Mémoire d Énergie Valero Inc. dans le cadre des consultations de la Commission sur les enjeux énergétiques du Québec

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Mémoire d Énergie Valero Inc. dans le cadre des consultations de la Commission sur les enjeux énergétiques du Québec"

Transcription

1 Mémoire d Énergie Valero Inc. dans le cadre des consultations de la Commission sur les enjeux énergétiques du Québec La place du raffinage et des produits pétroliers dans le bilan énergétique et économique du Québec Octobre

2 C est avec intérêt qu Énergie Valero Inc. a pris connaissance du document de consultation intitulé «De la réduction des gaz à effet de serre à l indépendance énergétique du Québec». Nous sommes heureux d apporter notre perspective dans le contexte de cette consultation qui mènera au cours des prochains mois à l élaboration de la future politique énergétique du Québec. Énergie Valero Inc. Énergie Valero Inc. (Valero), autrefois connue au Québec sous le nom d Ultramar Ltée est depuis 2001 une filiale en propriété exclusive de Valero Energy Corporation. Valero est le plus grand raffineur indépendant au monde avec 16 usines d une capacité totale de raffinage de près de 3 millions de barils de pétrole brut par jour. Les revenus de Valero étaient de 139 milliards $ en 2012 et la compagnie est classée neuvième dans le Fortune 500 avec une capitalisation boursière de 20 milliards $. Valero est l une des plus grandes sociétés de carburants renouvelables avec dix usines de production d éthanol à base de maïs et une nouvelle entreprise de production de diesel renouvelable récemment mise en exploitation. La société détient aussi au Texas un parc éolien de 50 mégawatts, équipé de 33 turbines et est partenaire d Enerkem, un leader dans le domaine de l éthanol cellulosique. La raffinerie Jean-Gaulin de Lévis, avec ses 500 employés permanents, plusieurs centaines de contractuels et des milliers d emplois indirects générés, est une usine de classe mondiale dont la performance la situe parmi les chefs de file. Valero occupe une importante place dans le secteur des ventes commerciales, industrielles et en gros de produits pétroliers. L entreprise fournit en effet les combustibles et carburants à de nombreux commerces, institutions et usines, mais également à d importants acteurs des secteurs du transport aérien, maritime, ferroviaire et routier. Elle approvisionne finalement de nombreuses entreprises actives dans le secteur des ventes au détail, dont le réseau opérant sous la marque Ultramar. La place des produits pétroliers dans le bilan énergétique et économique du Québec Les produits pétroliers représentent 39 % de nos besoins énergétiques au Québec et au moins 95 % des carburants destinés au transport. Chaque jour, les Québécois versent 38 millions de litres d essence et de diesel dans leurs voitures et leurs camions, c est-à-dire environ 14 milliards de litres par année. Tel que le document de consultation le mentionne d ailleurs en page 72, «les hydrocarbures continueront d occuper une place importante dans le bilan énergétique et économique du Québec.» de même que «le pétrole est facile à transporter et possède une très grande densité énergétique; il sera donc une source importante d énergie pour le secteur des transports pour encore plusieurs années.» Certes, divers choix en matière d énergies de remplacement émergent et les politiques publiques tendent à en favoriser l adoption. Pourtant, les besoins énergétiques ne diminuent pas et le pétrole conservera sans aucun doute une place très importante dans nos vies. L Agence internationale de l énergie prévoit une croissance continue de la demande énergétique mondiale, jusqu à 35 % d ici Même si la part du pétrole exprimée en pourcentage va probablement diminuer dans le portrait global, une plus grande quantité de pétrole sera nécessaire. Nous avons la chance d avoir ici au Québec de l hydroélectricité renouvelable, mais ce n est pas le cas partout ailleurs. Seulement 16 % de l électricité en Amérique du Nord provient de l hydroélectricité et 39 % provient encore de centrales au charbon. Une étude récente réalisée par l Institut économique de Montréal précise que les Québécois consomment 48 % plus d électricité que les autres Canadiens et 90 % plus que les Américains. Ceci s explique surtout par les coûts. Les Québécois consomment par 2

3 ailleurs moins de pétrole par habitant que la moyenne en Amérique du Nord, mais comptent quand même parmi les plus grands consommateurs d énergie à près de 5 tép / hab / an. Au-delà des diverses utilisations du pétrole dans le secteur des transports, la demande est en croissance pour des produits pétrochimiques dérivés entrant dans la fabrication de médicaments, cosmétiques, peinture, plastiques, fibres textiles, objets de consommation divers et bien d autres choses encore. Il est difficile d imaginer une journée sans produits pétroliers : ils nous rendent simplement la vie plus facile. L industrie pétrolière est un secteur d activités dynamique en constante évolution, dans tous ses aspects. Les technologies que nous utilisons et les produits et services que nous fournissons aujourd hui ne ressemblent en rien à ceux du passé. La technologie automobile, combinée à des formules de carburants plus propres, a réduit les émissions liées au smog et aux pluies acides de 90 % depuis dix ans. De nouvelles normes de consommation des véhicules et de qualité des essences se pointent à l horizon. Environnement Canada étudie en effet sérieusement la possibilité de réduire à nouveau la norme de teneur en soufre dans l essence moteur, ce qui exigera de très importants investissements. Notre compagnie, au Canada, ajoutera finalement plus de 400 millions de litres de biocarburants à nos produits cette année, surtout à nos installations de Montréal-Est. Ceci réduit notre empreinte carbone. Recommandation 1 : Nous recommandons que dans le cadre de l élaboration de sa prochaine politique énergétique, le gouvernement du Québec fasse preuve de prudence et de pragmatisme puisqu il est convenu que nous ne pourrons changer du jour au lendemain nos modes de consommation énergétique. L industrie québécoise du raffinage - La transformation locale du pétrole brut en produits à valeur ajoutée. La raffinerie Jean-Gaulin, implantée au Québec depuis 1971 est néanmoins une «jeune» usine lorsqu on considère qu aucune nouvelle raffinerie de pétrole ne s est construite au Canada, ni aux États-Unis au cours du dernier quart de siècle. En fait, ce sont 6 raffineries qui ont annoncé leur fermeture depuis 2008 dans le nord-est de l Amérique du Nord, y compris celle de Esso à Dartmouth en Nouvelle-Écosse, confirmée il y a quelques semaines. D importants investissements successifs, particulièrement au cours de la dernière décennie, ont été faits à nos installations afin d en accroitre la capacité de production, mais également en améliorer la performance et la fiabilité. Ce sont près de 2 milliards $ qui ont ainsi été investis à Lévis depuis 2001 et 500 millions $ dans nos réseaux de ventes et de distribution. À cela s ajoute la construction, au coût de près de 400 millions $ et la mise en service à la fin 2012 de notre Pipeline Saint-Laurent, lien logistique stratégique permettant dorénavant d alimenter en continu notre terminal pétrolier de Montréal-Est, le plus important du genre au Canada. Avec sa capacité nominale de raffinage de BPJ à Lévis, soit environ les 2/3 de la capacité de production du Québec et près de 30 % de la capacité combinée des 7 usines du Québec et de l Ontario, nos dépenses d exploitation et investissements dépassent annuellement les 600 millions $ (dont l essentiel est dépensé au Québec). Fait important à noter : l excellente performance, en particulier en matière d intensité des émissions de GES, qui place la raffinerie Jean-Gaulin loin en tête de peloton à l échelle canadienne (voir la figure 1). 3

4 Figure 1 Émissions de GES en intensité pour les raffineries canadiennes membres de l ACC en tonnes par m3 de brut traité Recommandation 2 : Afin d assurer le maintien en exploitation des deux dernières raffineries au Québec, il est primordial que le gouvernement veille à ce qu un environnement concurrentiel soit maintenu, favorisant la venue de nouveaux investissements qui permettent une amélioration continue de leur efficacité. Ceci est particulièrement important dans un contexte où le Québec pourrait un jour devenir un producteur de pétrole. Un facteur déterminant : assurer un environnement concurrentiel aux raffineurs du Québec L accès à la matière première Le secteur amont de l industrie pétrolière nord-américaine n est pas en simple transformation, il est en complète mutation, et personne n avait anticipé l ampleur et la rapidité des bouleversements en ce moment en cours. Notre défi est de nous adapter, et même de prendre les devants, sinon nous risquons d être marginalisés et devenir non concurrentiels. Comme le montre la figue 2, d importants changements sont en cours concernant l approvisionnement mondial en pétrole brut. Les gisements de brut du bassin de l Atlantique déclinent tandis que la demande croissante des économies asiatiques rivalise avec les économies occidentales pour l accès à la même ressource. Ceci, combiné à la montée en flèche de la production de pétrole brut du centre du continent nord-américain, est en voie de redessiner la carte de l approvisionnement en pétrole. 4

