Serrurier Métallier. Thionville l Hayange l l s. Moyeuvre /Grande. Montigny les Metz l l l s. Morhange l s s. Verny. l l s Jarville l.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Serrurier Métallier. Thionville l Hayange l l s. Moyeuvre /Grande. Montigny les Metz l l l s. Morhange l s s. Verny. l l s Jarville l."

Transcription

1 Serrurier Métaier Formations 2009/2010 Lorraine 54 - Meurthe-et-Mosee 55 - Meuse 57 - Mosee 88 - Vosges Verdun k 55 Bar-e-Duc k Landres Briey Thionvie Hayange s Pont-à-Mousson k 54 Nancy Tou Moyeuvre /Grande Charmes Verny Montigny es Metz s s Jarvie sk Lunévie Arches Morhange s s Saint-Dié s Remiremont k Behren es Forbach s Sarreguemines Niveaux de niveau CAP s niveau BP-Bac Pro Organismes de n Lycée Professionne/ EREA (Etabissement Régiona d Enseignement Adapté) n GRETA n CFA n AFPA n Compagnons du devoir Spéciaisation k Menuiserie Au PVC Verre

2 Serrurier Métaier En quoi consiste ce métier? Un métier de tradition tourné vers avenir. I y a queques temps encore on appeait serrurier. Aujourd hui, es activités du métaier ne se cantonnent pus à a serrure mais ees s étendent à tous es ouvrages métaiques du bâtiment, de industrie, du mobiier urbain et de a décoration. Seon e type, a taie et e positionnement sur e marché de entreprise, e métaier est pus ou moins spéciaisé ou poyvaent. I peut travaier dans pusieurs spéciaités : a métaerie-serrurerie, a menuiserie métaique (portes et fenêtres), a construction métaique, agencement et a décoration, a ferronnerie d art. I peut aussi bien être amené à monter une charpente métaique sur un grand chantier qu à poser une porte bindée ou une véranda chez un particuier. I utiise une gamme de pus en pus arge de matières et de techniques : auminium, acier inoxydabe, aiage, cuivre, aiton, piage des tôes, soudure sous toutes ses formes, technoogie au-verre I commence par étudier es documents techniques (dessins et pans) puis choisit es outis et machines nécessaires à a réaisation de ouvrage. I cacue es dimensions des pièces à fabriquer, trace et découpe es contours. I façonne ensuite es pièces découpées et es met en forme, généraement par piage. I ajuste et fixe es ééments à assember par soudure à arc ou par vissage. Quaités requises : - Ingéniosité, précision - Aptitude au dessin et créativité - Aptitude à visuaiser dans espace et en perspective Comment évouer? La profession est particuièrement ouverte et, a promotion interne très déveoppée car a popuation saariée des métaiers est âgée. Une expérience confirmée et une reconnaissance du chantier permettent d accéder aux fonctions de chef d équipe. Le métaier expérimenté peut aussi créer sa propre entreprise ou reprendre une entreprise. Les architectes aiment e méta. L évoution des techniques, a mutipication des matériaux, de nouvees règes en matière de sécurité et de protection ou environnement offrent des opportunités de s compémentaires. Ce métier est accessibe aux femmes et aux hommes. Les créneaux porteurs sont : es aarmes et es automatismes, a sécurité des personnes et des biens, a maintenance-rénovation des bâtiments industries. Cependant un certain nombre d entreprises tiennent à préserver un certain savoir-faire artisana avec a ferronnerie d art. Dafco/src-oct 09

3 Eectricien Formations 2009/2010 Lorraine 54 - Meurthe-et-Mosee 55 - Meuse 57 - Mosee 88 - Vosges Stenay Verdun s s 55 Bar-e-Duc s s Commercy s n Longwy s s Vierupt s k Landres s Briey s n Jarny s Tou Pont-à-Mousson s s n Pompey s Thionvie s n Knutange Yutz s s s n Hayange s n Moyeuvre /Grande Rombas s Woippy Metz 57 Montigny es Metz 54 Nancy Laxou sn s n s s s k Mary Maxévie s n Art/Meurthe s Favigny/Mosee Lunévie s n 88Remiremont Mirecourt s Thaon/Vosges s n n Freyming- Merebach s Gobey Epina Arches Saint-Avod s n Morhange s s s Saint-Dié s s n n Sarreguemines s s n n Sarrebourg s s n Bitche s s Niveaux de niveau CAP s niveau BP-Bac Pro n niveau BTS-DUT Organismes de n Lycée Professionne/ EREA (Etabissement Régiona d Enseignement Adapté) n GRETA n CFA n AFPA n Compagnons du devoir Spéciaisation k Technicien en ascenseur k Eectricien du Bâtiment

4 Eectricien En quoi consiste ce métier? L activité de base de éectricien est instaation du réseau de câbes qui distribue e courant et e raccordement des différents appareiages : tabeaux éectriques, dispositifs de sécurité Avant de procéder à instaation, éectricien it es pans ou es schémas de câbage. I prépare e chantier (traçage, percement des murs, sceements). I pose es câbes éectriques et monte appareiage basse-tension : tabeaux éectriques, interrupteurs, prises de courant. I met aors en pace écairage, e chauffage ou a cimatisation. I raccorde es différents matéries. I contrôe instaation avant a mise sous tension, effectue es essais (mesures, tests) et es régages. I est de pus en pus amené à exercer une activité de maintenance des circuits éectriques et des différents équipements : ocaisation de a panne, diagnostic, rempacement de a pièce défectueuse, remise en état de fonctionnement. Les courants forts constituent activité de base des éectriciens : écairage pubic, cimatisation, câbage d armoires, chauffage éectrique. Cette activité représente toujours essentie de activité des entreprises d éectricité. Mais activité des courants faibes est en pein essor : instaation d aarmes incendie, téésurveiance et téégestion de bâtiments, instaation de réseaux informatiques et précâbage, sonorisation de saes. Le déveoppement de ces activités requiert des compétences techniques nouvees dans des domaines pointus tes que éectronique, a micro-informatique, es transferts de données ou es téécommunications. Se déveoppe aussi a gestion technique du bâtiment (GTB) qui permet de pioter automatiquement e régage du chauffage, de a ventiation et de a cimatisation, ouverture des portes ou des fenêtres, écairage, es commandes d ascenseurs ou encore es aarmes (téésurveiance, contrôe accès, sécurité incendie). Ce contrôe se fait à partir d un poste centra situé au sein de entreprise d éectricité. L objectif principa est de réaiser des économies d énergie. L entreprise peut aors conseier son cient sur utiisation a pus économique possibe de ses appareis éectriques grâce à a surveiance et à étude de sa consommation. Quaités requises : - Aptitude pour es maths et a physique - Attrait pour e travai manue - Bonne représentation spatiae - Capacité d adaptation à évoution technique - Esprit ogique et méthodique Comment évouer? Le compagnon éectricien a de mutipes possibiités d évoution : - avec de expérience, i peut devenir chef d équipe, voire chef de chantier - i peut travaier en bureau d études (réaiser es pans et schémas d une instaation) - i peut se spéciaiser grâce à une compémentaire dans un produit particuier : ascenseurs, téécommunications, éectroménager, froid et cimatisation - i peut créer sa propre entreprise ou reprendre une entreprise Ce métier est accessibe aux femmes et aux hommes. Dafco/src-oct 09

5 Instaateur Sanitaire et Thermique Formations 2009/2010 Lorraine 54 - Meurthe-et-Mosee 55 - Meuse 57 - Mosee 88 - Vosges Verdun 55 s s s Longwy n Thionvie Moyeuvre /Grande s k Taange n Woippy 57 Montigny es Metz s s s n Laxou s s Pont-à-Mousson s n k 54 Nancy s s k Art/Meurthe s Jarvie s 88Arches Bains-es-Bains s s s k Freyming-Merebach s Gobey Bitche s s Niveaux de niveau CAP s niveau BP-Bac Pro n niveau BTS/DUT Organismes de n Lycée Professionne/ EREA (Etabissement Régiona d Enseignement Adapté) n GRETA n CFA n AFPA n Compagnons du devoir n DUT Spéciaisation k Piscine k Froid cim k Maintenance en Equipements Thermiques Individues (METI)

