Sellal en Chine aujourd hui

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Sellal en Chine aujourd hui"

Transcription

1 NR LA LA NOUVELLE RÉPUBLIQUE Diplomatie Algérie- Mauritanie : une crise en vue p. 2 Judo La DTN satisfaite des résultats de Libreville p. 24 Quotidien dʼinformation indépendant - n Mardi 28 avril Prix : 10 DA Sellal en Chine aujourd hui pp New Press L EDITO DE LAKHDAR A. Quelle mouche a piqué les Mauritaniens? Quelle mouche a piqué les autorités mauritaniennes qui ont pris la grave décision de procéder, mercredi dernier, à l expulsion du premier secrétaire de l ambassade d Algérie à Nouakchott? La réaction algérienne a été annoncée dimanche, la réciproque étant appliquée à l égard d un diplomate mauritanien déclaré persona non grata en Algérie et donc expulsé de notre pays. La mesure a été mise en œuvre par l Algérie dans des conditions se voulant humiliantes pour son voisin. En effet, l'ambassadeur de Mauritanie en Algérie a été reçu, dimanche, au siège du ministère des Affaires étrangères «pendant quatre minutes» pour lui signifier la décision. Les observateurs se sont interrogés sur le relatif long silence de la part des officiels algériens qui n ont pas informé immédiatement à propos de ce geste de Nouakchott, visiblement hostile et provocateur à l endroit de notre pays. A moins que les responsables algériens n aient voulu épuiser d abord toutes les possibilités offertes par la voie diplomatique pour circonscrire l incident à des proportions réduites au maximum, voire même, si les usages le permettent, faire revenir les dirigeants mauritaniens sur leur décision. Cela paraissait possible, dans la mesure où ce qui est reproché à notre diplomate, si cela s avère vrai, a trait à la dénonciation du trafic de stupéfiants qui provient du Maroc. Ce qui n est ni un secret ni un mensonge : l ONU, elle-même, a désigné le Maroc comme la principale source du trafic de cannabis dans le monde. La Mauritanie également en souffre si on en croit les informations qui ont fait état récemment d une plainte de Nouakchott à l ONU sur ce trafic. Toute la question maintenant est de savoir quelles proportions va prendre l incident diplomatique. Le geste de Nouakchott suivi par une réaction de même niveau prise à Alger vont-ils déclencher une escalade ou au contraire ira-t-on vers l apaisement? Pour le moment, les indications ne sont pas suffisantes pour anticiper sur l évolution de cette affaire. L. A.

2 actuel Le chiffre du jour La NR Mardi 28 avril 2015 Huit morts et 67 blessés en 48 heures dans des accidents de la route. (Protection civile) 2 sûreté nationale Conditions de travail Hamel plaide pour la prise en charge psychologique et médicale des éléments de la Sûreté nationale. Le régime de Nouakchott n a pas trouvé autre pour se rapprocher du Maroc que de s attaquer à l Algérie en procédant à l expulsion d un diplomate algérien à Nouakchott. Pour justifier cet acte purement hostile à l Algérie, le gouvernement mauritanien a accusé le diplomate algérien de vouloir créer une crise en Mauritanie et au Maroc. Selon Nouakchott, le diplomate en question aurait soudoyé un journaliste mauritanien, auteur d un article relatif à l exportation par le Maroc des stupéfiants vers la Mauritanie. Pourtant, le journaliste en question, en l occurrence M. Ibrahim Ould Moulay Ahmed, directeur de publication du journal Al Bayan el-souhoufi qui a été convoqué par les autorités de son pays, a nié ses faits indiquant que nul ne pourrait lui dicter ce qu il doit relater comme événement ou écrire come papier. Au lieu de prendre attache avec le gouvernement algérien pour onu Immigration L UE dans l'impasse politique après le rejet par l'onu de sa solution militaire. éclaircir ce fait, le pouvoir mauritanien a décidé d expulser un diplomate exerçant au niveau de l ambassade d Algérie à Nouakchott. Ne s arrêtant pas là, les dirigeants mauritaniens ont accompagné cet acte hostile à l Algérie ministère de l intérieur Collectivités locales Baptisation des édifices et lieux publics, l opération achevée dans huit wilayas. L Algérie rend la monnaie aux dirigeants de Nouakchott en expulsant un diplomate mauritanien Une crise diplomatique entre les deux pays en vue Le ministre des Affaires étrangères, Ramtane Lamamra. (Photo > New Press), Lors de sa dernière visite en Algérie, le tapis rouge a été déroulé au président mauritanien Mohamed Ould Abdelaziz. Malheureusement, les relations diplomatiques entre les deux pays, que nous ne pouvons qualifier que d excellentes, risquent de se dégrader en raison d un acte injustifié et irresponsable du pouvoir de Nouakchott envers l Algérie. Expulsion d un diplomate algérien par la Mauritanie L Algérie victime de sa politique trop «généreuse» avec les pays «frères et amis» Le pouvoir mauritanien a laissé tomber son masque, exhibant son véritable visage qui a été hypocritement dissimulé durant plusieurs années, dévoilant ainsi son hostilité envers l Algérie. Les «petits dirigeants» de Nouakchott ne sont pas les seuls qui ont joué l hypocrisie avec notre pays, la majorité des pays arabes que nous appelons «frères» ont fait de même. Cela n aurait jamais pu se réaliser si toutefois l Algérie a tenu un autre dialogue et mener une politique ferme avec ces pays. Malheureusement, ce n est pas le cas, l Algérie s est montrée toujours coopérative, soucieuse des difficultés et des problèmes que traversent ces pays et parfois même très généreuse. L Algérie a décidé à plusieurs reprises de procéder à l effacement des dettes de plusieurs pays. La Mauritanie, ce pays «frère» fait partie des 14 pays dont l Algérie a effacé les dettes sans contrepartie un montant qui avoisine les 1, 5 milliard de dollars. Il y a quelques jours seulement, des ressortissants mauritaniens et plusieurs autres résidents arabes et africains bloqués au Yémen ont été rapatriés par les autorités algériennes. Pour remercier le peuple algérien de ces aides, les pouvoirs de plusieurs pays arabes et africains ne trouvent pas autre que de «cracher» dans la soupe. Parmi ces pays, certains ont même tenté de porter des coups à l économie nationale, refusant de baisser la production du gaz et du pétrole et ce, malgré la chute des prix. Un autre «petit Etat» a fait des mains et des pieds pour déstabiliser l Algérie en procédant au recrutement et au financement des groupes terroristes installés dans un pays limitrophe. A travers les médias, ce même pays enchaîne les campagnes de propagande, incitant à la rébellion et à la violence contre l Algérie. Le hic est que même dans le domaine sportif, certains pays qui se disent être des «amis» ne ménagent aucun effort pour empêcher l Algérie d organiser une compétition arabe ou africaine. Le choix du Gabon d organiser la prochaine Coupe d Afrique au lieu de l Algérie en est une preuve formelle. Sinon, comment peut-on expliquer que ces petits dirigeants de Nouakchott se sont permis d expulser un diplomate algérien l accusant de vouloir nuire aux relations de la Mauritanie avec le Maroc. Pourtant, si les autorités de Nouakchott étaient sincères, une simple requête aurait été suffisante. Malheureusement, la décision de la Mauritanie : satisfaire le Makhzen et tenter de se réconcilier avec sa majesté le roi. En somme, l Algérie doit revoir sa politique envers les dirigeants de ces pays qui se disent être «frères» et «amis». Moncef R. par une campagne médiatique sans précédent. Cet état de fait a non seulement satisfait les responsables marocains mais par le biais de leurs médias n ont pas manqué de tirer à boulets rouges sur l Algérie. Le gouvernement algérien et par la voix du ministère des Affaires étrangères a réagi officiellement et publiquement à cette affaire rendant la monnaie aux dirigeants de Nouakchott, en procédant à l expulsion d un diplomate Mauritanien exerçant en Algérie. Le ministère des Affaires étrangères a indiqué que les autorités algériennes ont décidé d expulser un diplomate mauritanien, du même rang que le diplomate algérien, Belkacem Cherouati, premier conseiller de l'ambassade d'algérie à Nouakchott. L'ambassadeur de Mauritanie en Algérie a été reçu au siège du ministère des Affaires étrangères «pendant quatre minutes», afin de lui notifier la décision de l'algérie, déclarant le diplomate mauritanien «persona non grata» et ce, dans le cadre du principe de réciprocité, a précisé une source proche du gouvernement. La décision de l'algérie, rappelle-t-on, vient en réaction à la décision injustifiée de la Mauritanie qui avait procédé, mercredi dernier, à l'expulsion du premier secrétaire de l'ambassade d'algérie à Nouakchott, Belkacem Cherouati. Cependant, d autres sources généralement dignes de foi ont indiqué que le diplomate expulsé serait un attaché militaire au grade de commandant, chargé de la sécurité, ayant le statut de premier conseiller de l ambassadeur de son pays à Alger. La décision prise par le gouvernement mauritanien portant expulsion du diplomate Algérien est susceptible de créer une crise diplomatique entre l Algérie et la Mauritanie. Signalons que R E P È R E REPRISE DU PROCÈS DE L AUTOROUTE EST-OUEST Pleins de révélations et des ministres cités Ajourné la semaine dernière pour cause de dé-constitution de la défense de l'accusé principal, Medjoub Chani, le procès a repris dimanche et s est poursuivi hier. Première révélation de l'arrêt de renvoi : c'est l'accusé principal Chani Medjdoub qui a réalisé le montage financier des deux stades édifiés au Gabon pour la Coupe d'afrique L audience de dimanche, consacrée pour l essentiel à la lecture de l arrêt de renvoi, a été levée vers 17h, et il restait à lire 25 pages sur les 150 que compte ce document. Le procès a repris hier. Les inculpés vont être jugés sur la base de cette ordonnance qui récapitule les faits révélés par l instruction et où sont cités des ministres qui n ont jamais, toutefois, été inquiétés par le juge d instruction. Selon cette ordonnance, en effet, le ministre des Transports, Amar Ghoul, aurait touché son «dû» par le biais de Tayeb Kouidri, en fuite, et l ex-ministre Abdellatif Benachenhou aurait suggéré au principal accusé Chani Medjoub de prendre attache avec Nasreddine Bousaïd dit «Sacha» pour qu il le mette en contact avec les Chinois de CITIC qui décrochera le marché des lots centre et ouest de l autoroute Est-Ouest. Pour rappel, 16 personnes sont poursuivies pour corruption dans l'affaire de l'autoroute Est-ouest et d'autres projets de travaux publics et de transports à Alger. Ils doivent répondre des chefs d'accusation d'«association de malfaiteurs, d'abus de pouvoir, de corruption, de blanchiment d'argent, de non-respect de la règlementation relative aux change et aux mouvements des capitaux de et vers l'étranger et de dilapidation de deniers publics». Ils auraient reçu des pots-de-vin de compagnies étrangères qui voulaient obtenir, par des «moyens détournés», des marchés dans les secteurs des travaux publics et des transports. Sept sociétés et consortiums étrangers (Chine, Suisse, Japon, Portugal, Espagne, Canada et Italie) sont impliqués dans cette affaire. Le dossier de l autoroute Est-Ouest sera le premier d une série d affaires de corruption programmées pendant cette session criminelle à aboutir. Car outre l autoroute Est-Ouest, ce sont les deux affaires Khalifa (4 mai), celle de la DGSN-ABM (4 mai) puis celle de Sonatrach (7 mai) qui devront être traitées par la justice. «Ce premier procès va donner une idée sur comment vont être jugées ces affaires. S il y aura des peines lourdes ou modérées par exemple», explique Khaled Bourayou, l ex-secrétaire général du ministère des Travaux publics. Zahra Kefane l opposition mauritanienne a contesté la décision prise par le pouvoir qualifiant cet état de fait d irresponsable. Moncef Rédha Voir sur Internet

