ESTELLE Allez, allez Éloïse! Papa va être en retard au travail!

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "ESTELLE Allez, allez Éloïse! Papa va être en retard au travail!"

Transcription

1 1 1 - INT JOUR / PALIER APPARTEMENT GÉNÉRIQUE EN SURIMPRESSION ESTELLE Allez, allez Éloïse! Papa va être en retard au travail! L air un peu absent, attend en tenant la porte de l ascenseur ; Baptiste (8 ans) est déjà dedans. ÉLOÏSE (5½ ans) sort. ESTELLE ferme et les rejoint dans l ascenseur. La porte se referme, mais elle est soudain retenue et rouverte par un homme très grand et inquiétant. C est CHAPUIS ; il entre dans l ascenseur. Ils se tassent. TOUS EN CHŒUR (exagérément polis) Bonjour, Monsieur Chapuis. L homme grommelle un bonjour. La porte se ferme. 2 - EXT JOUR / RUE ST DENIS se fraie un passage au milieu d'un petit attroupement devant un bonneteau. Le manipulateur mélange les cartes sur le carton. met un billet sur une carte. La carte est retournée : perdu. En pestant, aperçoit deux hommes avec un petit chien qui le regardent à une cinquantaine de mètres. C'est L'IRLANDAIS (une tête d'assassin) et Le BAVARD (géant de deux mètres à tête de Pitbull). se carapate. Les deux hommes se lancent à sa poursuite, le chien en tête. 3 - INT JOUR / ASCENSEUR IMMEUBLE Pendant ce temps, l ascenseur descend. est collé contre CHAPUIS. Gêne de. 4 - INT JOUR / HALL IMMEUBLE Ils se désincarcérent de l ascenseur et sortent rapidement de l immeuble. 5 - EXT JOUR / RUE IMMEUBLE La petite troupe sort. TOUS EN CHŒUR (exagérément polis) Au revoir, Monsieur Chapuis. CHAPUIS monte dans une voiture de police qui démarre aussitôt. le regarde sombrement. ESTELLE Ça va? Hein? Oui, super. C est juste qu il me fout les jetons ce type. Pas toi? (elle répond d un haussement d épaule)

2 2 Une voiture arrive et klaxonne amicalement. Une femme et une fillette font coucou. ESTELLE À ce soir. Amuse-toi bien. (ils embrassent tous Paul) Statistiques le matin, réunion avec Boulard l'après-midi. Une certaine image du bonheur. ESTELLE et les enfants montent en voiture. À ce soir. Par la fenêtre, les enfants font au revoir à leur père. leur fait signe de la main et leur envoi des bisous jusqu'à ce que la voiture disparaisse au coin de la rue. La seconde d'après le sourire de retombe dans une expression de détresse. 6 - EXT JOUR / VENELLES & COURS INTÉRIEURES (double entrée) Les deux hommes gagnent du terrain malgré les embûches que sème sur leur chemin. se cache dans un recoin à poubelle et attend sans bouger. Les deux hommes sont tout près, ils le cherchent. Le corniaud de l'irlandais renifle, cherche - son maître l'encourage. a peur, il retient son souffle. Le chien tombe en arrêt devant une belle merde de chien tout près de Du bruit un peu plus loin ; L'IRLANDAIS et Le BAVARD repartent en courant dans la direction du bruit. Le chien court derrière son maître en aboyant s'enfuit dans l'autre sens. 7 - INT JOUR / CAFÉ DU SANS-SOUCIS (rue St-Denis) FIN DU GÉNÉRIQUE entre précipitamment dans le bar, en se cachant derrière des clients et vérifiant qu'il n'est plus poursuivi. (essoufflé) Salut René. File-moi un Banco, j'ai besoin d'un remontant. RENÉ (accent du sud-ouest) Encore des emmerdes au cul, mon Basile? Par lequel tu t'es fait torcher cette fois? (pose une pièce en surveillant la rue) Par ce sal rat d'alphonse. (Il prend le ticket de jeu et toujours en se cachant, il se dirige vers la table de NADINE) NADINE est une prostituée, premier prix de vulgarité ; cuir, seins en exposition, perruque, faux cils... Un café et un blanc sont posés devant elle.

3 3 NADINE Qu'est-ce qui t'arrive? T'as l'air d'un morpion qui sort de chez le gynéco. (s'assied à côté de Nadine et se tasse dans la banquette) Zakarian est au courrant pour Alphonse. Il a lâché ses gorilles. NADINE Merde! Qu'est-ce que tu vas faire? (Il gratte compulsivement son Banco) Me planquer, jusqu'à ce que je trouve un truc. Et putain de jeux à la con, ça aussi! Je le sais pourtant que c'est un piège à con, je le sais, mais je fais comme les cons. (Il jette son Banco d'un geste brusque et renverse le verre de Nadine ) Merde!? ( sur les pieds de Paul) Ben, qu'est-ce que tu fais là, toi? c'est les vacances? Tu connais Nadine? (s assied en face d eux) Bonjour, Madame. NADINE Bonjour. Tu passais te payer une récréation ou c'est moi que tu venais voir? Je suis dans la merde, Basile. Tu tombes bien, c'est ma spécialité! Tu es mon ami, non? Ben, ça dépend de combien t'as besoin? Parce que là, tu vois Juste d'un conseil. Je suis ton meilleur ami. (visage blême) Ça y est, moi aussi je fais partie des 5,8%.

4 4 De quoi? De chômeurs & NADINE Ah, merde! de 40 ans ou plus. Et depuis quand? Presque une semaine. Et Estelle et les gosses? (les larmes lui montent aux yeux) C'est une partie du conseil. regarde qui est habillé bureau (costume, chemise impeccable, cravate, attaché-case...) comme un jour normal. Tout le bar les regarde. Tu leur as toujours pas dit? Je ne sais pas comment faire! J'y arrive pas! (Il se jette dans les bras de Basile et sanglote bruyamment dans son épaule) Je suis une merde!! (lui tapotant le dos, gêné) Mais non. Mais non. Sois positif un peu. Je suis une grosse merde!! Et ben voilà, c'est un début. NADINE Basile!

5 5 Quoi? Je dédramatise. Il a que 37 ans, faut pas non plus (il se redresse) Tu as raison. Je suis ridicule. Mais non, mais ça ne peut pas être si grave. On va trouver une solution. Tu vas retrouver une autre place. Faut pas te mettre dans des états pareils! Tu en as retrouvé une toi?! Ça fait quoi maintenant? Six ans, sept ans que tu vis aux crochets de la société? Tête de. NADINE passe son mouchoir à qui se mouche bruyamment. Qu'est-ce qui s est passé? regarde misérable. J'ai fait une connerie. Une énorme. Ok, viens. Il faut que je fasse des courses, tu me raconteras en route. 8 - INT JOUR / BUREAU - STÉ NATIONAL-SOND se laisse engueuler, les yeux tristement baissés. BOULARD (hurle) Vous êtes un imbécile, Lefranc!! Ça fait quinze ans que vous travaillez ici et ça fait quinze ans que vous êtes un imbécile! Sortezvous les doigts du cul, putain! Si vous n'êtes pas capable de le boucler ce sondage, laissez la place! Il y a des douzaines d'abrutis qui la veulent! J'espère pour votre femme que vous êtes plus dégourdi au lit! lève soudain les yeux, le regard mauvais. BOULARD (hurle) Parce que sinon la pauvre, elle doit s'emmerder ferm lui colle une gifle magistrale. Tout le monde s'arrête de travailler. BOULARD est bouche bée. Arrêt sur image.

6 6 (Voix off) Ah ouais, pas mal! Et après? (Voix off) Après rien. L image repart. prend sa veste et sa mallette et s'en va. (Voix off) J'ai pris mes affaires et je suis parti. Comme un seigneur. En une gifle, je venais de dire "stop" et je reprenais ma vie en main. Terminé Boulard! Paul sort sous les regards estomaqués de ses collègues. Certains applaudissent. 9 - EXT JOUR / RUE BOURGEOISE (Voix off) Et ben alors, c'est parfait, je ne vois pas où est le problème? Le problème?! appuie sur le bouton du digicode d un immeuble. La porte ne s'ouvre pas. Le problème c'est que lundi est arrivé, le voilà le problème! Tu te rends pas compte de ce qui va m'arriver, toi! insère une longue clef dans la serrure facteur et... Sans blague.... Brzrzzz. Il pousse la porte. Ils entrent INT JOUR / ESCALIERS IMMEUBLE BOURGEOIS Comme un chien perdu, suit d'étage en étage et de porte en porte. regarde sous chaque paillasson. Désemparé, ne s'étonne de rien. J'ai une femme, deux enfants, des crédits... J'aurais jamais dû faire ça, c'est de l'inconscience. C est fini l époque où tu retrouvais du travail du jour au lendemain, on le sait, ça! C'est statistique. Et tes indemnités de licenciement, tu les engloutis vitesse grand V parce que t'as passé l'âge des nouilles à tous les repas et, de toute façon, tu as des enfants et des habitudes. Et le plus grave pour moi, c'est que j'aurai même pas d'indemnités à engloutir ni chômage vu que j'ai claqué la porte. Et la

7 7 suite, elle est tristement célèbre, la suite ; on le sait ça, c'est statistique. Ta femme te quitte, avec tes gosses. C est statistique. Et t es un homme fini. C est statistique. Je suis fini. C est statistique, ok. Mais pourquoi t'y retournes pas pour t'excuser. Sans compter le week-end, ça fait que trois jours. Ils te reprendront sûrement. Ça risque pas d'arriver ça! J'ai mis 15 ans à en sortir, c'est pas pour y retourner la queue entre les jambes! Jamais! Au moins t'aurais une chance de récupérer ton boulot. Jamais, je te dis! Jamais je retournerais baisser mon froc devant ce tortionnaire! C'est terminé. Je suis un homme libre maintenant! C est toi qui vois, mais là je vois pas ce que tu peux faire d autre? Réaliser mon rêve de gosse! Tu voulais être pompier? Cuisinier! Je voulais être cuisinier. Avoir mon propre restaurant, ma propre cuisine. Je voulais créer, rendre les gens heureux avec des choses simples. Créer un bel endroit où les gens pourraient se parler, s'écouter, où ils seraient beaux. Eh ben, ça prouve qu'on a tous des rêves cons! Moi je voulais être danseur étoile! t as qu à voir. fini par tomber sur une clef sous un paillasson. Ah, tout de même! Je vois pas ce que ça a de con? Maintenant que je suis libre, tout peut changer! je peux tenter ma chance.

