Activité électrique du cœur - L électrocardiogramme

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Activité électrique du cœur - L électrocardiogramme"

Transcription

1 Activité électrique du cœur - L électrocardiogramme 1

2 Nécessite des électrodes réceptrices en contact avec la peau Recueil facile et non invasif de l activité électrique globale du cœur, qui est alors assimilée à la somme des potentiels électriques des cellules du cœur. En conditions standards, papier millimétré, vitesse de 25 mm/s, amplitude de 10 mm/mv. 2

3 recommandations pour enregistrer ECG repos : sujet allongé sur le dos dans une position confortable afin d être bien reposé et relâché musculairement. Il doit être protégé du froid. On lui demande de fermer les yeux, de ne plus bouger et de respirer normalement, tout ceci afin d éliminer au max. les ondulations de la ligne de base, les parasites dus aux tremblements musculaires et d avoir une fréquence cardiaque de repos la plus basse possible. ECG : 5 minutes après. ligne de base ou ligne iso-électrique

4

5 1.) Le placement des électrodes (n = 10) Vue de face Vue de dessus 6 électrodes précordiales, thorax proche et autour du cœur Position bien codifiée des électrodes précordiales: - 1: 4ème espace intercostal, côté droit du sternum - 2: 4ème espace intercostal, côté gauche du sternum - 3: à mi-distance entre 2 et 4-4: 5ème espace intercostal, sur la ligne médio-claviculaire - 5: à mi-distance entre 4 et 6, sur la ligne axillaire antérieure - 6: même niveau horizontal que 4 et 5, sur la ligne axillaire moyenne 5

6 ELECTRODES cœur 4 électrodes périphériques soit face interne des avant-bras et face interne des jambes ou soit racine des membres dans le dos. Morphologie des tracés obtenus varie selon la position des électrodes, donc attention à bien les positionner! 6

7 2.) Les dérivations obtenues (n = 12) Sur 4 électrodes périphériques = 3 électrodes actives et 1 électrode neutre (jambe droite). Dérivations bipolaires des membres = il faut deux électrodes (l une -, l autre +) pour enregistrer une dérivation. On utilise une paire d électrodes pour chaque dérivation = DI, DII, DIII (3 lignes de référence). Dérivations augmentées des membres = la dérivation AVF est la combinaison des dérivations DII et DIII AVL avec DIII et DI AVR avec DI et DII. 3 autres lignes de référence. 1 3 Noir Triangle d Einthoven Dérivations bipolaires 2 Goldberger Dérivations augmentées

8 2.) Les dérivations obtenues (n = 12) Sur 4 électrodes périphériques = 3 électrodes actives et 1 électrode neutre (jambe droite). Dérivations bipolaires des membres = il faut deux électrodes (l une -, l autre +) pour enregistrer une dérivation. On utilise une paire d électrodes pour chaque dérivation = DI, DII, DIII (3 lignes de référence). Dérivations augmentées des membres = la dérivation AVF est la combinaison des dérivations DII et DIII AVL avec DIII et DI AVR avec DI et DII. 3 autres lignes de référence. Rouge Jaune I Vert Triangle d Einthoven Dérivations bipolaires Goldberger Dérivations augmentées

9 6 dérivations périphériques DI, DII, DIII, avr, avl, avf qui explorent le cœur dans un plan vertical La morphologie des ondes est différente dans les dérivations périphériques car chacune d entre elles enregistre l activité électrique du cœur selon un angle, un point de vue différent.

10 6 dérivations unipolaires précordiales V1, V2, V3, V4, V5, V6 qui explorent le cœur dans un plan horizontal La morphologie des ondes est différente dans les dérivations précordiales car chacune d entre elles enregistre l activité électrique du cœur selon un angle, un point de vue différent. 10

11 En résumé Ces dérivations nous permettent de voir le cœur selon 12 axes, ce qui nous permet d avoir une vue générale de l activité électrique du cœur. Une anomalie électrique sur une dérivation nous permet de savoir précisément où elle se situe dans le cœur.

12 QUESTION : Pourquoi AVR est-elle la seule dérivation de l ECG à être négative? 12

13 REPONSE : 13

14 3.) Les différentes ondes (n = 5) toutes correspondant à des évènements cardiaques particuliers Signification Forme Amplitude L onde P représente la dépolarisation atriale qui commence dès que l influx électrique quitte le nœud sinusal. L onde P est doucement arrondie et est normalement positive. L onde P a une amplitude normale inférieure à 2.5 mm. Durée L onde P dure moins de 0,12 s dans la dérivation D2. 14

15 QUESTION : Pourquoi l onde P est-elle une onde positive sur l ECG, sur toutes les dérivations sauf sur AVR? 15

16 REPONSE : 16

17 Signification Forme Amplitude Durée Le complexe QRS représente la dépolarisation ventriculaire. Il peut avoir des composantes variables selon la dérivation dans laquelle l ECG est enregistré. Onde Q : c est la déflexion initiale négative précédant une onde R (activation septale). Onde R : c est la première déflexion positive (activation pariétale) Onde S : c est la déflexion négative qui suit une onde R (activation basale). amplitude normale onde Q < 2 mm, amplitude normale onde R ou S < 25 mm. Dans les dérivations précordiales : le complexe QRS varie entre 0,07 et 0,12 s. L onde Q : ne devrait pas excéder 0,04 s. 17

18 QUESTION : Pourquoi le complexe QRS est-il un complexe diphasique? + _ + _ 18

19 Signification Forme Amplitude Durée L onde T représente la repolarisation ventriculaire. Normalement, elle est positive, légèrement arrondie et légèrement asymétrique. La pente de la branche descendante est plus prononcée que celle de la branche ascendante. Elle n excède normalement pas 15 mm dans les dérivations précordiales. Elle est difficile à évaluer. Habituellement, on évalue la durée de l intervalle QT (voir plus loin)

20 Signification Forme Amplitude Lorsqu elle existe, l onde U représente probablement la repolarisation tardive de régions du myocarde tels que les muscles papillaires. C est en somme une phase tardive de l onde T de repolarisation. Elle est légèrement arrondie. Elle est de faible voltage : 5 à 50 % de celle de l onde T. La plus grande onde U est enregistrée dans les dérivations V2 et V3 dans lesquelles son amplitude peut atteindre 2 mm.

