informations statistiques récentes n 6/ /03/2010

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "informations statistiques récentes n 6/2010 04/03/2010"

Transcription

1 statnews informations statistiques récentes n 6/ /03/2010 La reproduction totale ou partielle du présent bulletin d'information est autorisée à condition d'en citer la source Les femmes dans la société luxembourgeoise Un état des lieux succinct des multiples facettes des différences de genre A l occasion de la journée internationale de la femme, officialisée par les Nations Unies en 1977 et célébrée le 8 mars, le STATEC met en lumière quelques aspects des différences de genre au Luxembourg. Plus de femmes que d hommes Au 1 er janvier 2009, il y avait au Luxembourg 102 femmes pour 100 hommes. Si la part des femmes et des hommes est plus ou moins identique dans la population totale, ce n est pas le cas pour certains groupes d âges. Ainsi, parmi les moins de 25 ans, les femmes sont légèrement sous-représentées (95 femmes pour 100 hommes), tandis que pour les 65 ans et plus elles sont largement surreprésentées (138 femmes pour 100 hommes). Tableau 1: Structure d âge de la population au 1 er janvier 2009 Age Hommes Femmes Total % de femmes Rapport femmes/hommes Total Source: STATEC En moyenne, les femmes sont plus âgées que les hommes En 2009, l âge moyen des femmes était de 40.0 ans, contre 37.8 ans pour les hommes. Par rapport au recensement de la population de 2001, la moyenne d âge a augmenté, respectivement de 0.7 années pour les premières et de 1.1 années pour les seconds. Diminution de l écart entre espérance de vie des femmes et des hommes L espérance de vie est en progression constante, aussi bien pour les hommes que pour les femmes. Rien que depuis 1996, c est-à-dire dans une période d une quinzaine d années, l espérance de vie à la naissance des hommes et des femmes a augmenté respectivement de 4.1 et 3.1 années pour atteindre 77.6 ans pour les hommes et 82.7 ans pour les femmes. En un peu plus de trente ans, les hommes ont gagné 10.3 années de vie contre 8.2 années pour les femmes. Ce gain d espérance de vie provient de multiples facteurs, comme par exemple des avancées médicales, d une meilleure hygiène de vie, ou bien des améliorations des conditions de travail. Le mode de vie actuel des femmes se rapprochant de plus en plus à celui des hommes, l écart observé entre l espérance de vie des femmes et des hommes tend à diminuer. Néanmoins, le différentiel d espérance de vie entre femmes et hommes fait qu en 2009 les femmes représentaient 57.9% des personnes âgées de 65 ans et plus. 1

2 Espérance de vie à la naissance Hommes Femmes Age en années Augmentation de l âge moyen au mariage et au divorce Si les femmes se marient toujours plus jeunes que les hommes, l âge moyen au premier mariage ne cesse d augmenter pour les deux sexes. Ainsi, il passe pour les hommes, de 29.0 en 1994 à 32.5 en 2008 ans et pour les femmes de 26.9 à 30.2 ans au cours du même laps de temps. En parallèle à l augmentation de l âge au mariage, les couples mariés divorcent à des âges de plus en plus élevés. En effet, l âge moyen au divorce progresse constamment. Pour les femmes cet âge passe, entre 1994 et 2008, de 37.2 ans à 41.4 ans et pour les hommes de 39.4 ans à 44.3 ans. Tableau 2: Taux d emploi des personnes âgées de 15 à 64 ans (%) Hommes Femmes Ecart Un taux d emploi féminin qui se situe en deçà de la moyenne européenne De 2000 à 2008, le taux d emploi des femmes, c est-à-dire la proportion des femmes âgées de 15 à 64 ans ayant un emploi, est passé de 50.0% à 55.1%. Sur la même période, le taux d emploi des hommes a chuté de 75.0% en 2000 à 71.5% en L écart entre les taux d emploi masculin et féminin a diminué. De 25.0 points de pourcentage en 2000 l écart s est réduit à 16.4% en Néanmoins, le taux d emploi des femmes reste inférieur à la moyenne européenne, alors que l écart entre le taux d emploi des hommes et celui des femmes au Luxembourg est supérieur à la moyenne européenne. Il y a également eu des changements qualitatifs au niveau de l emploi féminin. La part des femmes parmi les travailleurs indépendants est passée de 28% en 2000 à 40% en Au sein de l Union Européenne, cette part est restée stable aux alentours de 30%. En 2008, avec 46%, les femmes ne sont plus majoritaires parmi les détenteurs d un CDD (contrat à durée déterminée). La situation luxembourgeoise est comparable à celle qui prévaut en Europe. 2

3 Tableau 3 : Proportion de femmes selon le type d emploi (%) Indépendants CDD Temps partiel Tableau 4 : Taux de chômage (%) Hommes Femmes Total Un taux de chômage des femmes structurellement plus élevé que celui des hommes La montée du chômage au Luxembourg concerne aussi bien les hommes que les femmes. Néanmoins, le taux de chômage des femmes est plus élevé. En 2008, il atteint 5.9 % pour les femmes au Luxembourg, contre 4.1 % pour les hommes. Le différentiel de chômage entre femmes et hommes est d ailleurs plus prononcé au Luxembourg que dans l Union Européenne. Le travail à temps partiel reste une affaire de femmes Par contre, le travail à temps partiel au Luxembourg reste quasi exclusivement une affaire de femmes. En effet, 91% des postes à temps partiel au Luxembourg sont occupés par des femmes. Au sein de l Union Européenne, cette proportion est moins élevée, mais avec une part de 78% en 2008, les femmes restent largement majoritaires dans l emploi à temps partiel. Tableau 5 : Ecart brut entre le salaire horaire des hommes et des femmes dans le secteur privé (%) Luxembourg Union européenne (p) Source: STATEC, EUROSTAT (p) chiffre provisoire L écart salarial brut se réduit En 2002, le salaire horaire des hommes dans le secteur privé a été de 19% supérieur à celui des femmes. En 2008, l avantage salarial des hommes n est plus que de 15%. L écart salarial au Luxembourg est inférieur à l écart salarial observé au niveau de toute l Union Européenne. Il convient de noter qu il s agit d écarts bruts. Cela signifie que ces écarts rendent simultanément compte de la discrimination proprement dite, mais aussi des différences dans les profils socio-économiques des hommes et des femmes, ainsi que des différences dans les caractéristiques des emplois occupés. 3

