Etablissement d Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes (EHPAD) Résidence Floréa St Esprit - Martinique

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Etablissement d Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes (EHPAD) Résidence Floréa St Esprit - Martinique"

Transcription

1 Floréa Sant-Esprt Etablssement d Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes (EHPAD) Résdence Floréa St Esprt - Martnque 40 lts Une opératon mmoblère sécursée & pérenne > Se consttuer un patrmone mmobler à fort rendement locatf > Optmser sa fscalté grâce aux dspostfs Cens-Bouvard, LMNP, LMP > Se garantr avec un marché locatf offrant une lsblté à long terme et sans souc de geston

2 Un projet d EHPAD au cœur du tssu socal de Sant Esprt L EHPAD «Floréa Sant Esprt» favorse par son mplantaton une large zone d nfluence terrtorale. Postonné au cœur de la vlle de Sant Esprt, l établssement permettra la partcpaton des résdents aux anmatons locales (marché, fêtes, promenades...) : en facltant l accès aux servces de la vlle, en nstaurant des lens ntergénératonnels (écoles, crèches), en permettant les nterventons des assocatons partenares proches. Le projet d établssement «Floréa Sant esprt» permettra de mantenr le len socal des résdents avec leurs proches ou leur famlle dans un envronnement famler et dans le respect de leurs habtudes de ve. Grand-âge et dépendance des besons exponentels Selon une étude de l INSEE, d c 2030 la Martnque passera d un schéma de populaton jeune (où les plus de 60 ans représentent 17%) à l un des départements les plus veux de France. Cette profonde mutaton démographque ndut une nécessté d adaptaton de la prse en charge des aînés sur le plan quanttatf, la carence de places d hébergement étant d ores et déjà constatée.

3 Populaton par groupe d âge en Martnque (source INSEE 2005) En Martnque, l n y a que 65 lts dsponbles pour 1000 personnes de + 75 ans. Populaton totale Effectf de 60 ans et plus % des 60 ans et plus 17,35% Effectf des 75 ans et plus % des 75 ans et plus 6,04% Évoluton prévsonnelle du nombre de senors en Martnque En métropole, l y a 130 lts dsponbles pour 1000 personnes de + 75 ans.

4 Créer un patrmone mmobler de qualté en toute sécurté Le gestonnare assure des garantes et des avantages mportants : Bal commercal ferme de 12 ans Garante et ndexaton des loyers Prse en charge des travaux (artcles 605, 606 du code cvl) et des charges locatves usuelles Remse aux normes médco-socales Entreten du mobler Assurances de l mmeuble, perte d explotaton, responsablté cvle Prorté d occupaton pour l nvestsseur et sa famlle Proftez d une fscalté avantageuse Récupératon de la TVA Programme élgble au dspostf Cens Bouvard* et aux statuts LMNP-LMP Investssez en toute tranqullté d esprt Le gestonnare propose un suv et une assstance avec des cabnets jurdques, fscaux et comptables. Condtons sur demande. Plan de masse * Sous condtons. Le non respect des engagements de locaton entraîne la perte du bénéfce des nctatons fscales. Exemple de chambre médcalsée

5 Vers un réseau gérontologque performant Sant Esprt est un canton défctare en solutons d hébergement pour personnes âgées dépendantes. La stuaton géographque de la résdence «Floréa Sant Esprt» répondra ans aux composantes du réseau gérontologque et au beson d homogénésaton de l offre terrtorale d accuel des personnes âgées : beson de places supplémentares sur le canton pour rejondre le taux d équpement départemental, obsolescence des places d hébergement classques présentes sur la commune (beson de remse aux normes), nécessté de prendre en charge les personnes attentes de troubles psychques comme Alzhemer, certans des cantons lmtrophes (Le Vaucln, Ducos, Rvère Plote), présentant une densté mportante de personnes âgées, vont bentôt vor leur capacté d hébergement renforcée par la créaton de nouvelles places. L objectf est également de meux structurer l offre d accuel terrtorale des aînés martnquas dépendants. Ans, le chox du leu d mplantaton correspond à une volonté de postonner la résdence au plus près des besons locaux : une plus grande maîtrse des dépenses de santé, la qualté de l accompagnement des personnes âgées, un melleur mallage terrtoral dont découleront une lutte contre l solement et le «déracnement», mas auss la consttuton ou le renforcement d un réseau gérontologque pérenne générateur d économes d échelle. Excédent de places Défct de places

6 Une stuaton mpactante par sa localsaton Grâce à sa poston centrale, la commune de Sant Esprt est à envron : 7 klomètres de l aéroport de Fort de France quelques mnutes seulement de Ducos et du Lamentn 7 klomètres de Rvère Salée et du Franços Le Lamentn Le Franços Fort de France Ducos Sant-Esprt Les 3 Ilets Les Anses d Arlet Le Damant Le Vaucln Rvère Salée Sante-Luce Le Marn Hôptal local Le Franços CH Le Lamentn Mason de retrate Sante Anne Foyer logement Pérmètre de 4 km Pérmètre de 8 km Floréa Sant-Esprt Votre conseller Résdence Floréa Sant Esprt (Etablssement d Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes) Rue Schœlcher Sant Esprt

DIRIGER ADMINISTRER DÉVELOPPER

DIRIGER ADMINISTRER DÉVELOPPER 24 Adjont de drecton F/H Votre formaton BTS Hôtellere-restauraton BTS Management des untés commercales BTS Assstant de geston PME-PMI Lcence Management d untés de restauraton Vos mssons Vous anmez, formez

Plus en détail

une garde d Enfant a votre domicile

une garde d Enfant a votre domicile GUIDE A DESTINATION DES PARENTS Ce gude pratque a été réalsé par la CDAJE du Nord (Commsson Départementale de l Accuel des Jeunes Enfants). A retrouver sur www.cdaje59.fr PAO - CAF DU NORD 06/2012 EmploYEr

Plus en détail

Parlons. retraite. au service du «bien vieillir» L Assurance retraite. en chiffres* 639 192 retraités payés pour un montant de 4,2 milliards d euros

Parlons. retraite. au service du «bien vieillir» L Assurance retraite. en chiffres* 639 192 retraités payés pour un montant de 4,2 milliards d euros Édton Pays de la Lore Parlons La lettre aux retratés du régme général de la Sécurté socale 2012 retrate L Assurance retrate en chffres* 12,88 mllons de retratés 17,58 mllons de cotsants 346 000 bénéfcares

