Expertises immobilières /Ingénierie du bâtiment

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "QU @LITEC Expertises immobilières /Ingénierie du bâtiment"

Transcription

1 Expertises immobilières /Ingénierie du bâtiment 639 rue d Amiens VIGNACOURT Tel Fax OPERATION : Dossier n 10 / 2005 / 861 PLAN GENERAL DE COORDINATION EN MATIERE DE SECURITE ET DE PROTECTION DE LA SANTE TABLEAU DE MISES A JOUR: Date N Révision Modifications Le Coordonnateur Le Maître d'ouvrage 23 / 12 / APD DU 15/12/2005 YVES DANEL VILLE D AMIENS 06 / 04 / DOSSIER PROJET DU 07 MARS 2006 YVES DANEL VILLE D AMIENS P.G.C Etabli le 23 / 12 / / 04 / 2006 Rédacteur YVES DANEL 1

2 PREAMBULE Nous vous informons du fait que cette opération sera réalisée en tenant compte des dispositions de sécurité et de protection de la santé applicables aux opérations de bâtiment et de génie civil, issues de la loi n du 31 Décembre 1993, portant transposition de la directive du conseil des communautés européennes n du 24 Juin A ce titre et le fait que le D.C.E soit déjà en cours de réalisation vous devrez mener cette opération en tenant compte des modalités d'organisation issues de ce texte et notamment des deux éléments suivants : 1. Il a été désigné, un coordonnateur, dont la fonction est d organiser la coordination en Hygiène et Sécurité entre les différents intervenants du chantier. 2. Il est rédigé le présent document intitulé Plan Général de Coordination en matière de sécurité et de Protection de la Santé (P.G.C.S.P.S.) Stade d avancement de l opération au commencement de la mission : dossier PROJET DETAILLE. Vous devez donc prendre en compte les éléments d'informations détaillées ci-après, tout en sachant que le P.G.C. pourra faire l'objet de modification ou de complément porté à votre connaissance en cours de chantier. SOMMAIRE DU P.G.C 2

3 1. RENSEIGNEMENT D'ORDRE ADMINISTRATIF INTERESSANT LE CHANTIER 1.1. Renseignements concernant l'opération Liste des lots Coordonnées des intervenants Organismes Administratifs de Prévention MESURES D'ORGANISATION GENERALE DU CHANTIER ARRETEES PAR LE MAITRE D'OEUVRE EN CONCERTATION AVEC LE COORDONNATEUR 2.1. Phasage des travaux Description de l environnement et des servitudes Nature du sol Accès au chantier Installations de chantier Clôture de chantier Stockage Propreté du chantier MESURES DE COORDINATION PRISES PAR LE COORDONNATEUR EN MATIERE DE SECURITE ET DE PROTECTION DE SANTE 3.0. Phasage des travaux Voies et zones de déplacement ou de circulations horizontales ou verticales Manutention Délimitation des zones de stockage et d'entreposage Nettoyage des abords élimination évacuation des déchets et décombres Protections collectives Protections individuelles Installation électrique Mesures prises en matière d interaction sur le site Protection incendie... 3

4 3.10. Démolitions intervention sur l existant - risque amiante Signalisation Intempéries SUJETIONS RELATIVES A L'ENVIRONNEMENT DU CHANTIER 5. MESURES PRISES POUR ASSURER LE MAINTIEN DU CHANTIER EN BON ORDRE ET EN ETAT DE SALUBRITE SATISFAISANTS 5.1. Sanitaires Vestiaires - Réfectoires ORGANISATION DES SECOURS 7. MODALITES DE COOPERATION ENTRE LES ENTREPRENEURS, EMPLOYEURS OU TRAVAILLEURS INDEPENDANTS 4

5 RENSEIGNEMENTS D ORDRE ADMINISTRATIF INTERVENANT SUR LE CHANTIER 1-1. RENSEIGNEMENTS CONCERNANT L OPERATION Nom de l opération : CONSTRUCTION D UNE CRECHE RUE ABLADENE A AMIENS Déclaration préalable : Déclaration établie le : Référence du niveau de l opération : Classement de 2ème catégorie. Description sommaire du programme Le projet envisage la construction d'un bâtiment pour le compte de la VILLE D AMIENS. Le projet consiste en la création d une surface à simple rez de chaussée avec Fondations superficielles, ossature principale en béton armé et charpente métallique, façades et pignons mixtes comportant des murs béton et clins bois, couverture en bacs acier avec étanchéité multicouche. Résistance au feu des structures Bâtiment à simple rez de chaussée constitué de voiles périphérique en béton et d une structure principale de toiture avec poutres métalliques L établissement est classé en 5 ème catégorie de type R Aucune exigence de stabilité au feu n est exigée Permis de construire : en cours 5

6 1.2. Liste des lots N du LOT DESIGNATION DU LOT 1 COUVERTURE ETANCHEITE 2 MENUISERIES EXTERIEURES SERRURERIE 3 PLATRERIE CLOISON DOUBLAGE 4 MENUISERIES BOIS 5 FAUX PLAFOND 6 CARRELAGE FAIENCE 7 PEINTURES 8 REVETEMENTS SOLS SOUPLES Cette liste ne détermine pas le nombre d entreprises. Elle reprend les lots affectés aux entreprises titulaires des marchés. La liste des entreprises titulaires de lots retenus par le Maître d Ouvrage et des sous-traitants déclarés par les titulaires de lots, ainsi que leur effectif et leur nombre total, est tenue à jour dans le registre journal. 6

7 1.3.- Coordonnées des intervenants MAITRE D OUVRAGE VILLE D AMIENS ADRESSE PLACE DE L HOTEL DE VILLE AMIENS CEDEX MAÏTRISE D ŒUVRE CABINET GASNIER GOSSART 6 RUE COLBERT AMIENS COORDONNATEUR CONCEPTION MATIERE DE SECURITE ET DE PROTECTION DE LA SANTE QUALITEC 639 RUE D AMIENS VIGNACOURT BUREAU DE CONTROLE BUREAU VERITAS 1 PLACE DES PINS VILLAGE OASIS DURY AMIENS CEDEX

8 Organismes Administratifs de prévention INSPECTION DU TRAVAIL M ADRESSE 40 RUE DE LA VALLEE CRAM Nord PLACE LOUIS SELLIER Mr O.P.P.B.T.P. Mr PLACE DES ABIES Coordonnées des services publics intéressant la Sécurité EDF/GDF - EXPLOITATION SERVICE DEPANNAGE EDF DEPANNAGE ELECTRICITE SERVICE DEPANNAGE GDF SERVICE DES EAUX SERVICE URGENCES GAZ Dépannage 8

9 MAIRIE D AMIENS SAPEURS POMPIERS Centre de Secours de AMIENS POLICE GENDARMERIE NATIONALE SAMU 15 SERVICES HOSPITALIERS SOS Mains 96, rue G. DELORY B.P LESQUIN Cédex Centre Antipoison 5, Avenue O. LAMBRET LILLE FAX MEDECIN DR CHAYO 71 CHAUSSEE JULES FERRY SOS MEDECIN 3 RUE ALBERT CAMUS PHARMACIE CLARIS 71 CHAUSSEE JULES FERY

10 2. MESURES D'ORGANISATION GENERALE DU CHANTIER ARRÊTEES PAR LE MAITRE D'OEUVRE EN CONCERTATION AVEC LE COORDONNATEUR 2-1 PHASAGE DES TRAVAUX La réalisation des travaux s effectuera sur une durée de 8 mois de travaux y compris congés payés suivant le planning dressé par le Maître d'oeuvre, à compter de l ordre de Service prescrivant l'ouverture du chantier. 2-2 DESCRIPTION DE L ENVIRONNEMENT ET DES SERVITUDES La construction se situera dans une emprise libérée d implantation ; terrain bordé d un coté par la rue Abladène et de l autre par la rue de Mons. 2-3 NATURE DU SOL Il y a lieu d adapter le mode de fondation projeté aux spécificités du sous-sol. Cette opération se fera avec sondages préalables et selon nécessité. Dans le cas où les travaux s effectueraient pendant ou à la suite d une période pluvieuse, prévoir une ceinture des fouilles permettant l'évacuation des eaux et l utilisation d une pompe reliée au réseau E.P. afin d évacuer immédiatement toute arrivée d eau au cours de terrassement des fondations. Concernés : lots Gros-Oeuvre et V.R.D. 2-4 ACCES AU CHANTIER Accès direct par la rue de Mons ou la rue Abladène. Il est demandé aux entreprises de stationner sur les emplacements réservés prévus à cet effet et de respecter les obligations de stationnement des services de police de la ville d Amiens Par temps de pluie ou de dégel, l'entrepreneur du lot G.O. et lot VRD devra procéder à ses frais, au nettoyage des routes aux abords du chantier, autant de fois qu'il sera nécessaire pendant la durée de ses travaux. Etant prévenu par cet article, les entrepreneurs des lots VRD et G.O. resteront seuls responsables des accidents de tous genres qui pourraient survenir, soit à son personnel, soit aux tiers du fait de leur négligence. 10

