D I P L Ô M E S U P ÉR I E U R D ÉT U D E S F R A N Ç A I S E S 3 ème Degré - Paris-Sorbonne C3. COMMENTAIRE COMPOSÉ Note sur 20 durée : 4h00

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "D I P L Ô M E S U P ÉR I E U R D ÉT U D E S F R A N Ç A I S E S 3 ème Degré - Paris-Sorbonne C3. COMMENTAIRE COMPOSÉ Note sur 20 durée : 4h00"

Transcription

1 3 ème Degré - Paris-Sorbonne C3 COMMENTAIRE COMPOSÉ Note sur 20 durée : 4h00 Rédigez un commentaire composé d un extrait des Confessions. Le narrateur qui se confond avec l auteur, occupe les fonctions de domestique chez le comte de Gouvon, à Turin. Il n est pas insensible aux attraits de la petite fille de ce dernier. Un diner va lui fournir l occasion de briller devant M elle de Breil et l ensemble de la compagnie. Mademoiselle de Breil était une jeune personne à peu près de mon âge, bien faite, assez belle, très blanche, avec des cheveux très noirs, et, quoique brune, portant sur son visage cet air de douceur des blondes auquel mon cœur n a jamais résisté. L habit de cour, si favorable aux jeunes personnes, marquait sa jolie taille, dégageait sa poitrine et ses épaules, et rendait son teint encore plus éblouissant par le deuil qu on portait alors. On dira que ce n est pas à un domestique de s apercevoir de ces choses-là. J avais tort sans doute ; mais je m en apercevais toutefois, et même je n étais pas le seul. Le maître d hôtel et les valets de chambre en parlaient quelquefois à table avec une grossièreté qui me faisait cruellement souffrir. La tête ne me tournait pourtant pas au point d être amoureux tout de bon. Je ne m oubliais point ; je me tenais à ma place, et mes désirs mêmes ne s émancipaient pas. J aimais à voir mademoiselle de Breil, à lui entendre dire quelques mots qui marquaient de l esprit, du sens, de l honnêteté : mon ambition, bornée au plaisir de la servir, n allait point au delà de mes droits. A table j étais attentif à chercher l occasion de les faire valoir. Si son laquais quittait un moment sa chaise, à l instant on m y voyait établi : hors de là je me tenais vis-à-vis d elle ; je cherchais dans ses yeux ce qu elle allait demander, j épiais le moment de changer son assiette. Que n aurais-je point fait pour qu elle daignât m ordonner quelque chose, me regarder, me dire un seul mot! Mais point : j avais la mortification d être nul pour elle ; elle ne s apercevait pas même que j étais là. Cependant, son frère, qui m adressait quelquefois la parole à table, m ayant dit je ne sais quoi de peu obligeant, je lui fis une réponse si fine et si bien tournée, qu elle y fit attention, et jeta les yeux sur moi. Ce coup d œil, qui fut court, ne laissa pas de me transporter. Le lendemain, l occasion se présenta d en obtenir un second, et j en profitai..../... Université Paris-Sorbonne SELFEE Paris-Sorbonne C3 Page 1 sur 2

2 On donnait ce jour-là un grand dîner, où, pour la première fois, je vis avec beaucoup d étonnement le maître d hôtel servir l épée au côté et le chapeau sur la tête. Par hasard on vint à parler de la devise de la maison de Solar, qui était sur la tapisserie avec les armoiries : Tel fiert qui ne tue pas. Comme les Piémontais ne sont pas pour l ordinaire consommés dans la langue française, quelqu un trouva dans cette devise une faute d orthographe, et dit qu au mot fiert il ne fallait point de t. Le vieux comte de Gouvon allait répondre ; mais ayant jeté les yeux sur moi, il vit que je souriais sans oser rien dire : il m ordonna de parler. Alors je dis que je ne croyais pas que le t fût de trop, que fiert était un vieux mot français qui ne venait pas du mot ferus, fier, menaçant, mais du verbe ferit, il frappe, il blesse ; qu ainsi la devise ne me paraissait pas dire : Tel menace, mais tel frappe qui ne tue pas. Tout le monde me regardait et se regardait sans rien dire. On ne vit de la vie un pareil étonnement. Mais ce qui me flatta davantage fut de voir clairement sur le visage de mademoiselle de Breil un air de satisfaction. Cette personne si dédaigneuse daigna me jeter un second regard qui valait tout au moins le premier ; puis, tournant les yeux vers son grand-papa, elle semblait attendre avec une sorte d impatience la louange qu il me devait, et qu il me donna en effet si pleine et entière et d un air si content, que toute la table s empressa de faire chorus. Ce moment fut court, mais délicieux à tous égards. Ce fut un de ces moments trop rares qui replacent les choses dans leur ordre naturel, et vengent le mérite avili des outrages de la fortune. Jean-Jacques ROUSSEAU, Les Confessions, livre III.

3 SERVICE DES EXAMENS DE LANGUE FRANCAISE RÉSERVES AUX ÉTUDIANTS ÉTRANGERS D I P L Ô M E S U P ÉR I E U R D ÉT U D E S F R A N Ç A I S E S 3 e degré - C3 Résumé Note sur 10 - Durée : 2h30 Vous résumerez ce texte au quart de sa longueur (en 166 mots) (tolérance ± 10%). N oubliez pas de préciser le nombre de mots employés. Soucieux de leur identité personnelle, convaincus des valeurs que sont la performance et l efficacité, les parents entretiennent parfois des rapports de compétition, que l on retrouve dans les relations parents-enfant. L enfant constitue un merveilleux support de projection des affects personnels, il peut être investi par les représentations les plus inattendues. De plus, la jalousie peut s installer entre l enfant qui fait son entrée dans la vie et l adulte nouvellement parent, exacerbée par la valeur culturelle liée à la «fraîcheur» génétique, cellulaire, instinctuelle, rajeunissante du nouveau-né et par l attendrissement que son état de dépendance et sa fragilité suscitent. L adulte refoulera ce sentiment et tentera de présenter une authenticité positive dans ce contexte culturel en mouvement, qui mythifie la jeunesse et dévalorise le vieillissement, le contourne et l évite. L ambiguïté inhérente à la venue de l enfant est patente. La journaliste Claire Brisset évoque dans son livre, un monde qui dévore ses enfants, les dieux de la mythologie aux prises avec l enfant dans le combat pour l éternité. L enfant est source de fierté, il projette l adulte dans l avenir, dans la continuité de l histoire humaine, dans le registre de la transcendance. Le père, en acceptant de reconnaître l enfant, de lui donner son nom, l inscrit dans son histoire familiale, par le biais de la filiation, et le fait accéder à une part d éternité. La mère, unie à l enfant, en s en déliant physiquement, est reconnue comme l actrice principale, en même temps qu elle doit, progressivement, se distancier de cette situation particulière qu est la grossesse et qui l a définie pendant neuf mois. Elle doit accepter que l histoire de l enfant lui succède et l inscrive, elle aussi, dans l éternité..../...

4 Si pour le père et pour la mère le bébé est symbole de fierté, de régénérescence (à condition qu il se révèle conforme aux «normes» médicales socialement en vigueur), il est aussi le symbole d un achèvement. Il constitue la relève et représente ainsi la fin d une étape. Or, l acceptation philosophique de la limite n est pas si facile. La force intérieure et l équilibre psychique doivent être individuellement suffisamment développés pour accepter cette notion de limite, afin de permettre à un troisième être, aussi adorable soit-il, de prendre sa place. (...) Concevoir un enfant dans un contexte marqué par la recherche d excellence comporte des risques : l écart entre l enfant réel et l enfant imaginaire peut constituer un fossé de plus en plus difficile à compter. Des rituels d accompagnement et d initiation à l entrée et au suivi de la parentalité devraient pouvoir se développer afin de favoriser une meilleure acceptation de l enfant par les parents et une meilleure prise de responsabilité. Car accepter l enfant tel qu il est n est pas facile. Lorsque l individu devient parent, ce sont ses ressources individuelles qui sont sollicitées. Avant l industrialisation, lorsque la référence à la communauté était prévalente, l histoire de l enfant était toute tracée. S il survivait, son arrivée à maturité représentait une garantie pour l avenir. Cela n a désormais pas le même sens : les rapports entre les générations n intègrent pas la même solidarité familiale qu autrefois, les conditions de la retraite et les organismes spécialisés ont changé. La confusion des places Il est attendrissant de constater que dans les faire-part de naissance contemporains règne une confusion des places telle qu il est parfois difficile d identifier les parents, la petite sœur ou le grand-frère, et le nouveau-né. Tout le monde semble en apparence appartenir à la même génération. Le nouveau-né annonce qu il est en pleine forme, la grande sœur qu elle est fière... La réponse à la devinette apparaît, au bas du faire-part, en petits caractères : le prénom des parents et leur adresse. On est loin des faire-part de naissance qui passaient en revue une partie de la généalogie familiale. La distinction entre générations. À l inverse, les traumatismes interrompent la transmission car ils ne peuvent pas être scénarisés et figurés dans la psyché 1 : ils ne peuvent faire l objet d une narration et restent présents comme des blessures non cicatrisées, non mentalisées, corps étrangers dans le corps qui poussent à la répétition pour décharger la tension et la souffrance qu ils maintiennent. Christine CASTELAIN-MEUNIER, Pères, mères, enfants, Psyché : Qui concerne l esprit, la pensée, l âme. Nombre de mots : 665

