REGLEMENT INTERIEUR DU CONSEIL D'ADMINISTRATION

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "REGLEMENT INTERIEUR DU CONSEIL D'ADMINISTRATION"

Transcription

1 Règlement intérieur adopté par le CA du 5/05/2008 modifié par le CA du 10/02/2012 CENTRE COMMUNAL D'ACTION SOCIALE DE LA VILLE DE GRENOBLE REGLEMENT INTERIEUR DU CONSEIL D'ADMINISTRATION L'article R du Code de l'action sociale et des Familles dispose que le Conseil d'administration du CCAS établit son règlement intérieur. Le règlement intérieur d'une instance délibérante a pour objet de préciser les modalités de son fonctionnement interne. Il a un caractère réglementaire. PREAMBULE La composition, l organisation et le fonctionnement du Conseil d Administration du Centre Communal d Action Sociale de la ville de Grenoble sont définis aux articles L à L et R à R du Code de l'action Sociale et des Familles et par le présent règlement intérieur. Il est rappelé que l article L du Code de l'action Sociale et des Familles précise que : "Toute personne appelée à intervenir dans l'instruction, l'attribution ou la révision des admissions à l'aide sociale, et notamment les membres des conseils d'administration des centres communaux ou intercommunaux d'action sociale, ainsi que toute personne dont ces établissements utilisent le concours sont tenus au secret professionnel dans les termes des articles et du code pénal et passibles des peines prévues à l'article ". Article Premier : Composition du Conseil d Administration Le CCAS, établissement public administratif communal, est administré par un Conseil d Administration présidé par le Maire/Président. * Outre son Président, il est composé en nombre égal : - de membres élus par le Conseil Municipal en son sein, au scrutin secret à la représentation proportionnelle au plus fort reste, sans panachage ni vote préférentiel, - et de membres nommés par le Maire choisis parmi les personnes participant à des actions de prévention, d animation ou de développement social menées dans la commune, au nombre desquelles doivent figurer un représentant des associations qui œuvrent dans le domaine de l'insertion et de la lutte contre les exclusions, un représentant des associations familiales désigné sur proposition de l'union départementale des associations familiales, un représentant des associations de retraités et de personnes âgées du département et un représentant des associations de personnes handicapées du département. * Conformément à l article R.123-7, le Conseil Municipal a fixé par délibération du 4 avril 2008 à 8 le nombre de membres du Conseil Municipal devant siéger au Conseil d Administration du CCAS, non compris son Président.

2 Article 2 : Début, durée et fin du mandat d administrateur Le Conseil d Administration est renouvelé lors de chaque élection du Conseil Municipal. Le mandat des administrateurs, qu ils soient élus ou nommés, est d une durée identique à celui des conseillers municipaux, soit 6 ans. Le mandat des administrateurs sortants prend fin dès l élection et dès la nomination des nouveaux membres, et au plus tard dans un délai maximum de deux mois suivant l élection du Conseil Municipal. Les membres du Conseil d Administration qui se sont abstenus sans motif légitime de siéger au cours de trois séances consécutives, peuvent, après que le Président du Conseil d Administration les ait mis à même de présenter leurs observations, être déclarés démissionnaires d office : - par le Conseil Municipal sur proposition du Maire pour les membres élus - ou par le Maire pour les membres qu il a lui-même nommés. Dans les conditions prévues à l article L du code général des collectivités territoriales, le Conseil Municipal peut retirer leur délégation aux administrateurs qu il a élus en son sein. Ne peuvent siéger au Conseil d Administration les personnes qui sont fournisseurs de biens ou de services au CCAS. Quand un siège d un membre délégué par le Conseil Municipal devient vacant, le siège est pourvu dans l ordre de la liste à laquelle appartenait l intéressé. Si cette procédure est impossible à appliquer, le siège est pourvu par le candidat de la liste qui a obtenu le plus de suffrages. En cas d égalité des suffrages, le siège est attribué au plus âgé des candidats susceptibles d être proclamés élus. Dans l hypothèse où il ne reste aucun candidat sur aucune liste, il est procédé dans le délai de deux mois au renouvellement de l ensemble des administrateurs élus dans les conditions prévues à l article premier du présent règlement. Pour les membres nommés, le Maire pourvoira au remplacement des membres en respectant les modalités prévues pour les membres nommés et notamment la représentation des associations citées à l article L du code de l Action Sociale et des Familles. Le mandat d un nouveau membre du Conseil d Administration, nommé ou élu pour pourvoir un poste vacant, expirera à la date où aurait cessé le mandat de la personne qu il remplace. Article 3 : Vice-Présidence du Conseil d Administration Dès qu il est constitué, le Conseil d Administration élit en son sein un Vice-Président qui le préside en l absence du Maire. Article 4 : Pouvoirs du Conseil d Administration Le Conseil d Administration règle par ses délibérations les affaires du Centre Communal d Action Sociale. 2

3 En vertu des dispositions de l article L du code général des collectivités territoriales, les délibérations du CCAS qui concernent un emprunt sont exécutoires, sur avis conforme du Conseil Municipal : 1 - lorsque la somme à emprunter ne dépasse pas, seule ou réunie au chiffre d'autres emprunts non encore remboursés, le montant des revenus ordinaires de l'établissement et que le remboursement doit être effectué dans le délai de douze années ; 2 - et sous réserve que, s'il s'agit de travaux quelconques à exécuter, le projet en ait été préalablement approuvé par l'autorité compétente. Un arrêté du représentant de l'etat dans le département est nécessaire pour autoriser l'emprunt si la somme à emprunter, seule ou réunie aux emprunts antérieurs non encore remboursés, dépasse le chiffre des revenus ordinaires de l'établissement, ou si le remboursement doit être effectué dans un délai supérieur à douze années. L'emprunt ne peut être autorisé que par arrêté motivé du représentant de l'etat dans le département si l'avis du Conseil Municipal est défavorable. Le Conseil d Administration donne délégation de pouvoirs à son Vice-Président dans les matières suivantes : - Préparation, passation, exécution et règlement des marchés de travaux, de fournitures et de services passés selon la procédure adaptée prévue à l'article 26 du Code des marchés publics. - Conclusion et révision des contrats de louage de choses pour une durée n'excédant pas douze ans. - Conclusion de contrats d assurance. - Création des régies comptables nécessaires au fonctionnement du Centre Communal d Action Sociale et des services qu il gère. - Fixation des rémunérations et règlement des frais et honoraires des avocats, notaires, avoués, huissiers de justice et experts. - Intenter au nom du CCAS les actions en justice, ou défendre le CCAS dans les actions intentées contre lui, devant toute juridiction en première instance, en appel ou en cassation, en référé ou au fond et se constituer partie civile. Le Vice-Président doit rendre compte à chacune des réunions du Conseil d Administration, des décisions qu il a prises en vertu de la délégation qu il a reçue. 3

4 Article 5 : Pouvoirs propres du Président du Conseil d Administration Le Président du Conseil d Administration prépare et exécute les délibérations du Conseil ; il est ordonnateur des dépenses et des recettes du budget du Centre. Il nomme les agents du Centre. Le Président du Conseil d Administration nomme à l emploi de Directeur du Centre Communal d Action Sociale. Il peut sous sa surveillance et sa responsabilité déléguer une partie de ses fonctions ou sa signature au Vice-Président ou au Directeur. Article 6 : Organisation des séances du Conseil d'administration Le Conseil d Administration tient au moins une séance tous les deux mois. Il se réunit sur convocation du Président, soit à l initiative de celui-ci, soit à la demande de la majorité des membres du Conseil. La convocation est adressée par le Président à chaque administrateur par écrit à l adresse donnée par celui-ci au moins trois jours avant la date de la réunion. Elle est accompagnée de l ordre du jour détaillé arrêté par le Président et d un rapport explicatif sur chacune des affaires soumises à délibération. Article 7 : L accès aux dossiers des affaires portées à l ordre du jour des réunions Toute demande d explication sur les affaires soumises au Conseil d administration du CCAS qu elle soit formulée oralement ou par écrit est adressée soit au Président soit au Vice-Président. Il n y a pas de saisine directe des services du CCAS. Article 8 : Déroulement des séances Les réunions sont présidées par le Président ou en cas d'absence par le Vice-Président. En cas d'absence du Président et du Vice-Président, la présidence du Conseil est assurée par le plus ancien des membres présents, et à ancienneté égale, par le plus âgé. Le président de séance ouvre la séance, procède à l appel des membres, constate le quorum, fait approuver le compte-rendu de la réunion précédente, dirige les débats, accorde la parole, veille à ce que les débats portent sur les affaires soumises au conseil, accorde le cas échéant les suspensions en en fixant la durée, y met fin, met aux voix les propositions et délibérations, décompte les scrutins, en proclame les résultats et prononce la clôture des séances. Le Président fait observer et respecter les dispositions du présent règlement intérieur. 4