11 2-5 INSTALLATIONS DE CHANTIER Organisation matérielle et collective du chantier Plan d'installation de chantier qui inclura les éléments et emplacements demandés par les entreprises des autres lots au cours de la période de préparation Branchement provisoire d'eau (consommation à charge des entreprises) Branchement provisoire d'électricité (consommation à charge des entreprises) Installations électriques provisoires de chantier Branchement téléphonique Gardiennage Installations de chantier pour le personnel maintenance et entretien à charge des entreprises Raccordement à l'égout public des évacuations des eaux usées et vannes provenant des installations de la base vie Voies : Dépenses d'entretien et de maintenance à charge des entreprises de G.O. et VRD Clôture de chantier Installation du bureau de réunions de chantier et coordination Panneaux de chantier Lot n 1 Gros-Oeuvre Lot n 1 Gros-Oeuvre Lot n 1 Gros-Oeuvre Lot n ELECTRICITE Lot n ELECTRICITE Lot n ELECTRICITE Lot n ELECTRICITE Chacun des lots concernés Lot n 1 Gros-Oeuvre Lots Gros-Oeuvre et VRD Lot n 1 Gros-Oeuvre Lot n 1 Gros-Oeuvre Lot n 1 Gros-Oeuvre Pour la phase VRD, le lot VRD devra réalisation de ses travaux. s'occuper de la clôture de protection durant la BASE VIE Implantation dans la zone spécifiquement réservée dans le cadre du projet. La zone de base vie TCE sera clôturée - à charge du lot G.O PANNEAU DE CHANTIER Le lot Gros-Oeuvre fera exécuter le panneau de chantier selon le modèle agréé par le Maître d'ouvrage. En fin de travaux, le titulaire du présent lot procédera à la dépose et à l'évacuation INSTALLATION ELECTRIQUE DE CHANTIER 11

12 Le lot ELECTRICITE doit l'installation de chantier en électricité et fera poser un comptage TRI 380 V+N pour les besoins du chantier et il prévoira en outre, la mise en place d'armoires et de coffrets de chantiers en nombre suffisant pour respecter les impositions de distance reprise par la réglementation en ce qui concerne l utilisation de prolongateurs. Les alimentations se feront par câbles U 100 RO 2V de section appropriée. L'installation de chantier sera déposée en fin de chantier tous corps d'état INSTALLATION D'EAU PROVISOIRE Le lot Gros-Oeuvre fera installer un branchement d'eau provisoire par les services compétents. Cette installation sera démontée en fin de chantier BUNGALOW DE CHANTIER POUR LE PERSONNEL Chaque entrepreneur doit les baraques de chantier, bungalow vestiaires et réfectoires nécessaires à son personnel durant le chantier. Ces locaux seront équipés selon la réglementation, de tous les équipements demandés dans le décret du 08/0/1965, modifié le 06/05/1995 et applicable au 01/01/ CABINET D'AISANCE Conformément à l'article 192 du décret n du 08 Janvier 1965, modifié le 06/05/1995 et applicable au 01/01/1997, installation de locaux cabinet d'aisance. L'entretien journalier étant à la charge du Gros-Oeuvre avec imputation au compte prorata. Ces cabinets d'aisance seront à disposition du personnel des autres corps d'état, et seront installés pour la durée totale du chantier BUREAU DE CHANTIER L'entrepreneur de Gros-Oeuvre doit l'installation d'un bureau de chantier comprenant une salle de réunion conformément au DCE du Maître d'oeuvre. L'entretien du bureau de chantier incombe au présent lot, avec imputation au compte prorata. 2-6 CLOTURE DE CHANTIER A - Clôture zone de cantonnement 12

13 Le lot Gros-Oeuvre doit assurer la mise en place et le maintien en l'état d'une clôture genre Héras avec éléments liaisonnés autour de la zone dévolue au cantonnement du chantier. Cette clôture sera prévue pour délimiter l'ensemble des cantonnements des entreprises (12 lots sont prévus), bureaux de chantier et stockage de matériaux. B - Isolement du chantier Dès engagement des travaux et suivant le phasage des travaux de gros-oeuvre et de bardage, le chantier sera rendu clos au droit des façades en vue d'interdire tout accès au chantier en dehors des heures de travail (condamnation des baies). Concerne lot Gros-Oeuvre et lot Menuiseries Extérieures - Serrurerie (dès l'arrivée de ce corps d'état) - Modalité de fermeture et de diffusion de clé à 1 corps d'état responsable. C - Signalétique Il sera également prévu, la signalétique nécessaire à la sécurité telle que "chantier Interdit au Public" "Port du casque obligatoire" etc... aussi souvent que nécessaire. L'ensemble sera démonté en fin de chantier. Concerne lot Gros-Oeuvre. 2-7 STOCKAGE Emplacement sur le chantier pour stocker tous les matériaux ou matériels à l'abri des chocs, à prévoir par chaque entrepreneur. Le stockage sera autorisé suivant phasage des travaux. En aucun cas, le stockage ne doit gêner les interventions et encombrer les accès et cheminements. 2-8 PROPRETE DU CHANTIER Chaque intervenant est responsable du nettoyage et de l'évacuation des gravats, chutes, déchets d'emploi, emballages de toute sorte, etc... engendrés par la réalisation, la préparation et la mise en oeuvre de ses ouvrages. Les évacuations seront faites régulièrement, afin d'éviter l'amoncellement sur le site. Le chantier devra être tenu dans un constant état de propreté et parfaitement en ordre. Une benne pourra être mise en place par le Gros-Oeuvre à charge du compte prorata. Enlèvement hebdomadaire (veille de W.E.) au minimum. En cas de non respect du nettoyage de chantier, le Maître d'ouvrage ou le Maître d'oeuvre pourra demander sans préavis l'intervention d'une entreprise spécialisée pour parer à cette carence. 13

14 3 - MESURES DE COORDINATION PRISES PAR LE COORDONNATEUR EN MATIERE DE SECURITE ET DE PROTECTION DE SANTE 3.0. PHASAGE DES TRAVAUX La réalisation des travaux s effectuera sur une durée de 8 mois de travaux y compris congés payés.le principe général de phasage devra être déterminé par la maîtrise d œuvre avec avis du coordonnateur. Il devra permettre de respecter les principes généraux de prévention (Art L230.2 II du Code du Travail), faciliter l organisation du chantier et la coordination entre les différents intervenants sur le chantier.l entreprise devra remettre un planning d exécution prévisible de ces travaux (continue ou fractionnée). Ce planning détaillé comprendra chaque phase de travaux ; celui-ci devra être actualisé.ce premier planning sera joint au PPSPS.Il fera l objet d une étude des risques de coactivité lors de l inspection commune.l entreprise devra prévenir le coordonnateur au moins 15 jours avant son intervention sur site de tout glissement ou changement dans l ordre des travaux afin d actualiser les risques de coactivité. Tout changement du planning devra être immédiatement signalé au coordonnateur sécurité. Un planning «zone d intervention» vertical et horizontal sera établi avec l entreprise lors de l Inspection commune. Celle-ci aura obligation de s informer du planning général de la maîtrise d œuvre afin d intégrer les différents phases propres à son activité. Ce glissement possible ou changement d ordre des travaux devra être porté à la connaissance du Maître d œuvre. Effectif prévisible du personnel de l entreprise et évolution de cet effectif au cours du chantier (indiquer l éventualité d emploi de personnel intérimaire). Ces données sont nécessaires pour faire l analyse des tâches successives d un même corps d état ou de corps d état différent, de superposition de tâches ou d interférence entre celle-ci pour en déduire des mesures à prendre en terme de sécurité collective ou individuelle. Aucune intervention ne pourra s effectuer en dehors des dates retenues sans concertation préalable avec le maître d ouvrage, le coordonnateur et le maître d œuvre. Le Maître d ouvrage se réserve le droit de demander une modification de ce phasage, si des contraintes ultérieures venaient à rendre indispensable la réalisation des travaux dans un ordre différent. Dans ce cas, la maîtrise d œuvre devra adapter son phasage de manière à ce qu il réponde à ces contraintes, tout en garantissant un niveau de sécurité équivalent au phasage initial. 14

15 3-1 VOIES ET ZONES DE DEPLACEMENT OU DE CIRCULATIONS HORIZONTALES OU VERTICALES Accès chantier et circulation - cantonnement ACCES AU CHANTIER ET CIRCULATION Préparation - accès et installation de chantier L accès du chantier se fera par la rue ABLADENE pour les engins de travaux, véhicules et les piétons. Une protection devra donc être réalisée pour les piétons. Un emplacement de stationnement devra être réalisé lors de l aménagement des VRD primaires... Conformément à l article R du Code du Travail, la plateforme et les VRD primaire seront réalisés avant l intervention des entreprises pour mise en œuvre. Les clôtures de chantier devront en permanence rendre le chantier clos et indépendant vis-àvis des tiers et être rendues inaccessibles. Sont concernées aussi bien les clôtures permanentes au droit des espaces publics que les clôtures temporaires mises en place selon les conditions du paragraphe ci-dessus. Elles seront réalisées et entretenues par l entreprise principale pendant toute la durée de l opération, sauf s il s agit d une modification demandée par une autre entreprise. Le pourtour des ouvrages sera nivelé afin de permettre la mise en place d étaiements, de blindages, d échafaudages, etc... sans risque de basculement. Un fléchage d accès sera prévu dès le début des travaux par l entreprise de gros-œuvre ainsi que la signalisation intérieure et extérieure y compris sur voirie. Le plan de circulation sera établi avant les travaux de terrassement et avant toute intervention d entreprises sur le site. Celui-ci sera discuté lors de la réunion préalable de visite du site fait en présence du Maître d œuvre et du Coordonnateur avant l inspection commune avec les entreprises. Dans le cas où l importance de la circulation ou la visibilité serait réduite, toute sortie de véhicules devra se faire en présence d une personne chargée du guidage avec l aide de vigie postée de part et d autre de la voie de circulation avec panneau K10. Panneau de danger AK5 (travaux) panneau de danger AK5 (travaux) panneau de stop en sortie de chantier. Tout stationnement sur la voie publique sera interdit en dehors des zones spécifiques de stationnement autorisé. Un chemin d accès à pied sec sera établi entre la zone parking et les cantonnements et bureaux de chantier ; celui-ci sera prolongé jusqu'à l entrée principale d accès aux différents bâtiments et protégé de la circulation des engins et véhicules par barrières ou protections rigides. En aucun cas les camionnettes de chantier ne seront autorisées à stationner le long des ouvrages en construction. Ces véhicules seront garées dans les parkings prévus à cet effet, et réalisé pour l entreprise de Gros œuvre. 15