8 8 tourne la clef dans la serrure ouvre la porte et entre Ah ouais, et comment tu la finances ta Tour d Argent? sans indemnité ni Assedic? Avec le PMU? Ben je sais pas, justement, c est ça le (se réveille) mais qu'est ce que tu fais? Ben, les courses. Mais c'est interdit ça. Tu ne peux pas. On n'a pas le droit ça... Sur le paillasson, le nom des propriétaires des lieux : M et Mme CHAFFIOTTE. (chuchote tout en portant la voix) Sort de là immédiatement ou j'appelle la police! Basile! Du bruit et des voix dans l'escalier. est paniqué ; ne sachant où se cacher, il entre dans l'appartement et referme derrière lui INT JOUR / APPARTEMENT CHAFFIOTTE Par le judas, il regarde des gosses descendre les escaliers en courant. Puis il sort son mouchoir et essuie frénétiquement ses empreintes sur la poignée et la porte. Basile? Pas de réponse. L'appartement est immense. (énervé mais n'osant pas porter la voix : crie en chuchotant) Basile! Sort de là tout de suite! Pas de réponse. Début d'angoisse. serre fort la poignée de son attaché-case. Le cuir crisse légèrement dans le silence. (surpris. commençant à douter de la présence de Basile) Basile? Il se sent soudain prodigieusement seul. Il s'engage dans le long couloir désert.

9 9 (avance à pas feutrés en appelant à voix basse) Basile? Le couloir et le silence sont inquiétants, a la trouille. Il observe les pièces vides sans s'écarter du couloir. Chambre des parents, grande salle de bains, chambre des enfants, bureau, un chat saute d'une armoire en "hurlant", : «Aahhh!», sort de nulle part, seconde frayeur : «Aaahhh!». a les mains chargées de divers objets (sèchecheveux, rasoir électrique, fer à friser...) qu il fourre dans un grand sac plastique en se dirigeant d'un pas alerte vers la cuisine. Il nous reste plus qu à passer au rayon alimentation et on est bon! (crie à voix basse) Mais qu'est ce que tu fais? Mais tu ne peux pas prendre ça ; c'est du vol! Tu paries? (crie à voix basse) T'as pas le droit! Repose ça tout de suite! Repose ça tout de suite! Basile! fait ses courses dans le frigidaire et les placards. Alors, qu'est-ce qu'on a? (peur que quelqu un arrive) Mais c'est du délire! Tu vas pas piller leur frigidaire en plus? T'as du respect pour rien!? Arrête ça, immédiatement. (agacé par ce qu il trouve dans le frigo) C est pas vrai! y a encore que du 0%! C est une vraie épidémie! Repose ça. remet à leur place certains produits arrachés à, referme les placards et essuie les empreintes. Tu vas voir que bientôt même le cassoulet et la choucroute, ils vont nous les faire en 0%! Non remet ça.

10 10 J ai réfléchi. J'aurai peut-être une idée pour régler ton problème. Je pourrais peut-être t'aider. Comment? En m'apprenant à cambrioler les cuisines?! Je te remercie, mais non merci! C est juste une transition, je resterai pas chômeur, moi. Et lâche ça. On dit ça, ouais. Quoi, on dit ça? Ben on dit que c'est juste une transition et un matin tu te lèves et ça fait six ans que tu transites. Ouais et ben, si tu permets, j'ai encore de la marge jusqu'aux cuisines. Et elles me rappellent que ton aide, elle m'a déjà foutu suffisamment dans la merde comme ça quand on était mômes! (indigné) Moi, je t'ai déjà foutu dans la merde, peut-être!? Mo (se fige, bouche bée en découvrant les Chaffiotte) (referme une porte de placard et les découvre) Aaahh! Mais vous êtes malades!! On n a pas idée de faire peur aux gens comme ça!! Qu est-ce qui vous prend!? M. CHAFFIOTTE (outré il tient une grosse plante verte) Mais Monsieur permettez! qu est-ce qui me prend? je suis chez moi tout de même! Que faîtes-vous dans notre cuisine? Monsieur et Madame Chaffiotte? M. CHAFFIOTTE Évidemment. Mais vous, qui êtes-vous? Monsieur et Madame Chaffiotte? M. CHAFFIOTTE Que faîtes-vous chez nous?!

11 11 se tourne vers Basile pour du secours, mais est pétrifié, bouche ouverte. Inspecteur Chapuis. Mme. CHAFFIOTTE La police?! Et voici mon collègue, l inspecteur euh Chapuis. C est ça. Chapuis et Chapuis. M&Mme. CHAFFIOTTE? (visage compatissant) Je suis désolé de vous l'apprendre si brutalement, chère Madame, mais... vous avez été cambriolée. Mme. CHAFFIOTTE Ah, mon dieu! M. CHAFFIOTTE Comment ça? Qui ça? Qu'est-ce qu'ils ont pris? Nous ne savons pas encore. Nous avons été averti par l'un de vos voisins qui a vu deux individus louches sortir de chez vous. Alors Mme. CHAFFIOTTE Ah, mon dieu! M. CHAFFIOTTE Combien de fois, j'ai répété qu'avec cette clef sous le paillasson, ça allait mal finir!?! (il entraîne Basile vers la sortie) Je vous demanderai donc de commencer à dresser un inventaire des objets manquants pour que nous constituions une liste pour les recherches, l'assurance (Mme Chaffiotte s'apprête à toucher quelque chose) Surtout ne touchez à rien malheureuse! Vous fausseriez les empreintes.

12 12 Mme. CHAFFIOTTE (sursaute et retire aussitôt ses mains) Ah, mon dieu! Quant à moi, je reviens dans trois petites minutes ; juste le temps d'un aller-retour à la voiture, pour un message radio, à la brigade. Ensuite nous remplirons les rapports, la plainte, les formalités, tout ça... Mme. CHAFFIOTTE Ça ne se fait plus au commissariat? M. CHAFFIOTTE (tjs la plante dans les mains) Et le sèche-cheveux de ma femme? c'est pour quoi faire? (sur le seuil de la porte) Pardon? M. CHAFFIOTTE désigne le sèche-cheveux qui dépasse du sac plastique de. (recule petit à petit vers l'extérieur) Les empreintes! Toujours les empreintes, pour le labo. Au cas où on puisse, peut-être qui sait, des fois, ça arrive qu'on enfin vous voyez, en même temps, pas souvent mais bon... Il faut tenter. Surtout ne bougez pas, ne touchez à rien, je reviens INT JOUR / ESCALIER IMMEUBLE Ils s'enfuient en courant dans les escaliers EXT JOUR / RUE BOURGEOISE Ils sortent de l immeuble comme des dératés et s enfuient à toute blinde. 11 bis - INT JOUR / ESCALIER IMMEUBLE M et Mme CHAFFIOTTE restent plantés là, l'air interdit. Monsieur n a pas lâché sa plante verte. Ils n osent pas bouger EXT JOUR / RUE BOURGEOISE et courent EXT JOUR / CHAMP DE MARS Ils s écroulent sur un banc. est hors d haleine. est enthousiaste. Extraordinaire! Quel sang-froid! T as été magnifique! Y a plus de doute, t es l homme qu il me faut! c est évident! Tes problèmes sont finis, associé! Tu vas être riche!

13 13 (hurle, sans souffle) Plus jamais je te suis, t as compris?! Plus jamais! M approche plus! se lève et s en va. trottine derrière lui. Mais qu est-ce qui te prend? Attends. Tu dis ça parce que t es en colère! Mais avec mon idée, en une journée, tu pourras gagner assez pour qu'estelle soit jamais au courrant de ta connerie! Terminé Boulard! C est la chance qui te sourie, Paul! Je viens d y goûter là à ta chance et j ai plus le cœur qui convient! Je suis déjà devenu chômeur en une gifle, je deviendrai pas taulard en deux jours. Mais c est un coup sans aucun risque. J'ai tout prévu. Tout est réglé comme du papier à musique. Je le connais déjà l'air de ta musique et c'est l'air d'un con! Tu sais quel est ton problème? T es un pessimiste. Depuis qu'on est môme, t es un pessimiste. Ça doit être ça, oui. T'as jamais eu le sens de l'aventure. T'étonne pas de te réveiller à 40 piges avec une vie de con. (s arrête) 37! Et si t'avais pas été trop con et trop égoïste pour faire des gosses, tu saurais ce que c'est que l'aventure! Et c'est certainement pas de réussir à ne pas se faire sodomiser dans les douches par son codétenu! Tu préfères que ce soit ton patron qui s'en charge? Écoute, je te remercie pour ton aide, vraiment. Mais je resterai pas chômeur, moi, c'est pas pour moi (Il cherche quelque chose du regard) Ça m'a fait du bien de te voir. Ça m a ouvert les yeux, j arrête là mon délire. Je t'appelle.

