Qualité Tourisme et taux d occupation. Observatoire Régional du Tourisme SEM Régionale des Pays de la Loire août

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Qualité Tourisme et taux d occupation. Observatoire Régional du Tourisme SEM Régionale des Pays de la Loire août 2008 1"

Transcription

1 Qualité Tourisme et taux d occupation 1

2 Objectif Evaluer l impact de la possession de la marque «Qualité Tourisme», pour un camping ou un hôtel, sur le niveau de ses taux d occupation mensuels. Cette note sera complétée en 2009 par l analyse des résultats de la saison Résultats Les campings marqués Qualité Tourisme ont une fréquentation supérieure sur le cœur de la saison. Les hôtels marqués Qualité Tourisme ont une fréquentation supérieure pour la clientèle affaires. Méthode Un grand nombre de variables peut impacter le niveau de la fréquentation : la localisation géographique (urbain, littoral, rural), la taille de l établissement mesurée en nombre d emplacements ou nombre de chambres, le mode de gestion (gestion privée, gestion publique pour les campings ; chaine intégrée, chaine volontaire, indépendants pour les hôtels), le classement de l établissement La méthode consiste à neutraliser l impact de ces variables sur la fréquentation de façon à ne retenir que l effet de la possession de la marque qualité tourisme sur les taux d occupation. Pour cela, la comparaison de la fréquentation des établissements marqués «Qualité Tourisme» et non marqués s effectue dans des strates équivalentes. Par exemple, les taux d occupation des campings marqués «Qualité Tourisme» sur le littoral, à gestion privée et classés 3* seront comparés avec les mêmes campings non marqués. Campings : les campings Qualité Tourisme du panel ont une fréquentation supérieure sur le cœur de la saison. Les taux d occupation pour les strates retenues Ici, 4 strates ont été retenues : littoral, gestion privée, 4* et 3* ; rural, 3*, gestion privée et gestion municipale ou associative. Les autres croisements possibles (dont les campings urbains et littoraux à gestion municipale ou associative) n ont pu être retenus faute d un nombre de points suffisants pour être significatif. Le tableau, ci-dessous, détermine dans chacune de ces strates l écart entre les taux d occupation des campings Qualité Tourisme (QT) et des campings non marqués (NQT). Un écart positif signifie que les campings marqués Qualité Tourisme ont des taux d occupation supérieurs. Ecart du taux d occupation QT NQT 1) Littoral gestion privée 4* 2) Littoral gestion privée 3* 3) Rural gestion privée 3* 4) Rural gestion municipale ou associative 3* mai-06 Juin-06 juil-06 août-06 sept-06 Saison 2006 Mai-07 Juin-07 juil-07 août-07 sept-07 Saison ,1% 6,1% 12,6% 5,2% 4,7% 8,3% 3,1% 3,8% 8,4% 14,4% 3,1% 4,2% 1,7% 1,6% 13,6% 12,6% 12,8% 8,2% 5,7% 4,5% 10,8% 14,6% 10,2% 9,1% 6, 19,3% 19,6% 15,5% 6,4% 12,6% 4,5% 16,2% 30, 29, 3,8% 16,4% 1,1% 10,1% 21,3% 23,9% 6,9% 13, 1,5% 0,9% 12, 16,7% 3,8% 6,4% Pour la strate 4, un camping marqué «Qualité Tourisme» possédait des taux d occupations anormalement bas, sans doute dus à une erreur de saisie. Nous avons retiré ce camping de l analyse. Source : Cyvel Stats 2

3 1) Les campings Qualité Tourisme du panel ont un meilleur taux d occupation, quelle que soit la strate analysée. 2) Dans la strate 2 (littoraux, gestion privée, 3*), les campings Qualité Tourisme du panel ont entre 10 et 12 point de plus de taux d occupation pour le cœur de saison (mois de juillet et août) et la fin de saison (septembre). 3) Sur les territoires ruraux, les campings Qualité Tourisme du panel connaissent une nette amélioration de la fréquentation sur le cœur de saison (mois de juillet et août). Graphiques pour les strates retenues 9 8 strate : littoral, gestion privée, 4* QT NQT 9 8 strate : littoral, gestion privée, 3* QT NQT m- 06 j - 06 j - 06 a - 06 s - 06 m - 07 j - 07 j - 07 a - 07 s - 07 m- 06 j - 06 j - 06 a - 06 s - 06 m - 07 j - 07 j - 07 a - 07 s

4 7 strate : rural, gestion privée, 3* QT NQT 8 strate : rural, gestion publique, 3* QT NQT m- 06 j - 06 j - 06 a - 06 s - 06 m - 07 j - 07 j - 07 a - 07 s - 07 m- 06 j - 06 j - 06 a - 06 s - 06 m - 07 j - 07 j - 07 a - 07 s - 07 Hôtels : les hôtels Qualité Tourisme du panel ont une fréquentation supérieure pour la clientèle affaires Les taux d occupation pour les strates retenues Ici, 6 strates ont été retenues, le «haut de gamme» regroupe les 3* et 4*. Strates retenues Espaces Chaîne intégrée (Accor, Campanile, Novotel, Mercure ) Chaîne volontaire (Logis de France, relais et Châteaux, Citotel ) Indépendant Littoral 2* (de juin à septembre) Rural 2* et Haut de gamme Urbain 2* 2* et Haut de gamme Les tableaux, ci-dessous, déterminent dans chacune de ces strates, l écart entre les taux d occupation des hôtels Qualité Tourisme (QT) et des hôtels non marqués (NQT) pour les TO globaux, motifs affaires, motifs loisirs. Un écart positif signifie que les hôtels marqués Qualité Tourisme ont des taux d occupation supérieurs. L analyse porte sur l année