3 a c t u e l La NR Mardi 28 avril E D U C A T I O N N A T I O N A L E Nouria Benghebrit Une commission mixte Education nationale- Intérieur pour la prise en charge des écoles primaires La ministre de l Education nationale, Nouria Benghebrit, a indiqué, dimanche à Batna, qu une commission mixte constituée de représentants de son département et du ministère de l Intérieur est chargée d engager une réflexion sur la prise en charge des écoles primaires. «L entretien des écoles primaires pose un grand problème que les deux ministères partagent», a souligné la ministre, ajoutant que des propositions ont été formulées en vue de l engagement d un débat approfondi pour améliorer la prise en charge de ces établissements. Mme Benghebrit, répondant, dans un point de presse, aux préoccupations des communes quant aux charges élevées d entretien des écoles primaires, que la priorité de son département «n est pas seulement d améliorer les conditions matérielles de scolarisation dans ce palier mais également de parfaire le contenu de l enseignement dispensé qui constitue une base». A une question relative aux cours de soutien scolaire dispensés en dehors des établissements scolaires, la ministre a estimé «impératif» un contrôle des conditions et des lieux où sont donnés ces cours. Censés être limités, ces cours, a-t-elle ajouté, «ont fini par s imposer, aujourd hui, en tant qu école parallèle, ce qui est intolérable». C est pourquoi, a-t-elle estimé, les efforts de tous, parents, associations et syndicats, doivent se conjuguer car «la solution réside dans l amélioration des conditions de scolarité dans les classes et nous avons distribué, à ce propos, la charte de déontologie aux syndicats et aux établissements scolaires». Mme Benghebrit a par ailleurs tenu à infirmer l existence d un quelconque problème entre le ministère de l Education nationale et la Fonction publique au sujet du concours de recrutement d enseignants pour tous les différents paliers. «Au contraire, a-t-elle souligné, la Fonction publique a réagi positivement et rapidement» et le ministère a demandé l étude des dossiers «avant l annonce des listes des admis pour éviter la situation de l année dernière lorsqu il a fallu corriger partiellement les listes après leur vérification par la fonction publique». Ce sera, a ajouté la ministre, le premier concours organisé en milieu d année car, a-t-elle dit, «il a été question de donner la chance au plus grand nombre de diplômés universitaires et nous nous attendons à un très grand nombre de candidats pour ce concours». Mme Benghebrit avait auparavant inspecté plusieurs établissements scolaires dans les communes d Oued Chaâba, d Oued Taga et de Batna. Au cheflieu de wilaya, elle s est rendu au lycée El- Omrani et à l école Emir-Abdelkader, construits respectivement en 1900 et 1880, et qui avaient fait l objet d une opération de restauration au cours des dernières années. La ministre a également exprimé sa «satisfaction» devant le rythme imprimé aux travaux de réalisation de différents projets dans cette wilaya qui a réceptionné, au cours des 5 dernières années, 37 nouveaux lycées. Pour Mme Benghebrit, la prochaine rentrée aura lieu dans de bonnes conditions, étant donné que de nombreux projets seront réceptionnés avant septembre prochain. La ministre a clôturé sa visite de travail par l inspection des nouveaux lycées des communes d Aïn Touta et de Seggana où elle a affirmé qu après les efforts pour assurer la disponibilité des infrastructures, il faut se concentrer dorénavant sur la qualité de la formation et améliorer les résultats des épreuves de fin de cycles. N. H. Coopération Sellal en Chine pour confirmer l excellence des relations entre les deux pays, Le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, effectuera une visite officielle en Chine du 28 avril au 1er mai à l invitation de son homologue chinois, Li Keqiang, destinée, selon une source diplomatique, à confirmer l'«excellence» des relations entre les deux pays et à donner un caractère gagnant-gagnant au partenariat stratégique liant l'algérie et la Chine. Outre les entretiens avec les hauts responsables de l Etat chinois, M. Sellal, qui sera accompagné d'une importante délégation, présidera un forum d hommes d affaires des deux pays. Les relations algéro-chinoises ont connu ces 15 dernières années une nette évolution sous l impulsion des dirigeants des deux pays, à travers les visites de haut niveau à l instar de celles effectuées par le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, en 2000, 2006 et 2008 et les présidents Jiang Zemin en 1999 et Hu Jintao en Les visites du président du comité national de la Conférence consultative politique du peuple chinois (CCPPC), Yu Zhengsheng en novembre 2014 et celles du Conseiller d'etat de la République populaire de Chine, Yang Jiechi, en février 2015 et du ministre chinois du Commerce, Gao Hucheng, qui a co-présidé le 10 avril dernier les travaux de la 7 e session de la commission mixte économique algéro-chinoise avec son homologue algérien, Amara Benyounès, participent également de cet objectif. Cette évolution a débouché sur la signature d un partenariat stratégique entre Alger et Pékin, l Algérie étant le premier pays arabe avec lequel ce partenariat est conclu. Ce partenariat est encadré par la déclaration politique signée le 25 mai 2014 par les deux Présidents et mise en œuvre à travers le plan quinquennal de coopération stratégique global , signé en juin 2014 à Pékin. Pour des échanges équilibrés et des relations diversifiées Quelque 790 entreprises chinoises sont présentes en Algérie activant notamment dans le bâtiment et les travaux publics, ainsi que l'importexport. Différents projets, surtout dans le bâtiment, sont confiés à des entreprises chinoises dont la Grande mosquée d'alger, l'opéra d'alger et des projets de logement. Au volet économique, notamment pour ce qui est des relations commerciales, la Chine est le premier fournisseur de l'algérie depuis 2013 (8,2 milliards de dollars en 2014) et son 10 e client (1,8 milliard de dollars), ce qui fait ressortir un avantage substantiel au profit de la partie chinoise. C est cette situation que les dirigeants algériens veulent voir changer à travers un équilibre des échanges et en donnant au partenariat un "contenu", selon la même source. L objectif, ajoute-t-on, est de ne plus se limiter à des relations purement commerciales. L Algérie désire ainsi bénéficier d un transfert de technologie et des investissements chinois. La délocalisation d entreprises chinoises en Algérie afin de produire sur Une délégation du FCE en Chine «Nous allons signer des conventions» «Nous allons signer des conventions», explique Mourad Louadah, membre du Conseil d orientation stratégique du Forum des chefs d entreprises (FCE). Surtout, ce nouveau déplacement d une délégation patronale à l étranger consacre la prédominance du FCE comme locomotive de la diplomatie économique algérienne. La moitié de la délégation a pris l avion pour Pékin dimanche. L autre l a rejointe hier. Au total, pas moins de 23 patrons membres du FCE se rendent cette semaine en Chine, dans la caravane du Premier ministre, pour une rencontre bilatérale d une ampleur inédite. Depuis l élection d Ali Haddad en novembre, le Forum, super VRP de l attractivité algérienne, a parcouru des milliers de kilomètres comme le résume cette carte : Paris, Dakar, Londres, Tunis, Dubai, Milan, Genève, Istanbul, Pékin, en attendant les deux prochaines haltes à Doha et Saint Petersburg : le patronat algérien s est lancé dans ce qui s apparente à un tour du monde. «Ce sont toujours les mêmes qui partent, persifle un fin connaisseur du FCE. Une petite cinquantaine alors que 450 de nos entreprises sont présentes sur les marchés internationaux.» «En tout cas, cela ressemble beaucoup à ce qu a fait Abdelaziz Bouteflika la première année de son premier quinquennat», persifle un second. Que cache la diplomatie économique du FCE? Ali Haddad, à qui fut prêtée l intention de créer un parti, a formellement démenti toute envie de faire autre chose que des bonnes affaires. Et à ceux qui les accusent de parasiter le canal officiel des ambassades, Mohamed Bairi, vice-président, répond qu «il n y a pas de bataille de leadership parce que nous travaillons en étroite collaboration. Notre action est complémentaire à celle des Affaires étrangères». Le même assure que le dynamisme du FCE place pour satisfaire le marché intérieur et conquérir les marchés des pays limitrophes et aussi ceux des pays méditerranéens, est également préconisée. Ceci donnera «certainement» une "nouvelle impulsion» aux relations algéro-chinoises et participera à la création d un partenariat gagnant-gagnant entre les deux pays. Les autorités chinoises sont «favorables» à cette approche et très «ouvertes» et «réceptives» aux propositions algériennes, sachant que l Algérie est pays stable et solvable, précise-ton. Des relations forgées dans le combat Si les relations algéro-chinoises sont plus orientées vers les questions économiques, les liens unissant les deux pays remontent aux années La première génération de dirigeants de la République populaire de Chine (RPC) a accordé un grand soutien à l'algérie dans sa lutte pour la libération nationale et la Chine a été l'un des premiers pays à reconnaître son indépendance. La chine a été, en effet, le premier pays non arabe à reconnaître le Gouvernement provisoire de la République algérienne (GPRA) en septembre 1958 et les relations diplomatiques entre les deux pays ont été établies le 20 décembre En 1963, la Chine envoie sa première mission médicale en Algérie. Une tradition qui se poursuit, la dernière mission en date fut la 24ème dont le protocole d'accord concernant son envoi a été signé en mai En contrepartie, l'algérie et son appareil diplomatique, dirigé à l époque par le président n a d autre but que d aider à la préparation du forum Algérie- Afrique d octobre prochain, et de «défendre l entreprise algérienne, qu elle soit membre ou non du Forum». Un coup d épée dans l eau, alors, le tour du monde du FCE? Là encore, c est en off que les langues se délient. Début mars, à Tunis, un membre de la délégation se laisse aller aux confidences : «N étant jamais mieux servi que par soi-même, le patronat n a d autre choix que d aller convaincre un par un d éventuels partenaires. Evidemment, ça ne peut pas nuire à nos affaires puisque l idée est d entrer ensuite dans un partenariat 51/49.» Et de se reprendre : «Mais ça bénéficie à toute l économie algérienne puisque cela crée des emplois!» C est dans cette optique, notamment, qu un délégué du FCE a été nommé à Dubaï le mois dernier. Selon nos informations, un délégué sera installé à Paris début juin. S. L. Bouteflika, a déployé des efforts importants pour aider la Chine à retrouver sa place légitime aux Nations Unies. Ces efforts ont été couronnés de succès, puisque le 23 novembre 1971, la République populaire de Chine retrouve son siège de membre permanent du Conseil de sécurité de L ONU. En outre, il existe entre l Algérie et la Chine une convergence de vues sur «presque toutes les questions internationales» que ce soit au sein du groupe des 77 et la Chine (G77+Chine) ou au sein des fora internationaux. A titre d exemple, la Chine est, comme l Algérie, favorable à la réforme du Conseil de sécurité de l ONU afin d assurer une représentation plus équitable au profit de tous les continents, notamment l Afrique. L. B. S É I S M E Aide humanitaire 10 millions de dollars et 70 pompiers spécialisés pour le Népal Le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, a décidé l'octroi d'une aide financière d'un montant d'un million de dollars, de même que la mobilisation de moyens conséquents en guise d'assistance d'urgence, suite au séisme destructeur qui a frappé samedi le Népal, a indiqué un communiqué du ministère des Affaires étrangères. L'aide de l'algérie consiste également à l'envoi d'une équipe spécialisée de secouristes de la Protection civile et la fourniture de médicaments, de tentes, de couvertures et d'autres équipements nécessaires pour la prise en charge des sinistrés et des blessés, ajoute la même source. L'équipe de secours doit se rendre sur les lieux et l'aide matérielle devrait être acheminée au Népal très rapidement grâce à la mise à disposition par le ministère de la Défense nationale des moyens de transport adéquats. Cette aide qui traduit les valeurs d'amitié et de solidarité de l'algérie avec le Népal et son peuple s inscrit dans le cadre de la mobilisation internationale aux côtés de ce pays pour l'aider à faire face aux conséquences de cette catastrophe naturelle, conclut le communiqué. Par ailleurs, l'algérie a dépêché 70 pompiers spécialisés dans les catastrophes naturelles, une équipe cynophile, ainsi que des médicaments au Népal sinistré, a-t-on appris dimanche auprès de la direction générale de la Protection civile. La Protection civile a envoyé 70 pompiers spécialisés dans les catastrophes naturelles ainsi qu'une équipe de cynophiles. En outre, 200 tentes, couvertures et 4 tonnes de médicaments ont été acheminées vers ce pays, a précisé le directeur général de la Protection civile, le colonel Mustapha El-Habiri. Le séisme, de magnitude 7,8 qui a frappé le Népal, a fait près de morts et plus de blessés, selon un dernier bilan du centre national des opérations d'urgence népalais N. R.

4 a c t u e l La NR Mardi 28 avril Elle relie Alger à la capitale nigériane Lagos «L Algérie a pratiquement achevé son tronçon de la transsaharienne»,la modernisation de la route transsaharienne, reliant Alger à la capitale nigériane Lagos, a été lancée et semble avancer, en attendant la valorisation économique de cette infrastructure interafricaine. Le ministre des Travaux publics, Abdelkader Kadi, a précisé, hier, à partir de l hôtel El- Aurassi, lors de la tenue de la C O M M E R C E «Consommons algérien» Premier Salon de la production locale à Oum El-Bouaghi A l appel du ministère du Commerce en coordination avec la centrale syndicale UGTA et les organisations nationales, la direction du commerce et des prix (DCP) en collaboration avec la chambre du commerce et de l industrie Sidi Rghis, ont organisé hier au Palais de la culture Nouar- Boubakeur d Oum El- Bouaghi, le premier salon de la production locale de la wilaya d Oum El-Bouaghi portant sur la thématique Consommons algérien- Cette campagne qui s étalera jusqu au 02 mai 2015 comportera des conférences et des débats qui seront animés par des cadres universitaires, des opérateurs et du représentant de l entreprise Enasel sur les produits alimentaires et autres équipements fabriqués en Algérie dont l objectif est de sensibiliser les consommateurs sur l importance de promouvoir la production nationale et d inciter les ménages à consommer national et exploiter aussi les potentialités de la production pour freiner les importations afin de sauver et préserver notre production et par la même, contribuer à la création de la valeur ajoutée et d emplois pour les Algériens. Au premier jour de cette manifestation, 25 exposants relevant des secteurs de l agroalimentaire, de l agriculture, de l industrie et des fabricants du produit de terroir, ont drainé un nombre public intéressé par des objets fabriqués localement. A noter qu en date du 29 avril 2015, il sera procédé à la désignation du meilleur stand qui sera honoré par les organisateurs de ce salon. A signaler également que des caravanes de sensibilisation sillonneront les établissements scolaires, les entreprises ainsi que les grands centres urbains de la wilaya pour faire connaître les produits «made in Algeria» et consommer algérien. Cette manifestation donnera, sans aucun doute, un nouvel élan sur la production locale. A. Remache 62 e session du comité de liaison de la route transsaharienne, qu il reste à la partie algérienne 8 km du côté du Niger. Les travaux sont bloqués car il n existe pas un poste frontalier entre les deux pays. Il lui reste aussi 150 km du côté du Mali en suspens également à cause de la situation sécuritaire dans ce pays. Il a signalé, par ailleurs, l intérêt des pays africains pour le savoir-faire des entreprises algériennes, du Niger et le Tchad notamment. Deux entreprises, une publique et l autre privée, ont été choisies pour la réalisation d infrastructures routières dans ces pays voisins. Totalement achevée il y a plusieurs années sur l'axe Alger- Tamanrasset (Route nationale n 1), soit km, la transsarienne sera l'une des voies express Nord-Sud conçues pour mieux desservir les Hauts-Plateaux et le Grand sud, pourvus,la politique de l autruche qu applique la direction générale Arcelor Mittal dans le conflit socioprofessionnel qui l oppose depuis quelques jours à plus de salariés en poste dans les différentes et nombreuses unités du complexe sidérurgique El Hadjar, ne ressemble en rien à celle des précédentes années. Celles, où aussitôt émis un préavis de grève, se multiplient les communiqués à l adresse des salariés, de presse et même les dépôts de plaintes. C est que le conflit en question qui oppose employeur et employés depuis quelques jours et appelé à se radicaliser dans les prochaines heures, est spontané. Même les syndicalistes du conseil de l entreprise qui, ces deux dernières années, activent en intelligence avec l employeur, sont déclarés persona non grata. En l absence de toute tentative directe de dialogue de l employeur, les salariés protestataires ont décidé de radicaliser leur position. Ce qui a eu pour conséquence que depuis hier lundi, la production du complexe sidérurgique El Hadjar ArcelorMittal Algérie est une nouvelle fois mise à l arrêt forcé. Ainsi en ont décidé les salariés des aciéries I et II. Ils ont également bloqué la voie ferrée destinée au transport de la fonte liquide alimentant les installations de production de l acier. Et si pour les aciéristes un problème de suppression de la prime de production collective du mois d avril alimente la colère des salariés, la même colère qu attise l absence de tout dialogue caractérise d autres unités de production. Ce qui justifie d ailleurs les préavis de grève que les travailleurs ont émis après établissement d un procès-verbal de non conciliation. Dès mardi et mercredi donc, dates d expiration du préavis, outre les deux aciéries et le Haut fourneau, les unités tuberie sans soudure dite filiale Alpha Pipe and Tube Algeria, les 2 aciéries et le laminoir à chaud jusque-là de réseaux routiers de faibles capacités. La RTS a pour principaux objectifs, le désenclavement de plus de 400 millions d Africains, repartis sur plus de 6 millions de km 2 constituée en grandes parties de vastes régions sahariennes du Maghreb et du Sahel, l intégration économique des 6 pays traversés, et potentiellement des pays du Golfe de Guinée et l ouverture d un nouveau corridor vital pour tous les 16 pays ouest africains sur les ports de la Méditerranée via le réseau routier algérien. Ainsi, l enveloppe financière allouée par l Algérie à ce méga programme routier multinational est estimée à plus de 3 milliards de dollars. Il ne reste plus que 200 km pour l achèvement de ce projet régional qui a débuté dans les années 1970 à l initiative de la Commission économique africaine (CEA). Les partenaires techniques et financiers présents ont noté avec intérêt que le Groupe de la BAD, à travers le FAD, apportait à ce méga programme, plus de 77,53 millions d UC (environ 120 millions de dollars EU), l équivalent de 23,3% du coût total estimé à 333,2 millions d UC (soit 515 millions de dollars EU). Il est à noter que, le financement du FAD est réparti comme suit, 41,3 millions pour le Tchad, et 36,23 millions pour le Niger. Les participants ont noté qu en plus du FAD, la RTS bénéficie également du soutien de 6 autres bailleurs de fonds que sont la Banque islamique de développement (BID), la Banque de développement des Etats de l Afrique Centrale (BDEAC), la Banque arabe pour le développement économique en Afrique ( Badea), le Fonds koweitien, le Fonds de l Opep et le Fonds saoudien. Imane Misraoui Unités ArcelorMittal Algérie Grève générale illimitée dès aujourd hui déclencheront une grève générale illimitée. Les travailleurs ont précisé qu elle se poursuivra jusqu à la satisfaction de leur plateforme de revendications. Celles-ci sont majoritairement liées à l augmentation des différentes indemnités dont le panier et la femme au foyer. La tentative des syndicalistes du complexe sidérurgique d amener les contestataires à mettre fin à leur mouvement a été ponctuée par une fin de non-recevoir. Nos tentatives d en savoir plus du côté de la direction générale ArcelorMittal sont demeurées vaines. Le même silence radio caractérise la direction de la communication. Pour peu qu il n y ait pas d ici là un compromis entre les deux parties en conflit, la production sidérurgique s en ressentira davantage avec une perte estimée à 1 million de dollars/jour. Il est vrai que le groupe ArcelorMittal a cédé sa position d actionnaire majoritaire de la société, il aurait cependant conditionné cette cession par le maintien du sigle ArcelorMittal et la nomination d un de ses représentants à la tête de la direction générale. Ce qui lui permet de décider de tout sans que le conseil d administration ne trouve à redire. L on cite dans ce tout, l importation du charbon, des billettes, des brames et prochainement de la fermeture de certaines unités stratégiques telles que les laminoirs et pourquoi pas le Haut fourneau. Ce qui transformerait le complexe sidérurgique El-Hadjar en un parc sous douane où seront entreposés les stocks importés de produits sidérurgiques exonérés d impôts et destinés à être commercialisés sur le marché national. Préalablement, l on aurait remercié la majorité des salariés (licenciements abusifs, spoliation du personnel, départ à la retraite anticipée ). C est en tout cas ce que projetterait de réaliser cette même direction générale. Elle s appuierait sur des soi-disant «résolutions» venues «du conseil T R A N S P O R T Selon le DG de la SNTF «Une ligne TGV transmahgrébine est actuellement en projet» «Les études techniques pour la réalisation de cette ligne ont déjà commencé en Algérie», a déclaré le directeur général de la Société nationale des transports ferroviaires (SNTF), Yacine Bendjaballah. Invité de l'émission Dayf Al Sabah de la Chaîne I de la Radio algérienne, le directeur général de la Société nationale des transports ferroviaires (SNTF), Yacine Bendjaballah, a indiqué que «la réalisation d'une ligne de train à grande vitesse (TGV) reliant l'algérie au Maroc et à la Tunisie était actuellement en projet», ajoutant que les études techniques pour sa réalisation ont déjà commencé en Algérie. En outre, le projet de TGV transmaghrébin faisait partie d'un plan plus général de restauration des équipements de la SNTF, qui n'exploite que kilomètres de ses lignes, a-t-il indiqué, la STNF entend densifier le réseau ferroviaire national et lui faire atteindre d'ici 2025 une longueur totale de kilomètres, a ajouté le même responsable. Par ailleurs, le plan de modernisation du réseau de la STNF a bénéficié d'une enveloppe de 127 milliards de dinars en Cette ligne TGV maghrébine comprend l'électrification des lignes, ainsi que la modernisation de la signalisation et des techniques de communication radio. A la fin de cette émission, Yacine Bendjaballah a déclaré que «la SNTF avait commandé 30 locomotives de transport de marchandises auprès de plusieurs compagnies américaines, et 17 autres auprès de sociétés françaises». H. M. d administration». En fait, la mise en place de cette instance dirigeante très proche du groupe leader mondial de l acier a des relents d une démarche mafieuse. Elle n a pas vocation à servir les intérêts nationaux, mais plutôt ceux d une certaine mafia aux affaires au Luxembourg et même en Algérie. Pour éviter d éveiller les soupçons des cadres algériens en poste au niveau de la centrale d achat, on leur a créé des contraintes multiformes. Ils ont eu le choix entre laisser faire la stratégie d importation des rebuts du groupe franco indien sans rechigner ou prendre une retraite anticipée avec une bonne indemnité de départ. C est ce que semble avoir pressenti les protestataires qui veulent s assurer de leur devenir et celui de leur outil de production. Cette situation pourrait faire l objet de l intéressement du nouveau groupe public «Industries métallurgiques et sidérurgiques» (Imetal). Ce dernier a élaboré un plan d action. Il est appelé à être soumis au conseil de participations de l Etat pour approbation. Et pourquoi ne pas prévoir la reprise de la totalité des actions (100%) de la filiale Tuberie sans soudure ou Ampta. Celle-ci est toujours sous l emprise du groupe ArcelorMittal avec 70% du capital social pour 30% à Sider. Une opportunité à saisir au regard de l ambitieux plan de développement que l entreprise Sonatrach envisage mettre en application très prochainement. Il s agit entre autres de la réalisation de tout un réseau de transport des hydrocarbures, de pipe-line, de tubes leasing, de réhabilitation de sites pétroliers et gaziers. La TSS est spécialiste dans la production des tubes de 6 à 14 pouces, ceux-là même dont a besoin Sonatrach. C est dire que le moment est choisi de dire à ArcelorMittal qu il est temps pour lui de mettre fin à son insatiabilité en Algérie. A. Djabali