4 Les femmes davantage exposées à la pauvreté Les femmes restent davantage exposées que les hommes au risque de pauvreté. Si on fixe le seuil de pauvreté à 60% du revenu national médian par individu, on constate qu en % des femmes ont un revenu inférieur à ce seuil, contre seulement 12.5% des hommes. Tableau 6: Taux de risque de pauvreté au Luxembourg par genre en 2008 (%) Total Hommes Femmes 13,4 12,5 14,3 Source: STATEC, EU-SILC Le cas des familles monoparentales Un aspect particulier de la pauvreté féminine concerne les ménages monoparentaux. En 2008, 44% de ces ménages disposaient d un revenu inférieur au seuil de pauvreté. Ce taux de pauvreté est très supérieur à ce qu on observe pour les autres types de ménages. Taux de risque de pauvreté selon le type de ménage au Luxembourg en 2008 (seuil égal à 60% du revenu disponible équivalent adulte médian) Types de ménages 17 Ensemble des ménages avec enfant(s) à charge 9 Ensemble des ménages sans enfant à charge 15 Autres types de ménages avec enfant(s) à charge 25 2 adultes avec 3 enfants ou plus à charge 14 2 adultes avec 2 enfants ou plus à charge 10 2 adultes avec 1 enfant à charge 6 Autres types de ménages sans enfant à charge 5 2 adultes dont au moins 1 est âgé de 65 ans et plus sans enfant à charge 8 2 adultes de moins de 65 ans sans enfant à charge 44 Parent isolé avec 1 ou plusieurs enfants à charge 13 Isolé Femme 17 Isolé Homme 17 1 adulte de moins de 64 ans 11 1 adulte de 65 ans et plus Source : Statec, Enquête EU-SILC 2008 En pourcentage La part des ménages composés de parents isolés ayant des enfants à charge dans le total des ménages n est que de 3.3% au Luxembourg. Or, il s avère que ces parents isolés sont principalement des femmes. En 2008, pour près de 91% des ménages monoparentaux, l adulte de référence était une femme. Ce fait contribue à expliquer pourquoi le taux de pauvreté des femmes est un peu plus élevé que celui des hommes. 4

5 Si les femmes sont de plus en plus nombreuses à utiliser un ordinateur, elles sont pourtant toujours à la traîne... L ordinateur est devenu un outil utilisé de plus en plus fréquemment dans la vie quotidienne ou dans le cadre du travail. D après l enquête réalisée en 2009 sur l utilisation des technologies de l information et de la communication (TIC) 1, les hommes sont plus nombreux, à tout âge, à utiliser régulièrement l ordinateur et l Internet que les femmes. Environ 83% des hommes âgés de 16 à 74 ans déclarent ainsi avoir utilisé un ordinateur tous les jours au cours du premier trimestre 2009, contre 66% des femmes. L écart est de 10 points en faveur des hommes parmi les jeunes générations (16-24 ans) et même de 14 points parmi les utilisateurs âgés de 25 à 54 ans. Pour la génération des 55 à 74 ans, la proportion d hommes qui se servent quotidiennement d un ordinateur dépasse même de 34 points celle des femmes. Comme pour l ordinateur, l usage de l Internet diminue avec l âge et les hommes sont plus nombreux que les femmes à déclarer avoir surfé sur le net tous les jours au cours des trois derniers mois précédant l enquête. En 2009, 62% des femmes âgées de 16 à 74 ans utilisent l Internet quotidiennement, contre 80% des hommes. Tableau 7 : Proportion de femmes et d hommes ayant utilisé un ordinateur ou l'internet par tranche d'âge, en 2009 (en %) ans ans ans Femmes Hommes Femmes Hommes Femmes Hommes Femmes Hommes Femmes Hommes Femmes Hommes Utilisation d'un ordinateur Utilisation de l'internet Source: Statec, Enquête sur l'utilisation des TIC par les ménages et particuliers Période de référence de l'enquête: 1er trimestre 2009 Bureau de presse: Guy ZACHARIAS Tél: Fax: Pour en savoir plus: Division: SOC Statistiques sociales Contact: Paul ZAHLEN Tél: Publié par le 13, rue Erasme, L-1468 Luxembourg, tél , fax , 1 Enquête communautaire réalisée sous l égide d Eurostat auprès d un échantillon de ménages et particuliers âgés de 16 à 74 ans. 5

informations statistiques récentes n 23/2010 08/06/2010

informations statistiques récentes n 23/2010 08/06/2010 statnews informations statistiques récentes n 23/2010 08/06/2010 La reproduction totale ou partielle du présent bulletin d'information est autorisée à condition d'en citer la source Nuptialité et divortialité

Plus en détail

les études du CNC décembre 2011 l emploi dans les films cinématographiques

les études du CNC décembre 2011 l emploi dans les films cinématographiques les études du CNC décembre 2011 l emploi dans les films cinématographiques Cette étude a été réalisée conjointement par la Direction des études, des statistiques et de la prospective du CNC et le Service

Plus en détail

TD TICE. PARTIE II. Panorama de la famille française

TD TICE. PARTIE II. Panorama de la famille française TD TICE. PARTIE II. Panorama de la famille française Thème 1. Les ménages en question Note 1 : Toutes les informations nécessaires à ce TD sont disponibles gratuitement sur le site de l INED. Note 2 :

Plus en détail

les études du CNC décembre 2012 l emploi dans les films cinématographiques

les études du CNC décembre 2012 l emploi dans les films cinématographiques les études du CNC décembre 2012 l emploi dans les films cinématographiques L emploi dans les films cinématographiques L emploi intermittent dans le tournage des films d initiative française de fiction

Plus en détail

Profil sociodémographique

Profil sociodémographique Profil sociodémographique La population > Les familles de recensement Les ménages privés > L'état matrimonial L'immigration > Les langues > Le marché du travail Le lieu de travail et le mode de transport

Plus en détail

En tendance, le nombre de mariages et le taux de nuptialité sont en baisse

En tendance, le nombre de mariages et le taux de nuptialité sont en baisse Le nombre de mariages est en baisse tendancielle. Il passe de 2 236 en 196 à 1 714 en 211. Inversement, le nombre de divorces a augmenté fortement en passant de 13 en 196 à 1 27 en 211. Les mariages entre