5 Taux d occupation «Global» Ecart du TO global chaine intégrée chaine volontaire Indépendant 2007 (QT - NQT) 2* haut de gamme (3*,4*) 2* haut de gamme (3*,4*) 2* haut de gamme (3*,4*) littoral 8% rural -1% 5% urbain 17% -6% -2% Taux d occupation «Affaires» Ecart du TO affaires chaine intégrée chaine volontaire indépendant 2007 (QT - NQT) 2* haut de gamme (3*,4*) 2* haut de gamme (3*,4*) 2* haut de gamme (3*,4*) littoral 9% rural -3% 8% urbain 17% 18% 8% Taux d occupation «Loisirs» Ecart du TO loisirs chaine intégrée chaine volontaire indépendant 2007 (QT - NQT) 2* haut de gamme (3*,4*) 2* haut de gamme (3*,4*) 2* haut de gamme (3*,4*) littoral -1% rural 2% -4% urbain -23% -9% 1) Les hôtels Qualité Tourisme indépendants et en chaînes intégrées ont des taux d occupation globaux supérieurs. Concernant les hôtels appartenant à des chaînes volontaires, le bilan est plus mitigé, seuls les hôtels hauts de gamme ruraux semblent bénéficier de la marque, mais il faut analyser la situation selon le type de clientèle. 2) Les taux d occupation pour la clientèle affaires des hôtels Qualité Tourisme sont supérieurs, surtout dans les villes. 3) Pour la clientèle loisir, les hôtels marqués ont des taux d occupation inférieurs ou égaux aux hôtels non marqués. La marque Qualité Tourisme n est peut être pas encore bien connue auprès du grand public. 4) Pour les chaînes volontaires, il semble y avoir peu d effet pour les 2* ruraux, quelle que soit la clientèle. Dans les autres chaines volontaires, la marque qualité tourisme semble profiter à la clientèle affaires. Effectivement, l écart est positif sur tous les mois de 2007, pour le taux d occupation affaires et négatif pour le taux d occupation loisirs. 5

6 Graphiques pour les strates retenues littoral indépendants 2 * (TO 2007) QT TO global NQT TO global 6

7 littoral indépendants 2 * (TO affaires 2007) littoral indépendants 2 * (TO loisirs 2007) 18% 16% 14% 12% 8% 6% 4% QT TO affaires NQT TO affaires QT TO loisirs NQT TO loisirs 2% rural chaîne volontaire 2 *(TO global 2007) 8 7 QT TO global NQT TO global

8 45% rural chaîne volontaire 2 * (TO affaires 2007) 5 rural chaîne volontaire 2 * (TO loisirs 2007) 4 35% 3 25% 2 15% 5% QT TO affaires NQT TO affaires 45% 4 35% 3 25% 2 15% 5% QT TO loisirs NQT TO loisirs rural chaîne volontaire haut de gamm e (TO global 2007) 8 7 QT TO global NQT TO global

9 4 rural chaîne volontaire haut de gamme (TO affaires 2007) 6 rural chaîne volontaire haut de gamme (TO loisirs 2007) 35% 3 25% 5 4 QT TO loisirs NQT TO loisirs % 5% QT TO affaires NQT TO affaires 2 urbain chaîne intégrée 2* (TO global 2007) QT TO global NQT TO global

10 7 urbain chaine intégrée 2* (TO affaires 2007) 6 urbain chaine intégrée 2* (TO loisirs 2007) QT TO loisirs NQT TO loisirs QT TO affaires 2 NQT TO affaires urbain chaîne volontaire 2* (TO global 2007) 9 8 QT TO global NQT TO global

11 urbain chaine volontaire 2* (TO loisirs 2007) 6 urbain chaine volontaire 2* (TO affaires 2007) QT TO loisirs NQT TO loisirs QT TO affaires NQT TO affaires 3 2 urbain chaîne volontaire haut de gamme (TO global 2007) 9 8 QT TO global NQT TO global

12 urbain chaine volontaire haut de gamme (TO affaires 2007) 4 urbain chaine volontaire haut de gamme (TO loisirs 2007) 35% % 5 4 QT TO loisirs NQT TO loisirs 2 15% 5% QT TO affaires NQT TO affaires

Tourisme en Indre et Loire

Tourisme en Indre et Loire Les Collections de l OE2T Collection : Touraine au Jardin des Chiffres Edition août 2012 Tourisme en Indre et Loire L hôtellerie de tourisme Sommaire Introduction 1 L offre en hôtels 2 La fréquentation

Plus en détail

L hôtellerie dans l Orne en 2015 : chiffres et caractéristiques

L hôtellerie dans l Orne en 2015 : chiffres et caractéristiques L hôtellerie dans l Orne en 2015 : Collection Etudes sous-collection Tourisme et CHR. Juillet 2015 Sommaire Le parc hôtelier ornais homologué «Tourisme» au 1er janvier 2015... 4 Répartition par catégorie...

Plus en détail

BILAN HÔTELLERIE ANNÉE 2014

BILAN HÔTELLERIE ANNÉE 2014 BILAN HÔTELLERIE ANNÉE 2014 Cette publication a été réalisée par le Comité Départemental du Tourisme Haute Bretagne Ille-et-Vilaine à partir de l analyse des résultats de l Enquête de fréquentation hôtelière

Plus en détail

HOTELLERIE AVRIL A SEPTEMBRE 2010 SUD VENDEE TOURISME. Un taux d'occupation de 69% en saison. Les taux d'occupation par catégorie

HOTELLERIE AVRIL A SEPTEMBRE 2010 SUD VENDEE TOURISME. Un taux d'occupation de 69% en saison. Les taux d'occupation par catégorie HOTELLERIE AVRIL A SEPTEMBRE SUD VENDEE TOURISME Un taux d'occupation de 69% en saison Clientèle internationale : % des nuitées % Belgique % 8% 6% % % % % % 5% 5% 55% 5% % 5% 7% 9% 8% 5% Avril Mai Juin

Plus en détail

La fréquentation hôtelière (INSEE/DGE/CRT et partenaires régionaux)

La fréquentation hôtelière (INSEE/DGE/CRT et partenaires régionaux) La fréquentation hôtelière (INSEE/DGE/CRT et partenaires régionaux) Méthodologie L'enquête de fréquentation dans l'hôtellerie de tourisme est une enquête nationale, effectuée par sondage auprès d'un échantillon

Plus en détail

Le tourisme urbain dans l hôtellerie française Un poids de plus en plus important

Le tourisme urbain dans l hôtellerie française Un poids de plus en plus important Direction du Tourisme Département de la stratégie, de la prospective, de l évaluation et des statistiques N 2008-6 Le tourisme urbain dans l hôtellerie française Un poids de plus en plus important En 2007,

Plus en détail

L année a incontestablement été marquée par l impact de

L année a incontestablement été marquée par l impact de Une année marquée par l'impact de Lille 2004 L année a incontestablement été marquée par l impact de «Lille 2004 - Capitale européenne de la culture». Cet évènement a eu des répercussions très importantes

Plus en détail

Hôtellerie 4 ème trimestre 2013

Hôtellerie 4 ème trimestre 2013 n 40 mars 2014 Enquête de fréquentation hôtelière Hôtellerie 4 ème trimestre 2013 Golf Hôtel de Digne-les-Bains www.alpes-haute-provence.com ENQUÊTE DE t FRÉQUENTATION HÔTELIÈRE Evolution du taux d occupation

