LAÏTA, la croissance en confiance

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LAÏTA, la croissance en confiance"

Transcription

1 Dossier de presse 17 Avril 2012 LAÏTA, la croissance en confiance croissance du chiffre d affaires : + 12 % accélération des investissements : 100 millions d euros en 24 mois

2 2

3 Communiqué de Synthèse LAÏTA a clôturé l année 2011 avec des chiffres «d un vert puissant» illustrant une forte croissance : croissance du chiffre d affaires : 1,159 milliard d euros (+ 12 % pro forma) ; croissance des effectifs : salariés (+ 4,6 %) avec, notamment, la création de 60 contrats à durée indéterminée ; croissance du volume de lait collecté : millions de litres (+ 150 millions de litres en 2 ans) dans exploitations laitières (ceci à périmètre identique) ; croissance du prix du lait payé aux producteurs : 338,2 /1000, qualité comprise (+ 8 %). Valorisation du lait des apporteurs, création d emplois, satisfaction des clients : les trois missions que se donne LAÏTA ont pu être menées à bien en Grâce à un dynamisme dans tous ses métiers, LAÏTA a su profiter d une demande laitière soutenue. Ce dynamisme s est particulièrement illustré avec : Paysan Breton (+ 38 % en fromage fouetté Madame Loïk ; nouvelles gammes en lait ribot et crêpes) ; les fromages : poursuite du développement en marques distributeurs en France et en Europe (+ 8,5 %) ; la nutrition santé (+ 15 %) ; la bonne tenue en Europe et à l international des ingrédients secs grâce à une montée en gamme des produits LAÏTA. LAÏTA prépare les années futures avec confiance et poursuit sa stratégie appuyée sur un modèle économique toujours plus résistant à la volatilité des marchés. C est avec cet objectif que les investissements vont connaître une forte accélération sur les secteurs stratégiques : marques, fromages, ingrédients secs élaborés, nutrition santé. En 2012 et 2013, ces investissements s élèveront à plus de 100 millions d euros. «Accompagner les objectifs de développement des associés coopérateurs» "En 2 ans, LAÏTA a collecté et valorisé 150 millions de litres de lait supplémentaires. Pour accompagner durablement les objectifs de développement des associés coopérateurs qui lui livrent leur lait, LAÏTA est entrée dans une phase de forte croissance. Dans la perspective de fin de quotas, cette croissance solide et sereine vise à trouver l'équilibre entre valeur et volume pour réduire l'exposition de LAÏTA et des associés coopérateurs à l'effet ciseaux de la volatilité." Dominique Chargé, Président de LAÏTA «Une politique d investissement volontariste» «Dès son deuxième exercice, LAÏTA a prouvé l'efficience de son organisation au travers d'une forte croissance solide et rentable (+ 12 % à périmètre constant). Confiante dans son futur, LAÏTA passe d'une politique d'investissement soutenue (29 millions d euros en 2011) à une politique d'investissement volontariste, avec 100 millions d euros programmés pour les 24 prochains mois.» Christian Couilleau, Directeur Général de LAÏTA 3

4 4

5 Sommaire 2011, une année de forte croissance 7 Paysan Breton gagne des parts de marchés Les réponses spécifiques aux besoins de l industrie en forte croissance Augmentation de la valeur ajoutée de la nutrition spécifique L international booste l activité Une dynamique au service des producteurs laitiers et de l emploi 10 Une collecte laitière en hausse Un rythme d investissements soutenu 60 emplois créés en CDI en 2011 Repères 12 Contact presse : Anne Laure Visseiche Tél : e mail : 5

6 6

7 2011, une année de forte croissance LAÏTA résiste à la crise économique. Mieux, l entreprise coopérative laitière affiche une excellente santé. Le chiffre d affaires 2011 s inscrit en progression de 12 % par rapport à l année précédente. Cette croissance s explique par : le développement des produits de grande consommation, l essor des activités «ingrédients» et «nutrition spécifique», une présence qui s affirme à l international. Alors que la crise économique mondiale fragilise les Etats et perturbe tous les secteurs de l économie, LAÏTA poursuit sa route en confiance. L année 2011 marque une nouvelle étape dans la croissance de l entreprise coopérative laitière. Le chiffre d affaires s affiche à 1,159 milliard d euros, enregistrant une progression de 12 % à périmètre constant. Répartition du chiffre d affaires 2011 : (1,159 milliard d euros) Produits de grande consommation : 56,5 % Ingrédients secs : 17,5 % Nutrition spécifique : 10,0 % Divers * : 16,0 % * : ventes de lait, travail à façon Paysan Breton gagne des parts de marché Le chiffre d affaires des produits de grande consommation (ultra frais, beurres, fromages ) progresse de 11 %. Il est tiré par les produits à marques propres : Paysan Breton, Mamie Nova, Régilait et par la bonne tenue des ventes des produits à marques distributeurs. La visibilité de Paysan Breton s est affirmée tant dans les linéaires qu à la télévision. La fraîcheur des campagnes publicitaires et les nouvelles saveurs du fromage fouetté Madame Loïk ont séduit les consommateurs. Les ventes 2011 gagnent 38 % dans un marché très concurrentiel marqué par l arrivée d un compétiteur américain de taille (Philadelphia). Paysan Breton, déjà marque nationale de référence dans le rayon des produits laitiers, élargit son offre au lait ribot et aux crêpes de tradition. Ces deux gammes de produits bénéficient désormais d une exposition nationale. Régilait maintient ses volumes sur les marchés français et européen de la grande consommation et de la distribution automatique. 7

8 Mamie Nova poursuit son développement sur le segment des yaourts gourmands à grand renfort de nouveautés. De nouvelles saveurs et de nouveaux desserts étoffent la gamme en 2011 : Gourmands framboise, mangue, abricot, menthe et réglisse, spéculoos et Cheesecakes citron et caramel. Les produits fabriqués sous marques de distributeurs ne sont pas en reste. En 2011, LAÏTA confirme sa place de leader en beurres à marques de distributeurs et gagne des parts de marchés en fabrications fromagères pour les enseignes européennes. Les réponses spécifiques aux besoins de l industrie en forte croissance Sur le marché des produits alimentaires intermédiaires, LAÏTA, au travers de sa filiale Epi Ingrédients, affine ses réponses aux besoins des industriels agroalimentaires européens et internationaux. En 2011, les équipes Recherche & Développement ont mis au point de nouveaux ingrédients laitiers techniques et fonctionnels (poudres fermentées au yaourt, ) entrant dans la fabrication de sauces, plats cuisinés, viennoiseries, pâtisseries et chocolats mais aussi dans l alimentation infantile. Ces ingrédients secs à destination de la nutrition humaine viennent se substituer progressivement aux poudres destinées à l alimentation animale. Le déplacement des volumes vers ces produits mieux valorisés a été significatif en Les ventes de poudres Consommation Animale sont en retrait de 9,5 %. Epi Ingrédients est, par exemple, en mesure de proposer des différenciations produits de type halal aux cahiers des charges très spécifiques (certificat MUI pour l Indonésie). Nos sites de Créhen et d Yffiniac sont certifiés pour la fabrication de ces nouvelles gammes. 8