Plus en détail

BILAN SOCIAL 2007 DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE

BILAN SOCIAL 2007 DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE Institut d Informations et de Conjonctures Professionnelles 11, rue Christophe-Colomb 75008 Paris Tél. 01 47 20 30 33 Fax 01 47 20 84 58 iplusc@iplusc.com.fr. BILAN SOCIAL 2007 DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE

Plus en détail

SITUATION COMPAREE DES FEMMES ET DES HOMMES DANS LE TRANSPORT AERIEN

SITUATION COMPAREE DES FEMMES ET DES HOMMES DANS LE TRANSPORT AERIEN DOCUMENT FINAL SITUATION COMPAREE DES FEMMES ET DES HOMMES DANS LE TRANSPORT AERIEN 2011 Ja nv ier 20 09 Avec la collaboration de SOMMAIRE 1. Répartition des effectifs femmes hommes dans la branche 3 1.1

Plus en détail

L évolution du marché du travail de 1986 à 2006

L évolution du marché du travail de 1986 à 2006 DIRECTION GÉNÉRALE STATISTIQUE ET INFORMATION ÉCONOMIQUE COMMUNIQUÉ DE PRESSE 26 avril 2007 L évolution du marché du travail de 1986 à 2006 Ces 20 dernières années, 740.000 travailleurs sont venus grossir

Plus en détail

LES CHIFFRES CLÉS DE L'EMPLOI AU QUÉBEC

LES CHIFFRES CLÉS DE L'EMPLOI AU QUÉBEC EMPLOI-QUÉBEC LES CHIFFRES CLÉS DE L'EMPLOI AU QUÉBEC ÉDITION 2015 Rédaction André Levert Catherine Ouellet Paula Santos Élaboration des tableaux Anh Truong Direction de l analyse et de l information sur

Plus en détail

SAINT-LOUIS ET MILE-END À LA LOUPE

SAINT-LOUIS ET MILE-END À LA LOUPE SAINT-LOUIS ET MILE-END À LA LOUPE PROFIL SOCIO-ÉCONOMIQUE 2001 Ce profil est appuyé par les données issues du recensement de Statistique Canada pour les années 1991, 1996 et 2001. UNE POPULATION HAUTEMENT

Plus en détail

2 ème enquête nationale. Conférence de presse du 25 novembre 2014

2 ème enquête nationale. Conférence de presse du 25 novembre 2014 2 ème enquête nationale Conférence de presse du 25 novembre 2014 Que signifie la qualité du travail (Quality of work)? La qualité du travail est définie comme un indice du caractère du travail, respectivement

Plus en détail

L écart salarial entre les femmes et les hommes en Belgique

L écart salarial entre les femmes et les hommes en Belgique L écart salarial entre les femmes et les hommes en Belgique Rapport 2012 Table des matières Le rapport 2012... 6 1. Différences salariales générales... 7 1.1 L écart salarial en salaires horaires et annuels...

Plus en détail

N 5 Février 2008. La profession d infirmiers à la Réunion Enquête sur le parcours d une cohorte d infirmiers diplômés en 1999, 2000, 2001

N 5 Février 2008. La profession d infirmiers à la Réunion Enquête sur le parcours d une cohorte d infirmiers diplômés en 1999, 2000, 2001 N 5 Février 2008 La profession d infirmiers à la Réunion Enquête sur le parcours d une cohorte d infirmiers diplômés en 1999, 2000, 2001 Le nombre d infirmiers exerçant à la Réunion ne cesse d augmenter,

Plus en détail

Tendances sur le marché du travail belge (1983-2013)

Tendances sur le marché du travail belge (1983-2013) 1 Tendances sur le marché du travail belge (1983-2013) Tendances sur le marché du travail belge (1983-2013) 1. Statut sur le marché de l'emploi de la population de 15 ans et plus en 1983 et en 2013 La

Plus en détail

Sommaire. Aperçu de l influence de la défavorisation sur la mortalité et l espérance de vie. Septembre 2009. Avant-propos... 3

Sommaire. Aperçu de l influence de la défavorisation sur la mortalité et l espérance de vie. Septembre 2009. Avant-propos... 3 Septembre 2009 Sommaire Avant-propos... 3 Précisions méthodologiques... 4 Qu est-ce que l indice de défavorisation matérielle et sociale?...4 Limites dans l interprétation des résultats... 5 Résultats...

Plus en détail

Les enseignants, leur rémunération et leur niveau de vie, 1982-2005

Les enseignants, leur rémunération et leur niveau de vie, 1982-2005 Les enseignants, leur rémunération et leur niveau de vie, 1982-2005 Dominique Goux (1) Eric Maurin (2) Version février 2008 Docweb no 0802 Dominique Goux (1) : Professeur associée d économétrie à l Ecole

Plus en détail

Projet subventionné par la Commission Européenne.

Projet subventionné par la Commission Européenne. Projet du Ministère de la Promotion Féminine «L égalité de salaire, défi du développement démocratique et économique» réalisé dans le cadre de la stratégie communautaire en matière d égalité entre les

Plus en détail

Le minimum garanti dans les trois fonctions publiques : réglementation et profil des bénéficiaires SRE CNRACL DGAFP DB

Le minimum garanti dans les trois fonctions publiques : réglementation et profil des bénéficiaires SRE CNRACL DGAFP DB CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 25 mai 2011 à 9 h 30 «Les redistributions au sein du système de retraite» Document N 6 Document de travail, n engage pas le Conseil Le minimum garanti

Plus en détail

1. La nuptialité.. 23

1. La nuptialité.. 23 LISTE DES TABLEAUX 3 LISTE DES GRAPHIQUES..... 5 PRINCIPAUX INDICATEURS RELATIFS A LA FEMME DANS LA REGION DE L ORIENTAL 7 INTRODUCTION 9 CHAPITRE I : ASPECTS QUANTITATIFS DE LA POPULATION FEMININE DE

Plus en détail

Statistiques Indépendants et Professions libérales 2010 Focus sur les secteurs médical et paramédical

Statistiques Indépendants et Professions libérales 2010 Focus sur les secteurs médical et paramédical Aile profession libérale de l Union des classes moyennes Statistiques Indépendants et Professions libérales 2010 Focus sur les secteurs médical et paramédical PL statistiques2010 BD20111114 I. Travailleurs