16 L accès au chantier est réservé au Maître d ouvrage, au Maître d œuvre, au bureau d étude ou à leurs représentants aux personnes des entreprises et de leurs bureaux d études extérieurs éventuels, ainsi qu aux membres des services et organismes mentionnés ci-avant. L accès des véhicules de transport permettant la livraison des matériaux et matériels ainsi que l enlèvement des déblais et gravois se fera suivant les indications portées sur le plan des installations de chantier établi par l entreprise de gros-œuvre et transmis à tous, entreprises ou fournisseurs. L accès au cantonnement devra être organisé de telle manière que le personnel ne soit soumis à aucun risque au niveau de ce cheminement et puisse y entrer et sortir en tenue de ville. Les zones de livraison-déchargement seront interdites d accès au public au moyen d un dispositif physique. Sur proposition des entreprises, les emplacements retenus pour le stockage devront être précisés lors de l inspection commune avec le coordonnateur et reporté au PPSPS. L entreprise devra veiller à ce que le stockage même provisoire s effectue obligatoirement sur des aires parfaitement stabilisées et prévus à cet effet. Il est de la responsabilité de chaque entreprise pour ce qui la concerne, de gérer, de coordonner et de contrôler les accès au chantier de son personnel, de ses prestataires de service et des livraisons. Le chef de chantier sera responsable de ce contrôle et s assurera que chacun porte les protections individuelles indispensables dès l entrée sur la zone de chantier. L ensemble sera parfaitement entretenu pendant toute la durée des travaux et rendra l accès au chantier inaccessible. Par temps de pluie ou de dégel, les entrepreneurs des lots GO et lot VRD devront procéder à leurs frais au nettoyage des routes aux abords du chantier autant de fois qu'il sera nécessaire pendant la durée des travaux. Etant prévenus par cet article, les entrepreneurs des lots VRD et GO resteront seuls responsables des accidents de tous genres qui pourraient survenir, soit à leur personnel, soit aux tiers du fait de leur négligence Périmétries, existants et extensions périmétrie du bâtiment complètement dégagée en permanence (pas de stockage ou dépôts divers). Sur bande périmètrique de 3m00 de large minimum : Sont concernés : tous les corps d'état. périmétrie du bâtiment nivelée et stabilisée : Les entrées dans le bâtiment ainsi que les aires d évolution au pourtour du bâtiment devront être aménagées de manière à protéger les salariés ainsi que toute personne susceptible à un moment quelconque d avoir accès au bâtiment ou d évoluer au pourtour de celui-ci contre les risques de chute d objet. Les éventuels dénivelés seront compensés par la mise en place de rampes. 16

17 Sont concernés : Lot VRD (réalisation du nivellement et stabilisation) Lot Gros-Oeuvre (entretien du nivellement et stabilisation) OBJECTIF : permettre la mise en place des engins et échafaudages dans de bonnes conditions Décaissés et réseaux enterrés Réalisation par lot VRD et Gros-Oeuvre de zones nivelées et stabilisées. Entretien des nivellements et stabilisations par lot Gros-Oeuvre OBJECTIF : permettre la circulation d'engins de toute nature dans de bonnes conditions. Délimitations des zones de réseaux et décaissés par balisage avertisseur type Balyco (lot Gros-Oeuvre et VRD) Circulations verticales Accès en toiture : Implantation : partie basse de la toiture Concerne : lot étanchéité Condamnation d'accès Les cheminements horizontaux ou verticaux ne permettant pas de circuler en toute sécurité seront rendus inaccessibles par des moyens physiques (barrières). Concerne : Lot Gros-Oeuvre au titre de la Sécurité Générale du chantier. Chaque corps d'état au droit des zones d'intervention le concernant (exemple : lanterneaux pour éviter des chutes d'objet = lot couverture) Manoeuvres et Stationnement Les manoeuvres d'engins, notamment pour les entrées et sorties du chantier sur les voies publiques et sur le parking intérieur devront être dirigées sous la direction d'un responsable ou s'effectuer dans une zone d'évolution balisée de façon à éviter au maximum les risques d'accident. Le stationnement des véhicules s'effectuera sur les emplacements de parking à proximité du cantonnement. 3-2 MANUTENTION On limitera au maximum les manutentions manuelles. En cas de nécessité de manutention manuelle, les entreprises concernées doivent prendre les mesures d organisation permettant de limiter l effort physique et limiter les risques encourus. 17

18 Les entreprises devront indiquer avec précision la méthode et les moyens de manutention prévu pour réaliser leurs manutentions. Quelque soit les moyens, les manutentions devront être effectuées hors des postes de travail non protégés ou après s être assuré que le personnel ne se trouve pas dans la zone de manutention. Les déplacements de charges à l horizontale, devront être réalisées avec des moyens appropriés et sur des surfaces acceptables. La manutention s effectuera avec un maximum de protection, voir les dispositions préconisées par le Code du Travail, plus le décret du 08 Janvier 1965 avec les dispositions complémentaires du décret du 06 Mai 1995 applicables au 1er Janvier Les chefs d entreprises ont pour obligations d utiliser des appareils et nécessaires de manutention et de levage conformes aux normes en vigueur et en bon état Grues Mobiles Les entreprises utilisatrices devront se conformer aux mesures suivantes : 1. La grue sera contrôlée avant mise en service et le rapport de contrôle sera présenté au Coordonnateur. Vérification des charges maximales d'utilisation. 2. que le sol supportant la grue soit résistant (surface d'appui à résistance suffisante) et stable. 3. tenir compte des risques dus au vent l entreprise exposera dans un PPSPS les mesures qu elle retient. 4. s informer quotidiennement sur le plan local des prévisions météo et éventuellement tenir à jour un cahier consignant les renseignements obtenus. intégrer aux consignes prévues à l article 33 du décret du 23 Août 1947, les prescriptions relatives à la prévention du risque de renversement sous l action du vent. 5. le respect des règles concernant la manutention des charges. Ces manutentions devront être effectuées hors des postes de travail non protégés ou après s être assuré que le personnel ne se trouve pas dans la zone de manutention. 6. Examen d'adéquation de la capacité de la grue concernant son rayon d'action, condition d'accessibilité. 7. Examen et aménagements des aires de réception en regard des surcharges admissibles sur les aires de réception envisagées, stabilités, conditions de réception et de visibilité en toute sécurité pour le personnel en charge de la réception. 8. Modalités de contrôle et de guidage des manoeuvres de levage à bien préciser au PPSPS. 10. La zone de manoeuvre de la grue sera délimitée : 11.Toutes mesures seront prises par l utilisateur pour éviter les risques dus aux interférences liées à l environnement ou aux activités des divers intervenants. 12. Pour la manutention d éléments importants, tel que charpente, il faudra prévoir au stade de l exécution des plans les points d ancrage pour l élingage des éléments. 18

19 13. Un planning d intervention et un plan d implantation de la grue devront systématiquement compléter le P.P.S.P.S.et lots concernés préalablement à l intervention avec une mise à jour dans les phases critiques. Sont concernés : - Lot Gros-Oeuvre - Charpente Avec Grue incorporée au camion de livraison Le déchargement est alors exécuté sous la responsabilité du livreur Moyens de manutentions communs Chaque entreprise, en plus de ses besoins propres, pourra mettre à la disposition de l'ensemble des entreprises, les moyens de levage nécessaires à l'acheminement des matériels et matériaux. La mise à disposition d appareils de levage aux autres intervenants devra faire l objet d un contrat préalable auprès de l entreprise propriétaire ou locataire de l engin de levage (assurance, responsabilité...) et n être autorisée que si la conduite de ces appareils de levage est exclusivement confiée au conducteur habituel. Chaque entreprise assurera l'aménagement des plates formes de réception (matérialisation protection) en s assurant au préalable des charges admissibles. L'utilisation de la grue par les autres entreprises se fera sous l'autorité de l'entreprise propriétaire de l'engin de levage. Les conditions de réception seront analysées par l'entreprise demanderesse. Se référer au point ci-avant Accrochage sur l ouvrage des moyens de levage L accrochage sur l ouvrage de moyens de levage n est pas autorisé. Sauf justificatif et production d un diagnostic et note de calcul préalable établi par l entreprise, note présentée à la Maîtrise d Oeuvre et copie au Coordonnateur Levage de matériaux sur toitures et à R + 1 Sur base d'une disposition bien étayée dans le PPSPS par l'entreprise demanderesse, le recours à un monte charge peut être envisagée pour les toitures des bureaux et évacuation du matériel de la toiture (vérification et maintenance de l'appareil à bien opérer avant l'utilisation par l'entreprise utilisatrice). Suivant l'application des mêmes dispositions, l'approvisionnement des matériaux de menuiseries extérieures, de plâtrerie et faux-plafond, peut s'effectuer par monte-charge à partir des baies sans dépose des protections collectives (voir approvisionnement avant pose de l'ensemble menuiserie extérieure). La mise en place d'un tel dispositif suppose l'aménagement des aires de réception en regard des surcharges admissibles sur les aires de réception. Contrôle de la stabilité et nivellement du sol support de l'engin de levage et stabilité de l'aire de réception à bien contrôler. Balisage des zones de livraison levage pour éviter toute interférence avec l activité des autres corps d état. 19