Plus en détail

Impôt sur la fortune et investissement dans les PME Professeur Didier MAILLARD

Impôt sur la fortune et investissement dans les PME Professeur Didier MAILLARD Conservatore atonal des Arts et Méters Chare de BAQUE Document de recherche n 9 Impôt sur la fortune et nvestssement dans les PME Professeur Dder MAILLARD Avertssement ovembre 2007 La chare de Banque du

Plus en détail

Dirigeant de SAS : Laisser le choix du statut social

Dirigeant de SAS : Laisser le choix du statut social Drgeant de SAS : Lasser le chox du statut socal Résumé de notre proposton : Ouvrr le chox du statut socal du drgeant de SAS avec 2 solutons possbles : apprécer la stuaton socale des drgeants de SAS comme

Plus en détail

Ton domaine réservé Organisation Simplicité Efficacité

Ton domaine réservé Organisation Simplicité Efficacité Rev. 07/2012 Ton domane réservé Organsaton Smplcté Effcacté www.vstos.t Ton La tua domane area rservata réservé 1 MyVstos MyVstos est une plate-forme nformatque réservée aux revendeurs Vstos qu permet

Plus en détail

Contrats prévoyance des TNS : Clarifier les règles pour sécuriser les prestations

Contrats prévoyance des TNS : Clarifier les règles pour sécuriser les prestations Contrats prévoyance des TNS : Clarfer les règles pour sécurser les prestatons Résumé de notre proposton : A - Amélorer l nformaton des souscrpteurs B Prévor plus de souplesse dans l apprécaton des revenus

Plus en détail

abitat Zoom sur... www.habitat-nord79.fr L habitat adapté...page 2 Parthenay, Saint-Paul : 3 associations,1 quartier...page 8 N 10 - Avril 2013

abitat Zoom sur... www.habitat-nord79.fr L habitat adapté...page 2 Parthenay, Saint-Paul : 3 associations,1 quartier...page 8 N 10 - Avril 2013 abtat L e m a g a z n e d e s l o c a t a r e s d H a b t a t N o r d D e u x - S è v r e s N 10 - Avrl 2013 Zoom sur... L habtat adapté...page 2 Parthenay, Sant-Paul : 3 assocatons,1 quarter...page 8

Plus en détail

Faire des régimes TNS les laboratoires de la protection sociale de demain appelle des évolutions à deux niveaux :

Faire des régimes TNS les laboratoires de la protection sociale de demain appelle des évolutions à deux niveaux : Réformer en profondeur la protecton socale des TNS pour la rendre plus effcace Résumé de notre proposton : Fare des régmes TNS les laboratores de la protecton socale de deman appelle des évolutons à deux

Plus en détail

* Notre savoir au service de votre réussite

* Notre savoir au service de votre réussite * Notre savor au servce de votre réusste * Vsualser les ndcateurs clés de performance de votre portefeulle clents sur un tableau de bord Analyser le taux d acceptaton de vos demandes d agréments par notaton

Plus en détail

22 environnement technico-professionnel

22 environnement technico-professionnel 22 envronnement technco-professonnel CYRIL SABATIÉ Drecteur du servce jurdque FNAIM Ouverture du ma IMMOBILIER, OÙ 1 Artcle paru également dans la Revue des Loyers, jullet à septembre 2007, n 879, p. 314

Plus en détail

Sociétés d investissement immobilier cotées (SIIC), valeur et prix : deux notes

Sociétés d investissement immobilier cotées (SIIC), valeur et prix : deux notes Socétés d nvestssement mmobler cotées (SIIC), valeur et prx : deux notes I. Dette et créaton de valeur dans les socétés foncères II. La cesson à une SIIC : un cas de dstorson fscale Laurent BATSCH CEREG-DRM,

Plus en détail

Demande d insertion au registre de l état civil du Québec d un acte d état civil fait hors du Québec

Demande d insertion au registre de l état civil du Québec d un acte d état civil fait hors du Québec Demande d nserton au regstre de l état cvl du Québec d un acte d état cvl fat hors du Québec IMPORTANT Lsez les rensegnements généraux et les drectves Remplssez le formulare en caractères d mprmere, à

Plus en détail

Plan. Gestion des stocks. Les opérations de gestions des stocks. Les opérations de gestions des stocks

Plan. Gestion des stocks. Les opérations de gestions des stocks. Les opérations de gestions des stocks Plan Geston des stocks Abdellah El Fallah Ensa de Tétouan 2011 Les opératons de gestons des stocks Les coûts assocés à la geston des stocks Le rôle des stocks Modèle de la quantté économque Geston calendare

Plus en détail

Vous ne visualisez pas correctement cet email

Vous ne visualisez pas correctement cet email Vous ne vsualsez pas correctement cet emal Pluseurs lens qu créent du len sur SFR Busness Team Pour plus d nformaton sur nos offres sfrbusnessteam.fr Consultez les mentons légales et le glossare SFR -

Plus en détail

rtisans haute-garonne LE MONDE DES édition P. 5 P. 10 RETROUVEZ DANS CE NUMÉRO TOUTE L INFORMATION DE VOTRE CMA Bimestriel n 108 affaires à céder p.

rtisans haute-garonne LE MONDE DES édition P. 5 P. 10 RETROUVEZ DANS CE NUMÉRO TOUTE L INFORMATION DE VOTRE CMA Bimestriel n 108 affaires à céder p. Inscrpton oblgatore avant le 13 novembre 2015 au 05 61 10 47 14 ou par mal nwatek@cm-toulouse.fr www.cm-toulouse.fr Chambre de méters et de l artsanat de la Haute-Garonne 18 bs boulevard Lascrosses à Toulouse

Plus en détail

Les stages en entreprise sont une pratique historique des établissements

Les stages en entreprise sont une pratique historique des établissements L INTÉRÊT D UN STAGE EN ENTREPRISE À L ÉTRANGER Les stages en entreprse sont une pratque hstorque des établssements de formaton des Chambres de Commerce et d Industre. Généralement ntégrés dans les cursus

Plus en détail

DES EFFETS PERVERS DU MORCELLEMENT DES STOCKS

DES EFFETS PERVERS DU MORCELLEMENT DES STOCKS DES EFFETS PERVERS DU MORCELLEMENT DES STOCKS Le cabnet Enetek nous démontre les mpacts négatfs de la multplcaton des stocks qu au leu d amélorer le taux de servce en se rapprochant du clent, le dégradent

Plus en détail

La formation débute en octobre.