21 QUESTION : Pourquoi l onde T est-elle une onde positive sur l ECG, sur toutes les dérivations sauf sur AVR? 21

22 REPONSE :

23 Comparaison des différentes ondes : 1. Amplitude onde P < amplitude complexe QRS????? 2. Pourquoi la durée de l onde T est-elle plus longue que la durée du complexe QRS????? 3. La repolarisation des oreillettes????? 23

24 4.) Les différents intervalles (n = 2)

25 Signification Durée L intervalle PR représente le temps de conduction de l influx électrique entre le début de la dépolarisation auriculaire et le début de la dépolarisation ventriculaire. L intervalle PR varie entre 0,12 et 0,20 s (3 à 5 petits carreaux sur le tracé ECG). Signification Durée L intervalle QT représente la durée totale de la dépolarisation et de la repolarisation des deux ventricules. L intervalle QT varie entre 0,35 et 0,45 s (approximativement 9 à 12 petits carreaux sur l enregistrement ECG). La durée de QT diminue avec l augmentation de la fréquence cardiaque et est plus élevée chez les femmes / hommes.

26 R RR -1 R Si QTc > 440 ms, hommes, QT long Q Si QTc > 460 ms, femmes, QT long T QTc = QT/ RR -1

27 Analyse diagnostique de l ECG pour détection des arythmies, des troubles de conduction, des hypertrophies, des troubles de repolarisation et des atteintes du muscle cardiaque. certaines particularités ECG apparaissent avec l âge et l activité physique 27

28 28

29 29

30 ECG normal (1) 60 bpm < FC repos < 100 bpm Rythme sinusal sans extrasystole Onde P < 2,5 mm 0,12 s < durée PR < 0,20 s QRS compris entre 70 et 120 ms, amplitude < 25 mm Pas d ondes Q profondes Ondes T positives et non amples Durée QTc < 440 ms (H) et 460 ms (F)

31 ECG normal (2) Analyse automatique de l appareil ECG avec mesure des intervalles, Attention à la calibration automatique de l amplitude sur certains appareils, Interprétation fiable automatique de l appareil «ECG normal» ou «ECG anormal» Attention anormal n est pas synonyme de pathologique. A l inverse un ECG normal n est pas synonyme de coeur normal.

32 Évolution de l ECG à l effort Epreuve d effort maximale par cardiologue et infirmière C est l examen idéal pour révéler un trouble du rythme ou pour diagnostiquer une souffrance au niveau des artères coronaires qui n apparait qu à l effort, non visible au repos. Sur un ergomètre (vélo ou tapis roulant), le patient accomplit un effort progressif et bien défini. Un ECG est enregistré simultanément, la fréquence du cœur et la tension artérielle sont aussi contrôlés. L effort est poursuivi jusqu à la survenue de l un des critères ECG suivants : - Apparition d un sous-décalage du segment ST, dépassant 1 mm (0.1 mv), horizontal ou descendant = signe d insuffisance coronaire (non localisée), = épreuve d effort positive, elle révèle quelque-chose! - Apparition d un trouble du rythme cardiaque grave.

33 Évolution anormale de l ECG à l effort Effort max. Récup. 3 min.

34 Évolution anormale de l ECG à l effort

Introduction à l électrocardiogramme (ECG) Juan Sztajzel Service de Cardiologie Hôpitaux Universitaires Genève

Introduction à l électrocardiogramme (ECG) Juan Sztajzel Service de Cardiologie Hôpitaux Universitaires Genève Introduction à l électrocardiogramme (ECG) Juan Sztajzel Service de Cardiologie Hôpitaux Universitaires Genève Références Bayes de Luna A., Clinical Electrocardiography : A Textbook. New York: Futura Publishing,

Plus en détail

Chapitre 2 : L électrocardiogramme. Professeur Christophe RIBUOT

Chapitre 2 : L électrocardiogramme. Professeur Christophe RIBUOT UEMPSfO - Physiologie Chapitre 2 : L électrocardiogramme Professeur Christophe RIBUOT Année universitaire 2011/2012 Université Joseph Fourier de Grenoble - Tous droits réservés. Plan du cours L électrocardiogramme

Plus en détail

Activité électrique cardiaque

Activité électrique cardiaque ECG ED 28/02/2011 Activité électrique cardiaque Onde P= dépolarisation auriculaire Intervalle PR =temps de conduction auriculo-ventriculaire QRS= dépolarisation ventriculaire Segment ST= repolarisation

Plus en détail

Exercices applications Rappels de cours Méthodologie

Exercices applications Rappels de cours Méthodologie Exercices applications Rappels de cours Méthodologie Amphi Beauchamp 2010-2011 QCM 1 Un électrocardiogramme enregistré en conditions standards fait apparaître un rythme régulier avec un espace de 12 mm

Plus en détail

L ELECTROCARDIOGRAMME. Dr LANFRANCHI Hôpital Pasteur, Nice

L ELECTROCARDIOGRAMME. Dr LANFRANCHI Hôpital Pasteur, Nice L ELECTROCARDIOGRAMME Dr LANFRANCHI Hôpital Pasteur, Nice RECUEIL Dérivations périphériques ou frontales Dérivations précordiales (plan transversal) Quand un courant se dirige vers l endroit ou il est

Plus en détail

Électrocardiogramme (ÉCG)

Électrocardiogramme (ÉCG) Électrocardiogramme (ÉCG) 1. Définition L électrocardiogramme (ÉCG) est un enregistrement sur papier millimétré de l activité électrique du cœur. L ÉCG n apporte aucune information sur la fonction pompe

Plus en détail

L'électrocardiogramme de repos normal

L'électrocardiogramme de repos normal L'électrocardiogramme de repos normal Date de création du document : 2008-2009 Table des matières 1 Les principes de base... 1 2 Enregistrement de l'ecg... 2 3 Le parallèle anatomo-électrique... 3 4 Interprétation

Plus en détail

LIRE UN E.C.G. Formation sur le langage et la lecture d un ECG destinée aux techniciens ambulanciers de la région Chaudière-Appalaches

LIRE UN E.C.G. Formation sur le langage et la lecture d un ECG destinée aux techniciens ambulanciers de la région Chaudière-Appalaches LIRE UN E.C.G. Formation sur le langage et la lecture d un ECG destinée aux techniciens ambulanciers de la région Chaudière-Appalaches Denise Hébert, chargée de projet UCCSPU Février 2006 Le langage et

Plus en détail

TUTORAT DE BIOPHYSIQUE L ELECTROCARDIOGRAMME

TUTORAT DE BIOPHYSIQUE L ELECTROCARDIOGRAMME TUTORAT DE BIOPHYSIQUE L ELECTROCARDIOGRAMME Plan du cours a) Acteurs dans l ECG - positionnement des electrodes - les 12 derivations b) Correspondance entre physique realite - derivation region