5 é c h o s La NR Mardi 28 avril I N F O S E X P R E S S Sétif Incendie au parc communal Un autre incendie s'est déclaré cette fois-ci au parc communal, détruisant un stock de pneumatiques, des détergents, des matériaux de construction et autres équipements en bois, a indiqué le capitaine Ahmed Lamamra, chargé de la communication de la Protection civile. Grâce une intervention rapide, les éléments de la Protection civile armés de moyens matériels, pas moins de huit camions, ont réussi à éviter la propagation des flammes en direction des stocks de liquide flammable dans le parc situé face à la direction de la Cnas. Les autorités locales à leur tête le wali se sont rendues sur les lieux de cet incendie. Le P/APC, une fois rentré du seminaire qui a eu lieu du 21 au 24 avril en Indonesie, a pris directement la direction du parc pour s'enquérir de la situation. Une enquête a été diligentée pour déterminer les causes exactes de cet incendie. H. Mustapha Ghazaouet (Tlemcen) Des jeunes empêchent la réalisation d'une piscine semiolympique Le projet de réalisation d'une piscine semiolympique à Ghazaouet a provoqué une discorde à cause de l'opposition des jeunes de la cité où le projet de cette infrastructure sportive sera implanté dans un terrain de proximité. Pour attirer l'attention des responsables concernés sur leur mécontentement de ce choix, une pétition a été signée par un nombre important de jeunes demandant aux responsables de trouver un autre endroit pour réaliser ce projet car ce terrain est leur seul lieu pour jouer au football. Contacté par nos soins pour en savoir plus sur ce différend, un élu local fera savoir qu'il s'agit d'un projet d'envergure dont a bénéficié la ville de Ghazaouet. A défaut de foncier, le choix s'est porté sur le terrain de proximité de cette cité. Mohamed Hichem Sidi Bel-Abbès 28 kg de kif saisis et deux dealers arrêtés,les forces de la police en collaboration avec les éléments de la brigade de lutte contre les stupéfiants ont pu mettre hors d état de nuire un dangereux groupe composé de 2 individus spécialisé dans la vente du kif traité, rapporte un communiqué de la cellule. L A C H R O N I Q U E D E Chérif Abdedaïm Sans ambages! ça ose tout. C est à ça qu on la reconnaît. Dans L impunité une récente interview accordée à Vox, le président Barack Obama a dit que le leadership américain nécessitait parfois de tordre le bras des États qui ne font pas ce que nous avons besoin qu ils fassent et que les États-Unis utilisaient leur force militaire et d autres moyens de pression pour atteindre leurs objectifs. Dans cette longue interview qu Obama lui-même avait qualifiée de tribune destinée à «ceux qui aiment se creuser les méninges», le président américain a nié l efficacité d une politique étrangère purement réaliste tout en expliquant que, parfois, les Etats-Unis, dont le budget de la défense dépasse la totalité de ceux des dix pays qui le suivent en ordre d importance, avait besoin de s appuyer sur sa force militaire et sur d autres leviers du pouvoir. Saluant le système fondé sur le respect des règles qui avait émergé après la Seconde Guerre mondiale, Obama a admis qu il n était pas parfait, mais il a soutenu que «l ONU, le FMI, et toute une série de traités, de règles et de normes qui ont été établies ont vraiment contribué à stabiliser le monde, ce qui n aurait jamais pu se faire autrement.» Il a expliqué, cependant, que l efficacité de ce système idéaliste, wilsonien, fondé sur le respect des règles avait été mis à rude épreuve par le fait «qu il y a là-bas des gens méchants qui veulent nous faire du mal.» Selon le président, la réalité de ces menaces a contraint les Etats- Unis à avoir «la plus grande armée du monde». Obama a dit en outre: Les suspects SH et DJ âgés de 36 et 27 ont été arrêtés lors d un barrage sécuritaire dressé suite à une information rapportant qu un groupe de narcotrafiquants est en possession d une quantité importante de kif, sur le point d être écoulée. Les policiers ont dressé plusieurs barrages fixes autour de la ville, pendant que d autres véhicules faisaient la ronde. Les suspects ont été repérés au niveau d un des barrages dans une voiture suspecte de marque Skoda octavia immatriculée dans une wilaya voisine, qui fut fouillée. Une quantité de 28 kg de kif traité a été trouvée bien dissimulée et difficilement repérable si ce n était la vigilance des hommes de la police. Les suspects ont été présentés devant le parquet pour répondre du chef d inculpation de possession, transport et vente de kif. Une détention provisoire a été prononcée à leur encontre. Djillali T. «Nous devons, à l occasion, tordre le bras des pays qui ne feraient pas ce que nous voulons qu ils fassent. Si nous ne disposions pas des divers moyens de pression économiques, diplomatiques ou militaires que nous avons si nous n avions pas cette pointe de réalisme, nous n arriverions à rien non plus.» Obama note que les États-Unis n ont pas de solutions militaires à tous les défis du monde moderne, mais il ajoute que «nous n avons pas d équivalent» en termes d État qui pourrait attaquer ou provoquer les Etats-Unis. «Celui qui serait le plus en mesure de le faire, c est évidemment la Russie avec son arsenal nucléaire, mais d une façon générale, ils n ont pas la capacité d envoyer des forces miliaires partout dans le monde comme nous. La Chine non plus. Nous dépensons plus pour notre armée que les dix pays suivants ensemble», a-t-il dit. Dans ce contexte, Obama a déclaré que le désordre généré par des États en faillite et des menaces asymétriques venant d organisations terroristes étaient les principaux défis auxquels la communauté internationale était confrontée aujourd hui. Obama a également indiqué que pour régler ces questions et d autres problèmes, il fallait avoir «des moyens de pression sur les autres pays et d autres ressources» chaque fois que possible, tout en reconnaissant que Washington était «le chef de file parce que nous avons des capacités que les autres n ont pas». (A suivre) C. A. Alger : des élus appellent à la fin de la gestion mixte des infrastructures sportives Une commission de l Assemblée populaire de wilaya (APW) d Alger a appelé dimanche les autorités à mettre fin à la gestion mixte (commune et wilaya) des infrastructures de sport et de jeunesse de la capitale (Photo > D. R. ) Formule location-vente : logements projetés dans la wilaya de Ouargla Un programme de unités de logement selon la formule locationventeseralancéavantlafindel annéedanslawilayad Ouargla,aannoncé dimanche le directeur régional de l Agence nationale de l amélioration et du développement du logement (AADL). (Photo > D. R.) Skikda : 20 exposants à la semaine de la production nationale Vingt-trois exposants prennent part à la manifestation «semaine de la production nationale», ouverte dimanche à Skikda, sur une initiative commune de la direction du commerce et de la chambre de commerce. (Photo > D. R.) Adrar : caravane de solidarité pour les enfants aux besoins spécifiques La caravane de solidarité avec les enfants aux besoins spécifiques, qui a pris son départ d Alger à l initiative de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN), est arrivée dimanche à Adrar. (Photo>D. R.)