La formation débute en octobre. CERTIFICAT UNIVERSITAIRE EN PLANIFICATION PATRIMONIALE Sous la drecton de Xaver BOCQUET, Estate Planner, André CULOT, Consel fscal, Professeur à l EFP, Collaborateur scentfque à l ULg, Chargé d ensegnement

Plus en détail

PLANS. Sommaire. Infos pratiques p. 4. MéDIA. p. 6-8. THèQUE. Visite guidée p. 7-9 - 10. Les animations. p. 11. Le fonctionnement p.

PLANS. Sommaire. Infos pratiques p. 4. MéDIA. p. 6-8. THèQUE. Visite guidée p. 7-9 - 10. Les animations. p. 11. Le fonctionnement p. Sommare Infos pratques p. 4 MéDIA PLANS p. 6-8 Le fonctonnement p. 5 THèQUE Vste gudée p. 7-9 - 10 Les anmatons p. 11 Infos pratques Le fonctonnement Espace de culture et de socablté, la médathèque vous

Plus en détail

Driss HARRIZI. MOTS CLES : contrôle de gestion - système d'éducation et de formation système d information - établissement public.

Driss HARRIZI. MOTS CLES : contrôle de gestion - système d'éducation et de formation système d information - établissement public. Ver sunenouvel l ecul t ur emanagér al e:mét hodol og e dem seenpl aced unsyst èmedecont r ôl edegest on dansunét abl ssementpubl c Casd uneacadém er ég onal ed éducat onetde f or mat on. Aut eur s:dr

Plus en détail

Brochure d @ccueil 09 10

Brochure d @ccueil 09 10 unté A4, C7 & B42 brochure d accuel 2009-2010 Brochure d @ccuel 09 10 (pour étudants) Clnque Sant-Jean Bruxelles 1 / 10 A4C7B42_FULL_0910_FR unté A4, C7 & B42 brochure d accuel 2009-2010 1. Sommare : 1.

Plus en détail

Installation du dispositif Cisco TelePresence MX200 - Sur pied

Installation du dispositif Cisco TelePresence MX200 - Sur pied 1a Déballage du système vdéo MX200 oîte de la base du ped de support MX200 La boîte de la base du ped de support MX200 content la colonne du ped de support, deux caches et la base du ped de support, ans

Plus en détail

DOSSIER. tandem n 14. Les seniors en vacances. le journal des aînés et de leurs proches

DOSSIER. tandem n 14. Les seniors en vacances. le journal des aînés et de leurs proches tandem n 14 le journal des aînés et de leurs proches Jun 2015 Inclus le programme «Ben vellr dans l Eure» P16 à 19 DOSSIER Les senors en vacances Retour sur... > «Ben manger pour ben vvre» Actualtés >

Plus en détail

Pour avoir les idées plus claires...

Pour avoir les idées plus claires... ARNET PRATIQUE Pour avor les dées plus clares...... lorsque vous développez un projet d ntérêt général. Outl produt avec le souten du rédt Mutuel accuel SOMMaRe «Je ne connas pas d entrepreneur qu n at

Plus en détail

EH SmartView. Identifiez vos risques et vos opportunités. www.eulerhermes.be. Pilotez votre assurance-crédit. Services en ligne Euler Hermes

EH SmartView. Identifiez vos risques et vos opportunités. www.eulerhermes.be. Pilotez votre assurance-crédit. Services en ligne Euler Hermes EH SmartVew Servces en lgne Euler Hermes Identfez vos rsques et vos opportuntés Plotez votre assurance-crédt www.eulerhermes.be Les avantages d EH SmartVew L expertse Euler Hermes présentée de manère clare

Plus en détail

Le Prêt Efficience Fioul

Le Prêt Efficience Fioul Le Prêt Effcence Foul EMPRUNTEUR M. Mme CO-EMPRUNTEUR M. Mlle Mme Mlle (CONJOINT, PACSÉ, CONCUBIN ) Départ. de nass. Nature de la pèce d dentté : Natonalté : CNI Passeport Ttre de séjour N : Salaré Stuaton

Plus en détail

Créer ou reprendre une entreprise, Guide de la création et de la reprise d entreprise 1er semestre 2009

Créer ou reprendre une entreprise, Guide de la création et de la reprise d entreprise 1er semestre 2009 Créer ou reprendre une entreprse, Ou, mas comment? Gude de la créaton 1 er semestre 2009 et de la reprse d entreprse Futurs entrepreneurs, venez nous rencontrer! Chambre de Commerce et d Industre de Rennes

Plus en détail

LES TYPES D AIDE QUE JE CONNAIS

LES TYPES D AIDE QUE JE CONNAIS Fche 1.1 LES TYPES D AIDE QUE JE CONNAIS a) Comment peut-on ader Davd? Davd a qutté le gymnase/lycée en 2 e année. Il a trouvé un pett boulot à 50 % peu payé. Il est nourr et logé par ses parents mas l

Plus en détail

Cellule Premium Cerenicimo des experts au service de vos prescriptions

Cellule Premium Cerenicimo des experts au service de vos prescriptions N 16 - Ma/JuN 2014 Toursme France, un horzon toujours prometteur Cellule Prum Cercmo des experts au servce de vos prescrptons Nouveau leader franças des appart-hôtels ntervew de Patrce CAVALIR Focus L'expertse

Plus en détail

Des salaires médians de 46 500 à 92 100 euros

Des salaires médians de 46 500 à 92 100 euros Page 1/9 14/02/13 19:47 LES SALARES DU WEBMARKET EN 2012 Des salares médans de 46 500 à 92 100 euros En 2012, les salares dans le dgtal ont grmpé de 5,5%. Selon une enquête réalsée par le réseau d'agences

Plus en détail

BONS PLANS. pour vos actions

BONS PLANS. pour vos actions 233 BOULEVARD VOLTARE 75011 PARS - 01 43 48 55 48 Page 1/8 Sept mllons de Franças détennent un plan d'épargne en actons (PEA). Jusqu'c, on l'ouvrat normalement au guchet de sa banque ; désormas, vous pouvez