6 Instaateur Sanitaire et Thermique En quoi consiste ce métier? L instaateur sanitaire intervient juste après e gros œuvre. D après es pans, i repère e passage des canaisations, trace eur empacement et pose es fixations qui permettront d instaer es tuyauteries. A a fin du chantier, i pose es appareis et accessoires (avabos, baignoires, chauffe-eau ) et effectue es derniers régages. Son travai comporte de a manutention, du percement de murs et de daes de béton avant de pacer es supports et tuyauteries. L instaateur sanitaire façonne es tuyauteries qui reieront es composantes de instaation. I doit mettre aors en œuvre ses compétences de soudeur. Après avoir posé es ééments de pomberie, i vérifie étanchéité du système et e fonctionnement de chaque apparei avant toute mise en service. L instaateur thermique instae, met en service et assure a maintenance des instaations de chauffage et d eau chaude sanitaire. I s occupe égaement de tout ce qui concerne a ventiation des ocaux, a réguation du chauffage. I peut aussi être amené à intervenir sur des instaations de cimatisation. Pour réaiser instaation de chauffage, i doit tracer e passage des canaisations, réaiser es percements, préparer es ééments de tuyauteries en effectuant des fietages, des joints, des cintrages et des soudures. Une fois e montage de instaation terminé, i a met en route et effectue es régages nécessaires. I intervient ensuite réguièrement pour assurer a maintenance de instaation. Quaités requises : - Dextérité, précision, rigueur (respect de a régementation) - Aptitude au travai d équipe - Intérêt pour a technique - Esprit ogique et méthodique - Bon contact et goût des reations commerciaes Comment évouer? La profession est particuièrement ouverte et a promotion interne très déveoppée. Une expérience confirmée et une reconnaissance du chantier permettent d accéder aux fonctions de chef de chantier. La poyvaence sur pusieurs technoogies tend à devenir a rège (sanitaire et thermique, chauffage, éectricité).l instaateur sanitaire ou thermique peut créer sa propre entreprise ou reprendre une entreprise. Ce métier est accessibe aux femmes et aux hommes. Dafco/src-oct 09

7 Menuisier Formations 2009/2010 Lorraine 54 - Meurthe-et-Mosee 55 - Meuse 57 - Mosee 88 - Vosges Verdun 55 s k Bar-e-Duc k Briey Thionvie s Pont-à-Mousson k Neufchâteau s s Laxou s s 54Jarvie Liffo e Grand s Metz s Charmes 88 k 57 Verny Montigny es Metz s s s Art/Meurthe s Lunévie Epina Arches s Remiremont k Sarreguemines Sarrebourg Sauxures/Moseotte s Niveaux de niveau CAP s niveau BP-Bac Pro Organismes de n Lycée Professionne/ EREA (Etabissement Régiona d Enseignement Adapté) n GRETA n CFA n AFPA n Compagnons du devoir Spéciaisation k Menuiserie Au PVC Verre

8 Menuisier En quoi consiste ce métier? Le menuisier fabrique et instae portes, fenêtres, parquets, escaiers, voets, pacards etc. pour aménager et restaurer intérieur des ogements, bureaux et magasins. I travaie e bois mais aussi de pus en pus avec d autres matériaux : aggomérés, aiages égers, auminium, PVC, paques de pâtre etc. La connaissance de tous ces matériaux est un des points forts du menuisier. Une fois es pans en main, à ateier, i procède à a découpe des différentes pièces avec aide de machines dont certaines sont à commandes numériques. I assembe ces différentes pièces. Soit i pose ui-même sur e chantier, soit un poseur e fera. En effet, seon a taie et a stratégie de entreprise, e métier de menuisier varie beaucoup. Dans es entreprises artisanaes, souvent e compagnon menuisier fabrique et instae uimême. Si entreprise est pus importante et qu ee fabrique des menuiseries en série, ee a une équipe réduite de menuisiers fabricants, et une équipe pus importante de menuisiers poseurs. Le menuisier poseur travaie sous a direction du conducteur de travaux. I prépare instaation (traçage de empacement au so), puis pose es ééments en veiant à respecter e panning. I doit s adapter car chaque chantier est différent. Quaités requises : - Sens artistique - Soin, précision, minutie, habieté - Sens de organisation et de a représentation géométrique - Bon contact et goût des reations commerciaes Comment évouer? La profession est particuièrement ouverte et a promotion interne très déveoppée. Une expérience confirmée et une reconnaissance du chantier permettent d accéder aux fonctions de chef d équipe, puis de chef de chantier ou de chef d ateier. A partir d une de base en menuiserie, i peut se spéciaiser et devenir agenceur, cuisiniste, parqueteur, escaiéteur, paquiste, vernisseur, mais i peut aussi acquérir une doube compétence en menuiserie-charpente. I peut aussi créer sa propre entreprise ou reprendre une entreprise. Ce métier est accessibe aux femmes et aux hommes. Dafco/src-oct 09

9 Carreeur Formations 2009/2010 Lorraine 54 - Meurthe-et-Mosee 55 - Meuse 57 - Mosee 88 - Vosges Verdun 55 Bar-e-Duc Woippy Pont-à-Mousson Montigny es Metz s Arches s Lunévie Gobey Niveaux de niveau CAP s niveau BP-Bac Pro Organismes de n Lycée Professionne/ EREA (Etabissement Régiona d Enseignement Adapté) n GRETA n CFA n AFPA n Compagnons du devoir

10 Carreeur En quoi consiste ce métier? Le compagnon carreeur intervient une fois e gros œuvre terminé, mais i peut arriver qu i construise ui-même e mur sur eque i va poser des carreaux. Le carreeur pose des carreaux, des daes ou des mosaïques au so et sur es murs de cuisines, saes de bains, piscines, façades d immeubes, etc. I doit avoir de bonnes notions de maçonnerie car i doit préparer a surface à couvrir de carreaux. En effet, i recouvre a surface d une chape qu i fabrique à partir de sabe et de ciment. I y dépose une couche d enduit pour rendre a surface isse. I utiise une équerre et un fi à pomb pour tracer des repères qui permettent un bon aignement des carreaux. I peut aors répandre du ciment ou de a coe sur a surface à couvrir et y pacer es carreaux es uns contre es autres. Une fois e carreage sec, i réaise es joints en appiquant de a coe iquide ou du ciment. Le compagnon carreeur procède enfin au nettoyage du carreage. Outre es travaux neufs, i effectue souvent des réparations ou des aménagements de ogements. Quaités requises : - Rigueur et précision - Sens du décor - Goût du cacu et du dessin - Bon contact et goût des reations commerciaes Comment évouer? La profession est particuièrement ouverte et a promotion interne très déveoppée. Une expérience confirmée et une reconnaissance du chantier permettent d accéder aux fonctions de chef d équipe, puis de chef de chantier. Le compagnon carreeur peut se spéciaiser dans son domaine ou acquérir une compétence en effectuant diverses s compémentaires. I peut aussi se mettre à son compte. Ce métier est accessibe aux femmes et aux hommes. Dafco/src-oct 09

11 Patrier Paquiste Formations 2009/2010 Lorraine 54 - Meurthe-et-Mosee 55 - Meuse 57 - Mosee 88 - Vosges Verdun 55 Bar-e-Duc Commercy Pont-à-Mousson Montigny es Metz s 54 Nancy 57 88Arches Raon Etape Lunévie Gobey Fauquemont Niveaux de niveau CAP s niveau BP-Bac Pro Organismes de n Lycée Professionne/ EREA (Etabissement Régiona d Enseignement Adapté) n GRETA n CFA n AFPA n Compagnons du devoir

12 Patrier Paquiste En quoi consiste ce métier? Les métiers de pâtrier et de paquiste tendent à se séparer. Le compagnon pâtrier commence son travai orsque es structures et es équipements de gros œuvre sont achevés. I va donner un aspect présentabe aux surfaces aissées à état brut par e maçon à intérieur du bâtiment. Le pâtrier traditionne fabrique ui-même son pâtre qu i diue avec de eau, puis i étae à aide d une taoche. Enfin, i isse enduit avec une truee afin d obtenir une coison parfaitement droite et isse. I doit être particuièrement appiqué car enduit peut être a décoration définitive de a coison. I peut arriver qu i réaise des enduits extérieurs. I peut aussi, e cas échéant, poser des isoants thermiques et acoustiques : aine de verre, poystyrène. Le pâtrier peut être amené à mettre en pratique des compétences spécifiques en décoration dans des entreprises qui ont choisi de se spéciaiser dans e staff et e stuc. Le pâtrier se fait aors staffeur-ornemaniste pour réaiser des mouures de pafond, des corniches, des rosaces, des pinthes, des piastres etc. Le pâtrier peut être aussi stucateur. Le stuc est un méange de pâtre, de coorants et de poussières de pierre ou de marbre. A aide de ce matériau, e stucateur pourra imiter à a perfection a pierre, e marbre ou e granit. Mais i doit aussi posséder d autres compétences, notamment en isoation intérieure et en pose de menuiseries. Sur un petit chantier, on ui demandera d être poyvaent (i devra réaiser a pose de paques, enduit, e issage, es joints ). Sur un chantier de pus grande importance, i sera spéciaisé sur une tâche particuière. I doit donc pouvoir s adapter au type de chantier. Quaités requises : - Sens de a méthode et de organisation - Rapidité, soin et précision - Goût et sens de a décoration - Bon contact et goût des reations commerciaes Comment évouer? La profession est particuièrement ouverte et a promotion interne très déveoppée. Une expérience confirmée permet d accéder aux fonctions de chef d équipe. Avec de expérience professionnee, i peut envisager de créer sa propre entreprise ou de reprendre une entreprise. Ce métier est accessibe aux femmes et aux hommes. Le paquiste est un poseur de matériaux. En effet, c est un spéciaiste de a pose de paques de pâtre et de coisons préfabriquées dans es ogements, es bureaux, es hôpitaux, es cinémas etc. I doit être précis. Dafco/src-oct 09