14 14 Attends. Réfléchis-y un peu, au moins. En une journée, c est réglé. (Il se dirige vers un taxi) C'est tout réfléchi. Je t'appelle. Mes amitiés à Boulard! le regarde monter dans le taxi. Puis un mauvais coup semble germer dans sa tête INT JOUR / TAXI (à une vieille dame sur un banc) Excusez-moi, c est à vous ce journal? Le taxi s'éloigne. laisse tomber sa tête en arrière sur la banquette. Vidé. BOULARD off Je vous en prie. Asseyez-vous, cher Monsieur. off Je vous remercie INT JOUR / BUREAU BOULARD - STÉ NATIONAL-SOND, qui a ajouté des petites lunettes austères à sa tenue, s assied face à BOULARD, chacun d un côté du bureau. (tout sourire, il tend une lettre à Boulard) Comme je vous le disais, c'est donc dans le cadre du traitement des dénonciations anonymes que nous avons reçu ce courrier. Comme vous le constatez, il informe nos services d'une grosse fraude fiscale concernant votre entreprise. BOULARD, déconfit, lit la lettre écrite avec des mots découpés dans un journal. BOULARD C'est une calomnie! C'est faux! Un tissu de conneries pour me salir! (avec le sourire) Certainement, cher Monsieur. Mais, voyez-vous, dans ce genre de situation, la procédure officielle exige, qu'après dénonciation, on envoie, pour vérification, l'un de nos inspecteurs pour éplucher tous les comptes de la société dénoncée. Et, statistiquement, dans 93 % des cas, les Français ont menti, d'une manière ou d'une autre, sur leurs déclarations fiscales. Et comme ce qu'ils font sur leur déclaration professionnelle, ils le font généralement sur leur déclaration de revenu personnelle, il faudra que je contrôle la vôtre dans un deuxième temps.

15 15 BOULARD (paniqué, il en bégaye) Mais c'est pas possible!! Je suis victime d'un coup monté! Quelqu'un m'en veut! C'est évident! Mais c'est même limpide, cher Monsieur. Et c'est toute la beauté de notre système. Favoriser le sport national de nos concitoyens : la dénonciation anonyme. Vichy n'y a pas suffi. BOULARD Il doit bien y avoir une façon de s'arranger? Vous m'avez l'air d'un homme intelligent. On peut sans aucun doute en discuter? (sourire satisfait) Mais certainement. Il y a toujours une solution à toutes choses, surtout en cette belle période de Noël. Il suffirait, par exemple, d'une simple petite donation de dix mille francs en liquide à mes bonnes œuvres. Les inspecteurs des impôts sont des hommes comme les autres, vous savez. Ils ont des frais, une famille, une maîtresse, l'alcool et parfois même quelques vices BOULARD Et je serais très heureux de leur permettre de s'épanouir. Ils vous en seront très reconnaissants. BOULARD (Il ne discute pas et va ouvrir le coffre) Et est-ce qu'il n'y aurait pas, aussi, un moyen de savoir qui m'a dénoncé? Qui est l'auteur de cette calomnie? Car s'en est une, je vous l'assure! Évidemment Mais, pour ça, c'est le double. BOULARD Comme vous y allez! Je peux aller à vos livres de comptes, si vous préférez? BOULARD Non, non, non. Ce ne sera pas utile. BOULARD rajoute une liasse de billets. sourit.

16 16 Vous n'auriez pas eu de problèmes récents avec l'un de vos employés, par hasard? Une dispute? Un départ violent? Tête de BOULARD. Car, voyez-vous, statistiquement toujours, les dénonciations de cet ordre sont, dans 84 % des cas, des vengeances d'employés ayant quitté l'entreprise dans des circonstances violentes. BOULARD (tend les billets à Basile) N'en dite pas plus. Je sais qui c'est EXT MATIN / BOUCHE DE MÉTRO sort du métro parmi les gens qui se rendent à leur travail. Il parle tout seul en marmonnant ; il a l air de se motiver EXT MATIN / STÉ NATIONAL-SOND regarde l'enseigne de la société. Il hésite un instant puis, l'air décidé Il entre dans le bâtiment. Monsieur Boulard, je vous fais toutes mes excuses. Je ne sais pas ce qui m'a pris. Je suis désolé. Je suis un imbécile, vous aviez raison 20 - INT MATIN / STÉ NATIONAL-SOND Penaud, entre dans les bureaux. (Il se marmonne son leitmotiv) Estelle, les enfants, Estelle, les enfants, Estelle, les enfants Je m'excuse BOULARD le voit de loin ; son visage vire instantanément au rouge. Monsieur Boulard lui sourit. Son : sonnette de porte. Vu la tête de Boulard, le sourire de s effrite INT MATIN / PETIT MEUBLÉ Son : sonnette de porte. ouvre péniblement les yeux ; le réveil est difficile. Sonnette, sèchement En dormant debout, se rend à la porte d'entrée, en pyjama,

17 17 les cheveux hirsutes. On sonne à nouveau, sèchement ; ça l'énerve de bon matin. Il jette un coup d'œil machinal au judas : c'est la concierge. Il ouvre CONCIERGE (souriante) Bonjour (la tête à l'envers) jour. CONCIERGE (lui tend une enveloppe en souriant) Si vous n'avez pas réglé vos loyers impayés d'ici la fin du mois, c'est l'expulsion. La porte, le trottoir, la rue. (Elle tourne les talons) Bonne journée et meilleurs vœux. reste un instant sans réagir comme un con, l'enveloppe à la main. Je la sens pas cette journée, moi. Puis il referme la porte. La sonnette retentit aussitôt. Il rouvre instinctivement Quoi encore?! et se prend un direct dans le nez qui le fait repartir en arrière et s'étaler parterre. (dans l'encadrement de la porte) Je vais te tuer, Basile. Mais t'avais dit que t'y retournerais pas!! (se rue sur Basile et le soulève par le col) Me prend pas pour un con! Tu l'as fait exprès pour ton coup minable! Je vais te massacrer! (Il étrangle qui devient tout rouge ; les pieds de ne touchent plus le sol) (étouffe) Mais non, tu te trompes! C'est un malentendu (fou de rage) Eh ben, tu vas mourir sur un malentendu, alors!! (étouffe) Mais c'est de ta faute aussi! Fallait pas m'en parler! (l'étrangle de plus belle) Je vais te tuer!!

18 18 Petit galop, aboiements et le Corniaud saute aux couilles de. Aaarrg Mais qu est-ce que? Le BAVARD récupère et le soulève à son tour, le chien reste pendu, mâchoires bloquées. Mais vous êtes qui, vous? L'IRLANDAIS (braque Paul avec un énorme revolver) Les méchants. (se recule en levant les mains) Ah, d'accord L'IRLANDAIS Alors, mon Basile, on court plus? Aaarrhh! Enlève-moi ça!! L'IRLANDAIS On manque de souffle peut-être? Enlève-moi ça!!! L'IRLANDAIS Pour ça il faudrait que tu aies de quoi rembourser Monsieur Zakarian! J ai! j ai! Enlève-moi ça!! L'IRLANDAIS (déçu) Ah? Lâche Kevin! Le chien le lâche, Le BAVARD le redescend. (reprend son souffle) J'ai déjà Dans la poche de ma veste, là. Le reste demain, je te jure.

19 19 L'IRLANDAIS Euros? Francs. L'IRLANDAIS Chope, Kevin! Le BAVARD le remonte - le chien fait des bonds pour attraper l'entre jambe de et lui fait faire le yo-yo, presque à portée du chien. (paniqué) Non! Arrête, non!! J'aurai tout demain! Je te jure!! Arrête!! Arrête!! L'IRLANDAIS (prend les dans la veste de accrochée au portemanteau) J arrêterai quand t arrêtera de nous prendre pour des cons, Basile! Mais je te jure que c est vrai! L'IRLANDAIS (compte les billets) Il vaudrait mieux, parce que Monsieur Zakarian est très en colère!! Il aime pas qu'on le prenne pour un con, Monsieur Zakarian! Surtout pas pour un sal rat comme Alphonse. Le chien saute le plus haut possible et chope les couilles de. Le roquet reste pendu dans le vide, accroché aux couilles. (voix d'émasculé) Aaarrh!!! Mais je le prend pas pour un con, j'te jure! Demain j aurai tout! Aaarh!!! L'IRLANDAIS Tu sais ce qui fait Monsieur Zakarian quand on le prend pour un con? (le chien balance entre ses jambes) Aaaarh!!! L'IRLANDAIS Il charge le bavard de lui casser les deux jambes au malin. Et comme ça, il court plus le malin. Il paye. (n'y tenant plus) Bon, ça suffit maintenant!! Le message est passé! Laissez le!

20 20 L'IRLANDAIS Ton ami à raison? Le message est passé? Ouii!! Oui, ouiii!! L'IRLANDAIS Très bien. Lâche Kévin!! Le chien lâche, il remue la queue joyeusement en tournant sur lui-même. L'IRLANDAIS T as jusqu'à demain. Après on court plus, on tire Allez le Bavard, Monsieur Zakarian nous attend. Le BAVARD (rend Basile à Paul) Merci de votre patience. Et bonne continuation. L'IRLANDAIS Mes amitiés à Alphonse. Ils s'en vont. se laisse tomber parterre, les mains sur l'entre cuisse. C'était qui ces Pitbulls? Des amis. T'inquiète pas pour moi. (referme la porte et les verrous) Mais c'est pas pour toi que je m'inquiète. Il m'a foutu la trouille ce psychopathe Dans quelle merde tu t'es foutu encore? Et c'est qui cet Alphonse? Un sal rat. Un raté. Tout est de sa faute. Dans la boîte là. Quoi la boîte? (il ouvre la boîte à chaussures) Aaahh! Qu'est-ce que c'est que cette horreur?! La boîte tombe parterre, un rat crevé est étendu dedans. Alphonse. Le rat qui fonce. Quoi!?

