Les emballages des denrées alimentaires Que lit-on?

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Les emballages des denrées alimentaires Que lit-on?"

Transcription

1 Printemps 2010 Page 1 / 11 Contenu : Les emballages des denrées alimentaires Que lit-on? S. 2 Introduction S. 2 La liste des ingrédients S. 3 Indications pour personnes allergiques S. 4 Indications pour les végétariens S. 4 Autres indications S. 5 L étiquetage nutritionnel S. 6 Mentions publicitaires relatives à la valeur nutritive S. 6 Les mentions publicitaires relatives à la santé S. 7 Durée de conservation S. 8 La conservation S. 8 La préparation S. 9 Le pays de production S. 9 Emballages à retenir S. 10 Sources S. 11 Impressum

2 Printemps 2010 page 2 / 11 Introduction Les emballages de denrées alimentaires contiennent un grand nombre d informations, symboles et autres indications. La liste suivante aide à comprendre les différentes informations et à les interpréter correctement. La liste des ingrédients La liste des ingrédients appelée également «composition» en langage courant énumère tous les ingrédients dans l ordre décroissant de leur importance pondérale. Ce qui permet à chacun d estimer en quelle quantité un ingrédient est présent dans un produit. Lorsqu un ingrédient est cité dans la dénomination spécifique d un produit (p. ex., «Yoghourt framboise») ou bien qu il figure, en mots ou en image, sur l emballage, sa proportion dans le produit doit également être mentionnée (p. ex., framboises 5%).

3 Printemps 2010 page 3 / 11 Indications pour personnes allergiques Parmi les ingrédients susceptibles de provoquer une allergie ou d autres réactions indésirables, les plus courants sont : les céréales contenant du gluten (blé (froment), seigle, orge, avoine, épeautre, kamut) le lait et les produits laitiers (y compris le sucre du lait, le lactose) les œufs les poissons, les crustacés, les mollusques le soja, les lupins les arachides, les fruits à coque dure (noix, noisettes ), les graines de sésame le céleri la moutarde les sulfites Ceux-ci doivent être déclarés de façon claire et explicite, et cela même s ils sont présents sous une forme modifiée (p. ex., le soja sous forme de tofu, le blé sous forme de farine ou le lait sous forme de yoghourt). En cas de mélange ou contamination involontaire, une déclaration est tout de même obligatoire si la proportion dépasse ou pourrait dépasser un certain volume.

4 Printemps 2010 page 4 / 11 Indications pour les végétariens Les produits convenant aux végétariens peuvent être munis des indications suivantes : - végétarien/ovo-lacto-végétarien/ovo-lacto-végétalien : sans ingrédients d origine animale à l exception du lait, des produits laitiers, des composants du lait, des œufs et du miel - ovo-végétarien : sans ingrédients d origine animale à l exception des œufs et du miel - lacto-végétarien/lacto-végétalien : sans ingrédients d origine animale à l exception du lait, des produits laitiers, des composants du lait et du miel - végétalien/vegan : sans aucun ingrédient d origine animale Cette mention est facultative. Les produits ne comportant pas une telle indication peuvent donc également convenir aux végétariens. C est la liste des ingrédients qui donne dans ce cas les informations nécessaires. Autres indications En fonction de leur composition, d autres indications figurent parfois sur les produits. Des indications qui servent essentiellement à protéger les consommateurs atteints d affections spécifiques, ou à les renseigner sur certains effets secondaires désagréables. - «contient une source de phénylalanine» : mention obligatoire, sur les produits contenant un édulcorant à base d aspartame, destinée aux personnes souffrant de phénylcétonurie (PCU). - «Peut avoir des effets laxatifs en cas de consommation excessive» : mention obligatoire sur les produits contenant plus de 10 g de succédanés de sucre (p.ex., sorbitol ou xylitol) par 100 g ou. 100 ml. - «contient du gluten» : mention facultative, sur les produits contenant du blé, du seigle, de l orge, de l avoine, de l épeautre ou du kamut, destinée aux personnes atteintes de maladie cœliaque.

5 Printemps 2010 page 5 / 11 L étiquetage nutritionnel Bien qu en Suisse, la plupart du temps, l étiquetage nutritionnel ne soit pas obligatoire, il figure cependant, par bonheur, sur presque tous les emballages. Les indications sur les denrées alimentaires et les boissons doivent être données pour 100 g ou pour 100 ml, mais peuvent être aussi indiquées, en plus, pour une portion. Sur les compléments alimentaires (p. ex., comprimés à base de vitamines et de sels minéraux), les indications doivent être données pour une ration journalière. Ce qui facilite la comparaison entre différents produits La mention «dont du sucres» se rapporte non seulement au sucre cristallisé ajouté, mais comprend aussi tous les sucres simples ou doubles (mono ou di-saccharides) ajoutés ou contenus naturellement dans l aliment. Il s agit par exemple du lactose (sucre du lait), du fructose, du glucose ou du maltose. Parce que la valeur nutritionnelle des denrées alimentaires est soumise à des variations naturelles, les quantités déclarées sont toujours des valeurs moyennes. Elles doivent être garanties par le fabricant jusqu à la fin de la durée de conservation. Comme les vitamines peuvent s altérer au fil du temps de conservation et leur quantité dans le produit diminuer,, elles doivent, dans une certaine mesure, être surdosées. Cela signifie qu un produit fraîchement fabriqué a tendance à être plus riche en vitamines que ne l indique l étiquetage.

6 Printemps 2010 page 6 / 11 Mentions publicitaires relatives à la valeur nutritive Suivant leur composition, les denrées alimentaires pourront porter, en Suisse, les indications publicitaires suivantes : «source de X» = le produit contient au minimum 15% de la dose journalière recommandée de la vitamine ou du sel minéral en question, par 100 g, 100 ml ou emballage-portion. «riche en X»/«haute teneur en X» = le produit contient au minimum 30% de la dose journalière recommandée de la vitamine ou du sel minéral en question, par 100 g, 100 ml ou emballage-portion. «teneur réduite de X»/«allégé»/«light» = le produit contient au minimum 30% de moins d une substance nutritive qu un produit comparable normal. «pouvoir énergétique réduit» = le produit contient au minimum 30% de moins de calories qu un produit comparable normal. «sans sucres ajoutés» = l adjonction de toutes sortes de sucres et de denrées alimentaires sucrantes (p. ex., du miel) est interdite. Ce produit peut cependant contenir naturellement certaines sortes de sucres (p. ex., du fructose dans un jus de fruits, du lactose dans un yoghourt nature) ou être édulcoré artificiellement (p. ex., avec des édulcorants comme l aspartame et le cyclamate, ainsi qu avec des succédanés de sucre comme le sorbitol et le xylitol). Les mentions publicitaires relatives à la santé La législation suisse est relativement sévère en ce qui concerne les mentions publicitaires relatives à la santé, et fait une différence très nette entre denrées alimentaires et médicaments. C est pourquoi, sont en principe interdites toutes les mentions publicitaires qui prêtent à une denrée alimentaire des propriétés favorisant la prévention, le traitement ou la guérison d une maladie. Sont exclusivement permises les mentions sur les effets et les fonctions des vitamines, sels minéraux et autres substances nutritives autorisés par l Office fédéral de la santé publique. Des produits qui, en publicité, sont présentés comme une sorte de panacée (p. ex., sur Internet) doivent être considérés d un œil critique.

