Vice-président et Directeur régional, Services fiduciaires, BMO Banque Privée

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Vice-président et Directeur régional, Services fiduciaires, BMO Banque Privée- 1600001386"

Transcription

1 Vice-président et Directeur régional, Services fiduciaires, BMO Banque Privée Mandat Le directeur régional Services fiduciaires a pour mandat de diriger le secteur des Services fiduciaires dans les régions d affectation indiquées. Le titulaire de ce poste du plus haut niveau régional dans le secteur d activité encadre et influence les professionnels des Services fiduciaires pour qu ils atteignent les objectifs d affaires. C est lui qui, en dernier ressort, est responsable des résultats régionaux dans son secteur. Le titulaire du poste veille aussi au respect des politiques et des procédures de son secteur d activité, y compris en ce qui touche la conformité et la gestion des risques. Le directeur régional Services fiduciaires fournit aux professionnels du secteur dans la région son expertise et son orientation technique relativement aux produits de fiducie et de patrimoine, de même qu en ce qui concerne la stratégie, le secteur, les produits et les politiques. Le directeur régional Services fiduciaires chapeaute les affaires complexes de son secteur d activité et se positionne comme un coach et un mentor spécialisé auprès des professionnels des Services fiduciaires intervenant dans le processus de gestion de comptes, en accordant une place de choix à la formation et au perfectionnement professionnel. Au sein du Bureau national dont il fait partie, le directeur régional Services fiduciaires contribue à l élaboration de la stratégie, des pratiques d affaires, des politiques ainsi que des programmes d apprentissage et de perfectionnement de son secteur d activité. Le directeur régional Services fiduciaires communique aussi au Bureau national les problèmes de nature stratégique et opérationnelle ou portant sur les produits ou les processus afin qu ils puissent être résolus. Il agit en ce sens comme un pilier de la gestion du changement dans la région. Dans son rôle d orientation technique, le titulaire du poste est en lien hiérarchique indirect avec tous les chargés de comptes fiduciaires. Comme membre de l équipe de direction régionale, il est aussi en lien hiérarchique indirect avec les chefs de marchés. Le directeur régional Services fiduciaires travaille en relation inter-fonctionnelle étroite avec le directeur national Gestion fiduciaire. Il doit respecter toutes les politiques, procédures et directives établies par ce dernier pour assurer la gestion des risques et la gestion fiduciaire comme il se doit dans sa région d affectation. Le titulaire du poste est également en relation inter-fonctionnelle avec le directeur national Planification évoluée en ce qui touche le rôle des planificateurs spécialisés dans les pratiques d acceptation des produits et des services fiduciaires.

2 Principales responsabilités: A. Leadership 20 % Chapeauter globalement le secteur d activité des Services fiduciaires dans la région, en s assurant d offrir les solutions sectorielles de manière efficace, productive et conforme, et de procurer une expérience client supérieure. Superviser une équipe de professionnels des Services fiduciaires, en se positionnant comme un mentor et en exécutant les plans nationaux de formation et de perfectionnement pour bonifier les compétences techniques et en vente de l équipe. Définir le contexte et l orientation appropriés des Services fiduciaires dans la région d affectation, en les articulant bien avec la vision globale et l expérience client prônées par BMO Banque privée. Établir des relations de travail bidirectionnelles avec les professionnels des Services fiduciaires de la région permettant de connaître leurs points de vue sur les débouchés du marché, l environnement de travail, les changements éventuels pouvant moduler leurs tâches, les possibilités d amélioration continue et les révisions du plan. Travailler avec le directeur de marché pour former puis maintenir en place une équipe de professionnels en mesure d obtenir les résultats attendus pour BBPH, que ce soit par le coaching ou par la création et l exécution de plans de formation et de perfectionnement. Épauler le directeur de marché dans l application du système de gestion du rendement de la Banque aux professionnels des Services fiduciaires. Ce rôle suppose notamment de fixer les buts et les objectifs, d évaluer les compétences faisant défaut, d allouer les ressources permettant d atteindre les objectifs et de pallier les manques, de jauger l efficacité individuelle, et d évaluer puis de recommander la rémunération de base et la rémunération variable. Faire valoir et communiquer les stratégies, initiatives et questions pertinentes de portée nationale en matière de services fiduciaires auprès du chef de marché et du directeur de marché dans la région, pour assurer l uniformité des programmes et des communications à l échelle nationale. Surveiller l équilibre et la répartition des ressources au sein de l équipe des professionnels des Services fiduciaires, dans l objectif que chacun des membres ait accès aux ressources sectorielles nécessaires pour offrir la gamme de produits et de solutions. Vérifier également la capacité des professionnels du secteur à aider les chefs et directeurs de marchés à déterminer l opportunité d une embauche. Participer au processus d embauche de nouveaux professionnels aux Services fiduciaires, de pair avec les directeurs et chefs de marchés, pour s assurer que les nouveaux à bord ont l expertise technique recherchée.

3 B. Leadership technique et perfectionnement 25 % Chapeauter l offre globale de produits et de solutions fiduciaires par les professionnels des Services fiduciaires afin de surveiller et de jauger leurs connaissances et compétences techniques, mais aussi de saisir les occasions de perfectionnement. De pair avec les supérieurs des administrateurs fiduciaires et des professionnels de soutien aux Services fiduciaires, surveiller le bagage de connaissances et de compétences techniques pour s assurer que les professionnels intervenant dans le processus de gestion des dossiers ont les capacités et l expertise qu exige leur rôle. Surveiller l intégrité globale du processus d administration des comptes fiduciaires pour s assurer que tous les professionnels intervenant dans tout dossier d un client des Services fiduciaires le respectent bien. Faire enquête si des enjeux plus complexes ou inusités ressortent de demandes des clients ou encore dans le cas de problèmes soumis par le chef ou le directeur de marché, puis les régler ou formuler des recommandations pour ce faire. Fournir également une expertise spécialisée et des conseils techniques quand des questions fiduciaires complexes se posent. Faire connaître la stratégie, les produits et les politiques des Services fiduciaires, entre autres éléments pertinents, auprès des directeurs de marchés, des Services fiduciaires mêmes et d autres directeurs visés au sein de la région, afin que la mission du secteur d activité soit uniformément connue et comprise à l échelle régionale. Exécuter les stratégies de mise en œuvre définies pour tous les changements touchant les produits ou processus des Services fiduciaires, dans le respect des principes établis de gestion du changement et par une bonne communication à l ensemble du personnel de ce secteur dans la région. S allier avec les directeurs de marchés pour déceler et combler toute lacune sur le plan de la formation ou des connaissances des professionnels des Services fiduciaires et ainsi préserver une expertise toujours supérieure. Orienter le directeur de marché sur la planification de la relève pour s assurer que l équipe des Services fiduciaires compte en tout temps les bonnes personnes dûment qualifiées. Cibler et recruter des professionnels pour les Services fiduciaires de pair avec le directeur de marché, si le besoin se présente. Faire des recommandations au Bureau national et l épauler en ce qui touche la création et l offre d outils et de ressources pour les Services fiduciaires, notamment à l usage des clients, des DRA et des professionnels du secteur. C. Gestion des risques et conformité 25 % Voir à ce que les professionnels des Services fiduciaires dans la région respectent les politiques et procédures, notamment en matière de conformité et