Plus en détail

ECG en fonction de l Âge

ECG en fonction de l Âge Session ECG en fonction de l âge Guy Vaksmann Vendôme Cardio Clinique de la Louvière Lille Diapositive 1 ECG en fonction de l Âge Journées Lilloises d Anesthésie Réanimation et de Médecine d Urgence avril

Plus en détail

Fréquence. Onde P (activation des oreillettes) Espace PR (debut onde P debut QRS; traversée : OD, NAV, faisceau de

Fréquence. Onde P (activation des oreillettes) Espace PR (debut onde P debut QRS; traversée : OD, NAV, faisceau de Fréquence 30-150-100-75-60-50-45-36-33-30... FC Normale : 50 à 100 bpm Bradycardie < 50 tachycardie > 100 Rythme régulier? Espace en 2 ondes R identiques (arythmie respiratoire normale). sinusal? Onde

Plus en détail

Apprendre à lire un ECG

Apprendre à lire un ECG Apprendre à lire un ECG Comme le disait Platon : «I am not perfect.» Le tracé ECG Sur du papier millimétré : - Horizontalement : vitesse de déroulement de la feuille = 2,5cm/s 1 mm = 0,04 s, un grand carreau

Plus en détail

L électrocardiogramme (2)

L électrocardiogramme (2) L électrocardiogramme (2) UE CV, 9 octobre 2013 ECG normal Rythme sinusal Vitesse de déroulement: 25 mm/s Amplitude: 1 cm / 1 mv ECG - Analyse du rythme 1 ère étape: 3 critères fondamentaux 1- Fréquence:

Plus en détail

L'électrocardiogramme de repos normal (Evaluations)

L'électrocardiogramme de repos normal (Evaluations) L'électrocardiogramme de repos normal (Evaluations) Date de création du document : 2008-2009 QCM QUESTION 1/4 : L intervalle PR ou PQ : A - Est théoriquement isoélectrique B - Correspond à la dépolarisation

Plus en détail

xplorations électriques du cœur

xplorations électriques du cœur xplorations électriques du cœur Dr. CHIALI née DIABI N. Médecin Spécialiste en Biophysique Médicale Unité des Explorations ORL, EHU 1 er Novembre 1954, Oran RAPPEL ANATOMOPHYSIOLOGIQUE 2 RAPPEL ANATOMOPHYSIOLOGIQUE

Plus en détail

C est l enregistrement de l activité électrique du cœur, à partir d électrodes placées sur la peau. On enregistre l onde de dépolarisation qui

C est l enregistrement de l activité électrique du cœur, à partir d électrodes placées sur la peau. On enregistre l onde de dépolarisation qui C est l enregistrement de l activité électrique du cœur, à partir d électrodes placées sur la peau. On enregistre l onde de dépolarisation qui traverse le cœur et entrainant la contraction du myocarde,

Plus en détail

Electrocardiogramme : Indications et interprétation (309) Nicolas Amabile Octobre 2005 (mise à jour 2007-2008)

Electrocardiogramme : Indications et interprétation (309) Nicolas Amabile Octobre 2005 (mise à jour 2007-2008) Electrocardiogramme : Indications et interprétation (309) Nicolas Amabile Octobre 2005 (mise à jour 2007-2008) 1. L électrocardiogramme normal 1.1. Rappel d electrophysiologie cardiaque 1.1.1. Activité

Plus en détail

Dossier Médical de Base

Dossier Médical de Base Dossier Médical de Base (Tous Ages Tous Niveaux) Joueur : Nom :....Prénom :. Date de naissance : (Jour-Mois-Année). Club :... Poste : Caractéristiques : - Gardien de but - Défenseur - Milieu - Attaquant

Plus en détail

Adapté de Joëlle Jolicoeur et Marguerite Renaud inf. Par Caroline Côté inf., Emmanuella Julien inf. et Annie Dore MD cardiologue Mars 2015

Adapté de Joëlle Jolicoeur et Marguerite Renaud inf. Par Caroline Côté inf., Emmanuella Julien inf. et Annie Dore MD cardiologue Mars 2015 Adapté de Joëlle Jolicoeur et Marguerite Renaud inf. Par Caroline Côté inf., Emmanuella Julien inf. et Annie Dore MD cardiologue Mars 2015 ICM-01-01-2012-09 Connaître l'anatomie du système de conduction

Plus en détail

L infirmière face à l ECG

L infirmière face à l ECG L infirmière face à l ECG CSP - Décret du 29 juillet 2004 Art. R.4311-2. 2 : De concourir à la mise en place de méthodes et au recueil des informations utiles aux autres professionnels, et notamment aux

Plus en détail

FICHE ECG. Cellule cardiaque : contraction = dépolarisation, relâchement = repolarisation.

FICHE ECG. Cellule cardiaque : contraction = dépolarisation, relâchement = repolarisation. L électrocardiogramme : résumé : FICHE ECG Tissu myocardique = mécanique : contraction v = 0,4m/s (lent). Tissu nodal = électrique (naissance et conduction de l influx nerveux), dépolarisation rapide :

Plus en détail

PRODUIRE UN E.C.G. Formation sur l électrocardiographie destinée aux techniciens ambulanciers de la région Chaudière-Appalaches.

PRODUIRE UN E.C.G. Formation sur l électrocardiographie destinée aux techniciens ambulanciers de la région Chaudière-Appalaches. PRODUIRE UN E.C.G. Formation sur l électrocardiographie destinée aux techniciens ambulanciers de la région Chaudière-Appalaches mars 2007 Objectifs de formation Comprendre ce qu est un ECG Repérer l endroit

Plus en détail

Introduction à l ECG

Introduction à l ECG Introduction à l ECG Juan Sztajzel Service de Cardiologie Hôpitaux Universitaires Genève Dépolarisation et repolarisation du coeur Types de cellules cardiaques Il existe 2 types de cellules morphologiquement

Plus en détail

Dipôles électriques - ECG

Dipôles électriques - ECG Dipôles électriques - ECG Stage de pré-rentrée PACES 2016-2017 Basé sur le cours du Pr Salaün 1 Loi de Coulomb La loi de Coulomb s'exerce entre 2 particules chargées. Sa force F est : inversement proportionnelle

Plus en détail

PHYSIOLOGIE DE LA CIRCULATION I. La fonction Cardiaque 2. Sam BAYAT MCU-PH

PHYSIOLOGIE DE LA CIRCULATION I. La fonction Cardiaque 2. Sam BAYAT MCU-PH PHYSIOLOGIE DE LA CIRCULATION I. La fonction Cardiaque 2 Sam BAYAT MCU-PH Le débit cardiaque et son contrôle Le débit cardiaque = Fréquence cardiaque x Volume d'éjection systolique : Q & = Fc Ves La Fc