6 m o n d e La NR 5228 Mardi 28 avril Yémen Les combats s'intensifient, raids à Sanaa, Le Yémen a connu une nouvelle et intense journée de bombardements, dimanche, et le ministre yéménite des Affaires étrangères a reconnu de facto la poursuite de la campagne aérienne lancée il y a un mois par l'arabie Saoudite contre les miliciens chiites houthis et leurs alliés. Le Yémen ne connaît aucun répit. (Photo > D. R.) «L'opération -Tempête décisive- n'est pas terminée», a dit Ryad Yassine lors d'une conférence de presse à Londres. «Il n'y aura aucun accord de quelque sorte que ce soit avec les Houthis tant qu'ils ne se seront pas retirés des zones qu'ils contrôlent.» Au moins cinq raids aériens ont visé à l'aube des positions militaires et les abords du palais présidentiel dans la capitale yéménite, Sanaa, tandis que des navires de guerre étrangers ont pilonné des positions des rebelles chiites houthis près du port d'aden, ont rapporté des habitants. Il s'agissait des premiers bombardements à Sanaa depuis que la coalition arabe formée par l'arabie Saoudite a annoncé, mardi dernier, la fin de son offensive lancée le 26 mars. Cette suspension est restée lettre morte, les combats s'étant poursuivis notamment dans le Sud près d'aden et de Taëz, les deuxième et troisième villes du pays. Cité par l'agence de presse officielle émiratie WAM, le prince héritier d'abou Dhabi, Cheikh Mohamed ben Zayed al Nahyan, a affirmé lors d'une visite en Arabie Saoudite : «Notre seul choix est la victoire.» Ryad Yassine a également rejeté un appel à des pourparlers de paix lancé par l'ancien président Ali Abdallah Saleh, appel qu'il a jugé «inacceptable après toutes les destructions causées» selon lui par ce dernier. «Il ne peut pas y avoir de place pour Saleh dans tout dialogue politique futur», a-til ajouté. Ali Abdallah Saleh a appelé vendredi tous les Yéménites à ouvrir un dialogue politique afin de trouver les moyens de sortir du conflit. Des unités de l'armée restées fidèles à l'ancien chef de l'etat, écarté du pouvoir en 2012, combattent aux côtés des milices houthies qui se sont emparées en septembre de Sanaa et ont renversé le gouvernement reconnu par la communauté internationale. «Les explosions étaient si fortes qu'elles ont ébranlé la maison. La vie est devenue impossible dans cette ville», a déclaré un habitant de Sanaa joint par téléphone. A Aden, la grande ville du sud du pays, des habitants ont vu des navires de guerre bombarder pour la première fois les abords immédiats du port commercial et de l'arsenal. Selon eux, de violents combats avaient auparavant opposé dans ce secteur les Houthis et leurs alliés aux défenseurs de la ville fidèles au président Abd-Rabbou Mansour Hadi, qui ont utilisé, pour la première fois là aussi, des roquettes Katioucha. Dans la province de Dalea, les combattants sudistes disent avoir repris grâce à l'appui aérien saoudien plusieurs zones rurales et tué 25 Houthis pendant les combats. Le gouvernement yéménite rejette des appels au dialogue de Saleh Le ministre yéménite des Affaires étrangères, Ryad Yassine, a rejeté dimanche un appel à des pourparlers de paix lancé par l'ancien président Ali Abdallah Saleh et déclaré que l'offensive lancée par l'arabie Saoudite contre les milices chiites houthies se poursuivait. «Ces appels sont inacceptables après toutes les destructions causées par Ali Abdallah Saleh. Il ne peut pas y avoir de place pour Saleh dans tout dialogue politique futur», a déclaré Ryad Yassine lors d'une conférence de presse à Londres. Des unités de l'armée restées fidèles à l'ancien chef de l'etat, écarté du pouvoir en 2012, combattent aux côtés des milices houthies qui se sont emparées en septembre de Sanaa, la capitale, et ont renversé le gouvernement reconnu par la communauté internationale. Ali Abdallah Saleh a appelé vendredi tous les Yéménites à ouvrir un dialogue politique afin de trouver les moyens de sortir du conflit. L'Arabie Saoudite a annoncé mardi la fin de son opération -Tempête décisivelancée le 26 mars dernier avec plusieurs autres pays arabes sunnites mais les combats et les bombardements se sont poursuivis. Au moins cinq raids aériens ont visé dimanche à l'aube des positions militaires et les abords du palais présidentiel dans la capitale yéménite Sanaa, tandis que des navires de guerre étrangers ont pilonné des positions des rebelles chiites près du port d'aden, ont rapporté des habitants. R. I./Agence Guerre de Ghaza : premières inculpations par la justice militaire israélienne Ces inculpations pour vol une troisième pour complicité- sont annoncées alors qu'est attendue la publication d'un rapport de l'onu sur des frappes meurtrières subies par des abris de l'onu et généralement imputées à Israël... La justice militaire israélienne vient d'inculper trois soldats soupçonnés de pillage, les premiers à être poursuivis pour des agissements de l'armée lors de la dernière guerre de Ghaza, a-t-on appris ce lundi de source militaire. «Deux soldats sont accusés d'avoir volé de l'argent à hauteur de shekels (620 dollars) dans un bâtiment de Chajaya où stationnaient les troupes» pendant la phase terrestre de l'opération Bordure protectrice, indique un communiqué de l'armée. Un troisième est accusé de complicité. Le quartier de Chajaya dans la ville de Ghaza a été le théâtre de l'une des batailles les plus acharnées de la guerre de juillet-août Rapport de l'onu Ces inculpations, qui remontent à la semaine passée, sont annoncées alors qu'est attendue sous peu la publication d'un rapport de l'onu qui doit se pencher notamment sur des frappes meurtrières subies par des abris de l'onu et généralement imputées à Israël. La conduite de cette guerre par Israël continue d'être examinée à la loupe et fait l'objet de différentes enquêtes internationales. Pour les Palestiniens, Israël s'est rendu coupable de crimes de guerre lors du conflit qui a tué environ Palestiniens, dont civils selon l'onu, et détruit de larges pans du territoire. Côté israélien, 73 personnes ont trouvé la mort, dont 67 soldats. R. I./Agence Pakistan Choc et stupeur après le meurtre d'une militante des droits de l'homme Syrie,L'intelligentsia pakistanaise était sous le choc samedi au lendemain de l'assassinat de Sabeen Mahmud, une militante respectée des droits de l'homme abattue dans la métropole Karachi (sud) quelques minutes après avoir tenu une conférence sur l'un des sujets les plus sensibles au pays: la province rebelle du Baloutchistan. Sabeen Mahmud rentrait vendredi soir avec sa mère en voiture du «The Second Floor», un café-débat qu'elle dirige, après une conférence sur la situation des droits de l'homme au Baloutchistan lorsque des hommes armés les ont pris d'assaut dans le quartier cossu et sécurisé de Defence. La militante des droits de l'homme a été criblée de cinq balles et est morte sur le coup, tandis que sa mère a été blessée, d'après la police locale. «Selon nos premières informations, il semble que l'attaque soit due à une inimitié personnelle», a déclaré à l'afp Moeez Pirzada, le porte-parole de la police du Sind, province dont Karachi est la capitale, suggérant ainsi que Mme Mahmud avait été ciblée sans toutefois épiloguer sur l'identité potentielle de ses meurtriers. Sabeen Mahmud venait de quitter son café où elle avait tenu un séminaire baptisé «Redonner la voix au Baloutchistan, deuxième partie», en référence à une conférence similaire prévue à l'université Lums de Lahore (est) mais qui avait été annulée au début du mois par les puissants services de renseignement. La tête d'affiche de ces deux conférences était Mama Qadeer, un septuagénaire qui avait marché kilomètres l'an dernier à travers le Pakistan afin d'attirer l'attention sur la question des droits de l'homme au Baloutchistan, vaste province gorgée de ressources minières, et le théâtre d'un conflit méconnu opposant une rébellion sécessionniste aux forces de sécurité pakistanaises. Mama Qadeer, ou «Oncle Qadeer», de son vrai nom Abdul Qadeer Baloch, avait fondé il y a cinq ans l'organisation La voix des personnes portées disparues au Baloutchistan (VBMP) après la disparition de son fils, membre d'un parti nationaliste baloutche, finalement retrouvé mort criblé de balles. R. I./Agence La militante a été criblée de cinq balles. (Photo > D. R.) L'aviation syrienne bombarde la ville de Djisr El-Choughour,L'aviation syrienne a bombardé dimanche la ville de Djisr el Choughour, dans le nord-ouest de la Syrie, conquise la veille par des insurgés islamistes, rapporte l'observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH). Une vingtaine de frappes ont visé cette ville proche de la frontière turque, dans le gouvernorat d'idlib, précise l'osdh qui s'appuie sur un réseau d'informateurs en Syrie. Les raids aériens qui ont débuté dans la nuit ont fait au moins 27 morts, des insurgés pour la plupart. De violents affrontements se poursuivaient dimanche dans le sud de la ville. L'agence officielle de presse syrienne Sana a également fait état de raids nocturnes dans le secteur. La capture de cette ville de habitants par une alliance de groupes islamistes armés, dont le Front al Nosra, branche syrienne d'al Qaïda, est un revers pour les forces gouvernementales qui ont déjà perdu Idlib le mois dernier. En prenant Djisr el Choughour pour la première fois depuis le début de la guerre civile, il y a quatre ans, les insurgés se rapprochent en effet de la province côtière de Lattaquié, d'une importance cruciale pour le régime de Bachar al Assad. R. I./Agence

7 régions La NR 5228 Mardi 28 avril I N F O S E X P R E S S Relizane Campagne de vaccination Selon la cellule de communication de l inspection générale des vétérinaires auprès de la direction des services agricoles de la wilaya de Relizane, La campagne de vaccination de cheptel contre les maladies de clavelée et la fièvre aphteuse débutera au cours de la semaine, a-t-on appris de la DSA. Pour assurer un bon déroulement de cette opération, une réunion s'est tenue récemment au niveau du siège de la Direction des services agricoles entre l'inspecteur des vétérinaires de la wilaya et les spécialistes, réunion basée essentiellement sur la bonne coordination. Il est à noter que pour le manque des doses de vaccins, toujours exprimés par les vétérinaires, le responsable de ladite institution publique a souligné qu'ils seront disponibles au cours de la semaine pour mener à bien l'opération au niveau des trente-huit (38) communes que comptent la wilaya de Relizane dont le but du bon déroulement de cette campagne ainsi que pour la réussite de cette dernière et pour mettre à l abri le grand nombre de bovins et ovins que possède les éleveurs de la wilaya de Relizane. N.-M. En dépit des efforts déployés par les responsables de la commune de Relizane pour gagner le défi du développement et assurer le minimum de commodités aux habitants, certains quartiers de chef-lieu de commune restent encore oubliés et méritent beaucoup Boumerdès,Les nerfs des automobilistes sont mis à rude épreuve dans la ville des Issers qui connaît chaque jour d interminables bouchons, lesquels provoquent le blocage de la circulation automobile, c est un véritable calvaire qu enregistre cette agglomération au quotidien. Adda-Benada (Relizane), Les résidents de la cité 58 logements, située au niveau de la nouvelle ville Adda Benada ex : Bermadia, à une dizaine de kilomètres du chef-lieu de la ville de Relizane, vivent un calvaire depuis l attribution de ces 58 logemets, à savoir de la boue à chaque averse de pluie et de la poussière. La ville des Issers étouffe plus d attention que par le passé et dans ce sens les habitants de la cité susmentionnée communément appelée Bermadia disent n avoir d autres choix que de recourir à la presse pour faire entendre leurs voix. En effet, cette cité érigée il y a plus d une douzaine d années est habitée par une centaine de familles dont la majorité avait déserté à cette époque les douars et autres coins montagneux d origine ayant bénéficié d un logement social, pour venir y s installer semble donner une impression d oubli, ses habitants déclarent que le constat est plus qu alarmant, aucun signe qui indique le moindre stade de changement et de développement, les routes qui n ont jamais bénéficié d opérations de goudronnage sont de véritables bourbiers Aïn El Hammam et autres se trouvent happés par le stress, la nervosité et les images cauchemardesques de l encombrement qui défilent devant leurs yeux! les embouteillages existent à longueur de journée et même le soir où ce grand centre urbain devient telle une ruche aux heures de pointe surtout à midi et aux environs de dix-huit heures jusqu à minuit où les differents établissements de restauration fast-food et de vendeurs de méchouis, de merguez, de poulets rôtis qui y sont installés vomissent des centaines de citoyens qui, comme une mare, se déferlent dans l artére principale en congestionnant la circulation routiére! ils stationnent comme ils veulent dans le seul but de s attabler et se rassassier sans se soucier du désagrément qu ils causent par leurs stationnements anarchiques en troisième et même en quatrième position bloquant la circulation que ce soit de nuit que de jour. Et cela dure depuis plusieurs années, en effet à l entrée du cheflieu, la chaussée est obstruée par des travaux de la nouvelle gare ferroviaire et au plein milieu du centre-ville, la circulation est ralentie par le barrage de police. Outre ces bouchons, les usagers sont contraints de subir le calvaire et dénocent cet état de fait et se déclarent «offusqués» par cette situation qui devient insupportable. Les fourgons, les bus et les mini-bus traversent le centreville et les voyageurs les prennent d assaut et forment d interminables bouchons et aussi les conducteurs de véhicules ne respectent en aucun cas le code de la route piétinant sur les réglements en circulant sur les accotements ou en sens inverse, c est-à-dire sur la gauche de la route. Le chef- lieu de la daira des Issers, dans la wilaya de Boumerdès est caractérisée par l anarchie, l insalubrité, les embouteillages et le commerce informel. Cette localité étouffe chaque jour un peu plus à cause des nombreuses stations de fourgons, de Les résidants de la cité des 58-Logements vivent le calvaire particulièrementencestempsdepluie, les habitants endurent en général un vrai calvaire et les constructions qu ils habitent ressemblent à tout sauf à des maisons, elles sont rudimentairement construites de parpaing, qui prend davantage de la grandeur mais malheureusementiln apaschangéd uniotadepuis sa création,. Côté santé, et malgré l arrivéedel eaupotabledubarragede Sidi M Hamed, elle n arrive malheureusement pas jusqu à ce quartier, le rêve de la voire couler dans les robinets ne seréaliseraquesilemiraclesurviendra. En somme, les habitants disent que leurs conditions de vie sont vraiment précairesetnécessitentuneintervention urgente pour les sortir de cet enfer qui dure depuis plus de vingt ans. N.-Malik taxis et de transport de marchandises qui n ont de stations que le nom. Les stationnements anarchiques parfois en troisième position rendent la circulation, déjà dense difficile, pour traverser cet axe routier en direction des Issers, de quelques centaines de métres il faut avoir des nerfs d acier et une forte présence d esprit, surtout pendant les journées de marché bi-hebdomadaire, mercredi pour le bétail et jeudi pour le commerce multiple. B R È V E Taourirt Ighil Un maire qui pratique l exclusion! Les villageois de Tizi El-Karn relevant de la commune de Taourirt Ighil ont organisé hier, un sit-in face à la daïra pour dénoncer écrivent-ils dans leurs déclarations communes accompagnées des listes de La ville des Issers plus connue par «lakhmisse» en rapport à son marché qui se déroule tous les jeudis. Cependant la circulation automobile et les embouteillages commencent sur l autoroute Naciria, Bordj-Menaïel et les autres localités. Kouider Djouab Retour à la production nationale (Béjaïa) Une option de qualité,le produit national reste un label de haute qualité, sécurisé en tous points durable et jouissant d une après- vente assurée, mais pourquoi donc est-il boudé!? C est une question cruciale mais qui a une réponse évidente. Il est boudé et cela remonte à l époque du monopole où sa distribution relevait d un privilège et sa descente aux enfers depuis l ouverture du marché a mis à genoux nombreuses entreprises et certaines ont connu la banqueroute. Une situation dramatique imposée depuis que le consommateur local achète le produit étranger quand bien même il est contrefait rénové et de moindre qualité. Reconquérir une place dans son marché est désormais plus que possible, au moment où le produit étranger a montré ses limites emplissant les décharges. C est à ce propos que la direction du commerce de Béjaïa en collaboration avec les chambres de l agriculture, métiers et artisans et la CCCI Soummam organisent du 26 avril au 3 mai des journées incitatives et attrayantes en vue de la consommation du produit local. Toutes les institutions commerciales vont élire domicile sous le chapiteau de la wilaya et tenteront à travers leurs politiques commerciales et un marketing à renouer avec la clientèle. Il va sans dire que tout sera mis en œuvre, rabais, facilitations à travers les ventes, installations, livraison, toute la bataille est à ce prix en un marché jusque- là déloyal au détriment du produit national mais qui veut et peut revenir, s il se mettait au diapason des faux géants d en face. A méditer. B. M.-O. VoirsurInternet signataires le comportement de leur président d APC. Un comportement qu ils jugent arrogant, maléfique étayant la preuve de la confiscation du serveur d état civil, mais aussi de tous les projets communaux?? à ce village qui est en fait le cheflieu de la commune. Un sit-in qui interpelle les pouvoirs publics en vue d agir et d apaiser cette colère omniprésente au risque de déborder. B. M.-O.