7 Printemps 2010 page 7 / 11 Durée de conservation A quelques exceptions près (p. ex., sucre, sel, vinaigre), toutes les denrées alimentaires emballées doivent être datées. La loi fait la différence entre la «date de durée de conservation minimale» et la «date limite de consommation». Les datages supplémentaires tels que «à vendre jusqu au» ou «emballé le» sont facultatifs. Date de durée de conservation minimale («à consommer de préférence avant le») : - pour les denrées alimentaires non périssables; - les produits ayant dépassé la date de durabilité minimale peuvent être encore vendus, mais ils doivent être proposés à un prix réduit; - lorsque les produits ont dépassé la date de conservation minimale, le fabricant ne garantit plus les propriétés telles qu odeur, goût ou couleur. Dans la plupart des cas, ces produits sont encore aptes à la consommation. Date limite de consommation («à consommer jusqu au») : - pour les denrées alimentaires très périssables, qui doivent être réfrigérées; - les produits ayant dépassé la date limite de conservation ne doivent plus être vendus, ou sinon donnés aux consommateurs; - pour des raisons de santé et de sécurité, il est déconseillé de consommer des produits ayant dépassé la date limite de consommation.

8 Printemps 2010 page 8 / 11 La conservation Sur les denrées alimentaires réfrigérées et surgelées, doit figurer une température de conservation. Ce n est que lorsque cette température est respectée et cela également sur le chemin du magasin à la maison que le fabricant peut garantir un produit irréprochable jusqu à la date limite de conservation. Pour les produits qui ne doivent pas être réfrigérés, il n existe aucune indication de conservation prescrite par la loi. Mais il est courant que les fabricants fassent des recommandations pour une conservation optimale. Il suffit alors de les suivre pour que les denrées alimentaires conservent toutes leurs qualités, au moins jusqu à l échéance de la date de durée de conservation minimale. La préparation Toute denrée alimentaire qui n est pas vendue prête à la consommation doit être munie d un mode de préparation. Qui décrit l art et la manière, recommandés par le fabricant, d apprêter ce produit pour le consommer. Si un produit est mal préparé, cela peut avoir des effets sur ses qualités tant intrinsèques que gustatives.

9 Printemps 2010 page 9 / 11 Le pays de production Pour les denrées alimentaires déjà emballées, on indiquera obligatoirement le pays de production, et cela en dehors du fait que celui-ci peut se déduire clairement de la dénomination spécifique dudit produit (p. ex., fromage d Appenzell) ou de l adresse de son fabricant. Lorsqu il s agit d une denrée alimentaire «produite en X» ou «fabriquée en X», c est qu elle y a été entièrement obtenue, ou y a été transformée de façon à acquérir ses propriétés caractéristiques (p. ex., le goût de fumée typique de la viande séchée des Grisons). Sont considérés, par exemple, comme étant entièrement obtenus en Suisse : - les fruits, les légumes ou les céréales qui ont été récoltés en Suisse; - le poisson et la viande provenant d animaux qui ont passé la majeure partie de leur vie en Suisse; - les produits qui ont été exclusivement fabriqués en Suisse à partir des denrées alimentaires mentionnées ci-dessus. Si un ingrédient ou une denrée alimentaire ne peuvent être attribués à un pays producteur déterminé, il y a lieu d indiquer comme origine la plus petite zone géographique d où ils sont issus (p. ex., poisson de la mer Baltique, salade de l UE). Ce qui, malheureusement, peut conduire parfois à des appellations d origine qui sont à peine plus qu un on-dit. Emballages à retenir De nombreuses informations précieuses et utiles à l achat, ainsi que pour la préparation et le stockage, sont inscrites sur les emballages des denrées alimentaires. Certaines indications sont uniquement destinées aux personnes qui souffrent de maladies spécifiques.

10 Printemps 2010 page 10 / 11 Sources 1. Ordonnance du DFI sur l étiquetage et la publicité des denrées alimentaires (OEDAl), RS Ordonnance du DFI sur l addition de substances essentielles ou physiologiquement utiles aux denrées alimentaires, RS

11 Printemps 2010 page 11 / 11 Impressum 2010 Société Suisse de Nutrition SSN Le contenu de cette feuille d info peu être utilisé et diffusé librement, dans la mesure où la référence est distinctement mentionnée. Editeur Société Suisse de Nutrition SSN Schwarztorstrasse 87 Case postale 8333 CH-3001 Berne Tel Fax Internet Auteur Infanger Esther, diététicienne diplômée HES, SSN Collaboration professionnelle Andreas Baumgartner, rédaction Tabula, SSN Caroline Bernet, diététicienne diplômée ES, SSN Madeleine Fuchs, comité de rédaction Tabula Jean-Luc Ingold, comité de rédaction Tabula Muriel Jaquet, diététicienne diplômée ES, SSN Annette Matzke, comité de rédaction Tabula Françoise Michel, comité de rédaction Tabula Monika Müller, diététicienne diplômée ES, rédaction Tabula Elisabeth Nellen-Regli, cheffe section denrées alimentaires et objets usuels, OFSP

Comment bien lire les étiquetages alimentaires?

