Europe Ecologie s'empare des questions d'éducation Par Emilie Cailleau, publié le 28/01/2010

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Europe Ecologie s'empare des questions d'éducation Par Emilie Cailleau, publié le 28/01/2010"

Transcription

1 TOUS LES JOURS, TOUTE L INFO Europe Ecologie s'empare des questions d'éducation Par Emilie Cailleau, publié le 28/01/2010 LEXPRESS.fr/ ECailleau Europe écologie considère l'éducation et la formation comme un enjeu pour les régionales. Les Verts investissent le champ de l'éducation et de la formation pour les régionales, un domaine que le parti juge délaissé par les conseils régionaux. C'est également l'occasion, pour les Verts, de rallier les jeunes générations. L'eurodéputé Daniel Cohn Bendit, Cécile Duflot, tête de liste en Ile-de-France et Philippe Meirieu, tête de liste en Rhône-Alpes, ont martelé, mercredi au cours d'une conférence de presse, l'importance d'une prise de position sur l'éducation et la formation. Des domaines délaissés par les conseils régionaux. Philippe Meirieu, spécialiste des questions d'éducation et de pédagogie, rallié à Europe Ecologie, a critiqué l'"absence de débat à gauche", et une vision "purement gestionnaire" des régions sur l'éducation. Selon la tête de liste en Rhône-Alpes, les régions n'agissent pas assez dans un domaine où elles consacrent 50% de leur budget. Bâtir "un projet éducatif pour tous", c'est un des axes de campagne défendus par les écologistes. "C'est l'ensemble du sytème éducatif qu'il faut faire bouger", assure Cécile Duflot, secrétaire nationale des Verts et tête de liste Europe écologie pour les régionales. Nous voulons nous rapprocher des jeunes (Cohn-Bendit) Critique sur le bilan des régions, elle met en avant l'importance des valeurs de l'écologie politique pour pallier les insuffisances actuelles. Une "transition écologique" qui reprend les antiennes pédagogiques: accès à tous de l'éducation, participation active des jeunes dans la vie des lycées, autonomie renforcée des établissements scolaires, développement de l'apprentissage et de la formation continue, moralisation des stages en entreprise... Des méthodes connues mais pas mises en oeuvre, selon les écologistes. L'eurodéputé Daniel Cohn-Bendit déplore "l'incapacité des régions à se mettre ensemble pour changer le rapport de force face à l'etat". En axant sur l'éducation, Europe écologie veut se rapprocher des jeunes. Et espèrent bénéficier de leur soutien le 14 mars prochain. -1-

2 Jean Marc Governatori, tête de liste Ile-de-France pour l Alliance Ecologiste Indépendante (AEI) Ex-chef d entreprise du Sud-Est de la France et associatif, Jean Marc Governatori milite pour l environnement depuis les années Il est président de la France en Action (FEA), parti qui constitue avec Génération Ecologie et le Mouvement Ecologiste Indépendant (MEI) l Alliance Ecologiste Indépendante (AEI) depuis les élections européennes (juin 2009). A ce titre, il est aussi coprésident de ce mouvement, et tête de liste en Ile-de-France pour les élections régionales de mars. Il nous dévoile les grandes lignes de son programme, la stratégie prévue par sa formation, et sa vision de l écologie politique. Developpementdurable.com : Pourquoi avoir choisi, dès les élections européennes de 2009, de vous allier avec Génération Ecologie (présidé par Jean Noël Debroise) et le MEI (présidé par Antoine Waechter) plutôt qu avec d autres formations politiques? Jean Marc Governatori : Nous partageons la même réflexion écologique, ainsi que la vision du positionnement politique au-delà du clivage droite-gauche. Ce dernier est pour nous un schéma ancien. Nous comprenons qu il soit possible au 20ème siècle de s axer sur le socialisme ou le libéralisme, mais nous pensons qu un mouvement politique digne du 21ème siècle est forcément hors de ces murs-là. Au sein de l AEI, nous construisons un projet de société cohérent, crédible et complet, contrairement aux partis politiques classiques. Nous croyons que l écologie n est pas seulement environnementale. Elle est aussi sociale, économique, éducative, sanitaire, etc Nous voulons réhabiliter le mot «écologie». Notre ouverture politique séduit par ailleurs beaucoup. Elle attire ceux qui cherchent d autres voies que le libéralisme forcené ou le socialisme aveugle. dd.com : Quelles grandes différences les électeurs doivent-ils faire entre votre mouvement, l AEI, et Europe Ecologie? J. M. G. : Les Verts, dont le mouvement Europe Ecologie fait partie, est un mouvement qui est à côté de la plaque depuis 25 ans sur les mesures et le projet de société proposés, au regard de l état du vivant, des terres, de l eau, de l air et de la situation sociale. Je me permets donc une image : si vous appelez le plombier pour une fuite d eau et que cela ne marche pas, vous l appellerez éventuellement une deuxième fois, voire une troisième, mais la quatrième, vous changerez de plombier. C est pour cela que nous existons. Nous voulons montrer une autre forme d écologie, une autre forme de réflexion, d autres valeurs. Ensuite, l autre grand élément de différence, au-delà de leur ancienneté et de notre jeunesse, c est notre positionnement politique, en dehors des clivages traditionnels. Les Verts, eux, sont farouchement attelés à la gauche. Or je n ai jamais vu une vache ou un arbre de droite ou de gauche. Je pense que la vache et l arbre sont pour le bon sens et l action, comme nous. C est du réalisme. Enfin, sur le projet de société, nous ne sommes pas d accord : les Verts sont beaucoup trop dans le conventionnel. Par exemple, en terme d éducation, nous voulons axer un enseignement sur le savoir-être et le savoir-faire, et beaucoup moins sur les savoirs intellectuels. Autre illustration : nous pensons que la politique de santé est une politique essentielle dans une politique globale. Les Verts sont très sensibles à la médecine conventionnelle. Nous, nous sommes favorables au rassemblement de toutes les médecines, nous sommes sur un schéma de coopération. Ces différences font que l Alliance ne peut qu émerger dans les mois et les années à venir. dd.com : Pour les régionales, l AEI passera des accords dans certaines régions avec le MoDem, l Alliance Centriste, ou Europe Ecologie. De quel parti vous sentez-vous le plus proche? J. M. G. : Si la réalité était conforme aux propos, celui dont je me sentirais le moins éloigné en terme de positionnement politique, ce serait le MoDem. Malheureusement, chez les politiciens classiques, j observe qu il y a le propos d une part, et puis la réalité d autre part, et je crains que le modèle de Bayrou de 2007 ne soit devenu très gauchisant. Aujourd hui, il faut prôner l ouverture et la coopération dans tous les domaines, que ce soit entre les religions, les couleurs de peau, les niveaux de revenus, et les réflexions politiques. Donc nous nous rapprocherions d un MoDem qui serait réellement au-delà du clivage droitegauche. Par ailleurs, sur le programme, nous avons des proximités avec Europe Ecologie et les Verts, mais leur projet me parait tellement incomplet que je ne peux me retrouver que dans l AEI. -2-

