énergie Was ist das? C est quoi che cosa è? Qué es? ? Hablas ENERGIE? Do you speak Management de l énergie L ISO en 10 questions

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "énergie Was ist das? C est quoi che cosa è? Qué es? ? Hablas ENERGIE? Do you speak Management de l énergie L ISO 50001 en 10 questions"

Transcription

1 énergie Kezako che cosa è? C est quoi donc? Qué es? Was ist das??? Hablas ENERGIE? Do you speak ENERGIE?? Management de l énergie L ISO en 10 questions

2 ? Management de l énergie L ISO 50001?

3 SOMMAIRE 1/ Qu est-ce qu un Système de Management de l énergie (SMEn)? 2/ Quel est l impact de l ISO sur la demande mondiale en énergie? 3/ Quels sont les bénéfices d un SMEn pour les organisations? 4/ Quel est le rapport entre l ISO et d autres systèmes de management? 5/ A qui s adresse la norme ISO 50001? 6/ Quel rapport entre un SMEn et une démarche Développement Durable? 7/ Comment initier une démarche SMEn et la faire reconnaître? 8/ Quelle est la différence entre un diagnostic énergétique et un SMEn? 9/ Combien coûte la mise en place d un SMEn? 10/ Quelles solutions apporte le Groupe AFNOR sur cette thématique? Communication Groupe AFNOR K Conception, maquette : ICOM Document imprimé sur papier certififé PEFC

4 1 Qu est-ce qu un Système de Management de l énergie (SMEn)? Groupe AFNOR - Management de l énergie L ISO en 10 questions? Un Système de Management de l énergie (SMEn) a pour objectif d aider les organisations (entreprises, autorités, institutions, de droit public ou privé ) à développer une gestion méthodique de l énergie. Il est l approche privilégiée pour faire face à l augmentation durable des prix de l énergie et des risques liés au changement climatique. La norme ISO est aujourd hui l outil de référence international pour la mise en oeuvre d une telle gestion.

5 2 Quel est l impact de l ISO sur la demande mondiale en énergie? La norme ISO est la référence internationale sur le management de l énergie. Selon l ISO elle pourrait impacter 60% de la demande énergétique mondiale. La norme ISO s inspire des principes de la norme européenne EN laquelle a permis aux organisations françaises et européennes d être en avance sur la thématique énergétique. ISO Groupe AFNOR - Management de l énergie L ISO en 10 questions

6 Groupe AFNOR - Management de l énergie L ISO en 10 questions? 3 de Management de l énergie L ISO La performance énergétique* constitue pour les entreprises un enjeu stratégique! Elle permet de renforcer leur compétitivité, par la baisse de leurs coûts de production et de leur vulnérabilité : meilleure maîtrise des contrats passés avec les prestataires de services énergétiques, choix d investissements innovants Selon le rapport 2008 de l Agence Internationale de l Énergie, la mise en œuvre de pratiques de management de l énergie permet d économiser entre 5 et 22% d énergie. * résultats mesurables liés à l efficacité énergétique, à l usage et à la consommation d énergie. Quels sont les bénéfices d un SMEn pour les organisations?

7 4 Quel est le rapport entre l ISO et d autres systèmes de management?? Les normes de système de management ISO et ISO sont complémentaires de la norme ISO puisqu étant structurées de manière identique et reposant sur une même dynamique d amélioration continue. Une démarche de certification ISO peut donc être initiée en parallèle ou successivement à la mise en place d un autre système de management : la compatibilité de ces référentiels permet d optimiser ainsi leurs processus de réalisation! 1 Système de Management de la Qualité 2 Système de Management Environnemental Groupe AFNOR - Management de l énergie L ISO en 10 questions

8 5 A qui s adresse la norme ISO 50001? Groupe AFNOR - Management de l énergie L ISO en 10 questions Toutes les organisations, qu elles soient privées ou publiques, grands groupes ou PME, sont concernées par les enjeux liés à la maîtrise de leur consommation d énergie. Cette norme fixe un cadre commun. Sa mise en place contribue à la pérennité de votre organisation et sécurise votre activité (gestion des installations, des équipements, des procédés et des utilités).?

9 6 Quel rapport entre un SMEn et une démarche Développement Durable? L ISO 26000, norme internationale de référence sur la responsabilité sociétale des organisations, est construite autour de sept questions centrales. L une d entre elles concerne l environnement. Afficher son engagement en faveur d une gestion responsable de l énergie avec la reconnaissance ISO peut ainsi constituer un des volets de la contribution de l organisation au Développement Durable. ISO Groupe AFNOR - Management de l énergie L ISO en 10 questions

10 7 Comment initier une démarche SMEn et la faire reconnaître? Groupe AFNOR - Management de l énergie L ISO en 10 questions? La première étape indispensable à la mise en œuvre d un système de management de l énergie est la réalisation d un diagnostic énergétique. Il constitue le socle sur lequel pourra se construire la démarche de management de l énergie. La certification permet quant à elle d afficher l engagement de l organisation pour une gestion responsable de l énergie. C est la reconnaissance d un projet d entreprise qui favorise la réduction de ses coûts et de ses émissions en gaz à effet de serre, l utilisation rationnelle de l énergie et l amélioration des pratiques. C est un véritable avantage concurrentiel qui valorise également les efforts accomplis en interne.

11 ISO Le diagnostic énergétique fournit une photographie de la situation énergétique de l organisation en fonction des usages (éclairage, chauffage, climatisation, lignes de production ) ainsi que les solutions pour réaliser des économies d énergie. Les recommandations issues de ce diagnostic donnent toute la matière utile pour planifier les actions permettant l amélioration de l efficacité énergétique et la réduction des coûts. Un Système de Management de l énergie, conforme à la norme ISO 50001, consiste à mettre en œuvre ce plan d actions de?manière structurée et pérenne. 8 Quelle est la différence entre un diagnostic énergétique et un SMEn? Groupe AFNOR - Management de l énergie L ISO en 10 questions

12 9 Combien coûte la mise en place d un SMEn? Groupe AFNOR - Management de l énergie L ISO en 10 questions Un Système de Management de l énergie ISO a nécessairement un coût du fait des expertises requises. Néanmoins, il est à considérer comme un investissement puisque son montant est rapidement absorbé par les gains qu il engendre. Il faut compter un peu moins de trois ans dans le domaine industriel où la facture énergétique représente 20% des charges ; pour le tertiaire, c est encore plus rapide. Et cela, en ne mettant en œuvre que 20% des recommandations conseillées! Les économies à court terme et sans investissement peuvent aller de 10 à 400 K, uniquement par la mise en œuvre de bonnes pratiques : sensibilisation des équipes, opérations de maintenance (Chiffres basés sur l expérience des bureaux d études.)?