13 Charpentier - Couvreur Formations 2009/2010 Lorraine 54 - Meurthe-et-Mosee 55 - Meuse 57 - Mosee 88 - Vosges Verdun s 55 Montigny 57 es Metz s m k 54Jarvie k 88Arches Gobey k s Sauxures/Moseotte s Niveaux de niveau CAP s niveau BP-Bac Pro m mention compémentaire Organismes de n Lycée Professionne/ EREA (Etabissement Régiona d Enseignement Adapté) n GRETA n CFA n AFPA n Compagnons du devoir Spéciaisation k Couvreur - Zinguerie

14 Charpentier - Couvreur En quoi consiste ces métiers? Le compagnon charpentier réaise et restaure es charpentes de tous types de constructions. Lorsqu i s agit d une construction en bois, i réaise toute ossature du bâtiment. La réaisation de a charpente débute dans ateier. A partir des pans fournis par architecte ou e bureau d études, e compagnon charpentier dessine e tracé grandeur nature de a charpente. On appee cea réaiser épure. Aujourd hui, i s aide de ogicies de cacu de charpente pour réduire es erreurs. Une fois qu i a choisi e bois e pus adapté, i découpe es ééments de a charpente à aide de machines à commandes numériques. Enfin, une équipe de compagnons charpentiers peut faire un essai de montage de a charpente en ateier. Cea permet de corriger d éventuees erreurs. Dernière étape : assembage, e montage, a fixation des ééments de a charpente par une équipe de compagnons charpentiers sur e chantier à aide de machines et outis de evage perfectionnés. Les compagnons charpentiers utiisent de pus en pus es composants industries, tes que fermettes (charpentes préfabriquées et égères) assembées par connecteurs métaiques, poutres composites ou ééments en ameé-coé. Quaités requises : Goût du travai en équipe Sens de organisation et de a représentation géométrique Aptitude à visuaiser dans espace et en perspective Sens de équiibre, résistance physique et rigueur Comment évouer? La profession est particuièrement ouverte et, a promotion interne très déveoppée. Une expérience confirmée et une reconnaissance du chantier permettent d accéder aux fonctions de chef d équipe, de chef d ateier, de chef de chantier et aux fonctions d études dans entreprise. Le compagnon charpentier peut se spéciaiser dans a construction de maisons à ossature bois, devenir technicien métreur charpente couverture, se spéciaiser dans a restauration de charpentes anciennes. I peut aussi se mettre à son compte. Le métier de couvreur est un métier riche, varié et en peine évoution. Le couvreur réaise a couverture (a toiture d une construction) à aide de différentes techniques et de différents matériaux : es techniques traditionnees avec es tuies et es ardoises, es techniques innovantes avec e zinc, e cuivre, inox. I pose es ééments associés à a couverture :châssis, châtières, gouttières, ucarnes, ééments décoratifs... Mais outre exercice traditionne du métier, i peut aussi être amené à aménager des combes, poser des fenêtres de toit et des voets rouants, et poser isoation extérieure. I doit être capabe de faire appe à des techniques annexes comme a charpente, isoation, a maçonnerie. I est aors couvreur zingueur, couvreur étanchéiste, couvreur bardeur... Lorsqu i est un spéciaiste du toit, i doit connaître toutes es formes de toiture (de a couverture en ardoise à a verrière), ses extensions (bardages et vêtures) ainsi que es activités compémentaires tees que étanchéité, entretien et a maintenance des toitures, instaation d équipements de sécurité (ignes de vie, garde-corps d accès au toit), et instaation de produits de a domotique (paratonnerres, antennes, systèmes de désenfumage). Quaités requises : - Bonne connaissance du cacu, du métré, du dessin, précision, méthode - Goût et sens de a décoration - Bon contact et goût des reations commerciaes - Respect des normes et des règes de sécurité Comment évouer? La profession est particuièrement ouverte et, a promotion interne très déveoppée. Une expérience confirmée et une reconnaissance du chantier permettent d accéder aux fonctions de chef d équipe, puis de chef de chantier. Le couvreur peut se spéciaiser en monuments historiques. Son travai atteindra aors e niveau de oeuvre d art. I restaurera des tourees, dômes ou fèches d égises, des couvertures de châteaux. I peut aussi créer sa propre entreprise ou reprendre une entreprise. Dafco/src-oct 09 Ce métier est accessibe aux femmes et aux hommes.

15 Peintre Appicateur de revêtements Formations 2009/2010 Lorraine 54 - Meurthe-et-Mosee 55 - Meuse 57 - Mosee 88 - Vosges Verdun s 55 Bar-e-Duc s Briey Pont-à-Mousson k s Laxou 54 s 57 Verny Montigny es Metz s s s 88Arches Epina Lunévie Fauquemont Raon Etape s Gobey Niveaux de niveau CAP s niveau BP-Bac Pro Organismes de n Lycée Professionne/ EREA (Etabissement Régiona d Enseignement Adapté) n GRETA n CFA n AFPA n Compagnons du devoir Spéciaisation k Peinture décoration

16 Peintre Appicateur de revêtements En quoi consiste ce métier? Le travai de peintre ne se imite pus aux travaux traditionnes de peinture. Le compagnon peintre pose aussi des papiers peints, des revêtements muraux, de so et de vitrerie. I peut aussi être amené à s occuper de isoation acoustique des ocaux, de a pose de coisons sèches et de faux pafonds ainsi que de a décoration : faux bois, faux marbre, patine, dorure La richesse de ce métier tient dans a diversité des tâches : e compagnon peintre n effectue jamais es mêmes travaux. Avant toute appication de produits ou de revêtements, e peintre doit préparer a surface c est-à-dire mettre en pace e chantier (monter es échafaudages, instaation des fournitures, tabes à tréteaux), enever es anciens revêtements et nettoyer a surface. Enfin, i pourra appiquer a peinture ou e revêtement. I choisit ses produits en fonction de a surface à traiter. I doit être capabe de s adapter aux évoutions technoogiques et aux évoutions techniques de mise en œuvre dès qu un nouveau produit ou un nouveau procédé est ancé sur e marché. Quaités requises : - Minutie et sens esthétique - Soin et précision - Savoir écouter e cient - Discrétion - Habieté manuee - Ordre et propreté - Perception correcte des coueurs Comment évouer? La profession est particuièrement ouverte et a promotion interne très déveoppée. Une expérience confirmée et une reconnaissance du chantier permettent d accéder aux fonctions de chef d équipe, puis de chef de chantier. I peut diversifier ses compétences en effectuant diverses s compémentaires : isoation-finition, paquiste, améioration de habitat, pose de revêtements de so. Mais i peut aussi accéder avec a continue aux fonctions techniques, commerciaes et d encadrement. I peut aussi créer sa propre entreprise ou reprendre une entreprise. Ce métier est accessibe aux femmes et aux hommes. Dafco/src-oct 09

17 Maçon Formations 2009/2010 Lorraine 54 - Meurthe-et-Mosee 55 - Meuse 57 - Mosee 88 - Vosges Verdun s 55 Bar-e-Duc s Commercy Briey Pont-à-Mousson s Woippy Laxou 54 s 57 Verny Montigny es Metz s s s Jarvie Charmes s s Lunévie 88Arches Epina Fauquemont Raon Etape s s Gobey s Remiremont Niveaux de niveau CAP s niveau BP-Bac Pro Organismes de n Lycée Professionne/ EREA (Etabissement Régiona d Enseignement Adapté) n GRETA n CFA n AFPA n Compagnons du devoir

