PROBLEMATIQUE COMMENT METTRE EN PLACE ET FAIRE EVOLUER UN JEU COLLECTIF?

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "PROBLEMATIQUE COMMENT METTRE EN PLACE ET FAIRE EVOLUER UN JEU COLLECTIF?"

Transcription

1

2 INTRODUCTION NOUS NE POUVIONS VOUS PARLER DE COLLECTIF SANS ÊTRE 2! Il n y a pas UNE vérité, mais des philosophies, des choix. Nous allons présenter des choix guidés par quelques années d expériences avec des jeunes (Jean-Luc et Christophe), et des adultes (Christophe), dans différents niveaux. Nous allons essayer de voir le raisonnement nous conduisant à la mise en place du jeu collectif, puis vers les évolutions possibles. L approche choisit est classique, pour un certain nombre cela ne sera que des rappels, ou des précisions sur des connaissances déjà intégrées. PROBLEMATIQUE COMMENT METTRE EN PLACE ET FAIRE EVOLUER UN JEU COLLECTIF? PLAN 1ère partie (30 minutes) : Débat / Echange 2ème partie (30 minutes) : exemple d organisations collective pour les catégories jeunes (Jean-Luc) 3ème partie (30 minutes) : exemple d organisations collective pour les catégories ou niveaux experts (cadets championnat de France, Séniors, ) (Christophe)

3 1ère partie : Débat / Echange C est quoi jouer collectivement pour vous? Passes, Partager, S organiser ensemble pour atteindre un but commun, Chercher un joueur seul, Fixer/passer Est-il nécessaire de mettre en œuvre une organisation collective? Pourquoi? Apprendre à vivre ensemble - Impliquer tout le monde - Gestion des conflits. Quel est l objectif de la mise en œuvre des organisations collectives? Donner des repères - Donner des réflexes - Mettre en avant les qualités individuelles des joueurs. Parler le même langage, Gérer l occupation du terrain, les distances entre les joueurs(ses). => TROUVER LE JOUEUR SEUL (1c0). Quel collectif? Offensif ou Défensif, il ne faut pas parler que du collectif offensif quand on emploie ce terme. Mais sur cette présentation nous limiterons l intervention aux aspects offensifs. Quelles sont les différentes phases collectives d attaque? 1.Le Rebond ; 2.La Contre Attaque, de 0 à 5 secondes ; 3.Le jeu rapide ou de transition, de 5 à 10 secondes ; 4.Le jeu «placé» demi-terrain, de 5-10 à 20 secondes ; 5.Les actions de fin de possession, à partir de secondes ; Pour cette séance on se concentrera sur le collectif offensif «placé» demi-terrain! C est-à-dire face à des défenses «Homme à Homme» («Fille à Fille»), et des défenses de type Zone. Quels sont les principes des organisations collectives offensives? 1.Sur défense «Homme à Homme» : l objectif est de libérer de l espace de jeu pour le joueur qui finit l action offensive, c est-à-dire qui va terminer l action par un tir, qu il soit ou non porteur initial du ballon. Cette libération va se faire par des situations de démarquages (avec ou sans écran). 2.Sur défense de type zone : Ici l objectif de libération de l espace va être organisé autour de surnombre de joueurs dans un périmètre bien définit du demi terrain, ou par la mise en place d une circulation rapide du ballon. En fait, les principes offensifs sur défense «Homme à Homme» ou de type «Zone» sont les mêmes, on cherche à positionner un joueur seul. La différence est dans la mise en œuvre tactique ou stratégique, les fondamentaux collectifs restent identiques. Le but étant de chercher le tir au plus haut pourcentage de réussite: majoritairement dans la raquette. On se limite au collectif offensif sur défense «Homme à Homme» ou «Fille à Fille».

4 1ère partie : Débat / Echange Quelle catégorie? L organisation collective mise en œuvre doit tenir compte de la catégorie du public. Celle-ci doit être adaptée pour les poussins, benjamins, minimes, cadets, et séniors. L apprentissage des organisations collectives doit tenir compte de l âge des joueurs. Quel niveau? L organisation collective qui est mise en œuvre doit tenir compte du niveau de compétition du public entrainé. Cela peut paraître une évidence, il faut garder à l esprit, en permanence, que l exigence et le niveau de difficulté demandé doit être fonction du niveau de compétition dans lequel participe les joueurs. Les spécificités des organisations pour les effectifs «Masculin», et les effectifs «Féminin» De part les qualités athlétiques et la personnalité des garçons, ceux-ci sont naturellement orientés vers un jeu individualiste, très agressif vers le panier par du jeu de un contre un. A l inverse, le jeu féminin, moins athlétique, et la personnalité sociable, dans une culture de groupe, est naturellement très collectif. Donc, l objectif lorsque l on encadre des garçons sera de développer le côté collectif, et à l inverse, dans l organisation collective du jeu féminin il faudra essayer de développer l agressivité offensive des joueuses. Y a-t-il des différences entre «Principe de jeu» et «Système de jeu»? Dans les «systèmes de jeu» il y a une spécialisation des joueurs par poste de jeu, par responsabilité. Les joueurs doivent suivre un script écrit à l avance. Avec les organisations collectives à base de «principe de jeu» il n y a pas de spécialisation des joueurs, l organisation collective est généralement concrétisée par des continuités à base d une situation de fondamentaux individuels, par exemple «passe et va en continuité». Lorsque le collectif est basé sur des principes de jeu ont est dans une démarche éducative. Avec les organisations collectives basés autour de «système de jeu» la démarche est orientée compétition. Quels sont les outils nécessaires pour une mise en œuvre collective réussie? Il faut que les joueurs maitrisent les fondamentaux individuels (passe, dribble, démarquage, tirs) ainsi que les fondamentaux athlétique (courses (c est-à-dire les déplacements), changement de rythme des déplacements) et les fondamentaux collectifs (passe et va / back-door, fixer et passer, écran sur porteur / écran sur non-porteur, ). Définition: Le terme collectif définit les actions et les choses auxquelles il est appliqué, comme étant réalisé par, ou destiné à, un groupe de personnes. Qui réunit, qui rassemble, qui concerne plusieurs personnes. Exemple : une action collective. Etymologie : du latin collectus, réuni, rassemblé.

5 Poussins / Poussines : Contrairement aux autres catégories d âge supérieurs, la mise en œuvre du collectif pour la catégorie «poussins / poussines» sera une initiation à quelques principes de base, mais il n y aura pas de mise en place de continuité demi-terrain. Ainsi, le collectif de cette catégorie sera l application de règles permettant de jouer en donnant des solutions au porteur du ballon. Constat : dans cette catégorie l essentiel du jeu, pour des raisons de facilité technique et de qualité athlétique des joueurs, est organisé autour du dribble. La plupart des actions étant des 1c1 ou des 1c0 parce que le défenseur n est pas correctement en place. Objectif : à la lecture du constat, la démarche adoptée sera de donner des consignes collectives permettant de favoriser le jeu de 1c1 ou de 1c0 à la suite de jeu rapide. Il faudra privilégier la contre attaque, donc courir dès la prise de possession du ballon. Les règles à inculquer : Dès réceptions du ballon s orienter face au panier d attaque sans avoir dribblé, l objectif est de se mettre rapidement dans le sens de l attaque ; Regarder et s il est possible faire une passe à un joueur seul en direction du panier avant de partir en dribble ; Travail du pivoté lorsque l on arrête le dribble ; Demander aux non-porteurs de gérer la distance avec le porteur ; Gérer les priorités pour aller à la passe avec le porteur => gérer, limiter au maximum le phénomène de grappe. Benjamins / Benjamines : Dans cette catégorie, tout comme pour les poussins / poussines, il faut privilégier une formation polyvalente du joueur. C est-à-dire qu il ne doit pas y avoir de poste de jeu attitré, les joueurs doivent se retrouver à tour de rôle à tous les spots de jeu. Il faut donc organiser le collectif d attaque autour de continuités où les joueurs passent par tous les principaux spots du demi-terrain. Objectif : Apprendre aux joueurs à se repérer et à se positionner sur le demi-terrain ; Apprendre aux joueurs à lire le positionnement des autres attaquants, et des défenseurs ; Appréhender par chaque joueurs les problématiques de chaque spots de jeu ; Travailler et perfectionner les fondamentaux individuels et collectifs.