13 énergie 10 Le Groupe AFNOR met à disposition des organisations, quel que soit leur niveau de maturité et d avancement, un ensemble de formations sur la thématique «énergie» : appropriation des normes, connaissance de la réglementation, formation des responsables énergie De plus, en partenariat avec des experts du diagnostic énergétique, le Groupe AFNOR propose une démarche originale combinant le diagnostic énergétique technique et le diagnostic managérial. Finalement, en s appuyant sur son réseau d auditeurs spécialisés dans les systèmes de management, le Groupe AFNOR permet aux organisations de se diriger sereinement vers leur certification ISO Quelles solutions apporte le Groupe AFNOR sur cette thématique?? Groupe AFNOR - Management de l énergie L ISO en 10 questions

14 Parler normes couramment. L ESSENTIEL

15 1Qu est-ce qu une norme? Groupe AFNOR - Parler normes couramment Une norme est un document de référence approuvé par un institut de normalisation reconnu tel qu AFNOR. Elle définit des caractéristiques et des règles volontaires applicables aux activités. Elle est le consensus entre l ensemble des parties prenantes d un marché ou d un secteur d activité.

16 2À quoi sert une norme? Une norme permet de définir un langage commun entre les acteurs économiques-producteurs, utilisateurs et consommateurs, de clarifier, d harmoniser les pratiques et de définir le niveau de qualité, de sécurité, de compatibilité, de moindre impact environnemental des produits, services et pratiques. Elles facilitent les échanges commerciaux, tant nationaux qu internationaux, et contribuent à mieux structurer l économie et à faciliter la vie quotidienne de chacun. Groupe AFNOR - Parler normes couramment

17 3Que peut-on normaliser? Groupe AFNOR - Parler normes couramment Les champs couverts par les normes sont aussi variés que les activités économiques et répondent aux questions de société. Ayant pour objectif de définir un langage commun, la normalisation se concentre sur les performances essentielles. Elle laisse à chacun la possibilité de se différencier au-delà de ce que recommande la norme. C est ainsi que les recommandations de la norme peuvent porter aussi bien sur des produits, procédés, bonnes pratiques, méthodes de mesure et d essais, systèmes d organisation

18 4Quelle est la différence entre normes et réglementation? La réglementation relève des pouvoirs publics. Elle est l expression d une loi, d un règlement. Son application est imposée. Les normes ont un caractère volontaire. S y conformer n est pas une obligation. Elles traduisent l engagement des entreprises de satisfaire un niveau de qualité et sécurité reconnu et approuvé. Les normes peuvent soutenir la réglementation en étant citées comme documents de référence. Seules 1 % des normes sont d application obligatoire. Groupe AFNOR - Parler normes couramment

19 Groupe AFNOR - Parler normes couramment 5Pourquoi intégrer la normalisation à la stratégie de l organisation? La normalisation concerne tous les types d organisation, quel que soient leur taille ou leur secteur d activité. Une organisation peut s investir dans le champ de la normalisation pour : anticiper les futures exigences de son marché, valoriser et protéger ses pratiques, produits ou services. Quand une organisation participe directement au développement des normes, elle se dote en effet d un puissant levier pour orienter le marché en faveur des pratiques qu elle juge préférables. Quand elle applique les normes, elle améliore sa performance, accroît la confiance de ses clients et augmente ainsi ses parts de marché.

20 6Les normes favorisent-elles l innovation? La normalisation est un accélérateur d innovations. En amont, elle fournit des méthodes et des résultats de référence, constituant des bases solides et un gain de temps dans le process d innovation. En aval, elle facilite la diffusion des idées d avant-garde et des techniques de pointe. Elle crée un climat de confiance en faveur des innovations chez l utilisateur final. Groupe AFNOR - Parler normes couramment

21 Groupe AFNOR - Parler normes couramment 7Comment prouver la conformité aux normes? La conformité aux normes peut faire l objet d une déclaration du fournisseur sous sa seule responsabilité. Il s engage par là sur la qualité de sa production, de ses prestations ou de son organisation. Le fournisseur ou le client peut aussi demander que cette conformité soit attestée par un tiers (laboratoire, organisme d inspection, organisme de certification ), qui se charge de vérifier que le produit, le service ou le système concerné répond aux exigences de la norme.

22 8Comment est organisée la normalisation en France et dans le monde? Le système français de normalisation s appuie sur un réseau d experts issus de tous les secteurs d activité et répartis dans les commissions de normalisation. Leur rôle est d apporter leur expertise et leur connaissance de chaque sujet afin de garantir la qualité de la norme. Les commissions de normalisation sont animées par 25 bureaux de normalisation sectoriels ou par AFNOR, qui assure également la coordination d ensemble. À l échelle internationale, AFNOR défend les intérêts français en tant qu institut membre des associations de normalisation européenne (CEN) et internationale (ISO). Son influence y est à la fois technique et stratégique, essentielle pour les entreprises françaises car 90 % des normes françaises sont mondiales. Groupe AFNOR - Parler normes couramment

23 Groupe AFNOR - Parler normes couramment 9Comment est élaborée une norme? Tout acteur économique peut proposer un projet de norme. Cette proposition est soumise à une commission de normalisation, existante ou à créer, où se réunissent tous les partenaires intéressés par la future norme. Le projet est, selon les besoins, traité au niveau national, européen ou mondial. Une fois mis au point, le projet passe en phase de validation. C est la consultation publique (ouverte à tous) appelée Enquête publique. Le texte de la norme est ainsi enrichi par une série d observations avant de prendre un caractère définitif pour être soumis à la validation de l institut de normalisation : c est l homologation. L ensemble de ce processus dure de un à trois ans. Les normes sont ensuite révisées périodiquement.

24 10 Comment participer à la normalisation? Tout acteur intéressé peut demander à participer aux travaux d une commission de normalisation. Il en fait la demande auprès de l organisme de normalisation. L activité des commissions est gérée sous forme de projets qui nécessitent l apport technique des participants et leur contribution financière à la couverture des frais d animation et de logistique. Un acteur économique qui intègre une commission de normalisation participe directement à la production des normes, qui demain, feront le marché. Groupe AFNOR - Parler normes couramment

ISO 26000? Was ist das? C est quoi. che cosa è? Qué es? ? Hablas. Do you speak L ISO ? 26000. en 10 questions

ISO 26000? Was ist das? C est quoi. che cosa è? Qué es? ? Hablas. Do you speak L ISO ? 26000. en 10 questions ISO 26000 Kezako che cosa è C est quoi donc Qué es Was ist das Hablas ISO 26 000 Do you speak ISO 26000 26000 L ISO en 10 questions 7 Bonnes questions centrales Environnement pratiques des affaires SOMMAIRE

Plus en détail

qualité des prestations des

qualité des prestations des Plateforme d appui aux entreprises et à la formation technique du BTP Renforcer la qualité des prestations des entreprises pour augmenter leurs opportunités de marché Renforcer la qualité des prestations

Plus en détail

Normes & Propriété Intellectuelle :

Normes & Propriété Intellectuelle : Colloque : La propriété intellectuelle pour les PME dans un contexte international : livre de la jungle ou île au trésor? Toulouse, le jeudi 30 mai 2013 Patrice GARCIA Délégué Régional Midi-Pyrénées Groupe

Plus en détail

L audit énergétique dans l entreprise

L audit énergétique dans l entreprise L audit énergétique dans l entreprise Entreprises petites ou moyennes, la question de la maîtrise de l énergie revêt pour vous une importance décisive. Le groupe de travail «Maîtrise de l énergie dans

Plus en détail

VOTRE LOGO. Sommaire. En bref : gérer l énergie pour l avenir. EN 16001 : parlons énergie! La certification EN 16001.

