Regroupement des écoles de l Envolée et Jacques- Hétu. Commission scolaire du Chemin-du-Roy Trois-Rivières Mauricie

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Regroupement des écoles de l Envolée et Jacques- Hétu. Commission scolaire du Chemin-du-Roy Trois-Rivières Mauricie 2012-2013"

Transcription

1 Regroupement des écoles de l Envolée et Jacques- Hétu. Commission scolaire du Chemin-du-Roy Trois-Rivières Mauricie

2 Remerciements Vélo Québec tient à remercier ses nombreux partenaires pour leur appui dans le développement de À pied, à vélo, ville active, programme visant à favoriser les déplacements actifs et sécuritaires dans les municipalités, notamment autour des écoles, afin d améliorer la santé, l environnement et le bien-être des citoyens. La réalisation de ce plan de déplacement n aurait pu être possible sans le concours d organismes et individus engagés pour l amélioration de la santé et de la sécurité de nos enfants. Nous remercions tout particulièrement la direction, le personnel, les parents et les élèves de l école de l Envolée et de l école Jacques-Hétu pour leur précieuse collaboration. À pied, à vélo, ville active est une initiative de Vélo Québec rendue possible grâce à l appui de : Québec en Forme Ministère des transports du Québec Vélo Québec remercie également pour leur collaboration le Service de la Sécurité publique de la ville de Trois-Rivières et la Commission scolaire du Chemin-du-Roy. 2

3 Table des matières REGROUPEMENTS D ÉCOLES ÉTAT GÉNÉRAL DE LA SITUATION Portrait général du regroupement Mise en contexte...5 Carte 1.1 : Portrait général du regroupement Une mesure d intervention réalisée pour l ensemble du territoire à l étude...10 Carte 1.2 : Localisation de la mesure d intervention (opération radar) pour l ensemble du territoire à l étude...10 A. ÉCOLE PREMIÈRE (JACQUES-HÉTU)...11 A.1 L ÉTAT DE LA SITUATION SPÉCIFIQUE POUR L ÉCOLE PREMIÈRE...12 A.1.1 Caractéristiques de l école Jacques-Hétu...12 Caractéristiques générales...12 Mise en contexte...12 Caractéristiques physiques de l'école Jacques-Hétu...13 Carte A1 : Répartition géographique des élèves...14 A.2 ENJEUX ET PISTES DE SOLUTION SPÉCIFIQUES À L ÉCOLE PREMIÈRE (JACQUES-HÉTU)...15 Tableau B2 : Enjeux et pistes de solution spécifique à l école Première..15 Carte A2 : Localisation des pistes de solution pour le territoire de l école Première (Jacques-Hétu)...16 B. ÉCOLE SECONDE (DE L'ENVOLÉE)...17 B.1 ÉTAT DE LA SITUATION SPÉCIFIQUE POUR L ÉCOLE SECONDE...18 B.1.1 Caractéristiques de l école de l'envolée...18 Caractéristiques générales...18 Mise en contexte...18 Caractéristiques physiques de l'école de l'envolée...19 Carte B1: Répartition géographique des élèves...20 B.2 ENJEUX ET PISTES DE SOLUTION SPÉCIFIQUE À L ÉCOLE SECONDE (DE L'ENVOLÉE)...21 Tableau B2 : Enjeux et pistes de solution spécifique à l école seconde...21 Carte B2 : Localisation des pistes de solution pour le territoire de l école Seconde (de l'envolée) ENJEUX ET PISTES DE SOLUTION GÉNÉRALES S APPLIQUANT À L ENSEMBLE DU REGROUPEMENT...23 Tableau 2.1 : Enjeux et pistes de solutions pour l ensemble du regroupement...23 Carte B3 : Localisation des pistes de solution pour le territoire des deux écoles SYNTHÈSES ET PRIORISATION DES PISTES DE SOLUTION SPÉCIFIQUES PAR L ÉCOLE...26 ANNEXES

4 Regroupements d écoles Regroupement des écoles de l Envolée et Jacques-Hétu de la Commission scolaire du Chemindu-Roy dans le secteur Cap-de-la-Madeleine, de la ville de Trois-Rivières en Mauricie.. École de l Envolée, 420, du Menuisier, Trois-Rivières, (Québec).. École de musique Jacques-Hétu, 775, Berlinguet, Trois-Rivières, (Québec). 4

5 1. État général de la situation 1.1 Portrait général du regroupement Milieu urbain Les écoles de l Envolée et Jacques-Hétu sont situées de part et d autre de la rue Berlinguet à proximité d une zone industrielle et de l autoroute 40. La rue Berlinguet est une rue importante qui traverse un parc industriel Toutefois le trafic lourd n est pas autorisé à circuler sur la portion de la rue Berlinguet qui est située entre les deux écoles. Le trafic lourd est détourné par la rue Dessureault. Toutefois le trafic lourd est autorisé à effectuer des livraisons locales dans le secteur des écoles. La rue Thibeau qui passe un peu à «l est» des deux écoles constitue une des grandes artères de ce secteur de la ville. Cette rue est correspond aussi une des bretelles d accès à l autoroute 40. Une voie cyclable sillonne les rues Berlinguet et Saint-Laurent à proximité des deux écoles et une autre longe la rue du Serrurier et rejoint celle de la rue Berlinguet. Corridor scolaire Il n y a pas de corridor scolaire pour les élèves qui fréquentent ces deux écoles. Emplacement des brigadiers Deux brigadières assurent la sécurité des élèves de ces écoles. La première travaille à l intersection de la rue Thibeau et de la rue Berlinguet, là où se trouve une lumière de circulation. Elle occupe ce poste depuis plus de 20 ans. L autre brigadière travaille à l intersection de la rue Berlinguet et de la rue du Serrurier. Pôles d attraction pour enfants En dehors des cours d école le seul autre pôle d attraction pour les enfants dans les environs est le parc Dessureault situé à environ 800 mètres des deux écoles à l intersection des rues Dessureault et Saint-Laurent où on retrouve des balançoires et des modules de jeux pour enfants. 1.2 Mise en contexte Le 22 septembre 2012, la ville de Trois-Rivières, en collaboration avec l organisation «Roulons Vert» a organisé au port de Trois-Rivières, un événement sur le transport actif «Village du transport durable». Il existe à Trois-Rivières un comité d action local (TRAS=Trois-Rivières en action et en santé) qui a pour mission de mobiliser les partenaires afin de contribuer au développement global et au mieux-être de la communauté, notamment au niveau de la santé globale des enfants et de leur famille. Font entre autres partie de ce regroupement, la commission scolaire du Chemin-du-Roy et la ville de Trois-Rivières. Le transport actif s inscrit dans les actions de ce comité. La marche de repérage La marche de repérage a été effectuée le 11 décembre 2012 autour des écoles de l Envolée et Jacques-Hétu en même temps. 5

6 Une marche de repérage commune pour les deux écoles Les deux écoles sont situées dans le même quartier de part et d autre de la rue Berlinguet. Elles sont si proches qu elles partagent même le service de garde, ce qui entraîne des déplacements de groupe d élèves escortés entre les deux écoles le matin et en fin d après-midi. Au début nous avions fixé deux dates pour effectuer une marche de repérage par école afin de regrouper le plus d intervenants possible. Toutefois la 1 ière marche, prévue pour le 10 décembre à l école de l Envolée, a été annulée à cause d une tempête de neige qui a obligé la fermeture des écoles de la commission scolaire. Toutefois, le professeur d éducation physique et le directeur de l école de l Envolée étaient présents. La sécurité publique et la ville étaient aussi représentées Considérant que le moment était mal choisi pour effectuer la marche de repérage prévue, il y a eu une discussion entre les personnes présentes et la marche a été remise au lendemain, le 11 décembre 2012, en la regroupant avec la marche prévue pour l école Jacques- Hétu. Suite à la discussion, le représentant de la sécurité publique, M. Guy Blais, nous a informés qu il sera remplacé dans ce dossier par un autre agent. Il a de plus mentionné que la sécurité publique appliquera toutes les nouvelles recommandations qui émaneront du projet À pied, à vélo, ville active et qui seront mis en œuvre par la ville. Quant à M. Guy Plamondon que représentait la ville, il nous a indiqué qu il ne pourrait être présent à la marche prévue pour le lendemain, le 11 décembre Toutefois, tous se sont mis d accord sur le fait que le principal obstacle au transport actif des élèves dans ce secteur de la ville était l environnement de la rue Berlinguet. Notons que l école Jacques-Hétu, est une école spécialisée en formation musicale, de sorte que sa clientèle provient de partout sur le territoire et même de l extérieur de la ville. Donc le nombre d élèves qui peuvent utiliser le transport actif pour effectuer le trajet de l aller-retour à l école est moins nombreux. Quant à l école de l Envolée c est une école de quartier et un plus grand nombre d élèves peuvent potentiellement effectuer l aller-retour à pied ou à vélo. Brigadières Deux brigadières assurent la sécurité des élèves de ces écoles. La première que nous avons rencontrée travaille à l intersection de la rue Thibeau et de la rue Berlinguet. Elle occupe ce poste depuis plus de 20 ans et nous a fourni de précieuses informations. 1- Cette intersection est un endroit très névralgique. La vitesse du trafic et sa densité, notamment le matin et à la fin de l après-midi, sont très importants. 2- Ces deux rues sont des artères principales dans ce secteur de la ville. C est une des intersections des plus achalandées parce que la rue Thibeau constitue une sortie importante de l autoroute 40 à cet endroit et la rue Berlinguet est l accès principal à un secteur industriel et au Centre Sportif Alphonse Desjardins, où il y a beaucoup d activité. 3- Bien que la circulation des camions soit interdite dans ce secteur de la rue Berlinguet, il n en demeure pas moins qu un bon nombre de camions l empruntent pour faire de la livraison dite «locale» ce qui est permis. 4- L intersection des rues Thibeau/Berlinguet est dotée d une lumière de circulation avec bouton poussoir pour commander le passage des piétons. Lorsque le bouton poussoir est actionné, il y a un délai d attente de 2 minutes avant que la traverse pour piéton s active. Lorsqu activée, la traverse devient alors possible sur les 4 traverses en même temps. Selon la brigadière, la durée du temps de traverse qui est de 20 secondes n est 6

