Cadre légal, responsabilités. CUSSTR : Commission Universitaire de Sécurité et Santé au Travail Romande

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Cadre légal, responsabilités. CUSSTR : Commission Universitaire de Sécurité et Santé au Travail Romande"

Transcription

1 CUSSTR : Commission Universitaire de Sécurité et Santé au Travail Romande Cadre légal, responsabilités

2 Introduction Principe de prévention Il est tenu de prendre toutes les mesures nécessaires afin d assurer et d améliorer la santé physique et psychique des travailleurs. La direction doit exercer cette responsabilité en étroite collaboration avec les travailleurs ou leurs représentants dans l'entreprise. La tâche est ardue. Le monde du travail subit des mutations rapides et profondes. Il faut tenir compte des risques traditionnels et généralement bien connus mais aussi de ceux liés à l'utilisation de nouvelles substances, à l'introduction de nouvelles technologies, à l'apparition de nouvelles méthodes ou formes de travail. D'autres causes d'atteinte à la santé sont encore plus difficiles à appréhender: le stress, le harcèlement sexuel ou psychologique et bien d'autres facteurs psychosociaux défavorables. Pour ces raisons, la gestion des risques professionnels doit faire partie d'un concept global de prévention. Une approche qui intègre non seulement les questions "classiques" relatives à la sécurité mais aussi l'ensemble des facteurs touchant à la protection de la santé. La loi fédérale sur le travail (LTr), la loi fédérale sur l'assurance-accidents (LAA) et leurs ordonnances couvrent déjà les multiples domaines de la protection de la santé à la place de travail. Depuis 1996 (révision 2007), une directive de la Commission fédérale de coordination pour la sécurité au travail est venue compléter ces législations (directive MSST) elle doit être effective dans les entreprises depuis Cette directive impose notamment la mise en œuvre systématique d'une politique de prévention des risques professionnels par l'appel à des Médecins du travail et autres Spécialistes de la Sécurité au Travail (MSST). Cette directive traduit la nécessité pour les entreprises de se doter ou de faire appel à du personnel qualifié et donc de compétences suffisantes pour garantir une action efficace en matière de santé et de sécurité au travail, compte tenu de la complexité des problèmes posés. Vers

3 Cadre légal Structures légales en Suisse En Suisse, deux législations fédérales distinctes traitent de la protection de la santé et de la sécurité au travail : la loi sur l assurance-accidents (LAA) et la loi sur le travail (LTr). La loi sur l'assurance-accidents (LAA) règle, outre l'assurance-accidents obligatoire, (OLAA), la prévention des accidents et des maladies professionnelles (OPA). La loi sur le travail (LTr) aborde la protection de la santé au poste de travail en général et, en particulier, l hygiène au travail OLT1, OLT2, OLT3, OLT4, OLT5. Plusieurs autres lois, ordonnances ou directives touchent, de façon plus ou moins directe, à la question de la protection de la santé des travailleurs. On peut notamment citer : la loi sur la sécurité des installations et appareils techniques (LSIT+OSIT); la loi sur la protection de l'environnement (LPE); la loi sur la participation (LPart); la loi sur les toxiques (LTox) ; l'ordonnance sur les microorganismes (OPTM); l ordonnance sur l utilisation confinée (OUC); la loi sur la radioprotection (LRaP); l ordonnance sur la protection de la maternité (OProMat); la directive relative à l appel à des médecins du travail et autres spécialistes de la sécurité (directive MSST). Loi sur le travail La loi sur le travail (LTr) et ses ordonnances traitent respectivement de la durée de travail et de repos, de la protection des femmes (protection de la maternité), de la protection de la santé physique et psychique, de l'hygiène et de l'ergonomie. Lois et ordonnances relatives à la LTr Vers

4 Loi ou ordonnance Loi fédérale sur le travail dans l'industrie, l'artisanat et le commerce, LTr Ordonnance 1 Ordonnance 2 Ordonnance 3 Ordonnance 4 Ordonnance 5 Objet Protection de la santé des travailleurs. Ex : Champ d application Durée du W/Travail de nuit. Dispositions spéciales pour certaines catégories d'entreprises ou de travailleurs. Hygiène du travail cadre général. Construction et aménagement des entreprises soumises à la procédure d'approbation des plans. Ordonnance sur la protection des jeunes travailleurs. La loi sur le travail s'applique aux entreprises privées et publiques et à leurs travailleurs. Par entreprises privées, on entend les entreprises industrielles, de l'artisanat, du commerce, les banques et assurances, les transports, l'hôtellerie, les soins médicaux, l'éducation mais également les professions libérales, telles qu'architectes, ingénieurs et médecins. En sont exclus principalement les administrations et transports publics, l'agriculture, les ménages privés. Pour certains d'entre eux, il existe des dispositions légales particulières. Cette loi ne s'applique par ailleurs pas à certaines personnes, notamment aux fonctions dirigeantes élevées d entreprises. Loi sur l assurance accident La loi sur l'assurance accidents (LAA) traite essentiellement les questions relatives aux assurances professionnelles. On y trouve notamment la définition des accidents et maladies professionnels, les conditions de couverture et les prestations des assurances professionnelles mais la LAA touche aussi à la prévention des maladies et accidents professionnels. Lois et ordonnances relatives à la LAA Loi ou ordonnance Loi sur l'assuranceaccidents LAA Ordonnance sur l'assurance-accidents, OLAA Ordonnance sur la Objet Couverture des dommages. Prévention des accidents professionnels et des maladies professionnelles. Protection contre les dommages économiques. Protection contre l'accident et la maladie Vers

5 prévention des accidents et des maladies professionnelles, OPA professionnelle. Appel aux médecins et autres spécialistes de la sécurité au travail (MSST) Selon l art.11a de l OPA, l employeur a l obligation de faire appel à des médecins du travail et autres spécialistes de la sécurité au travail lorsque la protection de la santé des travailleurs et leur sécurité l exigent. La directive n 6508 de la Commission Fédérale de la coordination pour la Sécurité au Travail (CFST) relative à l appel à des médecins du travail et autres spécialistes de la sécurité au travail (MSST) concrétise cette obligation et les mesures destinées à promouvoir la prévention systématisée des accidents et des maladies professionnelles et la protection de la santé. Cette exigence, entrée en vigueur en 1996 et revue en 2007, résulte d une prise de conscience des graves conséquences humaines et économiques engendrées par de mauvaises conditions de travail. Elle part du constat que les problèmes posés sont généralement complexes et nécessitent un traitement pluridisciplinaire. La directive MSST s applique à toutes les entreprises, elle distingue cependant 4 types d entreprises : les entreprises avec dangers particuliers à partir de 10 collaborateurs ; les entreprises avec dangers particuliers de moins de 10 collaborateurs ; les entreprises sans dangers particuliers à partir de 50 collaborateurs ; les entreprises sans dangers particuliers de moins de 50 collaborateurs. Les dangers particuliers sont des dangers dont le dépistage et l évaluation nécessitent des connaissances spécifiques ou des moyens d analyses spéciaux. Les dangers particuliers sont énumérés dans l annexe 1 de la directive MSST de la CFST. Les entreprises avec dangers particuliers ont obligation de faire appel à des spécialistes du travail : -l employeur dans l entreprise dans laquelle existent des dangers particuliers et qui occupe 10 employés et plus, apporte la preuve qu il a pris les mesures requises. Il règle à cet effet les compétences et les déroulements relatifs à la sécurité au travail et à a protection de la santé. Il doit être à même de justifier cette organisation de la sécurité. -l employeur dans l entreprise dans laquelle existent des dangers particuliers et qui occupe moins de 10 employés justifie par des moyens simples les mesures qu il a prises. Vers