18 Maçon En quoi consiste ce métier? Sur e chantier, e maçon a un rôe important. Tous es corps de métiers s organisent autour de son travai ; de son intervention dépend souvent a bonne marche du chantier. Le maçon réaise a partie du gros-œuvre appeée maçonnerie, première étape de édification d un bâtiment. I exécute ou dirige es travaux de construction de tous types d ouvrages : maisons individuees, ogements coectifs, bâtiments industries, ocaux commerciaux, bureaux mais aussi ponts, tunnes, barrages, centraes éectriques I restructure et réhabiite toutes sortes de ocaux et restaure des bâtiments anciens. En fonction des chantiers, i peut être chargé d impanter e bâtiment, de réaiser es fondations de ceui-ci, de monter des murs, des coisons en assembant des matériaux traditionnes (pierres, briques, parpaings ) avec des produits iants (ciment, mortier ) ou en assembant des panneaux préfabriqués, aggomérés ou des paques de béton. Dans a maçonnerie, deux profis professionnes cohabitent : - e compagnon maçon qui, s appuyant sur des techniques traditionnees, construit en pierres, briques, parpaings et réaise des enduits. I peut être amené à éargir son savoir-faire dans des métiers connexes : briqueteur, pâtrier, appicateur d enduits de façade, carreeur. I doit être capabe de faire appe à des techniques annexes comme a taie de pierre et à des pratiques anciennes de construction (pisé, enduits à a chaux, mortiers de chanvre) quand i est amené à restaurer des bâtiments anciens. - e constructeur en béton armé qui, s appuyant sur des procédés industriaisés, réaise murs, panchers, escaiers en utiisant e pus souvent des coffrages appeés «banches» dans esques i coue du béton ou, en paçant à aide d engins de evage des panneaux préfabriqués. I est amené à utiiser des procédés de pus en pus variés et à éargir, e pus souvent, ses compétences vers e banchage, coffrage, ferraiage, montage evage ou a conduite d engins. Quaités requises : - Goût du travai en équipe et au grand air - Sens de initiative - Capacité à s organiser et gérer son temps - Résistance physique Comment évouer? La profession est particuièrement ouverte et a promotion interne très déveoppée. Une expérience confirmée et une reconnaissance du chantier permettent d accéder aux fonctions de chef d équipe, puis de chef de chantier. Du fait que es marchés se diversifient et que es matériaux évouent, e rôe du maçon s éargit et e métier s ouvre à d autres activités (isoation extérieure, ravaement) I peut créer sa propre entreprise ou reprendre une entreprise. Ce métier est accessibe aux femmes et aux hommes. Dafco/src-oct 09

19 Soier Moquettiste Formations 2009/ Montigny es Metz 57 Fauquemont Niveaux de 54 Lunévie niveau CAP s niveau BP-Bac Pro Organismes de Lorraine 54 - Meurthe-et-Mosee 55 - Meuse 57 - Mosee 88 - Vosges 88Arches n Lycée Professionne/ EREA (Etabissement Régiona d Enseignement Adapté) n GRETA n CFA n AFPA n Compagnons du devoir

20 Soier Moquettiste En quoi consiste ce métier? Le compagnon soier moquettiste pose des papiers peints, des revêtements muraux et de so (ex : parquets stratifiés, inoéum, sos pastiques pour es saes de sport ). La richesse de ce métier tient dans a diversité des tâches : e compagnon n effectue jamais es mêmes travaux. Pour rendre e support (so, mur) parfaitement isse, i ponce, décape, enduit pour enfin niveer. I choisit ses produits en fonction de a surface à traiter. Une autre tâche déicate à effectuer est e travai de découpe pour e passage des portes, des tuyaux, es contours d une cheminée Le compagnon soier moquettiste doit être capabe de s adapter aux évoutions technoogiques et aux évoutions techniques de mise en œuvre dès qu un nouveau produit ou un nouveau procédé est ancé sur e marché (ex : dans es hôpitaux, pour rendre es revêtements pastiques étanches, e soier va pratiquer une soudure à chaud). I doit pouvoir conseier a cientèe sur e type de revêtements et sur e type de décoration. Quaités requises : - Soin et précision - Goût pour a décoration - Créativité - Bon contact et goût des reations commercia Comment évouer? La profession est particuièrement ouverte et a promotion interne très déveoppée. Une expérience confirmée et une reconnaissance du chantier permettent d accéder aux fonctions de chef d équipe, puis de chef de chantier. I peut diversifier ses compétences en effectuant diverses s compémentaires : isoation-finition, paquiste, améioration de habitat. Mais i peut aussi accéder avec a continue aux fonctions techniques, commerciaes et d encadrement. I peut créer sa propre entreprise ou reprendre une entreprise. Ce métier est accessibe aux femmes et aux hommes. Dafco/src-oct 09

21 Métiers de a Pierre Formations 2009/2010 Lorraine 54 - Meurthe-et-Mosee 55 - Meuse 57 - Mosee 88 - Vosges s s s u Remiremont Niveaux de niveau CAP s niveau BP-Bac Pro u mention compémentaire Organismes de n Lycée Professionne/ EREA (Etabissement Régiona d Enseignement Adapté) n GRETA n CFA n AFPA n Compagnons du devoir

Serrurier Métallier. Formations 2010/2011. Lorraine 54 - Meurthe-et-Moselle 55 - Meuse 57 - Moselle 88 - Vosges. Landres s. Thionville.

Serrurier Métallier. Formations 2010/2011. Lorraine 54 - Meurthe-et-Moselle 55 - Meuse 57 - Moselle 88 - Vosges. Landres s. Thionville. Serrurier Métaier Formations 2010/2011 Verdun 55 Bar-e-Duc s Landres s Briey Thionvie Hayange s s Pont-à-Mousson Tou 54 Nancy 57 Verny Montigny es Metz s s Jarvie Morhange s Lunévie Behren es Forbach Sarreguemines

Plus en détail

Village des Métiers, de la Formation et de l Emploi

Village des Métiers, de la Formation et de l Emploi Serrurier Métallier Un métier de tradition tourné vers l avenir. Il y a quelques temps encore on l appelait serrurier. Aujourd hui, les activités du métallier ne se cantonnent plus à la serrure mais elles

Plus en détail

Intégration visuelle des installations de branchement aux bâtiments résidentiels. Guide des bonnes pratiques

Intégration visuelle des installations de branchement aux bâtiments résidentiels. Guide des bonnes pratiques Intégration visuee des instaations de branchement aux bâtiments résidenties Guide des bonnes pratiques Guide des bonnes pratiques Légende s techniques PRINCIPAUX SYMBOLES UTILISÉS RECOMMANDÉ ACCEPTabe

Plus en détail

Cemont lance SILVER CF une nouvelle gamme de brasures d'argent sans cadmium pour la plomberie, le sanitaire, le froid, la climatisation

Cemont lance SILVER CF une nouvelle gamme de brasures d'argent sans cadmium pour la plomberie, le sanitaire, le froid, la climatisation Saint Ouen 'Aumône, e 19 février 2008 Cemont ance une nouvee gamme de brasures d'argent sans cadmium pour a pomberie, e sanitaire, e froid, a cimatisation Contacts : Direction de a Communication Georges

Plus en détail

Les différentes étapes lors de la construction d un bâtiment FIN

Les différentes étapes lors de la construction d un bâtiment FIN Avant d attaquer les travaux, les étapes suivantes doivent être réalisées: le terrain a été acheté. le notaire a édité tous les papiers administratifs nécessaires. les plans ont été dessinés et validés

Plus en détail

Appuis & Seuils. La qualité jusque dans le moindre détail

Appuis & Seuils. La qualité jusque dans le moindre détail Appuis & Seuis La quaité jusque dans e moindre détai.08 Les appuis de fenêtre Weser sont conformes à a norme Appuis NF P 98-052. La marque NF dont bénéficient es appuis pressés sont a garantie de eur conformité.

Plus en détail

Rentrée UVERGNE (MC) Les Mentions complémentaires. ministère de l éducation nationale, de l enseignement supérieur et de la recherche

Rentrée UVERGNE (MC) Les Mentions complémentaires. ministère de l éducation nationale, de l enseignement supérieur et de la recherche UVERGNE A Les Mentions compémentaires Rentrée 2015 (MC) ministère de éducation nationae, de enseignement supérieur et de a recherche Avant-propos Ce guide répertorie es mentions compémentaires (MC) dont

Plus en détail

LES METIERS DE L EQUIPEMENT DU BATIMENT

LES METIERS DE L EQUIPEMENT DU BATIMENT LES METIERS DE L EQUIPEMENT DU BATIMENT INSTALLATEUR SANITAIRE INSTALLATEUR THERMIQUE Elèves de 3 ème, 3 ème SEGPA, 3 ème Prépa-pro, 3 ème Dispositif alternance Aptitudes manuelles Adaptabilité aux différentes

Plus en détail

Mieux connaître le secteur du bâtiment

Mieux connaître le secteur du bâtiment iche d animation Compétence B3 Mieux connaître le secteur du bâtiment Objectif Permettre aux élèves de découvrir la diversité des métiers du bâtiment et les caractéristiques de ce secteur. Matériel nécessaire

Plus en détail

LE GUIDE DE LA CONSTRUCTION

LE GUIDE DE LA CONSTRUCTION LE GUIDE DE LA CONSTRUCTION Fondateur de Tel : 03 81 32 01 46 Fax : 03 81 32 15 12 communication@que-du-terrain-a-batir.com Sommaire 2 Sommaire Sommaire 2 Préambule 3 1e partie : Le déroulement chronologique

Plus en détail

Un pavillon se compose de murs et d'un toit qui peuvent être réalisés de différentes façons suivant le budget donné :