5 Article 9 : Le quorum Le Conseil d Administration ne peut valablement délibérer que lorsque la majorité des membres en exercice assiste physiquement à la séance. N entrent pas dans le calcul du quorum, les pouvoirs donnés par les administrateurs absents à un autre membre du Conseil d Administration. Le quorum s apprécie en début de séance et à chaque mise en discussion d'un sujet de l'ordre du jour. Les administrateurs qui quittent la séance en cours de discussion sont considérés comme s'abstenant pour la délibération en cours de discussion, leur départ est sans influence sur le quorum, même au moment du vote. Si le quorum n est pas atteint le Président procède à une nouvelle convocation des membres du Conseil dans les conditions prévues à l article 6 du présent règlement. Lors de la nouvelle séance, que le quorum soit atteint ou non, le Conseil délibérera sur l ensemble des questions proposées lors de la première convocation. Article 10 : Les procurations Un membre du Conseil empêché d assister à une séance peut donner à l administrateur de son choix un pouvoir écrit de voter en son nom sur les questions figurant à l ordre du jour de la séance dont la date sera portée sur le pouvoir. Les pouvoirs sont donnés en début de séance au Président. Un même administrateur ne peut être porteur que d un seul mandat et le mandat est toujours révocable. Si l administrateur qui l a donné ne peut matériellement récupérer son pouvoir, il notifie sa décision par écrit à l administrateur qui l a reçu et en adresse copie au Président avant la séance s il ne peut lui-même y assister. Article 11 : Organisation des débats En début de séance le Président fait adopter l ordre du jour. Le Conseil peut voter des changements dans la présentation chronologique des affaires qui y sont inscrites. L ordre du jour étant adopté, les affaires sont examinées dans l ordre arrêté. Chaque affaire inscrite à l ordre du jour fait l objet d un résumé sommaire par le Président de séance, le directeur ou si l affaire a fait l objet de travaux préparatoires en commission prévue à l article 20 du présent règlement, par le rapporteur désigné par ladite commission ou le cas échéant par le Président ou le rapporteur de la commission permanente prévue à l article 19 du présent règlement. Le Conseil d Administration peut entendre les membres de la direction ou les techniciens concernés. Le Président donne la parole à l administrateur qui la demande après avoir déterminé l ordre des interventions. Nul ne peut prendre la parole s il n y est invité par le Président, ni interrompre le propos d un administrateur en train d exposer son point de vue. Le Président a la faculté d interrompre un orateur après un temps d intervention qui lui paraît trop long et de l inviter à conclure brièvement. 5

6 Article 12 : Débats sur les documents financiers a) Le débat d orientations budgétaires Dans un délai de deux mois précédant l examen du budget primitif, un débat a lieu au sein du Conseil d Administration sur les orientations générales du budget. Ce débat ne donne pas lieu au vote d une délibération mais il est enregistré sous la forme d un procès-verbal dans le registre des délibérations. b) Débat sur le budget et le compte administratif Le budget primitif et supplémentaire ainsi que les budgets annexes sont proposés au Conseil d Administration par le Président et soumis au vote de celui-ci dans le délai prévu par la loi. Seront joints au budget et à ses états annexes les pièces et documents prévus à l article 15 de la loi d orientation n du 6 février 1992 relative à l administration territoriale de la République et aux instructions budgétaires et comptables relatives à la M14 pour le budget principal et la M22 pour les budgets annexes. Les règles qui régissent la comptabilité des communes sont applicables au CCAS. Les règles qui régissent la comptabilité des établissements sociaux et médico-sociaux publics autonomes sont applicables aux établissements et aux services mentionnés à l'article L qui sont gérés par le CCAS. Le compte administratif est présenté par le Président, ordonnateur des recettes et des dépenses, dans le délai prévu par la loi. Il quitte ensuite la séance, le vote du compte administratif ayant lieu en son absence. Article 13 : Secrétariat des séances Le Directeur du CCAS assiste aux réunions du Conseil d Administration et en assure le secrétariat. En cas d absence du Directeur celui-ci est remplacé par le Directeur adjoint ou par un des membres de la direction désigné par le Directeur. Le compte rendu de séance est élaboré par le Directeur sous la responsabilité du président de séance. Article 14 : Vote des délibérations Les délibérations sont votées dans l ordre des affaires portées à l ordre du jour proposé et accepté en début de séance. Les délibérations sont prises à la majorité absolue des suffrages exprimés par les membres présents ou représentés. Les abstentions et les bulletins blancs ne sont pas comptabilisés comme suffrages exprimés. 6

7 Ordinairement le Conseil d Administration vote à main levée. En cas de partage des voix, celle du président de séance est prépondérante. Le vote a lieu à scrutin secret toutes les fois qu il s agit de procéder à une nomination. Il en est de même à la demande d un tiers des membres présents. Lorsqu il est recouru au scrutin secret et notamment pour l élection du Vice-Président, si après deux tours de scrutin aucun candidat n a obtenu la majorité absolue des suffrages, il est procédé à un troisième tour à la majorité relative. En cas d égalité des suffrages lors de ce troisième tour la nomination ou l élection est acquise au candidat le plus âgé ou par tirage au sort s ils ont le même âge. Le résultat du vote est constaté par le président de séance. En cas de vote à main levée, les noms des votants avec la désignation de leur vote sont inscrits au compte-rendu de séance ainsi que les noms des administrateurs qui se sont abstenus. Article 15 : Compte rendu des débats et des délibérations. Les débats sont résumés dans un compte rendu intégrant les délibérations dans l ordre des affaires inscrites à l ordre du jour de la séance. Ils sont inscrits dans l ordre chronologique dans un registre prévu à cet effet. Afin de préserver le secret professionnel défini à l article L du code de l Action Sociale et des Familles, ce registre est tenu en deux tomes, le premier étant communicable conformément à l article 8 du présent règlement, et le second recevant les documents non communicables de la commission permanente prévue à l'article 19. Les rectifications au compte rendu ne peuvent être demandées par des membres ayant assisté à la séance, que lors de la présentation de ce compte rendu par le président à la séance suivante. Elles sont consignées dans le compte rendu de ladite séance. Une mention est portée en marge du compte rendu contesté renvoyant à la rectification enregistrée dans le compte rendu suivant. Article 16 : Communication du registre des délibérations Seuls les membres du Conseil d Administration et le Directeur du CCAS ont accès aux deux tomes du registre des délibérations. Toute personne physique ou morale a le droit de demander communication, de prendre, éventuellement et sans déplacement, copie totale ou partielle des comptes rendus des débats du Conseil d Administration et des délibérations. Cette communication se fait dans les limites fixées par la jurisprudence de la commission d accès aux documents administratifs et des juridictions à l exclusion de ceux inscrits au tome deux du registre des délibérations. La demande de communication des documents est faite auprès du Président du CCAS. Le service est rendu moyennant le paiement par le demandeur de la reproduction des documents, selon le tarif en vigueur fixé par le Conseil d Administration. 7