VOTRE LOGO. Sommaire. En bref : gérer l énergie pour l avenir. EN 16001 : parlons énergie! La certification EN 16001. Sommaire En bref : gérer l énergie pour l avenir EN 16001 : parlons énergie! La certification EN 16001 Etudes de cas En bref : gérer l énergie pour l avenir VOTRE LOGO Gérer l énergie pour l avenir Des

Plus en détail

IANOR (Institut Algérien de Normalisation)

IANOR (Institut Algérien de Normalisation) IANOR (Institut Algérien de Normalisation) SOUTIEN DE LA NORMALISATION A L INNOVATION Présentation: O.F.BENTIFOUR. Présentation I. Définitions et Principes de la normalisation, Développement des normes

Plus en détail

Principales stratégies pour les années 1999-2001

Principales stratégies pour les années 1999-2001 L ISO en bref L ISO est l Organisation internationale de normalisation. Elle est composée des organismes nationaux de normalisation de pays grands et petits, industrialisés et en développement, de toutes

Plus en détail

Le Système de Management de l Energie ISO 50001

Le Système de Management de l Energie ISO 50001 Le Système de Management de l Energie ISO 50001 Opérateur international de services organisé autour de 4 grands domaines de compétences : Normalisation Edition de solutions et services d information Evaluation

Plus en détail

Atelier OSE. Etude prospective métiers et compétences du Management de l énergie

Atelier OSE. Etude prospective métiers et compétences du Management de l énergie Atelier OSE Etude prospective métiers et compétences du Management de l énergie Présentation Le CUEEP Littoral - Service Formation continue, apprentissage et VAE de l ULCO - Le CUEEP a des activités: -

Plus en détail

Parler normes couramment. L essentiel

Parler normes couramment. L essentiel Parler normes couramment. L essentiel 1 - Qu est-ce qu une norme? 2 - A quoi sert une norme? 3 - Que peut-on normaliser? 4 - Quelle est la différence entre normes et réglementation? 5 - Pourquoi intégrer

Plus en détail

Contribution de la normalisation à l amélioration de la qualité en santé

Contribution de la normalisation à l amélioration de la qualité en santé Contribution de la normalisation à l amélioration de la qualité en santé Enjeux et risques d une normalisation en santé aujourd hui «Rencontre des métiers de la Santé : management de la qualité et gestion

Plus en détail

Avantages économiques

Avantages économiques I. QU EST CE QUE LE SYSTEME DE MANAGEMENT ENVIRONNEMENTAL? Le SME est un outil de gestion interne qui favorise l intégration précoce d objectifs écologiques précis dans les autres systèmes de gestion et

Plus en détail

Journée Nationale de la Qualité

Journée Nationale de la Qualité Journée Nationale de la Qualité ----------------------------------------------------------------------- Accréditation, Analyses/Essais et Inspections La norme ISO / CEI 17025 version 2005 : Présenté par

Plus en détail

Avant-propos. L IS0 9001 facile. Volume 1 : Planifier et mettre en œuvre la démarche

Avant-propos. L IS0 9001 facile. Volume 1 : Planifier et mettre en œuvre la démarche Avant-propos Avant-propos Votre objectif Vous souhaitez améliorer la qualité des produits ou des prestations de service de votre entreprise. Il existe un référentiel international, la norme ISO 9001:2008,

Plus en détail

ISO 9000 Choisir et appliquer

ISO 9000 Choisir et appliquer ISO 9000 Choisir et appliquer ISO en bref L ISO est l Organisation internationale de normalisation. Elle est composée des organismes nationaux de normalisation de pays grands et petits, industrialisés

Plus en détail

Préface Paroles de manager et de qualiticienne

Préface Paroles de manager et de qualiticienne Préface Paroles de manager et de qualiticienne Manager dans les secteurs commercial et logistique pendant onze années dans l industrie, j ai rejoint une nouvelle entreprise et découvert à la fois le secteur

Plus en détail

NORMES ENVIRONNEMENTALES : LEVIERS DE LA COMPETITIVITE

NORMES ENVIRONNEMENTALES : LEVIERS DE LA COMPETITIVITE NORMES ENVIRONNEMENTALES : LEVIERS DE LA COMPETITIVITE NORMES ENVIRONNEMENTALES : LEVIERS DE COMPETITIVITE Qu est ce qu une norme volontaire? Norme Un document de référence règles, lignes directrices,

Plus en détail

Management de l'énergie en entreprise, du diagnostic à la certification

Management de l'énergie en entreprise, du diagnostic à la certification www.entreprenezenlorraine.fr / Management de l'énergie en entreprise, du diagnostic à la certification Source : Chambre de commerce et d'industrie de Paris - inforeg Date de mise à jour : 04/07/2014 Qu'est-ce

Plus en détail

Première partie. Maîtriser les pratiques d achat fondamentales

Première partie. Maîtriser les pratiques d achat fondamentales Introduction! Dans un contexte de mondialisation croissante des affaires et de forte demande de création de valeur de la part des dirigeants, l acheteur doit non seulement parfaitement maîtriser ses techniques

Plus en détail

INVESTING IN THE FUTURE * * Investir dans le futur. Bollore-logistics.com / saveprogram

INVESTING IN THE FUTURE * * Investir dans le futur. Bollore-logistics.com / saveprogram INVESTING IN THE FUTURE * * Investir dans le futur Bollore-logistics.com / saveprogram L ENGAGEMENT ENVIRONNEMENTAL : LEVIER DE PERFORMANCE POUR L ENTREPRISE Avec Save Program, vous pouvez associer des

Plus en détail

Présentation de la Section thématique (ST) «Excellence opérationnelle» de la CNS

Présentation de la Section thématique (ST) «Excellence opérationnelle» de la CNS Section Thématique «Excellence opérationnelle» Lettre d information n 1 Mars 2016 Sommaire L'excellence opérationnelle dans les services à la personne : dispositif d accompagnement des CCI Formation «Performance

Plus en détail

10 PROPOSITIONS POUR L ECONOMIE ET LE DEVELOPPEMENT DURABLE. Synthèse de la contribution de la CCIP au «Grenelle de l environnement»

