Petit-déjeuner CTF Jeunes Fiscalistes. Financement corporatif et crédits d impôt

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Petit-déjeuner CTF Jeunes Fiscalistes. Financement corporatif et crédits d impôt"

Transcription

1 Petit-déjeuner CTF Jeunes Fiscalistes et crédits d impôt 2014

2 Ordre du jour Introduction Financement des activités de développement > Crédits d impôt RS&DE > Crédits d impôt pour titres multimédia > Crédits pour le développement des affaires électroniques

3 Introduction Une entreprise innovante fait face à plusieurs défis dont : le développement et la mise en marché de nouveaux produits le financement de ses activités de développement la croissance les acquisitions et transferts les structures corporatives Chacun de ces défis peut avoir un impact sur les crédits d impôt auxquels l entreprise a droit

4 Financement des activités de développement Financement traditionnel des opérations et des actifs Financement des crédits d impôt Prêt avec ou sans garantie gouvernementale, avec ou sans caution personnelle sur une portion importante des crédits d impôt (par ex. : 75 %) avec un taux d intérêt tenant compte du risque et du montant du prêt Avances de Revenu Québec sur le montant des crédits d impôt avant que la vérification soit terminée

5 Financement des crédits d impôt Analyser et gérer le risque pour chacun des crédits réclamés Niveau de risque faible (1) élevé (5) Admissibilité de l entreprise et taux de crédit Admissibilité des activités Admissibilité des dépenses Documents en support Historique, processus, transactions et raisonnabilité Pondération Total:

6 Crédits à la recherche scientifique et au développement expérimental (RS&DE) Fédéral et Québec

7 Crédits à la recherche scientifique et au développement expérimental (RS&DE) Fédéral et Québec Admissibilité de l entreprise et taux de crédit Admissibilité des activités Admissibilité des dépenses Qualité de la documentation en support Historique, processus et raisonnabilité

8 Admissibilité de l entreprise et taux de crédit Exploiter une entreprise au Canada et effectuer ou faire effectuer des activités de RS&DE au Canada en rapport avec cette entreprise

9 Taux de crédit d impôt à l investissement RS&DE - Fédéral Crédit d impôt RS&DE fédéral Avant le 1 er janvier 2014 Après le 1 er janvier 2014 Crédit d impôt RS&DE fédéral non-remboursable 20 % 15 % Crédit d impôt RS&DE remboursable pour les SPCC admissibles 35 % 35 % Crédit d impôt R&D sur les salaires et les sous-traitants Scénario 1 Actifs totaux 50 M $ 37,5 % 37,5 % 1 Scénario 2 50 M $ < actifs totaux < 75 M $ Progressif Progressif 1 Scénario 3 75 M $ 17,5 % 17,5 % 1 Les crédits non-remboursables peuvent être reportés rétroactivement sur une période de 3 ans ou sur les 20 prochaines années d imposition Le compte de dépense RS&DE peut être reporté dans le futur indéfiniment (1) Le taux de crédit du Québec a été réduit de 20 % pour les dépenses engagées après le 4 juin 2014

10 Taux de crédit Crédit d impôt RS&DE Québec sur les salaires et les sous-traitants Tableau du calcul progressif du taux Société qui n est pas contrôlée par des non résidents Actifs totaux des entreprises associées (pour les années financières précédentes) Taux Taux (Après le 4 juin) 50 M $ et moins 37,5 % 30,0 % 55 M $ 33,5 % 26,8 % 60 M $ 29,5 % 20,4 % 65 M $ 25,5 % 22,0 % 70 M $ 21,5 % 17,2 % 75 M $ et plus 17,5 % 14,0 %

11 Taux de crédit Crédit d impôt RS&DE Québec sur les salaires et les sous-traitants Tableau du calcul progressif du taux Autres sociétés Taux Taux (Après le 4 juin) 17,5 % 14,0 %

12 Taux de crédit à l investissement RS&DE Extrêmums Crédit d impôt Québec sur les salaires et les sous-traitants Main d œuvre (directe) $ Montant de remplacement (60 % de la main d œuvre admissible) $ Total des dépenses admissibles $ Actifs totaux des entreprises associées (AF précédentes) Taux de crédit Montant du crédit Crédit d impôt fédéral à l investissement (CII) Crédits totaux Retour sur les dépenses admissibles RS&DE 2013 Scénario 1 Scénario 2 Scénario 3 50 M $ et moins 37,5 % $ 35 % $ $ 80 % Entre 50 M $ et 75 M $ Taux variable 75 M $ et plus 17,5 % $ 20 % $ $ 46 % Total des crédits remboursables $ $ Total des crédits non-remboursables $ Crédits totaux $ $

13 Taux de crédit à l investissement RS&DE Extrêmums Crédit d impôt Québec sur les salaires et les sous-traitants Main d œuvre (directe) $ Montant de remplacement (55 % de la main d œuvre admissible) $ Total des dépenses admissibles $ Actifs totaux des entreprises associées (AF précédentes) Taux de crédit Montant du crédit Crédit d impôt fédéral à l investissement (CII) Crédits totaux Retour sur les dépenses admissibles RS&DE 2015 Scénario 1 Scénario 2 Scénario 3 50 M $ et moins 30,0 % $ 35 % $ $ 73,7 % Entre 50 M $ et 75 M $ Taux variable 75 M $ et plus 14,0 % $ 15 % $ $ 35 % Total des crédits remboursables $ $ Total des crédits non-remboursables $ Crédits totaux $ $

14 Admissibilité des activités La RS&DE consiste en une investigation ou une recherche systématique dans un domaine scientifique ou technologique, effectuée par voie d expérimentation ou d analyse, par du personnel compétent, tel que : Recherche pure Recherche appliquée Développement expérimental Progrès technologique en vue de la création de nouveaux matériaux, dispositifs, produits ou procédés ou de l amélioration même légère de ceux qui existent

15 Admissibilité des activités... sont compris : Les travaux entrepris par le contribuable ou pour son compte : - Travaux techniques - Conception - Recherche opérationnelle - Analyse mathématique - Programmation informatique - Collecte de données - Essais - Recherche psychologique lorsque ces travaux sont proportionnels aux besoins et directement en support à la recherche pure, la recherche appliquée ou le développement expérimental entrepris au Canada pour son compte ou pour le compte d un contribuable

16 Admissibilité des activités... ne sont pas compris les travaux suivants : e) étude du marché, promotion des ventes f) contrôle de qualité ou mise à l essai normale des matériaux, dispositifs, produits ou procédés g) recherche dans les sciences sociales ou humaines h) prospection, exploration et forage fait en vue de la découverte de minéraux, pétrole ou gaz naturel et leur production i) production commerciale d un matériau, d un dispositif ou d un produit nouveau ou amélioré et l utilisation commerciale d un procédé nouveau ou amélioré j) modifications de style k) collecte normale de données

17 Cinq étapes pour évaluer l admissibilité des activités 1. Existait-il une incertitude scientifique ou technologique qui ne pouvait pas être éliminée par la pratique courante? 2. Est-ce que des hypothèses visant expressément à réduire ou à éliminer cette incertitude ont été formulées? 3. Est-ce que la procédure adoptée était conforme à la méthode scientifique dans son ensemble, incluant la formulation, la vérification et la modification des hypothèses? 4. Est-ce que le processus a mené à un avancement scientifique ou technologique? 5. Est-ce qu un registre des hypothèses vérifiées et des résultats a été conservé au cours des travaux?

18 Admissibilité des dépenses Le budget fédéral 2012 a introduit de nombreux changements au programme de RS&DE qui ont eu un impact important sur les dépenses RS&DE admissibles. Ces changements sont en vigueur depuis le 1 er janvier % de dépenses admissibles FÉDÉRAL 2014 Salaires (directement impliqués dans la RS&DE) 100 % Matériaux consommés 100 % Sous-traitants 80 % Équipement dépense de nature capitale (Utilisé > 90 % pour la RS&DE) 0 % Méthode de remplacement (% de la masse salariale) 1 55 % (1) Il n y a aucun changement concernant les dépenses de frais généraux lorsque la méthode traditionnelle est utilisée. Par contre, si les dépenses de frais généraux incluent des dépenses de sous-traitants ou d équipement, les taux ci-haut seront applicables. Si les contrats ou les paiements aux tiers incluent des dépenses en capital ou des locations, ces coûts doivent être exclus à partir du 31 décembre 2013.