3 dd.com : Avez-vous tenté des rapprochements avec Cap21 (Citoyenneté, action, participation pour le 21ème siècle, parti présidé par Corinne Lepage)? J. M. G. : En effet, nous avons déjà rencontré Cap21. Mais c est une formation qui est aujourd hui totalement dépendante du MoDem et au sein de laquelle il semble y avoir des distorsions. Par conséquent, je pense qu ils n iront pas aux régionales en tant que Cap21 : il y aura des éléments du parti ici ou là. La diversité, c est très bien, mais il faut quand même une unité, un noyau, un cœur. Nous, nous ne nous éparpillons pas, nous passons des accords régionaux parce que nous sommes sensibles aux particularités locales, mais le projet reste celui de l Alliance. dd.com : Vous avez saisi la justice contre l utilisation de la marque «Europe Ecologie» par les Verts, affirmant qu elle était votre propriété depuis 2004 et que vous l utiliseriez lors des régionales. Ainsi, «Il y aura deux listes Europe Ecologie partout», avezvous vous-même déclaré. Ne craignez-vous pas une confusion de la part des électeurs? J. M. G. : Il y a effectivement un risque de confusion. Mais la confusion nait de l action du volé, pas de celle du voleur. Je souhaite donc qu il n y en ait pas, et j espère un sursaut d éthique de la part des Verts pour qu ils n utilisent plus mon nom dès maintenant. Je précise qu entre janvier 2009 et janvier 2010, il y a eu maints courriers, maints appels téléphoniques, et maintes rencontres pour que quelque chose se passe. Mais malheureusement, nous n avons rencontré que du mépris. Cela fait partie de nos différences avec les Verts : pour nous, la première action écologiste, c est le respect et la responsabilité, avant de rouler à vélo et de manger moins de viande. Une étape que les Verts n ont apparemment pas encore franchie. C est ce genre d attitudes qui cause tant de problèmes en France et dans le monde qui a fait échouer Copenhague! La politique écologiste de base, c est le comportement : l écologie relationnelle. Faire de la politique, c est aussi faire de la pédagogie, c est le rôle de l élu. Les Verts ignorent que nous sommes dans un Etat de droit, et que l utilisation d un nom doit faire l objet d une demande à son propriétaire, semble-t-il. dd.com : Pourquoi avoir attendu le lancement de la campagne des régionales pour porter plainte? J. M. G. : Nous sommes des gens patients et bienveillants. Nous avons donc envoyé aux Verts des lettres recommandées à deux reprises avant le mois de juin 2009 et les élections européennes, courriers précédés de mails et d appels téléphoniques forts courtois. Mais nous n avons pas reçu la même bienveillance. Les européennes déjà bien enclenchées, en avril, nous avons alors décidé de rester sur le nom «Alliance Ecologiste Indépendante» sans entamer de démarches. Nous ne voulions pas troubler les électeurs. Puis en septembre, lors des universités de l AEI, Daniel Cohn-Bendit (Eurodéputé Europe Ecologie), qui était présent, s est permis d agresser Antoine Waechter. J en ai alors profité pour rappeler à la tribune qu il avait volé mon nom. Réponse : «On arrangera ça». Mais on a rien arrangé du tout! Arrive octobre, quand je rencontre une délégation nationale des Verts conduite par Jean-Vincent Placé pour discuter d un éventuel accord national entre Europe Ecologie (la fausse) et l AEI. Il était convenu qu un tel accord règle le problème. Or depuis octobre, plus aucune nouvelle. Par ailleurs, dans certaines réunions locales, les Verts n ont pas été très courtois à l égard de FEA et de moi-même. A un moment donné, il faut éduquer. Et cela passe aussi par taper du point sur la table. La culture du mépris est omniprésente dans le monde. Les Verts sont dans l idéologie dominante : le manque de respect et de responsabilité. dd.com : Autre «litige» : un sondage CSA publié le 18 janvier, relatif aux élections régionales, n a pas mentionné l AEI. Vous avez aussitôt écrit à l institut pour demander des comptes sur ce que vous appelez un «blacklistage inadmissible». Avez-vous aujourd hui obtenu une réponse, ou un début d explication? J. M. G. : Nous n avons pas eu de réponse écrite, mais une réaction orale auprès de notre secrétaire nationale : il nous a été promis de figurer dans les prochains sondages. Depuis deux mois, nous y étions, puis nous avons été retirés tout d un coup. Je pense qu il y a des intérêts très puissants qui font en sorte que le système politique regroupe toujours les mêmes partis. L émergence d une force politique indépendante, qui a la capacité de présenter des candidats partout, qui est autonome sur le plan financier, et qui expose un projet de société qui remet en question l éducation, l économie, ou encore la croissance, est très mal vue. Elle inquiète les multinationales du pétrole, celles du nucléaire, les grands semenciers chimiques, les fabricants d OGM, les marchands d armes, et certaines puissances de l argent. Certains utilisent donc ce type de moyens pour que l AEI n existe pas politiquement. C est d ailleurs ce qui s est passé au premier semestre 2009, avant les européennes, pendant lequel les Verts ont été odieusement médiatisés, alors que nous avons été sous-médiatisés. Et le 7 juin, le soir des élections, alors que nous avions réalisé un score significatif, toutes les chaînes de TV, publiques et privées, ont parlé des partis qui avaient fait plus de voix que nous, ou moins! Nous, nous sommes passés à la trappe. C est extraordinaire! C est pour moi un fait politique majeur qui montre que la démocratie est largement immature dans notre société. dd.com : Quels sont les grandes lignes de votre programme pour les régionales en Ile-de-France? J. M. G. : On parle de compétences de nations, de compétences de régions, de compétences de communes mais pour moi, associé aujourd hui le mot «compétence» à l action politique, c est une offense à la conscience. Quand on voit les résultats en termes sociaux, écologiques, économiques, ou encore sanitaires! A l AEI, nous préférons de loin le mot «responsabilité». -3-

4 Ainsi, nous condamnons le grand gaspillage de fonds publics aujourd hui effectué par les élus. La gestion est un domaine que je connais bien, puisque j en étais expert lorsque j étais entrepreneur. Dans les entreprises où j intervenais, je parvenais facilement à réaliser des économies de l ordre de 5 à 10 % sur le chiffre d affaires. Je pense donc pouvoir obtenir les mêmes résultats au Conseil régional. Le budget de l Ile-de-France est de près de 5 milliards d euros. Nous pourrions ainsi récupérer de 400 à 500 millions d euros. Comment les utiliser? En soutenant la multitude d associations franciliennes qui œuvrent quotidiennement dans tous les domaines : le vivant, l écohabitat, les emplois alternatifs, la ruralité, l agriculture bio, Ces structures sont de plus créatrices d emploi et de relations humaines, or avec 500 millions d euros, nous pourrions financer micro-projets et créer aisément emplois. Elles pourraient changer la face de la région, en faire un modèle d autonomie alimentaire et énergétique. Nous sommes par ailleurs outrés du pourcentage de terre bio en Ile-de-France : seulement 0,8 %! Et en France, c est 2 %! C est une honte planétaire! Nous voulons élever ce chiffre à 20 %. Ce serait tout à fait jouable avec une réforme agraire efficace, et le rachat de terres. Nous croyons beaucoup en des régions tournées vers la ruralité. Nous nous opposerons également à toute ouverture ou extension de grandes surfaces. En ce qui concerne le logement, nous sommes favorables à la réhabilitation de l existant plutôt qu à la construction de nouveaux bâtiments. Cette dernière solution est une offense aux finances publiques et à la conscience : nous ne manquons pas de logements, il y en a trop, seulement, ils sont vacants. Nous voulons aussi la généralisation des gardiens dans les immeubles pour éviter le vandalisme. Nous souhaitons enfin rouvrir les cahiers de doléances dans les lieux publics, au-delà d Internet. Il est très important qu il y ait une réelle relation entre l élu et l administré. La création d un comité de veille, notamment pour garder un œil sur l application effective des promesses électorales, est aussi prévue dans notre programme. dd.com : Aux européennes, l AEI a obtenu 3,7 % des suffrages. Pensez-vous faire mieux en mars? J. M. G. : C est une règle, les mouvements qui obtiennent un score significatif lors d une élection nationale (le scrutin européen est une élection nationale) gagnent des électeurs pendant les régionales. Nous pensons donc raisonnablement pouvoir dépasser les 5 % partout. Et si nous passons des accords avec certaines formations institutionnalisées, nous pouvons imaginer dépasser les 10 %. Et nous voulons être cohérents dans la démarche : la règle sera donc de rester indépendants au second tour du scrutin. A ce propos, je déplore l attitude actuelle des Verts qui consiste à condamner la politique socialiste dans les régions que les deux partis ont coprésidé, et d envisager déjà des alliances pour le second tour. C est vraiment le monde à l envers! Nous, nous proposerons nos propres listes. Nous ne nous reconnaissons pas dans un PS pro-nucléaire, pro-chimie, et pro-chasse productiviste. dd.com : Que pensez-vous du Grenelle de l environnement? J. M. G. : A l AEI, nous ne sommes pas dans le schéma qui consiste à critiquer sans cesse la totalité des actions menées par un gouvernement : le Grenelle a peut-être été organisé par intérêt, mais c est une avancée. Il faut le reconnaître. C est aussi le signe que toutes les classes politiques commencent à prendre conscience du problème écologique actuel. Cela dit, la politique menée en parallèle du Grenelle, obsédée par la performance, indulgente avec la chimie et favorable au nucléaire, ne pourra pas fonctionner. Elle s apparente à de l écologie verbale. L application du projet de l Alliance serait plus efficace. dd.com : Pouvez-vous nous donner une définition personnelle du développement durable? J. M. G. : Le développement durable est un bon principe. Il peut devenir un projet de société. Mais ce n est qu une étape, comme peut l être le Grenelle de l environnement. Il doit être dépassé. Nous pensons à l AEI que la croissance économique n est pas la solution mais le problème. Nous voulons une politique juste pour les collectivités humaine, végétale et animale, que je mets sur un pied d égalité : le végétal est malade? L animal le sera automatiquement. Puis, demain, ce sera l humain. L idéal ne serait pas le développement durable, mais le bien-être durable. Propos recueillis par Yann Cohignac -4-

