Projet de création de la Ligue Nationale d Athlétisme

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Projet de création de la Ligue Nationale d Athlétisme"

Transcription

1 Projet de création de la Ligue Nationale d Athlétisme Sommaire Donner un statut social aux Athlètes de l Elite Rendre l athlétisme plus attractif Simplifier les relations Clubs / Athlètes de l Elite Participer de façon constructive à l évolution de l Athlétisme Les constats Contribuer à la gestion de l environnement social et économique des athlètes Dynamiser l athlétisme français Témoignages d athlètes Le principal objectif de la Ligue Nationale d Athlétisme est de donner aux athlètes français de l élite accès à un statut social, pour leur permettre de se consacrer pleinement à la recherche de la performance de très Haut niveau. La Ligue Nationale d Athlétisme devrait contribuer à gérer leur activité de sportif professionnel et à mettre progressivement en place leur reconversion professionnelle.

2 Depuis plus d une dizaine d années, de nombreux athlètes de l Equipe de France vivent de l Athlétisme sans pour autant avoir le statut social correspondant ; beaucoup prennent des risques sociaux et économiques élevés, sans parler des dérives possibles (dopage notamment). Le Haut niveau change! De plus, cette professionnalisation se construit sans gardefous et, à défaut de règles en la matière de la part des instances sportives, c est tout naturellement que seuls les sponsors ont investi le secteur marchand de l athlétisme. Ce n est qu à la marge que certains Clubs ont tissé des liens contractuels avec les athlètes. Enfin, face à la concurrence des sports professionnels, l Athlétisme français a du mal à tenir, médiatiquement et sportivement, son rang de sport olympique n 1. La professionnalisation de l Athlétisme doit être régulée Ces constats conduisent la Fédération à se positionner résolument pour ne pas subir mais pour devenir actrice de l évolution de l Athlétisme. Il apparaît indispensable de créer les conditions pour que la professionnalisation des Athlètes et de l Athlétisme soit régulée, LES CONSTATS Après de nombreuses études et une large concertation auprès d un grand nombre d acteurs de l Athlétisme français (Athlètes, dirigeants de Clubs, entraîneurs, élus, juristes, anciens athlètes, Ministère chargé des sports.), la création Vers une Ligue Nationale d Athlétisme d une entité, la Ligue Nationale d Athlétisme semble la solution la plus adaptée pour réunir les conditions de la professionnalisation. Cette Ligue, dont la possibilité de création est prévue dans les textes officiels de la Fédération, sera, si elle est votée par l Assemblée Générale du 2 décembre 2007, définie par des statuts associatifs et régie par une convention entre la FFA et la Ligue, dont les électeurs auront validé les règles. Le décret de 2002 sur les Ligues Professionnelles (n du 2 mai 2002), qui fixe entre autres le cadre de cette convention, est actuellement en cours d actualisation pour que les sports individuels puissent s y inscrire. Cette évolution est notamment le résultat du travail de la FFA sur ce dossier avec le Ministère de la Jeunesse, des Sports et de la Vie Associative Le défi de la Ligue Nationale d Athlétisme sera alors de répondre au double objectif : de contribuer à la gestion globale de l environnement social, économique et professionnel des Athlètes Et de dynamiser l Athlétisme français

3 Contribuer à la gestion de l environnement social et économique des athlètes Pourquoi? Sécuriser socialement et financièrement la carrière sportive des athlètes : Les Athlètes qui vivent de l Athlétisme sont souvent dans des situations précaires, puisqu ils n ont que très rarement un statut social. S ils en ont un, il ne peut être fidèle à la réalité puisque le métier de «sportif de haut niveau» n existe pas. Certains ne commencent à cotiser pour la retraite qu à l approche des 35 ans et d autres ne sont pas couverts par la sécurité sociale. D autres encore, face à la blessure doivent remettre en cause leur carrière sportive, sous peine de ne plus avoir de quoi vivre.. On peut aussi craindre que certains se trouvent fragilisés face au dopage : leurs revenus dépendent en effet essentiellement de leurs performances. Améliorer la performance sportive et préserver la santé des sportifs L objectif N 1 est de placer les Athlètes français dans les meilleures conditions de réussite sportive. Il s agit notamment de les préserver contre les blessures et la tentation du dopage, en leur donnant des moyens et surtout une sérénité à plus long terme que la seule saison à venir. Préparer la reconversion des athlètes Beaucoup d Athlètes de l Equipe de France n ont malheureusement pas pu ou voulu se former, et ils prennent un risque social élevé pour leur avenir. Enfin, ils ne sont souvent pas préparés à gérer les «à côtés» de la performance, qui font partie intégrante de leur vie d Athlète. Ils manquent de soutien lorsqu ils sont confrontés aux contraintes du professionnalisme avec leurs partenaires : la communication, les relations publiques, la gestion de leurs revenus. Comment? Parvenir à la constitution d un statut d Athlète professionnel : Grâce à la Ligue Nationale d Athlétisme, les Athlètes de l élite pourront accéder à un statut de sportif professionnel, avec tous les avantages que cela implique (sécurité sociale, possibilité de congés de maladie en cas de blessure, congés de maternité, cotisations retraites ). Par ailleurs la Ligue Nationale travaillera avec les Athlètes, dès leur accession au haut niveau, à leur reconversion professionnelle et à une formation cohérente avec leur activité professionnelle de sportif (validée à court terme par un certificat de qualification professionnelle) Salarier les Athlètes de l élite par l intermédiaire de leurs Clubs : La Ligue Nationale d Athlétisme prendra en charge les salaires des Athlètes répondant aux critères* fixés par la Ligue, sans qu aucune charge supplémentaire n incombe aux Clubs. *Critères pour 2007, les Athlètes français classés parmi les 18 meilleurs mondiaux à 3 par pays dans les disciplines olympiques, les Athlètes médaillés individuels européens 2006 et mondiaux 2005, et au moins un Athlète par famille de discipline pour assurer un développement harmonieux de l Athlétisme Offrir aux Athlètes des compétitions adaptées : Le lieu de leur activité professionnelle sera l ensemble des compétitions organisées par la Ligue Nationale d Athlétisme.