Comment bien lire les étiquetages alimentaires? Comment bien lire les étiquetages alimentaires? Entre calories, protéines, glucides, sucres, lipides, acides gras, cholestérol, édulcorants, vitamines, minéraux, additifs, etc. les informations nutritionnelles

Plus en détail

Comprendre l étiquetage alimentaire

Comprendre l étiquetage alimentaire Comprendre l étiquetage alimentaire Muriel Bégueria, diététicienne 14, rue Puech Bérenguier 81000 Albi Tél 0563549414 L étiquetage alimentaire Les étiquettes des produits alimentaires comportent de multiples

Plus en détail

L information sur les Allergènes : Règlement Information du consommateur applicable au 13 décembre 2014

L information sur les Allergènes : Règlement Information du consommateur applicable au 13 décembre 2014 Circulaire n 6140 15 juillet 2014 Gestion de l entreprise Fabrication Réglementation hygiénique et sanitaire 7 0 5 Dossier suivi par : Flavie SOUPLY Rédactrice : Flavie SOUPLY Ligne directe : 01.43.59.45.08

Plus en détail

Allergènes alimentaires

Allergènes alimentaires Les fiches pratiques de la concurrence et de la consommation Allergènes alimentaires Un allergène est une substance qui déclenche l'allergie, ensemble de réactions du système immunitaire de l'organisme

Plus en détail

ETUDE DES ALLERGENES SYNTHESE EDITION 2015. dans les produits transformés disponibles sur le marché français entre 2008 et 2012

ETUDE DES ALLERGENES SYNTHESE EDITION 2015. dans les produits transformés disponibles sur le marché français entre 2008 et 2012 ETUDE DES ALLERGENES dans les produits transformés disponibles sur le marché français entre 2008 et 2012 SYNTHESE EDITION 2015 Synthèse de l étude des allergènes Oqali Edition 2015 1 Depuis 2008, l Oqali

Plus en détail

Comment décoder les étiquettes?

Comment décoder les étiquettes? Comment décoder les étiquettes? Barbou, le 30/04/2010 Attention aux pièges! Les sucres «cachés» Les «mauvaises» graisses (TRANS) Le sel Les additifs Comment éviter ces pièges? Intéressons-nous aux étiquettes...

Plus en détail

ADLF Alsace-/ 22.05.2007 / Colmar BONJOUR A TOUTES ET A TOUS

ADLF Alsace-/ 22.05.2007 / Colmar BONJOUR A TOUTES ET A TOUS BONJOUR A TOUTES ET A TOUS Éléments sur la législation et l allégation «Sans Gluten» 22.05.07 ADLF Alsace Sommaire 1 Étiquetage des produits du commerce ou produits industriels A Cadre législatif de cette

Plus en détail

Intolérances alimentaires? Réagissez!

Intolérances alimentaires? Réagissez! Intolérances alimentaires? Réagissez! En Suisse, plus de 1 million de personnes souffrent d une intolérance alimentaire, les intolérances au lactose (sucre du lait) ou au gluten (protéines céréalières)

Plus en détail

aliment? Quelle conclusion en tirer?

aliment? Quelle conclusion en tirer? Comment lire l étiquetage d un Zeynep YAGMUR aliment? Quelle conclusion en tirer? Diététicienne au Réseau Santé diabète De quoi est composé l étiquetage? = mention sur un aliment pour indiquer des informations

Plus en détail

Comprendre pour. mieux consommer LES EMBALLAGES ALIMENTAIRES

Comprendre pour. mieux consommer LES EMBALLAGES ALIMENTAIRES Comprendre pour mieux consommer LES EMBALLAGES ALIMENTAIRES 2 les emballages alimentaires Il y a longtemps que les petits commerces ont fait place aux supermarchés où chaque client se sert dans les rayons.

Plus en détail

Devoirs de préparation Module 10

Devoirs de préparation Module 10 Devoirs de préparation Module 10 Maladies liées à l alimentation Il existe différentes maladies liées à l alimentation. Certaines sont liées à une mauvaise alimentation, d autres sont congénitales et se

Plus en détail

Ordonnance du DFI sur les boissons sans alcool (en particulier thé, infusions, café, jus, sirops, limonades)

Ordonnance du DFI sur les boissons sans alcool (en particulier thé, infusions, café, jus, sirops, limonades) Ordonnance du DFI sur les boissons sans alcool (en particulier thé, infusions, café, jus, sirops, limonades) 817.022.111 du 23 novembre 2005 (Etat le 1 er janvier 2014) Le Département fédéral de l intérieur

Plus en détail

LA LETTRE D INFORMATION DES CLIENTS HERBALIFE

LA LETTRE D INFORMATION DES CLIENTS HERBALIFE LA LETTRE D INFORMATION DES CLIENTS HERBALIFE 38 SOMMAIRE Le soja Les chiffres clés Quelques précisions Les qualités nutritionnelles Les produits à base de soja Focus sur les isoflavones Le soja dans les

Plus en détail

RÈGLEMENTS - POLITIQUES - PROCÉDURES

RÈGLEMENTS - POLITIQUES - PROCÉDURES - RÈGLEMENTS - POLITIQUES - PROCÉDURES OBJET : Politique alimentaire COTE : DAEC 2008-01 APPROUVÉE PAR : Le conseil d administration EN VIGUEUR en août 2008 RESPONSABLE DE L'APPLICATION : La Direction

Plus en détail

Quelles informations les étiquettes doivent-elles obligatoirement reprendre?

Quelles informations les étiquettes doivent-elles obligatoirement reprendre? Étiquette alimentaire Une partie des informations reprises sur les étiquettes alimentaires est imposée par la loi et est donc obligatoire. La législation belge se base sur des directives européennes. Quelles

Plus en détail

Allergènes dans les denrées alimentaires non-préemballées. quelle obligation d information des consommateurs

Allergènes dans les denrées alimentaires non-préemballées. quelle obligation d information des consommateurs Allergènes dans les denrées alimentaires non-préemballées? quelle obligation d information des consommateurs Cette plaquette s adresse aux professionnels de l Artisanat, du Commerce alimentaire de proximité

Plus en détail

Alimentation et constipation

Alimentation et constipation P. 1 / 6 Alimentation et constipation Contenu Feuille d info Alimentation et constipation / Novembre 2011 2 Qu appelle-t-on constipation? 2 Traitement et prophylaxie de la constipation 3 Alimentation et

Plus en détail

Politique alimentaire pour les Jeux du Québec Révision des critères nutritionnels

Politique alimentaire pour les Jeux du Québec Révision des critères nutritionnels Politique alimentaire pour les Jeux du Québec Révision des critères nutritionnels Présenté par Catherine Drouin-Audet et Véronique Racicot, étudiantes en diététique à l Université McGill, supervisées par

Plus en détail

A retourner au centre de loisirs, Service Périscolaire 34, rue du Guet Saint Pierre PAI 2015/2016

A retourner au centre de loisirs, Service Périscolaire 34, rue du Guet Saint Pierre PAI 2015/2016 A retourner au centre de loisirs, Service Périscolaire 34, rue du Guet Saint Pierre PAI 2015/2016 PROTOCOLE D ACCUEIL POUR LES ACTIVITES PERISCOLAIRES ET EXTRASCOLAIRES ETABLI CONFORMEMENT AUX DISPOSITIONS