5 27 janvier 2010 Prise de bec à l'assemblée entre UMP et PS avant les régionales PARIS (Reuters) - La réforme des collectivités territoriales a provoqué une prise de bec à l'assemblée nationale entre l'ump, le Parti socialiste et le ministre de l'intérieur, sur fond de campagne pour les élections régionales du mois de mars. Pendant la séance des questions au gouvernement, où il prend rarement la parole, le secrétaire général de l'ump, Xavier Bertrand, a dénoncé comme un "scandale" les campagnes de communication contre la réforme de "nombre" de départements, communes et régions gérés par la gauche. "Tout ceci intervient en violant les lois de la République sur le financement électoral", a estimé l'ancien ministre, dont l'intervention ne figurait pas sur la liste des questions fournie à la presse par la présidence de l'assemblée. "Qu'un parti politique utilise le budget des collectivités territoriales qu'il gère pour (faire de la communication politique), c'est tout simplement un scandale", a-t-il souligné, déclenchant huées à gauche et applaudissements à droite. "Si vous avez des choses à dire, faites-le dans cet hémicycle. Vos militants peuvent le dire sur le terrain mais avec l'argent du Parti socialiste et pas avec l'argent des impôts des Français", a-t-il lancé vers les rangs du PS alors que sa question était adressée au ministre de l'intérieur. Dans sa réponse, Brice Hortefeux s'est élevé à son tour contre les "campagnes non pas d'information mais de désinformation" lancées par "certaines mais pas toutes" parmi les collectivités locales aux mains des socialistes. "CES MENACES NE NOUS IMPRESSIONNENT PAS" Comme Xavier Bertrand, il a cité des exemples de tracts ou d'affiches affirmant que la réforme des collectivités territoriales conduirait à supprimer des lignes de bus, ne plus financer des manifestations culturelles ou "que les routes faute d'entretien allaient se transformer en pistes". Les socialistes "faute de propositions" tentent "d'agiter les peurs et (...) de propager les rumeurs", a accusé le ministre de l'intérieur, promettant un retour de bâton juridique après les élections régionales. "Au regard de la jurisprudence, il existe un doute sérieux, très sérieux sur la légalité de ces agissements", a-t-il dit. "La commission des comptes de campagne électorale (...) aura à se prononcer, voire à sanctionner ces agissements." Le président du groupe socialiste, Jean-Marc Ayrault, a pris la parole à son tour, à la place d'un député socialiste qui devait poser une question au Premier ministre. "Ces menaces ne nous impressionnent pas", a assuré le député-maire de Nantes, personnellement mis en cause par Xavier Bertrand un peu plus tôt. Il a accusé la majorité de "propagande", de "provocation" et d'insulte faite aux élus locaux socialistes. Dans un communiqué, il a par la suite dénoncé une "campagne de boue" et des méthodes dignes d'un "régime autoritaire" où le "ministre de la police menace l'opposition des tribunaux". "Cette réforme des collectivités territoriales que vous voulez imposer aujourd'hui par la menace est une régression démocratique et ceux qui jugeront - et ce sera un référendum sur la réforme - ce sont les citoyens au mois de mars prochain" lors des régionales, a-t-il prévenu devant les députés. Laure Bretton, édité par Gilles Trequesser -5-

6 Publié le 27/01/2010 Régionales : le NPA veut faire "au moins" comme aux européennes Le porte-parole du NPA Olivier Besancenot a fixé mercredi à "au moins l'équivalent" du score réalisé aux européennes (4,9%) l'objectif de son parti pour les élections régionales. Le porte-parole du NPA Olivier Besancenot a fixé mercredi à "au moins l'équivalent" du score réalisé aux européennes (4,9%) l'objectif de son parti pour les élections régionales. L'objectif est "de faire au moins l'équivalent de ce qu'on a fait aux européennes, d'autant plus qu'aux régionales il faut faire plus de 5% pour avoir des conseillers régionaux", a déclaré sur RMC la tête de liste en Ile-de-France du NPA. Interrogé sur un récent sondage ne donnant que 3% des voix au NPA pour les régionales, il a reconnu qu'un tel score ne "serait pas génial". "Mais moi je suis motivé" et, "avant d'envisager les échecs, on va essayer de créer une dynamique politique", a-t-il ajouté. Le facteur de Neuilly a aussi affirmé qu'il soutenait "des deux pieds et des deux mains" la liste "A Gauche maintenant" en Languedoc-Roussillon où le PCF et le Front de gauche lui reprochent de s'être décommandé d'un meeting anti-frêche prévu vendredi à Montpellier. En Languedoc-Roussillon, la liste "A Gauche maintenant" regroupe toutes les forces de "l'autre gauche", dont le NPA et le Front de gauche (Parti de gauche et PCF) face à celle conduite par le président sortant de la région, Georges Frêche. "Je soutiens des deux pieds et des deux mains cette liste" mais "on a notre propre campagne", a-t-il souligné, indiquant qu'il serait vendredi en campagne à Argenteuil (Val-d'Oise). Languedoc-Roussillon est "une des deux régions en France où il y a eu un accord entre tout le monde, notamment parce que M. Frêche a réussi à fédérer beaucoup contre lui, à gauche" mais "maintenant dans les autres régions on n'a pas réussi à se mettre d'accord", a-t-il fait remarquer. "Je suis candidat en Ile-de-France, alors peut-être que c'est ça qui désespère", a-t-il ajouté, reprenant les termes du leader du Parti de gauche Jean-Luc Mélenchon jugeant que "l'attitude d'olivier Besancenot finit par désespérer". M. Mélenchon a dû renoncer à être tête de liste en IDF au profit du numéro deux du PCF, Pierre Laurent. -6-

7 REGIONALES Frêche : Fabius "a une tronche pas catholique" NOUVELOBS.COM Le président sortant de Languedoc-Roussillon signe son énième dérapage. Martine Aubry va saisir la direction du PS pour "décider des suites". Georges Frêche (AFP) Martine Aubry, première secrétaire du PS, s'est dite "indignée" mercredi 27 janvier de la déclaration de Georges Frêche publiée jeudi dans L'Express sur Laurent Fabius, ancien Premier ministre, une "insulte aux valeurs de la gauche" et a annoncé à l'afp qu'elle saisirait mardi la direction du PS pour "décider des suites". Dans un communiqué, la patronne du PS affirme : "La déclaration de Georges Frêche parue ce jour dans L'Express concernant Laurent Fabius est indigne d'un élu de la République et constitue une insulte aux valeurs de la gauche". "Voter pour ce mec en Haute-Normandie me poserait un problème, il a une tronche pas catholique", a déclaré récemment Georges Frêche à l'adresse de Laurent Fabius, d'origine juive, selon l'hebdomadaire L'Express à paraître jeudi. Cette déclaration n'a pas été démentie mercredi par l'entourage de l'élu interrogé par l'afp. "Je suis indignée par de tels propos. Je saisirai mardi prochain le Bureau national du Parti socialiste pour décider des suites à leur donner", assure Martine Aubry. Fabius "pas sûr" de voter pour les listes de Georges Frêche Le président sortant du Conseil régional du Languedoc-Roussillon, Georges Frêche, exclu du PS en janvier 2007 pour dérapages verbaux, a été plébiscité par les militants socialistes pour conduire la liste régionale en mars prochain et la direction du PS ne lui a pas opposé de liste alternative. Le député PS de Seine-Maritime et ancien Premier ministre Laurent Fabius avait affirmé fin décembre qu'il n'était "pas sûr" de voter pour les listes de Georges Frêche s'il était électeur en Languedoc-Roussillon, car "ses idées ne sont absolument pas les (s)iennes". Propos "aux relents nauséabonds" Les Verts ont condamné des propos "inadmissibles" et "aux relents nauséabonds" de George Frêche, président DVG sortant de Languedoc-Roussillon, sur "la tronche pas catholique" de Laurent Fabius. Ils avaient demandé au PS de réagir. "Après l'affaire des blacks de l'équipe de France et les harkis, après avoir traité de nazi un pasteur de la Cimade, ces derniers propos aux relents nauséabonds sont inadmissibles", a dit à l'afp Jean-Louis Roumégas, porte-parole national des Verts et tête de liste Europe-Ecologie en Languedoc-Roussillon. Un proche de Georges Frêche s'est dit "sidéré" par la réaction des Verts, car, à ses yeux, il s'agit d'une "expression courante, d'une expression populaire, que tout le monde emploie". Selon lui, la réaction des Verts s'explique par leur bas niveau dans les sondages en Languedoc-Roussillon. "Franchement, le ridicule commence à tuer", s'est-il exclamé. "Il faut que toutes les organisations de gauche, celles qui refusent toute concession avec le racisme et l'antisémitisme, réagissent sans tarder, le PS en particulier", a ajouté Jean-Louis Roumégas. Le PS "doit s'exprimer et refuser les dérives d'un homme qui, même s'il n'est pas investi de façon officielle, est tête de liste des socialistes en Languedoc-Roussillon". (Nouvelobs.com avec AFP) -7-