5 CENTRE DE PARIS - SESSION SEPTEMBRE e degré Paris-Sorbonne C3 VERSION - RUSSE Note sur 10 Durée de l épreuve de traduction version et thème : 3h30 Automne Louis XII vieillissait. Un jour qu il observait de loin François, son gendre et cousin, son futur successeur, il murmura comme pour lui-même, mais assez fort pour que ses compagnons l entendent : «Ce gros garçon gâtera tout». Louis XII, roi humble et sobre, s agaçait de devoir laisser les rênes à un excité soucieux d abord de son propre plaisir. A travers le murmure de Louis XII, le Moyen Age moribond mettait en garde l âme française contre la tentation du «Nouvel Age». Il est en effet difficile d imaginer deux hommes plus dissemblables que Louis XII et François I er. L oncle était petit et sec, le neveu était grand et gros. L armure de ce dernier, visible encore au musée des Invalides, nous renseigne sur sa taille : un mètre quatre-vingt-dixhuit. Nous constatons aussi que François prit très vite de l embonpoint : sur cet aspect aussi, son armure confirme la chronique. Cependant, ce n est pas le physique qui séparait d abord les deux hommes. Car chacun à sa façon, ils étaient des sportifs. Tous les deux, ils aimaient les défis en plein air. Tous les deux, ils passèrent à cheval le plus clair de leur temps. Tous les deux, ils prirent la chasse très au sérieux. Tous les deux, ils rêvèrent d offrir l Italie à la France, ou plutôt de se la rendre à eux-mêmes, et sur le terrain plutôt que dans les antichambres diplomatiques. Et surtout, ils eurent tous deux ce travers commun à tous les politiques : ils voulaient être aimés. Xavier PATIER. Les candidats sont priés de préciser sur leur copie la langue qu ils ont choisie pour la traduction. Ils doivent donner seulement une traduction d un mot, d une expression ou d une phrase (ne pas proposer deux ou plusieurs traductions). Traduire le titre et transcrire le nom de l auteur. Les deux exercices de traduction doivent être réalisés.

6 3e degré - Paris-Sorbonne C3 THÈME - RUSSE NOTE SUR 10 Durée de l épreuve de traduction version et thème : 3h30 И вот однажды, впервые в жизни, между ею и Никитой произошла жесточайшая ссора. Даже сейчас, через многие годы, не хотела Ника вспоминать, как и почему они с Никитой расстались. Оба были не правы, и формальный повод оказался настолько грязным, что не давал возможности спокойно всё выяснить, обсудить. Ника ушла, не сказав ни слова. Никита не счёл нужным оправдываться. Разумеется, рядом с Никой тут же оказался Гришка, как рояль из старого анекдота, который случайно стоял в кустах. - Мало тебе творческих метаний твоих родителей? У тебя ведь не было детства. И молодости не будет. Хватит с тебя гениев, - говорил разумный Гришаня, вытирая ей слёзы. Ты навсегда останешься бесплатным приложением к его таланту, его славе. Ты станешь частью его кухни, в прямом и переносном смысле. Ты будешь его кормить, обстирывать, таскать тяжёлые сумки. Твои чувства, мысли, твои привычки он будет наблюдать и переносить на бумагу. Ему всё равно, кто рядом. Он живёт только для себя, для своего творчества. Ты будешь виновата в его творческих кризисах, когда кризис сменится вдохновенной работой, ты будешь мешать ему творить. А потом ему понадобится новый объект для художественных наблюдений. Гришка впервые так разговорился. Ника слушала и не верила, проклинала себя, что слушает, и злилась на Никиту. Полина Дашкова. Les candidats sont priés de préciser sur leur copie la langue qu ils ont choisie pour la traduction. Ils doivent donner seulement une traduction d un mot, d une expression ou d une phrase (ne pas proposer deux ou plusieurs traductions). Traduire le titre et transcrire le nom de l auteur. Les deux exercices de traduction doivent être réalisés.

7 3 e degré Paris-Sorbonne C3 VERSION - ESPAGNOL Note sur 10 Durée de l épreuve de traduction version et thème : 3h30 Un garçon barbier raconte son histoire à Gil Blas Fernand Pérès de la Fuente, mon grand-père (je prends la chose de loin), après avoir été pendant cinquante ans barbier du village d Omédo, mourut, et laissa quatre fils. L aîné, nommé Nicolas, s empara de sa boutique, et lui succéda dans sa profession ; Bertrand, le puîné, se mettant le commerce en tête, devint marchand mercier ; et Thomas, qui était le troisième, se fit maître d école. Pour le quatrième, qu on appelait Pédro, comme il se sentait né pour les belles-lettres, il vendit une petite pièce de terre qu il avait eue pour partage, et alla demeurer à Madrid, où il espérait qu un jour il se ferait distinguer par son savoir et par son esprit. Ses trois autres frères ne se séparèrent point : ils s établirent à Olmédo en se mariant avec des filles de laboureurs qui leur apportèrent en mariage peu de bien mais en récompense une grande fécondité. Elles firent des enfants comme à l envi l une de l autre. Ma mère, femme du barbier, en mit au monde six pour sa part dans les cinq premières années de son mariage. Je fus du nombre de ceux-là. A.R. LESAGE, Histoire de Gil Blas de Santillane, Les candidats sont priés de préciser sur leur copie la langue qu ils ont choisie pour la traduction. Ils doivent donner seulement une traduction d un mot, d une expression ou d une phrase (ne pas proposer deux ou plusieurs traductions). Traduire le titre et transcrire le nom de l auteur. Les deux exercices de traduction doivent être réalisés.

8 3e degré - Paris-Sorbonne C3 THÈME - ESPAGNOL NOTE SUR 10 Durée de l épreuve de traduction version et thème : 3h30 Leer en el tren Pasó dos horas leyendo. Junto a él, en el asiento, estaba cerrado el libro. Un libro de letra clara, amplio margen, asunto intricado y atractivo, de esos que compramos un día de invierno pensando en leerle aquella noche al amor del fuego, pero que luego, a las primeras líneas, se comprende que ha sido escrito para otro lugar y sazón : para una tarde clara de viaje, y que sólo entonces nos dará un placer totalmente exprimido y sabroso. Aunque luego suele ocurrir que en el viaje a que estaba destinado demos con un compañero de buen habla y se pase el tiempo en charlar mientras el libro sigue abandonado, desoído el grito amarillo y pertinaz de su cubierta, como una virgen desdeñada, sobre los almohadones. Y así pasó esta vez : porque las dos horas de lectura lo fueron sin libro delante, con la vista puesta en un cristal el de la ventanilla, y lo leído, imposible de encajar en ningún généro literario : Andrés leía un paisaje nuevo, una nación desconocida. Cierto que la lectura no se hacía a su grado y voluntad, porque él no podía pasar las hojas, y esta misión era ejercida, con velocidades toscamente desiguales, por el maquinista, el cual, sin duda por ser nuevo en la línea, ignoraba la profunda belleza de lo que iba revelando con torpísimo ritmo. Pedro SOLANO, Víspera del gozo, Les candidats sont priés de préciser sur leur copie la langue qu ils ont choisie pour la traduction. Ils doivent donner seulement une traduction d un mot, d une expression ou d une phrase (ne pas proposer deux ou plusieurs traductions). Traduire le titre et transcrire le nom de l auteur. Les deux exercices de traduction doivent être réalisés.