8 Article 17 : Communication des documents budgétaires Les budgets du CCAS sont déposés au siège de l établissement où ils sont mis à la disposition du public dans les quinze jours qui suivent leur adoption. Article 18 : Analyse des besoins sociaux Les services du CCAS procèdent annuellement à l'analyse des besoins sociaux de l ensemble de la population qui relève du CCAS et notamment ceux des familles, des jeunes, des personnes âgées, des personnes handicapées et des personnes en difficultés. Cette analyse est notamment effectuée à partir des constats et des statistiques établis par les différents services du CCAS. Cette analyse fait l objet d un rapport présenté par le président au Conseil d Administration. Sur la base de ce rapport, en fonction des moyens dont il dispose, le Conseil d Administration définit et anime une action générale de prévention et de développement social dans la commune. Article 19 : Création de la commission permanente Conformément à l article R , le Conseil d Administration décide de créer une commission permanente à laquelle il délègue ses pouvoirs en matière d'attribution des aides sociales facultatives. Les modalités d'attribution de ces prestations sont définies dans un règlement intérieur approuvé par le Conseil d'administration. Ne sont pas concernées les tarifications solidaires qui restent de la compétence du Conseil d'administration. Les tarifications solidaires sont définies comme étant des aides qui permettent l'acquisition de certains biens ou l'accès à certains services, qui ne relèvent pas d'une étude au cas par cas et dont l'instruction ne se fait pas par de la procédure du dossier unique de demande d'aide financière conçu par les organismes sociaux de l'isère. La commission permanente est présidée par un conseiller municipal désigné par le Président. Outre le président de la commission permanente, le nombre de membres est fixé à 4. Elle est composée à parité par 2 conseillers municipaux et de 2 membres nommés. Tous sont désignés par le Conseil d Administration. Le président de la commission permanente doit rendre compte au Conseil d'administration des décisions qui ont été prises en vertu de la délégation. Les décisions de la commission permanente sont consignées dans un registre de délibérations non communicable (tome 2). Les séances ne sont pas publiques et les membres astreints au secret professionnel dans les conditions de l'article L du Code de l'action Sociale et des Familles. Article 20 : Création de commissions d études ou de travail Le Conseil d Administration peut décider de créer des groupes de travail et des commissions d'études pour examiner les affaires qui lui semblent devoir faire l objet d études préalables. La création de ces groupes de travail ou commissions est proposée au Conseil d Administration par le Président ou le Vice-Président. Leur fonctionnement, leur composition, leurs modalités de fonctionnement et leurs attributions sont définis par la délibération qui les crée. Leurs réunions ne sont pas publiques, mais les membres de ces groupes de travail ou commissions peuvent auditionner des personnes qualifiées. 8

9 9

10 Article 21 : Création de structures de concertation et de coordination Le CCAS agit en liaison étroite avec les services et institutions publiques et privées et à cet effet il peut mettre en œuvre des moyens ou des structures de concertation et de coordination. La création de telles structures est proposée au Conseil d Administration par le Président. Leur fonctionnement, leur composition, leurs modalités de fonctionnement et leurs attributions sont définis par la délibération qui les crée. Article 22 : Modification du règlement intérieur Le présent règlement intérieur peut, à tout moment, faire l objet de modifications par le Conseil d Administration à la demande et sur proposition du Président ou d au moins un tiers des membres en exercice dudit conseil. Adopté par le Conseil d'administration du : 5 mai

RÈGLEMENT INTÉRIEUR CONSEIL D ADMINISTRATION DE L AGENCE DE L EAU RHIN-MEUSE. Article 1. Composition du Conseil d administration...

RÈGLEMENT INTÉRIEUR CONSEIL D ADMINISTRATION DE L AGENCE DE L EAU RHIN-MEUSE. Article 1. Composition du Conseil d administration... RÈGLEMENT INTÉRIEUR CONSEIL D ADMINISTRATION DE L AGENCE DE L EAU RHIN-MEUSE Article 1. Composition du Conseil d administration...2 Article 2. Présidence et vice-présidence du Conseil d administration...2

Plus en détail

STATUTS DE L IEP DE LILLE

STATUTS DE L IEP DE LILLE STATUTS DE L IEP DE LILLE Mis à jour le 24 mai 2013 TITRE I: DISPOSITIONS GENERALES Article 1 L'Institut d'etudes Politiques de Lille, créé par le Décret n 91-562 du 13 juin 1991, publié au Journal Officiel

Plus en détail

LE CENTRE COMMUNAL D ACTION SOCIALE (CCAS) UDAF 54

LE CENTRE COMMUNAL D ACTION SOCIALE (CCAS) UDAF 54 LE CENTRE COMMUNAL D ACTION SOCIALE (CCAS) UDAF 54 S A M E D I 2 2 N O V E M B R E 2 0 1 4 P R É S E N T A T I O N P A R V A L E N T I N E D U H A U T, J U R I S T E Présentation de la réunion Le fonctionnement

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SOLIDARITÉS Décret n o 2006-130 du 8 février 2006 relatif à la convention de base constitutive de la maison départementale des

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR DU CONSEIL DU CENTRE EUROPEEN POUR LES PREVISIONS METEOROLOGIQUES A MOYEN-TERME

REGLEMENT INTERIEUR DU CONSEIL DU CENTRE EUROPEEN POUR LES PREVISIONS METEOROLOGIQUES A MOYEN-TERME REGLEMENT INTERIEUR DU CONSEIL DU CENTRE EUROPEEN POUR LES PREVISIONS METEOROLOGIQUES A MOYEN-TERME Adopté par le Conseil lors de sa 2 e session en mai 1976 Modifié par le Conseil lors de sa 66 e session

Plus en détail

STATUTS UFR MEDECINE LYON EST

STATUTS UFR MEDECINE LYON EST STATUTS UFR MEDECINE LYON EST Faculté de Médecine Lyon Est TITRE I - CADRE INSTITUTIONNEL MISSIONS MOYENS - Vu le code de la Santé Publique - Vu le Code de l Education - Vu le décret 63-592 du 24 juin

Plus en détail

MODELE DE STATUTS D UN ETABLISSEMENT PUBLIC DE COOPERATION CULTURELLE GERANT UNE ACTIVITE PATRIMONIALE. TITRE Ier - DISPOSITIONS GENERALES

MODELE DE STATUTS D UN ETABLISSEMENT PUBLIC DE COOPERATION CULTURELLE GERANT UNE ACTIVITE PATRIMONIALE. TITRE Ier - DISPOSITIONS GENERALES MODELE DE STATUTS D UN ETABLISSEMENT PUBLIC DE COOPERATION CULTURELLE GERANT UNE ACTIVITE PATRIMONIALE TITRE Ier - DISPOSITIONS GENERALES Article 1 er - Création Il est créé entre : - la (les) collectivité(s)

Plus en détail

CHAMBRE DE COMMERCE ET D INDUSTRIE TERRITORIALE DE L EURE. - Règlement Intérieur -

CHAMBRE DE COMMERCE ET D INDUSTRIE TERRITORIALE DE L EURE. - Règlement Intérieur - CHAMBRE DE COMMERCE ET D INDUSTRIE TERRITORIALE DE L EURE - Règlement Intérieur - 1 Règlement Intérieur de la Chambre de Commerce et d Industrie Territoriale de l Eure adopté en application de l article

Plus en détail

«Association nationale pour le développement de la qualité dans les hôpitaux et les cliniques»

«Association nationale pour le développement de la qualité dans les hôpitaux et les cliniques» statuts, 24 novembre 2009 «Association nationale pour le développement de la qualité dans les hôpitaux et les cliniques» Statuts I. But Art. 1 Nom et but Sous le nom «Association nationale pour le développement

Plus en détail

STATUTS DE L OFFICE DES SPORTS DE RENNES

STATUTS DE L OFFICE DES SPORTS DE RENNES STATUTS DE L OFFICE DES SPORTS DE RENNES TITRE 1 Dénomination Siège social Objet Ethique Article 1 : Dénomination Il est fondé entre les adhérents aux présents statuts une association régie par la loi

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR. Chapitre I er - FORMATION ET OBJET DE LA MUTUELLE. Chapitre 2 - CONDITIONS D ADHESION, DE DEMISSION, DE RADIATION ET D EXCLUSION.

REGLEMENT INTERIEUR. Chapitre I er - FORMATION ET OBJET DE LA MUTUELLE. Chapitre 2 - CONDITIONS D ADHESION, DE DEMISSION, DE RADIATION ET D EXCLUSION. 13 TITRE 1 ER - FORMATION, OBJET ET COMPOSITION DE LA MUTUELLE. Chapitre I er - FORMATION ET OBJET DE LA MUTUELLE. Article 1à4-Les articles 1 à 4 des statuts s appliquent Article 5 - Objet du Règlement

Plus en détail

STATUTS. Article 1 : Constitution

STATUTS. Article 1 : Constitution STATUTS Article 1 : Constitution Il est constitué entre les adhérents aux présents statuts et ceux qui y adhèreront ultérieurement une Association régie par les articles 21 à 79 du Code Civil Local découlant

Plus en détail

TITRE I Création et dissolution de l Agence - Dispositions générales

TITRE I Création et dissolution de l Agence - Dispositions générales STATUTS DE L AGENCE DEPARTEMENTALE DES YVELINES INGENIERY TITRE I Création et dissolution de l Agence - Dispositions générales Article 1er - Constitution de l Agence En application de l article L.5511-1

Plus en détail

Diversité des expressions culturelles

Diversité des expressions culturelles Diversité des expressions culturelles 1 IGC Distribution limitée CE/07/1.IGC/RI REGLEMENT INTERIEUR PROVISOIRE DU COMITÉ INTERGOUVERNEMENTAL POUR LA PROTECTION ET LA PROMOTION DE LA DIVERSITÉ DES EXPRESSIONS

Plus en détail

COMPTE-RENDU SOMMAIRE DE LA REUNION DU CONSEIL D ADMINISTRATION DU CENTRE COMMUNAL D'ACTION SOCIALE DU 24 AVRIL 2014 A 18:00.