21 21 (ramasse la boîte) Alphonse. Mon rat de course. Il me faut un verre, là. Dans la cuisine. va dans la cuisine ; il cherche dans les placards. (porte un peu la voix) Je l'ai trouvé dans les poubelles de la cour, y a six mois. Le plus rapide que j'ai jamais rencontré. Je l'ai sorti du caniveau, je l'ai nourri, logé et je l'ai entraîné pour en faire un champion. Et comment il me remercie cet ingrat!? revient avec une bouteille et deux verres. Il en tend un à et s'assied parterre près de lui. J'aurai pu tout recommencer à zéro. remplit le verre de puis le sien. boit d'un trait. boit d'un trait. J'ai commencé par le tester dans des petites courses à faibles mises, à Barbès, tu vois. Méthodique. Puis j'ai augmenté les mises au fur et à mesure qu'il progressait. Stratégique. J'ai tout mesuré, calculé, comparé. Statistique. Et puis un jour, il a été prêt. Pour les gros paris. Asiatique Dans le 13ème. Mais pour parier gros, il a fallu que tu empruntes. Gros. Logique. Alors t'es allé trouver Monsieur Zakarian. Classique.

22 22 ouvre la bouche. Ils boivent d'un trait. (remplit à nouveau les verres) Et tu lui as raconté un joli bobard pour qu'il te prête l argent. Évidemment sans lui parler du futur exploit de ton Alphonse Le rat qui fonce. C'est ça. Et t'as tout perdu. Dramatique. Et maintenant, on est dans la merde. Tu dis encore un mot en «ique», je te nique! Y'avait un rat qui supportait pas l'epo dans toute l histoire des courses de rats et il a été pour moi! C'est toute l'histoire de ma vie, ça! Infarctus au deuxième tour. Ratatiné le rat. Séché d'un coup l'alphonse. Et c'est Joli Cœur, le rat de cœur qui a gagné. Un Américain! Comme si le tour de France suffisait pas! Combien? (dépit) Oh, j'ai préféré pas savoir. Combien t'as perdu, Basile? (ça lui semble pas si grave) Francs?! Euros. C'est une catastrophe.

23 23 boit une longue rasade au goulot. T'es le seul qui puisse m'aider maintenant, Paul. Grâce au coup que j'ai en tête, on peut se sortir d'affaire tous les deux. Je t'assure. Ça peut pas rater, j'ai tout prévu. Mais je ne suis pas un voleur, Basile. Je ne peux pas faire ça. J'ai une femme et deux enfants. Si je les perds, je suis mort. Et c'est justement pour ça que tu vas le faire Pour pas les perdre.? Non, je vais pas le faire Je peux pas le faire. Je ne suis pas un voleur, ni suicidaire. Mais t'es obligé de le faire, t'as plus le choix. C'est ça ou dire la vérité à Estelle. Et ça c'est pas possible (regard signifiant : "si c'est possible") (inquiet) Tu peux pas faire ça, Paul? Elle va te quitter, tu vas tout perdre! Tes enfants. Tout. Tu te rends pas compte des conséquences? (regard décidé) (défiant) T'auras pas le courage INT MATIN / CUISINE APPARTEMENT j'en pouvais plus de te mentir, il fallait que je te dise la vérité. Pour les enfants aussi. Je vous mens depuis plus d'une semaine déjà, tu te rends compte!? Et j'ai bien failli me laisser entraîner dans les magouilles de Basile, tu sais. J'ai bien failli. Mais je suis pas un voleur, moi, je l'avais prévenu, je suis pas un voleur ESTELLE (hors champs) À qui tu parles?

24 24 (sursaute) Hein? ESTELLE (sur le seuil, en peignoir) Tu parles tout seul, maintenant? (embarrassé) Hein? Non, je Pas du tout, je non Elle le regarde avec suspicion. Il porte des chaussures de montagne avec son costume. ESTELLE Non? Tu parles à la chaise alors? Mais oui, non, enfin je parle à Avec euh ESTELLE Avec? Mais avec euh (montre le plafond) Dieu. Voilà, avec Dieu. Le créateur. God, quoi pour les intimes. Dieu. ESTELLE Ah, bon? Et tu lui confesses quoi à Dieu? Tu as quelque chose à te reprocher? Hein? Non, mais, rien du tout. Je me confesse pas du tout, je Et puis tu es bizarre, toi, à la fin, avec tes questions! C'est toi qui as des choses à te reprocher ou quoi? Parce que, comme dirait Éloïse, c'est çui qui dit qui y est Hein? ESTELLE (hallucine de sa mauvaise foi)? Et ne prend pas ton petit air innocent avec moi. Ça prend pas, ça, je te connais. Houla! t'as vu l'heure?! Il faut que je file, là. (Il attrape ses affaires). Je vais encore être en retard au bureau, moi, avec tes questions? (Il se dirige vers la porte) ESTELLE (elle bloque la porte et l'empêche de sortir) Tu ne sors pas d'ici avant de m'avoir dit ce qui se passe, Paul. Tu me parles. Tout de suite. Mais qu'est-ce qui te prend? De quoi tu veux que je te parle?

25 25 ESTELLE Le Dieu à qui tu téléphones en douce, ce serait pas plutôt ta maîtresse, par hasard?! Mais pas du tout! Qu'est-ce que tu vas t'imaginer?! Comment tu peux penser que moi? ESTELLE Figure-toi qu'une femme, ça pense aussi, Paul! Et ça pense que si tu as une maîtresse, je te tue, je la tue, je me tue, je tue tout le monde! (s'échappe de l'autre côté de la table) Mais, tu pètes un plomb! ESTELLE (elle le poursuit autour de la table) Je pète un plomb?! (il fuit) Et tu es paranoïaque, aussi. Et grossière, ce qui prouve que tu n'es pas dans ton état normal. ESTELLE (elle attrape la baguette de pain sur la table) Et en plus, je suis folle et grossière! 22 a - INT MATIN / APPARTEMENT Elle le poursuit dans l'appartement et le tape à coups de baguette de pain. (se protège des coups et fuit) Aïe! Mais arrête, t es folle! ESTELLE Et les chaussures?! C'est une coïncidence, les chaussures? Avec le costume? (se protège des coups et fuit) Mais non, c'est mode. Tous les jeunes font ça aujourd'hui, je t'assure. Aïe! Mais arrête, tu mets bien des basquets avec des tailleurs, toi. J'ai bien le droit d'être mode, moi aussi. Aïe! Mais arrête, tu me fais mal! ESTELLE Et pourquoi tu veux faire jeune?! Quel âge elle a?! Mais elle a pas d âge! Aïe!

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare.

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je venais d arriver à Hanovre par le train de onze heures. À Düsseldorf j avais passé plus de trois semaines chez un homme de quarante

Plus en détail

Les chaises. - Les enfants, elle nous a dit, dans la nuit, une canalisation d'eau a gele et a creve, ce qui

Les chaises. - Les enfants, elle nous a dit, dans la nuit, une canalisation d'eau a gele et a creve, ce qui Les chaises.' Ca a ete terrible, a l'ecole, aujourd'hui! Nous sommes arrives ce matin, comme d'habitude, et quand Ie Bouillon (c'est notre surveillant) a sonne la cloche, nous sommes alles nous mettre

Plus en détail

Alice s'est fait cambrioler

Alice s'est fait cambrioler Alice s'est fait cambrioler Un beau jour, à Saint-Amand, Alice se réveille dans un hôtel cinq étoiles (elle était en congés). Ce jour-là, elle était très heureuse car elle était venue spécialement ici

Plus en détail

Le Cauchemar révélateur

Le Cauchemar révélateur Le Cauchemar révélateur Hier c était le départ de ma mère. On l emmena à l aéroport. Elle devait partir pour son travail. Quand l avion dans lequel elle était décolla, il passa au-dessus de nos têtes.

