DECLARATION DES PERFORMANCES N 1

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "DECLARATION DES PERFORMANCES N 1"

Transcription

1 DECLARATION DES PERFORMANCES N 1 Résistance mécanique C18 EN 1912 : EN 338 :2009

2 DECLARATION DES PERFORMANCES N 2 Résistance mécanique C24 EN 1912 : EN 338 :2009

3 DECLARATION DES PERFORMANCES N 3 Résistance mécanique C27 EN 1912 : EN 338 :2009

4 DECLARATION DES PERFORMANCES N 4 Résistance mécanique C30 EN 1912 : EN 338 :2009

5 DECLARATION DES PERFORMANCES N 5 Résistance mécanique D18 EN 1912 : EN 338 :2009

6 DECLARATION DES PERFORMANCES N 6 Résistance mécanique D24 EN 1912 : EN 338 :2009

7 DECLARATION DES PERFORMANCES N 7 Résistance mécanique D30 EN 1912 : EN 338 :2009

8

9

10

annexe III supports en unités de compte

annexe III supports en unités de compte annexe III supports en unités de compte * La performance de l unité de compte sélectionnée est nette de ces frais de gestion. La somme maximum des frais est égale, d une part, au cumul des frais de gestion

Plus en détail

FOURCHES OPTIQUES POUR LA DETECTION DE PRESENCE ET DE PASSAGE D OBJETS

FOURCHES OPTIQUES POUR LA DETECTION DE PRESENCE ET DE PASSAGE D OBJETS FOURCHES OPTIQUES POUR LA DETECTION DE PRESENCE ET DE PASSAGE D OBJETS 4 VERSIONS Pour une simple détection du passage ou de la présence : Fourche optique simple faisceau 12/24 V Fourche optique simple

Plus en détail

Epaisseur des parois en mm

Epaisseur des parois en mm 116-CPD-BL227 Blocs granulats courant à maçonner : CATEGORIE 1 - GROUPE 3 Variations dimensionnelles 0,5 mm/m Absorption d eau et durabilité gel/dégel : blocs tinés à être enduit Coefficient diffusion

Plus en détail

Gestion des données respectueuse de la vie privée

Gestion des données respectueuse de la vie privée Gestion des données respectueuse de la vie privée Maryline LAURENT Resp. Equipe R3S, CNRS SAMOVAR UMR5157 Cofondatrice de la chaire Valeurs et politiques des informations personnelles Institut Mines-Télécom

Plus en détail

L isolation des pavillons

L isolation des pavillons L isolation des pavillons Stacy et Loénie 5 6 1 Que connaissez-vous comme type d isolation. Donnez une définition. Il y a deux type d isolant il y a les isolants thermique et les isolant phonique. Isolants

Plus en détail

RT 2012 et RT existant

RT 2012 et RT existant RT 2012 et RT existant RéglemenTaTion TheRmique et efficacité énergétique Dimitri molle et Pierre-manuel Patry ÊG roupeêe yrolles,ê2 011,ÊI SBNÊ:Ê9 78-2-212-12979-3 Sommaire Avant-propos... 1 Partie 1

Plus en détail

REGULATION DE TEMPERATURE

REGULATION DE TEMPERATURE Cours 1ELEEC E2 ETUDE D UN OUVRAGE S4 : Communication et traitement de l information REGULATION DE TEMPERATURE S4.4 : Traitement de l information 1. MISE EN SITUATION : Une chaîne de traitement de surface

Plus en détail

A. Toitures terrasses support d étanchéité 154

A. Toitures terrasses support d étanchéité 154 > Guide de choix... 152 A. Toitures terrasses support d étanchéité 154 B. Combles et rampants 157 www.placo.fr 151 Guid Isolation du Bâti 4. Isolation des toitures Guide de choix Isolation des toitures

Plus en détail

PANNEAU COUPE FEU PANNEAU COUPE FEU - SPECIFICATIONS

PANNEAU COUPE FEU PANNEAU COUPE FEU - SPECIFICATIONS PANNEAU COUPE FEU - SPECIFICATIONS Pour ses conceptions modulaires, utilise les panneaux coupe feu MDC Modular Data Center RDDC Rapid deployment Data Center Les solutions modulaires sont composées de panneaux

Plus en détail

TP2 ACTIVITE ITEC. Centre d intérêt : AUBE D UN MIRAGE 2000 COMPORTEMENT D UNE PIECE. Documents : Sujet Projet Dossier technique - Document réponse.

TP2 ACTIVITE ITEC. Centre d intérêt : AUBE D UN MIRAGE 2000 COMPORTEMENT D UNE PIECE. Documents : Sujet Projet Dossier technique - Document réponse. ACTIVITE ITEC TP2 Durée : 2H Centre d intérêt : COMPORTEMENT D UNE PIECE AUBE D UN MIRAGE 2000 BA133 COMPETENCES TERMINALES ATTENDUES NIVEAU D ACQUISITION 1 2 3 * * Rendre compte de son travail par écrit.