6 «Passe et va» en continuité : Hypothèse de départ : la défense est stricte! Figure 1 Figure 2 Figure 3 Figure 4

7 Figure 5 Figure 6 Figure 7 Figure 8

8 Figure 9 Figure 10 Figure 11

9 Ici c est le déplacement du non-porteur de balle qui va créer le déphasage, systématiquement en recherchant la pénétration en dribble dans l axe du terrain. La priorité est donnée aux attaquants qui sont à une passe du porteur de balle. Il faudra faire varier les spots de jeu lors de l entrainement. Il y aura deux situations différentes : 1)Après la passe le défenseur ne va pas en aide, il faut alors passer devant le défenseur, c est-à-dire entre le défenseur et le ballon en direction du panier. Il faut travailler la lecture du non-porteur par rapport au défenseur, et la technique de passe du porteur de balle ; 2)Après la passe le défenseur va en aide, il faut alors aller directement en direction du panier. Il faut travailler la lecture du non-porteur par rapport au défenseur, et la technique de passe du porteur de balle. Situation 1 Situation 2

10 «Fixation-Passe» en continuité : Figure 1 Figure 2 Figure 3

11 Figure 4 Figure 5

12 Ici c est le déplacement du porteur de balle qui va créer le déphasage, par une action systématique de recherche de la pénétration en dribble dans l axe du terrain. Il y aura trois situations différentes : 1)L aide vient stopper la pénétration, dans ce cas il y aura passe au joueur qui se retrouve seul, pour soit un tir, soit une nouvelle pénétration dans l axe du terrain. Il faut impérativement que le passeur enchaine son action de passe par un déplacement pour libérer l espace de l axe du terrain, sinon la pénétration suivante n est pas possible ; 2)L aide de l opposé ne vient pas, il y a alors possibilité de rechercher un tir en suspension dans l axe du terrain dans la zone restrictive, voir de terminer l action de pénétration, si l aide des défenseurs en ligne de fond ne vient pas, par un tir en course ; 3)L aide de l opposé ne vient pas, mais l aide des défenseurs en ligne de fond vient, il faut alors passer le ballon au joueur libéré en ligne de fond. Situation 1 Situation 2 Situation 3

13 Remarque : dans le jeu libre réel, la notion de fixation en dribble suivi de passe peut également se faire vers la ligne de fond. Cette possibilité est écartée car l on ne veut pas une dispersion du travail des joueurs, on fait le choix perfectionner une situation pour que les jeunes maîtrises parfaitement la technique de base, de plus la fixation vers la ligne de fond bloquerai la continuité du collectif. Les fondamentaux individuels à développer et perfectionner par l intermédiaire de cette continuité : 1) L attitude du porteur de balle «Position de triple menaces»! 2) Les départs en dribble, et donc la lecture du positionnement du défenseur du porteur de balle. 3) La lecture de l aide défensive, ou de la non-aide défensive => ne pas arrêté le dribble si c est possible. 4) Les arrêts suivi de passe dans l aile ou au spot de poste bas. 5) Le double pas dans l axe du terrain (main droite et gauche) pour terminer la pénétration dans le 1c1. 6) Arrêt suivi de tir à mi-distance dans l axe du terrain. 7) La réception suivi du tir intérieur pour le spot en poste bas.

14 Minimes : Perfectionnement des continuités vues en benjamin / benjamines, initiation à la continuité «Flex offense» sans entrée particulière, ici le but est d intégrer les mouvements de déplacements sans ballon en ligne de fond, et des croisements de joueurs. Au début de l apprentissage il faut voir la continuité sans les écrans, puis en fin de saison si les déplacements sont maitrisés alors il est possible d intégrer la pose des écrans dans la continuité. Ici la difficulté réside dans le fait que dans la continuité il y a deux types d actions différentes. «FLEX OFFENSE» : Figure 1 Figure 2 Figure 3 Figure 4

15 Figure 5 Figure 6 Figure 7

16 Figure 8 Figure 9 Figure 10

17 Dans cette organisation collective, c est la synchronisation des déplacements des joueurs et la circulation du ballon qui va créer le déphasage, en recherchant au maximum les passes intérieurs dans l axe du terrain. Il y aura deux situations différentes : 1)Le croisement des joueurs se fait parallèlement à la ligne de touche ; 2)Le croisement des joueurs se fait parallèlement à la ligne de fond, seul le joueur dans l aile se déplace ; Situation 1 Situation 2

18 Cadets / Cadettes : Constat : dans cette catégorie le jeu devient plus physique, il y a plus de contact entre les joueurs, la défense commence à être au niveau des attaquants, les démarquages sont plus difficiles à réaliser. Les défenses collectives de type «Zone» commencent à être mise en œuvre par les entraineurs. Objectif : à la lecture du constat, pour battre les défenses de zone qui sont difficiles à attaquer pour cette catégorie, il faut perfectionner au maximum le jeu de contre-attaque et de jeu rapide. Il faut faire assimiler par les joueurs qu il est plus facile de battre une défense de zone quand celle-ci n est pas encore positionnée. Initier l apprentissage des démarquages avec et sans ballon par la notion de corps obstacle. Les règles à inculquer : Positionner correctement les écrans ; Gérer correctement les ouvertures du porteur d écran, le sens de l ouverture et le pied de pivot ; Lecture de la passe en sortie d écran pour un nom porteur, et timing de la passe.

19 «FLEX OFFENSE AVEC ECRANS» : Hypothèse de départ : la défense est stricte! Figure 1 Figure 2 Figure 3 Figure 4

20 Figure 5 Figure 6 Figure 7

21 Dans cette organisation collective, c est la synchronisation des déplacements des joueurs et la circulation du ballon qui va créer le déphasage, en recherchant au maximum les passes intérieurs dans l axe du terrain. L enchainement des écrans va créer un point de fixation sur chaque défenseur des nonporteur ce qui va libérer de l espace de jeu pour le porteur de ballon et lui permettre de jouer les 1c1, voir des 1c0 si il y a des erreurs des défenseurs dû à l enchainement des écrans. Il y aura deux situations différentes : 1)L écran est fait parallèlement à la ligne de touche ; 2)L écran est fait parallèlement à la ligne de fond. Ici il y a deux sous-situations sur les écrans que sont les changements ou non des défenseurs sur les écrans Situation 1 Situation 2a Situation 2b

22 3ème partie : Exemple d organisations collective pour les catégories ou niveaux experts (cadets championnat de France, Séniors, ). L INTENTION DU COLLECTIF Trouver le tir au plus haut pourcentage de réussite 1C0 (donc recherche du surnombre offensif) Zones de tirs (où amener le ballon) Jouer sur les forces du groupe (donc les identifier) Jeu Intérieur? Adresse à 3pts? Jeu Rapide? Aider son/sa coéquipier(e), collaborer avec lui/elle, dans un but commun Désorganiser la défense adverse Faire vivre le ballon = Activité du porteur de balle et des non-porteurs et vitesse de transmission

23 ASPECTS TECHNIQUES Nécessité d un aisance avec ballon forte: Gestion des transitions NPB/PB (Non porteur de balle/porteur de balle) Attraper/passer Départs en dribble Tirs Faire face au jeu (appuis dans le sens de l attaque, vers le cercle): Réceptions, Pivots Dissociation tronc/bas du corps Tronc: Regarder, attraper Bas du corps: Vitesse Mobiliser la balle (être dangereux avec le ballon, attitude de menace, ne pas laisser le défenseur récupérer, être constamment en action)

24 ASPECTS COLLECTIFS ET STRATEGIQUES Gestion des espaces (Où je me déplace et quand? Timing & Spacing) Création du surnombre = Déséquilibre Attaque/Défense Alternance de Libération/occupation d espaces: Lecture de jeu Liaison Transition Off/Déf: o Gestion du Rebond Off + Déf sortie de balle o Repli défensif Référentiels qui organisent les déplacements sans ballons: Placement des défenseurs Mouvement du ballon Communication Visuelle (se montrer, montrer ses mains) Sonore (appeler le porteur)