5 Figure 2 Mouvement du pétrole brut dans le bassin de l Atlantique Ouest du Canada Mer du Nord Bakken Eagle Ford Méditerranée Moyen-Orient Golfe du Mexique Afrique de l Ouest Mexique Venezuela Brésil Vers l Asie La récession récente et l introduction des biocarburants, ainsi qu une réglementation plus stricte sur les produits qui nécessite des investissements massifs, ont causé la fermeture de nombreuses raffineries plus vulnérables de la côte Est et de l Europe, y compris une raffinerie à Montréal-Est. Ces fermetures sont l inexorable destin des usines devenues non concurrentielles par manque d investissements. La figure 3 illustre les projections de production pour les sables bitumineux canadiens, les champs pétrolifères de Bakken et les gisements récemment mis en exploitation dans l ouest du Texas. Figure 3 Prévisions de production de pétrole nord-américain MMBPJ Pétrole de schiste américain Pétrole canadien Pétrole conventionnel américain E 2014E 2015E 2020E Source: EIA/Consultants, Valero estimés. L Agence internationale de l énergie prévoit que les États-Unis seront autosuffisants en pétrole d ici 2030 et que leur production dépassera celle de l Arabie saoudite d ici 2020, grâce au recours aux technologies améliorées d extraction du brut conventionnel et du brut non conventionnel. Les conséquences sur l économie des États-Unis seront énormes, alors que les importations de brut seront en déclin. Au Canada, l ensemble des raffineries consomme 1,8 million de barils de pétrole brut par jour. La production de pétrole brut dans l Ouest du Canada passera de 2,7 millions de barils par jour qu elle était au début de l an passé, à 4,5 millions de barils par jour d ici Ceci correspond à deux fois et demie les 5

6 besoins actuels du Canada et à plus de 7 fois la demande de brut raffiné dans l ouest du Canada. Incontestablement, le pétrole se retrouvera quelque part. Pour une usine comme la raffinerie Jean-Gaulin, le coût d acquisition de la matière première représentait en 2012 de 90 à 95 % de tous ses frais d exploitation. Même un écart de prix d un dollar par baril de pétrole brut a un impact significatif sur sa compétitivité, surtout lorsque l on sait que la marge bénéficiaire nette moyenne du secteur pétrolier aval canadien est de moins de 2 cents par litres (moyenne de 10 ans, tous produits confondus). La figure 4 indique les répercussions récentes de ces conditions d approvisionnement du marché sur le prix du pétrole brut. Comme on le constate, l écart entre le Brent typique extrait de la mer du Nord, par rapport à un brut canadien du centre du continent a beaucoup augmenté. Figure 4 Valeur d acquisition du brut d un raffineur québécois comparativement à un raffineur ontarien Brent livré à Montréal 110 $CAN/baril Edmonton Par livré à Sarnia Moyenne 12 derniers mois : 17,54 $/baril 60 janv.-10 juil.-10 janv.-11 juil.-11 janv.-12 juil.-12 janv.-13 juil.-13 Source: NRCAN / Enbridge Sources : 1. Valeur des bruts : 2. Coût pipeline Edmonton-Montréal : Enbridge L enjeu le plus pressant pour assurer que les raffineurs québécois puissent continuer de fabriquer ici les produits pétroliers consommés localement, c est l accès au pétrole brut léger compatible avec nos activités et le moins cher possible. L inversion du pipeline 9b d Enbridge est une nécessité. Ce même pipeline, inversé une première fois en 1998 vers Sarnia, se trouve maintenant dans la situation contraire. La logique économique suggère de le restaurer à son état d origine avec un écoulement de l ouest vers l est. Ce brut a déjà commencé à être envoyé par wagons, navires et pipelines, nouveaux ou redirigés, vers des centres de raffinage partout en Amérique du Nord. Ne pas utiliser ce brut compromettrait notre position concurrentielle et exposerait les activités de raffinage et de pétrochimie restantes au Québec à des risques inutiles. Valero prévoit que le pétrole brut synthétique valorisé ou d autres pétroles légers que nous utiliserons d abord en petites quantités, par le transport ferroviaire déjà amorcé, mais en proportion beaucoup plus importante dans l éventualité de l inversion du pipeline 9b amélioreraient le bilan environnemental de notre raffinerie. Ils sont généralement plus faibles en soufre et génèrent très peu de résidus de pétrole lourd. 6

7 Le projet d inversion du pipeline 9b engendrerait un investissement total de près de 200 millions $ pour Valero dont la plus grande partie serait consacrée à nos installations de Montréal-Est. Ceci entraînerait la création d environ 200 emplois dans la phase de construction et 100 nouveaux emplois permanents reliés à l utilisation de navires à la fine pointe de la technologie pour transporter le brut de Montréal à Lévis. Or, le projet d inversion du pipeline 9b d Enbridge, bien qu il soit soumis à l autorité de l Office National de l Énergie (ONÉ), fait également l objet d une analyse par le gouvernement du Québec. Ce dernier doit d ailleurs préciser la façon dont il entend consulter les parties prenantes pour alimenter son analyse. Recommandation 3 : Puisque la réalisation du projet d inversion du pipeline 9b d Enbridge favoriserait l accès à une matière première de qualité assurant la compétitivité des raffineries québécoises, nous recommandons, d une part, que l analyse du gouvernement du Québec soit fondée sur une parfaite compréhension des conséquences que générerait sa réalisation (investissements, consolidation d emplois de qualité, maintien d expertise et fabrication locale), et d'autre part, qu'il ne s'y oppose pas advenant que ledit projet réponde à toutes les exigences en vigueur. Un environnement réglementaire concurrentiel Nous notons tout d abord que dans son document de consultation, le gouvernement du Québec met de l avant un objectif de réduction des émissions de GES de 25 % sur l horizon de 2020, par rapport à l année de référence de Or, dans un contexte où d importantes réductions ont notamment déjà été faites dans le secteur industriel, il nous apparaît irréaliste de croire qu un tel objectif serait réalisable, à si court terme, sans impacts négatifs majeurs sur l économie québécoise. Recommandation 4 : Valero demande donc au gouvernement du Québec de maintenir la cible officiellement adoptée en 2009, soit une réduction de 20 % des émissions de GES sur l horizon de 2020, en référence à celle de Nous ne pouvons d autre part passer sous silence l important enjeu que constitue le système québécois de plafonnement et échange de droits d émissions de GES (SPÉDÉ). Avant toute chose, mentionnons que l ensemble des améliorations continues apportées à la raffinerie Jean-Gaulin au courant de la dernière décennie (tonnes métriques équivalentes de GES / an) a représenté au total plus de TM / an de réduction d émissions, soit l équivalent de plus de 10 % des émissions de la raffinerie, ou 1 % d amélioration / an, ce qui est considérable. De plus, l entrée en service du pipeline Saint-Laurent à la fin de 2012 engendre la réduction de TM / an des émissions de GES reliées au transport de ses produits raffinés vers Montréal. Aussi, l apport de Valero comme distributeur de biocarburants (qui remplacent en partie des carburants conventionnels dans les volumes qu elle commercialise) se traduit au Québec par des réductions annuelles équivalentes en GES* estimées à TM / an pour l éthanol et à TM / an en ce qui concerne le diesel renouvelable. Or, dans un contexte où la concurrence est continentale, voire mondiale, il est d une importance capitale d être en phase avec les juridictions voisines; l Ontario et les autres états et provinces initialement partenaires ont cependant pris un important recul face à la Western Climate Initiative (WCI). Ainsi, l assujettissement des carburants (secteur des transports) dès janvier 2015 est un enjeu de taille pour Valero et nous préoccupe sérieusement. Nous sommes d avis qu un frais sur le carbone serait, dans les circonstances, le meilleur outil, envoyant un signal clair et transparent à tous les acteurs du marché. La réglementation telle que décrite actuellement favorise les pétrolières qui ne font pas d investissement au Québec. Valero devra assumer des risques financiers importants pour ses concurrents. Nous collaborons depuis le début avec les représentants du gouvernement afin de trouver des solutions à cette importante question. Nous demandons toutefois à ce que l ensemble des risques et impacts sur la production locale soient analysés 7 *Remarque : Ces estimations sont établies à partir du modèle mathématique GHGenius utilisé par le gouvernement fédéral canadien.