10 PROPOSITIONS POUR L ECONOMIE ET LE DEVELOPPEMENT DURABLE. Synthèse de la contribution de la CCIP au «Grenelle de l environnement» 10 PROPOSITIONS POUR L ECONOMIE ET LE DEVELOPPEMENT DURABLE Le 24 septembre 2007 Synthèse de la contribution de la CCIP au «Grenelle de l environnement» A travers les différentes missions qui sont les

Plus en détail

Journée découverte Midi-Pyrénées Innovation

Journée découverte Midi-Pyrénées Innovation Journée découverte Midi-Pyrénées Innovation Toulouse, le 23 octobre 2008 «Sécurité économique» Normalisation, certification : facteurs de réussite pour la gestion des risques Groupe AFNOR Délégation Midi-Pyrénées

Plus en détail

Opération collective 2016 123 M Energie

Opération collective 2016 123 M Energie Opération collective 2016 123 M Energie Appel à candidatures Entreprises pour la mise en place par étapes d une démarche de management de l énergie avant le 3 mars 2016 ISO 50001:2011, Systèmes de management

Plus en détail

plus que jamais utile le développement de normes. La normalisation apparaît en effet comme un outil particulièrement

plus que jamais utile le développement de normes. La normalisation apparaît en effet comme un outil particulièrement Le Groupe AFNOR : au service de la construction et de la diffusion du savoir et de la performance Face à un environnement en pleine mutation, AFNOR évolue pour s adapter à la nouvelle donne de la normalisation

Plus en détail

Préambule. Ce faisant, l ECPAR poursuit les objectifs suivants :

Préambule. Ce faisant, l ECPAR poursuit les objectifs suivants : Préambule L Espace québécois de concertation sur les pratiques d approvisionnement responsable (ECPAR) a pour mandat d optimiser les efforts des donneurs d ordres en vue de diffuser et de mettre en œuvre

Plus en détail

Cérémonie de clôture du programme HOMES

Cérémonie de clôture du programme HOMES Dossier de presse 13 février 2013 Cérémonie de clôture du programme HOMES Contact Presse Schneider Electric Jean-Pierre Gherardi Tél. : +33 (0)4 76 60 50 24 jean-pierre.gherardi@schneider-electric.com

Plus en détail

Réunion de lancement de la certification. pour les Espaces Numériques de Travail. Réunion de lancement de la certification

Réunion de lancement de la certification. pour les Espaces Numériques de Travail. Réunion de lancement de la certification pour les Espaces Numériques de Travail 1 Sommaire Présentation du contexte Objectifs, contraintes / opportunités et limites Processus général de certification Fichier de critères Organisation des groupes

Plus en détail

3 ème Edition du Forum RSE

3 ème Edition du Forum RSE 3 ème Edition du Forum RSE Dakar, 22 24 Mars 2011 --------------------- Présentation de la Norme ISO 26000 : Lignes directrices sur la responsabilité sociétale Par Barama Sarr Directeur Général ASN, Vice

Plus en détail

FICHE ACTIONS POSSON PACKAGING S.A.S

FICHE ACTIONS POSSON PACKAGING S.A.S FICHE ACTIONS POSSON PACKAGING S.A.S ACTIONS GLOBALES Communication avec l ensemble des salariés via un réseau intranet ACTIONS SOCIALES ET SOCIETALES Une démarche de progrès continu validée par les certifications

Plus en détail

Cette fiche vous fournit les éléments essentiels qui vous permettront de mieux comprendre les enjeux du chauffage dans votre logement.

Cette fiche vous fournit les éléments essentiels qui vous permettront de mieux comprendre les enjeux du chauffage dans votre logement. Si vous voulez construire une nouvelle maison ou entreprendre des travaux d amélioration énergétique, vous allez rapidement devoir faire face à la question du chauffage. En tant qu élément central du bien-être

Plus en détail

UN SAVOIR-FAIRE RECONNU DES MARCHÉS PUBLICS, AU SERVICE DE VOTRE CROISSANCE

UN SAVOIR-FAIRE RECONNU DES MARCHÉS PUBLICS, AU SERVICE DE VOTRE CROISSANCE UN SAVOIR-FAIRE RECONNU DES MARCHÉS PUBLICS, AU SERVICE DE VOTRE CROISSANCE Les relations institutionnelles : un enjeu stratégique Les marchés publics : la nécessité d une approche spécifique Secteur privé

Plus en détail

«MÉMORANDUM DE CRACOVIE» d EUROSHNET La normalisation au service de produits sûrs

«MÉMORANDUM DE CRACOVIE» d EUROSHNET La normalisation au service de produits sûrs 3e Conférence européenne sur la normalisation, les essais et la certification Des produits plus sûrs pour des lieux de travail compétitifs Cracovie, Pologne, 11 12 septembre 2008 «MÉMORANDUM DE CRACOVIE»

Plus en détail

UNE TRANSITION ENERGETIQUE EFFICACE, SOURCE DE CROISSANCE ET D EMPLOIS PROPOSITIONS DE LA FIEEC

UNE TRANSITION ENERGETIQUE EFFICACE, SOURCE DE CROISSANCE ET D EMPLOIS PROPOSITIONS DE LA FIEEC Septembre 2012 UNE TRANSITION ENERGETIQUE EFFICACE, SOURCE DE CROISSANCE ET D EMPLOIS PROPOSITIONS DE LA FIEEC La transition énergétique voulue par le Président de la République doit permettre la mutation

Plus en détail

efficacité énergétique des grandes entreprises : audit et certification

efficacité énergétique des grandes entreprises : audit et certification efficacité énergétique des grandes entreprises : audit et certification ISO 50001 Le cadre réglementaire évolue incitant aujourd hui les Grandes Entreprises à s engager vers une meilleure efficience énergétique.

Plus en détail

Annexe promotion du gaz.doc 1

Annexe promotion du gaz.doc 1 Annexe : Présentation des actions de promotion du gaz naturel Depuis 2008, la promotion de l énergie gaz naturel est l un des grands enjeux de GrDF et constitue un poste de dépense à part entière pris

Plus en détail

Chambre de Commerce et d Industrie Moulins-Vichy

Chambre de Commerce et d Industrie Moulins-Vichy Chambre de Commerce et d Industrie Moulins-Vichy Service Développement Local et Appui aux Entreprises Industrielles 1 Chambre de Commerce et d Industrie de Moulins-Vichy Service Développement Local et

Plus en détail

PROJET : Normes, qualités et processus

PROJET : Normes, qualités et processus MIC 2 : Management des innovations en communication PROJET : Normes, qualités et processus ARGENDRA Marie DIALLO Aichatou JOCKTANE Nancy CONDUITE DE PROJET : Yann BONIZEC 27/11/2008 1 SOMMAIRE Introduction.