7 pas suffisante pour lui permettre de revenir...elle doit se presser. Elle a déjà demandé d allonger la durée à 25 secondes. Elle a d ailleurs déjà été frappée par une automobile à cet endroit. L Autre brigadière travaille à l intersection de la rue Berlinguet et de la rue du Serrurier. 1- Le trafic y est tellement dense que la brigadière ne peut pas arrêter le trafic trop longtemps au risque de retarder le trafic qui provient de la rue Thibeau et ainsi créer un bouchon de circulation à l intersection de la rue Thibeau et Berlinguet. Elle doit toujours faire vite. 2- Un très grand nombre d autobus scolaires passent dans ce secteur aux heures de présence des élèves à cause du grand nombre d école dans ce secteur, notamment les autobus qui se rendent à l école secondaire «L Académie des Estacade» située tout près. La compagnie Bell Horizon qui est propriétaire des autobus scolaires et qui assure le transport scolaire se trouve aussi à proximité des 2 écoles sur la rue Dessureault. 3- Les élèves des deux écoles utilisent le même service de garde qui est situé à l école Jacques-Hétu. Les élèves de l école de l Envolée doivent donc être escortés par des bénévoles pour circuler entre les deux écoles le matin, et en fin d après-midi. 4- Selon la brigadière, elle apprécierait que la ville installe un «Jersey», doté d un «arrêt lumineux» à l emplacement de son poste de travail sur la rue Berlinguet. Cela aurait l avantage de ralentir le trafic et d assurer sa propre protection et celle des élèves. 5- Selon M. Plamondon, la ville étudie actuellement toute la question de la pertinence d installer des «Jersey» à différents endroits sur le territoire de la ville. Ceux-ci comportent des avantages et des inconvénients. La ville élabore actuellement des critères pour évaluer la pertinence d installer des jerseys. On note que la compagnie Marmen a installé à ses frais, un signal lumineux de traverse de piéton pour ses employés un peu plus loin sur la rue Berlinguet c est donc dire qu il existe des éléments pouvant compromettre la sécurité des piétons dans ce secteur de la rue Berlinguet. 6- Par ailleurs, bien que l endroit soit clairement identifié comme une zone scolaire et que la vitesse permise soit de 30km/h, selon la brigadière, la vitesse n est pas respectée, même par les autobus scolaire. Bref, il y a trop de trafic qui passe par cet endroit qui compte deux écoles primaires. 7- Deux voies cyclables sillonnent les rues du Serrurier, St-Laurent et Berlinguet à proximité des deux écoles. Transport scolaire À l école Jacques-Hétu 43 autobus scolaires sont nécessaires pour assurer le transport des élèves parce que la clientèle de l école provient de partout sur le territoire de la ville. Le débarcadère des autobus scolaire est situé à l intérieur de la cour d école. À l école de l Envolée, le débarcadère des autobus scolaire est situé sur la rue du Menuisier en face de la cour d école. Notons que le même endroit constitue un site de transfert d autobus pour d autres élèves tant du niveau secondaire que primaire. 7

8 1- Au moment opportun, il y a des surveillants qui assurent la sécurité des élèves de l école de l Envolée lors de l embarquement et du débarquement. Les élèves entrent à l école par la porte située dans la cour d école à proximité du débarcadère. 2- Les élèves qui arrivent à pied du côté de la rue Berlinguet rejoignent l entrée de l école de l Envolée en empruntant le trottoir situé du côté «ouest» de la rue du Menuisier sur une distance d environ 100 mètres et viennent traverser cette rue à la hauteur du débarcadère des autobus scolaire. Cet endroit est protégé par les surveillants de l école qui y sont présents. Toutefois, une traverse pour piéton devrait être aménagée à cet endroit. 3- Durant l hiver, le déneigement du trottoir n est pas effectué sur la rue du Menuisier du côté «ouest» qui est emprunté par les élèves de l école de l Envolée en été. Ils doivent donc marcher dans la rue à partir de l intersection de la rue Berlinguet à un moment où la congestion de la circulation s intensifie : trafic local, automobiles des parents qui transportent leurs enfants, autobus scolaire, transfert d autobus. Durant l hiver ces élèves deviennent donc exposés au trafic. M. Carrier, directeur de l école de l Envolée a plus d une fois demandé à la ville de déneiger le trottoir sur cette courte portion située du côté «ouest» de la rue du Menuisier pour permettre à ces élèves de continuer à utiliser le trottoir en hiver pour venir traverser au même endroit qu en été, soit à la hauteur du débarcadère et ainsi profiter de la présence des surveillants d école qui se trouvent à cet endroit à l heure d arrivée des élèves. 8

9 Carte 1.1 : Portrait général du regroupement Parc industriel Rue Berlinguet École Jacques-Hétu Autoroute 40 Brigadières École de l Envolé 2 Voies cyclables Rue Thibeau Parc Dessureault 9

10 1.3 Une mesure d intervention réalisée pour l ensemble du territoire à l étude Tableau 1.1 : Identification d une mesure de sensibilisation favorisant le partage de la route Emplacement Intervention Acteurs Réalisation Photo concernés Rue Berlinguet Sécurité À la rentrée en face de publique de la scolaire en Opération radar l école ville de Trois- septembre Jacques-Hétu Rivières 2012 Carte 1.2 : Localisation de la mesure d intervention (opération radar) pour l ensemble du territoire à l étude École Jacques-Hétu Opération radar septembre 2012 École de l Envolée 10

11 A. École Première (JACQUES-HÉTU) 11

12 A.1 L état de la situation spécifique pour l école Première A.1.1 Caractéristiques de l école Jacques-Hétu Caractéristiques générales Nom : Jacques-Hétu Commission scolaire : Commission scolaire du Chemin-du-Roy Nombre d élèves : 266 Nombre d employés (personnel et enseignants) : 50 Type d école : vocation musique. Transport scolaire : Oui Nombre d élèves : 224 Nombre d autobus/taxi(s) scolaire(s) : 43 Nombre de brigadiers scolaires adultes : 2 Nombre de brigadiers scolaires écoliers : 0 Proportion d élèves qui fréquentent le service de garde : 96 % Mise en contexte L école Jacques-Hétu est une école qui se spécialise dans l enseignement de la musique, de sorte que sa clientèle provient d un peu partout sur le territoire de la ville de Trois-Rivières. Ceci explique le grand nombre d utilisateurs du transport scolaire et le grand nombre d autobus scolaire qui dessert cet établissement. Ce n est donc pas une école de quartier et c est en partie ce qui explique aussi que l école ne possède aucun support à vélo. Toutefois au cours de l année scolaire , le conseil d établissement a manifesté son intention de doter l école de supports à vélo pour satisfaire les besoin de certains élèves qui aimeraient bien utiliser ce mode de transport pour faire l aller-retour entre l école et le domicile. Deux voies cyclables se trouvent à proximité de l école sur les rues Berlinguet, Saint-Laurent et du Serrurier. Marche de repérage La marche de repérage a été effectuée le 11 décembre 2012 autour des écoles de l Envolée et Jacques-Hétu en même temps. (Ref. 1.2) 12

13 Caractéristiques physiques de l école Jacques-Hétu. École Jacques-Hétu Entrée des élèves et du service de garde Emplacements proposés des supports à vélo Cour Stationnement du personnel Entrée principale Débarcadère des autobus scolaires Voies cyclables 13

14 Carte A1 : Répartition géographique des élèves de l école Jacques-Hétu (à venir). 14

15 A.2 Enjeux et pistes de solution spécifiques à l école Première (Jacques-Hétu) Tableau A2 : Enjeux et pistes de solution spécifique à l école Première Emplacement Enjeux École JacquesHétu Intersection de Berlinguet/des Serruriers Une brigadière travaille à cet endroit. Les élèves de l école de l Envolée qui fréquentent le service de garde qui se trouve à l école Jacques-Hétu doivent venir traverser à cet endroit 2 fois par jour. La rue Berlinguet est très achalandée et la vitesse du trafic dépasse les 30km/heure affichée. Aux heures de voyagement pour le service de garde, on ajoute 1 adjoint à la brigadière pour sécuriser davantage la traversée des élèves. Ville de TroisRivières Pistes de solution Sécurité publique de la ville de Trois-Rivières Installer un signal lumineux de traverse d écolier à cet endroit ou un «Jersey» au centre de la rue afin de faire ralentir la circulation. La ville évaluera la pertinence d installer un jersey. Entre-temps la ville aménagera une traverse pour piétons sur la rue du Serrurier