Plus en détail

IMMOBILIER DE LOISIRS

IMMOBILIER DE LOISIRS IMMOBILIER DE LOISIRS Les avantages fiscaux relatifs à l immobilier de loisirs ont connu récemment des modifications substantielles. Les lois de finances, depuis 1998, ont accordé des avantages fiscaux

Plus en détail

I Campings. Campings et hôtels limousins : une saison estivale 2014 contrastée. Conférence de presse du 20 janvier 2015. Damien NOURY Insee Limousin

I Campings. Campings et hôtels limousins : une saison estivale 2014 contrastée. Conférence de presse du 20 janvier 2015. Damien NOURY Insee Limousin Campings et hôtels limousins : une saison estivale 2014 contrastée Conférence de presse du 20 janvier 2015 Damien NOURY Insee Limousin Philippe BROULOU CRT Limousin I Campings 2 1 Une saison plus favorable

Plus en détail

Observatoire de l hôtellerie saumuroise. 28 avril 2015

Observatoire de l hôtellerie saumuroise. 28 avril 2015 Observatoire de l hôtellerie saumuroise 2014 28 avril 2015 Contexte et objectifs Contexte : La CCI de Maine-et-Loire a été sollicitée pour mettre en place un observatoire de l hôtellerie du Grand Saumurois,

Plus en détail

......................................................................................................... LE...........................

......................................................................................................... LE........................... ...... LE... LE......... 1 L offre touristique a Capacité d accueil en lits touristiques par type de logement en 2012 Campings 13 857 Hôtels classés Meublés (Clévacances, Gîtes de France, Bienvenue à la

Plus en détail

www.tourisme-essonne.com Les chiffres tourisme Essonne année 2011

www.tourisme-essonne.com Les chiffres tourisme Essonne année 2011 www.tourisme-essonne.com Les chiffres du tourisme Essonne en année 211 Les chiffres clés de l année 211 2 318 743 nuitées en Essonne Capacité d accueil : 13 hôtels, 94 hébergements Gîtes de France (meublés

Plus en détail

Profil des clients de Bed & Brussels Enquête téléphonique par Mageco sa

Profil des clients de Bed & Brussels Enquête téléphonique par Mageco sa Profil des clients de Bed & Brussels Enquête téléphonique par Mageco sa 20 décembre 2009 au 15 janvier 2010 1 Plan I. Habitudes de déplacement en City Trip 4 A. En général B. Séjour dans une chambre d

Plus en détail

Évaluation de l impact économique des résidences secondaires et analyse de leur mise en marché

Évaluation de l impact économique des résidences secondaires et analyse de leur mise en marché Nombre de résidences secondaires par commune en 2006 5 000 à 30 241 (73) 1 000 à 5 000 (325) 100 à 1 000 (3588) 30 à 0à 100 (9811) 30 (22816) Évaluation de l impact économique des résidences secondaires

Plus en détail

L analyse Factorielle des correspondances. 1/ Préambule descriptif de l AFC

L analyse Factorielle des correspondances. 1/ Préambule descriptif de l AFC L analyse Factorielle des correspondances...2 1/ Préambule descriptif de l AFC...2 Exemples de types de données que l AFC peut aborder:...2 Quelques types de tableaux traités par l AFC...3 2/ Exercice

Plus en détail

3. Analyse exploratoire

3. Analyse exploratoire Bilan de l étude de faisabilité «prévention des traumatismes d origine accidentelle» Mouloud Haddak, INRETS-UMRESTTE 1 / Handicap International 1. Préambule Il faut d abord souligner que cette étude de

Plus en détail

L Accueil collectif du Jeune Enfant en France

L Accueil collectif du Jeune Enfant en France L Accueil collectif du Jeune Enfant en France 4,8 Millions d enfants de moins de 6 ans en France, au 1er janvier 2014 La France est toujours, avec l Irlande, le pays le plus fécond d Europe, avec 810 000

Plus en détail

Les hôtels. Quelle est la réglementation qui s applique?

Les hôtels. Quelle est la réglementation qui s applique? Les hôtels Qu est-ce qu un hôtel?. C est une établissement commercial d hébergement classé qui offre des chambres ou des appartements meublés en location à une clientèle de passage de séjour.. Il peut

Plus en détail

SOMMAIRE INTRODUCTION... 3 CE QU IL FAUT RETENIR... 4 LES HOTELS...6 LES CHAMBRES D HOTES...12 LES MEUBLES CLEVACANCES... 17 LES CAMPINGS...

SOMMAIRE INTRODUCTION... 3 CE QU IL FAUT RETENIR... 4 LES HOTELS...6 LES CHAMBRES D HOTES...12 LES MEUBLES CLEVACANCES... 17 LES CAMPINGS... ETUDE DE POSITIONNEMENT DES TARIFS DES HEBERGEMENTS TOURISTIQUES EN AQUITAINE 2 SOMMAIRE INTRODUCTION... 3 CE QU IL FAUT RETENIR... 4 LES HOTELS...6 LES CHAMBRES D HOTES...12 LES MEUBLES CLEVACANCES...

Plus en détail

LES EMPLOIS FONCTIONNELS DANS LA FONCTION PUBLIQUE COMMUNALE

LES EMPLOIS FONCTIONNELS DANS LA FONCTION PUBLIQUE COMMUNALE République française Polynésie française www.cgf.pf LES EMPLOIS FONCTIONNELS DANS LA FONCTION PUBLIQUE COMMUNALE (Mode d emploi) (Applicable à partir du 1 er août 2012 pour toutes les communes) SOMMAIRE

Plus en détail

Le tourisme : un enjeu commun aux territoires du Pôle Ouest de la Loire-Atlantique. Pornichet

Le tourisme : un enjeu commun aux territoires du Pôle Ouest de la Loire-Atlantique. Pornichet Le tourisme : un enjeu commun aux territoires du Pôle Ouest de la Loire-Atlantique Pornichet Vendredi 29 novembre 2013 Présentation des résultats de l étude Insee / Addrn sur le tourisme Pornichet Vendredi

Plus en détail

Panorama du marché hôtelier parisien

Panorama du marché hôtelier parisien OFFICE DU TOURISME ET DES CONGRÈS DE PARIS, AOUT 215 1 Sommaire Introduction..... 3 1. Evolution du nombre d hôtels à Paris par catégorie depuis 199.. 4 Un besoin de chambres supplémentaires en 22...5