Plus en détail

SPÉCIFICATIONS DE PRODUIT

SPÉCIFICATIONS DE PRODUIT INT 102 Informations sur le produit Poids unité de vente Conditions de stockage Conservation Apparence Saveur Odeur Texture Teinte SPÉCIFICATIONS DE PRODUIT INTERFROST MOUSSE AU CHOCOLAT BLANC INFORMATIONS

Plus en détail

Evaluation de l offre végétarienne sur le site de l UNIL

Evaluation de l offre végétarienne sur le site de l UNIL 2013 Evaluation de l offre végétarienne sur le site de l UNIL Laurence Margot Ligues de la santé, av. de Provence 12 1007 Lausanne 30/09/2013 Définition du mandat La demande pour des plats végétariens

Plus en détail

Comprendre pour. mieux consommer LES EMBALLAGES ALIMENTAIRES

Comprendre pour. mieux consommer LES EMBALLAGES ALIMENTAIRES Comprendre pour mieux consommer LES EMBALLAGES ALIMENTAIRES Les informations nécessaires: les bonnes pratiques Les consommateurs, petits ou grands, doivent pouvoir choisir en connaissance de cause. Pour

Plus en détail

Chapitre I : Principes généraux d étiquetage et de présentation des denrées alimentaires préemballées Titre I : Dispositions Générales

Chapitre I : Principes généraux d étiquetage et de présentation des denrées alimentaires préemballées Titre I : Dispositions Générales Arrêté des Ministres du Commerce et de l Artisanat, de la Santé Publique, de l Industrie, de l Energie et des Petites et Moyennes Entreprises relatif à l étiquetage et la présentation des denrées alimentaires

Plus en détail

Ordonnance du DFI sur les sucres, les denrées alimentaires sucrées et les produits à base de cacao

Ordonnance du DFI sur les sucres, les denrées alimentaires sucrées et les produits à base de cacao Ordonnance du DFI sur les sucres, les denrées alimentaires sucrées et les produits à base de cacao Modification du 11 mai 2009 Le Département fédéral de l intérieur (DFI) arrête: I L ordonnance du DFI

Plus en détail

Produits laitiers et substituts du lait

Produits laitiers et substituts du lait Produits laitiers et substituts du lait Produits laitiers et substituts du lait Les produits laitiers sont importants dans le cadre d une alimentation saine. Ils sont notre principal fournisseur de calcium,

Plus en détail

Spécification du produit fini: MOZZARELLA PIZZAIOLO RAPEE, e2kgx6, KB

Spécification du produit fini: MOZZARELLA PIZZAIOLO RAPEE, e2kgx6, KB pagina 1 van 5 Spécification du produit fini: MOZZARELLA PIZZAIOLO RAPEE, e2kgx6, KB 1. Données de l'entreprise om de l'entreprise KAASBRIK.V. Ligne d'adresse 1 Industriepark 1216 Lieu 3545 Halen Pays

Plus en détail

GLOSSAIRE DES NUTRIMENTS

GLOSSAIRE DES NUTRIMENTS GLOSSAIRE DES NUTRIMENTS Pour mieux comprendre le rôle des différents composants de notre alimentation, Oh!Céréales vous livre l essentiel sur les nutriments. Les calories Calories : c est l unité de mesure

Plus en détail

Mots-clés : denrée, préemballé, étiquetage, ingrédient, information, consommateur, allergène, boulanger, pain

Mots-clés : denrée, préemballé, étiquetage, ingrédient, information, consommateur, allergène, boulanger, pain Circulaire n 6252 2 Février 2015 Gestion de l entreprise Fabrication Réglementation hygiénique et sanitaire 7 0 5 Dossier suivi par : Flavie SOUPLY Rédactrice : Flavie SOUPLY Ligne directe : 01.43.59.45.08

Plus en détail

Barbey SA Z.I. Les Loveresses, CP 37, 1523 Granges-Md www.barbeysa.ch

Barbey SA Z.I. Les Loveresses, CP 37, 1523 Granges-Md www.barbeysa.ch Barbey SA Z.I. Les Loveresses, CP 37, 1523 Granes-Md www.barbeysa.ch 1. Données fournisseur Coordonnées: Ventes: Samuel Barbey tél direct: +41(26)668.98.91 s.barbey@barbeysa.ch Qualité: Laure Arif-Barbey

Plus en détail

Manger sainement pour réduire son risque de cancer.

Manger sainement pour réduire son risque de cancer. Manger sainement pour réduire son risque de cancer. Ligue suisse contre le cancer Association suisse pour l alimentation Une publication de la Ligue suisse contre le cancer et de l Association suisse pour

Plus en détail

Achat, transport et conservation des denrées alimentaires

Achat, transport et conservation des denrées alimentaires Automne 2008 Page 1 / 11 Contenu : Achat, transport et conservation des denrées alimentaires P. 2 Pourquoi une feuille d information sur l achat, le transport et la conservation des denrées alimentaires?

Plus en détail

Le Bulletin du B.E.N. Mars 2008: mois de la nutrition

Le Bulletin du B.E.N. Mars 2008: mois de la nutrition Le Bulletin du B.E.N. Mars 2008: mois de la nutrition Les mythes alimentaires Le pain fait engraisser. Le lait est bon seulement pour les enfants. Le jeûne permet de purifier l organisme. Toutes ces affirmations,

Plus en détail

Menu du mois de Janvier 2016

Menu du mois de Janvier 2016 Lundi 4 Mardi 5 Mercredi 6 Jeudi 7 Vendredi 8 Potage Céleri(9) Tomates(9) Persil(9) Crécy(9) Jardinière(9) boulette (p) Filet de poulet Emincé de bœuf Escalope de dinde Blanc de poisson(4) Epinard à la

Plus en détail

Barbey SA Z.I. Les Loveresses, CP 37, 1523 Granges-Md www.barbeysa.ch

Barbey SA Z.I. Les Loveresses, CP 37, 1523 Granges-Md www.barbeysa.ch Barbey SA Z.I. Les Loveresses, CP 37, 1523 Granes-Md www.barbeysa.ch 1. Données fournisseur Coordonnées: Ventes: Samuel Barbey tél direct: +41(26)668.98.91 s.barbey@barbeysa.ch Qualité: Laure Arif-Barbey

Plus en détail

Docteur Philippe NAVARRO Gastro-entérologue www.docteurnavarro.info REGIME SANS GLUTEN