16 Carte A2 : Localisation des pistes de solution pour le territoire de l école Première (Jacques-Hétu) École Jacques-Hétu Installer un Jersey ou un signal lumineux de traverse d écoliers

17 B. École Seconde (DE L ENVOLÉE) 17

18 B.1 État de la situation spécifique pour l école Seconde B.1.1 Caractéristiques de l école de l Envolée Caractéristiques générales Nom : de l Envolée Commission scolaire : Commission scolaire du Chemin-du-Roy Nombre d élèves : 154 Nombre d employés (personnel et enseignants) : 25 Type d école : de quartier Transport scolaire obligatoire : Oui Nombre d élèves : 37. Transport scolaire alternatif : 63 Nombre d autobus scolaires : 06. Taxis : 1 berline Nombre de brigadiers scolaires adultes : 02 Nombre de brigadiers scolaires écoliers : 0 Proportion d élèves qui fréquentent le service de garde : 49 % Mise en contexte Durant l hiver, le déneigement du trottoir n est pas effectué sur la rue du Menuisier du côté «ouest» qui est emprunté par les élèves en été. Ils doivent donc marcher dans la rue à partir de l intersection de la rue Berlinguet à un moment où la congestion de la circulation s intensifie : trafic local, automobiles des parents qui transportent leurs enfants, autobus scolaire, transfert d autobus. Durant l hiver ces élèves deviennent donc exposés au trafic. M. Carrier, directeur de l école de l Envolée, a plus d une fois, demandé à la ville de déneiger le trottoir sur cette courte portion (100 mètres) pour permettre aux élèves de continuer à utiliser le même trottoir en hiver pour venir traverser au même endroit qu en été, soit à la hauteur du débarcadère et ainsi profiter de la présence des surveillants d école qui se trouvent à cet endroit à l heure d arrivée des élèves.. Deux voies cyclables se trouvent à proximité de l école sur les rues Berlinguet, Saint- Laurent et du Serrurier. Marche de repérage La marche de repérage a été effectuée le 11 décembre 2012 autour des écoles de l Envolée et Jacques-Hétu en même temps. (Ref. 1.2) 18

19 Caractéristiques physiques de l école de l Envolée. Voies cyclables Emplacement proposé des supports à vélo Entrée principale Entrée des élèves Débarcadère des autobus scolaires Stationnement du personnel Cour 19

20 Carte B1: Répartition géographique des élèves de l école de l Envolée (à venir). 20

21 B.2 Enjeux et pistes de solution spécifique à l école seconde (de l Envolée) Tableau B2: Enjeux et pistes de solution spécifique à l école seconde Emplacement Trottoir du côté «ouest» de la rue du Menuisier à partir de la rue Berlinguet Enjeux En été les élèves qui proviennent de la rue Berlinguet empruntent le trottoir situé du côté «ouest» de la rue du Menuisier. De cette façon, ils traversent la rue du Menuisier à la hauteur du débarcadère des autobus scolaire, à un endroit où travaille un surveillant d école qui assure leur sécurité. En hiver, le trottoir n est pas déneigé et les élèves doivent s aventurer dans la rue du Menuisier pour la traverser n importe où, malgré la densité du trafic qui règne à cet endroit aux heures de la présence des élèves. École et commission scolaire Pistes de solution Ville de Trois-Rivières Sécurité publique de la ville de Trois-Rivières Procéder au déneigement du trottoir situé du côté «ouest» de la rue du Menuisier sur une distance d environ 100 mètres, soit à partir de la rue Berlinguet jusqu à la hauteur du poste de travail du surveillent de l école. Aménager une traverse pour piéton sur la rue du Menuisier à la hauteur du poste de travail du surveillant (modifié par la ville qui propose plutôt d aménager une traverse pour piéton pour traverser la rue du Menuisier au lieu de déneiger le trottoir. En revanche, l école demandera aux élèves de garder le même cheminement durant toute l année. De plus cette traverse pour piéton servira aux élèves qui fréquentent l école Jacques-Hêtu.)

22 Carte B2 : Localisation des pistes de solution pour le territoire de l école Seconde (de l Envolée) La ville préfère aménager une traverse pour piéton pour traverser la rue du Menuisier au lieu de déneiger le trottoir. Cette traverse servira aussi auyx élèves qui fréquentent l école Jacques-Hêtu. École de l Envolée Déneiger le trottoir du côté ouest de la rue du Menuiser sur environ 100 mètres entre la rue Berlinguet et le débarcadère des autobus scolaire Débarcadère des autobus scolaires ou on retrouve un surveillant. Aménager une traverse pour piéton à cet endroit

23 2. Enjeux et pistes de solution générales s appliquant à l ensemble du regroupement Tableau 2.1 : Enjeux et pistes de solutions pour l ensemble du regroupement Emplacement Enjeux Pistes de solution Écoles et commission scolaire Ville de Trois- Rivières Sécurité publique de la ville de Trois-Rivières Intersection des rues Thibeau/Berlin guet Selon la brigadière qui travaille à cette intersection, la durée de temps qu elle a à sa disposition lorsqu elle actionne la traverse pour piéton n est que de 20 secondes. Celles-ci aimerait allonger la durée à 25 secondes ce qui lui laisserait plus de temps pour revenir. Dans les conditions actuelles elle doit s empresser. Elle s est déjà fait frapper à cet endroit Allonger la durée du temps de la traverse pour piétons de 20 à 25 secondes

24 Accentuer les opérations radar près des 2 écoles. Rue Berlinguet entre les rues Thibeau et Saint-Laurent La vitesse affichée est de 30km/h mais cette vitesse est régulièrement dépassée. En fin d après-midi il y a énormément de trafic qui converge vers ces rues pour accéder à l autoroute 40. Occasionnellement on retrouve des camions qui doivent utiliser une autre voie de transit afin d éviter cette zone scolaire. Intersection de Berlinguet/des Serruriers Une brigadière travaille à cet endroit. Les élèves de l école de l Envolée qui fréquentent le service de garde qui se trouve à l école Jacques-Hétu doivent venir traverser à cet endroit 2 fois par jour. La rue Berlinguet est très achalandée et la vitesse du trafic dépasse les 30km/heure affichée. Aux heures de voyagement pour le service de garde, on ajoute 1 adjoint à la brigadière pour sécuriser davantage la traversée des élèves. Installer un signal lumineux de traverse d écolier ou un «Jersey» au centre de l intersection. La ville évaluera la pertinence d installer un jersey. Entretemps la ville aménagera une traverse pour piétons sur la rue du Serrurier 24

25 Carte B3 : Localisation des pistes de solution pour le territoire des deux écoles Installer un signal lumineux de traverse d écolier ou un «Jersey» au centre de l intersection.. Allonger la durée du temps de la traverse pour piétons de 20 à 25 secondes Accentuer les opérations radar près des 2 écoles.

26 3. Synthèses et priorisassions des pistes de solution spécifiques par l école Enjeu Intervention Acteurs concernés École concernée Les élèves de l école de l Envolée qui fréquentent le service de garde qui se trouve à l école Jacques-Hétu doivent venir traverser à cet endroit 2 fois par jour. La rue Berlinguet est très achalandée et la vitesse du trafic dépasse les 30km/heure affichée. En été les élèves qui proviennent de la rue Berlinguet empruntent le trottoir situé du côté «ouest» de la rue du Menuisier. De cette façon, ils traversent la rue du Menuisier à la hauteur du débarcadère des autobus scolaire, à un endroit où travaille un surveillant d école qui assure leur sécurité. En hiver, le trottoir n est pas déneigé et les élèves doivent s aventurer dans la rue du Menuisier pour la traverser n importe où, malgré la densité du trafic qui règne à cet endroit aux heures de la présence des élèves. La durée de temps à la traverse pour piéton n est que de 20 secondes. Dans les conditions actuelles la brigadière doit s empresser. Elle s est déjà fait frapper à cet endroit Installer un signal lumineux de traverse d écolier à l intersection des rues Berlinguet et du Serrurier ou un «Jersey» au centre de la rue afin de faire ralentir la circulation. Aménager une traverse pour piéton sur la rue du Menuisier à la hauteur du poste de travail du surveillant. Procéder au déneigement du trottoir situé du côté «ouest» de la rue du Menuisier sur une distance d environ 100 mètres, soit à partir de la rue Berlinguet jusqu à la hauteur du poste de travail du surveillent de l école À l intersection des rues Thibeau et Berlinguet, allonger la durée du temps de la traverse pour piétons de 20 à 25 secondes Municipalité Municipalité Municipalité École Première (Jacques-Hétu) École seconde (de l Envolée) Les deux écoles 26

27 Annexes 27

28 INDEX ANNEXES ANNEXES 1a) et b). Rapports d expertises de stationnement vélo ANNEXES 2 a) et b). Fiche de suivi 28

29 Annexes 1a) et b) a) Rapport d expertise de stationnement vélo école de Jacques-Hétu. b) Rapport d expertise de stationnement vélo école l Envolée. 29