9 3 e degré Paris-Sorbonne C3 Corrigés de la version et du thème - Espagnol Cuenta un mozo de barbero su historia a Gil Blas Fernando Pérez de la Fuente, mi abuelo (me remonto a tiempos remotos) después de llevar cincuenta años de barbero del pueblo de Olmedo, murió, dejando cuatro hijos. El mayor, llamado Nicolás, se quedó con su barbería y le sucedió en el oficio ; a Beltrán, el segundo, se le antojó dedicarse al comercio, y se hizo mercader de mercería ; y Tomás, que era el tercero, se hizo maestro de escuela. En cuanto al cuarto, a quien llamaban Pedro, como se sentía nacido para las bellas letras, vendió un pegujal que le había tocado en el reparto, y se fue a vivir en Madrid, donde esperaba que algún día se granjearía fama con su sabiduría y su ingenio. Sus otros tres hermanos no se separaron, estableciéndose en Olmedo y casándose con hijas de labradores que les aportaron por dote poca hacienda, pero en compensación una gran fecundidad. Parieron hijos como a porfía. Mi madre, mujer del barbero, por su parte dio a luz seis en los cinco primeros años de casada. Yo fui uno de éstos. D après A.R. LESAGE, Histoire de Gil Blas de Santillane, Il passa deux heures à lire. Près de lui, sur le siège, le livre était fermé. Un livre à l'écriture claire, à la marge ample, à l'histoire embrouillée et attirante, du type de ceux qu'on achète un jour d'hiver en pensant le lire ce soir-là au coin du feu, mais dont on comprend ensuite, aux premières lignes, qu'il a été écrit pour un autre lieu et une autre occasion, pour un clair après-midi de voyage, et que c'est alors seulement qu'il nous procurera un plaisir totalement exprimé et savoureux. Bien qu'ensuite il arrive souvent qu'au cours du voyage auquel il était destiné on rencontre un camarade à la langue bien pendue et que tout le temps se passe à discuter pendant que le livre reste abandonné, le cri jaune et obstiné de sa couverture méprisé, comme une vierge dédaignée, sur les coussins. Et c'est ce qui se passa cette fois; car les deux heures de lecture le furent sans livre devant, le regard porté sur une vitre -celle de la fenêtre-, et ce qu'il avait lu, il était impossible de le faire entrer dans aucun genre littéraire: André lisait un paysage nouveau, une nation inconnue. Certes, la lecture ne se faisait pas à son gré et selon son envie, parce qu'il ne pouvait pas, lui, tourner les pages, et que cette mission était remplie, à des vitesses grossièrement inégales, par le machiniste, qui, sans doute parce qu'il était nouveau sur la ligne, ignorait la profonde beauté de ce qu'il révélait suivant un rythme très maladroit. D après Pedro SOLANO, Víspera del gozo, 1926.

10 CENTRE D ATHÈNES - SESSION 23 et 24 SEPTEMBRE e degré Paris-Sorbonne C3 VERSION - GREC Note sur 10 Durée de l épreuve de traduction version et thème : 3h30 La mémoire se construit, l oubli se subit. Plus qu à entretenir une mémoire, les pouvoirs totalitaires s emploient à fabriquer un oubli. Oubli trafiqué. Rien de plus détestable que l oubli érigé en stratégie d État. Photos détruites, statues décapitées, livres abîmés, archives expurgées. Dans Le Livre du rire et de l oubli, Milan Kundera rappelle le mois de février 1948 où, du haut d un balcon, Klement Gottwald s adressa à la foule pour annoncer la nouvelle ère communiste. «à côté de lui, tout près se tenait Clementis. Il neigeait, il faisait très froid et Gottwald était nu-tête. Clementis, plein de sollicitude, a enlevé sa toque de fourrure et l a posée sur la tête de Gottwald. La section de propagande a reproduit à des centaines de milliers d exemplaires la photographie du balcon, d où Gottwald, coiffé d une toque de fourrure et entouré de ses camarades, parle au peuple Quatre ans plus tard, Clementis fut accusé de trahison et pendu. La section de propagande le fit immédiatement disparaître de l Histoire et, bien entendu, de toutes les photographies. Là où il y avait Clementis, il n y a plus que le mur vide du palais. De Clementis, il n est resté que la toque de fourrure sur la tête de Gottwald.» Et Kundera enchaîne tout de suite : «La lutte de l homme contre pouvoir est la lutte de la mémoire contre l oubli.» Extrait de L Oubli, essai de Georges BANU, éditions Les Solitaires Intempestifs, Les candidats sont priés de préciser sur leur copie la langue qu ils ont choisie pour la traduction. Ils doivent donner seulement une traduction d un mot, d une expression ou d une phrase (ne pas proposer deux ou plusieurs traductions). Traduire le titre et transcrire le nom de l auteur. Les deux exercices de traduction doivent être réalisés.

11 CENTRE D ATHÈNES - SESSION 23 et 24 SEPTEMBRE e degré - Paris-Sorbonne C3 THÈME - GREC NOTE SUR 10 Durée de l épreuve de traduction version et thème : 3h30 Το Καφρ Ελ Ζαγιάντ δεν ήταν πια ακριβώς πόλη. Το χώµα είχε σκεπάσει την άσφαλτο και κοπάδια ζώων έβοσκαν στον ίσκιο. εκάδες άνθρωποι χάζευαν καθισµένοι στα πεζοδρόµια. Μανάδες βύζαιναν τα µωρά τους ενώ τα µεγαλύτερα έπαιζαν στις λάσπες. Πυκνά σµήνη µυγών γευµάτιζαν στα κόπρανα που αφθονούσαν τριγύρω. Μέσα σ αυτή την άναρχη πόλη, η Ελληνική Κοινότητα κατάφερνε να διατηρεί ακόµα ένα µεγάλο οικοδοµικό τετράγωνο, ταµπουρωµένο πίσω απο πραγµατικά τείχη. Ο παλιός, µισοδιαλυµένος κινηµατογράφος που της ανήκε, έφερνε κάποιο εισόδηµα στα δυο τελευταία µέλη της. Η νύχτα των εγκαινίων του σωζόταν µόνο στη µνήµη του Λαγού. «Όλη η παροικία ήταν εδώ, κύριε Μαντά µου. Οι γυναίκες φορούσαν τα καλά τους. Ήταν καλοκαίρι, σαν και τώρα. Το λευκό κυριαρχούσε». Ο Μαντάς ρουφούσε τις αναµνήσεις καθώς αναδύονταν µε κόπο από το γερασµένο µυαλό. Ένας θεός ξέρει πώς, δεν είχε καταρρεύσει ακόµα εκείνη η βραδιά, θαµµένη πίσω απ τις αφίσες του τοίχου, κάτω από τα αλλεπάλληλα στρώµατα χαρτιού. Θα ορκιζόσουν πως αν έσκαβες, στο βάθος θα έβρισκες τον Ροδόλφο ντυµένο Σεΐχη να καλπάζει ακόµα στην έρηµο. Στην είσοδο, τους υποδέχθηκε ο Λαγός µε τη Νάντια. «Πας σχολείο;» ρώτησε τρυφερά ο Μαντάς τη µελαχρινή µικρούλα µε τα σγουρά ατίθασα µαλλιά. «εν καταλαβαίνει Ελληνικά», τον σταµάτησε ο Λαγός. Πάνος Πρωτοπαπάς, Ιασεµιά για ένα δολοφόνο. Εκδ. Εν πλώ (2010) Les candidats sont priés de préciser sur leur copie la langue qu ils ont choisie pour la traduction. Ils doivent donner seulement une traduction d un mot, d une expression ou d une phrase (ne pas proposer deux ou plusieurs traductions). Traduire le titre et transcrire le nom de l auteur. Les deux exercices de traduction doivent être réalisés.

12 3 e degré Paris-Sorbonne C3 Corrigés de la version - Grec Τη µνήµη την χτίζουµε τη λήθη την υφιστάµεθα Τα ολοκληρωτικά καθεστώτα φροντίζουν περισσότερο να κατασκευάσουν µια λήθη παρά να συντηρήσουν µια µνήµη. Μια λήθη νοθευµένη. Τίποτα δεν είναι πιο απεχθές από την λήθη που ανάγεται σε κρατική σκοπιµότητα. Κατεστραµµένες φωτογραφίες, αποκεφαλισµένα αγάλµατα, αφανισµένα βιβλία, αποκαθαρµένα αρχεία. Στο Βιβλίο του γέλιου και της λήθης, ο Μίλαν Κούντερα θυµίζει τον Φεβρουάριο του 1948, όταν πάνω από ένα µπαλκόνι, ο Κλέµεντ Γκότβαλντ απευθύνθηκε στο πλήθος για να αναγγείλει τη νέα κοµµουνιστική εποχή. «... δίπλα του, πολύ κοντά, στεκόταν ο Κλεµέντις. Χιόνιζε, έκανε πολύ κρύο και ο Γκότβαλντ είχε γυµνό το κεφάλι του. Ο Κλεµέντις, όλο έγνοια, έβγαλε τον γούνινο σκούφο του και τον έβαλε στο κεφάλι του Γκότβαλντ. Το τµήµα προπαγάνδας αναπαρήγαγε σε εκατοντάδες χιλιάδες αντίτυπα την φωτογραφία του µπαλκονιού απ όπου ο Γκότβαλντ, µε ένα γούνινο καπέλο στο κεφάλι και περιτριγυρισµένος από τους συντρόφους του, µιλάει στο λαό... Τέσσερα χρόνια αργότερα, ο Κλεµέντις κατηγορήθηκε για προδοσία και απαγχονίστηκε. Τό τµήµα προπαγάνδας τον εξαφάνισε αµέσως από την Ιστορία και, βεβαίως, απ όλες τις φωτογραφίες. Εκεί όπου υπήρχε ο Κλεµέντις τώρα δέν υπάρχει πιά παρά µόνο ο άδειος τοίχος του ανακτόρου. Από τον Κλεµέντις παρέµεινε µόνον ο γούνινος σκούφος στο κεφάλι του Γκότβαλντ.» Και ο Κούντερα συµπληρώνει αµέσως : «Η µάχη του ανθρώπου ενάντια στην εξουσία είναι η µάχη της µνήµης ενάντια στη λήθη.» Απόσπασµα από το δοκίµιο Η Λήθη του Georges Banu (2002) Université Paris-Sorbonne SELFEE Paris-Sorbonne C3 septembre 2013