4 de gestion des risques. Le titulaire du poste accomplit cette fonction avec l appui du directeur régional Conformité, ainsi que de la division Services juridiques et Conformité du groupe Gestion privée, dans l optique de gérer efficacement le risque juridique dans le contexte fiduciaire de la Société de fiducie BMO, tout en visant la prospérité de BBPH. Répondre aux questions et résoudre les problèmes ciblés lors de vérifications ou d examens de dossier, ou relayer les problèmes des clients à l échelon supérieur, s il y a lieu. Relever les problèmes de rendement courants et prendre les mesures appropriées, le cas échéant, avec le directeur de marché. En partenariat avec la division Services juridiques et Conformité du groupe Gestion privée, s il y a lieu, guider et conseiller en ce qui touche les politiques et procédures de conformité encadrant les Services fiduciaires et leur administration, afin de s assurer que les équipes régionales respectent les procédures et les mesures de contrôle de gestion des risques. Veiller à ce qu un suivi efficace des mesures de contrôle opérationnel soit effectué afin de repérer toute irrégularité, d appuyer la mise en œuvre des mesures correctives adéquates et d assurer la pertinence des mesures de contrôle. Assurer le respect de tous les aspects des Principes fondamentaux Notre code de conduite et d éthique, y compris l obligation personnelle de rendre compte en ce qui concerne les éventuels conflits d intérêts, la sauvegarde des renseignements des clients, la négociation des titres, la lutte contre le blanchiment d argent, ainsi que la protection et la divulgation des activités extérieures aux affaires. Suivre les procédures de sécurité et de sauvegarde et s acquitter, au besoin, de l obligation de diligence conformément à la politique de la Banque pour la prévention des pertes dues à la fraude, au vol, à la contrefaçon, au blanchiment d argent ou au détournement. Protéger les actifs de la Banque en respectant tous les règlements en matière de services bancaires courants, de services bancaires aux entreprises, de placement et d octroi de crédit; les normes et méthodes Collaborer avec le directeur national Planification évoluée pour faire respecter les politiques et les procédures d acceptation des affaires fiduciaires, notamment en ce qui touche le rôle du planificateur spécialisé dans le processus. D. Stratégie et expansion des affaires 15 % Comme membre de l équipe du Bureau national, participer à l élaboration de la stratégie des Services fiduciaires et à l établissement de l orientation, des normes, des produits et de la gouvernance pour encadrer les professionnels de ce secteur. Réaliser la stratégie des Services fiduciaires dans le cadre des lignes directrices opérationnelles, afin de remplir le mandat du secteur d activité en toute efficacité. Orienter les stratégies et campagnes des Services fiduciaires dans la région en s assurant d appliquer les pratiques exemplaires et d offrir une expérience client uniforme.

5 Épauler le directeur de marché et le chef de marché dans la création et l exécution du plan d affaires stratégique de la région, notamment en fixant des objectifs clairs de croissance des revenus et de profitabilité pour toute la gamme de produits des Services fiduciaires, puis surveiller le déroulement du plan. En synergie avec les directeurs et chefs de marchés, voir à l amélioration continue et proactive du positionnement de BBPH et de la Société de fiducie BMO en proposant des stratégies originales d expansion des affaires du secteur des Services fiduciaires Participer au comité de direction régionale représentant les besoins du secteur des Services fiduciaires, pour s assurer que le point de mire est bien le mandat général des Services fiduciaires au sein de BBPH, tout en maintenant une vision générale intégrée de l organisation. Préserver l intégrité de l offre intégrée et veiller à ce que la culture centrée sur le client soit bel et bien à l œuvre, voire améliorée dans l offre des produits de Services fiduciaires. Bonifier le processus de vente et l expérience client en place à BBPH, et repérer les lacunes, les problèmes et les meilleures pratiques en assurant le suivi des objectifs de vente et de rendement par rapport aux plans, afin de créer et de maintenir un environnement de vente qui permet de constamment offrir un service supérieur aux clients actuels et éventuels de BBPH. Mettre en place des réseaux internes et externes ainsi que des sources d indication de clients pour assurer la croissance continue de BBPH dans la région. E. Mise en œuvre du plan d affaires 15 % Atteindre, voire dépasser les cibles et objectifs d affaires du secteur des Services fiduciaires dans la région. Le titulaire du poste y parvient en s assurant que tous les professionnels du secteur peuvent réaliser les affaires complexes en matière fiduciaire avec leurs clients, saisir les occasions de croissance et d expansion des affaires, et offrir à la clientèle de BBPH l expérience attendue. Surveiller les résultats généraux du secteur des Services fiduciaires dans la région et fournir une analyse des facteurs clés ayant de l incidence sur le rendement actuel ainsi que des problèmes éventuels à l intention de l équipe de direction régionale et du Bureau national. Approuver des prix et des escomptes applicables aux produits et aux solutions fiduciaires, et prendre des décisions stratégiques de tarification avec le directeur de marché et le Bureau national Collaborer efficacement avec les autres directeurs régionaux et directeurs de marchés pour que tous les secteurs d activité puissent atteindre ou dépasser leurs cibles d affaires. Prendre part dans cet esprit aux initiatives conjointes et œuvrer dans l objectif de réaliser tout le plan d affaires régional, voire d en dépasser les prévisions. Préparer et réaliser les bonnes tactiques régionales permettant au secteur d activité de respecter sa part du plan d affaires régional. Pour assurer la croissance, stimuler les résultats, atteindre les objectifs d affaires et apporter une

6 contribution concrète, le titulaire du poste doit faire preuve de jugement et agir en toute efficacité. Composer efficacement avec la pluralité du rôle de directeur régional afin de n en négliger aucun aspect et d obtenir les résultats d affaires escomptés d une manière enrichissante. Travailler efficacement avec les directeurs de marchés pour faire valoir l expertise et les conseils du secteur d activité, de même que pour concevoir les plans d action et cibler les manques à gagner sur le plan des résultats ou du rendement, entre autres éléments. Surveiller et autoriser les affaires complexes des Services fiduciaires, s il y a lieu, dans l objectif de limiter le plus possible les risques pour BBPH et la Société de fiducie BMO, et de bien répondre aux besoins de la clientèle. Comprendre les perpétuels freins au succès des professionnels des Services fiduciaires (pour l équipe de vente et de soutien), et favoriser le changement auprès des chefs de marchés, des directeurs de marchés et du Bureau national pour créer un environnement propice à l essor des ventes. Collaborer avec les directeurs régionaux d autres marchés pour cibler et échanger les pratiques exemplaires, étudier les problèmes systémiques et repérer des améliorations possibles du modèle opérationnel permettant d offrir invariablement une expérience client supérieure. Connaissances et compétences: Diplôme universitaire doublé d un titre de MTI octroyé par CSI ou l équivalent, ou titre professionnel supérieur (CA, CFA, LL.B.) Au moins 10 années d expérience pertinente dans les services fiduciaires ou dans les domaines suivants : gestion fiduciaire ou de patrimoine privé, droit fiscal ou comptabilité Maîtrise de la fiscalité encadrant les fiducies et les successions Expertise dans les services et produits fiduciaires Connaissance approfondie de la planification financière et du processus de vente de services fiduciaires aux clientèles à valeur nette élevée et très élevée Solide feuille de route en création et en expansion de services financiers ou de services profitables liés à une clientèle Excellente capacité à diriger et à encadrer une équipe spécialisée sur un vaste territoire Profond sens de l éthique professionnelle et grande capacité à travailler sous pression Bilingue Français et Anglais Cela fait plus de 195 ans que nous aidons nos clients et la collectivité. Travailler chez nous, c est faire partie d un groupe de gens talentueux et passionnés, qui travaillent en équipe pour offrir une expérience exceptionnelle aux clients. Nous favorisons votre réussite en vous donnant le soutien qu il vous faut pour que votre potentiel devienne exceptionnel.

