IMPACT DES MODIFICATIONS PROCHAINES ET POT-POURRI CONCERNANT LES SUCCESSIONS ET AUTRES FIDUCIES TESTAMENTAIRES

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "IMPACT DES MODIFICATIONS PROCHAINES ET POT-POURRI CONCERNANT LES SUCCESSIONS ET AUTRES FIDUCIES TESTAMENTAIRES"

Transcription

1 IMPACT DES MODIFICATIONS PROCHAINES ET POT-POURRI CONCERNANT LES SUCCESSIONS ET AUTRES FIDUCIES TESTAMENTAIRES 13 novembre 2015 Midi-conférence de la Fondation Canadienne de fiscalité présenté par: Marie-France Forest, CPA, CA, M. Fisc. Directrice Luc Massé, avocat, M. Fisc. Directeur principal Mazars Harel Drouin 1 Titre de la présentation

2 1 MODIFICATIONS FISCALES APPLICABLES AUX FIDUCIES TESTAMENTAIRES À COMPTER DE Titre de la présentation

3 1. MODIFICATIONS FISCALES APPLICABLES AUX FIDUCIES TESTAMENTAIRES À COMPTER DE 2016 Introduction Année d imposition Déduction pour le revenu payable à un bénéficiaire Calcul et paiement de l impôt Fiducie admissible pour personne handicapée 3 3

4 1. MODIFICATIONS FISCALES APPLICABLES AUX FIDUCIES TESTAMENTAIRES À COMPTER DE 2016 Introduction Rappel : les fiducies testamentaires visent les fiducies créées par testament, mais aussi les successions Jusqu en 2015 : traitement fiscal avantageux Taux d imposition progressifs Choix de la fin d année d imposition (pas nécessairement l année civile) Droit à l exemption de base de $ aux fins de l impôt minimum de remplacement Non assujetties aux acomptes provisionnels 4 4

5 1. MODIFICATIONS FISCALES APPLICABLES AUX FIDUCIES TESTAMENTAIRES À COMPTER DE 2016 Introduction À compter de 2016, les fiducies testamentaires seront traitées de la même manière que les fiducies non testamentaires Toutefois : les modifications ne s appliqueront pas à une «succession assujettie à l imposition à taux progressifs» [248(1) LIR], c est-àdire une succession qui respecte tous les critères suivants à la fin d une année d imposition : la succession existe depuis moins de 36 mois depuis le décès de l individu concerné («période d exemption») le numéro d assurance sociale de cet individu figure dans la déclaration de revenus de la succession pour l année d imposition concernée la succession se désigne à titre de succession assujettie à l imposition à taux progressifs dans la déclaration de revenus qu elle produit pour sa première année d imposition se terminant après

6 1. MODIFICATIONS FISCALES APPLICABLES AUX FIDUCIES TESTAMENTAIRES À COMPTER DE 2016 Introduction Principaux sujets affectés par les modifications (adoptées le 17 décembre 2014) : Année d imposition Revenu qui est payable à un bénéficiaire Traitement d une fiducie exclusive au conjoint pour l année d imposition en cours lors du décès du conjoint Taux d imposition Impôt minimum de remplacement Crédit d impôt à l investissement Acomptes provisionnels Modifications adoptées au fédéral le 17 décembre 2014 Québec : La Loi sur les impôts n a pas encore été modifiée mais l harmonisation a été annoncée dans le budget du Québec du 4 juin

7 1. MODIFICATIONS FISCALES APPLICABLES AUX FIDUCIES TESTAMENTAIRES À COMPTER DE 2016 Introduction Aucun droit acquis pour les fiducies déjà existantes ou pour les fiducies prévues dans le testament d un individu qui n est pas encore décédé Déterminer avec les clients s il est opportun d éliminer ou de modifier les fiducies prévues dans leur testament 7 7

8 1. MODIFICATIONS FISCALES APPLICABLES AUX FIDUCIES TESTAMENTAIRES À COMPTER DE 2016 Année d imposition [249(1) LIR] Jusqu en 2015 : exercice financier de la fiducie À compter du 31 décembre 2016 : l année d imposition d une fiducie testamentaire devra se terminer le 31 décembre Fin d année réputée supplémentaire le 31 décembre 2015 (à produire au plus tard le 30 mars 2016) dans les cas suivants [249(4.1)a) LIR] : Succession ayant une année d imposition différente de l année civile et dont la période d exemption s est terminée avant 2016 Fiducie dont l année d imposition 2015 se termine à une autre date que le 31 décembre Fin d année Taux Délai de production 30 novembre 2015 Progressifs 90 jours = 28 février décembre 2015 Progressifs 90 jours = 30 mars décembre 2016 Marginal maximal 90 jours = 31 mars

9 1. MODIFICATIONS FISCALES APPLICABLES AUX FIDUCIES TESTAMENTAIRES À COMPTER DE 2016 Année d imposition [249(1) LIR] Succession dont la période d exemption se termine après 2015 : Fin d année réputée immédiatement avant la fin de la période d exemption [249(4.1)a)ii) LIR] : Exemple : décès le 15 avril 2013, année d imposition se termine le 31 mars et succession non réglée le 15 avril 2016 Fin d année Taux Délai de production 31 mars 2014 Progressifs 90 jours = 29 juin mars 2015 Progressifs 90 jours = 29 juin mars 2016 Progressifs 90 jours = 29 juin avril 2016 Progressifs 90 jours = 14 juillet décembre 2016 Marginal maximal 90 jours = 31 mars

10 1. MODIFICATIONS FISCALES APPLICABLES AUX FIDUCIES TESTAMENTAIRES À COMPTER DE 2016 Année d imposition Nouvelles fins d année réputées [104(13.4)a) LIR] Fiducies visées Fiducie exclusive au conjoint ou fiducie mixte : fin de la journée du décès du dernier bénéficiaire Fiducie en faveur de soi-même ou fiducie pour soi : fin de la journée du décès du bénéficiaire Date d échéance pour la production des déclarations et de l impôt pour cette année écourtée : 90 jours après la fin de l année civile durant laquelle est survenu le décès 10 10

11 1. MODIFICATIONS FISCALES APPLICABLES AUX FIDUCIES TESTAMENTAIRES À COMPTER DE 2016 Déduction pour le revenu payable à un bénéficiaire Choix pour ne pas réclamer la déduction [104(13.1) et (13.2) LIR] Effet : imposer le revenu dans la fiducie plutôt qu entre les mains du bénéficiaire 2015 : aucun changement 2016 et après restriction importante [104(13.3) LIR] Ce choix ne devra pas faire en sorte que le revenu imposable de la fiducie soit supérieur à 0 $ La fiducie ne pourra donc plus s imposer sur la portion de son revenu qui est payable à un bénéficiaire Attention : ce changement s appliquera à toutes les fiducies, qu elles soient testamentaires ou non 11 11

12 1. MODIFICATIONS FISCALES APPLICABLES AUX FIDUCIES TESTAMENTAIRES À COMPTER DE 2016 Déduction pour le revenu payable à un bénéficiaire Décès du conjoint qui est le bénéficiaire d une fiducie exclusive au conjoint [104(13.4) LIR] Rappel : année d imposition écourtée en raison de la fin d année réputée le jour du décès Le revenu de la fiducie pour cette année (y compris sur les gains en capital réputés réalisés par la fiducie lors du décès) sera entièrement réputé payable au conjoint décédé C est donc le conjoint décédé qui sera imposé sur ce revenu dans sa dernière déclaration (même s il n a pas droit au capital de la fiducie) Réviser les testaments existants et déterminer avec le client s il serait approprié de faire supporter par la fiducie l impôt à payer par le conjoint 12 12

13 1. MODIFICATIONS FISCALES APPLICABLES AUX FIDUCIES TESTAMENTAIRES À COMPTER DE 2016 Calcul et paiement de l impôt Taux d imposition [122(1) LIR] Jusqu en 2015 : taux progressifs 2016 et après Le revenu imposable est assujetti au taux marginal maximum des individus (p. ex. : 49,97 % en 2015) Exception : une «fiducie admissible pour personne handicapée» (voir plus loin) pourra bénéficier des taux progressifs [117(2) et 122(3) LIR] Impôt minimum de remplacement [ LIR] Jusqu en 2015 : exemption de base de $ À répartir entre toutes les fiducies testamentaires créées par des apports du même particulier et dont l année d imposition se termine dans la même année civile 2016 et après : exemption non disponible 13 13