8 Les régionales, un défi pour le NPA Par LEXPRESS.fr avec AFP, publié le 27/01/2010 TOUS LES JOURS, TOUTE L INFO Malgré un score faible dans les sondages (3%), Olivier Besancenot, porte-parole du NPA espère obtenir aux élections régionales "au moins l'équivalent" à celui réalisé en juin 2009 aux européennes (4,9%). Les sondages ne lui sont pas très favorables, pour autant Olivier Besancenot ne baisse pas les bras. En effet, le porte-parole du Nouveau Parti Anticapitaliste souhaite conforter sa place à la gauche de la gauche. Son objectif? "Faire au moins l'équivalent de ce qu'on a fait aux européennes", a déclaré sur RMC, la tête de liste en Ile-de-France du NPA. Selon le sondage Ifop pour Paris Match le NPA ne recueillerait que 3% des voix au niveau national. Le leader d'extrême gauche convient qu'un tel score ne "serait pas génial" tant il sanctionnerait la stratégie de cavalier seul du NPA. "D'autant plus qu'aux régionales il faut faire plus de 5% pour avoir des conseillers régionaux", ajoute-il. Mais ce n'est pas assez pour le décourager: "Avant d'envisager les échecs, on va essayer de créer une dynamique politique" explique-t-il. A la tête d'une liste autonome en Ile-de-France, le facteur de Neuilly a tout de même affirmé qu'il soutenait "des deux pieds et des deux mains" la liste A Gauche maintenant en Languedoc-Roussillon. Cette liste regroupe toutes les forces de "l'autre gauche" face à celle du président de région sortant, Georges Frêche. Pourtant, Besancenot vient pourtant d'annuler sa participation à un meeting commun avec Jean-Luc Mélenchon (Parti de gauche) et Marie- George Buffet (PCF) pour lancer la campagne. Forte concurrence Le porte-parole du NPA justifie ce faux-bond par la nécessité de mener sa propre campagne en Île-de-France, indiquant qu'il serait vendredi en déplacement à Argenteuil (Val-d'Oise). Longtemps réticent à conduire la liste NPA, il s'y est finalement résigné, acceptant par la même une certaine obligation de résultats. La concurrence avec le Front de gauche n'en est donc que plus forte. Si le Languedoc-Roussillon est "une des deux régions en France où il y a eu un accord entre tout le monde, notamment parce que M. Frêche a réussi à fédérer beaucoup contre lui, à gauche, dans les autres régions on n'a pas réussi à se mettre d'accord", explique Olivier Besancenot. "Je suis candidat en Ile-de-France, alors peut-être que c'est ça qui désespère", a-t-il ironisé. Il répondait ainsi à Jean-Luc Mélenchon, qui avait estimé que "l'attitude d'olivier Besancenot finit par désespérer". Article paru le : 27 janvier 2010 REGIONALES 2010 / L.O en lutte L.O plus déterminée que jamais à se faire entendre. Lutte Ouvrière (L.O) a présenté ses têtes de listes départementales pour les régionales de mars prochain. Soutenue par Arlette Laguiller, la liste sera conduite au plan régional, pour l'oise par Roland Szpirko, retraité de l'automobile et conseiller municipal à Creil ; dans la Somme, par Bruno Paleni, enseignant ; et dans l'aisne par Anne Zanditénas, enseignante et conseillère municipale à Saint-Quentin. «Notre campagne se fera pour défendre les intérêts vitaux du monde du travail et des classes populaires qui sont, aujourd'hui, confrontées à la remise en cause de leurs conditions de vie élémentaires au travers d'une politique d'agressions brutales menée par le patronat et appuyées par un gouvernement et ses relais locaux» a déclaré Anne Zanditénas. Et de citer, en exemple, les cas de Goodyear dans la Somme, Nexans dans l'aisne et d'accuser les pouvoirs publics de soutenir des «patrons voyous». Les candidats de L.O veulent instaurer une interdiction des licenciements, la répartition du travail entre tous sans perte de salaire. Les listes complètes devraient être présentées au cours de la quinzaine à venir. -8-

SIMULATION ELECTORALE

SIMULATION ELECTORALE SIMULATION ELECTORALE COMMUNICATION - PROGIS - JOURNALISME IEP Grenoble - Présidentielle 2012 SIMULATION ELECTORALE PRÉSIDENTIELLE 2012 A l initiative de l Association des Diplômés, cette simulation du

Plus en détail

HOLLANDE UN AN APRES L ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE DE 2012

HOLLANDE UN AN APRES L ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE DE 2012 Ifop Fiducial / Europe 1 Bilan de l action de François Hollande un an après l élection présidentielle de 2012 BILAN DE L ACTION DE FRANÇOIS HOLLANDE UN AN APRES L ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE DE 2012 La méthodologie

Plus en détail

ÉLECTIONS EUROPÉENNES Pourquoi. voter. le 25 mai 2014?

ÉLECTIONS EUROPÉENNES Pourquoi. voter. le 25 mai 2014? ÉLECTIONS EUROPÉENNES Pourquoi voter le 25 mai 2014? Parce que le Parlement européen est la seule institution de l Union européenne à être directement élue par les citoyens Vous êtes citoyen d un des 28

Plus en détail

VENDÉE CONSEIL DÉPARTEMENTAL DES JEUNES MANDAT 2014-2016

VENDÉE CONSEIL DÉPARTEMENTAL DES JEUNES MANDAT 2014-2016 VENDÉE CONSEIL DÉPARTEMENTAL DES JEUNES MANDAT 2014-2016 Première Partie Etre élu, c est s engager et être responsable Les élections, c est : élire des représentants (élus), qui représentent tous les citoyens,

Plus en détail

Je veux être... CONSEILLÉ, ACCOMPAGNÉ, PROTÉGÉ, ENTENDU, RECONNU

Je veux être... CONSEILLÉ, ACCOMPAGNÉ, PROTÉGÉ, ENTENDU, RECONNU Je veux être... CONSEILLÉ, ACCOMPAGNÉ, PROTÉGÉ, ENTENDU, RECONNU MOI INFIRMIER Je veux être conseillé dans l exercice de mon métier Notre métier est en constante évolution. En cela, il est passionnant

Plus en détail

Le statut de salarié «protégé» : la porte ouverte à tous les excès?

Le statut de salarié «protégé» : la porte ouverte à tous les excès? Le statut de salarié «protégé» : la porte ouverte à tous les excès? D un côté, les intéressés n ont pas toujours bonne presse et de l autre, les employeurs peuvent parfois voir d un œil des plus suspicieux

Plus en détail

14 Adopter une attitude professionnelle

14 Adopter une attitude professionnelle 14 Adopter une attitude professionnelle Pour mener à bien votre projet et instaurer des relations constructives le groupe doit adopter une attitude professionnelle et se montrer : 1. Mobilisé tous les

Plus en détail

Douleur, souffrance, démence et fin de vie

Douleur, souffrance, démence et fin de vie Douleur, souffrance, démence et fin de vie Qu est ce que la douleur? Différence entre douleur et souffrance La souffrance serait morale et la douleur physique La douleur serait locale et la souffrance

Plus en détail

20 questions de manager-coach pour révéler le meilleur de votre équipe

20 questions de manager-coach pour révéler le meilleur de votre équipe Amélioration de la performance des hommes et des organisations par le management et la motivation 4.0 20 questions de manager-coach pour révéler le meilleur de votre équipe «Faire grandir mon équipe ou

Plus en détail

JF/FK N 110 172 Contacts Ifop : Jérôme Fourquet / François Kraus Tél : 01 72 34 94 39 / 94 64 jerome.fourquet@ifop.com. pour

JF/FK N 110 172 Contacts Ifop : Jérôme Fourquet / François Kraus Tél : 01 72 34 94 39 / 94 64 jerome.fourquet@ifop.com. pour JF/FK N 110 172 Contacts Ifop : Jérôme Fourquet / François Kraus Tél : 01 72 34 94 39 / 94 64 jerome.fourquet@ifop.com pour Les intentions de vote des enseignants pour l élection présidentielle de 2012

Plus en détail

SEANCE PLENIERE DU 18 JUIN 2014

SEANCE PLENIERE DU 18 JUIN 2014 SEANCE PLENIERE DU 18 JUIN 2014 COMMISSION CULTURE Présenté par Anaïs GUILLEMET et Paul NANNARONE Dès notre 1 ère commission, nous avons été sollicités pour participer à l action «1914-1944, D une guerre

Plus en détail

FAIRE COMPTER LES VOTES DANS NOS MILIEUX DE VIE

FAIRE COMPTER LES VOTES DANS NOS MILIEUX DE VIE FAIRE COMPTER LES VOTES DANS NOS MILIEUX DE VIE Que vous puissiez voter ou non, vous pouvez contribuer à façonner l avenir de notre pays : Dites aux autres pourquoi il est important de voter. Organisez

Plus en détail

Candidature frauduleuse : le point de départ du délai de contestation est reporté au jour des résultats

Candidature frauduleuse : le point de départ du délai de contestation est reporté au jour des résultats Candidature frauduleuse : le point de départ du délai de contestation est reporté au jour des résultats La solution La contestation d une candidature, quels qu en soient les motifs, se rattache à la régularité

Plus en détail

ELECTION PRÉSIDENTIELLE 2012 SONDAGE JOUR DU VOTE SECOND TOUR

ELECTION PRÉSIDENTIELLE 2012 SONDAGE JOUR DU VOTE SECOND TOUR ELECTION PRÉSIDENTIELLE 2012 SONDAGE JOUR DU VOTE SECOND TOUR Sondage CSA exclusif Le 7 mai 2012 Etude réalisée conformément à la norme internationale ISO 20252 Contacts CSA Jérôme SAINTE-MARIE, Directeur