7 Pour en savoir plus, consultez notre site Web à BMOGroupe financier s engage à offrir un milieu de travail inclusif, équitable et accessible. En encourageant la diversité, nous tirons notre force de notre personnel et de nos différents points de vue.

Programme de Chaires de leadership en enseignement (CLE)

Programme de Chaires de leadership en enseignement (CLE) POUR L AVANCEMENT ET L INNOVATION EN ENSEIGNEMENT Programme de Chaires de leadership en enseignement (CLE) Information générale et processus de mise en candidature Miser sur l innovation en formation pour

Plus en détail

ORGANISME CANADIEN DE RÉGLEMENTATION DU COMMERCE DES VALEURS MOBILIÈRES («OCRCVM») MANDAT DU CONSEIL

ORGANISME CANADIEN DE RÉGLEMENTATION DU COMMERCE DES VALEURS MOBILIÈRES («OCRCVM») MANDAT DU CONSEIL ORGANISME CANADIEN DE RÉGLEMENTATION DU COMMERCE DES VALEURS MOBILIÈRES («OCRCVM») MANDAT DU CONSEIL Introduction Le mandat de l OCRCVM est d agir en tant qu organisme d autoréglementation pour le compte

Plus en détail

Les rôles et responsabilités du conseil : l exercice d une bonne gouvernance

Les rôles et responsabilités du conseil : l exercice d une bonne gouvernance Modifiée : Page 1 de 8 Préambule En vertu de la Loi sur l éducation, le conseil scolaire, dont ses membres ont été dûment élus, est tenu de promouvoir le rendement des élèves et leur bien-être, de veiller

Plus en détail

Vérification de la santé et de la sécurité au travail (SST)

Vérification de la santé et de la sécurité au travail (SST) Conseil national de recherches du Canada Vérification de la santé et de la sécurité au travail (SST) Vérification interne, CNRC SEPTEMBRE 2010 1.0 Sommaire et conclusion Contexte Ce rapport présente les

Plus en détail

Conseiller, Ressources humaines

Conseiller, Ressources humaines Conseiller, Ressources humaines Supérieur hiérarchique : Directeur, Ressources humaines Type d emploi : Permanent, temps plein Lieu de travail : Ottawa, Ontario Nombre heures par semaine : 37.5 Clôture

Plus en détail

Bureau du surintendant des institutions financières. Rapport d audit interne sur le Secteur de la réglementation : Division de l actuariat

Bureau du surintendant des institutions financières. Rapport d audit interne sur le Secteur de la réglementation : Division de l actuariat Bureau du surintendant des institutions financières Rapport d audit interne sur le Secteur de la réglementation : Division de l actuariat Juin 2014 Table des matières 1. Contexte... 3 2. À propos de l

Plus en détail

RAPPORT DE VÉRIFICATION INTERNE DU CADRE DE CONTRÔLE DE GESTION FINANCIÈRE DES INITIATIVES LIÉES AU PLAN D ACTION ÉCONOMIQUE DU CANADA (PAE) RAPPORT

RAPPORT DE VÉRIFICATION INTERNE DU CADRE DE CONTRÔLE DE GESTION FINANCIÈRE DES INITIATIVES LIÉES AU PLAN D ACTION ÉCONOMIQUE DU CANADA (PAE) RAPPORT RAPPORT DE VÉRIFICATION INTERNE DU CADRE DE CONTRÔLE DE GESTION FINANCIÈRE DES INITIATIVES LIÉES AU PLAN D ACTION ÉCONOMIQUE DU CANADA (PAE) RAPPORT Juillet 2010 PRÉPARÉ PAR LA DIRECTION GÉNÉRALE DE LA

Plus en détail

Fonds des médias du Canada/Canada Media Fund Énoncé des principes régissant la gouvernance de la Société

Fonds des médias du Canada/Canada Media Fund Énoncé des principes régissant la gouvernance de la Société Fonds des médias du Canada/Canada Media Fund Énoncé des principes régissant la gouvernance de la Société I. Introduction Le Fonds des médias du Canada (la «Société») favorise, développe, finance et promeut

Plus en détail

Représentant national 1

Représentant national 1 Représentant national 1 Lieu de travail : Supérieur immédiat : Statut : REMARQUE : Échelle salariale : Exigences linguistiques : Yaounde, Cameroun Chef des programmes pour l Afrique centrale et occidentale

Plus en détail

Direction des services communautaires d apprentissage pour adultes. Programme de contrôle de la qualité: Outil d auto-évaluation de la qualité

Direction des services communautaires d apprentissage pour adultes. Programme de contrôle de la qualité: Outil d auto-évaluation de la qualité Direction des services communautaires d apprentissage pour adultes Programme de contrôle de la qualité: Outil d auto-évaluation de la qualité Direction des services communautaires d apprentissage pour

Plus en détail

Institut canadien des évaluateurs Mémoire présenté au Comité permanent des finances dans le cadre des consultations prébudgétaires Février 2016

Institut canadien des évaluateurs Mémoire présenté au Comité permanent des finances dans le cadre des consultations prébudgétaires Février 2016 Institut canadien des évaluateurs Mémoire présenté au Comité permanent des finances dans le cadre des consultations prébudgétaires Février 2016 L Institut canadien des évaluateurs (ICE) soumet les recommandations

Plus en détail

Directeur régional ou directrice régionale 1, région du Québec Société de leucémie & lymphome Montréal, Québec

Directeur régional ou directrice régionale 1, région du Québec Société de leucémie & lymphome Montréal, Québec Directeur régional ou directrice régionale 1, région du Québec Société de leucémie & lymphome Montréal, Québec LE POSTE La Société de leucémie & lymphome du Canada recherche un nouveau directeur régional

Plus en détail

ROWING CANADA AVIRON. Coordonnateur aux communications et aux relations publiques (Bilingue) Description du poste

ROWING CANADA AVIRON. Coordonnateur aux communications et aux relations publiques (Bilingue) Description du poste ROWING CANADA AVIRON Coordonnateur aux communications et aux relations publiques (Bilingue) Description du poste 1.0 DESCRIPTION 1.1 ORGANISATION : Association canadienne d aviron amateur (Rowing Canada

Plus en détail

Stratégie de recherche axée sur le patient. Cadre de renforcement des capacités

Stratégie de recherche axée sur le patient. Cadre de renforcement des capacités Stratégie de recherche axée sur le patient Cadre de renforcement des capacités 2015 Remerciements Les Instituts de recherche en santé du Canada tiennent à souligner la contribution des experts ayant siégé

Plus en détail

Fonds municipal vert. Programme de Leadership en réhabilitation de sites contaminés

Fonds municipal vert. Programme de Leadership en réhabilitation de sites contaminés Fonds municipal vert Programme de Leadership en réhabilitation de sites contaminés Le programme de Leadership en réhabilitation de sites contaminés de la FCM met en relation des experts municipaux et les

Plus en détail

La modernisation de l approvisionnement grâce à l amélioration continue

La modernisation de l approvisionnement grâce à l amélioration continue La modernisation de l approvisionnement grâce à et Gestion de la chaîne Ontario N.B. : Ce document ne constitue pas la version originale mais a été traduit par un tiers. Programme Coup d œil sur Gestion

Plus en détail

Profil des compétences génériques d un conseiller agricole

Profil des compétences génériques d un conseiller agricole Profil des compétences génériques d un conseiller agricole Réalisé par M. Gaétan Lehouillier, Consultant en ressources humaines Groupe Conseil Progesco inc. 18 avril 2007 Ce projet a été réalisé dans le