14 1. MODIFICATIONS FISCALES APPLICABLES AUX FIDUCIES TESTAMENTAIRES À COMPTER DE 2016 Calcul et paiement de l impôt Crédit d impôt à l investissement [127(7) LIR] Jusqu en 2015 : la fiducie testamentaire peut attribuer son crédit d impôt à I investissement aux bénéficiaires 2016 et après : aucune attribution possible Acomptes provisionnels [156(1) LIR] Jusqu en 2015 : non requis 2016 et après : obligatoires (mêmes règles que pour les individus) 14 14

15 1. MODIFICATIONS FISCALES APPLICABLES AUX FIDUCIES TESTAMENTAIRES À COMPTER DE 2016 Fiducie admissible pour personne handicapée (FAPH) Une fiducie se qualifie de FAPH lorsque toutes les conditions suivantes sont réunies [122(3) LIR] : La fiducie a été créée suite au décès d un individu Elle réside au Canada durant toute son année d imposition Elle joint à sa déclaration de revenus pour cette année : le formulaire prescrit contenant un choix, exercé conjointement avec un ou plusieurs individus («bénéficiaires optants»), d être une FAPH pour l année, et le numéro d assurance sociale de chaque bénéficiaire optant L impôt de récupération (décrit plus loin) ne s applique à la fiducie pour l année 15 15

16 1. MODIFICATIONS FISCALES APPLICABLES AUX FIDUCIES TESTAMENTAIRES À COMPTER DE 2016 Fiducie admissible pour personne handicapée (FAPH) Un bénéficiaire optant est un individu : qui est nommé au testament à titre de bénéficiaire de la fiducie qui est admissible au crédit pour personne handicapée pour l année d imposition durant laquelle celle de la fiducie prend fin, et qui n exerce pas le choix à l égard d une autre fiducie pour cette année d imposition 16 16

17 1. MODIFICATIONS FISCALES APPLICABLES AUX FIDUCIES TESTAMENTAIRES À COMPTER DE 2016 Fiducie admissible pour personne handicapée (FAPH) L impôt de récupération doit être calculé pour une année donnée lorsque l une des conditions suivantes s applique [122(2) LIR] : À la fin de l année, aucun des bénéficiaires de la fiducie n était un «bénéficiaire optant» au cours d une année antérieure (p. ex. : la personne handicapée est décédée durant l année) L année a pris fin immédiatement avant que la fiducie cesse de résider au Canada Durant l année, la fiducie a effectué une distribution en faveur d une personne qui n était pas un «bénéficiaire optant» au cours d une année antérieure Non applicable si la distribution est effectuée exclusivement en paiement de la portion du revenu de la fiducie, pour l année ou pour une année antérieure, qui est devenue payable à cet autre bénéficiaire 17 17

18 1. MODIFICATIONS FISCALES APPLICABLES AUX FIDUCIES TESTAMENTAIRES À COMPTER DE 2016 Fiducie admissible pour personne handicapée (FAPH) Raison d être et fonctionnement de l impôt de récupération [122(1)c)] Une fiducie peut continuer à être imposée en fonction des taux progressifs à la condition que tout le revenu ainsi imposé (moins les impôts fédéral et provincial qui s y rattachent) soit distribué éventuellement à un bénéficiaire optant L impôt de récupération est donc susceptible de s appliquer lorsque la fiducie effectue une distribution à un bénéficiaire (autre qu un bénéficiaire optant), peu importe le montant de cette distribution Sauf si cette distribution représente le paiement du revenu de la fiducie payable à cet autre bénéficiaire (et n excède pas ce revenu) 18 18

19 1. MODIFICATIONS FISCALES APPLICABLES AUX FIDUCIES TESTAMENTAIRES À COMPTER DE 2016 Fiducie admissible pour personne handicapée (FAPH) Raison d être et fonctionnement de l impôt de récupération [122(1)c)] En résumé, l impôt de récupération vise à replacer la fiducie dans la même position fiscale que si son revenu avait été imposé au taux marginal maximum plutôt qu aux taux progressifs Cet impôt est réduit ou annulé si une distribution a préalablement été effectuée en faveur d un bénéficiaire optant et que cette distribution peut raisonnablement être considérée provenir du revenu qui a été imposé dans la fiducie En fait, le revenu imposé dans la fiducie qui a généré les surplus ayant servi à cette distribution n est pas assujetti à l impôt de récupération Note : il pourrait être difficile en pratique de démontrer qu une distribution provient de tels surplus (plutôt que du capital initial de la fiducie ou d un emprunt par la fiducie, par exemple) 19 19

20 1. MODIFICATIONS FISCALES APPLICABLES AUX FIDUCIES TESTAMENTAIRES À COMPTER DE 2016 Fiducie admissible pour personne handicapée (FAPH) Exemple: FAPH au bénéfice de Jean (bénéficiaire optant) et de Paul, avec un capital initial de $ en argent et un tableau. Le revenu imposable de la fiducie s élève à $ / an pendant les Années 1 à 3, après déduction du revenu payable à Paul de $ / an. La fiducie paie un impôt de $ / an calculé selon les taux progressifs pour les Années 1 et 2. Un surplus de $ / an est donc gagné par la fiducie. Durant l Année 2, la fiducie remet $ au représentant légal de Jean à même les surplus de $ de la fiducie. Durant l Année 3, la fiducie remet le tableau à Paul (valeur de $) en paiement : i) du montant de $ qui lui est dû à titre de revenu et ii) d une distribution de capital de $

21 1. MODIFICATIONS FISCALES APPLICABLES AUX FIDUCIES TESTAMENTAIRES À COMPTER DE 2016 Fiducie admissible pour personne handicapée (FAPH) Exemple: L impôt de récupération ne s applique pas pour les Années 1 et 2. Pour l année 3, la fiducie doit s imposer au taux marginal maximal car une distribution (non attribuable à un paiement de revenus) a été effectuée en faveur de Paul : $ x 49,975 % = $ Pour l année 3, la fiducie doit aussi payer un impôt de récupération de $ : [ ( )] x 49,975 % = = $ 21 21

22 1. MODIFICATIONS FISCALES APPLICABLES AUX FIDUCIES TESTAMENTAIRES À COMPTER DE 2016 Fiducie admissible pour personne handicapée (FAPH) À retenir Pour éviter l impôt de récupération, les distributions en faveur d un bénéficiaire «non handicapé» les sommes : Devraient être versées à même les revenus payables à ce bénéficiaire, ou Devraient être versées après que les surplus attribuables au revenu imposé aux taux progressifs aient été distribués à un bénéficiaire optant, ou Pourraient être versées à titre de prêt par la fiducie à ce bénéficiaire Une fiducie peut à nouveau se qualifier comme FAPH à compter de l année suivant celle où l impôt de récupération s est appliqué 22 22

23 2 AUTRES SUJETS 23 Titre de la présentation

24 2. AUTRES SUJETS Obligation de produire une déclaration de revenus au Québec dans certains cas Déduction pour le «revenu payable» à un bénéficiaire Taxes de vente Droits de mutation Changement de fiduciaire Risque que des sociétés deviennent associées Dates de disposition réputée 24 24

25 2. AUTRES SUJETS Obligation de produire une déclaration de revenus au Québec dans certains cas Les fiducies suivantes doivent produire une déclaration de revenus au Québec même si elles ne sont pas autrement assujetties à cette obligation [1000(1) LI] : Fiducie non testamentaire qui ne réside pas au Canada et qui : i) est propriétaire d un immeuble locatif situé au Québec ou ii) est membre d une société de personnes qui est propriétaire d un tel immeuble Taux d imposition d une telle fiducie (appelée «fiducie déterminée») à l égard du revenu de bien tiré de cet immeuble : 7,05 % [ LI] Fiducie, autre qu une «fiducie exclue», qui réside au Canada hors du Québec durant une année d imposition et qui, à un moment quelconque de cette année : i) est propriétaire d un immeuble locatif situé au Québec ou ii) est membre d une société de personnes qui est propriétaire d un tel immeuble 25 Formulaire TP à produire 25

26 2. AUTRES SUJETS Obligation de produire une déclaration de revenus au Québec dans certains cas Fiducie, autre qu une «fiducie exclue», qui déduit un montant attribué à un bénéficiaire Fiducie, autre qu une «fiducie exclue», qui réside au Québec le dernier jour de l année d imposition et qui est propriétaire, à un moment quelconque de cette année, de biens dont le coût indiqué total excède $ Fiducie, autre qu une «fiducie exclue», qui ne réside pas au Québec le dernier jour de son année d imposition et qui est propriétaire, à un moment quelconque de cette année, de biens utilisés dans l exploitation d une entreprise au Québec et dont le coût indiqué total excède $ 26 26