4 production orale et médiation. Session novembre 2005

4 production orale et médiation. Session novembre 2005 ΥΠΟΥΡΓΕΙΟ ΕΘΝΙΚΗΣ ΠΑΙ ΕΙΑΣ ΚΑΙ ΘΡΗΣΚΕΥΜΑΤΩΝ ΚΡΑΤΙΚΟ ΠΙΣΤΟΠΟΙΗΤΙΚΟ ΓΛΩΣΣΟΜΑΘΕΙΑΣ MINISTÈRE GREC DE L ÉDUCATION NATIONALE ET DES CULTES CERTIFICATION EN LANGUE FRANÇAISE NIVEAU MODULE C1 sur l échelle proposée

Plus en détail

CAP TERTIAIRE/INDUSTRIEL

CAP TERTIAIRE/INDUSTRIEL Session : 2005 Code : Page : 1/4 CAP TERTIAIRE/INDUSTRIEL Epreuve de Français SESSION 2005 SUJET Ce sujet comporte 4 pages : de la page 1/4 à la page 4/4. Assurez-vous que cet exemplaire est complet. Si

Plus en détail

Du même auteur. Le Combat contre mes dépendances, éditions Publibook, 2013

Du même auteur. Le Combat contre mes dépendances, éditions Publibook, 2013 Jalousie Du même auteur Le Combat contre mes dépendances, éditions Publibook, 2013 Dominique R. Michaud Jalousie Publibook Retrouvez notre catalogue sur le site des Éditions Publibook : http://www.publibook.com

Plus en détail

D I P L ÔM E D E L A N G U E E T L I T T É R A T U R E F R A N Ç A I S E S Paris-Sorbonne C2. RÉSUMÉ et COMMENTAIRE

D I P L ÔM E D E L A N G U E E T L I T T É R A T U R E F R A N Ç A I S E S Paris-Sorbonne C2. RÉSUMÉ et COMMENTAIRE D I P L ÔM E D E L A N G U E E T L I T T É R A T U R E F R A N Ç A I S E S RÉSUMÉ et COMMENTAIRE Note sur 20 Durée : 2h30 1. Vous proposerez de ce texte un résumé en 200 mots (tolérance ± 10%). Indiquez

Plus en détail

ΥΠΟΥΡΓΕΙΟ ΠΑΙΔΕΙΑΣ ΚΑΙ ΠΟΛΙΤΙΣΜΟΥ ΔΙΕΥΘΥΝΣΗ ΜΕΣΗΣ ΕΚΠΑΙΔΕΥΣΗΣ ΚΡΑΤΙΚΑ ΙΝΣΤΙΤΟΥΤΑ ΕΠΙΜΟΡΦΩΣΗΣ

ΥΠΟΥΡΓΕΙΟ ΠΑΙΔΕΙΑΣ ΚΑΙ ΠΟΛΙΤΙΣΜΟΥ ΔΙΕΥΘΥΝΣΗ ΜΕΣΗΣ ΕΚΠΑΙΔΕΥΣΗΣ ΚΡΑΤΙΚΑ ΙΝΣΤΙΤΟΥΤΑ ΕΠΙΜΟΡΦΩΣΗΣ ΥΠΟΥΡΓΕΙΟ ΠΑΙΔΕΙΑΣ ΚΑΙ ΠΟΛΙΤΙΣΜΟΥ ΔΙΕΥΘΥΝΣΗ ΜΕΣΗΣ ΕΚΠΑΙΔΕΥΣΗΣ ΚΡΑΤΙΚΑ ΙΝΣΤΙΤΟΥΤΑ ΕΠΙΜΟΡΦΩΣΗΣ ΤΕΛΙΚΕΣ ΕΝΙΑΙΕΣ ΓΡΑΠΤΕΣ ΕΞΕΤΑΣΕΙΣ ΣΧΟΛΙΚΗ ΧΡΟΝΙΑ: 2013-2014 Μάθημα: Γαλλικά Επίπεδο: Δ2 Διάρκεια:1.30 ώρες Υπογραφή

Plus en détail

Résumé Note sur 10 - Durée : 2h30

Résumé Note sur 10 - Durée : 2h30 SERVICE DES EXAMENS DE LANGUE FRANCAISE RÉSERVES AUX ÉTUDIANTS ÉTRANGERS CENTRE DE NEW YORK FIAF - SESSION 16 et 17 JUIN 2015 D I P L Ô M E S U P ÉR I E U R D ÉT U D E S F R A N Ç A I S E S Paris-Sorbonne

Plus en détail

Décembre 2012. Sylvie Louis. Biographie

Décembre 2012. Sylvie Louis. Biographie Décembre 2012 Biographie Sylvie Louis Sylvie Louis a toujours ADORÉ les livres, surtout ceux que ses parents lui racontaient, le soir, quand elle était toute petite. Ensuite, apprendre à lire a constitué

Plus en détail

MERCI DE NOUS RENVOYER VOTRE TEST A : info@soft-formation.com TEST ESPAGNOL NOM DU STAGIAIRE : PRENOM DU STAGIAIRE :

MERCI DE NOUS RENVOYER VOTRE TEST A : info@soft-formation.com TEST ESPAGNOL NOM DU STAGIAIRE : PRENOM DU STAGIAIRE : MERCI DE NOUS RENVOYER VOTRE TEST A : info@soft-formation.com SOCIETE : RESPONSABLE FORMATION : TEST ESPAGNOL TELEPHONE : FAX : NOM DU STAGIAIRE : PRENOM DU STAGIAIRE : TELEPHONE : FAX : DATE DU TEST ECRIT

Plus en détail

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare.

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je venais d arriver à Hanovre par le train de onze heures. À Düsseldorf j avais passé plus de trois semaines chez un homme de quarante

Plus en détail

La Fondatrice des Editions Bakame classée parmi les Entrepreneures Modèles

La Fondatrice des Editions Bakame classée parmi les Entrepreneures Modèles RWANDA NEWS AGENCY GRANDS LACS HEBDO La Fondatrice des Editions Bakame classée parmi les Entrepreneures Modèles Tuesday, 05 March 2013 17:49 by Gakwaya André La Fondatrice de l Edition Bakame au Rwanda

Plus en détail

contes licencieux des provinces de france

contes licencieux des provinces de france Jean Quatorze-Coups Tout près d ici, vivait il y a déjà longtemps une veuve dont le fils était chasse-marée, autrement dit, domestique dans un moulin. Jean c était le nom du jeune homme avait vingt-quatre

Plus en détail

Catalogue Livres 2010-2011. 21, rue de Fécamp 75012 Paris Tél. +33 972969556 +33 622741466 www.kallimages.com contact@kallimages.

Catalogue Livres 2010-2011. 21, rue de Fécamp 75012 Paris Tél. +33 972969556 +33 622741466 www.kallimages.com contact@kallimages. Catalogue Livres 2010-2011 21, rue de Fécamp 75012 Paris Tél. +33 972969556 +33 622741466 www.kallimages.com contact@kallimages.com Les, créées en 2004 à Paris, ont pour vocation la publication, en France

Plus en détail

Nom : Prénom : Date :

Nom : Prénom : Date : J observe le livre dans son ensemble, je le feuillette et je réponds aux 1) Je complète la carte d identité du livre. Titre du livre Nom de l auteur Nom de l illustrateur Editeur Collection Genre 2) Qui

Plus en détail

1. La famille d accueil de Nadja est composée de combien de personnes? 2. Un membre de la famille de Mme Millet n est pas Français. Qui est-ce?