19 Qualité de la documentation en support Preuves directes : Documentation datée naturellement produite pendant les activités RS&DE qui suit l approche à 5 étapes : 1. La façon dont l incertitude scientifique/technologique a été établie/constatée? 2. Formulation d hypothèses afin de surmonter les incertitudes 3. Plan RS&DE (pour démontrer qu une approche systématique a été utilisée) 4. Test/validation des hypothèses, résultats et conclusions 5. L avancement technologique atteint, incluant un sommaire global, détaillé et les bénéfices de la RS&DE et les nouvelles connaissances développées dans le champ de recherche

20 Qualité de la documentation en support Preuves indirectes : Documentation datée naturellement produite pendant les activités RS&DE telle que des courriels, des procèsverbaux, des notes de développement ou toute autre preuve qui documente les incertitudes technologiques rencontrées et les itérations effectuées pour les surmonter.

21 Historique, processus et raisonnabilité Déterminer les activités admissibles et les réclamer en tant que projet de RS&DE : Déterminer si le projet R&D se qualifie en tant que projet RS&DE Identifier les preuves contemporaines de la présence de RS&DE Préparer les descriptions de projets en utilisant les preuves comme référence Déterminer les dépenses RS&DE des projets : Salaires, matériaux, sous-traitants Frais généraux (méthode de remplacement ou méthode traditionnelle)

22 Historique, processus et raisonnabilité Préparer les formulaires fiscaux RS&DE : Calcul du compte de dépenses de RS&DE déductibles Calcul des dépenses de RS&DE admissibles aux fins du calcul du crédit d impôt à l investissement Réclamer les crédits d impôt fédéral et provincial Examen par les autorités fiscales, cotisation, avis d opposition, appel

23 Historique, processus et raisonnabilité Fédéral : Le crédit d impôt du Québec réduit les dépenses déductibles de RS&DE Le crédit d impôt à l investissement (fédéral) utilisé est imposé l année suivante Provincial : Le crédit d impôt à l investissement (fédéral) et le crédit d impôt du Québec réduisent les dépenses déductibles de RS&DE Le crédit d impôt du Québec est dorénavant imposable (exercices financiers débutant après le 20 novembre 2012)

24 Crédits pour titres multimédia Québec

25 Crédits pour titres multimédia Québec Admissibilité de l entreprise et taux de crédit Admissibilité des activités Qualité de la documentation en support Historique, processus et raisonnabilité

26 Admissibilité de l entreprise et taux de crédit L entreprise doit produire des titres multimédia admissibles et avoir un établissement au Québec, dont : Des titres produits sur un support électronique et régis par un logiciel permettant l interactivité Des parties de titres associées à un titre multimédia admissible produit par l entreprise, tel un film à animation digitale Les titres doivent comporter un volume appréciable d au moins trois des quatre types d informations, soit : texte, son, images fixes et images animées

27 Admissibilité de l entreprise et taux de crédit Crédit remboursable 37,5 % des salaires admissibles pour les titres admissibles destinés à une commercialisation disponibles en français 30 % des salaires admissibles pour les titres admissibles destinés à une commercialisation non disponibles en français 26,25 % des autres types de titres incluant les titres de formation professionnelle Crédit réduit de 50 % pour les dépenses de sous-traitance admissibles

28 Calcul du crédit multimédia Salaire admissible (directe) $ $ Pourcentage du temps sur un titre admissible 1 80 % 80 % Pourcentage de la description de poste admissible 1 60 % 60 % Total des dépenses admissibles $ $ Taux de crédit (Titre admissible pour commercialisation en français) 37,5 % 30,0 % Crédit multimédia $ $ (1) Il est primordiale de bien comprendre l interelation entre ces deux éléments pour bien présenté l information

29 Admissibilité des activités Inclure tous les travaux de production à partir de la phase de conception : Écriture du scénario titre Élaboration de la structure interactive Acquisition et production des éléments constitutifs Développement informatique Architecture de système Analyse de données quantitatives liées à son exploitation dans le but d optimiser le titre Exclure : Matriçage du titre Multiplication des supports d information Acquisition des droits d auteur Promotion Diffusion et distribution

30 Qualité de la documentation en support Feuilles de temps* Salaires des employés Heures travaillées par chaque employé Description de tâches Description et copie du titre multimédia Contrats, énoncé des travaux, factures, preuves de paiements pour chaque sous-traitant Date de début et fin des travaux de production

31 Historique, processus et raisonnabilité Encourage le développement de l industrie du jeu vidéo et de certaines plateformes de diffusion Processus Compléter les formulaires de demande d admissibilité d Investissement Québec dans les délais prescrits (15 mois) Compléter les formulaires fiscaux pertinents dans les délais prescrits (18 mois) Imposable dans l année où les crédits sont reçus (considéré comme de l assistance gouvernementale) Revue effectuée par Investissement Québec et Revenu Québec

32 Crédits pour le développement des affaires électroniques (CDAE) Québec

33 Crédits pour le développement des affaires électroniques (CDAE) Québec Admissibilité de l entreprise Admissibilité des employés Admissibilité des activités Admissibilité des dépenses Qualité de la documentation en support Historique, processus et raisonnabilité

34 CDAE Admissibilité de la société Établissement permanent au Québec poursuivant des activités en TI Activités de développement d affaires électroniques réalisées au Québec par des employés au Québec Certificat d admissibilité pour l entreprise et chaque employé admissible Minimum de 6 employés admissibles

35 Critère 1 Admissibilité de la société A Critères relatifs aux activités Éditeurs de logiciels 75 % des activités (revenus bruts) Conception de systèmes informatiques et services connexes Fab. mat. informatique et périphérique Fab. de mat. de radiodiffusion, de télédiffusion et de com. sans fil Grossistesdistributeurs d ordi., de périphériques et logiciels de série Magasins d ordinateurs et de logiciels Traitement de données, hébergement et services connexes Fabrication de semiconducteurs et d'autres composants électroniques Location de personnel suppléant Location de personnel permanent Services de conception et de développement de jeux vidéo Éditeurs de jeux vidéo

36 Critère 1 Admissibilité de la société B Critères relatifs aux activités Éditeurs de logiciels 50 % des activités (revenus bruts) Conception de systèmes informatiques et services connexes Services de conception et de développement de jeux vidéo Éditeurs de jeux vidéo Location de personnel suppléant Location de personnel permanent

37 Critère 1 Admissibilité de la société C Critères relatifs aux activités Revenus combinés Revenus combinés* Édit. de logiciels Éditeurs de jeux vidéo Services de conception et de développement de jeux vidéo Conception de systèmes info. et services connexes Revenus bruts supérieurs à > Location de personnel suppléant Location de personnel permanent Agences de placement et services de recherche de cadres * Pour les activités principalement dans les codes SCIAN , , , , 44310, , , , 51821, , et pour les clients sans lien de dépendance

38 Critère 2 Critère relatif aux services fournis Services de conception et de développement de jeux vidéo Conception de systèmes informatiques et services connexes Location de personnel suppléant Location de personnel permanent Éditeurs de logiciels Éditeurs de jeux vidéo Au moins 75 % des revenus bruts sont attribuables aux activités ci-haut et sont des : Services dont le bénéficiaire ultime est une personne ou une société sans lien de dépendance OU Services relatifs à une application utilisée exclusivement à l extérieur du Québec

39 Critères 3 Critère relatif aux employés Admissibilité de chaque employé : o o o 26 heures /semaine, 40 semaines minimum prévues Employé d un établissement ayant une place d affaire au Québec Employé exécute, supervise ou supporte directement des activités admissibles d affaires électroniques (75 % du temps) Minimum de 6 employés admissibles o o Les circonstances liées au démarrage d entreprise ou au transfert d activités ne sont pas considérées comme exceptionnelles : un minimum de 6 employés admissibles est requis. Les entreprises en démarrage peuvent être admissibles pour la portion de l année où les conditions sont remplies. S il y a transfert des activités (incluant la liquidation ou la dissolution) au cours de l année, le respect de ce critère, pour une portion de l année avant ou après le transfert, peut être considéré rempli. Il pourrait être considéré rempli avant ou après le transfert ou pour l année complète.