27 2. AUTRES SUJETS Obligation de produire une déclaration de revenus au Québec dans certains cas Fiducie exclue : Fiducie testamentaire qui réside au Québec le dernier jour de l année d imposition et dont le coût indiqué total des biens dont elle est propriétaire est inférieur à $ en tout temps durant cette année Fiducie testamentaire qui ne réside pas au Québec le dernier jour de l année d imposition et dont le coût indiqué total des biens situés au Québec dont elle est propriétaire est inférieur à $ en tout temps durant cette année 27 27

28 2. AUTRES SUJETS Déduction pour le «revenu payable» à un bénéficiaire Il faut identifier la portion admissible du revenu fiscal qui est payable au bénéficiaire La portion admissible doit être : Un revenu aux fins du Code civil du Québec (art. 910) ou en vertu du document constitutif de la fiducie Loyers provenant d un immeuble (nets des dépenses) Intérêts et dividendes (nets des dépenses) Revenu net d entreprise Portion des gains en capital qui est réputée être du revenu en vertu du document constitutif ou qui est déclarée être du revenu en raison de la discrétion accordée au fiduciaire par ce document Dont le bénéficiaire peut exiger le paiement pour l année en vertu du document constitutif ou en raison de la discrétion accordée au fiduciaire Exemple : décision du fiduciaire, exercée avant la fin de l année, de verser au bénéficiaire les loyers nets reçus par la fiducie 28 28

29 2. AUTRES SUJETS Taxes de vente Règle générale TPS/TVQ applicables à une succession ou une fiducie comme à tout autre contribuable [123(1) «fourniture» et «activité commerciale» et 165(1) LTA et 1 «fourniture» et «activité commerciale» et 16 LTVQ] Transmission des biens d un défunt à sa succession TPS/TVQ non applicables [267 LTA et LTVQ] Si le défunt était un inscrit la succession continue d utiliser les numéros du défunt la période de déclaration en cours prend fin le jour du décès une nouvelle période débute le lendemain et se termine le jour où la période en cours aurait pris fin responsabilité solidaire des liquidateurs pour les taxes non remises par la succession 29 29

30 2. AUTRES SUJETS Taxes de vente Transfert des biens de la succession aux bénéficiaires Même traitement que lors de la distribution d un bien par une fiducie [269 LTA et 326 LTVQ] Transfert (vente ou don) d un bien à une fiducie et transfert (vente ou distribution) d une fiducie à un bénéficiaire Fourniture taxable, détaxée ou exonérée? [123(1) «fourniture» et «activité commerciale» et 165(1) LTA et 1 «fourniture» et «activité commerciale» et 16 LTVQ] Taxes calculées en fonction du produit de disposition aux fins de l impôt sur le revenu (prix de vente ou JVM selon le cas) [155(1) LTA et 55 LTVQ] Disposition d une participation dans une fiducie : TPS/TVQ non applicables 30 30

31 2. AUTRES SUJETS Droits de mutation (immeuble situé au Québec) Succession Transmission du défunt à la succession: aucun droit Transfert de l immeuble à l héritier concerné Exonération si cet héritier est le conjoint (au sens fiscal), un descendant ou un ascendant du défunt [20 LDMI] Pas d exonération si l immeuble est d abord transmis à la succession Transfert à une fiducie ou d une fiducie à un bénéficiaire Droits de mutation applicables sauf si le transfert est exonéré Exonération si le cédant ou l acquéreur est : un individu qui est l unique bénéficiaire de la fiducie [20(1)c) LDMI] un individu qui est lié à chacun des bénéficiaires de la fiducie (soit l individu lui-même, l un de ses ascendants ou descendants, ou son conjoint) [20(1)e) LDMI] 31 31

32 2. AUTRES SUJETS Changement de fiduciaire Aux fins de l impôt sur le revenu, les biens détenus par une fiducie sont aussi réputés être détenus par le(s) fiduciaire(s) Si la fiducie contrôle une société, ce contrôle est ainsi exercé par le(s) fiduciaire(s) [Interprétation technique C6 du 3 juin 2011] Remplacement du seul fiduciaire : acquisition du contrôle de la société si le nouveau fiduciaire n est pas lié à l ancien Exemple : le fiduciaire est remplacé par l un de ses amis Remplacement de l un des fiduciaires : acquisition du contrôle de la société si le nouveau groupe de fiduciaires n est pas lié à l ancien groupe Exemple : l un des deux enfants qui sont les seuls fiduciaires est remplacé par une avocate qui n est pas liée à eux Souvent préférable que le contrôle de la société soit plutôt conservé par le propriétaire-dirigeant 32 32

33 2. AUTRES SUJETS Risque que des sociétés deviennent associées Aux fins de l application des règles d association, les actions détenues par une fiducie sont réputées être la propriété des bénéficiaires de la fiducie S il ne s agit pas d une fiducie discrétionnaire Chaque bénéficiaire est réputé propriétaire des actions de la société détenues par la fiducie dans la proportion que représente la JVM de sa participation sur la JVM de toutes les participations 256(1.2)f)(iii) LIR et LI S il s agit d une fiducie discrétionnaire Chaque bénéficiaire est réputé propriétaire de toutes les actions de la société détenues par la fiducie 256(1.2)f)(ii) LIR et LI 33 33

34 2. AUTRES SUJETS Risque que des sociétés deviennent associées Avant le gel, OPCO 1 et OPCO 2 ne sont pas associées : M. X Mme X 100 % 100 % OPCO 1 OPCO

35 2. AUTRES SUJETS Risque que des sociétés deviennent associées Après le gel, OPCO 1 et OPCO 2 sont associées : M. X Mme X Fiducie Bénéficiaires : Enfants mineurs de M. et Mme X 100 % part. 100 % priv. 100 % OPCO 1 OPCO 2 1. Chaque enfant mineur est réputé propriétaire des actions de OPCO 1 détenues par la fiducie 2. Chacun de M. X et Mme X est réputé propriétaire des actions appartenant à ses enfants mineurs 3. OPCO 1 et OPCO 2 sont contrôlées par la même personne (Mme X) 35 35

36 2. AUTRES SUJETS Dates de disposition réputée (à la JVM) Règle des 21 ans [104(4)b), 104(5) et 108(1) LIR et 647, 653b) et 654 LI] Fiducie créée avant 1972 Le 1 er janvier 2014 et à tous les 21 ans par la suite (p. ex. : 1 er janvier 2035) Fiducie créée après 1971 La journée du 21 e anniversaire de la création de la fiducie et à tous les 21 ans par la suite (p. ex. : le 15 novembre 2016 si la fiducie a été créée le 15 novembre 1995) Attention : quelle est la date de création d une fiducie pour enfant qui doit recevoir des biens d une fiducie exclusive au conjoint (par suite du décès du conjoint)? Comment l éviter? Distribution directe aux bénéficiaires (par roulement, en général) Distribution indirecte Dévolution irrévocable de la participation des bénéficiaires 36 36

37 2. AUTRES SUJETS Dates de disposition réputée (à la JVM) Distribution indirecte Situation actuelle Fiducie - Encaisse - Obligations - Actions de sociétés publiques - Immeuble 37 Traitement fiscal d une fiducie et de ses bénéficiaires Ordre des CPA du Québec

38 2. AUTRES SUJETS Dates de disposition réputée (à la JVM) Distribution indirecte Situation après la distribution Bénéficiaires NOUCO - Actions de sociétés publiques - Immeuble 100 % vot. et part. Fiducie - Encaisse - Obligations (aucune plus-value) - Billet et actions de NOUCO 38 Traitement fiscal d une fiducie et de ses bénéficiaires Ordre des CPA du Québec

39 2. AUTRES SUJETS Dates de disposition réputée (à la JVM) Exception pour les fiducies exclusives au conjoint créées après 1971 et les fiducies mixtes[104(4)a) LIR et 653a) LI] La disposition réputée a plutôt lieu lors du décès du conjoint 39 39

40 MISE EN GARDE Le présent document est un document d information générale uniquement qui ne prétend dispenser aucun avis juridique ou professionnel, quel qu il soit. Les lecteurs sont invités à consulter les professionnels compétents en la matière et à obtenir de ces derniers un avis juridique qui prenne en compte leur situation particulière. Tous droits réservés. Il est interdit de reproduire toute partie de la présente publication, de l emmagasiner dans un système d extraction de données ou de la transmettre sous quelque forme ou par quelque moyen que ce soit sans avoir préalablement obtenu l autorisation écrite de Mazars Harel Drouin, s.e.n.c.r.l. 40

Communiqué fiscal SECTION 1 IMPÔTS SUR LE REVENU. Modification du taux d imposition applicable aux petites entreprises

Communiqué fiscal SECTION 1 IMPÔTS SUR LE REVENU. Modification du taux d imposition applicable aux petites entreprises Communiqué fiscal SECTION 1 IMPÔTS SUR LE REVENU Modification du taux d imposition applicable aux petites entreprises Lors du budget fédéral du 21 avril 2015, il a été décidé de réduire progressivement

Plus en détail

FASCICULE D INFORMATIONS FISCALES PERSONNES DÉCÉDÉES

FASCICULE D INFORMATIONS FISCALES PERSONNES DÉCÉDÉES FASCICULE D INFORMATIONS FISCALES PERSONNES DÉCÉDÉES Vous trouverez dans ce fascicule de l information importante en ce qui concerne le traitement fiscale d une déclaration de revenus d une personne décédée.