Plus en détail

Rapport scientifique. Gouvernance et acteurs de développement local dans la région de Meknès-Tafilalet Le cas de l INDH dans la province d El Hajeb

Rapport scientifique. Gouvernance et acteurs de développement local dans la région de Meknès-Tafilalet Le cas de l INDH dans la province d El Hajeb nversté Moulay Ismal Meknès Observatore Natonal Ecole Natonale d Arculture du Développement Human Meknès Rapport scentfque Gouvernance et acteurs de développement local dans la réon de Meknès-Taflalet

Plus en détail

N 1. Avec la Smerep, simplifiez-vous la vie! Sécu étudiante i Centre 617. Complémentaires i santé. Pack Smerep. en Ile-de-France 2007/2008

N 1. Avec la Smerep, simplifiez-vous la vie! Sécu étudiante i Centre 617. Complémentaires i santé. Pack Smerep. en Ile-de-France 2007/2008 N 1 en Ile-de-France Sécu étudante Centre 617 Complémentares santé Pack Smerep Avec la Smerep, smplfez-vous la ve! 2007/2008 Ce document est édté et dffusé dans le cadre de la conventon passée entre l

Plus en détail

Le Prêt Efficience Gaz

Le Prêt Efficience Gaz Le Prêt Effcence Gaz (FICHE DE SOLVABILITÉ) À COMPLÉTER INTÉGRALEMENT EMPRUNTEUR M. Mme Mlle CO-EMPRUNTEUR M. Mme Mlle (CONJOINT, PACSÉ, CONCUBIN ) Nom : Prénom : Nom de jeune flle (pour les femmes marées)

Plus en détail

Pour avoir les idées plus claires...

Pour avoir les idées plus claires... ARNET PRATIQUE Pour avor les dées plus clares...... lorsque vous développez un projet d ntérêt général. Outl produt avec le souten du rédt Mutuel AUEIL SOMMAIRE «Je ne connas pas d entrepreneur qu n at

Plus en détail

Ch 4 Séries statistiques à une dimension Définitions et représentation graphique

Ch 4 Séries statistiques à une dimension Définitions et représentation graphique Ch 4 Séres statstques à une dmenson Défntons et représentaton graphque Termnologe Ensemble étudé = populaton Eléments de cet ensemble = ndvdus ou untés Attrbut consdéré = caractère qu peut être qualtatf

Plus en détail

ACTE DE PRÊT HYPOTHÉCAIRE

ACTE DE PRÊT HYPOTHÉCAIRE - 1 - ACTE DE PRÊT HYPOTHÉCAIRE 5453F QC FR-2010/01 Taux fxe Le. Devant M e, notare soussgné pour la provnce de Québec, exerçant à. ONT COMPARU : ET : (C-après parfos appelé dans le présent Acte l «emprunteur»

Plus en détail

Le Prêt De Dietrich. Page 4/6 CO-EMPRUNTEUR M. SITUATION FAMILIALE ET LOGEMENT CHARGES DU FOYER DESCRIPTION DU LOGEMENT

Le Prêt De Dietrich. Page 4/6 CO-EMPRUNTEUR M. SITUATION FAMILIALE ET LOGEMENT CHARGES DU FOYER DESCRIPTION DU LOGEMENT DEMANDE DE PRÊT (FICHE DE SOLVABILITÉ) À COMPLÉTER INTÉGRALEMENT Le Prêt De Detrch EMPRUNTEUR M. Mme CO-EMPRUNTEUR M. Mlle Mme Mlle (CONJOINT, PACSÉ, CONCUBIN ) Départ. de nass. Nature de la pèce d dentté

Plus en détail

Les règles applicables en matière de santé et de sécurité

Les règles applicables en matière de santé et de sécurité Gude pratque 3 / 6 MINISTÈRE DU BUDGET, DES COMPTES PUBLICS, MINISTÈRE MINISTÈRE DU BUDGET, DE DU LA BUDGET, FONCTION DES COMPTES DES COMPTES PUBLIQUE PUBLICS, PUBLICS, ET DE LA RÉFORME DE L ETAT DE LA

Plus en détail

STRATEGIE NATIONALE DES BANQUES CEREALIERES DU NIGER

STRATEGIE NATIONALE DES BANQUES CEREALIERES DU NIGER REPUBLIQUE DU NIGER MINISTERE DE L'AGRICULTURE ET DE L'ELEVAGE B-P, 12091 NIAMEY NIGER Té1 : 7320-58 Drecton de Promoton des Organsatons Rurales et de la Geston de l'espace Rural (DPOR/GER) NIAMEY Té1

Plus en détail

pour l'amélioration des conditions de travail des personnels

pour l'amélioration des conditions de travail des personnels Drecton Terrtorale de l'ensegne La Poste CHAMPAGNE ARDENNE ACCORD SOCAL pour l'améloraton des condtons de traval des personnels des condtons d'accuel des clents dans les bureaux de poste LE CONTEXTE De

Plus en détail

TABLEAU DE BORD DE L ÉVOLUTION DES EFFECTIFS D ÉLÈVES DE L ENSEIGNEMENT PRIMAIRE PUBLIC À UN NIVEAU LOCAL. Choisir une commune

TABLEAU DE BORD DE L ÉVOLUTION DES EFFECTIFS D ÉLÈVES DE L ENSEIGNEMENT PRIMAIRE PUBLIC À UN NIVEAU LOCAL. Choisir une commune Servce de la recherche en éducaton / DIP, Genève - Prévsons localsées d effectfs de l ensegnement prmare TABLEAU DE BORD DE L ÉVOLUTION DES EFFECTIFS D ÉLÈVES DE L ENSEIGNEMENT PRIMAIRE PUBLIC À UN NIVEAU

Plus en détail

Le contrat de professionnalisation

Le contrat de professionnalisation EN PRATIQUE Le contrat de professonnalsaton Cerfa commenté 1 Cadre «L EMPLOYEUR» page 2 2 Cadre «LE SALARIÉ» page 3 3 Cadre page 4 4 Cadre page 5 5 Cadre page 7 N 12434*02 CONTRAT DE PROFESSIONNALISATION

