DOSSIER DE PRESSE. Exercice inondations sur la commune de Brive (mise en œuvre du plan ORSEC et du Plan communal de sauvegarde - PCS)

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "DOSSIER DE PRESSE. Exercice inondations sur la commune de Brive (mise en œuvre du plan ORSEC et du Plan communal de sauvegarde - PCS)"

Transcription

1 Service départemental de communication interministérielle de la Corrèze Tulle, 2 octobre 2015 DOSSIER DE PRESSE Exercice inondations sur la commune de Brive (mise en œuvre du plan ORSEC et du Plan communal de sauvegarde - PCS) Mardi 6 octobre 2015 à 11h45 1 Service départemental de communication interministérielle

2 SOMMAIRE Le plan communal de sauvegarde (PCS)... page 3 L exercice «cadre» inondations de la ville de Brive... page 7 2 Service départemental de communication interministérielle

3 Le Plan communal de sauvegarde (PCS) Le Plan Communal de Sauvegarde (PCS) regroupe l ensemble des documents de compétence communale contribuant à l information préventive et à la protection de la population en cas de survenance d une catastrophe majeure, d un phénomène climatique ou de tout autre événement de sécurité civile. Avoir un Plan Communal de Sauvegarde, immédiatement opérationnel sur sa commune, est vivement recommandé afin de ne pas être pris au dépourvu, en cas de survenance d un risque naturel ou technologique. Élaboré à l initiative du maire, le PCS a pour but d organiser, en situation de crise, l évacuation de la population sinistrée en prévoyant, dans l urgence, et avec le plus de précision possible une répartition des tâches entre les différents acteurs. Le maire est responsable de l organisation des secours dans sa commune. La prévention des risques et l information de la population relèvent de l exercice de ses pouvoirs de police. Que dit la réglementation? 1 - Le Code général des collectivités territoriales impose en effet au maire de prendre toutes les mesures destinées à assurer la protection de ses administrés : Article L : obligation générale de prévention des accidents naturels et des fléaux de toute nature, de mesures d assistance et de secours et de provoquer l intervention de l autorité supérieure (L ). L article L : obligation spéciale de prendre, en cas de danger «grave ou imminent», les mesures imposées par les circonstances et obligation d information à l autorité supérieure. 2 - L article 13 de la loi n du 13 août 2004 de modernisation de la sécurité civile, codifié à l article L du Code de la sécurité intérieure, prévoit l obligation pour une commune dotée d un Plan de Prévention des Risques Naturels Prévisibles (PPRn) approuvé ou comprise dans le champ d application d un plan particulier d intervention (PPI), d élaborer un Plan Communal de Sauvegarde dans un délai de 2 ans. Celui-ci est arrêté par le maire. 3 - Le décret n du 13 septembre 2005 est venu préciser les mesures de mise en œuvre du plan communal de sauvegarde qui doit définir l organisation prévue par la commune pour assurer l alerte, l information, la protection et le soutien de la population au regard des risques connus. 3 Service départemental de communication interministérielle

4 4 - La loi n du 30 juillet 2003 relative à la prévention des risques technologiques et naturels et à la réparation des dommages prévoit l obligation pour les maires des communes sur lesquelles un PPRNP a été prescrit ou approuvé, d informer la population. Cette information doit porter sur : les risques naturels existants sur la commune et leurs caractéristiques ; les dispositions du Plan de Prévention des Risques Naturels Prévisibles ; les moyens de prévention et de sauvegarde ; l organisation des secours et les modalités d alerte ; les garanties et modalités d indemnisation prévues par le Code des assurances. Qu est qu un Plan communal de sauvegarde? Définition Le Plan communal de sauvegarde (PCS) est un outil opérationnel de gestion locale de la sécurité des citoyens sinistrés en attente de secours extérieurs. Il fixe l organisation nécessaire à la diffusion de l alerte et des consignes de sécurité, recense les moyens disponibles (ravitaillement, modalités d évacuation, hébergement en lieu sûr de la population) et définit la mise en œuvre des mesures d accompagnement et de soutien de la population. Il regroupe tous les documents de compétence communale contribuant à l information préventive et à la protection de la population. Objectif Cette organisation prévue à l avance doit permettre, en cas de survenance du sinistre, de protéger les vies humaines, d atténuer les dégâts matériels et de mieux maîtriser l environnement. Le PCS doit permettre d être prêts «le jour J» pour gérer un événement de sécurité civile. Un Plan communal de sauvegarde intègre : Un diagnostic des risques. Le PCS intègre le Document d information communal sur les risques majeurs (DICRIM) qui recense les risques et rappelle les consignes de sécurité données à la population (mesures de protection, moyens d alerte, dispositifs de sauvegarde prévus). En ce qui concerne les inondations, il s agit par exemple d identifier et de faire connaître les zones concernées en les répertoriant sur un plan, détaillé par secteur et par rue, transmis aux administrés. Une évaluation en nombre de la population concernée par le risque (habitations, établissements divers...) peut être faite. 4 Service départemental de communication interministérielle

5 Une réflexion sur l alerte et l information de la population qui constitue un volet essentiel du PCS permettant de déterminer comment les autorités municipales reçoivent une alerte provenant du préfet ou par tout autre moyen, la diffuse à la population concernée qui doit l identifier et connaître les consignes de sécurité à appliquer. Un recensement des moyens communaux et privés, c est-à-dire l inventaire des moyens de secours dont dispose la commune en cas de survenance d un événement majeur (répertoire d une ou plusieurs salles pouvant accueillir la population au sec, réserve d eau potable, d aliments, de vêtements et de couvertures, des équipements de secours, des moyens de communication avec l extérieur, des véhicules adaptés pour l évacuation des personnes, des barques et gilets de sauvetage, recensement du matériel et des moyens techniques susceptibles d être utilisés...) La mise en place d une organisation de crise pour gérer les actions engagées par la commune pour mettre en sécurité les populations ou leur porter assistance, La réalisation d outils pratiques (fiches réflexes sur des questions pragmatiques «qui fait quoi, comment?», modèles d actes, annuaire de crise...). La pérennisation du projet dans le temps (exercices et procédures de mise à jour). En Corrèze, 111 communes sont assujetties à l obligation d établir ce document (PCS «obligatoires»). Au 1er octobre 2015, 103 ont été établis, soit un taux de réalisation de 92,79 %. Les 8 PCS restants sont en voie d achèvement. Sur les 175 communes non soumises à l obligation, 57 ont arrêté leur PCS. Le déclenchement du Plan communal de sauvegarde En cas d accident provoqué par un risque naturel ou technologique, le maire est le directeur des opérations de secours (DOS). En cas d inondation, le maire est informé de la survenance de l événement par différentes instances : le préfet, le service d annonce des crues, l alerte météo, le centre opérationnel départemental d incendie et de secours. Dès la réception du message d annonce de crue, le maire, en vertu de ses pouvoirs de police, doit transmettre l alerte à ses administrés par tous moyens possibles : téléphone, fax, sirène, envoi sur place d agents techniques, affichage, haut-parleurs... Une fois l alerte donnée, le plan est déclenché et la population doit être informée de la situation (zones risquant d être évacuées, voies de circulation interdites, mesures de protection à mettre en œuvre). 5 Service départemental de communication interministérielle