8 r é g i o n s La NR 5228 Mardi 28 avril Tipasa Les parents d'élèves sortent de leur réserve,la Fédération des parents d élèves de la wilaya de Tipasa, sous la signature de Mr Salah Dekhli, président de cette organisation, sort de sa réserve dans un long communiqué adressé aux parents d élèves après les grèves connues par le secteur de l Education nationale. «Les parents d élèves applaudissent cette reprise des cours, qui est le résultat et la récompense des efforts entrepris pour la trêve de la grève, qui a été observée par nos enseignants.», se complimentent les parents d élèves. A ce titre cette organisation «prend acte de la décision de nos professeurs de retourner à leurs établissements, lycées et collèges et de reprendre, les cours et les enseignements par l immense majorité des professeurs du secteur de l'éducation en mettant fin à une grève, qui a duré presque 45 jours et qui avait menacé sérieusement la scolarité par le risque d une année académique blanche avec toutes les conséquences que cela induit pour nos enfants», affirme en substance ce communiqué. Mr Dekhli précisera dans ce communiqué que. «Nos enfants ont connu au cours de cette période de grève, qu ils ont vécu, beaucoup de turbulences et de marginalisation, qui affectent grandement les futures générations sur lesquelles nous bâtissons nos espoirs et les aspirations de notre pays». Ce communiqué, consacré spécialement aux parents d élèves, «recommande et appelle les parents à veiller aux résultats de leurs enfants et à les encourager à obtenir un rendement effectif à l'école afin de démontrer qu il y ait une reprise ferme et sérieuse et permettre une assistance morale et psychologique de nos enfants et enfin pour leur permettre de remédier aux aléas engendrés par cette période sombre de la grève qui a certainement produit un impact négatif sur la stabilité psychologique de nos enfants qui est un élément fondamental et l'épine dorsale de l'année scolaire.» Mr Dekhli, président de la Fédération de wilaya prend à témoin le corps professoral, quant à la situation vécue par le secteur de l éducation. «Nous demandons également à nos frères et sœurs enseignants de faire preuve de sagesse et de sobriété dans l'exercice de leurs fonctions, à gérer sans passions certaines situation conflictuelles et éviter à l'aggravation des choses sachant que vous êtes en face de lourdes responsabilités d une importante population de notre société, à savoir les jeunes et les adolescents. Nous sommes convaincus que nos professeurs qui sont notre espoir pour traiter objectivement la situation afin que les leçons et les cours qui ont été raté soient récupérés.» Ce communiqué, dans un touchant appel au corps professoral se dit persuadé «que cette situation vous oblige à faire des efforts supplémentaires dans l œuvre éducative qui vous est échue. Tout ce que vous faites et tout ce que vous entreprenez, ne peut être dédom- Mois du patrimoine à Béjaïa En attendant l inscription comme ville patrimoine, Evoquer le patrimoine à Béjaia équivaut à évoquer l eau en mer, car ici le patrimoine est partout et se confond aux bâtisses, ellesmêmes construites sur un trésor patrimonial. On se souvient il y a quelques temps où la municipalité entreprenait la rénovation du marché Philippe à Sidi Touati. En voulant réaliser des fouilles pour y consolider la bâtisse, elle découvrit que le site recelait une richesse archéologique. Toute la ville deux fois capitale est en fait un musée à ciel ouvert et bien d autres prévus en visites. Tiklat, Tubusuptu, Aqueduc, Cippe, Casbah, Sidi Touati, remparts, portes (fouka, sarazine), autant de sites auxquels on peut y ajouter les récentes gorges de Kherrata, Bir Slam que la mémoire est en appel en magé qu avec la récompense de Dieu Tout-Puissant», affirme Mr Dekhli, qui estime que «Grâce à cet appel, nous espérons que les syndicats de nos enseignants feront prévaloir l'intérêt de l'élève par-dessus tout, afin que prime la sagesse dans le traitement des choses, parce que cette grève est une période sombre vécue par la société dans son ensemble. Nous saluons également les efforts déployés par chaque partie qui a cherché à résoudre ce dilemme, même en partie, et nous demeurons convaincus que des progrès seront enregistrés et nous nous réjouissons de ce qui est foncièrement bon pour nos enfants parce que nous sommes confiants dans la conscience et l abnégation de tous les algériens épris de leur patrie pour un meilleur avenir pour les générations futures. Chaque retard dans les cours devient une obsession qui menace la stabilité psychologique de l'apprenant, et diminue le rêve et les espoirs de millions d élèves et de parents», conclut le communiqué de la Fédération des parents d élèves. Mohamed El-Ouahed vue d un leg à la postérité. La diffusion des films, tables rondes, et deux opérations de rénovations peuvent être visités aux niveaux du vieux palais et de la Casbah deux lieux de mémoires qui collent à la ville et mitoyens du théâtre qui est lui même un chef-d œuvre inscrit comme œuvre patrimoniale à sauvegarder. Avec ses 12 sites classés, 14 inscrits, autant admis à restauration et enfin une quinzaine recensés et nombreux restent encore dormants! Le mois du patrimoine revient encore cette année sous le slogan «patrimoine et territoire» avec beaucoup de nouveautés un fort appui pour les lieux historiques, des restaurations pour des sites de hautes valeurs, un programme riche qui entamés avec le mois et assurément en débordera. Une exposition permanente sur un patrimoine culturel de la mémoire nationale, la bataille d amass??e,, le camp de la marine, tourneaux Bourbâatache (des lieux de sinistres mémoire) mais aussi la maison du congé (Ifri) et Fert Moussa. Chaque contrée, chaque quartier dispose de son monument et nombreux n ont pas encore livré tous leurs secrets. En remontant de la place du 1er novembre, vers la vieille ville, tout est monument et devrait être inscrit si ce n est pas en vue d un patrimoine à classer, ce serait pour une action de rénovation. La ville baptisée perle du Maghreb le vaut bien. Une action d urgence sous peine de voire les lieux tomber en ruine. B. M.-O. Guelma : personnes ont visité la wilaya en 2014 Pas moins de personnes, dont étrangers de différentes nationalités, ont visité la wilaya de Guelma tout au long de l année 2014, a-t-on appris, dimanche, auprès des services de la wilaya. (Photo > D. R. ) Béjaïa : 70 exposants pour inciter à la consommation du produit national Plus de 70 exposants, entre producteurs, artisans et prestataires de services, ont pris part, dimanche à Béjaïa, à l ouverture d un salon dédié aux produits locaux sous le thème «Consommons algérien», a-t-on constaté. (Photo > D. R.) Transport ferroviaire : une étude pour réaliser une ligne Djelfa-Touggourt Le ministre des Transports, Amar Ghoul, a annoncé, dimanche, à Djelfa, le lancement d une étude de faisabilité pour la réalisation d une ligne ferroviaire qui reliera la wilaya à Touggourt, dans la wilaya d Ouargla. (Photo > D. R. ) Batna : la caravane «Khawa fi koul mken» observe une halte La caravane de jeunes «Khawa fi Koul Mken» (frères en tous lieux), regroupant des artistes, des sportifs, des universitaires et des comédiens de différentes régions du pays. (Photo > D. R. )

9 s o l i d a r i t é La NR 5228 Mardi 28 avril morts depuis début 2015 Répondre aux drames de la migration en Méditerranée,Le HCR a déclaré qu'en avril, les drames de la migration en Méditerranée avaient causé plus de décès pour environ personnes ayant déjà effectué la traversée depuis début Ce sont les symptômes d'une «immense tragédie qui s'intensifie» et qui se joue aux frontières du sud de l'europe. Les traversées en bateau résultent d'un phénomène de migrants, mais aussi de réfugiés qui représentent la moitié de la population ayant traversé la Méditerranée en 2014 en quête de refuge après avoir fui les guerres et les persécutions. Les réfugiés ayant fui la guerre doivent bénéficier d'alternatives à la traversée de la Méditerranée à bord de bateaux de passeurs», a indiqué Adrian Edwards, por te- parole du HCR, aux journalistes à Genève. Concernant les mesures annoncées à Luxembourg et à Bruxelles cette semaine, le HCR estime qu'elles sont une première étape importante vers une action européenne collective, la seule approche envisageable pour gérer un problème de nature transnational et à grande échelle. Nous sommes prêts à travailler étroitement avec l'ue et ses États membres sur la base de certaines des mesures annoncées. Adrian Edwards a indiqué que le HCR se félicite tout particulièrement que le financement des opérations maritimes conjointes soit triplé ainsi que des assurances transmises lors de la conférence de presse post-sommet sur le fait que ces opérations seront dotées d'une capacité, de ressources et d'une portée similaires à l'opération Mare Nostrum. Le plus important est de sauver des vies, y compris lors de la recherche et Les réfugiés ayant fui la guerre doivent bénéficier d'alternatives à la traversée de la Méditerranée à bord de bateaux de passeurs. du sauvetage au large des côtes libyennes d'où proviennent la plupart des appels de détresse. L'opération italienne Mare Nostrum pour la recherche et le sauvetage a été lancée en octobre 2013 après des pertes en vies humaines lors de deux naufrages dans le sud de la Méditerranée. L'opération avait permis de sauver personnes avant qu'elle ne soit cessée à la fin Elle a été suivie par d'autres opérations moins efficaces. Environ personnes auraient péri en mer cette année, y compris 800 après le naufrage d'un bateau le week-end dernier. Il reste à approfondir les autres mesures annoncées cette semaine en matière de réinstallation, de transfert et de facilitation pour l'accès à la protection internationale en Europe par d'autres voies juridiques. «Selon l'expérience du HCR, nous savons que sans alternative réaliste et substantielle pour les personnes en quête de sécurité, l'intensification nécessaire des efforts internationaux pour la répression contre les passeurs et les trafiquants demeurera peu efficace», a déclaré Adrian Edwards. L'engagement vis-à-vis des pays tiers devra aller au-delà des programmes de financement et du renforcement des capacités d'application de la loi. Davantage doit être fait pour éliminer les causes profondes poussant les personnes à fuir, et pour aider plus efficacement les gouvernements dans la protection des réfugiés et autres, en assurant le plein respect des droits humains. «Avec la prochaine mise en œuvre de ces mesures par les institutions de l'ue et des États membres ainsi que le travail de la Commission sur le développement d'un Agenda européen pour les migrations, le HCR appellera à élargir l'éventail des mesures proposées, et à adopter un plan global garantissant les principes d'humanité, de solidarité et de respect des droits humains», a indiqué Adrian Edwards. En fin de compte, ce qui attestera du succès de ces mesures, ce sera la baisse des pertes en vies humaines, l'accès effectif à la protection en Europe sans devoir traverser la Méditerranée, et un régime d'asile européen commun qui soit efficace et qui respecte ses engagements de solidarité et de partage des responsabilités. Le HCR intensifie sa propre réponse à cette crise et nous sommes prêts à travailler en collaboration avec nos partenaires européens. C. P.

10 c a t a s t r o p h e Séisme au Népal La NR 5228 Mardi 28 avril Le Népal, terre de préoccupantes menaces sismiques Katmandou, dans la terreur et le chaos Après deux jours de terreur, ils fuient la capitale népalaise, défigurée mais surtout instable. Depuis le séisme de magnitude 7,8 qui a frappé le Népal samedi 25 avril, de puissantes répliques menacent maisons et immeubles. Des familles entières, selon les secouristes, sont encore sous les décombres. Des quartiers, privés d électricité. La plupart des habitants ont passé la nuit dans le froid, sous les averses. Le dernier bilan provisoire fait état de plus morts et plus de blessés dans tout le pays. C est le séisme le plus violent qu ait connu le Népal depuis Les secousses ont été ressenties du Bangladesh au Pakistan en passant par le Tibet et l Inde, où 59 habitants sont morts. Partout, l inquiétude est palpable. Dimanche à l aube, au milieu de couvertures, des cantines cabossées et des réchauds à gaz éparpillés sur le sol poussiéreux, la famille Hirachan attend toujours un signe de vie de l un de ses siens, Paras. La veille à la mi-journée, quelques heures après le tremblement de terre, ce dernier a réussi à parler à sa famille avec son téléphone portable alors qu il était prisonnier des décombres avec sa mère. «Sa voix était étouffée, mais il avait l air de bien se porter. Ils sont tout proches de nous maintenant», se rassure alors sa tante devant l hôtel de cinq étages réduit en miettes, dans un faubourg de Katmandou. Les visages de la famille Hirachan sont fermés, leurs yeux rougis de fatigue, mais ils gardent espoir. Derrière eux, des badauds, retenus par un cordon de sécurité, sont venus assister au spectacle. Les ambulances de la ville sont devenues des corbillards, transportant surtout des cadavres «Vous allez les laisser mourir?» Les équipes d intervention spécialisées sont occupées ailleurs, dans l un des innombrables bâtiments en ruine qui parsèment la ville de plus de habitants. C est donc un agent chargé du trafic qui s est improvisé responsable des opérations de secours dans l hôtel effondré ou plutôt, un «officier» qui gère le trafic, comme en attestent les deux étoiles dorées cousues sur sa chemise et ses épaulettes bleues. Une pelleteuse déblaie les gravats et une dizaine de militaires prêtent mainforte. Soudain, un homme perché au-dessus des ruines hurle, en agitant les bras. Il réclame des gants en plastique. L homme est vite rejoint par des militaires. Une heure plus tard, Sukmaya Hirachan et son fils Paras sont sortis des gravats. Leurs corps sans vie, serrés l un contre l autre, sont raides, pliés par le poids des décombres. Ils sont posés sur de grands cageots en bois, puis photographiés. Elle, avec ses lunettes intactes et son chignon à peine défait ; lui, le bras suspendu en l air, tous deux recouverts d une poussière blanche, comme un linceul. Un policier va chercher à la hâte une bannière publicitaire récupérée dans les décombres d un magasin pour les recouvrir, avant que la bâche ne soit finalement emportée par le vent. Leur famille est mise à l écart de force par la police. Elle s en va sangloter et hurler son désespoir dans un petit terrain vague à côté. Une autre femme éclate en sanglots et s agrippe à l uniforme de l «officier de circulation» : «Et mes deux enfants, vous allez les laisser mourir?» Ce matin encore, cette mère a entendu son fils crier «maman!» à plusieurs reprises dans le bâtiment d à côté. «On n a qu une pelleteuse, il fallait choisir entre l hôtel et le bâtiment voisin», tente de se justifier un secouriste. L hôtel a été choisi car il abritait davantage de victimes. Il n y a pas que les secouristes qui sont submergés, à Katmandou. Tous les hôpitaux débordent de patients, allongés sur des matelas posés sur le sol, ou sur des lits installés dehors. Parcs transformés en camps de réfugiés «Nous manquons de moyens et de médecins, et les répliques du tremblement de terre nous compliquent la tâche. A la moindre secousse, tous nos patients nous supplient d arrêter l opération «Mieux vaut vivre dehors, à l écart du danger. De toute façon, on n arrive pas à dormir la nuit avec la peur», témoigne Vivek, adolescent réfugié dans un parc de Katmandou en cours pour pouvoir sortir», explique le docteur Sanjay Bhattachan, qui est venu offrir son aide au Bir Hospital. A l entrée de cet hôpital public, un système de triage a été mis en place où les blessés sont classés en «vert», «orange» ou «rouge», en fonction de l urgence des soins dont ils ont besoin. Au cours de la journée de dimanche, le nombre d admissions a considérablement diminué. Les ambulances de la ville sont devenues des corbillards, transportant surtout des cadavres. Les premiers blessés, évacués par hélicoptères depuis la vallée du Népal, sont arrivés dimanche, mais au comptegouttes. Leurs témoignages ne sont pas rassurants. L un décrit son village, situé proche de l épicentre du séisme, à environ 70 km de la capitale, complètement rasé, avec 400 maisons à terre et seulement 5 encore debout. L Inde voisine a envoyé au Népal plusieurs hélicoptères pour accélérer l évacuation des victimes. Certaines routes sont restées fermées et les autorités craignent des glissements de terrain. La famille Hirashan préfère compter sur le soutien de sa communauté, les Marha Thakali, issue du village de Markha, pour acheminer les corps de la mère et de son fils. Un pick-up vient d arriver pour les transporter vers une salle, utilisée par la communauté pour les mariages et les fêtes. Mais le véhicule s arrête au bout de quelques centaines de mètres. Une marée humaine envahit la route. Le sol tangue comme un bateau roulant sur des vagues. Un séisme de 6,4 sur l échelle de Richter vient à nouveau de frapper la capitale. La population redoute un tremblement de terre pire encore dans les jours à venir. A la moindre secousse, les habitants s éloignent en panique des maisons restées encore debout. Le Népal est malheureusement coutumier des soubresauts destructeurs de la croûte terrestre. Alors que le pays est encore plongé dans le chaos par la violente secousse qui, samedi 25 avril au matin, a ravagé la vallée de Katmandou, il vit sous la menace d un séisme annoncé de beaucoup plus grande ampleur encore. Cette extrême instabilité de la lithosphère a pour origine ce que les scientifiques nomment le «mégachevauchement himalayen». Il s agit de l affrontement entre, au sud, la plaque tectonique indienne et, au nord, la plaque eurasienne, dont le massif himalayen constitue la bordure. Le processus a commencé voilà quelque 100 millions d années, lorsque le souscontinent indien s est définitivement détaché du supercontinent Gondwana (qui réunissait autrefois l Antarctique, l Amérique du Sud, l Afrique, l Australie et l Inde), pour dériver vers le nord, en direction du continent asiatique. C est la collision titanesque entre les deux blocs continentaux, voilà un peu plus de 50 millions d années, qui a donné naissance à la chaîne de l Himalaya. Aujourd hui, décrit Pascal Bernard, sismologue à l Institut de physique du globe de Paris (IPGP), la plaque indienne continue de s enfoncer comme un coin, sur un plan incliné, sous la plaque eurasienne dont elle provoque l élévation. Ce chevauchement, dont la vitesse s est beaucoup réduite depuis le télescopage des deux masses continentales, se poursuit désormais à une vitesse de l ordre de 2 centimètres par an.