6 L appel à des spécialistes de la sécurité au travail est facultatif pour les entreprises sans dangers particuliers : -l employeur dans l entreprise dans laquelle n existent pas de dangers particuliers et qui occupe 50 employés ou plus, règle à cet effet les compétences et les déroulements relatifs à la sécurité au travail et à la protection de la santé. Il doit être à même de justifier cette organisation de la sécurité. -l employeur dans l entreprise dans laquelle n existent pas de dangers particuliers et qui occupe moins de 50 employés doit satisfaire aux obligations générales selon les articles 3 à 10 de l OPA. Vers

7 Rôles et compétences des organes d'exécution Pour qu'une loi puisse produire ses effets, il faut que des institutions se chargent de son application. Les organes d'exécution recrutent des spécialistes qui conseillent les entreprises pour satisfaire aux dispositions légales. Lorsque cela est nécessaire, les organes d exécution peuvent être amenés à faire respecter la loi par la contrainte (pouvoir d exécution). SUVA, Caisse Nationale Suisse d'assurance en cas d'accidents La Suva est une institution de droit public indépendante de l'administration Fédérale, dont la base légale est la LAA. Elle est placée sous la haute surveillance de la Confédération et dirigée par un conseil d'administration paritaire, comprenant des représentants des employeurs et des travailleurs. Les services de Sécurité au Travail et la Médecine du travail de la SUVA se consacrent, en premier lieu, à la prévention des accidents du travail et des maladies professionnelles. En coordination avec le Service de Consultation pour la Prévention des Accidents (BpA), la SUVA s'occupe également de la prévention des accidents non professionnels. L'activité prophylactique, comprend les domaines de l'information, de la formation, de la consultation, des soumissions de projets, de l'analyse, de l'application des textes, la collaboration avec les instances professionnelles, l'étude des causes d'accidents ainsi que la vente d'articles de sécurité. ICT, Inspectorats Cantonaux du Travail Les Inspectorats Cantonaux sont les organes d exécution en matière de protection du travailleur et du droit du travail au niveau du canton. Les Inspectorats Cantonaux sont placés sous la surveillance de l'inspectorat Fédéral du Travail. Les Inspectorats Cantonaux se préoccupent essentiellement de l'application de la législation du travail (LTr) et de ses ordonnances relatives. Il sont, en outre, chargés de veiller à l'application de la loi sur le travail à domicile, et pour certaines entreprises sans dangers particuliers, de la loi sur l'assurance-accidents ainsi que de l'ordonnance sur la prévention des accidents du travail et des maladies professionnelles. De plus, l'inspectorat veille à l'application de la loi sur les toxiques, de l'ordonnance fédérale sur les produits alimentaires, de la loi fédérale pour la sécurité des installations et des appareils (LSIT) et de l'ordonnance fédérale sur la protection contre les bruits. Les activités de l'inspectorat comprennent: le conseil, l'approbation des plans, l'hygiène du travail et la collaboration avec les organisations professionnelles. Les inspections cantonales du travail (ICT) sont compétentes dans toutes les entreprises soumises à la LTr, à l'exception des entreprises de la Confédération pour lesquelles les inspections fédérales du travail (IFT) sont compétentes. Vers

8 Seco (IFT, Inspection Fédérale du travail, CFSTl) Le Seco (Secrétariat d'état à l'économie), dont dépendent les inspections fédérales du travail, assure la haute surveillance dans ce domaine. La tâche des organes de haute surveillance (IFT, CFST) est de veiller à une exécution uniforme de la loi partout en Suisse, de délimiter les compétences, de coordonner les interventions, d'établir des directives, de former les inspecteurs, d'organiser des campagnes nationales et d'assurer le financement de certaines activités des organes d'exécution. Autres organes d exécution Pour des problèmes spécialisés, les organes d exécution délèguent une partie de leurs tâches à des organismes agréés. Ceux-ci, agissent alors dans leur domaine particulier comme organes d exécution. Il s agit, par exemple, de l inspectorat des courants forts, des récipients sous pression, du soudage, etc. Vers

9 Responsabilités et obligations Responsabilité des employeurs et employés La protection de la santé dans l'entreprise est dans l'intérêt commun de l'employeur et des travailleurs. Néanmoins, c'est principalement l'employeur qui, avec ses cadres supérieurs, crée dans son entreprise la conscience de la protection de la santé. D'ailleurs, la responsabilité concernant les questions de protection de la santé dans l'entreprise lui incombe. Les travailleurs ont, cependant, le devoir d'assister l employeur dans ses efforts en vue de la protection de la santé. Les obligations générales de l employeur sont décrites dans l article 6 de la LTr. LTr, art. 6 (extrait) «Pour protéger la santé des travailleurs, l'employeur est tenu de prendre toutes les mesures dont l'expérience a démontré la nécessité, que l'état de la technique permet d'appliquer et qui sont adaptées aux contions d'exploitation de l'entreprise.» L'exigence générale de l'article 6 est précisée dans les ordonnances 3 et 4. L'application pratique est détaillée dans le commentaire y relatif. «L'employeur doit notamment aménager ses installations et régler la marche du travail de manière à préserver autant que possible les travailleurs des dangers menaçant leur santé et du surmenage» L article 6 décrit aussi les obligations générales des employés en matière de protection de la santé. LTr, art. 6 (extrait) «L employeur fait collaborer les travailleurs aux mesures de protection de la santé. Ceux-ci sont tenus de seconder l employeur dans l application des prescriptions de sécurité» Cette obligation implique notamment que les employeurs sont tenus d utiliser les équipements de protection mis à disposition, d employer correctement les dispositifs de sécurité et de s abstenir de modifier ou d enlever les équipements de protection. Des articles presque identiques sont aussi présents dans la LAA (Art. 82). Cette formulation de la loi fait ressortir sans équivoque que la protection de la santé doit être conçue et appliquée comme un partenariat entre l employeur et les employés. Vers

10 Références The costs of work-related diseases and work accidents in Denmark. Danish Working Environnement Service, report 9/1996. Le Temps Emploi & Formation du 16 avril Le Temps Emploi & Formation du 28 mai Vers

11 Liens utiles MSST Directive relative à l appel à des médecins du travail et autres spécialistes de la sécurité au travail 6508 CFST LTr Loi fédérale sur le travail RS OLT 1 Ordonnance 1 relative à la LTr RS OLT 2 Ordonnance 2 relative à la LTr RS OLT 3 Ordonnance 3 relatives à la LTr RS OLT 4 Ordonnance 4 relatives à la LTr RS Commentaire des ordonnances 3 et 4 relatives à LTr SECO LAA Loi fédérale sur l assurance-accidents RS OLAA Ordonnance sur l assurance-accidents RS OPA Ordonnance sur la prévention des accidents et des maladies professionnelles RS LSIT Loi fédérale sur les installations et appareils techniques RS OSIT Ordonnance sur les installations et appareils techniques RS OPTM Ordonnance sur les microorganismes RS OUC Ordonnance sur l utilisation confinée RS OProMa Ordonnance sur la protection de la maternité RS LPart Loi sur la participation RS OQual Ordonnance sur les qualifications des spécialistes RS LRaP Loi sur la radioprotection RS Vers