Docteur Philippe NAVARRO Gastro-entérologue www.docteurnavarro.info REGIME SANS GLUTEN Docteur Philippe NAVARRO Gastro-entérologue www.docteurnavarro.info REGIME SANS GLUTEN Le régime sans gluten constitue le traitement exclusif de la maladie coeliaque et la réponse à ce traitement fait

Plus en détail

Fiche technique Fours Moelleux 1

Fiche technique Fours Moelleux 1 1 Photo non contractuelle Mise en œuvre : Sortir du congélateur, percer le film plastique, laisser décongeler 4H en chambre froide à 4 C boîte fermée. Ouvrir la boîte, ôter le film et servir. (Ne pas recongeler

Plus en détail

COMMISSION EUROPÉENNE DIRECTION GÉNÉRALE DE LA SANTÉ ET DES CONSOMMATEURS

COMMISSION EUROPÉENNE DIRECTION GÉNÉRALE DE LA SANTÉ ET DES CONSOMMATEURS COMMISSION EUROPÉENNE DIRECTION GÉNÉRALE DE LA SANTÉ ET DES CONSOMMATEURS Décembre 2012 GUIDE A L INTENTION DES AUTORITES COMPETENTES POUR LE CONTROLE DE LA CONFORMITE AVEC LES ACTES LEGISLATIFS DE L UE

Plus en détail

Les Edulcorants. Magali Marchand Diététicienne - Avril 2009

Les Edulcorants. Magali Marchand Diététicienne - Avril 2009 et Les Edulcorants Magali Marchand Diététicienne - Avril 2009 1 Introduction : Depuis son plus jeune âge, l homme ressent un attrait pour le goût sucré. En Belgique, la consommation annuelle de sucre avoisine

Plus en détail

ARCHIVE 29/06/2012. DIS 2276 Compléments alimentaires - Emballage et étiquetage (y compris normes de commercialisation) [2276] v2

ARCHIVE 29/06/2012. DIS 2276 Compléments alimentaires - Emballage et étiquetage (y compris normes de commercialisation) [2276] v2 Unité Provinciale de :... Date :... Contrôleur Responsable:... N :... Opérateur :... N unique :... Adresse :...... DIS 2276 Compléments alimentaires - Emballage et étiquetage (y compris normes de commercialisation)

Plus en détail

SPÉCIFICATIONS DE PRODUIT

SPÉCIFICATIONS DE PRODUIT Informations sur le produit Poids unité de vente Conditions de stockage Conservation Apparence Saveur Odeur Texture Teinte INT 001 SPÉCIFICATIONS DE PRODUIT INTERFROST BOUCHEES DE POULET INFORMATIONS PRODUIT

Plus en détail

Alimentation et constipation

Alimentation et constipation Automne 2008 Page 1 / 8 Contenu : Alimentation et constipation P. 2 Qu appelle-t-on constipation? P. 3 Traitement et prophylaxie de la constipation P. 3 Alimentation et constipation P. 3 Mesures alimentaires

Plus en détail

ALIMENTS FONCTIONNELS, COMPLÉMENTS ALIMENTAIRES, CONTRÔLES DE QUALITÉ ET RÉGLEMENTATION ALIMENTAIRE PLAN. compléments alimentaires

ALIMENTS FONCTIONNELS, COMPLÉMENTS ALIMENTAIRES, CONTRÔLES DE QUALITÉ ET RÉGLEMENTATION ALIMENTAIRE PLAN. compléments alimentaires ALIMENTS FONCTIONNELS, COMPLÉMENTS ALIMENTAIRES, CONTRÔLES DE QUALITÉ ET RÉGLEMENTATION ALIMENTAIRE Pr. Annelise LOBSTEIN, Pharmacognosie UMR-CNRS 7200 - Partie 1 - PLAN 1. Définitions législation 2. Le

Plus en détail

Projet FRC Bien manger à petit prix

Projet FRC Bien manger à petit prix Projet FRC Bien manger à petit prix Colloque intercantonal Tramelan 18.11.2009 Plan de la présentation 1. Genèse et but du projet 2. Structure du cours (avec quelques exemples de transparents) 3. Bilan

Plus en détail

Goût : Chocolat. 383 kj (361 kcal)

Goût : Chocolat. 383 kj (361 kcal) Conditionnement & poids net : Boîte de 750 g et sachets de 500 g. Goût : Chocolat Ingrédients : protéines de lait (caséine avec émulsifiant : lécithine de soja), poudre de cacao fortement dégraissé (9.7

Plus en détail

Comment gérer au quotidien son allergie alimentaire? Pour toutes questions n hésitez pas à contacter la diététicienne du RAFT 03.81.21.84.36 raft-diet@chu-besancon.fr Voici quelques conseils, par Angélique

Plus en détail

Calculer la quantité de glucides

Calculer la quantité de glucides MINTO PREVENTION & REHABILITATION CENTRE CENTRE DE PRÉVENTION ET DE RÉADAPTATION MINTO Calculer la quantité de glucides Aperçu de la trousse Aujourd hui, nous nous concentrerons sur le calcul de base des

Plus en détail

Rubrique Alimentation

Rubrique Alimentation smoothies Septembre 2009 Alimentation et équilibre alimentaire Pourquoi manger? Ce sont les aliments qui vont répondre aux besoins physiologiques de l organisme grâce aux nutriments qu ils contiennent

Plus en détail

TOUT SAVOIR SUR LES Desserts lactés frais

TOUT SAVOIR SUR LES Desserts lactés frais TOUT SAVOIR SUR LES Desserts lactés frais SOMMAIRE p.06_ p.08_ p.12_ p.20_ p.22_ HISTOIRE FABRICATION CARACTÉRISTIQUES NUTRITIONNELLES DES DESSERTS LACTÉS FRAIS RÉGLEMENTATION VRAI / FAUX LES DESSERTS

Plus en détail

L étiquetage des aliments préemballés

L étiquetage des aliments préemballés L étiquetage des aliments préemballés Lait ~ Céleri Fruits à Coques Oeufs ~ Poissons Arachides ~ Soja Moutarde ~ Lupin Sulfites ~ Sésame Gluten ~ Crustacés Mollusques Rappel des règles et conseils pour

Plus en détail

Fiche Caractéristique

Fiche Caractéristique Nom du produit : Produit : Présentation : Ingrédients : Matières premières : Origine géographique des matières premières : *produits issus de l agriculture biologique Description : Classification : Conditionnement

Plus en détail

Lecture d étiquettes

Lecture d étiquettes Lecture d étiquettes Dénomination de vente : nom du produit Liste des ingrédients par ordre décroissant Date limite de consommation DLC Une fois cette date passée le produit ne doit plus être consommé