Plus en détail

Acquisition de données avec une carte multi-fonctions sous LabVIEW. Cours LabVIEW ENSPS J2 Serio@unistra.fr V1.04-2011

Acquisition de données avec une carte multi-fonctions sous LabVIEW. Cours LabVIEW ENSPS J2 Serio@unistra.fr V1.04-2011 Acquisition de données avec une carte multi-fonctions sous LabVIEW 1 1 Objectifs de la séance Acquisition de données avec un module d acquisition de données multifonctions (USB 6009) et traitement sous

Plus en détail

Dossiers PSR. Paris, le 7 juin 2011. Réunion instructeurs PAPI PSR

Dossiers PSR. Paris, le 7 juin 2011. Réunion instructeurs PAPI PSR Dossiers PSR Paris, le 7 juin 2011 1 DEFINITION DES ELEMENTS DEMANDES DANS LE DOSSIER EN VUE D'UNE DEMANDE DE LABELLISATION PSR Identification de la zone protégée (ou à protéger, dans le cas d un nouvel

Plus en détail

P7669 MACHINE A VAPEUR MINIATURE P7669R A mouvement alternatif P7669T Turbine

P7669 MACHINE A VAPEUR MINIATURE P7669R A mouvement alternatif P7669T Turbine P7669 MACHINE A VAPEUR MINIATURE P7669R A mouvement alternatif P7669T Turbine Caractéristiques Modèle de démonstration d un système à vapeur représentatif d un Système d Alimentation Industriel Appareil

Plus en détail

Savoir-faire expérimentaux.

Savoir-faire expérimentaux. LYCEE LOUIS DE CORMONTAIGNE. 12 Place Cormontaigne BP 70624. 57010 METZ Cedex 1 Tél.: 03 87 31 85 31 Fax : 03 87 31 85 36 Sciences Appliquées. Savoir-faire expérimentaux. Référentiel : S5 Sciences Appliquées.

Plus en détail

Isolation des toitures Combles perdus

Isolation des toitures Combles perdus Isolation des toitures Combles perdus Guide de l isolation 03/2007 Isolez, économisez : maisons individuelles Maison en 1960, non isolée Maison en 1982 Excellent Economie d énergie Classique Consommation

Plus en détail

Renforcer votre assise

Renforcer votre assise N O T I C E T E C H N I Q U E ENROBE à module élevé COLBASE N Renforcer votre assise COLBASE N appartient à la famille des enrobés à module élevé de classe 1 de la norme NFP-98140. Il supporte les trafics

Plus en détail

Le manager transversal

Le manager transversal Le 29 septembre 2009 Le manager transversal Au cœur des organisations matricielles C1 Les enjeux actuels de la transversalité 2 Diapositive 2 C1 Doc expertise - Chapitre A CEGOS-FRANCE; 20/10/2008 L émergence

Plus en détail

Domaine de formation : Sciences Appliquées, Technologie et Ingénierie. Parcours Filière : Génie Industriel et Logistique.

Domaine de formation : Sciences Appliquées, Technologie et Ingénierie. Parcours Filière : Génie Industriel et Logistique. 0 Unité d'enseignement (fondamentale/ Transversale/ 1 Mathématiques 1 Automatismes et Instrumentations Systèmes Informatiques Mécanique et fabrication Unité Transversale Transversale Semestre : Mathématiques

Plus en détail

3. Puissance nécessaire au déplacement (travail sur planche n 1)

3. Puissance nécessaire au déplacement (travail sur planche n 1) 1. Données 1.1 Unités d'énergie Le joule (J) Le Watt heure (W.h) 1.2 Unités de puissance Le watt (W) le cheval vapeur (ch ou hp) 1 W.h = 3 600 J 1 W = 1 J/s 1 ch = 736 W 1.3 Unités de vitesse Le mètre

Plus en détail

Indices de protection suivants les emplacements exposés (IP IK)

Indices de protection suivants les emplacements exposés (IP IK) Indices de protection suivants les emplacements exposés (IP IK) Le matériel à mettre en œuvre dans une installation électrique doit comporter le marquage «CE» de conformité, et il est recommandé qu il

Plus en détail

10 C 35 C 60 C 25 mm 50 mm COVEROLL A1 A1 0,034 0,039 0,045 0,73 1,47 125 COVEROLL A2 A2s1d0 0,035 0,040 0,045 0,67 1,35 125

10 C 35 C 60 C 25 mm 50 mm COVEROLL A1 A1 0,034 0,039 0,045 0,73 1,47 125 COVEROLL A2 A2s1d0 0,035 0,040 0,045 0,67 1,35 125 Isolation Isolation des gaines N O U V E A U CLIM COVER ROLL ALU CLIM COVER ROLL ALU 1 (Réf. COVEROLL A1 : ancienne réf. CLIMAVER 2) Feutre en laine de verre revêtu sur une face d une feuille d aluminium

Plus en détail

Accompagnement dans la réalisation d un projet d innovation

Accompagnement dans la réalisation d un projet d innovation Accompagnement dans la réalisation d un projet d innovation L agrément Crédit Impôt Recherche a été accordé à la société ADEPT au titre des années : 2014, 2015, 2016 Les services proposés Soutien technique

Plus en détail

Eléments de correction du TP Freinage rhéostatique.

Eléments de correction du TP Freinage rhéostatique. Eléments de correction du TP Freinage rhéostatique. Question 1 : Etat des contacts du commutateur complexe : En Traction : Sources en série, Moteurs en série («SSMS») 12 34 56 78 910 1112 1314 1516 1718

Plus en détail

Plus de détails Fils certifiés

Plus de détails Fils certifiés Choisissez votre fil en fonction de vos besoins. Plus de détails Plus de vitesse Plus abordable Rayon mini à usiner (Ø fil) Etat de surface final Priorité d usinage Plus de qualité Plus de productivité

Plus en détail

OFPPT ROYAUME DU MAROC RESUME THEORIQUE & GUIDE DE TRAVAUX PRATIQUES SOUDAGE A L ETAIN MODULE 4 : BATIMENT ET TRAVAUX PUBLIICS SECTEUR