Appendice. LTr Loi fédérale du 13 mars 1964 sur le travail dans l industrie, l artisanat et le commerce (loi sur le travail) OLT 3 et 4

Appendice. LTr Loi fédérale du 13 mars 1964 sur le travail dans l industrie, l artisanat et le commerce (loi sur le travail) OLT 3 et 4 Appendice A B C D E F G H Abréviations Définitions Bases légales Sites Internet intéressants Organisation de la santé et sécurité au travail Information et formation du personnel Participation Documentation

Plus en détail

Mesures de santé sécurité au travail (MSST)

Mesures de santé sécurité au travail (MSST) Mesures de santé sécurité au travail (MSST) H Bienvenue Direction de sécurité Hospices-CHUV Organisation P. Rubin Directeur général adj. D. Willimann S. Toffel Secrétariat P. Kündig Directeur de la sécurité

Plus en détail

Contrôle de l exécution de la directive MSST conformément à la norme CFST 6508

Contrôle de l exécution de la directive MSST conformément à la norme CFST 6508 Contrôle de l exécution de la directive MSST conformément à la norme CFST 6508 Entreprise: Rue: NPA/ Localité: Brève description de l entreprise: Identification: N Suva: Classe: Effectif: Temps complet:

Plus en détail

Des apprentis en bonne

Des apprentis en bonne Département fédéral de l économie, de la formation et de la recherche DEFR Secrétariat d'etat à l'économie SECO Conditions de travail Des apprentis en bonne santé dans l hôtellerierestauration : A quoi

Plus en détail

Manuel de sécurité Version 1 juin 2007

Manuel de sécurité Version 1 juin 2007 Manuel de sécurité Version 1 juin 2007 Listes des abréviations utilisées dans le manuel AAP Assurance accident professionnel ANP Accidents non professionnels AP Accidents professionnels bpa Bureau suisse

Plus en détail

Manuel de la sécurité et de la protection de la santé au travail (SST)

Manuel de la sécurité et de la protection de la santé au travail (SST) Manuel de la sécurité et de la protection de la santé au travail (SST) Manuel SST Version 1 - mai 2007 Etat de Fribourg Service du personnel et d'organisation rue Joseph-Piller 13 1700 Fribourg SUISSE

Plus en détail

INFORMATION SUR LES ASSURANCES

INFORMATION SUR LES ASSURANCES Delémont, le 29 octobre 2014 INFORMATION SUR LES ASSURANCES Aux employés de l'etat Récapitulatif des différentes assurances sociales Les termes utilisés dans le présent document pour désigner des personnes

Plus en détail

Guide Santé et sécurité au travail

Guide Santé et sécurité au travail 0 Guide Santé et sécurité au travail Pour les responsables hiérarchiques et les coordinateurs/coordinatrices et les responsables de la sécurité au travail Ce guide présente les attributions qui incombent

Plus en détail

occupent en Suisse des travailleurs à domicile.

occupent en Suisse des travailleurs à domicile. Loi fédérale sur le travail à domicile (Loi sur le travail à domicile, LTrD) 1 822.31 du 20 mars 1981 (Etat le 1 er janvier 2009) L Assemblée fédérale de la Confédération suisse, vu les art. 34 ter et

Plus en détail

Tableau synoptique Texte C 183 Droit suisse Réalisé Besoin d'adaptation femme enfant

Tableau synoptique Texte C 183 Droit suisse Réalisé Besoin d'adaptation femme enfant Tableau synoptique Art. 1 Aux fins de la présente convention, le terme femme s'applique à toute personne du sexe féminin, sans discrimination quelle qu'elle soit, et le terme enfant à tout enfant, sans

Plus en détail

Consultation du CHSCT

Consultation du CHSCT Fondamentaux De manière générale, le CHSCT peut être saisi de toute question relevant de sa compétence par l'employeur, le comité d'entreprise et les délégués du personnel (art. L. 4612-13 du Code du travail).

Plus en détail

Quelles sont vos obligations dans le domaine de la sécurité au travail et de la protection de la santé?

Quelles sont vos obligations dans le domaine de la sécurité au travail et de la protection de la santé? Quelles sont vos obligations dans le domaine de la sécurité au travail et de la protection de la santé? Le modèle Suva Les quatre piliers de la Suva La Suva est mieux qu une assurance: elle regroupe la

Plus en détail

La lutte contre la manipulation des dispositifs de protection commence dès l'achat d'une machine.

La lutte contre la manipulation des dispositifs de protection commence dès l'achat d'une machine. La lutte contre la manipulation des dispositifs de protection commence dès l'achat d'une machine. La maison Planzer: la culture de la sécurité au quotidien La manipulation des dispositifs de protection

Plus en détail

837.0. du 6 décembre 2000. Le Parlement de la République et Canton du Jura,

837.0. du 6 décembre 2000. Le Parlement de la République et Canton du Jura, Loi portant introduction de la loi fédérale sur le service de l'emploi et la location de services et de la loi fédérale sur l'assurance-chômage obligatoire et l'indemnité en cas d'insolvabilité du 6 décembre

Plus en détail

T r a v a i l d e s j e u n e s

T r a v a i l d e s j e u n e s Situation : juillet 2008 T r a v a i l d e s j e u n e s AIDE- MEMOIRE www.sse-sbv-ssic.ch L'ordonnance sur la protection des jeunes travailleurs qui est entrée en vigueur le 1 er janvier 2008 a abaissé

Plus en détail

Loi fédérale sur la responsabilité civile des entreprises de chemins de fer et de bateaux à vapeur et de La Poste Suisse 1

Loi fédérale sur la responsabilité civile des entreprises de chemins de fer et de bateaux à vapeur et de La Poste Suisse 1 Loi fédérale sur la responsabilité civile des entreprises de chemins de fer et de bateaux à vapeur et de La Poste Suisse 1 221.112.742 du 28 mars 1905 (Etat le 3 octobre 2000) L'Assemblée fédérale de la

Plus en détail

Téléphone 021 310 80 40 Téléfax 021 310 80 49 Compte postal 60-700-6 www.suva.ch

Téléphone 021 310 80 40 Téléfax 021 310 80 49 Compte postal 60-700-6 www.suva.ch Division sécurité au travail Secteur industrie, arts et métiers Avenue de la Gare 23 Case postale 287 1001 Lausanne Téléphone 021 310 80 40 Téléfax 021 310 80 49 Compte postal 60-700-6 www.suva.ch suva

Plus en détail

CONVENTION COLLECTIVE DE TRAVAIL N 72 DU 30 MARS 1999 CONCERNANT LA GESTION DE LA PREVENTION DU STRESS OCCASIONNE PAR LE TRAVAIL

CONVENTION COLLECTIVE DE TRAVAIL N 72 DU 30 MARS 1999 CONCERNANT LA GESTION DE LA PREVENTION DU STRESS OCCASIONNE PAR LE TRAVAIL CONVENTION COLLECTIVE DE TRAVAIL N 72 DU 30 MARS 1999 CONCERNANT LA GESTION DE LA PREVENTION DU STRESS OCCASIONNE PAR LE TRAVAIL ----------------------- Vu la loi du 5 décembre 1968 sur les conventions

Plus en détail

Ordonnance concernant l assurance-accidents et la prévention des accidents dans l agriculture 1)

Ordonnance concernant l assurance-accidents et la prévention des accidents dans l agriculture 1) Ordonnance concernant l assurance-accidents et la prévention des accidents dans l agriculture 1) du 6 décembre 1978 L'Assemblée constituante de la République et Canton du Jura, vu les articles 98, 99,

Plus en détail

Si les installations sont correctement conçues, il n y a aucune raison de les manipuler.