30 Annexe 2 a) FICHE DE SUIVI DU PLAN DE DEPLACEMENT Diffusion du plan de déplacement : 1- École : Jacques-Hétu : Transmis à l école le mai 2013 par le mandataire régional et au CÉ du / / Personnes ressources école : Isabelle Héon, directrice adjointe, ( , , , ). Autorités municipales : Guy Plamondon, responsable circulation direction des services Techniques ( ) Commission scolaire : Serge Hamel, Conseiller-cadre ( ) Service de police : Sécurité publique de la ville de Trois-Rivières : Jean-Yves Ouellet, capitaine, responsable sécurité des milieux et support organisationnel, Linda Galarneau, responsable des brigadiers ( ). Adoption du plan de déplacement par les partenaires (date) : Suivi des recommandations : rencontres et discussions ou demandes : Avec les conseils d établissement : Avec les groupes de parents : Avec les autorités municipales : Avec la commission scolaire : Avec le service de police : Autre(s) : Interventions en aménagement pour favoriser la marche et le vélo : Aux abords des écoles : Nombre de supports à vélo : Achetés par (ex. commission scolaire, école) : Date : Installés par (ex. la commission scolaire) : Date : Activités de sensibilisation et de mobilisation en lien avec le transport actif planifiées ou réalisées : - Avec les élèves : - Avec les parents : - Avec les équipes-école : - Autre(s) : Atelier d information donné par la Sécurité publique de Trois-Rivières sur le comportement à adopter lors de déplacement à pied et à vélo et les signaux à effectuer à vélo sera organisé avant la fin de l année scolaire

31 Annexe 2 b) FICHE DE SUIVI DU PLAN DE DEPLACEMENT Diffusion du plan de déplacement : 2- École : de l Envolée : Transmis à l école le 7 mai 2013 par le mandataire régional et au CÉ du / / Personnes ressources école : Sylvain Carrier, directeur, ( , , ) Éric Boivin, enseignant en éducation physique ( ) Autorités municipales : Guy Plamondon, responsable circulation direction des services Techniques ( ) Commission scolaire : Serge Hamel, Conseiller-cadre ( ) Service de police : Sécurité publique de la ville de Trois-Rivières : Jean-Yves Ouellet, capitaine, responsable sécurité des milieux et support organisationnel, Linda Galarneau, responsable des brigadiers ( ). Adoption du plan de déplacement par les partenaires (date) : Suivi des recommandations : rencontres et discussions ou demandes : Avec les conseils d établissement : Avec les groupes de parents : Avec les autorités municipales : Avec la commission scolaire : Avec le service de police : Autre(s) : Interventions en aménagement pour favoriser la marche et le vélo : Aux abords des écoles : Nombre de supports à vélo : Achetés par (ex. commission scolaire, école) : Date : Installés par (ex. la commission scolaire) : Date : Activités de sensibilisation et de mobilisation en lien avec le transport actif planifiées ou réalisées : - Avec les élèves : - Avec les parents : - Avec les équipes-école : - Autre(s) : Atelier d information donné par la Sécurité publique de Trois-Rivières le 4 juin 2013 sur le comportement à adopter lors de déplacement à pied et à vélo et les signaux à effectuer à vélo. 31

PRÉSENTE. Alimentée par GUIDE DES CHAUFFEURS

PRÉSENTE. Alimentée par GUIDE DES CHAUFFEURS PRÉSENTE Alimentée par GUIDE DES CHAUFFEURS LA COURSE DU GRAND DÉFI PIERRE LAVOIE ÉDITION 2015 TABLE DES MATIÈRES Mission... 4 Contexte de l évènement... 4 Horaire... 5 La Course de nuit vendredi 8 mai...

Plus en détail

Le transport actif : marcher pour se rendre à l école

Le transport actif : marcher pour se rendre à l école Le transport actif : marcher pour se rendre à l école Date : le 7 février 2005 Le transport scolaire Dans les politiques des commissions scolaires sur le transport scolaire, on établit une distance entre

Plus en détail

Les nouvelles offres de transport partagé dans les politiques de mobilité

Les nouvelles offres de transport partagé dans les politiques de mobilité Les nouvelles offres de transport partagé dans les politiques de mobilité Le cas de Montréal Marc Blanchet - Ville de Montréal Directeur direction des transports Préparé par : Service des infrastructures,

Plus en détail

École secondaire Alphonse -Desjardins. Laval Avril 2014

École secondaire Alphonse -Desjardins. Laval Avril 2014 École secondaire Alphonse -Desjardins Laval Avril 2014 1 Table des matières MISE EN CONTEXTE... 3 SOMMAIRE DU RAPPORT DE VISITE... 4 1. ÉTAT DES LIEUX... 5 1.1. EMPLACEMENT ET ENVIRONNEMENT DE L ÉCOLE...

Plus en détail

Au nom de toute la grande équipe de l école des Cœurs-Vaillants, nous vous souhaitons une bonne année scolaire 2015 2016.

Au nom de toute la grande équipe de l école des Cœurs-Vaillants, nous vous souhaitons une bonne année scolaire 2015 2016. Septembre 2015 Bonjour à toutes et à tous! Déjà un an pour l école des Cœurs-Vaillants! C est un deuxième départ où engagement, respect et bien-être seront au rendez-vous. Ainsi, nous souhaitons que l

Plus en détail

RAPPORT Marche exploratoire. Réalisée à Montréal, dans le quartier de Verdun District Champlain Île-des-Sœurs. PRÉSENTÉ PAR Action Prévention Verdun

RAPPORT Marche exploratoire. Réalisée à Montréal, dans le quartier de Verdun District Champlain Île-des-Sœurs. PRÉSENTÉ PAR Action Prévention Verdun RAPPORT Marche exploratoire Réalisée à Montréal, dans le quartier de Verdun District Champlain Île-des-Sœurs PRÉSENTÉ PAR Action Prévention Verdun Le 7 mai 2014 Table des matières Préambule... 3 Mise en

Plus en détail

COMPORTEMENTS DES QUÉBÉCOIS EN MATIÈRE DE TRANSPORTS Compilation de statistiques et résultats de sondage

COMPORTEMENTS DES QUÉBÉCOIS EN MATIÈRE DE TRANSPORTS Compilation de statistiques et résultats de sondage Vision Durable COMPORTEMENTS DES QUÉBÉCOIS EN MATIÈRE DE TRANSPORTS de statistiques et résultats de sondage Dernière révision : Mars 2010 TABLE DES MATIÈRES Parc automobile du... 1 Distance pacourue pour

Plus en détail

LE CARREFOUR GIRATOIRE : UN MODE DE GESTION DIFFÉRENT. Bruno Marquis, ing. Pascal Lacasse, urb.

LE CARREFOUR GIRATOIRE : UN MODE DE GESTION DIFFÉRENT. Bruno Marquis, ing. Pascal Lacasse, urb. LE CARREFOUR GIRATOIRE : UN MODE DE GESTION DIFFÉRENT Bruno Marquis, ing. Pascal Lacasse, urb. Pascale Guimond, ing. Ministère des Transports du Québec Exposé préparé pour la séance sur les méthodes innovatrices

Plus en détail

MODELES DE QUESTIONNAIRE D ENQUETE SUR LA MOBILITE DES ÉCOLIERS

MODELES DE QUESTIONNAIRE D ENQUETE SUR LA MOBILITE DES ÉCOLIERS MODELES DE QUESTIONNAIRE D ENQUETE SUR LA MOBILITE DES ÉCOLIERS OUTIL PRATIQUE L Arene propose aux porteurs de projet de plan de déplacements d école deux modèles de questionnaire modifiables et reproductibles

Plus en détail

Des solutions efficaces, économiques, écologiques. Les professionnels de la mobilité durable

Des solutions efficaces, économiques, écologiques. Les professionnels de la mobilité durable Des solutions efficaces, économiques, écologiques Les professionnels de la mobilité durable Mobili-T et la gestion des déplacements Mobili-T, le Centre de gestion des déplacements du Québec métropolitain,

Plus en détail

École de l Assomption. Commission scolaire du Val-des-Cerfs Ville de Granby Mars 2014

École de l Assomption. Commission scolaire du Val-des-Cerfs Ville de Granby Mars 2014 École de l Assomption Commission scolaire du Val-des-Cerfs Ville de Granby Mars 2014 ÉCOLE DE L ASSOMPTION 161, rue Albert Granby (Québec) J2G 7C8 Équipe de travail (Nature-Action Québec) Chargée de projets

Plus en détail

Révision du Plan directeur communal 2020 2030 de la Ville de Lausanne : Position de PRO VELO Région Lausanne

Révision du Plan directeur communal 2020 2030 de la Ville de Lausanne : Position de PRO VELO Région Lausanne Révision du Plan directeur communal 2020 2030 de la Ville de Lausanne : Position de PRO VELO Région Lausanne I. Introduction PRO VELO Région Lausanne, en tant qu association forte de plus de 1 200 membres

Plus en détail

Circulation motorisée et santé : des interventions pour mitiger ses impacts Routes en traversée d agglomération

Circulation motorisée et santé : des interventions pour mitiger ses impacts Routes en traversée d agglomération Circulation motorisée et santé : des interventions pour mitiger ses impacts Routes en traversée d agglomération Edmonton, 11 juin 2012 Catherine Berthod, ing., urb. Direction de la sécurité en transport