Plus en détail

Délibération n 2010-202 du 13 septembre 2010. Vu la loi constitutionnelle du 23 juillet 2008 modifiant l article 1er de la Constitution,

Délibération n 2010-202 du 13 septembre 2010. Vu la loi constitutionnelle du 23 juillet 2008 modifiant l article 1er de la Constitution, Délibération n 2010-202 du 13 septembre 2010 Le collège Vu la loi constitutionnelle du 23 juillet 2008 modifiant l article 1er de la Constitution, Vu la loi n 2004-1486 du 30 décembre 2004 portant création

Plus en détail

Éclairage sur la reprise d activité des retraités des fonctions publiques territoriale et hospitalière

Éclairage sur la reprise d activité des retraités des fonctions publiques territoriale et hospitalière Direction des retraites et de la solidarité juillet 2015-12 Éclairage sur la reprise d activité des retraités des fonctions publiques territoriale et hospitalière C. Bac (CNAV), I. Bridenne (CDC), A. Dardier

Plus en détail

Niveau de vie des retraités selon la situation conjugale. Secrétariat général du Conseil d orientation des retraites

Niveau de vie des retraités selon la situation conjugale. Secrétariat général du Conseil d orientation des retraites CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 25 novembre 2015 à 9 h 30 «Structures familiales, transferts intergénérationnels, bien-être» Document N 2 Document de travail, n engage pas le Conseil

Plus en détail

Perspective sur les nouveaux entrepreneurs au Canada

Perspective sur les nouveaux entrepreneurs au Canada Perspective sur les nouveaux entrepreneurs au Canada Au cours des deux dernières années, on a vu naître plus de 25 000 PME un chiffre impressionnant si l on tient compte de la vigueur du marché du travail.

Plus en détail

Naissances domiciliées et enregistrées

Naissances domiciliées et enregistrées Fécondité et natalité Naissances domiciliées et enregistrées > 30 623 enfants de mères domiciliées à Paris sont nés en 2008. > L âge moyen à la maternité des Parisiennes (32,2 ans) est supérieur en 2008

Plus en détail

Dares Analyses. Emploi et chômage des 15-29 ans en 2012. publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques

Dares Analyses. Emploi et chômage des 15-29 ans en 2012. publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques Dares Analyses novembre 13 N 73 publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques Emploi et chômage des 15-29 ans en 53,7 % des jeunes âgés de 15 à 29 ans sont

Plus en détail

Evaluation des emplois et écarts de rémunération entre hommes et femmes

Evaluation des emplois et écarts de rémunération entre hommes et femmes Evaluation des emplois et écarts de rémunération entre hommes et femmes Sophie Latraverse ERA novembre 2014 Ecarts de rémunération en Europe - Ecart annuel brut de la rémunération hommes femmes : 29,2%

Plus en détail

Rapport : ville de Trois- Rivières

Rapport : ville de Trois- Rivières Assistance méthodologique pour le traitement et l analyse des données des enquêtes Origine- Destination québécoises pour dresser le portrait du vélo au Québec Projet réalisé pour le compte de Vélo Québec

Plus en détail

FORMASTAT 2007. * Section 2 du chapitre II du titre IV du livre V du Code du travail

FORMASTAT 2007. * Section 2 du chapitre II du titre IV du livre V du Code du travail rapport d analyse FORMASTAT 2007 Analyse quantitative de l activité de formation des entreprises bénéficiaires de l aide financière de l État en matière de formation professionnelle continue en 2007 I

Plus en détail

Profil sociodémographique

Profil sociodémographique Édition janvier 2013 Données sociodémographiques Population Âge Sexe Accroissement naturel Familles Ménages État matrimonial Langues Photo de la page couverture : Denis Labine Ce profil sociodémographique

Plus en détail

Le devenir de la promotion 2012 des diplômés de DUT de l IUT de Tourcoing

Le devenir de la promotion 2012 des diplômés de DUT de l IUT de Tourcoing e Ofiv Observatoire des Formations, de l Insertion et de la Vie Etudiante Octobre 2015 n 57 Étude Le devenir de la promotion 2012 des diplômés de DUT de l IUT de Tourcoing Présentation de l étude : L université

Plus en détail

Rechercher et retrouver un emploi après 55 ans

Rechercher et retrouver un emploi après 55 ans Rechercher et retrouver un emploi après 55 Stéphanie Govillot, Marie Rey* En France, le taux d activité des plus de 55 est particulièrement faible, surtout pour les hommes. Pour ces derniers, il a fortement

Plus en détail

publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques

publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques Dares Analyses AVRIL 2011 N 033 publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques PARCOURS DES INTÉRIMAIRES : les intérimaires les plus expérimentés ont été moins

Plus en détail

Les personnes avec incapacité et le marché du travail Synthèse de la recherche

Les personnes avec incapacité et le marché du travail Synthèse de la recherche Les personnes avec incapacité et le marché du travail Synthèse de la recherche PRÉSENTATION Cette recherche 1 avait pour but de mieux connaître la situation de la population avec incapacité sur le marché

Plus en détail

La sortie au spectacle vivant

La sortie au spectacle vivant Direction générale de la création artistique La sortie au spectacle vivant Présentation générale Exploitation de la base d enquête du DEPS «Les pratiques culturelles des Français à l ère du numérique -

Plus en détail

Insertion professionnelle et poursuite d études 6 à 9 mois après l obtention en 2014 d un Master 2 de TSE de l Université Toulouse 1 Capitole

Insertion professionnelle et poursuite d études 6 à 9 mois après l obtention en 2014 d un Master 2 de TSE de l Université Toulouse 1 Capitole Observatoire des Formations et de l Insertion Professionnelle Insertion professionnelle et poursuite d études 6 à 9 mois après l obtention en 2014 d un Master 2 de TSE de l Université Toulouse 1 Capitole

Plus en détail

PRATIQUES DE FORMATION JUILLET 2015

PRATIQUES DE FORMATION JUILLET 2015 FORMABREF PRATIQUES DE FORMATION JUILLET 2015 L effort de formation des entreprises du secteur privé en 2013 La collection FORMABREF «Pratiques de formation» porte sur l effort de formation des entreprises