9 Augmentation de la valeur ajoutée de la nutrition spécifique Even Santé Industrie poursuit son développement au service de grandes firmes de la nutrition clinique, diététique et infantile. Le lancement, en 2011, d une nouvelle gamme de produits conditionnés en nourettes (petits biberons) permet à cette filiale de LAÏTA d accélérer son développement avec de nouveaux concepts en nutrition infantile. La quête de valeur ajoutée se poursuit également au sein de Ouest Elevage. Ce spécialiste de la valorisation du colostrum bovin (marque Oriane) a créé European Colostrum Industry, une joint venture avec un centre de recherche belge, pour diversifier ses activités du monde vétérinaire vers le secteur de la pharmacie humaine, notamment sur le marché porteur de l immuno nutrition. L international booste l activité LAÏTA réalise plus d un tiers de son chiffre d affaires à l international. Il progresse encore en 2011 du fait de l augmentation de la population mondiale et d une demande accrue en produits laitiers de la part des pays émergents. Cette tendance bénéficie aux activités de LAÏTA. Epi Ingrédients, déjà présent sur les pays tiers à hauteur de 15 %, fait ses premiers pas sur le marché chinois sur lequel les attentes et besoins en ingrédients laitiers sont très importants. De même, Régilait connaît un fort développement à l international, sur le marché en croissance du lait infantile. Les produits de grande consommation LAÏTA sont aujourd hui distribués dans plus de 120 pays. En 2011, le chiffre d affaires des 3 filiales de LAÏTA (Eurilait en Angleterre, Fromka en Allemagne et LAÏTA Italia en Italie) a connu une croissance de 20 %. 9

10 Une dynamique au service des producteurs laitiers et de l emploi La croissance enregistrée en 2011 bénéficie aux producteurs apporteurs de lait à LAÏTA et à la vitalité des territoires ruraux, dans le respect du projet coopératif d économie responsable porté par l entreprise. Une collecte laitière en hausse En 2011, LAÏTA a collecté 1,350 milliard de litres de lait soit 6,4 % de plus que l année précédente. En deux ans, les volumes collectés par LAÏTA ont augmenté de 150 millions de litres. Les capacités de transformation soutenues par un plan d investissements conséquent et la conquête de nouveaux débouchés par l entreprise donnent la possibilité à ses apporteurs de lait de saisir les opportunités de marché et de se préparer à la fin des quotas. L orientation de LAÏTA vers des produits de grande consommation et de nutrition spécifique, créateurs de valeur, servent le revenu des producteurs laitiers. La mise en place du système de prix différenciés (Volume A / Volume B) laisse à chacun la liberté de développer ou non sa production, en limitant l impact de la volatilité des prix sur une partie du volume produit. Un rythme d investissements soutenu LAÏTA a réalisé le plan d investissements annoncé pour 2011 d un montant de 29 millions d euros. Ce dernier a porté à la fois sur l ordonnancement matière, l organisation de la production et la modernisation des équipements industriels, au profit : des produits de grande consommation (45 %), des ingrédients secs (25 %), de la nutrition spécifique (15 %), et d autres investissements (15 %). Cette dynamique s accélère avec un plan de 100 millions d euros d investissements sur 2012 et Ils vont être consacrés : à la segmentation des beurres avec un important travail sur les qualités organoleptiques des produits à marque Paysan Breton ; au développement des ingrédients secs à cahiers des charges spécifiques en nutrition humaine ; aux capacités de transformation et à la différenciation fromagère (fromages à pâtes pressées cuites, molles et fromages frais) ; à une nouvelle ligne de conditionnement en coupelles qui permet à Even Santé Industrie d augmenter sa capacité de production et d élargir son offre en termes de packagings. 10

11 Ces investissements matériels vont de pair avec des investissements incorporels toujours aussi significatifs. Entre 2011 et 2012, les équipes Qualité et Recherche et Développement de LAÏTA ont été confortées. Elles comptent aujourd hui une centaine d ingénieurs et de techniciens spécialisés. Ils sont, au côté du service marketing, les promoteurs de l innovation, axe stratégique de LAÏTA. Répartition des investissements : (100 millions d euros) Produits de grande consommation : 52 % Ingrédients secs : 12 % Nutrition spécifique : 21 % Autres investissements * : 15 % * : collecte, SI, nouveau siège 60 emplois créés en CDI en 2011 Fin 2011, LAÏTA comptait salariés dont 90 basés dans ses filiales européennes (Angleterre, Allemagne et Italie). Les recrutements, permis par la bonne marche de l entreprise, positionnent désormais LAÏTA comme un acteur économique majeur du Grand Ouest. L entreprise, attachée à la formation des jeunes, a notamment recruté 30 personnes en apprentissage et en contrats de formation en alternance. Les premiers mois d activité 2012 et les plans de développement stratégique sont également prometteurs pour l emploi cette année. Les recrutements se poursuivent pour compenser les départs en retraite et répondre aux objectifs de croissance. Aujourd hui, LAÏTA recherche, notamment, des conducteurs de ligne, des techniciens de maintenance et des chauffeurs. 11

12 Repères En 2011 : 1,159 milliard d euros de chiffre d affaires producteurs laitiers 1,350 milliard de litres de lait collectés salariés 6 sites industriels Répartition du capital : Even : 50,57 % Terrena : 31,01 % Triskalia : 18,42 % 3 filiales en Europe : Eurilait, Fromka et LAÏTA Italia et un représentant en Espagne : Iber Conseil N 1 en beurre moulé tradition N 2 en fromage à tartiner nature avec Madame Loïk le fromage fouetté de Paysan Breton N 1 en poudre de lait Régilait N 1 sur le segment des yaourts «Gourmands» Référence européenne pour la fabrication de produits laitiers de grande consommation à marques de distributeurs Référence européenne pour les poudres élaborées à destination des industriels de l agro alimentaire Référence européenne pour la nutrition clinique 12

INGRÉDIENTS LAITIERS SECS Un investissement exceptionnel de 80 millions d euros

INGRÉDIENTS LAITIERS SECS Un investissement exceptionnel de 80 millions d euros Dossier de presse 20 mai 2014 INGRÉDIENTS LAITIERS SECS Un investissement exceptionnel de 80 millions d euros Contact presse : Agence conseil Diatomée diatomée@diatomee.fr T. 01 42 36 13 13 Communiqué

Plus en détail

Sortie des quotas en Europe (du Nord): des stratégies nationales divergentes, des trajectoires différentes

Sortie des quotas en Europe (du Nord): des stratégies nationales divergentes, des trajectoires différentes Sortie des quotas en Europe (du Nord): des stratégies nationales divergentes, des trajectoires différentes Investissements et productivité du travail Christophe Perrot département Economie de l Institut

Plus en détail

Légère reprise sur le premier trimestre: de premiers signes encourageants. Effectifs IAA

Légère reprise sur le premier trimestre: de premiers signes encourageants. Effectifs IAA Note de Conjoncture N 66 Page 1 Légère reprise sur le premier trimestre: de premiers signes encourageants Effectifs IAA 540 000 530 000 520 000 510 000 500 000 490 000 480 000 Source : Acoss, calculs ANIA