8 afin d éviter que cela ne freine d éventuels investissements, si le Québec procédait trop rapidement en imposant ce fardeau financier additionnel. La redevance verte pose déjà un problème quant à la récupération des coûts; l impact financier du SPÉDÉ sera beaucoup plus important. Recommandation 5 : Dans ce contexte, nous recommandons la mise en veille pure et simple du SPÉDÉ jusqu à ce que les juridictions limitrophes se soient ralliées au concept. Conclusion Les analyses internationales démontrent qu au moins jusqu à l horizon 2035, les produits pétroliers continueront d être essentiels au bilan énergétique global. Le gouvernement du Québec reconnaît d ailleurs cette réalité en y faisant référence dans le document sur lequel s appuie la présente consultation. Le Québec, par son positionnement géographique et ses abondantes ressources naturelles, peut compter sur plusieurs atouts de taille. À une époque où les frontières ne font plus obstacle aux biens et aux personnes, son économie est toutefois tributaire de celles des états voisins. Il importe donc de tenir compte de cette réalité d intégration économique nord-américaine au moment de revoir les politiques publiques qui dicteront nos choix collectifs de la prochaine décennie. Dans ce contexte, nous sommes d avis qu il doit y avoir la plus grande cohérence possible entre les provinces et les territoires sur le marché canadien, de même qu avec les états américains voisins. La stratégie actuelle voulant que nous procédions seuls (à l exception de la Californie) avec la mise en place d un marché de carbone n envoie pas les bons signaux économiques et provoquera assurément un affaiblissement de la compétitivité du Québec face à ces mêmes partenaires économiques. Les Québécois doivent pouvoir conserver leur mobilité afin de maintenir leur compétitivité, leur prospérité et leur sécurité. L offre de carburants du futur sera plus diversifiée : les biocarburants, le gaz naturel, l électricité et l hydrogène auront tous un rôle à jouer. Chacun trouvera finalement sa niche. Toutefois, nous sommes d avis que les produits pétroliers feront résolument partie de l ensemble. Dans ce contexte, il vaut mieux pouvoir compter ici sur une industrie locale du raffinage concurrentielle et efficace : c est là le souhait que nous exprimons. Nous demeurons, il va sans dire, à la disposition du gouvernement du Québec pour les prochaines étapes du processus qui mènera à l élaboration de sa nouvelle politique énergétique. 8

9 Annexe Sommaire des recommandations formulées dans ce mémoire : 1) Recommandation 1 : Nous recommandons que dans le cadre de l élaboration de sa prochaine politique énergétique, le gouvernement du Québec fasse preuve de prudence et de pragmatisme puisqu il est convenu que nous ne pourrons changer du jour au lendemain nos modes de consommation énergétique. 2) Recommandation 2 : Afin d assurer le maintien en exploitation des deux dernières raffineries au Québec, il est primordial que le gouvernement veille à ce qu un environnement concurrentiel soit maintenu, favorisant la venue de nouveaux investissements qui permettent une amélioration continue de leur efficacité. Ceci est particulièrement important dans un contexte où le Québec pourrait un jour devenir un producteur de pétrole. 3) Recommandation 3 : Puisque la réalisation du projet d inversion du pipeline 9b d Enbridge favoriserait l accès à une matière première de qualité assurant la compétitivité des raffineries québécoises, nous recommandons, d une part, que l analyse du gouvernement du Québec soit fondée sur une parfaite compréhension des conséquences que générerait sa réalisation (investissements, consolidation d emplois de qualité, maintien d expertise et fabrication locale), et d'autre part, qu'il ne s'y oppose pas advenant que ledit projet réponde à toutes les exigences en vigueur. 4) Recommandation 4 : Valero demande au gouvernement du Québec de maintenir la cible officiellement adoptée en 2009, soit une réduction de 20 % des émissions de GES sur l horizon de 2020, en référence à celle de ) Recommandation 5 : Nous recommandons la mise en veille pure et simple du SPÉDÉ jusqu à ce que les juridictions limitrophes se soient ralliées au concept. 9

Le pétrole dynamise des économies depuis des générations et c est toujours le carburant de

Le pétrole dynamise des économies depuis des générations et c est toujours le carburant de 1 Chambre de commerce du Montréal métropolitain Ross R. Bayus Président des activités canadiennes, Énergie Valero Inc. 28 mai 2013 Le pétrole dynamise des économies depuis des générations et c est toujours

Plus en détail

Présentation au Comité permanent des ressources naturelles. Présentée par : Peter Boag, président Institut canadien des produits pétroliers

Présentation au Comité permanent des ressources naturelles. Présentée par : Peter Boag, président Institut canadien des produits pétroliers Présentation au Comité permanent des ressources naturelles Présentée par : Peter Boag, président Institut canadien des produits pétroliers Le 31 janvier 2012 Ottawa 2 L Institut canadien des produits pétroliers

Plus en détail

De déchets à biocarburants et produits chimiques verts

De déchets à biocarburants et produits chimiques verts Révolutionne la gestion des déchets et le secteur des carburants de transport, dans les communautés et à travers le monde De déchets à biocarburants et produits chimiques verts octobre 2011 Confidentiel

Plus en détail

Projet de cogénération de Bécancour

Projet de cogénération de Bécancour Projet de cogénération de Bécancour Mémoire présenté dans le cadre des audiences du Bureau d audiences publiques en environnement (BAPE) sur le projet de cogénération de Bécancour par TransCanada Energy

Plus en détail

Proposition en vue de la préparation du budget (2015)

Proposition en vue de la préparation du budget (2015) Proposition en vue de la préparation du budget (2015) Préparé pour : le Comité permanent des finances de la Chambre des communes Préparé par : La Canadian Independent Petroleum Marketers Association Sommaire

Plus en détail

Éthanol cellulosique: Développements au Québec. Conférence CanBio

Éthanol cellulosique: Développements au Québec. Conférence CanBio Éthanol cellulosique: Développements au Québec Conférence CanBio Mai 2011 Confidentiel Enerkem 2011. Tous droits réservés. Répond aux enjeux économiques, énergétiques et environnementaux du Québec Confidentiel

Plus en détail

MÉMOIRE PRÉSENTÉ À LA COMMUNAUTÉ MÉTROPOLITAINE DE MONTRÉAL. Consultation publique sur le projet d Oléoduc Énergie Est

MÉMOIRE PRÉSENTÉ À LA COMMUNAUTÉ MÉTROPOLITAINE DE MONTRÉAL. Consultation publique sur le projet d Oléoduc Énergie Est MÉMOIRE PRÉSENTÉ À LA COMMUNAUTÉ MÉTROPOLITAINE DE MONTRÉAL Consultation publique sur le projet d Oléoduc Énergie Est OCTOBRE 2015 L Association des firmes de génie-conseil Québec (AFG) L Association des

Plus en détail

Info-Carburant. Aperçu national. Faits récents. Volume 10, Bulletin 23 11 décembre, 2015 ISSN 1918-3321

Info-Carburant. Aperçu national. Faits récents. Volume 10, Bulletin 23 11 décembre, 2015 ISSN 1918-3321 Aperçu national Les prix de l essence au détail au Canada ont baissé de 1, cent le litre au cours des deux dernières semaines Pour la période de deux semaines se terminant le 8 décembre, le prix moyen