Plus en détail

Activité électrique du cœur

Activité électrique du cœur Activité électrique du cœur Introduction On distingue 2 types de cellules au niveau cardiaque : les cellules du tissu nodal et les cellules myocardiques. Les cellules du tissu nodal assurent l automatisme

Plus en détail

L'épreuve d'effort. Date de création du document : - Université Médicale Virtuelle Francophone -

L'épreuve d'effort. Date de création du document : - Université Médicale Virtuelle Francophone - L'épreuve d'effort Date de création du document : 2008-2009 Table des matières * Introduction... 1 1 Modalités de réalisation... 1 2 Indications...2 3 Contre-indications...3 4 Interprétation... 4 PRÉ-REQUIS

Plus en détail

L E.C.G. pour les nuls

L E.C.G. pour les nuls L E.C.G. pour les nuls Yannick GOTTWALLES La systole ventriculaire débute avec le QRS et s achève à la fin de l onde T. Elle englobe ainsi les phases de dépolarisation et de repolarisation des ventricules.

Plus en détail

Exploration de l activité électrique du cœur; L ElectroCardioGramme (ECG) de repos

Exploration de l activité électrique du cœur; L ElectroCardioGramme (ECG) de repos Exploration de l activité électrique du cœur; L ElectroCardioGramme (ECG) de repos Adapté selon la recherche bibliographique du Dr.B.KERMICHE 1 PLAN I. Objectifs II. Définition et principes III. Rappel

Plus en détail

1 Diagnostic médical avec

1 Diagnostic médical avec 1 Diagnostic médical avec les signaux périodiques ACTIVITÉ PRÉLIMINAIRE : LE POULS Prenez votre pouls en chronométrant pendant une minute. Des battements s observent à un rythme régulier. Ils sont périodiques.

Plus en détail

II - L ELECTROCARDIOGRAMME DE REPOS

II - L ELECTROCARDIOGRAMME DE REPOS II - L ELECTROCARDIOGRAMME DE REPOS A - PRINCIPE DE BASE L ECG est l enregistrement de l activité électrique du cœur en fonction du temps. Les tissus de l organisme étant conducteurs, cet enregistrement

Plus en détail

Troubles du rythme jonctionnel

Troubles du rythme jonctionnel Définition Troubles du rythme jonctionnel Nés au niveau du N.A.V.A.T. ou dans le tronc du HIS, avec : Ondes P rétrogrades, avant, pendant ou après le QRS des QRS normaux ou élargis Extrasystole jonctionnelle

Plus en détail

LECTURE DE L ECG. Dr Julien COQUIN Service d Anesthésie et de Réanimation 2 Hôpital du Haut Lévêque Pessac CHU de Bordeaux

LECTURE DE L ECG. Dr Julien COQUIN Service d Anesthésie et de Réanimation 2 Hôpital du Haut Lévêque Pessac CHU de Bordeaux LECTURE DE L ECG Dr Julien COQUIN Service d Anesthésie et de Réanimation 2 Hôpital du Haut Lévêque Pessac CHU de Bordeaux Pré-requis anatomiques et électrophysiologiques Le tracé E.C.G. = enregistrement

Plus en détail

Chapitre 65. L électrocardiogramme

Chapitre 65. L électrocardiogramme Chapitre 65. L électrocardiogramme P. Arnaud http://spiral.univ-lyon1.fr/polycops/cardiologie/ OBJECTIFS PEDAGOGIQUES Objectifs Niveau Sémiologie Certificat Internat Connaître les principes de l'enregistrement

Plus en détail

Réalisation d un ECG

Réalisation d un ECG Réalisation d un ECG Guide de poche Pour paramédicaux pré hospitaliers et hospitaliers (Réservé aux professionnels de santé) Introduction Table des matières Chers Collègues, Ce guide a été conçu pour que

Plus en détail

Pour en finir avec l infarctus du myocarde

Pour en finir avec l infarctus du myocarde Abdallah Fayssoil Pour en finir avec l infarctus du myocarde Publibook Retrouvez notre catalogue sur le site des Éditions Publibook : http://www.publibook.com Ce texte publié par les Éditions Publibook

Plus en détail

Cours Biophysique Cardiaque. L activité électrique cardiaque. Cours PCEM 2 CHR Réunion 26 octobre 2011 Dr CLERICI Gaël - Cardiologie GHSR

Cours Biophysique Cardiaque. L activité électrique cardiaque. Cours PCEM 2 CHR Réunion 26 octobre 2011 Dr CLERICI Gaël - Cardiologie GHSR Cours Biophysique Cardiaque L activité électrique cardiaque Cours PCEM 2 CHR Réunion 26 octobre 2011 Dr CLERICI Gaël - Cardiologie GHSR Plan L electrocardiogramme (ECG) est un élement de base de l examen

Plus en détail

CENTRE DE RÉFÉRENCE DES MALADIES RYTHMIQUES HÉRÉDITAIRES

CENTRE DE RÉFÉRENCE DES MALADIES RYTHMIQUES HÉRÉDITAIRES CENTRE DE RÉFÉRENCE DES MALADIES RYTHMIQUES HÉRÉDITAIRES Description clinique de la pathologie La dysplasie arythmogène du ventricule droit (DAVD) est une cardiomyopathie évolutive (maladie du muscle

Plus en détail

Chez le patient coronarien, 4 examens possibles avant la coronarographie:

Chez le patient coronarien, 4 examens possibles avant la coronarographie: Chez le patient coronarien, 4 examens possibles avant la coronarographie: - L Épreuve d effort d - L Échographie d effortd - L Échographie sous dobutamine - La Scintigraphie myocardique d effortd Sandrine

Plus en détail

DOSSIER MÉDICAL DE BASE

DOSSIER MÉDICAL DE BASE FÉDÉRATION ALGÉRIENNE DE FOOTBALL COMMISSION MEDICALE DOSSIER MÉDICAL DE BASE (TOUS AGES ET NIVEAUX SAUF SENIORS LNF ET LIRF) JOUEUR : NOM : PRENOM : DATE DE NAISSANCE : (JOUR / MOIS / ANNEE) CLUB : 1.

Plus en détail

L ÉLECTROCARDIOGRAMME (TD n = 1).