Plus en détail

Excellent 1 er semestre en croissance de 18,9% et bonne visibilité sur l ensemble de l année

Excellent 1 er semestre en croissance de 18,9% et bonne visibilité sur l ensemble de l année Excellent 1 er semestre en croissance de 18,9% et bonne visibilité sur l ensemble de l année Chiffre d affaires du 1 er semestre : 374,3 M, en croissance de + 15,1% Bon déroulement du programme d acquisition

Plus en détail

Francis MONTESINOS Inspecteur Délégué au Développement. GENERALI, une entreprise. et une ambition

Francis MONTESINOS Inspecteur Délégué au Développement. GENERALI, une entreprise. et une ambition Francis MONTESINOS Inspecteur Délégué au Développement GENERALI, une entreprise et une ambition LE GROUPE GENERALI : un groupe mondial puissant 3 ème assureur européen et 1 er acteur en assurance vie Implanté

Plus en détail

Produits Professionnels L ORÉAL PROFESSIONNEL KÉRASTASE REDKEN MATRIX

Produits Professionnels L ORÉAL PROFESSIONNEL KÉRASTASE REDKEN MATRIX Produits Professionnels L ORÉAL PROFESSIONNEL KÉRASTASE REDKEN MATRIX 36. RAPPORT ANNUEL L ORÉAL 2004 Partenaire des coiffeurs du monde entier Partenaire d environ 400 000 salons de coiffure dans le monde,

Plus en détail

Paris, le 10 mars 2011 Résultats 2010 du GROUPE LA POSTE

Paris, le 10 mars 2011 Résultats 2010 du GROUPE LA POSTE COMMUNIQUE DE PRESSE Paris, le 10 mars 2011 Résultats 2010 du GROUPE LA POSTE DES RESULTATS EN PROGRES UN MODELE STRATEGIQUE SOLIDE DES POSTIERS ASSOCIES A LA QUALITE DE SERVICE ET A LA PERFORMANCE Réuni

Plus en détail

La Fnac accélère sa transformation Forte progression des résultats en 2014

La Fnac accélère sa transformation Forte progression des résultats en 2014 Ivry, le 27 février 2015 La Fnac accélère sa transformation Forte progression des résultats en 2014 Accélération de la dynamique des ventes en 2014 Chiffre d affaires consolidé en croissance de +0,9% au

Plus en détail

Réunion annuelle d information. du 24 juin 2015

Réunion annuelle d information. du 24 juin 2015 Réunion annuelle d information du 24 juin 2015 Réunion annuelle d information du 24 juin 2015 Ordre du jour : - Présentation générale de l entreprise - Activité 2014 - Résultats financiers 2014 - Perspectives

Plus en détail

L INNOVATION EN AGROALIMENTAIRE Table ronde du 20 janvier 2011 Salon AZIMUT

L INNOVATION EN AGROALIMENTAIRE Table ronde du 20 janvier 2011 Salon AZIMUT L INNOVATION EN AGROALIMENTAIRE Table ronde du 20 janvier 2011 Salon AZIMUT Les participants Jean-Robert GEOFFROY ADRIA Développement Michel COLIN COPRI Paul CERISERE LE FOURNIL DES PROVINCES Cécile VAUCHEZ

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE INAUGURATION NOUVELLE USINE BONCOLAC D AGEN

DOSSIER DE PRESSE INAUGURATION NOUVELLE USINE BONCOLAC D AGEN DOSSIER DE PRESSE INAUGURATION NOUVELLE USINE BONCOLAC D AGEN Une nouvelle usine pour une capacité augmentée Grâce au savoir- faire des équipes de Boncolac et profitant du potentiel du marché des produits

Plus en détail

CIC Activité commerciale en hausse

CIC Activité commerciale en hausse Paris, le 28 juillet 2011 COMMUNIQUE DE PRESSE CIC Activité commerciale en hausse Résultats au 30 juin 2011 Résultats financiers - Produit net bancaire 2 420 M - Résultat brut d exploitation 927 M - Coût

Plus en détail

Rapport de Gestion Exposé Sommaire. Assemblée Générale Ordinaire et Extraordinaire Annuelle des Actionnaires. SOCIETE BIC Jeudi 3 juin 2004

Rapport de Gestion Exposé Sommaire. Assemblée Générale Ordinaire et Extraordinaire Annuelle des Actionnaires. SOCIETE BIC Jeudi 3 juin 2004 Rapport de Gestion Exposé Sommaire Assemblée Générale Ordinaire et Extraordinaire Annuelle des Actionnaires SOCIETE BIC Jeudi 3 juin 2004 SOCIÉTÉ BIC 14, rue Jeanne d Asnières 92116 Clichy Cedex, France

Plus en détail

L Artisanat Première entreprise de France aujourd hui et pour longtemps

L Artisanat Première entreprise de France aujourd hui et pour longtemps L Artisanat Première entreprise de France aujourd hui et pour longtemps L artisanat, c est quoi, c est qui? L artisanat est un secteur essentiel de l économie nationale. Il regroupe : 250 métiers, répartis

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. La filière laitière d Ile-de-France teste le concept de distributeur de lait.

DOSSIER DE PRESSE. La filière laitière d Ile-de-France teste le concept de distributeur de lait. DOSSIER DE PRESSE La filière laitière d Ile-de-France teste le concept de distributeur de lait. La filière laitière francilienne au cœur de l innovation Né de la volonté de valoriser collectivement la

Plus en détail

Vision de la filière laitière à l horizon 2020

Vision de la filière laitière à l horizon 2020 Vision de la filière laitière à l horizon 2020 20 novembre 2014 Depuis 10 ans, le monde laitier se caractérise par deux tendances de fond. Une demande internationale soutenue Hors crise économique (2009),

Plus en détail

Quelles perspectives pour la production laitière en France et dans l UE? Vincent Chatellier INRA-LERECO, Nantes

Quelles perspectives pour la production laitière en France et dans l UE? Vincent Chatellier INRA-LERECO, Nantes Quelles perspectives pour la production laitière en France et dans l UE? Vincent Chatellier INRA-LERECO, Nantes Image Le cours mondial du beurre et de la poudre de lait Les facteurs explicatifs de la

Plus en détail

35 % 1 % 3,25 % Fiers de nos réalisations collectives 15 % 2 % 10 % La gestion de l'offre et la mise en marché collective du lait

35 % 1 % 3,25 % Fiers de nos réalisations collectives 15 % 2 % 10 % La gestion de l'offre et la mise en marché collective du lait 35 % 3,25 % 1 % Fiers de nos réalisations collectives 15 % 2 % 10 % La gestion de l'offre et la mise en marché collective du lait Les énoncés de vision de l avenir * Le secteur laitier québécois et la

Plus en détail

RESULTATS ANNUELS 2008

RESULTATS ANNUELS 2008 RESULTATS ANNUELS 11 février 2009 CHIFFRE D AFFAIRES DE 1 420,9 MILLIONS D EUROS EN PROGRESSION DE +2,4 % A TAUX DE CHANGE CONSTANTS MARGE D EXPLOITATION NORMALISEE DE 15,1 % GENERATION DE TRESORERIE EN