Plus en détail

Mesurer l impact économique d un évènement touristique. Le guide méthodologique DGCIS

Mesurer l impact économique d un évènement touristique. Le guide méthodologique DGCIS Mesurer l impact économique d un évènement touristique Le guide méthodologique DGCIS Les évènements touristiques : quel rôle dans l économie locale? Les évènements touristiques facteurs du développement

Plus en détail

L hôtellerie de tourisme en 2008

L hôtellerie de tourisme en 2008 Ministère de l économie, des finances et de l emploi Direction du Tourisme N 2008 2 Département de la stratégie, de la prospective, de l évaluation et des statistiques Mars 2008 L hôtellerie de tourisme

Plus en détail

Dispositif de Baromètre des Prix Golfe de Saint Tropez

Dispositif de Baromètre des Prix Golfe de Saint Tropez Dispositif de Baromètre des Prix Golfe de Saint Tropez Evolution des tarifs affichés. Eté 2014 Avec le concours du Service Tourisme de la Communauté de Communes du Golfe de Saint-Tropez PREAMBULE Les objectifs

Plus en détail

L apport des statistiques à trois concepts majeurs de la géographie : proximité, accessibilité, accès

L apport des statistiques à trois concepts majeurs de la géographie : proximité, accessibilité, accès L apport des statistiques à trois concepts majeurs de la géographie : proximité, accessibilité, accès Mélina RAMOS-GORAND Drees-UPEC 3/31/2015 1 Problématique, enjeux et plan Problématique : comment rendre

Plus en détail

ETUDE PROSPECTIVE DU PAYS DE CHATEAUBRIIANT FONCIER ET CONSTRUCTION

ETUDE PROSPECTIVE DU PAYS DE CHATEAUBRIIANT FONCIER ET CONSTRUCTION ETUDE PROSPECTIVE DU PAYS DE CHATEAUBRIIANT FONCIER ET CONSTRUCTION Construction neuve consommation d espace Analyse sur la période 1996 2003 Situation du Pays de Châteaubriant par rapport au département

Plus en détail

Observatoire des SARL à libre capital à Paris

Observatoire des SARL à libre capital à Paris Observatoire des SARL à libre capital à Paris Bilan de janvier 2005 Depuis août 2003, le greffe suit et analyse mensuellement l évolution des SARL à libre capital. Cet Observatoire, créé au lendemain de

Plus en détail

LES HÔTELS EN CÔTE-D OR

LES HÔTELS EN CÔTE-D OR LES HÔTELS EN CÔTE-D OR Décembre 2010 PREAMBULE Cette étude porte sur les dit de «tourisme» à l exclusion des les meublés, gîtes, chambres d hôtes, résidences hôtelières DEFINITIONS ET NORMES DE CLASSEMENT

Plus en détail

Information Economique

Information Economique Information Economique L ACTIVITE DE L HOTELLERIE en AVEYRON Analyse de données, saisons 211 et 212 L Observatoire mensuel d activité ACTISCOPE TOURISME est un outil qui a pour but de permettre aux différents

Plus en détail

DIRECTION DU TOURISME

DIRECTION DU TOURISME LA CLIENTELE TOURISTIQUE ALLEMANDE EN LANGUEDOC- ROUSSILLON DIRECTION DU TOURISME DONNEES GENERALES Données économiques et touristiques Population globale : 82,1 millions d habitants Densité de population

Plus en détail

Le Plan Qualité Tourisme. Structuration des sports de nature dans l offre touristique et de loisirs 14 juin 2013 - Montpellier

Le Plan Qualité Tourisme. Structuration des sports de nature dans l offre touristique et de loisirs 14 juin 2013 - Montpellier Le Plan Qualité Tourisme Structuration des sports de nature dans l offre touristique et de loisirs 14 juin 2013 - Montpellier Enjeux du Plan Qualité Tourisme Améliorer la qualité des services touristiques

Plus en détail

CONJONCTURE SAISON ESTIVALE 2014

CONJONCTURE SAISON ESTIVALE 2014 CONJONCTURE SAISON ESTIVALE 2014 LA GRANDE-MOTTE NOTE DE TENDANCES L AVIS DES PROFESSIONNELS DU TOURISME GRAND-MOTTOIS TENDANCES GENERALES JUIN 2014 : TENDANCES EQUIVALENTES A CELLES DE 2013 Juin 2014

Plus en détail

Fréquentation dans les meublés en centrale de réservation en 2012

Fréquentation dans les meublés en centrale de réservation en 2012 Fréquentation dans les meublés en centrale de réservation en 2012 Observatoire Régional du Tourisme de Picardie Analyse réalisée sur la base des données des services de réservation des ADRT Aisne-Oise-Somme

Plus en détail

Considérant la régularité des opérations,

Considérant la régularité des opérations, SEANCE DU 14 FEVRIER 2011 L an DEUX MIL ONZE, le QUATORZE FEVRIER à 20 h, le Conseil Municipal, légalement convoqué, s est réuni en séance publique à la Mairie sous la présidence de M. René REGNAULT, Maire,

Plus en détail

Chiffres clés. Le tourisme dans les Landes en quelques chiffres

Chiffres clés. Le tourisme dans les Landes en quelques chiffres L hôtellerie dans les Landes Chiffres clés SOMMAIRE L hôtellerie L offre de l hôtellerie landaise chiffres clés p 2-3 Évolution de l offre p 4-5 Poids économique l emploi p 6-7 le chiffre d affaires p

Plus en détail

Les dérogations préfectorales dans les communes ou zones touristiques

Les dérogations préfectorales dans les communes ou zones touristiques DGT/RT3 09/09/2009 Les dérogations préfectorales dans les communes ou zones touristiques L article 2 de la loi du 10 août 2009 réaffirmant le principe du repos dominical et visant à adapter les dérogations

Plus en détail

En 2008, les Pays de la Loire

En 2008, les Pays de la Loire Un hébergement en mutation pour une plus grande qualité Arnaud DU CREST et Cécile ONILLON-PATRON (Observatoire régional du tourisme Société publique régionale des Pays de la Loire) L offre d hébergements

Plus en détail

L ANALYSE DU «PARC SOCIAL DE FAIT» PARISIEN EN 2003 : UNE ANALYSE TERRITORIALISÉE DES PROFILS D OCCUPATION DES PARCS ET DES QUARTIERS