6 Le maire met en place la cellule de crise avec les personnes chargées de missions spécifiques et désignées dans l organigramme et met en œuvre les mesures d urgence prévues. Le préfet prend la direction des opérations de secours (article L du code de la sécurité intérieure) : lorsque le maire n est plus en situation de maîtriser seul les événements, ou qu il fait appel de lui-même au représentant de l État, lorsque le maire, s étant abstenu de prendre les mesures nécessaires, le préfet se substitue à lui, après mise en demeure restée sans résultat, lorsque l événement concerne plusieurs communes du département, lorsque l événement entraîne l activation du plan ORSEC (décret du 13/09/2005 fixant les modalités d établissement du plan ORSEC). Dans ce cas, le maire est prévenu par la préfecture. L interlocuteur de l État pour les communes qui ont l obligation d établir un PCS C est la Direction départementale des territoires (DDT) de la Corrèze qui accompagne les communes dans leur démarche de réalisation de leur PCS. Elle se positionne comme assistant au maître d ouvrage et à ce titre, pourra fournir les documents type et apporter une assistance-conseil pour l élaboration du PCS. Les agences territoriales Des correspondants de la Direction départementale des territoires sont répartis dans 3 agences territoriales de Brive, Tulle et Ussel et sont à la disposition des communes pour les aider dans leur démarche d élaboration d un PCS. La Direction départementale des territoires cité administrative Jean Montalat Tulle Un référent : M. Frédéric FRANCH Un service référent «cartographie géomatique» : Responsable Mme Florence MARTIN Service départemental de communication interministérielle

7 L exercice «cadre» inondations de la ville de Brive A Objectifs de l exercice Objectif principal : Tester le dispositif ORSEC dans le cadre d une situation de crise consécutive à une inondation centennale. Objectifs intermédiaires : Tester l alerte et l information des populations concernées Tester le Plan communal de sauvegarde (PCS) de la commune de Brive et son articulation avec le Centre opérationnel départemental (COD) Tester la montée en puissance du COD. Objectifs spécifiques : Tester l alerte et l information des populations concernées - identification des lieux sensibles - identification des moyens à mettre en œuvre, rappel des personnels Acteurs : mairie de Brive, préfecture, Service départemental d incendie et de secours (SDIS), Service d aide médicale d urgence (SAMU), Direction départementale de la sécurité publique (DDSP), Direction des services départementaux de l éducation nationale (DSDEN), Agence régionale de santé (ARS). Tester le PCS de la commune de Brive et son articulation avec le COD - tester l alerte en interne - tester l alerte de la police municipale - tester la mise en place du Poste de commandement communal (PCC). Acteurs : mairie de Brive Tester la montée en puissance du COD - tester la coordination des services - tester la circulation de l information et la communication de crise - tester la maîtrise des outils (synergie, main courante ) - tester la mission du Référent départemental inondations (RDI). Acteurs : SIACEDPC, SIDSIC, DDT Tester la communication de crise en utilisant les réseaux sociaux Acteur : service de communication interministérielle de la préfecture. 7 Service départemental de communication interministérielle

8 B Scénario de l exercice Le scénario retenu pour l exercice s appuie sur la crue de Il s agit de simuler les conséquences d une telle crue, soit notamment une hauteur d eau de 5.25 m au pont de Buy à Brive au pic de crue. Lundi 5 octobre à 17 h 00, les tronçons Vézère et Corrèze passent en vigilance jaune. Les conditions météorologiques se dégradant dans la nuit, au matin du 6 octobre, une alerte orange météo pluie inondation est lancée à 6 h 00. La côte d alerte crue orange est lancée à 8 h 00. La mairie de Brive déclenche son PCS et ouvre son PC de crise à 8 h 00. Le COD est activé en préfecture à 9 h 00. Les conditions météorologiques, hydrologiques ainsi que les opérations de secours sur le terrain sont fictives. Les coupures d électricité et d alimentation en eau potable seront également fictives. Par convention, le réseau téléphonique sera saturé de 10 h 00 à 10 h 30. Il ne sera donc pas possible d'utiliser les téléphones portables et fixes dans ce laps de temps. Les secours seront alors dans l'obligation de communiquer par radio. Le COD et le PC de la mairie utiliseront les moyens en leur possession pour communiquer avec le terrain. Des messages à destination des réseaux sociaux (facebook et twitter) seront rédigés par le service communication de la préfecture.la communication de crise relève exclusivement du corps préfectoral. B Organisation de l exercice 1 - Chronologie 06 h 00 : Lancement de l alerte orange «Orage» météo 08 h 00 : Lancement de l alerte orange «Crue» 09 h 00 : Ouverture du COD et du Poste de commandement opérationnel (PCO) ; prépositionnement des joueurs 14 h 00 : Fin de l exercice sur décision du préfet (le pic de crues étant atteint 6 heures après soit vers 14 h 00 - message de décrue). En réalité, le pic de crue est atteint 12 h après, mais la durée de l exercice est compressée. 8 Service départemental de communication interministérielle

9 2 - Positionnement des acteurs Au COD PCO PC de crise Pompiers Police Gendarmerie ARS Education nationale (évacuation de l école Jules Romain pour tester le Plan particulier de mise en sûreté PPMS) Référent départemental inondations Direction régionale de l environnement, de l aménagement et du logement (DREAL) SIACEDPC Délégué militaire départemental (DMD) 1 observateur du SDIS Conseil départemental SDIS SAMU DDSP SIACEDPC 1 observateur du SDIS Mairie de Brive Observateurs invités : mairie de Malemort-sur-Corrèze et mairie de Saint-Pantaléon-de-Larche 2 observateurs DMD Nombre total de personnes engagées : 35 (7 personnes de la mairie de Brive au Poste de commandement communal (PCC) et entre 20 et 30 des autres services). 3 - Injection d incidents dans le scénario Evacuation fictive de l école Jules Romain à 11 heures (rassemblement dans la cour de l école élémentaire) : mise en œuvre du Plan particulier de mise en sûreté (PPMS) Coupures du réseau d électricité Coupures de l alimentation en eau potable Coupures du réseau de télécommunications Simulation de l évacuation du parking souterrain de la Guierle. 9 Service départemental de communication interministérielle

P.C.S. Plan Communal de Sauvegarde

P.C.S. Plan Communal de Sauvegarde P.C.S Plan Communal de Sauvegarde Plan Communal de Sauvegarde de CHINON Sommaire CHAPITRE 1 INTRODUCTION FI 1 Préambule FI 2 Objet du PCS et cadre réglementaire FI 3 Arrêté municipal de réalisation du

Plus en détail

Organisation de la gestion de crise à Mayotte. Préfecture de Mayotte- SIDPC Mise à jour août 2011

Organisation de la gestion de crise à Mayotte. Préfecture de Mayotte- SIDPC Mise à jour août 2011 Organisation de la gestion de crise à Mayotte Préfecture de Mayotte- SIDPC Mise à jour août 2011 SOMMAIRE INTRODUCTION AVANT LA CRISE PENDANT LA CRISE APRES LA CRISE 2 Service interministériel de défense