Plus en détail

COMMISSION PARLEMENTAIRE SUR L INVERSION DE L OLÉODUC 9B D ENBRIDGE

COMMISSION PARLEMENTAIRE SUR L INVERSION DE L OLÉODUC 9B D ENBRIDGE Aile parlementaire de Québec solidaire COMMISSION PARLEMENTAIRE SUR L INVERSION DE L OLÉODUC 9B D ENBRIDGE Rapport de Québec solidaire Ligne 6B d Enbridge qui a le même âge que la ligne 9B 6 décembre 2013

Plus en détail

Quel rôle pour les biocarburants dans la demande globale d énergie. Introduction

Quel rôle pour les biocarburants dans la demande globale d énergie. Introduction Revue n 425 Dossier : LES BIOCARBURANTS Traduction de l article What Role for Biofuels in the Global Energy Scene? de Claude MANDIL et Fatih BIROL de l Agence Internationale de l Energie (AIE/IEA) Quel

Plus en détail

Priorités de l ACIC. pour le budget fédéral de 2015. La croissance dépend de notre compétitivité : pourquoi la DAA est essentielle à notre économie

Priorités de l ACIC. pour le budget fédéral de 2015. La croissance dépend de notre compétitivité : pourquoi la DAA est essentielle à notre économie Priorités de l ACIC pour le budget fédéral de 2015 La croissance dépend de notre compétitivité : pourquoi la DAA est essentielle à notre économie Mémoire présenté au Comité permanent des finances Association

Plus en détail

Hausse du prix des hydrocarbures

Hausse du prix des hydrocarbures ISSN 1715-2682 Volume 1, numéro 2 17 août 2005 Hausse du prix des hydrocarbures Impact sur les équilibres financiers du Québec Sommaire 1. L augmentation du prix de l essence à la pompe depuis 1999 s explique

Plus en détail

Mémoire de l ACP pour le budget 2013 de l Ontario Le propane comme solution énergétique pour l Ontario

Mémoire de l ACP pour le budget 2013 de l Ontario Le propane comme solution énergétique pour l Ontario Mémoire de l ACP pour le budget 2013 de l Ontario Le propane comme solution énergétique pour l Ontario L Association canadienne du propane Février 2013 Association canadienne du propane Mémoire pour le

Plus en détail

Mieux intégrer le Québec aux marchés de l énergie Nord Américain

Mieux intégrer le Québec aux marchés de l énergie Nord Américain Mieux intégrer le Québec aux marchés de l énergie Nord Américain Pierre Olivier Pineau, HEC Montréal Mardi 24 septembre 2013 Sommet sur l énergie Les grandes conférences Les Affaires Hôtel Hyatt Regency,

Plus en détail

Objet : Lettre ouverte sur une nouvelle politique énergétique pour le Québec : hydrocarbures fossiles

Objet : Lettre ouverte sur une nouvelle politique énergétique pour le Québec : hydrocarbures fossiles Produits Suncor Énergie, S.E.N.C. 11701, rue Sherbrooke Est Montréal QC H1B 1C3 Tél. : 514 640 8000 Téléc. : 514 640 8015 www.suncor.com Jean Côté Direct 514 640 8217 jcote@suncor.com Le 15 juillet 2015

Plus en détail

II LA CONSOMMATION QUÉBÉCOISE D ÉNERGIE EN PERSPECTIVE

II LA CONSOMMATION QUÉBÉCOISE D ÉNERGIE EN PERSPECTIVE II LA CONSOMMATION QUÉBÉCOISE D ÉNERGIE EN PERSPECTIVE LA COMPARAISON DES BILANS ÉNERGÉTIQUES DU QUÉBEC ET DU RESTE DU CANADA Le est la deuxième province consommatrice d énergie après l et devant l. En

Plus en détail

Mai 2013. La Directive sur la Qualité des Carburants, ce qu'elle dit et où elle en est

Mai 2013. La Directive sur la Qualité des Carburants, ce qu'elle dit et où elle en est Mai 2013 Note de synthèse Bénéfices environnementaux d une mise en œuvre solide de la Directive sur la Qualité des Carburants Résumé de l étude Impacts environnementaux et économiques de la mise en œuvre

Plus en détail

RAPPORT T3 2014 SUR L'ÉNERGIE DE L ONTARIO

RAPPORT T3 2014 SUR L'ÉNERGIE DE L ONTARIO RAPPORT T3 2014 SUR L'ÉNERGIE DE L ONTARIO JUILLET SEPTEMBRE 2014 PÉTROLE ET GAZ NATUREL Données sur le pétrole et le gaz naturel Troisième trimestre de 2014 Prix au détail moyens de l essence ordinaire

Plus en détail

LA VOIE MARITIME DU SAINT-LAURENT

LA VOIE MARITIME DU SAINT-LAURENT SOMMAIRE LA VOIE MARITIME DU SAINT-LAURENT... 1 SÉCURITÉ, FIABILITÉ ET EFFICACITÉ... 2 PRINCIPALES MARCHANDISES TRANSPORTÉES SUR LES GRANDS LACS ET LA VOIE MARITIME DU SAINT-LAURENT... 3 LE COEUR DE L

Plus en détail

Mémoire de l Association des Fournisseurs de Services Pétroliers et Gaziers du Québec (AFSPG)

Mémoire de l Association des Fournisseurs de Services Pétroliers et Gaziers du Québec (AFSPG) Mémoire de l Association des Fournisseurs de Services Pétroliers et Gaziers du Québec (AFSPG) Déposé dans le cadre des consultations publiques au sujet des évaluations environnementales stratégiques sur

Plus en détail

L ENERGIE Quebec. Édition 2002

L ENERGIE Quebec. Édition 2002 Édition 2002 au L ENERGIE Quebec Édition 2002 au L ENERGIE Quebec Édition 2002 Cette publication a été préparée par la Direction des politiques et des technologies de l énergie, Secteur de l énergie et

Plus en détail

UN SYSTÈME DE SÉCURITÉ DES PIPELINES CLASSE MONDIALE EMPLOIS, CROISSANCE ET PROSPÉRITÉ À LONG TERME

UN SYSTÈME DE SÉCURITÉ DES PIPELINES CLASSE MONDIALE EMPLOIS, CROISSANCE ET PROSPÉRITÉ À LONG TERME UN SYSTÈME DE SÉCURITÉ DES DE PIPELINES CLASSE MONDIALE EMPLOIS, CROISSANCE ET PROSPÉRITÉ À LONG TERME INTRODUCTION À l échelle du pays, les pipelines acheminent tous les jours, de façon sûre et fiable,

Plus en détail

Une porte d entrée sûre, durable et compétitive

Une porte d entrée sûre, durable et compétitive LA PORTE LA PORTE CONTINENTALE ET ET LE LE CORRIDOR DE DE COMMERCE ONTARIO-QUÉBEC LA LA PORTE CONTINENTALE ONTARIO-QUÉBEC Une porte d entrée sûre, durable et compétitive Le 30 juillet 2007, les gouvernements

Plus en détail

Le transport durable Une approche alternative à l emploi et la compétitivité Consultations pré-budgétaires 2012 Le 12 août 2011

Le transport durable Une approche alternative à l emploi et la compétitivité Consultations pré-budgétaires 2012 Le 12 août 2011 Le transport durable Une approche alternative à l emploi et la compétitivité Consultations pré-budgétaires 2012 Le 12 août 2011 L Alliance canadienne pour les véhicules au gaz naturel 350 Sparks Street,

Plus en détail

Daniel Champlon Président CEDIGAZ Club de Nice XIIe Forum Annuel 28-30 novembre 2013

Daniel Champlon Président CEDIGAZ Club de Nice XIIe Forum Annuel 28-30 novembre 2013 Le rôle du gaz naturel dans l approvisionnement énergétique mondial à moyen et long terme Daniel Champlon Président CEDIGAZ Club de Nice XIIe Forum Annuel 28-30 novembre 2013 Le rôle du gaz naturel dans

Plus en détail

L énergie canadienne et l importance de la diversification des marchés. Dale Eisler, sous-ministre adjoint Ressources naturelles Canada 14 mai 2013