Plus en détail

Votre vision de la Ville. Sommaire. 1. Lignes & Courbes 2. Sécurité & Mobilité 3. Minéral & Végétal 4. Espaces & Perspectives. Tendances Urbaines

Votre vision de la Ville. Sommaire. 1. Lignes & Courbes 2. Sécurité & Mobilité 3. Minéral & Végétal 4. Espaces & Perspectives. Tendances Urbaines Tendances urbanes 2 3 Projet : Bancs des jardns du Louvre, Pars Matéraux : Bancs moulés en perre reconsttuée Couleurs : Perre de l Ose Votre vson de la Vlle L espace publc et urban s ntrodut dans l ère

Plus en détail

à 8 p à Métro Maison M-M OUchy Plus d info sur www.liguesdelasante.ch

à 8 p à Métro Maison M-M OUchy Plus d info sur www.liguesdelasante.ch M-M Métro Mason! p s a y J Collne de Montrond X DélceS hy ur Pscne/patnore de Montchos Ae nu uc de Co e le lysé e 1 7 A en 6 Aen ue do Pscne de Bellere ue X 12 Grancy rpe p ou élo 8 Ha Aenue de la 15 Lausanne

Plus en détail

SmartView d EH. Vue d ensemble des risques et des occasions. Surveillance de l assurance-crédit. www.eulerhermes.ca/fr/smartview

SmartView d EH. Vue d ensemble des risques et des occasions. Surveillance de l assurance-crédit. www.eulerhermes.ca/fr/smartview SmartVew d EH Servces en lgne Euler Hermes Vue d ensemble des rsques et des occasons Survellance de l assurance-crédt www.eulerhermes.ca/fr/smartvew Les avantages du SmartVew d EH Prenez plus de décsons

Plus en détail

Découvrez la gamme complète des certificats électroniques professionnels ChamberSign France

Découvrez la gamme complète des certificats électroniques professionnels ChamberSign France Découvrez la gamme complète des certfcats électronques professonnels ChamberSgn France www.chambersgn.fr Sgnatures électronques Espace sécuré certfé Contrôle de légalté Marchés publcs Appels d offres PESV2

Plus en détail

Des solutions globales fi ables et innovantes. www.calyon.com

Des solutions globales fi ables et innovantes. www.calyon.com Des solutons globales f ables et nnovantes www.calyon.com OPTIM Internet: un outl smple et performant Suv de vos comptes Tratement de vos opératons bancares Accès à un servce de reportng complet Une nterface

Plus en détail

NEWS PRO ACTIV. www.activexpertise.fr. [Mars 2014] Ce mois-ci on vous parle de. Loi ALUR : quelle incidence pour les diagnostiqueurs?

NEWS PRO ACTIV. www.activexpertise.fr. [Mars 2014] Ce mois-ci on vous parle de. Loi ALUR : quelle incidence pour les diagnostiqueurs? Ce mos-c on vous parle de Lo ALUR : Quelle ncdence pour les dagnostqueurs? Lo ALUR : quelle ncdence pour les dagnostqueurs? La lo ALUR (Accès au Logement et un Urbansme Rénové) a défntvement été adoptée

Plus en détail

Autorité de régulation des communications électroniques et des postes 2

Autorité de régulation des communications électroniques et des postes 2 Jullet 2013 Consultaton publque sur les règles employées pour l applcaton des méthodes mentonnées aux artcles R. 20-33 à R.20-39 du code des postes et des communcatons électronques (CPCE) pour l évaluaton

Plus en détail

MÉTHODES DE SONDAGES UTILISÉES DANS LES PROGRAMMES D ÉVALUATIONS DES ÉLÈVES

MÉTHODES DE SONDAGES UTILISÉES DANS LES PROGRAMMES D ÉVALUATIONS DES ÉLÈVES MÉTHODES DE SONDAGES UTILISÉES DANS LES PROGRAMMES D ÉVALUATIONS DES ÉLÈVES Émle Garca, Maron Le Cam et Therry Rocher MENESR-DEPP, bureau de l évaluaton des élèves Cet artcle porte sur les méthodes de

Plus en détail

Global Development Network

Global Development Network Global Development Network Varetes of Governance: Effectve Publc Servce Delvery Gouvernance du servce publc de l eau et performance en matère d approvsonnement en eau potable au Burkna Faso Samuel Tamb

Plus en détail

Découvrir l interface Windows 8

Découvrir l interface Windows 8 Wndows 8.1 L envronnement Wndows 8 Interfaces Wndows 8 et Bureau L envronnement Wndows 8 Découvrr l nterface Wndows 8 Après s être dentfé va un compte Mcrosoft ou un compte local, l utlsateur vot apparaître

Plus en détail

La théorie de la rente foncière, la spéculation et le cash flow spéculatif immobilier (*)

La théorie de la rente foncière, la spéculation et le cash flow spéculatif immobilier (*) COMPAGNIE NATIONALE DES EXPERTS IMMOBILIERS * * Assocaton rége par la lo du 1 er Jullet 1901, enregstrée à la préfecture de polce sous le n 91/1743 Alan MANZON Expert Immobler-Consultant N d agrément -

Plus en détail

Série A Septembre 2008

Série A Septembre 2008 Sére A Septembre 2008 Sommare Notce avec encadré* 3 Annexe à la Notce 17 UFEP : extrat des statuts 27 *Cet encadré a pour objet d attrer l attenton de l adhérent sur certanes dspostons essentelles de la

Plus en détail

GUIDE D ÉLABORATION D UN PLAN D INTERVENTION POUR LE RENOUVELLEMENT DES CONDUITES D EAU POTABLE, D ÉGOUTS ET DES CHAUSSÉES

GUIDE D ÉLABORATION D UN PLAN D INTERVENTION POUR LE RENOUVELLEMENT DES CONDUITES D EAU POTABLE, D ÉGOUTS ET DES CHAUSSÉES GUIDE D ÉLABORATION D UN PLAN D INTERVENTION POUR LE RENOUVELLEMENT DES CONDUITES D EAU POTABLE, D ÉGOUTS ET DES CHAUSSÉES Gude destné au mleu muncpal québécos NOVEMBRE 2013 Coordnaton : Martn Cormer,