Plus en détail

Le nouveau régime fiscal pourrait avoir une incidence sur votre planification successorale

Le nouveau régime fiscal pourrait avoir une incidence sur votre planification successorale Le nouveau régime fiscal pourrait avoir une incidence sur votre Le 3 novembre 2014 Si votre prévoit la création d une fiducie testamentaire, ou si vous êtes bénéficiaire d une fiducie ou exécuteur testamentaire,

Plus en détail

L achat de biens immobiliers américains par des Canadiens

L achat de biens immobiliers américains par des Canadiens BMO Groupe financier PAGE 1 L achat de biens immobiliers américains par des Canadiens La faiblesse des prix de l immobilier au sud de la frontière, a amené bon nombre de Canadiens à envisager l acquisition

Plus en détail

TENDANCES ET ASTUCES EN GESTION DE PATRIMOINE

TENDANCES ET ASTUCES EN GESTION DE PATRIMOINE TENDANCES ET ASTUCES EN GESTION DE PATRIMOINE Panéliste 1 : Marie-Pier Baril, avocate BCF Avocats d affaires Panéliste 2 : Alain Bertrand, CPA, CA, M. Fisc. Associé, Fiscalité, Blanchette Vachon S.E.N.C.R.L.

Plus en détail

Comment prémunir sa succession contre le fisc

Comment prémunir sa succession contre le fisc Protection du patrimoine Portefeuille de sécurité financière Comment prémunir sa succession contre le fisc Information sur l impôt au décès Table des matières PAGE Introduction 2 Traitement fiscal des

Plus en détail

Bulletin d information

Bulletin d information Bulletin d information Gouvernement du Québec Ministère des Finances 98-8 Le 22 décembre 1998 Sujet : Modalités d application de la réforme de la fiscalité des entreprises et autres mesures fiscales Le

Plus en détail

Communiqué fiscal SECTION 1 IMPÔTS SUR LE REVENU

Communiqué fiscal SECTION 1 IMPÔTS SUR LE REVENU Communiqué fiscal SECTION 1 IMPÔTS SUR LE REVENU Les budgets de mars et avril, provincial et fédéral, nous ont apporté plusieurs mesures effectives immédiatement et d'autres qui seront mises en place à

Plus en détail

fédéraux aussi leurs

fédéraux aussi leurs Les droits de succession fédéraux américains et les Canadiens: Déterminer vos oblig gations Beaucoup de Canadiens sont surpris d apprendre qu ils pourraient être assujettis à des droits de succession américains

Plus en détail

Testaments, décès. et règlements. de successions

Testaments, décès. et règlements. de successions Testaments, décès et règlements de successions Octobre 1998 CENTRE QUÉBÉCOIS DE FORMATION EN FISCALITÉ - CQFF INC. Adresse de correspondance 1490, Kirouac Laval, Québec H7G 2S1 Téléphone: (450) 973-FISC

Plus en détail

Pour une somme de bonnes nouvelles. acquisitions et ventes. fiscalité. relève

Pour une somme de bonnes nouvelles. acquisitions et ventes. fiscalité. relève Le + Pour une somme de bonnes nouvelles conseils d affaires Pour être informé des changements ou nouveautés... Pour des conseils avisés de notre équipe d experts... Abonnez-vous au BVA+ via notre site

Plus en détail

1.6 Responsabilité des fiduciaires et des représentants successoraux... 4 1.7 Certificats de décharge... 5

1.6 Responsabilité des fiduciaires et des représentants successoraux... 4 1.7 Certificats de décharge... 5 TABLE DES MATIÈRES Remerciements...iii Chapitre 1 Exigences de déclaration et administration 1.1 Qui doit produire une déclaration?... 1 1.2 Où faut-il envoyer la déclaration?... 2 1.3 Comment produire...

Plus en détail

Régime autogéré d épargne-études (individuel) de Valeurs mobilières Dundee Modalités

Régime autogéré d épargne-études (individuel) de Valeurs mobilières Dundee Modalités Régime autogéré d épargne-études (individuel) de Valeurs mobilières Dundee Modalités Les présentes modalités, ainsi que la demande constituent un contrat conclu entre Valeurs mobilières Dundee (le «promoteur»),

Plus en détail

Caisse de retraite du Régime de retraite du personnel des CPE et des garderies privées conventionnées du Québec

Caisse de retraite du Régime de retraite du personnel des CPE et des garderies privées conventionnées du Québec Caisse de retraite du Régime de retraite du personnel des CPE et des garderies privées conventionnées du Québec États financiers Accompagnés du rapport des vérificateurs Certification Fiscalité Services-conseils

Plus en détail

Fonds enregistrés de revenu de retraite

Fonds enregistrés de revenu de retraite Fonds enregistrés de revenu de retraite En vertu de la Loi de l impôt sur le revenu, un régime enregistré d épargne-retraite (REER) arrive à échéance au plus tard le 31 décembre de l année du 69 e anniversaire

Plus en détail

Caisse de retraite du Régime de retraite du personnel des CPE et des garderies privées conventionnées du Québec

Caisse de retraite du Régime de retraite du personnel des CPE et des garderies privées conventionnées du Québec Caisse de retraite du Régime de retraite du personnel des CPE et des garderies privées conventionnées du Québec États financiers Accompagnés du rapport des vérificateurs Mallette SENCRL Comptables agréés

Plus en détail

Bulletin fiscal. Juillet 2013 L EXONÉRATION DES GAINS

Bulletin fiscal. Juillet 2013 L EXONÉRATION DES GAINS Juillet 2013 L EXONÉRATION DES GAINS EN CAPITAL ALLÉGEMENT DE L IMPÔT SUR LE REVENU POUR LES ACHETEURS D UNE PREMIÈRE HABITATION LE RÉGIME ENREGISTRÉ D ÉPARGNE-ÉTUDES NOUVEL IMPÔT DE PÉNALITÉ POUR LES

Plus en détail

Fiscalité des assureurs. 15 octobre 2013

Fiscalité des assureurs. 15 octobre 2013 Fiscalité des assureurs 15 octobre 2013 Introduction Benoit Millette, Associé EY Téléphone : (514) 879-3562 Courriel : benoit.millette@ca.ey.com Karl Addison, Chef d équipe senior EY Téléphone : (514)

Plus en détail

Les producteurs forestiers peuvent-ils tirer meilleur profit des règles fiscales existantes?

Les producteurs forestiers peuvent-ils tirer meilleur profit des règles fiscales existantes? Les producteurs forestiers peuvent-ils tirer meilleur profit des règles fiscales existantes? Marc St-Roch, CPA, CA, M. Fisc. Service de comptabilité et de fiscalité de l UPA 29 mai 20123 Plan de la rencontre

Plus en détail

Bulletin fiscal. Octobre 2013 IMPOSITION DES FIDUCIES ET MODIFICATIONS PROPOSÉES

Bulletin fiscal. Octobre 2013 IMPOSITION DES FIDUCIES ET MODIFICATIONS PROPOSÉES Octobre 2013 Bulletin fiscal IMPOSITION DES FIDUCIES ET MODIFICATIONS PROPOSÉES Aux fins de l impôt sur le revenu, il y a deux grands types de fiducies. Une fiducie testamentaire est généralement créée

Plus en détail

Propositions législatives et notes explicatives concernant la Loi de l impôt sur le revenu

Propositions législatives et notes explicatives concernant la Loi de l impôt sur le revenu Propositions législatives et notes explicatives concernant la Loi de l impôt sur le revenu Publiées par le ministre des Finances l honorable James M. Flaherty, c.p., député Décembre 2008 Sa Majesté la

Plus en détail

L AUTOMOBILE ET LES TAXES À LA CONSOMMATION. A - Acquisition d une automobile

L AUTOMOBILE ET LES TAXES À LA CONSOMMATION. A - Acquisition d une automobile L AUTOMOBILE ET LES TAXES À LA CONSOMMATION Nous tenons à vous rappeler que plusieurs règles existent quant aux taxes à la consommation et aux véhicules. Nous vous présentons ici les règles touchant le

Plus en détail

Notes explicatives Propositions législatives relatives à l impôt sur le revenu. Loi de l impôt sur le revenu