L ÉLECTROCARDIOGRAMME (TD n = 1). 1 (TD n = 1). Un cœur vivant peut générer de l électricité. Cette électricité (qui est de l ordre de millivolt) est captée par des électrodes et enregistrée à l aide d un électrocardiographe. L électricité

Plus en détail

Trouble du rythme. I/ Rappel d électrophysiologie : Physio cardiaque

Trouble du rythme. I/ Rappel d électrophysiologie : Physio cardiaque Physio cardiaque Trouble du rythme I/ Rappel d électrophysiologie : 1. La cellule myocardique : c est la cellule musculaire cardiaque ces cellules sont excitables il y a 2 types de cellules cardiaques

Plus en détail

Altérations de la repolarisation à l ECG: toujours une coronaropathie?

Altérations de la repolarisation à l ECG: toujours une coronaropathie? curriculum Altérations de la repolarisation à l ECG: toujours une coronaropathie? Lucien Weiss, Jean Jacques Perrenoud Service de médecine interne et de réhabilitation, Hôpital des Trois-Chêne, Thônex/Genève

Plus en détail

Définitions : L infarctus est dû à l occlusion d une artère coronaire. La zone infarcie devient nécrosée e ne peut donc plus se dépolarisée.

Définitions : L infarctus est dû à l occlusion d une artère coronaire. La zone infarcie devient nécrosée e ne peut donc plus se dépolarisée. L infarctus : Définitions : L infarctus est dû à l occlusion d une artère coronaire. La zone infarcie devient nécrosée e ne peut donc plus se dépolarisée. Les coronaires : http://www.adrenaline112.org/urgences/durge/dcard/idm.html

Plus en détail

ELECTROCARDIOGRAMME - ECG

ELECTROCARDIOGRAMME - ECG ELECTROCARDIOGRAMME - ECG ECG = enregistrement de l activité électrique du cœur effectué en divers points du revêtement cutané. ECG 12 dérivations : - 6 dérivations des membres : D1 D2 D3 avr avl avf -

Plus en détail

Excitabilité neuronale

Excitabilité neuronale Excitabilité neuronale ESIL 2009 porcher@inmed.univ-mrs.fr Sommaire 1. Electrocardiographie 2. Electroencéphalographie 3. Caractéristiques du tissu nerveux 4. Les synapses chimiques 5. L excitabilité 6.

Plus en détail

L E.C.G. pour les nuls

L E.C.G. pour les nuls MODULE SOINS INTENSIFS PRISE EN CHARGE DU BDS EN SI Le monitoring cardiaque Ferron Fred version_3_2011 1 Saunders Nursing Survival Guide ECGs and the Heart Elsevier à consommer sans modération. L E.C.G.

Plus en détail

INTRODUCTION. Cet examen permet une évaluation sémiologique et diagnostique pour aboutir à une action thérapeutique.

INTRODUCTION. Cet examen permet une évaluation sémiologique et diagnostique pour aboutir à une action thérapeutique. SOMMAIRE SOMMAIRE... 1 INTRODUCTION... 2 I. Historique... 3 II. Cadre législatif... 3 III Rappel anatomo-physiologique... 4 1. L'activation électrique du noeud sinusal... 4 2. Conséquence des stimuli électriques...

Plus en détail

IRM CARDIAQUE SYNCHRONISATION A L ECG. C.Varin - C.Virlouvet - JN. Dacher CHU Rouen Paris JFR octobre 2004

IRM CARDIAQUE SYNCHRONISATION A L ECG. C.Varin - C.Virlouvet - JN. Dacher CHU Rouen Paris JFR octobre 2004 IRM CARDIAQUE SYNCHRONISATION A L ECG C.Varin - C.Virlouvet - JN. Dacher CHU Rouen Paris JFR octobre 2004 MATERIEL UTILISE Siemens Symphony 1.5T Antenne corps en réseau phasé couplée à l antenne rachis

Plus en détail

L'électrocardiogramme (ECG)

L'électrocardiogramme (ECG) L'électrocardiogramme (ECG) I. Définition de l'électrocardiogramme : L'électrocardiogramme est une projection graphique de l'activité électrique du coeur : c'est une image électrique de l'activité cardiaque.

Plus en détail

1. Propriétés de l activité électrique a. Automatisme

1. Propriétés de l activité électrique a. Automatisme L électrocardiogramme Définition : C est l enregistrement depuis la surface du corps de l activité électrique du cœur L enregistrement se fait sur papier milimétré avec sur l axe vertical : 1cm = 1 mv

Plus en détail

Anatomie Physiologie ECG. D.SCARLATTI Chef de clinique Cardiologie I4C scarlatti.d@chu-nice.fr. Anatomie Physiologie

Anatomie Physiologie ECG. D.SCARLATTI Chef de clinique Cardiologie I4C scarlatti.d@chu-nice.fr. Anatomie Physiologie Anatomie Physiologie ECG D.SCARLATTI Chef de clinique Cardiologie I4C scarlatti.d@chu-nice.fr Anatomie Physiologie Les relais mettent un petit peu de temps à se mettre en place POSSIBLES SYNCOPES

Plus en détail

TABLEAU SYNOPTIQUE DES ARYTHMIES CARDIAQUES

TABLEAU SYNOPTIQUE DES ARYTHMIES CARDIAQUES TABLEAU SYNOPTIQUE DES ARYTHMIES CARDIAQUES Onde ou Avec CVA P P R = ou Différent du de base Normale Rythme de base sinusal différent du de base Morphologie rsr moins élargi que le de l ESV Tachycardie

Plus en détail

Les troubles du rythmes et de la conduc2on au cours du cathétérisme cardiaque. Marie-stella Vanderplancke, hight tech 2013

Les troubles du rythmes et de la conduc2on au cours du cathétérisme cardiaque. Marie-stella Vanderplancke, hight tech 2013 Les troubles du rythmes et de la conduc2on au cours du cathétérisme cardiaque Marie-stella Vanderplancke, hight tech 2013 La conduc)on cardiaque L eléctrocardiogramme en rythme sinusal CHAPITRE 1 Le malaise

Plus en détail

EP 2 329 766 A1 (19) (11) EP 2 329 766 A1 (12) DEMANDE DE BREVET EUROPEEN. (43) Date de publication: 08.06.2011 Bulletin 2011/23

EP 2 329 766 A1 (19) (11) EP 2 329 766 A1 (12) DEMANDE DE BREVET EUROPEEN. (43) Date de publication: 08.06.2011 Bulletin 2011/23 (19) (12) DEMANDE DE BREVET EUROPEEN (11) EP 2 329 766 A1 (43) Date de publication: 08.06.2011 Bulletin 2011/23 (21) Numéro de dépôt: 10193443.8 (51) Int Cl.: A61B 5/0402 (2006.01) G01B 3/16 (2006.01)