Plus en détail

BILAN SOCIAL 2015 BRANCHE MUTUALITÉ

BILAN SOCIAL 2015 BRANCHE MUTUALITÉ BILAN SOCIAL 2015 BRANCHE MUTUALITÉ SYNTHÈSE SYNTHESE DU BILAN SOCIAL 2015 Définition Le Bilan social de la branche Mutualité constitue la source d information statistique reconnue par les partenaires

Plus en détail

Objectif 8. Mettre en place un partenariat mondial pour le développement

Objectif 8. Mettre en place un partenariat mondial pour le développement 5 objectifs du millénaire pour le développement : rapport de 13 Objectif Mettre en place un partenariat mondial pour le développement La crise financière mondiale et les turbulences de la zone euro continuent

Plus en détail

Le revenu de placements des Canadiens

Le revenu de placements des Canadiens Été 1993 (Vol. 5, N o 2) numéro d'article 6 Le revenu de placements des Canadiens Jason Siroonian En 1990, plus de 9,5 millions de Canadiens, c'est-à-dire un peu plus de la moitié des déclarants fiscaux,

Plus en détail

Publication du Bulletin BCL 2014/1

Publication du Bulletin BCL 2014/1 COMMUNIQUÉ DE PRESSE Luxembourg, le 20 mars 2014 Publication du Bulletin BCL 2014/1 Le présent communiqué comporte un survol de la situation macroéconomique, une brève présentation des projections d inflation

Plus en détail

Focus. Lien entre rémunération du travail et allocation de chômage

Focus. Lien entre rémunération du travail et allocation de chômage Focus Lien entre rémunération du travail et allocation de chômage Introduction Le travailleur qui devient chômeur et qui est admissible sur base de prestations de travail se voit, en application du principe

Plus en détail

Sous-indicateur n 3-5-1 : Taux d emploi des femmes et des hommes âgés de 20 à 64 ans

Sous-indicateur n 3-5-1 : Taux d emploi des femmes et des hommes âgés de 20 à 64 ans 94 Partie II Objectifs / Résultats Objectif 3 : Concilier vie familiale et vie professionnelle Indicateur n 3-5 : Indicateur sur l emploi des femmes Sous-indicateur n 3-5-1 : Taux d emploi des femmes et

Plus en détail

http://www.irdes.fr/espaceenseignement/chiffresgraphiques/cadrage/indicateursetatsante/indicateursmortalite/causesdecesparageetsexe.

http://www.irdes.fr/espaceenseignement/chiffresgraphiques/cadrage/indicateursetatsante/indicateursmortalite/causesdecesparageetsexe. http://www.irdes.fr/espaceenseignement/chiffresgraphiques/cadrage/indicateursetatsante/indicateursmortalite/causesdecesparageetsexe.htm http://www.irdes.fr/espaceenseignement/chiffresgraphiques/cadrage/indicateursetatsante/indicateursmortalite/causesdecesparageetsexe.htm

Plus en détail

FORMABREF. L accès à la formation des salariés du secteur privé en 2012 PRATIQUES DE FORMATION JUIN 2014

FORMABREF. L accès à la formation des salariés du secteur privé en 2012 PRATIQUES DE FORMATION JUIN 2014 FORMABREF PRATIQUES DE FORMATION JUIN 2014 L accès à la formation des salariés du secteur privé en 2012 La collection FORMABREF «Pratiques de formation» porte sur l effort de formation des entreprises

Plus en détail

Le dossier. Les salaires en France

Le dossier. Les salaires en France Le dossier Les salaires en France Sommaire : I- Salaires un regard sur 2009 II- Les salaires du secteur privé et semi-public III- Les salaires des agents de l Etat en 2009 IV- Salaires dans l économie

Plus en détail

LA FRACTURE NUMÉRIQUE : UNE QUESTION DE DEGRÉS?

LA FRACTURE NUMÉRIQUE : UNE QUESTION DE DEGRÉS? Lutter contre la fracture numérique (1/2) LA FRACTURE NUMÉRIQUE : UNE QUESTION DE DEGRÉS? Par René Begon, chargé de projet au CVFE La généralisation de l utilisation de l ordinateur dans presque tous les

Plus en détail

La rémunération Activités pour l élève

La rémunération Activités pour l élève La rémunération Activités pour l élève 1 - Les éléments de la rémunération Document 1 : Les éléments fixes et variables de la rémunération La rémunération est l ensemble des sommes versées au salarié.

Plus en détail

Le travail intérimaire comparé aux autres formes d emploi

Le travail intérimaire comparé aux autres formes d emploi Le travail intérimaire comparé aux autres formes d emploi Rapport final Mars 2015 Pour le compte de: Eurociett UNI Europa Projet n VS/2013/0389 With financial support from the European Union Document

Plus en détail

Les jeunes voient plus leurs amis, les plus âgés leur famille

Les jeunes voient plus leurs amis, les plus âgés leur famille Les jeunes voient plus leurs amis, les plus âgés leur famille Michel Duée, Fella Nabli* On voit en moyenne un peu plus souvent sa famille que ses amis. En 2006, 51 % des personnes de 16 ans ou plus voient

Plus en détail

Etude statistique des données fournies par la CCIJP

Etude statistique des données fournies par la CCIJP Etude statistique des données fournies par la CCIJP Sommaire Introduction : Stagnation du nombre de cartes accordées en 2012... 4 1. Dans quels secteurs d activité les journalistes encartés travaillent-ils?

Plus en détail

Un risque de perte d emploi plus élevé

Un risque de perte d emploi plus élevé N 25 Septembre 1999 Un risque de perte d emploi plus élevé en Languedoc-Roussillon En Languedoc-Roussillon, le risque de perdre son emploi dans l année est de 7 %. Il est supérieur de deux points à celui

Plus en détail

CONSEIL CANADIEN DE DÉVELOPPEMENT SOCIAL. Stratégie d accès communautaire aux statistiques sociales

CONSEIL CANADIEN DE DÉVELOPPEMENT SOCIAL. Stratégie d accès communautaire aux statistiques sociales CONSEIL CANADIEN DE DÉVELOPPEMENT SOCIAL Stratégie d accès communautaire aux statistiques sociales La Stratégie d accès communautaire aux statistiques sociales est un projet du Conseil canadien de développement

Plus en détail

Points forts LES AUSTRALES EN 2012 : UN SOLDE MIGRATOIRE EXCÉDENTAIRE ÉTUDES. De la Polynésie française