Plus en détail

RÈGLEMENT SPÉCIFIQUE ÉCOLE DES BAYARDS

RÈGLEMENT SPÉCIFIQUE ÉCOLE DES BAYARDS RÈGLEMENT SPÉCIFIQUE ÉCOLE DES BAYARDS Les élèves sont pris en charge au début des leçons par les enseignantes qui arrêtent leur surveillance aux heures de sortie de l école. En hiver, les portes du collège

Plus en détail

Méthode de déneigement 2014-2015. Service des travaux publics

Méthode de déneigement 2014-2015. Service des travaux publics Méthode de déneigement 2014-2015 Service des travaux publics TABLE DES MATIÈRES CALENDRIER DES OPÉRATIONS DE DÉNEIGEMENT 1 ÉTAPE 1 (JOUR 1) 2 DÉNEIGEMENT DES RUES, TROTTOIRS ET STATIONNEMENTS 2 ÉTAPE 2

Plus en détail

Plan de transport 2008

Plan de transport 2008 Plan de transport 2008 Montréal Une démarche de planification stratégique de transport durable Claude Carette et Gilles Lalonde - Ville de Montréal Préparé par : Service des infrastructures, transport

Plus en détail

OUTILS DE SENSIBILISATION : PIÉTON / CYCLISTE / AUTOMOBILISTE / CYCLOMOTEUR

OUTILS DE SENSIBILISATION : PIÉTON / CYCLISTE / AUTOMOBILISTE / CYCLOMOTEUR OUTILS DE SENSIBILISATION : PIÉTON / CYCLISTE / AUTOMOBILISTE / CYCLOMOTEUR Piétons Les causes possibles d'accidents impliquant des piétons et des véhicules sont bien connues. La négligence, l'inattention

Plus en détail

Vision stratégique du développement culturel, économique, environnemental et social du territoire

Vision stratégique du développement culturel, économique, environnemental et social du territoire Vision stratégique du développement culturel, économique, environnemental et social du territoire PROJET D ÉNONCÉ DE VISION STRATÉGIQUE OCTOBRE 2014 TABLE DES MATIÈRES POURQUOI UN ÉNONCÉ DE VISION STRATÉGIQUE?...

Plus en détail

10 h à 10 h 10. Atelier méthodologique Des outils à votre portée pour établir le portrait de l'environnement bâti

10 h à 10 h 10. Atelier méthodologique Des outils à votre portée pour établir le portrait de l'environnement bâti Cette présentation a été effectuée le 25 novembre 2013, au cours de l'atelier méthodologique «Des outils à votre portée pour établir le portrait de l'environnement bâti» dans le cadre des 17es Journées

Plus en détail

PLAN DIRECTEUR DE QUARTIER VIEUX-QUÉBEC HAUTE-VILLE - BASSE-VILLE ET CAP-BLANC DOCUMENT DE CONSULTATION SUR LES ORIENTATIONS ET LES OBJECTIFS

PLAN DIRECTEUR DE QUARTIER VIEUX-QUÉBEC HAUTE-VILLE - BASSE-VILLE ET CAP-BLANC DOCUMENT DE CONSULTATION SUR LES ORIENTATIONS ET LES OBJECTIFS PLAN DIRECTEUR DE QUARTIER VIEUX-QUÉBEC HAUTE-VILLE - BASSE-VILLE ET CAP-BLANC DOCUMENT DE CONSULTATION SUR LES ORIENTATIONS ET LES OBJECTIFS Note : La consultation publique a lieu le lundi, 27 mars, 18

Plus en détail

Le commentaire de Vélo Québec sur les recommandations à privilégier

Le commentaire de Vélo Québec sur les recommandations à privilégier Groupe de travail sur les transports actifs et alternatifs Sécurité des cyclistes Le commentaire de Vélo Québec sur les recommandations à privilégier Les notes qui suivent font suite aux travaux du Groupe

Plus en détail

Les partenariats au Québec : pour une meilleure sécurité routière en milieu municipal

Les partenariats au Québec : pour une meilleure sécurité routière en milieu municipal Les partenariats au Québec : pour une meilleure sécurité routière en milieu municipal Catherine Berthod, ingénieure et urbaniste Ministère des Transports du Québec Carole Leclerc, M. ATDR Ministère des

Plus en détail

Questions de sécurité routière? Mon élu référent a les réponses! La vitesse

Questions de sécurité routière? Mon élu référent a les réponses! La vitesse Questions de sécurité routière? Mon élu référent a les réponses! La vitesse Concours Gastounet Morbihan 2007 1 La vitesse : 1 er facteur d accident et de gravité? la preuve : Evolution en France de 1970

Plus en détail

Abonnements et achalandage

Abonnements et achalandage Abonnements et achalandage Achalandage -1,2 % mars 2014 vs mars 2013-1,8 % 1 er quart 2014 vs 1 er quart 2013-1,5 % année 2013 vs 2012 Les abonnements Cumul au 31 mars 2014 % achalandage % recettes Abonnements

Plus en détail

Approbation du procès-verbal de la séance ordinaire du comité exécutif tenue le 5 mai 2015 à 9 h 34

Approbation du procès-verbal de la séance ordinaire du comité exécutif tenue le 5 mai 2015 à 9 h 34 Procès-verbal de la séance ordinaire du comité exécutif de la Ville de Longueuil tenue le 19 mai 2015 à compter de 9 h 10, dans la salle H-383 de l'hôtel de ville de Longueuil, 4250, chemin de la Savane,

Plus en détail

POUR DES VILLES DE MOBILITÉ ACTIVE ET DURABLE

POUR DES VILLES DE MOBILITÉ ACTIVE ET DURABLE Mémoire POUR DES VILLES DE MOBILITÉ ACTIVE ET DURABLE REVOIR LE DESIGN, LES INFRASTRUCTURES ET LE CODE DE LA SÉCURITÉ ROUTIÈRE Mémoire présenté au ministère des Transports du Québec Dans le cadre du Groupe

Plus en détail

Bonjour et bienvenue à l assemblée publique du conseil d administration du RTL, en ce jeudi 12 mars 2015.

Bonjour et bienvenue à l assemblée publique du conseil d administration du RTL, en ce jeudi 12 mars 2015. MOT DE LA PRÉSIDENTE Séance du conseil d administration du RTL, le 12 mars 2015 Le texte lu fait foi. Bonjour et bienvenue à l assemblée publique du conseil d administration du RTL, en ce jeudi 12 mars

Plus en détail

Responsabilité légale : transport scolaire actif Rédigé par Doug Wyseman, Municipal Risk Services Limited avril 2010

Responsabilité légale : transport scolaire actif Rédigé par Doug Wyseman, Municipal Risk Services Limited avril 2010 Responsabilité légale : transport scolaire actif Rédigé par Doug Wyseman, Municipal Risk Services Limited avril 2010 Bien qu il y ait unanimité sur les bienfaits considérables des programmes de transport

Plus en détail

Le transport en commun, une vision décentralisée

Le transport en commun, une vision décentralisée Mémoire présenté à la Communauté métropolitaine de Montréal dans le cadre de la consultation sur le Projet de schéma métropolitain d aménagement et de développement de la Communauté métropolitaine de Montréal

Plus en détail

Projet de plan d action municipal triennal Comité municipal «Ma santé en valeur» de Saint-André-d Argenteuil 2010-2013

Projet de plan d action municipal triennal Comité municipal «Ma santé en valeur» de Saint-André-d Argenteuil 2010-2013 Objectifs Doter la municipalité de Saint-André-d Argenteuil de mesures permettant de diminuer l exposition des citoyens à la fumée secondaire et de motiver les fumeurs à abandonner le tabagisme. Résultats

Plus en détail

GUIDE DE SÉCURITÉ À VÉLO. 7 e édition

GUIDE DE SÉCURITÉ À VÉLO. 7 e édition GUIDE DE SÉCURITÉ À VÉLO 7 e édition AVANT DE PARTIR UN VÉLO EN ORDRE c est important A Vérifiez la pression des pneus B Vérifiez si la chaîne saute C Vérifiez l état des freins D Vérifiez l équipement

Plus en détail

Le partage du réseau cyclable montréalais : Avec qui et comment?

Le partage du réseau cyclable montréalais : Avec qui et comment? Direction générale Direction du greffe Division des élections du soutien aux commissions 275, rue Notre-Dame Est, Bureau R-134 Montréal, Québec H2Y 1C6 Téléphone : (514) 872-3770 Télécopieur : (514) 872-5655

Plus en détail

RÈGLEMENT RMU-04 (320-2007) RELATIF AU STATIONNEMENT

RÈGLEMENT RMU-04 (320-2007) RELATIF AU STATIONNEMENT PROVINCE DE QUÉBEC VILLE DE PONT-ROUGE RÈGLEMENT RMU-04 (320-2007) RELATIF AU STATIONNEMENT Attendu qu un avis de motion de ce règlement a été préalablement donné, soit à la séance du conseil tenue le

Plus en détail

L accessibilité universelle : Un engagement de la Ville de Montréal Des réalisations concrètes (Version en langage simplifié) Édition 2010

L accessibilité universelle : Un engagement de la Ville de Montréal Des réalisations concrètes (Version en langage simplifié) Édition 2010 L accessibilité universelle : Un engagement de la Ville de Montréal Des réalisations concrètes (Version en langage simplifié) Édition 2010 Table des matières Lexique... 5 Mot du maire Gérard Tremblay...