Plus en détail

Acte 1. Entrée de Victor et Rebecca. Victor porte un gros sac qu il jette au milieu de la pièce

Acte 1. Entrée de Victor et Rebecca. Victor porte un gros sac qu il jette au milieu de la pièce Acte 1 Acte 1 Scène 1 : Rebecca, Victor Entrée de Victor et Rebecca. Victor porte un gros sac qu il jette au milieu de la pièce Victor (se laissant tomber dans un fauteuil): Ouf! Il se relève et fait un

Plus en détail

C. H.: : Installe-toi. A cette époque de l'année, on se souhaite les vœux!

C. H.: : Installe-toi. A cette époque de l'année, on se souhaite les vœux! Christian Husson: Salut Matthieu. Matthieu Tenenbaum: Comment vas-tu? C. H.: : Installe-toi. A cette époque de l'année, on se souhaite les vœux! M. T.: Mes meilleurs vœux! C. H.: Alors, moi, je vais te

Plus en détail

En voiture (*) de Sylvain BRISON

En voiture (*) de Sylvain BRISON En voiture (*) de Sylvain BRISON Pour demander l'autorisation à l'auteur : sylvain@kava.fr Durée approximative : 8 minutes Personnages - A, homme ou femme - B, homme ou femme Synopsis Un voyage pour Issoudun

Plus en détail

Macmine et ses bons compagnons. CCéélleessttiinn

Macmine et ses bons compagnons. CCéélleessttiinn Macmine et ses bons compagnons CCéélleessttiinn Il était une fois une petite ambulance très intelligente. Elle vivait dans une petite maison en paille. Elle s amusait drôlement avec les autres voitures,

Plus en détail

ISBN 979-10-91524-03-2

ISBN 979-10-91524-03-2 ISBN 979-10-91524-03-2 Quelques mots de l'auteur Gourmand le petit ours est une petite pièce de théâtre pour enfants. *** Gourmand le petit ours ne veut pas aller à l'école. Mais lorsque Poilmou veut le

Plus en détail

Mademoiselle J affabule et les chasseurs de rêves Ou l aventure intergalactique d un train de banlieue à l heure de pointe

Mademoiselle J affabule et les chasseurs de rêves Ou l aventure intergalactique d un train de banlieue à l heure de pointe Mademoiselle J affabule et les chasseurs de rêves Ou l aventure intergalactique d un train de banlieue à l heure de pointe de Luc Tartar * extraits * Les sardines (on n est pas des bêtes) - Qu est-ce qu

Plus en détail

Français Authentique Pack 2

Français Authentique Pack 2 Acheter un billet de train Contexte : Audrey a passé une semaine à Paris dans sa famille. Avant de rentrer chez elle en Allemagne, elle décide d aller rendre visite à une amie à Metz. Elle se rend à la

Plus en détail

L Intégrale de l Humour ***

L Intégrale de l Humour *** Un enfant va dans une épicerie pour acheter des bonbons. Comme l épicier n en vend généralement pas beaucoup, il les range tout en haut d une étagère très haute. Le garçon demande : 1 euro de bonbons s

Plus en détail

Les p'tites femmes de Paris

Les p'tites femmes de Paris Les p'tites femmes de Paris De Géraldine Feuillien D'après une idée de Stéphanie Bouquerel Episode 2: Ménage à trois 1 APPARTEMENT DE - BUREAU- INT - JOUR 1 Mais enfin Julien! Qu est ce qui t as pris de

Plus en détail

DEVOIR / POUVOIR / VOULOIR

DEVOIR / POUVOIR / VOULOIR Activité 1. Complète les phrases avec le bon verbe au présent. DEVOIR / POUVOIR / VOULOIR 1. Elle absolument terminer son boulot avant de partir. 2. Elle sait bien qu elle rentrer à dix heures! 3. Il acheter

Plus en détail

DOCTEUR SÉMOI. de Patrick Mermaz

DOCTEUR SÉMOI. de Patrick Mermaz 1 Ce texte est offert gracieusement à la lecture. Avant toute exploitation publique, professionnelle ou amateur, vous devez obtenir l'autorisation de la SACD : www.sacd.fr de Patrick Mermaz Présentation

Plus en détail

contes licencieux des provinces de france

contes licencieux des provinces de france Jean Quatorze-Coups Tout près d ici, vivait il y a déjà longtemps une veuve dont le fils était chasse-marée, autrement dit, domestique dans un moulin. Jean c était le nom du jeune homme avait vingt-quatre

Plus en détail

AVERTISSEMENT. Ce texte a été téléchargé depuis le site. http://www.leproscenium.com. Ce texte est protégé par les droits d auteur.

AVERTISSEMENT. Ce texte a été téléchargé depuis le site. http://www.leproscenium.com. Ce texte est protégé par les droits d auteur. AVERTISSEMENT Ce texte a été téléchargé depuis le site http://www.leproscenium.com Ce texte est protégé par les droits d auteur. En conséquence avant son exploitation vous devez obtenir l autorisation

Plus en détail

HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION. French Continuers. (Section I Listening and Responding) Transcript

HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION. French Continuers. (Section I Listening and Responding) Transcript 2014 HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION French Continuers (Section I Listening and Responding) Transcript Familiarisation Text M: Bonjour Yasmine. Ça va? F: Ah bonjour! Oui, ça va bien. Écoute, ce weekend

Plus en détail

Mercredi soir, boulevard aux Oiseaux

Mercredi soir, boulevard aux Oiseaux Mercredi soir, boulevard aux Oiseaux Ça se passe chez nous, boulevard aux Oiseaux. Après l école, pour me rendre utile, j ai ciré l escalier jusqu à ce que ça reluise à mort. «Ça fera plaisir à papa»,

Plus en détail

Episode 9 Longueur 7 17

Episode 9 Longueur 7 17 Episode 9 Longueur 7 17 Allo, oui? Infirmière : Je suis bien chez mademoiselle Chloé Argens? Oui, c est moi. Infirmière : Ici l hôpital Saint-Louis. Je vous passe monsieur Antoine Vincent. C est lui, monsieur

Plus en détail

JE CHLOÉ COLÈRE. PAS_GRAVE_INT4.indd 7 27/11/13 12:22

JE CHLOÉ COLÈRE. PAS_GRAVE_INT4.indd 7 27/11/13 12:22 JE CHLOÉ COLÈRE PAS_GRAVE_INT4.indd 7 27/11/13 12:22 Non, je ne l ouvrirai pas, cette porte! Je m en fiche de rater le bus. Je m en fiche du collège, des cours, de ma moyenne, des contrôles, de mon avenir!

Plus en détail

C ÉTAIT IL Y A TRÈS LONGTEMPS QUAND LE COCHON D INDE N AVAIT PAS ENCORE SES POILS.

C ÉTAIT IL Y A TRÈS LONGTEMPS QUAND LE COCHON D INDE N AVAIT PAS ENCORE SES POILS. C ÉTAIT IL Y A TRÈS LONGTEMPS QUAND LE COCHON D INDE N AVAIT PAS ENCORE SES POILS. MAIS UN JOUR IL PARTIT PLUS AU NORD POUR DÉCOUVRIR LE MONDE. IL MARCHAIT, MARCHAIT, MARCHAIT SANS S ARRÊTER.IL COMMENÇA

Plus en détail

PAR VOTRE MEDECIN! «FUN», LES CIGARETTES RECOMMANDÉES NOUVELLE PERCÉE MÉDICALE!

PAR VOTRE MEDECIN! «FUN», LES CIGARETTES RECOMMANDÉES NOUVELLE PERCÉE MÉDICALE! «FUN», LES CIGARETTES RECOMMANDÉES PAR VOTRE MEDECIN! OUAH, DOC! JE ME SENS DÉJÀ MIEUX! C EST parce QUE FUN utilise le MEILleur DES TAbacs!! NOUVELLE PERCÉE MÉDICALE! VÉRIDIQUE! On a découvert que les

Plus en détail

Une belle rencontre. Chapitre 1. Je m'appelle Elise Delamarre, j'ai douze ans et je vais rentrer en 4ème car j'ai sauté une classe.

Une belle rencontre. Chapitre 1. Je m'appelle Elise Delamarre, j'ai douze ans et je vais rentrer en 4ème car j'ai sauté une classe. Une belle rencontre La vie d'elise Chapitre 1 Je m'appelle Elise Delamarre, j'ai douze ans et je vais rentrer en 4ème car j'ai sauté une classe. J'habite à Lyon dans un appartement à deux kilomètres du

Plus en détail

On faitle rnarche. avec Papa

On faitle rnarche. avec Papa On faitle rnarche avec Papa Apres diner, Papa a fait les comptes du mois avec Maman. - Je me dernande ou passe l'argent que je te donne, a dit Papa. - Ah! j'aime bien quand tu me dis ca, a dit Maman, qui

Plus en détail

COLLEGE 9 CLASSE DE 3ème E TITRE DE LA NOUVELLE : «Mauvaise rencontre»

COLLEGE 9 CLASSE DE 3ème E TITRE DE LA NOUVELLE : «Mauvaise rencontre» COLLEGE 9 CLASSE DE 3ème E TITRE DE LA NOUVELLE : «Mauvaise rencontre» Il est 7h du matin, mon réveil sonne, je n'ai aucune envie d'aller en cours. Malgré tout, je me lève, je pars prendre mon petit déjeuner,

Plus en détail

LA MAISON DE POUPEE DE PETRONELLA DUNOIS

LA MAISON DE POUPEE DE PETRONELLA DUNOIS LA MAISON DE POUPEE DE PETRONELLA DUNOIS Je suis une poupée dans une maison de poupée. Un jour j ai quitté mari et enfants, pourquoi? je ne sais plus très bien. À peine le portail s était-il refermé derrière

Plus en détail

AVERTISSEMENT. Ce texte a été téléchargé depuis le site http://www.leproscenium.com

AVERTISSEMENT. Ce texte a été téléchargé depuis le site http://www.leproscenium.com AVERTISSEMENT Ce texte a été téléchargé depuis le site http://www.leproscenium.com Ce texte est protégé par les droits d auteur. En conséquence avant son exploitation vous devez obtenir l autorisation

Plus en détail

Conseil Diocésain de Solidarité et de la Diaconie. 27 juin 2015. «Partager l essentiel» Le partage est un élément vital.

Conseil Diocésain de Solidarité et de la Diaconie. 27 juin 2015. «Partager l essentiel» Le partage est un élément vital. 27 juin 2015 Le partage est un élément vital. Notre démarche Notre chemin Dans un premier temps, nous sommes partis de mots qui expriment ce qui est essentiel pour nous, indispensable pour bien vivre.