Si les installations sont correctement conçues, il n y a aucune raison de les manipuler. Si les installations sont correctement conçues, il n y a aucune raison de les manipuler. L'entreprise Moser-Ingold SA à Thörigen (BE): la culture de la sécurité au quotidien L'entreprise Moser-Ingold impose

Plus en détail

POLITIQUE DE BIOSÉCURITÉ

POLITIQUE DE BIOSÉCURITÉ Date d entrée en vigueur: Mai 2006 Remplace/amende: VRS-52/s/o Origine: Vice-rectorat aux services Numéro de référence: VPS-52 DÉFINITION Une substance biologique dangereuse se définit comme un organisme

Plus en détail

Convention de mise à disposition d un apprenti d un Etat membre de l Union européenne auprès d une entreprise/d un organisme d accueil en France.

Convention de mise à disposition d un apprenti d un Etat membre de l Union européenne auprès d une entreprise/d un organisme d accueil en France. Convention de mise à disposition d un apprenti d un Etat membre de l Union européenne auprès d une entreprise/d un organisme d accueil en France. Préambule La présente convention est conclue en application

Plus en détail

LES ASSURANCES SOCIALES

LES ASSURANCES SOCIALES LES ASSURANCES SOCIALES Généralités L'exercice d'une activité professionnelle implique l'obligation de s'acquitter de certaines assurances sociales. Cependant, la situation varie fortement selon qu'une

Plus en détail

Ordonnance de l OFFT sur la formation professionnelle initiale

Ordonnance de l OFFT sur la formation professionnelle initiale Ordonnance de l OFFT sur la formation professionnelle initiale 1 avec certificat fédéral de capacité (CFC) du 20 août 2009 86912 Assistante dentaire CFC/Assistant dentaire CFC Dentalassistentin EFZ/Dentalassistent

Plus en détail

LES ASSURANCES SOCIALES

LES ASSURANCES SOCIALES LES ASSURANCES SOCIALES Généralités L'exercice d'une activité professionnelle implique l'obligation de s'acquitter de certaines assurances sociales. Cependant, la situation varie fortement selon qu'une

Plus en détail

CHARGÉ(E) DE SÉCURITÉ (60 % - 80 %)

CHARGÉ(E) DE SÉCURITÉ (60 % - 80 %) La Municipalité de Montreux met au concours un poste de : Tâches principales : CHARGÉ(E) DE SÉCURITÉ (60 % - 80 %) Conseiller et aider la Municipalité, les services, les supérieurs hiérarchiques et les

Plus en détail

CUSSTR : Commission Universitaire de Sécurité et Santé au Travail Romande. Protection de la maternité

CUSSTR : Commission Universitaire de Sécurité et Santé au Travail Romande. Protection de la maternité CUSSTR : Commission Universitaire de Sécurité et Santé au Travail Romande Protection de la maternité Introduction Une attention particulière doit être apportée à la protection des femmes enceintes et allaitantes

Plus en détail

Ordonnance sur les qualifications des spécialistes de la sécurité au travail

Ordonnance sur les qualifications des spécialistes de la sécurité au travail Ordonnance sur les qualifications des spécialistes de la sécurité au travail 822.116 du 25 novembre 1996 (Etat le 5 décembre 2006) Le Conseil fédéral suisse, Vu l art. 83, al. 2, de la loi fédérale du

Plus en détail

Les 5 étapes du management des. risques routiers. pour les entreprises et les collectivités

Les 5 étapes du management des. risques routiers. pour les entreprises et les collectivités Les 5 étapes du management des risques routiers pour les entreprises et les collectivités Qu'est-ce que le C.P.A.T.S.? Le C.P.A.T.S., Centre de Psychologie Appliquée aux Transports et à leur Sécurité,

Plus en détail

ASSURANCES SOCIALES COMMENT AFFILIER VOTRE PERSONNEL?

ASSURANCES SOCIALES COMMENT AFFILIER VOTRE PERSONNEL? 2 ASSOCIATION VALAISANNE DES ENTREPRISES DE CONSTRUCTION METALLIQUE VERBAND WALLISER METALLBAUUNTERNEHMEN ASSURANCES SOCIALES COMMENT AFFILIER VOTRE PERSONNEL? Av. de Tourbillon 33 1951 Sion/Sitten Tél.

Plus en détail

Que faites-vous, en tant que formatrice / formateur, dans des cas concrets?

Que faites-vous, en tant que formatrice / formateur, dans des cas concrets? Aide-mémoire 203 Maladie et accident Si une personne en formation tombe malade ou subit un accident durant sa formation professionnelle initiale, elle bénéficie d'une protection juridique particulière.

Plus en détail

Caisse Nationale de l'assurance Maladie des Travailleurs Salariés Sécurité Sociale

Caisse Nationale de l'assurance Maladie des Travailleurs Salariés Sécurité Sociale Caisse Nationale de l'assurance Maladie des Travailleurs Salariés Sécurité Sociale Circulaire CNAMTS Date : 26/04/94.des Caisses Primaires d'assurance Maladie.des Caisses Générales de Sécurité Sociale

Plus en détail

LOI DU 3 JUILLET 1978 RELATIVE AUX CONTRATS DE TRAVAIL, LA CONVENTION D'UN SALAIRE MENSUEL GARANTI A CERTAINS EMPLOYES EN CAS

LOI DU 3 JUILLET 1978 RELATIVE AUX CONTRATS DE TRAVAIL, LA CONVENTION D'UN SALAIRE MENSUEL GARANTI A CERTAINS EMPLOYES EN CAS CONVENTION COLLECTIVE DE TRAVAIL N 13 BIS DU 26 FEVRIER 1979 ADAPTANT A LA LOI DU 3 JUILLET 1978 RELATIVE AUX CONTRATS DE TRAVAIL, LA CONVENTION COLLECTIVE DE TRAVAIL N 13 DU 28 JUIN 1973 CONCERNANT L'OCTROI

Plus en détail

La grossesse à elle seule ne constitue pas un motif suffisant pour justifier une résiliation.

La grossesse à elle seule ne constitue pas un motif suffisant pour justifier une résiliation. Aide-mémoire 208 Grossesse et maternité Si une personne en formation tombe enceinte ou met au monde un enfant pendant sa formation professionnelle initiale, elle bénéficie d'une protection juridique particulière.