Notes explicatives Propositions législatives relatives à l impôt sur le revenu. Loi de l impôt sur le revenu 1 Article 1 Notes explicatives Propositions législatives relatives à l impôt sur le revenu Titres agrafés anti-évitement 12.6 Loi de l impôt sur le revenu Le nouvel article 12.6 de la Loi de l impôt sur

Plus en détail

BULLETIN FISCAL 2014-133. Mars 2014 TAUX MARGINAUX COMBINÉS D IMPOSITION POUR 2014 PARTICULIERS

BULLETIN FISCAL 2014-133. Mars 2014 TAUX MARGINAUX COMBINÉS D IMPOSITION POUR 2014 PARTICULIERS BULLETIN FISCAL 2014-133 Mars 2014 TAUX MARGINAUX COMBINÉS D IMPOSITION POUR 2014 PARTICULIERS Voici les taux marginaux combinés d imposition des particuliers, fédéral et provincial, en vigueur depuis

Plus en détail

Les successions et la fiscalité

Les successions et la fiscalité Ministère du Revenu du Québec www.revenu.gouv.qc.ca Les successions et la fiscalité Cette publication vous est fournie uniquement à titre d information. Les renseignements qu elle contient ne constituent

Plus en détail

2014 : un budget de transition vers le surplus budgétaire

2014 : un budget de transition vers le surplus budgétaire 2014 : un budget de transition vers le surplus budgétaire L emploi demeure la pièce maîtresse Bulletin fiscal Budget fédéral, 11 février 2014 À l aube d une année électorale, le ministre des Finances,

Plus en détail

Communiqué fiscal. Voici quelques exemples de revenus qui peuvent être assujettis à cet impôt :

Communiqué fiscal. Voici quelques exemples de revenus qui peuvent être assujettis à cet impôt : Communiqué fiscal SECTION 1 IMPÔTS SUR LE REVENU En ce début d année, mieux vaut prévenir que guérir. Il n est pas trop tard pour aviser vos clients non résidents de leurs obligations face aux fiscs canadien

Plus en détail

BULLETIN FISCAL 2011-121

BULLETIN FISCAL 2011-121 BULLETIN FISCAL 2011-121 Novembre 2011 Ce bulletin présente certains éléments de planification qui devraient être envisagés d ici la fin de l année ainsi que d autres éléments qui peuvent être considérés

Plus en détail

LA FISCALITÉ AU MEXIQUE POUR UN RÉSIDENT CANADIEN

LA FISCALITÉ AU MEXIQUE POUR UN RÉSIDENT CANADIEN LA FISCALITÉ AU MEXIQUE POUR UN RÉSIDENT CANADIEN Plan de la présentation Impôt du Mexique Aperçu des taux d imposition Niveau de présence requis localement pour être assujetti Programme des IMMEX Maquiladoras

Plus en détail

Notes explicatives sur les propositions législatives concernant l impôt sur le revenu et la taxe de vente

Notes explicatives sur les propositions législatives concernant l impôt sur le revenu et la taxe de vente Notes explicatives sur les propositions législatives concernant l impôt sur le revenu et la taxe de vente Publiées par le ministre des Finances l honorable Joe Oliver, c.p., député Avril 2014 2 Préface

Plus en détail

CHAPITRE 10 RENTES INTRODUCTION. 10.1 CARACTÉRISTIQUES 10.1.0 Définition de la rente. Assurance vie : Née d un besoin de sécurité

CHAPITRE 10 RENTES INTRODUCTION. 10.1 CARACTÉRISTIQUES 10.1.0 Définition de la rente. Assurance vie : Née d un besoin de sécurité CHAPITRE 10 RENTES INTRODUCTION Assurance vie : Née d un besoin de sécurité Contrat de rente : Né d un besoin de pouvoir placer un capital à long terme et en jouir sans avoir à se soucier de sa gestion

Plus en détail

3 Les droits de cotisation inutilisés peuvent être reportés indéfiniment

3 Les droits de cotisation inutilisés peuvent être reportés indéfiniment Le Compte d épargne libre d impôt (CELI) donne aux Canadiens un nouveau moyen d épargner en franchise d impôt. Lorsque vous cotisez à un CELI, votre placement fructifie à l abri de l impôt et vous n aurez

Plus en détail

Première modification : paiement en espèces (en argent) versé à l employé

Première modification : paiement en espèces (en argent) versé à l employé 1.8 Fin de la possibilité d effectuer un choix de reporter l impôt sur les options d'achat d'actions accordées aux employés de sociétés cotées en bourse et allègement temporaire via un choix spécial pour

Plus en détail

Fiducies familiales et stratégies de gel ou de dégel successoral dans un marché à la baisse. Par M. Éric Julien, LL.B, LL.M.Fisc.

Fiducies familiales et stratégies de gel ou de dégel successoral dans un marché à la baisse. Par M. Éric Julien, LL.B, LL.M.Fisc. Fiducies familiales et stratégies de gel ou de dégel successoral dans un marché à la baisse Par M. Éric Julien, LL.B, LL.M.Fisc. 514-858-3329 Plan de la présentation 2 Discussion sur les caractéristiques

Plus en détail

Revenus de placement

Revenus de placement PUBLICATION SPÉCIALE DE FIN D ANNÉE STRATÉGIES F ISCALES PERSONNELLES EN 2008 Automne 2008 Comme l année tire à sa fin, les contribuables devraient étudier les stratégies de planification disponibles afin

Plus en détail

Fonctionnement du gel successoral

Fonctionnement du gel successoral Planification de la relève Deuxième partie : La génération qui suit par LORI MATHISON Voici le deuxième d une série de trois articles rédigés par Lori Mathison sur les aspects fiscaux de la succession

Plus en détail

Notes explicatives relatives à la Loi de l impôt sur le revenu, à la Loi sur la taxe d accise et à des lois et règlements connexes

Notes explicatives relatives à la Loi de l impôt sur le revenu, à la Loi sur la taxe d accise et à des lois et règlements connexes Notes explicatives relatives à la Loi de l impôt sur le revenu, à la Loi sur la taxe d accise et à des lois et règlements connexes Publiées par le ministre des Finances l honorable James M. Flaherty, c.p.,

Plus en détail

Voici la plus récente édition de notre bulletin fiscal. Nous vous proposerons des idées de planification et un suivi de l actualité fiscale.

Voici la plus récente édition de notre bulletin fiscal. Nous vous proposerons des idées de planification et un suivi de l actualité fiscale. Voici la plus récente édition de notre bulletin fiscal. Nous vous proposerons des idées de planification et un suivi de l actualité fiscale. 1) Nouveau régime d imposition des dividendes Désignation tardive

Plus en détail

Brossard, le 23 janvier 2015. Caroline Rhéaume avocate, M.fisc., TEP. Anne-Marie Girard-Plouffe Pl.Fin, AVA, TEP, FCSI Planificatrice financière

Brossard, le 23 janvier 2015. Caroline Rhéaume avocate, M.fisc., TEP. Anne-Marie Girard-Plouffe Pl.Fin, AVA, TEP, FCSI Planificatrice financière Revue fiscale et financière des impacts et opportunités issus des récents changements et mesures impliquant les fiducies testamentaires, l assurance-vie et les rentes Brossard, le 23 janvier 2015 Caroline

Plus en détail

BULLETIN DE FISCALITÉ

BULLETIN DE FISCALITÉ BULLETIN DE FISCALITÉ MAI 2010 CRÉDIT D IMPÔT À L INVESTISSEMENT REMBOURSABLE DU QUÉBEC POUR LES BIENS DE FABRICATION ET DE TRANSFORMATION PRÊTS ET AVANCES AUX ACTIONNAIRES DÉMOLITION D UN BÂTIMENT SAVIEZ-VOUS

Plus en détail

Régimes enregistrés d épargne-invalidité (REEI)

Régimes enregistrés d épargne-invalidité (REEI) Régimes enregistrés d épargne-invalidité (REEI) Fonds d investissement BMO 2 Régimes enregistrés d épargne-invalidité (REEI) Depuis de nombreuses années, les personnes handicapées et leur famille cherchent

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES 1. INTRODUCTION...1. 2. LE REVENU D EMPLOI...4 2.1 Les inclusions...5 2.2 Les déductions...8

TABLE DES MATIÈRES 1. INTRODUCTION...1. 2. LE REVENU D EMPLOI...4 2.1 Les inclusions...5 2.2 Les déductions...8 TABLE DES MATIÈRES Paragraphe 1. INTRODUCTION...1 2. LE REVENU D EMPLOI...4 2.1 Les inclusions...5 2.2 Les déductions...8 3. REVENU OU PERTE PROVENANT D UNE ENTREPRISE OU D UN BIEN ET AUTRES REVENUS ET