L énergie canadienne et l importance de la diversification des marchés. Dale Eisler, sous-ministre adjoint Ressources naturelles Canada 14 mai 2013 L énergie canadienne et l importance de la diversification des marchés Dale Eisler, sous-ministre adjoint Ressources naturelles Canada 14 mai 2013 Objectif Pour démontrer l importance de la diversification

Plus en détail

Contexte: Mesurer l empreinte carbone de l essence et du diesel

Contexte: Mesurer l empreinte carbone de l essence et du diesel Avril 2012 Briefing Carburants à faible intensité carbone: coûts administratifs modestes, bénéfices significatifs Contexte: Mesurer l empreinte carbone de l essence et du diesel Dans le cadre de l article

Plus en détail

Énergie, technologie et politique climatique : les perspectives mondiales à l horizon 2030 MESSAGES CLÉS

Énergie, technologie et politique climatique : les perspectives mondiales à l horizon 2030 MESSAGES CLÉS Énergie, technologie et politique climatique : les perspectives mondiales à l horizon 2030 MESSAGES CLÉS Le scénario de référence L'étude WETO (World energy, technology and climate policy outlook) présente

Plus en détail

SOMMAIRE EXÉCUTIF SOMMAIRE EXÉCUTIF PORTRAIT DU SECTEUR PRINCIPALES FORCES ET FAIBLESSES DÉFIS ET ENJEUX ORIENTATIONS ET PISTES DE DÉVELOPPEMENT

SOMMAIRE EXÉCUTIF SOMMAIRE EXÉCUTIF PORTRAIT DU SECTEUR PRINCIPALES FORCES ET FAIBLESSES DÉFIS ET ENJEUX ORIENTATIONS ET PISTES DE DÉVELOPPEMENT SOMMAIRE EXÉCUTIF PORTRAIT DU SECTEUR Taille et structure de l industrie Livraisons et commerce international Production Ressources humaines Recherche et développement Développement durable PRINCIPALES

Plus en détail

LE RÔLE DES HYDROCARBURES DANS LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE

LE RÔLE DES HYDROCARBURES DANS LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE LE RÔLE DES HYDROCARBURES DANS LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE 1 LE RÔLE DES HYDROCARBURES DANS LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE : «CONSOMMER MOINS - CONSOMMER MIEUX» Évolutions du mix énergétique (Monde / Europe /

Plus en détail

Les agriculteurs seront forcés d absorber entièrement le coût de la taxe sur le carbone car le marché dicte le prix de leurs produits; ils ne peuvent

Les agriculteurs seront forcés d absorber entièrement le coût de la taxe sur le carbone car le marché dicte le prix de leurs produits; ils ne peuvent Tournant vert Le Parti libéral du Canada a publié récemment de l information plus détaillée sur son plan pour un Tournant vert. La Fédération canadienne de l agriculture (FCA) constate avec plaisir que

Plus en détail

Diagramme sur l écoulement d énergie au Canada 2012. Statistique Canada (2014)

Diagramme sur l écoulement d énergie au Canada 2012. Statistique Canada (2014) 2 Diagramme sur l écoulement d énergie au Canada 2012 Statistique Canada (2014) 3 Québec 2012 4 État de l énergie au Québec 2015 RÉTROSPECTIVE DE L ANNÉE 2014 LE SYSTÈME ÉNERGÉTIQUE DU QUÉBEC SOURCES D

Plus en détail

PIPELINE SAINT-LAURENT: UN PROJET SOCIALEMENT RESPONSABLE. Mémoire de la Chambre de Commerce de Lévis

PIPELINE SAINT-LAURENT: UN PROJET SOCIALEMENT RESPONSABLE. Mémoire de la Chambre de Commerce de Lévis PIPELINE SAINT-LAURENT: UN PROJET SOCIALEMENT RESPONSABLE Mémoire de la Chambre de Commerce de Lévis Présenté au : Bureau d audiences publiques sur l environnement relativement à la construction d un oléoduc

Plus en détail

AVIS. Présenté par la Chambre de commerce du Montréal métropolitain

AVIS. Présenté par la Chambre de commerce du Montréal métropolitain AVIS DEMANDE LIÉE À L ACQUISITION PROJETÉE PAR LA CORPORATION D ACQUISITION GROUPE MAPLE DU GROUPE TMX INC., D ALPHA TRADING SYSTEMS LIMITED PARTNERSHIP, D ALPHA TRADING SYSTEMS INC. ET DE LA CAISSE CANADIENNE

Plus en détail

LOIS SUR LES INVESTISSEMENTS ÉTRANGERS

LOIS SUR LES INVESTISSEMENTS ÉTRANGERS Lois sur les investissements étrangers 13 LOIS SUR LES INVESTISSEMENTS ÉTRANGERS La Loi sur Investissement Canada (LIC) est la seule loi fédérale sur les investissements étrangers d application générale.

Plus en détail

Les Perspectives Énergétiques à l horizon 2040

Les Perspectives Énergétiques à l horizon 2040 The Outlook for Energy: A View to 24 highlights Les Perspectives Énergétiques à l horizon 24 ExxonMobil vous présente dans ses Perspectives Énergétiques sa vision à long terme de notre avenir énergétique.

Plus en détail

3. L ÉLECTRIFICATION DES TRANSPORTS ET

3. L ÉLECTRIFICATION DES TRANSPORTS ET 3. L ÉLECTRIFICATION DES TRANSPORTS ET L ENVIRONNEMENT 3.1 Contexte et tendances L atteinte de l indépendance énergétique est une priorité gouvernementale. Cet objectif sera appuyé par plusieurs politiques,

Plus en détail

Une stratégie Bas Carbone

Une stratégie Bas Carbone Colloque UFE - Mardi 17 juin 2014 Une stratégie Bas Carbone au service de la Transition énergétique Comment réussir la Transition énergétique à moindre coût? 1 12 Contexte A la veille de la présentation

Plus en détail

Titre : Les carburants verts, moteurs de la croissance après le pétrole

Titre : Les carburants verts, moteurs de la croissance après le pétrole Titre : Les carburants verts, moteurs de la croissance après le pétrole Présenté par : Dino Mili Vice-président, Développement des affaires Enerkem Mots clés : Éthanol de seconde génération Gaz à effet

Plus en détail

L ÉNERGIE, ENJEU DE DÉFENSE

L ÉNERGIE, ENJEU DE DÉFENSE L ÉNERGIE, ENJEU DE DÉFENSE Montpellier L énergie, enjeu national 2 Besoin d harmoniser les 3 piliers de l énergie : accès à l énergie, sécurité énergétique et lutte contre le changement climatique Lutte

Plus en détail

» Premier Tech au Québec

» Premier Tech au Québec » Premier Tech au Québec Plus de 1 050 équipiers répartis : Bas-St-Laurent/Gaspésie Centre du Québec Chaudière/Appalaches Côte-Nord Lanaudière Région de Montréal » Premier Tech» Créée en 1923» Équipe multidisciplinaire

Plus en détail

Exploitation du gaz naturel au Québec

Exploitation du gaz naturel au Québec Exploitation du gaz naturel au Québec Présentation au Bureau d audiences publiques sur l environnement Le 12 octobre 2010 L:\SPBE\Commun\Presentations_PowerPoint\2009 1 Exploitation du gaz naturel au Québec

Plus en détail

CAPERN 002M C.P. Inversion du flux de l oléoduc 9B d Enbridge

CAPERN 002M C.P. Inversion du flux de l oléoduc 9B d Enbridge CAPERN 002M C.P. Inversion du flux de l oléoduc 9B d Enbridge Mémoire d Énergie Valero Inc. dans le cadre des consultations particulières menées par la Commission de l agriculture, des pêcheries, de l

Plus en détail

Perspective d un producteur laitier sur les projets d atténuation des gaz à effet de serre Ron Maynard Producteurs laitiers du Canada

Perspective d un producteur laitier sur les projets d atténuation des gaz à effet de serre Ron Maynard Producteurs laitiers du Canada Perspective d un producteur laitier sur les projets d atténuation des gaz à effet de serre Ron Maynard Producteurs laitiers du Canada Congrès et atelier de la FIL Canada sur le développement durable du

Plus en détail

L Ontario, le Québec, l électricité et les changements climatiques

L Ontario, le Québec, l électricité et les changements climatiques HEC Montréal York University L Ontario, le Québec, l électricité et les changements climatiques Comment passer à l action? Résumé à l intention des décideurs Auteur : James Gaede, Ph.D Traductrice : Pascale

Plus en détail

Préambule... 3. Contexte... 3. Introduction Une métropole au cœur de la mise en valeur des ressources. naturelles et énergétiques...