Plus en détail

1 ère lecture : propositions de la commission (Modifications en gras et soulignées)

1 ère lecture : propositions de la commission (Modifications en gras et soulignées) 1 ère lecture : propositions de la commission (Modifications en gras et soulignées) Loi vétérinaire du xx.xx.20xx Le Grand Conseil du canton du Valais vu les articles 31 et 42 de la Constitution cantonale,

Plus en détail

En fait: Dans ses observations du 1 er mars 2000, la Direction intimée propose le rejet du recours.

En fait: Dans ses observations du 1 er mars 2000, la Direction intimée propose le rejet du recours. Cour des assurances sociales. Séance du 22 février 2001. Statuant sur le recours interjeté le 18 janvier 2000 (5S 00 33) par les époux X, pour eux et pour leur fils Y, recourants, assistés par Me Z, avocat

Plus en détail

Concept de sécurité 10 éléments pour des places de travail sécurisées et saines SSV

Concept de sécurité 10 éléments pour des places de travail sécurisées et saines SSV Villars-sur-Glâne Concept de sécurité 10 éléments pour des places de travail sécurisées et saines Santé et Sécurité au travail Villars-sur-Glâne SSV Directive MSST 6508 Chiffre 2.3 Entreprises présentant

Plus en détail

LC 21 431. Le CSPV fait partie de l unité incendie et secours urbains du service d incendie et de secours de la Ville de Genève.

LC 21 431. Le CSPV fait partie de l unité incendie et secours urbains du service d incendie et de secours de la Ville de Genève. Règlement du corps des sapeurs-pompiers volontaires de la Ville de Genève LC Adopté par le Conseil administratif le 8 novembre 0 Approuvé par le Département de la sécurité le octobre 0 Entrée en vigueur

Plus en détail

Article 3 Délégation à la VPRI

Article 3 Délégation à la VPRI Directive en matière de santé et sécurité LEX 1.5.1 du travail (DSST) 1 er décembre 2012 La Direction de l'ecole polytechnique fédérale de Lausanne arrête : Section 1 Dispositions générales Article 1 Principes

Plus en détail

HOTELA Assurances SA. Mémento

HOTELA Assurances SA. Mémento 01.2010 HOTELA Assurances SA Mémento Table des matières I. Bases légales de l'assurance 1 II. Personnes assurées 1 Personnes assurées obligatoirement 1 Personnes assurées à titre facultatif 1 III. Etendue

Plus en détail

sont assujettis à l'assurance en cas de maternité et d'adoption que pour les personnes exerçant une activité salariée dans le canton.

sont assujettis à l'assurance en cas de maternité et d'adoption que pour les personnes exerçant une activité salariée dans le canton. Règlement d'application de la loi instituant une assurance en cas de maternité et d'adoption J 5 07.01 du 11 mai 2005 Le CONSEIL D ETAT de la République et canton de Genève, vu l article 16h de la loi

Plus en détail

Contrat de gestion d'exploitation

Contrat de gestion d'exploitation Modèle Contrat de gestion d'exploitation entre le Service des eaux XY, désigné ci-après par mandant et la Société Eauclaire, désignée ci-après par mandataire Préambule Le mandant et la mandataire forment

Plus en détail

du 22 août 1996 (Dernière modification : 20 mai 2008)

du 22 août 1996 (Dernière modification : 20 mai 2008) Circ.-CFB 96/4 Dépôts du public auprès d établissements non bancaires Page Circulaire de la Commission fédérale des banques : Acceptation à titre professionnel de dépôts du public par des établissements

Plus en détail

http://jurisprudence.ne.ch/scripts/omnisapi.dll?omnisplatform=windows&webser...

http://jurisprudence.ne.ch/scripts/omnisapi.dll?omnisplatform=windows&webser... Page 1 of 5 N dossier: CHAC.2010.23 Autorité: CHAC Date décision: 14.06.2010 Publié le: 28.12.2010 Revue juridique: PRÉVUE Articles de loi: Art. 6 LTR Art. 59 al. 1 litt. a LTR Art. 26 OLT3 Titre: Protection

Plus en détail

DU 3 JUILLET 1978 RELATIVE AUX CONTRATS DE TRAVAIL, LA CONVENTION COLLEC- MENSUEL GARANTI AUX OUVRIERS EN CAS D'INCAPACITE DE TRAVAIL

DU 3 JUILLET 1978 RELATIVE AUX CONTRATS DE TRAVAIL, LA CONVENTION COLLEC- MENSUEL GARANTI AUX OUVRIERS EN CAS D'INCAPACITE DE TRAVAIL CONVENTION COLLECTIVE DE TRAVAIL N 12 BIS DU 26 FEVRIER 1979 ADAPTANT A LA LOI DU 3 JUILLET 1978 RELATIVE AUX CONTRATS DE TRAVAIL, LA CONVENTION COLLEC- TIVE DE TRAVAIL N 12 DU 28 JUIN 1973 CONCERNANT

Plus en détail

Bulletin d'information de télécom CRTC 2009-282

Bulletin d'information de télécom CRTC 2009-282 Bulletin d'information de télécom CRTC 2009-282 Ottawa, le 15 mai 2009 Règles sur les télécommunications non sollicitées et Règles sur la Liste nationale de numéros de télécommunication exclus et leur

Plus en détail

Les commissions antistress sont-elles légales?

Les commissions antistress sont-elles légales? Les commissions antistress sont-elles légales? Face aux risques psychosociaux, le Ministère du travail préconise une démarche concertée pour concevoir un plan de prévention adapté mais surtout accepté.

Plus en détail

FORMATION. Chargé de sécurité et de prévention. Points Forts de la formation OBJECTIFS PEDAGOGIQUES

FORMATION. Chargé de sécurité et de prévention. Points Forts de la formation OBJECTIFS PEDAGOGIQUES FORMATION Chargé de sécurité et de prévention Référence : 124-344-13 Durée : 5 jours Public Tous salariés chargés de la sécurité ou la prévention Pré-requis Aucun Points Forts de la formation Une approche

Plus en détail

Décision n 2014-246 L. Dossier documentaire

Décision n 2014-246 L. Dossier documentaire Décision n 2014-246 L Nature juridique de l article L. 723-23 du code rural et de la pêche maritime Dossier documentaire Source : services du Conseil constitutionnel 2014 Sommaire I. Normes de référence...

Plus en détail

IHS-nf 9663 Ordonnance sur la protection en cas d'urgence au des installations nucléaires

IHS-nf 9663 Ordonnance sur la protection en cas d'urgence au des installations nucléaires IHS-nf 9663 Ordonnance sur la protection en cas d'urgence au des installations nucléaires du 28 novembre 1983 Le Conseil fédéral suisse, vu les articles 11 et 37 de la loi du 23 décembre 1959" sur l'énergie

Plus en détail

GUIDE TRAVAIL DE NUIT OU EN EQUIPES ABREGE DES MESURES PREVENTIVES D ORDRE MEDICAL

GUIDE TRAVAIL DE NUIT OU EN EQUIPES ABREGE DES MESURES PREVENTIVES D ORDRE MEDICAL Département fédéral de l'économie, de la formation et de la recherche DEFR Secrétariat d'etat à l'économie SECO Conditions de travail Protection des travailleurs ABAS GUIDE TRAVAIL DE NUIT OU EN EQUIPES

Plus en détail

LES REFÉRENTIELS ILO OSH 2001

LES REFÉRENTIELS ILO OSH 2001 LES REFÉRENTIELS Une trentaine de référentiels Hygiène Santé Sécurité au Travail ont été répertoriés à travers le monde. Deux grandes familles se distinguent : Les référentiels assimilés tels que l OHSAS

Plus en détail

Créer son entreprise : quelles sont les démarches légales?