Plus en détail

PLAN COMMUNAL DE SAUVEGARDE

PLAN COMMUNAL DE SAUVEGARDE PLAN COMMUNAL DE SAUVEGARDE METHODOLOGIE D ELABORATION Reproduction interdite sans autorisation préalable Cette méthodologie d élaboration a été développée par l qui est une Association de Loi 1901 dont

Plus en détail

PREFECTURE DE LA HAUTE-SAVOIE

PREFECTURE DE LA HAUTE-SAVOIE LES ORGANISATIONS Chaîne de commandement et structures de gestion d'événement IV.1 Direction des Opérations de Secours... 2 IV.2 Organisation du commandement, liaison COD/PCO/PCC... 3 à 5 IV.3 COD : Centre

Plus en détail

L organisation du commandement opérationnel et la gestion d une situation de crise

L organisation du commandement opérationnel et la gestion d une situation de crise Département de Lot-et-Garonne L organisation du commandement opérationnel et la gestion d une situation de crise Formation à destination des élus du département de Lot-et-Garonne Intervenants : Cdt Xavier

Plus en détail

PREFECTURE DE LA HAUTE-SAVOIE

PREFECTURE DE LA HAUTE-SAVOIE LES DONNEES DE BASE Généralités et alerte II.1 Objet du plan... 2 à 3 II.2 Mise en oeuvre du dispositif opérationnel ORSEC... 4 II.3 Dispositions particulières avec les pays frontaliers... 5 à 6 II.4 Schéma

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE DES. Contact presse : Sous-direction de la planification

DOSSIER DE PRESSE DES. Contact presse : Sous-direction de la planification DOSSIER DE PRESSE DES Direction générale de la Sécurité civile et de la gestion des crises Sous-direction de la planification et de la gestion des crises Contact presse : COMMUNIQUÉ DE PRESSE Les départements

Plus en détail

PLAN COMMUNAL DE SAUVEGARDE COMMUNE DE PUNAAUIA PARTIE 2: OPERATIONNELLE

PLAN COMMUNAL DE SAUVEGARDE COMMUNE DE PUNAAUIA PARTIE 2: OPERATIONNELLE 2011 PLAN COMMUNAL DE SAUVEGARDE COMMUNE DE PUNAAUIA PARTIE 2: OPERATIONNELLE SOMMAIRE SOMMAIRE 2 DECLENCHEMENT DU PCS 3.1 ROLE ET OBJECTIFS DU PLAN 3.2 MODALITES DE DECLENCHEMENT DES DIFFERENTES ALERTES

Plus en détail

Dossier d information Communal sur les Risques Majeurs (DICRIM) Document à conserver.

Dossier d information Communal sur les Risques Majeurs (DICRIM) Document à conserver. Dossier d information Communal sur les Risques Majeurs (DICRIM) Document à conserver. Sommaire : Editorial de M. Le Maire ; Définition du risque majeur p 2 Contexte local ; Information préventive ; L alerte

Plus en détail

PLAN PARTICULIER DE MISE EN SURETE

PLAN PARTICULIER DE MISE EN SURETE DEPARTEMENT DE LA CORSE DU SUD PLAN PARTICULIER DE MISE EN SURETE FACE AUX RISQUES MAJEURS École :.. Lieu de mise en sûreté : Année scolaire 20.. -20.. LE PLAN TECHNIQUE 1. Liste des risques auxquels l

Plus en détail

GESTION DE CRISE. Réunion d information et d échanges avec les élus - 23 juin 2014

GESTION DE CRISE. Réunion d information et d échanges avec les élus - 23 juin 2014 GESTION DE CRISE Réunion d information et d échanges avec les élus - 23 juin 2014 AUTORITES COMPETENTES Le maire sur le territoire de sa commune Le préfet lorsque l'événement dépasse les capacités de la

Plus en détail

PLAN COMMUNAL DE SAUVEGARDE

PLAN COMMUNAL DE SAUVEGARDE 3, rue Paul Bouton 51140 Courcelles-Sapicourt Tél : 03 26 48 59 67 Courriel : mairie-courcelles-sapicourt@wanadoo.fr Site : http:// www.courcelles-sapicourt.fr PLAN COMMUNAL DE SAUVEGARDE Le présent document

Plus en détail

Communiqué de presse EXERCICE DE SECURITE CIVILE AU STADE PIERRE MAUROY : TEST DE LA CHAINE DE SECOURS DANS LE CADRE DU PLAN ORSEC NOMBREUSES VICTIMES

Communiqué de presse EXERCICE DE SECURITE CIVILE AU STADE PIERRE MAUROY : TEST DE LA CHAINE DE SECOURS DANS LE CADRE DU PLAN ORSEC NOMBREUSES VICTIMES Lille, le 2 octobre 2013 Communiqué de presse EXERCICE DE SECURITE CIVILE AU STADE PIERRE MAUROY : TEST DE LA CHAINE DE SECOURS DANS LE CADRE DU PLAN ORSEC NOMBREUSES VICTIMES La préfecture du Nord, en

Plus en détail

Plan d'évacuation du Val de BLOIS

Plan d'évacuation du Val de BLOIS PRÉFET DE LOIR-ET-CHER Plan d'évacuation du Val de BLOIS Phase 0: éléments de méthode Chapitre II. Service Interministériel De Défense et de Protection Civile et Direction Départementale des Territoires

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Exercice de sécurité civile SEVESO - APERAM. Jeudi 4 décembre 2014

DOSSIER DE PRESSE. Exercice de sécurité civile SEVESO - APERAM. Jeudi 4 décembre 2014 DOSSIER DE PRESSE Exercice de sécurité civile SEVESO - APERAM Jeudi 4 décembre 2014 Exercice de sécurité civile Jeudi 4 décembre 2014 Un exercice de sécurité civile est prévu le jeudi 4 décembre 2014 sur

Plus en détail

1 - Qu est-ce qu une mission, comment déterminer son contenu et qui va les accomplir?

1 - Qu est-ce qu une mission, comment déterminer son contenu et qui va les accomplir? FICHE N 20 : LES MISSIONS DE TERRAIN À ASSURER Pour assurer la mise en œuvre des missions de sauvegarde, il est nécessaire de disposer d intervenants de terrain. En fonction des phénomènes, de la situation,

Plus en détail

La gestion des grands rassemblements par les services de l Etat

La gestion des grands rassemblements par les services de l Etat Mayenne Services Publics La lettre thématique La gestion des grands rassemblements par les services de l Etat Définition Sont considérées comme étant des «grands rassemblements», toutes les manifestations

Plus en détail

Plan Communal de Sauvegarde P.C.S. S organiser pour être prêt LA DÉMARCHE. 2 ème édition Octobre 2008. Direction de la Sécurité Civile

Plan Communal de Sauvegarde P.C.S. S organiser pour être prêt LA DÉMARCHE. 2 ème édition Octobre 2008. Direction de la Sécurité Civile Plan Communal de Sauvegarde P.C.S. S organiser pour être prêt LA DÉMARCHE 2 ème édition Octobre 2008 Direction de la Sécurité Civile Plan Communal de Sauvegarde P.C.S. S organiser pour être prêt LA DÉMARCHE