25 ASPECTS COLLECTIFS ET STRATEGIQUES Principes fondamentaux collectifs Trouver le joueur seul = création d un surnombre offensif: tir ouvert Il s agit de désorganiser la défense, de créer le décalage par les sollicitations de l aide défensive Trouver et jouer sur le(s) duel(s) à notre avantage = Missmatch(s) Physique Technique Hiérarchiser les actions du porteur de balle (Qd je peux attaquer le cercle, qd je dois passer?) Principe de renversement o Quand? Déterminer un langage commun pour comprendre les signaux o Comment? Drive, Passe Enchaînement des actions: Privilégier Fixation-Passe-Passe

26 ASPECTS PEDAGOGIQUES Valorisation des actions collectives Feed-Back positif sur les bons choix même s il n y a pas paniers marqué à la fin de l action Mise en avant des statistiques collectives (%, Passes, Rebond off ) Jeu de règles: Bonifications en points des actions de renversement Bonifications du nombre de passes (pas de passe à 10 mais dans le sens de la patience pour obtenir un bon tir) Ne pas garder la balle plus de 2 secondes Des enchainements d actions o obligations de fixer intérieur pour avoir le droit de tirer extérieure = travail sur l alternance de jeu o Garder la balle sur jeu placé si on a marqué une CA (développement des intentions de jeu rapide) o Bonification du Rebond Offensif Décryptage des situations de jeu (le joueur doit s approprier les choix pour développer sa culture de jeu et donner du sens à ses choix): Utilisation du jeu réduit à 3, puis à 4, travail en continuité Jeu à 3 Situations d EP Situations d écran NP Coordination des mouvements (timing des temps forts) Il faut que les joueurs prennent les informations avant d avoir le ballon, après c est trop tard et cela casse l enchainement Pris de stats à l entraînements: % de réussite sur les possessions = indicateur objectif

27 ASPECTS COACHING/MANAGEMENT Groupe de 12 à 15 joueurs Une saison c est long (blessures, comportements, progression ) Créer de l émulation: concurrence doit amener à progresser pour gagner sa place Evaluation du groupe Personnalité de vos joueurs/joueuses Interactions entre eux/elles degré de motivation de chacun Mettre en place des règles de vie et sa philosophie ou projet de jeu (a adapter en fonction de votre effectif, pas imposer mais faire adhérer) Impliquer toute le monde Gestion des temps forts pendant un match pour gérer ses rotations (début et fin de ¼ temps) utilisation des matchs amicaux pour remettre en confiance ceux ou celles qui jouent moins Définir les forces et faiblesses avec le joueurs afin qu il comprenne ce qu on attend de lui Lorsque le danger peut venir de partout c est plus difficile à arrêter pour l adversaire En Cadets/Séniors, perfectionnement des postes de jeu, donner des rôles, valoriser les qualités de vos joueurs dans vos choix de jeu

28 ASPECTS COACHING/MANAGEMENT Le coaching élément clé du collectif: Casser les momentums de l adversaire (Prise de TM + Changement déf /Changement de joueurs ) Aider à la gestion des tempos sans télécommander votre équipe (annonce de système par ex. Le système doit être utilisé pour rassurer, trouver une solution à un problème, gérer le rythme de la rencontre) Gérer un match = trouver le 5 qui fonctionne le mieux pour ce match et l exploiter sans le griller Observer les visages et les attitudes de vos joueurs sur le terrain (sentir la fatigue, l agacement permettra de mieux gérer vos rotations Si votre effectif est hétérogène, attention à ne pas avoir trop de joueurs majeurs sur le banc, il faut injecter vos rotation à petite dose Gestion du Temps Mort: Joueurs qui sont sur le terrains viennent s assoir et les autres derrière le coach en cercle (permet de mettre plus d écoute et pour le coach de voir si il y a des changements à faire sur ce qu il va mettre en place pendant le TM. Regardez vos joueurs quand vous leur parler afin de voir leur niveau d attention mais aussi de fatigue Donner peu d infos (la fatigue du joueur baisse son niveau d écoute) Ce n est pas un défouloir: il faut rassurer, montrer de la maitrise technico-tactique, mais savoir hausser le ton pour marquer certaines erreurs ou attitudes. Un changement est plus serein qu un sermon Votre comportement déteint sur vos joueurs (positifs: enthousiasme, encouragements, maitrise, sérénité; négatif: agacements, trop d intervention sur l arbitrage, coup de gueule sans donner de légitimité basket)

29 CITATIONS «Adhérer, ce n'est pas admettre une idéologie. C'est entrer dans un être collectif et développer en soi une seconde nature.» Jean Duvignaud (universitaire français) «On voudrais faire de la stratégie avant de se préparer techniquement, on marche sur la tête!» Michel Gomez «Un panier rend un homme heureux, une passe décisive rend deux personnes heureuses!» Magic Johnson «Ne te demandes pas ce que tes coéquipiers peuvent faire pour toi mais demandes toi ce que tu peux faire pour eux.» Magic Johnson

30 CONCLUSION Développer des intentions Pour pouvoir jouer collectivement chaque joueur doit avoir à sa disposition les outils nécessaires pour cela, c est-à-dire qu il doit maîtriser les fondamentaux individuels de base (dribble, tir, passe, attitude) Pas de dispersion, il vaut mieux faire peu mais faire bien (niveau d exigence) L entraineur est garant du collectif, il fait parti de l équipe, du projet. Si çà ne fonctionne pas il faut qu il se pose des questions (ses choix sont-ils adaptés? Sa pédagogie? Sa communication?). Le collectif révèle la réussite ou l échec de ses choix. La mise en œuvre d un collectif se fait dans la durée et la répétition, ne pas «bruler» les étapes

Mise en place d une attaque placée dans les catégories jeunes

Mise en place d une attaque placée dans les catégories jeunes Mise en place d une attaque placée dans les catégories jeunes Cet article est le fruit d une réflexion basée sur un retour d expérience de quatre saisons passées au B.C. Maurepas (78) à la tête de la même

Plus en détail

LES SÉANCES D ENTRAÎNEMENT AVEC DES JOUEURS DE 13 À 14 ANS

LES SÉANCES D ENTRAÎNEMENT AVEC DES JOUEURS DE 13 À 14 ANS 7 LES SÉANCES D ENTRAÎNEMENT AVEC DES JOUEURS DE 13 À 14 ANS Aleksandar Avakumović Conseils méthodologiques 1 e séance : apprentissage de la technique de dribble 2 e séance : technique de passe et tactiques

Plus en détail

Attaquer un pressing tout terrain G LELARGE, CTF OISE BASKETBALL

Attaquer un pressing tout terrain G LELARGE, CTF OISE BASKETBALL Attaquer un pressing tout terrain Préambule Avant de parler d organisation offensive, il est essentiel d analyser le système défensif proposé. Cette démarche doit permettre de : - Connaître les objectifs

Plus en détail

IDENTIFIER LES TEMPS DE JEU NE PAS PERDRE LE BALLON

IDENTIFIER LES TEMPS DE JEU NE PAS PERDRE LE BALLON BENJAMINS IDENTIFIER LES TEMPS DE JEU N TACHE SITUATION N 1 Objectif Avancer pour conserver-progresser ou pour déséquilibrer But Marquer Règles Interdit de défendre dans la zone défensive tant que le ballon

Plus en détail

MON LIVRET DE MINIBASKETTEUR

MON LIVRET DE MINIBASKETTEUR MON LIVRET DE MINIBASKETTEUR LE MOT DU PRESIDENT Cher jeune basketteur ou basketteuse Je te félicite d avoir choisi ce sport. Tu verras, il te permettra de t épanouir,de trouver des copains et d apprendre

Plus en détail

Présente HANDBALLONS A L ECOLE APPROCHE DU HANDBALL EN MILIEU SCOLAIRE

Présente HANDBALLONS A L ECOLE APPROCHE DU HANDBALL EN MILIEU SCOLAIRE Présente HANDBALLONS A L ECOLE APPROCHE DU HANDBALL EN MILIEU SCOLAIRE 1 «Coopérer avec ses partenaires pour affronter collectivement des adversaires, en respectant des règles, en assurant des rôles différents

Plus en détail

1- LES FONDAMENTAUX DU JEU PAR LES COTES.