40 CDAE Admissibilité des employés Test 1 Période d emploi Emploi à temps plein ayant au minimum 26 heures/semaine pour une période minimale prévue de 40 semaines : o Si l employé est absent pour motifs raisonnables (congé de maternité ou congé maladie), l employé pourrait être considéré admissible tout au long de la période d absence Employé qui se présente au travail a un établissement de la société situé au Québec

41 CDAE Admissibilité des employés Test 2 Admissibilité des activités de l employé (75 % du temps) 1. Développement, intégration, entretien* ou évolution* de systèmes d information (les progiciels de distribution, les logiciels et les programmes informatiques) ou d infrastructures technologiques (la mise à niveau de l architecture technologique et l intégration des composantes matérielles et des logiciels)** : o En excluant les activités se rapportant à un système d information concernant le marketing qui visent à accroître la visibilité d une entreprise et à promouvoir ses biens et services auprès d une clientèle actuelle ou potentielle. * les activités doivent être accessoires aux activités de développement et d intégration réalisées par la société admissible. Ces activités comprennent toute activité requise pour assurer le bon fonctionnement des systèmes et des infrastructures ou pour régler ou prévenir des problèmes ou des incidents ** Toute activité de conception ou de développement d une solution à laquelle aucune transaction monétaire n est associée pourra néanmoins se qualifier pour autant qu elle soit liée à un système d information admissible

42 CDAE Admissibilité des employés Test 2 Admissibilité des activités de l employé (75 % du temps) 2. Conception ou développement de solutions de commerce électronique permettant une transaction monétaire entre la personne pour le compte de qui cette conception ou ce développement a été réalisé et la clientèle de cette personne 3. Développement de services de sécurité et d identification liées aux activités d affaires électroniques 4. Service-conseil en TI relié décrit en 1, 2 et 3 qu une société rend à une personne : o Se rapporte soit au développement, à l intégration, à l entretien ou à l évolution de systèmes d information ou d infrastructures technologiques, soit à la conception ou au développement de solutions de commerce électronique ou encore au développement de services de sécurité et d identification pouvant être réalisé pour cette personne

43 CDAE Admissibilité des employés Test 3 Activités exclues Exploitation d une solution d affaires électroniques Gestion ou exploitation de systèmes informatiques, d applications ou d infrastructures découlant d activités d affaires électroniques Exploitation d un centre de relations clients Activités d installation de matériel Activités de formation Tâches administratives Activités de marketing Activités qui ne sont pas liées aux affaires électroniques

44 CDAE Affaires électroniques Notion plus large que la notion de commerce électronique Modification des principaux processus commerciaux d une entreprise en y incorporant internet ou des technologies de réseau: Utilisation d internet ou des technologies de réseau pour communiquer avec les partenaires ou clients, accéder à leurs systèmes et faire des transactions commerciales Incluent autant l organisation du travail à l interne que la communication et l échange des données avec les clients, soustraitants, fournisseurs et partenaires Procédés internes, par exemple : gestion des ressources humaines, approvisionnement, gestion de l inventaire

45 CDAE Attestations d Investissement Québec Crédit d impôt - Crédit d impôt remboursable* jusqu à 24 %** des salaires admissibles (crédit imposable au niveau fédéral et provincial) payés aux employés admissibles réalisant des activités admissibles (jusqu au 31 décembre 2025) - Crédit d impôt maximal par employé admissible: $ (salaire annuel maximal par employé : $) Financement disponible pour obtenir l argent plus rapidement. * Le montant des crédits, moins les impôts sur le revenu, est payé aux entreprises admissibles ** Pour les salaires payés avant le 4 juin 2014, 30 % des salaires admissibles (salaire annuel maximal : $)

46 Calcul du CDAE Salaire de l employé $ 100,000 $ 100,000 Limite annuelle maximale $ 66,667 $ 66,667 A Nombre de jours d admissibilité de l employé durant l exercice financier Nombre de jours durant l exercice financier Ratio 100 % 68,5 % Limite annuelle ajustée $ 66,667 $ 45,662 B Minimum de A et B $ 66,667 $ 45,662 Taux de crédit 30 % 30 % Crédit CDAE $ 20,000 $ 13,699

47 Calcul du CDAE Salaire de l employé $ $ Limite annuelle maximale $ $ A Nombre de jours d admissibilité de l employé durant l exercice financier Nombre de jours durant l exercice financier Ratio 100 % 68,5 % Limite annuelle ajustée $ $ B Minimum de A et B $ $ Taux de crédit 24 % 24 % Crédit CDAE $ 20,000 $ 13,699

48 Admissibilité des dépenses Salaires des employés admissibles ayant exécuté au Québec des activités admissibles Attention aux règles de rattachement

49 Vérification minutieuse Vérification systématique d Investissement Québec et de Revenu Québec Éléments vérifiés : o o o o o o o o o Site internet Information sur Industrie Canada Historique de la société Feuilles de temps* Organigramme interne Journal des ventes Contrat avec les clients Information sur les sites sociaux (par ex. LinkedIn) États financiers o Autres faits pertinents

50 Qualité de la documentation en support Site Internet, Industrie Canada Feuilles de temps Nature Communications de l entreprise Documents Faits Rapport annuel Ventes, Contrats et E/F

51 Historique, processus et raisonnabilité Processus Attestations annuelles requises pour la société et les employés (Investissement Québec) (Délai 15 mois après la fin de l exercice financier) Formulaire CO DA pour la demande de crédit (RQ) avec la déclaration d impôt Québec (Revenu Québec) (Délai 18 mois après la fin de l exercice financier)

52 Conclusion

53 Conclusion Diminution des crédits importants Vérification plus minutieuse Fardeau de la preuve du contribuable plus élevé Risque plus important pour le contribuable PROACTIVITÉ ET PLANIFICATION

54 Merci!

CRÉDIT D IMPÔT RELATIF À L INTÉGRATION DES TI DANS LES PME MANUFACTURIÈRES

CRÉDIT D IMPÔT RELATIF À L INTÉGRATION DES TI DANS LES PME MANUFACTURIÈRES CRÉDIT D IMPÔT RELATIF À L INTÉGRATION DES TI DANS LES PME MANUFACTURIÈRES INVESTISSEMENT QUÉBEC Direction des mesures fiscales Table des matières Société admissible...3 Société de personnes admissible...3

Plus en détail

CRÉDIT D IMPÔT POUR LA GASPÉSIE ET CERTAINES RÉGIONS MARITIMES DU QUÉBEC INVESTISSEMENT QUÉBEC

CRÉDIT D IMPÔT POUR LA GASPÉSIE ET CERTAINES RÉGIONS MARITIMES DU QUÉBEC INVESTISSEMENT QUÉBEC CRÉDIT D IMPÔT POUR LA GASPÉSIE ET CERTAINES RÉGIONS MARITIMES DU QUÉBEC INVESTISSEMENT QUÉBEC Direction des mesures fiscales TABLE DES MATIÈRES Société admissible... 3 Régions admissibles... 3 Certificat

Plus en détail

Les crédits d'impôt àla RS&DE

Les crédits d'impôt àla RS&DE Les crédits d'impôt àla RS&DE Yves Renaud, CA Associé-Fiscalité Bureau de Montréal Raymond Chabot Grant Thornton Rappeldes mesures Programme gouvernemental d aide à la RS&DE Critères d admissibilité des

Plus en détail

BUDGET PROVINCIAL 2016

BUDGET PROVINCIAL 2016 BUDGET PROVINCIAL 2016 MESURES IMPACTANT L INDUSTRIE DE LA FABRICATION DE MEUBLES Le gouvernement du Québec a déposé le 17 mars dernier son budget 2016-2017. La lecture du Plan économique du Québec a permis

Plus en détail

EXIGENCES EN MATIÈRE DE COMPTABILISATION ET DE PRÉSENTATION

EXIGENCES EN MATIÈRE DE COMPTABILISATION ET DE PRÉSENTATION EXIGENCES EN MATIÈRE DE COMPTABILISATION ET DE PRÉSENTATION DÉVELOPPEMENT DES AFFAIRES NATIONALES ET INTERNATIONALES 30 AVRIL, 2008 (ANNEXES RÉVISÉES 6 JUIN 2012) 1. INTRODUCTION Ce document présent les

Plus en détail

Crédit d impôt remboursable pour la Gaspésie et certaines régions maritimes du Québec NOUVEAU RÉGIME

Crédit d impôt remboursable pour la Gaspésie et certaines régions maritimes du Québec NOUVEAU RÉGIME GASPÉSIE ET CERTAINES RÉGIONS MARITIMES ANNÉES CIVILES 2010 ET SUIVANTES Crédit d impôt remboursable pour la Gaspésie et certaines régions maritimes du Québec NOUVEAU RÉGIME RÉSUMÉ Une société qui, au