1. La famille d accueil de Nadja est composée de combien de personnes? 2. Un membre de la famille de Mme Millet n est pas Français. Qui est-ce? 1 LA FAMILLE 1.1 Lecture premier texte Nadja va passer quatre mois de la prochaine année scolaire en France. Aujourd hui, elle a reçu cette lettre de sa famille d accueil. Chère Nadja, Je m appelle Martine

Plus en détail

NOUVEAUX ELEMENTS SUR L HISTOIRE DU BATIMENT DE LA BANQUE OTTOMANE A THESSALONIQUE

NOUVEAUX ELEMENTS SUR L HISTOIRE DU BATIMENT DE LA BANQUE OTTOMANE A THESSALONIQUE NOUVEAUX ELEMENTS SUR L HISTOIRE DU BATIMENT DE LA BANQUE OTTOMANE A THESSALONIQUE Nous avons cru jusqu à maintenant1 que le bâtiment «néoclassique» de l IKA,rue Franque, était celui où le Sultan logea

Plus en détail

Les sculptures égarées de Jean-Pierre Duprey : épaves terrestres et trésors

Les sculptures égarées de Jean-Pierre Duprey : épaves terrestres et trésors Bruno Pompili Les sculptures égarées de Jean-Pierre Duprey : épaves terrestres et trésors Nous avions cru que c était vrai, et que les sculptures de Jean-Pierre Duprey étaient définitivement perdues. Un

Plus en détail

Sauvée De mon mari, ma chère, sauvée! Délivrée! libre! libre! libre! Comment libre? En quoi? En quoi! Le divorce! Oui, le divorce!

Sauvée De mon mari, ma chère, sauvée! Délivrée! libre! libre! libre! Comment libre? En quoi? En quoi! Le divorce! Oui, le divorce! SAUVÉE I Elle entra comme une balle qui crève une vitre, la petite marquise de Rennedon, et elle se mit à rire avant de parler, à rire aux larmes comme elle avait fait un mois plus tôt, en annonçant à

Plus en détail

V3 - LE PASSE COMPOSE

V3 - LE PASSE COMPOSE CM1 V.3 LE PASSE COMPOSE DE L INDICATIF Il s agit de mettre en évidence la conjugaison des verbes en «er», en «ir-iss» des verbes être, avoir, faire, prendre, aller, pouvoir. On mettra en évidence le fait

Plus en détail

Λέξεις κλειδιά: διόρθωση μεταφράσεων, αυτοδιόρθωση, διδακτική της μετάφρασης. 1 Introduction

Λέξεις κλειδιά: διόρθωση μεταφράσεων, αυτοδιόρθωση, διδακτική της μετάφρασης. 1 Introduction Silvia Parra Galiano Universidad de Granada (G. I. HUM-737) L évaluation de la qualité de la traduction dans le domaine professionnel: le rôle de la révision et de l autorévision et ses implications pour

Plus en détail

Le jugement de Pâris et la pomme Par A. Labarrière 2 2

Le jugement de Pâris et la pomme Par A. Labarrière 2 2 Le jugement de Pâris et la pomme Par A. Labarrière 2 2 I. Origine et Protagonistes Cette légende fut narrée pour la première fois par Homère, un poète grec du 9 e siècle avant J.-C. ayant écrit l Iliade

Plus en détail

Archivistes en herbe!

Archivistes en herbe! Les archives c est quoi? Un archiviste travaille avec des archives. Oui, mais les archives c est quoi? As-tu déjà entendu ce mot? D après toi, qu est-ce qu une archive? 1. Les archives ce sont des documents

Plus en détail

«Si quelqu un veut venir après moi qu il renonce à lui-même, qu il se charge chaque jour de sa croix et qu il me suive» Luc 9 : 23.

«Si quelqu un veut venir après moi qu il renonce à lui-même, qu il se charge chaque jour de sa croix et qu il me suive» Luc 9 : 23. «Si quelqu un veut venir après moi qu il renonce à lui-même, qu il se charge chaque jour de sa croix et qu il me suive» Luc 9 : 23. Pour faire suite au récit des disciples sur le chemin d Emmaüs et pour

Plus en détail

Que fait l Église pour le monde?

Que fait l Église pour le monde? Leçon 7 Que fait l Église pour le monde? Dans notre dernière leçon, nous avons vu que les croyants ont des responsabilités vis-à-vis des autres croyants. Tous font partie de la famille de Dieu. Les chrétiens

Plus en détail

Distinction entre le pronom leur et le déterminant leur

Distinction entre le pronom leur et le déterminant leur ET ACCORDS LE DÉTERMINANT LEUR 1 Pronom Distinction entre le pronom leur et le déterminant leur En cliquant sur le bouton «Rubrique grammaticale» dans notre site, vous pourrez, au besoin, consulter les

Plus en détail

Garth LARCEN, Directeur du Positive Vibe Cafe à Richmond (Etats Unis Virginie)

Garth LARCEN, Directeur du Positive Vibe Cafe à Richmond (Etats Unis Virginie) Garth LARCEN, Directeur du Positive Vibe Cafe à Richmond (Etats Unis Virginie) Commentaire du film d introduction de l intervention de Garth Larcen et son fils Max, entrepreneur aux U.S.A. Garth Larcen

Plus en détail

LA MAISON DE POUPEE DE PETRONELLA DUNOIS

LA MAISON DE POUPEE DE PETRONELLA DUNOIS LA MAISON DE POUPEE DE PETRONELLA DUNOIS Je suis une poupée dans une maison de poupée. Un jour j ai quitté mari et enfants, pourquoi? je ne sais plus très bien. À peine le portail s était-il refermé derrière

Plus en détail

Episode 9 Longueur 7 17

Episode 9 Longueur 7 17 Episode 9 Longueur 7 17 Allo, oui? Infirmière : Je suis bien chez mademoiselle Chloé Argens? Oui, c est moi. Infirmière : Ici l hôpital Saint-Louis. Je vous passe monsieur Antoine Vincent. C est lui, monsieur

Plus en détail

quoi que quoique LES EXERCICES DE FRANÇAIS DU CCDMD www.ccdmd.qc.ca

quoi que quoique LES EXERCICES DE FRANÇAIS DU CCDMD www.ccdmd.qc.ca GRAMMATICAUX DE MÊME CATÉGORIE QUOI HOMOPHONES QUE QUOIQUE 1 Homophones grammaticaux de même catégorie quoi que quoique quoi que : conjonction de subordination. Marqueur introduisant une subordonnée adjointe

Plus en détail

Et avant, c était comment?

Et avant, c était comment? 3 Et avant, c était comment? Objectifs de l unité Tâche La première partie de l évaluation comprend une tâche, QUELS CHANGEMENTS!, divisée en quatre phases. Dans la première phase, il s agit d écouter

Plus en détail

DIPLOME NATIONAL DU BREVET SESSION 2009 Séries : TECHNOLOGIQUE ET PROFESSIONNELLE CONSEILS AUX CANDIDATS

DIPLOME NATIONAL DU BREVET SESSION 2009 Séries : TECHNOLOGIQUE ET PROFESSIONNELLE CONSEILS AUX CANDIDATS DIPLOME NATIONAL DU BREVET SESSION 2009 NOTATION SUR 40 Durée : 3 heures Epreuve : FRANÇAIS Code : CONSEILS AUX CANDIDATS L épreuve se déroule en deux parties séparées par une pause. Rappel : PREMIERE

Plus en détail

A vertissement de l auteur

A vertissement de l auteur A vertissement de l auteur Attention, ce livre n est pas à mettre entre toutes mains ; il est strictement déconseillé aux parents sensibles. Merci à Madame Jeanne Van den Brouck 1 qui m a donné l idée

Plus en détail

Préparation à l'épreuve d'espagnol (méthodologie)

Préparation à l'épreuve d'espagnol (méthodologie) ESPAGNOL Préparation à l'épreuve d'espagnol (méthodologie) Votre préparation se déroule en deux ans. Vos professeurs en ligne ont donc cherché à vous faire travailler de la manière la plus progressive

Plus en détail

Le carnaval des oiseaux

Le carnaval des oiseaux Le carnaval des oiseaux Marie-Jane Pinettes et Jacques Laban Juillet 2001 1 Le carnaval des oiseaux A Camille, Margot et Théo 2 LE CARNAVAL DES OISEAUX Il y a longtemps, mais très, très longtemps, tous

Plus en détail

5 à 8 ans. N oublie pas de te laver les dents! de Philippe Corentin. Amorce

5 à 8 ans. N oublie pas de te laver les dents! de Philippe Corentin. Amorce 5 à 8 ans Amorce «Ça a quel goût, une petite fille? demande le bébé crocodile. Écœurant et sucré», lui répond son papa Pour en être certain, bébé croco part en expédition chez sa jeune voisine. Elle est

Plus en détail

La petite poule qui voulait voir la mer

La petite poule qui voulait voir la mer Découverte Complète la carte d identité du livre. Titre du livre Nom de l auteur Nom de l illustrateur Editeur Que voit- on sur la 1 ère page de couverture? C est l histoire q d un poisson q d une souris

Plus en détail

DIPLÔME NATIONAL DU BREVET SESSION 2010 FRANÇAIS. Séries Technologique et Professionnelle. Coefficient : 2

DIPLÔME NATIONAL DU BREVET SESSION 2010 FRANÇAIS. Séries Technologique et Professionnelle. Coefficient : 2 DIPLÔME NATIONAL DU BREVET SESSION 2010 FRANÇAIS Séries Technologique et Professionnelle Coefficient : 2 Première partie : 1 h 30 - Questions (15 points) et réécriture (5 points) 1 h 15 - Dictée (5 points)

Plus en détail

EVELYNE FASNACHT. Les appareils de reconnaissance vocale sont-ils prometteurs pour le traducteur?