Un pavillon se compose de murs et d'un toit qui peuvent être réalisés de différentes façons suivant le budget donné : Un pavillon se compose de murs et d'un toit qui peuvent être réalisés de différentes façons suivant le budget donné : l'assemblage de parpaings le moulage dans un coffrage donnant une forme circulaire

Plus en détail

II Les évolutions des formations et les diplômes

II Les évolutions des formations et les diplômes II Les évolutions des formations et les diplômes II 1 - Les évolutions Les diplômes de ce GFE relèvent des : 2 ème CPC Industries extractives et matériaux de construction qui organise les diplômes de la

Plus en détail

Politique du patrimoine

Politique du patrimoine Poitique du patrimoine 3025 1807 7407 3025 1807 7407 333, avenue Acadie Dieppe, N.-B. E1A 1G9 tééphone: 877.7900 info@dieppe.ca dieppe.ca PRÉAMBULE Le déveoppement d une Poitique du patrimoine pour a Vie

Plus en détail

clés Les chiffres du commerce Étude réalisée par la Chambre de commerce et d industrie de l Essonne avril 2012 n Repères

clés Les chiffres du commerce Étude réalisée par la Chambre de commerce et d industrie de l Essonne avril 2012 n Repères cés Les chiffres du commerce 0 Étude réaisée par a Chambre de commerce et d industrie de Essonne n Repères n Urbanisme commercia n évoution n bian démographique n consommation des ménages n commerce de

Plus en détail

Lexmark Print Management

Lexmark Print Management Lexmark Print Management Optimisez impression en réseau et accès à vos informations avec une soution fexibe. Impression des documents sûre et pratique Fexibe. Libérez es travaux d impression à partir de

Plus en détail

Observatoire de la MEF

Observatoire de la MEF 2013 Observatoire de la MEF Cité des métiers du Grand Beauvaisis 36, Avenue Salvador Allende Village Mykonos Bâtiment G 60000 Beauvais 03 60 56 60 60 www.mef-beauvaisis.fr SOMMAIRE 1/Définition du secteur

Plus en détail

Plate-forme de solutions logicielles Lexmark

Plate-forme de solutions logicielles Lexmark Lexmark Soutions Patform Pate-forme de soutions ogiciees Lexmark La pate-forme de soutions Lexmark est a gamme d appications créée par Lexmark pour proposer des soutions ogiciees efficaces, économiques

Plus en détail

LES FILIERES DE FORMATION METIERS DU BATIMENT. AFDET 24 mars 2010

LES FILIERES DE FORMATION METIERS DU BATIMENT. AFDET 24 mars 2010 LES FILIERES DE FORMATION METIERS DU BATIMENT AFDET 24 mars 2010 enseignement supérieur BTS insertion ou enseignement professionnel supérieur BEG BTN terminale générale Bac Pro terminale accès au niveau

Plus en détail

Élevons la voix! Mesures pour lutter contre les comportements d intimidation et de cyberintimidation

Élevons la voix! Mesures pour lutter contre les comportements d intimidation et de cyberintimidation Éevons a voix! Mesures pour utter contre es comportements d intimidation et de cyberintimidation Introduction L intimidation est un probème compexe et dououreux, pour eque i n existe pas de soution facie.

Plus en détail

Nouveaux modules encastrables Visio Line, Design, très performants et vraiment économiques

Nouveaux modules encastrables Visio Line, Design, très performants et vraiment économiques Nouveaux modues encastrabes Visio Line, Design, très performants et vraiment économiques Queque soit votre projet - Restaurant d Entreprise ou d Université, Restauration commerciae, vente à emporter,

Plus en détail

DONNEES TECHNIQUES 240/N 440/N 440/S

DONNEES TECHNIQUES 240/N 440/N 440/S by S.p.A. Ipura 240/N Ipura 440/N Améiorez vos résutats avec IPURA, a nouvee technoogie du nettoyage à sec, qui utiise un sovant à hydrocarbure aiphatique à impact réduit sur 'environnement. Le processus

Plus en détail

CATALOGUE DES FORMATIONS 2013

CATALOGUE DES FORMATIONS 2013 Régiment du Service militaire adapté de La Réunion CATALOGUE DES FORMATIONS 2013 PÔLE METIERS DU BÂTIMENT Version: V_2013_01 Stagiaire au RSMA de la Réunion Etre volontaire stagiaire au SMA permet d apprendre

Plus en détail

Comment s installer aux Canaries

Comment s installer aux Canaries Comment s instaer aux Canaries Aide institutionnee Le gouvernement des Canaries soutient activement es investissements réaisés dans es secteurs stratégiques canariens. Pour ce faire, e département de Investir

Plus en détail

Guide des applications Lexmark ESF

Guide des applications Lexmark ESF Guide des appications Lexmark ESF Aidez vos cients à tirer peinement profit du potentie de eurs équipements Lexmark. Les appications Lexmark ont été conçues pour aider es entreprises à capturer et gérer

Plus en détail

LA GAMME JCB TELETRUK JCB INDUSTRIE

LA GAMME JCB TELETRUK JCB INDUSTRIE LA GAMME JCB TELETRUK JCB INDUSTRIE Le chariot éévateur industrie e pus poyvaent au monde Prenez un chariot éévateur industrie compact. Ajoutez une fèche téescopique et une transmission hydrostatique.

Plus en détail

I LA PROFESSION. - Le nombre d entreprises de couverture est d environ 10 000, le nombre de salariés employés est d environ 30 000.

I LA PROFESSION. - Le nombre d entreprises de couverture est d environ 10 000, le nombre de salariés employés est d environ 30 000. Réferentiel des activités professionnelles INTRODUCTION I LA PROFESSION La couverture et les techniques du toit consistent à assurer l étanchéité des toitures (mettre hors d eau les différentes formes

Plus en détail

Partie 1 Techniques de bases de données simples

Partie 1 Techniques de bases de données simples Partie 1 Techniques de bases de données simpes 1 Exporer une base de données Access 2010...3 2 Créer des bases de données et des tabes simpes... 45 3 Créer des formuaires simpes... 77 4 Afficher des données...101

Plus en détail

Market Data Feed. Des données constamment actualisées

Market Data Feed. Des données constamment actualisées Market Data Feed Des données constamment actuaisées Market Data Feed (MDF) de SIX Teekurs est un fux en temps rée standardisé qui fournit des données consoidées dans un format uniformisé, quee que soit

Plus en détail

La nouvelle carrière du personnel judiciaire

La nouvelle carrière du personnel judiciaire La nouvee carrière du personne judiciaire 1 2 Avant-propos Cher ecteur, La manière dont es cours et tribunaux sont administrés est en peine évoution. Une poitique moderne du personne est donc d une extrême

Plus en détail

PRIMOPIERRE. Société Civile de Placement Immobilier

PRIMOPIERRE. Société Civile de Placement Immobilier PRIMOPIERRE Société Civie de Pacement Immobiier Primonia REIM Septembre 2011 IDENTIFICATION DES RISQUES LIÉS À L INVESTISSEMENT DANS UNE SCPI Facteurs de risques Avant d effectuer un investissement en

Plus en détail

www.kaeser.com Compresseurs à pistons secs Série DENTAL Débit 65 à 950 l/min Pression 10 bar

www.kaeser.com Compresseurs à pistons secs Série DENTAL Débit 65 à 950 l/min Pression 10 bar www.kaeser.com Compresseurs à pistons secs Série DENTA Débit 65 à 950 /min Pression 10 bar Pourquoi des compresseurs dentaires KAESER? Ce qui importe e pus aux utiisateurs de compresseurs dentaires, c'est

Plus en détail

Secteur d activité. Construction. France, Picardie et Beauvaisis. Sources : FFB, CAPEB, CMA, INSEE, URSSAF, CARMEE

Secteur d activité. Construction. France, Picardie et Beauvaisis. Sources : FFB, CAPEB, CMA, INSEE, URSSAF, CARMEE Secteur d activité Construction France, Picardie et Beauvaisis Sources : FFB, CAPEB, CMA, INSEE, URSSAF, CARMEE DEFINITION Le Bâtiment : qu est-ce que c est? - Il comprend la construction d'édifices très

Plus en détail

Grands Magasins et Magasins Multi-Commerces

Grands Magasins et Magasins Multi-Commerces Technicien de maintenance Autres appellations du métier Technicien polyvalent, agent d entretien polyvalent, agent de maintenance Le technicien de maintenance maintient les installations techniques en

Plus en détail

Outlook. Apprenez exactement ce dont vous avez besoin Progressez à votre rythme Téléchargez les exercices. Joan Lambert et Joyce Cox

Outlook. Apprenez exactement ce dont vous avez besoin Progressez à votre rythme Téléchargez les exercices. Joan Lambert et Joyce Cox Outook Microsoft 2010 Maîtrisez rapidement Outook 2010 avec e ivre officie de Microsoft Press Apprenez exactement ce dont vous avez besoin Progressez à votre rythme Tééchargez es exercices Joan Lambert

Plus en détail

TUNISIE RAPPORT NATIONAL SUR LES ENFANTS NON SCOLARISÉS

TUNISIE RAPPORT NATIONAL SUR LES ENFANTS NON SCOLARISÉS TOUS À L ÉCOLE MOYEN-ORIENT ET AFRIQUE DU NORD INITIATIVE MONDIALE EN FAVEUR DES ENFANTS NON SCOLARISÉS RÉSUMÉ TUNISIE RAPPORT NATIONAL SUR LES ENFANTS NON SCOLARISÉS OCTOBRE 2014 2015 UNICEF Bureau régiona,

Plus en détail

Vétérinaires : quelles perspectives d activité en 2010?