Plus en détail

DES FUTURS ENTREPRENEURS

DES FUTURS ENTREPRENEURS Créer ou reprendre une entreprse, Ou, mas comment? Gude DES FUTURS ENTREPRENEURS édton 2011 Futurs entrepreneurs, venez nous rencontrer! La CCIT Rennes Bretagne est engagée dans une démarche qualté* Notre

Plus en détail

Guidede la ville www.ville-stains.fr Édition 2009

Guidede la ville www.ville-stains.fr Édition 2009 Gudede la vlle Édton 2009 www.vlle-stans.fr ÉDITO Au nom de la Muncpalté, je sus heureux de vous offrr cette nouvelle édton du Gude de la Vlle. Que vous soyez habtant de longue date, nouvel arrvant, ou

Plus en détail

Un programme inter-entreprises. > autour du téléphone mobile > en faveur de l égalité des chances

Un programme inter-entreprises. > autour du téléphone mobile > en faveur de l égalité des chances Un programme nter-entreprses de découverte professonnelle > autour du téléphone moble > en faveur de légalté des chances 1 ère édton en 2007-2008 2 ème édton en 2008-2009 3 ème édton en 2009-2010 Prncpe

Plus en détail

Une offre pléthorique de formations diplômantes adaptées aux CGPI

Une offre pléthorique de formations diplômantes adaptées aux CGPI Page 1/5 PROFESSON Compétences Une offre pléthorque de formatons dplômantes adaptées aux CGP Afn de parfare ou de valder leurs compétences, les consels en geston de patrmone ndépendants ont à leur dsposton

Plus en détail

LA RENOVATION DE L INDICE HARMONISE DES PRIX A LA CONSOMMATION DANS LA ZONE UEMOA

LA RENOVATION DE L INDICE HARMONISE DES PRIX A LA CONSOMMATION DANS LA ZONE UEMOA Observatore Economque et Statstque d Afrque Subsaharenne LA RENOVATION DE L INDICE HARMONISE DES PRIX A LA CONSOMMATION DANS LA ZONE UEMOA Une contrbuton à la réunon commune CEE/BIT sur les ndces des prx

Plus en détail

1 Contexte. 2 Synthèse de la consultation publique

1 Contexte. 2 Synthèse de la consultation publique Décson n 2015-1317 de l Autorté de régulaton des communcatons électronques et des postes en date du 3 novembre 2015 publant les règles employées pour l applcaton des méthodes mentonnées aux artcles R.

Plus en détail

La réadaptation de l épaule l art d éviter le laisser-aller

La réadaptation de l épaule l art d éviter le laisser-aller L E M O N D E F A S C I N A N T D E L É P A U L E La réadaptaton de l épaule l art d évter le lasser-aller par Dane Lambert 5 G. Desgrosbras vous consulte à votre cabnet pour une douleur à l épaule ayant

Plus en détail

Integral T 3 Compact. raccordé aux installations Integral 5. Notice d utilisation

Integral T 3 Compact. raccordé aux installations Integral 5. Notice d utilisation Integral T 3 Compact raccordé aux nstallatons Integral 5 Notce d utlsaton Remarques mportantes Remarques mportantes A quelle nstallaton pouvez-vous connecter votre téléphone Ce téléphone est conçu unquement

Plus en détail

Analyse d impact : l apport des évaluations aléatoires William Parienté 1

Analyse d impact : l apport des évaluations aléatoires William Parienté 1 Analyse d mpact : l apport des évaluatons aléatores Wllam Parenté 1 Cet artcle expose de manère synthétque l'apport des évaluatons aléatores dans l'analyse de l'mpact des programmes socaux et de développement.

Plus en détail

LeanConcept. La solution déploiement du Lean Manufacturing. Stockage Logistique Ergonomie Environnement Aménagement Services

LeanConcept. La solution déploiement du Lean Manufacturing. Stockage Logistique Ergonomie Environnement Aménagement Services Stockage Logstque Ergonome Envronnement Aménagement Servces La soluton déploement du Lean Manufacturng SIRE 4808480004 - NAF 4669C - VA ntracommunautare FR 9480848 www.sma.fr - contact@sma.fr - Fax 05

Plus en détail

Sucres. Exercice. Physique. n 3 COLLECTION SUCRE ET SANTÉ. Livrets déjà parus :

Sucres. Exercice. Physique. n 3 COLLECTION SUCRE ET SANTÉ. Livrets déjà parus : Lvrets déjà parus : N 1 : Sucres et cares N 2 : Sucres et régulaton pondérale N 3 : Sucres et exercce physque N 4 : Sucres et mémore N 5 : Sucres et dabète et Sucres Exercce Physque n 3 CE QU IL FAUT RETENIR

Plus en détail

Le Prêt Efficience Gaz

Le Prêt Efficience Gaz Le Prêt Effcence Gaz EMPRUNTEUR M. Mme (FICHE DE SOLVABILITÉ) À COMPLÉTER INTÉGRALEMENT CO-EMPRUNTEUR M. Mlle Mme Mlle (CONJOINT, PACSÉ, CONCUBIN ) Départ. de nass. Nature de la pèce d dentté : Natonalté

Plus en détail

Notice d emploi. HelioCONTROL Régulation solaire

Notice d emploi. HelioCONTROL Régulation solaire Notce d emplo HeloCONTROL Régulaton solare TABLE DES MATIÈRES LIRE ATTENTIVEMENT AVANT UTILISATION 1 Lsez-mo...2 1.1 Benvenue... 2 2 Présentaton de l apparel...2 2.1 Descrpton... 2 3 Documentaton produt...2

Plus en détail

DOSSIER. tandem n 15. Adapter son logement. le journal des aînés et de leurs proches

DOSSIER. tandem n 15. Adapter son logement. le journal des aînés et de leurs proches tandem n 15 le journal des aînés et de leurs proches septembre 2015 INCLUS LE PROGRAMME «Ben vellr dans l Eure» P15 à 19 DOSSIER Adapter son logement Retour sur... > De la gym contre les douleurs Actualtés

Plus en détail

MINISTERE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES

MINISTERE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES Un Peuple - Un But Une Fo MINISTERE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES DIRECTION DE LA PREVISION ET DES ETUDES ECONOMIQUES Document de traval N 03 GESTION DU RISQUE DE CREDIT ET FINANCEMENT DES ECONOMIES DE