Plus en détail

> Mettre une croix dans les cases correspondantes Répondre aux deux consignes

> Mettre une croix dans les cases correspondantes Répondre aux deux consignes La signalisation /20 > Mettre une croix dans les cases correspondantes Répondre aux deux consignes A / Accès interdit aux cyclistes... B / Débouché de cyclistes venant de gauche ou de droite... C / Piste

Plus en détail

Questionnaire d enquête. 1. Identification de l unité d établissement et répartition globale des travailleurs

Questionnaire d enquête. 1. Identification de l unité d établissement et répartition globale des travailleurs Questionnaire d enquête Envoyé après avis du conseil d entreprise (cocher uniquement l organe adéquat) du comité de concertation de la représentation syndicale I ou communication aux II donné le repris

Plus en détail

CHATEAURENARD Une juste place pour la voiture Les leviers d une politique communale Centre ville et nouveau Quartier du Vigneret

CHATEAURENARD Une juste place pour la voiture Les leviers d une politique communale Centre ville et nouveau Quartier du Vigneret UNE VOIRIE POUR TOUS Se déplacer autrement dans les petites et moyennes agglomérations 15 novembre 2011 CHATEAURENARD Une juste place pour la voiture Les leviers d une politique communale Centre ville

Plus en détail

Quelle qualité de l air au volant? Premiers éléments de réponse en Ile-de-France

Quelle qualité de l air au volant? Premiers éléments de réponse en Ile-de-France Quelle qualité de l air au volant? ---------------------------- Les automobilistes sont nettement plus exposés à la pollution atmosphérique que les piétons, même à proximité des grands axes. Tel est le

Plus en détail

Dossier de presse. Création de l observatoire sanef 1 ère étude scientifique des comportements au volant sur autoroute JUILLET 2012

Dossier de presse. Création de l observatoire sanef 1 ère étude scientifique des comportements au volant sur autoroute JUILLET 2012 Dossier de presse SOMMAIRE Présentation...3 Une étude scientifique pour dresser un état des lieux des comportements sur autoroute...4 L occupation des voies : des résultats venant confirmer l importance

Plus en détail

Je contiens beaucoup d informations : dates, numéros de téléphone, etc. Conservez-moi! Cahier détachable

Je contiens beaucoup d informations : dates, numéros de téléphone, etc. Conservez-moi! Cahier détachable Je contiens beaucoup d informations : dates, numéros de téléphone, etc. Conservez-moi! Cahier détachable Changement d adresse Le service du transport scolaire invite les parents à contacter l école de

Plus en détail

PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD. NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme)

PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD. NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme) PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme) 1) Les modalités de la Concertation 2) Plan de situation 3) Contexte 4) Les études

Plus en détail

ARRONDISSEMENT Rosemont-La Petite-Patrie PORTRAIT DE MILIEU. 4 secteurs à privilégier pour la sécurité et le confort des piétons aînés

ARRONDISSEMENT Rosemont-La Petite-Patrie PORTRAIT DE MILIEU. 4 secteurs à privilégier pour la sécurité et le confort des piétons aînés ARRONDISSEMENT Rosemont-La Petite-Patrie PORTRAIT DE MILIEU 4 secteurs à privilégier pour la sécurité et le confort des piétons aînés Automne 2013 TABLE DES MATIÈRES 1. «Vieillir en santé dans des quartiers

Plus en détail

PROFIL STATISTIQUE DRUMMONDVILLOIS DÉMOGRAPHIE ET ÉCONOMIE DRUMMONDVILLE

PROFIL STATISTIQUE DRUMMONDVILLOIS DÉMOGRAPHIE ET ÉCONOMIE DRUMMONDVILLE DRUMMONDVILLE Le contenu de ce rapport a été rédigé et produit pour une utilisation par tous les services municipaux. Le Commissariat au commerce a colligé les données relatives au développement économique

Plus en détail

Test électoral 2014 de la RTBF

Test électoral 2014 de la RTBF ÉLECTIONS 2014 Test électoral 2014 de la RTBF L AVIS DES PRINCIPAUX PARTIS FRANCOPHONES EN MATIÈRE DE MOBILITÉ NIVEAU FÉDÉRAL Les voitures de société doivent être taxées plus fortement Il s agit avant

Plus en détail

3. UN URBANISME RESPECTUEUX DE L ENVIRONNEMENT REPOSANT NOTAMMENT SUR

3. UN URBANISME RESPECTUEUX DE L ENVIRONNEMENT REPOSANT NOTAMMENT SUR 3. UN URBANISME RESPECTUEUX DE L ENVIRONNEMENT REPOSANT NOTAMMENT SUR LA MAÎTRISE DES DÉPLACEMENTS. Pour assurer un aménagement et un développement durable, la Ville de Boulogne- Billancourt souhaite mener

Plus en détail

Plan de mobilité active

Plan de mobilité active PROJET VILLE DE LONGUEUIL RÉSUMÉ Document de travail soumis à la consultation publique 2 TABLE DES MATIÈRES CONTEXTE 5 1 DIAGNOSTIC 6 1.1. Partage de l espace public et sécurité 6 1.2. Continuité et accès

Plus en détail

Un milieu de vie à définir > imaginer

Un milieu de vie à définir > imaginer Programme particulier d urbanisme Secteur Henri-Bourassa Ouest Un milieu de vie à définir > imaginer > intégrer > partager > créer Cahier du participant ateliers de réflexion mai 2013 Introduction Le Plan

Plus en détail

Le printemps de la sécurité routière dans la Somme

Le printemps de la sécurité routière dans la Somme Invitation presse Amiens, le 5 avril 2013 Le printemps de la sécurité routière dans la Somme Du samedi 6 au samedi 13 avril 2013 Conférence de presse du préfet le mardi 9 avril à Amiens M. Jean-François

Plus en détail

SECURITE ROUTIERE TOUS RESPONSABLES

SECURITE ROUTIERE TOUS RESPONSABLES SECURITE ROUTIERE TOUS RESPONSABLES Le comité de quartier Saint Pierre d Amiens se veut être un comité de quartier proche des citoyens. Le comité de quartier Saint Pierre d Amiens est assuré de l importance

Plus en détail

Les Franciliens consacrent 1 h 20 par jour à leurs déplacements

Les Franciliens consacrent 1 h 20 par jour à leurs déplacements Île-de- Les Franciliens consacrent 1 h 20 par jour à leurs déplacements Yann Caenen, Insee Île-de- Christine Couderc, Dreif Jérémy Courel, IAU île-de- Christelle Paulo et Thierry Siméon, Stif Avec 3,4

Plus en détail

Impacts du transport sur la santé: de la métropole jusqu au quartier. par Louis Drouin, M.D., M.P.H.,

Impacts du transport sur la santé: de la métropole jusqu au quartier. par Louis Drouin, M.D., M.P.H., Impacts du transport sur la santé: de la métropole jusqu au quartier Direction de santé publique par Louis Drouin, M.D., M.P.H., responsable, secteur Environnement urbain et santé (avec la collaboration

Plus en détail

Le transport actif et le système scolaire à Montréal et à Trois-Rivières

Le transport actif et le système scolaire à Montréal et à Trois-Rivières INSTITUT NATIONAL DE SANTÉ PUBLIQUE DU QUÉBEC RÉSUMÉ Le transport actif et le système scolaire à Montréal et à Trois-Rivières UNE SYNTHÈSE DE L ANALYSE DU SYSTÈME D ACTEURS CONCERNÉS PAR LE TRANSPORT ACTIF

Plus en détail

Annexe D-301 : Planologie stratégique

Annexe D-301 : Planologie stratégique C719 E.I. CU + CE Jardins de la Chasse Page - 1 - Annexe D-301 : Planologie stratégique Le Plan de Déplacement de la Région de Bruxelles-Capitale IRIS 2 (Stratec 2001 2006) La politique de transport et

Plus en détail

Vision de la planification «TOD Bois-Franc» Direction de l aménagement urbain et des services aux entreprises

Vision de la planification «TOD Bois-Franc» Direction de l aménagement urbain et des services aux entreprises Vision de la planification «TOD Bois-Franc» Direction de l aménagement urbain et des services aux entreprises S O M M A I R E La gare de train Bois-Franc deviendra la troisième station intermodale (métro/gare)

Plus en détail

Pour une ville qui marche!