4 Dynamiser l athlétisme français Pourquoi? La concurrence des sports professionnels est forte, qu elle soit : sportive : combien de jeunes talents athlétiques se tournent vers le rugby ou le football parce qu ils ont une véritable attraction médiatique, économique ou structurelle (grâce aux centres de formation)? médiatique : les sports professionnels ont su évoluer pour proposer des compétitions formatées pour la télévision. Le paysage audio-visuel sportif est éloquent : football, rugby, tennis, cyclisme, Formule 1 sont en tête des sports les plus couverts par la télévision économique : les sports professionnels intéressent d avantage les partenaires économiques actuels, tant par la couverture médiatique qu ils proposent que par le côté rassurant et rationnel de structures et d organisations professionnelles. Si nous souhaitons tous voir l athlétisme, notre sport, sport olympique N 1, se développer harmonieusement, progresser, sportivement (performances et licences) et médiatiquement, il faut dynamiser ses structures, ses compétitions, et attirer de nouveaux partenaires. La création de la Ligue Nationale serait une formidable opportunité pour y parvenir. Comment? Structurer l Athlétisme de performance : La Ligue Nationale d Athlétisme se concentrerait essentiellement sur la gestion des Athlètes de l élite et des compétitions de la Ligue. Elle sera composée de 3 départements : gestion de l environnement économique et social des Athlètes, suivi sportif des Athlètes, gestion des compétitions de la Ligue. Les Clubs pourraient embaucher dès 2007 leurs athlètes de haut niveau appartenant à la Ligue, et à terme, se structurer pour développer le haut niveau (en créant par exemple une section professionnelle avec des entraîneurs professionnels et un centre de formation). Développer les partenariats : La création de la Ligue permettrait aux partenaires actuels et à d autres partenaires de s associer à de nouveaux dispositifs et apporterait un appel d air économique important pour toutes les composantes de l athlétisme. On l a vu dans les autres sports, la professionnalisation est un indéniable accélérateur économique. Elle apportera à l Athlétisme une image moderne et dynamique suscitant l intérêt des médias et des partenaires Structurer les compétitions pour qu elles répondent aux attentes des spectateurs, aux exigences des télévisions et des partenaires tout en permettant aux Athlètes de pratiquer leur métier. Il s agit de construire un «feuilleton» d Athlétisme à un rythme régulier, compatible avec le calendrier international, où les meilleurs Athlètes français pourraient se confronter régulièrement sur des Meetings de niveau international.

5 Jean GALFIONE «Dès fin 1991, j avais à peine 20 ans, (cela fait maintenant presque 15 ans ), je me suis trouvé confronté aux problèmes liés à l absence du statut d athlète, et j ai dû géré tout seul ce phénomène (me créer un statut qui me permettait de cotiser, d avoir la sécu, de gérer mes revenus irréguliers liés à mes performances.). Je gagnais de l argent, mais à une époque, je n étais pas serein : du jour au lendemain, si je ne perfais pas, je perdais tous mes contrats. J ai eu de la chance de ne m être blessé que tard, à un moment où j avais de quoi me retourner. Et j ai eu aussi de la chance d avoir eu des partenaires fidèles, qui m ont suivi même dans mes années galères mais je connais beaucoup de jeunes perchistes très talentueux qui ont dû renoncer à une belle carrière à cause des aléas du haut niveau quand il n est pas structuré pour des athlètes à 100%. Et pourtant, à un moment, même si je conseille à tous les jeunes de se former pour leur avenir, le très haut niveau exige que l on soit athlète à 100 % Sincèrement, le statut d athlète professionnel, j en ai rêvé pendant 10 ans. Maintenant c est trop tard pour moi, mais si de nouveaux futurs champions pouvaient en bénéficier dans l avenir grâce à la création d une Ligue pro, ce serait génial.» Linda KHODADIN Bob TAHRI Lorsque j ai gagné mes premières primes de meetings, je me suis inquiétée des démarches à faire pour la déclaration des revenus. Avec l aide d un comptable conseillé par la FFA, il m a fallu m immatriculer auprès de l URSSAF et la chambre du commerce et de l industrie, puis trouver une sécu et une caisse de retraite. En fait il fallait se gérer comme une société.. Quelle galère au début! Les administrations ne connaissaient pas l activité d athlète de haut niveau. Etais-je profession libérale, travailleur indépendant? C était la question que l on me posait tout le temps. Mais aujourd hui, il reste toujours des questions en suspens comme les blessures par exemple, est ce un accident de travail? Heureusement que j étais déjà A 20 ans je suis devenu soutien de famille : j ai fait le choix, risqué je le sais, de m investir à fond dans l athé car c est comme cela que je pouvais gagner le mieux ma vie, et celle des miens Maintenant, je sais aussi que souvent, je n ai pas été serein dans mes choix et je n ai pas toujours pris les risques qu il fallait car je savais que si je me plantais, c était la majeur partie de mes revenus qui disparaissaient, alors que si «j assurais» une finale, je gardais un minimum de salariée quand je me suis rompu le tendon d Achille, car en athlé, on n a pas droit à l erreur : coup d arrêt pour ma saison estivale alors que de grands meetings se présentaient, pas de perfs pendant 1 an, mes partenaires et mon club m ont été fidèles et ne m ont pas lâchée. Mais d autres athlètes ont eu moins de chances que moi, je pense à Marie Preira par exemple qui avait un talent énorme et qui a beaucoup galéré et n a jamais retrouvé son niveau Moi je pense que le statut d athlète professionnel permettra de donner un peu plus de sérénité et de stabilité aux athlètes ; et surtout que la Ligue Nationale donnera les moyens d accompagner les athlètes dans leur métier d athlètes et de les sensibiliser et préparer à leur reconversion. sécurité pour ma famille Si j avais un salaire minimum garanti régulier couvrant les risques de blessures, je pense sincèrement que je pourrai faire des choix différents et prendre plus de risques tactiquement. Je serais beaucoup plus confiant également pour mon avenir si une structure professionnelle me permettait de préparer ma reconversion et me donnais un minimum de connaissances pour la gestion de ma carrière. Téléphone : Télécopie : Mail : Vous retrouverez plus d info et pourrez poser toutes vos questions sur le forum dédié à la Ligue Nationale d Athlétisme sur

Christophe Inzirillo Frank Bournois. L intelligence sportive au service du manager

Christophe Inzirillo Frank Bournois. L intelligence sportive au service du manager Christophe Inzirillo Frank Bournois L intelligence sportive au service du manager Chapitre 1 L intelligence stratégique, l art de la compétition «Agir en primitif et prévoir en stratège.» René Char Figure

Plus en détail

Taxe d apprentissage. «Faire d une passion, son métier»

Taxe d apprentissage. «Faire d une passion, son métier» 2012 Taxe d apprentissage «Chefs d entreprises, entrepreneurs : vous possédez une fibre sociale et sportive, et vous souhaiteriez mettre en valeur l engagement citoyen de votre entreprise. Faites confiance

Plus en détail

Bernard LAPORTE Secrétaire d Etat chargé des Sports

Bernard LAPORTE Secrétaire d Etat chargé des Sports Conférence de presse du jeudi 5 mars 2009 Fédération Française de Football Bernard LAPORTE Secrétaire d Etat chargé des Sports Monsieur le président, mesdames et messieurs, L Euro de football est le troisième

Plus en détail

Notre ambition : devenir un acteur principal de l immobilier en France, d ici 5 ans!