L ANALYSE DU «PARC SOCIAL DE FAIT» PARISIEN EN 2003 : UNE ANALYSE TERRITORIALISÉE DES PROFILS D OCCUPATION DES PARCS ET DES QUARTIERS ATELIER PARISIEN D URBANISME - 17, BD MORLAND 75004 PARIS TÉL : 01 42 71 28 14 FAX : 01 42 76 24 05 http://www.apur.org Observatoire de l'habitat de Paris L ANALYSE DU «PARC SOCIAL DE FAIT» PARISIEN EN

Plus en détail

L équipement hôtelier dans l espace transfrontalier franco-valdo-genevois

L équipement hôtelier dans l espace transfrontalier franco-valdo-genevois L équipement hôtelier dans l espace transfrontalier franco-valdo-genevois Cette fiche analyse la répartition de l équipement hôtelier sur les territoires composant l espace transfrontalier ainsi que l

Plus en détail

La diffusion des résultats statistiques du recensement de la population

La diffusion des résultats statistiques du recensement de la population La diffusion des résultats statistiques du recensement de la population Projet Web RP : généralités Objectif : ouverture, le 1er juillet 2009, d un site avec les premiers résultats statistiques du nouveau

Plus en détail

RÉSIDENTIEL TOURISTIQUE GOLFIQUE

RÉSIDENTIEL TOURISTIQUE GOLFIQUE VILLE DE TOSSE Projet d aménagement RÉSIDENTIEL TOURISTIQUE GOLFIQUE PARTICIPEZ AU DIALOGUE TERRITORIAL DEMAIN À TOSSE? PROJET D AMÉNAGEMENT TOURISTIQUE RÉSIDENTIEL GOLFIQUE RÉUNION PUBLIQUE TOSSE 9 NOVEMBRE

Plus en détail

Schéma national. Véloroutes & Voies Vertes. en Haute-Normandie

Schéma national. Véloroutes & Voies Vertes. en Haute-Normandie Schéma national Véloroutes & Voies Vertes en Haute-Normandie Rappel du concept VVV Voies Vertes De nouveau espaces de loisir et de déplacement à l écart de la circulation motorisée... Voie Verte Un aménagement

Plus en détail

Analyse longitudinale des stagiaires STE

Analyse longitudinale des stagiaires STE Analyse longitudinale des stagiaires STE Note d analyse de l Observatoire bruxellois de l Emploi Février 2015 1 Introduction Indépendamment des données portant sur le profil des stagiaires et des caractéristiques

Plus en détail

E T U D E Octobre 2008 Étude portant sur la mutualisation de la partie terminale des réseaux en fibre optique

E T U D E Octobre 2008 Étude portant sur la mutualisation de la partie terminale des réseaux en fibre optique E T U D E Octobre 2008 Étude portant sur la mutualisation de la partie terminale des réseaux en fibre optique Synthèse Qu@trec/PMP Sommaire I. Introduction... 3 II. Objectifs et méthodologie... 3 A. principes

Plus en détail

La lettre de l'observatoire départemental de l'habitat

La lettre de l'observatoire départemental de l'habitat Plan Départemental de l Habitat - PDH Observatoire départemental Décembre 2014 N 1 La lettre de l'observatoire départemental de l'habitat Panorama de la demande en logement social dans la Loire O ffrir

Plus en détail

Arrondissement de Fleurimont Ville de Sherbrooke Ce que les chiffres nous disent (phase II)

Arrondissement de Fleurimont Ville de Sherbrooke Ce que les chiffres nous disent (phase II) Arrondissement de Fleurimont Ville de Sherbrooke Ce que les chiffres nous disent (phase II) INDICATEURS DÉMOGRAPHIQUES ET SOCIOÉCONOMIQUES Démographie De 2005 à 2009, le taux de fécondité des femmes âgées

Plus en détail

Chapitre 9 : TRAVAIL, PROTECTION SOCIALE ET ASSURANCE

Chapitre 9 : TRAVAIL, PROTECTION SOCIALE ET ASSURANCE Chapitre 9 : TRAVAIL, PROTECTION SOCIALE ET ASSURANCE SOMMAIRE I. LISTE DES GRAPHIQUES... 161 II. PRÉSENTATION... 162 III. MÉTHODOLOGIE... 162 IV. SOURCES DE DOCUMENTATION... 163 GRAPHIQUES... 164 TABLEAUX...

Plus en détail

Consommation d espace en Haute-Loire

Consommation d espace en Haute-Loire Direction Départementale des Territoires (DDT) HAUTE-LOIRE PRÉFET DE LA HAUTE-LOIRE Rapport Juin 2013 Consommation d espace en Haute-Loire Mission connaissance des Territoires INDICATEURS CARTOGRAPHIQUES

Plus en détail

L hébergement des jeunes touristes en Ile-de-France

L hébergement des jeunes touristes en Ile-de-France L hébergement des jeunes touristes en Ile-de-France ----------------- Synthèse Etude sur les structures d accueil réalisée par l Unat IDF, pour le compte de la DRT IDF et du CRT IDF Septembre 2001 Unat

Plus en détail

Le poids économique du tourisme en Pays de la Loire. Synthèse 2003-2004

Le poids économique du tourisme en Pays de la Loire. Synthèse 2003-2004 Le poids économique du tourisme en Pays de la Loire Synthèse 2003-2004 L objectif de ce travail est de mesurer le poids économique du tourisme, sur la région des Pays de la Loire, qui est dû au flux de

Plus en détail

Mesurer l incidence de BDC sur ses clients

Mesurer l incidence de BDC sur ses clients Équipe de la Recherche et de l analyse économique de BDC Juillet 213 DANS CE RAPPORT Le présent rapport est fondé sur une analyse statistique réalisée par Statistique Canada visant à évaluer l incidence

Plus en détail

Manche. 1.1 - Part de l'emploi salarié touristique dans l'emploi salarié total suivant les saisons

Manche. 1.1 - Part de l'emploi salarié touristique dans l'emploi salarié total suivant les saisons 1.1 - Part de l'emploi salarié touristique dans l'emploi salarié total suivant les saisons zone Normandie année 4,5% 4,0% saison d'été 5,2% 4,4% dont juillet-août 6,1% 4,9% 1.3 - Emploi salarié touristique

Plus en détail

L'OFFRE EN THALASSOTHERAPIE LOCALISATION DES ETABLISSEMENTS

L'OFFRE EN THALASSOTHERAPIE LOCALISATION DES ETABLISSEMENTS SOMMAIRE L'offre La fréquentation Les indicateurs économiques Synthèse Un peu de prospective... p1 p2 p4 p5 p5 La Charente-Maritime est identifiée comme l un des départements leader en France en termes