Plus en détail

SOYETTE, LE PETIT VER A SOIE

SOYETTE, LE PETIT VER A SOIE SOYETTE, LE PETIT VER A SOIE Le tout petit œuf. La toute petite chenille Le tout petit œuf vu à la loupe Il était une fois un tout petit œuf, pondu là. Un tout petit œuf, petit comme un grain de poussière.

Plus en détail

INT. SALON DE LA CABANE DANS LA FORÊT JOUR

INT. SALON DE LA CABANE DANS LA FORÊT JOUR INT. SALON DE LA CABANE DANS LA FORÊT JOUR Quelqu un glisse une lettre sous la porte d entrée du salon. Jake se précipite pour la ramasser. Jake retourne l enveloppe : elle est adressée à «Finn». Chouette,

Plus en détail

Inspiré de la nouvelle de Richard Matheson, «Escamotage».

Inspiré de la nouvelle de Richard Matheson, «Escamotage». Inspiré de la nouvelle de Richard Matheson, «Escamotage». EPISODE 1- Le Piège. Internet : sûrement le plus fabuleux réseau qui relie les hommes. Des continents entiers peuvent être reliés entre eux. Mais

Plus en détail

1. La famille d accueil de Nadja est composée de combien de personnes? 2. Un membre de la famille de Mme Millet n est pas Français. Qui est-ce?

1. La famille d accueil de Nadja est composée de combien de personnes? 2. Un membre de la famille de Mme Millet n est pas Français. Qui est-ce? 1 LA FAMILLE 1.1 Lecture premier texte Nadja va passer quatre mois de la prochaine année scolaire en France. Aujourd hui, elle a reçu cette lettre de sa famille d accueil. Chère Nadja, Je m appelle Martine

Plus en détail

TOUS MALADES! (Texte de M.-A. Ard) - Le Médecin : -----------------------------------------------------------------------------

TOUS MALADES! (Texte de M.-A. Ard) - Le Médecin : ----------------------------------------------------------------------------- L ATELIER du COQUELICOT 1 «Spectacle marionnettes», juillet 2015 TOUS MALADES! (Texte de M.-A. Ard) Personnages : - Le Médecin : -----------------------------------------------------------------------------

Plus en détail

French Continuers (Section I Listening and Responding) Transcript

French Continuers (Section I Listening and Responding) Transcript 2013 H I G H E R S C H O O L C E R T I F I C A T E E X A M I N A T I O N French Continuers (Section I Listening and Responding) Transcript Familiarisation Text FEMALE: MALE: FEMALE: MALE: FEMALE: Salut,

Plus en détail

L enfant sensible. Un enfant trop sensible vit des sentiments d impuissance et. d échec. La pire attitude que son parent peut adopter avec lui est

L enfant sensible. Un enfant trop sensible vit des sentiments d impuissance et. d échec. La pire attitude que son parent peut adopter avec lui est L enfant sensible Qu est-ce que la sensibilité? Un enfant trop sensible vit des sentiments d impuissance et d échec. La pire attitude que son parent peut adopter avec lui est de le surprotéger car il se

Plus en détail

L ECOLE DE L ARNAQUE

L ECOLE DE L ARNAQUE L ECOLE DE L ARNAQUE Vous avez tous eu des projets de rénovation ou des projets d améliorations de votre habitation! Voici toutes les techniques de vente, les secrets des commerciaux, les pièges à éviter

Plus en détail

Épreuve de Compréhension orale

Épreuve de Compréhension orale 60 questions (4 sections) 40 minutes L épreuve de compréhension orale rassemble 4 sections comprenant 60 questions (questions 51 à 110). SECTION A SECTION B 8 questions Associer des illustrations à des

Plus en détail

French 2 Quiz lecons 17, 18, 19 Mme. Perrichon

French 2 Quiz lecons 17, 18, 19 Mme. Perrichon French 2 Quiz lecons 17, 18, 19 Mme. Perrichon 1. 2. 3. 4. 5. 6. 7. 8. 9. 10. 11. 12. Est-ce que tu beaucoup? A. court B. cours C. courez -Est-ce qu'il aime courir? -Oui, il fait du tous les jours. A.

Plus en détail

Bien convaincre son ami + Bien s exprimer = Bon voyage assuré.

Bien convaincre son ami + Bien s exprimer = Bon voyage assuré. Bien convaincre son ami + Bien s exprimer = Bon voyage assuré. Il faudrait que tu fasses ce voyage. Tout d'abord, tu ne travailleras pas et tu verras tes copains à longueur de journée. Puis, tu n'auras

Plus en détail

ACTIVITE ANNUELLE GESTION RISQUE 2010

ACTIVITE ANNUELLE GESTION RISQUE 2010 ACTIVITE ANNUELLE GESTION RISQUE 2010 Cette documentation est réservée à l usage du personnel et des médecins du Centre de santé et de services sociaux de Port-Cartier. Les autres lecteurs doivent évaluer

Plus en détail

Maison Intercommunale de la Petite Enfance Inauguration le 2 février 2011

Maison Intercommunale de la Petite Enfance Inauguration le 2 février 2011 Maison Intercommunale de la Petite Enfance Inauguration le 2 février 2011 J ai pas envie d y aller, à la crèche! Déjà, on a changé de ville et de maison, et je n ai plus ma Nounou, et je suis tout perdu.

Plus en détail

Christina 1994 - Quelqu'un m'attendait quelque part...

Christina 1994 - Quelqu'un m'attendait quelque part... Christina 1994 - Quelqu'un m'attendait quelque part... - Collection Littérature humoristique - Retrouvez cette oeuvre et beaucoup d'autres sur http://www.atramenta.net 1994 - Quelqu'un m'attendait quelque

Plus en détail

MEILLEURS AMIS... PEUT-ÊTRE? Producent Gabriella Thinsz Sändningsdatum: 23/11 2004

MEILLEURS AMIS... PEUT-ÊTRE? Producent Gabriella Thinsz Sändningsdatum: 23/11 2004 MEILLEURS AMIS... PEUT-ÊTRE? Producent Gabriella Thinsz Sändningsdatum: 23/11 2004 Salut! Est-ce que tu as un bon copain? Un meilleur ami? Est-ce que tu peux parler avec lui ou avec elle de tout? Est-ce

Plus en détail

ONZE. Didier PARIS. paris.didier@orange.fr Texte déposé numéro : F6H319C Copyright France

ONZE. Didier PARIS. paris.didier@orange.fr Texte déposé numéro : F6H319C Copyright France ONZE De Didier PARIS Décembre 2009 paris.didier@orange.fr Texte déposé numéro : F6H319C Copyright France 1 INT - JOUR - PARKING 1 la trentaine, habillé d un costume gris sombre, chemise blanche et cravate

Plus en détail

Louise, elle est folle

Louise, elle est folle Leslie Kaplan Louise, elle est folle suivi de Renversement contre une civilisation du cliché la ligne Copi-Buñuel-Beckett P.O.L 33, rue Saint-André-des-Arts, Paris 6 e pour Élise et Fred tu m as trahie

Plus en détail

Je les ai entendus frapper. C était l aube. Les deux gendarmes se tenaient derrière la porte. J ai ouvert et je leur ai proposé d entrer.

Je les ai entendus frapper. C était l aube. Les deux gendarmes se tenaient derrière la porte. J ai ouvert et je leur ai proposé d entrer. Je les ai entendus frapper. C était l aube. Les deux gendarmes se tenaient derrière la porte. J ai ouvert et je leur ai proposé d entrer. Mais je me suis repris : En fait, je préférais les recevoir dans

Plus en détail

Comment avoir une banque sans banque. Tome 2

Comment avoir une banque sans banque. Tome 2 Comment avoir une banque sans banque Tome 2 Bonjour, Philippe Hodiquet à votre service. Je vous avais promis de mettre dans votre bibliothèque d'ebooks, un système économique fou furieux: une banque sans

Plus en détail

Nouvelle écrit par Colette lefebvre- Bernalleau 1

Nouvelle écrit par Colette lefebvre- Bernalleau 1 Nouvelle écrit par Colette lefebvre- Bernalleau 1 LE BRAQUEUR DU Crédit Lyonnais C est un matin comme tous les jours pierrent après un petit déjeuner vite pris part pour le journal où il travaille et comme

Plus en détail

Activités autour du roman

Activités autour du roman Activité pédagogique autour du roman Un chien différent, de Laura Cousineau ISBN 978-2-922976-13-7 ( 2009, Joey Cornu Éditeur) Téléchargeable dans la rubrique Coin des profs sur 1 Activités

Plus en détail

Le conditionnel présent

Le conditionnel présent Le conditionnel présent EMPLOIS On emploie généralement le conditionnel présent pour exprimer: une supposition, une hypothèse, une possibilité, une probabilité ( certitude); Ça m'étonnerait! J'ai entendu

Plus en détail

Institut Supérieur des Langues Université de Damas

Institut Supérieur des Langues Université de Damas Institut Supérieur des Langues Université de Damas Texte 1: Chère Josette, Il a de grands yeux bleus et une mèche blonde qui lui tombe sur le front. Il s appelle Alain, Alain et Aline, c est joli, n est-ce

Plus en détail

Learning by Ear Le savoir au quotidien Les SMS, comment ça marche?

Learning by Ear Le savoir au quotidien Les SMS, comment ça marche? Learning by Ear Le savoir au quotidien Les SMS, comment ça marche? Texte : Lydia Heller Rédaction : Maja Dreyer Adaptation : Julien Méchaussie Introduction Bonjour et bienvenue dans notre série d émissions

Plus en détail

7. Est-ce que vous êtes (tu es) paresseux (paresseuse) ou travailleur (travailleuse)?

7. Est-ce que vous êtes (tu es) paresseux (paresseuse) ou travailleur (travailleuse)? Leçon 1 1. Comment ça va? 2. Vous êtes (Tu es) d'où?' 3. Vous aimez (Tu aimes) l'automne? 4. Vous aimez (Tu aimes) les chats? 5. Comment vous appelez-vous (t'appelles-tu)? 6. Quelle est la date aujourd'hui?