EVELYNE FASNACHT. Les appareils de reconnaissance vocale sont-ils prometteurs pour le traducteur? EVELYNE FASNACHT Les appareils de reconnaissance vocale sont-ils prometteurs pour le traducteur? Introduction - Il y a environ 5 mois, j ai reçu un coup de téléphone de M. Truffaut. Il m a demandé si j

Plus en détail

NOTE FINALE : / 60 FRANÇAIS LIVRET DES TÂCHES. 9 e théorique 9 e PROCI niveau avancé EPREUVE COMMUNE 2013 / 2014 NOM ET PRÉNOM : LYCÉE ET CLASSE :

NOTE FINALE : / 60 FRANÇAIS LIVRET DES TÂCHES. 9 e théorique 9 e PROCI niveau avancé EPREUVE COMMUNE 2013 / 2014 NOM ET PRÉNOM : LYCÉE ET CLASSE : EPREUVE COMMUNE 2013 / 2014 NOTE FINALE : / 60 FRANÇAIS LIVRET DES TÂCHES 9 e théorique 9 e PROCI niveau avancé DATE : Mardi 3 juin 2014 DURÉE : 2 leçons NOM ET PRÉNOM : LYCÉE ET CLASSE : A. COMPRÉHENSION

Plus en détail

Dis-moi ce que tu as fait, je te dirai qui tu es 1

Dis-moi ce que tu as fait, je te dirai qui tu es 1 Dis-moi ce que tu as fait, je te dirai qui tu es 1 1. la lettre qu il A écrite A. Observez les phrases suivantes et soulignez les participes passés. Que remarquez-vous? Le CV qu il a envoyé. Le document

Plus en détail

Il y a un temps pour tout «Il y a un temps pour tout et un moment pour chaque chose», dit l Ecclésiaste signifiant ainsi à l homme qui veut accéder à

Il y a un temps pour tout «Il y a un temps pour tout et un moment pour chaque chose», dit l Ecclésiaste signifiant ainsi à l homme qui veut accéder à Il y a un temps pour tout «Il y a un temps pour tout et un moment pour chaque chose», dit l Ecclésiaste signifiant ainsi à l homme qui veut accéder à la sagesse qu il lui faut, avant tout, adapter ses

Plus en détail

Unité 4 : En forme? Comment est ton visage?

Unité 4 : En forme? Comment est ton visage? Unité 4 : En forme? Leçon 1 Comment est ton visage? 53 Écoute, relie et colorie. 1. un œil vert 2. un nez rouge 3. des cheveux noirs 4. des yeux bleus 5. des oreilles roses 6. une bouche violette Lis et

Plus en détail

LES PRONOMS INTERROGATIFS

LES PRONOMS INTERROGATIFS LES PRONOMS INTERROGATIFS 1) Le pronom interrogatif permet de questionner. Qui a le droit de vote dans cette assemblée? Il y a du camembert et du brie, lequel veux-tu? 2) Il y a deux catégories de pronoms

Plus en détail

Accompagnement personnalisé 6e

Accompagnement personnalisé 6e éduscol Accompagnement personnalisé 6e Accompagnement personnalisé en 6ème Problème pédagogique : l élève fait des erreurs dans la conjugaison du présent de l indicatif. Compétence 1 : Conjuguer les verbes,

Plus en détail

Le Cauchemar révélateur

Le Cauchemar révélateur Le Cauchemar révélateur Hier c était le départ de ma mère. On l emmena à l aéroport. Elle devait partir pour son travail. Quand l avion dans lequel elle était décolla, il passa au-dessus de nos têtes.

Plus en détail

L auteure. L illustrateur

L auteure. L illustrateur Nouveauté jeunesse L histoire Dans le centre historique de Milan, Emma, dix ans, habite avec ses parents et son chat dans un immeuble ancien qui renferme un jardin secret. Son souhait le plus cher est

Plus en détail

RENAN LUCE, On n'est pas à une bêtise près (3 36)

RENAN LUCE, On n'est pas à une bêtise près (3 36) (3 36) PAROLES {Refrain :} On n est pas à une bêtise près Faisons-la et voyons après Tu verras qu un saut dans une flaque Ça vaut bien toutes les paires de claques On n est pas à une bêtise près Faisons-la

Plus en détail

Les rapports du chrétien avec les autres

Les rapports du chrétien avec les autres Leçon 13 Les rapports du chrétien avec les autres C était le moment des témoignages, lors de notre rencontre du lundi matin, à la chapelle de l Ecole biblique. Une jeune fille nommée Olga se leva pour

Plus en détail

J'aime les fossettes qui creusent votre joue et aussi les petites imperfections autour de votre bouche Je me sens bien en votre compagnie

J'aime les fossettes qui creusent votre joue et aussi les petites imperfections autour de votre bouche Je me sens bien en votre compagnie Je suis contente de vous voir ici Vous êtes beaux Vous me faîtes du bien Vous avez la FORCE vous êtes distingué Vous m accueillez avec bienveillance Vous êtes souriants Votre présence est merveilleuse

Plus en détail

Octave MIRBEAU LA BAGUE

Octave MIRBEAU LA BAGUE Octave MIRBEAU LA BAGUE LA BAGUE Un matin, le vieux baron vint chez moi. Et, sans préambule, il me demanda : Est-ce vrai, docteur, qu il y a du fer dans le sang? C est vrai Ah! je ne voulais pas le croire

Plus en détail

Questionnaire pour les enseignant(e)s

Questionnaire pour les enseignant(e)s info@educatout123.fr www.educatout123.fr +31 614303399 L enfant qui bouge beaucoup! C est un fait, un enfant bouge beaucoup, il a besoin de se dépenser. Il arrive même parfois qu on n arrive plus à tenir

Plus en détail

Souvenir de la nuit du 4 1

Souvenir de la nuit du 4 1 SUJET COMPLET NOUVEAU BREVET 2 : SOUVENIR DE LA NUIT DU 4 1 / 5 Souvenir de la nuit du 4 1 Conforme aux nouvelles dispositions de l épreuve du nouveau brevet des collèges [...] Est-ce que ce n est pas

Plus en détail

Guide des formalités pour la reconnaissance du statut de réfugié

Guide des formalités pour la reconnaissance du statut de réfugié Guide des formalités pour la reconnaissance du statut de réfugié Bureau de l Immigration Ministère de la Justice PRÉFACE Un «Guide des formalités pour la reconnaissance du statut de réfugié» (première

Plus en détail

PUBLICITÉ POLO FICHE EXERCICE // PUBLICITÉ / 9-13 ANS OBJECTIF MÉTHODE

PUBLICITÉ POLO FICHE EXERCICE // PUBLICITÉ / 9-13 ANS OBJECTIF MÉTHODE REPRÉSENTATIONS SEXUÉES DANS L'AUDIOVISUEL REPRÉSENTATIONS SEXUÉES DANS L'AUDIOVISUEL REPRÉSENTATIONS SEXUÉES ET STÉRÉOTYPES DANS L IMAGE PUBLICITÉ POLO FICHE EXERCICE // PUBLICITÉ / 9-13 ANS OBJECTIF

Plus en détail

Mercredi soir, boulevard aux Oiseaux

Mercredi soir, boulevard aux Oiseaux Mercredi soir, boulevard aux Oiseaux Ça se passe chez nous, boulevard aux Oiseaux. Après l école, pour me rendre utile, j ai ciré l escalier jusqu à ce que ça reluise à mort. «Ça fera plaisir à papa»,

Plus en détail

AMÉLIE NOTHOMB. Tuer le père ROMAN ALBIN MICHEL

AMÉLIE NOTHOMB. Tuer le père ROMAN ALBIN MICHEL AMÉLIE NOTHOMB Tuer le père ROMAN ALBIN MICHEL Éditions Albin Michel, 2011. ISBN : 978-2-253-17415-8 1 re publication LGF. «L obstination est contraire à la nature, contraire à la vie. Les seules personnes