Créer son entreprise : quelles sont les démarches légales? Créer son entreprise : quelles sont les démarches légales? Patrick Schefer Délégué à la promotion économique Vendredi 31 mai 2013 Département Office 30.04.2013 - Page 1 Programme 1. Présentation du (SPEG)

Plus en détail

Démontage et nettoyage des plaques de fibrociment. Feuillet d'information

Démontage et nettoyage des plaques de fibrociment. Feuillet d'information Démontage et nettoyage des plaques de fibrociment Feuillet d'information Les plaques de fibrociment ont été principalement utilisées comme revêtements de toits et de façades dans le secteur du bâtiment.

Plus en détail

CONVENTION CADRE RELATIVE A LA DISPENSE DE L'AVANCE DES FRAIS EN MATIERE DE PRESTATIONS PHARMACEUTIQUES

CONVENTION CADRE RELATIVE A LA DISPENSE DE L'AVANCE DES FRAIS EN MATIERE DE PRESTATIONS PHARMACEUTIQUES CONVENTION CADRE RELATIVE A LA DISPENSE DE L'AVANCE DES FRAIS EN MATIERE DE PRESTATIONS PHARMACEUTIQUES 03 Novembre 1995 - 2 - ENTRE : LA CAISSE DE PREVOYANCE SOCIALE DE LA POLYNESIE FRANCAISE, agissant

Plus en détail

Bulletin d information 2011-3

Bulletin d information 2011-3 Bulletin d information 2011-3 À l attention des assureurs et des administrateurs de régimes d avantages sociaux Note : Une première version de ce bulletin d information a été publiée en novembre 2006.

Plus en détail

LE COMITE D HYGIENE DE SECURITE ET DES CONDITIONS DE TRAVAIL

LE COMITE D HYGIENE DE SECURITE ET DES CONDITIONS DE TRAVAIL St Martin d Hères, le 16 octobre 2012 Note d information n 12.32 Nos réf. : SDF/SL/DP RENOVATION DU DIALOGUE SOCIAL DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE LE COMITE D HYGIENE DE SECURITE ET DES CONDITIONS

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE : SANTE ET SECURTE AU TRAVAIL

FICHE TECHNIQUE : SANTE ET SECURTE AU TRAVAIL SANTE ET SECURITE AU TRAVAIL Mesurer et prévenir les risques professionnels Liés aux conditions générales de travail, les risques professionnels font peser sur les salariés la menace d une altération de

Plus en détail

RENSEIGNEMENTS GÉNÉRAUX SUR L'ENTREPRISE

RENSEIGNEMENTS GÉNÉRAUX SUR L'ENTREPRISE RENSEIGNEMENTS GÉNÉRAUX SUR L'ENTREPRISE Raison sociale... Nom et prénom. Adresse postale...... Téléphone... Fax... Natel... e-mail... Poste - Lieu... CCP IBAN No... Banque - Lieu... IBAN No... Début d'activité...

Plus en détail

Répartition intercantonale des bénéfices des compagnies d'assurance

Répartition intercantonale des bénéfices des compagnies d'assurance Répartition intercantonale des bénéfices des compagnies d'assurance Circulaire du Comité du 23 juin 1999 1. Remarque préliminaire La présente circulaire remplace les circulaires 2.33 (du 14 août 1973),

Plus en détail

',5(&7,9((85$720'8&216(,/ GXMXLQ

',5(&7,9((85$720'8&216(,/ GXMXLQ ',5(&7,9((85$720'8&216(,/ GXMXLQ UHODWLYHjODSURWHFWLRQVDQLWDLUHGHVSHUVRQQHVFRQWUHOHVGDQJHUVGHVUD\RQQHPHQWVLRQLVDQWVORUV GH[SRVLWLRQVjGHVILQVPpGLFDOHVUHPSODoDQWODGLUHFWLYH(XUDWRP LE CONSEIL DE L'UNION EUROPÉENNE,

Plus en détail

CONVENTION COLLECTIVE DE TRAVAIL N 89 DU 30 JANVIER 2007 CONCERNANT LA PRÉVENTION DES VOLS ET LES CONTRÔLES DE SORTIE

CONVENTION COLLECTIVE DE TRAVAIL N 89 DU 30 JANVIER 2007 CONCERNANT LA PRÉVENTION DES VOLS ET LES CONTRÔLES DE SORTIE CONVENTION COLLECTIVE DE TRAVAIL N 89 DU 30 JANVIER 2007 CONCERNANT LA PRÉVENTION DES VOLS ET LES CONTRÔLES DE SORTIE DES TRAVAILLEURS QUITTANT L'ENTREPRISE OU LE LIEU DE TRAVAIL --------------------------

Plus en détail

CONTRAT-TYPE DE TRAVAIL POUR LE PERSONNEL AU SERVICE DE LA VENTE DANS LE COMMERCE DE DETAIL DU 10 JUILLET 1985 EDITION 2015 1

CONTRAT-TYPE DE TRAVAIL POUR LE PERSONNEL AU SERVICE DE LA VENTE DANS LE COMMERCE DE DETAIL DU 10 JUILLET 1985 EDITION 2015 1 CONTRAT-TYPE DE TRAVAIL POUR LE PERSONNEL AU SERVICE DE LA VENTE DANS LE COMMERCE DE DETAIL DU 10 JUILLET 1985 Section I : Champ d'application et effet EDITION 2015 1 Article premier Champ d application

Plus en détail

Sont assimilées à un établissement, les installations exploitées par un employeur;

Sont assimilées à un établissement, les installations exploitées par un employeur; Arrêté royal du 4 décembre 2012 concernant les prescriptions minimales de sécurité des installations électriques sur les lieux de travail (M.B. 21.12.2012) Section I er. - Champ d'application et définitions

Plus en détail

A la direction / au patron : Organisation de votre entreprise en matière de sécurité

A la direction / au patron : Organisation de votre entreprise en matière de sécurité A la direction / au patron : Organisation de votre entreprise en matière de sécurité A savoir avant de lire ce document l Connaître l existence de la directive 6508 de la commission fédérale sur la sécurité

Plus en détail

LE MINISTERE DU COMMERCE DANS LES DERNIERES ANNEES DU XIX ème SIECLE (extraits des cahiers du Chatefp n 1, octobre 1998)

LE MINISTERE DU COMMERCE DANS LES DERNIERES ANNEES DU XIX ème SIECLE (extraits des cahiers du Chatefp n 1, octobre 1998) LE MINISTERE DU COMMERCE DANS LES DERNIERES ANNEES DU XIX ème SIECLE (extraits des cahiers du Chatefp n 1, octobre 1998) Comme indiqué plus haut, l'ordonnance de 1828 avait organisé l'administration centrale