1- LES FONDAMENTAUX DU JEU PAR LES COTES. JEU PAR LES COTES Utilisation de la largeur. Fondamentaux tactiques >> Fondamentaux Offensifs >> Jeu par les côtés L e jeu actuel voit des équipes s affronter avec une grande densité de joueurs dans l

Plus en détail

Les jeux de l école de basket

Les jeux de l école de basket Soirée départementale d information technique du 25.11.2002 : (par Delphine MONGIN, chargée auprès du comité départemental, de la promotion et du développement des écoles de basket) Les jeux de l école

Plus en détail

Jeux de ballons à l école Unité d apprentissage jeux de ballons

Jeux de ballons à l école Unité d apprentissage jeux de ballons Direction des sports Jeux de ballons à l école Unité d apprentissage jeux de ballons Cycle 2 Document pédagogique élaboré par E.Reig E.T.A.P.S de la Direction des Sports de la ville de joué lès Tours 2011

Plus en détail

APPRENDRE, VIVRE & JOUER AVEC LES JEUNES ESPOIRS DE L IHF

APPRENDRE, VIVRE & JOUER AVEC LES JEUNES ESPOIRS DE L IHF APPRENDRE, VIVRE & JOUER AVEC LES JEUNES ESPOIRS DE L IHF Règles de jeu du handball Salut les amis du handball! C est super que vous vouliez en savoir plus sur les Règles de jeu du handball! Dans ce livret,

Plus en détail

COMPETENCES E P S et BASKET BALL au CYCLE 3. R.Reynaud CPC. LYON PART-DIEU mai 2003 en référence au document d'antoine Muguet

COMPETENCES E P S et BASKET BALL au CYCLE 3. R.Reynaud CPC. LYON PART-DIEU mai 2003 en référence au document d'antoine Muguet COMPETENCES E P S et BASKET BALL au CYCLE 3 R.Reynaud CPC. LYON PART-DIEU mai 2003 en référence au document d'antoine Muguet basket-ball au CYCLE 3 - COMPETENCES EPS R.Reynaud-05/2003 CPC Lyon Part Dieu

Plus en détail

1.1.4. DIFFÉRENCIATION DES RÔLES DES JOUEURS

1.1.4. DIFFÉRENCIATION DES RÔLES DES JOUEURS 1.1.4. DIFFÉRENCIATION DES RÔLES DES JOUEURS Il est sans doute opportun d'apporter quelques clarifications supplémentaires à propos des différents rôles qui composent une équipe de Baskin. Cette différenciation

Plus en détail

LES SYSTEMES DE JEU EN VOLLEY BALL AU LYCEE

LES SYSTEMES DE JEU EN VOLLEY BALL AU LYCEE LES SYSTEMES DE JEU EN VOLLEY BALL AU LYCEE SOMMAIRE ) INTRODUCTION ET DEFINITION. Les constituants du système de jeu et leur fonctionnement. La loi fonctionnelle du jeu de volley ball. Terminologie. )

Plus en détail

Nicolas Pinel CPC EPS Lillebonne 1

Nicolas Pinel CPC EPS Lillebonne 1 MISE EN ŒUVRE DU TCHOUKBALL AU CYCLE 3 Nicolas Pinel CPC EPS Lillebonne 1 Généralités Le tchoukball est un sport collectif différent des autres (football, basket-ball, handball, ). La logique non violente

Plus en détail

DEPARTEMENT - FORMATION DE CADRES

DEPARTEMENT - FORMATION DE CADRES DEPARTEMENT - FORMATION DE CADRES STAGE ENTRAINEURS JEUNES du 22 au 27 février 2010 à SAINT SEBASTIEN SUR LOIRE RESPONSABLE TECHNIQUE Mickaël BORREL ENCADREMENT Encadrement technique : Patrice LORENZI

Plus en détail

Les aspects technico tactiques du Basket-ball. Sommaire

Les aspects technico tactiques du Basket-ball. Sommaire Les aspects technico tactiques du Basket-ball. Sommaire Les aspects technico tactiques du Basket-ball.... 1 Les aspects technico tactiques du Basket-ball.... 2 1. Introduction :... 2 2. Les repères technico

Plus en détail

EXEMPLES DE SYSTEMES DE JEU EN FUTSAL

EXEMPLES DE SYSTEMES DE JEU EN FUTSAL EXEMPLES DE SYSTEMES DE JEU EN FUTSAL - LE SYSTÈME DE BASE OU ++. Gardien de but.arrière gauche. Joueur centrale.joueur de pointe. Arrière droit - PRINCIPES GÉNÉRAUX EN DÉFENSE Placement défensif (++)

Plus en détail

LE MUR CHINOIS durée : 12

LE MUR CHINOIS durée : 12 SITUATIONS DE RENCONTRES U.S.E.P. 44 Fédération des Amicales Laïques de Loire-Atlantique 9 rue des Olivettes BP 74107 44041 NANTES cedex 1 Tel : 02 51 86 33 10 Fax : 02 51 86 33 29 e-mail : usep44@fal44.org

Plus en détail

EPS ADAPTEE. Cycle terminal : N1 et N2 APSA : Tennis de table

EPS ADAPTEE. Cycle terminal : N1 et N2 APSA : Tennis de table EPS ADAPTEE Cycle terminal : N1 et N2 APSA : Tennis de table Modalité de pratique : 1 CYCLE de 7 séances de 2h00. Les élèves inaptes sont intégrés au groupe classe ou groupe adapté Situation support caractéristique

Plus en détail

Le contexte. Quels enjeux? UN PEU D HISTOIRE. Une demande des élèves : Les infrastructures : L encadrement : Pour les élèves :

Le contexte. Quels enjeux? UN PEU D HISTOIRE. Une demande des élèves : Les infrastructures : L encadrement : Pour les élèves : SECTION SPORTIVE SCOLAIRE FOOTBALL Le contexte Septembre 2003 : La SSL en visite au FC Nantes UN PEU D HISTOIRE 2003 Création de la Section Sportive Locale. 11 élèves de 5ème (10 garçons et 1 fille) et

Plus en détail

DEROULEMENT DES GESTES TE ET ELEMENTS DE COACHING

DEROULEMENT DES GESTES TE ET ELEMENTS DE COACHING DEROULEMENT DES GESTES TE ET ELEMENTS DE COACHING LES JONGLAGES Jambe TE (Pied de frappe) Pointe tendue présenter le coup du pied comme surface de contact Cheville ferme pied bloqué Frapper le ballon en

Plus en détail

Sébastien LEGROS CTF de l Yonne

Sébastien LEGROS CTF de l Yonne Par Sébastien LEGROS CTF de l Yonne Préambule Différents constats pour construire ce document : Le premier constat était le suivant : la plupart de nos entraîneurs de Basket peinent souvent à trouver des

Plus en détail

JEUX COLLECTIFS AVEC BALLON AU CYCLE 2

JEUX COLLECTIFS AVEC BALLON AU CYCLE 2 JEUX COLLECTIFS AVEC BALLON AU CYCLE 2 Document mis à jour rentrée 2010 Document Alain LARRIEU CPC EPS BAYONNE QUE DISENT LES PROGRAMMES 2008? L éducation physique vise le développement des capacités nécessaires

Plus en détail

Cahier de l entraîneur 1 11

Cahier de l entraîneur 1 11 Cahier de l entraîneur présenté par Stratégies de défense Le travail de défense est surtout un travail d équipe. Ce n est que lorsque tous les éléments du système de bloc-défense s engrènent que la défense

Plus en détail

Former des sportifs citoyens

Former des sportifs citoyens Loire-Atlantique Former des sportifs citoyens - S e p t e m b r e 2 0 0 7 - Sommaire Introduction 1 ère partie : Document «S engager lucidement dans l action, mesurer et apprécier les effets de l activité».