Préambule... 3. Contexte... 3. Introduction Une métropole au cœur de la mise en valeur des ressources. naturelles et énergétiques... 1 Mémoire de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain soumis à la commission de l environnement de la Communauté métropolitaine de Montréal concernant le projet Oléoduc Énergie Est de TransCanada

Plus en détail

EL YASSI Soufiane MENEYROL Maxime NDIOYE Mamadou SAIDI Sandra TOOVI Hizola

EL YASSI Soufiane MENEYROL Maxime NDIOYE Mamadou SAIDI Sandra TOOVI Hizola Crise économique mondiale et impacts réels sur les entreprises manufacturières québécoises et canadiennes EL YASSI Soufiane MENEYROL Maxime NDIOYE Mamadou SAIDI Sandra TOOVI Hizola Agenda I Crises et conséquences

Plus en détail

Révision de la réglementation en efficacité énergétique des bâtiments

Révision de la réglementation en efficacité énergétique des bâtiments Comité consultatif sur la réglementation en efficacité énergétique des bâtiments Révision de la réglementation en efficacité énergétique des bâtiments Colloque BOMA Québec présenté par Mario Canuel, TP

Plus en détail

ÉTUDE D IMPACTS ÉCONOMIQUES ET FISCAUX SUR LES EFFETS D UN PARC DE VOITURES ÉLECTRIQUES AU QUÉBEC

ÉTUDE D IMPACTS ÉCONOMIQUES ET FISCAUX SUR LES EFFETS D UN PARC DE VOITURES ÉLECTRIQUES AU QUÉBEC ÉTUDE D IMPACTS ÉCONOMIQUES ET FISCAUX SUR LES EFFETS D UN PARC DE VOITURES ÉLECTRIQUES AU QUÉBEC Le 27 mars 2015 La voiture électrique au Québec Une solution durable et rentable pour réduire la pollution

Plus en détail

L INDUSTRIE PÉTROLIÈRE FRANÇAISE EN 2014 ET PERSPECTIVES 2015 CONFÉRENCE DE PRESSE DU 10 MARS 2015

L INDUSTRIE PÉTROLIÈRE FRANÇAISE EN 2014 ET PERSPECTIVES 2015 CONFÉRENCE DE PRESSE DU 10 MARS 2015 L INDUSTRIE PÉTROLIÈRE FRANÇAISE EN 2014 ET PERSPECTIVES 2015 CONFÉRENCE DE PRESSE DU 10 MARS 2015 1 L ÉVÉNEMENT 2014 : FORTE BAISSE DU PRIX DU BARIL Source : UFIP avec des données Reuters 2 1 Marchés

Plus en détail

Rappel: Surplus du consommateur et du producteur

Rappel: Surplus du consommateur et du producteur 9 L énergie 9.1 Le commerce international et l analyse de bien-être Rappel: Surplus du consommateur et du producteur Surplus du consommateur: Différence entre - Prix que le consommateur était prêt àpayer

Plus en détail

LE SECTEUR DE L ÉNERGIE NUCLÉAIRE AU CANADA OÙ ALLONS-NOUS?

LE SECTEUR DE L ÉNERGIE NUCLÉAIRE AU CANADA OÙ ALLONS-NOUS? LE SECTEUR DE L ÉNERGIE NUCLÉAIRE AU CANADA OÙ ALLONS-NOUS? RÉSUMÉ DU RAPPORT Le Forum des politiques publiques est un organisme indépendant, sans but lucratif, qui s efforce de promouvoir l excellence

Plus en détail

Info-Énergie. Regard sur les prix de l énergie au Canada de 2000 à 2010. Pétrole brut, essence et mazout de chauffage. Octobre 2011.

Info-Énergie. Regard sur les prix de l énergie au Canada de 2000 à 2010. Pétrole brut, essence et mazout de chauffage. Octobre 2011. Office national de l énergie National Energy Board Info-Énergie December 2010 Octobre 2011 Regard sur les prix de l énergie au Canada de 2000 à 2010 Figure 1 : Prix du WTI L évolution du prix du pétrole

Plus en détail

GE Capital. Principaux faits nouveaux. Perspectives sectorielles. Survol des tendances de l industrie : Automobile

GE Capital. Principaux faits nouveaux. Perspectives sectorielles. Survol des tendances de l industrie : Automobile Principal indicateur de la rentabilité du secteur Survol des tendances de l industrie : Automobile Principaux faits nouveaux En février, les ventes de véhicules légers au Canada ont été fortes, soit 18

Plus en détail

stratégie énergétique pour le Canada

stratégie énergétique pour le Canada L électricité : au cœur d une stratégie énergétique pour le Canada VERSION 2.0 www.electricite.ca Publié en juillet 2012. Association canadienne de l électricité, 2012. Tous droits réservés. Also available

Plus en détail

MÉMOIRE PRÉSENTÉ À LA COMMISSION DU SCHÉMA DE L AMÉNAGEMENT ET DE DÉVELOPPEMENT DE L AGGLOMÉRATION DE MONTRÉAL

MÉMOIRE PRÉSENTÉ À LA COMMISSION DU SCHÉMA DE L AMÉNAGEMENT ET DE DÉVELOPPEMENT DE L AGGLOMÉRATION DE MONTRÉAL MÉMOIRE PRÉSENTÉ À LA COMMISSION DU SCHÉMA DE L AMÉNAGEMENT ET DE DÉVELOPPEMENT DE L AGGLOMÉRATION DE MONTRÉAL Dans le cadre de la consultation publique sur le Projet de schéma d aménagement et de développement

Plus en détail

ÉNERGIE ET GÉOPOLITIQUE

ÉNERGIE ET GÉOPOLITIQUE ÉNERGIE ET GÉOPOLITIQUE DONNÉES DE BASE SUR L ÉNERGIE DANS LE MONDE Les réserves La production La consommation Les prix du pétrole Les routes de l énergie LES RESERVES Région du monde LES RÉSERVES ÉNERGÉTIQUES

Plus en détail

RÉUSSITE TECHNOLOGIQUE ENVIRONNEMENTALE QUÉBÉCOISE QUI RAYONNE DANS LE MONDE

RÉUSSITE TECHNOLOGIQUE ENVIRONNEMENTALE QUÉBÉCOISE QUI RAYONNE DANS LE MONDE RÉUSSITE TECHNOLOGIQUE ENVIRONNEMENTALE QUÉBÉCOISE QUI RAYONNE DANS LE MONDE André Héroux, président-directeur général DÉJÀ PRÉSENTE AU CANADA, DANS LE NORD-EST DES ÉTATS-UNIS, EN ANGLETERRE ET EN FRANCE,

Plus en détail

LA DETTE PUBLIQUE DU QUÉBEC ET LE FARDEAU FISCAL DES PARTICULIERS

LA DETTE PUBLIQUE DU QUÉBEC ET LE FARDEAU FISCAL DES PARTICULIERS LA DETTE PUBLIQUE DU QUÉBEC ET LE FARDEAU FISCAL DES PARTICULIERS FÉVRIER 2002 DOSSIER 02-02 La dette publique du Québec et le fardeau fiscal des particuliers Le premier ministre du Québec se plaisait

Plus en détail

ÉTUDE SPÉCIALE INDÉPENDANCE ÉNERGÉTIQUE ACCRUE DES ÉTATS- UNIS : QUELLES IMPLICATIONS POUR LE CANADA? Services économiques TD

ÉTUDE SPÉCIALE INDÉPENDANCE ÉNERGÉTIQUE ACCRUE DES ÉTATS- UNIS : QUELLES IMPLICATIONS POUR LE CANADA? Services économiques TD ÉTUDE SPÉCIALE Services économiques TD INDÉPENDANCE ÉNERGÉTIQUE ACCRUE DES ÉTATS- UNIS : QUELLES IMPLICATIONS POUR LE CANADA? Faits saillants À mesure que les États-Unis augmentent leur production pétrolière