Plus en détail

Formation de grutier pour l utilisation de camions-grue et de grues à tour pivotante

Formation de grutier pour l utilisation de camions-grue et de grues à tour pivotante Schweizerische Eidgenossenschaft Confédération suisse Confederazione Svizzera Confederaziun svizra Commission fédérale de coordination pour la sécurité au travail CFST Directive CFST n o 6510 Formation

Plus en détail

MACHINISTES ET GRUTIERS DOSSIER PHOTOS

MACHINISTES ET GRUTIERS DOSSIER PHOTOS MACHINISTES ET GRUTIERS DOSSIER PHOTOS ANNEXE 1 Edition du 21.10.2013 / LK CATEGORIES DES ENGINS Législation légale selon 822.106 Règlement sur l octroi de permis professionnels pour les conducteurs de

Plus en détail

1992 RELATIVE A L'OUTPLACEMENT --------------------------------------

1992 RELATIVE A L'OUTPLACEMENT -------------------------------------- CONVENTION COLLECTIVE DE TRAVAIL N 51 DU 10 FEVRIER 1992 RELATIVE A L'OUTPLACEMENT -------------------------------------- Vu la loi du 5 décembre 1968 sur les conventions collectives de travail et les

Plus en détail

Le contrôle Urssaf. Le contrôle Urssaf est un contrôle des obligations légales de l employeur en matière de cotisations et contributions sociales.

Le contrôle Urssaf. Le contrôle Urssaf est un contrôle des obligations légales de l employeur en matière de cotisations et contributions sociales. Le contrôle Urssaf Définition. Le contrôle Urssaf est un contrôle des obligations légales de l employeur en matière de cotisations et contributions sociales. En effet, ces dernières sont recouvrées à partir

Plus en détail

30 AVRIL 1999 - Loi relative à l'occupation des travailleurs étrangers (M.B. 21 mai 1999) - coordination officieuse au 1 er juillet 2011

30 AVRIL 1999 - Loi relative à l'occupation des travailleurs étrangers (M.B. 21 mai 1999) - coordination officieuse au 1 er juillet 2011 30 AVRIL 1999 - Loi relative à l'occupation des travailleurs étrangers (M.B. 21 mai 1999) (coordination officieuse au 1 er juillet 2011 ; modifié par l arrêté royal du 20 juillet 2000 introduction de l

Plus en détail

Contributions. Edition 2007

Contributions. Edition 2007 Contributions Contributions sur salaires et autres prestations que l'employeur doit payer aux caisses de compensation et aux assurances conformément aux réglementations légales et conventionnelles Edition

Plus en détail

10 minutes suffisent pour redonner vie à votre entreprise

10 minutes suffisent pour redonner vie à votre entreprise 10 minutes suffisent pour redonner vie à votre entreprise Premiers secours dans les entreprises «Obligations et solutions» par les Docteurs Roch Ogier et Frédéric Lador Êtesvous bien préparé? Saviezvous

Plus en détail

CONTRAT DE PROFESSIONNALISATION SECURITE SOCIALE

CONTRAT DE PROFESSIONNALISATION SECURITE SOCIALE CONTRAT DE PROFESSIONNALISATION SECURITE SOCIALE Le point sur votre protection sociale et sur les démarches à effectuer. -Procédure : En tant que salarié / stagiaire de la formation continue, vous êtes

Plus en détail

Ordonnance concernant la surveillance des fondations et des institutions de prévoyance (Version en vigueur jusqu'au 31 décembre 2011)

Ordonnance concernant la surveillance des fondations et des institutions de prévoyance (Version en vigueur jusqu'au 31 décembre 2011) Ordonnance concernant la surveillance des fondations et des institutions de prévoyance (Version en vigueur jusqu'au 31 décembre 2011) du 20 septembre 1983 Le Gouvernement de la République et Canton du

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR DU COMITE D HYGIENE,

REGLEMENT INTERIEUR DU COMITE D HYGIENE, REGLEMENT INTERIEUR DU COMITE D HYGIENE, DE SECURITE ET DES CONDITIONS DE TRAVAIL PREAMBULE Le présent règlement a pour but de préciser quels sont les modes de fonctionnement adoptés par le CHSCT de l

Plus en détail

Nadia Droz, psychologue FSP-APSYTRA, Unité Santé Sécurité au Travail. La prévention des Risques psychosociaux au CHUV

Nadia Droz, psychologue FSP-APSYTRA, Unité Santé Sécurité au Travail. La prévention des Risques psychosociaux au CHUV Nadia Droz, psychologue FSP-APSYTRA, Unité Santé Sécurité au Travail La prévention des Risques psychosociaux au CHUV Objectifs 1. Définition des risques psychosociaux 2. La prévention des risques psychosociaux

Plus en détail

CONVENTION COLLECTIVE DE TRAVAIL N 85 ------------------------------------------------------------------

CONVENTION COLLECTIVE DE TRAVAIL N 85 ------------------------------------------------------------------ CONVENTION COLLECTIVE DE TRAVAIL N 85 ------------------------------------------------------------------ Séance du mercredi 9 novembre 2005 -------------------------------------------------- CONVENTION

Plus en détail

Guide pratique. But. I. Principes. concernant

Guide pratique. But. I. Principes. concernant Guide pratique concernant les conditions d octroi de l agrément pour l exercice de l activité en Suisse ou à partir de la Suisse pour les entreprises d assurances dommages avec siège social hors de l Union

Plus en détail

ASSURANCES SOCIALES COMMENT AFFILIER VOTRE PERSONNEL?

ASSURANCES SOCIALES COMMENT AFFILIER VOTRE PERSONNEL? ASSOCIATION VALAISANNE DES ENTREPRISES DE MENUISERIE, EBENISTERIE, CHARPENTE, VITRERIE ET FABRIQUES DE MEUBLES ASSURANCES SOCIALES COMMENT AFFILIER VOTRE PERSONNEL? Av. de Tourbillon 33 1951 Sion/Sitten

Plus en détail

CHAPITRE PREMIER Généralités

CHAPITRE PREMIER Généralités Règlement d'introduction de la loi fédérale sur le nouveau régime de financement des soins Le Conseil d Etat de la République et Canton de Neuchâtel, vu la loi fédérale sur l'assurance-maladie (LAMal),

Plus en détail

CONVENTION COLLECTIVE DE TRAVAIL N 85 DU 9 NOVEMBRE 2005 CONCERNANT LE TELETRAVAIL, MODIFIEE PAR LA CONVENTION COLLECTIVE

CONVENTION COLLECTIVE DE TRAVAIL N 85 DU 9 NOVEMBRE 2005 CONCERNANT LE TELETRAVAIL, MODIFIEE PAR LA CONVENTION COLLECTIVE CONVENTION COLLECTIVE DE TRAVAIL N 85 DU 9 NOVEMBRE 2005 CONCERNANT LE TELETRAVAIL, MODIFIEE PAR LA CONVENTION COLLECTIVE DE TRAVAIL N 85 BIS DU 27 FEVRIER 2008 ----------------------- Vu la loi du 5 décembre

Plus en détail

Convention collective de travail relative à la sécurité d emploi, coordonnée par la convention collective de travail du 18 décembre 2008

Convention collective de travail relative à la sécurité d emploi, coordonnée par la convention collective de travail du 18 décembre 2008 Sécurité d emploi 18.12.08 Convention collective de travail relative à la sécurité d emploi, coordonnée par la convention collective de travail du 18 décembre 2008 Champ d'application Article 1 La présente

Plus en détail

Loi du 4 août 1996 relative au bien-être des travailleurs lors de l'exécution de leur travail (M.B. 18.9.1996)

Loi du 4 août 1996 relative au bien-être des travailleurs lors de l'exécution de leur travail (M.B. 18.9.1996) Loi du 4 août 1996 relative au bien-être des travailleurs lors de l'exécution de leur travail (M.B. 18.9.1996) Modifiée par: (1) loi du 13 février 1998 portant des dispositions en faveur de l'emploi (M.B.