Plus en détail

Mayinlay Jewellery Holdings (Hong Kong) Co., Ltd

Mayinlay Jewellery Holdings (Hong Kong) Co., Ltd Mayinlay Jewellery Holdings (Hong Kong) Co., Ltd Agenda I. Le marché II. La société Mayinlay III. Les perspectives de développement IV. Les données financières V. Conclusion 2 1. LE MARCHÉ 3 La très forte

Plus en détail

Les coopératives préparent la nouvelle donne laitière. Point presse du 18 avril 2012

Les coopératives préparent la nouvelle donne laitière. Point presse du 18 avril 2012 Les coopératives préparent la nouvelle donne laitière. Point presse du 18 avril 2012 1 Coopératives laitières. Qui? Quoi? Où? 45.000 associés coopérateurs pour 79.000 exploitations laitières Plus de 50%

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE UNE BANQUE LE CRÉDIT AGRICOLE TOULOUSE 31

COMMUNIQUÉ DE PRESSE UNE BANQUE LE CRÉDIT AGRICOLE TOULOUSE 31 COMMUNIQUÉ DE PRESSE ACTIVITÉS ET RÉSULTATS 2014 LE CRÉDIT AGRICOLE TOULOUSE 31 UNE BANQUE LEADER SUR SON TERRITOIRE CONQUÉRANTE SUR DE NOUVEAUX MARCHÉS INNOVANTE DANS SES SERVICES ET TOUJOURS PROCHE DE

Plus en détail

La stratégie commerciale d Aviva en 2009 : Sécurité, dynamisme, développement durable.

La stratégie commerciale d Aviva en 2009 : Sécurité, dynamisme, développement durable. Communiqué de presse Bois-Colombes, le 11 février 2009 La stratégie commerciale d Aviva en 2009 : Sécurité, dynamisme, développement durable. L année 2008 restera, pour les épargnants et les assurés, une

Plus en détail

La crise 2008/2009 a-t-elle redistribué les cartes du commerce mondial? Une analyse croisée par secteurs et pays Conférence de presse Paris - 17 mai

La crise 2008/2009 a-t-elle redistribué les cartes du commerce mondial? Une analyse croisée par secteurs et pays Conférence de presse Paris - 17 mai La crise 2008/2009 a-t-elle redistribué les cartes du commerce mondial? Une analyse croisée par secteurs et pays Conférence de presse Paris - 17 mai 2011 La crise 2008/2009 a-t-elle redistribué les cartes

Plus en détail

GROUPE DE TRAVAIL «COSMETOLOGIE & PLASTURGIE»

GROUPE DE TRAVAIL «COSMETOLOGIE & PLASTURGIE» GROUPE DE TRAVAIL «COSMETOLOGIE & PLASTURGIE» " Pour une filière de l industrie de la cosmétique forte en France " Sommaire 1. L emballage : rarement inerte... 2 2. La nouvelle réglementation cosmétique...

Plus en détail

dossier de presse Perspectives, opportunités d avenir et Ambitions bio pour les éleveurs laitiers de Bretagne

dossier de presse Perspectives, opportunités d avenir et Ambitions bio pour les éleveurs laitiers de Bretagne dossier de presse Perspectives, opportunités d avenir et Ambitions bio pour les éleveurs laitiers de Bretagne dossier de presse le COLLOQUE Le réseau GAB-FRAB organise un colloque régional le jeudi 17

Plus en détail

COUR DES COMPTES. Synthèse. du Rapport public thématique Novembre 2009

COUR DES COMPTES. Synthèse. du Rapport public thématique Novembre 2009 COUR DES COMPTES Synthèse du Rapport public thématique Novembre 2009 Le transfert aux régions du transport express régional (TER) : un bilan mitigé et des évolutions à poursuivre Avertissement La présente

Plus en détail

Au cours du 3 ème trimestre 2013. Perspectives 2013 13.26

Au cours du 3 ème trimestre 2013. Perspectives 2013 13.26 13.26 Accélération de la croissance du chiffre d affaires au 3 ème trimestre : + 12 % à périmètre et taux de change constants du chiffre d affaires première monte équilibrée entre les différentes régions

Plus en détail

CONSTRUIRE ENSEMBLE L AVENIR D UNE GRANDE COOPÉRATIVE

CONSTRUIRE ENSEMBLE L AVENIR D UNE GRANDE COOPÉRATIVE CONSTRUIRE ENSEMBLE L AVENIR D UNE GRANDE COOPÉRATIVE Première coopérative laitière française 1 Homme 1 voix Sodiaal n est pas une entreprise comme les autres, c est une coopérative qui défend depuis ses

Plus en détail

L art du contact. Dossier de presse. - Mars 2011 - Contact Presse : Grégory KRUMM, 03 21 74 88 39, gregory.krumm@arvatoservices.

L art du contact. Dossier de presse. - Mars 2011 - Contact Presse : Grégory KRUMM, 03 21 74 88 39, gregory.krumm@arvatoservices. 1 L art du contact Dossier de presse - Mars 2011 - Sommaire 2 ACSF, une entreprise dynamique au cœur de la région messine 3 ACSF, une politique de Ressources Humaines audacieuse qui porte ses fruits 5

Plus en détail

EN 2016, CASSEGRAIN FÊTE 160 ANS DE SUCCÈS GOURMANDS. L histoire d une réussite exceptionnelle

EN 2016, CASSEGRAIN FÊTE 160 ANS DE SUCCÈS GOURMANDS. L histoire d une réussite exceptionnelle EN 2016, FÊTE 160 ANS DE SUCCÈS GOURMANDS L histoire d une réussite exceptionnelle 2 I DOSSIER de PRESSE I JANVIER 2016 I En 2016, cassegrain fête 160 ans de succés gourmands SOMMAIRE Une marque de conserve

Plus en détail

ANGERS LOIRE TOURISME Bureau des Congrès et Evénements Valérie Mathieu-Fichot 02 41 23 50 51 valerie.fichot@angersloiretourisme.