Vétérinaires : quelles perspectives d activité en 2010? Vétérinaires : quees perspectives d activité en 2010? Edito Arnaud Duet Docteur Vétérinaire Président d Ergone Ergone, nouvee association pour es vétérinaires qui partagent envie d entreprendre, a vouu

Plus en détail

Elections du RSI (Régime Social des Indépendants)

Elections du RSI (Régime Social des Indépendants) sommaire septembre 2012 à à à Les News nationaes - Eections du RSI - Eections des syndicats saariés - Artisans du bâtiment... Info - Connaissez-vous e CCENA94? - Les ateiers de a jeune entreprise - Les

Plus en détail

2/7. du 14/03/2006. B.O. n 5426 du 01/06/2006. Date d effet : 01/12/2006. 1 Article 5. 2 Article 6

2/7. du 14/03/2006. B.O. n 5426 du 01/06/2006. Date d effet : 01/12/2006. 1 Article 5. 2 Article 6 Arrêté du secrétaire d Etat auprès du ministre charge de l aménagement du territoire, de l environnement, de l urbanisme et de l habitat, charge de l habitat n 934-99 du 5 safar 1420 (21/05/1999) étendant

Plus en détail

Conception et réalisation d une sectorisation

Conception et réalisation d une sectorisation Conception et réaisation d une sectorisation OBJECTIF : mise en pace d un outi cohérent permettant de mesurer es voumes transitant dans e système de manière fiabe Une attention particuière doit être portée

Plus en détail

13 1 3cas cas de de GRH

13 1 3cas cas de de GRH 13 cas de GRH management sup management - ressources humaines 13 cas de GRH Études de cas d entreprises avec corrigés détaiés Eine Nicoas Dunod, Paris, 2013 ISBN 978-2-10-058736-0 Sommaire Tabeau synoptique

Plus en détail

PROPOSITION ARTISANS TPE - DOMTOM MAXIMUM 10 PERSONNES (Hormis apprentis)

PROPOSITION ARTISANS TPE - DOMTOM MAXIMUM 10 PERSONNES (Hormis apprentis) PROPOSITION ARTISANS TPE - DOMTOM MAXIMUM 10 PERSONNES (Hormis apprentis) ARTISANS DU BÂTIMENT TPE (Hors Administratifs, apprentis comptés pour moitié) PROPOSANT Nom, prénom, raison sociale Voie (n, type,

Plus en détail

Internet : Création de pages Web et contenus en ligne

Internet : Création de pages Web et contenus en ligne Internet : Création de pages Web et contenus en igne «Internet : Création de pages Web et contenus en igne» Objectifs : Créer un site Internet simpe sans avoir à connaître e angage informatique. Découvrir

Plus en détail

2 juillet 2014-18h00 Mairie de Saint-Priest

2 juillet 2014-18h00 Mairie de Saint-Priest Compte-rendu de a réunion pubique d information dans e cadre de a concertation sur e Pan de Prévention des Risques Technoogiques de Saint-Priest (CREALIS et SDSP) 2 juiet 2014-18h00 Mairie de Saint-Priest

Plus en détail

Que faire après la 3 ème SEGPA ou ULIS?

Que faire après la 3 ème SEGPA ou ULIS? Que faire après la 3 ème SEGPA ou ULIS? Qu est ce qu un CAP? Où peut-on préparer un CAP? Quelles sont les spécialités de CAP? Comment obtenir une place en CAP? CAP Certificat d Aptitude Professionnelle

Plus en détail

Brainstorming avec l intégrateur

Brainstorming avec l intégrateur TECHNOLOGY Moderniser a production pour augmenter a capacité par Afons Caders Brainstorming avec intégrateur Les PME beges investissent dans automatisation, d une part pour continuer à rivaiser quaitativement

Plus en détail

Tous vos déplacements à la carte.

Tous vos déplacements à la carte. Tous vos dépacements à a carte. Qu est-ce que e Pan de Dépacements Urbains? Le Pan de Dépacements Urbains (PDU) définit pour 10 ans es principes d organisation des dépacements, de a circuation et du stationnement

Plus en détail

CHARPENTIER / CHARPENTIÈRE

CHARPENTIER / CHARPENTIÈRE CHARPENTIER / CHARPENTIÈRE de nouvelles exigences... Le respect de l'environnement est désormais au cœur de tous les métiers du bâtiment. Chaque professionnel-le doit maîtriser les nouvelles normes et

Plus en détail

Rejoignez le. No 1 mondial. de la franchise *! Créez votre entreprise en Franchise avec SUBWAY. www.subwayfrance.fr

Rejoignez le. No 1 mondial. de la franchise *! Créez votre entreprise en Franchise avec SUBWAY. www.subwayfrance.fr Rejoignez e No 1 mondia de a franchise *! Créez votre entreprise en Franchise avec SUBWAY www.subwayfrance.fr *SUBWAY est e numéro 1 mondia de a restauration, en nombre de restaurants. 2015 Doctor s Associates

Plus en détail

NOM : PRENOM : LEA Martin Luther King. Je suis en Terminale CAP Peintre-applicateur de revêtements et après, je fais quoi?

NOM : PRENOM : LEA Martin Luther King. Je suis en Terminale CAP Peintre-applicateur de revêtements et après, je fais quoi? 60, Rue Georges Corète Tel : 01.47.92.79.68 Je suis en Terminale CAP Peintre-applicateur de revêtements et après, je fais quoi? NOM : PRENOM : LEA Martin Luther King 1. Je souhaite travailler Inscrivez-vous

Plus en détail

Table des matières générale 1

Table des matières générale 1 Table des matières générale page 1 Table des matières générale 1 0 - Clauses communes Chap. 1 - Clauses générales pour opérations à lot unique 1/1 Définition de l opération Réglementations Lots 1/2 Spécifications

Plus en détail

Guide lorrain des formations

Guide lorrain des formations Guide lorrain des s efficacité énergétique et énergies renouvelables mars 212 métiers verts du bâtiment 1 2 Vous tenez entre vos mains la première édition du guide lorrain des s dans les domaines de l

Plus en détail

Phase de processus Poste période Activité stable Activité évolutive. d étude ou de bureau d étude

Phase de processus Poste période Activité stable Activité évolutive. d étude ou de bureau d étude Répertoire des activités de travail exposant aux cancérogènes GISCOP93 Université Paris 13 (Bobigny) Page 1 sur 11 Parmi les postes répertoriés, beaucoup de postes sont cités une seule fois. Pour eux,

Plus en détail

La transformation du centre informatique. Les enjeux économiques, écologiques et métiers des centres informatiques

La transformation du centre informatique. Les enjeux économiques, écologiques et métiers des centres informatiques La transformation du centre informatique Les enjeux économiques, écoogiques et métiers des centres informatiques IBM & Schneider Eectric - La transformation du centre informatique Savez-vous que? La mise

Plus en détail

100% Les bâtiments standards de. Vous propose sa gamme de bâtiments métalliques standards en kit et sur mesure. grenaillé

100% Les bâtiments standards de. Vous propose sa gamme de bâtiments métalliques standards en kit et sur mesure. grenaillé Les bâtiments standards de Vous propose sa gamme de bâtiments métaiques standards en kit et sur mesure - Revêtement charpente antirouie ou gavanisation - Montage de votre bâtiment sur demande Conception

Plus en détail

22 MAI 2008 Les Ateliers techniques de l ALE. Isolation Thermique par l Extérieur: Quelles solutions?

22 MAI 2008 Les Ateliers techniques de l ALE. Isolation Thermique par l Extérieur: Quelles solutions? Programme et intervenants 13h45 : Accuei es participants : Franck MABILON ALE 14h00 : Systèmes 'Isoation Thermique par 'Extérieur : Juien FONTAINE - ALE Introuction aux enjeux, atouts & contraintes Retour

Plus en détail

Edmond de Rothschild Real Estate SICAV

Edmond de Rothschild Real Estate SICAV Edmond de Rothschid Rea Estate SICAV Assembée Générae Extraordinaire 27 février 2014 www.edr-reaestatesicav.ch Ordre du jour de Assembée générae extraordinaire 1. Approbation du regroupement des compartiments