Plus en détail

La viande dans l alimentation du nourrisson Muriel Jaquet, Société Suisse de Nutrition SSN. Symposium Pro viande, 16 janvier 2013

La viande dans l alimentation du nourrisson Muriel Jaquet, Société Suisse de Nutrition SSN. Symposium Pro viande, 16 janvier 2013 La viande dans l alimentation du nourrisson Muriel Jaquet, Société Suisse de Nutrition SSN Symposium Pro viande, 16 janvier 2013 La viande dans l alimentation du nourrisson Les recommandations pour l alimentation

Plus en détail

2. BUTS DE LA POLITIQUE. Les buts de la politique sont :

2. BUTS DE LA POLITIQUE. Les buts de la politique sont : Politiques générales du CCL Entrée en vigueur : septembre 2008 Sujet : Politique ALIMENTAIRE Modification : 1. PRÉSENTATION Dans le cadre de sa planification stratégique, le collège Charles-Lemoyne, en

Plus en détail

Produits OGM dans les denrées alimentaires : aperçu des contrôles menés en 2011 par les autorités cantonales d exécution

Produits OGM dans les denrées alimentaires : aperçu des contrôles menés en 2011 par les autorités cantonales d exécution Département fédéral de l intérieur DFI Office fédéral de la santé publique (OFSP) Unité de direction Protection des consommateurs Berne, juin 2012 Produits OGM dans les denrées alimentaires : aperçu des

Plus en détail

PARTIE 1 : DROIT DE L ALIMENTATION

PARTIE 1 : DROIT DE L ALIMENTATION PARTIE 1 : DROIT DE L ALIMENTATION I ) Les origines et objectifs du droit de l alimentation II ) Les rôles des organismes consultatifs, décisionnels et de contrôle 1 ) International 2) Européen 3 ) National

Plus en détail

Alignement du comportement alimentaire sur les messages nutritionnels

Alignement du comportement alimentaire sur les messages nutritionnels Indicateurs pour le domaine «Poids corporel sain» Actualisation 215 51 4D Alignement du comportement alimentaire sur les messages nutritionnels L alignement du comportement alimentaire sur les messages

Plus en détail

Discussion entre experts sur les boissons énergisantes au Nouveau-Brunswick Le 1 er octobre 2013

Discussion entre experts sur les boissons énergisantes au Nouveau-Brunswick Le 1 er octobre 2013 Discussion entre experts sur les boissons énergisantes au Nouveau-Brunswick Le 1 er octobre 2013 Programme 1. À notre sujet 2. Au sujet des boissons énergisantes Les boissons énergisantes au Canada Les

Plus en détail

Nutrilite: Foire aux questions

Nutrilite: Foire aux questions Nutrilite: Foire aux questions Allergènes Basé sur des consultations avec les parties intéressées, y compris des associations traitant des allergies et la communauté médicale, Santé Canada a développé

Plus en détail

Info TPS/TVH. Les boissons Juillet 2007. The English version of this document is entitled Beverages. GI-036

Info TPS/TVH. Les boissons Juillet 2007. The English version of this document is entitled Beverages. GI-036 Info TPS/TVH Les boissons Juillet 2007 Le présent document d information renferme les catégories de boissons qui sont taxables aux fins de la TPS/TVH. Le mémorandum sur la TPS/TVH Produits alimentaires

Plus en détail

La ssn se présente. ue le poids idéal? nifie l intolérance au lactose?

La ssn se présente. ue le poids idéal? nifie l intolérance au lactose? sge Schweizerische Gesellschaft für Ernährung ssn Société Suisse de Nutrition ssn Società Svizzera di Nutrizione La ssn se présente ue signifie une alimentation équilibrée?. n au surpoids et ˆ lõobžsitž.

Plus en détail

1. GÉNÉRALITÉ 2. CARACTÉRISTIQUES FYSICO-CHIMIQUES ET ORGANOLEPTIQUES. 3. VALEURS ALIMENTAIRES THÉORIQUES PAR 100g. Version: F SPÉCIFICATION

1. GÉNÉRALITÉ 2. CARACTÉRISTIQUES FYSICO-CHIMIQUES ET ORGANOLEPTIQUES. 3. VALEURS ALIMENTAIRES THÉORIQUES PAR 100g. Version: F SPÉCIFICATION p.: 1/5 1. GÉNÉRALITÉ Description du produit Producteur N o EC Matière première utilisée Provenance Calibres sélectionnés Disponibilité Œuf entier liquide originaire d œufs de poules, pasteurisé Lodewijckx

Plus en détail

Conditionnement du matériel d injection disponible dans les distributeurs automatiques en Ville de Lausanne

Conditionnement du matériel d injection disponible dans les distributeurs automatiques en Ville de Lausanne Service : Service de la santé publique Division : Médecin cantonal et pharmacien cantonal Date : 1 er mai 2007 Rapport au Chef du département de la santé et de l action sociale (DSAS) Conditionnement du

Plus en détail

Aspects sécuritaires LES EDULCORANTS

Aspects sécuritaires LES EDULCORANTS Aspects sécuritaires LES EDULCORANTS dans nos assiettes et sur nos tables. Mme MEKTI N. Batna 12 04 2016 Actuellement le secteur de l agro- alimentaire est en plein bouleversement et offre de nouvelles

Plus en détail

UE 4.1 S1 Soins de confort et de bien être Compétence 3 GROUPE 2

UE 4.1 S1 Soins de confort et de bien être Compétence 3 GROUPE 2 UE 4.1 S1 Soins de confort et de bien être Compétence 3 GROUPE 2 1 Pour aborder la prise en charge d un patient, il est essentiel de connaître et d acquérir certaines connaissances relatives à son alimentation.