ANGERS LOIRE TOURISME Bureau des Congrès et Evénements Valérie Mathieu-Fichot 02 41 23 50 51 valerie.fichot@angersloiretourisme. DOSSIER DE PRESSE BUREAU DES CONGRES ET EVENEMENTS Mis en place en Mars 2009 à l initiative de la ville d Angers, d Angers Loire Métropole, de la Chambre de Commerce et d Industrie de Maine et Loire, d

Plus en détail

BRASSERIES KRONENBOURG CONTINUE D INNOVER ET ENRICHIT LA GAMME 1664 D UNE 7 ème SAVEUR

BRASSERIES KRONENBOURG CONTINUE D INNOVER ET ENRICHIT LA GAMME 1664 D UNE 7 ème SAVEUR Février 2015 X BRASSERIES KRONENBOURG CONTINUE D INNOVER ET ENRICHIT LA GAMME 1664 D UNE 7 ème SAVEUR Disponible exclusivement en grande distribution dès le mois de mars 2015 En 2015, la marque 1664 continue

Plus en détail

Le Groupe Le Duff poursuit sa stratégie de développement en Allemagne et à l international avec l acquisition de la société Kamps Bakery

Le Groupe Le Duff poursuit sa stratégie de développement en Allemagne et à l international avec l acquisition de la société Kamps Bakery COMMUNIQUÉ DE PRESSE Le Groupe Le Duff poursuit sa stratégie de développement en Allemagne et à l international avec l acquisition de la société Kamps Bakery Le Groupe Le Duff prend une participation majoritaire

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

COMMUNIQUÉ DE PRESSE Ministère de l Écologie, du Développement durable, des Transports et du Logement Ministère de l Économie, des Finances et de l Industrie Ministère de l Agriculture, de l Alimentation, de la Pêche, de la

Plus en détail

Optimiser les initiatives S&OP des entreprises agroalimentaires

Optimiser les initiatives S&OP des entreprises agroalimentaires Optimiser les initiatives S&OP des entreprises agroalimentaires Anticiper et prendre les meilleures décisions au regard des contraintes économiques et organisationnelles, tels sont les challenges quotidiens

Plus en détail

RAPPORT FINANCIER SEMESTRIEL «NARRATIF» SEMESTRE CLOS LE 30 JUIN 2007

RAPPORT FINANCIER SEMESTRIEL «NARRATIF» SEMESTRE CLOS LE 30 JUIN 2007 Site d Agroparc BP 1218 84911 Avignon Cedex 9 France Société Anonyme au capital de 4 450 908 - RCS Avignon B 384 093 563 RAPPORT FINANCIER SEMESTRIEL «NARRATIF» SEMESTRE CLOS LE 30 JUIN 2007 La société

Plus en détail

Rapport d activités. www.laval-developpement.fr

Rapport d activités. www.laval-developpement.fr Rapport d activités 2011 www.laval-developpement.fr 2011 Rapport d activités Laval Développement 4 De nouveaux outils de communication Une refonte moderne et dynamique de notre site internet... p. 4 5Lancement

Plus en détail

Résultats du premier semestre 2014 en ligne avec le plan de marche

Résultats du premier semestre 2014 en ligne avec le plan de marche Communiqué de presse 28 août 2014 Résultats du premier semestre 2014 en ligne avec le plan de marche Solide dynamique commerciale : croissance à deux chiffres des indicateurs des revenus futurs des activités

Plus en détail

Dossier de presse Paris, 16 juin 2005

Dossier de presse Paris, 16 juin 2005 Dossier de presse Paris, 16 juin 2005 Communiqué de presse 16 juin 2005 Fusion de Stock at Stake (membre du groupe Ethibel) et Vigeo : naissance du Groupe Vigeo, première agence européenne de mesure de

Plus en détail

Progression des résultats en 2015 La Fnac en position très favorable pour aborder de nouveaux défis

Progression des résultats en 2015 La Fnac en position très favorable pour aborder de nouveaux défis Ivry, le 17 février 2016 Progression des résultats en 2015 La Fnac en position très favorable pour aborder de nouveaux défis Stabilité du chiffre d affaires consolidé en 2015 Poursuite de la croissance

Plus en détail

MEDEF Actu-Eco. Semaine du 7 au 11 janvier 2013 n 102 SOMMAIRE

MEDEF Actu-Eco. Semaine du 7 au 11 janvier 2013 n 102 SOMMAIRE MEDEF Actu-Eco Semaine du 7 au 11 janvier 2013 n 102 SOMMAIRE FRANCE 1. Production industrielle en novembre 2012 : +0,2% sur un mois, -2,2% en moyenne mobile sur trois mois 2. Marché du logement en novembre

Plus en détail

Choisir une politique de prix

Choisir une politique de prix Questions abordées Chapter 6 Choisir une politique de prix Comment les consommateurs analysent-ils et évaluent-ils les prix? Comment fixer un prix de vente pour un nouveau produit? Quand prendre l initiative

Plus en détail

L Australie et la crise agricole

L Australie et la crise agricole L Australie et la crise agricole Agriculture en Australie Agriculture en France 20% 8% céréales élevage à viande/laitier 23% culture et élevage 48% autre 17% 36% Sources : Bureau australien des Statistiques

Plus en détail

Présentation des résultats semestriels 2007

Présentation des résultats semestriels 2007 Présentation des résultats semestriels 2007 Faits marquants du premier semestre 2007 Henri de CASTRIES Président du Directoire Les résultats d AXA du 1 er semestre 2007 sont parfaitement en ligne avec

Plus en détail

LES FRANCAIS DEBOURSENT 51% DE PLUS POUR DES PRODUITS «VERTS»

LES FRANCAIS DEBOURSENT 51% DE PLUS POUR DES PRODUITS «VERTS» LES FRANCAIS DEBOURSENT 51% DE PLUS POUR DES PRODUITS «VERTS» Malgré des prix plus élevés, les ventes de produits «verts» en France devraient augmenter de 105%, de 10,6 milliards d euros en 2009 à 21,7

Plus en détail

1 er BAROMETRE DE L INNOVATION DANS LES IAA

1 er BAROMETRE DE L INNOVATION DANS LES IAA 1 er BAROMETRE DE L INNOVATION DANS LES IAA DOSSIER DE PRESSE Décembre 2014 Contacts presse : Valorial : Christophe JAN 02 23 48 59 64 christophe.jan@pole-valorial.fr KPMG : Aurélie JOUNY 02 28 24 11 53

Plus en détail

Communiqué de presse

Communiqué de presse Communiqué de presse Chiffre d affaires 1 er semestre 2006 : Bonnes performances dans les deux métiers de Accor Hôtellerie : + 7,0% Services : + 25,6% Paris, 20 juillet 2006 Le chiffre d affaires réalisé

Plus en détail

Réseau Pro - Panofrance : un dispositif complet au service de la rénovation positive Jeudi 14 Juin 2012

Réseau Pro - Panofrance : un dispositif complet au service de la rénovation positive Jeudi 14 Juin 2012 Face aux enjeux du Grenelle de l environnement et aux exigences de la RT 2012, Réseau Pro et Panofrance, les deux principales enseignes de la Division Bois et Matériaux de Wolseley France, affirment leur

Plus en détail

L ESSENTIEL Carrefour Banque

L ESSENTIEL Carrefour Banque L ESSENTIEL Carrefour Banque L ESSENTIEL CARREFOUR BANQUE 1 Carrefour Banque en 10 dates clés 2015 2013 2012 2011 2009 2003 1997 1987 1984 1981 Lancement du Club PASS Acquisition de la filiale Fimaser

Plus en détail

INFORMATION PRESSE - Novembre 2014 Plasturgie : le Groupe RDP de retour sur le salon MIDEST (4 au 7 novembre 2014)

INFORMATION PRESSE - Novembre 2014 Plasturgie : le Groupe RDP de retour sur le salon MIDEST (4 au 7 novembre 2014) INFORMATION PRESSE - Novembre 2014 Plasturgie : le Groupe RDP de retour sur le salon MIDEST (4 au 7 novembre 2014) Après plusieurs années d absence, le Groupe RDP, désormais dirigé par Franck Lapierre,