Plus en détail

OBSERVATOIRE DES PERFOMANCES HOTELIERES DU CALVADOS ET DE L'AGGLOMERATION CAENNAISE

OBSERVATOIRE DES PERFOMANCES HOTELIERES DU CALVADOS ET DE L'AGGLOMERATION CAENNAISE OBSERVATOIRE DES PERFOMANCES HOTELIERES DU CALVADOS ET DE L'AGGLOMERATION CAENNAISE 2013 Méthodologie MKG Hospitality réalise pour la Chambre de Commerce et d'industrie de Caen et Tourisme un reporting

Plus en détail

Activité antérieure des chômeurs

Activité antérieure des chômeurs Activité antérieure des chômeurs Chômeurs selon l activité antérieure au chômage, le groupe d âge, le sexe, Canada, province, mensuel, non désaisonnalisé Table-222 Chômeurs selon l activité antérieure

Plus en détail

Population. 1. Une faible croissance démographique. Un poids démographique important au Nord-Est parisien

Population. 1. Une faible croissance démographique. Un poids démographique important au Nord-Est parisien #1 2 1 Globalement, la ville connaît une relative stagnation de sa population, qui s explique en grande partie par un solde migratoire négatif. Toutefois, les moyennes statistiques démographiques n'ont

Plus en détail

COMPARAISON DES PRIX DE L ÉLECTRICITÉ DANS LES GRANDES VILLES NORD-AMÉRICAINES. Tarifs en vigueur le 1 er avril 2015 0,0272

COMPARAISON DES PRIX DE L ÉLECTRICITÉ DANS LES GRANDES VILLES NORD-AMÉRICAINES. Tarifs en vigueur le 1 er avril 2015 0,0272 COMPARAISON DES PRIX DE L ÉLECTRICITÉ DANS LES GRANDES VILLES NORD-AMÉRICAINES Tarifs en vigueur le 1 er avril 2015 0,0272 TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION 3 MÉTHODE 7 FAITS SAILLANTS 9 Clients résidentiels

Plus en détail

OFFRES ET PRIX DE LOCATION DES

OFFRES ET PRIX DE LOCATION DES 4 note n 4, mars 2005 OFFRES ET PRIX DE LOCATION DES LOGEMENTS EN 2003-2004 I E DITORIAL I NTRODUCTION Selon l enquête «ménages» réalisée par le CEPS/Instead en 2003, le parc locatif représente moins de

Plus en détail

Etude sur le Logement des saisonniers

Etude sur le Logement des saisonniers Etude sur le Logement des saisonniers Saison d hiver 2007-2008 POINT ACCUEIL SAISONNIER CHABLAIS Rappel Historique Tout a commencé en Savoie, avec la signature le 13 décembre 2002 d un accord interprofessionnel

Plus en détail

Pics des températures et des résultats 2015 pour Gîtes de France!

Pics des températures et des résultats 2015 pour Gîtes de France! Communiqué de presse - juillet 2015 Bilan 1 er semestre 2015 et prévisions de réservations estivales Pics des températures et des résultats 2015 pour Gîtes de France! En ce début de saison estivale 2015,

Plus en détail

Publication. 600 000 commerces de proximité en 2008

Publication. 600 000 commerces de proximité en 2008 Au 1 er janvier 2008, 600 000 commerces, sur un total de 830 000, peuvent être qualifiés de «commerces de proximité». Leur nombre a légèrement augmenté depuis 2002. Ces points de vente emploient la moitié

Plus en détail

5 - VOLET HOTELIER. Schéma de développement commercial approuvé par l OBSERVATOIRE DÉPARTEMENTAL D ÉQUIPEMENT COMMERCIAL DU RHONE le 14 octobre 2004

5 - VOLET HOTELIER. Schéma de développement commercial approuvé par l OBSERVATOIRE DÉPARTEMENTAL D ÉQUIPEMENT COMMERCIAL DU RHONE le 14 octobre 2004 5 - VOLET HOTELIER Schéma de développement commercial approuvé par l OBSERVATOIRE DÉPARTEMENTAL D ÉQUIPEMENT COMMERCIAL DU RHONE le 14 octobre 2004 1 SOMMAIRE I L ETAT DES LIEUX 1/ - Cartographie 2/ -

Plus en détail

RAPPORT SUR LE BILAN SOCIAL 2013 Collectivités de moins de 50 agents du Territoire de Belfort

RAPPORT SUR LE BILAN SOCIAL 2013 Collectivités de moins de 50 agents du Territoire de Belfort RAPPORT SUR LE BILAN SOCIAL 2013 Collectivités de moins de 50 agents du Territoire de Belfort 1 Avant-propos Le Bilan Social permet de faire un rapport sur l état des collectivités. C est un panel d indicateurs,

Plus en détail

Les hébergements dans les Yvelines

Les hébergements dans les Yvelines BILAN DE FREQUENTATION TOURISTIQUE YVELINES 2013 Les hébergements dans les Yvelines Statistiques liées à l offre d hébergement Etablissements hôteliers = 138 établissements dont : Sans classement : 33

Plus en détail

LES METHODES DU DIAGNOSTIC TERRITORIAL ET LES CARTOGRAPHIES

LES METHODES DU DIAGNOSTIC TERRITORIAL ET LES CARTOGRAPHIES LES METHODES DU DIAGNOSTIC TERRITORIAL ET LES CARTOGRAPHIES Dans le cadre du projet Trame Verte et Bleue Paca engagé par les 5 Parcs naturels régionaux de Paca, l Agence Régionale Pour l Environnement

Plus en détail

Enquête Ménages Déplacements de la «Grande Agglomération Toulousaine» Principaux résultats octobre 2014

Enquête Ménages Déplacements de la «Grande Agglomération Toulousaine» Principaux résultats octobre 2014 Mardi 4 novembre 2014 Enquête Ménages Déplacements de la «Grande Agglomération Toulousaine» Principaux résultats octobre 2014 Sommaire Le territoire d enquête Rappel des grands principes de l enquête Le

Plus en détail

Le taux d occupation hôtelier. Avec un taux d occupation hôtelier de 76,4%, le 3 ème trimestre 2014 affiche une stabilité par rapport à 2013.