Plus en détail

CNSA Observatoire du marché et des prix des aides techniques. Normalisation. Matériels techniques pour Personnes handicapées

CNSA Observatoire du marché et des prix des aides techniques. Normalisation. Matériels techniques pour Personnes handicapées CNSA Observatoire du marché et des prix des aides techniques Delphine BOUIS (AFNOR) Normalisation Matériels techniques pour Personnes handicapées Des aides matérielles pour une plus grande autonomie Dr.

Plus en détail

Energie et compétitivité économique Profitez de la dérèglementation du marché pour raisonner en coût global

Energie et compétitivité économique Profitez de la dérèglementation du marché pour raisonner en coût global 02 avril 2015 Energie et compétitivité économique Profitez de la dérèglementation du marché pour raisonner en coût global l opportunité de raisonner global Dérégulation incertitudes opportunités Nouvelles

Plus en détail

Stratégie de la filière légumes régionale

Stratégie de la filière légumes régionale Introduction et contexte Stratégie de la filière légumes régionale Une filière régionale diversifiée La région Centre compte 1745 exploitations légumières (dont 1436 exploitations professionnelles), ce

Plus en détail

Responsabilité sociétale des entreprises Quels enjeux, Quels bénéfices?

Responsabilité sociétale des entreprises Quels enjeux, Quels bénéfices? Responsabilité sociétale des entreprises Quels enjeux, Quels bénéfices? 28 novembre 2012 Sommaire Enjeux liés à la Responsabilité sociétale? S engager dans une réponse globale ou spécifique? Peut-on quantifier

Plus en détail

CERTIFICATION ESSOR DE LA

CERTIFICATION ESSOR DE LA ESSOR DE LA CERTIFICATION DANS LA CONSTRUCTION L exigence croissante des particuliers, la multiplicité des donneurs d ordres, la recherche de gains de productivité, l innovation technologique et la complexité

Plus en détail

Economiser l énergie : notre défi commun

Economiser l énergie : notre défi commun Economiser l énergie : notre défi commun L ACFCI et EDF souhaitent, à travers ce document, favoriser la prise de conscience et aider les entreprises à améliorer leur efficacité énergétique. l énergie un

Plus en détail

La norme ISO 50001. «Systèmes de management de l énergie»

La norme ISO 50001. «Systèmes de management de l énergie» La norme ISO 50001 «Systèmes de management de l énergie» ISO 50001: genèse, cohérence avec autres normes, atouts de la certification, comment y accéder Eric ROUDEIX, AFNOR groupe Programme de normes sur

Plus en détail

Catalogue formations

Catalogue formations Contexte énergétique et réglementaire Performance énergétique Management de l'énergie Achats d'énergies et services associés Formations Standard ou sur mesure Adaptées à votre organisation Catalogue formations

Plus en détail

GDF SUEZ CHARTE DE L ENVIRONNEMENT

GDF SUEZ CHARTE DE L ENVIRONNEMENT GDF SUEZ CHARTE DE L ENVIRONNEMENT SOMMAIRE INTRODUCTION > Chapitre 1 L environnement et le Développement durable 9 S engager > Chapitre 2 Principes de mise en œuvre 19 Comprendre Savoir-faire Partager

Plus en détail

Système de Management de l énergie ISO 50001. Florence Huc ADEME florence.huc@ademe.fr

Système de Management de l énergie ISO 50001. Florence Huc ADEME florence.huc@ademe.fr Système de Management de l énergie ISO 50001 Florence Huc ADEME florence.huc@ademe.fr Présentation de l ISO 50001 «Systèmes de management de l énergie - Exigences et recommandations de mise en œuvre» ISO

Plus en détail

LEXIQUE STANDARDISATION

LEXIQUE STANDARDISATION LEXIQUE STANDARDISATION SOMMAIRE Introduction 4 Qu est-ce que? 6 Standardisation 6 Norme 6 ISO 7 Certification 8 ISO 12647-2 9 PSO 10 Certification PSO selon ISO 12647-2 10 Profil ICC 11 FOGRA39 11 Profil

Plus en détail

Ecole IN2P3 «Conduite de projets» Paris, novembre 2015. Qualité & projet(s) Sandrine Pavy, Responsable Qualité / Assurance Produit pavy@llr.in2p3.

Ecole IN2P3 «Conduite de projets» Paris, novembre 2015. Qualité & projet(s) Sandrine Pavy, Responsable Qualité / Assurance Produit pavy@llr.in2p3. Ecole IN2P3 «Conduite de projets» Paris, novembre 2015 Qualité & projet(s) Sandrine Pavy, Responsable Qualité / Assurance Produit pavy@llr.in2p3.fr Page 2 SOMMAIRE 1. (Pré)Histoire de la Qualité 2. ISO

Plus en détail

Document d introduction Certification Norme ISO 50001

Document d introduction Certification Norme ISO 50001 Document d introduction Certification Norme ISO 50001 28 septembre 2012 Alix JOUENNE CEC - Courtois Energies Conseil 255 Avenue Galilée Parc de la Duranne 13857 Aix-en-Provence Cedex 3 Tel : 04.42.16.60.15

Plus en détail

HACCP KEZAKO WAS IST DAS? C EST QUOI DONC? CHE COSA È? QUÉ ES? ? HABLAS ISO 22000? DO YOU SPEAK ISO 22000? L ISO

HACCP KEZAKO WAS IST DAS? C EST QUOI DONC? CHE COSA È? QUÉ ES? ? HABLAS ISO 22000? DO YOU SPEAK ISO 22000? L ISO HACCP KEZAKO CHE COSA È? C EST QUOI DONC? QUÉ ES? WAS IST DAS??? HABLAS ISO 22000? DO YOU SPEAK ISO 22000?? L ISO 22000 en 10 questions ? ISO 22000? SOMMAIRE 1/ Qu est-ce que la norme ISO 22000? 2/ À qui

Plus en détail

Présentation de l UGAP

Présentation de l UGAP 2013 Statut et mission PRÉSENTATION GÉNÉRALE DE L UNION DES GROUPEMENTS D ACHATS PUBLICS (UGAP) L UGAP est un établissement public industriel et commercial créé en 1985 et placé sous la double tutelle

Plus en détail

La normalisation face à l explosion des services. Rencontre Exclusive du 11 février 2015

La normalisation face à l explosion des services. Rencontre Exclusive du 11 février 2015 La normalisation face à l explosion des services Rencontre Exclusive du 11 février 2015 La normalisation face à l explosion des services Comité stratégique «Management et services» Président : M. Xavier

Plus en détail

INVENTEUR DE SOLUTIONS GLOBALES INTELLIGENTES*

INVENTEUR DE SOLUTIONS GLOBALES INTELLIGENTES* INVENTEUR DE SOLUTIONS GLOBALES INTELLIGENTES* *Inventor of smart global solutions SPECIALISTE DANS L ANALYSE, LE DEVELOPPEMENT ET LA MISE EN SERVICE D APPLICATIONS AUTOMATISEES POUR LES INFRASTRUCTURES