COMPTE-RENDU SOMMAIRE DE LA REUNION DU CONSEIL D ADMINISTRATION DU CENTRE COMMUNAL D'ACTION SOCIALE DU 24 AVRIL 2014 A 18:00. VILLE DE PONT-DE-CLAIX CENTRE COMMUNAL D'ACTION SOCIALE SERVICE : ADMINISTRATION GÉNÉRALE N.R. : CCAS/MRC COMPTE-RENDU SOMMAIRE DE LA REUNION DU CONSEIL D ADMINISTRATION DU CENTRE COMMUNAL D'ACTION SOCIALE

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR DU COMITE TECHNIQUE EN FORMATION COMITE D HYGIENE, DE SECURITE ET DES CONDITIONS DE TRAVAIL

REGLEMENT INTERIEUR DU COMITE TECHNIQUE EN FORMATION COMITE D HYGIENE, DE SECURITE ET DES CONDITIONS DE TRAVAIL REGLEMENT INTERIEUR DU COMITE TECHNIQUE EN FORMATION COMITE D HYGIENE, DE SECURITE ET DES CONDITIONS DE TRAVAIL CDG34/PREV/CT/CHSCT/REGLEMENT INTERIEUR 10.04.2015 1/11 SOMMAIRE 1. COMPOSITION DU COMITE

Plus en détail

Document unique de délégations EHPA et EHPAD publics non autonomes

Document unique de délégations EHPA et EHPAD publics non autonomes Direction logistique et prospective / Direction services extérieurs Conseil juridique / Etudes et formation referent.medicosocial@cdg22.fr Document unique de délégations EHPA et EHPAD publics non autonomes

Plus en détail

Règlement intérieur du comité technique national de La Poste

Règlement intérieur du comité technique national de La Poste DIRECTION DES RESSOURCES HUMAINES Direction des Relations Sociales, des Règles RH et du Logement Social Destinataires Tous services Contact : Charlotte de Léobardy Tél : 01 55 44 23 92 Fax : E-mail : charlotte.de-leobardy@laposte.fr

Plus en détail

RÈGLEMENT INTÉRIEUR DU CONSEIL MUNICIPAL DE CHASSIEU

RÈGLEMENT INTÉRIEUR DU CONSEIL MUNICIPAL DE CHASSIEU RÈGLEMENT INTÉRIEUR DU CONSEIL MUNICIPAL DE CHASSIEU Délibération n 2008.70 en date du 25 juin 2008 Délibération n 2008.115 en date du 12.11.2008 Délibération n 2009.15 en date du 04.02.2009 1 Conformément

Plus en détail

Règles de fonctionnement de la Commission Locale de l Eau

Règles de fonctionnement de la Commission Locale de l Eau Règles de fonctionnement de la Commission Locale de l Eau Les règles de fonctionnement suivantes précisent les dispositions de mise en oeuvre de la CLE en application des articles L.212-4 et R212-29 à

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR. Service émetteur : DT83

REGLEMENT INTERIEUR. Service émetteur : DT83 CONFERENCE DE TERRITOIRE DU VAR Service émetteur : DT83 REGLEMENT INTERIEUR PREAMBULE : La conférence de territoire constituée par le directeur général de l agence régional de santé PACA dans le département

Plus en détail

Statuts CCAS v3 délibération CA CCAS du 22 juin 2007 1

Statuts CCAS v3 délibération CA CCAS du 22 juin 2007 1 STATUTS DE LA CAISSE DE COORDINATION AUX ASSURANCES SOCIALES DE LA RATP Conformément aux dispositions du Décret 2004-174 du 23 février 2004 Statuts CCAS v3 délibération CA CCAS du 22 juin 2007 1 CHAPITRE

Plus en détail

MODELE DE STATUTS D UN ETABLISSEMENT PUBLIC DE COOPERATION CULTURELLE GERANT UNE ACTIVITE DE SPECTACLE VIVANT (*) TITRE Ier - DISPOSITIONS GENERALES

MODELE DE STATUTS D UN ETABLISSEMENT PUBLIC DE COOPERATION CULTURELLE GERANT UNE ACTIVITE DE SPECTACLE VIVANT (*) TITRE Ier - DISPOSITIONS GENERALES MODELE DE STATUTS D UN ETABLISSEMENT PUBLIC DE COOPERATION CULTURELLE GERANT UNE ACTIVITE DE SPECTACLE VIVANT (*) TITRE Ier - DISPOSITIONS GENERALES Article 1 er - Création Il est créé entre : - la (les)

Plus en détail

Statuts de l UFR Arts, Lettres et Langues Metz

Statuts de l UFR Arts, Lettres et Langues Metz Statuts de l UFR Arts, Lettres et Langues Metz Approuvés à l unanimité par le conseil de l UFR Lettres et Langues du 9 décembre 2013 Avis du comité technique du 30 janvier 2014 Approuvés par le Conseil

Plus en détail

CENTRE D ACTION BÉNÉVOLE BORDEAUX-CARTIERVILLE STATUTS ET RÈGLEMENTS GÉNÉRAUX

CENTRE D ACTION BÉNÉVOLE BORDEAUX-CARTIERVILLE STATUTS ET RÈGLEMENTS GÉNÉRAUX CENTRE D ACTION BÉNÉVOLE BORDEAUX-CARTIERVILLE STATUTS ET RÈGLEMENTS GÉNÉRAUX Adoptés par l Assemblée générale le 4 juin 2012 1 CHAPITRE 1 ARTICLE 1 DISPOSITIONS GÉNÉRALES DÉFINITIONS 1.1 NOM La présente

Plus en détail

sur la Banque cantonale de Fribourg Le Grand Conseil du canton de Fribourg

sur la Banque cantonale de Fribourg Le Grand Conseil du canton de Fribourg 96. Loi du novembre 988 sur la Banque cantonale de Fribourg Le Grand Conseil du canton de Fribourg Vu le message du Conseil d Etat du mai 988 ; Sur la proposition de cette autorité, Décrète : CHAPITRE

Plus en détail

Règlement intérieur du Conseil municipal

Règlement intérieur du Conseil municipal Règlement intérieur du Conseil municipal CM-26/09/2008 Page 1 Table des matières 1 Organisation interne de l Assemblée... 3 A Les commissions permanentes... 3-4 B Les instances consultatives... 5-6 C Droit

Plus en détail

Règlement Intérieur de fonctionnement

Règlement Intérieur de fonctionnement ENVOL ISERE AUTISME - Reconnue d intérêt général - Association Affiliée Autisme France - B.P. N 60241 Tél :06 60 72 07 58 38305 BOURGOIN-JALLIEU Cedex Correspondant Grenoble/Grésivaudan/Sud Isère 06 70

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR DU COMITE D HYGIENE, DE SECURITE ET DES CONDITIONS DE TRAVAIL

REGLEMENT INTERIEUR DU COMITE D HYGIENE, DE SECURITE ET DES CONDITIONS DE TRAVAIL REGLEMENT INTERIEUR DU COMITE D HYGIENE, DE SECURITE ET DES CONDITIONS DE TRAVAIL Article 1 er - Le présent règlement intérieur a pour objet de fixer, dans le cadre des lois et règlements en vigueur, les

Plus en détail

Vu le Traité instituant la Communauté Economique et Monétaire de l Afrique Centrale,

Vu le Traité instituant la Communauté Economique et Monétaire de l Afrique Centrale, REGLEMENT INTERIEUR DU CONSEIL D'ADMINISTRATION DE LA BEAC Le Conseil d Administration de la Banque des Etats de l Afrique Centrale (BEAC), Vu le Traité instituant la Communauté Economique et Monétaire