Plus en détail

1 si oui, les risques naturels pris en compte sont liés à : inondation crue torrentielle mouvements de terrain X Avalanches

1 si oui, les risques naturels pris en compte sont liés à : inondation crue torrentielle mouvements de terrain X Avalanches Etat des risques naturels, miniers et technologiques en application des articles L 125-5 et R 125-26 du Code de l'environnement 1. Cet état, relatif aux obligations, interdictions, servitudes et prescriptions

Plus en détail

PPMS. Ce recueil de tableaux vous guidera dans la conception et dans la présentation du PPMS de l établissement. Plan Particulier de Mise en Sureté

PPMS. Ce recueil de tableaux vous guidera dans la conception et dans la présentation du PPMS de l établissement. Plan Particulier de Mise en Sureté PPMS Ce recueil de tableaux vous guidera dans la conception et dans la présentation du PPMS de l établissement Page 1 1 IDENTIFICATION DE L ETABLISSEMENT Année de réalisation du PPMS Nom de l établissement

Plus en détail

OUTILS OPERATIONNELS Page 1 sur 1. Alerte de la population FICHE 1 : SCHEMA DE RECEPTION ET DE TRAITEMENT D UNE ALERTE

OUTILS OPERATIONNELS Page 1 sur 1. Alerte de la population FICHE 1 : SCHEMA DE RECEPTION ET DE TRAITEMENT D UNE ALERTE OUTILS OPERATIONNELS Page 1 sur 1 FICHE 1 : SCHEMA DE RECEPTION ET DE TRAITEMENT D UNE ALERTE R E C E P T I O N Standard mairie Période ouvrable de la mairie OU ALERTE Service de secours, système de vigilance,

Plus en détail

RISQUES NATURELS ET TECHNOLOGIQUES

RISQUES NATURELS ET TECHNOLOGIQUES Document valable jusqu au : 2 octobre 2012 RISQUES NATURELS ET TECHNOLOGIQUES DOSSIER D INFORMATION REGLEMENTAIRE DES ACQUEREURS ET LOCATAIRES SOMMAIRE - Déclaration de l état des risques naturels et technologiques

Plus en détail

Procédure de suspension des transports départementaux routiers de personnes non urbains en cas d intempéries

Procédure de suspension des transports départementaux routiers de personnes non urbains en cas d intempéries Procédure de suspension des transports départementaux routiers de personnes non urbains en cas d intempéries La procédure suivante précise les dispositions à prendre lorsque les conditions climatiques

Plus en détail

Guide pour l élaboration d un plan communal de sauvegarde

Guide pour l élaboration d un plan communal de sauvegarde PREFET DU MORBIHAN Direction du cabinet et de la sécurité Service interministériel de défense et de protection civile Guide pour l élaboration d un plan communal de sauvegarde Ce guide a pour seul objectif

Plus en détail

RISQUES MAJEURS. www.vivre-a-niort.com. Notice d information sur la prévention des risques majeurs À NIORT. Toutes les informations sur

RISQUES MAJEURS. www.vivre-a-niort.com. Notice d information sur la prévention des risques majeurs À NIORT. Toutes les informations sur LES RISQUES MAJEURS Notice d information sur la prévention des risques majeurs À NIORT Toutes les informations sur Définition des Risques majeurs Quels risques à Niort? Le territoire de la commune se trouve

Plus en détail

D.I.C.R.I.M. DOCUMENT D INFORMATIONS COMMUNAL SUR LES RISQUES MAJEURS LES BONS REFLEXES EN CAS DE RISQUES MAJEURS

D.I.C.R.I.M. DOCUMENT D INFORMATIONS COMMUNAL SUR LES RISQUES MAJEURS LES BONS REFLEXES EN CAS DE RISQUES MAJEURS D.I.C.R.I.M. DOCUMENT D INFORMATIONS COMMUNAL SUR LES RISQUES MAJEURS LES BONS REFLEXES EN CAS DE RISQUES MAJEURS Les incendies de forêts ou les inondations sont les principaux risques majeurs qui peuvent

Plus en détail

Sommaire... 2. Le mot du Maire... 3. Glossaire... 4. Pour en savoir plus... 4. Qu'est-ce qu'un risque majeur... 5

Sommaire... 2. Le mot du Maire... 3. Glossaire... 4. Pour en savoir plus... 4. Qu'est-ce qu'un risque majeur... 5 Sommaire Sommaire... 2 Le mot du Maire... 3 Glossaire... 4 Pour en savoir plus... 4 Qu'est-ce qu'un risque majeur... 5 Les risques naturels... 6 Les inondations... 6 Les phénomènes météorologiques... 7

Plus en détail

Comité Local d Information et de Concertation du 8 novembre 2011

Comité Local d Information et de Concertation du 8 novembre 2011 Bilan annuel 2011 Etienne Lacroix Tous Artifices S.A. Comité Local d Information et de Concertation du 8 novembre 2011 Page 1 SOMMAIRE Actions réalisées pour la prévention des risques Compte-rendu des

Plus en détail

PLAN COMMUNAL DE SAUVEGARDE

PLAN COMMUNAL DE SAUVEGARDE PLAN COMMUNAL DE SAUVEGARDE COMMUNE DE MARCQ (Yvelines) Mairie Place de la Mairie 78770 01 34 87 41 64 mairiedemarcq@wanadoo.fr Première Edition Septembre 2015 C de Marcq (Yvelines) SOMMAIRE PREAMBULE

Plus en détail

Le Plan Communal de Sauvegarde :

Le Plan Communal de Sauvegarde : Le Plan Communal de Sauvegarde : Pour faire face aux catastrophes et aux sinistres majeurs : tempête, crue, fortes chutes de neige, pluies torrentielles, canicule, accident grave de la circulation routière,

Plus en détail

GUIDE D ELABORATION ET D APPROPRIATION D UN PLAN COMMUNAL DE SAUVEGARDE (PCS)

GUIDE D ELABORATION ET D APPROPRIATION D UN PLAN COMMUNAL DE SAUVEGARDE (PCS) PREFECTURE DES HAUTES ALPES GUIDE D ELABORATION ET D APPROPRIATION D UN PLAN COMMUNAL DE SAUVEGARDE (PCS) Version du 01 janvier 2012 PROPOS LIMINAIRES La préfecture des Hautes-Alpes est à l initiative

Plus en détail

PLAN DE CRISE ECOLE :..

PLAN DE CRISE ECOLE :.. Académie de Corse Direction des services départementaux de l'education nationale de Corse du Sud. PLAN DE CRISE ECOLE :.. Gestion des situations exceptionnelles Ce document doit disposer en annexe de la

Plus en détail

FOCUS 2015. Atelier Caen/Alexandria : La Résilience. WS1 : la Résilience comment gérer les risques naturels croissants en matière d urbanisme?