Plus en détail

CARDIOLOGIE & GAZ ARTÉRIEL 101

CARDIOLOGIE & GAZ ARTÉRIEL 101 CARDIOLOGIE & GAZ ARTÉRIEL 101 D interpréter un gaz artériel/veineux; Connaître les éléments qui font varier un gaz artériel/veineux; Connaître les interventions de bases qui visent à corriger les déséquilibres

Plus en détail

Introduction aux ECG 12 dérivations

Introduction aux ECG 12 dérivations Introduction aux ECG 12 dérivations Identification de l infarctus aigu du myocarde Michel Philion BA ACP Mise à jour (2010,2011) Éric Hamel, EMCA(f),TA,BHSc,ACP,ICP Présentation adaptée du programme Acute

Plus en détail

Épreuves d exercice musculaire et aptitude aérobie

Épreuves d exercice musculaire et aptitude aérobie Master 1ère année EOPS UES EOPS 1. Évaluation de la performance ECUF EOPS 1.3. Fonctions cardio-respiratoires et musculaires P. Mucci Épreuves d exercice musculaire et aptitude aérobie I Définition Epreuve

Plus en détail

Conduction intra-cardiaque et Base de l électrocardiogramme. Dr H. Thibault Explorations fonctionnelles cardiovasculaires Hôpital Louis Pradel

Conduction intra-cardiaque et Base de l électrocardiogramme. Dr H. Thibault Explorations fonctionnelles cardiovasculaires Hôpital Louis Pradel Conduction intra-cardiaque et Base de l électrocardiogramme Dr H. Thibault Explorations fonctionnelles cardiovasculaires Hôpital Louis Pradel Vous connaissez déjà: Anatomie cœur Cycle cardiaque Couplage

Plus en détail

Troubles de conduction auriculo-ventriculaire BAV

Troubles de conduction auriculo-ventriculaire BAV Troubles de conduction auriculo-ventriculaire BAV Propriétés s générales g du NAV Partie nodale du NAV Conduction lente (témoin de l intervalle PR). Conduction décrémentielle. Faisceau de His et ses branches

Plus en détail

I. introduction L ECG est l enregistrement de l activité électrique du cœur qui se fait par. II. notion de dérivations

I. introduction L ECG est l enregistrement de l activité électrique du cœur qui se fait par. II. notion de dérivations I. introduction L ECG est l enregistrement de l activité électrique du cœur qui se fait par un galvanomètre relié au patient par des électrodes Les mouvements ioniques a travers la membrane cellulaire

Plus en détail

CPU CASE. Sexe : masculin Age : 36 ans Profession : plombier Antécédents : néant

CPU CASE. Sexe : masculin Age : 36 ans Profession : plombier Antécédents : néant CPU CASE Sexe : masculin Age : 36 ans Profession : plombier Antécédents : néant CPU CASE MOTIF DE CONSULTATION Douleur basi-thoracique gauche à type de construction survenant au repos sans irradiation

Plus en détail

Monitorage de l ECG. Martin COUR Actualité en Réanimation Lyon 2012

Monitorage de l ECG. Martin COUR Actualité en Réanimation Lyon 2012 Monitorage de l ECG Martin COUR Actualité en Réanimation Lyon 2012 Le passé Monitorage dans le passé : Pouls à la main Etat général du patient Pression artérielle (parfois) Le présent La place du soignant

Plus en détail

Épreuve d effort électrocardiographique

Épreuve d effort électrocardiographique Épreuve d effort électrocardiographique Diagnostic des coronaropathies. Difficultés et indications limites. Indications non-coronaires : HTA, insuffisance cardiaque, aptitude contre-indications et risques.

Plus en détail

Caroline Côté, inf. clinicienne, Emmanuella Julien, infirmière clinicienne Dr Annie Dore, cardiologue

Caroline Côté, inf. clinicienne, Emmanuella Julien, infirmière clinicienne Dr Annie Dore, cardiologue Caroline Côté, inf. clinicienne, Emmanuella Julien, infirmière clinicienne Dr Annie Dore, cardiologue Analyse d une bande de rythme 1 1. Décrire la dépolarisation. Activation du potentiel électrique d

Plus en détail

ECG de l athlète, ce qu il faut savoir

ECG de l athlète, ce qu il faut savoir ECG de l athlète, ce qu il faut savoir Journée de la SMSB Brest 06 juin 2009 François Carré Hôpital Pontchaillou - Université Rennes 1 Inserm U 642 Bilan cardiovasculaire de base, recommandations européennes

Plus en détail

Explora(ons en cardiologie. R Habbal Pathologie cardiovasculaire

Explora(ons en cardiologie. R Habbal Pathologie cardiovasculaire Explora(ons en cardiologie R Habbal Pathologie cardiovasculaire Explora(ons en cardiologie Electrocardiogramme Radiographie du thorax Echocardiographie Trans- thoracique ETO Vasculaire Epreuve d effort

Plus en détail

L électrocardiogramme (ECG) L électrocardiogramme est l enregistrement au cours du temps de l activité électrique du cœur

L électrocardiogramme (ECG) L électrocardiogramme est l enregistrement au cours du temps de l activité électrique du cœur L électrocardiogramme (ECG) L électrocardiogramme est l enregistrement au cours du temps de l activité électrique du cœur Electrophysiologie cardiaque I. Eléments d anatomie et d histologie II. III. Electrophysiologie

Plus en détail

L électrocardiogramme (ECG) L électrocardiogramme est l enregistrement au cours du temps de l activité électrique du cœur

L électrocardiogramme (ECG) L électrocardiogramme est l enregistrement au cours du temps de l activité électrique du cœur L électrocardiogramme (ECG) L électrocardiogramme est l enregistrement au cours du temps de l activité électrique du cœur Electrophysiologie cardiaque I. Eléments d anatomie et d histologie II. III. Electrophysiologie

Plus en détail

QU EST-CE QU UNE BONNE POSTURE?