Pour une ville qui marche! Pour une ville qui marche! Le commentaire de Vélo Québec dans le cadre de la consultation publique de la Commission permanente sur les transports et les travaux publics : La traversée de rue : comment

Plus en détail

Perception des Québécois à l égard d enjeux reliés aux changements climatiques. Rapport d étude Janvier 2012

Perception des Québécois à l égard d enjeux reliés aux changements climatiques. Rapport d étude Janvier 2012 Perception des Québécois à l égard d enjeux reliés aux changements climatiques Rapport d étude Janvier 2012 Dans le cadre de sa stratégie d action sur les changements climatiques, le Regroupement national

Plus en détail

Mobilité et précarités

Mobilité et précarités Mobilité et précarités JP Orfeuil Université Paris Est et Institut pour la ville en mouvement Observatoire national de la précarité énergétique, 22/03/ 2013 1 Plan Le statut de la mobilité Le statut de

Plus en détail

Index. Introduction. Page. Règles fondamentales 3. De l égard pour les piétons 5. Les transports publics 7. La priorité de droite 9

Index. Introduction. Page. Règles fondamentales 3. De l égard pour les piétons 5. Les transports publics 7. La priorité de droite 9 La priorité et moi Index Page Règles fondamentales 3 De l égard pour les piétons 5 Les transports publics 7 La priorité de droite 9 Panneaux de signalisation 10 Signaux lumineux 12 Le trafic en sens inverse

Plus en détail

LA ZONE 30. La «zone 30» est un ensemble de voiries à vitesse inférieure à 30 km/h. Elle peut être plus ou moins étendue.

LA ZONE 30. La «zone 30» est un ensemble de voiries à vitesse inférieure à 30 km/h. Elle peut être plus ou moins étendue. LA ZONE 30 DEFINITION 1 «zone 30» section ou ensemble de sections de voies constituant une zone affectée à la circulation de tous les usagers. Dans cette zone, la vitesse des véhicules est limitée à 30km/h.

Plus en détail

BILAN ROUTIER UNE RESPONSABILITÉ PARTAGÉE! 7 principales causes de collisions à Montréal. Portrait de la sécurité routière et de la circulation

BILAN ROUTIER UNE RESPONSABILITÉ PARTAGÉE! 7 principales causes de collisions à Montréal. Portrait de la sécurité routière et de la circulation BILAN ROUTIER Portrait de la sécurité routière et de la circulation 2010 UNE RESPONSABILITÉ PARTAGÉE! Le partage de la route en milieu urbain est l enjeu qui pose le plus grand défi autant aux usagers

Plus en détail

Municipalité de la Commune d'arzier - Le Muids. Préavis No 15/2010 Au Conseil communal

Municipalité de la Commune d'arzier - Le Muids. Préavis No 15/2010 Au Conseil communal Municipalité de la Commune d'arzier - Le Muids Préavis No 15/2010 Au Conseil communal Demande d'un crédit d investissement de CHF 345'030.--, échelonné sur cinq ans, pour soutenir la mise en place du programme

Plus en détail

LUTTER CONTRE LE CHANGEMENT CLIMATIQUE

LUTTER CONTRE LE CHANGEMENT CLIMATIQUE Asnières bénéficie d'une excellente connexion au réseau de transports en commun de l Île-de-France. Toutefois, le territoire génère de nombreux déplacements motorisés et supporte les déplacements pendulaires

Plus en détail

Synthèse de (certains) travaux: récents / en cours / en développement

Synthèse de (certains) travaux: récents / en cours / en développement Synthèse de (certains) travaux: récents / en cours / en développement Pr Catherine Morency, ing., Ph.D. Titulaire de la Chaire Mobilité 3 e colloque annuel, Polytechnique Montréal, 13 mai 2013 Quelques

Plus en détail

Guide d impôt de l ACC relatif aux véhicules fournis par l employeur et aux allocations

Guide d impôt de l ACC relatif aux véhicules fournis par l employeur et aux allocations Juin 2003 Guide d impôt de l ACC relatif aux véhicules fournis par l employeur et aux allocations IMPORTANT : Le présent document est un guide sommaire portant sur les règles et les règlements actuels

Plus en détail

293 p ~ NP D DM6. Projet de réaménagement de la rue Jacques Cartier à Gatineau 6211-06-146

293 p ~ NP D DM6. Projet de réaménagement de la rue Jacques Cartier à Gatineau 6211-06-146 293 p ~ NP D DM6 Projet de réaménagement de la rue Jacques Cartier à Gatineau 6211-06-146 Mémoire d'action vélo Outaouais déposé au Bureau d'audiences publiques de l'environnement dans le cadre du projet

Plus en détail

Pour des déplacements sécuritaires à pied et en autobus scolaire GUIDE D ANIMATION ( DVD inclus)

Pour des déplacements sécuritaires à pied et en autobus scolaire GUIDE D ANIMATION ( DVD inclus) Pour des déplacements sécuritaires à pied et en autobus scolaire GUIDE D ANIMATION ( DVD inclus) GUIDE D ANIMATION Pour des déplacements sécuritaires à pied et en autobus scolaire Responsable du projet

Plus en détail

Sécurité Routière. réalisation programme

Sécurité Routière. réalisation programme Sécurité Routière réalisation programme 2014 2015 SÉCURITÉ ROUTIÈRE ÉDITO LA SÉCURITÉ ROUTIÈRE, UN OUTIL DE RECONQUÊTE DE NOS RUES. La sécurité routière participe à notre volonté de reconquérir les rues.

Plus en détail

MUNICIPALITÉ DE ST-ETIENNE-DE-BEAUHARNOIS

MUNICIPALITÉ DE ST-ETIENNE-DE-BEAUHARNOIS MUNICIPALITÉ DE ST-ETIENNE-DE-BEAUHARNOIS CONTRAT D ENTRETIEN DES CHEMINS D HIVER DE LA MUNICIPALITÉ DE ST-ETIENNE-DE-BEAUHARNOIS POUR LES SAISONS : 2013-2014; 2014-2015; 2015-2016 ONT COMPARU EN CE JOUR

Plus en détail

en Mauricie Transport et entreposage Répartition des établissements du secteur du transport et de l entreposage (LIC 2005)

en Mauricie Transport et entreposage Répartition des établissements du secteur du transport et de l entreposage (LIC 2005) Ce secteur comprend les établissements dont l activité principale consiste à fournir des services de transport de personnes et de marchandises, des services d entreposage des marchandises et des services

Plus en détail

4. CIRCULATION RÈGLES DE LA ROUTE

4. CIRCULATION RÈGLES DE LA ROUTE R è g l e s d e l a r o u t e Détecteurs de radar Il est illégal au Nouveau-Brunswick de posséder et d utiliser des détecteurs de radar. 4. CIRCULATION RÈGLES DE LA ROUTE Toute personne qui ne respecte

Plus en détail

Présentation d ENvironnement JEUnesse

Présentation d ENvironnement JEUnesse Une ville pour tous! Mémoire déposé dans le cadre des consultations de l Office de consultation publique de Montréal sur le Plan de développement durable de Montréal Août 2013 Ce mémoire a été préparé

Plus en détail

Bienvenue 23/10/2014. Réseau wifi public: t Godshuis

Bienvenue 23/10/2014. Réseau wifi public: t Godshuis Bienvenue 23/10/2014 Réseau wifi public: t Godshuis Filip Van Alboom Testez votre connaissance du Code de la route Responsable commercial auto-école VAB A. J ai priorité B. Je dois céder le passage Le

Plus en détail

SERVICE DE TRANSPORT ADAPTÉ GUIDE DE L USAGER

SERVICE DE TRANSPORT ADAPTÉ GUIDE DE L USAGER SERVICE DE TRANSPORT ADAPTÉ GUIDE DE L USAGER BIENVENUE À BORD! Vous trouverez dans le présent Guide de l usager tous les renseignements que vous devez connaître sur l utilisation du service de transport

Plus en détail

Le 19.10.13. Pg. 01 Mon Défi Montréal Magog 19.10.13. Organisé par. Antony Dominguez Matthieu Pelard Philippe Margueron

Le 19.10.13. Pg. 01 Mon Défi Montréal Magog 19.10.13. Organisé par. Antony Dominguez Matthieu Pelard Philippe Margueron Pg. 01 19.10.13 Organisé par Le 19.10.13 Antony Dominguez Matthieu Pelard Philippe Margueron 4376, rue Papineau,, H2H1T8 (Qc) Tél : 514 746 5440 mondefi.mm@gmail.com Pg. 02 19.10.13 Table des matières

Plus en détail

L intervention policière, de la théorie à la pratique

L intervention policière, de la théorie à la pratique L intervention policière, de la théorie à la pratique Patrick Lavallée Sergent, conseiller en sécurité routière, Division sécurité routière et patrouilles spécialisées, Service de police de la Ville de

Plus en détail

Le Pédibus. Petit guide, trucs et astuces

Le Pédibus. Petit guide, trucs et astuces Le Pédibus Petit guide, trucs et astuces Le chemin de l école s apprivoise! 2 C est en marchant tous les jours vers l école que l enfant apprend les règles de la circulation. Dès ses premiers pas d écolier,

Plus en détail

CONSULTATION PUBLIQUE LIVRE VERT VERS UNE POLITIQUE NATIONALE DU SPORT, DU LOISIR ET DE L ACTIVITÉ PHYSIQUE

CONSULTATION PUBLIQUE LIVRE VERT VERS UNE POLITIQUE NATIONALE DU SPORT, DU LOISIR ET DE L ACTIVITÉ PHYSIQUE CONSULTATION PUBLIQUE LIVRE VERT VERS UNE POLITIQUE NATIONALE DU SPORT, DU LOISIR ET DE L ACTIVITÉ PHYSIQUE Ministère de l Éducation, du Sport et du Loisir Argumentaire Préparé par Michel Comeau, Directeur

Plus en détail

Abords d école : limitation à 30km/h à certaines heures seulement?

