACIE OFFICINALE PHARMACIE D INDUSTRIE PHARMACIE HOSPITALIÈRE UNIVERSITÉ LIBRE DE BRUXELLES FACULTÉ DE PHARMACIE BIOLOGIE CLINIQUE 1 DES PROGRAMMES

Plus en détail

Dommages ouvrage, CNR, TRC. Renseignements généraux

Dommages ouvrage, CNR, TRC. Renseignements généraux Dommages ouvrage, CNR, TRC Référence de votre cabinet Code ORIAS N : Cachet de votre cabinet : Renseignements généraux Raison sociale Le proposant Nom prénom Adresse Code postal Ville Tél Fax Mail Code

Plus en détail

Nom ou dénomination commerciale : Adresse : suite Code Postal : [ ] Ville : Tél. :

Nom ou dénomination commerciale : Adresse : suite Code Postal : [ ] Ville : Tél. : DEMANDE D'ETUDE PROGRAMME D'ASSURANCE DECENNALE ET R.C. PROFESSIONNELLE ENTREPRISE DU BATIMENT S.A.R.L. [ ] Ent individuelle [ ] Société Anonyme [ ] IDENTITE DU PROPOSANT Nom ou dénomination commerciale

Plus en détail

Rapport d activités 2013

Rapport d activités 2013 Rapport d activités 213 1 1 1.1 Sudoc... p. 5 Nouvee convention de participation au Sudoc... p. 5 Sudoc professionne... p. 5 Sudoc pubic... p. 5 Ouverture de Coodus pour une simpification de exemparisation...

Plus en détail

QUESTIONNAIRE ASSURANCE RESPONSABILITE CIVILE PROFESSIONNELLE ET DECENNALE CONTRACTANTS GENERAUX

QUESTIONNAIRE ASSURANCE RESPONSABILITE CIVILE PROFESSIONNELLE ET DECENNALE CONTRACTANTS GENERAUX QUESTIONNAIRE ASSURANCE RESPONSABILITE CIVILE PROFESSIONNELLE ET DECENNALE CONTRACTANTS GENERAUX 1 RENSEIGNEMENTS GENERAUX Merci de compléter ce document en lettres capitales Date d effet souhaitée : /

Plus en détail

SPRITE 2015. ALPINE SPORT CRUZER SR www.spritecaravans.com SPIRIT OF ADVENTURE

SPRITE 2015. ALPINE SPORT CRUZER SR www.spritecaravans.com SPIRIT OF ADVENTURE SPRITE 2015 SPIRIT OF ADVENTURE Sprite Après-ventes Lorsque vous achetez une caravane Sprite, vous achetez pus qu une caravane. Vous bénéficiez égaement du service Supercare, a principae organisation Après

Plus en détail

STAGE STAGE STAGE STAGE STAGE

STAGE STAGE STAGE STAGE STAGE 01 STAGE 03 STAGE 02 STAGE 04 STAGE 05 STAGE I I I - - I Le système de management intégré : es normes ISO 9001/ISO 14001/ OHSAS 18001 Le système de management de quaité : a norme ISO 9001 (Exigences- Audit

Plus en détail

SERRURIER. Liste des domaines étudiés Listes des produits Liste des produits avec nom d usage. Construction 45.2 Amiante Acier.

SERRURIER. Liste des domaines étudiés Listes des produits Liste des produits avec nom d usage. Construction 45.2 Amiante Acier. serrurierv2 Page 1 sur 8 SERRURIER Liste des domaines étudiés Listes des produits Liste des produits avec nom d usage Construction 45.2 Amiante Acier Mécanique Benzène dans mélange d'hydrocarbures Chrome

Plus en détail

Année 2008. Projet de document d accompagnement. Champ professionnel HABITAT

Année 2008. Projet de document d accompagnement. Champ professionnel HABITAT Groupe de travail SEGP nnée 2008 Projet de document d accompagnement Champ professionnel HBITT CHMP PROFESSIONNEL : HBITT FMILLES D CTIVITES : Construction ménagement - gencement - Finition Equipements

Plus en détail