Plus en détail

Jus de pomme. 1 portion d HC. 51 kcal / 215 kj. 115 ml ± 1 verre à moitié rempli IG = 44

Jus de pomme. 1 portion d HC. 51 kcal / 215 kj. 115 ml ± 1 verre à moitié rempli IG = 44 Boissons Boissons Il est indispensable de boire suffisamment pour maintenir un bon état de santé général. Si nous examinons attentivement la pyramide alimentaire, force est de constater que les boissons

Plus en détail

LA DIVERSIFICATION ALIMENTAIRE

LA DIVERSIFICATION ALIMENTAIRE 45 ème J.A.N.D. 28 janvier 2005 LA DIVERSIFICATION ALIMENTAIRE Christophe Dupont Hôpital Saint Vincent de Paul, 82, avenue Denfert-Rochereau, 75674 Paris cedex 14 La diversification est la phase de transition

Plus en détail

Sucres et édulcorants

Sucres et édulcorants Promotion Santé Suisse Sucres et édulcorants Recommandations pour les enfants et les adolescents Définitions Editorial Feuille d informations 4 Dans le cadre de notre programme prioritaire «Poids corporel

Plus en détail

GENEVE REGION- TERRE AVENIR

GENEVE REGION- TERRE AVENIR GENEVE REGION- TERRE AVENIR Formulaire d inscription Version du 1 er janvier 2014 Le présent formulaire doit être dûment complété et signé, puis retourné par courrier postal à : Direction générale de l

Plus en détail

www.effinov-sport.fr Optimisez naturellement vos performances grâce à la micronutrition sportive. Dans le respect de votre santé.

www.effinov-sport.fr Optimisez naturellement vos performances grâce à la micronutrition sportive. Dans le respect de votre santé. Optimisez naturellement vos performances grâce à la micronutrition sportive. Dans le respect de votre santé. Boissons énergétiques et de récupération garanties sans dopage. www.effinov-sport.fr Optimisez

Plus en détail

LOUIS FRANCOIS Ingrédients Alimentaires

LOUIS FRANCOIS Ingrédients Alimentaires Fiche Technique CO-SP-004 BLANC SECHE GALLIA 250 blancs au kg de poudre : 1 blanc = 4g de poudre Le BLANC GALLIA, constitué de Blancs d'oeuf, sélectionnés pour leur haut pouvoir foisonnant, pasteurisés

Plus en détail

L assiette optimale. Contenu. sge Schweizerische Gesellschaft für Ernährung ssn Société Suisse de Nutrition ssn Società Svizzera di Nutrizione

L assiette optimale. Contenu. sge Schweizerische Gesellschaft für Ernährung ssn Société Suisse de Nutrition ssn Società Svizzera di Nutrizione P. 1 / 7 L assiette optimale Contenu Feuille d info L assiette optimale / Novembre 2011 2 L assiette optimale 3 Composer un repas complet et équilibré 4 Les plats uniques 4 Répartir ses repas sur la journée

Plus en détail

Sommaire de l élaboration et de l utilisation d un outil de surveillance: La classification des aliments dans le Fichier canadien sur les éléments

Sommaire de l élaboration et de l utilisation d un outil de surveillance: La classification des aliments dans le Fichier canadien sur les éléments Sommaire de l élaboration et de l utilisation d un outil de surveillance: La classification des aliments dans le Fichier canadien sur les éléments nutritifs selon Bien manger avec le Guide alimentaire

Plus en détail

Produits spéciaux pour diabétique dans l assortiment Migros

Produits spéciaux pour diabétique dans l assortiment Migros Fédération des coopératives Migros FICHE D INFORMATIONS Produits spéciaux pour diabétique dans l assortiment Migros Fédération des coopératives Migros, mars 2015 1. Informations générales 1.1 Diabète On

Plus en détail

Arômes alimentaires et Réglementation

Arômes alimentaires et Réglementation Évolutions réglementaires en matière d arômes Catherine MAINGUET, DGCCRF, bureau «Sécurité et réseaux d alerte» Bonjour à tous. Je vais donc vous parler des arômes alimentaires et du contexte réglementaire.

Plus en détail

L étiquetage nutritionnel

L étiquetage nutritionnel Mémoire présenté par l AMC au Comité permanent de la santé de la Chambre des communes L étiquetage nutritionnel Présenté par : Jeffrey Turnbull, MD, FRCPC Président Priorité au discours prononcé A healthy

Plus en détail

VISIO. Réalisé avec la collaboration de l APAQ-W. Le nouveau végétarisme sort ses griffes!

VISIO. Réalisé avec la collaboration de l APAQ-W. Le nouveau végétarisme sort ses griffes! VISIO Réalisé avec la collaboration de l APAQ-W Le nouveau végétarisme sort ses griffes! De plus en plus de personnes se laissent tenter par le végétarisme. En toile de fond, la conversion a parfois lieu

Plus en détail

Cahier des charges. Emmentaler. Dispositions générales. Description du produit. Enregistré comme Appellation d origine protégée

Cahier des charges. Emmentaler. Dispositions générales. Description du produit. Enregistré comme Appellation d origine protégée Département fédéral de l économie, de la formation et de la recherche DEFR Office fédéral de l agriculture OFAG Secteur Promotion de la qualité et des ventes Cahier des charges Emmentaler Enregistré comme

Plus en détail

Mon enfant n a pas droit au gluten. Petite info pour la cantine

Mon enfant n a pas droit au gluten. Petite info pour la cantine Mon enfant n a pas droit au gluten Petite info pour la cantine À vous tous en cuisine! Mon enfant n a pas droit au gluten. Avez-vous déjà entendu parler de l intolérance au gluten? Les enfants et les adultes

Plus en détail

LE GLUTEN ce qu il faut savoir

LE GLUTEN ce qu il faut savoir LE GLUTEN ce qu il faut savoir SCROLLER POUR CONTINUER Réalisé en partenariat avec l AFDIAG Le gluten, pourquoi en parle-t-on? L intolérance (maladie cœliaque), qui concernerait environ 1% de la population,

Plus en détail

Produits OGM dans les denrées alimentaires : aperçu des contrôles menés en 2012 par les autorités cantonales d'exécution

Produits OGM dans les denrées alimentaires : aperçu des contrôles menés en 2012 par les autorités cantonales d'exécution Département fédéral de l intérieur DFI Office fédéral de la santé publique (OFSP) Unité de direction Protection des consommateurs Berne, juillet 2013 Produits OGM dans les denrées alimentaires : aperçu

Plus en détail

Livret e t d Accuei e l i

Livret e t d Accuei e l i Livret d Accueil Les Bonnes Pratiques d Hygiène Livret de présentation (Version 2012) Avoir une tenue adéquate Toute tenue personnelle doit être rangée au vestiaire Au travail = Tenue SPECIFIQUE et PROPRE!