Notre ambition : devenir un acteur principal de l immobilier en France, d ici 5 ans! LE MOT DU FONDATEUR : Laurent KOEHLER Depuis 2002, les agences KOEHLER IMMOBILIER n ont cessé de prendre des parts de marché dans un contexte concurrentiel toujours plus difficile, et des exigences clients

Plus en détail

1/ Annonce profils acheteur- revendeur

1/ Annonce profils acheteur- revendeur 1/ Annonce profils acheteur- revendeur Vous cherchez à compléter vos revenus à temps choisis avec un partenaire sérieux en intégrant une équipe dynamique? Vous souhaitez travailler à domicile en toute

Plus en détail

Enseignement supérieur L apprentissage, c est apprendre autrement en étant rémunéré. C est une bonne manière de commencer sa vie professionnelle.

Enseignement supérieur L apprentissage, c est apprendre autrement en étant rémunéré. C est une bonne manière de commencer sa vie professionnelle. L alternance, le plus court chemin vers l emploi Enseignement supérieur L apprentissage, c est apprendre autrement en étant rémunéré. C est une bonne manière de commencer sa vie professionnelle. Clément,

Plus en détail

Guide employeurs. La nouvelle plate-forme qui connecte collégiens et employeurs. http://monstagede3e.seine-saint-denis.fr

Guide employeurs. La nouvelle plate-forme qui connecte collégiens et employeurs. http://monstagede3e.seine-saint-denis.fr La nouvelle plate-forme qui connecte collégiens et employeurs. Guide employeurs http://monstagede3e.seine-saint-denis.fr Parce qu une première expérience dans l univers professionnel est souvent déterminante

Plus en détail

Ministre des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des femmes & Ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports

Ministre des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des femmes & Ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTÉ ET DES DROITS DES FEMMES MINISTÈRE DE LA VILLE, DE LA JEUNESSE ET DES SPORTS Marisol TOURAINE Ministre des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des

Plus en détail

PROTÉGEZ VOS VENTES À L ÉTRANGER

PROTÉGEZ VOS VENTES À L ÉTRANGER PROTÉGEZ VOS VENTES À L ÉTRANGER Lorsque vous savez combien rapporteront vos ventes à l étranger, il est difficile d imaginer comment votre entreprise a pu se passer de tels revenus. Grâce aux solutions

Plus en détail

QU'EST CE QUE LE METIER DE FOOTBALLEUR?

QU'EST CE QUE LE METIER DE FOOTBALLEUR? QU'EST CE QUE LE METIER DE FOOTBALLEUR? SOMMAIRE I : Introduction II : Comment devenir Footballeur Professionnel? Qualités requises Carrière et possibilités d'évolution Formation nécessaire Salaire III

Plus en détail

Exposé préparé pour la Conférence de Vaduz. par

Exposé préparé pour la Conférence de Vaduz. par Av.Fiter i Rossell, 71 Escaldes-Engordany www.ada.ad-dona@ada.ad La Formation Continue des Femmes: Un aspect Essentiel de l Égalité Exposé préparé pour la Conférence de Vaduz par Mme. Pilar Triquell-Seró

Plus en détail

Gardez le contrôle de votre consultation. Document informatif à destination des médecins

Gardez le contrôle de votre consultation. Document informatif à destination des médecins Gardez le contrôle de votre consultation Document informatif à destination des médecins Comme vous le savez, la problématique du dopage est une thématique importante à connaître et à maîtriser quand on

Plus en détail

POUR UN FINANCEMENT LOCAL

POUR UN FINANCEMENT LOCAL POUR UN FINANCEMENT LOCAL PLUS EQUITABLE DU SPORT Xavier Sautenuage 1 Le 11 janvier 2010 La publication le 10 décembre 2009 du rapport public de la Cour des comptes intitulé «les collectivités territoriales

Plus en détail

Seulement sur Internet. Gérez vos salariés autrement. avec le Titre emploi service entreprise. À jour au 1 er mars 2014. www.letese.urssaf.

Seulement sur Internet. Gérez vos salariés autrement. avec le Titre emploi service entreprise. À jour au 1 er mars 2014. www.letese.urssaf. Seulement sur Internet Gérez vos salariés autrement avec le Titre emploi service entreprise À jour au 1 er mars 2014 www.letese.urssaf.fr Le Titre emploi service entreprise vous permet d accomplir en ligne

Plus en détail

UNIVERSITE BOURGOGNE FRANCHE-COMTE

UNIVERSITE BOURGOGNE FRANCHE-COMTE UNIVERSITE BOURGOGNE FRANCHE-COMTE La COMUE UBFC est créée depuis le 1 er avril 2015 L essentiel sur UBFC, en quelques questions La COMUE UBFC, qu est-ce que c est? La COMUE (COMmunauté d Universités et

Plus en détail

Sommaire. 4 ERGO Flex Pension XL Épargner pour votre pension. 6 ERGO Flex Junior Épargner pour vos enfants

Sommaire. 4 ERGO Flex Pension XL Épargner pour votre pension. 6 ERGO Flex Junior Épargner pour vos enfants Sommaire 4 ERGO Flex Pension XL Épargner pour votre pension 6 ERGO Flex Junior Épargner pour vos enfants 8 ERGO Flex Home Épargner pour la maison de vos rêves 10 ERGO Flex Target Épargner pour votre rêve

Plus en détail

Une excellente année pour l immobilier et le crédit?

Une excellente année pour l immobilier et le crédit? 2016 Une excellente année pour l immobilier et le crédit? Le marché de l immobilier est reparti! Oui! Le nombre de transactions atteint en 2015 - en hausse de 17% par rapport à 2014 selon les prévisions

Plus en détail

PRESTATIONS D ASSURANCE-EMPLOI OU D ASSURANCE PARENTALE

PRESTATIONS D ASSURANCE-EMPLOI OU D ASSURANCE PARENTALE PRESTATIONS D ASSURANCE-EMPLOI OU D ASSURANCE PARENTALE INFORMATIONS GÉNÉRALES RELEVÉ D EMPLOI POUR LA PÉRIODE DES FÊTES 2008-2009 COMMUNIQUÉ IMPORTANT PÉRIODE DES FÊTES 2008-2009 RELEVÉ D EMPLOI POUR

Plus en détail

En mai 2010, quelques élèves du club Lecture ont eu la chance de rencontrer l auteur de Littérature Jeunesse Xavier-Laurent PETIT au collège Emmanuel

En mai 2010, quelques élèves du club Lecture ont eu la chance de rencontrer l auteur de Littérature Jeunesse Xavier-Laurent PETIT au collège Emmanuel En mai 2010, quelques élèves du club Lecture ont eu la chance de rencontrer l auteur de Littérature Jeunesse Xavier-Laurent PETIT au collège Emmanuel de Martonne à Laval. Plusieurs clubs Lecture de la

Plus en détail

Rapport d expérience. Julie Hammer Grenoble Ecole de Management. Stage 2012

Rapport d expérience. Julie Hammer Grenoble Ecole de Management. Stage 2012 Stage 2012 Grenoble Ecole de Management Stage 2012 I. Vie pratique Il y a six ans, Rotary International m a donné l opportunité d aller étudier un an à l étranger. Cette expérience a été la plus enrichissante