Plus en détail

PROJET DE DELIBERATION

PROJET DE DELIBERATION PROJET DE DELIBERATION OBJET : GESTION MUNICIPALE - DELEGATION AU MAIRE Secrétariat général RAPPORTEUR : Madame Patricia BORDAS, Premier adjoint Le conseil municipal a la possibilité de déléguer directement

Plus en détail

L Institut Royal de Formation des Cadres de la Jeunesse et des Sports

L Institut Royal de Formation des Cadres de la Jeunesse et des Sports L Institut Royal de Formation des Cadres de la Jeunesse et des Sports Règlement intérieur du conseil de l Institut Royal de Formation des Cadres de la Jeunesse et des Sports Titre premier : Dispositions

Plus en détail

Vaudoise Assurances Holding SA Statuts

Vaudoise Assurances Holding SA Statuts 1 Vaudoise Assurances Holding SA Statuts Vaudoise Assurances Holding SA Statuts I. Raison sociale But Durée Siège Raison sociale et siège, durée Art. 1 Il existe sous la raison sociale VAUDOISE ASSURANCES

Plus en détail

STATUTS TITRE I BUT ET COMPOSITION DE L'ASSOCIATION. ARTICLE Ier : CONSTITUTION - DENOMINATION - SIEGE - DUREE

STATUTS TITRE I BUT ET COMPOSITION DE L'ASSOCIATION. ARTICLE Ier : CONSTITUTION - DENOMINATION - SIEGE - DUREE COMITE DES OEUVRES SOCIALES DU PERSONNEL DES COLLECTIVITES TERRITORIALES ET DES ETABLISSEMENTS PUBLICS AFFILIES AU CENTRE DEPARTEMENTAL DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE DE LA HAUTE-VIENNE

Plus en détail

CHAPIITRE 1 - Création et dissolution de l'agence - dispositions générales

CHAPIITRE 1 - Création et dissolution de l'agence - dispositions générales STATUTS DE L' 'AGENCE TECHNIIQUE DEPARTEMENTALE CHAPIITRE 1 - Création et dissolution de l'agence - dispositions générales ARTICLE 1 En application de l'article 32 de la loi n 82-213 du 2 Mars 1982, relative

Plus en détail

MAISON DES JEUNES ET DE LA CULTURE CENTRE INTERNATIONAL DE SEJOUR CARCASSONNE STATUTS

MAISON DES JEUNES ET DE LA CULTURE CENTRE INTERNATIONAL DE SEJOUR CARCASSONNE STATUTS MAISON DES JEUNES ET DE LA CULTURE CENTRE INTERNATIONAL DE SEJOUR CARCASSONNE STATUTS SOMMAIRE Titre 1 : DEFINITION DE L ASSOCIATION 2 Article 1 : Dénomination, durée, siège social 2 Article 2 : Buts de

Plus en détail

QUESTIONS / RÉPONSES. Le CIAS 16 questions/réponses majeures

QUESTIONS / RÉPONSES. Le CIAS 16 questions/réponses majeures QUESTIONS / RÉPONSES Le CIAS 16 questions/réponses majeures le cias 16 questions/réponses majeures juin 2012 SOMMAIRE ORGanisation ET MISSIONS DU CIAS 1. Quelle est la nature juridique du CIAS?... 4 2.

Plus en détail

STATUTS DE L ASSOCIATION C.O.P.I.

STATUTS DE L ASSOCIATION C.O.P.I. STATUTS DE L ASSOCIATION C.O.P.I. Article I TITRE 1 FORMATION DÉNOMINATION OBJET SIÈGE DURÉE COMPOSITION ADMISSION RADIATION Constitution et Dénomination Il est fondé entre les adhérents aux présents statuts

Plus en détail

STATUTS AGENCE LOCALE DE L ENERGIE TITRE 1 OBJET ET COMPOSITION

STATUTS AGENCE LOCALE DE L ENERGIE TITRE 1 OBJET ET COMPOSITION STATUTS AGENCE LOCALE DE L ENERGIE TITRE 1 OBJET ET COMPOSITION ARTICLE 1. FORME ET DENOMINATION Il est fondé entre les adhérents aux présents statuts une association par la loi du 1 er juillet 1901 et

Plus en détail

Statuts de l association de gestion du réseau Gérard CUNY : révisés le 14/05/2007

Statuts de l association de gestion du réseau Gérard CUNY : révisés le 14/05/2007 Statuts associatifs Réseau Gérontologique du Grand Nancy. A la suite de l Assemblée Générale constitutive du 17 mai 2004, il est fondé entre les adhérents aux présents statuts une association régie par

Plus en détail

RÈGLEMENT D ORGANISATION DE LA COMMUNE MUNICIPALE DE MOUTIER

RÈGLEMENT D ORGANISATION DE LA COMMUNE MUNICIPALE DE MOUTIER 1 RÈGLEMENT D ORGANISATION DE LA COMMUNE MUNICIPALE DE MOUTIER 2003 2 TABLE DES MATIÈRES PREAMBULE Page 4 1. DISPOSITIONS GÉNÉRALES Terminologie Articles 1.1. La commune et ses tâches 1-5 Territoire et

Plus en détail

RESEAU pour PERSONNES AGEES du PAYS LUNEVILLOIS

RESEAU pour PERSONNES AGEES du PAYS LUNEVILLOIS RESEAU pour PERSONNES AGEES du PAYS LUNEVILLOIS Réseau pour Personnes Agées du Pays Lunévillois Statuts Page 1 Il est fondé entre les adhérents aux présents statuts une association régie par la loi du

Plus en détail

STATUTS ASSOCIATION "PHOTO-CLUB DE BELFORT"

STATUTS ASSOCIATION PHOTO-CLUB DE BELFORT STATUTS ASSOCIATION "PHOTO-CLUB DE BELFORT" Titre I CONSTITUTION - OBJET - SIEGE SOCIAL - DUREE Article 1 : Constitution et dénomination Il est fondé entre les adhérents aux présents statuts une association

Plus en détail

STATUTS DE L ASSOCIATION GROUPEMENT D EMPLOYEURS SPORT ANIMATION LOISIRS TOURISME DORDOGNE

STATUTS DE L ASSOCIATION GROUPEMENT D EMPLOYEURS SPORT ANIMATION LOISIRS TOURISME DORDOGNE STATUTS DE L ASSOCIATION GROUPEMENT D EMPLOYEURS SPORT ANIMATION LOISIRS TOURISME DORDOGNE ARTICLE 1 : CONSTITUTION DENOMINATION Entre les adhérents aux présents statuts il est créé une association dénommée

Plus en détail

STATUTS DE L'ASSOCIATION

STATUTS DE L'ASSOCIATION STATUTS DE L'ASSOCIATION Énergie Partagée PREAMBULE Les membres Fondateurs de l'association Énergie Partagée ont constaté leur accord unanime sur les impasses auxquelles conduisent les pratiques contemporaines

Plus en détail

CERCLE DES ADMINISTRATEURS DE SOCIÉTÉS CERTIFIÉS RÈGLEMENT INTERNE

CERCLE DES ADMINISTRATEURS DE SOCIÉTÉS CERTIFIÉS RÈGLEMENT INTERNE CERCLE DES ADMINISTRATEURS DE SOCIÉTÉS CERTIFIÉS RÈGLEMENT INTERNE DISPOSITIONS GÉNÉRALES 1. Statut légal Le Cercle des administrateurs de sociétés certifiés (ASC) est constitué en vertu de la troisième

Plus en détail

MODELE DE REGLEMENT INTERIEUR DE LIGUE

MODELE DE REGLEMENT INTERIEUR DE LIGUE FEDERATION FRANCAISE DE KARATE ET DISCIPLINES ASSOCIEES Porte d Orléans - 39 rue Barbès 92120 MONTROUGE MODELE DE REGLEMENT INTERIEUR DE LIGUE TITRE I ORGANES CENTRAUX DE LA LIGUE CHAPITRE I L ASSEMBLEE

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE LA FONCTION PUBLIQUE Décret n o 2006-501 du 3 mai 2006 relatif au fonds pour l insertion des personnes handicapées dans la fonction publique NOR