Plus en détail

SANTÉ ET MIEUX-ÊTRE. Mieux cibler vos besoins en matière de mieux-être, pour une organisation en santé. Santé et Mieux-être

SANTÉ ET MIEUX-ÊTRE. Mieux cibler vos besoins en matière de mieux-être, pour une organisation en santé. Santé et Mieux-être SANTÉ ET MIEUX-ÊTRE Mieux cibler vos besoins en matière de mieux-être, pour une organisation en santé Santé et Mieux-être Pourquoi investir dans le mieux-être? Un employé canadien sur deux souffre d au

Plus en détail

Vérification de la formation et de l apprentissage : cadre visant à favoriser l intégrité de l information financière et non financière l intégrité

Vérification de la formation et de l apprentissage : cadre visant à favoriser l intégrité de l information financière et non financière l intégrité Vérification de la formation et de l apprentissage : cadre visant à favoriser l intégrité de l information financière et non financière l intégrité de l information financière et non financière Mars 2012

Plus en détail

Bibliothécaire/Spécialiste de l information PROFIL DE L OPPORTUNITÉ

Bibliothécaire/Spécialiste de l information PROFIL DE L OPPORTUNITÉ Bibliothécaire/Spécialiste de l information PROFIL DE L OPPORTUNITÉ Septembre 2014 Bibliothécaire/Spécialiste de l information Institut canadien pour la sécurité des patients Lieu de travail : bureau d

Plus en détail

Préambule... 3. Attentes exprimées à l égard de la fusion... 4. Mission... 5. Vision et engagements... 6. Valeurs organisationnelles...

Préambule... 3. Attentes exprimées à l égard de la fusion... 4. Mission... 5. Vision et engagements... 6. Valeurs organisationnelles... POSITIONNEMENT STRATÉGIQUE 2010-2015 TABLE DES MATIÈRES Préambule... 3 Attentes exprimées à l égard de la fusion... 4 Mission... 5 Vision et engagements... 6 Valeurs organisationnelles... 7 Principes de

Plus en détail

ROWING CANADA AVIRON Directeur du développement des affaires* 1.3 CATÉGORIE D EMPLOI : Professionnel à temps plein

ROWING CANADA AVIRON Directeur du développement des affaires* 1.3 CATÉGORIE D EMPLOI : Professionnel à temps plein ROWING CANADA AVIRON Directeur du développement des affaires* 1.0 DESCRIPTION 1.1 ORGANISATION : Association canadienne d aviron amateur (Rowing Canada Aviron ou RCA) 1.2 TITRE : Directeur du développement

Plus en détail

DOMTAR CORPORATION LIGNES DIRECTRICES EN MATIÈRE DE GOUVERNANCE

DOMTAR CORPORATION LIGNES DIRECTRICES EN MATIÈRE DE GOUVERNANCE DOMTAR CORPORATION LIGNES DIRECTRICES EN MATIÈRE DE GOUVERNANCE Rôle du conseil d administration Le conseil est chargé de la gérance générale de la Société et chaque administrateur doit agir au mieux des

Plus en détail

Stratégie nationale d atténuation des catastrophes du Canada

Stratégie nationale d atténuation des catastrophes du Canada Stratégie nationale d atténuation des catastrophes du Canada Avant-propos Les gouvernements fédéral, provinciaux et territoriaux ont reconnu que l atténuation est une importante part d un solide cadre

Plus en détail

Directeur général ou directrice générale du développement Université d Ottawa

Directeur général ou directrice générale du développement Université d Ottawa Directeur général ou directrice générale du développement Université d Ottawa LE POSTE Alors que l Université d Ottawa se dirige vers de nouveaux horizons prometteurs, nous sommes à la recherche d un directeur

Plus en détail

NORME INTERNATIONALE D AUDIT 220 CONTRÔLE QUALITE D UN AUDIT D ETATS FINANCIERS

NORME INTERNATIONALE D AUDIT 220 CONTRÔLE QUALITE D UN AUDIT D ETATS FINANCIERS NORME INTERNATIONALE D AUDIT 220 CONTRÔLE QUALITE D UN AUDIT D ETATS FINANCIERS Introduction (Applicable aux audits d états financiers pour les périodes ouvertes à compter du 15 décembre 2009) SOMMAIRE

Plus en détail

PROCÈS-VERBAUX INTÉGRITÉ ET CONFLITS D INTÉRÊTS COMPOSITION RÔLE ET RESPONSABILITÉS. Étendue générale BANQUE NATIONALE DU CANADA

PROCÈS-VERBAUX INTÉGRITÉ ET CONFLITS D INTÉRÊTS COMPOSITION RÔLE ET RESPONSABILITÉS. Étendue générale BANQUE NATIONALE DU CANADA BANQUE NATIONALE DU CANADA CONSEIL D ADMINISTRATION Les administrateurs sont élus annuellement par les actionnaires pour superviser la gestion, en vertu de la loi, des activités commerciales et des affaires

Plus en détail

APERÇU DE L APPÉTIT POUR LE RISQUE

APERÇU DE L APPÉTIT POUR LE RISQUE OFFICE D'INVESTISSEMENT DES RÉGIMES DE PENSIONS DU SECTEUR PUBLIC (INVESTISSEMENTS PSP) APERÇU DE L APPÉTIT POUR LE RISQUE Le 13 novembre 2014 Introduction Le maintien d une culture axée sur la conscience

Plus en détail

Cent trente-huitième session 20 novembre 2015 Point 9.1 de l ordre du jour provisoire

Cent trente-huitième session 20 novembre 2015 Point 9.1 de l ordre du jour provisoire CONSEIL EXÉCUTIF EB138/28 Cent trente-huitième session 20 novembre 2015 Point 9.1 de l ordre du jour provisoire Options pour renforcer le partage d informations sur les produits diagnostiques, préventifs

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE LA BANQUE TORONTO-DOMINION

CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE LA BANQUE TORONTO-DOMINION CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE LA BANQUE TORONTO-DOMINION Principales responsabilités ~~ Être responsable de l évaluation du rendement, de la rémunération et de

Plus en détail

Profil, fonctions, règles de désignation et statut du Secrétaire général et du Secrétaire général adjoint

Profil, fonctions, règles de désignation et statut du Secrétaire général et du Secrétaire général adjoint Écoles Européennes Bureau du Secrétaire général Secrétariat général Réf. : 2010-D-362-fr-6 Orig. : en Version : fr Profil, fonctions, règles de désignation et statut du Secrétaire général et du Secrétaire

Plus en détail

Bureau du vérificateur général du Canada. Rapport de la revue des pratiques de vérification annuelle. Revues des pratiques effectuées en 2010-2011

Bureau du vérificateur général du Canada. Rapport de la revue des pratiques de vérification annuelle. Revues des pratiques effectuées en 2010-2011 Bureau du vérificateur général du Canada Rapport de la revue des pratiques de vérification annuelle Revues des pratiques effectuées en 2010-2011 Janvier 2011 Revue des pratiques et vérification interne

Plus en détail

Guide d application : Compétences de base des administrateurs (Catégorie 1)

Guide d application : Compétences de base des administrateurs (Catégorie 1) 4711 Yonge Street Suite 700 Toronto ON M2N 6K8 Telephone: 416-325-9444 Toll Free 1-800-268-6653 Fax: 416-325-9722 4711, rue Yonge Bureau 700 Toronto (Ontario) M2N 6K8 Téléphone : 416 325-9444 Sans frais

Plus en détail

PLAN D INTERVENTION ADAPTÉ

PLAN D INTERVENTION ADAPTÉ PLAN D INTERVENTION ADAPTÉ Analyse des dispositions de la Loi sur l Instruction publique (LIP), de la Politique générale pour l établissement des services éducatifs à offrir aux élèves en difficulté d