Plus en détail

LA VISION DU MARCHÉ LES ENJEUX DE LA FILIÈRE LAITIÈRE CAPRINE

LA VISION DU MARCHÉ LES ENJEUX DE LA FILIÈRE LAITIÈRE CAPRINE EURIAL Vision du marché LA VISION DU MARCHÉ LES ENJEUX DE LA FILIÈRE LAITIÈRE CAPRINE Le 24 mars 2015 PRÉSENTATION D EURIAL 29 décembre 2014 3 La gouvernance d Eurial SAS reflète l historique : Groupe

Plus en détail

Identifier les effets de compétitivité et d entraînement des échanges extérieurs

Identifier les effets de compétitivité et d entraînement des échanges extérieurs Identifier les effets de compétitivité et d entraînement des échanges extérieurs Rencontre Moyen Terme 2014/2018 Grégori Colin Economiste LA BALANCE COMMERCIALE (incluant les services marchands) Les flux

Plus en détail

Après quota : Préparons ensemble nos projets d éleveurs

Après quota : Préparons ensemble nos projets d éleveurs Après quota : Préparons ensemble nos projets d éleveurs Dans un contexte économique fluctuant, tracer les chemins de l aprèsquota à l horizon 2015 est primordial. Les 14 groupes lait issus des GEDA (Groupes

Plus en détail

Association Le Relais

Association Le Relais Association le Relais Achat d une prestation étude de marché Permettant la création d un atelier de transformation fruits, légumes et son équilibre financier Structure commanditaire Association Le Relais

Plus en détail

PARIS : Les ambitions en Santé/Prévoyance du groupe Macif

PARIS : Les ambitions en Santé/Prévoyance du groupe Macif PARIS : Les ambitions en Santé/Prévoyance du groupe Macif PARIS : Le succès de la politique de croissance externe conduite par la Macif dans le domaine de la santé et de la prévoyance depuis plusieurs

Plus en détail

Informations financières

Informations financières Informations financières Performance solide et objectifs 2014 atteints Chiffre d affaires T4 en hausse de +13% et croissance organique à +2,5% Chiffre d affaires annuel en hausse de +6,6%, croissance organique

Plus en détail

Réinventer la France des services. Georges Vialle Partner responsable de la practice Services mondiale, Oliver Wyman

Réinventer la France des services. Georges Vialle Partner responsable de la practice Services mondiale, Oliver Wyman Entreprise Réinventer la France des services Georges Vialle Partner responsable de la practice Services mondiale, Oliver Wyman Bruno Despujol Partner en charge de l étude, Oliver Wyman Guillaume Thibault

Plus en détail

Chapitre 1 : La stratégie marketing

Chapitre 1 : La stratégie marketing Chapitre 1 : La stratégie marketing SECTION 1 : la segmentation stratégique La démarche marketing : - Analyse : marketing Etudes (diagnostic externe et interne : environnement, marché, concurrence) - Elaboration

Plus en détail

Introduction... 2. Offre... 3 FORCES... 3 FAIBLESSES... 3 ATOUTS... 3 OPPORTUNITES... 3 MENACES ET CONTRAINTES EXTERNES... 3

Introduction... 2. Offre... 3 FORCES... 3 FAIBLESSES... 3 ATOUTS... 3 OPPORTUNITES... 3 MENACES ET CONTRAINTES EXTERNES... 3 Sommaire Introduction... 2 Offre... 3 FORCES... 3 FAIBLESSES... 3... 3 OPPORTUNITES... 3... 3 Organisation du secteur... 4... 4 FAIBLESSES... 4... 4 Demande... 4... 4 OPPORTUNITES... 4... 5 Promotion et

Plus en détail

i n f o r m a t i o n s

i n f o r m a t i o n s i n f o r m a t i o n s Paris, le 6 septembre 2005 Communiqué de Presse RESULTATS CONSOLIDES AU 30 JUIN 2005 Solides performances au 1 er semestre 2005 Le Conseil de Surveillance d Air Liquide, qui s est

Plus en détail

Assemblée Générale Mixte

Assemblée Générale Mixte Assemblée Générale Mixte 23 mai 2007 Investor Relations Department: +33 (0)1 45 19 52 26 sophie.palliez@bicworld.com sandra.cadiou@bicworld.com www.bicworld.com Faits Marquants 2006 Bons Résultats opérationnels

Plus en détail

biomérieux - Information financière du 3 e trimestre 2015

biomérieux - Information financière du 3 e trimestre 2015 biomérieux - Information financière du 3 e trimestre Progression soutenue des ventes au terme des 9 premiers mois de : Chiffre d affaires : 1 412 millions d euros +18,3 %, à données +8,3 %, à devises et

Plus en détail

RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES. Brevet de technicien supérieur Négociation et relation client

RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES. Brevet de technicien supérieur Négociation et relation client I APPELLATION DU DIPLÔME II. CHAMP D'ACTIVITÉ II.1. DÉFINITION RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES Brevet de technicien supérieur Négociation et relation client L activité du titulaire du brevet

Plus en détail

La filière laitière dans le contexte européen

La filière laitière dans le contexte européen La filière laitière dans le contexte européen Gérard You Mardi 15 octobre 2013 L Europe du Nord concentre l essentiel de la production laitière 2 Les pays du Nord, principaux producteurs européens 30 000

Plus en détail

Les FIP Fonds d investissement de proximité connaissent un développement rapide

Les FIP Fonds d investissement de proximité connaissent un développement rapide COMMUNIQUE DE PRESSE Paris le novembre Les FIP Fonds d investissement de proximité connaissent un développement rapide Principaux enseignements : - Avec millions d euros levés et fonds créés en et, les

Plus en détail

Bilan 2006 Perspectives & Ambitions 2007. Yves Masson Président - Directeur Général d AXA Assistance

Bilan 2006 Perspectives & Ambitions 2007. Yves Masson Président - Directeur Général d AXA Assistance Bilan 2006 Perspectives & Ambitions 2007 Yves Masson Président - Directeur Général d AXA Assistance Programme de la conférence Performances 2006 des équipes d AXA Assistance Mise en œuvre de la stratégie

Plus en détail

fcpr 123Corporate 2018 de placement à risques

fcpr 123Corporate 2018 de placement à risques fcpr 123Corporate 2018 fonds commun de placement à risques objectif de gestion et stratégie d investissement Un fonds offrant une alternative aux placements traditionnels > 123Corporate 2018 est un fonds

Plus en détail

Enjeux et perspectives des industries agroalimentaires face à la volatilité du prix des matières premières. Janvier 2013

Enjeux et perspectives des industries agroalimentaires face à la volatilité du prix des matières premières. Janvier 2013 Enjeux et perspectives des industries agroalimentaires face à la volatilité du prix des matières premières Janvier 2013 Contexte et objectif Contexte Les industries agroalimentaires sont un secteur essentiel

Plus en détail

Attijariwafa bank - Wafasalaf

Attijariwafa bank - Wafasalaf L événement Wafasalaf : 20 ans au service du consommateur 3 Historique L accompagnement du développement 5 de la société de consommation Attijariwafa bank - Wafasalaf L appartenance au premier groupe bancaire