OFPPT ROYAUME DU MAROC RESUME THEORIQUE & GUIDE DE TRAVAUX PRATIQUES SOUDAGE A L ETAIN MODULE 4 : BATIMENT ET TRAVAUX PUBLIICS SECTEUR ROYAUME DU MAROC OFPPT Office de la Formation Professionnelle et de la Promotion du Travail DIRECTION RECHERCHE ET INGENIERIE DE FORMATION RESUME THEORIQUE & GUIDE DE TRAVAUX PRATIQUES MODULE 4 SOUDAGE

Plus en détail

Domaine : Le management CATALOGUE DE FORMATION 2011-2015

Domaine : Le management CATALOGUE DE FORMATION 2011-2015 Domaine : Le management CATALOGUE DE FORMATION 2011-2015 Sous -domaine : Le management stratégique Sous-domaine : Le management Management : concept, définitions et outils -Connaitre les principes, les

Plus en détail

La performance commerciale et financière des organisations

La performance commerciale et financière des organisations 1300 THÈME 4 > Évaluation et performance 1301 THÈME 4 > Évaluation et performance 1302 THÈME 4 > Évaluation et performance 1303 THÈME 4 > Évaluation et performance 1304 THÈME 4 > Évaluation et performance

Plus en détail

Catalogue de machines. CNC-Carolo. Edition de juillet 2011

Catalogue de machines. CNC-Carolo. Edition de juillet 2011 Catalogue de machines 1/6 La Basic 30x20 : L'accès à la CNC pour débuter Idéale pour la gravure, la découpe de multiplis jusqu'à 5 mm d'épaisseur, la réalisation de circuits imprimés Description : Modèle

Plus en détail

Chapitre II Introduction à la mécanique quantique

Chapitre II Introduction à la mécanique quantique Chapitre II Introduction à la mécanique quantique Dr. Yannick Deshayes - 351 cours de la Libération Bât A31 33405 TALENCE CEDEX France 20 Dr. Yannick Deshayes - 351 cours de la Libération Bât A31 33405

Plus en détail

HABITATION SUR VIDE SANITAIRE

HABITATION SUR VIDE SANITAIRE HABITATION SUR VIDE SANITAIRE 3.2 > LES EXIGENCES Mécanique Thermique Ss-face Feu Mise en œuvre charges crantes Up maxi Ψ maxi dan / m 2 W/m 2.K W/m.K 150 + 140 0,43 0,99 non apparente X étaiement difficile

Plus en détail

Arrêté royal du 12 juillet 2012 Ce qui change Impact du règlement produits de construction CPR

Arrêté royal du 12 juillet 2012 Ce qui change Impact du règlement produits de construction CPR 9 & 10 novembre 2012 Arrêté royal du 12 juillet 2012 Ce qui change Impact du règlement produits de construction CPR Catherine Grimonpont SPF Economie Contenu De la directive (CPD) au règlement (CPR) Le

Plus en détail

Présentation technique

Présentation technique Le panneau KLH Présentation technique Un autre composant pour construire en en bois : Le panneau contre-collé Historique du panneau Il a été fabriqué en France dès les années 50 par la société ROUSSEAU,

Plus en détail

Chauffe-eau solaire collectif (France d outre-mer)

Chauffe-eau solaire collectif (France d outre-mer) Certificats d économies d énergie Opération n BAR-TH-135 Chauffe-eau solaire collectif (France d outre-mer) 1. Secteur d application Bâtiment résidentiel existant ou projets de construction de bâtiments

Plus en détail

COMMENT REDUIRE VOS COUTS D ACHAT D ELECTRICITE?

COMMENT REDUIRE VOS COUTS D ACHAT D ELECTRICITE? Loi de transition énergétique et copropriétés Comment financer l isolation lors de travaux de rénovation FLEXIBILITE de DES toiture CONSOMMATIONS ou de ravalement ELECTRIQUES de façade? Salon indépendant

Plus en détail

Bouton de ventilation

Bouton de ventilation Série LT Bouton de ventilation Caractéristiques de performance Pour le pilotage de moteurs de ventilation Symboles explicites Versions pour un montage encastré ou en applique ainsi que pour les pièces

Plus en détail

Bloc 1 U. E. Automobile H/an CR

Bloc 1 U. E. Automobile H/an CR Bloc 1 U. E. Automobile H/an CR Dessin technique 0 2 Electricité 1 Electricité électronique appliquée - laboratoire 1 Mécanique 1 Mécanique et mécanismes - applications 22, Technologie des matériaux 1

Plus en détail

Approche multi-échelles: Aide à la conception et à l'injection de pièces en Polyamide renforcé. Y. Deyrail, M. Oumarou, A. Causier, W.

Approche multi-échelles: Aide à la conception et à l'injection de pièces en Polyamide renforcé. Y. Deyrail, M. Oumarou, A. Causier, W. Approche multi-échelles: Aide à la conception et à l'injection de pièces en Polyamide renforcé Y. Deyrail, M. Oumarou, A. Causier, W. Zerguine SOMMAIRE Présentation de la société Contexte de l étude Approche

Plus en détail

Le Planificateur. Mieux planifier pour mieux choisir! Ce document vous informe pour vous aider à réaliser votre projet. CONCERTO est une création de :

Le Planificateur. Mieux planifier pour mieux choisir! Ce document vous informe pour vous aider à réaliser votre projet. CONCERTO est une création de : e Planificateur Mieux planifier pour mieux choisir! Ce document vous informe pour vous aider à réaliser votre projet est une création de : es fenêtres es fenêtres composent l un des attraits majeurs d