Plus en détail

JE VEUX PRENDRE MA RETRAITE FICHES PRATIQUES

JE VEUX PRENDRE MA RETRAITE FICHES PRATIQUES JE VEUX PRENDRE MA RETRAITE FICHES PRATIQUES 1 La retraite est un sujet complexe, en perpétuelle évolution. Alors Votre Syndicat n a qu un seul mot d ordre : «Préparez vous!» Sachez que le rôle de Votre

Plus en détail

Document Unique d'evaluation des Risques : Information et Règlementation

Document Unique d'evaluation des Risques : Information et Règlementation Document Unique d'evaluation des Risques : 1. Définition du Document Unique d Evaluation des Risques (DUER) Le Document Unique d Evaluation des Risques, c'est l'évaluation des risques et une démarche de

Plus en détail

Projet de contribution du Cercle Ecole et Société. La formation des enseignants

Projet de contribution du Cercle Ecole et Société. La formation des enseignants «La refondation de l Ecole» Projet de contribution du Cercle Ecole et Société Sur le thème : La formation des enseignants La mission de l Ecole est de transmettre des savoirs et des connaissances mais

Plus en détail

Façonnez. votre avenir. Grâce à un apprentissage professionnel chez Swisscom.

Façonnez. votre avenir. Grâce à un apprentissage professionnel chez Swisscom. Façonnez votre avenir. Grâce à un apprentissage professionnel chez Swisscom. Prêt pour le marché du travail Un apprentissage professionnel vous permet d accéder directement à la vie professionnelle en

Plus en détail

Lettre d info n 11 page 2

Lettre d info n 11 page 2 FEDERATION DEPARTEMENTALE FAMILLES RURALES CHARENTE MARITIME LETTRE D INFOS De Septembre à Décembre 2011 Editorial: Edition N 11 Chers amis 2011 s est éteinte dans la nuit du 31 décembre, 2012 lui succède

Plus en détail

DASgroupe. Un large éventail de protections qui répondent aux besoins de vos clients VOTRE ACCÈS À LA JUSTICE

DASgroupe. Un large éventail de protections qui répondent aux besoins de vos clients VOTRE ACCÈS À LA JUSTICE DASgroupe Un large éventail de protections qui répondent aux besoins de vos clients VOTRE ACCÈS À LA JUSTICE VOTRE ACCÈS À LA JUSTICE «Le professionnalisme de DAS et son assurance de frais juridiques si

Plus en détail

RAPPORT DE FIN DE. A Adélaide, en Australie

RAPPORT DE FIN DE. A Adélaide, en Australie RAPPORT DE FIN DE SEJOUR A Adélaide, en Australie 1 A) Vie Pratique - Logement : De manière générale, trouver un logement en Australie, à Adélaide est plutôt facile et le logement en Australie est généralement

Plus en détail

Optimisez l assurance de vos prêts. Sérévi Emprunteur

Optimisez l assurance de vos prêts. Sérévi Emprunteur Optimisez l assurance de vos prêts Sérévi Emprunteur PLATES-FORMES ASSURANCE VIE Qui sommes-nous? Vie Plus est une filière de Suravenir, compagnie d assurance de personnes du Crédit Mutuel Arkéa. Parmi

Plus en détail

AVEC VOUS, NOUS FINANÇONS LA SOLIDARITÉ NATIONALE

AVEC VOUS, NOUS FINANÇONS LA SOLIDARITÉ NATIONALE AVEC VOUS, NOUS FINANÇONS LA SOLIDARITÉ NATIONALE Services aux cotisants Études et statistiques Services aux partenaires Contrôle Ressources informatiques LE RECOUVREUR SOCIAL DE RÉFÉRENCE L organisation

Plus en détail

La Préparation Mentale

La Préparation Mentale La Préparation Mentale Une des clés du succès est la confiance en soi. Une des clés de la confiance en soi est la préparation. Arthur Ashe La préparation mentale : Un élément clé de la victoire La quasi

Plus en détail

Projet professionnel

Projet professionnel FONGECIF POITOU-CHARENTES Projet professionnel Esthéticienne Pamela MESSY 10/10/2013 Demande de prise en charge de formation à distance en vue d obtenir le CAP Esthétique Cosmétique Parfumerie Sommaire

Plus en détail

SEMINAIRE DE LANCEMENT DE LA RÉVISION GENERALE DES POLITIQUES PUBLIQUES. Centre de conférences internationales mardi 10 juillet 2007

SEMINAIRE DE LANCEMENT DE LA RÉVISION GENERALE DES POLITIQUES PUBLIQUES. Centre de conférences internationales mardi 10 juillet 2007 SEMINAIRE DE LANCEMENT DE LA RÉVISION GENERALE DES POLITIQUES PUBLIQUES Centre de conférences internationales mardi 10 juillet 2007 Discours de M. Eric WOERTH Messieurs les Ministres, Madame et Messieurs

Plus en détail

ACCORD NATIONAL DU 22 JANVIER 1985 SUR LES OBJECTIFS ET LES MOYENS DE LA FORMATION DANS LA MÉTALLURGIE

ACCORD NATIONAL DU 22 JANVIER 1985 SUR LES OBJECTIFS ET LES MOYENS DE LA FORMATION DANS LA MÉTALLURGIE ACCORD NATIONAL DU 22 JANVIER 1985 SUR LES OBJECTIFS ET LES MOYENS DE LA FORMATION DANS LA MÉTALLURGIE Entre : - l Union des Industries Métallurgiques et Minières, d une part, et - les Organisations syndicales

Plus en détail

REGLEMENT OFFICIEL INTERCLUBS DEPARTEMENTAUX SENIORS SAISON 2014-2015

REGLEMENT OFFICIEL INTERCLUBS DEPARTEMENTAUX SENIORS SAISON 2014-2015 REGLEMENT OFFICIEL INTERCLUBS DEPARTEMENTAUX SENIORS SAISON 2014-2015 Adoption : C.A. Entrée en vigueur : 01/09/14 Nombre de pages : 10 Modifications pour la saison 14/15 : INDICE F Limite de réception

Plus en détail

L ENTRETIEN PROFESSIONNEL. Salarié

L ENTRETIEN PROFESSIONNEL. Salarié L ENTRETIEN PROFESSIONNEL Salarié Un rendez-vous à préparer pour dynamiser votre parcours professionnel! SOMMAIRE L entretien professionnel : de quoi s agit-il?... 01 A quoi ça sert?... 02 Comment ça marche?...