Plus en détail

EXPOSÉ DE POSITION SUR LES SURPLUS STRUCTURELS DU SECTEUR LAITIER, UNE NOUVELLE VISION VERS UN MARCHÉ VALORISÉ

EXPOSÉ DE POSITION SUR LES SURPLUS STRUCTURELS DU SECTEUR LAITIER, UNE NOUVELLE VISION VERS UN MARCHÉ VALORISÉ EXPOSÉ DE POSITION SUR LES SURPLUS STRUCTURELS DU SECTEUR LAITIER, UNE NOUVELLE VISION VERS UN MARCHÉ VALORISÉ PRÉPARÉ PAR : RICARDO VARGAS Étudiant à la maîtrise en Économie rurale Université Laval INTRODUCTION

Plus en détail

CONTACTS PRESSE Image 7 Isabelle Dunoyer de Segonzac Tél : 01 53 70 74 81 Fax: 01 53 70 74 60 isegonzac@image7.fr

CONTACTS PRESSE Image 7 Isabelle Dunoyer de Segonzac Tél : 01 53 70 74 81 Fax: 01 53 70 74 60 isegonzac@image7.fr Dossier Presse Univeg 8p V6_Mise en page 1 06/05/11 11:19 Page1 CONTACTS PRESSE Image 7 Isabelle Dunoyer de Segonzac Tél : 01 53 70 74 81 Fax: 01 53 70 74 60 isegonzac@image7.fr Roger AZOULAY Tél. 01 49

Plus en détail

Après une année 2013 réussie, Belfius envisage l'avenir avec confiance

Après une année 2013 réussie, Belfius envisage l'avenir avec confiance Bruxelles, le 13 mars 2014 Après une année 2013 réussie, Belfius envisage l'avenir avec confiance Belle prestation financière et commerciale, avec un résultat net de 445 millions d euros Excellente solvabilité

Plus en détail

GROUPE BEL PERFORMANCES ET PERSPECTIVES 2015. Sablé-sur-Sarthe 24 juin 2015

GROUPE BEL PERFORMANCES ET PERSPECTIVES 2015. Sablé-sur-Sarthe 24 juin 2015 GROUPE BEL PERFORMANCES ET PERSPECTIVES 2015 Sablé-sur-Sarthe 24 juin 2015 LE GROUPE BEL 150 ANS DE SUCCESS STORY Antoine Fiévet, Président-Directeur Général 150 ANS D AUDACE FAMILIALE ET D EXPERTISE 1865

Plus en détail

Vente directe et circuits courts : état des lieux et promotion dans la Province de Namur (Belgique)

Vente directe et circuits courts : état des lieux et promotion dans la Province de Namur (Belgique) Vente directe et circuits courts : état des lieux et promotion dans la Province de Namur (Belgique) M. DE FAYS Observatoire de la Consommation Alimentaire Gembloux Agro-Bio Tech/ULg Mars 2013 1. Introduction

Plus en détail

Résultats Semestriels Perspectives. 20 septembre 2006

Résultats Semestriels Perspectives. 20 septembre 2006 Résultats Semestriels Perspectives 20 septembre 2006 BtoBtoC 60% BtoB 40% NOTRE MÉTIER : LE MULTIMÉDIA ONLINE B to B to C : créer, diffuser et promouvoir, pour le compte d op opérateurs télécoms et de

Plus en détail

Stratégie commerciale

Stratégie commerciale Stratégie commerciale Plan Le groupe Ferrero Présentation du produit Le marché de la pâte à tartiner Segmentation Cible Positionnement Marketing Mix : les 4P Conclusion Historique Ferrero 1946 : élaboration

Plus en détail

Descriptif pédagogique MAE FT ANNEXE 1 à lire attentivement (ne pas renvoyer)

Descriptif pédagogique MAE FT ANNEXE 1 à lire attentivement (ne pas renvoyer) Descriptif pédagogique MAE FT ANNEXE 1 à lire attentivement (ne pas renvoyer) Cette fiche pédagogique présente les trois parcours du MAE ce qui vous permettra de déterminer le choix du parcours de votre

Plus en détail

DANS UN CONTEXTE TRES DEGRADE RENAULT ANNONCE UN RESULTAT NET DE 599 MILLIONS D EUROS

DANS UN CONTEXTE TRES DEGRADE RENAULT ANNONCE UN RESULTAT NET DE 599 MILLIONS D EUROS COMMUNIQUE DE PRESSE Le 12 février 2009 DANS UN CONTEXTE TRES DEGRADE RENAULT ANNONCE UN RESULTAT NET DE 599 MILLIONS D EUROS Le chiffre d affaires s établit à 37 791 millions d euros, en baisse de 7 %

Plus en détail

Le tourisme durable dans l espace francophone

Le tourisme durable dans l espace francophone Le tourisme durable dans l espace francophone De la valorisation des patrimoines culturels et naturels vers une économie verte I. Contexte et justification Le tourisme, en plein essor, est reconnu comme

Plus en détail

Les échanges extérieurs agricoles et agroalimentaires de l Union européenne

Les échanges extérieurs agricoles et agroalimentaires de l Union européenne Les échanges extérieurs agricoles et agroalimentaires de l Union européenne Guillaume Wemelbeke* Depuis la crise survenue à la fin 2008, la production européenne de produits agricoles et agroalimentaires

Plus en détail

ORDRE DE LA CHAMBRE RENVOYANT LE PREMIER RAPPORT DU COMITÉ : AECG ET SES EFFETS SUR LE SECTEUR AGRICOLE CANADIEN

ORDRE DE LA CHAMBRE RENVOYANT LE PREMIER RAPPORT DU COMITÉ : AECG ET SES EFFETS SUR LE SECTEUR AGRICOLE CANADIEN ORDRE DE LA CHAMBRE RENVOYANT LE PREMIER RAPPORT DU COMITÉ : AECG ET SES EFFETS SUR LE SECTEUR AGRICOLE CANADIEN PRÉSENTATION AU COMITÉ PERMANENT DE L AGRICULTURE ET DE L AGROALIMENTAIRE DE LA CHAMBRE

Plus en détail

À la Roche-surForon. Le 30 janvier 2012

À la Roche-surForon. Le 30 janvier 2012 Visite de l'enilv À la Roche-surForon Le 30 janvier 2012 212 rue Anatole France 74805 La Roche Sur Foron Cedex Tel: 04 50 03 01 03 Fax: 04 50 03 10 64 @email: enilv@educagri.fr Présentation L'établissement

Plus en détail

Pertes alimentaires dans la filière laitière. Nathalie Bareille, UMR BioEpAR, Oniris-INRA, Nantes

Pertes alimentaires dans la filière laitière. Nathalie Bareille, UMR BioEpAR, Oniris-INRA, Nantes Pertes alimentaires dans la filière laitière Nathalie Bareille, UMR BioEpAR, Oniris-INRA, Nantes Présentation de la filière laitière 97% du lait de vache 98% du lait collecté par les IAA Secteur de la

Plus en détail

1 rencontre hors pair

1 rencontre hors pair Septembre 2012 SPARTOO & CM-CIC Capital Privé 1 rencontre hors pair Reconnu par les spécialistes comme une référence du e-commerce «made in France», Spartoo est aujourd hui le N 1 européen de la vente

Plus en détail

MAKE UP LINE INVENTE UN NOUVEAU MÉTIER : Coach Make up

MAKE UP LINE INVENTE UN NOUVEAU MÉTIER : Coach Make up MAKE UP LINE INVENTE UN NOUVEAU MÉTIER : Coach Make up Make up line, une marque en évolution Make up line est née en 2011, de l envie de créer une marque de cosmétiques pleinement axée sur le conseil beauté.