Plus en détail

MÉTIER EMPLOI FORMATION. L offre de formations. qualifiantes 2015 LORRAINE. www.lorraine.afpa.fr

MÉTIER EMPLOI FORMATION. L offre de formations. qualifiantes 2015 LORRAINE. www.lorraine.afpa.fr MÉTIER FORMATION EMPLOI L offre de formations qualifiantes 2015 LORRAINE www.lorraine.afpa.fr VOUS CHERCHEZ une formation, un métier, un emploi? L Afpa Lorraine vous propose 110 formations qualifiantes

Plus en détail

Bâtiment et développement durable

Bâtiment et développement durable Bâtiment COUVREUR COUVREUR Le couvreur est le spécialiste des toits : il réalise ou répare les toitures, pose l isolation thermique sous le toit, met en place des fenêtres de toit ou des capteurs solaires,

Plus en détail

Organiser, plannifier

Organiser, plannifier Dossier HABITAT - Organiser, plannifier Organiser, plannifier 010-011 Les métiers et l organisation Situation de départ : Les travaux de la maison vont commencer, qui doit intervenir en premier, comment

Plus en détail

Journal officiel de l'union européenne

Journal officiel de l'union européenne L 134/75 ANNEXE XII LISTE DES ACTIVITÉS VISÉES À L'ARTICLE 1 er, PARAGRAPHE 2, POINT b) ( 1 ) 45 Construction Cette division comprend: la construction de bâtiments et d'ouvrages neufs, la restauration

Plus en détail

GARDEZ UNE TECHNOLOGIE D AVANCE GROUPE TELECOMS DE L OUEST. Tél. : 05 46 30 07 30 Fax : 05 46 30 07 37 Mail : info@ceso-gto.com www.ceso-gto.

GARDEZ UNE TECHNOLOGIE D AVANCE GROUPE TELECOMS DE L OUEST. Tél. : 05 46 30 07 30 Fax : 05 46 30 07 37 Mail : info@ceso-gto.com www.ceso-gto. GARDEZ UNE TECHNOLOGIE D AVANCE GROUPE TELECOMS DE L OUEST Té. : 05 46 30 07 30 Fax : 05 46 30 07 37 Mai : info@ceso-gto.com www.ceso-gto.com Votre tééphonie d entreprise : convergence fixe & mobie Depuis

Plus en détail

ils et elles sont fiers de construire

ils et elles sont fiers de construire L A F O R M A T I O N A U X M É T I E R S D U B Â T I M E N T ils et elles sont fiers de construire Les jeunes qui choisissent le bâtiment ont de bonnes raisons de le faire Dans le bâtiment, on se sent

Plus en détail

Programme-cadre et détail du programme des examens relatifs aux modules des cours de technologie, théorie professionnelle

Programme-cadre et détail du programme des examens relatifs aux modules des cours de technologie, théorie professionnelle Profil des compétences professionnelles Programme-cadre et détail du programme des examens relatifs aux modules des cours de technologie, théorie professionnelle Organisation pratique Détail du programme

Plus en détail

Les marchés des sociétés d Hlm

Les marchés des sociétés d Hlm Les marchés s des sociétés s d Hmd LES MARCHES DES SOCIETES D HLM LES PRINCIPES GENERAUX LES EVOLUTIONS LE CHAMP D APPLICATION Les organismes d Hm sont des pouvoirs adjudicateurs - soit soumis au code

Plus en détail

Bâtiment CONSTRUCTEUR EN BÉTON ARMÉ

Bâtiment CONSTRUCTEUR EN BÉTON ARMÉ Bâtiment CONSTRUCTEUR EN BÉTON ARMÉ CONSTRUCTEUR EN BÉTON ARMÉ Le constructeur en béton armé réalise les fondations, les murs et les planchers de constructions neuves (logements individuels ou collectifs,

Plus en détail

PRIMOPIERRE. Société Civile de Placement Immobilier

PRIMOPIERRE. Société Civile de Placement Immobilier PRIMOPIERRE Société Civie de Pacement Immobiier Primonia REIM Septembre 2012 IDENTIFICATION DES RISQUES LIÉS À L INVESTISSEMENT DANS UNE SCPI Facteurs de risques Avant d effectuer un investissement en

Plus en détail

POSE OU CHANGEMENT D UNE PORTE D ENTRÉE

POSE OU CHANGEMENT D UNE PORTE D ENTRÉE 1 POSE OU CHANGEMENT D UNE PORTE D ENTRÉE L installation d une porte étanche ne doit pas perturber le renouvellement de l air. Dans de rares cas (ex : petits volumes, autres ouvrants trop petits), la forte

Plus en détail

L HABITAT. Technologie 5ème

L HABITAT. Technologie 5ème L HABITAT LES FONCTIONS CLORE: air, eau RESISTER: poids propre, charges d exploitation, charges climatiques (neige, vent) ISOLER: thermique, acoustique CHAUFFER l hiver RAFFRAICHIR l été PROCURER: hygiène,

Plus en détail

Pleine- page. Activités 2009. Architecture. Urbanisme. Paysage. Environnement. Économie d énergie. C.A.U.E de la Seine-Maritime - Mai 2010

Pleine- page. Activités 2009. Architecture. Urbanisme. Paysage. Environnement. Économie d énergie. C.A.U.E de la Seine-Maritime - Mai 2010 Peine- page C.A.U.E de a Seine-Maritime - Mai 2010 Activités 2009 Architecture Paysage Urbanisme Environnement Économie d énergie Peine -page Éditoria Som maire Depuis sa création en 1978, e C.A.U.E était

Plus en détail

Smart Matrix Professional Machine de nettoyage pour Disques vinyles

Smart Matrix Professional Machine de nettoyage pour Disques vinyles Machine de nettoyage pour Disques vinyes Manue d Utiisation Fabriqué en Aemagne Hi-Fi Components cearaudio eectronic GmbH Spardorfer Str. 150 D-91054 Erangen Te. +49 9131/40300100 FAX +49 9131/40300119

Plus en détail

shp Nous donnons de la vie à votre prévoyance i n d i v i d u e l. s û r. s o u p l e C o n c e p t s d e p r é v o y a n c e r é f l é c h i s

shp Nous donnons de la vie à votre prévoyance i n d i v i d u e l. s û r. s o u p l e C o n c e p t s d e p r é v o y a n c e r é f l é c h i s shp C o n c e p t s d e p r é v o y a n c e r é f é c h i s Nous donnons de a vie à votre prévoyance i n d i v i d u e. s û r. s o u p e Bien pus qu un fournisseur de prestations de prévoyance «SHP est

Plus en détail

Master Actuariat-Finance Master Actuariat-Prévoyance Sociale. Prof ABDELKADER SALMI 2012

Master Actuariat-Finance Master Actuariat-Prévoyance Sociale. Prof ABDELKADER SALMI 2012 Master Actuariat-Finance Master Actuariat-Prévoyance Sociae Prof ABDELKADER SALMI 2012 Actuaire L étymoogie du mot "actuaire" est atine (comptabe, rédacteur des ivres de comptes acta), ce terme n'apparaît

Plus en détail

ASSURÉ. O Oui O Non Si réponse oui merci d indiquer le % Quelle part de votre chiffre d affaires, cette activité représente t-elle?

ASSURÉ. O Oui O Non Si réponse oui merci d indiquer le % Quelle part de votre chiffre d affaires, cette activité représente t-elle? Proposition d Assurance Responsabilité Civile et décennale des Entreprises de Construction A RENVOYER PAR FAX 03 62 024 924 ou PAR MAIL contact@assurances-batiment.com ASSURÉ 1 - NATURE DE L ENTREPRISE

Plus en détail

Formation et Emploi dans le secteur des Travaux Publics

Formation et Emploi dans le secteur des Travaux Publics Formation et Emploi dans le secteur des Travaux Publics 31 CAP (42 444) 19 BP (5 576) 11 11 BEP (18 521) 13 Bac Pro (5 817) 2 BT (1 151) 4 Bac Techno (4 605) 18 BTS (4 549) Technico-com : Mtx const. (50)

Plus en détail

DE COMMERCE ET DE GESTION

DE COMMERCE ET DE GESTION Institut DE COMMERCE ET DE GESTION Administration et Direction des Admissions : 9, rue Saint-Lambert 75015 Paris Té. (33) 01 45 58 17 33 Fax. 01 45 58 61 59 Métro Boucicaut (igne 8) ou Convention (igne

Plus en détail

«RGE» travaux Liste des qualifications, certifications et parcours de formation par domaine de travaux. Date d édition : 1 septembre 2014

«RGE» travaux Liste des qualifications, certifications et parcours de formation par domaine de travaux. Date d édition : 1 septembre 2014 «RGE» travaux Liste des qualifications, certifications et parcours de formation par domaine de travaux Ce document présente : Date d édition : 1 septembre 2014 Les qualifications et certifications «RGE»