QU EST-CE QU UNE BONNE POSTURE? QU EST-CE QU UNE BONNE POSTURE? Importance d une bonne posture : Le poids du corps doit être distribué de façon à créer une tension minimale sur les muscles, les ligaments et les surfaces articulaires

Plus en détail

TECHNIQUES D'IMPLANTATION Dr OTMANI. Le 29.01.2013

TECHNIQUES D'IMPLANTATION Dr OTMANI. Le 29.01.2013 TECHNIQUES D'IMPLANTATION Dr OTMANI Le 29.01.2013 1 Préparation de l implantation Choix du site GAUCHE chez les droitiers : +++ Moins de fracture et moins de risque érosion seul inconvénient : VCS gauche

Plus en détail

Déterminants de la fréquence cardiaque Dany-Michel Marcadet Paris Mise Mise à j our jour juillet 2009

Déterminants de la fréquence cardiaque Dany-Michel Marcadet Paris Mise Mise à j our jour juillet 2009 Déterminants de la fréquence cardiaque Dany-Michel Marcadet Paris Mise à jour juillet 2009 Le nœud sinusal Structure t hétérogène (Cellules l P, Cellules l T) Pacemaker de la totalité du cœur il détermine

Plus en détail

IVA distale. J. Farré & H. Wellens 2015

IVA distale. J. Farré & H. Wellens 2015 F, 85 ans H, 50 ans F, 85 ans IVA distale J. Farré & H. Wellens 2015 H, 50 ans IVA proximale J. Farré & H. Wellens 2015 F, 54 ans Hypocalcémie Les troubles ECG dus aux altérations de la calcémie sont

Plus en détail

Troubles du rythme Pièges chez le sujet âgé

Troubles du rythme Pièges chez le sujet âgé Troubles du rythme Pièges chez le sujet âgé Dr Pierre Taboulet GH Saint-Louis-Lariboisière Urgences, Cardiologie 75010 Paris, France pierre.taboulet@sls.aphp.fr JNUC3 Deauville 5 décembre 2014 Conflit

Plus en détail

Les examens en cardiologie

Les examens en cardiologie Les examens en cardiologie Dr C.Stin L ECG C est l examen de base en cardiologie L ECG retrace l activité électrique du cœur L ECG doit être bien réalisé (c est médicolégal). C est-à-dire il doit figurer

Plus en détail

Sémiologie cardio-vasculaire

Sémiologie cardio-vasculaire Sémiologie cardio-vasculaire Q-1 A quoi sert la classification NYHA? Décrivez la. Q-2 Décrire la douleur d angor d effort. Citez les principaux éléments sémiologiques recueillis à l interrogatoire qui

Plus en détail

Liste des produits de santé financés au titre des prestations d'hospitalisation prévue à l article L. 165-11 du code de la sécurité sociale

Liste des produits de santé financés au titre des prestations d'hospitalisation prévue à l article L. 165-11 du code de la sécurité sociale Liste des produits de santé financés au titre des prestations d'hospitalisation prévue à l article L. 165-11 du code de la sécurité sociale Liste intra-ghs Version à jour au 30 mars 2016 N.B : Le présent

Plus en détail

Le barostat. Régulation de la pression artérielle

Le barostat. Régulation de la pression artérielle Le barostat Régulation de la pression artérielle Le barostat est l homéostat qui assure la régulation de la pression artérielle moyenne à court terme et dans des conditions physiologiques normales. système

Plus en détail

Programme d entraînement

Programme d entraînement Programme d entraînement 1000 km Édition 2012 1. Introduction Vous trouverez ci-dessous, l information nécessaire afin de comprendre et de suivre le programme d entraînement ( voir Annexe 1) préparatoire

Plus en détail

Table des matières 1 DONNÉES DE BASE 1. Anatomie du cœur 1. Anatomie et physiologie du système de conduction 3

Table des matières 1 DONNÉES DE BASE 1. Anatomie du cœur 1. Anatomie et physiologie du système de conduction 3 Table des matières Avant-propos Abréviations Liste des tableaux v xn xm 1 DONNÉES DE BASE 1 Anatomie du cœur 1 Position du cœur dans le thorax 1 Les cavités cardiaques et les gros vaisseaux 1 Les territoires

Plus en détail

Caroline Côté, inf. clinicienne, Emmanuella Julien, infirmière clinicienne Dr Annie Dore, cardiologue

Caroline Côté, inf. clinicienne, Emmanuella Julien, infirmière clinicienne Dr Annie Dore, cardiologue Caroline Côté, inf. clinicienne, Emmanuella Julien, infirmière clinicienne Dr Annie Dore, cardiologue Analyse d une bande de rythme 1 1. Décrire la dépolarisation. 2. Nommer les électrolytes impliqués

Plus en détail

ACTION NATIONALE DE SENSIBILISATION AU RISQUE CARDIOVASCULAIRE

ACTION NATIONALE DE SENSIBILISATION AU RISQUE CARDIOVASCULAIRE ACTION NATIONALE DE SENSIBILISATION AU RISQUE CARDIOVASCULAIRE LE RISQUE CARDIOVASCULAIRE Commission nationale sport santé Qu est ce qu un accident cardio-vasculaire? Et quelle en est la cause? L athérosclérose

Plus en détail

PARTICULARITES CARDIOVASCULAIRES DU FOOTBALL ET DU FOOTBALLEUR SPORT COLLECTIF LE PLUS PRATIQUE DANS LE MONDE

PARTICULARITES CARDIOVASCULAIRES DU FOOTBALL ET DU FOOTBALLEUR SPORT COLLECTIF LE PLUS PRATIQUE DANS LE MONDE PARTICULARITES CARDIOVASCULAIRES DU FOOTBALL ET DU FOOTBALLEUR SPORT COLLECTIF LE PLUS PRATIQUE DANS LE MONDE Quand pratique intense, des adaptations myocardiques peuvent être observées Importance du bilan

Plus en détail

Réponse AC Simple addition vectorielle : on vérifie que si DI = VL - VR et DIII = VF - VL, alors DI + DIII = VF - VR= DII.

Réponse AC Simple addition vectorielle : on vérifie que si DI = VL - VR et DIII = VF - VL, alors DI + DIII = VF - VR= DII. Question 1 Si l on considère un modèle très simplifié de fibre cardiaque isolée traversée par un front de dépolarisation et un point de mesure M situé à égale distance des deux extrémités de cette fibre

Plus en détail

LES HYPERTROPHIES AURICULAIRES ET VENTRICULAIRES

LES HYPERTROPHIES AURICULAIRES ET VENTRICULAIRES LES HYPERTROPHIES AURICULAIRES ET VENTRICULAIRES Habituellement les ondes P sont le mieux visibles dans les dérivations DII et V1. Durée < 0,12 seconde (Normale : 0,085-0,015s) Amplitude < 0,25 mv (2,5

Plus en détail

PROGRAMME D INTÉGRATION DE BASE EN SOINS CRITIQUES SYSTÈME CARDIAQUE. Anatomo-physiologie cardiaque NOVEMBRE 2007