Plus en détail

Mise à jour : novembre 2011

Mise à jour : novembre 2011 LE SERVICE DE MEDECINE PROFESSIONNELLE ET PREVENTIVE Mise à jour : novembre 2011 Centre de Gestion de la Fonction Publique Territoriale du Calvados 56 rue Bicoquet 14052 Caen cedex 4 Tél. : 02 31 15 50

Plus en détail

Premiers secours. Article 36

Premiers secours. Article 36 Commentaire de l ordonnance 3 relative à la loi sur le travail Art. 36 Article 36 Premiers secours 1 Les moyens nécessaires pour les premiers secours seront disponibles en permanence, compte tenu des dangers

Plus en détail

Notice concernant les jeunes dans l'hôtellerie-restauration /

Notice concernant les jeunes dans l'hôtellerie-restauration / Notice concernant les jeunes dans l'hôtellerie-restauration I. Introduction Au 1 er janvier 2008, l'article 29, alinéa 1 révisé de la loi sur le travail (LTr) et la nouvelle ordonnance sur la protection

Plus en détail

Convention collective de travail relative à la sécurité d emploi, coordonnée le 6 décembre 2010 1

Convention collective de travail relative à la sécurité d emploi, coordonnée le 6 décembre 2010 1 Sécurité d emploi 6.12.2010 COMMISSION PARITAIRE DES ENTREPRISES D ASSURANCES Convention collective de travail relative à la sécurité d emploi, coordonnée le 6 décembre 2010 1 Commentaire préalable La

Plus en détail

TCAS - Autres taxes - Taxes assimilées - Fonds de garantie des assurances obligatoires de dommages

TCAS - Autres taxes - Taxes assimilées - Fonds de garantie des assurances obligatoires de dommages Extrait du Bulletin Officiel des Finances Publiques-Impôts DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES Identifiant juridique : BOI-TCAS-AUT-20-20120912 DGFIP TCAS - Autres taxes - Taxes assimilées - Fonds

Plus en détail

CONVENTION COLLECTIVE DE TRAVAIL N 82 -------------------------------------------------------------------

CONVENTION COLLECTIVE DE TRAVAIL N 82 ------------------------------------------------------------------- CONVENTION COLLECTIVE DE TRAVAIL N 82 ------------------------------------------------------------------- Séance du mercredi 10 juillet 2002 ---------------------------------------------- CONVENTION COLLECTIVE

Plus en détail

RECOMMANDATION RELATIVE A L ASSURANCE OBLIGATOIRE DU 24/04/2009

RECOMMANDATION RELATIVE A L ASSURANCE OBLIGATOIRE DU 24/04/2009 RECOMMANDATION RELATIVE A L ASSURANCE OBLIGATOIRE DU 24/04/2009 Approuvé par le Conseil national en sa séance du 24 avril 2009. Vue d ensemble 1. Terminologie 2. Dispositions générales 3. Assurés 4. Objet

Plus en détail

Dix ans d application de la Charte de l assuré social

Dix ans d application de la Charte de l assuré social Dix ans d application de la Charte de l assuré social Actes de l après-midi d étude organisé sous la direction de J.-F. NEVEN et S. GILSON par le Département de droit économique et social de la Faculté

Plus en détail

LA MEDECINE PREVENTIVE ET PROFESSIONNELLE

LA MEDECINE PREVENTIVE ET PROFESSIONNELLE LA MEDECINE PREVENTIVE ET PROFESSIONNELLE Les collectivités territoriales doivent veiller à l'état de santé des agents territoriaux en ayant comme préoccupation d'empêcher toute altération de leur état

Plus en détail

ASSURANCES DU CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE DES PYRENEES-ALTANTIQUES

ASSURANCES DU CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE DES PYRENEES-ALTANTIQUES ASSURANCES DU CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE DES PYRENEES-ALTANTIQUES DECLARATIONS Marché d'assurances 2012 CDG-64 1 Le Centre de Gestion de la Fonction Publique Territoriale des

Plus en détail

Directeurs, Directeurs adjoints et conseillers en sécurité financière. DSF assouplit ses exigences pour les produits SOLO

Directeurs, Directeurs adjoints et conseillers en sécurité financière. DSF assouplit ses exigences pour les produits SOLO DESTINATAIRE(S) : COPIE (S) À : OBJET : Directeurs, Directeurs adjoints et conseillers en sécurité financière Coordonnatrices à l'administration DSF assouplit ses exigences pour les produits SOLO EXPÉDITEUR

Plus en détail

INTRODUCTION A L'AMIANTE

INTRODUCTION A L'AMIANTE INTRODUCTION A L'AMIANTE LEGISLATION ACTUELLE ET FUTURE 5 MAI 2009 Service de toxicologie de l'environnement bâti () Samuel Martignier, ingénieur en environnement 04.05.2009 - Page 1 Direction générale

Plus en détail

Ordonnance sur la formation professionnelle initiale de

Ordonnance sur la formation professionnelle initiale de Ordonnance sur la formation professionnelle initiale de 1 avec certificat fédéral de capacité (CFC) du 11 septembre 2007 80606 Nettoyeuse de textiles CFC/Nettoyeur de textiles CFC Textilpflegerin EFZ/Textilpfleger

Plus en détail

edition 2011 Département fédéral de l'économie DFE Une brochure pour les chômeurs Etre au chômage

edition 2011 Département fédéral de l'économie DFE Une brochure pour les chômeurs Etre au chômage Département fédéral de l'économie DFE edition 2011 Une brochure pour les chômeurs Etre au chômage 2 REMARQUES Le présent Info-Service vous donne un aperçu de vos droits et obligations et des démarches

Plus en détail

Guide du créateur d entreprise sociale et solidaire

Guide du créateur d entreprise sociale et solidaire Chapitre 3: Les assurances sociales Le contenu de ce chapitre est principalement tiré de la brochure "Les assurances sociales au quotidien", conçue pour donner aux petites et moyennes entreprises (PME)

Plus en détail

ACCORD NATIONAL du 19 septembre 2001 sur le compte épargne-temps dans les exploitations et entreprises agricoles

ACCORD NATIONAL du 19 septembre 2001 sur le compte épargne-temps dans les exploitations et entreprises agricoles ACCORD NATIONAL du 19 septembre 2001 sur le compte épargne-temps dans les exploitations et entreprises agricoles (étendu par arrêté du 19 décembre 2001 J.O. du 29/12/01, modifié par arrêté du 21 janvier

Plus en détail