Plus en détail

Le Port de Montréal au cœur des chaînes d approvisionnement mondiales

Le Port de Montréal au cœur des chaînes d approvisionnement mondiales Le Port de Montréal au cœur des chaînes d approvisionnement mondiales février 2014 Nouvelles dynamiques du commerce international Qu est-ce que cela signifie pour les ports? 3 défis 1. Comment la migration

Plus en détail

Réalisation. Diffusion

Réalisation. Diffusion Édition 2004 Édition 2004 Réalisation Cette publication a été préparée par la Direction des politiques et des technologies de l énergie, Secteur de l énergie et des changements climatiques, ministère

Plus en détail

ÉTUDE DE CAS Alliance Renault-Nissan

ÉTUDE DE CAS Alliance Renault-Nissan ÉTUDE DE CAS Alliance Renault-Nissan Le Groupe Renault en 1998 Métier: conception, fabrication et vente d automobiles But: la croissance rentable Objectif: 10% des PdM mondiales en 2010 dont 50% hors Europe

Plus en détail

Proposition en vue de la préparation du budget fédéral 2015

Proposition en vue de la préparation du budget fédéral 2015 Proposition en vue de la préparation du budget fédéral 2015 Recommandations pour appuyer la croissance et le développement de la production commerciale de biocarburants cellulosiques pour une économie

Plus en détail

LES SOLUTIONS DE MOBILITÉ DANS LE TRANSPORT À LA LUMIÈRE DES EXPÉRIENCES RÉCENTES. par. Rachel Bériault

LES SOLUTIONS DE MOBILITÉ DANS LE TRANSPORT À LA LUMIÈRE DES EXPÉRIENCES RÉCENTES. par. Rachel Bériault LES SOLUTIONS DE MOBILITÉ DANS LE TRANSPORT À LA LUMIÈRE DES EXPÉRIENCES RÉCENTES par Rachel Bériault Essai présenté au Centre universitaire de formation en environnement en vue de l obtention du grade

Plus en détail

Info-Carburant. Comprendre les différents aspects du marché de l essence au Canada et les facteurs économiques qui influencent les prix

Info-Carburant. Comprendre les différents aspects du marché de l essence au Canada et les facteurs économiques qui influencent les prix Info-Carburant Comprendre les différents aspects du marché de l essence au Canada et les facteurs économiques qui influencent les prix Bulletin, Volume 9 Le 31 octobre 14 Exemplaires disponibles gratuitement

Plus en détail

CONSOMMATION ENERGETIQUE DU SECTEUR DES TRANSPORTS «BILAN ET PERSPECTIVES»

CONSOMMATION ENERGETIQUE DU SECTEUR DES TRANSPORTS «BILAN ET PERSPECTIVES» MINISTERE DE L ENERGIE AGENCE NATIONALE POUR LA PROMOTION ET LA RATIONALISATION DE L UTILISATION DE L ENERGIE Séminaire sur l'efficacité énergétique dans le transport «Promotion des Carburants Propres»

Plus en détail

Produits Pétroliers Perspec)ves 2013-2035

Produits Pétroliers Perspec)ves 2013-2035 Page 1 Produits Pétroliers Perspec)ves 2013-2035 Présenta)on à : 38 e Congrès de l Associa)on des Économistes Québecois Carol Montreuil Vice- président Est du Canada 23 mai 2013 Page 2 Contribu)on des

Plus en détail

Opter pour un agréé de l AQVE, c est choisir la compétence

Opter pour un agréé de l AQVE, c est choisir la compétence Opter pour un agréé de l AQVE, c est choisir la compétence Vérification environnementale Association Québécoise de Vérification Environnementale CONTEXTE ET ENJEU La préservation de l environnement devient

Plus en détail

CONFÉRENCE MONDIALE DE TRANSPORT AÉRIEN : DÉFIS ET PROMESSES DE LA LIBÉRALISATION. Montréal, 24 29 mars 2003

CONFÉRENCE MONDIALE DE TRANSPORT AÉRIEN : DÉFIS ET PROMESSES DE LA LIBÉRALISATION. Montréal, 24 29 mars 2003 ATConf/5-WP/107 1 26/3/03 CONFÉRENCE MONDIALE DE TRANSPORT AÉRIEN : DÉFIS ET PROMESSES DE LA LIBÉRALISATION Montréal, 24 29 mars 2003 Point 2 : 2.5 : Examen des questions clés de réglementation dans le

Plus en détail

Esso S.A.F : Information trimestrielle au 31 mars 2010

Esso S.A.F : Information trimestrielle au 31 mars 2010 1- Environnement de l industrie du Raffinage-Distribution Un marché des produits pétroliers encore en repli La baisse de la demande en produits pétroliers sur le marché français observée depuis 2008, s

Plus en détail

L énergie nucléaire au Canada

L énergie nucléaire au Canada L énergie nucléaire au Canada Présenté par : Sylvana Guindon Ressources naturelles Canada Conférence des Nations Unies sur les changements climatiques Le 2 décembre 2005 Le rôle du gouvernement Le Ministre

Plus en détail

Bonduelle : des résultats record et des objectifs annuels de rentabilité revus en forte hausse

Bonduelle : des résultats record et des objectifs annuels de rentabilité revus en forte hausse Le 25 février 2015 - INFORMATION - PRESSE Résultats du premier semestre 2014-2015 Bonduelle : des résultats record et des objectifs annuels de rentabilité revus en forte hausse Le chiffre d affaires du

Plus en détail

MÉMOIRE CONSEIL QUÉBÉCOIS DU COMMERCE DE DÉTAIL SUR LE DOCUMENT DE CONSULTATION VERS UN RÉGIME DE RENTES DU QUÉBEC RENFORCÉ ET PLUS ÉQUITABLE

MÉMOIRE CONSEIL QUÉBÉCOIS DU COMMERCE DE DÉTAIL SUR LE DOCUMENT DE CONSULTATION VERS UN RÉGIME DE RENTES DU QUÉBEC RENFORCÉ ET PLUS ÉQUITABLE MÉMOIRE DU CONSEIL QUÉBÉCOIS DU COMMERCE DE DÉTAIL SUR LE DOCUMENT DE CONSULTATION VERS UN RÉGIME DE RENTES DU QUÉBEC RENFORCÉ ET PLUS ÉQUITABLE PRÉSENTÉ À LA COMMISSION DES AFFAIRES SOCIALES AOÛT 2009

Plus en détail

L énergie en Jordanie

L énergie en Jordanie L énergie en Jordanie Présentation des enjeux du secteur Octobre 2013 Poste de Beyrouth 1 INTRODUCTION La plus dure réalité à laquelle est confrontée l'économie jordanienne aujourd'hui est l énergie qui

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL AU PARLEMENT. Rapport sur l application de la Loi sur les carburants de remplacement. Exercice 2006-2007.