Le taux d occupation hôtelier. Avec un taux d occupation hôtelier de 76,4%, le 3 ème trimestre 2014 affiche une stabilité par rapport à 2013. BAROMETRE DE L HOTELLERIE 3 ème trimestre 2014 Le taux d occupation hôtelier Avec un taux d occupation hôtelier de 76,4%, le 3 ème trimestre 2014 affiche une stabilité par rapport à 2013. «Après un bon

Plus en détail

Les emplois salariés vacants en Belgique

Les emplois salariés vacants en Belgique 1 Les emplois salariés vacants en Belgique Les emplois salariés vacants en Belgique 1. Les emplois salariés vacants dans le secteur marchand principalement En 2013, 2,6 % des emplois salariés étaient vacants

Plus en détail

LES CONDITIONS D ACCÈS AUX SERVICES BANCAIRES DES MÉNAGES VIVANT SOUS LE SEUIL DE PAUVRETÉ

LES CONDITIONS D ACCÈS AUX SERVICES BANCAIRES DES MÉNAGES VIVANT SOUS LE SEUIL DE PAUVRETÉ Conclusion Dans le cadre de ses missions, le CCSF a confié au CRÉDOC une étude portant sur l accès aux services bancaires des ménages en situation de pauvreté. Cette étude s inscrit en continuité de celle

Plus en détail

DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION CAMPING

DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION CAMPING DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION CAMPING Intitulé du projet :. Coût total du projet en HT : (cf tableau des dépenses/recettes) Montant de la subvention sollicitée :.. (cf tableau des dépenses/recettes)

Plus en détail

Emplois salariés dans le tourisme : un poids localement important

Emplois salariés dans le tourisme : un poids localement important Numéro 145 : décembre 2012 Emplois salariés dans le tourisme : un poids localement important En 2009, le tourisme en Midi-Pyrénées génère 44 000 emplois salariés, soit 4,5 % de l emploi salarié total.

Plus en détail

ENQUETE "PREFERENCES DECLAREES" SUR LE CHOIX DE LOCALISATION RESIDENTIELLE ET LE CHOIX MODAL A BRUXELLES. Sylvie Gayda STRATEC s.a.

ENQUETE PREFERENCES DECLAREES SUR LE CHOIX DE LOCALISATION RESIDENTIELLE ET LE CHOIX MODAL A BRUXELLES. Sylvie Gayda STRATEC s.a. ENQUETE "PREFERENCES DECLAREES" SUR LE CHOIX DE LOCALISATION RESIDENTIELLE ET LE CHOIX MODAL A BRUXELLES Sylvie Gayda STRATEC s.a., Belgique Présenté à Paris lors du Congrès International Francophone de

Plus en détail

Bilan Social 2013 Données du 01/01/2012 au 31/12/2012

Bilan Social 2013 Données du 01/01/2012 au 31/12/2012 Bilan Social 2013 Données du 01/01/2012 au 31/12/2012 Observatoire de l Emploi et des Métiers en Mutualité 1 Introduction Le bilan social existe depuis 1992. il constitue la source d information statistique

Plus en détail

Habitat. Modes de vie. Aire urbaine de Nantes 2013. et tendances 2014. Observatoire du logement locatif privé. Novembre 2014 AURAN

Habitat. Modes de vie. Aire urbaine de Nantes 2013. et tendances 2014. Observatoire du logement locatif privé. Novembre 2014 AURAN Modes de vie Habitat Novembre 04 Observatoire du logement locatif privé Aire urbaine de Nantes 03 et tendances 04 AURAN Un outil original et utile 00 Création de l observatoire du logement locatif privé

Plus en détail

Note sur la restitution des résultats et la diffusion des données des observatoires locaux des loyers

Note sur la restitution des résultats et la diffusion des données des observatoires locaux des loyers Note sur la restitution des résultats et la diffusion des données des observatoires locaux des loyers 1 Diffusion de résultats Règles générales Pour toute publication de résultats statistiques, les observatoires

Plus en détail

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Décision n 04-D-23 du 23 juin 2004 relative à des pratiques mises en œuvre par la société Hachette Livre sur le marché des guides pratiques à vocation touristique Le Conseil de la

Plus en détail

Bilan de référencement. http://www.ledracy.com

Bilan de référencement. http://www.ledracy.com http://www.ledracy.com TABLE DES MATIERES 1. RAPPORT DE POSITIONNEMENT... 0 A. GOOGLE... 0 B. YAHOO... 1 C. BING... 1 2. SYNTHESE DES POSITIONNEMENTS DES MOTS CLÉS... 2 A. Synthèse des positionnements

Plus en détail

salariés liés à l activité touristique. À titre de comparaison, ce volume d emplois représente deux-tiers des effectifs de l industrie automobile

salariés liés à l activité touristique. À titre de comparaison, ce volume d emplois représente deux-tiers des effectifs de l industrie automobile www.insee.fr/fc insee-contact@insee.fr 09 72 72 4000 (tarif appel local) nº 139 août 2012 53 % DES EMPLOIS LIÉS AU TOURISME EN FRANCHE-COMTÉ SE SITUENT DANS L ESPACE URBAIN En Franche-Comté, les activités

Plus en détail

Beaulieu-les-Fontaines. Plan Local d Urbanisme

Beaulieu-les-Fontaines. Plan Local d Urbanisme Beaulieu-les-Fontaines Plan Local d Urbanisme Orientation d aménagement et de programmation M.T. Projets 9 Rue du Château Mouzin 51420 Cernay-les-Reims www.mt-projets.com En application des articles L.

Plus en détail

Prof i ls régionaux du Nouveau - Bru nswick FAITS SAILLANTS ET MISES À JOUR. Région économique du Nord-Est

Prof i ls régionaux du Nouveau - Bru nswick FAITS SAILLANTS ET MISES À JOUR. Région économique du Nord-Est Prof i ls régionaux du Nouveau - Bru nswick FAITS SAILLANTS ET MISES À JOUR Région économique du Nord-Est Profils régionaux du Nouveau-Brunswick : Faits saillants et mises à jour Région économiques du

Plus en détail

A l occasion du vote du Compte Administratif 2011, nous allons présenter dans ce rapport l évolution des principales données budgétaires depuis 1993.