PROGRAMME D INTÉGRATION DE BASE EN SOINS CRITIQUES SYSTÈME CARDIAQUE. Anatomo-physiologie cardiaque NOVEMBRE 2007 PROGRAMME D INTÉGRATION DE BASE EN SOINS CRITIQUES LES SOINS ET LA SANTÉ (MODULE B) SYSTÈME CARDIAQUE Anatomo-physiologie cardiaque NOVEMBRE 2007 CHUM - Direction des soins infirmiers page 1 de 57 TABLE

Plus en détail

Évaluation des signaux EGM fournis par les sondes avec les dispositifs COGNIS et TELIGEN

Évaluation des signaux EGM fournis par les sondes avec les dispositifs COGNIS et TELIGEN Évaluation des signaux EGM fournis par les sondes avec les dispositifs COGNIS et TELIGEN RÉSUMÉ Il est possible d'utiliser des électrogrammes (EGM) en temps réel ou mémorisés pour contrôler l'état du patient,

Plus en détail

Actualités en cardiologie du sport 2014

Actualités en cardiologie du sport 2014 Actualités en cardiologie du sport 2014 Congrès GERS Compiègne 11 13 09 2014 François Carré Université Rennes 1- Hôpital Pontchaillou -Inserm UMR 1099 Déclarations de conflit d intérêt Aucun conflit d

Plus en détail

Physiologie des voies de conduction normales et de l excitation normale du cœur Électrocardiogramme normal

Physiologie des voies de conduction normales et de l excitation normale du cœur Électrocardiogramme normal 14/03/2014 LUCAS Claire L3 Système cardiovasculaire Pr Deharo 20 pages Physiologie des voies de conduction normales et de l excitation normale du cœur Électrocardiogramme normal Plan A. L'activité électrique

Plus en détail

ATELIER STIMULATION Congrès EURO-PHARMAT - Octobre 2014

ATELIER STIMULATION Congrès EURO-PHARMAT - Octobre 2014 ATELIER STIMULATION Congrès EURO-PHARMAT - Octobre 2014 Généralités sur la stimulation cardiaque SOMMAIRE 2 Historique Rappel anatomique Stimulateur cardiaque Composants et structure Nomenclature Fonctionnement

Plus en détail

La Dysplasie Ventriculaire Droite Arythmogène

La Dysplasie Ventriculaire Droite Arythmogène 1 La Dysplasie Ventriculaire Droite Arythmogène Document rédigé par l équipe pluridisciplinaire du centre de référence pour les maladies cardiaques héréditaires (Paris), en collaboration avec des patients

Plus en détail

THÈSE. Estimation et Analyse des Intervalles Cardiaques

THÈSE. Estimation et Analyse des Intervalles Cardiaques Université de Nice - Sophia Antipolis École doctorale STIC Sciences et Technologies de l Information et de la Communication THÈSE pour obtenir le titre de Docteur en Sciences de l Université de Nice -

Plus en détail

STIMULATEURS ET DEFIBRILLATEURS CARDIAQUES. Dr Valérie MINETTI

STIMULATEURS ET DEFIBRILLATEURS CARDIAQUES. Dr Valérie MINETTI STIMULATEURS ET DEFIBRILLATEURS 25/02/2016 OMEDIT PACA CORSE Dr Valérie MINETTI PHYSIOLOGIE - PATHOLOGIE CŒUR Cœur Droit Veineux Cœur Gauche Artériel PHYSIOLOGIE - PATHOLOGIE CŒUR Conduction cardiaque

Plus en détail

Interprétation et conduite à tenir devant un trouble du rythme détecté par la télémétrie

Interprétation et conduite à tenir devant un trouble du rythme détecté par la télémétrie Interprétation et conduite à tenir devant un trouble du rythme détecté par la télémétrie Le 19 novembre 2011 David HUCHETTE, Service de cardiologie et Soins Intensifs du CH de LENS INTRODUCTION La télémétrie

Plus en détail

Aide à l interprétation des ECG à l attention des étudiants de 3 ème et 4 ème SIAMU.

Aide à l interprétation des ECG à l attention des étudiants de 3 ème et 4 ème SIAMU. Aide à l interprétation des ECG à l attention des étudiants de 3 ème et 4 ème SIAMU. 20 décembre 2013 PietinSophie Volpe Sabrina Plan Motivations personnelles Partie pratique Elaboration du livret Plan

Plus en détail

Risque cardiaque (en chirurgie non cardiaque) 1

Risque cardiaque (en chirurgie non cardiaque) 1 Risque cardiaque (en chirurgie non cardiaque) 1 SCORE DE GOLDMAN: Turgescence jugulaire (ou galop droit, correspond HTAP 18 mmhg) 11 IDM< 6 mois 10 Ryhtme non sinusal ou ESSV 7 >5 ESV /min 7 Age >70 ans

Plus en détail

ECG un outil infirmier avant tout? Dr Yannick GOTTWALLES Pôle Urgences Pasteur Hôpitaux Civils de Colmar

ECG un outil infirmier avant tout? Dr Yannick GOTTWALLES Pôle Urgences Pasteur Hôpitaux Civils de Colmar ECG un outil infirmier avant tout? Dr Yannick GOTTWALLES Pôle Urgences Pasteur Hôpitaux Civils de Colmar Pas de conflits d'intérêts pour la présentation donnée 0,04 sec 0,20 sec 1 sec 300 150 100 75

Plus en détail

ELECTROCARDIOGRAMME ECG

ELECTROCARDIOGRAMME ECG ELECTROCARDIOGRAMME ECG Plan Technique de l Enregistrement ECG A quoi correspond l ECG Interprétation de l ECG ECG normal ECG anormal AQUISITION DE L ELECTROCARDIOGRAMME Enregistrement de l ECG 1887 travaux

Plus en détail

Base ECG et l'interprétation du rythme William M. Vosik M.D. Milot, Haïti - Janvier 8-12, 2012

Base ECG et l'interprétation du rythme William M. Vosik M.D. Milot, Haïti - Janvier 8-12, 2012 Base ECG et l'interprétation du rythme William M. Vosik M.D. Milot, Haïti - Janvier 8-12, 2012 Objectifs: 1. Décrire le système de conduction de base dans le coeur 2. Apprenez les bases de l'analyse bande

Plus en détail

L ELECTROCARDIOGRAMME NORMAL L E.C.G

L ELECTROCARDIOGRAMME NORMAL L E.C.G L ELECTROCARDIOGRAMME NORMAL L E.C.G Dr SOUALMI.D.Y MAITRE ASSISTANT PHYSIOLOGIE CARDIORESPIRATOIRE ET EXPLORATIONS FONCTIONNELLES I-DEFINITION : C est l enregistrement de l activité électrique du cœur

Plus en détail