Plus en détail

CRÉDIT D IMPÔT RELATIF À L INTÉGRATION DES TI DANS LES PME DES SECTEURS MANUFACTURIER ET PRIMAIRE INVESTISSEMENT QUÉBEC

CRÉDIT D IMPÔT RELATIF À L INTÉGRATION DES TI DANS LES PME DES SECTEURS MANUFACTURIER ET PRIMAIRE INVESTISSEMENT QUÉBEC CRÉDIT D IMPÔT RELATIF À L INTÉGRATION DES TI DANS LES PME DES SECTEURS MANUFACTURIER ET PRIMAIRE INVESTISSEMENT QUÉBEC Direction des mesures fiscales Table des matières Société admissible... 3 Société

Plus en détail

3 Ce choix ne vise pas la modification concernant l ajout des revenus

3 Ce choix ne vise pas la modification concernant l ajout des revenus Le crédit d impôt pour le développement des affaires électroniques N o 862R3 Nouvelle fiscale Publié par le service de Gestion des risques et recherche en fiscalité Depuis son instauration en mars 2008,

Plus en détail

Communiqué fiscal SECTION 1 IMPÔTS SUR LE REVENU

Communiqué fiscal SECTION 1 IMPÔTS SUR LE REVENU Communiqué fiscal SECTION 1 IMPÔTS SUR LE REVENU Les budgets de mars et avril, provincial et fédéral, nous ont apporté plusieurs mesures effectives immédiatement et d'autres qui seront mises en place à

Plus en détail

POLITIQUE D INVESTISSEMENT 2015

POLITIQUE D INVESTISSEMENT 2015 POLITIQUE D INVESTISSEMENT 2015 Modifiée à la réunion du Conseil du 17 mars 2015 TABLE DES MATIÈRES 1. POLITIQUE GÉNÉRALE... 1 1.1 Fondement de la Politique d investissement... 1 1.2 Fonds d aide de la

Plus en détail

Les producteurs forestiers peuvent-ils tirer meilleur profit des règles fiscales existantes?

Les producteurs forestiers peuvent-ils tirer meilleur profit des règles fiscales existantes? Les producteurs forestiers peuvent-ils tirer meilleur profit des règles fiscales existantes? Marc St-Roch, CPA, CA, M. Fisc. Service de comptabilité et de fiscalité de l UPA 29 mai 20123 Plan de la rencontre

Plus en détail

Stratégies fiscales en direct

Stratégies fiscales en direct L entreprise manufacturière au Québec : où en sommes-nous? Septembre 2014 Stratégies fiscales en direct L entreprise manufacturière représente un pilier de l économie québécoise. Chaque année, de nouvelles

Plus en détail

CITÉ MULTIMÉDIA DE MONTRÉAL (CMM) 1

CITÉ MULTIMÉDIA DE MONTRÉAL (CMM) 1 CITÉ MULTIMÉDIA DE MONTRÉAL (CMM) 1 Comptant parmi les leaders mondiaux du multimédia, Montréal propose un site entièrement voué aux sociétés œuvrant dans le domaine des technologies de l'information et

Plus en détail

POLITIQUE D INVESTISSEMENT 2016

POLITIQUE D INVESTISSEMENT 2016 POLITIQUE D INVESTISSEMENT 2016 Présenté à la réunion du Conseil d administration du 22 mars 2016. Table des matières 1. POLITIQUE GÉNÉRALE...2 1.1 Fondement de la politique d investissement... 2 1.2

Plus en détail

Politique de soutien aux entreprises

Politique de soutien aux entreprises Politique de soutien aux entreprises Adoptée par le Conseil de la Ville de Trois-Rivières le 14 décembre 2015 au moyen de la résolution n C-2015-1357 TABLE DES MATIÈRES Préambule... 1 1. Projets et secteurs

Plus en détail

Services de comptabilité

Services de comptabilité N o 63-256-X au catalogue. Bulletin de service Services de comptabilité 2012. Faits saillants Les revenus d exploitation de l industrie des services de comptabilité ont atteint 15,0 milliards de dollars,

Plus en détail

Pas d installations ou d équipement particuliers.

Pas d installations ou d équipement particuliers. COURS FIN1010 : Niveau : Préalable : Description : Paramètres : INFORMATION FINANCIÈRE PERSONNELLE Débutant Aucun L élève explore les concepts qui touchent aux finances des particuliers, y compris le code

Plus en détail

LA FORCE D UNE ÉQUIPE. Des services qui répondent à vos besoins

LA FORCE D UNE ÉQUIPE. Des services qui répondent à vos besoins LA FORCE D UNE ÉQUIPE Des services qui répondent à vos besoins Équipe multidisciplinaire Équipe provinciale élargie: plus de 40 personnes À votre disposition : 25 personnes du côté technique/scientifique

Plus en détail

POLITIQUE D ACQUISITION EN BIENS, EN SERVICES ET EN TRAVAUX DE CONSTRUCTION DE LA COMMISSION SCOLAIRE DES AFFLUENTS

POLITIQUE D ACQUISITION EN BIENS, EN SERVICES ET EN TRAVAUX DE CONSTRUCTION DE LA COMMISSION SCOLAIRE DES AFFLUENTS POLITIQUE D ACQUISITION EN BIENS, EN SERVICES ET EN TRAVAUX DE CONSTRUCTION DE LA COMMISSION SCOLAIRE DES AFFLUENTS 1. OBJET La présente politique a pour but de préciser l encadrement de l acquisition

Plus en détail

Aperçu du programme d encouragements fiscaux pour la recherche scientifique et le développement expérimental (RS&DE)

Aperçu du programme d encouragements fiscaux pour la recherche scientifique et le développement expérimental (RS&DE) Un soutien pour votre R-D au Canada Aperçu du programme d encouragements fiscaux pour la recherche scientifique et le développement expérimental (RS&DE) RC4472 Remarque Dans ce document, les expressions

Plus en détail

RÈGLEMENT ÉTABLISSANT LE PROGRAMME DE SOUTIEN FINANCIER AUX ARTÈRES EN CHANTIER

RÈGLEMENT ÉTABLISSANT LE PROGRAMME DE SOUTIEN FINANCIER AUX ARTÈRES EN CHANTIER VILLE DE MONTRÉAL RÈGLEMENT 15-089 RÈGLEMENT ÉTABLISSANT LE PROGRAMME DE SOUTIEN FINANCIER AUX ARTÈRES EN CHANTIER Vu l article 458.42 de la Loi sur les cités et villes (RLRQ, chapitre C-19); À l assemblée

Plus en détail

CRÉDIT D IMPÔT POUR LA R-D SALAIRE (activités biopharmaceutiques)

CRÉDIT D IMPÔT POUR LA R-D SALAIRE (activités biopharmaceutiques) CRÉDIT D IMPÔT POUR LA R-D SALAIRE (activités biopharmaceutiques) INVESTISSEMENT QUÉBEC Direction des mesures fiscales TABLE DES MATIÈRES Nature de l aide fiscale... 3 Société biopharmaceutique admissible...

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES GÉNÉRALE

TABLE DES MATIÈRES GÉNÉRALE GÉNÉRALE LEXIQUE ET ABRÉVIATIONS UTILISÉES PAR L AUTEUR MODULE I INTRODUCTION MODULE II COMPRÉHENSION DE L ENVIRONNEMENT MODULE III ÉTABLISSEMENT D UNE STRATÉGIE DE FINANCEMENT MODULE IV PLANIFICATION

Plus en détail

Lignes directrices pour le Programme d infrastructures Québec-Municipalités Municipalité amie des aînés (MADA) Appel de projets 2015

Lignes directrices pour le Programme d infrastructures Québec-Municipalités Municipalité amie des aînés (MADA) Appel de projets 2015 Lignes directrices pour les projets d infrastructures des municipalités reconnues ou engagées dans la démarche Municipalité amie des aînés (MADA), 2012-2013 Lignes directrices pour le Programme d infrastructures

Plus en détail

Final. Normes définitives sur la valeur actualisée des prestations de retraite en cas de rupture du mariage (section 4300)

Final. Normes définitives sur la valeur actualisée des prestations de retraite en cas de rupture du mariage (section 4300) Final Normes définitives sur la valeur actualisée des prestations de retraite en cas de rupture du mariage (section 4300) Conseil des normes actuarielles Janvier 2011 Révisé en octobre 2011 Document 211001

Plus en détail

Stratégie de gestion financière. Communication des résultats pour l exercice terminé le 31 mars 2013