Plus en détail

I - LE PROJET PEDAGOGIQUE

I - LE PROJET PEDAGOGIQUE ENSEIGNER L ACTIVITE HOCKEY A L ECOLE ELEMENTAIRE I - LE PROJET PEDAGOGIQUE Avant d avoir eu les élèves /joueurs A - DEFINITION DE L ACTIVITE SUPPORT : LE HOCKEY Le hockey est un jeu collectif praticable

Plus en détail

FORMATION ARBITRES 1 INITIATION DECOUVERTE 2 ARBITRE CLUB 3 ARBITRE DE TERRITOIRE 4 FORMATION DIPLOMANTE

FORMATION ARBITRES 1 INITIATION DECOUVERTE 2 ARBITRE CLUB 3 ARBITRE DE TERRITOIRE 4 FORMATION DIPLOMANTE FORMATION ARBITRES FORMATION ARBITRES 1 INITIATION DECOUVERTE 2 ARBITRE CLUB 3 ARBITRE DE TERRITOIRE 4 FORMATION DIPLOMANTE 1 INITIATION DÉCOUVERTE 117 RUE DU CHÂTEAU DES RENTIERS - 75013 PARIS 42 T 01

Plus en détail

RÉFORME DES MOINS DE 12 ANS

RÉFORME DES MOINS DE 12 ANS RÉFORME DES MOINS DE 12 ANS Guide à l attention des parents des jeunes compétiteurs 1 - FFT Ce guide a pour objet de présenter la réforme fédérale de la formation des jeunes de moins de 12 ans et notamment

Plus en détail

Des jeux aux sports collectifs aux cycles 2 et 3

Des jeux aux sports collectifs aux cycles 2 et 3 Des jeux aux sports collectifs aux cycles et Des jeux pour permettre aux élèves de pratiquer, progresser, s évaluer...pour élaborer sa propre démarche pédagogique. 007 Des jeux aux sports collectifs aux

Plus en détail

Equipe départementale E.P.S LES JEUX COLLECTIFS AU CYCLE 1 ANNEE 2004/2005. 1 Equipe départementale EPS 40

Equipe départementale E.P.S LES JEUX COLLECTIFS AU CYCLE 1 ANNEE 2004/2005. 1 Equipe départementale EPS 40 Equipe départementale E.P.S LES JEU CLLECTIFS AU CYCLE 1 ANNEE 2004/2005 1 Equipe départementale EPS 40 Aspects fondamentaux de l' activité Définition de l'unité d' apprentissage 2 Equipe départementale

Plus en détail

LIVRET DE L'ARBITRE DE CLUB. Réalisation Eric FRIN Formateur Labellisé FFBB

LIVRET DE L'ARBITRE DE CLUB. Réalisation Eric FRIN Formateur Labellisé FFBB LIVRET DE L'ARBITRE DE CLUB GROUPEMENT SPORTIF...... Nom :.. Prénom :... Date de naissance : Catégorie :. Numéro de licence :. Ce livret est un résumé des principales règles du Code de jeu du Basket Ball.

Plus en détail

LES CONTENUS ET LES OPTIONS MOINS DE 14 ANS MOINS DE 16 ANS

LES CONTENUS ET LES OPTIONS MOINS DE 14 ANS MOINS DE 16 ANS LES CONTENUS ET LES OPTIONS DU JOUEUR DE HANDBALL MOINS DE 12 ANS MOINS DE 14 ANS MOINS DE 16 ANS Les contenus Quels sont les contenus dans le cadre la formation du joueur? o EN ATTAQUE Mo oins de 12 a

Plus en détail

Module d apprentissage Jeux collectifs Cycle 1. Des objectifs d apprentissage

Module d apprentissage Jeux collectifs Cycle 1. Des objectifs d apprentissage Module d apprentissage Jeux collectifs Cycle 1 Des jeux pour entrer dans l activité 1 séance par thème Une situation de référence Pour évaluer les besoins Des objectifs d apprentissage Des situations d

Plus en détail

Programmer l E.P.S. Que proposer pour varier les activités sur l ensemble du cycle?

Programmer l E.P.S. Que proposer pour varier les activités sur l ensemble du cycle? Programmer l E.P.S. Comment assurer la continuité des apprentissages sur le cycle 3, sur l ensemble de la scolarité primaire? Que proposer pour varier les activités sur l ensemble du cycle? Le plan d action

Plus en détail

Sommaire. Quelques généralités Une sélection de situations d apprentissage Des situations de renforcement Evaluation.

Sommaire. Quelques généralités Une sélection de situations d apprentissage Des situations de renforcement Evaluation. Un cycle clé en main pour le cycle 3 Sommaire Quelques généralités Une sélection de situations d apprentissage Des situations de renforcement Evaluation Sylvain Obholtz Avant propos Ce document est destiné

Plus en détail

La pratique du football chez les U13. et les U14F-U17F

La pratique du football chez les U13. et les U14F-U17F La pratique du football chez les U13 et les U14F-U17F 014-015 1 «LES 10 COMMANDEMENTS» DU RESPONSABLE D EQUIPE : 1. Bien accueillir les enfants, avoir une personne formée dans sa catégorie. S assurer qu

Plus en détail

2) Les déterminants de la motivation des arbitres et entraîneurs:

2) Les déterminants de la motivation des arbitres et entraîneurs: Motivation et performance sportive : une caractéristique commune des arbitres et entraîneurs de haut niveau Support théorique : Jean Pierre Famose EPS N 35 Arbitre et entraîneur deux acteurs du sport moderne

Plus en détail

CONSTRUCTION DE LA CIBLE

CONSTRUCTION DE LA CIBLE CONSTRUCTION DE LA CIBLE TACHES Jeux sur cibles fixes N 1 Remplir sa maison Posséder les plus de ballon que l adversaire. Au signal de l éducateur, chaque joueur part en course chercher un ballon dans

Plus en détail

LE MINI-BASKET. Maurizio Mondoni

LE MINI-BASKET. Maurizio Mondoni 6 LE MINI-BASKET Maurizio Mondoni 6.1. LIGNES DIRECTRICES GÉNÉRALES 6 à 7 ans 8 à 9 ans 10, 11 et 12 ans le jeu de base 6.2. DES EXERCICES POUR LE DÉVELOPPEMENT PHYSIQUE Le développement du schéma corporel

Plus en détail

Proposition module maternelle : courir

Proposition module maternelle : courir Proposition module maternelle : courir Compétences des programmes Champs d actions Capacité Forme(s) de pratique(s) Adapter ses déplacements à des environnements ou des contraintes variées Pratique d activités

Plus en détail

- Messieurs les Présidents de Ligue. - Messieurs les Présidents de District

- Messieurs les Présidents de Ligue. - Messieurs les Présidents de District Direction de la Ligue du Football Amateur Réf. : LB/MB/RD/2012_2013-85 - Messieurs les Présidents de Ligue - Messieurs les Présidents de District Paris, le 17 mai 2013 Objet : Circulaire relative à l évolution

Plus en détail

JE SUIS JEUNE OFFICIEL EN BASKET - BALL

JE SUIS JEUNE OFFICIEL EN BASKET - BALL JE SUIS JEUNE OFFICIEL EN BASKET - BALL Programme 2008-2012 PREAMBULE Ce petit mémento doit aider l élève du collège ou du lycée à arbitrer les rencontres sportives, en cours d éducation physique et sportive

Plus en détail

Cédric Cattenoy Sébastien thierry FOOTBALL. Une saison pour les U15. Planification et Séances. 27 rue Saint-André des Arts - 75006 PARIS

Cédric Cattenoy Sébastien thierry FOOTBALL. Une saison pour les U15. Planification et Séances. 27 rue Saint-André des Arts - 75006 PARIS FOOTBALL Une saison pour les U15 Planification et Séances Cédric Cattenoy Sébastien thierry 27 rue Saint-André des Arts - 75006 PARIS SOMMAIRE AVANT-PROPOS...5 LES CARACTÉRISTIQUES DE LA CATÉGORIE U15...6

Plus en détail

SOMMAIRE. I - Définition de l activité «Jeux de Lutte» Page 2. II - Composantes de l activité Page 3

SOMMAIRE. I - Définition de l activité «Jeux de Lutte» Page 2. II - Composantes de l activité Page 3 SOMMAIRE I - Définition de l activité «Jeux de Lutte» Page 2 II - Composantes de l activité Page 3 III - incontournables de l activité Page 4 IV - Construire une unité d apprentissage au cycle 1 Page 5