11 culture La NR Mardi 28 avril Salle Ibn-Zeydoun Concert de Ray Lema,L Agence algérienne pour le rayonnement culturel, célèbre la «Journée internationale du Jazz» avec Ray Lema «African-Jazz», le jeudi 30 avril 2015, à partir de 19h, à la salle Ibn Zeydoun. Le jazzman Ray Lema s est déjà produit pour la première fois en Algérie en 2009 dans le cadre du Festival culturel panafricain. Ray Lema est né au Congo. À l âge de 11 ans il rentre au petit séminaire des pères blancs. Il veut devenir prêtre mais le destin en décidera autrement. À leur arrivée, les enfants doivent passer des tests d aptitude, on remarque vite les dispositions naturelles du jeune Lema pour la musique et un père belge décide de l initier à l orgue, puis au piano. Ses études de séminariste s accompagnent dès lors des chants grégoriens, de Mozart et de Chopin. Il sert la messe pendant quelques années sur un orgue à soufflet «où il fallait pédaler dur». Il a 14 ans quand le Congo Belge prend son indépendance et redevient juste le «Congo» de Patrice Lumumba, puis le «Zaïre» de Mobutu. Ray Lema quitte le séminaire et intègre plus tard l Université de Kinshasa où il poursuit des études de chimie. Les pianos étant introuvables au Zaïre, Il apprend à jouer de la guitare et découvre les Beatles, Hendrix, Django Reinhard et les Jazzmen américains. Il quitte ensuite l Université sur un coup de tête pour entrer comme guitariste dans le groupe d une vedettekinoise, Gérard Kazembe. Il découvre alors les nuits de Kinshasa et croise les grands de la musique congolaise qui font à l époque danser toute l Afrique tels que entre autres Tabu Ley Rochereau, Kabassele. En 1974, Ray Lema est nommé Directeur Musical du Ballet National du Zaïre avec pour mission de recruter et diriger l ensemble des musiciens traditionnels qui doit accompagner les danseurs du Ballet National, représentatifs de toute la diversité et la richesse du pays. Cette expérience changera sa vie et sa vision de la musique pour toujours. Il sillonne le pays dans toutes les directions, de la forêt Équatoriale au Kivu, du Bas Congo au Katanga en passant par les régions du Kasaï, à la recherche des maîtres musiciens du Congo. Ray Lema découvre ainsi la science et la magie des roues rythmiques traditionnelles. Il sera initié par les Anciens et deviendra Maître Tambour. Après un profond désaccord avec la Présidence de Mobutu, il répond à l invitation de la Fondation Rockfeller en 1979 et part aux USA. Il ne retournera au Zaïre, devenu entre temps la République Démocratique du Congo, que 30 ans plus tard. Le départ pour les États-Unis marque également le début d une brillante carrière internationale. Il s établit finalement en France en 1982, où il réside depuis lors.ray Lema se fait connaître dans le milieu de la World Musique des années 80 qui découvre alors les Musiques Africaines. Il réalise diverses collaborations qui enrichiront ses compositions et son univers musical : de Stewart Copeland (ex-batteur de Police) aux Voix Bulgares, en passant par les Tyour Gnaoua d Essaouira et l Orchestre de chambre en Suède, ou encore au Brésil avec le chanteur et compositeur Chico César et plus récemment en soliste invité de l Orchestre Jazz Sinfônica de Sao Paula. Cette quête inlassable de l Autre donne à Ray Lema un profil tout à fait inclassable. Il a publié une vingtaine d albums, tous différents les uns des autres mais marqués cependant par un langage musical très personnel, témoins des rencontres de cet étonnant musicien-voyageur et éternel étudiant ainsi qu il aime à se définir. Il a reçu plusieurs prix et distinctions pour l ensemble de sa carrière, dont un Django d Or et un Grand Prix Charles Cros de la musique Ray Lema compose régulièrement pour le cinéma et le théâtre. Il a établit au fil des ans une collaboration régulière avec Jean-Louis Martinelli pour lequel il signe la bande son de plusieurs pièces : Médée (Grand Prix de la Critique pour la Musique), Ithaque, et «ne Nuit à la présidence». L enseignement musical en Afrique reste une de ses priorités, parrain et initiateur du projet de l Université Musicale Africaine UMA, Ray Lema se bat pour l établissement d une école panafricaine de Musique supérieure en Afrique. Il est aussi le porte-voix du projet l Histoire Générale de l Afrique de l UNESCO dont le contenu simplifié devra servir de base pédagogique pour les écoles primaires et secondaires en Afrique. En concert, Ray Lema se produit en piano solo, en quintet, formation de son dernier album, le «VSNP- Very Special New production (sorti en janv.2013 et récompensé d un Grand Prix Charles Cros 2013), ou dans une formation de trio vocal avec Fredy Massamba et Ballou Canta, accompagné à la guitare acoustique par Rodrigo Viana, le Nzimbu Project (sortie album prévue février 2015). Toujours ouvert à de nouvelles rencontres, on le retrouve partageant la scène avec des formations symphoniques telles que le Jazz Sinfônica de São Paulo (Brésil), l Orchestre Universitaire de Brest (France), l Orchestre Symphonique de Wuhan (Chine) ou en novembre 2014 avec l Orchestre Symphonique de Salvador de Bahia sous la direction du Maestro Carlos Prazeres. Lamia S. Le soliloque au fil du temps Monologue ou faux dialogue,le vécu collectif donne à mieux comprendre ce que soliloque veut dire, aujourd hui, avec les moyens de communication modernes par rapport à l ancien temps où la parole était le seul support pour le message verbal. La communication est quelque chose de vital pour l équilibre psychologique de l homme. Lorsqu on assiste au déroulement des réunions publiques, chacun essaie de mettre en valeur sous le prétexte d avoir la parole facile et même s il n apporte rien d enrichissant. Ceci pour dire que ceux qui monopolisent la parole ne sont pas toujours les meilleurs. Parmi les participants à un débat, il y en a qui participent peu tout en étant d un grand intérêt par le contenu de leur intervention, d autres ne communiquent pas, par timidité maladive même s ils ont d excellentes idées. Parler seul n étonne plus personne aujourd hui On voit chaque jour dans la rue ou les transports publics, les salles d attente, des individus qui élèvent la voix pour parler à distance sur des sujets divers. Et on ne les écoute plus tant ils sont nombreux. C est le résultat du perfectionnement du téléphone portable pourvu d un dispositif appelé le «kit oreillettes» permettant d installer des oreillettes dans ses oreilles liées à l aide de fil à son portable dissimulé dans une poche. Les consommateurs de téléphone parlent sans limite grâce aussi à des avantages offerts par quelques opérateurs téléphoniques, consistant en des réductions appréciables des tarifs pour de longues communications. Le paradoxe est qu il s agit là d une nouveauté qui n attire plus l attention tant nous en sommes à la banalisation si bien qu aujourd hui un voyageur peut avoir en face de soi une personne parlant à haute voix à quelqu un pouvant se retrouver à des centaines ou à des milliers de kilomètres de sa banquette. Tel est le fruit du progrès des années Il reste à vérifier si toutes les communications méritent d avoir lieu car en les écoutant attentivement on finit par se rendre compte qu il n y a rien à retenir d intéressant. Ce n est que du bavardage inutile qui traduit l idée de médiocrité culturelle. Les protagonistes de communications par téléphone mobile très nombreux sont apparemment, des gens qui ont soif de parler. Sur des centaines de portables écoutés parce qu on s est trouvés à leur proximité, les échanges portés sur des sujets du quotidien le plus banal : le manger, les vêtements, les relations, parfois les sentiments, le travail, les maladies des voies respiratoires comme l angine et la grippe, les vols et agressions sont là des sujets dominants. On n a jamais entendu quelqu un, même parmi les étudiants, parler de recherches scientifiques, de romans lus, de rendez-vous pour une soirée théâtrale, de critique d art cinématographique ou pictural. Ça serait une perte de temps et d argent. Mais de temps à autre, on entend des mots techniques concernant les nouveaux portables à multi options, les web cam, 4 G. Voilà les faux ou semblants de soliloques, version moderne de cette deuxième décennie du 21ème siècle et qu on côtoie par centaines dans la journée et dont la fonction est de faire partie d un décor monotone. Les exemples qui ont le plus attiré notre attention, ont eu pour seul effet de nous faire rire. Une fois, un jeune tiré à quatre épingles parlait d argent à rembourser, une bagatelle de 50 millions que son correspondant réclamait à cor et à cri. La communication qui était faite de supplications multiformes suivies d insultes, avait duré une heure. Une autre dont quelqu un se rappelle bien est une recette de cuisine dictée par téléphone, d un fauteuil de train, à Zoulikha qui avait fait part de son embarras. Cela portait sur le mode de cuisson des spaghettis. Et que de communications sont tombées dans l oubli! parce qu intéressantes et dépourvues de toute notion culturelle. Soliloquer dans les temps anciens suscitait le rire ou la curiosité Parler seul, il y a de cela vingt ans, à haute voix comme on le fait aujourd hui avec le portable, ne pourrait qu attirer l attention de tout le monte. Tout le monde écoutait en doutant de l équilibre mental de l auteur du monologue. Les fous, seuls pouvaient parler à eux-mêmes, malgré eux parce qu ils étaient livrés à leur triste sort. Un témoin nous rapporte l histoire d un soi-disant déséquilibré mental, considéré par tout comme tel, alors qu en réalité, il ne l était pas. Il s était lui-même confectionné un appareil téléphonique à partir d un gros aimant attaché à une boussole et à d autres accessoires hétéroclites. Quand il téléphonait, c était pour les autres un spectacle lui demandait de contacter un des siens qui se trouvait ailleurs, parfois en Europe ou dans un autre continent. Le fou prenait la peine de prendre son appareil pour appeler longuement par son prénom la personne à toucher en lui demandant de revenir vite à la maison avec les valises bien emplies de tout ce qui manquait au pays. Pendant la durée de l appel qui n allait jamais au delà de l appareil et qui n était qu un simulacre de téléphone, tout le monde riait aux éclats. Quant à lui, jamais il ne s emportait. Mais il n y avait pas que les malades mentaux qui soliloquaient, d autres catégories d individus éprouvaient du plaisir à se parler sans se soucier du qu en dira-t-on ou des réaction des gens qui pouvaient le croiser. Très souvent, on voyait passer un vieux monté sur un âne et se parlant à lui-même. On dit vieux parce que c est dans le troisième âge qu on peut trouver ce genre de comportement. Au delà d un certain âge, ils se sentaient, hommes ou femmes, esseulés et comme le besoin de parler est un besoin biologique, ils parlent et dans un langage relevé pour se soulager, se sentir m oins seuls, avoir quelque réconfort. «C est dans cet état de monologue interminable que j ai rencontré un vieux fellah qui passait à dos de mulet. Il parlait normalement en imaginant des interlocuteurs potentiels lui apportant de l eau à son moulin». une fois, c était un sourd qui parlait seul dans une forge, face à l enclume, pensant que le forgeront travaillait encore, alors qu il était parti chez lui. Le vieil homme était si sourd qu il n entendait pas les coups de marteau qu s abattaient sur le fer. Donc, on n était pas en face d un cas pathologique comme ce berger qui s était acquis la renommée de parler à la vache, comme s il s adressait à une personne. Il avait été surpris par des curieux dans son drôle de monologue. Une vieille qui avait entendu sa voix l avait pris pour un revenant ou un fantôme. Elle donna l alerte et des gens étaient venus à la hâte voir la scène. Ils en étaient médusés. Boumediene Abed

12 s a n t é La NR Mardi 28 avril I N F O E X P R E S S Lutte contre le diabète Certains aliments peuvent aider Il existe de nombreux moyens de lutter contre le diabète. Tout d'abord en modifiant son alimentation. Il faut diminuer l'apport de sucre et graisse. Cependant certains aliments sont bénéfiques à la lutte contre le diabète. Les fibres, sont-elles bénéfiques? Pourquoi est-ce que le cabillaudépinard est un excellent plat? D'abord, parce qu'il est désormais certain que l'abus de viande rouge et de charcuterie favorise le diabète de type 2. De nombreux travaux l'ont prouvé, de même qu'ils démontrent l'inverse : pour ceux qui en mangent trop, diminuer la viande rouge, notamment en consommant davantage de poisson, réduit immédiatement le risque. En France, l'étude Monica a constaté que 23,5% des hommes de 45 à 64 ans souffraient d'insulinorésistance, et que ce taux atteignait 29% pour ceux qui mangeaient le moins de poisson et de fruits de mer. Conclusion : «La viande rouge a sa place, mais pas plus de deux fois par semaine, résume le Dr Jean-Michel Lecerf. Les apports en protéines seront complétés par de la viande blanche, deux à trois fois par semaine, du poisson deux fois par semaine, et des œufs, une fois par semaine. Abdelmalek Boudiaf «Il est impératif de développer l hospitalisation et les soins à domicile», Le ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, Abdelmalek Boudiaf, a mis l accent, dimanche à Médéa, sur l impératif de développer davantage l hospitalisation et les soins à domicile. B O N À S A V O I R «Le développement des soins à domicile mettra définitivement un terme au phénomène de malades ambulants», a-t-il expliqué, lors de son inspection de l hôpital Mohamed-Boudiaf, dans le cadre de sa visite de travail dans la wilaya. M. Boudiaf a estimé qu il était temps de «tourner la page du malade ambulant, contraint d effectuer des allers-retours interminables au niveau des structures sanitaires, sans qu il puisse bénéficier de soins ou de prise en charge appropriée». Il a, à cet effet, exhorté l ensemble des professionnels de la santé à s impliquer dans la mise en place d un système d accompagnement, à domicile, au profit des malades, notamment ceux issus des zones enclavées ou souffrant de pathologies chroniques. «Nos structures sanitaires doivent être, dorénavant, capables d assurer une bonne prise en charge du malade, de son admission, jusqu à sa sortie de la structure de soins», a-t-il ajouté, insistant sur la nécessité d aller vers un système de prise en charge médicale «plus moderne, susceptible de garantir des soins de qualité et moins contraignants pour le malade». Le ministre, qui s est rendu successivement au niveau des hôpitaux de Berrouaghia, Aïn-Boucif, Chellaletel-Adhaoura et Beni-Slimane, a mis l accent sur l aspect de gestion, déplorant, à cet égard, «le peu d intérêt qu accordent certains gestionnaires d établissements de santé au volet financier». Il a, dans ce sens, appelé les gestionnaires des établissements hospitaliers à opter pour une «gestion cartésienne», méthodique et rationnelle, et capable d assurer l équilibre financier de l établissement et de lui éviter des difficultés de trésorerie pouvant influer négativement sur son bon fonctionnement et des prestations qu il Plus de 150 spécialistes au congrès maghrébin sur la chirurgie infantile à El-Oued Plus de 150 spécialistes prennent part à la 14 e édition du congrès maghrébin de chirurgie infantile, ouverte dimanche après-midi à la maison de la culture Mohamed Lamine-Lamoudi, à El-Oued. Cette rencontre scientifique de trois jours, à laquelle prennent part un panel de praticiens spécialistes nationaux, de Tunisie et du Maroc, prévoit l animation d une série de communications ayant trait à la santé infantile et les pathologies afférentes, notamment néonatales. Les participants auront, à cette occasion, à examiner diverses questions s articulant autour de trois thèmes d étude, la maladie de Hirschsprung viscéral (affection du gros intestin), la correction des interventions chirurgicales pédiatriques liées à l urologie, dont la pyéloplastie ou la jonction pyélo-urétérale, et les maladies orthopédiques, dont l ostéo-arthrite et l ostéomyélite. Selon le président de l association de chirurgie infantile (partie organisatrice), le Pr. Zinedine Soualili, cette rencontre académique maghrébine, coïncidant avec la 33 e édition du congrès national de chirurgie infantile, vise la formation théorique et pratique des praticiens, à la faveur de conférences spécialisées et visioconférences, sur les avancées en matière de recherches médicales dans les domaines du diagnostic et de la chirurgie. est censé assurer aux patients. M. Boudiaf a affirmé que son département ministériel œuvre actuellement à la modernisation de l outil de gestion de façon à rendre les structures sanitaires plus performantes en les dotant d un programme de gestion «qui puisse garantir leur équilibre financier et leur permettre d assurer de meilleures prestations sanitaires». Prématurés Quand le lait maternel protège les bébés contre une maladie intestinale grave, L'entérocolite nécrosante peut toucher les nourrissons prématurés et peut s'avérer grave... Des chercheurs américains de l'université John-Hopkins de Baltimore affirment que «l'allaitement (le lait maternel, donc) pourrait être efficace dans la prévention de l'entérocolite nécrosante», une maladie grave de l'intestin dont souffrent les nouveauxnés prématurés et qui peut être mortelle. Tentant de trouver un remède à cette maladie, qui se caractérise par une destruction des tissus et muqueuses de l'intestin (nécrose), ces chercheurs ont donc effectué une série de tests sur des souris. Travaux qui viennent d'être publiés dans la revue Mucosal Immunology. Le lait maternel, riche en facteur de croissance épidermique Les chercheurs ont observé qu'une protéine, la TLR4 qui est chargée, entre autres, de réguler le développement intestinal du nourrisson, jouait un rôle important dans la formation de ces nécroses. Ainsi, lorsque cette TLR4 se retrouve face à une bactérie, elle interrompt l'approvisionnement en oxygène, ce qui entraîne cette perte de tissu de la muqueuse intestinale parfois fatale au nouveau-né. Ils ont alors étudié de plus près des cellules intestinales non matures qu'ils ont confrontées à une bactérie provocant les nécroses. C'est alors que celles qui avaient été traitées avec du lait maternel, riche en facteur de croissance épidermique (EGF), présentaient un taux plus bas en TLR4. Autrement dit, le lait maternel bloquerait donc l'action de la protéine TLR4, facteur de l'entérocolite nécrosante.