Plus en détail

«rentier» et/ou «titulaire» ont la même signification que celle qui est donnée au terme «constituant» dans la loi;

«rentier» et/ou «titulaire» ont la même signification que celle qui est donnée au terme «constituant» dans la loi; L EMPIRE, COMPAGNIE D ASSURANCE-VIE AVENANT POUR UN FONDS DE REVENU VIAGER LOI SUR LES RÉGIMES COMPLÉMENTAIRES DE RETRAITE DU QUÉBEC ET RÈGLEMENTS Y AFFÉRENT Police numéro : Titulaire/Rentier : La police

Plus en détail

Notes explicatives sur les propositions législatives concernant la Loi et le Règlement de l impôt sur le revenu

Notes explicatives sur les propositions législatives concernant la Loi et le Règlement de l impôt sur le revenu Notes explicatives sur les propositions législatives concernant la Loi et le Règlement de l impôt sur le revenu Publiées par le ministre des Finances l honorable James M. Flaherty, c.p., député Décembre

Plus en détail

Trusts internationaux à Chypre

Trusts internationaux à Chypre Trusts internationaux à Chypre Trusts internationaux chypriotes critères de qualification La Loi sur les trusts internationaux de 1992 complète la Loi sur les fiduciaires, elle-même basée sur la Loi britannique

Plus en détail

REDEVANCES AURIFÈRES OSISKO LTÉE RÉGIME DE RÉINVESTISSEMENT DES DIVIDENDES

REDEVANCES AURIFÈRES OSISKO LTÉE RÉGIME DE RÉINVESTISSEMENT DES DIVIDENDES 1. APERÇU REDEVANCES AURIFÈRES OSISKO LTÉE RÉGIME DE RÉINVESTISSEMENT DES DIVIDENDES Le régime de réinvestissement des dividendes (le «régime») de Redevances Aurifères Osisko Ltée (la «Société») offre

Plus en détail

BULLETIN DE FISCALITÉ. Octobre 2012

BULLETIN DE FISCALITÉ. Octobre 2012 BULLETIN DE FISCALITÉ Octobre 2012 VERSER DES ACOMPTES PROVISIONNELS D'IMPÔT LES CRÉDITS D'IMPÔT POUR PERSONNES AYANT UNE INFIRMITÉ LES FIDUCIES POUR DES ENFANTS MINEURS L'IMPOSITION DES OPTIONS D'ACHAT

Plus en détail

États financiers de la Caisse de retraite Régime de rentes de la sécurité publique des Premières Nations

États financiers de la Caisse de retraite Régime de rentes de la sécurité publique des Premières Nations États financiers de la Caisse de retraite Régime de rentes de la sécurité publique des Premières Nations Rapport de l auditeur indépendant... 1-2 État de l actif net disponible pour le service des prestations

Plus en détail

Rémunération des propriétaires dirigeants Deuxième partie

Rémunération des propriétaires dirigeants Deuxième partie Introduction En quoi consistent les dividendes? Les avantages fiscaux de la rémunération sous forme de dividendes Rémunération des propriétaires dirigeants Deuxième partie Par DON GOODISON, CFP, FCGA Introduction

Plus en détail

Table des matières. Abréviations utilisées: (C) Cas (P) Problème (Q) Question théorique CHAPITRE 1 CADRE FISCAL DU CONTRIBUABLE

Table des matières. Abréviations utilisées: (C) Cas (P) Problème (Q) Question théorique CHAPITRE 1 CADRE FISCAL DU CONTRIBUABLE Abréviations utilisées: (C) Cas (P) Problème (Q) Question théorique CHAPITRE 1 CADRE FISCAL DU CONTRIBUABLE 1.1 Résidence et assises juridiques de l impôt (Q)...................... 1 1.2 Textes fiscaux

Plus en détail

Fonds d infrastructure mondial Renaissance. États financiers annuels pour l exercice terminé le 31 août 2007

Fonds d infrastructure mondial Renaissance. États financiers annuels pour l exercice terminé le 31 août 2007 États financiers annuels pour l exercice terminé le 31 août Fonds d infrastructure mondial Renaissance État de l actif net (en milliers, sauf les montants par part) Au 31 août (note 1) Actif Encaisse,

Plus en détail

Instruction complémentaire 52-107 Principes comptables et normes d audit acceptables

Instruction complémentaire 52-107 Principes comptables et normes d audit acceptables Instruction complémentaire 52-107 Principes comptables et normes d audit acceptables PARTIE 1 INTRODUCTION ET DÉFINITIONS 1.1 Introduction et objet 1.2 Régime d information multinational 1.3 Détermination

Plus en détail

Imposition des rentes prescrites non enregistrées dont le titulaire est un particulier

Imposition des rentes prescrites non enregistrées dont le titulaire est un particulier Imposition des rentes prescrites non enregistrées dont le titulaire est un particulier Le présent document décrit les caractéristiques exclusives des rentes prescrites non enregistrées. Pour plus de renseignements

Plus en détail

FLASH FISCAL TABLE RONDE FÉDÉRALE

FLASH FISCAL TABLE RONDE FÉDÉRALE Association de planification fiscale et financière 1100, boul. René-Lévesque O., bureau 660 Montréal (Québec) H3B 4N4 Téléphone : (514) 866-2733 Télécopieur : (514) 866-0113 FLASH FISCAL MD 16 novembre

Plus en détail

AGRI-INVESTISSEMENT Manuel 2013

AGRI-INVESTISSEMENT Manuel 2013 AGRI-INVESTISSEMENT Manuel 2013 Ce document est proposé à titre de référence seulement et il peut être modifié en tout temps, sans préavis. Son contenu, en partie ou en totalité, ne peut en aucun cas prévaloir

Plus en détail

Bonne lecture, L équipe du CQFF Centre québécois de formation en fiscalité CQFF.com

Bonne lecture, L équipe du CQFF Centre québécois de formation en fiscalité CQFF.com Mise à jour de votre cartable de cours à la suite du dépôt du budget du Québec le 20 novembre 202 et à la suite de la victoire des contribuables dans la saga concernant la déductibilité des versements

Plus en détail

BULLETIN FISCAL 2014-134. Mai 2014

BULLETIN FISCAL 2014-134. Mai 2014 BULLETIN FISCAL 2014-134 Mai 2014 NOUVEAU CRÉDIT D IMPÔT DU QUÉBEC : LOGIRÉNOV Le gouvernement du Québec a annoncé les modalités d application d un nouveau crédit d impôt remboursable pour la rénovation

Plus en détail

IMP. 63.1-1/R3 Frais de location payés à l égard d un véhicule à moteur Publication : 27 juin 2014

IMP. 63.1-1/R3 Frais de location payés à l égard d un véhicule à moteur Publication : 27 juin 2014 BULLETIN D INTERPRÉTATION ET DES PRATIQUES ADMINISTRATIVES CONCERNANT LES LOIS ET LES RÈGLEMENTS Impôts IMP. 63.1-1/R3 Frais de location payés à l égard d un véhicule à moteur Publication : 27 juin 2014

Plus en détail

LE MUSÉE CANADIEN DES DROITS DE LA PERSONNE. Politique d investissement

LE MUSÉE CANADIEN DES DROITS DE LA PERSONNE. Politique d investissement LE MUSÉE CANADIEN DES DROITS DE LA PERSONNE Politique d investissement Cette politique est en vigueur depuis le 18 juin 2009 POLITIQUE D INVESTISSEMENT 1. GÉNÉRALITÉS P R É A M B U L E Le Musée canadien

Plus en détail

ALERT U.S. TAX. Juin 2015. Partager maintenant

ALERT U.S. TAX. Juin 2015. Partager maintenant Cet article est le deuxième d une série de quatre visant à examiner les implications fiscales canadiennes et états-uniennes dans le cadre d une affectation temporaire d un employé du Canada aux États-Unis.