FOCUS 2015. Atelier Caen/Alexandria : La Résilience. WS1 : la Résilience comment gérer les risques naturels croissants en matière d urbanisme? FOCUS 2015 Du 5 au 6 mars 2015 Washington DC Ambassade de France Atelier Caen/Alexandria : La Résilience Pour commencer, quelques définitions Qu est-ce que la Résilience? Face aux évolutions (croissance

Plus en détail

Conseil départemental de sécurité civile et des risques naturels majeurs Réunion du 14 octobre 2015 DOSSIER DE PRESSE

Conseil départemental de sécurité civile et des risques naturels majeurs Réunion du 14 octobre 2015 DOSSIER DE PRESSE Conseil départemental de sécurité civile et des risques naturels majeurs Réunion du 14 octobre 2015 DOSSIER DE PRESSE Contact presse Préfecture de La Réunion - Service régional de la communication interministérielle

Plus en détail

LE ROLE DU MAIRE DANS LA GESTION DES CRISES...4 LA NÉCESSITE DE NOMMER UN REFERENT SÉCURITÉ CIVILE DANS LA COMMUNE...6 LA RÉSERVE COMMUNALE DE

LE ROLE DU MAIRE DANS LA GESTION DES CRISES...4 LA NÉCESSITE DE NOMMER UN REFERENT SÉCURITÉ CIVILE DANS LA COMMUNE...6 LA RÉSERVE COMMUNALE DE LE ROLE DU MAIRE DANS LA GESTION DES CRISES...4 LA NÉCESSITE DE NOMMER UN REFERENT SÉCURITÉ CIVILE DANS LA COMMUNE...6 LA RÉSERVE COMMUNALE DE SÉCURITÉ CIVILE...6 ARRÊTÉS TYPES POUR LE FONCTIONNEMENT D

Plus en détail

Le Plan Communal de Sauvegarde (PCS)...3. La Cellule de Crise Municipale (CCM)...4. Le risque inondation...5

Le Plan Communal de Sauvegarde (PCS)...3. La Cellule de Crise Municipale (CCM)...4. Le risque inondation...5 Sommaire Le Plan Communal de Sauvegarde (PCS)....3 La Cellule de Crise Municipale (CCM)...4 Le risque inondation...5 Directeur des opérations de secours (D.O.S.)... 5 Cellule Coordination... 7 Cellule

Plus en détail

Présentation du PC Mobile de la Métropole Nice Côte d Azur

Présentation du PC Mobile de la Métropole Nice Côte d Azur GESTION DE CRISE / RISQUES URBAINS Présentation du PC Mobile de la Métropole Nice Côte d Azur Par Christian Estrosi, Député, Maire de Nice, Président de Nice Côte d Azur, aux Maires des communes Lundi

Plus en détail

Plan de gestion des risques d inondation Rhin Meuse Cycle de gestion 2016 2021

Plan de gestion des risques d inondation Rhin Meuse Cycle de gestion 2016 2021 Plan de gestion des risques d inondation Rhin Meuse Cycle de gestion 2016 2021 Le PGRI D où vient il? A quoi sert il? Comment ça se présente? Qui l élabore? Qui le met en œuvre? Qu est ce que ça change?

Plus en détail

PLAN LOCAL DE GESTION DE CRISE

PLAN LOCAL DE GESTION DE CRISE GUIDE MÉTHODOLOGIQUE PLAN LOCAL DE GESTION DE CRISE A v ertissement Les plans locaux de gestion de crise sont des outils opérationnels permettant de mieux organiser les actions locales en période de crise.

Plus en détail

Apprenons les bons réflexes! tempête. rupture DE GAZODUC

Apprenons les bons réflexes! tempête. rupture DE GAZODUC Document d Information Communal sur les Risques Majeurs de LA GRANDE MOTTE Les 5 risques majeurs Apprenons les bons réflexes! tempête inondation & SUBMERSION MARINE FEU DE FORÊT transport DE MARCHANDISES

Plus en détail

Plan Communal de Sauvegarde de la commune de Gouaix

Plan Communal de Sauvegarde de la commune de Gouaix Plan Communal de Sauvegarde de la commune de Gouaix Les noms, prénoms, adresses et numéros de téléphone ont volontairement été effacé. P1 SOMMAIRE Glossaire et abréviations p 4 Arrêté municipal p 6 Organisation

Plus en détail

Exercice de sécurité civile

Exercice de sécurité civile Exercice de sécurité civile Jeudi 26 juin 2014 14h00 Site de Butagaz à Castelsarrasin 05.63.22.82.17 Page - 1 - SOMMAIRE Communiqué de presse 1) Fiche d identité du site 2) Les risques liés au GPL - une

Plus en détail

RISQUES NATURELS ET TECHNOLOGIQUES

RISQUES NATURELS ET TECHNOLOGIQUES Port Haut 78 130 LES MUREAUX RISQUES NATURELS ET TECHNOLOGIQUES DOSSIER D INFORMATION REGLEMENTAIRE DES ACQUEREURS ET LOCATAIRES Document valable jusqu au : 10 janvier 2016 UBYRISK Consultants 8, le bourg

Plus en détail

NOR : DEVP1429994J. (Texte non paru au Journal officiel) La ministre de l écologie, du développement durable et de l énergie,

NOR : DEVP1429994J. (Texte non paru au Journal officiel) La ministre de l écologie, du développement durable et de l énergie, RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère de l écologie, du développement durable et de l énergie Direction générale de la prévention des risques Service des risques naturels et hydrauliques Bureau de l action territoriale

Plus en détail

Introduction à la gestion de crise en cas d inondation

Introduction à la gestion de crise en cas d inondation Introduction à la gestion de crise en cas d inondation Ir Paul DEWIL, Directeur-Coordinateur Charles REGNIER, attaché Centre Régional de Crise de Wallonie (CRC-W) http://environnement.wallonie.be/inondations

Plus en détail

P.C.S. de CHINON SUPPORTS FS 1. Main courante ACTEUR : Date : Heure Origine de l information Information Suite donnée et observations

P.C.S. de CHINON SUPPORTS FS 1. Main courante ACTEUR : Date : Heure Origine de l information Information Suite donnée et observations P.C.S. de CHINON SUPPORTS FS 1 Main courante ACTEUR : Date : Heure Origine de l information Information Suite donnée et observations P.C.S. de CHINON SUPPORT FS 2 Organigramme communal de gestion de crise

Plus en détail

«Une heure pour savoir»

«Une heure pour savoir» PLAN CYCLONE. ORGANISATION DÉPARTEMENTALE ET ZONALE DE LA GESTION DE CRISE «Une heure pour savoir» LE 8 JUILLET 2011 E.FONTANILLE/ J. VINCENT Les CYCLONES aux ANTILLES Depuis 1986 le Cyclone (en Grec Dieu

Plus en détail

RISQUES NATURELS ET TECHNOLOGIQUES

RISQUES NATURELS ET TECHNOLOGIQUES 7 rue Mercure 94 700 MAISONS-ALFORT RISQUES NATURELS ET TECHNOLOGIQUES DOSSIER D INFORMATION REGLEMENTAIRE DES ACQUEREURS ET LOCATAIRES Document valable jusqu au : 10 janvier 2016 UBYRISK Consultants 8,

Plus en détail

n w Document d information communal sur les risques majeurs

n w Document d information communal sur les risques majeurs D I C R I M b n w c i Document d information communal sur les risques majeurs ÉDITO Madame, Monsieur, Notre Ville peut être, un jour, concernée par un risque majeur comme un phénomène météorologique, un

Plus en détail

Le risque inondation : comment s en protéger?