Plus en détail

RENCONTRES EFFRAYANTES

RENCONTRES EFFRAYANTES RENCONTRES EFFRAYANTES Vampire ou loup-garou? Un frisson me saisit soudain, non pas un frisson de froid, mais un étrange frisson d angoisse. Je hâtai le pas, inquiet d être seul dans ce bois, apeuré sans

Plus en détail

FAST RETAILING WAY (Philosophie d entreprise du groupe FR)

FAST RETAILING WAY (Philosophie d entreprise du groupe FR) FAST RETAILING WAY (Philosophie d entreprise du groupe FR) Profession de foi Changer la façon de s habiller, sortir des sentiers battus, et proposer une autre vision du monde. Notre mission Le groupe FAST

Plus en détail

Mars 2013 N 46. Bulletin édité par l association " Crète terre de rencontres " pour ses adhérents. Sommaire. Une nouvelle bataille de Crète

Mars 2013 N 46. Bulletin édité par l association  Crète terre de rencontres  pour ses adhérents. Sommaire. Une nouvelle bataille de Crète Mars 2013 N 46 Bulletin édité par l association " Crète terre de rencontres " pour ses adhérents. 34, rue des Mares Yvon 91700 Ste Geneviève des Bois Site Internet : www.creteterrederencontres.info Tel

Plus en détail

Modultest 2 Eintritt ins LAP-Modul 1

Modultest 2 Eintritt ins LAP-Modul 1 LÖSUNGEN Modultest 2 Eintritt ins LAP-Modul 1 1. La conjugaison au p.c., impf. et futur (Attention à la personne indiquée!) verbe pers passé composé imparfait futur points 1. être je j ai été étais serai

Plus en détail

La carte de mon réseau social

La carte de mon réseau social La carte de mon réseau social Avant de commencer Un réseau social, c est quoi? Dans ta vie, tu es entouré de plusieurs personnes. Certaines personnes sont très proches de toi, d autres le sont moins. Toutes

Plus en détail

Je les ai entendus frapper. C était l aube. Les deux gendarmes se tenaient derrière la porte. J ai ouvert et je leur ai proposé d entrer.

Je les ai entendus frapper. C était l aube. Les deux gendarmes se tenaient derrière la porte. J ai ouvert et je leur ai proposé d entrer. Je les ai entendus frapper. C était l aube. Les deux gendarmes se tenaient derrière la porte. J ai ouvert et je leur ai proposé d entrer. Mais je me suis repris : En fait, je préférais les recevoir dans

Plus en détail

Celui qui me guérit Copyright 1995, Geneviève Lauzon-Falleur (My Healer) Ps. 30. Car Tu es Celui qui me guérit

Celui qui me guérit Copyright 1995, Geneviève Lauzon-Falleur (My Healer) Ps. 30. Car Tu es Celui qui me guérit elui qui me guérit opyright 1995, Geneviève Lauzon-alleur (My Healer) Ps. 30 B Seigneur mon ieu # B J ai crié à Toi B Seigneur mon ieu # B J ai crié à Toi B/# t Tu m as guérie # #/G G#m #/ Par la puissance

Plus en détail

Vers la constitution d un corpus des SMS grecs : motivations, problèmes et résultats

Vers la constitution d un corpus des SMS grecs : motivations, problèmes et résultats Vers la constitution d un corpus des SMS grecs : motivations, problèmes et résultats D. Chrissoulidis 1, K. Ioannidou 1, F. Kakoyianni-Doa 2, T. Kyriacopoulou 3 1 ARISTOTLE UNIVERSITY OF THESSALONIKI 2

Plus en détail

001_004_VIVRE.qxd 21/07/2008 15:35 Page 1 Vivre avec soi

001_004_VIVRE.qxd 21/07/2008 15:35 Page 1 Vivre avec soi Vivre avec soi Du même auteur aux Éditions J ai lu Papa, maman, écoutez-moi vraiment, J ai lu 7112 Apprivoiser la tendresse, J ai lu 7134 JACQUES SALOMÉ Vivre avec soi Chaque jour... la vie Les Éditions

Plus en détail

ÉPREUVE DE LANGUE - 25 points -

ÉPREUVE DE LANGUE - 25 points - SERVICE DES EXAMENS DE LANGUE FRANÇAISE RÉSERVÉS AUX ÉTUDIANTS ÉTRANGERS CENTRE DE PARIS - SESSION DU 30 MAI 2009 C E R T I F I C A T P R A T I Q U E D E L A N GU E F R A N Ç A I S E MODULE «COMPRÉHENSION

Plus en détail

- Je m appelle le Docteur - Docteur qui? - Juste le Docteur. Biographe

- Je m appelle le Docteur - Docteur qui? - Juste le Docteur. Biographe - Je m appelle le Docteur - Docteur qui? - Juste le Docteur Biographe Le Docteur une personne énigmatique à bien des égards. Peu de personne ont pu le voir, l approcher ou même voyager avec lui. Et s il

Plus en détail

Bien convaincre son ami + Bien s exprimer = Bon voyage assuré.

Bien convaincre son ami + Bien s exprimer = Bon voyage assuré. Bien convaincre son ami + Bien s exprimer = Bon voyage assuré. Il faudrait que tu fasses ce voyage. Tout d'abord, tu ne travailleras pas et tu verras tes copains à longueur de journée. Puis, tu n'auras

Plus en détail

Par. Sophianne Pierre-Louis. Cassandra Sauvé. Sabrina Turmel

Par. Sophianne Pierre-Louis. Cassandra Sauvé. Sabrina Turmel Par Sophianne Pierre-Louis Cassandra Sauvé Sabrina Turmel - 1 - Au Pôle Nord, en ce jour du 24 décembre, le Père Noël était bien occupé à fabriquer de beaux jouets. Les rennes gambadaient ou se reposaient.

Plus en détail

«Longtemps, j ai pris ma plume pour une épée : à présent, je connais notre impuissance.»

«Longtemps, j ai pris ma plume pour une épée : à présent, je connais notre impuissance.» Métonymie : image désuète de l instrument servant à écrire. Représentation traditionnelle et glorieuse du travail de l écrivain. Allusion à une époque révolue. Idée de durée, de permanence. edoublée dans

Plus en détail

Déterminants possessifs

Déterminants possessifs POSSESSIFS MATÉRIEL POUR ALLOPHONES 1 Déterminants Déterminants référents Déterminants possessifs Le déterminant possessif indique une relation d appartenance, de possession, de parenté, d origine, etc.,

Plus en détail

Guide. du citoyen. L état-civil ça nous protège et c est bon pour notre pays!

Guide. du citoyen. L état-civil ça nous protège et c est bon pour notre pays! Guide du citoyen L état-civil ça nous protège et c est bon pour notre pays! Sommaire p 4 p 5 p 8 p 12 p 16 p 20 p 24 p 28 Préambule Nos noms dans la République Les grands moments de l existence Acte de

Plus en détail

Témoignages recueillis lors de nos rencontres VATICAN II à Richebourg et Laventie. Le

Témoignages recueillis lors de nos rencontres VATICAN II à Richebourg et Laventie. Le Témoignages recueillis lors de nos rencontres VATICAN II à Richebourg et Laventie. Le 22/10/2012. I Souvenirs. - d un grand renouveau dans l Eglise- l église. Les chrétiens aspiraient à ce renouveau. On

Plus en détail

DISCOURS DIRECT ET INDIRECT

DISCOURS DIRECT ET INDIRECT DISCOURS DIRECT ET INDIRECT Si vous voulez rapporter les paroles de quelqu un, vous pouvez utiliser le discours direct ou le discours indirect (nous n aborderons pas ici le style indirect libre, qui relève

Plus en détail

Tous semblables et tous différents

Tous semblables et tous différents Chap. 1 Tous semblables et tous différents I. Caractères communs et caractères propres Caractère commun : Caractère normalement possédé par tous les êtres humains. On parle aussi d'attribut humain. Caractère

Plus en détail

Valeur des temps composés de l indicatif : passé composé, plus-que-parfait, passé antérieur, futur antérieur

Valeur des temps composés de l indicatif : passé composé, plus-que-parfait, passé antérieur, futur antérieur PASSÉ MATÉRIEL COMPOSÉ, PLUS-QUE-PARFAIT, POUR ALLOPHONES PASSÉ ANTÉRIEUR, FUTUR ANTÉRIEUR 1 Groupe verbal Valeur des temps composés de l indicatif : passé composé, plus-que-parfait, passé antérieur, futur

Plus en détail

Le prisonnier de l'eau

Le prisonnier de l'eau 1 Un tunnel temporel en 1320? e professeur Auvernaux fit entrer ses quatre visiteurs dans l appartement et leur montra l entrée du salon. En même temps, il s excusa en quelques mots. L«C est gentil à vous

Plus en détail

Partager? En parler avec les enfants de 6-11 ans

Partager? En parler avec les enfants de 6-11 ans Ecole du dimanche Partager? En parler avec les enfants de 6-11 ans Jeunes Ateliers-débat Réflexions bibliques Culte Témoignages Actions pour tous L objectif de cette séance est de montrer aux enfants que

Plus en détail

Vers toi Tim Project 2007

Vers toi Tim Project 2007 Vers toi Tu me sondes et me connaît, Tu sais tout de moi, non rien ne t est caché Chaque jour tu éclaires ma vie Tu gardes mes pas, tu me conduis Je veux te louer C est vers toi que je me tourne, Tu m

Plus en détail

Les aspects psychologiques de la paralysie cérébrale : répercussions et enjeux dans le parcours de vie.