Plus en détail

Norme ISO 9001 version 2000

Norme ISO 9001 version 2000 Norme ISO 9001 version 2000 Page 1 Plan Introduction : QQOQCP «comprendre les enjeux pour l organisme» 1.Les 8 principes du Management de la Qualité 2.ISO 9001 : 2000 et cycle PDCA 3.Le système documentaire

Plus en détail

chapitre 4 L innovation dans Le GRoupe

chapitre 4 L innovation dans Le GRoupe chapitre 4 L innovation dans Le GRoupe 4.1 définir L innovation selon l insee, l innovation est un changement significatif de nature technique, commerciale, organisationnelle, structurelle ou de logique

Plus en détail

Promouvoir sa politique développement durable avec SimulEtik. 7 juillet 2009 Direction de la Stratégie et du développement durable GDF SUEZ

Promouvoir sa politique développement durable avec SimulEtik. 7 juillet 2009 Direction de la Stratégie et du développement durable GDF SUEZ Promouvoir sa politique développement durable avec SimulEtik 7 juillet 2009 Direction de la Stratégie et du développement durable GDF SUEZ Promouvoir sa politique développement durable avec SimulEtik Le

Plus en détail

Dossier de presse. Lancement de la norme en gestion responsable d évènements

Dossier de presse. Lancement de la norme en gestion responsable d évènements Dossier de presse Lancement de la norme en gestion responsable d évènements 8 juin 2010 Qu est ce qu un évènement responsable? Une gestion responsable d évènements intègre le développement durable à toutes

Plus en détail

Les économies d énergie dans la Plasturgie

Les économies d énergie dans la Plasturgie Les économies d énergie dans la Plasturgie Bonnes pratiques et retour d expériences 29 Novembre 2011 PLASTURGIE SERVICES Le pôle de services et d expertise de la plasturgie Veille réglementaire formation,

Plus en détail

ACTE HLM 2016-2020. pour Agir pour le Climat et la Transition Énergétique. Les engagements du Mouvement Hlm. Du 22 au 24 septembre 2015

ACTE HLM 2016-2020. pour Agir pour le Climat et la Transition Énergétique. Les engagements du Mouvement Hlm. Du 22 au 24 septembre 2015 ACTE HLM 2016-2020 Les engagements du Mouvement Hlm pour Agir pour le Climat et la Transition Énergétique Du 22 au 24 septembre 2015 Du 22 au 24 septembre 2015 Préambule En 1972, la Conférence des Nations

Plus en détail

HACCP KEZAKO WAS IST DAS? C EST QUOI DONC? CHE COSA È? QUÉ ES? ? HABLAS ISO 22000? DO YOU SPEAK ISO 22000? L ISO

HACCP KEZAKO WAS IST DAS? C EST QUOI DONC? CHE COSA È? QUÉ ES? ? HABLAS ISO 22000? DO YOU SPEAK ISO 22000? L ISO HACCP KEZAKO CHE COSA È C EST QUOI DONC QUÉ ES WAS IST DAS HABLAS ISO 22000 DO YOU SPEAK ISO 22000 L ISO 22000 en 10 questions ISO 22000 SOMMAIRE 1/ Qu est-ce que la norme ISO 22000 2/ À qui s adresse

Plus en détail

Atelier 4. Appréhender la question énergétique à l échelle du territoire

Atelier 4. Appréhender la question énergétique à l échelle du territoire Atelier 4 Appréhender la question énergétique à l échelle du territoire 26 Février 2010 UNE AEU DANS LE CADRE DU PLU 10 thématiques en quatre ateliers Atelier n 1 Biodiversité Paysages et patrimoine Atelier

Plus en détail

Systèmes de Management de l Energie Pourquoi choisir l ISO 50001?

Systèmes de Management de l Energie Pourquoi choisir l ISO 50001? Systèmes de Management de l Energie Pourquoi choisir l ISO 50001? Réduire le coût énergétique : outils et solutions pratiques AFQP 06 & CCI de Nice Côte d Azur le 13/01/2015 Théophile CARON - Chef de Projet

Plus en détail

FORMATION EN QUALITE-MÉTHODES NORMES ET SYSTEMES DE MANAGEMENT DE LA QUALITE

FORMATION EN QUALITE-MÉTHODES NORMES ET SYSTEMES DE MANAGEMENT DE LA QUALITE FORMATION EN QUALITE-MÉTHODES NORMES ET SYSTEMES DE MANAGEMENT DE LA QUALITE STRATEGIE, ORGANISATION ET MANAGEMENT D ENTREPRISE Page 2 FORMATION PERSONNALISEE Evaluation du besoin Ecoute de votre besoin

Plus en détail

007537/EU XXIII.GP Eingelangt am 14/02/07

007537/EU XXIII.GP Eingelangt am 14/02/07 007537/EU XXIII.GP Eingelangt am 14/02/07 COMMISSION DES COMMUNAUTÉS EUROPÉENNES Bruxelles, le 14.2.2007 SEC(2007) 113 DOCUMENT DE TRAVAIL DES SERVICES DE LA COMMISSION Document accompagnant la proposition

Plus en détail

NOVA RADIOPROTECTION. Solutions de consultance en radioprotection médicale

NOVA RADIOPROTECTION. Solutions de consultance en radioprotection médicale Solutions de consultance en radioprotection médicale 1021, Avenue de Toulouse - Espace ARC-EN-CIEL (Hall 3) 34070 MONTPELLIER - www.nova-radioprotection.com courriel : contact@nova-radioprotection.com

Plus en détail

APPEL À CANDIDATURES Entreprises et efficacité énergétique

APPEL À CANDIDATURES Entreprises et efficacité énergétique APPEL À CANDIDATURES Entreprises et efficacité énergétique CONTEXTE Les modes de production durables sont aujourd hui indispensables pour maintenir la compétitivité des entreprises en diminuant leur dépendance

Plus en détail

APPEL A PROPOSITION 2015 RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE

APPEL A PROPOSITION 2015 RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE APPEL A PROPOSITION 2015 RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE Dispositif : RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE (1.1.B) Fonds européen concerné : FEDER Objectif spécifique : Augmenter

Plus en détail

Révision des normes ISO 9001:2015 et ISO 14001:2015

Révision des normes ISO 9001:2015 et ISO 14001:2015 Association Suisse pour Systèmes de Qualité et de Management (SQS) Service à la clientèle SQS Révision des normes ISO 9001:2015 et ISO 14001:2015 Règles de transition Table des matières 1. Publication

Plus en détail

Nos énergies. a votre service

Nos énergies. a votre service Nos énergies a votre service Notre histoire en 5 dates clés 2004 2011 2014 2015 2016 Ouverture du marché du gaz et de l électricité Entreprises, professionnels et collectivités locales sont concernés Création

Plus en détail

Impact sur l emploi, les métiers et les compétences Observatoire des Métiers de l Expertise comptable du Commissariat aux comptes et de l Audit