Points forts LES AUSTRALES EN 2012 : UN SOLDE MIGRATOIRE EXCÉDENTAIRE ÉTUDES. De la Polynésie française Points forts 1 De la Polynésie française INSTITUT DE LA STATISTIQUE DE LA POLYNÉSIE FRANÇAISE LES AUSTRALES EN 212 : UN SOLDE MIGRATOIRE EXCÉDENTAIRE Points forts De la Polynésie française Au 22 août 212,

Plus en détail

Synthèse des données statistiques sur les salariés de la presse en 2007

Synthèse des données statistiques sur les salariés de la presse en 2007 Synthèse des données statistiques sur les salariés de la presse en 2007 Des tendances stables En 2007, le périmètre de la presse tel que défini par l Observatoire comprenait 2 066 entreprises, soit 321

Plus en détail

Simulation des durées d assurance validées par les salariés du secteur privé à l aide du modèle de microsimulation Destinie de l INSEE

Simulation des durées d assurance validées par les salariés du secteur privé à l aide du modèle de microsimulation Destinie de l INSEE CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Réunion plénière du 6 mars 2002 «Cycle de vie et retraite» Fiche n 5 Simulation des durées d assurance validées par les salariés du secteur privé à l aide du modèle

Plus en détail

Les femmes restent plus souvent au foyer, travaillent davantage à temps partiel, gagnent moins et sont plus exposées à la pauvreté

Les femmes restent plus souvent au foyer, travaillent davantage à temps partiel, gagnent moins et sont plus exposées à la pauvreté DIRECTION GÉNÉRALE STATISTIQUE ET INFORMATION ÉCONOMIQUE COMMUNIQUÉ DE PRESSE 7 mars 2008 Les femmes restent plus souvent au foyer, travaillent davantage à temps partiel, gagnent moins et sont plus exposées

Plus en détail

Situation dans le secteur des assurances au Grand-Duché du Luxembourg

Situation dans le secteur des assurances au Grand-Duché du Luxembourg La DIRECTIVE 2004/113/CE DU CONSEIL du 13 décembre 2004 mettant en oeuvre le principe de l égalité de traitement entre les femmes et les hommes dans l accès à des biens et services et la fourniture de

Plus en détail

Ensai : une forte expertise reconnue par les entreprises

Ensai : une forte expertise reconnue par les entreprises Dossier suivi par : Véronique GUYON Tel. : +33 (0)2 99 05 33 19 Fax : +33 (0)2 99 05 32 05 Veronique.guyon@ensai.fr Objet ENQUETE CGE 2015 RESULTATS DETAILLES POUR L ENSAI Bruz, le 22 juin 2015 Ensai :

Plus en détail

Etudes, Actuariat et statistiques

Etudes, Actuariat et statistiques Etudes, Actuariat et statistiques Mots clés Pension de réversion IRCANTEC Octobre 2014 Résumé L Institution de retraite complémentaire des agents non titulaires de l Etat et des collectivités publiques

Plus en détail

Radio et télévision 15 %

Radio et télévision 15 % culture Secrétariat général Délégation au développement et aux affaires internationales Département des études, de la prospective et des statistiques 182, rue Saint-Honoré, 75033 Paris cedex 01 01 40 15

Plus en détail

Le devenir de la promotion 2012 des diplômés de licence professionnelle de Lille 3

Le devenir de la promotion 2012 des diplômés de licence professionnelle de Lille 3 e Ofiv Observatoire des Formations, de l Insertion et de la Vie Etudiante Juillet 2015 n 56 Étude Le devenir de la promotion 2012 des diplômés de licence professionnelle de Lille 3 Présentation de l étude

Plus en détail

II. LA DIVERSITE DE L'OCCUPATION DU TERRITOIRE

II. LA DIVERSITE DE L'OCCUPATION DU TERRITOIRE II. LA DIVERSITE DE L'OCCUPATION DU TERRITOIRE A. DEMOGRAPHIE 1. Evolution démographique 1.1. Dynamisme démographique 1.2. Structure de la population 1.3. Structure des ménages 2. Hypothèses d'évolution

Plus en détail

Points forts LES MARQUISES EN 2012 : POPULATION ET CHÔMAGE EN HAUSSE ÉTUDES. De la Polynésie française

Points forts LES MARQUISES EN 2012 : POPULATION ET CHÔMAGE EN HAUSSE ÉTUDES. De la Polynésie française Points forts De la Polynésie française INSTITUT DE LA STATISTIQUE DE LA POLYNÉSIE FRANÇAISE LES MARQUISES EN 22 : POPULATION ET CHÔMAGE EN HAUSSE Points forts De la Polynésie française L archipel des Marquises

Plus en détail

uestions Les études Le sujet des écarts de pension entre les hommes Éclairage sur les écarts de pension entre les hommes et les femmes à la CNRACL

uestions Les études Le sujet des écarts de pension entre les hommes Éclairage sur les écarts de pension entre les hommes et les femmes à la CNRACL uestions Retraite & Solidarité Les études Direction des retraites et de la solidarité janvier 2014-06 Éclairage sur les écarts de pension entre les hommes et les femmes à la CNRACL I. Bridenne et Y. Mariama

Plus en détail

Contexte Un fort accroissement des besoins en modes d accueil de la petite enfance se fait

Contexte Un fort accroissement des besoins en modes d accueil de la petite enfance se fait ENFANTS - ADOLESCENTS (1 À 14 ANS) MODES DE GARDE ET SCOLARISATION DES MOINS DE 6 ANS Contexte Un fort accroissement des besoins en modes d accueil de la petite enfance se fait ressentir en France depuis

Plus en détail

Simulation des règles CNAV-AGIRC-ARRCO sur les carrières des fonctionnaires. Note DREES

Simulation des règles CNAV-AGIRC-ARRCO sur les carrières des fonctionnaires. Note DREES CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 10 avril 2014 à 9 h 30 «Carrières salariales et retraites dans les secteurs privé et public» Document N 10 Document de travail, n engage pas le Conseil

Plus en détail

Chiffres clefs. de la Famille

Chiffres clefs. de la Famille Chiffres clefs de la Famille 2014 EDITO Les «vrais» chiffres de la Famille Rencontrer une personne avec qui vivre, fonder une famille, l agrandir : ces choix si personnels s additionnent, se combinent

Plus en détail

Évolution du marché du travail québécois :