Plus en détail

Les règles du jeu sont adaptées pour permettre un jeu ludique et correspondant à leur capacité. Cela

Les règles du jeu sont adaptées pour permettre un jeu ludique et correspondant à leur capacité. Cela GUIDE pour les EDUCATEURS et DIRIGEANTS de la catégorie U11 Saison 2013/2014 Cellule du football réduit PRESENTATION SAISON 2013-2014 La Direction Technique Nationale conduit depuis plusieurs saisons des

Plus en détail

Règles du Jeu et Code du Fair-Play

Règles du Jeu et Code du Fair-Play 12 MISE EN PLACE DU CODE DU FAIR-PLAY Publicité pour le Code Tous les parents, les joueurs, les éducateurs et les arbitres doivent se familiariser avec les Règles du jeu et le Code du Fair-play avant le

Plus en détail

L ultimate au cycle 3. Jeu collectif et frisbee. Construire une unité d apprentissage en jeu collectif au cycle 3

L ultimate au cycle 3. Jeu collectif et frisbee. Construire une unité d apprentissage en jeu collectif au cycle 3 L ultimate au cycle 3 Jeu collectif et frisbee Construire une unité d apprentissage en jeu collectif au cycle 3 Denis DELPLANQUE CPD EPS 12/10/2011 1 Sommaire Pourquoi l'ultimate?... 3 Ultimate et citoyenneté...

Plus en détail

EDUCATION PHYSIQUE ET SPORTIVE CYCLE 4 HYPER TEXTE

EDUCATION PHYSIQUE ET SPORTIVE CYCLE 4 HYPER TEXTE EDUCATION PHYSIQUE ET SPORTIVE CYCLE 4 HYPER TEXTE LE VOLET 1 DU CYCLE 4 est un texte général qui oriente toutes les disciplines et qui permet de cibler la singularité des axes de formation. LE VOLET 2

Plus en détail

Nom prénom Equipe Niveau de championnat : VOLLEY-BALL -------------------- LIVRET DU MANAGEUR

Nom prénom Equipe Niveau de championnat : VOLLEY-BALL -------------------- LIVRET DU MANAGEUR Nom prénom Equipe Niveau de championnat : VOLLEYBALL LIVRET DU MANAGEUR Dossier managerat VOLLEYBALL 1 Managérat Rôle du manageur d équipe Le manager a un rôle important dans deux domaines : Remplir la

Plus en détail

SCOLARUGBY USEP / FFR 2009

SCOLARUGBY USEP / FFR 2009 SCLARUGBY USEP / FFR 2009 REGLES CM1/CM2 1 Joueurs Equipes de 7 à 9 joueurs 7 joueurs en jeu (mixtes) (remplacements illimités) 2 Terrains 22 x 15 m 25 x 18 m 3 Durée du jeu Matches de 2 x 4 ou 5 minutes

Plus en détail

JEUX TRADITIONNELS PROJET PEDAGOGIQUE

JEUX TRADITIONNELS PROJET PEDAGOGIQUE JEUX TRADITIONNELS PROJET PEDAGOGIQUE Classes de CP Cycle 2 / 1 classe / 1 intervenant Doc. C.BARBOSA, CPC EPS et Nabila TAMIMOUNT-BEZTOUT éducatrice sportive SOMMAIRE I. JEUX TRADITIONNELS??? II. DYNAMIQUE

Plus en détail

Séquence pédagogique en Education Physique et Sportive

Séquence pédagogique en Education Physique et Sportive Bilan de l action E-COLLEGE (2002-2004) Académie Nancy-Metz Collège Paul Verlaine METZ Séquence pédagogique en Education Physique et Sportive La dimension pratique de l E.P.S. est essentielle. Il est difficilement

Plus en détail

ESVL Hockey sur Gazon. Projet Sportif 2003-2006 ESVL Section Hockey sur Gazon. - 1 http://hockeysurgazon.free.fr

ESVL Hockey sur Gazon. Projet Sportif 2003-2006 ESVL Section Hockey sur Gazon. - 1 http://hockeysurgazon.free.fr Projet Sportif 2003-2006 ESVL Section Hockey sur Gazon - 1 Bureau 2002-2003 Jean-Marc Harou Hédi Baccar Catherine Pigaglio Marie Ferrua Mario Robert Jocelyne Scaglia Stephanie Amendola Christophe Bresson

Plus en détail

Jeux de Lutte Cycle 2 Module de 10 séances

Jeux de Lutte Cycle 2 Module de 10 séances Compétence et activité Compétence spécifique : Coopérer et s opposer collectivement et/ou individuellement. Définition : S'investir dans une activité de corps à corps pour priver l'adversaire de sa liberté

Plus en détail

DOSSIER D INSCRIPTION TOURNOI DES FAMILLES

DOSSIER D INSCRIPTION TOURNOI DES FAMILLES DOSSIER D INSCRIPTION TOURNOI DES FAMILLES 2 PRESENTATION DE L EVENEMENT Notre priorité : sensibiliser aux bienfaits d une pratique sportive régulière, comme le rugby (sous toutes ses formes), sur la santé

Plus en détail

LE COACHING. Texte communiqué par. Norbert CASAS. MONTPELLIER Mars 2005

LE COACHING. Texte communiqué par. Norbert CASAS. MONTPELLIER Mars 2005 LE COACHING Texte communiqué par Norbert CASAS MONTPELLIER Mars 2005 Le terme de «coaching» recouvre aujourd hui une réalité disparate car il et utilisé dans de nombreux domaines aussi divers que la gestion

Plus en détail

Communauté française de Belgique MNISTERE DE L EDUCATION, DE LA RECHERCHE ET DE LA FORMATION. Direction générale de l Organisation des Etudes

Communauté française de Belgique MNISTERE DE L EDUCATION, DE LA RECHERCHE ET DE LA FORMATION. Direction générale de l Organisation des Etudes 7/5656 Communauté française de Belgique MNISTERE DE L EDUCATION, DE LA RECHERCHE ET DE LA FORMATION Direction générale de l Organisation des Etudes Enseignement secondaire Deuxième et troisième degrés

Plus en détail

Diversification des déplacements

Diversification des déplacements Diversification des déplacements N 1 Faire des allers-retours sur l atelier Chaque équipe reste 3 sur chaque atelier organisé en aller et retour. Enchaîner 2 ou plusieurs ateliers consécutivement. A _

Plus en détail

De découvrir ses possibilités corporelles aux activités gymniques au sol et aux agrès GYMNASTIQUE

De découvrir ses possibilités corporelles aux activités gymniques au sol et aux agrès GYMNASTIQUE De découvrir ses possibilités corporelles aux activités gymniques au sol et aux agrès GYMNASTIQUE 65 Cycle 1 Les programmes de l école Compétences de l élève Les activités - adapter ses déplacements à

Plus en détail

BREVET FEDERAL ENTRAINEUR SENIOR 2011-2012

BREVET FEDERAL ENTRAINEUR SENIOR 2011-2012 BREVET FEDERAL ENTRAINEUR SENIOR 2011-2012 LA MELEE: REGLES ET MOYENS D ACTIONS Animée par Romain BLATTES 06.60.05.38.35 r.blattes@cmp-rugby.com CRT Midi-Pyrénées SOMMAIRE 1- Objectifs et principes généraux

Plus en détail

LES STRATÉGIES DE L ENTRAÎNEUR POUR LES SÉANCES D ENTRAÎNEMENT

LES STRATÉGIES DE L ENTRAÎNEUR POUR LES SÉANCES D ENTRAÎNEMENT 4 LES STRATÉGIES DE L ENTRAÎNEUR POUR LES SÉANCES D ENTRAÎNEMENT Jose María Buceta 4.1. UNE ATTITUDE CONSTRUCTIVE 4.2. LES PRINCIPAUX EXERCICES 4.3. LE MODÈLE 4.4. LES INSTRUCTIONS ET LES COMMENTAIRES

Plus en détail

Les activités collectives à l école primaire

Les activités collectives à l école primaire Les activités collectives à l école primaire Équipe EPS de la Charente Maritime Ce document a été réalisé par l équipe EPS de la Charente Maritime. Ont collaboré à l élaboration de ce document : Bois Philippe