Le risque inondation : comment s en protéger? Franck Boston PRÉVENTION ET SÉCURITÉ Le risque inondation : comment s en protéger? RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Liberté Égalité Fraternité Le principal risque naturel susceptible d affecter l Île-de-France est

Plus en détail

PCS ASSEVENT 1 er Décembre 2010 PLAN COMMUNAL DE SAUVEGARDE 1/45

PCS ASSEVENT 1 er Décembre 2010 PLAN COMMUNAL DE SAUVEGARDE 1/45 PLAN COMMUNAL DE SAUVEGARDE 1/45 PLAN COMMUNAL DE SAUVEGARDE S O M M AIRE PREAMBULE Arrêté municipal d adoption du plan communal de sauvegarde p. 3 Cadre juridique p. 5 Contenu p. 7 Fiche de mise à jour

Plus en détail

Annexe 3. Principaux objectifs de sécurité et mesures pour l éducation nationale, l enseignement supérieur et la recherche

Annexe 3. Principaux objectifs de sécurité et mesures pour l éducation nationale, l enseignement supérieur et la recherche 1 Annexe 3 Principaux objectifs de sécurité et mesures pour l éducation nationale, l enseignement supérieur et la recherche Le plan décrit au sein de chacun de ses 12 domaines : - les objectifs de sécurité

Plus en détail

MAIRIE DE LA VERPILLIERE

MAIRIE DE LA VERPILLIERE MAIRIE DE LA VERPILLIERE DOCUMENT A CONSERVER Version 2013 INFORMATION COMMUNALE SUR LES RISQUES MAJEURS c t v w Information préventive des populations Les bons réflexes Sommaire L Édito du Maire La prévention

Plus en détail

CONVENTION DE MISE A DISPOSITION SALLES COMMUNALES EMILE ROUSSEAU

CONVENTION DE MISE A DISPOSITION SALLES COMMUNALES EMILE ROUSSEAU CONVENTION DE MISE A DISPOSITION SALLES COMMUNALES EMILE ROUSSEAU ENTRE : Monsieur le Maire, agissant es-qualité en vertu des délibérations du 25 septembre 2014 et du 24 octobre 2013, Désigné ci-après

Plus en détail

CHAPITRE V : MODALITES DE GESTION DE LA CRISE ET ORGANISATION COMMUNALE

CHAPITRE V : MODALITES DE GESTION DE LA CRISE ET ORGANISATION COMMUNALE CHAPITRE V : MODALITES DE GESTION DE LA CRISE ET ORGANISATION COMMUNALE Page 100 sur 133 I. MODALITES DE GESTION DE CRISE Ce chapitre est destiné à informer et décrire les modalités de réponse à une crise

Plus en détail

Plan familial de mise en sûreté CONNAÎTRE S ÉQUIPER SE PRÉPARER. Je me protège. en famille. A REMPLIR Ce plan concerne la famille

Plan familial de mise en sûreté CONNAÎTRE S ÉQUIPER SE PRÉPARER. Je me protège. en famille. A REMPLIR Ce plan concerne la famille CONNAÎTRE S ÉQUIPER SE PRÉPARER Plan familial de mise en sûreté Je me protège en famille Ce plan concerne la famille. Connaître 2 Les sirènes du Réseau National d Alerte (RNA) Ces sirènes, situées sur

Plus en détail

Plans de secours NOMBREUSES VICTIMES

Plans de secours NOMBREUSES VICTIMES Plans de secours NOMBREUSES VICTIMES Dispositions générales ORSEC Dr M.NAHON SAMU75 02/2013 Crises sanitaires, Accidents catastrophiques à effets limités (ACEL), Catastrophes Majeures 2 Crises sanitaires,

Plus en détail

Le niveau 3 - alerte canicule correspond à une vigilance météorologique orange pour le paramètre canicule.

Le niveau 3 - alerte canicule correspond à une vigilance météorologique orange pour le paramètre canicule. ANNEXE FICHE 10 : NIVEAU 3 - ALERTE CANICULE Le niveau 3 - alerte canicule correspond à une vigilance météorologique orange pour le paramètre canicule. I. MESURES PRISES AU NIVEAU 3 - ALERTE CANICULE 1.

Plus en détail

LE RISQUE INDUSTRIEL. Comment se manifeste le risque industriel?

LE RISQUE INDUSTRIEL. Comment se manifeste le risque industriel? LE RISQUE INDUSTRIEL Comment se manifeste le risque industriel? Ce risque majeur est un événement accidentel survenant sur un site industriel. Deux grandes branches industrielles sont concernées, avec

Plus en détail

Plan Communal de Sauvegarde

Plan Communal de Sauvegarde Plan Communal de Sauvegarde Mémento Direction de la Défense et de la Sécurité Civiles Sous-direction de la gestion des risques 87/95 quai du docteur Dervaux 92600 Asnières sur Seine Site Internet : www.interieur.gouv.fr

Plus en détail

D I C R I M LE RISQUE INDUSTRIEL. Les établissements à risque industriel à Vitry-sur-Seine. Les établissements SEVESO II à Vitry-sur-Seine

D I C R I M LE RISQUE INDUSTRIEL. Les établissements à risque industriel à Vitry-sur-Seine. Les établissements SEVESO II à Vitry-sur-Seine LE RISQUE INDUSTRIEL Le risque industriel se caractérise par un accident se produisant sur un site industriel et pouvant entraîner des conséquences graves pour le personnel, la population, les biens ou

Plus en détail

Les Établissements recevant du public. La prévention incendie

Les Établissements recevant du public. La prévention incendie Les Établissements recevant du public La prévention incendie 1 Sommaire Partie 1 : Les établissements recevant du public Partie 2 : La prévention incendie Partie 3 : L organisation de la prévention dans

Plus en détail

Plan Communal de Sauvegarde P.C.S. S entraîner pour être prêt LES EXERCICES. Octobre 2008. Direction de la Sécurité Civile

Plan Communal de Sauvegarde P.C.S. S entraîner pour être prêt LES EXERCICES. Octobre 2008. Direction de la Sécurité Civile Plan Communal de Sauvegarde P.C.S. S entraîner pour être prêt LES EXERCICES Octobre 2008 Direction de la Sécurité Civile Plan Communal de Sauvegarde P.C.S. S entraîner pour être prêt LES EXERCICES Octobre

Plus en détail

Qu est ce que le plan d organisation de la réponse de sécurité civile (ORSEC)?

Qu est ce que le plan d organisation de la réponse de sécurité civile (ORSEC)? Les plans de secours sont organisés et mis en oeuvre par une direction unique, le directeur des opérations de secours (DOS) qui est le préfet du département concerné. Qu est ce que le plan d organisation

Plus en détail

Plan ORSEC. du département du Finistère

Plan ORSEC. du département du Finistère PRÉFET DU FINISTÈRE Préfecture du Finistère Cabinet du préfet Service interministériel de défense et de protection civiles Plan ORSEC «secours à nombreuses victimes» du département du Finistère Plan ORSEC

Plus en détail

2 - Quels sont les intérêts des exercices?