Plus en détail

Gestion et développement des Ressources Humaines CHAP RECRUTEMENT

Gestion et développement des Ressources Humaines CHAP RECRUTEMENT Gestion et développement des Ressources Humaines CHAP RECRUTEMENT Recrutement : 4 phases Préparation du recrutement Recherche des candidatures Sélection des candidats Accueil et Intégration Description

Plus en détail

CYLINDRE ÉLECTRONIQUE ET CLÉ INTELLIGENTE

CYLINDRE ÉLECTRONIQUE ET CLÉ INTELLIGENTE SYSTÈMES D IDENTIFICATION CYLINDRE ÉLECTRONIQUE ET CLÉ INTELLIGENTE SYSTÈME AUTONOME DE GESTION ET CONTRÔLE DES PASSAGES Simplicité et flexibilité pour une gestion et un contrôle des accès optimisés. Fonctionnalités

Plus en détail

Bloc 1 U. E. Automobile H/an CR Quadrimestres

Bloc 1 U. E. Automobile H/an CR Quadrimestres Bloc 1 U. E. Automobile H/an CR Quadrimestres Dessin technique 0 2 Electricité 1 Electricité électronique appliquée - laboratoire 15 Mécanique 1 Mécanique et mécanismes - applications 22,5 Technologie

Plus en détail

CLOISONS ET CONTRE-CLOISONS EN PLAQUES DE PLÂTRE DANS LES CONSTRUCTIONS À OSSATURE BOIS.

CLOISONS ET CONTRE-CLOISONS EN PLAQUES DE PLÂTRE DANS LES CONSTRUCTIONS À OSSATURE BOIS. FICHE CONSEIL N 9 CLOISONS ET CONTRE-CLOISONS EN PLAQUES DE PLÂTRE DANS LES CONSTRUCTIONS À OSSATURE BOIS. Ce document précise les dispositions constructives des cloisons et contre-cloisons en plaques

Plus en détail

Gestion du changement organisationnel Présentation d'atelier

Gestion du changement organisationnel Présentation d'atelier Gestion du changement organisationnel Présentation d'atelier ICGFM 19 23 mai 2014 Richard Hudson Evans Incorporated Jim Wright Evans Incorporated Doug Hadden FreeBalance 1 Qu'est ce que la gestion du changement?

Plus en détail

LA NORMALISATION FRANÇAISE DES CIMENTS CIM CENTRE D INFORMATION SUR LE CIMENT ET SES APPLICATIONS

LA NORMALISATION FRANÇAISE DES CIMENTS CIM CENTRE D INFORMATION SUR LE CIMENT ET SES APPLICATIONS 2001 LA NORMALISATION FRANÇAISE DES CIMENTS CIM CENTRE D INFORMATION SUR LE CIMENT ET SES APPLICATIONS Une norme européenne des ciments, un double marquage pour la qualité. Avant-propos En 1994, la France

Plus en détail

Dilution Pur ou. maxi. Système K2 StoColor S Fin Impression : si nécessaire Stoplex W. Finition : 2 couches de peinture acrylique semi-épaisse

Dilution Pur ou. maxi. Système K2 StoColor S Fin Impression : si nécessaire Stoplex W. Finition : 2 couches de peinture acrylique semi-épaisse Produits utilisés pour le système K2 Ims Régulateur en phase aqueuse base de résine acrylique, StoPrim BL Régulateur de fonds acrylique en phase aqueuse pigmenté et chargé. Permet de bloquer les fonds

Plus en détail

MICHELIN FLEET SOLUTIONS. L économie de fonctionnalité pour un DEVELOPPEMENT DURABLE dans les transports

MICHELIN FLEET SOLUTIONS. L économie de fonctionnalité pour un DEVELOPPEMENT DURABLE dans les transports MICHELIN FLEET SOLUTIONS L économie de fonctionnalité pour un DEVELOPPEMENT DURABLE dans les transports MICHELIN Fleet Solutions Comment augmenter son chiffre d affaires en vendant moins de pneus? En remplaçant

Plus en détail

Luminaires à LED. Méthodologie de contrôle et d évaluation. Jean-François PHILIPPE Direction du marketing et du développement CITELUM Le 22/02/12

Luminaires à LED. Méthodologie de contrôle et d évaluation. Jean-François PHILIPPE Direction du marketing et du développement CITELUM Le 22/02/12 Luminaires à LED Méthodologie de contrôle et d évaluation Jean-François PHILIPPE Direction du marketing et du développement CITELUM Le 22/02/12 Antoine KASSIS Direction du marketing et du développement

Plus en détail

Les gants de protection contre les risques chimiques. Christine BOUST

Les gants de protection contre les risques chimiques. Christine BOUST Les gants de protection contre les risques chimiques Christine BOUST Les gants de protection Définitions Sources d information Choix et utilisation des gants Les différentes matières Latex naturel Latex

Plus en détail

Résistance au feu: comportement des

Résistance au feu: comportement des 88 S. Hameury 1 Résistance au feu: comportement des Feu 88 Dr. Stéphane HAMEURY Chef de projet «Bois & Construction Durable» Chef de Division Adjoint Valorisation des Technologies Innovantes Département

Plus en détail

02. Alta Riflettività. Systémes auto-adhésifs á haute réflectance et émissivité

02. Alta Riflettività. Systémes auto-adhésifs á haute réflectance et émissivité 02. Alta Riflettività Systémes auto-adhésifs á haute réflectance et émissivité Haute RÉFLECTIVITÉ et ÉMISSIVITÉ signifient économie d énergie et d argent, en plus d une application fiable et écologique.