Plus en détail

SCHEMA D'AMENAGEMENT ET DE GESTION DES EAUX DU LOIR

SCHEMA D'AMENAGEMENT ET DE GESTION DES EAUX DU LOIR SCHEMA D'AMENAGEMENT ET DE GESTION DES EAUX DU LOIR REGLEMENT INTERIEUR DE LA COMMISSION LOCALE DE L'EAU Le présent règlement intérieur précise les dispositions de mise en œuvre de la CLE en application

Plus en détail

Règlement Intérieur de la. Chambre de Commerce et d Industrie Territoriale. De Maine-et-Loire

Règlement Intérieur de la. Chambre de Commerce et d Industrie Territoriale. De Maine-et-Loire Règlement Intérieur de la Chambre de Commerce et d Industrie Territoriale De Maine-et-Loire Adopté en application de l article R.711-68 du code de commerce Par l Assemblée Générale du 6 juillet 2011 Modifié

Plus en détail

STATUTS SANTE BTP ROUEN DIEPPE

STATUTS SANTE BTP ROUEN DIEPPE STATUTS SANTE BTP ROUEN DIEPPE Adoptés par l assemblée générale extraordinaire du 9 novembre 2012 TITRE I CONSTITUTION OBJET SIEGE DUREE Article 1 Constitution, dénomination A l initiative des professionnels

Plus en détail

SANTE AU TRAVAIL STATUTS. Association Interentreprises de Santé au Travail du Grand Lyon (Association déclarée J.O. du 21 janvier 1980)

SANTE AU TRAVAIL STATUTS. Association Interentreprises de Santé au Travail du Grand Lyon (Association déclarée J.O. du 21 janvier 1980) SANTE AU TRAVAIL STATUTS Association Interentreprises de Santé au Travail du Grand Lyon (Association déclarée J.O. du 21 janvier 1980) Service Interentreprises de Santé au Travail 100 rue du 4 août 1789

Plus en détail

TITRE II : ADMINISTRATION ET FONCTIONNEMENT

TITRE II : ADMINISTRATION ET FONCTIONNEMENT STATUTS... TITRE I : OBJET ET COMPOSITION DE L ASSOCIATION ARTICLE 1 : NOM Il est fondé entre les adhérents aux présents statuts une association régie par la loi du 1 er juillet 1901 et le décret du 16

Plus en détail

STATUTS DE L'ASSOCIATION Les Amat'Coeurs

STATUTS DE L'ASSOCIATION Les Amat'Coeurs 1 STATUTS DE L'ASSOCIATION Les Amat'Coeurs Article 1 er Il est fondé entre les adhérents aux présents statuts une association régie par la loi du 1 er juillet 1901 et le décret du 16 août 1901, ayant pour

Plus en détail

Service de Santé au Travail du Bâtiment. 19 rue de l Apprentissage 42000 Saint-Etienne STATUTS

Service de Santé au Travail du Bâtiment. 19 rue de l Apprentissage 42000 Saint-Etienne STATUTS Service de Santé au Travail du Bâtiment Et des Travaux Publics de la Loire 19 rue de l Apprentissage 42000 Saint-Etienne La Santé au Travail 42 LOIRE STATUTS TITRE I - CONSTITUTION OBJET SIEGE DUREE Article

Plus en détail

STATUTS DE BREST ARTS MARTIAUX HISTORIQUES EUROPEENS

STATUTS DE BREST ARTS MARTIAUX HISTORIQUES EUROPEENS STATUTS DE BREST ARTS MARTIAUX HISTORIQUES EUROPEENS OBJET ET COMPOSITION DE L ASSOCIATION Article 1 : constitution, dénomination, objet Il est fondé entre les adhérents aux présents statuts, une association

Plus en détail

COMMISSION D ATTRIBUTION DES LOGEMENTS DE VOSGELIS REGLEMENT INTERIEUR DELIBERATION DU CONSEIL D ADMINISTRATION DU 17 MAI 2011

COMMISSION D ATTRIBUTION DES LOGEMENTS DE VOSGELIS REGLEMENT INTERIEUR DELIBERATION DU CONSEIL D ADMINISTRATION DU 17 MAI 2011 COMMISSION D ATTRIBUTION DES LOGEMENTS DE VOSGELIS REGLEMENT INTERIEUR DELIBERATION DU CONSEIL D ADMINISTRATION DU 17 MAI 2011 1/ OBJET Le présent règlement a pour objet de préciser les règles d organisation

Plus en détail

Règlement intérieur du CHSCT. de l Université d Aix-Marseille du 11-03-2015

Règlement intérieur du CHSCT. de l Université d Aix-Marseille du 11-03-2015 Conformément à l article 51 du décret 82-453 du 28 mai 1982 modifié relatif à l hygiène et la sécurité au travail ainsi qu à la prévention médicale de la fonction publique, le CHSCT de l Université d Aix

Plus en détail

(inséré par Décret nº 2001-655 du 20 juillet 2001 art. 1 III Journal Officiel du 22 juillet 2001)

(inséré par Décret nº 2001-655 du 20 juillet 2001 art. 1 III Journal Officiel du 22 juillet 2001) CODE DE LA CONSTRUCTION ET DE L'HABITATION (Partie Réglementaire - Décrets en Conseil d'etat) Section 1 : Dispositions générales Article R452-1 La caisse de garantie du logement locatif social, établissement

Plus en détail

LES BLOUSES ROSES ANIMATION LOISIRS A L'HOPITAL A.L.H Association reconnue d'utilité publique Siège social : 5 rue Barye 75017 PARIS

LES BLOUSES ROSES ANIMATION LOISIRS A L'HOPITAL A.L.H Association reconnue d'utilité publique Siège social : 5 rue Barye 75017 PARIS LES BLOUSES ROSES ANIMATION LOISIRS A L'HOPITAL A.L.H Association reconnue d'utilité publique Siège social : 5 rue Barye 75017 PARIS STATUTS 6 12 2007 I - Présentation de l'association Préambule : Constitution

Plus en détail

10900, rue des Montagnards Beaupré (QC) G0A 1E0 Tél : 418-827-4193 Fax : 418-827-6856. Règlements Généraux

10900, rue des Montagnards Beaupré (QC) G0A 1E0 Tél : 418-827-4193 Fax : 418-827-6856. Règlements Généraux CENTRE DE LA PETITE ENFANCE LA PELUCHE 10900, rue des Montagnards Beaupré (QC) G0A 1E0 Tél : 418-827-4193 Fax : 418-827-6856 Règlements Généraux Adoptés par le conseil d administration du 17 janvier 2013

Plus en détail

Agence technique départementale au service des collectivités territoriales du Nord STATUTS

Agence technique départementale au service des collectivités territoriales du Nord STATUTS Agence technique départementale au service des collectivités territoriales du Nord STATUTS MODIFIES PAR L'ASSEMBLÉE GÉNÉRALE EXTRAORDINAIRE DU 23 MAI 2005 MODIFIES PAR L'ASSEMBLÉE GÉNÉRALE EXTRAORDINAIRE

Plus en détail

DEPARTEMENT DU NORD - ARRONDISSEMENT DE LILLE COMMUNE DE LOMPRET

DEPARTEMENT DU NORD - ARRONDISSEMENT DE LILLE COMMUNE DE LOMPRET DEPARTEMENT DU NORD - ARRONDISSEMENT DE LILLE COMMUNE DE LOMPRET R E G L E M E N T I N T E R I E U R D U C O N S E I L M U N I C I P A L Adopté par délibération n 36/2014 en date du 02 juillet 2014 Commune

Plus en détail

STATUTS DE L ASSOCIATION «LOGEMENT - FRATERNITÉ»

STATUTS DE L ASSOCIATION «LOGEMENT - FRATERNITÉ» STATUTS DE L ASSOCIATION «LOGEMENT - FRATERNITÉ» ARTICLE 1- FORMATION DÉNOMINATION Il est constitué entre les adhérents aux présents statuts et ceux qui adhéreront ultérieurement, une association régie

Plus en détail

«CONSTRUIRE ENSEMBLE UNE PLACE POUR TOUS LES JEUNES»

«CONSTRUIRE ENSEMBLE UNE PLACE POUR TOUS LES JEUNES» STATUTS ARML-idf Préambule A la suite de l ordonnance du 26 mars 1982, les premières missions locales se sont créées en Ile-de-France, à l initiative des collectivités locales Avec l appui - de l État

Plus en détail

STATUTS DE L ARRCO Approuvés par arrêté ministériel du 24 octobre 2013

STATUTS DE L ARRCO Approuvés par arrêté ministériel du 24 octobre 2013 STATUTS DE L ARRCO Approuvés par arrêté ministériel du 24 octobre 2013 STATUTS DE L ARRCO TABLE DES ARTICLES TITRE I - DISPOSITIONS GÉNÉRALES Article 1 - Constitution Article 2 - Siège social Article 3

Plus en détail

STATUTS LIGUE DES YVELINES ORGANISME DE PROXIMITE ET DE GESTION DE LA F.F.J.D.A.