Plus en détail

COMMUNIQUÉ FISCAL RÉDACTEURS : SECTION 1 IMPÔTS SUR LE REVENU SECTION 2 TPS TVQ. Juin 2016 SECTION 1 SECTION 2

COMMUNIQUÉ FISCAL RÉDACTEURS : SECTION 1 IMPÔTS SUR LE REVENU SECTION 2 TPS TVQ. Juin 2016 SECTION 1 SECTION 2 COMMUNIQUÉ FISCAL Juin 2016 RÉDACTEURS : SECTION 1 M. Claude G. Gauthier, CPA, CA Blain Joyal Charbonneau, S.E.N.C.R.L. --- SECTION 2 Kristina Lucic, avocate, M.Fisc., Christiane Maurice, avocate, LL.M.Fisc.,

Plus en détail

SOCIÉTÉ EXPLOITANT UNE PETITE ENTREPRISE

SOCIÉTÉ EXPLOITANT UNE PETITE ENTREPRISE Septembre 2012 Les renseignements et données contenus dans le présent bulletin ont été rédigés par l Ordre des comptables agréés du Québec sous la direction de Monsieur Gilles Chiasson. Ils sont notamment

Plus en détail

L impôt fédéral sur le revenu des particuliers : la part de chacun

L impôt fédéral sur le revenu des particuliers : la part de chacun N o 11-621-MIF au catalogue N o 024 ISSN: 1707-0511 ISBN: 0-662-79675-6 Document analytique Analyse en bref L impôt fédéral sur le revenu des particuliers : la part de chacun par Patrice Martineau Division

Plus en détail

FAITS SAILLANTS DU BUDGET DU QUÉBEC 2016-2017

FAITS SAILLANTS DU BUDGET DU QUÉBEC 2016-2017 Mars 2016 Vol. 1 N 3 Certification Fiscalité Services-conseils Actuariat Syndics et gestionnaires FAITS SAILLANTS DU BUDGET DU QUÉBEC 2016-2017 Le 17 mars 2016, le ministre des Finances du Québec, M. Carlos

Plus en détail

BULLETIN FISCAL 2012-124

BULLETIN FISCAL 2012-124 BULLETIN FISCAL 2012-124 Mai 2012 FIDUCIE ET CHOIX DES FIDUCIAIRES PROBLÈMES POTENTIELS Le Code civil du Québec requiert pour toutes les fiducies la présence d au moins un fiduciaire (fiduciaire indépendant)

Plus en détail

RENSEIGNEMENTS ET DONNÉES POUR LA PLANIFICATION FISCALE

RENSEIGNEMENTS ET DONNÉES POUR LA PLANIFICATION FISCALE RENSEIGNEMENTS ET DONNÉES POUR LA PLANIFICATION FISCALE Fiscalité Audit Comptabilité Consultation Renseignements et données pour la planification fiscale Juillet 2013 Table des matières Page CHAPITRE 1

Plus en détail

NORME CANADIENNE 33 105 CONFLITS D INTÉRÊTS CHEZ LES PLACEURS TABLE DES MATIÈRES

NORME CANADIENNE 33 105 CONFLITS D INTÉRÊTS CHEZ LES PLACEURS TABLE DES MATIÈRES NORME CANADIENNE 33 105 CONFLITS D INTÉRÊTS CHEZ LES PLACEURS TABLE DES MATIÈRES PARTIE PARTIE 1 TITRE DÉFINITIONS, INTERPRÉTATION ET CHAMP D APPLICATION 1.1 Définitions 1.2 Interprétation 1.3 Champ d

Plus en détail

SUPPLÉMENT À L ÉGARD DES TRANSFERTS DE FONDS DE RETRAITE DE PLACEMENTS NORDOUEST & ETHICQUES S.E.C. (FRV)-1503

SUPPLÉMENT À L ÉGARD DES TRANSFERTS DE FONDS DE RETRAITE DE PLACEMENTS NORDOUEST & ETHICQUES S.E.C. (FRV)-1503 SUPPLÉMENT À L ÉGARD DES TRANSFERTS DE FONDS DE RETRAITE DE PLACEMENTS NORDOUEST & ETHICQUES S.E.C. (FRV)-1503 IMMOBILISÉ AU FONDS DE REVENU VIAGER SUIVANT LE RÈGLEMENT EN APPLICATION DE LA LOI SUR LES

Plus en détail

Guide d épargne-retraite

Guide d épargne-retraite Sans aucun doute, épargner en vue de la retraite devrait constituer l un de vos principaux objectifs de planification financière. En effet, comme l espérance de vie augmente, il se peut que vous passiez

Plus en détail

CODE D ÉTHIQUE ET DE DÉONTOLOGIE

CODE D ÉTHIQUE ET DE DÉONTOLOGIE CODE D ÉTHIQUE ET DE DÉONTOLOGIE DES MEMBRES DE L ASSEMBLÉE NATIONALE DU QUÉBEC L R. Q., c. C-23.1 Résumé du Code Août 2012 COMMISSAIRE À L ÉTHIQUE ET À LA DÉONTOLOGIE CODE D ÉTHIQUE ET DE DÉONTOLOGIE

Plus en détail

PORTEFEUILLES GÉRÉS ET INDICIELS TD

PORTEFEUILLES GÉRÉS ET INDICIELS TD ÉTATS FINANCIERS ANNUELS PORTEFEUILLES GÉRÉS ET INDICIELS TD PORTEFEUILLE GÉRÉ ET INDICIEL TD - 31 décembre 2000 * PORTEFEUILLE GÉRÉ ET INDICIEL TD - ÉTAT DU PORTEFEUILLE DE PLACEMENTS AU 31 DÉCEMBRE 2000

Plus en détail

Gains et pertes en capital

Gains et pertes en capital Ministère du Revenu du Québec www.revenu.gouv.qc.ca Gains et pertes en capital Abréviations utilisées dans ce guide ARC Agence du revenu du Canada JVM Juste valeur marchande PNACC Partie non amortie du

Plus en détail

L E T A C T I C I E N

L E T A C T I C I E N L E T A C T I C I E N Groupe Lanoue Taillefer Audet Mai 2006 Volume 5 - numéro 2 Jean Lanoue, CA Michel Taillefer Jean-Marie Audet, CA La baisse du taux de la TPS de 1 % Un été chaud pour les notaires!

Plus en détail

RÉSUMÉ DU BUDGET DU QUÉBEC 2016-2017

RÉSUMÉ DU BUDGET DU QUÉBEC 2016-2017 RÉSUMÉ DU BUDGET DU QUÉBEC 2016-2017 Le 17 mars 2016 TABLE DES MATIÈRES Introduction Mesures touchant les particuliers Mesures touchant les sociétés Autres mesures Avis aux utilisateurs 1 INTRODUCTION

Plus en détail

VERSION MODIFIÉE DE LA NOTICE ANNUELLE DATÉE DU 16 DÉCEMBRE 2015 MODIFIANT LA NOTICE ANNUELLE DATÉE DU 29 OCTOBRE 2015

VERSION MODIFIÉE DE LA NOTICE ANNUELLE DATÉE DU 16 DÉCEMBRE 2015 MODIFIANT LA NOTICE ANNUELLE DATÉE DU 29 OCTOBRE 2015 VERSION MODIFIÉE DE LA NOTICE ANNUELLE DATÉE DU 16 DÉCEMBRE 2015 MODIFIANT LA NOTICE ANNUELLE DATÉE DU 29 OCTOBRE 2015 Parts de série A, de série B, de série F et de série O (à moins d indication contraire)

Plus en détail

Manuel de la présentation de l information financière municipale

Manuel de la présentation de l information financière municipale Manuel de la présentation de l information financière municipale Résumé de la mise à jour Décembre 2014 Direction générale des finances municipales Ministère des Affaires municipales et de l Occupation

Plus en détail

Faits saillants. Particuliers. Particuliers et fiducies. Entreprises. Autres mesures

Faits saillants. Particuliers. Particuliers et fiducies. Entreprises. Autres mesures Faits saillants Particuliers 1. Ventes de billets liés 2. Imposition des actions de fonds de substitution 3. Rétablir les âges d admissibilité au programme de la sécurité de la vieillesse 4. Crédit de

Plus en détail

AU PROGRAMME DE CRÉDIT D IMPÔT POUR CAPITAL DE RISQUE DE PETITES ENTREPRISES

AU PROGRAMME DE CRÉDIT D IMPÔT POUR CAPITAL DE RISQUE DE PETITES ENTREPRISES Emploi et Économie GUIDE D ACCÈS AU PROGRAMME DE CRÉDIT D IMPÔT POUR CAPITAL DE RISQUE DE PETITES ENTREPRISES établi conformément aux articles s. 11.13 à 11.17 de la Loi de l impôt sur le revenu (Manitoba)

Plus en détail

ALLEGEMENT DES DROITS DE SUCCESSION ET DE DONATION

ALLEGEMENT DES DROITS DE SUCCESSION ET DE DONATION ALLEGEMENT DES DROITS DE SUCCESSION ET DE DONATION Les droits de mutation à titre gratuit sont perçus en tenant compte de la situation personnelle du redevable et des liens de parenté qu il a avec le défunt

Plus en détail

Crédit d impôt remboursable pour la Gaspésie et certaines régions maritimes du Québec NOUVEAU RÉGIME