Plus en détail

«Laissez-moi jouer en sécurité»

«Laissez-moi jouer en sécurité» 12 MISE EN PLACE DU CODE DU FAIR-PLAY Publicité pour le Code Tous les parents, les joueurs, les éducateurs et les arbitres doivent se familiariser avec les Règles du jeu et le Code du Fair-play avant le

Plus en détail

Objectifs d apprentissage. tenir des rôles différents : coopérer / s opposer. apprendre à passer un ballon

Objectifs d apprentissage. tenir des rôles différents : coopérer / s opposer. apprendre à passer un ballon DANSE JEUX - cycle COLLECTIFS II - Unité d apprentissage - cycle I - Unité sur d apprentissage le thème des statues entrée dans l activité 1 à 2 séances situation de référence pour évaluer les besoins

Plus en détail

Equipe EPS 68 L athlétisme à l école primaire Page 56 sur 109

Equipe EPS 68 L athlétisme à l école primaire Page 56 sur 109 Equipe EPS 68 L athlétisme à l école primaire Page 56 sur 109 LANCER EN ROTATION lancer d anneaux FONDAMENTAUX Tenir l engin en pronation (paume vers le bas) Lancer avec tout le corps Les lancers en rotation

Plus en détail

Les activités de lutte. à l école primaire. - Inspections de l Education Nationale de Vichy 1 et 2 -

Les activités de lutte. à l école primaire. - Inspections de l Education Nationale de Vichy 1 et 2 - -1- - Inspections de l Education Nationale de Vichy 1 et 2 - Les activités de lutte à l école primaire Document élaboré par émi HISTINEL et Thierry OLOMET, P EPS assin de Vichy -2- I / Les activités de

Plus en détail

Stage FPC d ultimate 2012 Académie de Créteil. Cycle d'ultimate Pour un niveau 2

Stage FPC d ultimate 2012 Académie de Créteil. Cycle d'ultimate Pour un niveau 2 Stage FPC d ultimate 2012 Académie de Créteil Cycle d'ultimate Pour un niveau 2 Définition de l Ultimate L ultimate est un sport collectif où un nombre limité de joueurs (5 en intérieur, 7 en extérieur)

Plus en détail

Le programme SE CONNAITRE SOI- MEME ET AVOIR CONFIANCE EN SOI

Le programme SE CONNAITRE SOI- MEME ET AVOIR CONFIANCE EN SOI SE CONNAITRE SOI- MEME ET AVOIR CONFIANCE EN SOI OBJECTIF Développer la confiance en soi pour être plus à l aise dans sa vie personnelle et professionnelle. Adopter les comportements efficaces pour établir

Plus en détail

Enseignement du handball à l école Initiation au handball pour les élèves âgés entre 5 et 11 ans

Enseignement du handball à l école Initiation au handball pour les élèves âgés entre 5 et 11 ans Enseignement du handball à l école Initiation au handball pour les élèves âgés entre 5 et 11 ans HANDBALL AT SCH L SOMMAIRE Handball divertissement, passion et santé...4 Les 6 phases de jeu...4 Les règles

Plus en détail

Le premier Coup de Gueule de la saison A la recherche des équipements du volleyeur marquettois.

Le premier Coup de Gueule de la saison A la recherche des équipements du volleyeur marquettois. Tu n as toujours pas rendu ton équipement (maillot et short) de la saison passée!!! Mais comment je vais m entraîner si je n ai plus le short du club.?? Le premier Coup de Gueule de la saison A la recherche

Plus en détail

Sujets. Éléments de la Loi Position de hors-jeu Jeu actif. Infractions Recommandations

Sujets. Éléments de la Loi Position de hors-jeu Jeu actif. Infractions Recommandations Loi 11 Hors-jeu Sujets 2 Éléments de la Loi Position de hors-jeu Jeu actif Intervention dans le jeu Influence d'un adversaire Tirer un avantage Infractions Recommandations Éléments de la Loi 3 Position

Plus en détail

Le guide du Festifoot U6

Le guide du Festifoot U6 Le guide du Festifoot U6 Qu est-ce que le Festifoot? Matchs 2 c 2 Contacts sociaux Festifoot Défis ludiques Fair-Play COMPETITION? Philosophie du Festifoot? Le Festifoot n est pas une compétition mais

Plus en détail

M2S. Formation Management. formation. Animer son équipe Le management de proximité. Manager ses équipes à distance Nouveau manager

M2S. Formation Management. formation. Animer son équipe Le management de proximité. Manager ses équipes à distance Nouveau manager Formation Management M2S formation Animer son équipe Le management de proximité Manager ses équipes à distance Nouveau manager Coacher ses équipes pour mieux manager Déléguer et Organiser le temps de travail

Plus en détail

Livret Jeune Arbitre BASKETBALL CDO 34

Livret Jeune Arbitre BASKETBALL CDO 34 Livret Jeune Arbitre BASKETBALL CDO 34 NOM :... PRENOM :... N DE LICENCE :. Club : Ecole d arbitrage :.. Formateur/tuteur :... Arbitre départemental héraultais en devenir Label ECOLE D ARBITRAGE «Le plaisir

Plus en détail

LEXIQUE DU HANDBALL AIDE ALIGNEE ALIGNEMENT APLATIE APPEL DE BALLE APPUI ATTAQUE ATTAQUE DE BALLE ATTAQUE PLACEE

LEXIQUE DU HANDBALL AIDE ALIGNEE ALIGNEMENT APLATIE APPEL DE BALLE APPUI ATTAQUE ATTAQUE DE BALLE ATTAQUE PLACEE LEXIQUE DU HANDBALL A AIDE n.f. Intention défensive qui vise à soutenir l'action défensive du partenaire en difficulté face au PB Rq : Intention défensive fondamentale. ALIGNEE adj. Dispositif de défense

Plus en détail

analyse comparative de 3 fiches ressources de niveau différent Exemple en acrosport & boxe française

analyse comparative de 3 fiches ressources de niveau différent Exemple en acrosport & boxe française analyse comparative de 3 fiches ressources de niveau différent 1 Exemple en acrosport & boxe française 1 Acrosport Fiche originales fiche ressources acro N3.doc fiche ressources acro N4.doc fiche ressources

Plus en détail

La cour de récréation

La cour de récréation Apprentissage du genre : Fiche n 16 La cour de récréation Objectifs : - Développer le respect sur la cour de récréation et favoriser la mixité dans les jeux collectifs qui s y développent. - Ces jeux sont

Plus en détail

Document FPC EPS Tennis de Table «Mettre en œuvre un cycle d enseignement au niveau 2 collège et au niveau 1 en lycée»

Document FPC EPS Tennis de Table «Mettre en œuvre un cycle d enseignement au niveau 2 collège et au niveau 1 en lycée» Document FPC EPS Tennis de Table «Mettre en œuvre un cycle d enseignement au niveau 2 collège et au niveau 1 en lycée» Page 1 : Page 2 à 7 : Page 8 à 17 : Sommaire : Problématique du document ou objectifs

Plus en détail

NIVEAU 1. 1- Constat 1-1 Niveau de représentation

NIVEAU 1. 1- Constat 1-1 Niveau de représentation NIVEAU 1 "Nous gagnons si nous empêchons la balle de tomber dans l'espace de terrain que je protège." L intention qui prime chez le débutant est de frapper la balle. 1-2 Caractérisation du jeu à ce niveau

Plus en détail

PRATIQUE SPORTIVE. En cas d absence le licencié doit toujours prévenir son responsable d équipe et son entraîneur principal.