Plus en détail

«Du Temps pour Vivre

«Du Temps pour Vivre «Du Temps pour Vivre 1 GENERALE DES SERVICES : un concept original «Générale des Services se positionne comme un véritable opérateur global de services aux particuliers, le seul sur ce modèle économique.

Plus en détail

Une cuisine autonome pour chaque collège

Une cuisine autonome pour chaque collège Une cuisine autonome pour chaque collège 2 Genèse du projet Sur les 53 collèges, 36 disposent aujourd hui d une cuisine autonome où les repas y sont entièrement préparés. Deux Unités de Production Culinaire

Plus en détail

Lancement du site internet de l URMA Midi Pyrénées Université Régionale des Métiers et de l Artisanat. www.urma-mp.fr

Lancement du site internet de l URMA Midi Pyrénées Université Régionale des Métiers et de l Artisanat. www.urma-mp.fr Lancement du site internet de l URMA Midi Pyrénées Université Régionale des Métiers et de l Artisanat www.urma-mp.fr 15 avril 2013 La Chambre Régionale de Métiers et de l Artisanat de Midi-Pyrénées lance

Plus en détail

L agroalimentaire. Les dossiers du SUIO. Sommaire : TITRE. Le secteur d activité. Date de parution : Mars 2007. Le secteur d activité.

L agroalimentaire. Les dossiers du SUIO. Sommaire : TITRE. Le secteur d activité. Date de parution : Mars 2007. Le secteur d activité. Les secteurs quirecrutent Les dossiers du SUIO L agroalimentaire Sommaire : Le secteur d activité Les entreprises Les métiers Quelques exemples de formation Quelques sites web à visiter Dossier n 3 TITRE...

Plus en détail

SOMMAIRE EXÉCUTIF SOMMAIRE EXÉCUTIF PORTRAIT DU SECTEUR PRINCIPALES FORCES ET FAIBLESSES DÉFIS ET ENJEUX ORIENTATIONS ET PISTES DE DÉVELOPPEMENT

SOMMAIRE EXÉCUTIF SOMMAIRE EXÉCUTIF PORTRAIT DU SECTEUR PRINCIPALES FORCES ET FAIBLESSES DÉFIS ET ENJEUX ORIENTATIONS ET PISTES DE DÉVELOPPEMENT SOMMAIRE EXÉCUTIF PORTRAIT DU SECTEUR Taille et structure de l industrie Livraisons et commerce international Production Ressources humaines Recherche et développement Développement durable PRINCIPALES

Plus en détail

N 1 d e la parfumerie en franchise PARFUMERIE INSTITUT DE BEAUTÉ PARAPHARMACIE

N 1 d e la parfumerie en franchise PARFUMERIE INSTITUT DE BEAUTÉ PARAPHARMACIE N 1 d e la parfumerie en franchise PARFUMERIE INSTITUT DE BEAUTÉ PARAPHARMACIE Une histoire simple ET vraie Parfumeurs commerçants et passionnés. Philippe Georges, racontez-nous votre Success Story! C

Plus en détail

Union régionale des Scop d Aquitaine

Union régionale des Scop d Aquitaine Union régionale des Scop d Aquitaine DOSSIER DE PRESSE AVEC LE SOUTIEN DE NOS PARTENAIRES : Sommaire Page 3 1) Les Scop, les salariés co-entrepreneurs Page 4 2) Un modèle entrepreneurial d actualité Page

Plus en détail

COMMUNIQUE DE PRESSE RESULTATS 2011 DU GROUPE LA POSTE CHIFFRES CLES. Paris, le 8 mars 2012

COMMUNIQUE DE PRESSE RESULTATS 2011 DU GROUPE LA POSTE CHIFFRES CLES. Paris, le 8 mars 2012 DIRECTION DE LA COMMUNICATION SERVICE DE PRESSE COMMUNIQUE DE PRESSE Paris, le 8 mars 2012 RESULTATS 2011 DU GROUPE LA POSTE L EXERCICE 2011 CONFIRME LA ROBUSTESSE DE LA STRATEGIE ET DU MODELE MULTIMETIER

Plus en détail

ÉPREUVE DE MANAGEMENT DES ORGANISATIONS

ÉPREUVE DE MANAGEMENT DES ORGANISATIONS Session 2008 BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LA GESTION ÉPREUVE DE MANAGEMENT DES ORGANISATIONS Durée de l épreuve : 3 heures Coefficient : 4 Le sujet comporte 5 pages numérotées

Plus en détail

COMMERCES DU GOÛT, DU CHOIX, ET DE LA CHAÎNE DU FROID

COMMERCES DU GOÛT, DU CHOIX, ET DE LA CHAÎNE DU FROID ET DE LA CHAÎNE DU FROID Organisation professionnelle représentative en France des entreprises de distribution de denrées alimentaires transformées et conservées par le froid, surgelées et réfrigérées,

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE RÉSULTATS 2015

DOSSIER DE PRESSE RÉSULTATS 2015 DOSSIER DE PRESSE RÉSULTATS 2015 DECATHLON SIGNE UN NOUVEL EXERCICE SOLIDE L année 2015 aura marqué une nouvelle croissance du chiffre d affaires de Decathlon, tant en France qui confirme ainsi sa belle

Plus en détail

Eclairage sur les PME et ETI

Eclairage sur les PME et ETI Avril 14 Eclairage sur les PME et ETI Un certain nombre d éléments semblent aujourd hui favorables aux Petites et Moyennes Entreprises (PME) et Entreprises de Taille Intermédiaire (ETI). L amélioration

Plus en détail

Du 24 janvier 2011. Aujourd hui je voudrais vous parler des enjeux de cette transformation et de nos perspectives.

Du 24 janvier 2011. Aujourd hui je voudrais vous parler des enjeux de cette transformation et de nos perspectives. Du 24 janvier 2011 Mesdames et Messieurs, Vous avez pu le constater au cours des présentations : sur l exercice 2009/2010, nos résultats ont été solides, nous avons poursuivi la transformation de notre

Plus en détail

LES FONDS EUROPÉENS EN MARTINIQUE 2014-2020

LES FONDS EUROPÉENS EN MARTINIQUE 2014-2020 Pour faire face à la crise et aux grands défis de l Union européenne, ses Etats membres ont adopté en 2010 la Stratégie Europe 2020 pour une croissance intelligente, durable et inclusive. Toutes les politiques

Plus en détail