Plus en détail

CONVENTION FÉDÉRATION FRANÇAISE D ATHLÉTISME LIGUE NATIONALE D ATHLÉTISME

CONVENTION FÉDÉRATION FRANÇAISE D ATHLÉTISME LIGUE NATIONALE D ATHLÉTISME CONVENTION FÉDÉRATION FRANÇAISE D ATHLÉTISME LIGUE NATIONALE D ATHLÉTISME PRÉAMBULE La Fédération Française d Athlétisme (FFA), association déclarée reconnue d utilité publique, est une Fédération sportive

Plus en détail

Le Pôle départemental de médecine du sport. de l Essonne (PDMS)

Le Pôle départemental de médecine du sport. de l Essonne (PDMS) Pôle Départemental de Médecine du Sport Conception : ClinicProSport / Design : kreo / Crédits photos : Alexis Harnichard, Lionel Antoni Le Pôle départemental de médecine du sport de l Essonne (PDMS) Pôle

Plus en détail

Learning by Ear 2009 Droits des enfants 02 Le travail des enfants

Learning by Ear 2009 Droits des enfants 02 Le travail des enfants Learning by Ear 2009 Droits des enfants 02 Le travail des enfants Thème : Le travail des enfants Rédaction : Yann Durand Traduction : Femmes Hommes Age IN/OUTRO X indifférent Narrateur X Env. 25 ans Abdoulaye

Plus en détail

Lancement de la campagne «Familles d Accueil» Conférence de presse du vendredi 27 novembre 2015. Intervention du Ministre de l Aide à la Jeunesse,

Lancement de la campagne «Familles d Accueil» Conférence de presse du vendredi 27 novembre 2015. Intervention du Ministre de l Aide à la Jeunesse, Lancement de la campagne «Familles d Accueil» Conférence de presse du vendredi 27 novembre 2015 Intervention du Ministre de l Aide à la Jeunesse, Rachid MADRANE Mesdames, Messieurs, Chers journalistes,

Plus en détail

La Garantie Jeunes. A la Mission Locale du Chalonnais

La Garantie Jeunes. A la Mission Locale du Chalonnais La Garantie Jeunes A la Mission Locale du Chalonnais Ce projet est cofinancé par le Fonds social européen dans le cadre du programme opérationnel national «Initiative pour l Emploi des Jeunes Sommaire

Plus en détail

FORMATION DES DIRIGEANTS LIGUE de JUDO JUJITSU ET D.A. des PAYS DE LA LOIRE Préparation olympiade 2012/2016

FORMATION DES DIRIGEANTS LIGUE de JUDO JUJITSU ET D.A. des PAYS DE LA LOIRE Préparation olympiade 2012/2016 FORMATION DES DIRIGEANTS LIGUE de JUDO JUJITSU ET D.A. des PAYS DE LA LOIRE Préparation olympiade 2012/2016 Maîtriser les bases de la gestion associative est essentiel pour tous les dirigeants bénévoles

Plus en détail

REPÉRAGE ET DÉVELOPPEMENT DES TALENTS Un guide pour les entraîneurs, les clubs et les parents

REPÉRAGE ET DÉVELOPPEMENT DES TALENTS Un guide pour les entraîneurs, les clubs et les parents REPÉRAGE ET DÉVELOPPEMENT DES TALENTS Un guide pour les entraîneurs, les clubs et les parents Qu est-ce que le talent? Le talent est souvent défini comme une aptitude à effectuer une activité particulière

Plus en détail

Discours de M. Laurent Fabius, Ministre des Affaires étrangères et du développement international. Seul le prononcé fait foi

Discours de M. Laurent Fabius, Ministre des Affaires étrangères et du développement international. Seul le prononcé fait foi Discours de M. Laurent Fabius, Ministre des Affaires étrangères et du développement international Seul le prononcé fait foi Mesdames et messieurs les négociateurs, chers amis, Je tenais à être avec vous

Plus en détail

PRÉVOYANCE. Suralia. Epargnez tout souci financier à ceux que vous aimez

PRÉVOYANCE. Suralia. Epargnez tout souci financier à ceux que vous aimez PRÉVOYANCE Suralia Epargnez tout souci financier à ceux que vous aimez Suralia pour protéger votre famille et votre patrimoine Pour vous, il n y a rien de plus important que votre famille. Vous souhaitez

Plus en détail

Capital garanti à vie * Transmission, avancez en toute sécurité! Allianz Continuité

Capital garanti à vie * Transmission, avancez en toute sécurité! Allianz Continuité Transmission, avancez en toute sécurité! Capital garanti à vie * Allianz Continuité Assurez-vous de transmettre de manière certaine* le capital de votre choix à ceux que vous aimez. * Sous réserve que

Plus en détail

Protection Sociale Complémentaire, Ce que vous devez savoir pour faire le bon choix

Protection Sociale Complémentaire, Ce que vous devez savoir pour faire le bon choix Protection Sociale Complémentaire, Ce que vous devez savoir pour faire le bon choix 1- Pourquoi changer? 2- Les conventions de participation 3- La participation employeur à partir du 1 er janvier 2015

Plus en détail

GUIDE POUR AGIR. Comment FAIRE. des candidatures SPONTANÉES JE DÉMARCHE LES ENTREPRISES. Avec le soutien du Fonds social européen

GUIDE POUR AGIR. Comment FAIRE. des candidatures SPONTANÉES JE DÉMARCHE LES ENTREPRISES. Avec le soutien du Fonds social européen GUIDE POUR AGIR Comment FAIRE des candidatures SPONTANÉES JE DÉMARCHE LES ENTREPRISES Avec le soutien du Fonds social européen Pourquoi faire des candidatures spontanées? Tous les emplois créés, tous les

Plus en détail

Notes d allocution. Paul Cantor Président du Conseil d administration

Notes d allocution. Paul Cantor Président du Conseil d administration Notes d allocution Paul Cantor Président du Conseil d administration Assemblée publique annuelle Office d investissement des régimes de pensions du secteur public Le 10 décembre 2009 Salle Sussex Centre

Plus en détail

CONVENTION INDIVIDUELLE ATHLETES DE HAUT NIVEAU saison : 2014-2015

CONVENTION INDIVIDUELLE ATHLETES DE HAUT NIVEAU saison : 2014-2015 CONVENTION INDIVIDUELLE ATHLETES DE HAUT NIVEAU saison : 2014-2015 Préambule : Il apparaît opportun de formaliser les relations entre la Fédération Française de Football Américain et ses athlètes de haut

Plus en détail

Validation des Acquis de l Expérience. «Si vous en avez envie, osez vous lancer!»