Crédit d impôt remboursable pour la Gaspésie et certaines régions maritimes du Québec NOUVEAU RÉGIME GASPÉSIE ET CERTAINES RÉGIONS MARITIMES ANNÉES CIVILES 2010 ET SUIVANTES Crédit d impôt remboursable pour la Gaspésie et certaines régions maritimes du Québec NOUVEAU RÉGIME RÉSUMÉ Une société qui, au

Plus en détail

Bulletin fiscal. Septembre 2011 PLACEMENTS EFFECTUÉS DANS UN REER OU UN FERR

Bulletin fiscal. Septembre 2011 PLACEMENTS EFFECTUÉS DANS UN REER OU UN FERR Bulletin fiscal Septembre 2011 PLACEMENTS EFFECTUÉS DANS UN REER OU UN FERR À certaines conditions, un particulier peut utiliser les fonds de son REER autogéré ou de son FERR autogéré pour investir sous

Plus en détail

La Société de Gestion de Patrimoine Familial (SPF) en droit luxembourgeois

La Société de Gestion de Patrimoine Familial (SPF) en droit luxembourgeois La Société de Gestion de Patrimoine Familial (SPF) en droit luxembourgeois Sommaire: 1. Introduction page 1 2. Constitution de la SPF page 1 3. Surveillance et contrôle de la SPF page 3 4. Activité et

Plus en détail

Guide pratique sur les successions et fiducies

Guide pratique sur les successions et fiducies Guide pratique sur les successions et fiducies 2 e édition M e Patrick-Claude Caron, LL.B., M.Fisc. Une adaptation française de A Practical Guide to Estates and Trusts par Laurie Ouellette, TEP, FCGA Table

Plus en détail

Droits successoraux américains : Les Canadiens transférés aux États-Unis

Droits successoraux américains : Les Canadiens transférés aux États-Unis Gestion du patrimoine/services fiscaux aux sociétés privées Numéro 2014-10F américains : Les Canadiens transférés aux États-Unis Le 24 février 2014 En bref Un particulier canadien 1 qui est transféré aux

Plus en détail

ROCK ENERGY INC. Bilans consolidés intermédiaires. Aux 30 juin 2009 et 31 décembre 2008 (non vérifié)

ROCK ENERGY INC. Bilans consolidés intermédiaires. Aux 30 juin 2009 et 31 décembre 2008 (non vérifié) ROCK ENERGY INC. Bilans consolidés intermédiaires Aux 30 juin 2009 et 31 décembre 2008 (non vérifié) (Tous les montants sont exprimés en milliers de dollars.) 30 juin 2009 31 décembre 2008 Actif Actif

Plus en détail

Régimes de retraite individuels

Régimes de retraite individuels Ces dernières années, les propriétaires d entreprise ont commencé à reconnaître les avantages offerts par les régimes de retraite individuels (RRI). Un RRI permet aux propriétaires d entreprise et à certains

Plus en détail

Heureusement, il reste des possibilités pour maîtriser ses impôts.

Heureusement, il reste des possibilités pour maîtriser ses impôts. Paris - Marseille - Toulon Dirigeant du Cabinet LEFEVRE & Associés Jean-Yves LEFEVRE Chargé de cours à l université Paris Dauphine Les impôts augmentent! L insécurité fiscale aussi avec 7 lois de finances

Plus en détail

Tableau Comparatif CELI ET REER

Tableau Comparatif CELI ET REER Tableau Comparatif CELI ET REER Y a-t-il un âge minimal pour ouvrir un compte ou un régime? Il faut avoir 18 ans. (La législation sur l âge de la majorité peut s appliquer à certains placements.) Il n

Plus en détail

Placements dispensés selon les Normes 45-106 et 45-102. Pierre-Yves Châtillon Gilles Leclerc 14 octobre 2005

Placements dispensés selon les Normes 45-106 et 45-102. Pierre-Yves Châtillon Gilles Leclerc 14 octobre 2005 Placements dispensés selon les Normes 45-106 et 45-102 Pierre-Yves Châtillon Gilles Leclerc 14 octobre 2005 I. Contexte 1. Historique a) Ce qui a précédé la Norme 45-106 et la Norme 45-102 ailleurs au

Plus en détail

Administration de la taxe de vente (atelier A)

Administration de la taxe de vente (atelier A) Administration de la taxe de vente (atelier A) Association des cadres scolaires du Québec Du 16 au 18 février 2005 Lyne Bienvenue Pierre Marchand Louise Tremblay Objectif Clarifier le statut de la commission

Plus en détail

BULLETIN FISCAL 2013-127

BULLETIN FISCAL 2013-127 BULLETIN FISCAL 2013-127 Janvier 2013 RÈGLES FISCALES RELATIVES AUX AUTOMOBILES Pour 2013, les plafonds des déductions relatives aux frais d automobile et les taux servant au calcul de l avantage imposable

Plus en détail

LA PROPRIETE INTELLECTUELLE ARTICLE 50 BIS LIR

LA PROPRIETE INTELLECTUELLE ARTICLE 50 BIS LIR LA PROPRIETE INTELLECTUELLE ARTICLE 50 BIS LIR Les informations disponibles sur la présente documentation ont pour seule fin de donner une information générale à son lecteur. Elles ne constituent pas un

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES DOUANES ET DES IMPOTS. Texte n DGI 2002/68 NOTE COMMUNE N 45/2002

BULLETIN OFFICIEL DES DOUANES ET DES IMPOTS. Texte n DGI 2002/68 NOTE COMMUNE N 45/2002 BULLETIN OFFICIEL DES DOUANES ET DES IMPOTS DIFFUSION GENERALE N 2002/08/38 0.1.0.0.1.2. Documents Administratifs (IMPOTS) Texte n DGI 2002/68 NOTE COMMUNE N 45/2002 O B J E T: Commentaire des dispositions

Plus en détail

Propriété réputée des actions d une société par les fiduciaires et les bénéficiaires d une fiducie

Propriété réputée des actions d une société par les fiduciaires et les bénéficiaires d une fiducie Dossier Propriété réputée des actions d une société par les fiduciaires et les bénéficiaires d une fiducie Alexandra Fortin, avocate, LL.M. fisc. L utilisation des fiducies comporte plusieurs avantages

Plus en détail

L E T A C T I C I E N

L E T A C T I C I E N L E T A C T I C I E N Groupe Lanoue Taillefer Audet Mai 2003 Volume 1 - numéro 2 Jean Lanoue, CA Michel Taillefer Jean-Marie Audet, CA Yvan Guindon, CA Céline Cadorette, D. Fisc. COLLABORATEURS : Alain

Plus en détail

ADDENDA POUR LES TRANSFERTS DE FONDS DE RETRAITE IMMOBILISÉS DANS UN COMPTE DE RETRAITE IMMOBILISÉ (CRI)

ADDENDA POUR LES TRANSFERTS DE FONDS DE RETRAITE IMMOBILISÉS DANS UN COMPTE DE RETRAITE IMMOBILISÉ (CRI) ADDENDA POUR LES TRANSFERTS DE FONDS DE RETRAITE IMMOBILISÉS DANS UN COMPTE DE RETRAITE IMMOBILISÉ (CRI) Pour les transferts faits conformément à la Loi sur les prestations de pension (Nouveau-Brunswick)

Plus en détail

Plan des examens Fiscalité avancée des particuliers et des sociétés [TX2] 2011-2012

Plan des examens Fiscalité avancée des particuliers et des sociétés [TX2] 2011-2012 Raison d être Plan des examens Fiscalité avancée des particuliers et des sociétés [TX2] 2011-2012 Les examens Fiscalité avancée des particuliers et des sociétés [TX2] ont été élaborés à l aide d un plan

Plus en détail

Régime de réinvestissement des dividendes et d achat d actions

Régime de réinvestissement des dividendes et d achat d actions Régime de réinvestissement des dividendes et d achat d actions Modifié et reormulé le février 2013 table des matières introduction/résumé............................................2 coordonnées.................................................6

Plus en détail

FORME JURIDIQUE DE L ENTREPRISE

FORME JURIDIQUE DE L ENTREPRISE FORME JURIDIQUE DE L LE CHOIX DE LA FORME JURIDIQUE DE L Démarche à effectuer Exploitation de par l entrepreneur sous ses noms et prénoms complets Aucune démarche particulière Exploitation de par l entrepreneur

Plus en détail

La donation. Les renseignements contenus. dans la présente notice ont pour but d attirer votre attention sur les points les plus importants

La donation. Les renseignements contenus. dans la présente notice ont pour but d attirer votre attention sur les points les plus importants Les renseignements contenus dans la présente notice ont pour but d attirer votre attention sur les points les plus importants La donation du sujet qui vous intéresse. Pour de plus amples informations,

Plus en détail