A l occasion du vote du Compte Administratif 2011, nous allons présenter dans ce rapport l évolution des principales données budgétaires depuis 1993. INTRODUCTION A l occasion du vote du Compte Administratif 2011, nous allons présenter dans ce rapport l évolution des principales données budgétaires depuis 1993. I- FONCTIONNEMENT a) Fiscalité Comme nous

Plus en détail

CAMPING-CARAVANING SOMMAIRE

CAMPING-CARAVANING SOMMAIRE CAMPING-CARAVANING SOMMAIRE LE MARCHÉ DU CAMPING-CARAVANING... 2 LA RÉGLEMENTATION DU CAMPING-CARAVANING... 5 L'ACTIVITÉ DU CAMPING-CARAVANING... 8 LES POINTS DE VIGILANCE DU CAMPING-CARAVANING... 12 EN

Plus en détail

1 VOLET HABITAT - LOGEMENT. Synthèse du volet Habitat - logement

1 VOLET HABITAT - LOGEMENT. Synthèse du volet Habitat - logement 1 VOLET HABITAT - LOGEMENT Synthèse du volet Habitat - logement 2 VOLET HABITAT - LOGEMENT I / Contexte général... 3 A. Les caractéristiques du parc de logement en France... 3 B. Les caractéristiques du

Plus en détail

La proximité des magasins Hard. Discount : possible avantage

La proximité des magasins Hard. Discount : possible avantage CHAPITRE La proximité des magasins Hard Discount : possible avantage concurrentiel 3.1. Le consommateur recherche toujours plus de proximité 90 3.2. L évolution des implantations des magasins Hard Discount

Plus en détail

QUESTIONNAIRE du Plan d action international de Madrid sur le vieillissement 31 juillet 2015

QUESTIONNAIRE du Plan d action international de Madrid sur le vieillissement 31 juillet 2015 QUESTIONNAIRE La résolution 24/20 du Conseil des droits de l homme a prié l Experte Indépendante chargée de promouvoir l exercice par les personnes âgées de tous les droits de l homme d analyser les incidences

Plus en détail

COMMISSIONS SCOLAIRES - TECHNICIENS

COMMISSIONS SCOLAIRES - TECHNICIENS COMMISSIONS SCOLAIRES - TECHNICIENS 4204 TECHNICIENNE OU TECHNICIEN EN INFORMATIQUE 4205 TECHNICIENNE OU TECHNICIEN EN DOCUMENTATION 4206 INFIRMIÈRE OU INFIRMIER 4207 TECHNICIENNE OU TECHNICIEN EN ÉDUCATION

Plus en détail

BILAN STATISTIQUES CYVEL STATS : UN OUTIL POUR L'ACTION TOURISTIQUE LES PRINCIPES DE CYVEL STATS

BILAN STATISTIQUES CYVEL STATS : UN OUTIL POUR L'ACTION TOURISTIQUE LES PRINCIPES DE CYVEL STATS BILAN STATISTIQUES CYVEL STATS : UN OUTIL POUR L'ACTION TOURISTIQUE SOMMAIRE CYVEL STATS permet de disposer de chiffres qui constituent un véritable outil d aide à la décision pour l ensemble des acteurs

Plus en détail

Conseil d Orientation pour l Emploi audition du 25 juin 2013 Les emplois vacants

Conseil d Orientation pour l Emploi audition du 25 juin 2013 Les emplois vacants Conseil d Orientation pour l Emploi audition du 25 juin 2013 Les emplois vacants Approche de la notion par la formation Christophe Sadok / Patrick Lagarrique Direction de la prospective/direction de la

Plus en détail

État des lieux des médecins coordonnateurs d EHPAD en zones fragiles dans la région des Pays de la Loire

État des lieux des médecins coordonnateurs d EHPAD en zones fragiles dans la région des Pays de la Loire 2014 État des lieux des médecins coordonnateurs d EHPAD en zones fragiles dans la région des Pays de la Loire Avec le soutien de l ARS Pays de la Loire et le financement du FIR REMERCIEMENTS L URPS Médecins

Plus en détail

La vacance commerciale s emballe dans les centres commerciaux

La vacance commerciale s emballe dans les centres commerciaux FÉDÉRATION POUR L URBANISME ET LE DÉVELOPPEMENT DU COMMERCE SPÉCIALISÉ Paris - 5 novembre 2014 La vacance commerciale s emballe dans les centres commerciaux La vacance commerciale a augmenté de 50 % dans

Plus en détail

Votre solution Taxe de séjour. Guide utilisateur du portail de télé-déclaration

Votre solution Taxe de séjour. Guide utilisateur du portail de télé-déclaration Votre solution Taxe de séjour Guide utilisateur du portail de télé-déclaration Version 3.2 février 2016 Sommaire 1 Accès au portail de télé-déclaration... 4 1.1 Créer un nouveau compte... 4 1.2 Se connecter

Plus en détail

Campagne promotionnelle 2014 des Villages-relais «On est là!»

Campagne promotionnelle 2014 des Villages-relais «On est là!» MINISTÈRE DES TRANSPORTS Campagne promotionnelle 2014 des Villages-relais «On est là!» Faits saillants du sondage postcampagne MARS 2015 Cette publication a été réalisée et éditée par la Direction des

Plus en détail

Enquête sur les besoins en formation de la 1 ère transformation

Enquête sur les besoins en formation de la 1 ère transformation Enquête sur les besoins en formation de la 1 ère transformation Compte rendu synthétique Novembre 2012 2 sur 10 CONTEXTE DE L ENQUÊTE Cette enquête a été menée par Midi-Pyrénées Bois, en partenariat avec

Plus en détail

Communiqué de presse

Communiqué de presse Communiqué de presse Chiffre d affaires 1 er semestre 2006 : Bonnes performances dans les deux métiers de Accor Hôtellerie : + 7,0% Services : + 25,6% Paris, 20 juillet 2006 Le chiffre d affaires réalisé

Plus en détail

Initiation à la comptabilité simplifiée

Initiation à la comptabilité simplifiée Lot 2 : Fiscalité et comptabilité Initiation à la comptabilité simplifiée Ville de Paris Carrefour des Associations Parisiennes PROJETS-19 projets19@projets19.org Organisation matérielle : 3 heures avec

Plus en détail

BILAN DE L ACTIVITÉ TOURISTIQUE Du 1er janvier au 31décembre 2012

BILAN DE L ACTIVITÉ TOURISTIQUE Du 1er janvier au 31décembre 2012 BILAN DE L ACTIVITÉ TOURISTIQUE Du 1er janvier au 31décembre 2012 Réalisé par l Observatoire de l Office de Tourisme d Angers Loire Métropole LE TOURISME SUR LE TERRITOIRE D ANGERS LOIRE MÉTROPOLE C EST

Plus en détail

La diffusion des résultats statistiques du recensement de la population

La diffusion des résultats statistiques du recensement de la population La diffusion des résultats statistiques du recensement de la population Le cadre juridique La diffusion des résultats statistiques est encadrée par l arrêté du 19 juillet 2007 mis au point en liaison avec

Plus en détail