Plus en détail

ETUDE DU SECTEUR DES PIZZAS SURGELEES

ETUDE DU SECTEUR DES PIZZAS SURGELEES ETUDE DU SECTEUR DES PIZZAS SURGELEES Données 2010 Etude du secteur des pizzas surgelées Oqali Données 2010-Edition 2011 1 Etude du secteur des pizzas surgelées Oqali Données 2010-Edition 2011 2 SOMMAIRE

Plus en détail

Fiche Technique Qualité

Fiche Technique Qualité Fiche Technique Qualité Dénomination commerciale du produit: COMTESSE de Vichy cru 1,3 K Mentions légales devant figurer sur l'emballage: LAIT CRU DE VACHE 28% MG Dénomination légale du produit: COMTESSE

Plus en détail

REGLEMENT UE N 1169/2011 INCO (Information du Consommateur) NOTE D INFORMATION

REGLEMENT UE N 1169/2011 INCO (Information du Consommateur) NOTE D INFORMATION REGLEMENT UE N 1169/2011 INCO (Information du Consommateur) NOTE D INFORMATION Le règlement (UE) n 1169/2011 concernant l information des consommateurs sur les denrées alimentaires a été adopté le 25 octobre

Plus en détail

Observatoire de la consommation alimentaire

Observatoire de la consommation alimentaire MINISTÈRE DE LA RÉGION WALLONNE Observatoire de la consommation alimentaire La consommation de produits Bio Unité d'economie et Développement rural Unité de Statistique, Informatique et Mathématique appliquées

Plus en détail

DIRECTIVES GÉNÉRALES CODEX POUR L UTILISATION DES MATIÈRES PROTÉIQUES VÉGÉTALES (MPV) DANS LES ALIMENTS

DIRECTIVES GÉNÉRALES CODEX POUR L UTILISATION DES MATIÈRES PROTÉIQUES VÉGÉTALES (MPV) DANS LES ALIMENTS 1 CAC/GL 4-1989 DIRECTIVES GÉNÉRALES CODEX POUR L UTILISATION DES MATIÈRES PROTÉIQUES VÉGÉTALES (MPV) DANS LES ALIMENTS CAC/GL 4-1989 1. OBJET Fournir des orientations pour une utilisation appropriée et

Plus en détail

Allégations relatives à la teneur nutritive

Allégations relatives à la teneur nutritive Allégations relatives à la teneur nutritive Mots utilisés dans les allégations relatives à la teneur nutritive Ce que le mot signifie Exemples Sans Faible Réduit Source de Léger Une quantité insignifiante

Plus en détail

NORME CODEX POUR LES PETITS POIS SURGELES CODEX STAN 41-1981

NORME CODEX POUR LES PETITS POIS SURGELES CODEX STAN 41-1981 CODEX STAN 41-1981 Page 1 de 5 1. CHAMP D'APPLICATION NORME CODEX POUR LES PETITS POIS SURGELES CODEX STAN 41-1981 La présente norme s'applique aux petits pois surgelés de l'espèce Pisum sativum L. tels

Plus en détail

«Produit du Canada» : pour une allégation juste et claire

«Produit du Canada» : pour une allégation juste et claire Observations présentées dans le cadre de la consultation de l Agence canadienne d inspection des aliments Mai 2010 OPTION CONSOMMATEURS MISSION est une association à but non lucratif qui a pour mission

Plus en détail

Factsheet Qu est-ce que le yogourt?

Factsheet Qu est-ce que le yogourt? Factsheet Qu est-ce que le yogourt? Description du produit: Le yogourt est un produit laitier acidulé de consistance plus ou moins épaisse. Le yogourt est fabriqué grâce à la fermentation du lait par les

Plus en détail

Aller de l avant avec les lignes directrices relatives à la nutrition dans les écoles

Aller de l avant avec les lignes directrices relatives à la nutrition dans les écoles ENFANTS EN SANTÉ ÉCOLES EN SANTÉ COMMUNAUTÉS EN SANTÉ Aller de l avant avec les lignes directrices relatives à la nutrition dans les écoles Aliments offerts en milieu scolaire 3 Lignes directrices relatives

Plus en détail

L information nutritionnelle sur les étiquettes des aliments

L information nutritionnelle sur les étiquettes des aliments L information nutritionnelle sur les étiquettes des aliments Présenté par Micheline Séguin Bernier Le 19 mars 2007 Tiré et adapté du document de Santé Canada Le tableau de la valeur nutritive : plus facile

Plus en détail

L alimentation saine des enfants et des jeunes dans les écoles

L alimentation saine des enfants et des jeunes dans les écoles L alimentation saine des enfants et des jeunes dans les écoles Une ressource pour vous aider à comprendre les Lignes directrices de l Alberta en matière de nutrition pour les enfants et les jeunes Facile

Plus en détail

Avant 4-5 ans, faites très attention au risque de fausse route avec les cacahuètes, noix, noisettes, amandes

Avant 4-5 ans, faites très attention au risque de fausse route avec les cacahuètes, noix, noisettes, amandes En reportant la valeur de l IMC sur la courbe de corpulence (voir p.49 et p.51), vous pouvez savoir si votre enfant présente un surpoids, ou si sa corpulence a tendance à augmenter trop rapidement. Votre

Plus en détail

Définitions. L allergie alimentaire

Définitions. L allergie alimentaire Définitions L allergie alimentaire L allergie alimentaire est une réaction excessive, voir exagérée, de notre système immunitaire en présence d un aliment ou d un additif alimentaire, qui est normalement

Plus en détail

Les Boissons rafraîchissantes

Les Boissons rafraîchissantes Les Boissons rafraîchissantes Photo : P.Asset / Cedus Dossier CEDUS Avec la collaboration de l Université de Reims : Prof Mathlouthi, MC Barbara Rogè. LES BOISSONS RAFRAICHISSANTES TABLE DES MATIERES DYNAMIQUE

Plus en détail

L alimentation : Comment bien se nourrir?

L alimentation : Comment bien se nourrir? Sciences Andrée Otte L alimentation : Comment bien se nourrir? Chaque jour, on a besoin de manger et de boire : l alimentation est indispensable à la vie. Une bonne alimentation est l une des clés essentielles

Plus en détail

SERVICES D ALIMENTATION DES CADETS

SERVICES D ALIMENTATION DES CADETS Ligne directrice sur les exemples de repas SERVICES D ALIMENTATION DES CADETS DÉJEUNER Catégorie Norme d aliments disponibles au repas Définition/Précision Choix santé Fruits Jus Plat principal Salade

Plus en détail

Des porcs à valeur ajoutée nourris aux «bons gras»!

Des porcs à valeur ajoutée nourris aux «bons gras»! ALIMENTATION Nathalie Plourde, chargée de projets, Centre de développement du porc du Québec inc. Des porcs à valeur ajoutée nourris aux «bons gras»! Viande de porc enrichie en oméga-3 ou en acides linoléiques

Plus en détail

Manger sainement sans dépasser son budget. Conseils pour faire des achats adroits à l épicerie

Manger sainement sans dépasser son budget. Conseils pour faire des achats adroits à l épicerie Manger sainement sans dépasser son budget Conseils pour faire des achats adroits à l épicerie te et c Re à n l i ur ie r té L approche scientifique de l épicerie Il n est pas nécessaire de dépenser gros

Plus en détail