Les aspects psychologiques de la paralysie cérébrale : répercussions et enjeux dans le parcours de vie. Les aspects psychologiques de la paralysie cérébrale : répercussions et enjeux dans le parcours de vie. Sarah CAILLOT, Psychologue Réseau Breizh IMC- Pôle MPR St-Hélier (Rennes)- Journée Inter-régionale

Plus en détail

Fait du Jour : Départ de L Hermione

Fait du Jour : Départ de L Hermione Fait du Jour : Départ de L Hermione Exercices 1 Première écoute. De quoi parle-t-on dans ce journal? Cochez la bonne réponse en fonction de ce que vous comprenez. L Hermione est : une actrice. un bateau.

Plus en détail

Ariane Moffatt : Je veux tout

Ariane Moffatt : Je veux tout Ariane Moffatt : Je veux tout Paroles et musique : Ariane Moffatt Sony Music France Thèmes La relation amoureuse, les enfants gâtés. Objectifs Objectifs communicatifs : Exprimer un sentiment. Exprimer

Plus en détail

L acte de naissance permet au greffier de vérifier si les futurs partenaires sont majeurs ou non.

L acte de naissance permet au greffier de vérifier si les futurs partenaires sont majeurs ou non. 04/2012 Note d'information des missions diplomatiques et consulaires allemandes en France concernant la conclusion d un PACS (Pacte civil de solidarité) - note d information rédigée en concertation avec

Plus en détail

COMMENT DÉCOUVRIR SA VOCATION

COMMENT DÉCOUVRIR SA VOCATION Stephen Wang COMMENT DÉCOUVRIR SA VOCATION Mariage, sacerdoce, vie consacrée, diaconat permanent, célibat «Petits Traités Spirituels» Série III «Bonheur chrétien» éditions des Béatitudes Ava n t-p r o

Plus en détail

Titre : «Ce n est pas parce que je suis un vieux pommier que je donne des vieilles pommes» (Félix Leclerc)

Titre : «Ce n est pas parce que je suis un vieux pommier que je donne des vieilles pommes» (Félix Leclerc) Pâques 5 (B) : 6 mai 2012 Cinquième Dimanche de Pâques : 6 mai 2012 Titre : «Ce n est pas parce que je suis un vieux pommier que je donne des vieilles pommes» (Félix Leclerc) Référence Biblique : 1 ère

Plus en détail

Le prince Olivier ne veut pas se laver

Le prince Olivier ne veut pas se laver Le prince Olivier ne veut pas se laver Il était une fois un roi, une reine et leurs deux enfants. Les habitants du pays étaient très fiers du roi Hubert, de la reine Isabelle et de la princesse Marinette,

Plus en détail

Quelques exemples de croyants célibataires

Quelques exemples de croyants célibataires Périodique de matière biblique pour les jeunes - Août 2013 - Numéro 16 Quelques exemples de croyants célibataires La situation du chrétien En 1 Corinthiens 7, Paul aborde le sujet du chrétien célibataire.

Plus en détail

C était la guerre des tranchées

C était la guerre des tranchées C était la guerre des tranchées Jacques Tardi Format 23,2 x 30,5 cm 128 pages C et album consacré, comme son titre l indique, à la vie dans les tranchées pendant la Première Guerre mondiale est constitué

Plus en détail

«J aime la musique de la pluie qui goutte sur mon parapluie rouge.

«J aime la musique de la pluie qui goutte sur mon parapluie rouge. J aime, je n aime pas Extrait de "J'aime", Minne/Natali Fortier (Albin Michel) «J aime la musique de la pluie qui goutte sur mon parapluie rouge. Quand je traverse la route au passage piéton, j aime marcher

Plus en détail

Journée sans maquillage : une entrevue entre ÉquiLibre et ELLE Québec

Journée sans maquillage : une entrevue entre ÉquiLibre et ELLE Québec Journée sans maquillage : une entrevue entre ÉquiLibre et ELLE Québec Cette semaine, Fannie Dagenais, la directrice générale d ÉquiLibre, et Louise Dugas, la rédactrice en chef reportage, culture et style

Plus en détail

Descripteur global Interaction orale générale

Descripteur global Interaction orale générale Descripteur global Peut produire des expressions simples isolées sur les gens et les choses. Peut se décrire, décrire ce qu il fait, ainsi que son lieu d habitation. Interaction orale générale Peut interagir

Plus en détail

Que chaque instant de cette journée contribue à faire régner la joie dans ton coeur

Que chaque instant de cette journée contribue à faire régner la joie dans ton coeur Que chaque instant de cette journée contribue à faire régner la joie dans ton coeur Des souhaits pour une vie des plus prospères et tous les voeux nécessaires pour des saisons extraordinaires! Meilleurs

Plus en détail

ACCORD DES ADJECTIFS DE COULEUR Exercice d introduction

ACCORD DES ADJECTIFS DE COULEUR Exercice d introduction Exercice d introduction Testons tes connaissances. Sylvain le smiley nous décrit la voiture de ses rêves mais il semble éprouver quelques difficultés à l écrit. Entoure les adjectifs de couleur (il y en

Plus en détail

La dynamique des liens entre genre, âge et désir

La dynamique des liens entre genre, âge et désir La dynamique des liens entre genre, âge et désir Michel Bozon Lausanne, 21 juin 2011 Université d été «Genre, rapports intergénérationnels et travail social» Plan de la présentation Transformations de

Plus en détail

LANGUAGE STUDIES INTERNATIONAL

LANGUAGE STUDIES INTERNATIONAL Répondez aux questions suivantes : 1. Où habitez-vous? 2. Quand êtes-vous arrivé à Paris? 3. Quelle est votre profession? Complétez les phrases : 1. Je ne (être) pas français. 2. Je (parler) un peu le

Plus en détail

Chers parrains, chers amis, chère famille

Chers parrains, chers amis, chère famille Jeudi 1 er Janvier 2015, Jet New s n 2 Chers parrains, chers amis, chère famille Tout d abord je crois qu il est important que je vous souhaite pleins de belles choses pour cette année 2015!! «Vivez, si

Plus en détail

Tu rencontres Julie. Tu découvres des sons inconnus. Tu comprends des petits dialogues sur cassette. Tu identifies et tu décris

Tu rencontres Julie. Tu découvres des sons inconnus. Tu comprends des petits dialogues sur cassette. Tu identifies et tu décris Tu rencontres Julie. Tu découvres des sons inconnus. Tu comprends des petits dialogues sur cassette. Tu identifies et tu décris Tu parles de toi, de tes goûts. Tu lis BD. Tu fabriques un poster pour te

Plus en détail

SŒUR DE. Lot Vekemans. Traduit du néerlandais par Alain van Crugten. Texte publié par Edition Espaces 34, France Texte déposé à la SACD Belgique

SŒUR DE. Lot Vekemans. Traduit du néerlandais par Alain van Crugten. Texte publié par Edition Espaces 34, France Texte déposé à la SACD Belgique SŒUR DE Lot Vekemans Traduit du néerlandais par Alain van Crugten Texte publié par Edition Espaces 34, France Texte déposé à la SACD Belgique Ils vont lâcher les chiens Bientôt Bientôt ils vont lâcher

Plus en détail

Le Québec, terre de traduction

Le Québec, terre de traduction Le Québec, terre de traduction S il est un endroit au monde où les traducteurs ont un marché établi, c est bien le Canada. Et le Québec, au sein du Canada, jouit d une situation encore plus privilégiée.

Plus en détail

Est-ce que les parents ont toujours raison? Épisode 49

Est-ce que les parents ont toujours raison? Épisode 49 Est-ce que les parents ont toujours raison? Épisode 49 Fiche pédagogique Le thème du 49 e épisode dirige l attention sur une question fondamentale lorsqu il s agit de développer la pensée des enfants,

Plus en détail