Évolution du marché du travail québécois : ISSN 178-918 Volume 1, numéro 7 7 février Évolution du marché du travail québécois : De forts gains qui profitent aux jeunes et aux femmes Sommaire 1. Depuis 198, le marché du travail au a fait des progrès

Plus en détail

Observatoire Européen de l infidélité

Observatoire Européen de l infidélité Communiqué de Presse Observatoire Européen de l infidélité Enquête sur les perceptions et les comportements des Européens en matière d aventures extra-conjugales Paris, le 26 février 2014. La France est-elle

Plus en détail

Enquête de Séroprévalence et sur les Indicateurs du Sida au Congo (ESISC-I) 2009 Rapport de Synthèse

Enquête de Séroprévalence et sur les Indicateurs du Sida au Congo (ESISC-I) 2009 Rapport de Synthèse République du Congo Enquête de Séroprévalence et sur les Indicateurs du Sida au Congo (ESISC-I) 2009 Rapport de Synthèse Ce rapport présente les principaux résultats de l Enquête de Séroprévalence et sur

Plus en détail

N 111. cahier économique. Rapport travail et cohésion sociale

N 111. cahier économique. Rapport travail et cohésion sociale Lisa BORSI, Armande FRISING, Guillaume OSIER, Paul REIFF, Jean RIES, Paul ZAHLEN (STATEC) N 111 cahier économique Rapport travail et cohésion sociale S A V O I R P O U R A G I R L U X E M B O U R G Service

Plus en détail

INSTITUT DE LA STATISTIQUE DU QUÉBEC. Regard statistique sur la couverture syndicale au Québec, ailleurs au Canada et dans les pays de l OCDE

INSTITUT DE LA STATISTIQUE DU QUÉBEC. Regard statistique sur la couverture syndicale au Québec, ailleurs au Canada et dans les pays de l OCDE INSTITUT DE LA STATISTIQUE DU QUÉBEC travail et rémunération Regard statistique sur la couverture syndicale au Québec, ailleurs au Canada et dans les pays de l OCDE Pour tout renseignement concernant l

Plus en détail

Le salaire. en 7 questions

Le salaire. en 7 questions Le salaire en 7 questions Sommaire Comment lire ma fiche de paie? p.4 Comment se calcule mon salaire? p.6 Quelle est la différence entre salaire brut et salaire net? La qualification, c est quoi? p.8 C

Plus en détail

MISSION DES RELATIONS EUROPEENNES, INTERNATIONALES ET DE LA COOPERATION FICHE PAYS MISE A JOUR MAI 2014 JAPON

MISSION DES RELATIONS EUROPEENNES, INTERNATIONALES ET DE LA COOPERATION FICHE PAYS MISE A JOUR MAI 2014 JAPON MISSION DES RELATIONS EUROPEENNES, INTERNATIONALES ET DE LA COOPERATION FICHE PAYS MISE A JOUR MAI 2014 JAPON En japonais, Japon = Nippon, Egalement appelé le Pays du soleil levant Archipel de 6 852 Iles

Plus en détail

Démographie Chapitre 3

Démographie Chapitre 3 Université Nancy 2 Démographie L2 économie 2010-2011 Mme Chaupain-Guillot 1 : nuptialité les mariages et les divorces * événement renouvelable * effet de la nuptialité sur la fécondité? de la nuptialité

Plus en détail

La présence syndicale au Québec en 2014

La présence syndicale au Québec en 2014 La présence syndicale au Québec en 2014 Alexis Labrosse Secrétariat du Travail Direction de l information sur le travail Mars 2015 1 Table des matières Introduction... 4 Les sources de données, la population

Plus en détail

Observatoire S.O.S Amitié des souffrances psychiques 2015

Observatoire S.O.S Amitié des souffrances psychiques 2015 Observatoire S.O.S Amitié des souffrances psychiques L Observatoire S.O.S Amitié des souffrances psychiques porte sur les appels de l année 2014. S.O.S Amitié France Contacts : S.O.S Amitié Paris Ile-de-France

Plus en détail

FEMMES ITINÉRANCE LOGEMENT Des droits non respectés

FEMMES ITINÉRANCE LOGEMENT Des droits non respectés FEMMES ITINÉRANCE LOGEMENT Des droits non respectés Document soumis à M. Miloon Kothari Rapporteur spécial des Nations unis sur le droit au logement et l itinérance Une présentation du Réseau d aide aux

Plus en détail

publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques

publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques Dares Analyses JANVIER 2014 N 002 publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques LA VAE EN 2012 DANS LES MINISTÈRES CERTIFICATEURS Plus de 250 000 personnes

Plus en détail

Le marché du travail en Belgique en 2012

Le marché du travail en Belgique en 2012 COMMUNIQUE DE PRESSE Bruxelles, le 28 mars 2013 Le marché du travail en Belgique en 2012 Nouveaux chiffres de l enquête sur les forces de travail Combien de personnes ont exercé un travail rémunéré? Combien

Plus en détail

1. Données de cadrage

1. Données de cadrage 1. Données de cadrage Avant de détailler les indicateurs de précarité recueillis par sous thème, cette première partie présente les principales données démographiques sur La Réunion (population, densité,

Plus en détail

Estimations annuelles du revenu des familles de recensement et des particuliers (Fichier des familles T1)

Estimations annuelles du revenu des familles de recensement et des particuliers (Fichier des familles T1) Estimations annuelles du revenu des familles de recensement et des particuliers (Fichier des familles T1) Données sur les familles - Guide de l utilisateur - Statistique Canada 13C0016 Division de la statistique

Plus en détail

L'ÉVOLUTION DE LA CONSTRUCTION DE LOGEMENTS

L'ÉVOLUTION DE LA CONSTRUCTION DE LOGEMENTS 5 note n 5, septembre 25 L'ÉVOLUTION DE LA CONSTRUCTION DE LOGEMENTS AU LUXEMBOURG ENTRE 197 ET 22 I I NTRODUCTION Ce 5ème numéro de la Note de l Observatoire a comme objet l analyse de la production de