Validation des Acquis de l Expérience. «Si vous en avez envie, osez vous lancer!» Validation des Acquis de l Expérience «Si vous en avez envie, osez vous lancer!» Six entretiens ont été menés par téléphone auprès d assistantes maternelles ayant suivi une VAE pour obtenir le titre professionnel

Plus en détail

3 40 25K 1,8M 560 128 80 535. «Répondre aux attentes de nos spectateurs, diffuseurs et partenaires» Divisions gérées par la LNV. Clubs professionnels

3 40 25K 1,8M 560 128 80 535. «Répondre aux attentes de nos spectateurs, diffuseurs et partenaires» Divisions gérées par la LNV. Clubs professionnels La Ligue Nationale de Volley Poussé par la nécessité de structurer le Volley-Ball professionnel, le groupement des clubs de 1 ère division masculine (Nationale 1A) a décidé, en accord avec la Fédération

Plus en détail

GUIDE DE LA SUPPLÉANCE EN ENSEIGNEMENT

GUIDE DE LA SUPPLÉANCE EN ENSEIGNEMENT GUIDE DE LA SUPPLÉANCE EN ENSEIGNEMENT Veuillez prendre note que ce document est à titre de référence. Votre convention collective prévaut sur toutes les informations fournies dans ce document. Si vous

Plus en détail

Entretien avec Richard Silver

Entretien avec Richard Silver Entretien avec Richard Silver par Claude Larivière et Sarah Boucher-Guévremont 1. Richard Silver, vous combinez deux domaines de formation professionnelle, le droit et le travail social. Pour plusieurs

Plus en détail

L ENTRETIEN 4PROFESSIONNEL

L ENTRETIEN 4PROFESSIONNEL L ENTRETIEN 4PROFESSIONNEL Décembre 2008 Sommaire 4 4 5 1. Qu est ce que l entretien professionnel? 1.1 L entretien professionnel : un dispositif conventionnel 1.2 Un outil au service de l évolution professionnelle

Plus en détail

AMOS - THE INTERNATIONAL SPORT BUSINESS SCHOOL

AMOS - THE INTERNATIONAL SPORT BUSINESS SCHOOL CONFÉRENCES DE MARS Les conférences de Mars se sont déroulées les 16 et 17 mars derniers, sur la thématique «EVOLUTIONS-CHANGEMENTS-MUTATIONS». L occasion pour nos étudiants de rencontrer et d échanger

Plus en détail

La Préparation Mentale. Une des clés du succès est la confiance en soi. Une des clés de la confiance en soi est la préparation.

La Préparation Mentale. Une des clés du succès est la confiance en soi. Une des clés de la confiance en soi est la préparation. La Préparation Mentale Une des clés du succès est la confiance en soi. Une des clés de la confiance en soi est la préparation. Arthur Ashe La préparation mentale : Un élément clé de la victoire La quasi

Plus en détail

: 20 ans passés au service. de l emploi. au Luxembourg! DOSSIER DE PRESSE. DLSI fête ses vingt années de présence au Grand-Duché du Luxembourg.

: 20 ans passés au service. de l emploi. au Luxembourg! DOSSIER DE PRESSE. DLSI fête ses vingt années de présence au Grand-Duché du Luxembourg. : 20 ans passés au service de l emploi au Luxembourg! DLSI fête ses vingt années de présence au Grand-Duché du Luxembourg. Le groupe coté en bourse, implanté principalement en France, en Allemagne, en

Plus en détail

Votre avis est très important, c est pourquoi nous vous remercions de votre participation. Nous vous garantissons l'anonymat de vos réponses.

Votre avis est très important, c est pourquoi nous vous remercions de votre participation. Nous vous garantissons l'anonymat de vos réponses. Riom Communauté s intéresse à la qualité de vie de ses seniors et plus particulièrement à leurs besoins et à leurs attentes en matière de logement. A l heure actuelle, plusieurs possiblités de logement

Plus en détail

Et si la commune n avait pas mis en place la réforme

Et si la commune n avait pas mis en place la réforme Le gouvernement a mis en oeuvre, par décret du 24 janvier 2013, la réforme des rythmes scolaires. La Ville de Châteaudun a travaillé depuis plusieurs mois aux modalités de passage de la semaine scolaire

Plus en détail

Dossier de sponsoring & partenariat

Dossier de sponsoring & partenariat 1983 Dossier de sponsoring & partenariat Saison 2015-2016 Madame, Monsieur, C est en 1983 que la section de Tir à l Arc de Lissieu voit le jour sur demande du Maire de l époque (Jean Corbignot) pour utiliser

Plus en détail

La Banque et l Assurance

La Banque et l Assurance GACO 1 Groupe B La Banque et l Assurance Dossier Métier PPP Guillerm Floriane et Le Bail Emilie 04/11/2013 Nous partons de concepts assez larges, en effet la banque et l'assurance regroupent de nombreux

Plus en détail

COMMUNIQUE DE RECRUTEMENT D UN CONSULTANT

COMMUNIQUE DE RECRUTEMENT D UN CONSULTANT COMMUNIQUE DE RECRUTEMENT D UN CONSULTANT 1.L a.s.b.l. FVS/AMADE Burundi désire recruter un consultant pour faire une étude de faisabilité pour la création des mutualités de santé pour les groupements

Plus en détail

Délibération de l Assemblée Plénière

Délibération de l Assemblée Plénière Accusé de réception - Ministère de l'intérieur 045-234500023-20150618-15_03_05-DE Accusé certifié exécutoire Réception par le préfet : 19/06/2015 Publication : 19/06/2015 Conseil régional du Centre Val

Plus en détail

Résumé. Le filet social face à la globalisation. Présenté par Monsieur Richard Bell, Président-directeur général de SSQ, Groupe financier

Résumé. Le filet social face à la globalisation. Présenté par Monsieur Richard Bell, Président-directeur général de SSQ, Groupe financier Résumé Le filet social face à la globalisation Présenté par Monsieur Richard Bell, Président-directeur général de SSQ, Groupe financier Le 21 novembre 2003 Ce qui est le plus à craindre pour l avenir de

Plus en détail

EN CAS DE REFUS A LA MOBILITÉ D ACCOMPAGNEMENT LES MESURES DES SIÈGES RELOCALISATION

EN CAS DE REFUS A LA MOBILITÉ D ACCOMPAGNEMENT LES MESURES DES SIÈGES RELOCALISATION RELOCALISATION DES SIÈGES LES MESURES D ACCOMPAGNEMENT EN CAS DE REFUS A LA MOBILITÉ "Si vous êtes dans le doute face à une action à entreprendre demandezvous si elle rendra service aux plus petits et

Plus en détail

FACSIMILE DU QUESTIONNAIRE DESTINE AUX ETUDIANTS DE L2/L3

FACSIMILE DU QUESTIONNAIRE DESTINE AUX ETUDIANTS DE L2/L3 CONSEIL DES ETUDES ET DE LA VIE UNIVERSITAIRE EVALUATION DES FORMATIONS PAR LES ETUDIANTS DE LICENCE CAMPAGNE 2010-2011 FACSIMILE DU QUESTIONNAIRE DESTINE AUX ETUDIANTS DE L2/L3 Attention, ce questionnaire

Plus en détail

L INRA, la formation et moi. Un guide pour répondre à toutes les questions que vous vous posez sur la formation à l INRA

L INRA, la formation et moi. Un guide pour répondre à toutes les questions que vous vous posez sur la formation à l INRA L INRA, la formation et moi Un guide pour répondre à toutes les questions que vous vous posez sur la formation à l INRA Pourquoi se former? 4 axes stratégiques pour piloter vos formations Promouvoir les

Plus en détail

Ne pas compléter Réservé à l encadrement VILLE : PORTABLE: Adhésion. 15 de remise sur la deuxième inscription familiale