2 - Quels sont les intérêts des exercices? FICHE N 29 : LES ENTRAÎNEMENTS - EXERCICES DE SIMULATION 1 - Qu est-ce qu un exercice? Les exercices servent à mettre en œuvre de manière pratique les dispositions prévues dans le PCS en se substituant

Plus en détail

PLAN COMMUNAL DE SAUVEGARDE

PLAN COMMUNAL DE SAUVEGARDE DEPARTEMENT DE L HERAULT COMMUNE DE BRIGNAC PLAN COMMUNAL DE SAUVEGARDE Basé sur le modèle 2010 de PCS pour les communes de moins de 3 000 habitants Service Interministériel de Défense et de Protection

Plus en détail

Département du GERS. Commune de MAUVEZIN PLAN COMMUNAL DE SAUVEGARDE (P.C.S.)

Département du GERS. Commune de MAUVEZIN PLAN COMMUNAL DE SAUVEGARDE (P.C.S.) Département du GERS Commune de PLAN COMMUNAL DE (P.C.S.) Edition Janvier 2014 1 Département du GERS CHAPITRE 1 : INFORMATIONS GENERALES I. INFORMATIONS GENERALES...4 II. TEXTES DE REFERENCES...5 III. LE

Plus en détail

Programme Session corse de sensibilisation à la gestion de crise territoriale

Programme Session corse de sensibilisation à la gestion de crise territoriale Programme Session corse de sensibilisation à la gestion de crise territoriale Du mercredi 16 au mardi 22 octobre 2013 Organisé par le Haut comité français pour la défense civile, en partenariat avec le

Plus en détail

Document d Information Communal sur les Risques Majeurs D.I.C.RI.M

Document d Information Communal sur les Risques Majeurs D.I.C.RI.M Document d Information Communal sur les Risques Majeurs D.I.C.RI.M R M EAU FEU A I R T E R R E SAINT-RAPHAÀL Édition 2005 SOMMAIRE 1 - État d alerte 2 - Principales consignes à respecter 3 - Feux de forêt

Plus en détail

Risques majeurs, les devoirs d une commune. 1) La prévention. 1.1 L identification générale des risques

Risques majeurs, les devoirs d une commune. 1) La prévention. 1.1 L identification générale des risques Décembre 2009 Risques majeurs, les devoirs d une commune En matière de risques majeurs, le maire a un rôle de prévention, d information et de protection envers ses concitoyens. A Meylan, ces trois éléments

Plus en détail

Plan Communal de Sauvegarde. Cahier des charges de numérisation

Plan Communal de Sauvegarde. Cahier des charges de numérisation Plan Communal de Sauvegarde Cahier des charges de numérisation et de restitution cartographique Version 2 Septembre 2013 Contributeurs Anne Laure PROUX Marion CHARRIER Vincent DESHOUX François-Xavier ROUILLON

Plus en détail

PLAN PARTICULIER D INTERVENTION. Barrage de Serre-Ponçon

PLAN PARTICULIER D INTERVENTION. Barrage de Serre-Ponçon PREFECTURE DES HAUTES-ALPES PREFECTURE DES ALPES DE HAUTE PROVENCE Service interministériel de défense et de protection civiles PLAN PARTICULIER D INTERVENTION Barrage de Serre-Ponçon Fiche d action communale

Plus en détail

Le logiciel OSIRIS-Inondation adapté au bassin versant de la Meuse

Le logiciel OSIRIS-Inondation adapté au bassin versant de la Meuse -Inondation adapté au bassin versant de la Meuse Mickaël PINVIN EPAMA 12/06/2014 -Inondation 1. L EPAMA, EN BREF (1/2) Etablissement Public d Aménagement de la Meuse et de ses Affluents Syndicat mixte

Plus en détail

La réserve communale de sécurité civile

La réserve communale de sécurité civile Les guides du CEPRI La réserve communale de sécurité civile Les citoyens au côté du maire, face au risque inondation Les collectivités en Europe pour la prévention du risque d inondation Éditorial En

Plus en détail

Guide de réalisation du Plan Communal de Sauvegarde

Guide de réalisation du Plan Communal de Sauvegarde Guide de réalisation du Plan Communal de Sauvegarde Introduction : Actuellement, les communes sont mal préparées à faire face aux risques majeurs. Il existe une multitude de documents qui existent à ce

Plus en détail

Planification d urgence et gestion de crise en Belgique

Planification d urgence et gestion de crise en Belgique Planification d urgence et gestion de crise en Belgique Noodplanning en crisisbeheer_fr.indd 1 21/01/2013 10:29:57 Noodplanning en crisisbeheer_fr.indd 2 21/01/2013 10:29:57 Planification d urgence La sécurité

Plus en détail

LYCEE MASSENA NICE. Plan Particulier de Mise en Sûreté

LYCEE MASSENA NICE. Plan Particulier de Mise en Sûreté LYCEE MASSENA NICE Plan Particulier de Mise en Sûreté 13/12/2012 P.P.M.S. du Lycée Masséna Préambule : Sur la rive gauche du Paillon, couvert dans cette partie, le lycée Masséna est situé sur une zone

Plus en détail

Document d Information Communal sur les RIsques Majeurs

Document d Information Communal sur les RIsques Majeurs Document d Information Communal sur les RIsques Majeurs 1 Le Risque majeur Le risque majeur est un évènement d origine naturelle ou anthropique, rare mais dont les effets peuvent mettre en jeu un grand

Plus en détail

Le risque d inondation à Paris comment s en protéger?

Le risque d inondation à Paris comment s en protéger? Franck Boston PRÉVENTION ET SÉCURITÉ Le risque d inondation à Paris comment s en protéger? RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Liberté Égalité Fraternité Sans électricité, la vie socio-économique est bouleversée avec

Plus en détail

Garantir son caractère opérationnel. Les guides de bonnes pratiques SMACL. Les responsables des collectivités face au > Plan Communal de Sauvegarde

Garantir son caractère opérationnel. Les guides de bonnes pratiques SMACL. Les responsables des collectivités face au > Plan Communal de Sauvegarde Les guides de bonnes pratiques SMACL Les responsables des collectivités face au > Plan Communal de Sauvegarde Garantir son caractère opérationnel Partageons nos expériences pour prévenir nos risques >

Plus en détail

Document. à conserver DICRIM. Document d information communal sur les risques majeurs. Apprenons les bons réflexes

Document. à conserver DICRIM. Document d information communal sur les risques majeurs. Apprenons les bons réflexes Document à conserver DICRIM Document d information communal sur les risques majeurs Apprenons les bons réflexes Septembre 2012 SOMMAIRE Les outils de prévention et l organisation communale p 2 Les moyens

Plus en détail

Document d information sur les RISQUES MAJEURS. www.perigueux.fr

Document d information sur les RISQUES MAJEURS. www.perigueux.fr Document d information sur les RISQUES MAJEURS www.perigueux.fr RISQUES MAJEURS Sommaire Qu est-ce qu un risque majeur? / page 4 L alerte / page 5 Le risque inondation / page 7 Le risque mouvement de terrain