13 s p o r t La NR 5228 Mardi 28 avril Ligue des champions (8 e de finale) L USM Alger se prépare au match face à l AS Kaloum E N D E U X M O T S Championnat d Afrique d athlétisme Quatre médailles pour les cadettes algériennes,l USM Alger a entamé depuis hier, ses préparatifs pour le match face aux Guinéens de l AS Kaloum dimanche prochain à Bamako en huitièmes de finale (retour) de la Ligue des champions d Afrique de football, en effectuant ses séances d entraînement au niveau du Centre technique national (CTN) de Sidi Moussa, a appris l APS auprès du club de Ligue 1. Les gars de Soustara ont en tête la compétition africaine. (Photo > New press) C est l entraîneur allemand de l équipe, Otto Pfister, qui a exigé que l on mette un terrain en gazon naturel à la disposition de ses joueurs, vu que la deuxième manche face à l AS Kaloum aura lieu sur une pelouse en herbe. Les Rouge et Noir de la capitale sont habitués à s entraîner sur la pelouse synthétique de leur stade fétiche d Omar-Hamadi (Bologhine). Pfister avait d ailleurs déclaré en conférence de presse à l issue du précédent match de son équipe face au MC Alger (0-0) samedi dernier dans le cadre de la 26 e journée du championnat qu une préparation «sur un terrain en gazon naturel s impose». C est la troisième fois que la Fédération algérienne de football (FAF), qui gère le CTN, met cette infrastructure, quartier général des sélections nationales, à la disposition d un club de Ligue 1. L ES Sétif avait préparé dans cette même enseigne la finale de la Ligue des champions d Afrique de 2014 ainsi que la Supercoupe d Afrique, qu elle a remportée en février dernier face aux Egyptiens d Al-Ahly. L USMA, éliminée en huitième de finale de la Coupe d Algérie et qui a hypothéqué ses chances pour conserver son titre de champion d Algérie (5 e au classement), mise sur une qualification à la phase de poules de la prestigieuse compétition des clubs pour sauver sa saison. Mais sa mission s annonce difficile face à l AS Kaloum, qu elle avait battue à l aller avec un score étriqué (2-1). «Nous allons jouer dans des conditions difficiles, notamment sous une chaleur de plomb qui avoisine les 42 degrés. Nous devons donc bien préparer cette deuxième manche face à une équipe qui a montré de belles dispositions lors de la première rencontre», a prévenu Pfister à l issue du derby algérois. L AS Séminaire sur la communication dans le sport à Oran Un facteur important pour la professionnalisation de toutes les disciplines,les participants à une conférence sur la communication sportive ont soutenu, dimanche à Oran, Tennis que ce support est important pour le développement du sport algérien et sa promotion. Coup d envoi du 6 e circuit ITF juniors à Tlemcen,La sixième édition du circuit ITF juniors de tennis garçons et filles a démarré, dimanche après-midi sur les courts de tennis de Mansourah (Tlemcen). Initiée par la Fédération algérienne de tennis (FAT) en collaboration avec la ligue de wilaya, cette manifestation sportive regroupe, une semaine durant, près de 90 participants de 24 pays (Maroc, Tunisie, Egypte, Lituanie, Botswana, Pays-Bas, Australie, Malawi, Afrique du Sud, Autriche, Angleterre, Serbie, Suisse, Italie, Allemagne, Russie, France, Bulgarie, Gabon, Slovaquie, Serbie, Canada, Inde, Espagne et Algérie). La journée du samedi et la matinée de dimanche ont été consacrées aux phases préliminaires jouées, selon un calendrier réservé aux non-classés, a indiqué le vice-président de la FAT et directeur du tournoi, Mohamed Bessâad. Ce circuit ITF permet d améliorer le classement mondial ITF des joueurs, selon le même responsable qui a souligné que tout l espoir algérien repose sur la joueuse Inès Ibbou qui a décroché dernièrement le titre de championnat africain junior. Il est prévu le déroulement des demifinales et de la finale le 2 mai prochain, et le tournoi sera clôturé par une cérémonie de remise de médailles et de coupes aux vainqueurs. En marge de ce tournoi co-organisé par la direction de la jeunesse et des sports et les trois APC du grand Tlemcen (Tlemcen, Chetouane et Mansourah), des exhibitions folkloriques sont animées au niveau des courts par des troupes locales et une virée est programmée à des sites touristiques que recèle la capitale des Zianides. La communication a un rôle important dans l amélioration du climat au sein des clubs algériens pour leur développement, ont-ils expliqué lors de cette rencontre organisée par le département des sciences de la communication et de l information de l université d Oran. Dans ce cadre, le doyen des journalistes sportifs algériens Benyoucef Ouadia a indiqué que parmi les causes de dégradation du sport algérien, il y a le manque de communication au sein des fédérations, des clubs et même entre les joueurs. La bonne communication aide, selon l intervenant, à réaliser des résultats, concrétiser les objectifs tracés et à assumer les rôles et les tâches menant à la victoire avec la coopération de tous. Le journaliste Mohamed Merzougui a estimé, pour sa part, que la communication est extrêmement nécessaire pour la stabilité dans le domaine du sport, ajoutant que la mauvaise communication pourra avoir des répercussions graves sur les clubs et l environnement sportif. «La plupart des équipes, qui n adoptent pas la communication soit entre joueurs eux-mêmes, entre entraîneur et joueurs, aboutissent à une situation Kaloum accueillera l USMA à Bamako, étant donné que la Confédération africaine de football interdit le déroulement des matchs internationaux en Guinée en raison du virus Ebola qui touche ce pays. L heureux qualifié à la fin du match de dimanche prochain prendra part à la phase de poules, tandis que le perdant sera reversé en Coupe de la Confédération en disputant les huitièmes de finale-bis. L USMA se rendra à Bamako jeudi prochain sur un vol régulier. d incompréhension et de conflits reflétant sur les résultats, et le public exprime son insatisfaction par différentes moyens dont la violence», a-t-il souligné. L entraîneur du MC Oran de football et ex-entraîneur de la sélection nationale, Jean Michel Cavalli a soutenu que la communication entre l entraîneur et ses joueurs est l une des garanties de la réussite de toute équipe, ajoutant que la bonne communication surtout lors d un match et à la mi-temps fixe, détermine la victoire ou la défaite. Pour sa part, le secrétaire général de l Espérance sportive de Tunis (EST), Farouk Kettou a présenté l expérience médiatique dans son club, basée sur des normes internationales. Elle porte, selon lui, sur la désignation de responsables l un porteparole de l équipe et l autre chargé des médias, l organisation des conférences de presse, de la rédaction des communiqués de presse et la création de deux sites web, l un officiel et l autre géré par les supporters aux forums et débats. En outre, l EST a lancé un service «Ettaradji mobile» où l abonné reçoit des informations sur l équipe dans toutes les disciplines sportives. La sélection algérienne d athlétisme (cadette) a remporté quatre médailles (2 en or et 2 de bronze) lors des championnats d Afrique achevés dimanche à Port Louis (Maurice). La première médaille d or a été l œuvre de Wiam Meriem Chibani au saut en hauteur qui a réalisé 1,69 m améliorant ainsi son propre record national de la spécialité (1,66 m) enregistré cette année. La deuxième médaille en vermeil est revenue à la sociétaire de Mohammadia (Alger), May Messika Mezioud, au concours de la perche avec un saut de 3,20 m devant l Egyptienne Marima Riezk (3,15 m), alors que sa compatriote Farah Lina Benhadid (2,80 m) a gagné la médaille de bronze. De son côté, l Algérien Abderazak Abed a terminé à la troisième place du m. Lors de la première journée de la compétition, la perchiste algérienne May Messika Mezioud s était adjugée le titre africain avec un saut de 3,20 m devant l Egyptienne Marima Riezk (3,15 m) et l autre Algérienne Farah Lina Benzidine (2,80 m). L Algérie a pris part au rendez-vous de Port Louis (23-26 avril) avec une sélection composée de huit athlètes dont cinq filles. Quotidien national d information. Edité par la Sarl SEDICOM au capital social de DA. Rédaction - Direction - Administration : Maison de la Presse. 1, rue Bachir Attar, Place du 1 er -Mai - Alger. Tél. : / Fax : Compte bancaire : CPA , rue Hassiba-Ben Bouali, agence Les Halles. Membres fondateurs : Gérant, directeur de la publication: Abdelwahab Djakoune. Directeur de coordination : Samir Sabek Directeur commercial : Ouahid Kouba. Composition PAO La Nouvelle République Impression Alger : SIMPRAL. Oran : SIO. Constantine : SIE. Diffusion centre : SEDICOM. Ouest : SPDO. Est : El Khabar. Sud : Trag diffusion Publicité : La Nouvelle République, Maison de la Presse. Tél. : Fax : pub : - ANEP Spa : 1, avenue Pasteur, Alger. Tél. : Fax : Conception : Studio Baylaucq, Paris, France. Tél. : Les manuscrits, photographies ou tout autre document adressés à la rédaction ne peuvent faire l objet d une quelconque réclamation.

14 NR LA LA NOUVELLE RÉPUBLIQUE s p o r t La NR 5228 Mardi 28 avril 2015 en direct Championnat d Afrique d athlétisme Quatre médailles pour les cadettes algériennes le match à suivre Tennis Coup d envoi du 6 e circuit ITF juniors à Tlemcen football Ligue des champions d Afrique L USM Alger se prépare au match face à l AS Kaloum Championnat d Afrique de judo La DTN satisfaite des résultats obtenus à Libreville,Le Directeur technique national de judo (DTN) Samir Sebaâ s est dit «satisfait» des résultats obtenus par la sélection algérienne (messieurs, dames) aux championnats d Afrique 2015, organisés du 23 au 26 avril à Libreville (Gabon), même si le nombre de médailles récoltées par l Algérie est légèrement inférieur à celui des précédents championnats continentaux à Maurice. A Libreville, les athlètes algériens n ont pris, en effet, que 13 médailles en individuel (4 or, 4 argent et 5 bronze), alors qu ils en avaient raflé 17 en 2014 à Port- Louis (5 or, 6 argent et 6 bronze), concédant même le titre continental par équipes chez les messieurs à l Egypte après leur défaite en finale (3-2), mais Sebaâ a tout de même affiché une nette satisfaction à l égard des résultats obtenus. «Avant notre départ à Libreville, nous avions tablé sur un certain nombre de médailles, en fonction de nos moyens et de nos dispositions, et l objectif a été atteint exactement comme nous l avions espéré. Donc, on ne peut qu être satisfaits», a expliqué le DTN, joint par l APS, au téléphone au Gabon. Sebaâ est allé encore plus loin, en affirmant que le mérite des judokas algériens est plus grand d avoir obtenus ces résultats, alors qu ils étaient confrontés à des conditions difficiles. «Pendant notre séjour au Gabon, la température n est jamais descendue en dessous de 40 et le taux d humidité était très élevé, atteignant parfois les 90%. Il était vraiment éprouvant pour nos athlètes d évoluer dans des conditions climatiques aussi difficiles, et ils sont donc à féliciter pour les résultats obtenus», a ajouté Sebaâ. Le DTN a tenu également à attirer l attention sur l arbitrage, qui selon lui n était pas à la hauteur du niveau élevé, atteint par les judokas africains. «Les efforts des pays africains pour développer le judo ont porté leur fruits, Les judokas algériens tiennent le rythme. ( Photo > D. R.) car le niveau de ces derniers championnats d Afrique était vraiment très élevé. Le seul point noir, c était l arbitrage qui selon mon constat n a pas évolué autant que les athlètes et les entraîneurs. Or, il est primordial de former les arbitres au moins autant que les athlètes et les entraîneurs, pour développer vraiment la discipline», a préconisé Sebaâ. Un point important que le Directeur technique national s est senti obligé de soulever car selon lui, «c est l arbitrage qui avait pénalisé la sélection masculine dans la finale par équipes contre l Egypte». Objectif : les JO-2016 de Rio Malgré tout, Sebaâ s est dit satisfait de la prestation des judokas algériens, en rappelant que ces championnats d Afrique «n étaient qu un objectif intermédiaire, car le but principal» de la sélection algérienne était de «récolter un maximum de points en vue des Jeux olympiques de 2016, à Rio». «Là encore, nous avions tablé sur un nombre précis de points à récolter et l objectif a été atteint», a conclu Sebaâ, qui se trouve actuellement au Maroc en compagnie des autres membres de la délégation algérienne, en attendant le retour au pays, prévu aujourd hui avril. A l instar des messieurs, la sélection algérienne «dames» s est contentée de la médaille d argent par équipes, suite à sa défaite en finale contre la Tunisie (4-1). De son côté, le duo de judokas algériens Abdelkrim Touati et Rachid Messadia a remporté la médaille d or dans l épreuve du kata, spécialité Kime-no- Kata, dimanche, devant les Egyptiens Omar Moussa Hussein et Mahmoud Mohamed. Dans la spécialité Nage-no-Kata, les Algériens Abidine Hammada et Mourad Khiari ont décroché, quant à eux, la médaille d argent derrière les Egyptiens Mohamed El Haroun et Ahmed Haloul. Deux autres Algériens, Hadj Reda Blaoui et Abdelhafid Semmah se sont illustrés dans le concours de kata en s adjugeant la médaille d argent de la spécialité katame-no-kata. La médaille d or de cette épreuve est revenue aux Egyptiens Ossama Abderahmen et Mohamed Abdelrady, alors que les Mauriciens Jason Bijou et Jonathan Charlot complètent le podium. Les championnats d Afrique 2015 de judo au Gabon ont vu la participation de 247 athlètes, représentant 27 pays. R. S. A voir Canal + sport : Paris-SG Metz à 19h45 Canal + sport : Hull Liverpool à 21h30 La Der Basta! Quand le football perd toutes ses vertus, il faut s attendre à assister à l un des championnats les plus faibles de la planète. Les statistiques confirment cette faiblesse qui ne souffre d ailleurs d aucune contestation. Pire encore, au fil des saisons, le niveau de ce football s enfonce dans la médiocrité, dans le bricolage et l anarchie. A tel point qu il a perdu tout son attrait. Et quand le football perd la tête, c est tout l environnement qui perd la sienne. On a l impression que les acteurs principaux vivent sur une autre planète et se comportent d une manière tout à fait étrange aux terriens que nous sommes. Ils jouent à autre que le football et ne se soucient guère des qu en-dira-ton. Dirigeants, joueurs, arbitres et supporters ont manifestement la tête ailleurs puisqu ils ne se rendent pas compte que leur football en est allé à vau-l eau. Comme un bateau qui chavire et qui, progressivement, prend l eau de toute part. Un constat cinglant dans un football «sinistré» et qui tarde à être secouru. Mais là où bât blesse, c est que les pouvoirs publics ne font que constater les dégâts sans réagir ni même entreprendre la moindre initiative pour sauver les meubles. Désarmés devant l ampleur des dégâts, ils font désormais les spectateurs alors que notre football vit les heures les plus sombres de son histoire. Quand la corruption devient systématique autant que la violence, la moindre des choses serait de tirer la sonnette d alarme mais, il faut l avouer, ces pouvoirs semblent préoccupés beaucoup plus par soigner leur image que de s embourber dans cette discipline gangrenée par les maux. N est-il pas temps de reprendre en main avant qu il soit trop tard? Les thérapies ne manquent pas mais il faudrait tout d abord avoir le courage de sortir de cette profonde léthargie pour dire basta à cette gabegie ambiante. Notre football mérite tout de même mieux que ce qu il vit actuellement. Assem Madjid