STATUTS LIGUE DES YVELINES ORGANISME DE PROXIMITE ET DE GESTION DE LA F.F.J.D.A. STATUTS LIGUE DES YVELINES ORGANISME DE PROXIMITE ET DE GESTION DE LA TITRE I : OBJET, MISSIONS ET COMPOSITION Article 1 : objet L association dite «Ligue des Yvelines de judo, jujitsu, kendo et disciplines

Plus en détail

STATUTS TYPES DES ASSOCIATIONS DE L U.A.I.C.F.

STATUTS TYPES DES ASSOCIATIONS DE L U.A.I.C.F. UNION ARTISTIQUE ET INTELLECTUELLE DES CHEMINOTS FRANÇAIS STATUTS TYPES DES ASSOCIATIONS DE L U.A.I.C.F. TITRE I - CONSTITUTION - OBJET - SIÈGE SOCIAL - DURÉE Article 1 : Constitution et dénomination Il

Plus en détail

STATUTS DE L ASSOCIATION DES PARENTS D ELEVES DU LYCEE FRANÇAIS ALBERT CAMUS DE CONAKRY

STATUTS DE L ASSOCIATION DES PARENTS D ELEVES DU LYCEE FRANÇAIS ALBERT CAMUS DE CONAKRY STATUTS DE L ASSOCIATION DES PARENTS D ELEVES DU LYCEE FRANÇAIS ALBERT CAMUS DE CONAKRY Article 1 : exposé Il est crée une association dénommée «association des parents d élèves du lycée français Albert

Plus en détail

STATUTS DE LA LIGUE REGIONALE DE VOITURES RADIO-COMMANDEE

STATUTS DE LA LIGUE REGIONALE DE VOITURES RADIO-COMMANDEE STATUTS DE LA LIGUE REGIONALE DE VOITURES RADIO-COMMANDEE TITRE 1ER - BUT ET COMPOSITION ARTICLE 1 L Association dite «LIGUE REGIONALE DE VOITURES RADIO-COMMANDEES N 16 fondée le 18 mars 1980 conformément

Plus en détail

Comores. Décret d application de la loi fixant le statut de la copropriété des immeubles bâtis

Comores. Décret d application de la loi fixant le statut de la copropriété des immeubles bâtis Décret d application de la loi fixant le statut de la copropriété des immeubles bâtis Décret n 67-223 du 17 mars 1967 [NB - Décret n 67-223 du 17 mars 1967 portant règlement d administration publique pour

Plus en détail

STATUTS TITRE I DISPOSITIONS GENERALES

STATUTS TITRE I DISPOSITIONS GENERALES Immeuble Axe Etoile 103-105 rue des Trois Fontanot 92000 Nanterre association déclarée régie par la loi du 1 er juillet 1901 GERP enregistré à l ACP sous le n 477 654 743 / GP1 STATUTS TITRE I DISPOSITIONS

Plus en détail

ASSOCIATION METEO LOR STATUTS

ASSOCIATION METEO LOR STATUTS Page 1 sur 10 ASSOCIATION METEO LOR STATUTS ARTICLE 1er - CONSTITUTION - DUREE. Conformément aux dispositions de la loi du 1er juillet 1901 et du décret du 16 août 1901, il est fondé le 20 avril 2013 une

Plus en détail

Règlement intérieur du CHSCT spécial enquêteurs de l Insee

Règlement intérieur du CHSCT spécial enquêteurs de l Insee REGLEMENT INTERIEUR DES COMITES D HYGIENE, DE SECURITE ET DES CONDITIONS DE TRAVAIL DE CENTRALE, DE PROXIMITE ET SPECIAUX DES MINISTERES ECONOMIQUE ET FINANCIER Règlement intérieur du CHSCT spécial enquêteurs

Plus en détail

SOCIÉTÉ DE DÉVELOPPEMENT COMMERCIAL DE SAINTE-ANNE-DE-BELLEVUE RÈGLEMENTS DE RÉGIE INTERNE

SOCIÉTÉ DE DÉVELOPPEMENT COMMERCIAL DE SAINTE-ANNE-DE-BELLEVUE RÈGLEMENTS DE RÉGIE INTERNE SOCIÉTÉ DE DÉVELOPPEMENT COMMERCIAL DE SAINTE-ANNE-DE-BELLEVUE RÈGLEMENTS DE RÉGIE INTERNE TEL QUE DÛMENT ADOPTÉ LE 25 MARS 2015 PAR LE CONSEIL D ADMINISTRATION Page 1 sur 17 S.D.C. DE SAINTE-ANNE-DE-BELLEVUE

Plus en détail

AMERICAN CONCRETE INSTITUTE

AMERICAN CONCRETE INSTITUTE AMERICAN CONCRETE INSTITUTE Les dispositions qui suivent constituent les règlements généraux (contrat d association) de l association non personnifiée «American Concrete Institute (ACI) Section du Québec

Plus en détail

FONDATION D ENTREPRISE LE DELAS STATUTS

FONDATION D ENTREPRISE LE DELAS STATUTS FONDATION D ENTREPRISE LE DELAS STATUTS TITRE I - BUT DE LA FONDATION ARTICLE 1 - FORME Il est créé une Fondation d entreprise régie en application de la loi n 87-571 du 23 juillet 1987 sur le développement

Plus en détail

CONSEIL DE SURVEILLANCE REGLEMENT INTERIEUR MIS A JOUR AU 28 AVRIL

CONSEIL DE SURVEILLANCE REGLEMENT INTERIEUR MIS A JOUR AU 28 AVRIL FAIVELEY TRANSPORT Société anonyme à Directoire et Conseil de Surveillance au capital de 14.614.152 euros Siège social : Immeuble Le Delage Hall Parc Bâtiment 6A 3 rue du 19 mars 1962 92230 Gennevilliers

Plus en détail

STATUTS 2016 (Pages 1 à 7) Règlement Mutualiste 2016 (Pages 8 à 10)

STATUTS 2016 (Pages 1 à 7) Règlement Mutualiste 2016 (Pages 8 à 10) STATUTS 2016 (Pages 1 à 7) Règlement Mutualiste 2016 (Pages 8 à 10) Règlement intérieur (Pages 11 à 12) Certifié conforme à l original, Pour le Président, Le Directeur, F. SAVELLI TITRE I - FORMATION,

Plus en détail

DECRET Décret n 2006-963 du 1 août 2006 portant organisation et fonctionnement de l'agence nationale de la recherche.

DECRET Décret n 2006-963 du 1 août 2006 portant organisation et fonctionnement de l'agence nationale de la recherche. DECRET Décret n 2006-963 du 1 août 2006 portant organisation et fonctionnement de l'agence nationale de la recherche. NOR: MENX0600086D Version consolidée au 26 mars 2014 Le Président de la République,

Plus en détail

SCHEMA D AMENAGEMENT et de GESTION des EAUX (SAGE) de la NAPPE de BEAUCE et ses MILIEUX AQUATIQUES ASSOCIES

SCHEMA D AMENAGEMENT et de GESTION des EAUX (SAGE) de la NAPPE de BEAUCE et ses MILIEUX AQUATIQUES ASSOCIES SCHEMA D AMENAGEMENT et de GESTION des EAUX (SAGE) de la NAPPE de BEAUCE et ses MILIEUX AQUATIQUES ASSOCIES REGLEMENT INTERIEUR de la COMMISSION LOCALE de l EAU adopté en séance le 1 er décembre 2000,

Plus en détail

SECTION 1 : ADMINISTRATION

SECTION 1 : ADMINISTRATION Un règlement traitant de manière générale de l exécution et de la gestion des affaires du Council of Atlantic University Libraries - Conseil des bibliothèques universitaires de l Atlantique (la «société»)

Plus en détail

SOMMAIRE. Chapitre I : Formation et objet de la mutuelle 2. Chapitre II : Conditions d admission, de démission, de radiation, d exclusion 3