Plus en détail

Le Conseil des Arts du Canada. Politique de gouvernance

Le Conseil des Arts du Canada. Politique de gouvernance Le Conseil des Arts du Canada Politique de gouvernance Juin 2011 Politique de gouvernance (adoptée en mars 2001, modifiée en janvier 2003, modifiée en décembre 2009, modifiée en juin 2011.) Table des matières

Plus en détail

RÈGLES DE PROCÉDURE POUR LES ÉLECTIONS DE L ICA

RÈGLES DE PROCÉDURE POUR LES ÉLECTIONS DE L ICA RÈGLES DE PROCÉDURE POUR LES ÉLECTIONS DE L ICA Document 214015 1 CONSTITUTION DE LA COMMISSION DES ÉLECTIONS Au moins 18 semaines avant l assemblée générale annuelle, ordinairement lors de sa réunion

Plus en détail

Charte du Comité de gouvernance du conseil d administration de La Banque de Nouvelle-Écosse

Charte du Comité de gouvernance du conseil d administration de La Banque de Nouvelle-Écosse Charte du Comité de gouvernance du conseil d administration de La Banque de Nouvelle-Écosse Le Comité de gouvernance du conseil d administration («le comité») a les obligations et responsabilités décrites

Plus en détail

Agence de la consommation en matière financière du Canada Plan stratégique 2014-2019

Agence de la consommation en matière financière du Canada Plan stratégique 2014-2019 Agence de la consommation en matière financière du Canada Plan stratégique 2014-2019 Notre organisation L Agence de la consommation en matière financière du Canada (ACFC) est un organisme fédéral créé

Plus en détail

Cadre de formation de la profession enseignante

Cadre de formation de la profession enseignante Cadre de formation de la profession enseignante Les membres de l Ordre cherchent à parfaire les connaissances, les compétences et les valeurs énoncées dans les normes d exercice et de déontologie de la

Plus en détail

POLITIQUE NUMÉRO 13 POLITIQUE D ÉVALUATION DE LA CONTRIBUTION DU PERSONNEL D ENCADREMENT DU CÉGEP MARIE-VICTORIN

POLITIQUE NUMÉRO 13 POLITIQUE D ÉVALUATION DE LA CONTRIBUTION DU PERSONNEL D ENCADREMENT DU CÉGEP MARIE-VICTORIN COLLÈGE D'ENSEIGNEMENT GÉNÉRAL ET PROFESSIONNEL MARIE-VICTORIN POLITIQUE NUMÉRO 13 POLITIQUE D ÉVALUATION DE LA CONTRIBUTION DU PERSONNEL D ENCADREMENT DU CÉGEP MARIE-VICTORIN Adoptée le 21 juin 1995 CA-95-20-190

Plus en détail

~ ~ Superviser la gestion des risques de la Banque ~ ~

~ ~ Superviser la gestion des risques de la Banque ~ ~ CHARTE DU COMITÉ DU RISQUE DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE LA BANQUE TORONTO-DOMINION ~ ~ Superviser la gestion des risques de la Banque ~ ~ Principales responsabilités approuver le cadre de gestion des

Plus en détail

DESCRIPTION D'EMPLOI

DESCRIPTION D'EMPLOI DESCRIPTION D'EMPLOI Nom de l établissement : CENTRE DE RÉADAPTATION LA MYRIADE Titre de la fonction : Catégorie de fonction : Code de la fonction : 799 à la clientèle, volet professionnel Conseiller cadre

Plus en détail

Guide de rédaction. Plan d affaires d une entreprise ou d un projet d économie sociale

Guide de rédaction. Plan d affaires d une entreprise ou d un projet d économie sociale Guide de rédaction Plan d affaires d une entreprise ou d un projet d économie sociale Table des matières LA PRÉSENTATION DU PROJET 1.1. Le résumé du projet 1.2. L utilité sociale du projet 1.3. Le lien

Plus en détail

Association canadienne pour la santé mentale SECTION D OTTAWA

Association canadienne pour la santé mentale SECTION D OTTAWA DESCRIPTION DU POSTE D INTERVENANT-PIVOT Association canadienne pour la santé mentale SECTION D OTTAWA Titre : Intervenant-pivotRelève du : Gestionnaire du programme Programme : Services de soutien communautaireapprouvé

Plus en détail

PROTOCOLE D ENTENTE ENTRE LA SOCIÉTÉ DU CENTRE DES CONGRÈS D OTTAWA LE MINISTRE DU TOURISME

PROTOCOLE D ENTENTE ENTRE LA SOCIÉTÉ DU CENTRE DES CONGRÈS D OTTAWA LE MINISTRE DU TOURISME PROTOCOLE D ENTENTE ENTRE LA SOCIÉTÉ DU CENTRE DES CONGRÈS D OTTAWA ET LE MINISTRE DU TOURISME 1. OBJECTIF L objectif de ce protocole d entente (PE) consiste à établir le cadre de responsabilité et les

Plus en détail

Cégep de Sherbrooke. Les objectifs Les objectifs qui ont guidé ce projet sont :

Cégep de Sherbrooke. Les objectifs Les objectifs qui ont guidé ce projet sont : The following information is an excerpt from the Letter of Intent submitted to the J.W. McConnell Family Foundation in response to the RECODE Request for Proposals of Spring 2014. Cégep de Sherbrooke Description

Plus en détail

Profil santå et hygiçne du milieu

Profil santå et hygiçne du milieu Faire des Ävaluations de l impact sur l environnement Älaborer un plan de gestion de projet pour l Åtude d Åvaluation des råpercussions des amånagements proposås, des changements Ñ apporter au fonctionnement

Plus en détail

CHARTE DU PARTENARIAT MONDIAL POUR L ÉDUCATION

CHARTE DU PARTENARIAT MONDIAL POUR L ÉDUCATION CHARTE DU PARTENARIAT MONDIAL POUR L ÉDUCATION Dernière mise à jour : novembre 2013 (Décision BOD/2013/11-02) éducation de qualité pour tous les enfants page 1 de 15 Chartre du PME PRÉAMBULE 1.1 Le Partenariat

Plus en détail

Services météorologiques, hydrologiques et climatologiques: compétences requises des formateurs

Services météorologiques, hydrologiques et climatologiques: compétences requises des formateurs Services météorologiques, hydrologiques et climatologiques: compétences requises des formateurs Au sein d un Service météorologique et hydrologique national (SMHN) ou d un service apparenté, différents

Plus en détail

1. PRINCIPES DIRECTEURS...1 2. OBLIGATIONS...1 3. DÉROGATIONS...3 4. CONTRAVENTIONS...3 5. COMMUNICATIONS...3 6. AFFIRMATION...4

1. PRINCIPES DIRECTEURS...1 2. OBLIGATIONS...1 3. DÉROGATIONS...3 4. CONTRAVENTIONS...3 5. COMMUNICATIONS...3 6. AFFIRMATION...4 BANQUE DE DÉVELOPPEMENT DU CANADA CODE DE CONDUITE DU CONSEIL D ADMINISTRATION TABLE DES MATIÈRES 1. PRINCIPES DIRECTEURS...1 2. OBLIGATIONS...1 3. DÉROGATIONS...3 4. CONTRAVENTIONS...3 5. COMMUNICATIONS...3

Plus en détail

POLITIQUE DE COMMUNICATION

POLITIQUE DE COMMUNICATION POLITIQUE DE COMMUNICATION Mise à jour en juillet 2010 POLITIQUE DE COMMUNICATION 1. MISE EN CONTEXTE... 2 2. FONDEMENTS DE LA POLITIQUE DE COMMUNICATION... 2 3. MISSION DU MINISTÈRE... 2 4. VALEURS...