Sellal depuis Pékin : «L Algérie encourage les investisseurs chinois»

Sellal depuis Pékin : «L Algérie encourage les investisseurs chinois» NR LA LA NOUVELLE RÉPUBLIQUE WWW.lnr-dz.com Automobile Grâce à Nissan- Algérie : devenez pilote de course! p.11 Football Ligues 1 et 2 Mobilis : course dans le désordre p. 24 Quotidien dʼinformation indépendant

Plus en détail

Bouteflika : «J appelle le peuple à unir ses forces» Sellal : «L Etat ne renoncera pas aux acquis sociaux» p. 2

Bouteflika : «J appelle le peuple à unir ses forces» Sellal : «L Etat ne renoncera pas aux acquis sociaux» p. 2 NR LA LA NOUVELLE RÉPUBLIQUE WWW.lnr-dz.com Malgré la crise Sellal : «L Etat ne renoncera pas aux acquis sociaux» p. 2 Sidérurgie ArcelorMittal perd ses partenariats p. 4 Quotidien dʼinformation indépendant

Plus en détail

MERCREDI 29 AVRIL 2015-10 RADJEB 1436 - N 5493 - PRIX 10 DA SELLAL AU FORUM ÉCONOMIQUE ALGÉRO-CHINOIS À PÉKIN

MERCREDI 29 AVRIL 2015-10 RADJEB 1436 - N 5493 - PRIX 10 DA SELLAL AU FORUM ÉCONOMIQUE ALGÉRO-CHINOIS À PÉKIN Horizons Q U O T I D I E N N A T I O N A MERCREDI 29 AVRI 2015-10 RADJEB 1436 - N 5493 - PRIX 10 DA n POUR FAIRE FACE À ENTREPRISE DE DIABOISATION DE ISAM GRINE POUR UNE STRATÉGIE IMPIQUANT ES MÉDIAS SEA

Plus en détail

N 4669 - SAMEDI 21 SEPTEMBRE 2013

N 4669 - SAMEDI 21 SEPTEMBRE 2013 LE JEUNE N 4669 - SAMEDI 21 SEPTEMBRE 2013 INDEPENDANT www.jeune-independant.net direction@jeune-independant.net BENSALAH SUR LES TRACES DE SAÏDANI FOSSES COMMUNES AU SAHARA OCCIDENTAL DES EXPERTS ESPAGNOLS

Plus en détail

Début du grand déballage? L ombre d El-Nosra et de Daesh. Que répondront les députés du PT? l FACE À L ENVERGURE DES IMPORTATIONS

Début du grand déballage? L ombre d El-Nosra et de Daesh. Que répondront les députés du PT? l FACE À L ENVERGURE DES IMPORTATIONS Edition du Centre - ISSN IIII - 0074 l FACE À L ENVERGURE DES IMPORTATIONS La crise secoue le gouvernement Le Bonjour du «Soir» Miradors 3 étoiles au début, je pensais que c'était un nouveau village de

Plus en détail

Retour vers la dette extérieure?

Retour vers la dette extérieure? Edition du Centre - ISSN IIII - 0074 Le Bonjour du «Soir» Le chèque, la chkara et les retraités - Te souviens-tu des émeutes d'alger début 2011? - Tu parles! J'ai perdu mes godasses dans la fuite! A mon

Plus en détail

Dans une liberté plus grande : développement, sécurité et respect des droits de l homme pour tous

Dans une liberté plus grande : développement, sécurité et respect des droits de l homme pour tous Nations Unies A/59/2005* Assemblée générale Distr. générale 24 mars 2005 Français Original: anglais Cinquante-neuvième session Points 45 et 55 de l ordre du jour Application et suivi intégrés et coordonnés

Plus en détail

OTA O N ne présentation de l Alliance atlantique www.nato.int/a-z

OTA O N ne présentation de l Alliance atlantique www.nato.int/a-z OTAN OTAN Une présentation de l Alliance atlantique Focus sur OTAN OTAN w Avant-propos 5 w Aperçu 6 w S adapter aux changements 11 w Un acteur de premier plan dans les situations de crise 17 w Étendre

Plus en détail

Une loi sous haute tension

Une loi sous haute tension Phs : Archives BAGHLIA (BOUMERDÈS) Le bureau de poste du village agricole cambriolé en plein jour Deux individus armés ont cambriolé avant-hier, en plein jour, le bureau de poste du village agricole situé

Plus en détail

Des politiques meilleures pour une vie meilleure. La mission de l OCDE depuis 50 ans

Des politiques meilleures pour une vie meilleure. La mission de l OCDE depuis 50 ans Des politiques meilleures pour une vie meilleure La mission de l OCDE depuis 50 ans Crédits graphiques : Page 24 OCDE (2011), Panorama des statistiques de l OCDE 2010 : Économie, environnement et société,

Plus en détail

Qui sont les Maîtres du Sahara?

Qui sont les Maîtres du Sahara? Maroc Algérie Libye Mauritanie Mali Niger Annette Lohmann Qui sont les Maîtres du Sahara? Vieux Conflits, Nouvelles Menaces: Le Mali et le Sahara Central entre les Touaregs, Al Qaeda et le Crime Organisé

Plus en détail

Autorité de l Etat Avenir de la Nation Politique étrangère Redressement économique et social Refondation républicaine

Autorité de l Etat Avenir de la Nation Politique étrangère Redressement économique et social Refondation républicaine Notre Projet Programme Politique du Front National Autorité de l Etat Avenir de la Nation Politique étrangère Redressement économique et social Refondation républicaine Autorité de l Etat ANCIENS COMBATTANTS

Plus en détail

Stratégie de Défense Le canada d abord

Stratégie de Défense Le canada d abord Stratégie de Défense Le canada d abord Message du Premier ministre Le présent gouvernement a pris le pouvoir avec l engagement ferme de défendre le Canada. Pour respecter cet engagement, nous devons assurer

Plus en détail

Guide du candidat au concours ÉVOLUTION. ADMISSION EN 1 re ANNÉE : BAC+2 VALIDÉ ADMISSION EN 2 e ANNÉE : BAC+3 VALIDÉ

Guide du candidat au concours ÉVOLUTION. ADMISSION EN 1 re ANNÉE : BAC+2 VALIDÉ ADMISSION EN 2 e ANNÉE : BAC+3 VALIDÉ Guide du candidat au concours ÉVOLUTION ADMISSION EN 1 re ANNÉE : BAC+2 VALIDÉ ADMISSION EN 2 e ANNÉE : BAC+3 VALIDÉ PARIS / BORDEAUX / CHAMBÉRY / GENÈVE / MONACO / LONDON / CHICAGO COMMENT INTÉGRER L

Plus en détail

Quel acteur mondial la Chine sera-t-elle? 3

Quel acteur mondial la Chine sera-t-elle? 3 Quel acteur mondial la Chine sera-t-elle? 3 Chen Lichuan 4 Floriane de Lassée, Shangai, 2005 (www.florianedelassee.com) I. Les difficultés de la Chine L es Chinois ont coutume de dire que les étrangers

Plus en détail

Poussés au-delà de nos limites

Poussés au-delà de nos limites Poussés au-delà de nos limites Une année de lutte contre la plus vaste épidémie d Ebola de l Histoire Contact Presse : Samuel HANRYON samuel.hanryon@paris.msf.org 06.83.31.55.39. / 01.40.21.28.23. Version

Plus en détail

Sensibilisaton à la CPI en RDC : Sortir du «Profil Bas»

Sensibilisaton à la CPI en RDC : Sortir du «Profil Bas» OCCASIONAL PAPER SERIES Sensibilisaton à la CPI en RDC : Sortir du «Profil Bas» Ecrit par Franck Petit pour le Centre International pour la Justice Transitionnelle Mars 2007 A PROPOS DE L ICTJ Le Centre

Plus en détail

CAP vers la RSE. Faire de la responsabilité sociétale de l entreprise un levier de performance. Pratique

CAP vers la RSE. Faire de la responsabilité sociétale de l entreprise un levier de performance. Pratique CAP vers la RSE Faire de la responsabilité sociétale de l entreprise un levier de performance Pratique Le MEDEF remercie les personnes qui ont contribué par leur expertise à la rédaction de ce guide :

Plus en détail

Première partie Le paysage des services publics en France... 19

Première partie Le paysage des services publics en France... 19 Sommaire Sommaire Avant-propos... 9 Introduction générale... 13 Première partie Le paysage des services publics en France... 19 Secteur public, service public, collectivités publiques, fonction publique

Plus en détail

Pour une fonction publique audacieuse et Business friendly

Pour une fonction publique audacieuse et Business friendly Pour une fonction publique audacieuse et Business friendly Rapport Mars 2014 L Institut Montaigne est un laboratoire d idées think tank créé fin 2000 par Claude Bébéar et dirigé par Laurent Bigorgne. Il

Plus en détail

COUR PÉNALE INTERNATIONALE GUIDE PRATIQUE AL USAGE DES VICTIMES

COUR PÉNALE INTERNATIONALE GUIDE PRATIQUE AL USAGE DES VICTIMES COUR PÉNALE INTERNATIONALE GUIDE PRATIQUE AL USAGE DES VICTIMES 2 0 0 3 COUR PÉNALE INTERNATIONALE GUIDE PRATIQUE AL USAGE DES VICTIMES 2 0 0 3 S O M M A I R E INTRODUCTION l LES RÈGLES DU JEU DE LA COUR

Plus en détail

LES POINTS SUR LES " I "

LES POINTS SUR LES  I LES GRECS ONT VOTÉ MASSIVEMENT HIER LORS D'UN RÉFÉRENDUM DÉCISIF POUR LEUR DEVENIR Un grand oui pour le non Page 24 7 ÈME ANNÉE - N 1931 - LUNDI 6 JUILLET 2015 - PRIX 10 DA. www.tribunelecteurs.com BOUTEFLIKA

Plus en détail

SEXISME LA LUTTE CONTRE EST TOUJOURS D ACTUALITÉ! WWW.SOCIALISME.BE UNE BROCHURE DU PARTI SOCIALISTE DE LUTTE - PSL

SEXISME LA LUTTE CONTRE EST TOUJOURS D ACTUALITÉ! WWW.SOCIALISME.BE UNE BROCHURE DU PARTI SOCIALISTE DE LUTTE - PSL UNE BROCHURE DU PARTI SOCIALISTE DE LUTTE - PSL LA LUTTE CONTRE SEXISME LE EST TOUJOURS D ACTUALITÉ! PAR LAURE MIEGE ET ANJA DESCHOEMACKER 1 EURO WWW.SOCIALISME.BE 2 Lutter contre le sexisme est toujours

Plus en détail

12 leçons sur l Europe

12 leçons sur l Europe COMPRENDRE LES POLITIQUES DE L UNION EUROPÉENNE 12 leçons sur l Europe par Pascal Fontaine Union européenne COMPRENDRE LES POLITIQUES DE L UNION EUROPÉENNE Cette brochure fait partie de la série «Comprendre

Plus en détail

Droits de l homme en Europe : la complaisance n a pas sa place. Points de vue de Thomas Hammarberg. Chroniques des droits de l homme

Droits de l homme en Europe : la complaisance n a pas sa place. Points de vue de Thomas Hammarberg. Chroniques des droits de l homme Chroniques des droits de l homme Droits de l homme en Europe : la complaisance n a pas sa place C O M M I S S I O N E R F O R H U M A N R I G H T S C O M M I S S A I R E A U X D R O I T S D E L ' H O M

Plus en détail

12 leçons sur l Europe

12 leçons sur l Europe 12 leçons sur l Europe par Pascal Fontaine Union européenne La présente brochure et d autres explications claires et concises sur l Union européenne sont disponibles en ligne sur le site ec.europa.eu/publications.

Plus en détail

Qu est-ce que l EVC? Introduction à l évaluation de la vulnérabilité et des capacités

Qu est-ce que l EVC? Introduction à l évaluation de la vulnérabilité et des capacités Qu est-ce que l EVC? Introduction à l évaluation de la vulnérabilité et des capacités Le Programme mondial de la Fédération internationale (2006-2010) Au cours des cinq années à venir, la Fédération oeuvrera

Plus en détail

Rapport Brundtland - Avant-propos

Rapport Brundtland - Avant-propos Rapport Brundtland - Avant-propos Notre avenir à tous Avant-propos de la présidente «Un programme global de changement», c est ce qu'on a demandé à la Commission mondiale sur l environnement et le développement

Plus en détail