Plus en détail

Le sondage santé comprend trois parties. Les questions concernent - le système de santé - les assureurs-maladies - les assurés

Le sondage santé comprend trois parties. Les questions concernent - le système de santé - les assureurs-maladies - les assurés Le sondage santé comprend trois parties. Les questions concernent - le système de santé - les assureurs-maladies - les assurés Sur les 1210 personnes interrogées, 1043 personnes sont en âge de voter, soit

Plus en détail

efficace utile libre autonome1 solidaire Pour agir utile, et construire ensemble! Je crée une liste UNSA CE/DP dans mon entreprise! www.unsa.

efficace utile libre autonome1 solidaire Pour agir utile, et construire ensemble! Je crée une liste UNSA CE/DP dans mon entreprise! www.unsa. réformiste efficace www.unsa.org libre Pour agir utile, utile et construire ensemble! Je crée une liste UNSA CE/DP dans mon entreprise! solidaire autonome1 Depuis 1993, l UNSA a connu un fort développement

Plus en détail

CECOP. Centre d études et de connaissances sur l opinion publique. Les Français, leur épargne et leur retraite

CECOP. Centre d études et de connaissances sur l opinion publique. Les Français, leur épargne et leur retraite CECOP Centre d études et de connaissances sur l opinion publique Les Français, leur épargne et leur retraite FD/EP N 113015 Contacts Ifop : Frédéric Dabi / Esteban Pratviel Département Opinion et Stratégies

Plus en détail

L'approbation des mesures annoncées par F. Hollande après les attentats. Ifop pour Dimanche Ouest France

L'approbation des mesures annoncées par F. Hollande après les attentats. Ifop pour Dimanche Ouest France L'approbation des mesures annoncées par F. Hollande après les attentats JF/JPD N 113495 Contacts Ifop : Jérôme Fourquet / Jean-Philippe Dubrulle Département Opinion et Stratégies d'entreprise TEL : 01

Plus en détail

Emissions TV contre les discriminations Discrimina Stop

Emissions TV contre les discriminations Discrimina Stop Emissions TV contre les discriminations Discrimina Stop Témoignage de Joëlle Gerber, coordinatrice au Conseil municipal des enfants de Schiltigheim. La commission «Respect de l autre» 2007-2010 du Conseil

Plus en détail

«3 pas pour être moi facilement et créer ma vie aisément»

«3 pas pour être moi facilement et créer ma vie aisément» «3 pas pour être moi facilement et créer ma vie aisément» Leçon 15 : Comment être un coach, un thérapeute, un indépendant aligné et puissant. Célébration? Mon intention C est une leçon en 2 parties qui

Plus en détail

INTERVIEW DE M. PHILIP ENGLISH (économiste principal, Banque mondiale)

INTERVIEW DE M. PHILIP ENGLISH (économiste principal, Banque mondiale) INTERVIEW DE M. PHILIP ENGLISH (économiste principal, Banque mondiale) Pouvez-vous vous présenter? Je suis Philip English, économiste en chef pour 5 pays, notamment le Sénégal, la Gambie, la Mauritanie,

Plus en détail

AUSTÉRITÉ : RÉFLEXION VERS L ACTION

AUSTÉRITÉ : RÉFLEXION VERS L ACTION AUSTÉRITÉ : RÉFLEXION VERS L ACTION Des outils pour la réflexion INTRODUCTION Les politiques d austérité du gouvernement ont des effets importants sur les groupes et sur les gens avec qui nous travaillons.

Plus en détail

GUIDE PÉDAGOGIQUE DE L'ENSEIGNANT pour la FICHE PÉDAGOGIQUE SUR LA SÉCURITÉ ALIMENTAIRE EN ÉTHIOPIE

GUIDE PÉDAGOGIQUE DE L'ENSEIGNANT pour la FICHE PÉDAGOGIQUE SUR LA SÉCURITÉ ALIMENTAIRE EN ÉTHIOPIE GUIDE PÉDAGOGIQUE DE L'ENSEIGNANT pour la FICHE PÉDAGOGIQUE SUR LA SÉCURITÉ ALIMENTAIRE EN ÉTHIOPIE Avec Domaine général de formation Compétences transversales Compétences disciplinaires Scénario pédagogique

Plus en détail

Vous n avez pas reçu vos pensions alimentaires? Le SECAL vous aide!

Vous n avez pas reçu vos pensions alimentaires? Le SECAL vous aide! Vous n avez pas reçu vos pensions alimentaires? Le SECAL vous aide! www.secal.belgium.be Service Public Fédéral Finances - 2016 - Cette brochure a été réalisée par un groupe de travail constitué de collaborateurs

Plus en détail

Guide. Les Modes de Scrutin et la PARITÉ entre les FEMMES et les HOMMES

Guide. Les Modes de Scrutin et la PARITÉ entre les FEMMES et les HOMMES Guide Les Modes de Scrutin et la PARITÉ entre les FEMMES et les HOMMES Juin 212 L Observatoire de la parité entre les femmes et les hommes vous propose à travers ce guide de revenir sur les différents

Plus en détail

La perception de la décentralisation par les élus locaux

La perception de la décentralisation par les élus locaux La perception de la décentralisation par les élus locaux Présentation du 26 juin 2012 Contacts TNS Sofres : Stratégies d'opinion / Politique Laure SALVAING / Gwennaig MALPART SOMMAIRE 1 Les missions d

Plus en détail

Congrès de l Association francophone des Commissions nationales de promotion et de protection des droits de l Homme (AFCNDH)

Congrès de l Association francophone des Commissions nationales de promotion et de protection des droits de l Homme (AFCNDH) Paris, 8 novembre 2013 Congrès de l Association francophone des Commissions nationales de promotion et de protection des droits de l Homme (AFCNDH) Allocution de S.E. M. Abdou Diouf, Secrétaire général

Plus en détail

1 ER FORUM EUROPEEN DES ALTERNATIVES PRESENTATION

1 ER FORUM EUROPEEN DES ALTERNATIVES PRESENTATION 1 ER FORUM EUROPEEN DES ALTERNATIVES PRESENTATION Table des matières Pourquoi un forum européen des alternatives? Le Forum au concret Les lieux Le déroulement Les thématiques Pourquoi un Forum européen

Plus en détail

1. Un partenariat innovant

1. Un partenariat innovant 1. Un partenariat innovant Foncière des Régions et AOS Studley ont en commun le succès du projet immobilier d un utilisateur, Suez environnement. Grâce au conseil expert d AOS Studley et aux savoir-faire

Plus en détail

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL REUNION DU 21 OCTOBRE 2011 DELIBERATION N CR-11/06.568 DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL SCHEMA REGIONAL DE DEVELOPPEMENT DES FORMATIONS PROFESSIONNELLES Stratégie régionale de formation par apprentissage

Plus en détail

UNE LOI VOTEE MAIS NON APPLIQUEE!

UNE LOI VOTEE MAIS NON APPLIQUEE! UNE LOI VOTEE MAIS NON APPLIQUEE! Loi N 2013-504 du 14.06.2013 Entreprises en LIQUIDATION JUDICIAIRE NON APPLICATION DE LA LOI SUR LA PORTABILITE GRATUITE DES FRAIS DE SANTE et DE PREVOYANCE Si aujourd

Plus en détail

Référendum sur le rassemblement de la gauche

Référendum sur le rassemblement de la gauche Référendum sur le rassemblement de la gauche Sondage réalisé par pour et Publié le 26 septembre 2015 Levée d embargo le 26 septembre 06H00 Méthodologie Recueil Enquête réalisée auprès d un échantillon

Plus en détail

élection du CCJ 2015-2017

élection du CCJ 2015-2017 élection du CCJ 2015-2017 Vous avez entre 11 et 17 ans Dire que vous êtes l avenir de Levallois est une évidence, mais cet avenir, pourquoi ne pas vous préparer à le construire vous-mêmes? Vous avez des

Plus en détail

Fédération des Employés et Cadres Force Ouvrière Section fédérale des OSDD

Fédération des Employés et Cadres Force Ouvrière Section fédérale des OSDD Fédération des Employés et Cadres Force Ouvrière Section fédérale des OSDD LETTRE CIRCULAIRE N 13/11/2008 Paris, le 5 novembre 2008 Aux Délégués Syndicaux Mutualité Aux Secrétaires de Syndicats OSDD Chers

Plus en détail

Les Français et les élections régionales

Les Français et les élections régionales Les Français et les élections régionales Enquête réalisée pour France 3 EMBARGO : Vendredi 6 novembre 19h FICHE TECHNIQUE ÉCHANTILLON 936 personnes inscrites sur les listes électorales extraites d un échantillon

Plus en détail

Cliquez sur l image pour l agrandir

Cliquez sur l image pour l agrandir Dans le détail, le principal contributeur à l évaluation globale est la qualité de réponse aux besoins. Si les Français sont particulièrement satisfaits par l accueil en mairie (57% en ont une évaluation

Plus en détail

Barack Obama a gagné la bataille... sur les médias sociaux aussi!