Plus en détail

Contractualiser la qualité. Performance et garantie dans les marchés publics de travaux. Olivier RUIZ DIR EST. Performance et marchés de chaussées

Contractualiser la qualité. Performance et garantie dans les marchés publics de travaux. Olivier RUIZ DIR EST. Performance et marchés de chaussées Contractualiser la qualité Performance et garantie dans les marchés publics de travaux Olivier RUIZ DIR EST Nancy, 26 mai 2011 Sommaire : I- Approche générale II- Performances / exigences techniques dans

Plus en détail

FENÊTRE COULISSANTE BOIS

FENÊTRE COULISSANTE BOIS FENÊTRE COULISSANTE BOIS TABLE DES MATIÈRES INTÉRIEUR EN CPV EXTÉRIEUR EN CPV 167mm (6 9/16") JANVIER 2009 Devis descriptif... 1 Dimensions standard (système impérial)... 2 Dimensions standard (système

Plus en détail

Gants RECA. Version Profi (jaune)

Gants RECA. Version Profi (jaune) Gants RECA RECA ThemoGrip Spécial Hiver RECA FlexlitePlus à picots RECA FlexliteGrip à picots Support coton tissé, revêtu latex Supp.élastane/nylon, picots nitrile Supp.élastane/nylon, picots PU/nitrile

Plus en détail

MAITRISE de la TECHNIQUE et de la QUALITE

MAITRISE de la TECHNIQUE et de la QUALITE 6 MAITRISE de la TECHNIQUE et de la QUALITE 1 6.1 MAITRISE de la TECHNIQUE 2 MAITRISE DE LA TECHNIQUE 1 UN BON DEPART 2 DES MOYENS D OBSERVATION ET D ANALYSE 3 UN SUIVI EFFICACE 3 MAITRISE DE LA TECHNIQUE

Plus en détail

CCTP TÉLÉCHARGÉ Isolation thermique périmétrique des murs enterrés par système JACKODUR

CCTP TÉLÉCHARGÉ Isolation thermique périmétrique des murs enterrés par système JACKODUR CCTP TÉLÉCHARGÉ Isolation thermique périmétrique des murs enterrés par système JACKODUR Ici vous pouvez inscrire le Produit que vous avez sélectionné Produit choisit (*) : Epaisseur : (*) : voir les propriétés

Plus en détail

Traitement des sols fins compactés : contribution à la reconnaissance des conditions défavorables

Traitement des sols fins compactés : contribution à la reconnaissance des conditions défavorables Traitement des sols fins compactés : contribution à la reconnaissance des conditions défavorables d à la prise Thèse Tangi Le Borgne Directeur de thèse : F. Masrouri (LAEGO) Conseillers d étude : O. Cuisinier

Plus en détail

INSA. Sciences Appliquées. Un Ingénieur a pour vocation de produire

INSA. Sciences Appliquées. Un Ingénieur a pour vocation de produire INSA Sciences Appliquées Un Ingénieur a pour vocation de produire 1 Groupe Conception Production 1er cycle INSA Initiation au développement de produit Normes Client Développeur Règles de l art Production

Plus en détail

Ferme-portes en applique - Bras glissière Modulaire et élégant

Ferme-portes en applique - Bras glissière Modulaire et élégant 10 Ferme-porte 11 Ferme-porte Ferme-portes en applique - Bras glissière Modulaire et élégant Le système modulaire permet d'associer les fermeportes à came avec divers bras à glissière permettant ainsi

Plus en détail

CATALOGUE AKTA Chaux-Chanvre : Pôle Habitat Ecologique 2013

CATALOGUE AKTA Chaux-Chanvre : Pôle Habitat Ecologique 2013 CATALOGUE AKTA Chaux-Chanvre : Pôle Habitat Ecologique 2013 AKTA - Chanvre Chènevotte calibrée pour le béton de chanvre et enduits isolants Domaine d emploi AKTA Chanvre est issu d un chanvre non-roui.

Plus en détail

FERMETURES & PROTECTION SOLAIRE

FERMETURES & PROTECTION SOLAIRE FERMETURES & PROTECTION SOLAIRE 2012/2013 2 I 3 sommaire VOLETS RÉNOVATION ET INTÉGRÉS Avantages des volets rénovation et intégrés P. 4 Un large choix P. 5 Plusieurs types de manœuvres P. 6 La motorisation

Plus en détail

Solutions d'emballages plastiques

Solutions d'emballages plastiques R Premium packaging protection Solutions d'emballages plastiques Innovating your logistics for a better world 02 Introduction Les seaux ROPAC Basée à Romont depuis 1968, notre société fait partie intégrante

Plus en détail

Composantes, description et caractéristiques. Verres et moulures

Composantes, description et caractéristiques. Verres et moulures DEVIS GARDE CORPS : MODÈLE IP et AVG FAÇADE Verres passant devant les poteaux hauteur min. 1070mm Main courante IP 910 ou AVG : Extrusion mono pièce alliage d aluminium 6063 T5 Support S 16338 : Extrusion

Plus en détail

SECTEUR 4 - Métiers de la santé et de l hygiène

SECTEUR 4 - Métiers de la santé et de l hygiène SECTEUR 4 - Métiers de la santé et de l hygiène A lire attentivement par les candidats Sujet à traiter par tous les candidats inscrit au BEP Les candidats répondront sur la copie. Les annexes éventuelles

Plus en détail

SYSTÈME DE FREINAGE REGENERATIF

SYSTÈME DE FREINAGE REGENERATIF SYSTÈME DE FREINAGE REGENERATIF Pour Scooters, Motos, Quads électriques ou hybrides MAZZIOTTA MOTORS SAS 9A Boulevard de Strasbourg 83000 TOULON FRANCE Mail : commercial@mazziotta-motors.com Le freinage

Plus en détail

QUASAR. La puissance LED en trois déclinaisons MADE IN ITALY. CHROME utilisable en intérieur seulement.