Stratégie de gestion financière. Communication des résultats pour l exercice terminé le 31 mars 2013 Stratégie de gestion financière Communication des résultats pour l exercice terminé le 31 mars 2013 Communication des résultats / 1 La Stratégie de gestion financière annuelle de la Province du Manitoba

Plus en détail

Document de présentation du programme d étude

Document de présentation du programme d étude Document de présentation du programme d étude Direction des études CÉGEP DE SAINT-FÉLICIEN Luc Lapointe 1105, boul. Hamel, C.P. 7300 Saint-Félicien (Québec) G8K 2R8 Tél. : (418) 679-5412 Télécopieur :

Plus en détail

Crédits d impôt pour la recherche scientifique et le développement expérimental («RS&DE»)

Crédits d impôt pour la recherche scientifique et le développement expérimental («RS&DE») Crédits d impôt pour la recherche scientifique et le développement expérimental («RS&DE») Aperçu du programme et occasions à saisir Pascal Martel Yara Bossé-Viola 8 octobre 2014 Objectifs Objectifs du

Plus en détail

LES ENTREPRISES D ENTRAÎNEMENT GUIDE D APPLICATION DU CONCEPT DE L ENTREPRISE D ENTRAÎNEMENT

LES ENTREPRISES D ENTRAÎNEMENT GUIDE D APPLICATION DU CONCEPT DE L ENTREPRISE D ENTRAÎNEMENT LES ENTREPRISES D ENTRAÎNEMENT GUIDE D APPLICATION DU CONCEPT DE L ENTREPRISE D ENTRAÎNEMENT Des conditions matérielles adéquates Des locaux identifiés ayant une surface suffisante; Des ressources humaines

Plus en détail

D INVESTISSEMENT FONDS LOCAL D INVESTISSEMENT (FLI)

D INVESTISSEMENT FONDS LOCAL D INVESTISSEMENT (FLI) Mise à jour : Septembre 2015 Centre local de développement (CLD) de La Haute-Gaspésie POLITIQUE D INVESTISSEMENT FONDS LOCAL D INVESTISSEMENT (FLI) Adopté le : N o de résolution : TABLE DES MATIÈRES 1-

Plus en détail

info ACTUALITÉ JURIDIQUE SOCIAL Le cumul emploi retraite dans la réforme des retraites

info ACTUALITÉ JURIDIQUE SOCIAL Le cumul emploi retraite dans la réforme des retraites n 5 > 7 mars 2014 info Sommaire > Le cumul emploi retraite dans la réforme des retraites > Discrimination : nouveau cas > Application du régime des clauses abusives aux sociétés commerciales > Mésentente

Plus en détail

LA PROPRIETE INTELLECTUELLE ARTICLE 50 BIS LIR

LA PROPRIETE INTELLECTUELLE ARTICLE 50 BIS LIR LA PROPRIETE INTELLECTUELLE ARTICLE 50 BIS LIR Les informations disponibles sur la présente documentation ont pour seule fin de donner une information générale à son lecteur. Elles ne constituent pas un

Plus en détail

Bulletin d information

Bulletin d information Bulletin d information Gouvernement du Québec Ministère des Finances 98-8 Le 22 décembre 1998 Sujet : Modalités d application de la réforme de la fiscalité des entreprises et autres mesures fiscales Le

Plus en détail

L aide financière pour l innovation et la nouvelle réalité des crédits RS&DE

L aide financière pour l innovation et la nouvelle réalité des crédits RS&DE L aide financière pour l innovation et la nouvelle réalité des crédits RS&DE Pierre Martel, CPA, CA Rémi Fortin, ing. Centre de congrès et d expositions, Lévis, Québec 12 février 2014 2 Plan de présentation

Plus en détail

CHAPITRE 264 COMMERCE ÉLECTRONIQUE

CHAPITRE 264 COMMERCE ÉLECTRONIQUE Entrée en vigueur, le 6 novembre 2000 CHAPITRE 264 COMMERCE ÉLECTRONIQUE L 25 de 2000 SOMMAIRE TITRE 1 DISPOSITIONS PRÉLIMINAIRES 1. Définitions 2. Signification de cybersuite 3. Signification du contrat

Plus en détail

Affaires autochtones et Développement du Nord Canada

Affaires autochtones et Développement du Nord Canada Affaires autochtones et Développement du Nord Canada Stratégie d'emploi pour les jeunes des Premières Nations et les jeunes Inuits - Programme connexion compétences Lignes directrices nationales 2012-2013

Plus en détail

Programme Ressources humaines

Programme Ressources humaines No. de la directive Nb. de pages 5 Auteur: Direction des ressources humaines Approuvée par: Comité de gestion Programme Ressources humaines Titre: Programme de gestion de l assiduité au travail Entrée

Plus en détail

Objet : Normes en matière de données et de technologies de l information En vigueur : Septembre 2001 Révision :

Objet : Normes en matière de données et de technologies de l information En vigueur : Septembre 2001 Révision : POLITIQUE 802 Page 1 de 5 Objet : Normes en matière de données et de technologies de l information En vigueur : Septembre 2001 Révision : 1.0 OBJET Cette politique définit les normes minimales pour la

Plus en détail

Résumé du budget du Québec de 2011

Résumé du budget du Québec de 2011 Résumé du budget du Québec de 2011 Le 17 mars 2011 Table des matières RÉSUMÉ DU BUDGET DU QUÉBEC DE 2011 Page INTRODUCTION... 1 1. MESURES RELATIVES AUX IMPÔTS... 1 1.1 Instauration d un crédit d impôt

Plus en détail

IMPACT DES MODIFICATIONS PROCHAINES ET POT-POURRI CONCERNANT LES SUCCESSIONS ET AUTRES FIDUCIES TESTAMENTAIRES

IMPACT DES MODIFICATIONS PROCHAINES ET POT-POURRI CONCERNANT LES SUCCESSIONS ET AUTRES FIDUCIES TESTAMENTAIRES IMPACT DES MODIFICATIONS PROCHAINES ET POT-POURRI CONCERNANT LES SUCCESSIONS ET AUTRES FIDUCIES TESTAMENTAIRES 13 novembre 2015 Midi-conférence de la Fondation Canadienne de fiscalité présenté par: Marie-France

Plus en détail

États financiers consolidés intermédiaires résumés pour les périodes de trois mois terminées les 30 juin 2015 et 2014

États financiers consolidés intermédiaires résumés pour les périodes de trois mois terminées les 30 juin 2015 et 2014 États financiers consolidés intermédiaires résumés pour les périodes de trois mois terminées les 2015 et 2014 (non audités et non examinés par les auditeurs indépendants) États consolidés intermédiaires

Plus en détail

PRESTATIONS GOUVERNEMENTALES POUR INVALIDITÉ GRAVE

PRESTATIONS GOUVERNEMENTALES POUR INVALIDITÉ GRAVE 2016 PRESTATIONS GOUVERNEMENTALES Une blessure grave et prolongée, provoquant des changements sur les plans de la santé, de la famille et des finances, entre autres, peut avoir des conséquences néfastes

Plus en détail

1. LES SOURCES. L enquête annuelle d entreprise (EAE)

1. LES SOURCES. L enquête annuelle d entreprise (EAE) 1. LES SOURCES L enquête annuelle d entreprise (EAE) L enquête annuelle d entreprise (EAE) est élaborée dans le cadre du règlement européen n 58 / 97 du Conseil du 20 décembre 1996 relatif aux statistiques

Plus en détail

SECTEUR MANUFACTURIER, VOUS POURRIEZ TIRER AVANTAGE DE RÉCENTES ANNONCES DOCUMENT INFORMATIF

SECTEUR MANUFACTURIER, VOUS POURRIEZ TIRER AVANTAGE DE RÉCENTES ANNONCES DOCUMENT INFORMATIF SECTEUR MANUFACTURIER, VOUS POURRIEZ TIRER AVANTAGE DE RÉCENTES ANNONCES DOCUMENT INFORMATIF Pour De Tous Service de fiscalité Marcel Bergeron, CPA auditeur, CA Date Le 1 er décembre 2013 SECTEUR MANUFACTURIER,

Plus en détail

Annexe 16. Centre collégial de soutien à l'intégration de l'ouest. Guide pour une demande de PRÊT d un appareil au Parc mobile des CCSI

Annexe 16. Centre collégial de soutien à l'intégration de l'ouest. Guide pour une demande de PRÊT d un appareil au Parc mobile des CCSI Annexe 16 Centre collégial de soutien à l'intégration de l'ouest Guide pour une demande de PRÊT d un appareil au Parc mobile des CCSI Table des matières Fiche de demande au Parc mobile... 3 Étapes relatives