Plus en détail

2 Trousse d orientation et de formation des conseils d administration des CRFM

2 Trousse d orientation et de formation des conseils d administration des CRFM 2 Trousse d orientation et de formation des conseils d administration des CRFM Avant-propos 3 Trousse d orientation et de formation des conseils d administration des CRFM Trousse d orientation et de formation

Plus en détail

Audit du cadre de gestion de Sécurité et assurance de mission

Audit du cadre de gestion de Sécurité et assurance de mission Audit du cadre de gestion de Sécurité et assurance de mission RAPPORT D AUDIT Projet # 14/15 01 02 préparé par la Direction, audit et évaluation JUIN 2015 AUDIT DU CADRE DE GESTION DE SÉCURITÉ ET ASSURANCE

Plus en détail

ANNEXE F MANDAT DU COMITÉ DE GOUVERNANCE D ENTREPRISE

ANNEXE F MANDAT DU COMITÉ DE GOUVERNANCE D ENTREPRISE Le conseil d administration a constitué le Comité de gouvernance d entreprise (le «comité») pour le seconder dans son devoir de supervision de l efficacité du système de gouvernance d entreprise de la

Plus en détail

RAPPORT SUR LA MISE EN ŒUVRE DES PRINCIPES DU CRPI PAR LES ASSOCIATIONS DE L INDUSTRIE

RAPPORT SUR LA MISE EN ŒUVRE DES PRINCIPES DU CRPI PAR LES ASSOCIATIONS DE L INDUSTRIE Le Conseil canadien des responsables de la réglementation d assurance (CCRRA) et Les Organismes de réglementation des services d assurance au Canada (CISRO) Projet d examen de la mise en œuvre du Comité

Plus en détail

www.ekos.com Préparé par :

www.ekos.com Préparé par : SOMMAIRE Préparé par : EKOS RESEARCH ASSOCIATES Ottawa 359, rue Kent, bureau 300 Ottawa (Ontario) K2P 0R6 Tél. : 613-235-7215 Téléc. : 613-235-8498 Courriel : pobox@ekos.com Toronto 181, avenue Harbord

Plus en détail

TEMBEC INC. MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION

TEMBEC INC. MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION 1 TEMBEC INC. MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION I. INTRODUCTION A. Objet et objectifs Le Conseil d administration (le «Conseil») de la société par actions Tembec Inc. (la «Société») est responsable de

Plus en détail

D I S T I N C T I O N C O O P É R AT I V E 2 0 1 1 COOPÉRER POUR CRÉER L AVENIR

D I S T I N C T I O N C O O P É R AT I V E 2 0 1 1 COOPÉRER POUR CRÉER L AVENIR D I S T I N C T I O N C O O P É R AT I V E 2 0 1 1 COOPÉRER POUR CRÉER L AVENIR démocratie égalité équité Coopérer pour crée l avenir Pour un monde + responsable + équitable + durable En faisant affaire

Plus en détail

SUR L ACCUEIL D UN STAGIAIRE

SUR L ACCUEIL D UN STAGIAIRE Guide d information SUR L ACCUEIL D UN STAGIAIRE 3 UNE RESSOURCE DE CHOIX POUR VOTRE ORGANISATION LE STAGIAIRE Les stagiaires de l ENAP sont des étudiants désirant compléter leur programme d études de

Plus en détail

RÈGLEMENTS. (Actes pris en application des traités CE/Euratom dont la publication est obligatoire)

RÈGLEMENTS. (Actes pris en application des traités CE/Euratom dont la publication est obligatoire) 14.8.2009 Journal officiel de l Union européenne L 211/1 I (Actes pris en application des traités CE/Euratom dont la publication est obligatoire) RÈGLEMENTS RÈGLEMENT (CE) n o 713/2009 DU PARLEMENT EUROPÉEN

Plus en détail

CHARTE DU CONSEIL D ADMINISTRATION

CHARTE DU CONSEIL D ADMINISTRATION 1 ÉNONCÉ DE POLITIQUE CHARTE DU CONSEIL D ADMINISTRATION Le conseil d administration de Cogeco inc. (la «Société») est élu par les actionnaires de la Société afin de surveiller la gestion de l ensemble

Plus en détail

UNE VISION COMMUNE 2 PLAN STRATÉGIQUE : 2016-2018

UNE VISION COMMUNE 2 PLAN STRATÉGIQUE : 2016-2018 PLAN STRATÉGIQUE 2016-2018 UNE VISION COMMUNE 2 PLAN STRATÉGIQUE : 2016-2018 À ses débuts, le Centre d excellence de l Ontario en santé mentale des enfants et des adolescents (le Centre) était une petite

Plus en détail

VALEURS FONDAMENTALES : INTEGRITE, PROFESSIONALISME, RESPECT DE LA DIVERSITE TERMES DE REFERENCE

VALEURS FONDAMENTALES : INTEGRITE, PROFESSIONALISME, RESPECT DE LA DIVERSITE TERMES DE REFERENCE VALEURS FONDAMENTALES : INTEGRITE, PROFESSIONALISME, RESPECT DE LA DIVERSITE TERMES DE REFERENCE Agence des Nations Unies : Titre : Lieu : Durée : Bureau Régional de l ONUDC pour l Afrique de l'ouest et

Plus en détail

Examen des pratiques de gestion du bureau régional de la Saskatchewan Rapport final Le 15 octobre 2008

Examen des pratiques de gestion du bureau régional de la Saskatchewan Rapport final Le 15 octobre 2008 Examen des pratiques de gestion du bureau régional de la Saskatchewan Rapport final Le 15 octobre 2008 SGGID n o 1618301 1 Objectifs de l examen Déterminer si les contrôles et les pratiques du bureau régional

Plus en détail

Amélioration de la production de rapports pancanadiens sur la performance du système de santé à l ICIS

Amélioration de la production de rapports pancanadiens sur la performance du système de santé à l ICIS Contexte Amélioration de la production de rapports pancanadiens sur la performance du système de santé à l ICIS De nombreux pays publient régulièrement des rapports sur la performance de leur système de

Plus en détail

«Management et Direction de Projets»

«Management et Direction de Projets» Centrale Paris & Cegos Vos partenaires pour un nouvel élan dans votre carrière MASTERE SPECIALISE «Management et Direction de Projets» Bienvenue! René Palacin Responsable pédagogique MS Management et Direction

Plus en détail

Document 9 : Ligne 4860 Travail avec un collecteur de fonds externe ou contractuel

Document 9 : Ligne 4860 Travail avec un collecteur de fonds externe ou contractuel Document 9 : Ligne 4860 Travail avec un collecteur de fonds externe ou contractuel Un organisme de bienfaisance enregistré peut retenir les services d un collecteur de fonds professionnel pour gérer ses

Plus en détail

Liste de vérification Activités en matière de santé et de sécurité

Liste de vérification Activités en matière de santé et de sécurité Liste de vérification Activités en matière de santé et de sécurité Workplace Health, Safety and Compensation Commission of New Brunswick WHSCC CSSIAT Commission de la santé, de la sécurité et de l indemnisation

Plus en détail

Grille de compétences des détenteurs de permis de comptabilité publique

Grille de compétences des détenteurs de permis de comptabilité publique Grille de compétences des détenteurs de permis de comptabilité publique Introduction et table des matières page 1 Introduction Élaborée en concertation par les trois ordres comptables (CMA, CA et CGA),

Plus en détail

Description de fonction

Description de fonction Description de fonction Titre de la fonction : Catégorie de fonction : travail et en santé sécurité au travail Cadre intermédiaire Code de la fonction : 599 Classe salariale : Classe 14 Titre de la supérieure

Plus en détail

Guide à l intention de l étudiant CA

Guide à l intention de l étudiant CA Guide à l intention de l étudiant CA Exigences en matière d expérience pratique 2010 En vigueur le 1 er septembre 2010 Table des matières Nouvelles exigences en matière d expérience pratique Introduction...........