Abords d école : limitation à 30km/h à certaines heures seulement? 1 Concerne : Abords d école limitation 30Km/h Gilet rétro réfléchissant Camions Nouvelles cartes de stationnement - Motards Abords d école : limitation à 30km/h à certaines heures seulement? Arrêté Royal

Plus en détail

Sondage : les résultats!

Sondage : les résultats! Sondage : les résultats! Avec 104 réponses, le sondage réalisé par le Parti libéral radical de Troistorrents-Morgins s est révélé un franc succès. Sans pouvoir être représentatif, il constitue néanmoins

Plus en détail

Session L usager partenaire de la viabilité hivernale

Session L usager partenaire de la viabilité hivernale Session L usager partenaire de la viabilité hivernale Président : Yves ROBICHON CF AIPCR Modérateur : Didier GILOPPÉ Cerema Exemple de démarche Développement Durable, la Ville de Sherbrooke à partir d

Plus en détail

Chers lecteurs, Chères lectrices,

Chers lecteurs, Chères lectrices, Mot du directeur 1 Vision, mission et valeurs 2 Organigramme 3 Population et territoire 4 Surveillance du territoire 6 Répartition des appels 7 Opérations 8 Enquêtes criminelles 12 Vérifications d antécédents

Plus en détail

Promouvoir des modes de déplacement alternatifs Compte rendu de l atelier A1 Mardi 02 Mars 2010 - Pays du Sundgau

Promouvoir des modes de déplacement alternatifs Compte rendu de l atelier A1 Mardi 02 Mars 2010 - Pays du Sundgau Promouvoir des modes de déplacement alternatifs Compte rendu de l atelier A1 Mardi 02 Mars 2010 - Pays du Ordre du jour Définition des objectifs Acteurs locaux présents Albert KRAFFT Jérémy RIEGEL Jean

Plus en détail

Le Pédibus. Petit guide, trucs et astuces. www.pedibus.ch et www.pedibus-geneve.ch informations & contacts: coordinatrice@pedibus-geneve.

Le Pédibus. Petit guide, trucs et astuces. www.pedibus.ch et www.pedibus-geneve.ch informations & contacts: coordinatrice@pedibus-geneve. Le Pédibus www.pedibus.ch et www.pedibus-geneve.ch informations & contacts: coordinatrice@pedibus-geneve.ch Petit guide, trucs et astuces Contacts Coordination du Pédibus (ATE-GAPP) Françoise Lanci-Montant,

Plus en détail

Les données urbaines

Les données urbaines Les données urbaines Pour les études de faisabilité, le STIF a chargé l Institut d Aménagement et d Urbanisme d Ile-de- France (IAU IdF), d analyser et d'estimer les évolutions urbaines possibles du territoire

Plus en détail

NOUVELLE RÉGLEMENTATION APPLICABLES AUX VÉHICULES ET ÉQUIPEMENTS RÉCRÉATIFS

NOUVELLE RÉGLEMENTATION APPLICABLES AUX VÉHICULES ET ÉQUIPEMENTS RÉCRÉATIFS NOUVELLE RÉGLEMENTATION APPLICABLE AUX VÉHICULES ET ÉQUIPEMENTS RÉCRÉATIFS NOUVELLE RÉGLEMENTATION APPLICABLES AUX VÉHICULES ET ÉQUIPEMENTS RÉCRÉATIFS RENCONTRE D INFORMATION AUX CITOYENS RENCONTRE VILLE

Plus en détail

Carnet du covoitureur

Carnet du covoitureur Carnet du covoitureur Le Carnet du covoitureur est un guide pratique pour assurer le bon fonctionnement de l équipage et contribuer à la bonne entente entre covoitureurs. 1 Sommaire Bienvenue aux nouveaux

Plus en détail

COMPTE RENDU REUNION PUBLIQUE SECTEUR B

COMPTE RENDU REUNION PUBLIQUE SECTEUR B COMPTE RENDU REUNION PUBLIQUE SECTEUR B Jeudi 18 octobre 2012 20h Salle Saint Joseph La Madeleine INTRODUCTION DE MONSIEUR LE MAIRE «Notre volonté de répondre aux besoins des Guérandais en matière de proximité,

Plus en détail

Quel aménagement choisir?

Quel aménagement choisir? GUIDE MÉTHODOLOGIQUE 1 Quel aménagement choisir? SPW Éditions Les aménagements cyclables en Wallonie Routes 1 Rédaction Benoît Dupriez (IBSR) Comité de rédaction Didier Antoine, Isabelle Dullaert, Raphaël

Plus en détail

Mémoire du Conseil régional de l environnement de Montréal dans le cadre de la consultation publique sur :

Mémoire du Conseil régional de l environnement de Montréal dans le cadre de la consultation publique sur : Mémoire du Conseil régional de l environnement de Montréal dans le cadre de la consultation publique sur : La traversée de la rue à Montréal : Comment accroître le confort et la sécurité des piétons 10

Plus en détail

C H A P I T R E 7.4 UTILISATION D INTERNET

C H A P I T R E 7.4 UTILISATION D INTERNET C H A P I T R E 7.4 UTILISATION D INTERNET Dans une société de l information, l accès à un ordinateur et à une connexion Internet à faible coût apparaît de première importance pour toutes les couches de

Plus en détail

Roulons En Ville à Vélo

Roulons En Ville à Vélo Contribution au débat public sur la politique des transports dans la vallée du Rhône et l arc languedocien Roulons En Ville à Vélo Pour une prise en compte des modes doux et des transports en commun Notre

Plus en détail

www.igg.fr Tout savoir sur l itinéraire à grand gabarit

www.igg.fr Tout savoir sur l itinéraire à grand gabarit www.igg.fr Tout savoir sur l itinéraire Direction Régionale de l Équipement Midi-Pyrénées Mission Grand Direction Régionale de l'équipement Midi-Pyrénées Cité administrative bâtiment A boulevard Armand

Plus en détail

Vers une ville VERS UNE VILLE INTELLIGENTE

Vers une ville VERS UNE VILLE INTELLIGENTE VERS UNE VILLE PLAN DE LA PRÉSENTATION Préambule Une infrastructure d avenir Des communications citoyennes 2.0 Des initiatives orientées citoyens Mot de la fin Qui sont les citoyens de Québec? 516 622

Plus en détail

PROVINCE DE QUÉBEC DISTRICT DE JOLIETTE MUNICIPALITÉ DE SAINT-ROCH-DE-L ACHIGAN

PROVINCE DE QUÉBEC DISTRICT DE JOLIETTE MUNICIPALITÉ DE SAINT-ROCH-DE-L ACHIGAN PROVINCE DE QUÉBEC DISTRICT DE JOLIETTE MUNICIPALITÉ DE SAINT-ROCH-DE-L ACHIGAN RÈGLEMENT NUMÉRO 449-2010 Règlement établissant la réglementation en matière de circulation, de stationnement et autres règles

Plus en détail

Avis régional de la Commission jeunesse du Bas-Saint-Laurent

Avis régional de la Commission jeunesse du Bas-Saint-Laurent Avis régional de la Commission jeunesse du Bas-Saint-Laurent dans le cadre des audiences publiques de la Commission des transports du Québec à la suite de la demande de la compagnie Orléans Express visant

Plus en détail

Systèmes de suivi. contre le vol de véhicules. Brochure d information destinée aux utilisateurs de systèmes de suivi

Systèmes de suivi. contre le vol de véhicules. Brochure d information destinée aux utilisateurs de systèmes de suivi Systèmes de suivi contre le vol de véhicules Brochure d information destinée aux utilisateurs de systèmes de suivi Vous venez d acheter une voiture ou vous êtes sur le point de le faire. Vous souhaitez

Plus en détail

Le programme BAMBINI Zones de rencontre et concertation

Le programme BAMBINI Zones de rencontre et concertation Les zones de rencontre en Ile-de-France Journée d échanges techniques Le programme BAMBINI Zones de rencontre et concertation Jean-Baptiste CARIOU Ville de Suresnes Au CNFPT Commune des Hauts-de-Seine

Plus en détail

Près d une vingtaine d accrochages et d accidents se sont produits aux intersections entre le corridor Rapibus et le réseau routier.

Près d une vingtaine d accrochages et d accidents se sont produits aux intersections entre le corridor Rapibus et le réseau routier. SÉCURITÉ AUX INTERSECTIONS Corridor Rapibus Rapport 1 er octobre 2014 PLAN DU RAPPORT 1. Contexte... 3 2. Sommaire des constats... 3 3. Démarches entreprises :... 4 3.1 Efforts de communication... 4 3.2

Plus en détail

ARRONDISSEMENT Ahuntsic-Cartierville PORTRAIT DE MILIEU. 4 secteurs à privilégier pour la sécurité et le confort des piétons aînés

ARRONDISSEMENT Ahuntsic-Cartierville PORTRAIT DE MILIEU. 4 secteurs à privilégier pour la sécurité et le confort des piétons aînés ARRONDISSEMENT Ahuntsic-Cartierville PORTRAIT DE MILIEU 4 secteurs à privilégier pour la sécurité et le confort des piétons aînés Hiver 2014 TABLE DES MATIÈRES 1. «Vieillir en santé dans des quartiers

Plus en détail