Barack Obama a gagné la bataille... sur les médias sociaux aussi! Think... Edition Spéciale Barack Obama a gagné la bataille... sur les médias sociaux aussi! Le 4 avril 2011, Barack Obama annonçait sa candidature à l élection présidentielle américaine de 2012 sur Youtube.

Plus en détail

L'Europe en débats à Villeurbanne

L'Europe en débats à Villeurbanne Dossier de presse DÉBAT SUR LES ÉLECTIONS EUROPÉENNES 2014 L'Europe en débats à Villeurbanne 24 avril 2014-18h-20h30 Palais du Travail - 9 place Lazare Goujon Métro Ligne A - Gratte-Ciel Version du 9 avril

Plus en détail

SECTION 1 RENSEIGNEMENTS PERSONNELS (OBLIGATOIRE)

SECTION 1 RENSEIGNEMENTS PERSONNELS (OBLIGATOIRE) Formulaire Consultation sur la réforme du financement politique municipal L utilisation de ce formulaire vous permettra de donner votre avis sur la réforme du financement politique municipal. Le document

Plus en détail

Sondage France Alzheimer / Opinion Way Paroles de personnes malades Principaux résultats Septembre 2015

Sondage France Alzheimer / Opinion Way Paroles de personnes malades Principaux résultats Septembre 2015 Synthèse Sondage Sondage France Alzheimer / Opinion Way Paroles de personnes malades Principaux résultats Septembre 2015 Préambule Donner la parole aux personnes malades, ne pas s exprimer à leur place,

Plus en détail

Contact : Jérôme Sainte-Marie, Directeur du Département Opinion - 01 44 94 59 10 / 11

Contact : Jérôme Sainte-Marie, Directeur du Département Opinion - 01 44 94 59 10 / 11 La gauche peut-elle elle relever le pays? Septembre 0 n 033A Contact : Jérôme Sainte-Marie, Directeur du Département Opinion - 0 44 94 59 0 / Etude réalisée conformément à la norme internationale ISO 05,

Plus en détail

Check upon delivery. Discours. prononcé par. Monique Barbut, directrice générale et présidente. Fonds pour l environnement mondial

Check upon delivery. Discours. prononcé par. Monique Barbut, directrice générale et présidente. Fonds pour l environnement mondial Check upon delivery Fonds pour l environnement mondial Discours prononcé par Monique Barbut, directrice générale et présidente Fonds pour l environnement mondial Conférence africaine des ministres de l

Plus en détail

LA «PROSPÉRITÉ SANS CROISSANCE» : CHANGEMENT DE PARADIGME OU OPÉRATION DE COMMUNICATION?

LA «PROSPÉRITÉ SANS CROISSANCE» : CHANGEMENT DE PARADIGME OU OPÉRATION DE COMMUNICATION? LA «PROSPÉRITÉ SANS CROISSANCE» : CHANGEMENT DE PARADIGME OU OPÉRATION DE COMMUNICATION? >MOUVEMENT POLITIQUE DES OBJECTEURS DE CROISSANCE Lettre ouverte adressée à Ecolo et Etopia à l occasion des Rencontres

Plus en détail

Fonctionnement : ça marche, mais ce n est pas très juste

Fonctionnement : ça marche, mais ce n est pas très juste Financement de la protection sociale : l avis des Français 1 Fonctionnement : ça marche, mais ce n est pas très juste Illustrations Marc Guerra On a beau nous parler sur tous les tons du trou de la Sécu

Plus en détail

KRIEF GROUP CONSULTING. Le palmarès de l action gouvernementale et de l opposition

KRIEF GROUP CONSULTING. Le palmarès de l action gouvernementale et de l opposition KRIEF GROUP CONSULTING Le palmarès de l action gouvernementale et de l opposition Février 2009 KRIEF GROUP CONSULTING Méthodologie Méthodologie Étude réalisée auprès d un échantillon de 1004 personnes,

Plus en détail

VIVRE DE BELLES RÉUSSITES

VIVRE DE BELLES RÉUSSITES Mise en contexte : Dans le cadre d une activité de formation basée sur une analyse en groupe de récits exemplaires de pratiques d enseignants expérimentés, des futurs enseignants du préscolaire/primaire

Plus en détail

Signature officielle du projet Rehabitasystem, Lauréat des investissements d avenir. Lundi 19 mars 2012 à 14H 15

Signature officielle du projet Rehabitasystem, Lauréat des investissements d avenir. Lundi 19 mars 2012 à 14H 15 Signature officielle du projet Rehabitasystem, Lauréat des investissements d avenir Lundi 19 mars 2012 à 14H 15 «seul le prononcé fait foi» Mesdames et Messieurs les présidents, Mesdames et Messieurs les

Plus en détail

JUNIOR ESSEC CONSEIL NATIONAL DU NUMÉRIQUE. Thème de la journée contributive : Transformation numérique de l action publique Junior ESSEC 19/01/2015

JUNIOR ESSEC CONSEIL NATIONAL DU NUMÉRIQUE. Thème de la journée contributive : Transformation numérique de l action publique Junior ESSEC 19/01/2015 JUNIOR ESSEC CONSEIL NATIONAL DU NUMÉRIQUE CONCERTATION NATIONALE SUR LE NUMÉRIQUE 3ème journée Synthèse de l atelier 5 : La souveraineté numérique Thème de la journée contributive : Transformation numérique

Plus en détail

Rapport de force aux élections départementales

Rapport de force aux élections départementales Rapport de force aux élections départementales Sondage réalisé par pour Publié le lundi 2 mars 2015 Levée d embargo le dimanche 1 er mars 23H00 Méthodologie Recueil Enquête réalisée auprès d un échantillon

Plus en détail

DUREE LIMITEE DE LA PROTECTION DU REPRESENTANT DES SALARIES

DUREE LIMITEE DE LA PROTECTION DU REPRESENTANT DES SALARIES LETTRE D INFORMATIONS AU CE QUE PEUT DEMANDER LE CE EN MAI? Au mois de mai le CE peut demander à être consulté sur plusieurs points : - sur le rapport annuel d'ensemble sur l'activité de l'entreprise (rapport

Plus en détail

BIENTRAITANCE CHEZ LA PERSONNE ÂGÉE

BIENTRAITANCE CHEZ LA PERSONNE ÂGÉE BIENTRAITANCE CHEZ LA PERSONNE ÂGÉE Dr Marie Florence PERARD-BAH Bonjour à tous, Pour ceux qui ne me connaissent pas: Je suis le Dr PERARD-BAH Gériatre responsable du pôle gériatrique du Centre Hospitalier

Plus en détail

Enquête menée par le Cnesco Redoublement : qu en pensent les collégiens et les lycéens?

Enquête menée par le Cnesco Redoublement : qu en pensent les collégiens et les lycéens? 26 janvier 2015 Enquête menée par le Cnesco Redoublement : qu en pensent les collégiens et les lycéens? La parole des élèves est peu analysée dans la recherche. C'est pourquoi le Cnesco a décidé de mener

Plus en détail

Sondage sur le travail de conseiller d arrondissement et de conseiller municipal

Sondage sur le travail de conseiller d arrondissement et de conseiller municipal Sondage sur le travail de conseiller d arrondissement et de conseiller municipal Mémoire déposé dans le cadre des consultations citoyennes sur le projet de réforme de la gouvernance du Renouveau Sherbrookois

Plus en détail

I - L ELABORATION ADMINISTRATIVE

I - L ELABORATION ADMINISTRATIVE FICHE 9 - L ELABORATION DU BUDGET La loi de finances de l année fait l objet d une double élaboration. Le projet est préparé par les différents ministères parmi lesquels le ministère des Finances joue

Plus en détail

Madame le Maire, Monsieur le Maire, Chers Collègues,

Madame le Maire, Monsieur le Maire, Chers Collègues, Beauvais, le 24 octobre 2012 Dossier suivi par le cabinet de la Présidente Tél. - 03.44.15.68.27 - s.landry@beauvaisis.fr La Présidente, Madame le Maire, Monsieur le Maire, Chers Collègues, Vous le savez

Plus en détail

Baromètre de confiance dans l exécutif. Vague 21 Février 2014

Baromètre de confiance dans l exécutif. Vague 21 Février 2014 Baromètre de confiance dans l exécutif Vague 21 Février 2014 Sommaire Méthodologie de l enquête P.3 1. La confiance envers le couple exécutif P.4 2. Les raisons de la confiance ou du manque de confiance

Plus en détail

Le conseil d enfants La démocratie représentative à l école

Le conseil d enfants La démocratie représentative à l école Le conseil d enfants La démocratie représentative à l école Le conseil d école des enfants est un moment privilégié durant lequel les enfants deviennent acteurs au sein de leur école, en faisant des propositions

Plus en détail

En quoi la loi sur l I.V.G adoptée en 1974 répond-elle aux aspirations et aux comportements de la société?