Plus en détail

Distribution de films cinématographiques et de vidéos

Distribution de films cinématographiques et de vidéos N o 87F0010X au catalogue. Bulletin de service Distribution de films cinématographiques et de vidéos 2009. Faits saillants Les distributeurs de productions cinématographiques et de vidéos du Canada ont

Plus en détail

HARMONISATION À CERTAINES MESURES FISCALES FÉDÉRALES ET AUTRES MESURES RELATIVES AUX ENTREPRISES ERRATUM

HARMONISATION À CERTAINES MESURES FISCALES FÉDÉRALES ET AUTRES MESURES RELATIVES AUX ENTREPRISES ERRATUM 2013-7 HARMONISATION À CERTAINES MESURES FISCALES FÉDÉRALES ET AUTRES MESURES RELATIVES AUX ENTREPRISES ERRATUM À la page 15, le paragraphe précédé de l intertitre «Modalités d application» aurait dû se

Plus en détail

Conditions applicables aux demandes d approbation fondées sur l article 28 et aux demandes de financement de la part de l OOF

Conditions applicables aux demandes d approbation fondées sur l article 28 et aux demandes de financement de la part de l OOF 2.0 Finances et administration Opérations bancaires, Opérations bancaires, investissements et emprunts Publication : mai 2009 Révision : 2.0 Finances et administration Opérations bancaires, TABLE DES MATIÈRES

Plus en détail

IV. L'imputation du crédit d'impôt innovation

IV. L'imputation du crédit d'impôt innovation 23 octobre 2014 I. Les grandes lignes de la mesure II. Le champ des activités éligibles III. Les dépenses éligibles IV. L'imputation du crédit d'impôt innovation V. Le rôle de la DIRECCTE 2 Votée en loi

Plus en détail

Distribution de films cinématographiques et de vidéos

Distribution de films cinématographiques et de vidéos N o 87F0010X au catalogue. Bulletin de service Distribution de films cinématographiques et de vidéos 2010. Faits saillants Les revenus d exploitation totaux de l industrie de distribution de productions

Plus en détail

MESURE INCITATIVE CANADA-WALLONIE POUR LES MÉDIAS NUMÉRIQUES MULTIPLATEFORMES PRINCIPES DIRECTEURS

MESURE INCITATIVE CANADA-WALLONIE POUR LES MÉDIAS NUMÉRIQUES MULTIPLATEFORMES PRINCIPES DIRECTEURS MESURE INCITATIVE CANADA-WALLONIE POUR LES MÉDIAS NUMÉRIQUES MULTIPLATEFORMES PRINCIPES DIRECTEURS Mesure incitative Canada-Wallonie pour les médias numériques multiplateformes La Mesure incitative Canada-Wallonie

Plus en détail

Trusts internationaux à Chypre

Trusts internationaux à Chypre Trusts internationaux à Chypre Trusts internationaux chypriotes critères de qualification La Loi sur les trusts internationaux de 1992 complète la Loi sur les fiduciaires, elle-même basée sur la Loi britannique

Plus en détail

FONDS POUR LE DÉVELOPPEMENT DU SPORT ET DE L ACTIVITÉ PHYSIQUE. Règles et normes du programme de soutien aux installations sportives et récréatives

FONDS POUR LE DÉVELOPPEMENT DU SPORT ET DE L ACTIVITÉ PHYSIQUE. Règles et normes du programme de soutien aux installations sportives et récréatives FONDS POUR LE DÉVELOPPEMENT DU SPORT ET DE L ACTIVITÉ PHYSIQUE Règles et normes du programme de soutien aux installations sportives et récréatives Ministère de l'éducation, du Loisir et du Sport 1035,

Plus en détail

LISTE DE PIÈCES JUSTIFIATIVES POUR LE CONTRÔLE DE PREMIER NIVEAU

LISTE DE PIÈCES JUSTIFIATIVES POUR LE CONTRÔLE DE PREMIER NIVEAU LISTE DE PIÈCES JUSTIFIATIVES POUR LE CONTRÔLE DE PREMIER NIVEAU Cette liste définit les documents que vous devez nous présenter dans le cadre du contrôle de premier niveau des dépenses (contrôle de 1er

Plus en détail

Budget Québec 2015-2016. Mesures concernant les particuliers. Mesures concernant les entreprises

Budget Québec 2015-2016. Mesures concernant les particuliers. Mesures concernant les entreprises Faits saillants Budget Québec Mesures concernant les particuliers Élimination graduelle de la contribution santé à compter du 1er janvier 2017 Mise en place en place d un bouclier fiscal Croissance de

Plus en détail

Introduction. Renseignements sur le régime de congé de salaire différé (RCSD) 1

Introduction. Renseignements sur le régime de congé de salaire différé (RCSD) 1 Renseignements sur le régime de congé de salaire différé (RCSD) Province du Nouveau-Brunswick ISBN: 978-1-55471-612-8 juin 2013 TABLE DES MATIÈRES Introduction... 1 Résumé du régime... 2 Adhésion... 3

Plus en détail

GUIDE À L INTENTION DES DIRECTEURS > RÉGIME D ASSURANCE COLLECTIVE DES CHAMBRES DE COMMERCE

GUIDE À L INTENTION DES DIRECTEURS > RÉGIME D ASSURANCE COLLECTIVE DES CHAMBRES DE COMMERCE > RÉGIME D ASSURANCE COLLECTIVE DES CHAMBRES DE COMMERCE CARACTÉRISTIQUES DU RÉGIME > GARANTIES ET SERVICES > Chaque entreprise participante choisit des garanties de base selon sa taille. Ces garanties

Plus en détail

Mise à jour fédérale des projections économiques et budgétaires

Mise à jour fédérale des projections économiques et budgétaires SENCRL Mise à jour fédérale des projections économiques et budgétaires 12 novembre 2014 Comptables Professionnels agréés et Conseillers en gestion d entreprises Place du Canada, 1010, rue De La Gauchetière

Plus en détail

NOM DE L ENTREPRISE NO, RUE MUNICIPALITÉ (QUÉBEC) CODE POSTAL Téléphone d entreprise

NOM DE L ENTREPRISE NO, RUE MUNICIPALITÉ (QUÉBEC) CODE POSTAL Téléphone d entreprise NOM DE L ENTREPRISE NO, RUE MUNICIPALITÉ (QUÉBEC) CODE POSTAL Téléphone d entreprise Nom du promoteur Terminé le : insérer DATE TABLE DES MATIÈRES NOTE AU LECTEUR...4 1. LE PROJET...5 1.1 RÉSUMÉ DU PROJET...5

Plus en détail

Info Source Sources de renseignements du gouvernement fédéral et sur les fonctionnaires fédéraux 2013 Administration portuaire d Halifax Historique

Info Source Sources de renseignements du gouvernement fédéral et sur les fonctionnaires fédéraux 2013 Administration portuaire d Halifax Historique Info Source Sources de renseignements du gouvernement fédéral et sur les fonctionnaires fédéraux 2013 Administration portuaire d Halifax Historique Le 1 er mars 1999, la Société du port d'halifax est devenue

Plus en détail

Association des courtiers et agents immobiliers du Québec, février 2009 Tous droits réservés.