QUASAR. La puissance LED en trois déclinaisons MADE IN ITALY. CHROME utilisable en intérieur seulement. QUASAR La puissance LED en trois déclinaisons QUASAR 10 QUASAR 20 QUASAR 30 Design R. Fiorato, F. Paglairini Aujourd'hui, la gamme s'enrichie d'une version finition CHROME utilisable en intérieur seulement.

Plus en détail

Pose de menuiseries. Plan général. Les fonctions de la menuiseries. Terminologie. Généralités de mise en œuvre. Pose en neuf. Pose en rénovation

Pose de menuiseries. Plan général. Les fonctions de la menuiseries. Terminologie. Généralités de mise en œuvre. Pose en neuf. Pose en rénovation Les fonctions de la menuiseries Pose de menuiseries Plan général Terminologie Généralités de mise en œuvre Pose en neuf Pose en rénovation Les volets roulants La ventilation 1 Les fonctions de la menuiserie

Plus en détail

Certificat en Gestion des Risques et Management de la Sécurité (GRMS)

Certificat en Gestion des Risques et Management de la Sécurité (GRMS) Depuis longtemps, les grandes entreprises ont mis en place leur référentiel sécurité en utilisant le concept du système de management et les principes d amélioration continue. Depuis une dizaine d années,

Plus en détail

Mise à jour : septembre 2011. Chapitre 19 L évaluation du Bureau de l audit interne et la reddition de comptes

Mise à jour : septembre 2011. Chapitre 19 L évaluation du Bureau de l audit interne et la reddition de comptes Mise à jour : septembre 2011 Chapitre 19 L évaluation du Bureau de l audit interne et la reddition de comptes Table des matières 1. L évaluation de la performance... 1 2. Les mécanismes d évaluation...

Plus en détail

MANAGEMENT DES SYSTEMES D INFORMATION ET DE PRODUCTION MSIP

MANAGEMENT DES SYSTEMES D INFORMATION ET DE PRODUCTION MSIP MANAGEMENT DES SYSTEMES D INFORMATION ET DE PRODUCTION MSIP METHODES & CONCEPTS POUR UNE INGENIERIE INNOVANTE Ecole Nationale Supérieure des Mines de Rabat Département INFORMATIQUE www.enim.ac.ma MANAGEMENT

Plus en détail

BRUIT DE CONTACT PNEU-CHAUSSEE : LE POINT DE VUE D UN PNEUMATICIEN

BRUIT DE CONTACT PNEU-CHAUSSEE : LE POINT DE VUE D UN PNEUMATICIEN «Les Sources de Bruits Routiers» LCPC Nantes 9/02/2007 BRUIT DE CONTACT PNEU-CHAUSSEE : LE POINT DE VUE D UN PNEUMATICIEN MECANISMES BRUIT USAGE : PART DU PNEUMATIQUE METHODE ISO BRUIT EXTERIEUR PERSPECTIVES

Plus en détail

Plein de nouveautés. Réseau virtuel. Xesar 2.0. La solution de sécurité polyvalente avec nouvelle mise à jour du logiciel

Plein de nouveautés. Réseau virtuel. Xesar 2.0. La solution de sécurité polyvalente avec nouvelle mise à jour du logiciel Plein de tés Réseau virtuel Xesar 2.0 La solution de sécurité polyvalente avec nouvelle mise à jour du logiciel Nouvelle mise à jour Coup d œil sur les nombreuses tés NOUVEAU Réseau virtuel Xesar Les supports

Plus en détail

Lecture critique. Maîtrise de la diffusion de la résistance aux antibiotiques l hôpital : le rôle de l hygiène hospitalière D. Lepelletier, N.

Lecture critique. Maîtrise de la diffusion de la résistance aux antibiotiques l hôpital : le rôle de l hygiène hospitalière D. Lepelletier, N. Maîtrise de la diffusion de la résistance aux antibiotiques l hôpital : le rôle de l hygiène hospitalière D. Lepelletier, N. Marty Lecture critique Monica Attinger - Unité HPCI Forum HH 10 mars 2015 Article

Plus en détail

E C O NOMIES D ENERG I E S

E C O NOMIES D ENERG I E S E C O NOMIES D ENERG I E S 3 indicateurs énergétiques pour évaluer une fenêtre Isolation thermique de la fenêtre vitrée S'exprime en Watt/m 2 pour 1 de différence de température entre l'intérieur et l'extérieur.

Plus en détail

MEMBRANES SBS ROOF MEMBRANES SBS MEMBRANES SBS ROOF MEMBRANES SBS MEMBRANES SBS ROOF MEMBRANES SBS

MEMBRANES SBS ROOF MEMBRANES SBS MEMBRANES SBS ROOF MEMBRANES SBS MEMBRANES SBS ROOF MEMBRANES SBS ROOF Membranes MEMBRANES SBS pour SBS toiture ROOF de Polyglass MEMBRAN Une performance sur laquelle vous pouvez compter À propos de Polyglass Membranes SBS pour toiture de Polyglass Une performance sur

Plus en détail

Friulsider KEM chemical fixings KEM Fixations chimiques Friulsider

Friulsider KEM chemical fixings KEM Fixations chimiques Friulsider Friulsider KEM chemical fixings KEM Fixations chimiques Friulsider Many different solutions for always perfect applications Beaucoup de solutions pour des applications toujours parfaites 1 2 3 4 5 6 7