En quoi la loi sur l I.V.G adoptée en 1974 répond-elle aux aspirations et aux comportements de la société? En quoi la loi sur l I.V.G adoptée en 1974 répond-elle aux aspirations et aux comportements de la société? L apport de la loi Veil L avortement avant la loi Veil La loi Veil en bref L avortement, interdit

Plus en détail

brochure_violence:mise en page 1 5/10/09 15:25 Page 1 C o n s e i l g é n é r a l d e s j e u n e s

brochure_violence:mise en page 1 5/10/09 15:25 Page 1 C o n s e i l g é n é r a l d e s j e u n e s brochure_violence:mise en page 1 5/10/09 15:25 Page 1 C o n s e i l g é n é r a l d e s j e u n e s brochure_violence:mise en page 1 5/10/09 15:25 Page 2 Sommaire Qu est-ce que la violence?... 4 Pourquoi

Plus en détail

APPEL CHEZ VOTRE DÉPUTÉ

APPEL CHEZ VOTRE DÉPUTÉ Monsieur le député/madame la députée APPEL CHEZ VOTRE DÉPUTÉ Bonjour, je me nomme. Je suis un(e) militant(e) pour Amnistie internationale Canada francophone. J aimerais vous rencontrer concernant la révision

Plus en détail

FD/MH N 1-6082 Contacts IFOP : Jérôme Fourquet / Mayeul l Huillier

FD/MH N 1-6082 Contacts IFOP : Jérôme Fourquet / Mayeul l Huillier FD/MH N 1-6082 Contacts IFOP : Jérôme Fourquet / Mayeul l Huillier Les enseignants et la présidentielle Résultats détaillés Le 9 février 2007 Sommaire Pages 1 - La méthodologie... 1 2 - Les résultats de

Plus en détail

Intervention de Steve DUMONT lors du Débat d'orientation Budgétaire

Intervention de Steve DUMONT lors du Débat d'orientation Budgétaire Intervention de Steve DUMONT lors du Débat d'orientation Budgétaire Comme l année dernière vous dénoncez la baisse de la Dotation Globale de Fonctionnement à juste titre mais je crains que, même si demain,

Plus en détail

Enquête «Observatoire des discriminations»

Enquête «Observatoire des discriminations» Enquête «Observatoire des discriminations» décembre 2008 janvier 2009 sondage auprès d un échantillon de 1002 personnes conférence de presse du 21 avril 2009 Fiche technique 2 sujet de l étude : la perception

Plus en détail

Discours de Marylise LEBRANCHU. Echanges avec les étudiants du master collectivités locales de. l Université de Corse, à Corte en Haute-Corse

Discours de Marylise LEBRANCHU. Echanges avec les étudiants du master collectivités locales de. l Université de Corse, à Corte en Haute-Corse Discours de Marylise LEBRANCHU Echanges avec les étudiants du master collectivités locales de l Université de Corse, à Corte en Haute-Corse Jeudi 17 octobre 2013 Je suis heureuse de pouvoir commencer,

Plus en détail

Dossier d expatriation

Dossier d expatriation 3 ème année IPAG Alexis Keuleyan Dossier d expatriation Expatriation réalisée dans l université d Huddersfield en Angleterre. Arrivant à la fin de mon premier semestre de 3 ème année à l IPAG, que j ai

Plus en détail

Plateforme électorale Candidature à la présidence du Conseil national des cycles supérieurs Fédération étudiante universitaire du Québec

Plateforme électorale Candidature à la présidence du Conseil national des cycles supérieurs Fédération étudiante universitaire du Québec Plateforme électorale Candidature à la présidence du Conseil national des cycles supérieurs Fédération étudiante universitaire du Québec Bruno Belzile Candidat au doctorat en génie mécanique, Polytechnique

Plus en détail

Programme Hôpital Avenir 1,5 milliard euros Signature avec Mme M Touraine et MM P Moscovici et T Repentin, Ministres Villejuif le 1 er décembre 2013

Programme Hôpital Avenir 1,5 milliard euros Signature avec Mme M Touraine et MM P Moscovici et T Repentin, Ministres Villejuif le 1 er décembre 2013 Programme Hôpital Avenir 1,5 milliard euros Signature avec Mme M Touraine et MM P Moscovici et T Repentin, Ministres Villejuif le 1 er décembre 2013 *** Nous sommes réunis ici à Villejuif, à l hôpital

Plus en détail

ENQUETE CLIENTS RIVALIS

ENQUETE CLIENTS RIVALIS ENQUETE CLIENTS RIVALIS (octobre-décembre 2013) Introduction Rivalis effectue fréquemment des enquêtes auprès de ses clients utilisateurs de la méthode (la précédente a été réalisée en 2008). Cette année,

Plus en détail

Professeur André Ouezzin Coulibaly, chirurgien cardiologue : La Médipole de Sya reste un projet valable Lundi, 11 Juin 2007 16:11

Professeur André Ouezzin Coulibaly, chirurgien cardiologue : La Médipole de Sya reste un projet valable Lundi, 11 Juin 2007 16:11 Depuis 1993, le Professeur André Ouezzin Coulibaly, célèbre chirurgien cardiologue et fils de feu Daniel Ouezzin Coulibaly, a élaboré le projet du Centre international de soins de Sya (CISSYA), baptisé

Plus en détail

L URGENCE NOTRE IDENTITÉ

L URGENCE NOTRE IDENTITÉ Nous, responsables des forces du Centre, présidents du MoDem (Mouvement démocrate) et de l UDI (Union des Démocrates et Indépendants), proposons à nos formations de se rassembler. L URGENCE L état réel

Plus en détail

On ne rembourse que les intérêts et pas le capital de la dette

On ne rembourse que les intérêts et pas le capital de la dette Réforme territoriale «Coût et impact sur les territoires» Nîmes 19 septembre 2014 Forum pour la gestion des villes et des collectivités territoriales Situation politique 2007-2012 : 1600 milliards de dette

Plus en détail

http://www.economie.gouv.fr

http://www.economie.gouv.fr PIERRE MOSCOVICI MINISTRE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES http://www.economie.gouv.fr Discours de Pierre MOSCOVICI, Ministre de l Economie et des Finances Conférence de presse pour le lancement de la Banque

Plus en détail

Coaching, Une méthode scientifique

Coaching, Une méthode scientifique Coaching, Une méthode scientifique ROSELYNE KATTAR Tout le monde parle de coaching sans savoir exactement de quoi il s agit. Afin de clarifier cette approche selon moi, je vous propose de répondre à 3

Plus en détail

Vous êtes coach, thérapeute, professionnel de la relation d aide, du bien-être ou du

Vous êtes coach, thérapeute, professionnel de la relation d aide, du bien-être ou du Vous êtes coach, thérapeute, professionnel de la relation d aide, du bien-être ou du développement personnel, vous avez lancé votre activité il y a quelques semaines ou quelques mois et vous aimeriez la

Plus en détail

Discours de Chantal JOUANNO, Secrétaire d'état chargée de l'écologie

Discours de Chantal JOUANNO, Secrétaire d'état chargée de l'écologie Discours de Chantal JOUANNO, Secrétaire d'état chargée de l'écologie Signature de l accord-cadre sur les pesticides utilisés par des professionnels en zones non agricoles Mesdames et Messieurs Je suis

Plus en détail

Dossier de Presse. Septembre 2015. Contact

Dossier de Presse. Septembre 2015. Contact Dossier de Presse Septembre 2015 Contact Arnaud Biju-Duval Co-fondateur Tel : +33 (0)9 70 44 02 11 Email : arnaud.bijuduval@legalup.io Lien : https://www.legalup.io/fr/page/presse www.legalup.io 1 / 8

Plus en détail

*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*

*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-* NOTE DETAILLEE Les attentes des catégories populaires Sondage Harris Interactive pour L Humanité Dimanche Enquête réalisée en ligne du 17 au 19 janvier 2012. Echantillon de 639 individus membres des catégories

Plus en détail

Catherine Olivier Divorcer sans casse

Catherine Olivier Divorcer sans casse Catherine Olivier Divorcer sans casse Groupe Eyrolles, 2004, ISBN 2-7081-3511-2 Chapitre 2 Le divorce accepté Cette procédure concerne actuellement environ 15 % des divorces. Le divorce accepté, autrefois

Plus en détail

Sicard et Attias pour un barreau pénal digne

Sicard et Attias pour un barreau pénal digne Sicard et Attias pour un barreau pénal digne Anne MOREAUX - publié le 19 mai 2015 - Actualité [1] Envoyer par mail [2] Imprimer Pour leur 8e Bar à Idées, les jeunes avocats du mouvement «BAI» (bousculer-animer-innover),

Plus en détail

CHAP. I : L ORGANISATION ET LES MISSIONS DU COLLEGE

CHAP. I : L ORGANISATION ET LES MISSIONS DU COLLEGE FICHE DE PRESENTATION DE LA LEÇON (PARTIE I : LE COLLEGIEN) CHAP. I : L ORGANISATION ET LES MISSIONS DU COLLEGE PLAN DU COURS : I/ LE COLLEGE, UN ETABLISSEMENT POUR APPRENDRE II/ LES EQUIPES EDUCATIVES