20 Vérification des appareils de levage L ensemble des installations de levage, devront être vérifiées conformément aux textes en vigueur, préalablement à leur mise en service sur le chantier (Entreprises concernées). Les rapports de vérification devront systématiquement être communiqués au coordonnateur (entreprises concernées). Le compte rendu détaillé de la vérification doit être dans la cabine de l engin et porter mention des levées de réserves le cas échéant. Les salariés chargés de la conduite des engins de levage devront être détenteurs d une autorisation de conduite conformément aux règles en vigueur au jour de l'utilisation des engins. La conduite d engins n est autorisée qu à des personnes formées et reconnues aptes par le médecin du travail. 3-3 DELIMITATION DES ZONES DE STOCKAGE ET D'ENTREPOSAGE Stockage. En complément des dispositions définies au chapitre 2, les contraintes suivantes sont à prendre en considération par les entreprises : 1. Stockage des matériaux autorisés dans l'enceinte du bâtiment dans des zones hors cheminement, zone de travail ou zones à risques ( éviter superposition de tâches - toiture notamment) stockage à phaser en fonction de la réalisation des dallages (réalisation dallage : zones entièrement libérée. 2. Sur proposition des entreprises, les emplacements retenus pour le stockage devront être précisés lors de l'inspection Commune avec le Coordonnateur et reportés au plan d'installation de chantier et au PPSPS. Selon nécessité, lors de la réunion de chantier, les entreprises devront informer le Maître d ouvrage, le Maître d'oeuvre et le coordonnateur de leurs besoins de stockage modifiés et complémentaires de matériaux et matériels sur le chantier. Les zones de stockage des matériaux et matériels seront retenues et indiquées au PPSPS et sur le plan d installation de chantier. 3. Les aménagements nécessaires à la réalisation de ces aires et la libération des aires utilisées seront à la charge de l'entreprise utilisatrice (Entreprises concernées). L entreprise devra veiller à ce que le stockage, même provisoire, s effectue obligatoirement sur des aires parfaitement stabilisées et prévues à cet effet. Ainsi, les aires de stockage devront être propres et selon nécessité être effectué sur un platelage bois où sur une aire aménagé en gros béton. La remise en état des aires de stockage est à la charge des entreprises concernées Magasins La mise en place des magasins à titre provisoire est à déterminer en accord avec le Maître d'oeuvre et le coordonnateur. Chaque emplacement de stockage et chaque magasin seront clairement identifiés, l entreprise veillera à mettre en place des magasins de teneur correcte. Les entreprises préciseront dans leur PPSPS l utilisation ou non de magasins mobiles. 20

Plan National d Action Coordonné BTP

Plan National d Action Coordonné BTP Plan National d Action Coordonné BTP SOCLE COMMUN EXIGENCES FONDAMENTALES EN MATIERE DE MESURES DE PREVENTION A METTRE EN ŒUVRE POUR LA PASSATION DES MARCHES ET LA REALISATION DES CHANTIERS DE CONSTRUCTION

Plus en détail

M. JEAN LOUIS DEMAREZ Communauté de Communes du Pays de Valois 62 Avenue de Soisson 60 803 CREPY EN VALOIS. Sécurité & protection de la santé

M. JEAN LOUIS DEMAREZ Communauté de Communes du Pays de Valois 62 Avenue de Soisson 60 803 CREPY EN VALOIS. Sécurité & protection de la santé SOCOTEC FRANCE Agence Construction Creil Parc Alata 1 rue des Prunelliers 60100 CREIL Tél. : 03 44 63 84 00 Fax : 03 44 53 03 97 M. JEAN LOUIS DEMAREZ Communauté de Communes du Pays de Valois 62 Avenue

Plus en détail

C R E S C E N D O. 102 rue Amelot 75011 Paris. Aménagement d une crèche de 80 berceaux dans un bâtiment existant 8 rue de Bellevue 75019 Paris

C R E S C E N D O. 102 rue Amelot 75011 Paris. Aménagement d une crèche de 80 berceaux dans un bâtiment existant 8 rue de Bellevue 75019 Paris C R E S C E N D O 102 rue Amelot 75011 Paris Aménagement d une crèche de 80 berceaux dans un bâtiment existant 8 rue de Bellevue 75019 Paris CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P.) LOT 01

Plus en détail

Cahier des charges pour la réhabilitation électrique dans les classes de l école SALENGRO

Cahier des charges pour la réhabilitation électrique dans les classes de l école SALENGRO Cahier des charges pour la réhabilitation électrique dans les classes de l école SALENGRO Le présent marché a pour objet la réhabilitation électrique. Une précédente consultation inclus les travaux peintures

Plus en détail

CCTP 07.TVX.02 Page N 1

CCTP 07.TVX.02 Page N 1 CCTP 07.TVX.02 Page N 1 SOMMAIRE A EXPOSE GENERAL DE L OPERATION A.01 OPERATION Page : 3 A.02 INTERVENANTS Page : 3 A.03 DOCUMENTS REMIS Page : 3 B GENERALITES TOUS CORPS D ETAT B.01 OBJET DU C.C.T.P.

Plus en détail

LE PLAN DE PREVENTION

LE PLAN DE PREVENTION 1 Association des Directeurs et Responsables de Services Généraux Facilities Manag ers Association LE PLAN DE PREVENTION Avertissement : ce document est un exemple établi pour un besoin particulier. Il

Plus en détail

HAUTE SAVOIE HABITAT. Construction de 20 logements ZAC Galbert Ilot A4 74000 ANNECY

HAUTE SAVOIE HABITAT. Construction de 20 logements ZAC Galbert Ilot A4 74000 ANNECY Nature du document : P.G.C.S.P.S Date : 15/11/2011 Page : 1 sur 33 MAÎTRE D'OUVRAGE HAUTE SAVOIE HABITAT 2 rue Marc Le Roux BP 554 74055 ANNECY CEDEX ECONOMISTE ARTEMIS 35 avenue de Genève HAUTE SAVOIE

Plus en détail

MASTER PREVENTION DES RISQUES ET NUISANCES TECHNOLOGIQUES

MASTER PREVENTION DES RISQUES ET NUISANCES TECHNOLOGIQUES MASTER PREVENTION DES RISQUES ET NUISANCES TECHNOLOGIQUES 1 I. Les textes applicables Décret du 8 janvier 1965 modifié qui concerne les mesures de protection applicables aux établissements dont le personnel

Plus en détail

VILLE DE FEYZIN ( Rhône ) Réfection d'un réseau d'évacuation d'eau usée. Place René LESCOT

VILLE DE FEYZIN ( Rhône ) Réfection d'un réseau d'évacuation d'eau usée. Place René LESCOT VILLE DE FEYZIN ( Rhône ) MAITRE D'OUVRAGE VILLE DE FEYZIN Réfection d'un réseau d'évacuation d'eau usée Place René LESCOT CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUE PARTICULIERES (C.C.T.P) SOMMAIRE 1 OBJET DU MARCHE...3

Plus en détail

Service Prévention des Risques Professionnels. 26, rue d Aubigny - 69436 Lyon cedex 03 téléphone : 04 72 91 96 96 - télécopie : 04 72 91 97 09

Service Prévention des Risques Professionnels. 26, rue d Aubigny - 69436 Lyon cedex 03 téléphone : 04 72 91 96 96 - télécopie : 04 72 91 97 09 CAISSE RÉGIONALE D ASSURANCE MALADIE RHÔNE -ALPES Service Prévention des Risques Professionnels 26, rue d Aubigny - 69436 Lyon cedex 03 téléphone : 04 72 91 96 96 - télécopie : 04 72 91 97 09 FT 1022 OCTOBRE

Plus en détail

LE TRAVAIL EN HAUTEUR

LE TRAVAIL EN HAUTEUR F I C H E P R E V E N T I O N N 0 2 «H Y G I E N E S E C U R I T E» LE TRAVAIL EN HAUTEUR STATISTIQUES Avec près d une centaine d agent victime de chutes de hauteur durant les 5 dernières années dans les

Plus en détail

Projet d Aménagement Int. du Garage en Salle de Cours de Danse et Aménagement Ext. de Places de Parking

Projet d Aménagement Int. du Garage en Salle de Cours de Danse et Aménagement Ext. de Places de Parking VILLE de GUIPAVAS Rue Maurice Hénensal - COATAUDON Projet d Aménagement Int. du Garage en Salle de Cours de Danse et Aménagement Ext. de Places de Parking Maître d ouvrage Mairie Place St Eloi 29490 GUIPAVAS

Plus en détail

CENTRE NATIONAL DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE C.N.R.S. Délégation Aquitaine - Limousin PROJET DE REAMENAGEMENT DU CHATEAU DE BRIVAZAC A PESSAC (33)

CENTRE NATIONAL DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE C.N.R.S. Délégation Aquitaine - Limousin PROJET DE REAMENAGEMENT DU CHATEAU DE BRIVAZAC A PESSAC (33) CENTRE NATIONAL DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE C.N.R.S. Délégation Aquitaine - Limousin PROJET DE REAMENAGEMENT DU CHATEAU DE BRIVAZAC A PESSAC (33) PLAN GENERAL DE COORDINATION en matière de sécurité et

Plus en détail

RENOVATION DE LOCAUX CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES. Cahier des charges techniques Rénovation de locaux Services techniques - Page 1

RENOVATION DE LOCAUX CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES. Cahier des charges techniques Rénovation de locaux Services techniques - Page 1 RENOVATION DE LOCAUX CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES Cahier des charges techniques Rénovation de locaux Services techniques - Page 1 SOMMAIRE 1 - CLAUSES COMMUNES A TOUS LES LOTS P. 3 1.1 DEFINITION

Plus en détail

Actualisation de la formation spécifique de coordonnateur SPS suivant l arrêté du 26 décembre 2012

Actualisation de la formation spécifique de coordonnateur SPS suivant l arrêté du 26 décembre 2012 Actualisation de la formation spécifique de coordonnateur SPS suivant l arrêté du 26 décembre 2012 Tout coordonnateur SPS titulaire d une attestation de formation initiale. La réglementation : - les nouveaux

Plus en détail

Dossier de demande d autorisation temporaire d exploiter une centrale d enrobage à chaud SRTP le Petit Nazé ARGENTRE (53) Indice : 1.