Plus en détail

L'OFFRE DÉDIÉE AUX PRESCRIPTEURS Des solutions patrimoniales en adéquation avec vos attentes. www.exaneprescripteurs.com

L'OFFRE DÉDIÉE AUX PRESCRIPTEURS Des solutions patrimoniales en adéquation avec vos attentes. www.exaneprescripteurs.com L'OFFRE DÉDIÉE AUX PRESCRIPTEURS Des solutions patrimoniales en adéquation avec vos attentes Une dynamique de lancements... et une animation de la gamme en secondaire Une gamme enrichie chaque année de

Plus en détail

ADHÉSIFS DE MARQUAGE AU SOL Signalisation des zones de circulation, zones de stockage, identification des flux...

ADHÉSIFS DE MARQUAGE AU SOL Signalisation des zones de circulation, zones de stockage, identification des flux... ADHÉSIFS DE MARQUAGE AU SOL Signalisation des zones de circulation, zones de stockage, identification des flux... Excellente adhésion sur tous types de sols Excellente résistance mécanique Retrait sans

Plus en détail

Les informations sont données à titre indicatif. Dans tous les cas, il y a lieu de se référer aux textes et réglementations en vigueur.

Les informations sont données à titre indicatif. Dans tous les cas, il y a lieu de se référer aux textes et réglementations en vigueur. Protection incendie Les informations sont données à titre indicatif. Dans tous les cas, il y a lieu de se référer aux textes et réglementations en vigueur. églementation incendie La réglementation incendie

Plus en détail

Valorisation des bâtiments

Valorisation des bâtiments Projet ECRIN Siemens France Valorisation des bâtiments Rénovation du bâtiment C3 sur site industriel Grenoble V. GUERRY - 27 septembre 2011 Siemens AG AG 2010. 2009. Tous All rights droits reserved réservés

Plus en détail

CPU01 Aperçu du plan du manuel de qualité et des documents conformément à l'en1090-2 et l'en ISO 3834-2

CPU01 Aperçu du plan du manuel de qualité et des documents conformément à l'en1090-2 et l'en ISO 3834-2 CPU01 Aperçu du plan du manuel de qualité et des documents conformément à l'en1090-2 et l'en ISO 3834-2 L'ensemble des documents qui sont mentionnés ci-dessous constituent le manuel de qualité. Le présent

Plus en détail

Alpha 10 Ste Foy Performance & Réussite qualité des argiles haute resistance mécanique facilité de mise en place pureau variable

Alpha 10 Ste Foy Performance & Réussite qualité des argiles haute resistance mécanique facilité de mise en place pureau variable Alpha 10 Ste Foy Performance & Réussite qualité des argiles haute resistance mécanique facilité de mise en place pureau variable La tuile ALPHA 10 Ste Foy est une grande tuile de terre cuite. Elle appartient

Plus en détail

PARTENAIRE EN AuTomATIsATIoN

PARTENAIRE EN AuTomATIsATIoN PARTENAIRE en automatisation Orbital Solutions Intégrées est un collectif d entreprises spécialisées en automatisation, réunies pour vous offrir des solutions intégrées en systèmes d emballage, de palettisation

Plus en détail

Façades. Cette fiche est à compléter avec l entreprise qui sera chargé de réaliser les travaux.

Façades. Cette fiche est à compléter avec l entreprise qui sera chargé de réaliser les travaux. Façades Enjeux : L isolation des murs est un moyen important de diminuer les consommations d énergie. Afin de garder l inertie des parois lourdes anciennes, il est plus pertinent d isoler les murs par

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES. II. Les ressources humaines... 14 A. Les dirigeants d entreprise... 14 B. Les salariés... 15

TABLE DES MATIÈRES. II. Les ressources humaines... 14 A. Les dirigeants d entreprise... 14 B. Les salariés... 15 TABLE DES MATIÈRES Avant-propos... Partie 1 : Parties prenantes et structures de gouvernances XV 1 Cartographie et attentes des parties prenantes... 9 I. Les apporteurs de capitaux... 10 A. Les actionnaires...

Plus en détail

zoom NOUVEAU ULTRANE 555 PROTECTION MÉCANIQUE, LA PRÉCISION AU BOUT DES DOIGTS. ULTRANE 555, quel toucher pour un gant supporté!

zoom NOUVEAU ULTRANE 555 PROTECTION MÉCANIQUE, LA PRÉCISION AU BOUT DES DOIGTS. ULTRANE 555, quel toucher pour un gant supporté! zoom UN GANT BIEN EN VUE. Grâce à sa couleur bleue, le gant est peu salissant. Chaque taille est différenciée au poignet par un fil de couleur. NOUVEAU ULTRANE PROTECTION MÉCANIQUE, LA PRÉCISION AU BOUT

Plus en détail

Applications des supraconducteurs en courant fort

Applications des supraconducteurs en courant fort Applications des supraconducteurs en courant fort Xavier CHAUD Ingénieur de Recherche du CNRS au Laboratoire National des Champs Magnétiques Intenses à Grenoble Introduction Propriétés supraconductrices

Plus en détail

Le traitement de sol.