Association des courtiers et agents immobiliers du Québec, février 2009 Tous droits réservés. Le référentiel de compétences est un guide qui permet aux futurs courtiers de comprendre quelles compétences doivent être développées et maitrisées pour agir de façon éthique et responsable dans sa pratique

Plus en détail

Banque Nationale : Bénéfice net record au premier trimestre de 2011

Banque Nationale : Bénéfice net record au premier trimestre de 2011 Communiqué premier TRIMESTRE 2011 Banque Nationale : Bénéfice net record au premier trimestre de 2011 L information financière fournie dans le présent communiqué est basée sur les états financiers consolidés

Plus en détail

APPEL DE PROJETS PROJETS DE COLLABORATION INTERPROVINCIALE. Date de clôture de l appel de projets : 5 août 2016 à 16 :00 heures HAE

APPEL DE PROJETS PROJETS DE COLLABORATION INTERPROVINCIALE. Date de clôture de l appel de projets : 5 août 2016 à 16 :00 heures HAE APPEL DE PROJETS Demande de financement de la part des membres du RCCFC pour la réalisation de PROJETS DE COLLABORATION INTERPROVINCIALE au cours de l année financière se terminant le 31 mars 2017 Date

Plus en détail

Période du 25 mai 2006 au 1 er juillet 2006. États financiers consolidés intermédiaires. Non vérifiés

Période du 25 mai 2006 au 1 er juillet 2006. États financiers consolidés intermédiaires. Non vérifiés Période du 25 mai 2006 au États financiers consolidés intermédiaires Non vérifiés Bilan consolidé intermédiaire (non vérifié) Au Actif Actif à court terme Trésorerie 6 794 967 Comptes débiteurs (notes

Plus en détail

No du poste Appellation d emploi Poste du superviseur 09-2745 Agent des finances Agent principal des finances

No du poste Appellation d emploi Poste du superviseur 09-2745 Agent des finances Agent principal des finances 1. DÉSIGNATION No du poste Appellation d emploi Poste du superviseur 09-2745 Agent des finances Agent principal des finances Ministère Division/Région Collectivité Lieu Éducation Services ministériels

Plus en détail

ROWING CANADA AVIRON Directeur du développement des affaires* 1.3 CATÉGORIE D EMPLOI : Professionnel à temps plein

ROWING CANADA AVIRON Directeur du développement des affaires* 1.3 CATÉGORIE D EMPLOI : Professionnel à temps plein ROWING CANADA AVIRON Directeur du développement des affaires* 1.0 DESCRIPTION 1.1 ORGANISATION : Association canadienne d aviron amateur (Rowing Canada Aviron ou RCA) 1.2 TITRE : Directeur du développement

Plus en détail

Les fonctions d entreprises

Les fonctions d entreprises Chapitre 3 : Les fonctions d entreprises Réalisé par : Dr. ACHELHI HICHAM achelhihicham@yahoo.fr Chap 4 : les fonction de l'entreprise Dr ACHELHI Hicham 1 Introduction Direction Fournisseurs Services équipements

Plus en détail

CODE DE BONNE CONDUITE

CODE DE BONNE CONDUITE CODE DE BONNE CONDUITE CONCERNANT LES INTERACTIONS AVEC LES PROFESSIONNELS DE SANTÉ Déclaration de l ensemble des membres du COCIR Le COCIR se consacre à l avancement de la science médicale et à l amélioration

Plus en détail

Les affaires électroniques au service de votre entreprise

Les affaires électroniques au service de votre entreprise Les affaires électroniques au service de votre entreprise En quoi consistent les affaires électroniques? Lorsqu on évoque la notion d affaires électroniques, on pense souvent aux sites Web, qu ils soient

Plus en détail

Le 7 mai 2013. This document is available in English

Le 7 mai 2013. This document is available in English s du Régime enregistré d épargne-invalidité, de la Subvention canadienne pour l épargne-invalidité et du Bon canadien pour l épargne-invalidité Le 7 mai 2013 This document is available in English Table

Plus en détail

Établir une procédure régissant l octroi des petites caisses et leur utilisation.

Établir une procédure régissant l octroi des petites caisses et leur utilisation. 1. RÉFÉRENCES Délégation de pouvoirs. Politique et procédure sur la gestion des approvisionnements. 2. OBJECTIF Établir une procédure régissant l octroi des petites caisses et leur utilisation. 3. DÉFINITIONS

Plus en détail

Compte rendu provisoire 11-1

Compte rendu provisoire 11-1 Conférence internationale du Travail Compte rendu provisoire 104 e session, Genève, juin 2015 11-1 Quatrième question à l ordre du jour: Les petites et moyennes entreprises et la création d emplois décents

Plus en détail

SERVICES DE COMPTABILITÉ

SERVICES DE COMPTABILITÉ BULLETIN N O 057 Publié en avril 2004 Révisé en juillet 2013 LOI DE LA TAXE SUR LES VENTES AU DÉTAIL SERVICES DE COMPTABILITÉ Ce bulletin et les questions et réponses annexées explique l application de

Plus en détail

Une Loi qui se renouvelle

Une Loi qui se renouvelle IMPLANTATION DE LA LOI FAVORISANT LE DÉVELOPPEMENT ET LA RECONNAISSANCE DES COMPÉTENCES DE LA MAIN-D ŒUVRE ET DE SES RÈGLEMENTS Une Loi qui se renouvelle Un virage vers la qualité L adoption par l Assemblée

Plus en détail

OBJET Politique relative au processus de budgétisation

OBJET Politique relative au processus de budgétisation OBJET Politique relative au processus de budgétisation 1. PRÉAMBULE La présente politique vise à garantir la présence d un bon processus budgétaire et est requise en vertu des normes et pratiques de gestion

Plus en détail

SUBVENTIONS AUX ORGANISMES I CFSPAB I GUIDE ADMINISTRATIF & FORMULAIRE 2015

SUBVENTIONS AUX ORGANISMES I CFSPAB I GUIDE ADMINISTRATIF & FORMULAIRE 2015 SUBVENTIONS AUX ORGANISMES I CFSPAB I GUIDE ADMINISTRATIF & FORMULAIRE 2015 !: 655 BOULEVARD DES CHUTES, C.P. 700 QUÉBEC (QUÉBEC), G1R 4S9 ""À NOS BUREAUX DANS LA NOUVELLE ANNEXE DE L ARÉNA MARCEL-BÉDARD

Plus en détail

L optimisation des liens avec le secteur minier exige une approche politique délibérée

L optimisation des liens avec le secteur minier exige une approche politique délibérée L optimisation des liens avec le secteur minier exige une approche politique délibérée Pour que le secteur minier améliore sa contribution au développement généralisé, il doit être mieux intégré dans l

Plus en détail

Présentation pré-budgétaire. Comité permanent des finances de la Chambre des communes. l Association of Equipment Manufacturers

Présentation pré-budgétaire. Comité permanent des finances de la Chambre des communes. l Association of Equipment Manufacturers Présentation pré-budgétaire À l attention du Comité permanent des finances de la Chambre des communes Sommaire par l Association of Equipment Manufacturers L AEM représente plus de 850 membres qui offrent

Plus en détail

1 Table des matières 2 CCEMC ET TDDC INSTRUCTIONS RELATIVES AUX COÛTS ET DÉPENSES ADMISSIBLES

1 Table des matières 2 CCEMC ET TDDC INSTRUCTIONS RELATIVES AUX COÛTS ET DÉPENSES ADMISSIBLES 1 Table des matières 2 Introduction... 3 2.1. Objet du document... 3 2.1. Contexte... 3 3 Rémunérations et avantages sociaux... 4 3.1. Toutes les organisations... 4 3.2. Entités publiques (y compris les

Plus en détail

POLITIQUE D ATTRIBUTION DE L AIDE FINANCIÈRE AUX JEUNES ENTREPRENEURS

POLITIQUE D ATTRIBUTION DE L AIDE FINANCIÈRE AUX JEUNES ENTREPRENEURS POLITIQUE D ATTRIBUTION DE L AIDE FINANCIÈRE AUX JEUNES ENTREPRENEURS Adoptée le 2 mai 2012 Modifiée le 2 février 2016 INTRODUCTION L aide financière aux jeunes entrepreneurs leur permet de recevoir une

Plus en détail

Fonds d actions canadiennes Lysander-18 Asset Management

Fonds d actions canadiennes Lysander-18 Asset Management Fonds d actions canadiennes Lysander-18 Asset Management 30 juin 2015 Cette page est intentionnellement laissée en blanc. Rapport de la direction sur le rendement du Fonds Au 30 juin 2015 AVERTISSEMENT

Plus en détail

DESCRIPTION DU PROGRAMME Dernière mise à jour : octobre 2012

DESCRIPTION DU PROGRAMME Dernière mise à jour : octobre 2012 _ DESCRIPTION DU PROGRAMME Dernière mise à jour : octobre 2012 1. Le Programme 1.1. Description du Programme Le programme IntégraTIon Montréal est une mesure financière incitative auprès des employeurs

Plus en détail

ROCK ENERGY INC. Bilans consolidés intermédiaires. Aux 30 juin 2009 et 31 décembre 2008 (non vérifié)

ROCK ENERGY INC. Bilans consolidés intermédiaires. Aux 30 juin 2009 et 31 décembre 2008 (non vérifié) ROCK ENERGY INC. Bilans consolidés intermédiaires Aux 30 juin 2009 et 31 décembre 2008 (non vérifié) (Tous les montants sont exprimés en milliers de dollars.) 30 juin 2009 31 décembre 2008 Actif Actif