Plus en détail

LA PLAGE BLANCHE SCENARIO ET DIALOGUES: GILLES GLEIZES UN FILM COURT AVEC : MIREILLE PERRIER ROGER MIREMONT EMMANUEL GUTTIEREZ GILLES GLEIZES

LA PLAGE BLANCHE SCENARIO ET DIALOGUES: GILLES GLEIZES UN FILM COURT AVEC : MIREILLE PERRIER ROGER MIREMONT EMMANUEL GUTTIEREZ GILLES GLEIZES LA PLAGE BLANCHE SCENARIO ET DIALOGUES: GILLES GLEIZES UN FILM COURT AVEC : MIREILLE PERRIER ROGER MIREMONT EMMANUEL GUTTIEREZ GILLES GLEIZES SYNOPSIS Une femme de lettres rencontre un homme qui ressemble

Plus en détail

Test - Quel type de voisin êtes-vous?

Test - Quel type de voisin êtes-vous? Test - Quel type de voisin êtes-vous? Être un voisin solidaire, c est d abord et avant tout un état d esprit. Chacun fait à sa façon, selon sa disponibilité et sa personnalité. Répondez au questionnaire

Plus en détail

Maman Je t aime - Askip

Maman Je t aime - Askip Maman Je t aime - Askip (Badra, Selma, Médine, Yusra) Elle est ma mère, Elle est ma flamme, Oui mon bonheur, C'est elle qui m'a donné la vie, Elle est au plus profond de moi Oui elle fait partie de moi,

Plus en détail

Poèmes. Même si tu perds, persévère. Par Maude-Lanui Baillargeon 2 e secondaire. Même si tu perds Tu n es pas un perdant pour autant Persévère

Poèmes. Même si tu perds, persévère. Par Maude-Lanui Baillargeon 2 e secondaire. Même si tu perds Tu n es pas un perdant pour autant Persévère Poèmes École : Polyvalente de Normandin Commission scolaire : Du Pays des Bleuets Même si tu perds, persévère Par Maude-Lanui Baillargeon Même si tu perds Tu n es pas un perdant pour autant Persévère Ne

Plus en détail

Lola. Texte de Sylvie Lavoie et d Éric Lemoine İllustrations de Sonia Hivert Mise en page réalisée par Cloé Perrotin. www.majuscrit.

Lola. Texte de Sylvie Lavoie et d Éric Lemoine İllustrations de Sonia Hivert Mise en page réalisée par Cloé Perrotin. www.majuscrit. Lola Texte de Sylvie Lavoie et d Éric Lemoine İllustrations de Sonia Hivert Mise en page réalisée par Cloé Perrotin www.majuscrit.fr www.majuscrit.fr Marcus Papa Texte de Sylvie Lavoie et d Éric Lemoine

Plus en détail

S ickness Impact Profile (SIP)

S ickness Impact Profile (SIP) Nom : Prénom : Date de naissance : Service : Hôpital/Centre MPR : Examinateur : Date du jour : Étiquettes du patient S ickness Impact Profile (SIP) Il présente le même problème de droit d auteur (pour

Plus en détail

D où viennent nos émotions

D où viennent nos émotions D où viennent nos émotions Il y a des émotions qui sont vraiment désagréables : l anxiété, la culpabilité, la colère, les grosses rages qui nous réveillent la nuit, la dépression, la tristesse, la peur,

Plus en détail

AMÉLIE NOTHOMB. Tuer le père ROMAN ALBIN MICHEL

AMÉLIE NOTHOMB. Tuer le père ROMAN ALBIN MICHEL AMÉLIE NOTHOMB Tuer le père ROMAN ALBIN MICHEL Éditions Albin Michel, 2011. ISBN : 978-2-253-17415-8 1 re publication LGF. «L obstination est contraire à la nature, contraire à la vie. Les seules personnes

Plus en détail

LEARNING BY EAR. Sécurité routière EPISODE 4 : «Permis de conduire»

LEARNING BY EAR. Sécurité routière EPISODE 4 : «Permis de conduire» LEARNING BY EAR Sécurité routière EPISODE 4 : «Permis de conduire» Auteur : Victoria Averill Editeurs : Johannes Beck, Katrin Ogunsade Correction : Martin Vogl Traduction : Aude Gensbittel Personnages

Plus en détail

Questionnaire 6-12 ans

Questionnaire 6-12 ans N D IDENTIFICATION DE LA FAMILLE : E Questionnaire 6-12 ans Protocole de passation : Lorsque la réponse de l enfant est suggérée ou influencée par une autre personne présente (parent, frère ou sœur.),

Plus en détail

Tout le monde est agité, moi seule ai l'esprit calme

Tout le monde est agité, moi seule ai l'esprit calme Tout le monde est agité, moi seule ai l'esprit calme Je me souviens de la naissance de mes enfants Je me souviens des bons moments Je me souviens aussi des mauvais Je me souviens de la solitude Je me souviens

Plus en détail

LEARNING BY EAR. Sécurité routière EPISODE 7: «Le port du casque à moto»

LEARNING BY EAR. Sécurité routière EPISODE 7: «Le port du casque à moto» LEARNING BY EAR Sécurité routière EPISODE 7: «Le port du casque à moto» Auteur : Victoria Averill Editeurs : Johannes Beck, Katrin Ogunsade Correction : Martin Vogl Traduction : Aude Gensbittel Personnages

Plus en détail

Sortie de Résidence Compagnie Satellite Vendredi 23 mai 2014

Sortie de Résidence Compagnie Satellite Vendredi 23 mai 2014 Sortie de Résidence Compagnie Satellite Vendredi 23 mai 2014 Béziers Villa Antonine - Y a trois filles qui font des trucs bizarres devant les Arènes. Et sur les Allées. A la Villa Antonine aussi C est

Plus en détail

Le prince Olivier ne veut pas se laver

Le prince Olivier ne veut pas se laver Le prince Olivier ne veut pas se laver Il était une fois un roi, une reine et leurs deux enfants. Les habitants du pays étaient très fiers du roi Hubert, de la reine Isabelle et de la princesse Marinette,

Plus en détail

Auxiliaire avoir au présent + participe passé

Auxiliaire avoir au présent + participe passé LE PASSÉ COMPOSÉ 1 1. FORMATION DU PASSÉ COMPOSÉ Formation : Auxiliaire avoir au présent + participe passé PARLER MANGER REGARDER J ai parlé Tu as parlé Il/elle/on a parlé Nous avons parlé Vous avez parlé

Plus en détail

COMMUNIQUÉ LE PETIT LIVRET. pour dire STOP. aux idées fausses sur. la pauvreté

COMMUNIQUÉ LE PETIT LIVRET. pour dire STOP. aux idées fausses sur. la pauvreté LE PETIT LIVRET pour dire COMMUNIQUÉ STOP aux idées fausses sur la pauvreté LE PETIT LIVRET pour dire COMMUNIQUÉ As-tu déjà entendu dire : «On est chômeur parce qu on ne veut pas travailler»? C est une

Plus en détail

Navigation dans Windows

Navigation dans Windows Cours 03 Navigation dans Windows Comme je le disais en introduction, notre souris se révèle plus maligne qu'elle n'en a l'air. À tel point qu'il faut apprendre à la dompter (mais c'est très simple, ce

Plus en détail

Sauvée De mon mari, ma chère, sauvée! Délivrée! libre! libre! libre! Comment libre? En quoi? En quoi! Le divorce! Oui, le divorce!

Sauvée De mon mari, ma chère, sauvée! Délivrée! libre! libre! libre! Comment libre? En quoi? En quoi! Le divorce! Oui, le divorce! SAUVÉE I Elle entra comme une balle qui crève une vitre, la petite marquise de Rennedon, et elle se mit à rire avant de parler, à rire aux larmes comme elle avait fait un mois plus tôt, en annonçant à

Plus en détail

Paroisses réformées de la Prévôté - Tramelan. Album de baptême

Paroisses réformées de la Prévôté - Tramelan. Album de baptême Paroisses réformées de la Prévôté - Tramelan Album de baptême L'album de mon baptême Cet album est celui de:... Né(e) le:... à:... 1 Quoi de neuf? Il est tout petit, mais... il a déjà sa personnalité,

Plus en détail

Unité 4 : En forme? Comment est ton visage?

Unité 4 : En forme? Comment est ton visage? Unité 4 : En forme? Leçon 1 Comment est ton visage? 53 Écoute, relie et colorie. 1. un œil vert 2. un nez rouge 3. des cheveux noirs 4. des yeux bleus 5. des oreilles roses 6. une bouche violette Lis et

Plus en détail

Synopsis : Réflexion sur le temps qu'on prend, qui passe, qu'on n'a pas - et sur l'attente - d'un métro, d'un taxi ou d'un appel.