RAPPORT ANNUEL AU PARLEMENT. Rapport sur l application de la Loi sur les carburants de remplacement. Exercice 2006-2007. RAPPORT ANNUEL AU PARLEMENT Rapport sur l application de la Loi sur les carburants de remplacement Exercice 2006-2007 pport annue Sa Majesté la Reine du chef du Canada représentée par le président du Conseil

Plus en détail

Le prix du pétrole dans 10 ans : 380 dollars/baril

Le prix du pétrole dans 10 ans : 380 dollars/baril avril N - Le prix du pétrole dans ans : dollars/baril Les observateurs et les institutions internationales font des hypothèses très conservatrices en ce qui concerne le prix du pétrole dans les dix prochaines

Plus en détail

Mémoire. de la. Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec (FTQ) et du

Mémoire. de la. Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec (FTQ) et du Mémoire de la Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec (FTQ) et du Syndicat canadien des communications, de l énergie et du papier (SCEP) présenté à la Commission de l agriculture, des pêcheries,

Plus en détail

Identification d Opportunités d EXportation pour les PME du Québec (IOEX) 30 janvier 2014

Identification d Opportunités d EXportation pour les PME du Québec (IOEX) 30 janvier 2014 Identification d Opportunités d EXportation pour les PME du Québec (IOEX) 30 janvier 2014 Identification d Opportunités d EXportation Questionnement Si, aujourd hui, vous voulez savoir exactement : le

Plus en détail

Terminal d approvisionnement de carburant aéroportuaire à Montréal-Est

Terminal d approvisionnement de carburant aéroportuaire à Montréal-Est Terminal d approvisionnement de carburant aéroportuaire à Montréal-Est Un projet stratégique pour la fiabilité et la sécurité de l approvisionnement de nos aéroports Portes ouvertes Le 29 avril 2015 1

Plus en détail

Belgique et Protocole de Kyoto : état des lieux et perspectives

Belgique et Protocole de Kyoto : état des lieux et perspectives Belgique et Protocole de Kyoto : état des lieux et perspectives Février 2008 0. Préambule...2 1. Kyoto : où en est-on aujourd hui en Belgique?...3 2. La Belgique en bonne voie pour remplir ses engagements?...5

Plus en détail

Le GNL : une solution judicieuse

Le GNL : une solution judicieuse Le GNL : une solution judicieuse Certaines de nos génératrices diesel d appoint sont vieilles et ont atteint la fin de leur durée de vie utile. Comme nous sommes tenus de fournir un système d appoint,

Plus en détail

BILAN DE L ANNÉE 2010-2011

BILAN DE L ANNÉE 2010-2011 BILAN DE L ANNÉE 2010-2011 Table des matières Grandes lignes... 1 Revue des activités... 2 Énergie... 4 Transport... 4 Mobilité de la main-d œuvre... 4 Collaboration intergouvernementale... 4 La voie à

Plus en détail

Initiative canadienne du gaz naturel. Mémoire présenté dans le cadre des Consultations pré-budgétaires sur le budget fédéral.

Initiative canadienne du gaz naturel. Mémoire présenté dans le cadre des Consultations pré-budgétaires sur le budget fédéral. Gaz naturel canadien Initiative canadienne du gaz naturel Mémoire présenté dans le cadre des Consultations pré-budgétaires sur le budget fédéral Août 2011 Présenté à : Guyanne L. Desforges, commis Comité

Plus en détail

Pour un monde allant vert

Pour un monde allant vert Pour un monde allant vert L augmentation des émissions de CO 2 issues des transports représente désormais quasiment 30 % du total des émissions dans l UE. Avec une croissance explosive des transports routier

Plus en détail

Le gaz naturel est-il une bonne solution pour contrer le changement climatique au Canada? Matthew Bramley Directeur de la recherche Institut Pembina

Le gaz naturel est-il une bonne solution pour contrer le changement climatique au Canada? Matthew Bramley Directeur de la recherche Institut Pembina Le gaz naturel est-il une bonne solution pour contrer le changement climatique au Canada? Matthew Bramley Directeur de la recherche Institut Pembina À propos de ce projet Comment les gouvernements fédéral

Plus en détail

PROFIL DE LA PROVINCE

PROFIL DE LA PROVINCE PROFIL DE LA PROVINCE Économie de l Ontario en 2013 Produit intérieur brut (PIB) : 695,7 milliards de dollars PIB par habitant : 51 300 $ Population : 13,6 millions d habitants Exportations et importations

Plus en détail

Stratégie de prospection. et de développement. des marchés hors Québec. 2009 sommaire

Stratégie de prospection. et de développement. des marchés hors Québec. 2009 sommaire Stratégie de prospection et de développement des marchés hors Québec 2009 sommaire 2013 1 Rédaction Direction du développement des marchés et de l exportation Transformation Alimentaire Québec Ministère

Plus en détail

Rénovons nos maisons, pas la centrale nucléaire!

Rénovons nos maisons, pas la centrale nucléaire! Rénovons nos maisons, pas la centrale nucléaire! Nos calculs montrent qu en fermant la centrale nucléaire plutôt qu en la relançant pour les 25 ans à venir, le Québec pourrait consacrer les sommes non

Plus en détail

eni gas & power en France Juillet 2013 eni.com/fr

eni gas & power en France Juillet 2013 eni.com/fr eni gas & power en France Juillet 2013 eni.com/fr eni gas & power en France Avec plus de 50 ans d expérience dans le secteur gazier, eni est l un des premiers opérateurs de gaz naturel en Europe, où elle

Plus en détail

ENV 6003 CHANGEMENTS CLIMATIQUES

ENV 6003 CHANGEMENTS CLIMATIQUES ENV 6003 CHANGEMENTS CLIMATIQUES : impacts, adaptation, mitigation MODULE 4 Combien d énergie une maison doit-elle consommer? par Sebastian Weissenberger SOMMAIRE Introduction 1. Les normes dans le secteur

Plus en détail

Le risque nucléaire : comptabiliser pour décider

Le risque nucléaire : comptabiliser pour décider Conseil économique pour le développement durable Le risque nucléaire : comptabiliser pour décider Dominique Bureau Conseil économique pour le développement durable www.developpement-durable.gouv.fr Leçons

Plus en détail

Règlement sur les émissions de gaz à effet de serre des automobiles à passagers et des camions légers au Canada pour les années de modèles 2011-2016

Règlement sur les émissions de gaz à effet de serre des automobiles à passagers et des camions légers au Canada pour les années de modèles 2011-2016 Document informel No. WP.29-153 153-1313 (153ème WP.29, 8-11 mars 2011, agenda item 6.) Règlement sur les émissions de gaz à effet de serre des automobiles à passagers et des camions légers au Canada pour

Plus en détail

Des carburants à partir de déchets ultimes

Des carburants à partir de déchets ultimes Des carburants à partir de déchets ultimes Association québécoise pour la maîtrise de l énergie Marie-Hélène Lamarre, directrice, Développement des affaires 28 mars 2012 Enerkem 2012. Tous droits réservés

Plus en détail

Présentation au Comité permanent des finances de la Chambre des communes Standing Committee on Finance 2011 Pre-Budget Consultations

Présentation au Comité permanent des finances de la Chambre des communes Standing Committee on Finance 2011 Pre-Budget Consultations Présentation au Comité permanent des finances de la Chambre des communes Standing Committee on Finance 2011 Pre-Budget Consultations Août 2011 Alliance canadienne du camionnage : Fédération regroupant

Plus en détail

VERS UNE NOUVELLE VISION NATIONALE

VERS UNE NOUVELLE VISION NATIONALE VERS UNE NOUVELLE VISION NATIONALE Les occasions et les restrictions du Canada face au transport mondial des marchandises Rapport du Comité sénatorial permanent des transports et des communications Juin

Plus en détail

L émergence d une culture en maîtrise de l énergie au Québec : un équilibre offre demande?

L émergence d une culture en maîtrise de l énergie au Québec : un équilibre offre demande? L émergence d une culture en maîtrise de l énergie au Québec : un équilibre offre demande? Présenté par Éric Le Couédic, ing., M.Sc.A. Directeur Démarches d accompagnement en efficacité énergétique Congrès

Plus en détail

Portrait énergétique de la Chaudière-Appalaches

Portrait énergétique de la Chaudière-Appalaches Portrait énergétique de la Chaudière-Appalaches Présenté par : Joël Leblond et Martin Loiselle 19 novembre 2010 Plan de la présentation Introduction Objectifs des Rendez-vous de l énergie Constats nationaux

Plus en détail

LE TRANSPORT COLLECTIF : UNE FORCE ÉCONOMIQUE POUR LE CANADA

LE TRANSPORT COLLECTIF : UNE FORCE ÉCONOMIQUE POUR LE CANADA LE TRANSPORT COLLECTIF : UNE FORCE ÉCONOMIQUE POUR LE CANADA Avis présenté au Comité permanent des finances de la Chambre des communes dans le cadre des consultations prébudgétaires du gouvernement du

Plus en détail

Chiffres clés de l'europe

Chiffres clés de l'europe Sommaire 1 L économie et les finances... 1 1.1 Le PIB... 1 1.2 La production économique... 3 1.3 Les dépenses du PIB et les investissements... 5 1.4 La productivité de la main-d œuvre... 6 2 La population

Plus en détail