Plus en détail

Stratégies d orientation du conseil d administration «Outils et ressources pour aider votre conseil à passer rapidement à la vitesse supérieure»

Stratégies d orientation du conseil d administration «Outils et ressources pour aider votre conseil à passer rapidement à la vitesse supérieure» Stratégies d orientation du conseil d administration «Outils et ressources pour aider votre conseil à passer rapidement à la vitesse supérieure» Document préparé par la Ministère du Mieux-être, de la Culture

Plus en détail

Continuer de bien gérer l environnement. Un cadre de gestion environnementale pour Construction de Défense Canada

Continuer de bien gérer l environnement. Un cadre de gestion environnementale pour Construction de Défense Canada Un cadre de gestion environnementale pour Construction de Défense Canada Mai 2002 Table des matières La politique de gestion environnementale de CDC 1 Message du président et chef de la direction 2 À propos

Plus en détail

DESCRIPTION D AFFECTATION DE VOLONTAIRE VNU

DESCRIPTION D AFFECTATION DE VOLONTAIRE VNU DESCRIPTION D AFFECTATION DE VOLONTAIRE VNU Préambule: Le programme des Volontaires des Nations Unies (VNU) est au sein des Nations Unies l organisation qui, au niveau mondial, est chargée de promouvoir

Plus en détail

APPEL D OFFRES DE SERVICES PROFESSIONNELS

APPEL D OFFRES DE SERVICES PROFESSIONNELS APPEL D OFFRES DE SERVICES PROFESSIONNELS POUR L ÉVALUATION D IMPACT DU PROGRAMME NATIONAL LEADERSHIP DE SERVICE 1. L Arche, qu est-ce que c est? ; «L'Arche rassemble des personnes, avec et sans déficience

Plus en détail

Trusts internationaux à Chypre

Trusts internationaux à Chypre Trusts internationaux à Chypre Trusts internationaux chypriotes critères de qualification La Loi sur les trusts internationaux de 1992 complète la Loi sur les fiduciaires, elle-même basée sur la Loi britannique

Plus en détail

COMPTE RENDU SUR L ÉTAT DE LA MISE EN ŒUVRE DU PLAN D ACTION RAPPORT AU COMITÉ DE VÉRIFICATION EN DATE DU 30 SEPTEMBRE 2011

COMPTE RENDU SUR L ÉTAT DE LA MISE EN ŒUVRE DU PLAN D ACTION RAPPORT AU COMITÉ DE VÉRIFICATION EN DATE DU 30 SEPTEMBRE 2011 COMPTE RENDU SUR L ÉTAT DE LA MISE EN ŒUVRE DU RAPPORT AU COMITÉ DE VÉRIFICATION EN DU 30 SEPTEMBRE 2011 D APPROBATION : 24 SEPTEMBRE 2010 1. Pour faciliter l obtention de bons résultats sur les plans

Plus en détail

Services de liquidateur. Alléger le fardeau

Services de liquidateur. Alléger le fardeau Services de liquidateur Alléger le fardeau C est un honneur d être désigné liquidateur*. Mais c est également une lourde responsabilité. Les questions juridiques, fiscales et administratives peuvent rendre

Plus en détail

AVIS DE VACANCE DE POSTE TEMPORAIRE. Titre fonctionnel P-3 Économiste. Département/Division/Section RITD-ATPC

AVIS DE VACANCE DE POSTE TEMPORAIRE. Titre fonctionnel P-3 Économiste. Département/Division/Section RITD-ATPC UNITED NATIONS NATIONS UNIES Réf. No. HRSS/15/08/1262 AVIS DE VACANCE DE POSTE TEMPORAIRE Classe Titre fonctionnel P-3 Économiste Département/Division/Section RITD-ATPC Groupe professionnel Affaires Économiques

Plus en détail

ACCORD DE 2013 SUR LE MANDAT DE L ASSOCIATION CANADIENNE DES ENTRAÎNEURS

ACCORD DE 2013 SUR LE MANDAT DE L ASSOCIATION CANADIENNE DES ENTRAÎNEURS Annexe 1 ACCORD DE 2013 SUR LE MANDAT DE L ASSOCIATION CANADIENNE DES ENTRAÎNEURS Les ministres des gouvernements fédéral et provinciaux/territoriaux responsables du Sport, de l Activité physique et des

Plus en détail

RÉPONSE DU SERVICE CORRECTIONNEL DU CANADA À L ENQUÊTEUR CORRECTIONNEL SUITE À SA CORRESPONDANCE DU 10 JANVIER 2014

RÉPONSE DU SERVICE CORRECTIONNEL DU CANADA À L ENQUÊTEUR CORRECTIONNEL SUITE À SA CORRESPONDANCE DU 10 JANVIER 2014 RÉPONSE DU SERVICE CORRECTIONNEL DU CANADA À L ENQUÊTEUR CORRECTIONNEL SUITE À SA CORRESPONDANCE DU 10 JANVIER 2014 MISE À JOUR DE L ENQUÊTE À L ÉTABLISSEMENT KENT (mars 2014) La gestion des ressources

Plus en détail

PROFIL DU CONSEIL D ADMINISTRATION APPROUVÉ PAR LE CONSEIL D ADMINISTRATION DE CDC LE 8 DÉCEMBRE 2015 (Modifie le profil en date du 30 mars 2009)

PROFIL DU CONSEIL D ADMINISTRATION APPROUVÉ PAR LE CONSEIL D ADMINISTRATION DE CDC LE 8 DÉCEMBRE 2015 (Modifie le profil en date du 30 mars 2009) CONSTRUCTION DE DÉFENSE (1951) LIMITÉE PROFIL DU CONSEIL D ADMINISTRATION APPROUVÉ PAR LE CONSEIL D ADMINISTRATION DE CDC LE 8 DÉCEMBRE 2015 (Modifie le profil en date du 30 mars 2009) Mission de la Société

Plus en détail

Direction de l audit de Ressources naturelles Canada. Rapport sur l inspection des pratiques. Le 5 décembre 2013

Direction de l audit de Ressources naturelles Canada. Rapport sur l inspection des pratiques. Le 5 décembre 2013 Direction de l audit de Ressources naturelles Canada Rapport sur l inspection des pratiques Le 5 décembre 2013 Ressources naturelles Canada Rapport sur l inspection des pratiques BUT Le présent document

Plus en détail

GUY BÉLANGER CONSEILLER EN DO 1

GUY BÉLANGER CONSEILLER EN DO 1 FICHE D APPRÉCIATION D UNE ACTIVITÉ OU D UNE TÂCHE DÉLÉGUÉE Nom du délégateur (gestionnaire) : Nom du délégataire (collaborateur) : Service : Période d évaluation : GUY NÉLANGER Dernière MAJ : Juillet

Plus en détail

TEMBEC INC. CHARTE DU COMITÉ DE VÉRIFICATION

TEMBEC INC. CHARTE DU COMITÉ DE VÉRIFICATION TEMBEC INC. CHARTE DU COMITÉ DE VÉRIFICATION I. RAISON D ÊTRE ET OBJECTIFS GLOBAUX Le Comité de vérification (le «Comité») aide le Conseil d administration (le «Conseil») de la société par actions Tembec