Impact sur l emploi, les métiers et les compétences Observatoire des Métiers de l Expertise comptable du Commissariat aux comptes et de l Audit EXPERTISE COMPTABLE (1/3) Les cabinets de grande taille sont affectés par des évolutions similaires à celles qui touchent les cabinets de petite taille. Cette page reprend la description donnée pour les

Plus en détail

Alma CG : Le leader européen du #costconsulting

Alma CG : Le leader européen du #costconsulting Alma CG : Le leader européen du #costconsulting Notre métier 24/01/2013 Le Cost Consulting : générer des économies sur l ensemble des postes de votre compte de résultat 3 PRINCIPES DU COST CONSULTING Identifier

Plus en détail

LA CERTIFICATION ISO/IEC 20000-1 QUELS ENJEUX POUR LES ENTREPRISES

LA CERTIFICATION ISO/IEC 20000-1 QUELS ENJEUX POUR LES ENTREPRISES LA CERTIFICATION ISO/IEC 20000-1 QUELS ENJEUX POUR LES ENTREPRISES Philippe Bourdalé AFAQ AFNOR Certification A2C dans le Groupe AFNOR Les métiers du groupe AFNOR Besoins Clients Normalisation Information

Plus en détail

PROGRAMME OPERATIONNEL FEDER 2007-2013 POITOU-CHARENTES CRITERES DE SELECTION DES PROJETS PAR AXE ET PAR MESURE

PROGRAMME OPERATIONNEL FEDER 2007-2013 POITOU-CHARENTES CRITERES DE SELECTION DES PROJETS PAR AXE ET PAR MESURE PREFECTURE DE LA REGION POITOU-CHARENTES PROGRAMME OPERATIONNEL FEDER 2007-2013 POITOU-CHARENTES CRITERES DE SELECTION DES PROJETS PAR AXE ET PAR MESURE Axes / Mesures du po Critères inscrits dans le PO

Plus en détail

Schéma directeur du Système d information et du numérique de l Université de Caen Basse Normandie

Schéma directeur du Système d information et du numérique de l Université de Caen Basse Normandie Schéma directeur du Système d information et du numérique de l Université de Caen BasseNormandie Dans son projet de développement stratégique 20122016 adopté par le Conseil d Administration du 4 novembre

Plus en détail

PROFIL DIRECTION GÉNÉRALE ADJOINTE COMMISSION SCOLAIRE DES PHARES JANVIER 2011

PROFIL DIRECTION GÉNÉRALE ADJOINTE COMMISSION SCOLAIRE DES PHARES JANVIER 2011 H114-8-3 PROFIL DIRECTION GÉNÉRALE ADJOINTE COMMISSION SCOLAIRE DES PHARES JANVIER 2011 Adaptation du document La formation à la gestion d un établissement d enseignement, Les orientations et les compétences

Plus en détail

Il est clair que les stratégies de S&E varient considérablement d un pays à

Il est clair que les stratégies de S&E varient considérablement d un pays à 12 L importance d une étude diagnostique sur le pays Il est clair que les stratégies de S&E varient considérablement d un pays à l autre. Le Brésil par exemple met l accent sur l adoption d une méthode

Plus en détail

Gestion de la relation client, Gestion du digital, Réputation de marque. des Normes en cours

Gestion de la relation client, Gestion du digital, Réputation de marque. des Normes en cours Gestion de la relation client, Gestion du digital, Réputation de marque des Normes en cours 1 Un changement de tournant lié aux enjeux du numérique La politique des organisations en matière de gestion

Plus en détail

Qualité dans un laboratoire

Qualité dans un laboratoire Qualité dans un laboratoire Journée sur «Qualité et Sécurité dans l acte de bâtir» Agadir, le 29/02/2012 Mme HALIMA JABBAR Responsable de la Division d Accréditation DQSM/MCINT AVANTAGE DE L ACCREDITATION

Plus en détail

[CERTIFICATION QUALITE EN 9100]

[CERTIFICATION QUALITE EN 9100] Certification EN9100 [CERTIFICATION QUALITE EN 9100] Demande d accompagnement sur une action collective «Certification qualité EN9100 porté par la filière Normandie AéroEspace. Contexte de la mission...

Plus en détail

DU MANAGEMENT DE LA SANTE ET LA SECURITE AU TRAVAIL A LA RESPONSABILITE SOCIETALE DES ENTREPRISES. PREVENTICA Lille - 24 janvier 2008

DU MANAGEMENT DE LA SANTE ET LA SECURITE AU TRAVAIL A LA RESPONSABILITE SOCIETALE DES ENTREPRISES. PREVENTICA Lille - 24 janvier 2008 DU MANAGEMENT DE LA SANTE ET LA SECURITE AU TRAVAIL A LA RESPONSABILITE SOCIETALE DES ENTREPRISES PREVENTICA Lille - 24 janvier 2008 1 PROGRAMME Valérie RAVEZ AFNOR - Action régionale Comment intégrer

Plus en détail

Compte rendu provisoire 11-1

Compte rendu provisoire 11-1 Conférence internationale du Travail Compte rendu provisoire 104 e session, Genève, juin 2015 11-1 Quatrième question à l ordre du jour: Les petites et moyennes entreprises et la création d emplois décents

Plus en détail

les solutions sgs pour plus de performance et de transparence en matière de responsabilité sociétale

les solutions sgs pour plus de performance et de transparence en matière de responsabilité sociétale les solutions sgs pour plus de performance et de transparence en matière de responsabilité sociétale Aujourd hui, les parties prenantes exigent des entreprises une gouvernance efficiente, l adoption de

Plus en détail

Séries AS/EN 9100 Aviation, Aérospatiale et Défense

Séries AS/EN 9100 Aviation, Aérospatiale et Défense Séries AS/EN 9100 Aviation, Aérospatiale et Défense Guide Produit Qu est-ce que l AS 9100 Management de la Qualité de l Aérospatiale? Les normes de l aérospatiale sont une série de normes basées sur l

Plus en détail

PRESENTATION DE LA RECHERCHE-ACTION. Innovation, Responsabilité, Engagement et Efficience

PRESENTATION DE LA RECHERCHE-ACTION. Innovation, Responsabilité, Engagement et Efficience PRESENTATION DE LA RECHERCHE-ACTION Innovation, Responsabilité, Engagement et Efficience 0 LE DEVELOPPEMENT DURABLE, LEVIER D INNOVATION POUR L ACCOMPAGNEMENT DES PERSONNES? Fidèle à ses engagements et

Plus en détail

COMMISSION DEVELOPPEMENT SOUTENABLE, ENVIRONNEMENT, ENERGIE ET CLIMAT

COMMISSION DEVELOPPEMENT SOUTENABLE, ENVIRONNEMENT, ENERGIE ET CLIMAT COMMISSION DEVELOPPEMENT SOUTENABLE, ENVIRONNEMENT, ENERGIE ET CLIMAT AP - Rapport n 3 3 1/10 3 PROPOSITION ASSEMBLEE PLENIERE 13 DECEMBRE 2013 RAPPORT DU PRESIDENT DU CONSEIL REGIONAL Intégration de critères