Ne pas compléter Réservé à l encadrement VILLE : PORTABLE: Adhésion. 15 de remise sur la deuxième inscription familiale B U L L E T I N D ' I N S C R I P T I O N S A I S O N 2 0 1 5-2 0 1 6 Ne pas compléter Réservé à l encadrement PIECES A FOURNIR Règlement intérieur Fiche des autorisations Certificat médical 1 enveloppe

Plus en détail

CHAPITRE «EMPLOI» SOUTIEN AUX CLUBS AMATEURS CREATEURS D EMPLOIS. PRESENTATION DU DISPOSITIF Période 2010-2012 (version décembre 2011)

CHAPITRE «EMPLOI» SOUTIEN AUX CLUBS AMATEURS CREATEURS D EMPLOIS. PRESENTATION DU DISPOSITIF Période 2010-2012 (version décembre 2011) FONDS D AIDE AU FOOTBALL AMATEUR CHAPITRE «EMPLOI» SOUTIEN AUX CLUBS AMATEURS CREATEURS D EMPLOIS PRESENTATION DU DISPOSITIF Période 2010-2012 (version décembre 2011) 1 FONDS D AIDE AU FOOTBALL AMATEUR

Plus en détail

La reconnaissance du handicap...

La reconnaissance du handicap... La reconnaissance du handicap... Pourquoi faire reconnaître son handicap? Qui peut être reconnu travailleur handicapé? Comment faire pour obtenir la reconnaissance de la qualité de travailleur handicapé

Plus en détail

Notre ambition, «400 000 licenciés aux côtés d une équipe de France performante à Rio»

Notre ambition, «400 000 licenciés aux côtés d une équipe de France performante à Rio» Fédération française d athlétisme PROJET FEDERAL 2013-2016 1 Notre ambition, «400 000 licenciés aux côtés d une équipe de France performante à Rio» Une olympiade historique Depuis plusieurs années, et

Plus en détail

LE GUIDE DU FUTUR PROPRIETAIRE

LE GUIDE DU FUTUR PROPRIETAIRE LE GUIDE DU FUTUR PROPRIETAIRE Vous Conseiller Le Financement L Accompagnement Le Marché Un contexte économique et sociale fragile Le constat actuel pour les primo accédant, et notamment les jeunes ménages

Plus en détail

Cours généraux de la formation «Moniteur Sportif Initiateur»

Cours généraux de la formation «Moniteur Sportif Initiateur» Cours généraux de la formation «Moniteur Sportif Initiateur» Thématique 1 : Cadre institutionnel et législatif Module 1 : Ma formation de cadre sportif Session de formation 2012-2013 Préambule Cette présentation

Plus en détail

RGE. Tout savoir sur le RGE

RGE. Tout savoir sur le RGE RGE Tout savoir sur le RGE Juin 2014 Au programme : 1. Qu est ce que le RGE? 2. Qu est ce que l éco-conditionnalité des aides? 3. Faut-il se former? 4. Quel signe choisir pour mon entreprise? 5. Comment

Plus en détail

LIVAROT COMMUNAUTE DE COMMUNES DU PAYS DE LIVAROT. INAUGURATION DE LA SALLE MULTISPORTS samedi 22 octobre 2011 à 11 h

LIVAROT COMMUNAUTE DE COMMUNES DU PAYS DE LIVAROT. INAUGURATION DE LA SALLE MULTISPORTS samedi 22 octobre 2011 à 11 h LIVAROT COMMUNAUTE DE COMMUNES DU PAYS DE LIVAROT INAUGURATION DE LA SALLE MULTISPORTS samedi 22 octobre 2011 à 11 h Président de la Communauté de communes du Pays de Livarot et Maire de la Commune de

Plus en détail

Tout savoir sur les conventions collectives

Tout savoir sur les conventions collectives Tout savoir sur les conventions collectives Livre blanc Décembre 2009 Auteur : Nathalie GODARD www.editions-tissot.fr Editions Tissot Décembre 2009 1/12 De par leurs particularités, les conventions collectives

Plus en détail

Institut des Reviseurs d Entreprises

Institut des Reviseurs d Entreprises Institut des Reviseurs d Entreprises Assemblée Générale 27 avril 2007 Jacques Potdevin 1. Je suis particulièrement heureux d être parmi vous ce jour et je voudrais avant tout rendre hommage aux contributions

Plus en détail

Offensive en matière de formation continue en réponse à la crise

Offensive en matière de formation continue en réponse à la crise Assemblée des délégué-e-s, Berne 27 février 2010 Pour une assurance chômage digne de ce nom II Offensive en matière de formation continue en réponse à la crise Discours de Josiane Aubert, conseillère nationale

Plus en détail

LABELLISATION Ecole Française d Escrime

LABELLISATION Ecole Française d Escrime LABELLISATION Ecole Française d Escrime 1 INFRASTRUCTURES GENERALITES La salle d escrime ou la salle d armes constituent le centre de vie d un club d escrime. Pour faciliter cette évaluation des infrastructures

Plus en détail

RAPPORT MORAL 2013. Page 1

RAPPORT MORAL 2013. Page 1 RAPPORT MORAL 2013 Lors de notre assemblée générale de l année dernière, à l Opéra de Nice, nous vous annoncions déposer notre dossier de renouvellement d agrément le lendemain. Les nouvelles procédures

Plus en détail

GéRER SON BUDGET. Le budget annuel

GéRER SON BUDGET. Le budget annuel GéRER SON BUDGET Tout club est soumis à des obligations comptables : ne pas redistribuer les bénéfices éventuels (but non lucratif) tenir un compte de résultat (dépenses et recettes) justifier de toutes

Plus en détail

C O M I T E D E PA R T E M E N TA L O LY M P I Q U E E T S P O R T I F. Pour un service Public du sport en Seine-Saint-Denis

C O M I T E D E PA R T E M E N TA L O LY M P I Q U E E T S P O R T I F. Pour un service Public du sport en Seine-Saint-Denis C O M I T E D E PA R T E M E N TA L O LY M P I Q U E E T S P O R T I F DE SEINE-SAINT-DENIS Pour un service Public du sport en Seine-Saint-Denis LES DISPOSITIFS D AIDE À LA VIE ASSOCIATIVE EN SEINE-SAINT-DENIS

Plus en détail

BG Ingénieurs Conseil, Genève

BG Ingénieurs Conseil, Genève BG Ingénieurs Conseil, Genève Diego Salamon, employeur Sur mandat de l AI, Cadschool nous a demandé si nous serions prêts à accueillir un stagiaire pendant trois mois. Nous connaissions cet institut de

Plus en détail

Catalogue des Formations

Catalogue des Formations COMITÉ DÉPARTEMENTAL OLYMPIQUE ET SPORTIF DE L ORNE Catalogue des Formations 2014 Apprentissages Echanges Rencontres Partages Formez vos salariés, vos dirigeants, vos bénévoles et vos licenciés. Catalogue

Plus en détail

Guide méthodologique du Projet associatif (ou de développement)