Plus en détail

Pourquoi LICIEL? Avec LICIEL passez à la vitesse supérieure EPROUVE TECHNICITE CONNECTE STABILITE SUIVIE COMMUNAUTE

Pourquoi LICIEL? Avec LICIEL passez à la vitesse supérieure EPROUVE TECHNICITE CONNECTE STABILITE SUIVIE COMMUNAUTE L og c el s de D agnos t c s I mmob l er s Cont ac t eznous 32BddeS t r as bougcs3010875468 Par scedex10tel. 0253354064Fax0278084116 ma l : s er v c e. c l ent @l c el. f r Pourquo LICIEL? Implanté sur

Plus en détail

L intermédiation financière en microfinance : un examen à partir des modèles de prêt de groupe et de prêt individuel

L intermédiation financière en microfinance : un examen à partir des modèles de prêt de groupe et de prêt individuel MESQUIT Dorothée Dorothee.mesquta@etu.unv-rouen.fr Drecteur M. MYOUKOU Unversté de Rouen Laboratore CRE L ntermédaton fnancère en mcrofnance : un examen à partr des modèles de prêt de groupe et de prêt

Plus en détail

RÉNOVATION ET CONSTRUCTION DURABLE

RÉNOVATION ET CONSTRUCTION DURABLE régon Provence-Alpes-Côte d Azur RÉNOVATION ET CONSTRUCTION DURABLE BILAN ANNUEL 2013 1 Octobre 2014 Avant-propos Face aux enjeux envronnementaux en len avec notre secteur d actvté, les admnstrateurs de

Plus en détail

THESE DE DOCTORAT D ETAT EN SCIENCES ECONOMIQUES

THESE DE DOCTORAT D ETAT EN SCIENCES ECONOMIQUES MINISTERE DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE UNIVERSITE D ALGER FACULTE DES SCIENCES ECONOMIQUES ET DES SCIENCES DE GESTION THESE DE DOCTORAT D ETAT EN SCIENCES ECONOMIQUES VALEUR

Plus en détail

Cerveau & management NOVIAL - 2008 Diapositive N 1

Cerveau & management NOVIAL - 2008 Diapositive N 1 CERVEAU et MANAGEMENT Cerveau & management NOVIAL - 2008 Dapostve N 1 Connaître sa ou ses partes domnantes Nourrr les autres partes Savor fonctonner sur ses 4 cerveaux Cerveau & management NOVIAL - 2008

Plus en détail

Système solaire combiné Estimation des besoins énergétiques

Système solaire combiné Estimation des besoins énergétiques Revue des Energes Renouvelables ICRESD-07 Tlemcen (007) 109 114 Système solare combné Estmaton des besons énergétques R. Kharch 1, B. Benyoucef et M. Belhamel 1 1 Centre de Développement des Energes Renouvelables

Plus en détail

Nous signons de grandes créations pour les clients les plus exigeants.

Nous signons de grandes créations pour les clients les plus exigeants. 1^^ Nous sgnons de grandes créatons pour les clents les plus exgeants. 1.500.000 m de bureaux et commerces et 4 1 * 2 0 0 logements conçus, réalsés et commercalsés en 10 ans 1.023 mllons d'euros de chffre

Plus en détail

La fin du domicile ou la fin à domicile?

La fin du domicile ou la fin à domicile? L E P A TIENT ATTEINT DE DÉMENCE, UN DÉFI POUR LE MÉDECIN DE FAMILLE La fn du domcle ou la fn à domcle? par Guy Béland Et volà, c est fat: la flle de M. Légaré est assse devant vous et vous pose la queston:

Plus en détail

Sport et nature. au Domaine d Hostens. OFFRE GROUPES Activités et séjours

Sport et nature. au Domaine d Hostens. OFFRE GROUPES Activités et séjours Sport et nature au Domane d Hostens OFFRE GROUPES Actvtés et séjours Edto S l y a ben une réusste dont le Consel Général peut être fer, c est d avor su fare de ses Domanes départementaux des leux tout

Plus en détail

Interfaces Windows 8 et Bureau

Interfaces Windows 8 et Bureau Interfaces Wndows 8 et Bureau Interfaces Wndows 8 et Bureau Découvrr l nterface Wndows 8 Après s être dentfé va un compte Mcrosoft ou un compte local, l utlsateur vot apparaître sur son écran la toute

Plus en détail

Sommaire. Janvier / Février / Mars 2010

Sommaire. Janvier / Février / Mars 2010 T RI AL OGUE ACTEURS DE L EDUCATI ON L emagaz nedel afédér at ondesas s oc at onsdepar ent sdel Ens e gnementof f c el Parents -Elèves -Ensegnants Doss er L ense gnement spéc al sé Numér o57 J a n v e

Plus en détail

INTERNET. Initiation à

INTERNET. Initiation à Intaton à INTERNET Surfez sur Internet Envoyez des messages Téléchargez Dscutez avec Skype Découvrez Facebook Regardez des vdéos Protégez votre ordnateur Myram GRIS Table des matères Internet Introducton

Plus en détail

P R I S E E N M A I N R A P I D E O L I V E 4 H D

P R I S E E N M A I N R A P I D E O L I V E 4 H D P R I S E E N M A I N R A P I D E O L I V E 4 H D Sommare 1 2 2.1 2.2 2.3 3 3.1 3.2 3.3 4 4.1 4.2 4.3 4.4 4.5 4.6 5 6 7 7.1 7.2 7.3 8 8.1 8.2 8.3 8.4 8.5 8.6 Contenu du carton... 4 Paramétrage... 4 Connexon

Plus en détail

Les jeunes économistes

Les jeunes économistes Chaptre1 : les ntérêts smples 1. défnton et calcul pratque : Défnton : Dans le cas de l ntérêt smple, le captal reste nvarable pendant toute la durée du prêt. L emprunteur dot verser, à la fn de chaque

Plus en détail

Informations de l'unité d'enseignement Implantation. Cursus de. Intitulé. Code. Cycle 1. Bloc 2. Quadrimestre 1. Pondération 4. Nombre de crédits 4

Informations de l'unité d'enseignement Implantation. Cursus de. Intitulé. Code. Cycle 1. Bloc 2. Quadrimestre 1. Pondération 4. Nombre de crédits 4 Informatons de l'unté d'ensegnement Implantaton Cursus de Inttulé Code ECAM Insttut Supéreur Industrel Bacheler en Scences ndustrelles Outls de communcaton B2050 Cycle 1 Bloc 2 Quadrmestre 1 Pondératon

Plus en détail

Mesurer la qualité de la prévision

Mesurer la qualité de la prévision Mesurer la qualté de la prévson Luc Baetens 24/11/2011 www.mobus.eu Luc Baetens 11 ans d expérence Planfcaton Optmsaton des stocks Organsaton de la Supply Chan Performance de la Supply Chan Geston de la

Plus en détail

EURIsCO. Cahiers de recherche. Cahier n 2008-05. L épargne des ménages au Maroc : Une analyse macroéconomique et microéconomique.