Plus en détail

FICHE 6 - LE FONCTIONNEMENT DU CONSEIL MUNICIPAL I - LA PREPARATION DES REUNIONS

FICHE 6 - LE FONCTIONNEMENT DU CONSEIL MUNICIPAL I - LA PREPARATION DES REUNIONS FICHE 6 - LE FONCTIONNEMENT DU CONSEIL MUNICIPAL Le code général des collectivités territoriales (CGCT) prévoit, dans ses articles L. 2121-7 à L. 2121-28, le fonctionnement du conseil municipal. Plus précisément,

Plus en détail

L ACCES A L INFORMATION AU LOGEMENT DES JEUNES

L ACCES A L INFORMATION AU LOGEMENT DES JEUNES DEMOCRATIE PARTICIPATIVE ET CITOYENNETE L ACCES A L INFORMATION AU LOGEMENT DES JEUNES PROJET D AVIS N 11. 03 Présenté par la Commission «Qualité de la Ville» du CONSEIL LILLOIS de la JEUNESSE à l Assemblée

Plus en détail

Le jugement majoritaire : une nouvelle théorie du vote

Le jugement majoritaire : une nouvelle théorie du vote Le jugement majoritaire : une nouvelle théorie du vote Michel Balinski et Rida Laraki École Polytechnique et CNRS, Paris Le vote et l élection. État des recherches en science politique et en histoire.

Plus en détail

JOURNÉE SUR LA VIE ASSOCIATIVE DE TRAVAIL. Retour du 17 novembre 2012 et pistes de réflexion. www.ville-bonneuil.fr

JOURNÉE SUR LA VIE ASSOCIATIVE DE TRAVAIL. Retour du 17 novembre 2012 et pistes de réflexion. www.ville-bonneuil.fr JOURNÉE DE TRAVAIL SUR LA VIE ASSOCIATIVE Retour du 17 novembre 2012 et pistes de réflexion www.ville-bonneuil.fr Les associations au cœur des débats Le discours du maire, Patrick Douet 2 «Je veux tout

Plus en détail

Département intercommunalité et territoires 18 mars 2013 MCG-HG. Principales dispositions concernant les communes et les intercommunalités

Département intercommunalité et territoires 18 mars 2013 MCG-HG. Principales dispositions concernant les communes et les intercommunalités Département intercommunalité et territoires 18 mars 2013 MCG-HG Principales dispositions concernant les communes et les intercommunalités Projet de loi relatif à l élection des conseillers départementaux,

Plus en détail

Nous avons besoin de passeurs

Nous avons besoin de passeurs 1 Nous avons besoin de passeurs «Lier pratiques culturelles et artistiques, formation tout au long de la vie et citoyenneté» François Vercoutère Du point de vue où je parle, militant d éducation populaire

Plus en détail

Sommaire. - 1 - La méthodologie... 1-2 - Les principaux enseignements... 4-3 - Les résultats de l'étude... 7

Sommaire. - 1 - La méthodologie... 1-2 - Les principaux enseignements... 4-3 - Les résultats de l'étude... 7 JF/JPD N 111965 Contacts Ifop : Jérôme Fourquet / Jean-Philippe Dubrulle Département Opinion et Stratégies d'entreprise Tél : 01 45 84 14 44 prenom.nom@ifop.com pour Les Français et l interruption volontaire

Plus en détail

«Mutuelle des Mornantais»

«Mutuelle des Mornantais» Dossier «Mutuelle des Mornantais» La première mutuelle communale vraiment solidaire - Extraits de la Vie à Mornant - - décembre 2014 - Dossier «Mutuelle des Mornantais» La première mutuelle communale vraiment

Plus en détail

NEGOCIER SES FRAIS BANCAIRES

NEGOCIER SES FRAIS BANCAIRES NEGOCIER SES FRAIS BANCAIRES Obtenez plus en osant demander C est plus simple qu il n y parait Avertissement : Toute reproduction, intégrale ou partielle, ou toute diffusion, par quelque procédé que ce

Plus en détail

GUIDE POUR AGIR. Comment FAIRE. des candidatures SPONTANÉES JE DÉMARCHE LES ENTREPRISES. Avec le soutien du Fonds social européen

GUIDE POUR AGIR. Comment FAIRE. des candidatures SPONTANÉES JE DÉMARCHE LES ENTREPRISES. Avec le soutien du Fonds social européen GUIDE POUR AGIR Comment FAIRE des candidatures SPONTANÉES JE DÉMARCHE LES ENTREPRISES Avec le soutien du Fonds social européen Pourquoi faire des candidatures spontanées? Tous les emplois créés, tous les

Plus en détail

Donner aux plus discriminés l envie de s investir

Donner aux plus discriminés l envie de s investir 150 Donner aux plus discriminés l envie de s investir Maryse Dumas Syndicaliste J aborde le sujet de la démocratie à partir de mes questionnements en tant que militante dont l essentiel de la pratique

Plus en détail

Hôtel de Ville de Paris, Jeudi 26 mars 2015

Hôtel de Ville de Paris, Jeudi 26 mars 2015 Discours du Président de la République lors du Sommet des maires pour le climat Publié le 26 Mars 2015 Hôtel de Ville de Paris, Jeudi 26 mars 2015 Madame la Maire de Paris, chère Anne HILDALGO, Je voulais

Plus en détail

Copropriété JE SUIS COPROPRIETAIRE QU EST-CE QUE LE CONSEIL SYNDICAL?

Copropriété JE SUIS COPROPRIETAIRE QU EST-CE QUE LE CONSEIL SYNDICAL? Copropriété Le Conseil Syndical en 10 Questions JE SUIS COPROPRIETAIRE QU EST-CE QUE LE CONSEIL SYNDICAL? Association des Responsables de Copropriété 29, rue Joseph Python 75020 PARIS Tél. : 01 40 30 12

Plus en détail

FAIRE APPEL À UN EXPERT

FAIRE APPEL À UN EXPERT FAIRE APPEL À UN EXPERT Décembre 2011 Afin d être en mesure d exercer ses missions, le comité d entreprise dispose de nombreux moyens d information, notamment par les documents que doit lui communiquer

Plus en détail

Section 1. Facilités de service dans le cadre d une candidature à une fonction publique élective

Section 1. Facilités de service dans le cadre d une candidature à une fonction publique élective section temps de travail TITRE I : LES TITULAIRES TROISIEME PARTIE : LES AUTORISATIONS D ABSENCE TROISIEME CHAPITRE : FACILITES DE SERVICE LIEES AUX Dernière mise à jour : Juillet 2012 TEXTES APPLICABLES

Plus en détail

Les valeurs des Franciliens

Les valeurs des Franciliens Colloque du 7 octobre 2013 Contacts Guénaëlle GAULT, directrice de département Guenaelle.gault@tns-sofres.com 01 40 92 45 27 Laure SALVAING, directrice de clientèle Laure.salvaing@tns-sofres.com 01 40

Plus en détail

«seul le prononcé fait foi»

«seul le prononcé fait foi» «seul le prononcé fait foi» Discours à l occasion du séminaire transition énergétique et écologique Services de l Etat en Aquitaine Lundi 15 décembre 2014 Messieurs les Préfets, Mesdames et Messieurs les

Plus en détail

Les Français et la santé Valorisation des marques solidaire par vente-privee.com

Les Français et la santé Valorisation des marques solidaire par vente-privee.com Anne-Laure GALLAY Directrice d études Département Opinion Tél : 01 55 33 20 90 François Miquet-Marty Directeur des études politiques Maïder Chango Chef de projet LH2 Opinion anne-laure.gallay@lh2.fr Eléna

Plus en détail

L intention de se faire vacciner contre la grippe A

L intention de se faire vacciner contre la grippe A FD/BS N 1-18005 Contacts IFOP : Frédéric Dabi / Bénédicte Simon Tél : 01 45 84 14 44 benedicte.simon@ifop.com pour L intention de se faire vacciner contre la grippe A Résultats détaillés Le 4 septembre

Plus en détail

L ESSENTIEL PROJET DE LOI RELATIF À LA TRANSPARENCE, À LA LUTTE CONTRE LA CORRUPTION ET À LA MODERNISATION DE LA VIE ÉCONOMIQUE

L ESSENTIEL PROJET DE LOI RELATIF À LA TRANSPARENCE, À LA LUTTE CONTRE LA CORRUPTION ET À LA MODERNISATION DE LA VIE ÉCONOMIQUE L ESSENTIEL PROJET DE LOI RELATIF À LA TRANSPARENCE, À LA LUTTE CONTRE LA CORRUPTION ET À LA MODERNISATION DE LA VIE ÉCONOMIQUE Mardi 14 juin 2016 L essentiel du projet de loi Le projet de loi relatif

Plus en détail