Guide méthodologique du Projet associatif (ou de développement) Guide méthodologique du Projet associatif (ou de développement) Le présent guide a pour objet de vous aider à formaliser le «projet associatif (ou de développement)» de votre structure, en répondant aux

Plus en détail

Lancement du chantier Eurartisanat. Monsieur François REBSAMEN Ministre du travail, de l'emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social

Lancement du chantier Eurartisanat. Monsieur François REBSAMEN Ministre du travail, de l'emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social Lancement du chantier Eurartisanat Monsieur François REBSAMEN Ministre du travail, de l'emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social 22 mai 2015 DISCOURS Seul le prononcé fait foi Monsieur

Plus en détail

Rapport de la Banque Mondiale sur le développement dans le monde : le monde du travail dans une économie sans frontières

Rapport de la Banque Mondiale sur le développement dans le monde : le monde du travail dans une économie sans frontières Royaume du Maroc Direction des Etudes et des Prévisions financières Rapport de la Banque Mondiale sur le développement dans le monde : le monde du travail dans une économie sans frontières Février 1996

Plus en détail

Nouveau en Normandie : un CFA des Métiers du Sport et de l Animation. Des formations inédites dans un secteur qui recrute

Nouveau en Normandie : un CFA des Métiers du Sport et de l Animation. Des formations inédites dans un secteur qui recrute Nouveau en Normandie : un CFA des Métiers du Sport et de l Animation. Des formations inédites dans un secteur qui recrute DOSSIER DE PRESSE Contacts presse : Vie publique - Nathalie cassagnes - Adeline

Plus en détail

QUESTIONNAIRE aux ETUDIANTS OUT. Comment avez-vous été accueillis et contactés sur place?

QUESTIONNAIRE aux ETUDIANTS OUT. Comment avez-vous été accueillis et contactés sur place? Université à l étranger: Université Nationale de La Plata Semestre/Année de séjour : Semestre 1/ 2012/2013 Domaine d études : Etudes européennes L accueil : QUESTIONNAIRE aux ETUDIANTS OUT Comment avez-vous

Plus en détail

Cibler son recrutement pour coller à la réalité des emplois

Cibler son recrutement pour coller à la réalité des emplois Comment recruter autrement? Cibler son recrutement pour coller à la réalité des emplois Quels postes peuvent convenir aux retraités? Il y a probablement autant de réponses à cette question qu il y a de

Plus en détail

Qu est ce que le programme Athlètes et carrières?

Qu est ce que le programme Athlètes et carrières? Qu est ce que le programme Athlètes et carrières? C est un programme de recrutement adapté aux athlètes ayant vécu une activité sportive à haut niveau, quelle que soit la discipline pratiquée et s intéressant

Plus en détail

Descriptif de la formation

Descriptif de la formation CREPS DE MONTPELLIER / LANGUEDOC-ROUSSILLON DIPLOME D ETAT DE LA JEUNESSE DE L EDUCATION POPULAIRE ET DU SPORT, Spécialité : Perfectionnement Sportif Mention : Tennis de Table Descriptif de la formation

Plus en détail

REGLEMENT OFFICIEL INTERCLUBS DEPARTEMENTAUX SENIORS SAISON 2012-2013

REGLEMENT OFFICIEL INTERCLUBS DEPARTEMENTAUX SENIORS SAISON 2012-2013 REGLEMENT OFFICIEL INTERCLUBS DEPARTEMENTAUX SENIORS SAISON 2012-2013 Adoption : CD Entrée en vigueur : 01/09/12 Nombre de pages : 12 Modifications pour la saison 12/13 : INDICE D Page 1 sur 12 Date limite

Plus en détail

Dossier d inscription saison 2015-2016

Dossier d inscription saison 2015-2016 54 bis avenue des Marquisats 74000 ANNECY Tél : 04 50 45 26 66 Mail : info@escrime-annecy.com www.escrime-annecy.com Réservé administration Secrétariat FFE Trésorier FICHE DE RENSEIGNEMENTS ADHERENT Nom

Plus en détail

CARRIERE : LES SIRENES DU CHANGEMENT

CARRIERE : LES SIRENES DU CHANGEMENT CE DOCUMENT EST VOTRE LIVRET PARTICIPANT Lisez la première partie, puis complétez la 2 e. Reportez en début de 3 e partie les éléments clés de votre stratégie de mobilité 1 CETTE PREMIERE PARTIE EST A

Plus en détail

Inter Auto Plan L épargne salariale de l automobile

Inter Auto Plan L épargne salariale de l automobile entreprises ÉPARGNE SALARIALE Inter Auto Plan L épargne salariale de l automobile SANTÉ I PRÉVOYANCE I ÉPARGNE I RETRAITE I ACTION SOCIALE ET CULTURELLE IRP AUTO, LE GROUPE DE PROTECTION SOCIALE DES PROFESSIONNELS

Plus en détail

Rentrée universitaire en Bretagne Points d'actualité Lundi 20 septembre 2010-11h30 UBO - Salle des conseils / Faculté des sciences - BREST

Rentrée universitaire en Bretagne Points d'actualité Lundi 20 septembre 2010-11h30 UBO - Salle des conseils / Faculté des sciences - BREST 1/10 Dossier de presse Rentrée universitaire en Bretagne Points d'actualité Lundi 20 septembre 2010-11h30 UBO - Salle des conseils / Faculté des sciences - BREST Sommaire Introduction p 2 fiche n 1 La

Plus en détail

Évaluation du séminaire de méthodologie pour les étudiants en étalement

Évaluation du séminaire de méthodologie pour les étudiants en étalement Mireille Houart Juillet 2013 Évaluation du séminaire de méthodologie pour les étudiants en étalement 1. Contexte En 2012-2013, suite à la réforme et à la demande de la Faculté de médecine, un séminaire

Plus en détail

Syndicat National des Basketteurs

Syndicat National des Basketteurs Syndicat National des Basketteurs PROFESSIONNEL JUIN 2014 Étude : ce que vous devez savoir? Les joueurs se sentent, d une manière générale, incompétents lors de leur reconversion. 1/3 1/3 interrogés, n

Plus en détail

SOMMAIRE ANNEXE 3... ERREUR! SIGNET NON DEFINI. ANNEXE 4... ERREUR! SIGNET NON DEFINI. LES SITES... ERREUR! SIGNET NON DEFINI.

SOMMAIRE ANNEXE 3... ERREUR! SIGNET NON DEFINI. ANNEXE 4... ERREUR! SIGNET NON DEFINI. LES SITES... ERREUR! SIGNET NON DEFINI. SOMMAIRE I) SITUATION PERSONNELLE ET PROFESSIONNELLE... 3 1) DESCRIPTION DE MA FILIERE ACTUELLE... 3 2) BILAN DES COMPETENCES PROFESSIONNELLES... 4 3) BILAN DES COMPETENCES PERSONNELLES... 4 II) DESCRIPTION

Plus en détail