Plus en détail

RÈGLE 2400 RELATIONS ENTRE LES COURTIERS MEMBRES ET DES ENTITÉS DE SERVICES FINANCIERS : PARTAGE DE BUREAUX INTRODUCTION La présente Règle établit

RÈGLE 2400 RELATIONS ENTRE LES COURTIERS MEMBRES ET DES ENTITÉS DE SERVICES FINANCIERS : PARTAGE DE BUREAUX INTRODUCTION La présente Règle établit RÈGLE 2400 RELATIONS ENTRE LES COURTIERS MEMBRES ET DES ENTITÉS DE SERVICES FINANCIERS : PARTAGE DE BUREAUX INTRODUCTION La présente Règle établit des lignes directrices à l intention des courtiers membres

Plus en détail

CHARTE DU CONSEIL D ADMINISTRATION

CHARTE DU CONSEIL D ADMINISTRATION Version 1.00, 2015 CHARTE DU CONSEIL D ADMINISTRATION APPROUVÉE PAR LE CONSEIL D ADMINISTRATION LE 8 DÉCEMBRE 2015 Préface 1. La présente charte a été adoptée par le conseil d administration (le «Conseil

Plus en détail

P. O. Box 3243, Addis Ababa, ETHIOPIA Tel.: (251-11) 5517700 Fax: (251-11) 5517844 www.au.int AVIS DE VACANCE DE POSTE COMMISSAIRE DE POLICE

P. O. Box 3243, Addis Ababa, ETHIOPIA Tel.: (251-11) 5517700 Fax: (251-11) 5517844 www.au.int AVIS DE VACANCE DE POSTE COMMISSAIRE DE POLICE AFRICAN UNION UNION AFRICAINE 1. Poste: AVIS DE VACANCE DE POSTE COMMISSAIRE DE POLICE UNIÃO AFRICANA P. O. Box 3243, Addis Ababa, ETHIOPIA Tel.: (251-11) 5517700 Fax: (251-11) 5517844 www.au.int Titre

Plus en détail

DIRECTIVES ET NORMES EN MATIÈRE DE PRINCIPE

DIRECTIVES ET NORMES EN MATIÈRE DE PRINCIPE Les versions actuelles des documents approuvés sont mises à jour en ligne. Les copies imprimées ne sont pas contrôlées. Page 1 de 5 DIRECTIVES ET NORMES EN MATIÈRE DE PRINCIPE ADMINISTRATEURS, DIRIGEANTS,

Plus en détail

Manuel des comités d école consultatifs de la Nouvelle-Écosse

Manuel des comités d école consultatifs de la Nouvelle-Écosse Manuel des comités d école consultatifs de la Nouvelle-Écosse Manuel des comités d école consultatifs de la Nouvelle-Écosse Octobre 2011 Manuel des comités d école consultatifs de la Nouvelle-Écosse Droit

Plus en détail

Évaluation des Prix et des bourses spéciales du CRSH. Résumé

Évaluation des Prix et des bourses spéciales du CRSH. Résumé Évaluation des Prix et des bourses spéciales du CRSH Résumé 18 avril 2012 PRÉFACE ET REMERCIEMENTS BOURSES SPÉCIALES ET PRIX DU CRSH Le Conseil de recherches en sciences humaines (CRSH) est l organisme

Plus en détail

Elaborer son guide de Procédures avec l outil CAP PERFORMANCE. Serge ANOUCHIAN

Elaborer son guide de Procédures avec l outil CAP PERFORMANCE. Serge ANOUCHIAN Elaborer son guide de Procédures avec l outil CAP PERFORMANCE Serge ANOUCHIAN Plan de l intervention Le manuel du cabinet : Quelques rappels, Le GEP, un rappel nécessaire Les outils à votre disposition

Plus en détail

ORTHOPHONISTES AYANT RECOURS AU PERSONNEL DE SOUTIEN

ORTHOPHONISTES AYANT RECOURS AU PERSONNEL DE SOUTIEN ÉNONCÉ DE PRINCIPE ORTHOPHONISTES AYANT RECOURS AU PERSONNEL DE SOUTIEN DATE D APPROBATION: octobre 2007 NOUVELLE MISE EN PAGE: mai 2014 Les tâches que l orthophoniste assigne au personnel de soutien,

Plus en détail

World Tourism Organization (UNWTO) - A Specialized Agency of the United Nations

World Tourism Organization (UNWTO) - A Specialized Agency of the United Nations Termes de Référence Recrutement d un volontaire de l OMT pour le projet «Augmenter l impact du développement touristique sur l économie locale dans la région de Jacmel, Haïti» dans le cadre du Programme

Plus en détail

23 avril 2015. Objet : Compétences du conseil de l ACEI et diversité de ses effectifs. Cher Paul,

23 avril 2015. Objet : Compétences du conseil de l ACEI et diversité de ses effectifs. Cher Paul, 23 avril 2015 Paul Andersen Président du comité des mises en candidatures Autorité canadienne pour les enregistrements Internet 350, rue Sparks, bureau 306 Ottawa (Ontario) K1R 7S8 Objet : Compétences

Plus en détail

Politique d enquête de sécurité sur le personnel

Politique d enquête de sécurité sur le personnel ITAMS CIHR IRSC Canadian Institutes of Health Research Instituts de recherche en santé du Canada Politique d enquête de sécurité sur le personnel Table des matières 1. Date d entrée en vigueur... 3 2.

Plus en détail

INSTRUCTION N 008 RELATIVE A L ORGANISATION DU CONTROLE INTERNE DES COOPERATIVES D EPARGNE ET DE CREDIT ET DES INSTITUTIONS DE MICRO FINANCE

INSTRUCTION N 008 RELATIVE A L ORGANISATION DU CONTROLE INTERNE DES COOPERATIVES D EPARGNE ET DE CREDIT ET DES INSTITUTIONS DE MICRO FINANCE INSTRUCTION N 008 RELATIVE A L ORGANISATION DU CONTROLE INTERNE DES COOPERATIVES D EPARGNE ET DE CREDIT ET DES INSTITUTIONS DE MICRO FINANCE La Banque Centrale du Congo, Vu la loi n 005 du 07 mai 2002

Plus en détail

Banque Canadienne Impériale de Commerce Mandat du Comité de la rémunération et des ressources du personnel de direction

Banque Canadienne Impériale de Commerce Mandat du Comité de la rémunération et des ressources du personnel de direction 1 1. Objectif (1) La principale fonction du Comité de la rémunération et des ressources du personnel de direction est d aider le conseil d administration à s acquitter de ses responsabilités en matière

Plus en détail

GBIF (2008) Vers l établissement d un point nodal opérationnel de participants du GBIF : définitions et considérations générales.

GBIF (2008) Vers l établissement d un point nodal opérationnel de participants du GBIF : définitions et considérations générales. Titre: Type de document: Expéditeur: Auteur(s) principal(aux)/ contact(s): Vers l établissement d un point nodal opérationnel de participants du GBIF : définitions et considérations générales Présentation

Plus en détail

Ordre des enseignantes et des enseignants de l Ontario Cadre de formation de la profession enseignante

Ordre des enseignantes et des enseignants de l Ontario Cadre de formation de la profession enseignante Ordre des enseignantes et des enseignants de l Ontario Cadre de formation de la profession enseignante Table des matières Cadre de formation de la profession enseignante... 1 Normes d exercice, normes

Plus en détail