Dossier de demande d autorisation temporaire d exploiter une centrale d enrobage à chaud SRTP le Petit Nazé ARGENTRE (53) Indice : 1. Dossier de demande d autorisation temporaire d exploiter une centrale d enrobage à chaud SRTP le Petit Nazé ARGENTRE (53) Indice : 1 Juin 2015 NOTICE D HYGIENE ET DE SECURITE P. 2 sur 8 SOMMAIRE 1 Hygiène...

Plus en détail

Page 1. Le Plan de Prévention

Page 1. Le Plan de Prévention Page 1 Le Plan de Prévention 01 LA REGLEMENTATION Rappel : Le document Unique d Evaluation des Risques Dans toute entreprise, le chef d entreprise a pour obligation d assurer la sécurité et la santé de

Plus en détail

P.G.C.S.P.S PLAN GENERAL DE COORDINATION EN MATIERE DE SECURITE ET DE PROTECTION DE LA SANTE

P.G.C.S.P.S PLAN GENERAL DE COORDINATION EN MATIERE DE SECURITE ET DE PROTECTION DE LA SANTE P.G.C.S.P.S PLAN GENERAL DE COORDINATION EN MATIERE DE SECURITE ET DE PROTECTION DE LA SANTE La législation en matière de Prévention des accidents du travail impose une coordination en matière de sécurité

Plus en détail

Opération : Construction d'une maison médicale à Poix de Picardie (80)

Opération : Construction d'une maison médicale à Poix de Picardie (80) Opération : Maître d Ouvrage : EHPAD LES EVOISSONS 3 rue du Capitaine Fay 80290 POIX DE PICARDIE PGC n A29301 Indice Date de rédaction Objet Pages modifiées 0 30 Avril 2010 Création du document / Rédacteur

Plus en détail

Mise en œuvre des filets de sécurité en grandes nappes

Mise en œuvre des filets de sécurité en grandes nappes RECOMMANDATION R 446 Recommandation adoptée par le comité technique national du bâtiment et des travaux publics lors de sa réunion du 14 mai 2009. Cette recommandation annule et remplace la recommandation

Plus en détail

«CLIENT» CHANTIER DESIGNATION LOT : PPSPS CEMLOC SERVICES Version 2 Page 1 sur 10

«CLIENT» CHANTIER DESIGNATION LOT : PPSPS CEMLOC SERVICES Version 2 Page 1 sur 10 CEMLOC Services 4 Avenue des Roses Zac des petits Carreaux 94380 - Bonneuil sur Marne Téléphone : 09 67 46 51 09 - Fax : 01 43 99 51 09 www.cemloc-services.fr «CLIENT» CHANTIER DESIGNATION LOT : PPSPS

Plus en détail

DOSSIER DE CONSULTATION DES ENTREPRISES

DOSSIER DE CONSULTATION DES ENTREPRISES Place Jean Marie Danel 80370 BERNAVILLE DOSSIER DE CONSULTATION DES ENTREPRISES CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES LOT n 04: SERRURERIE MAITRISE d ŒUVRE Antoine MAUGNARD Architecte 11 Avenue de

Plus en détail

P.G.C.S.P.S. (Plan Général de Coordination en matière de Sécurité et de Protection de la Santé)

P.G.C.S.P.S. (Plan Général de Coordination en matière de Sécurité et de Protection de la Santé) La législation en matière de Prévention des accidents du travail impose une coordination en matière de sécurité et de protection de la santé pour tout chantier mettant en présence au moins deux entreprises

Plus en détail

CNRS. CENBG HALL DE MONTAGE de GRADIGNAN (33) PRO LOT N 5 MENUISERIES SERRURERIE

CNRS. CENBG HALL DE MONTAGE de GRADIGNAN (33) PRO LOT N 5 MENUISERIES SERRURERIE Affaire n E2124 Page 1 CNRS HALL DE MONTAGE de GRADIGNAN (33) LOT N 5 MENUISERIES SERRURERIE A 07/2010 Emission originale BL BL INDICE DATE OBJET REDIGE VERIFIE JJ/MM/AA REVISIONS DU DOCUMENT Affaire n

Plus en détail

DU COMITÉ TECHNIQUE NATIONAL DU BÂTIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS

DU COMITÉ TECHNIQUE NATIONAL DU BÂTIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS RECO DU COMITÉ TECHNIQUE NATIONAL DU BÂTIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS Pose, maintenance et dépose des panneaux solaires thermiques et photovoltaïques en sécurité Guillaume J.Plisson - pour l'inrs Des préconisations

Plus en détail

Protections collectives contre les chutes de hauteur

Protections collectives contre les chutes de hauteur Fiche 2 Protections collectives contre les chutes de hauteur A qui servent-elles? Comment les dimensionner? promouvoir cette disposition? Quels en est le coût, quels en sont les gains? Sur la majorité

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES PLOMBERIE

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES PLOMBERIE VILLE DE GUIPAVAS 2 9 4 9 0 G U I P A V A S AMENAGEMENT D UN GARAGE EN UNE SALLE D ENQUETES + CREATION D UN POINT D EAU EXTERIEUR (BATIMENT A) A LA GENDARMERIE DE GUIPAVAS (Rue de Paris) Maître d ouvrage

Plus en détail

NOTICE DE RENSEIGNEMENTS CONCERNANT LES ETABLISSEMENTS RELEVANT DU CODE DU TRAVAIL

NOTICE DE RENSEIGNEMENTS CONCERNANT LES ETABLISSEMENTS RELEVANT DU CODE DU TRAVAIL 1 NOTICE DE RENSEIGNEMENTS CONCERNANT LES ETABLISSEMENTS RELEVANT DU CODE DU TRAVAIL NOM DE L ETABLISSEMENT : Atelier 1 menuiserie, Ateliers 2, 3 et 4 non connu à ce jour NATURE DE L EXPLOITATION : Ateliers

Plus en détail

Décret n 92-158 du 20 février 1992 Travaux effectués dans la collectivité par une entreprise extérieure OPÉRATION ... ... FICHES SIGNALÉTIQUES

Décret n 92-158 du 20 février 1992 Travaux effectués dans la collectivité par une entreprise extérieure OPÉRATION ... ... FICHES SIGNALÉTIQUES Décret n 92-158 du 20 février 1992 Travaux effectués dans la collectivité par une entreprise extérieure OPÉRATION Lieu de l intervention :... Service, local, secteur ou atelier :... Nature de l opération

Plus en détail

P.G.C. Plan Général de Coordination. Opération. Extension de la Gendarmerie de Maintenon. Adresse 4 Route de Bouglainval 28130 PIERRES

P.G.C. Plan Général de Coordination. Opération. Extension de la Gendarmerie de Maintenon. Adresse 4 Route de Bouglainval 28130 PIERRES P.G.C. Plan Général de Coordination Opération Extension de la Gendarmerie de Maintenon Adresse 4 Route de Bouglainval 28130 PIERRES Maître d ouvrage Communauté de Communes des Terrasses et Vallées de Maintenon

Plus en détail

PLAN GENERAL de COORDINATION en matière de SECURITE et de PROTECTION de la SANTE (extrait) ou PGCSPS Simplifié pour les exposants

PLAN GENERAL de COORDINATION en matière de SECURITE et de PROTECTION de la SANTE (extrait) ou PGCSPS Simplifié pour les exposants PLAN GENERAL de COORDINATION en matière de SECURITE et de PROTECTION de la SANTE (extrait) ou PGCSPS Simplifié pour les exposants SALON SIREST IDEAS 26 au 29 mars 2006 Parc des Expositions Paris-Expo Pte

Plus en détail

Art. 1er. - Objectif et champ d'application. 1.1. Généralités

Art. 1er. - Objectif et champ d'application. 1.1. Généralités GRAND-DUCHE DE LUXEMBOURG Strassen, février 2009 Le présent texte a été établi par l Inspection du Travail et des Mines et le Service Incendie et Ambulance de la Ville de Luxembourg. Prescriptions de sécurité

Plus en détail

ETABLISSEMENTS INDUSTRIELS OU ARTISANAUX

ETABLISSEMENTS INDUSTRIELS OU ARTISANAUX prevolivier www.ssiap.com Notice descriptive de sécurité ETABLISSEMENTS INDUSTRIELS OU ARTISANAUX Remarques Cette notice descriptive de sécurité, élaborée à l attention des maîtres d ouvrage et maîtres

Plus en détail

PLAN GENERAL de COORDINATION PROTECTION DE LA SANTE (P.G.C.S.P.S.)

PLAN GENERAL de COORDINATION PROTECTION DE LA SANTE (P.G.C.S.P.S.) COORDINATION SECURITE PROTECTION SANTE 685 route des cinq Portes 26 210 Saint Sorlin en Valloire 06.34.14.35.87 contact@htrl.fr HABITAT DAUPHINOIS 20, RUE BALZAC 26 000 - VALENCE PLAN GENERAL de COORDINATION

Plus en détail

069. TRAVAUX D'ASCENSEURS ET D'INSTALLATIONS DE LEVAGE

069. TRAVAUX D'ASCENSEURS ET D'INSTALLATIONS DE LEVAGE 069. TRAVAUX D'ASCENSEURS ET D'INSTALLATIONS DE LEVAGE Centre de Ressources des Technologies de l'information pour le Bâtiment 069.1. Clauses techniques générales 069.2. Clauses techniques particulières

Plus en détail

PARTIE 5 NOTICE HYGIENE ET SECURITE

PARTIE 5 NOTICE HYGIENE ET SECURITE de en Martinik NOTICE HYGIENE ET SECURITE BUREAU VERITAS ASEM Dossier n 6078462 Révision 2 Octobre 2014 Page 1 de en Martinik SOMMAIRE 1. INTRODUCTION... 3 1.1 OBJET DE LA NOTICE... 3 1.2 CADRE REGLEMENTAIRE...