Synopsis : Réflexion sur le temps qu'on prend, qui passe, qu'on n'a pas - et sur l'attente - d'un métro, d'un taxi ou d'un appel. Où? Quand? Comment? Thèmes Questions de société, vie quotidienne Concept Court-métrage réalisé par Khaled Benaissa en 2006 lors de l'université d'été de La Fémis (école nationale supérieure des métiers

Plus en détail

Rappels. Prenons par exemple cet extrait : Récit / roman

Rappels. Prenons par exemple cet extrait : Récit / roman Les genres littéraires d un texte (1) Rappels Les genres littéraires sont une classifi cation qui permet de distinguer les textes en fonction de certaines caractéristiques d écriture. Voici les principaux

Plus en détail

Le loup et les sept chevreaux. Il était une fois une chèvre qui avait sept chevreaux, qu'elle aimait très fort. Un jour,

Le loup et les sept chevreaux. Il était une fois une chèvre qui avait sept chevreaux, qu'elle aimait très fort. Un jour, Le loup et les sept chevreaux Il était une fois une chèvre qui avait sept chevreaux, qu'elle aimait très fort. Un jour, comme elle voulait aller chercher de quoi manger dans la forêt, elle les appela tous

Plus en détail

Le casse du siècle La Riche Héritière

Le casse du siècle La Riche Héritière Le casse du siècle La Riche Héritière Jeu énigme Dans le cadre du projet d énigmes, nous détaillons ci dessous le scénario La Riche Héritière et changeons légèrement sa structure. Quelques mots sur Freddy

Plus en détail

Du même auteur. Le Combat contre mes dépendances, éditions Publibook, 2013

Du même auteur. Le Combat contre mes dépendances, éditions Publibook, 2013 Jalousie Du même auteur Le Combat contre mes dépendances, éditions Publibook, 2013 Dominique R. Michaud Jalousie Publibook Retrouvez notre catalogue sur le site des Éditions Publibook : http://www.publibook.com

Plus en détail

Lorsqu une personne chère vit avec la SLA. Guide à l intention des enfants

Lorsqu une personne chère vit avec la SLA. Guide à l intention des enfants Lorsqu une personne chère vit avec la SLA Guide à l intention des enfants 2 SLA Société canadienne de la SLA 3000, avenue Steeles Est, bureau 200, Markham, Ontario L3R 4T9 Sans frais : 1-800-267-4257 Téléphone

Plus en détail

UR présente : Episode 3: Je ne sais pas si je t ai écrit 35 ou 55 lettres

UR présente : Episode 3: Je ne sais pas si je t ai écrit 35 ou 55 lettres BISES LEO 3 Sändningsdatum : 2005-02-08 Producent : Gabriella Thinsz UR présente : Bises, Léo - Une histoire d amour Episode 3: Je ne sais pas si je t ai écrit 35 ou 55 lettres Léo. Je ne sais pas si je

Plus en détail

Les repères de temps familiers

Les repères de temps familiers séquence 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Les repères de temps familiers Je me repère dans le temps séance 1 A. Observe bien chacune de ces séries de deux photographies. À chaque fois, indique dans quel ordre elles

Plus en détail

ACTIVITÉ 1 : LES ADJECTIFS POSSESSIFS

ACTIVITÉ 1 : LES ADJECTIFS POSSESSIFS ACTIVITÉ 1 : LES ADJECTIFS POSSESSIFS 1. Choisis et entoure l adjectif possessif qui convient. a Je ne trouve pas mon / ma / mes lunettes. b Tu veux venir à son / sa / ses fête d anniversaire? c Nous n

Plus en détail

EXAMEN MODULE. «U4 Le client au cœur de la stratégie des entreprises» Jeudi 5 septembre 2013. 09h30 11h30. Durée 2 heures

EXAMEN MODULE. «U4 Le client au cœur de la stratégie des entreprises» Jeudi 5 septembre 2013. 09h30 11h30. Durée 2 heures Licence Professionnelle d Assurances 2012-2013 EXAMEN MODULE «U4 Le client au cœur de la stratégie des entreprises» Jeudi 5 septembre 2013 09h30 11h30 Durée 2 heures (document non autorisé) calculatrice

Plus en détail

Celui qui aime apprendre est proche du savoir. Charte de vie de la section fondamentale. Centre Scolaire de Ma Campagne. Confucius

Celui qui aime apprendre est proche du savoir. Charte de vie de la section fondamentale. Centre Scolaire de Ma Campagne. Confucius 2015 2016 Charte de vie de la section fondamentale Celui qui aime apprendre est proche du savoir. Confucius Centre Scolaire de Ma Campagne Rue Africaine, 3 1050 Bruxelles Pour vivre en groupe correctement

Plus en détail

que dois-tu savoir sur le diabète?

que dois-tu savoir sur le diabète? INVENTIV HEALTH COMMUNICATIONS - TERRE NEUVE - FRHMG00277 - Avril 2013 - Lilly - Tous droits de reproduction réservés. que dois-tu savoir sur le diabète? Lilly France 24 boulevard Vital Bouhot CS 50004-92521

Plus en détail

AVERTISSEMENT Ce texte a été téléchargé depuis le site

AVERTISSEMENT Ce texte a été téléchargé depuis le site AVERTISSEMENT Ce texte a été téléchargé depuis le site http://www.leproscenium.com Ce texte est protégé par les droits d auteur. En conséquence avant son exploitation vous devez obtenir l autorisation

Plus en détail

elizatitude production présente Plongez dans la poésie du mini conte philosophique du bonbon. Le Bonbon ou les aventures poétiques d une friandise

elizatitude production présente Plongez dans la poésie du mini conte philosophique du bonbon. Le Bonbon ou les aventures poétiques d une friandise elizatitude production présente Plongez dans la poésie du mini conte philosophique du bonbon. Le Bonbon ou les aventures poétiques d une friandise Un film de Elizabeth RICHARD 4 rue Parmentier 94130 NOGENT

Plus en détail

V3 - LE PASSE COMPOSE

V3 - LE PASSE COMPOSE CM1 V.3 LE PASSE COMPOSE DE L INDICATIF Il s agit de mettre en évidence la conjugaison des verbes en «er», en «ir-iss» des verbes être, avoir, faire, prendre, aller, pouvoir. On mettra en évidence le fait

Plus en détail

4e oreiller (*) de Sylvain BRISON. Synopsis Vous aussi, vous pourriez bien sans le savoir être inscrit au guide du co-sommeillage!

4e oreiller (*) de Sylvain BRISON. Synopsis Vous aussi, vous pourriez bien sans le savoir être inscrit au guide du co-sommeillage! 4e oreiller (*) de Sylvain BRISON Pour demander l'autorisation à l'auteur : sylvain@kava.fr Durée approximative : 10 minutes Personnages - A, homme ou femme - B, homme ou femme Synopsis Vous aussi, vous

Plus en détail

UN AN EN PROVENCE. ČECHOVÁ Veronika

UN AN EN PROVENCE. ČECHOVÁ Veronika UN AN EN PROVENCE ČECHOVÁ Veronika Depuis mon enfance, j ai eu un grand rêve. De partir en France et d apprendre la plus belle langue du monde. Grâce à ma professeur de français, Mme Drážďanská, qui m

Plus en détail

LA BALADE DE LA PETITE BALLE JAUNE

LA BALADE DE LA PETITE BALLE JAUNE LA BALADE DE LA PETITE BALLE JAUNE C est l histoire d une balle jaune en mousse. Coralie Guye et Hubert Chèvre. Avec la participation des élèves. Octobre 2011 Un beau matin d automne......notre classe

Plus en détail

LEARNING BY EAR. «Les personnes handicapées en Afrique» EPISODE 4 : «Handicapé mais pas incapable»

LEARNING BY EAR. «Les personnes handicapées en Afrique» EPISODE 4 : «Handicapé mais pas incapable» LEARNING BY EAR «Les personnes handicapées en Afrique» EPISODE 4 : «Handicapé mais pas incapable» AUTEUR : Chrispin Mwakideu EDITEURS : Andrea Schmidt, Susanne Fuchs TRADUCTION : Aude Gensbittel Liste

Plus en détail

LEARNING BY EAR. «Le football en Afrique beaucoup plus qu'un jeu»

LEARNING BY EAR. «Le football en Afrique beaucoup plus qu'un jeu» LEARNING BY EAR «Le football en Afrique beaucoup plus qu'un jeu» ÉPISODE QUATRE : «Le football est à tout le monde» AUTEUR : Chrispin Mwakideu RÉDACTION : Ludger Schadomsky, Maja Braun Liste des personnages

Plus en détail

Il manque quelque chose! (L histoire du film 1re partie)

Il manque quelque chose! (L histoire du film 1re partie) Il manque quelque chose! (L histoire du film 1re partie) Raconté par Lisa Ann Marsoli Illustrations de Mario Cortes, Valeria Turati et des Disney Storybook Artists Jean-Christophe a une chambre remplie

Plus en détail

Indications pédagogiques E2 / 42

Indications pédagogiques E2 / 42 à la Communication Objectif général Indications pédagogiques E2 / 42 E : APPRECIER UN MESSAGE Degré de difficulté 2 Objectif intermédiaire 4 : PORTER UN JUGEMENT SUR UN MESSAGE SIMPLE Objectif opérationnel

Plus en détail

Manuscrit et Vocabulaire

Manuscrit et Vocabulaire Manuscrit et Vocabulaire Histoires fantastiques : En voiture! «Bienvenue dans votre voiture. Je vais accompagner pendant votre voyage. Laissez-moi vous guider!» On entend une voix mélodieuse quand Papa

Plus en détail

LANGUAGE STUDIES INTERNATIONAL

LANGUAGE STUDIES INTERNATIONAL Répondez aux questions suivantes : 1. Où habitez-vous? 2. Quand êtes-vous arrivé à Paris? 3. Quelle est votre profession? Complétez les phrases : 1. Je ne (être) pas français. 2. Je (parler) un peu le

Plus en détail