Plus en détail

1 - Identification des contraintes régissant l alerte

1 - Identification des contraintes régissant l alerte FICHE N 13 : ÉLABORER UNE CARTOGRAPHIE DE L ALERTE Si le document final du PCS ne contient que le règlement d emploi des moyens d alerte en fonction des cas envisagés (cf. fiche suivante), l obtention

Plus en détail

Qu est-ce qu un risque majeur? graves dommages grand nombre de personnes

Qu est-ce qu un risque majeur? graves dommages grand nombre de personnes Qu est-ce qu un risque majeur? Un aléa grave d origine naturelle (inondation, tempête, séisme, ) ou technologique (barrage, transport, ) qui peut causer de graves dommages à un grand nombre de personnes,

Plus en détail

PREFECTURE DE LA REUNION

PREFECTURE DE LA REUNION PREFECTURE DE LA REUNION ARRETE n 747 du 11 mars 2009 modifiant le plan de secours spécialisé volcan «Piton de la Fournaise» approuvé par arrêté préfectoral n 2740 du 7 octobre 2005 LE PREFET DE LA REUNION

Plus en détail

NEXTHINK SUCCESS STORY. CLIENT Service d Incendie et de Secours du Département du Rhône et de la Métropole de Lyon (SDMIS) INDUSTRIE Secteur Public

NEXTHINK SUCCESS STORY. CLIENT Service d Incendie et de Secours du Département du Rhône et de la Métropole de Lyon (SDMIS) INDUSTRIE Secteur Public NEXTHINK SUCCESS STORY CLIENT Service d Incendie et de Secours du Département du Rhône et de la Métropole de Lyon (SDMIS) INDUSTRIE Secteur Public LIEU Lyon, France Les capacités analytiques de Nexthink

Plus en détail

Planification d urgence et gestion de crise en Belgique

Planification d urgence et gestion de crise en Belgique Planification d urgence et gestion de crise en Belgique Planification d urgence La sécurité s'exprime par plusieurs aspects : maintien de la tranquillité et de l'ordre public, sauvegarde de la sécurité

Plus en détail

Dossier de presse. Exercice cyclone : «ZANNO 2014» Les services de l État et leurs partenaires se préparent à la saison cyclonique

Dossier de presse. Exercice cyclone : «ZANNO 2014» Les services de l État et leurs partenaires se préparent à la saison cyclonique Cabinet du Préfet Bureau de la communication interministérielle Fort-de-France, le 12 juin 2013 Dossier de presse Exercice cyclone : «ZANNO 2014» Les services de l État et leurs partenaires se préparent

Plus en détail

Catalogue des Formations 2014

Catalogue des Formations 2014 Catalogue des Formations 2014 LES STAGES 1. Formation initiale (4 modules) A. CCFF/CCPR/RCSC Organisation et Partenaires. B. Connaissance et utilisation des moyens radios. C. Connaissance et utilisation

Plus en détail

Sommaire. Les principaux acteurs. fiche 1: Feu explosion. fiche 2: Mouvements de terrain. fiche 3: Nuage toxique. fiche 4: Tempête

Sommaire. Les principaux acteurs. fiche 1: Feu explosion. fiche 2: Mouvements de terrain. fiche 3: Nuage toxique. fiche 4: Tempête 1 Sommaire page 3 Qui? Pourquoi? Quand? Comment? page 4 page 5 page 6 page 7 page 8 page 9 page 10 page 11 page 12 page 13 page 14 Les principaux acteurs fiche 1: Feu explosion fiche 2: Mouvements de terrain

Plus en détail

alarme incendie (feu non maîtrisable)

alarme incendie (feu non maîtrisable) INCIDENT N 1 alarme incendie (feu non maîtrisable) Vérification des matériels et systèmes de à disposition au - système de détection incendie (test lampe, signal sonore) - centrale d alarme intrusion(état

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR DE LOCATION DE SALLES COMMUNALES Commune de Métabief

REGLEMENT INTERIEUR DE LOCATION DE SALLES COMMUNALES Commune de Métabief REGLEMENT INTERIEUR DE LOCATION DE SALLES COMMUNALES Commune de Métabief Préambule : Les dispositions du présent règlement sont prises en application des articles L2212-2 et suivants du code Général des

Plus en détail

A10 AU CAS OÙ : LE RISK MANAGER, ACTEUR INCONTOURNABLE

A10 AU CAS OÙ : LE RISK MANAGER, ACTEUR INCONTOURNABLE A10 AU CAS OÙ : LE RISK MANAGER, ACTEUR INCONTOURNABLE Organisateur SIDS ALPES-MARITIMES Coordinateur Frédéric TOURNAY, responsable du pôle de compétences sapeurs-pompiers et risques majeurs, CNFPT Animateur

Plus en détail

Document d information communal sur les risques majeurs

Document d information communal sur les risques majeurs Document d information communal sur les risques majeurs Sommaire Prévenir et informer 3 Numéros utiles 4 Qu est-ce qu un risque majeur? 5 L alerte 6 Vigilance météorologique 7 Vigilance crues 8 Les risques

Plus en détail

GERER UN SINISTRE EN ENTREPRISE

GERER UN SINISTRE EN ENTREPRISE Réalisation : service Communication CCI Le Puy/Yssingeaux 05/2011 GERER UN SINISTRE EN ENTREPRISE VOS CONTACTS CCI POLE APPUI AUX ENTREPRISES Hubert PLOTON Tél : 04 71 09 90 00 CCI Le Puy-en-Velay/Yssingeaux

Plus en détail

Affichage - accueils collectifs de mineurs

Affichage - accueils collectifs de mineurs DIRECTION DEPARTEMENTALE DE LA COHESION SOCIALE ET DE LA PROTECTION DES POPULATIONS DE L ORNE Affichage - accueils collectifs de mineurs Obligation d'affichage : Les numéros utiles et d'urgence (médecin,

Plus en détail

CONSIGNES : Risques Majeurs ALERTE : SIRENE CITE SCOLAIRE

CONSIGNES : Risques Majeurs ALERTE : SIRENE CITE SCOLAIRE CONSIGNES : Risques Majeurs ALERTE : SIRENE CITE SCOLAIRE Sur décisions des Chefs d établissement : Directeurs de Crise Soit EVACUATION Soit CONFINEMENT Personnes Ressources Personnes Ressources Personnels

Plus en détail

1. Le contexte et les objectifs 2. Le périmètre de la base de données

1. Le contexte et les objectifs 2. Le périmètre de la base de données PLAN 1. Le contexte et les objectifs 2. Le périmètre de la base de données 3. La composition de la base de données 4. Les utilisations de la base de donnée 5. L exploitation et les évolutions à venir 1.

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR DE LOCATION DE SALLES COMMUNALES. Commune de Montfleur

REGLEMENT INTERIEUR DE LOCATION DE SALLES COMMUNALES. Commune de Montfleur REGLEMENT INTERIEUR DE LOCATION DE SALLES COMMUNALES Commune de Montfleur Préambule : Les dispositions du présent règlement sont prises en application des articles L2212-2 et suivants du code Général des

Plus en détail