Plus en détail

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Selon la procédure adaptée CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES CCTP

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Selon la procédure adaptée CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES CCTP Mairie de BRAILLANS 9 rue de la mairie 25640 BRAILLANS 03 81 57 93 30 Email : mairie.braillans@orange.fr MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Selon la procédure adaptée CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES

Plus en détail

DOSSIER DCE CCTP CLOISON AMMOVIBLE

DOSSIER DCE CCTP CLOISON AMMOVIBLE DOSSIER DCE CCTP CLOISON AMMOVIBLE LOT N 013 CLOISON AMMOVIBLE mardi 20 octobre 2009 1/6 1 GENERALITES 1 1 Prescriptions générales Les entreprises sont tenues de se reporter pour tout ce qui est liaisons

Plus en détail

CADRE DE DECOMPOSITION DU PRIX FORFAITAIRE DEVIS DESCRIPTIF QUANTITATIF 05.86

CADRE DE DECOMPOSITION DU PRIX FORFAITAIRE DEVIS DESCRIPTIF QUANTITATIF 05.86 COMMUNAUTE DE COMMUNES DU PAYS DE PIERREFORT Projet d'aménagement de la Maison des Services Rue du Plomb du Cantal 15230 PIERREFORT DEVIS DESCRIPTIF QUANTITATIF CADRE DE DECOMPOSITION 05.86 DU PRIX FORFAITAIRE

Plus en détail

HALLE DES SPORTS SERRURERIE. EXTENSION DU COMPLEXE SPORTIF DE KERCOCO à GUIPAVAS. Maître d ouvrage MAIRIE DE GUIPAVAS PLACE ST ELOI 29490 GUIPAVAS

HALLE DES SPORTS SERRURERIE. EXTENSION DU COMPLEXE SPORTIF DE KERCOCO à GUIPAVAS. Maître d ouvrage MAIRIE DE GUIPAVAS PLACE ST ELOI 29490 GUIPAVAS HALLE DES SPORTS EXTENSION DU COMPLEXE SPORTIF DE KERCOCO à GUIPAVAS Maître d ouvrage MAIRIE DE GUIPAVAS PLACE ST ELOI 29490 GUIPAVAS LOT N 07 CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES SERRURERIE 1 VRD

Plus en détail

Mise en oeuvre de charpentes légères

Mise en oeuvre de charpentes légères Fiche de sécurité E7 F 01 87 Tour Amboise 204, rond-point du Pont-de-Sèvres 92516 BOULOGNE-BILLANCOURT CEDEX Tél. : 01 46 09 26 91 Tél. : 08 25 03 50 50 Fax : 01 46 09 27 40 Mise en oeuvre de charpentes

Plus en détail

EDITIONS TISSOT. Plan général de l ouvrage

EDITIONS TISSOT. Plan général de l ouvrage DOSSIER PRATIQUE BTP Evaluation des risques professionnels EDITIONS TISSOT Textes à jour au 1 er septembre 2006 Plan général de l ouvrage 1 re partie : A propos d évaluation des risques... 101 2 e partie

Plus en détail

1. REGLEMENTATION : 2. INTRODUCTION :

1. REGLEMENTATION : 2. INTRODUCTION : 1. REGLEMENTATION : Décret n 65-48 du 8 janvier 1965 modifié portant règlement d'administration publique pour l'exécution des dispositions de la partie IV du Code du travail en ce qui concerne les mesures

Plus en détail

OBLIGATIONS DE LA COLLECTIVITE AVANT INTERVENTION D ENTREPRISES EXTERIEURES PLAN DE PREVENTION

OBLIGATIONS DE LA COLLECTIVITE AVANT INTERVENTION D ENTREPRISES EXTERIEURES PLAN DE PREVENTION OBLIGATIONS DE LA COLLECTIVITE AVANT INTERVENTION D ENTREPRISES EXTERIEURES PLAN DE PREVENTION Service Santé Sécurité au Travail Maison des Communes Cité Administrative Rue Renoir BP 609 64006 PAU Cedex

Plus en détail

Commune de Barjouville. Travaux d aménagements de sécurité Rd 339 et Rd 127 et divers :

Commune de Barjouville. Travaux d aménagements de sécurité Rd 339 et Rd 127 et divers : Commune de Barjouville (Département d Eure-et-Loir) MARCHÉ PUBLIC DE TRAVAUX Marché à procédure adaptée passé en application de l article 28 du Code des marchés publics. Nature des travaux : Travaux d

Plus en détail

RECOMMANDATIONS POUR LA CONCEPTION DE FOSSES DE VISITE POUR VEHICULES ROUTIERS ET ENGINS DE CHANTIER

RECOMMANDATIONS POUR LA CONCEPTION DE FOSSES DE VISITE POUR VEHICULES ROUTIERS ET ENGINS DE CHANTIER RECOMMANDATIONS POUR LA CONCEPTION DE FOSSES DE VISITE POUR VEHICULES ROUTIERS ET ENGINS DE CHANTIER Adoptée par le Comité Technique National des industries de la Métallurgie (CTN A) le 09 octobre 2012,

Plus en détail

CHATEAU EINHARTZHAUSEN. Cahier des Clauses Techniques Particulières (CCTP) SERRURERIE (Lot n 6)

CHATEAU EINHARTZHAUSEN. Cahier des Clauses Techniques Particulières (CCTP) SERRURERIE (Lot n 6) CCTP lot 6 Serrurerie Réaménagement rez-de-chaussée château Einhartzhausen Phalsbourg 1 CHATEAU EINHARTZHAUSEN PROPRIETE VILLE DE PHALSBOURG Réaménagement rez-de-chaussée Cahier des Clauses Techniques

Plus en détail

DU COMITÉ TECHNIQUE NATIONAL DES INDUSTRIES DU BATIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS

DU COMITÉ TECHNIQUE NATIONAL DES INDUSTRIES DU BATIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS RECO R.464 DU COMITÉ TECHNIQUE NATIONAL DES INDUSTRIES DU BATIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS Prévention des risques dus à l utilisation des plates-formes de travail en encorbellement CRAMIF Pour vous aider

Plus en détail

Le GRAND CONSEIL de la République et canton de Genève décrète ce qui suit :

Le GRAND CONSEIL de la République et canton de Genève décrète ce qui suit : Secrétariat du Grand Conseil PL 8843 Projet présenté par le Conseil d Etat Date de dépôt: 9 septembre 2002 Messagerie Projet de loi ouvrant un crédit d'investissement de 3 470 000 F pour la mise en conformité

Plus en détail

Opération de catégorie 2. Coordination Sécurité et Protection de la Santé

Opération de catégorie 2. Coordination Sécurité et Protection de la Santé AGENCE CHARTRES ZAC du parc d'archevilliers Rue Denis Poisson 28000 CHARTRES Tel : 02.37.36.63.21 Fax : 02.37.21.60.57 Mel : veronique.richard@fr.bureauveritas.com COMMUNAUTE DE COMMUNES DU PERCHE SENONCHOIS

Plus en détail

MARNE REIMS PALAIS DU TAU

MARNE REIMS PALAIS DU TAU CENTRE DES MONUMENTS NATIONAUX DIRECTION REGIONALE DES AFFAIRES CULTURELLES DE CHAMPAGNE-ARDENNE, Maître d'ouvrage délégué CONSERVATION REGIONALE DES MONUMENTS HISTORIQUES 3, FAUBOURG SAINT-ANTOINE 51

Plus en détail

C.C.T.P./ PRO LOT N 15 APPAREIL ELEVATEUR

C.C.T.P./ PRO LOT N 15 APPAREIL ELEVATEUR REHABILITATION DU BATIMENT 33 SITE DE LA GAILLARDE VILLE DE MONTPELLIER C.C.T.P./ PRO LOT N 15 APPAREIL ELEVATEUR ZAC de Tournezy 23 rue Nelson Mandela 34070 Montpellier Tél. 04.99.52.81.40 Fax. 04.99.52.81.49

Plus en détail

SOMMAIRE PLUSIEURS TYPES DE MODULES ET DE SYSTÈMES DE MONTAGE DES CHANTIERS DE TAILLES TRÈS DIFFÉRENTES

SOMMAIRE PLUSIEURS TYPES DE MODULES ET DE SYSTÈMES DE MONTAGE DES CHANTIERS DE TAILLES TRÈS DIFFÉRENTES Ce document s adresse à l exploitant ou futur exploitant d une installation de production d électricité photovoltaïque pour lui permettre de prendre en compte les risques inhérents à cette activité, notamment

Plus en détail

Chantier : Pôle culturel LE TEICH P.G.C.S.P.S

Chantier : Pôle culturel LE TEICH P.G.C.S.P.S P.G.C.S.P.S Pllan Générall de Coordiinatiion Sécuriité Protectiion de lla Santé CONSTRUCTIION D UN POLE CULTURLE LE TEIICH Coordonnées GPS : 44 37'24.22"N 1 01'39.81"0 MAITRE D OUVRAGE COBAS 2 allée d

Plus en détail

PLAN GENERAL DE COORDINATION en matière de SECURITE ET DE PROTECTION DE LA SANTE SUR LE CHANTIER

PLAN GENERAL DE COORDINATION en matière de SECURITE ET DE PROTECTION DE LA SANTE SUR LE CHANTIER P G C Restructuration du Bureau des Etrangers et de la Nationalité à ALENCON Page - 1 MAITRE D'OUVRAGE ETAT PREFTURE de L ORNE PLAN GENERAL DE COORDINATION en matière de SURITE ET DE PROTTION DE LA SANTE

Plus en détail

PGC SPS Simplifié «Rénovation et mise aux normes des vestiaires du Football-Club de JACOU»

PGC SPS Simplifié «Rénovation et mise aux normes des vestiaires du Football-Club de JACOU» PLAN GENERAL SIMPLIFIE DE COORDINATION EN MATIERE DE SECURITE ET DE PROTECTION DE LA SANTE P. G. S. C. S. P. S. CHANTIER : Ville de JACOU : Rénovation et mise aux normes des vestiaires du Football-Club

Plus en détail

SUR OUVRAGE (D.I.U.O.)