Le traitement de sol. Le traitement de sol. 1 ) Intro : Pourquoi un traitement à la chaux? Les sols fins ont naturellement une qualité médiocre qui empêche de les utiliser en l état. Ils peuvent gonfler, devenir plastique en

Plus en détail

Mouniama Cedric Chauvet Alexandre Boumghar Tarek Lagoguey Jürgen 13/02/2015 PPE N 1.2 :

Mouniama Cedric Chauvet Alexandre Boumghar Tarek Lagoguey Jürgen 13/02/2015 PPE N 1.2 : Mouniama Cedric Chauvet Alexandre Boumghar Tarek Lagoguey Jürgen 13/02/2015 PPE N 1.2 : SOMMAIRE: Le stockage : Le Cloud Le matériel Les périphériques et raid Infrastructure CLOUD 3 MODÈLES DE SERVICES

Plus en détail

HiCompact PLUS Panneau superisolant à haute densité

HiCompact PLUS Panneau superisolant à haute densité Panneau superisolant à haute densité Un produit de l'entreprise Européen des brevets EP 2 111 962 A2 Juin 2011 1680 Romont FR Nouveauté 2011 Résolution jusqu à ce jour: Application d une isolation intérieure

Plus en détail

Fig. 11 tension du démarreur en charge

Fig. 11 tension du démarreur en charge INTRODUCTION Le démarreur est un moteur électrique qui convertit l'énergie, fournie par la batterie, en énergie mécanique dans le but de lancer le moteur. Il en existe deux types, le type à inertie et

Plus en détail

TP Capteurs n 1 : Étude des Capteurs de force

TP Capteurs n 1 : Étude des Capteurs de force I-BUT : TP Capteurs n 1 : Étude des Capteurs de force Le but de ces TPs est de savoir manipuler des capteurs de mesure de force se basant l un sur le principe de contrainte des Jauges, principe de déflexion,(capteur

Plus en détail

Marteau double Battoir en S Marteau. Matière Structure Nuance technique

Marteau double Battoir en S Marteau. Matière Structure Nuance technique CONCASSAGE Marteau double Battoir en S Marteau Aciers au Austénitique Gx 120 Mn 12 Manganèse Gx 120 Mn Cr 13.1 Gx 120 Mn Cr 13.3 Gx 110 Mn Cr 18.2 Gx 140 Mn Cr 18.2 Gx 145 Mn Cr 19.3 Gx 110 Mn Mo 6.1 BROYAGE

Plus en détail

Jusqu à 30% de fibres en plus... ...prévention efficace des transferts thermiques et meilleure résistance mécanique.

Jusqu à 30% de fibres en plus... ...prévention efficace des transferts thermiques et meilleure résistance mécanique. FICHE DESCRIPTIVE RESISTANCE À LA TRACTION Jusqu à 30% de fibres en plus... Superwool Plus Insulating fibre...prévention efficace des transferts thermiques et meilleure résistance mécanique Une nappe plus

Plus en détail

TABLE ELEVATRICE A SIMPLES CISEAUX. Réf : TL 2000

TABLE ELEVATRICE A SIMPLES CISEAUX. Réf : TL 2000 TABLE ELEVATRICE A SIMPLES CISEAUX Réf : TL 2000 Les Tables Elévatrices à Simples Ciseaux Abeyor constituent la gamme de produits la plus vaste, d une capacité de charge allant de 500 kilos à dix tonnes.

Plus en détail

UNE RÉPONSE DURABLE À TOUS LES BESOINS DE L AGRICULTURE.

UNE RÉPONSE DURABLE À TOUS LES BESOINS DE L AGRICULTURE. BÂTIMENTS AGRICOLES Un montage simplifié en hommes et en matériel Une résistance élevée pour une structure de longue portée sans poteaux intermédiaires UNE RÉPONSE DURABLE À TOUS LES BESOINS DE L AGRICULTURE.

Plus en détail

POURQUOI ISOLER LES COMBLES PERDUS?

POURQUOI ISOLER LES COMBLES PERDUS? POURQUOI ISOLER LES COMBLES PERDUS? Avec 30% des déperditions de chaleur de l habitat, le comble est la surface qui occasionne le plus de pertes calorifiques dans une maison peu ou non isolée. De même,

Plus en détail

Les réglementations thermiques dans les existants. Jacques Faucher - DREAL Limousin

Les réglementations thermiques dans les existants. Jacques Faucher - DREAL Limousin Les réglementations thermiques dans les existants Jacques Faucher - DREAL Limousin 1 RÉGLEMENTER SENSIBILISER INCITER RT existants : les grands principes À quel moment de la vie d un bâtiment? À l occasion

Plus en détail

Bases de la biomécanique. Intervenant 99.9.2099

Bases de la biomécanique. Intervenant 99.9.2099 Bases de la biomécanique Intervenant 99.9.2099 Qu est-ce que la biomécanique 1 Par biomécanique on entend la mécanique du corps humain en faisant du sport. 2 Qu est-ce que la biomécanique 2 Les mouvements

Plus en détail

LA REGLEMETNATION. Depuis le 1 er juillet 2010 le CSTB demande que les coffres linteaux soient fournis avec :

LA REGLEMETNATION. Depuis le 1 er juillet 2010 le CSTB demande que les coffres linteaux soient fournis avec : LA REGLEMETNATION Depuis le 1 er juillet 2010 le CSTB demande que les coffres linteaux soient fournis avec : Une perméabilité à l air sur la liaison coffres/menuiserie (traverse et tapées) Pour les largeurs

Plus en détail

BÂTIMENTS INDUSTRIELS

BÂTIMENTS INDUSTRIELS BÂTIMENTS INDUSTRIELS UNE ADAPTATION NATURELLE AUX BESOINS DE VOTRE ACTIVITÉ Le bois et plus particulièrement les solutions constructives Metsä Wood permettent d envisager en toute simplicité la construction

Plus en détail