EURIsCO. Cahiers de recherche. Cahier n 2008-05. L épargne des ménages au Maroc : Une analyse macroéconomique et microéconomique. Cahers de recherche EURIsCO Caher n 2008-05 L épargne des ménages au Maroc : Une analyse macroéconomque et mcroéconomque Rapport d étude Najat El Mekkaou de Fretas (coordnateur) Eursco Unversté Pars Dauphne

Plus en détail

LE STATUT PRATIQUE. Les agents devenus inaptes. La procédure de reclassement. L impossibilité de reclasser un agent et ses conséquences

LE STATUT PRATIQUE. Les agents devenus inaptes. La procédure de reclassement. L impossibilité de reclasser un agent et ses conséquences LE STATUT PRATIQUE RECLASSEMENT POUR INAPTITUDE PHYSIQUE Les agents devenus naptes L mpossblté de reclasser un agent et ses conséquences Schéma de la procédure de reclassement Avs médcal CONSEIL STATUTAIRE

Plus en détail

Cabourg. Dossier Jeunesse. Grandir à Cabourg. Office de Tourisme Bilan de l'été. Les échanges jeunesse dans le cadre du jumelage

Cabourg. Dossier Jeunesse. Grandir à Cabourg. Office de Tourisme Bilan de l'été. Les échanges jeunesse dans le cadre du jumelage R e g a r d s u r Cabourg Les échanges jeunesse dans le cadre du jumelage Magazne d nformatons muncpales de la vlle de cabourg automne 2014 Offce de Toursme Blan de l'été Le Docteur Jacques Porcq Mare

Plus en détail

Anticiper l inaptitude physique (fascicule 11)

Anticiper l inaptitude physique (fascicule 11) E T U D E P R A T I Q U E GESTION DE L INAPTITUDE SERVICE CONSEIL STATUTAIRE - jun 2009 Présentaton (fasccule 1) Défntons générales (fasccule 2) L apttude physque (fasccule 3) Le handcap (fasccule 4) L

Plus en détail

Proposition d'une solution au problème d initialisation cas du K-means

Proposition d'une solution au problème d initialisation cas du K-means Proposton d'une soluton au problème d ntalsaton cas du K-means Z.Guelll et L.Zaou, Unversté des scences et de la technologe d Oran MB, Unversté Mohamed Boudaf USTO -BP 505 El Mnaouer -ORAN - Algére g.zouaou@gmal.com,

Plus en détail

master Objectif Université d Auvergne - Université Blaise Pascal Rentrée 2014 AUVERGNE

master Objectif Université d Auvergne - Université Blaise Pascal Rentrée 2014 AUVERGNE entrée 2014 Objectf master Unversté d Auvergne - Unversté Blase ascal Certans masters sont cohabltés avec d autres établssements d ensegnement supéreur mnstère de l éducaton natonale, de l ensegnement

Plus en détail

5 sociétés. au service de vos plus-values. La Grèce ne remboursera pas ses dettes Actualités 6

5 sociétés. au service de vos plus-values. La Grèce ne remboursera pas ses dettes Actualités 6 DU 27 JANVIER AU 2 FEVRIER 2011 N O 116 I 3 www.moneyweek.fr 5 socétés au servce de vos plus-values La Grèce ne remboursera pas ses dettes Actualtés 6 Achetez et vendez votre fonds à la bonne valeur lqudatve

Plus en détail

-7- Cest le plus petit élément du territoire. Elle figure sur le titre de propriété, identifiée par ':lnnuméro et rattachée à une section cadastrale.

-7- Cest le plus petit élément du territoire. Elle figure sur le titre de propriété, identifiée par ':lnnuméro et rattachée à une section cadastrale. -7- ""C, 7~~,VJ Il convent de dstnguer: LA PARCELLE " j 0 J J / CI Cest le plus pett élément du terrtore Elle fgure sur le ttre de proprété, dentfée par ':lnnuméro et rattachée à une secton cadastrale

Plus en détail

rentrée scolaire Guide de la 2011-2012

rentrée scolaire Guide de la 2011-2012 rentrée scolare Gude de la 2011-2012 édto Selon un proverbe afrcan, «l faut tout un vllage pour élever un enfant». à Stans, assocatons de parents d élèves, ensegnants et élus agssent ensemble pour assurer

Plus en détail

DEPENDANCE SPATIALE ET LOCALISATION DES ENTREPRISES INDUSTRIELLES A DOUALA SPATIAL DEPENDENCE AND LOCALIZATION OF INDUSTRIAL ENTERPRISES IN DOUALA

DEPENDANCE SPATIALE ET LOCALISATION DES ENTREPRISES INDUSTRIELLES A DOUALA SPATIAL DEPENDENCE AND LOCALIZATION OF INDUSTRIAL ENTERPRISES IN DOUALA DEPENDANCE SPATIALE ET LOCALISATION DES ENTREPRISES INDUSTRIELLES A DOUALA RESUME La présente étude porte sur un aspect essentel de l analyse de la localsaton ndustrelle : l analyse du degré de dépendance

Plus en détail

FORD C-MAX + FORD GRAND C-MAX CMAX_Main_Cover_2013_V3.indd 1-3 22/08/2012 15:12

FORD C-MAX + FORD GRAND C-MAX CMAX_Main_Cover_2013_V3.indd 1-3 22/08/2012 15:12 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 12,999,976 km 9,136,765 km 1,276,765 km 499,892 km 245,066 km 112,907 km 36,765 km 24,159 km 7899 km 2408 km 76 km 12 14 16 1 12 7 3 1 6 2 5 4 3 11 9 10 8 18 20 21 22 23 24 26 28 30

Plus en détail