Plus en détail

FEMMES CADRES ET HOMMES CADRES : DES INÉGALITÉS PROFESSIONNELLES QUI PERSISTENT

FEMMES CADRES ET HOMMES CADRES : DES INÉGALITÉS PROFESSIONNELLES QUI PERSISTENT EMMES CADRES ET OMMES CADRES : DES INÉGALITÉS PROESSIONNELLES QUI PERSISTENT ATTENTION Document sous embargo. Publiable le 08 mars à 0h01. Mars 2011 La progression de la part des femmes parmi les cadres

Plus en détail

FEMMES & SOCIAL ACTIONS 2012-2016

FEMMES & SOCIAL ACTIONS 2012-2016 FEMMES & SOCIAL ACTIONS 2012-2016 AMÉLIORER RAPIDEMENT LES RETRAITES DES FEMMES La loi du 20 janvier 2014 garantissant l'avenir et la justice du système de retraites, portée par Marisol Touraine, a permis

Plus en détail

La formation professionnelle et statutaire des agents des ministères de 2008 à 2012

La formation professionnelle et statutaire des agents des ministères de 2008 à 2012 MINISTÈRE DE LA DÉCENTRALISATION ET DE LA FONCTION PUBLIQUE POINT STAT Février 2015 La formation professionnelle et statutaire s agents s ministères 2008 à 2012 Salah Idmachiche Entre 2008 et 2012, le

Plus en détail

Les dépenses et les recettes de la Sécurité sociale : l exemple du régime général

Les dépenses et les recettes de la Sécurité sociale : l exemple du régime général Les dépenses et les recettes de la Sécurité sociale : l exemple du régime général Table des matières Table des matières... 2 Introduction... 3 I - Les dépenses du régime général... 4 II - Les recettes

Plus en détail

Les statuts à temps partiel dans l assurancechômage

Les statuts à temps partiel dans l assurancechômage Les statuts à temps partiel dans l assurancechômage Table des matières I. Qu entend-on par travail à temps partiel dans l assurance-chômage? II. III. IV. items spéciaux: Qu est-ce que l allocation de

Plus en détail

Performance des membres du CAD en matière d'aide

Performance des membres du CAD en matière d'aide Extrait de : Coopération pour le développement : Rapport 2010 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/dcr-2010-fr Performance des membres du CAD en matière d'aide Merci de citer ce chapitre

Plus en détail

Domaine thématique d égalité entre les sexes: indicateurs utilisés pour suivre la réalisation de l objectif d égalité entre les sexes

Domaine thématique d égalité entre les sexes: indicateurs utilisés pour suivre la réalisation de l objectif d égalité entre les sexes Nations Unies Conseil économique et social ECE/CES/GE.30/2014/4 Distr. générale 7 janvier 2014 Français Original: anglais Commission économique pour l Europe Conférence des statisticiens européens Groupe

Plus en détail

EVALUATION DES MESURES FISCALES ANNONCEES PAR LE GOUVERNEMENT

EVALUATION DES MESURES FISCALES ANNONCEES PAR LE GOUVERNEMENT ECONEWS 6/2010 2 juin 2010 EVALUATION DES MESURES FISCALES ANNONCEES PAR LE GOUVERNEMENT Dans le cadre du présent Econews, la Chambre des salariés procède à une série de calculs sur l impact des mesures

Plus en détail

Depuis 2005 et l extension à l ancien sans travaux, le prêt à 0% connaît un succès sans précédent, alors que l ancien dispositif s essoufflait.

Depuis 2005 et l extension à l ancien sans travaux, le prêt à 0% connaît un succès sans précédent, alors que l ancien dispositif s essoufflait. Préambule Évoquée de façon générale dans la note de cadrage initiale (étude n 1 «L Habitat dans l Allier Constats et Enjeux» mars 2007), l accession sociale à la propriété (ou l accession aidée) fait ici

Plus en détail

Bilan descriptif relatif aux mesures de décote, surcote. et de cumul emploi retraite au régime général. Direction de la Sécurité sociale

Bilan descriptif relatif aux mesures de décote, surcote. et de cumul emploi retraite au régime général. Direction de la Sécurité sociale CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 26 janvier 2011-9 h 30 «Prolongation d'activité, liberté de choix et neutralité actuarielle : décote, surcote et cumul emploi retraite» Document N

Plus en détail

Bulletin sur le marché du travail

Bulletin sur le marché du travail Bulletin sur le marché du travail Terre-Neuve-et-Labrador 2014 Ce Bulletin sur le marché du travail fournit une analyse des résultats de l Enquête sur la population active pour la province de Terre-Neuve-et-Labrador,

Plus en détail

L Exploitation des films recommandés Art et Essai. en salles, à la télévision, en vidéo

L Exploitation des films recommandés Art et Essai. en salles, à la télévision, en vidéo L Exploitation des films recommandés Art et Essai en salles, à la télévision, en vidéo octobre 2006 Centre National de la Cinématographie Service des études, des statistiques et de la prospective 12, rue

Plus en détail

L insertion professionnelle des Masters de l Université Toulouse 1 Capitole par composante

L insertion professionnelle des Masters de l Université Toulouse 1 Capitole par composante Observatoire de la Vie Etudiante L insertion professionnelle des Masters de l Université Toulouse 1 Capitole par composante Résultats de l enquête sur le devenir des diplômés 2009 de master au 1 er décembre

Plus en détail

Le rôle du gouvernement fédéral dans la réduction de la pauvreté au Canada : la vision du Nouveau-Brunswick

Le rôle du gouvernement fédéral dans la réduction de la pauvreté au Canada : la vision du Nouveau-Brunswick Le Front commun pour la justice sociale du Nouveau Brunswick, inc. (FCJS) Représenté par Auréa Cormier Conseillère provinciale du FCJS Le rôle du gouvernement fédéral dans la réduction de la pauvreté au

Plus en détail

LES AIDES À LA MOBILITÉ GÉOGRAPHIQUE : UN COUP DE POUCE POUR LE RETOUR À L EMPLOI

LES AIDES À LA MOBILITÉ GÉOGRAPHIQUE : UN COUP DE POUCE POUR LE RETOUR À L EMPLOI ÉCLAIRAGES ET SYNTHÈSES DÉCEMBRE 2014 N 10 SOMMAIRE P.2 LA SITUATION AU REGARD DE L EMPLOI VARIE EN FONCTION DE L AIDE P.3 QUATRE BÉNÉFICIAIRES SUR DIX DÉCLARENT AVOIR FAIT DES CONCESSIONS POUR RETROUVER

Plus en détail