Plus en détail

la fiscalité au québec des mesures favorables à l investissement 2012

la fiscalité au québec des mesures favorables à l investissement 2012 la fiscalité au québec des mesures favorables à l investissement 2012 Rédigé par Raymond Chabot Grant Thornton en collaboration avec la Direction de l information stratégique d Investissement Québec This

Plus en détail

FINALE RECOMMANDATIONS PAR DÉCISION DU CONSEIL DATE D ENTRÉE EN VIGUEUR : LE 14 NOVEMBRE 1988

FINALE RECOMMANDATIONS PAR DÉCISION DU CONSEIL DATE D ENTRÉE EN VIGUEUR : LE 14 NOVEMBRE 1988 FINALE RECOMMANDATIONS POUR LE CALCUL DES VALEURS MINIMALES DE TRANSFERT DES RENTES PAR DÉCISION DU CONSEIL DATE D ENTRÉE EN VIGUEUR : LE 14 NOVEMBRE 1988 Canadian Institute of Actuaries Institut Canadien

Plus en détail

Formation à distance pour les examens professionnels fédéraux en informatique

Formation à distance pour les examens professionnels fédéraux en informatique Formation à distance pour les examens professionnels fédéraux en informatique Brevet fédéral d informaticienne en technique des systèmes et réseaux TIC Brevet fédéral d informaticienne de gestion 1. :

Plus en détail

2.3 Les décrets et accords intergouvernementaux de libéralisation du commerce conclus par le gouvernement du Québec;

2.3 Les décrets et accords intergouvernementaux de libéralisation du commerce conclus par le gouvernement du Québec; TITRE : Politique relative aux contrats d approvisionnement, de services et de travaux de construction ORIGINE PAGE 1 de 20 Direction des services des ressources financières et matérielles RÉPONDANT Direction

Plus en détail

QUESTIONNAIRE DE QUALIFICATION CONSTRUCTION ET MODIFICATION DE LIGNES AÉRIENNES DE TRANSPORT

QUESTIONNAIRE DE QUALIFICATION CONSTRUCTION ET MODIFICATION DE LIGNES AÉRIENNES DE TRANSPORT QUESTIONNAIRE DE QUALIFICATION CONSTRUCTION ET MODIFICATION DE LIGNES AÉRIENNES DE TRANSPORT André Côté ing. Chargé d'équipe Centre d'acquisition de travaux et de services spécialisés Direction Acquisition

Plus en détail

Gestion de l invalidité : Gestion pour le mieux-être

Gestion de l invalidité : Gestion pour le mieux-être Gestion de l invalidité : Gestion pour le mieux-être 75 % 20 % 12 semaines 1 an Plus longtemps un employé s absente du travail, moins il a de chances d y retourner. Après 12 semaines d absence, 75 % des

Plus en détail

Vérification des Plans de reprises après sinistre des SGI

Vérification des Plans de reprises après sinistre des SGI Vérification des Plans de reprises après sinistre des SGI Vérification interne 378-1-615 29 avril 2009 TABLE DES MATIÈRES RÉSUMÉ... II 1.0 INTRODUCTION...5 2.0 OBJECTIFS ET PORTÉE DE LA VÉRIFICATION...7

Plus en détail

États financiers de la Caisse de retraite Régime de rentes de la sécurité publique des Premières Nations

États financiers de la Caisse de retraite Régime de rentes de la sécurité publique des Premières Nations États financiers de la Caisse de retraite Régime de rentes de la sécurité publique des Premières Nations Rapport de l auditeur indépendant... 1-2 État de l actif net disponible pour le service des prestations

Plus en détail

DOSSIER D'OPPORTUNITÉ. Coordonnées du promoteur Nom : Prénom : Adresse : App. : Ville : Code postal : Tél. : Date de naissance : / /

DOSSIER D'OPPORTUNITÉ. Coordonnées du promoteur Nom : Prénom : Adresse : App. : Ville : Code postal : Tél. : Date de naissance : / / DOSSIER D'OPPORTUNITÉ Coordonnées du promoteur Nom : Prénom : Adresse : App. : Ville : Code postal : Tél. : Date de naissance : / / Jour mois An Âge: Homme Femme Coordonnées de l entreprise Nom : Adresse

Plus en détail

POLITIQUE SUR LE REMBOURSEMENT DES DÉPENSES ADOPTÉE PAR LE CONSEIL D ADMINISTRATION LE 7 FÉVRIER 2014 PAR VOIE DE RÉSOLUTION N O 14 CA(AMT) 03

POLITIQUE SUR LE REMBOURSEMENT DES DÉPENSES ADOPTÉE PAR LE CONSEIL D ADMINISTRATION LE 7 FÉVRIER 2014 PAR VOIE DE RÉSOLUTION N O 14 CA(AMT) 03 POLITIQUE SUR LE REMBOURSEMENT DES DÉPENSES ADOPTÉE PAR LE CONSEIL D ADMINISTRATION LE 7 FÉVRIER 2014 PAR VOIE DE RÉSOLUTION N O 14 CA(AMT) 03 TITRE DE LA POLITIQUE : N o : Politique sur le remboursement

Plus en détail

BULLETIN FISCAL 2014-133. Mars 2014 TAUX MARGINAUX COMBINÉS D IMPOSITION POUR 2014 PARTICULIERS

BULLETIN FISCAL 2014-133. Mars 2014 TAUX MARGINAUX COMBINÉS D IMPOSITION POUR 2014 PARTICULIERS BULLETIN FISCAL 2014-133 Mars 2014 TAUX MARGINAUX COMBINÉS D IMPOSITION POUR 2014 PARTICULIERS Voici les taux marginaux combinés d imposition des particuliers, fédéral et provincial, en vigueur depuis

Plus en détail

LA FISCALITÉ AU MEXIQUE POUR UN RÉSIDENT CANADIEN

LA FISCALITÉ AU MEXIQUE POUR UN RÉSIDENT CANADIEN LA FISCALITÉ AU MEXIQUE POUR UN RÉSIDENT CANADIEN Plan de la présentation Impôt du Mexique Aperçu des taux d imposition Niveau de présence requis localement pour être assujetti Programme des IMMEX Maquiladoras

Plus en détail

Le point en recherche

Le point en recherche Le point en recherche Juin 2002 Série socio-économique 106 Introduction Le présent projet de recherche porte sur l'analyse et l'évaluation des mesures fiscales applicables à l habitation qui, selon les

Plus en détail

Franco à bord : expédition d'un produit dont les frais de port sont payés par l'expéditeur.

Franco à bord : expédition d'un produit dont les frais de port sont payés par l'expéditeur. DESTINATAIRE : Toutes les unités administratives Émise le : Révisée le : ÉMISE PAR : Direction des ressources financières et des partenariats économiques APPROUVÉE PAR : Directeur de la DRFPEl Date : BUT

Plus en détail

Pour une somme de bonnes nouvelles. acquisitions et ventes. fiscalité. relève

Pour une somme de bonnes nouvelles. acquisitions et ventes. fiscalité. relève Le + Pour une somme de bonnes nouvelles conseils d affaires Pour être informé des changements ou nouveautés... Pour des conseils avisés de notre équipe d experts... Abonnez-vous au BVA+ via notre site

Plus en détail

RÈGLEMENT SUR LES CONTRATS D APPROVISIONNEMENT, DE SERVICES ET DE TRAVAUX DE CONSTRUCTION

RÈGLEMENT SUR LES CONTRATS D APPROVISIONNEMENT, DE SERVICES ET DE TRAVAUX DE CONSTRUCTION RÈGLEMENTS POLITIQUES PROCÉDURES RÈGLEMENT SUR LES CONTRATS D APPROVISIONNEMENT, DE SERVICES ET DE TRAVAUX DE CONSTRUCTION Adopté par le conseil d administration le 25 mars 2009 et modifié le 17 juin 2015

Plus en détail

VÉRIFICATION DE L INTÉGRITÉ DE L INFORMATION DU SYSTÈME HERMÈS FINANCES RAPPORT. Juin 2011

VÉRIFICATION DE L INTÉGRITÉ DE L INFORMATION DU SYSTÈME HERMÈS FINANCES RAPPORT. Juin 2011 VÉRIFICATION DE L INTÉGRITÉ DE L INFORMATION DU SYSTÈME HERMÈS FINANCES RAPPORT Juin 2011 PRÉPARÉ PAR LA DIRECTION GÉNÉRALE DE LA VÉRIFICATION INTERNE (DGVI) Projet no : 2011-08 AGENCE DE DÉVELOPPEMENT

Plus en détail