SUR OUVRAGE (D.I.U.O.) INDE Prévention des risques d'accident du travail Coordination SPS 15 Rue St Marien- 89520- FONTENOY Tel: 09-75-91-11-78 Fax: 09-70-06-78-43 Site internet: sps-pro.com siret: 390 494 417 00053 affaire

Plus en détail

MECANISATION DU TRANSPORT VERTICAL DES PERSONNES ET DES CHARGES SUR LES CHANTIERS (construction, réhabilitation, entretien d ouvrages)

MECANISATION DU TRANSPORT VERTICAL DES PERSONNES ET DES CHARGES SUR LES CHANTIERS (construction, réhabilitation, entretien d ouvrages) MECANISATION DU TRANSPORT VERTICAL DES PERSONNES ET DES CHARGES SUR LES CHANTIERS (construction, réhabilitation, entretien d ouvrages) Adoptée par le Comité Technique National du Bâtiment et des Travaux

Plus en détail

Le maçon à son poste de travail

Le maçon à son poste de travail Fiche Prévention - E2 F 03 14 Le maçon à son poste de travail Partie 2 : la protection face au vide La réalisation de murs en maçonnerie est une opération courante sur les chantiers du bâtiment (maison

Plus en détail

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES C.C.T.P AMIENS AMENAGEMENT ESPACES PUBLICS DU QUARTIER PIGEONNIER GENERALITE

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES C.C.T.P AMIENS AMENAGEMENT ESPACES PUBLICS DU QUARTIER PIGEONNIER GENERALITE ESPACES PUBLICS DU QUARTIER PIGEONNIER. MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES Maître de l Ouvrage : AMIENS AMENAGEMENT Objet du marché : ESPACES PUBLICS DU QUARTIER PIGEONNIER

Plus en détail

Const ruct ion d' un bât iment relais de 1200m² modulable en 2X600m² 49150 BAUGÉ

Const ruct ion d' un bât iment relais de 1200m² modulable en 2X600m² 49150 BAUGÉ Const ruct ion d' un bât iment relais de 1200m² modulable en 2X600m² 49150 BAUGÉ COMMUNAUTE DE COMMUNES DU CANTON DE BAUGÉ 15, Avenue Legoulz de la Boulaie B.P. 79 49150 BAUGE DOSSIER D INTERVENTION ULTERIEURE

Plus en détail

COMMUNE DE BERNAVILLE 16, RUE DU GENERAL CREPIN 80370 BERNAVILLE REHABILITATION DE RESEAUX D ASSAINISSEMENT

COMMUNE DE BERNAVILLE 16, RUE DU GENERAL CREPIN 80370 BERNAVILLE REHABILITATION DE RESEAUX D ASSAINISSEMENT MAITRE D OUVRAGE : COMMUNE DE BERNAVILLE 16, RUE DU GENERAL CREPIN 80370 BERNAVILLE REHABILITATION DE RESEAUX D ASSAINISSEMENT Agence d Albert 9 rue Hippolyte Devaux 80300 ALBERT Tel : 03 22 64 00 19 Fax

Plus en détail

CEP-CICAT 5 Février 2015. Lieutenant Jean-marc BRUCKERT - Service Prévention

CEP-CICAT 5 Février 2015. Lieutenant Jean-marc BRUCKERT - Service Prévention CEP-CICAT 5 Février 2015 Lieutenant Jean-marc BRUCKERT - Service Prévention EVACUER EN TOUTE SECURITE ESPACES D ATTENTE SECURISES SOLUTIONS EQUIVALENTES CAS D EXONERATION ERP CODE DU TRAVAIL IGH Introduction

Plus en détail

Préambule.... 2 Chapitre 1 : Rappel des quelques obligations législatives et réglementaires... 2

Préambule.... 2 Chapitre 1 : Rappel des quelques obligations législatives et réglementaires... 2 Charte professionnelle visant à organiser et assurer l hygiène et la sécurité des salariés en situation de coactivité pendant les opérations de montage et de démontage des manifestations commerciales Préambule....

Plus en détail

PARTIE 5 NOTICE HYGIENE ET SECURITE DU PERSONNEL

PARTIE 5 NOTICE HYGIENE ET SECURITE DU PERSONNEL PARTIE 5 NOTICE HYGIENE ET SECURITE DU PERSONNEL SOMMAIRE 1. CONSTRUCTION... 3 1.1 MESURES D HYGIENE... 3 1.1.1 Eclairage Art. R.4213-2 et suivants / Art. R.4223-1 et suivants... 3 1.1.2 Aération - assainissement

Plus en détail

VILLE DE FEYZIN PÔLE LOGISTIQUE ET BÂTIMENTS CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P.) TRAVAUX DE REFECTION D'ETANCHEITE

VILLE DE FEYZIN PÔLE LOGISTIQUE ET BÂTIMENTS CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P.) TRAVAUX DE REFECTION D'ETANCHEITE Département du Rhône (69) VILLE DE FEYZIN PÔLE LOGISTIQUE ET BÂTIMENTS CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P.) TRAVAUX DE REFECTION D'ETANCHEITE CENTRE DE LOISIRS 1 RUE DES BLEUETS Ville

Plus en détail

LOT 04 PLOMBERIE SANITAIRES

LOT 04 PLOMBERIE SANITAIRES LOT 04 PLOMBERIE SANITAIRES page 1 1 CLAUSES ET PRESCRIPTIONS GENERALES 1.1 OBJET DE LA NOTICE Le présent CCTP concerne la description des travaux du lot PLOMBERIE SANITAIRES pour la construction des nouvelles

Plus en détail

1 la loi: la loi du 4 août 1996 relative au bien-être des travailleurs lors de l'exécution de leur travail;

1 la loi: la loi du 4 août 1996 relative au bien-être des travailleurs lors de l'exécution de leur travail; Arrêté royal du 30 août 2013 fixant des dispositions générales relatives au choix, à l'achat et à l'utilisation d'équipements de protection collective (M.B. 7.10.2013) Chapitre I er. - Dispositions relatives

Plus en détail

«RÉFECTION DES PLOTS Salle MATISSE» C.C.T.P. (Cahier des Clauses Techniques Particulières) Lot n 1 Maçonnerie

«RÉFECTION DES PLOTS Salle MATISSE» C.C.T.P. (Cahier des Clauses Techniques Particulières) Lot n 1 Maçonnerie «RÉFECTION DES PLOTS Salle MATISSE» C.C.T.P. (Cahier des Clauses Techniques Particulières) Lot n 1 Maçonnerie Maître d ouvrage : Maître d œuvre : Marché : Objet : Mode de consultation : Personnes à contacter

Plus en détail

DOUBLE PARK ECO «La solution» DESCRIPTION TECHNIQUE

DOUBLE PARK ECO «La solution» DESCRIPTION TECHNIQUE DOUBLE PARK ECO «La solution» DESCRIPTION TECHNIQUE P2-F et P4-F 185 (Modèle standard) P2-F et P4-F 170 MODELE P2/4-F 170 P2/4-F 185 (Standard) P2/4-F 195 P2-F et P4-F 195 H 325 340 350 DH 156 171 181

Plus en détail

LOT 02 CHARPENTE BOIS / BARDAGE

LOT 02 CHARPENTE BOIS / BARDAGE LOT 02 CHARPENTE BOIS / BARDAGE - page 1/5 LOT 02 CHARPENTE BOIS / BARDAGE IMPORTANT LOT 00 : Les entrepreneurs doivent impérativement prendre connaissance des prescriptions communes (lot 00) ainsi que

Plus en détail

Toitures et charpentes

Toitures et charpentes Toitures et charpentes 1/7 Toiture-terrasse Domaine d application Cette fiche vise à établir les principales interfaces au niveau des toitures-terrasses, accessibles ou non. Les ouvrages considérés sont

Plus en détail

DESCRIPTIF PHASE D.C.E.

DESCRIPTIF PHASE D.C.E. MAITRE D'OUVRAGE : COMMUNE DE VEUREY-VOROIZE! OBJET CHANTIER : CONSTRUCTION MAISON DE LA NATURE LIEU DU CHANTIER : SECTEUR DES JAYERES 38113 VEUREY-VOROIZE DESCRIPTIF PHASE D.C.E. LOT 4 PLOMBERIE - SANITAIRES

Plus en détail

Mémoire technique Aide à la rédaction

Mémoire technique Aide à la rédaction Mémoire technique Aide à la rédaction Pour apprécier la valeur technique de l offre, le maître d ouvrage peut exiger des candidats la fourniture d un mémoire technique. Deux cas de figure s offrent alors

Plus en détail

PLAN GENERAL DE COORDINATION SECURITE PROTECTION DE LA SANTE REHABILITATION DU GYMNASE DU COLLEGE DE VAL DE SOMME 80470 AILLY SUR SOMME

PLAN GENERAL DE COORDINATION SECURITE PROTECTION DE LA SANTE REHABILITATION DU GYMNASE DU COLLEGE DE VAL DE SOMME 80470 AILLY SUR SOMME PLAN GENERAL DE COORDINATION SECURITE PROTECTION DE LA SANTE DE SOMME 80470 AILLY SUR SOMME Maître d'ouvrage : SYNDICAT INTERCOMMUNAL DE RAMASSAGE SCOLAIRE DU COLLEGE DE VAL DE SOMME 4 ROUTE DES QUATRE