PRATIQUE SPORTIVE. En cas d absence le licencié doit toujours prévenir son responsable d équipe et son entraîneur principal. PRATIQUE SPORTIVE 7. La participation à la vie sportive Tout licencié s engage à participer régulièrement au sein de son équipe : - aux entraînements, - aux matches amicaux, - aux tournois de l équipe,

Plus en détail

Inscription pour la licence UEFA Pro 2015 2016

Inscription pour la licence UEFA Pro 2015 2016 Inscription pour la licence UEFA Pro 2015 2016 La durée du cours est de 18 mois. Les inscriptions doivent parvenir au département de l instruction de l ASF entre le 1 er octobre et le 31 octobre 2014 Inscription

Plus en détail

COMPETENCE DE NIVEAU N1

COMPETENCE DE NIVEAU N1 GROUPE DES ACTIVITES ATHLETIQUES DEMI FOND Réaliser une performance motrice maximale mesure à une échéance donnée COMPETENCE DE NIVEAU N1 Compétences attendues dans l APSA Réaliser la meilleure performance

Plus en détail

ACCOMPAGNTRICE MODÉRATRICE Application du tome 1

ACCOMPAGNTRICE MODÉRATRICE Application du tome 1 ACCOMPAGNTRICE MODÉRATRICE Application du tome 1 J ai le goût de partager avec vous mes expériences de vie qui en 2003 ont créé un précédent incontestable lors de la parution de mon livre : Changez votre

Plus en détail

EPF / L3 / S2 G5, 6, 8 et 12 LES FORMES DE TRAVAIL ET D ORGANISATION EN EPS

EPF / L3 / S2 G5, 6, 8 et 12 LES FORMES DE TRAVAIL ET D ORGANISATION EN EPS EPF / L3 / S2 G5, 6, 8 et 12 LES FORMES DE TRAVAIL ET D ORGANISATION EN EPS BEN JOMAA Hejer M-A ISSEP K-S LES FORMES D ORGANISATION EN EPS Plan: 1. Pourquoi utiliser les formes d organisation en EPS? 2.

Plus en détail

techniques de tirs a l avant - partie 2

techniques de tirs a l avant - partie 2 techniques de tirs a l avant - partie 2 1 - direction a - tir long b - tir court c - tir droit 2 - feintes a - aile ou sur place b - roulette avec appel c - appel dans un jeu en mouvement d - aller-retour

Plus en détail

LE RÔLE DU BASKET DANS LE DÉVELOPPEMENT ÉDUCATIF DES JEUNES

LE RÔLE DU BASKET DANS LE DÉVELOPPEMENT ÉDUCATIF DES JEUNES 1 LE RÔLE DU BASKET DANS LE DÉVELOPPEMENT ÉDUCATIF DES JEUNES Jose María Buceta 1.1. LES DROITS DES JEUNES ATHLÈTES 1.2. UNE MEILLEURE SANTÉ GRÂCE À LA PRATIQUE DU BASKET 1.3. LE DÉVELOPPEMENT DES VALEURS

Plus en détail

Tapori France ATD Quart Monde 2014 1/5

Tapori France ATD Quart Monde 2014 1/5 1/5 Les enfants, acteurs essentiels du combat contre les idées reçues. Prendre en compte leur parole et les actes concrets qu ils posent. Réfléchir et débattre ensemble PROPOSER UN DEBAT PHILO Il s'agit

Plus en détail

Inspection Académique de la Sarthe JEUX COLLECTIFS. ressources. Des outils pour enseigner

Inspection Académique de la Sarthe JEUX COLLECTIFS. ressources. Des outils pour enseigner Inspection Académique de la Sarthe EduSarthe OCTOBRE 1999 JEUX COLLECTIFS ressources Des outils pour enseigner Collection SOMMAIRE 1. PRÉSENTATION page 2 2. RÈGLES D OR DE L ACTIVITÉ JEUX COLLECTIFS page

Plus en détail

Pagaie rouge. Lieu de pratique Plan d eau calme ou piscine comprenant un parcours sur deux buts (terrain 36 mètres par 20 mètres).

Pagaie rouge. Lieu de pratique Plan d eau calme ou piscine comprenant un parcours sur deux buts (terrain 36 mètres par 20 mètres). Compétences Compétences générales Naviguer avec vitesse et précision (performance) en s engageant et en prenant des informations pertinentes dans un contexte très complexe et incertain de déplacement,

Plus en détail

Pour rappel, l entretien annuel est un acte de management qui recouvre trois principales fonctions :

Pour rappel, l entretien annuel est un acte de management qui recouvre trois principales fonctions : L entretien annuel d évaluation : mode d emploi De quoi parlons-nous? Après avoir montré que l évaluation est un acte de management chargé d enjeux pour l ensemble des acteurs de l entreprise (cf. Fiche

Plus en détail

CRITÉRIUM REGIONAL U13 SAISON 2013-2014 REGLEMENT

CRITÉRIUM REGIONAL U13 SAISON 2013-2014 REGLEMENT CRITÉRIUM REGIONAL U13 SAISON 2013-2014 REGLEMENT REGLEMENT Article 1 : Titre et Challenge La Ligue de Paris Ile-de-France de Football organise annuellement sur son territoire une épreuve intitulée «Critérium

Plus en détail

Saison 2012 / 2013 Centre Perfectionnement Sportif Joueurs

Saison 2012 / 2013 Centre Perfectionnement Sportif Joueurs Saison 2012 / 2013 Centre Perfectionnement Sportif Joueurs MOINS DE 15 ANS Objectifs : Formation du joueur : Ces Cps ont pour objectifs de permettre aux joueurs de club différents de se retrouver dans

Plus en détail

Validation du Passeport «Joueur/Joueuse de devant». Guide de Procédure

Validation du Passeport «Joueur/Joueuse de devant». Guide de Procédure Validation du Passeport «Joueur/Joueuse de devant». Evaluation des aptitudes pour les catégories Moins de 14 ans Garçons Moins de 15 Filles et Moins de 18 ans Filles Guide de Procédure Saison 2015 2016

Plus en détail

LIVRET DU JEUNE FOOTBALLEUR

LIVRET DU JEUNE FOOTBALLEUR LIVRET DU JEUNE FOOTBALLEUR Site internet : ci-olympiquecourchamp.footeo.com Adresse mail : cioc@free.fr [Tapez un texte] Edito Ami footballeur, Te voilà en possession de ton livret qui va t accompagner

Plus en détail

9.1- Sur les réseaux sociaux, j ai toujours le choix!

9.1- Sur les réseaux sociaux, j ai toujours le choix! Thème 3 - Participer, protéger, partager : des choix de société? Séquence 9 Nos actions sur les réseaux sociaux 9.1- Sur les réseaux sociaux, j ai toujours le choix! à partir de la 5 e comprendre créer

Plus en détail

L évaluation en Education Physique et Sportive

L évaluation en Education Physique et Sportive IUFM de Bourgogne Concours de recrutement : professeur des écoles JACQUES Caroline L évaluation en Education Physique et Sportive JEUX COLLECTIFS Directeur de mémoire : Madame PEROUSSET o de stagiaire

Plus en détail

Projet. de la Découverte à la Performance, un Club pour Toutes les Pratiques

Projet. de la Découverte à la Performance, un Club pour Toutes les Pratiques Projet Sportif de la Découverte à la Performance, un Club pour Toutes les Pratiques 2 Projet Sportif Pourquoi un projet sportif? Don Bosco est devenu, depuis l ouverture de la nouvelle salle en 2007, l

Plus en détail

Les compétences visées se réfèrent au programme E.P.S. du cycle 2. Compétences spécifiques liées à l'activité. Objectifs

Les compétences visées se réfèrent au programme E.P.S. du cycle 2. Compétences spécifiques liées à l'activité. Objectifs 1 Les compétences visées se réfèrent au programme E.P.S. du cycle 2 -- s'opposer individuellement avec les jeux d'oppositions duelles Compétences spécifiques liées à l'activité -- rencontrer un partenaire

Plus en détail

Loi 12 Fautes et Incorrections (Partie 1 Fautes)

Loi 12 Fautes et Incorrections (Partie 1 Fautes) Loi 12 Fautes et Incorrections (Partie 1 Fautes) Sujets 2 Fautes Conditions de base pour une faute Direct Indirect Inadvertance, imprudence, excès de combativité Charger un adversaire Tenir un adversaire

Plus en détail

Niveau 1 : Jeune Officiel District (je peux arbitrer les compétitions de district et la finale départementale)

Niveau 1 : Jeune Officiel District (je peux arbitrer les compétitions de district et la finale départementale) Niveau 1 : Jeune Officiel District (je peux arbitrer les compétitions de district et la finale départementale) Niveau 2 : Jeune Officiel Départemental (je peux arbitrer la finale académique) Niveau 3 :

Plus en détail