Plus en détail

ASSURE 1- NATURE DE L ENTREPRISE : EURL SARL SA ETS ENTREPRISE MR AUTRE NOM DE L ENTREPRISE : NOM ET PRENOM DU GERANT :

ASSURE 1- NATURE DE L ENTREPRISE : EURL SARL SA ETS ENTREPRISE MR AUTRE NOM DE L ENTREPRISE : NOM ET PRENOM DU GERANT : Proposition d Assurance Responsabilité Civile et décennale des Entreprises de Construction A retourner par Fax au 04 37 24 52 79 ou par mail à narjisse.boughanemi@entrepreneursdelacite.org Tél : 04 37

Plus en détail

CHAPITRE 4. LE CONTEXTE DE L EDUCATION A MADAGASCAr

CHAPITRE 4. LE CONTEXTE DE L EDUCATION A MADAGASCAr CHAPITRE 4 Education et TIC LE CONTEXTE DE L EDUCATION A MADAGASCAr a Des résutats contrastés du système éducatif du pays a Les principaux défis pour améioration du système éducatif LES TIC ET L EDUCATION

Plus en détail

Les trophées de l international

Les trophées de l international Les trophées de internationa 2012 La CCI Essonne organise e 22 novembre 2012 Les trophées de internationa qui seront remis au moment du 11e forum de internationa avec, comme pays invité d honneur, a Chine.

Plus en détail

ormation en Art-thérapie

ormation en Art-thérapie Association Française de Recherches et Appications des Techniques Artistiques en Pédagogie et Médecine Association oi 1901 agréée par e Ministère de a Jeunesse Education Popuaire. AFRATAPEM ECOLE D ART-THÉRAPIE

Plus en détail

BAC PRO «TECHNICIEN DU BATIMENT : ORGANISATION ET REALISATION DU GROS-ŒUVRE»

BAC PRO «TECHNICIEN DU BATIMENT : ORGANISATION ET REALISATION DU GROS-ŒUVRE» BAC PRO «TECHNICIEN DU BATIMENT : ORGANISATION ET REALISATION DU GROS-ŒUVRE» QU EST-CE QUE LE GROS-ŒUVRE? LA CONSTRUCTION D UN BÂTIMENT SE DIVISE EN 2 GRANDES PARTIES : LE GROS-OEUVRE La réalisation de

Plus en détail

Formacode 11.0 Thésaurus de l offre de formation

Formacode 11.0 Thésaurus de l offre de formation Thésaurus de l offre de formation Champs sémantiques Listes annexes Des types de certifications/diplômes/titres Des pays Des logiciels Des publics Des mots-outils Correspondances Formacode Formacode Présentation

Plus en détail

AGENCEUR D INTÉRIEUR. Une équipe aux. multiples savoir-faire. un métier valorisant! www.deviensagenceur.fr

AGENCEUR D INTÉRIEUR. Une équipe aux. multiples savoir-faire. un métier valorisant! www.deviensagenceur.fr AGENCEUR D INTÉRIEUR un métier valorisant! Une équipe aux multiples savoir-faire www.deviensagenceur.fr L architecte, l architecte d intérieur, le décorateur, le designer et l agenceur d intérieur contribuent

Plus en détail

Confiez vos travaux de bâtiment à une entreprise compétente

Confiez vos travaux de bâtiment à une entreprise compétente Confiez vos travaux de bâtiment à une entreprise compétente Vous entreprenez la construction ou la rénovation de votre habitation? Vous devez changer votre toiture, votre parquet, votre chaudière A QUI

Plus en détail

INTÉRIEUR. Le lambris, le plancher et le parquet

INTÉRIEUR. Le lambris, le plancher et le parquet INTÉRIEUR Le ambris, e pancher et e parquet 6 4 10 8 SOMMAIRE 14 16 Les nouveautés 2014...4 Les Lambris Brut de sciage...6 Les Lambris Brossés...8 Les Lambris Rabotés...10 Les Panchers...12 Les Parquets...14

Plus en détail

SOMMAIRE. Vous souhaitez embaucher dans votre entreprise un ou plusieurs apprenti(e)s. INFOS APPRENTISSAGE 04. 06.

SOMMAIRE. Vous souhaitez embaucher dans votre entreprise un ou plusieurs apprenti(e)s. INFOS APPRENTISSAGE 04. 06. SOMMAIRE INFOS APPRENTISSAGE 04. 06. 07. L APPRENTISSAGE INDUSTRIEL LE PARCOURS DE L APPRENTISSAGE INDUSTRIEL LES MÉTIERS ET DIPLÔMES PRÉPARÉS DANS LES CENTRES DE FORMATION DE LA BRANCHE EN ÎLE-DE-FRANCE

Plus en détail

Les Métiers du Bâtiment

Les Métiers du Bâtiment Les Métiers du Bâtiment Mondial des Métiers 2012 Présentation des métiers Le secteur du bâtiment est le premier employeur en France en nombre de salariés. Les futurs départs en retraite promettent aux

Plus en détail

Mur extérieur «mur PAMAflex»

Mur extérieur «mur PAMAflex» A 1. Description Elément préfabriqué hautement isolé composé d une paroi portante en béton de 14 cm d épaisseur, d une couche d isolation de 27 cm de polyuréthane, épaisseur totale du mur de 41 cm. Un

Plus en détail

Des métiers du bâtiment

Des métiers du bâtiment Des métiers du bâtiment Des métiers du bâtiment page 1 / 16 Des métiers du bâtiment page 2 / 16 Travail n 1 Lisez le document n 1 pour complétez le tableau suivant. Document n 1 En France, le bâtiment

Plus en détail

«RGE» travaux Liste des qualifications et certifications par domaine de travaux. Date d édition : Janvier 2014

«RGE» travaux Liste des qualifications et certifications par domaine de travaux. Date d édition : Janvier 2014 «RGE» travaux Liste des qualifications et certifications par domaine de travaux Date d édition : Janvier 2014 Ce document présente la liste des qualifications et certifications«rge» classées par domaine

Plus en détail

Textes généraux. Ministère de l économie, des finances et de l industrie

Textes généraux. Ministère de l économie, des finances et de l industrie J.O n 12 du 15 janvier 1998 page 623 texte n Textes généraux Ministère de l économie, des finances et de l industrie Décret no 98-28 du 8 janvier 1998 relatif à la composition du cahier des clauses techniques

Plus en détail

Programme d investissements d avenir Innovation urbaine Accompagnement des candidatures franciliennes

Programme d investissements d avenir Innovation urbaine Accompagnement des candidatures franciliennes - Préfecture de a région d'ie-de-france Programme d investissements d avenir Innovation urbaine Accompagnement des candidatures franciiennes Programme d Investissements d avenir (PIA) e PIA 2 éargit es

Plus en détail

Les obligations de qualifications liées aux diplômes

Les obligations de qualifications liées aux diplômes Les obligations de qualifications liées aux diplômes Document en cours d élaboration (version 10 mai 2014) Vous êtes engagé(e) dans un parcours de Validation des Acquis de l Expérience (VAE). Vous devez

Plus en détail

Bâtiment et Travaux Publics. Apprentissage, la voie de l emploi

Bâtiment et Travaux Publics. Apprentissage, la voie de l emploi Bâtiment et Travaux Publics Apprentissage, la voie de l emploi Edito Rejoignez le Bâtiment et les Travaux Publics Le secteur du Bâtiment et des Travaux Publics est l un des premiers acteurs de l économie

Plus en détail

RC Décennale. Renseignements généraux

RC Décennale. Renseignements généraux RC Décennale Référence de votre cabinet Code ORIAS N : Cachet de votre cabinet : Date d effet souhaitée Date d échéance Nom de l entreprise à assurer Nom et prénom du gérant Adresse entreprise Renseignements

Plus en détail

PRIMOPIERRE. Société Civile de Placement Immobilier

PRIMOPIERRE. Société Civile de Placement Immobilier PRIMOPIERRE Société Civie de Pacement Immobiier Primonia REIM Septembre 2013 IDENTIFICATION DES RISQUES LIÉS À L INVESTISSEMENT DANS UNE SCPI Facteurs de risques Avant d effectuer un investissement en

Plus en détail

FWPC/FWPS/FWS/FWP FWP. Eau chaude sanitaire instantanée À raccorder sur une chaudière de puissance échangée de 50 à 750 kw

FWPC/FWPS/FWS/FWP FWP. Eau chaude sanitaire instantanée À raccorder sur une chaudière de puissance échangée de 50 à 750 kw FWPC/FWPS/FWS/FWP PRÉPARATEURS D EAU CHAUDE INSTANTANÉE POUR COLLECTIVITÉS FWPC : préparateurs d ecs instantané, avec un retour primaire basse température pour chaudières à condensation jusqu à kw FWPS

Plus en détail