Plus en détail

BELAC, LA STRUCTURE BELGE D ACCREDITATION INFORMATIONS GENERALES ET RENSEIGNEMENTS PRATIQUES

BELAC, LA STRUCTURE BELGE D ACCREDITATION INFORMATIONS GENERALES ET RENSEIGNEMENTS PRATIQUES BELAC 7-01 - Rev 15-2016 BELAC, LA STRUCTURE BELGE D ACCREDITATION INFORMATIONS GENERALES ET RENSEIGNEMENTS PRATIQUES Les versions des documents du système de management de BELAC telles que disponibles

Plus en détail

REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTERE DE L INDUSTRIE, DE LA PETITE ET MOYENNE ENTREPRISE ET DE LA PROMOTION DE L INVESTISSEMENT

REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTERE DE L INDUSTRIE, DE LA PETITE ET MOYENNE ENTREPRISE ET DE LA PROMOTION DE L INVESTISSEMENT REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTERE DE L INDUSTRIE, DE LA PETITE ET MOYENNE ENTREPRISE ET DE LA PROMOTION DE L INVESTISSEMENT DIRECTION GENERALE DE LA PME PRIX NATIONAL DE L'INNOVATION

Plus en détail

CHANGE LAB -PME 2.0 EXPÉRIMENTATION D UNE DÉMARCHE CHANGE LAB POUR SOUTENIR LE PASSAGE AU NUMÉRIQUE DES ENTREPRISES. P r é s e n t a t i o n d e :

CHANGE LAB -PME 2.0 EXPÉRIMENTATION D UNE DÉMARCHE CHANGE LAB POUR SOUTENIR LE PASSAGE AU NUMÉRIQUE DES ENTREPRISES. P r é s e n t a t i o n d e : CHANGE LAB -PME 2.0 EXPÉRIMENTATION D UNE DÉMARCHE CHANGE LAB POUR SOUTENIR LE PASSAGE AU NUMÉRIQUE DES ENTREPRISES P r é s e n t a t i o n d e : G e n e v i e v e L e f e b v r e, d i r e c t r i c e

Plus en détail

Cahier des charges Initiative Ile-de-France Agence de communication «Créatrices d Avenir» 2015

Cahier des charges Initiative Ile-de-France Agence de communication «Créatrices d Avenir» 2015 Cahier des charges Initiative Ile-de-France Agence de communication «Créatrices d Avenir» 2015 Nadège Hammoudi Adjointe au Délégué Général Tél. : 01 44 90 87 02 nadege.hammoudi@initiative-iledefrance.fr

Plus en détail

CHARTE DE L INVESTISSEMENT RESPONSABLE (IR) DES ACTEURS DE LA PLACE DE PARIS

CHARTE DE L INVESTISSEMENT RESPONSABLE (IR) DES ACTEURS DE LA PLACE DE PARIS CHARTE DE L INVESTISSEMENT RESPONSABLE (IR) DES ACTEURS DE LA PLACE DE PARIS La crise financière pose, aujourd hui, la question du 1 Paris, le 2 juillet 2009 rôle et du mode de fonctionnement des marchés

Plus en détail

RSE et éthique. RSE Master 1 ERGOMOT. Rémi Bazillier. http://remi.bazillier.free.fr Université d Orléans

RSE et éthique. RSE Master 1 ERGOMOT. Rémi Bazillier. http://remi.bazillier.free.fr Université d Orléans RSE et éthique Master 1 ERGOMOT 1 1 Remi.Bazillier@univ-orleans.fr http://remi.bazillier.free.fr Université d Orléans Outline Introduction 1 Introduction Articulation RSE/ développement durable Articulation

Plus en détail

Tendances et évolution des marchés de l emballage bois : nouveaux défis à relever. Présentation de Xavier BRIAULT, Directeur des Opérations Emballage

Tendances et évolution des marchés de l emballage bois : nouveaux défis à relever. Présentation de Xavier BRIAULT, Directeur des Opérations Emballage Tendances et évolution des marchés de l emballage bois : nouveaux défis à relever. Présentation de, Directeur des Opérations Emballage groupe SOFLOG GROUPE SOFLOG Cliquez pour modifier le style du titre

Plus en détail

La Certification un outil au service des SDIS

La Certification un outil au service des SDIS La Certification un outil au service des SDIS 02 février 2012 Sommaire Présentation d AFNOR Qu est-ce que la certification Focus sur la certification de service Processus de développement Processus de

Plus en détail

GRH1: Etre Responsable Formation

GRH1: Etre Responsable Formation 10 FORMATION ET DEVELOPPEMENT DES COMPETENCES GRH1: Etre Responsable Formation - Présenter les enjeux et politiques de la fonction de responsable - Avoir une vision globale du métier et de ses évolutions

Plus en détail

DESIGNATION DU MAITRE D OUVRAGE CAHIER DES CHARGES. Etude de programmation pour Nom de l opération*

DESIGNATION DU MAITRE D OUVRAGE CAHIER DES CHARGES. Etude de programmation pour Nom de l opération* DESIGNATION DU MAITRE D OUVRAGE CAHIER DES CHARGES Etude de programmation pour Nom de l opération* (Programme fonctionnel, architectural, urbanistique, technique et environnemental dans le cas d une réhabilitation)

Plus en détail

Smart Impulse. Mieux comprendre pour mieux consommer. Découvrez la mesure non intrusive pour des économies réelles

Smart Impulse. Mieux comprendre pour mieux consommer. Découvrez la mesure non intrusive pour des économies réelles Smart Impulse Mieux comprendre pour mieux consommer Découvrez la mesure non intrusive pour des économies réelles Votre contexte Les économies d énergie commencent par la connaissance de sa consommation

Plus en détail

Trophées Arseg 2011 Métiers de l Environnement de Travail

Trophées Arseg 2011 Métiers de l Environnement de Travail Trophées Arseg 2011 Métiers de l Environnement de Travail Lundi 12 décembre 2011 Casino de Paris L ARSEG, Association des Directeurs et Responsables des Services Généraux, récompensera le 12 décembre 2011

Plus en détail

NORMES ET LABELS DU DEVELOPPEMENT DURABLE Corinne DEL CERRO (AFNOR) 18 novembre 2013

NORMES ET LABELS DU DEVELOPPEMENT DURABLE Corinne DEL CERRO (AFNOR) 18 novembre 2013 NORMES ET LABELS DU DEVELOPPEMENT DURABLE Corinne DEL CERRO (AFNOR) 18 novembre 2013 Compte-rendu d'intervention Luc PIERSON www.tbs-education.fr 1 Présentation de l intervenante Corinne DEL CERRO travaille

Plus en détail