SOMMAIRE. Chapitre I : Formation et objet de la mutuelle 2. Chapitre II : Conditions d admission, de démission, de radiation, d exclusion 3 Novembre 2012 1 SOMMAIRE Titre I er : FORMATION, OBJET ET COMPOSITION DE LA MUTUELLE pages Chapitre I : Formation et objet de la mutuelle 2 Chapitre II : Conditions d admission, de démission, de radiation,

Plus en détail

Règlement intérieur du conseil communautaire de Plaine Commune

Règlement intérieur du conseil communautaire de Plaine Commune Règlement intérieur du conseil communautaire de Plaine Commune En application des dispositions du code général des collectivités territoriales, le conseil communautaire doit adopter un règlement intérieur

Plus en détail

STATUTS Approuvés par l arrêté du 17 décembre 1998 (journal officiel du 29 décembre 1998)

STATUTS Approuvés par l arrêté du 17 décembre 1998 (journal officiel du 29 décembre 1998) SOCIETE DES ANCIENS ELEVES DE L ECOLE NATIONALE SUPERIEURE D ARTS ET METIERS Fondée en 1846 Reconnue d utilité publique par décret du 4 avril 1860 et d intérêt général le 31 mai 1961 STATUTS Approuvés

Plus en détail

FICHE 6 - LE FONCTIONNEMENT DU CONSEIL MUNICIPAL I - LA PREPARATION DES REUNIONS

FICHE 6 - LE FONCTIONNEMENT DU CONSEIL MUNICIPAL I - LA PREPARATION DES REUNIONS FICHE 6 - LE FONCTIONNEMENT DU CONSEIL MUNICIPAL Le code général des collectivités territoriales (CGCT) prévoit, dans ses articles L. 2121-7 à L. 2121-28, le fonctionnement du conseil municipal. Plus précisément,

Plus en détail

STATUTS PROVISOIRES DE L ECOLE D INGENIEUR DE L UNIVERSITE PARIS DIDEROT - PARIS 7

STATUTS PROVISOIRES DE L ECOLE D INGENIEUR DE L UNIVERSITE PARIS DIDEROT - PARIS 7 STATUTS PROVISOIRES DE L ECOLE D INGENIEUR DE L UNIVERSITE PARIS DIDEROT - PARIS 7 Vu le code de l'éducation, et notamment les articles L 713-1-2 et L 713-9, Vu le décret N 85-28 du 07 janvier 1985 modifié

Plus en détail

STATUTS I - BUT DE LA FONDATION D'ENTREPRISE

STATUTS I - BUT DE LA FONDATION D'ENTREPRISE FONDATION D'ENTREPRISE GENAVIE Fondation d'entreprise régie par la loi n 90-559 du 4 juillet 1990 Siège social : Centre hospitalier de NANTES (Loire-Atlantique) ----------------------------------- STATUTS

Plus en détail

STATUTS DE ZWAHLEN & MAYR SA (projet soumis à l approbation de l AG du 29.4.2015)

STATUTS DE ZWAHLEN & MAYR SA (projet soumis à l approbation de l AG du 29.4.2015) STATUTS DE ZWAHLEN & MAYR SA (projet soumis à l approbation de l AG du 29.4.2015) Statuts (ancien texte) Statuts (nouveau texte proposé) Article premier : Raison sociale 1.1 Sous la raison sociale «Zwahlen

Plus en détail

souri SEL Système d échange local

souri SEL Système d échange local souri SEL Système d échange local Statuts de l association ARTICLE 1 : Nom et siège Entre toutes les personnes qui adhèrent aux présents statuts, il est formé une association dénommée souri SEL Cette association

Plus en détail

Statuts des Vosges-Trotters-Strasbourg

Statuts des Vosges-Trotters-Strasbourg Statuts des Vosges-Trotters-Strasbourg Constitution - Objet - Siège social - Durée de l Association 2 Article 1.1 Constitution et dénomination 2 Article 1.2 Objet 2 Article 1.3 Limites 2 Article 1.4 Siège

Plus en détail

STATUTS COMITE D ORGANISATION EVENEMENT DISCIPLINE - DATE LIEU - DEPARTEMENT

STATUTS COMITE D ORGANISATION EVENEMENT DISCIPLINE - DATE LIEU - DEPARTEMENT STATUTS COMITE D ORGANISATION EVENEMENT DISCIPLINE - DATE LIEU - DEPARTEMENT STATUT TYPE C.O. M.I.O. - version initiale Page 1 de 15 SOMMAIRE ARTICLE 1 : FORME... 3 ARTICLE 2 : DENOMINATION... 3 ARTICLE

Plus en détail

Modèle de règlement intérieur d un Conseil de la vie sociale A adapter par chaque structure

Modèle de règlement intérieur d un Conseil de la vie sociale A adapter par chaque structure Proposition APF -Association des paralysés de France- (Groupe de travail Mars 2009) Modèle de règlement intérieur d un Conseil de la vie sociale A adapter par chaque structure Article 1 Fondement Le Conseil

Plus en détail

REFORME DES STATUTS AJI :

REFORME DES STATUTS AJI : REFORME DES STATUTS AJI : Texte actuel Texte proposé TITRE I - CONSTITUTION, OBJET, SIEGE SOCIAL, DUREE TITRE I - CONSTITUTION, OBJET, SIEGE SOCIAL, DUREE Article 1 - Constitution et dénomination : Il

Plus en détail

AEROCLUB DU PAYS DE VANNES

AEROCLUB DU PAYS DE VANNES AEROCLUB DU PAYS DE VANNES Statuts TITRE 1 - FORMATION OBJET ARTICLE 1 : DENOMINATION Il a été fondée entre les adhérents, personnes physiques ou morales, une association régie par la loi du 1er juillet

Plus en détail

STATUTS DE L OPQIBI. Edition du 08/04/2010

STATUTS DE L OPQIBI. Edition du 08/04/2010 STATUTS DE L OPQIBI Edition du 08/04/2010 Organisme de Qualification de l Ingénierie 104, rue Réaumur - 75002 Paris Tél. : 01.55.34.96.30 - Fax : 01.42.36.51.90 - E-mail : opqibi@wanadoo.fr Site Internet

Plus en détail

Statuts Roche Holding SA

Statuts Roche Holding SA Statuts Roche Holding SA 4 mars 2008 I. Raison sociale, but, siège et durée de la société 1 Sous la raison sociale «Roche Holding AG» «Roche Holding SA» «Roche Holding Ltd» existe une société anonyme qui

Plus en détail

STATUTS DE L A.C.E.F. SUD-OUEST ASSOCIATION POUR FAVORISER LE CRÉDIT ET L'ÉPARGNE DES FONCTIONNAIRES. et AGENTS DES SERVICES PUBLICS

STATUTS DE L A.C.E.F. SUD-OUEST ASSOCIATION POUR FAVORISER LE CRÉDIT ET L'ÉPARGNE DES FONCTIONNAIRES. et AGENTS DES SERVICES PUBLICS STATUTS DE L A.C.E.F. SUD-OUEST ASSOCIATION POUR FAVORISER LE CRÉDIT ET L'ÉPARGNE DES FONCTIONNAIRES et AGENTS DES SERVICES PUBLICS Les statuts modifiés sont adoptés par l'assemblée Générale Extraordinaire

Plus en détail

REGLEMENT LA COMMISSION DE DEONTOLOGIE ET DE CONCILIATION DE L AMG

REGLEMENT LA COMMISSION DE DEONTOLOGIE ET DE CONCILIATION DE L AMG ASSOCIATION DES MEDECINS DU CANTON DE GENEVE REGLEMENT de LA COMMISSION DE DEONTOLOGIE ET DE CONCILIATION DE L AMG adopté par son Conseil le septembre 0 et entré en vigueur à cette date AMG Rue Micheli-du-Crest

Plus en détail

RÈGLEMENT INTÉRIEUR DU CONSEIL DE L AUTORITÉ INTERNATIONALE DES FONDS MARINS. Note liminaire

RÈGLEMENT INTÉRIEUR DU CONSEIL DE L AUTORITÉ INTERNATIONALE DES FONDS MARINS. Note liminaire RÈGLEMENT INTÉRIEUR DU CONSEIL DE L AUTORITÉ INTERNATIONALE DES FONDS MARINS Note liminaire Le 28 juillet 1994, l Assemblée générale des Nations Unies a adopté l Accord relatif à l application de la partie

Plus en détail