Plus en détail

MARCHES PUBLICS DE TRAVAUX TRAVAUX DE REHABILITATION DU RESEAU D EAUX USEES DU BOURG

MARCHES PUBLICS DE TRAVAUX TRAVAUX DE REHABILITATION DU RESEAU D EAUX USEES DU BOURG MARCHES PUBLICS DE TRAVAUX Objet du marché TRAVAUX DE REHABILITATION DU RESEAU D EAUX USEES DU BOURG 4 - B O R D E R E A U D E S P R I X U N I T A I R E S ( B P U ) Maître de l'ouvrage Commune de Mouzeil

Plus en détail

LOT N 2 - MENUISERIES EXTERIEURES INTERIEURES et FAUX PLAFONDS

LOT N 2 - MENUISERIES EXTERIEURES INTERIEURES et FAUX PLAFONDS LOT N 2 - MENUISERIES EXTERIEURES INTERIEURES et FAUX PLAFONDS 4.A. OBJET DES TRAVAUX Les travaux prévus au présent lot concernent tous les ouvrages de Menuiseries extérieures, intérieures et de faux plafonds,

Plus en détail

L HABITAT. Technologie 5ème

L HABITAT. Technologie 5ème L HABITAT LES FONCTIONS CLORE: air, eau RESISTER: poids propre, charges d exploitation, charges climatiques (neige, vent) ISOLER: thermique, acoustique CHAUFFER l hiver RAFFRAICHIR l été PROCURER: hygiène,

Plus en détail

Un pavillon se compose de murs et d'un toit qui peuvent être réalisés de différentes façons suivant le budget donné :

Un pavillon se compose de murs et d'un toit qui peuvent être réalisés de différentes façons suivant le budget donné : Un pavillon se compose de murs et d'un toit qui peuvent être réalisés de différentes façons suivant le budget donné : l'assemblage de parpaings le moulage dans un coffrage donnant une forme circulaire

Plus en détail

Les dimensions mentionnées sont pour la plupart reprises dans la réglementation (STS54, NBN EN 3509), RGPT, arrêté royal du 07/07/97)

Les dimensions mentionnées sont pour la plupart reprises dans la réglementation (STS54, NBN EN 3509), RGPT, arrêté royal du 07/07/97) Préliminaires Les dimensions mentionnées sont pour la plupart reprises dans la réglementation (STS54, NBN EN 3509), RGPT, arrêté royal du 07/07/97) Ces obligations assurent la sécurité dans les escaliers

Plus en détail

reco Chargement, transport et déchargement de combustibles solides, fioul domestique et gazole R.452

reco Chargement, transport et déchargement de combustibles solides, fioul domestique et gazole R.452 reco du comité technique national des commerces non alimentaires Chargement, transport et déchargement de combustibles solides, fioul domestique et gazole Pour vous aider à prévenir les accidents, des

Plus en détail

Mécanisation du transport vertical des personnes et des charges sur les chantiers (construction, réhabilitation, entretien d ouvrages) R 445

Mécanisation du transport vertical des personnes et des charges sur les chantiers (construction, réhabilitation, entretien d ouvrages) R 445 RECOMMANDATION R 445 Recommandation adoptée par le comité technique national du bâtiment et des travaux publics lors de sa réunion du 14 mai 2009. CNAMTS (Caisse nationale de l assurance maladie des travailleurs

Plus en détail

CAP de Charpentier Bois RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES FABRICATION

CAP de Charpentier Bois RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES FABRICATION Fonction 1 Activités CAP de Charpentier Bois RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES Tâches FABRICATION Contrôle et réception de l existant - Contrôler l état de l existant x - Effectuer les croquis

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE ET DE LA SOLIDARITÉ Décret n o 2008-1325 du 15 décembre 2008 relatif à la sécurité des ascenseurs,

Plus en détail

Etablissement Recevant du Public (ERP) de 5 ème catégorie avec locaux à sommeil

Etablissement Recevant du Public (ERP) de 5 ème catégorie avec locaux à sommeil Notice de sécurité Etablissement Recevant du Public (ERP) de 5 ème catégorie avec locaux à sommeil Cette notice a été établie à l'attention des exploitants d Etablissements Recevant du Public (ERP), afin

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P)

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P) CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P) Marché privé de travaux - pièce n 3 Maître de l ouvrage : Fonds Calédonien de l Habitat Objet du marché : RESTRUCTURATION DE 103 LOGEMENTS «Rivière

Plus en détail

CONCEPTION DES OUVRAGES ET PREVENTION DES RISQUES

CONCEPTION DES OUVRAGES ET PREVENTION DES RISQUES CONCEPTION DES OUVRAGES ET PREVENTION DES RISQUES Des outils pour les Maîtres d Ouvrage DDTEFP 109 rue Montmartre 01 44 76 69 30 75084 PARIS Cedex 02 Fax 01 42 36 15 83 CRAM Ile-de-France Prévention des

Plus en détail

Règlement de Consultation

Règlement de Consultation Règlement de Consultation Marrché de Trravaux CONSTRUCTION D UNE SALLE DE TYPE ZENITH A AMIENS Maître d Ouvrage Communauté d Agglomération Amiens Métropole Hôtel de Ville 80 000 Amiens Lott 99 SERRURERIE

Plus en détail

HOTEL D ENTREPRISES. 6 ATELIERS (de 246 m² à 497 m²) 8 BUREAUX (de 35 m² à 113 m²) A LOUER

HOTEL D ENTREPRISES. 6 ATELIERS (de 246 m² à 497 m²) 8 BUREAUX (de 35 m² à 113 m²) A LOUER HOTEL D ENTREPRISES 6 ATELIERS (de 246 m² à 497 m²) ET 8 BUREAUX (de 35 m² à 113 m²) A LOUER PARC D ACTIVITES DES 6 MARIANNE ESCAUDAIN (59) Zone Franche Urbaine Permis de construire obtenu le 10 avril

Plus en détail

PROLOGIS France V. Projet de bâtiment logistique sis ZAC du Mitra commune de Saint-Gilles (30)

PROLOGIS France V. Projet de bâtiment logistique sis ZAC du Mitra commune de Saint-Gilles (30) Projet de bâtiment logistique sis ZAC du Mitra commune de Partie II RESUME NON TECHNIQUE ETUDE D IMPACT FEVRIER 2014 RAPPORT CON/13/084/CD/V2 SOMMAIRE I PRESENTATION DU PROJET ET DE SON ENVIRONNEMENT...

Plus en détail

Lot n 6 - DOUBLAGES / CLOISONS SECHES / FAUX PLAFONDS

Lot n 6 - DOUBLAGES / CLOISONS SECHES / FAUX PLAFONDS Lot n 6 - DOUBLAGES / CLOISONS SECHES / FAUX PLAFONDS 6.1 PRESCRIPTIONS TECHNIQUES PARTICULIERES 6.1.1 Généralités Les présentes prescriptions techniques particulières au lot doublages-cloisons sèches,

Plus en détail

COMMUNE DE POULLAOUEN

COMMUNE DE POULLAOUEN MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX BORDEREAU DES PRIX Maître de l'ouvrage COMMUNE DE POULLAOUEN Objet du marché Création d'un réseau d'eaux pluviales et pose de fourreaux en attente de l'effacement du réseau basse

Plus en détail

C A H I E R D E S C H A R G E S C H A N T I E R P R O P R E

C A H I E R D E S C H A R G E S C H A N T I E R P R O P R E C A H I E R D E S C H A R G E S C H A N T I E R P R O P R E La SIEMP, en accord avec la Ville de Paris, s est engagée dans une démarche de Développement Durable dans ses opérations de construction ou de

Plus en détail

MARCHÉ PUBLIC DE TRAVAUX CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES GENERALES

MARCHÉ PUBLIC DE TRAVAUX CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES GENERALES MARCHÉ PUBLIC DE TRAVAUX CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES GENERALES Projet d aménagement de deux studios, de trois bureaux, d une tisanerie et d un bloc sanitaire d AGROCAMPUS OUEST PROCEDURE ADAPTEE (Articles

Plus en détail

Accompagner l action vers les Petites Entreprises de la Construction dans le cadre du PPN-BTP (P3C3) et de l action PAR-PECo.

Accompagner l action vers les Petites Entreprises de la Construction dans le cadre du PPN-BTP (P3C3) et de l action PAR-PECo. PROGRAMME DE PREVENTION «BTP» Dispositif d Aide Financière Simplifiée Régional AFS régionale BTP P.E.Co. Conditions générales d attribution de l aide Objet Développer/promouvoir la prévention des risques

Plus en détail

COMMUNE DE MONTAMISE CONSTRUCTION D UN DAB POUR LE CREDIT AGRICOLE A MONTAMISE

COMMUNE DE MONTAMISE CONSTRUCTION D UN DAB POUR LE CREDIT AGRICOLE A MONTAMISE COMMUNE DE MONTAMISE CONSTRUCTION D UN DAB POUR LE CREDIT AGRICOLE A MONTAMISE SOUMISSION - MARCHE POUR TRAVAUX PUBLICS ENTRE D'UNE PART : La COMMUNE DE MONTAMISE 11, Place de la Mairie 86360 MONTAMISE,

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES C.C.T.P.

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES C.C.T.P. CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES C.C.T.P. Pouvoir adjudicateur : Commune de Châtelaillon-Plage 20 Boulevard de la Libération 17340 CHATELAILLON-PLAGE Objet de la consultation : MARCHE DE TRAVAUX

Plus en détail

Plan Général de Coordination Sécurité et Protection de la Santé

Plan Général de Coordination Sécurité et Protection de la Santé CONSERVATOIRE DU LITTORAL SMEGREG 74 rue Georges Bonnac Tour n 2 33000 BORDEAUX Travaux d aménagement des bureaux du SMEGREG et de la délégation Aquitaine du Conservatoire du Littoral 74 rue Georges Bonnac

Plus en détail